___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un mal pour un bien [PV Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tempérance
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 132
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 03/02/2013

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Un mal pour un bien [PV Ambre] Sam 24 Aoû 2013, 13:11


Cela faisait peu de temps que la petite Tempérance était arrivée au château. Elle ne connaissait pas encore bien les lieux, elle s'était aventurée une fois par mégarde dans la cour et avait rencontré une chevalière d'Emeraude blonde : Dawn d'Emeraude . Elle lui avait demandé de l'aide. Oui la petite cherchait désespérément ses parents. Elle n'avait plus aucuns repères depuis qu'on l'avait fait emménager dans le château. La petite se posait beaucoup de questions. Certes elle avait quelques amis mais ces derniers étaient à la Tour. Puis depuis l'attribution ils n'avaient plus tant de temps libre...  Donc la petite Tempérance  passait ses journées à dessiner, peindre, jouer avec ses figurines.

La petite était calme, discrète, on ne l'entendait pas. On ne la voyait pas la plupart du temps. L'après-midi touchait à sa fin, la petite fille aux cheveux argentée avait passée sa journée à dessiner. Elle en avait marre, elle descendit du dortoir et alla prendre un peu l'air. Elle s'assit tranquillement sur un banc et observa la vie de la cour.

Quelques instants plus tard un groupe de garçon arriva et lança à la petite :


-Et ça te dit de jouer avec nous?


La petite en tout innocence fit oui de la tête. A peine eut-elle fini son hochement de tête que deux garçons l'attrapèrent et lui enlevèrent le manteau, puis ils partirent avec. Tempérance était en panique. Elle commença a claquer des dents, puis à trembler . Son corps se mit à se refroidir, et la  gamine tomba dans les pommes. Une servante qui passait par-là ramassa l'enfant et demanda à une de ses collègue d'aller trouver un chevalier. Tempérance était au plus mal. Elle commençait même à devenir bleue...

On l'installa bien au chaud dans son lit. La gamine était toujours dans les pommes. Son métabolisme semblait gelé, seul son coeur semblait fonctionner.... Quelqu'un serait-il amène de guérir cette petite puce, victime des méchancetés de deux vilains garçons?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien [PV Ambre] Lun 26 Aoû 2013, 12:44

Ambre commençait sérieusement à regretter de ne pas avoir pris d’écuyer. Bon d’accord, elle avait eu besoin de temps pour oublier la déception du premier mais ça y’est ! Elle avait dépassé ce stade de chevalier qui se sentait indigne de son rang et qui pensait que c’était la fin du monde parce que son abruti d’écuyer avait déserté ! Sérieusement, ça n’avait rien d’apocalyptique. Elle avait tenté d’inculquer de son mieux ses valeurs à Gerath et celui-ci n’avait rien compris, alors tant pis pour lui. Et puis elle s’ennuyait tellement en ce moment, au moins avant elle pouvait faire la vie dure à son écuyer. Même Ariane avec qui elle avait l’habitude de faire de très bons entrainements très divertissants était partie pour devenir Reine d’Esprit. Tout ça parce que son fiancé avait disparut. Tseuh. L’amour c’est nul. Oh évidemment qu’elle compatissait, elle n’était pas SI insensible à ce qui l’entourait voyons ! Et puis sinon pour s’occuper, elle faisait des patrouilles, voyager un peu partout sur Enkidiev et surtout passait du temps avec Joy. Mais même cette dernière était souvent occupée soit avec Erwan, ou alors avec Snow.

Bref, bref. Autant vous dire que la vie d’Ambre commençait à manquer d’animation, et que ça n’avait pas arrangé son caractère de gamine. Cependant aujourd’hui, la princesse de Diamant comptait bien faire quelque chose. Elle pouvait aller embêter Leïlan qui donnait un cours d’arc. Mais l’arc, elle maîtrisait déjà, et elle ne voulait pas que la chevalière blonde (qui s’énervait déjà assez avec son écuyer) ne lui en veuille plus que d’habitude. Bon, ficher la paix à son amie. Joy était elle aussi occupé. Donc, elle allait simplement patrouiller dans les villages à cotés et en profiter pour s’occuper de sa jument. Mais pour le moment, il fallait surtout qu’elle sorte de ce lit. L’argentée ne s’habituait pas vraiment à la solitude de cette chambre et autant dire qu’elle déprimait quelque peu. Enfin, elle déprimait à sa façon. La fausse adulte se leva et se purifia rapidement, ne profitant que très peu du bain. Il ne fallait pas qu’elle perde son temps non plus. Déjà qu’elle ne s’était pas levé à l’aube comme à son habitude. Ambre se mit ensuite en quête d’attacher sa belle chevelure d’argent en une queue de cheval haute qui révélait son minois qui semblait encore enfantin et ses yeux pétillant d’innocence.

Habillée d’une simple tunique bleue et d’un pantalon noir, la princesse s’apprêtait à sortir de l’enceinte du château quand une servante l’interpella en urgence. Ah ! Enfin de l’animation !!


– Chevalière Ambre ! Nous avons besoin de vous, il y’a une enfant qui s’est faîte enlever son manteau par d’autres enfants ! Je suis sûre que c’était pas méchant, c’est que des enfants après tout, mais elle s’est mise à refroidir – je vous accorde que c’est étrange en ce temps chaud – et elle est toute bleu ! Et elle s’est évanouie et elle a du mal à respirer et et…

Si au début Ambre s’était amusé à regarder la servante parler aussi rapidement et de cette manière, cela commençait à l’ennuyer et d’autant qu’il semblerait que la gamine dont elle parlait était plutôt en mauvais état. La princesse leva donc la main pour que celle-ci se taise et répliqua avec un sourire mi-inquiet, mi-amusé.

– Et si vous m’emmeniez voir cette fillette plutôt ? Je suppose que c’est pour cela que vous rechercher un chevalier…

La servante coupée dans son élan, acquiesça d’un signe de la tête et guida la princesse guerrière vers les dortoirs des élèves. Oh, une enfant magique, ce devrait intéressant alors. La chevalière s’approcha du lit ou était couchée la malade et l’observa. En effet, elle était bleue (Mais avait de très jolis cheveux !!) et alors que Ambre posait une main sur la joue de la future élève, elle grimaça en voyant à quelle point elle était froide. Mais ça ne devait pas être un problème pour la chevalière. Certes c’était la première fois qu’elle était amenée à voir ce genre de cas mais étrangement, elle savait déjà quoi faire. Son joli pouvoir qui consistait à changer la température du corps des gens. La petite avait eu de la chance que la servante tombe sur Ambre.

La princesse s’installa au chevet de la malade et prit la main de la petite, vu comment elle était froide, il allait falloir y mettre beaucoup d’énergie. Ambre se concentra et projeta son pouvoir vers la fillette aux cheveux argentés. Puisant dans toute son énergie, cela prit plusieurs minutes mais le corps de l’enfant se mit tout doucement à se réchauffer, la jeune femme pouvait voir qu’elle avait plus de facilité à respirer et que son état s’améliorait. Finalement, elle arrêta son pouvoir alors que le corps de l’enfant semblait être arrivé à une température convenable et fit signe aux servantes d’apporter une autre couverture. Pour finir, la princesse envoya à la jeune fille une vague d’apaisement alors qu’elle la sentait reprendre conscience. Il ne manquerait plus qu’elle panique et que toute l’énergie de l’argentée soit partie dans rien tout de même ! Alors que l’enfant ouvrait ses jolis yeux rouges, la princesse lui offrit un grand sourire et lui caressa doucement les cheveux pour qu’elle ne prenne pas peur.


– Coucou ! Je suis la chevalière Ambre ! Comment est-ce que tu te sens ?

La jeune femme souriante avait gardé la main de la petite dans la sienne et tentait d’être la plus gentille possible, c’est pour ça qu’elle ajouta.

–Tu as assez chaud ou tu veux une autre couverture ?

La princesse souriait toujours tandis que la servante attendait les ordres de la chevalière pour aller chercher une plus grosse couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Tempérance
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 132
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 03/02/2013

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien [PV Ambre] Sam 31 Aoû 2013, 17:04


Bleue, la petite commençait à bleuir. Elle avait froid. Elle était dans un autre monde. Elle ne savait pas où elle était mais elle avait peur et froid. Elle tremblait , claquait des dents. Ce monde semblait étrange, c'était comme des nuages. Tout le temps et partout. Il y avait pleins de monde, des adultes, des enfants... Mais Tempérance ne reconnaissait personne. Elle avait peur. Une personne s'avançait vers elle. Que lui voulait-elle? Elle aussi voulait lui enlever son manteau? Non! Elle reculait prudemment. Elle était méfiante. La silhouette qui s'avançait était celle d'un adolescent . Elle allait s'enfuir en courant quand quelque chose l'aspira. Ce fut comme une sorte de tunnel. Mille et une couleurs tournaient autours de la petite, elle ne savait pas ce qui se passait. Peu de temps après avoir remontée le fameux tunnel étrange la fillette ouvrit les yeux. Elle ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Elle vit une chambre, se trouvait dans son lit et vit une chevalière inconnue à son chevet. Etait-ce elle qui venait de provoquer le tourbillon ? La gamine fixa la chevalière . Elle répondit à la question de cette dernière et dit :

-J'ai moins froid. Mais je pourrais avoir mon manteau. Je sais pas ce qui s'est passée. Je sais que je suis malade... Et que je refroidis vite quand j'ai pas mon manteau. Même bébé c'était comme ça.


Elle regarda Ambre et dit :


-Je sais c'est bizarre. Je suis anormale. Mais c'est pas ma faute.


Tempérance était perdue. Elle se demandait où elle avait été quelques minutes avant. Elle lança :


-C'était quoi le tourbillon de couleur toute à l'heure? Tu peux m'expliquer? C'est toi qui l'as fait? Tu m'apprendras? Enfin je sais pas si je peux faire mais c'est trop beau!


Avec l'innocence de l'enfance la gamine dévisagea la chevalière et dit :


-Toi aussi tu as les cheveux pas comme les autres! Ils sont argentés!


La fillette fit un sourire. Puis lança  avec espoir:


-Tu es peut-être ma maman! Je la cherche parce que tout le monde a un papa et une maman et moi j'en ai pas et j'aimerai savoir pourquoi je suis malade et pourquoi j'ai les yeux rouges.

Elle dit :

-Si tu es ma maman j'ai une question! Faut que tu me dises pourquoi je suis malade?


La gamine voulait tout savoir. Pour elle c'était sûr Ambre avait les cheveux comme elle donc elle était sa mère. Seulement les choses n'était pas si simple. Comment Ambre prendrait les choses? Tempérance ne tarderait pas à le savoir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien [PV Ambre] Ven 04 Oct 2013, 10:33


Ambre n’était pas quelqu’un douée d’une grande empathie, alors le fait que l’enfant soit atteinte d’une telle maladie était peut-être triste, mais ce n’était en rien la fin du monde. Alors non, elle ne prit pas du tout une mine attendrie accompagné d’un « oooh, pauvre chérie… » Non, la princesse Argentée s’arrêtait rarement sur ce genre de détails, tant qu’on était en vie, on était chanceux. Une vision trop rose ? Pas du tout, enfin si, un peu. Mais Ambre n’avait jamais vraiment grandie dans sa tête, et elle faisait une très mauvaise adulte responsable même si elle était sans se vanter une bonne chevalière. Cependant, la petite semblait réellement vouloir expliquer son état, alors hochant la tête en souriant, la jeune femme fit un signe à la servante pour qu’on amène le manteau de l’enfant et le posa à coté d’elle, mais c’était seulement pour ne pas qu’elle panique (et qu’elle lui refasse une crise( et que sa dépense d’énergie n’ait servie à rien)) parce que, il était hors de question que l’enfant se lève du lit. Du moins pas tout de suite, et sûrement pas dans cet état, même si elle devrait pouvoir d’ici quelques heures. C’est pour ça que la servante amena également une plus grosse couverture que l’Argentée déposa sur l’enfant.

N’empêche que la gamine était intéressante, elle se considérait comme anormale parce qu’elle était malade ? Cela semblait assez stupide dans la tête d’Ambre. Il y’avait des tas de personnes dans des états beaucoup plus terribles que celle de la petite. Mais bon, si l’enfant trouvait ça rassurant de se trouver originale à cause d’une maladie. Libre à elle ! Un tourbillon de couleurs ? Quel tourbillon de couleurs ? Quoi ? C’était elle qui l’avait fait ? Mais pas du tout. Enfin, ça pouvait facilement être considéré comme effet de son super pouvoir beaucoup trop génial ! Et puis ça n’avait pas vraiment d’importance vu qu’elle ne (voulait) pourrait pas le lui apprendre, après tout le changement de Température était le pouvoir d’Ambre et seulement celui de la chevalière ! Enfin, bref. Heiiiiiin ? Comment ? Quoi ? Pardon ? Comment ça, sa maman ? Depuis quand Ambre était maman ? Pourquoi personne ne le lui avait dit ? Hey. Mais qu’est-ce qu’elle racontait encore ? Haussant un sourcil (alors que son sourire avait presque entièrement disparu) la jeune femme regarda la gamine qui voulait savoir pourquoi elle avait les yeux rouges…ben, sa véritable maman ou son père devait les avoir rouge et puis voilà. Pas la peine d’en faire un plat non plus. Et comment ? Qui est son papa ? Non mais ou elle était sensé le savoir elle ?! Bon, euh, calme-toi, c’est juste une enfant, inutile de l’agresser pour ça. Pourquoi elle était malade ? Et pourquoi tu poses autant de question, heiiiiiin ? Non parce que c’était agaçant à la longue, surtout que c’était des questions horriblement…illogique.

Cependant, Ambre pouvait (presque) comprendre Tempérance. Après tout, elle n’avait pas non plus connue ses parents biologiques puisqu’ils étaient morts, ni les premiers adoptifs,  qui étaient aussi morts et sa mère, Maryska, était morte après avoir trahie Enkidiev avec Irianeth. Bon, l’historique familial d’Ambre était catastrophique. D’accord. Mais en fait, si ces faits avaient souvent dérangé la princesse quand elle était jeune, elle avait rapidement trouvé une sorte de famille dans l’ordre. Grâce à Joy, Dorianne et Leïlan aussi ! Sans oublier Ariane, ces personnes l’avaient aidé à garder confiance en elle et à ne jamais se sentir seule. Est-ce que Tempérance avait des personnes ainsi sur qui compter ? Parce que si non, alors là oui, Ambre voulait bien admettre que c’était vraiment triste.


– Je suis désolé, mais je ne suis pas ta maman. Même si la ressemblance entre nous est assez frappante c’est bien vrai.

Mais ce n’était pas suffisant, puisque si Tempérance avait les mêmes cheveux qu’elle et aussi le même teint de porcelaine que celui d’Ambre, cela ne voulait rien dire. Maryska aussi avait ressemblé à Ambre, mais ce n’était pas sa véritable mère pour autant. Elle désigna le manteau de l'enfant d'un geste de la main.

– Ton manteau est là mais comme tu vas rester encore te reposer un peu, tu le mettras plus tard. Mais ne t’inquiète pas, la couverture que j’ai rajouté devrait te tenir suffisamment chaud pour l’instant, et si tu en as besoin d'une autre je t'en apporterai.

Ambre s’était levé, mais juste pour ajuster la couverture sur la petite, elle se remit rapidement à sa place, après tout la petite semblait faire partie de l’ordre, alors Ambre se sentait responsable d’elle et la laisser se torturer avec toutes ses questions auraient été cruel de sa part.

– Tu sais, ce n’est pas grave si tu as des cheveux argentés ou si tu as des yeux rouges ! Au contraire, ça te permet de te démarquer des autres et c’est original. Il faut être fière de ça ! Et ce sont de superbes couleurs en plus !

Voilà, déjà un point de réglé ! Passons au suivant.

– Et puis pour ta maladie, ce n’est pas obligatoirement de la faute de tes parents, ce genre de choses arrive fréquemment, et tu n’es pas la seule dans ce cas. C’est juste comme ça, et ne t'inquiète pas trop, dans beaucoup de cas, il y’a des possibilités de guérir en grandissant !

La jeune fille offrit un grand sourire à sa nouvelle protégée avant de continuer, toujours avec ce ton léger et enthousiasme qui la caractérisait.

– Ce n'est pas grave si tu ne connais pas ton papa et ta maman. Même si je sais que c'est dur, je n’ai jamais connu les miens non plus. Mais tu sais l’ordre est une superbe grande famille en elle-même ! Tous les chevaliers sont des frères et sœurs d’armes ! Et tous les élèves sont nos protégés. Tu ne seras jamais seule ici !

Est-ce qu’Ambre essayait de dissuader Tempérance de chercher ses parents ? Non pas vraiment, et puis si jamais elle avait la chance de pouvoir les rencontrer un jour alors ce serait tant mieux pour elle. Mais autant lui rappeler qu’elle n’était pas seule !

– Dis moi, tu t’appelles comment déjà ? Et pour le tourbillon de couleur, c’est mon pouvoir spécial tu sais, je peux chauffer et refroidir les gens ! et je t’ai réchauffé pour que tu ailles mieux ! Mais je ne pense pas pouvoir te l’apprendre vu que c’est mon pouvoir à moi. Mais je pourrais toujours t’aider avec tes autres pouvoirs si tu veux. Quand tu seras reposée.

Bah oui ! Pourquoi pas ! L’enfant n’était peut-être même pas une élève, mais les pouvoirs, on pouvait s’entraîner à les contrôler dès qu’ils apparaissaient, mais de toute évidence, l’enfant était trop faible pour le moment. La jeune femme se demanda furtivement comment Tempérance allait réagir au fait qu’elle n’était pas sa mère. Ben, elle n’aurait pas à attendre longtemps pour le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Tempérance
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 132
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 03/02/2013

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien [PV Ambre] Jeu 31 Oct 2013, 14:34

HRP : C'est court désolée...

Le regard de la petite Tempérance était tout bonnement rempli d'espoir. Ses yeux brillaient. Elle espérait tellement avoir enfin trouvé sa maman. Le plus grand rêve de la petite était sur le point d'être réalisé. Mais Ambre fini par prendre la parole et annonça :

-Je suis désolé, mais je ne suis pas ta maman. Même si la ressemblance entre nous est assez frappante c’est bien vrai.

Avec ces quelques mots tous les espoirs de l'enfant s'étaient envolés en fumée. Plus aucuns rêves, rien. Les larmes étaient au rendez-vous. Après tout son dernier espoir venait de s'envoler. Lors de sa rencontre avec Faith, Faith lui avait dit qu'elle n'était pas sa mère. Ensuite la petite demanda d'instinct son manteau. Elle connaissait sa maladie et savait à quel point son manteau était vital pour elle. Ambre lui répondit :


-Ton manteau est là mais comme tu vas rester encore te reposer un peu, tu le mettras plus tard. Mais ne t’inquiète pas, la couverture que j’ai rajouté devrait te tenir suffisamment chaud pour l’instant, et si tu en as besoin d'une autre je t'en apporterai.


La petite accepta la réponse . Elle se cacha sous la couverture pour ne pas avoir froid. Après tout ça Ambre expliqua que la différence n'était pas un soucis dans l'Ordre. Tempérance lui expliqua les raisons pour lesquelles elle voulait voir sa mère. Ambre fit naître une lueur d'espoir dans le coeur de l'enfant : Sa maladie guérirait peut-être en grandissant. Ses larmes cessèrent de couler. Et la petite lança :


-Tu sais je prie pour qu'elle parte ma maladie.... Mais ça reste.


Ambre expliqua ensuite :

-Ce n'est pas grave si tu ne connais pas ton papa et ta maman. Même si je sais que c'est dur, je n’ai jamais connu les miens non plus. Mais tu sais l’ordre est une superbe grande famille en elle-même ! Tous les chevaliers sont des frères et sœurs d’armes ! Et tous les élèves sont nos protégés. Tu ne seras jamais seule ici !


La petite lança ensuite :

-Donc j'ai pleins de papa et maman! C'est trop bien!


Ensuite Ambre lança :

-Dis moi, tu t’appelles comment déjà ? Et pour le tourbillon de couleur, c’est mon pouvoir spécial tu sais, je peux chauffer et refroidir les gens ! et je t’ai réchauffé pour que tu ailles mieux ! Mais je ne pense pas pouvoir te l’apprendre vu que c’est mon pouvoir à moi. Mais je pourrais toujours t’aider avec tes autres pouvoirs si tu veux. Quand tu seras reposée.

Tempérance fit un sourire et dit :

-Alors toi t'es ma maman! D'après ce que tu as dis! Et je vais me reposer d'accord . Et pour les pouvoirs je sais pas trop ce que j'ai. Mais je veux bien que tu m'apprennes.


Elle regarda Ambre avec admiration, attrapa une mèche de cheveux et dit :


-Tu es comme je veux être plus tard... Apprends-moi!Aides-moi Maman!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien [PV Ambre] Ven 01 Nov 2013, 16:13

Est-ce que cette gamine était stupide ? Sûrement ! Après tout, Ambre venait tout juste de lui dire qu’elle n’était pas sa maman, well donc logiquement l’enfant devait souffrir d’une quelconque maladie l’empêchant de réfléchir correctement. A moins que ce ne soit un problème de mémoire. Sûrement, en plus de sa maladie du froid là. Ce qui faisait que Tempérance était vraiment trop défaillante. D’ailleurs, la princesse argentée allait le faire remarquer quand le visage de Leïlan s’imposa dans son esprit, un visage qui lui disait d’être GENTILLE. Oui, oui, elle sera gentille. Prenant soin de replacer correctement la couverture sur sa protégée, Ambre écouta distraitement ce qu’elle disait, comme quoi elle priait pour que sa maladie parte et blabla. Rien de très intéressant. AH enfin un truc logique ! Elle acceptait qu’elle lui apprenne à maîtriser ses pouvoirs ! La chevalière offrit un grand sourire à la gamine, qui pour ne pas la vexer, allait faire comme si elle était sa fille. Ça ne coutait rien à Ambre après tout. Ce serait comme avoir un mini-écuyer. C’est ça avoir un gosse, hein ? Oui, bon, l’Argentée allait devoir faire quelques recherches sur le sujet. Et demander à Leïlan. Beaucoup plus simple que de faire des recherches. Parce que Leïlan elle savait tout sur tout à propos de tout ! Tout à fait ! Et puis elle l’engagerait comme baby-sitter, ou comme marraine plus simple. Non, ce devait être Joy ça . Eh ! Pourquoi Ambre s’embêtait avec toutes ses questions. C’est pas comme si elle allait vraiment adopter Tempérance. Elle allait juste faire semblant là. C’est tout. Vraiment. C’est pas comme si elle allait s’attacher à l’adorable gamine qui lui ressemblait un peu trop beaucoup ? Non, voyons. D’ailleurs, Tempérance n’avait rien d’attachant, elle était juste incroyablement stupide. Mais comme Ambre devait être gentille, elle voulait bien jouer le jeu. Car ce n’était qu’un jeu. Définitivement. Peut-être qu’elle arriverait à faire en sorte que Tempérance soit moins idiote avec le temps ? Sûrement ! Ambre était une héroïne après tout ! Ambre était géniale ! Ambre pouvait tout faire !

Et puis le regard plein d’admiration que lui lançait la gamine aidait beaucoup à faire accepter Ambre. Après tout, il ne fallait pas oublier que la princesse était égocentrique. Donc, flatter son égo ! Go ! (aucune sens dans cette phrase, je sais.) AHAHA ! Tempérance venait d’avouer qu’Ambre était l’être le plus génialissime dans ce monde. Evidemment son témoignage était inutile, puisqu’Ambre le savait déjà ! Mais ça faisait toujours plaisir à entendre ! L’aider ? A être moins stupide ? Oui. On peut faire ça. Commençant par le commencement, approchant sa chaise du lit de Tempérance. La chevalière commença, toujours aussi joyeuse, et avec sa voix cristalline et enfantine.


– D’abord, si tu veux que je sois ta Maman, il ne faut plus que tu pleures ! Parce que tu sais, ça ne sert à rien, juste à t’attirer des moqueries des autres ! Il faut le faire qu’en extrême urgence. Je n’ai jamais pleuré moi tu sais, sauf quand je me suis disputée avec ma meilleure amie lors de mon attribution…mais je te raconterai ça un autre jour ! Il faut aussi que tu saches que si tu es ma fille, tu es logiquement une héroïne ! Je t’apprendrai à faire des quêtes ! Quand tu seras reposée !

Toujours aussi souriante, la jolie princesse caressa les cheveux de la petite fille avant de continuer de plus belle, avec un petit air perplexe.

– Avant de passer aux pouvoirs, je veux ton prénooooom ! ça doit faire deux fois que je te le demande ! A moins que tu ne veuilles pas me le donner ! Pourtant ce serait logique, si tu veux être ma fille !!

Ben ouais, mais comme Tempérance semblait être amnésique alors Ambre voulait bien être gentille et lui demander ça avec un grand beau sourire comme le ferait une maman !

– Oh, et tu devras sans aucun doute déménager vers mes appartement durant ton cycle de future élève, tu verras c’est beaucoup mieux que les dortoirs des élèves !

Quand je vous dis qu’Ambre est formidable ! Et Tempérance le deviendra aussi ! Il fallait juste qu’elle écoute Ambre, et elle pourra devenir une véritable héroïne elle aussi ! Mais il allait falloir qu’elle mérite ce prestigieux titre !
Revenir en haut Aller en bas
Tempérance
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 132
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 03/02/2013

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien [PV Ambre] Dim 17 Nov 2013, 09:46


Miracle, joie inespérée Tempérance avait des mamans et des papas ! Elle était aux anges. Elle regardait la chevalière avec un regard plein d’admiration. Bah oui après tout, la chevalière qui se tenait devant elle venait tout simplement de lui rendre espoir, de ressusciter en elle un espoir perdu. Elle avait une famille. Bon d’accord elle avait celle avec sa mama Faith, et tous les loups mais c’était pas pareil l’Ordre. Puis Tempérance avait quitté la Tour pour devenir chevalière mais elle regrettait car elle avait du mal à s’habituer à l’immensité du château et se perdait beaucoup . Mais elle devait dépasser ça pour devenir une grande chevalière comme Ambre, pour faire honneur à Faith , Caelion et aux loups mais aussi à Ambre. Ambre regarda la fillette puis lui expliqua qu’elle ne devait plus pleurer si elle voulait être sa fille . Pourquoi ? Pourquoi elle disait que c’était pour les faibles ? Tempérance ne comprenait pas. Elle voyait des adultes pleurer des fois. Cela voulait donc dire qu’ils étaient faibles ? Tempérance eu les yeux brillant quand Ambre évoqua le fait qu’elle était une héroine. Puis elle parla de quêtes. Le regard de Tempérance se remplit d’interrogation. C’était quoi cette chose ? Vu comment Ambre en parlait ça devait être super ! Peut-être commencerait-elle à lui apprendre dès maintenant bha oui si elle était forte et héroine elle pouvait commencer là !


Ensuite Ambre demanda son prénom . Ah oui… Elle avait oublier. La petite se mit à rougir elle était confuse. Ensuite Ambre parla de déménagement. Fallait encore qu’elle déménage ? La petite regarda Ambre et dit :


-Je m’appelle Tempérance. Je suis désolée de pas avoir dit avant.


Elle regarda Ambre et dit
:

-C’est quoi les quêtes ? Puis tu sais je veux bien déménager mais je me perds beaucoup comme je suis arriver y a pas longtemps. Ah et j’ai oublier je suis inviter par la cardinale Faith à manger à la tour tous les deux jours je peux ?


Elle espérait qu’Ambre accepterait une coupure avec la Tour ferait atrocement souffrir la petite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un mal pour un bien [PV Ambre] Sam 04 Jan 2014, 11:28


Ambre s’était peut-être laissé un peu trop emporter par son enthousiasme, parce que sérieusement, Ambre en…maman ? Nan. Elle n’était vraiment pas prête et ne le sera probablement jamais, alors nul doute qu’elle agirait avec Tempérance comme le ferait une protectrice ou une grande sœur mais une maman…non. De toute manière, Ambre ignorait un peu le sens de ce mot.  Certes, Maryska avait été sa mère mais elle n’était pas resté avec elle plus de deux ans, donc…bref, la chevalière aux cheveux d’argents n’était vraiment pas faite pour être mère. Sur son tabouret, la jeune princesse gigotait un peu, en bonne hyperactive qu’elle était. Rester dans une même place c’était lui en demander un peu trop, mais d’ailleurs voilà que sa copie conforme (exception faite des yeux) commençait à parler. Tempérance. Un peu trop long a prononcer quand même, Temp ou Erance devrait suffire. C’était quand même un joli prénom, pas aussi beau qu’Ambre (évidemment.) Mais c’était beau pareil !

Puis elle posa une question, terrible, horrible. ARGH. Comment pouvait-elle ignorer le sens du mot quête !!! Les quêtes quoi ! C’était ce qui faisait vibrer votre enfance ! C’est ce qui était responsable des suicides dans les familles royales ! C’est ce qui faisait ressortir l’imagination en vous, bref les quêtes c’est la vie quoi !!! Et Tempérance était vraiment un peu trop inculte. Il allait falloir remédier à ça. Du moins si elle voulait rester sa fille. Parce que les quêtes c’était quand même IMPORTANT. Cette Faith chez qui elle allait dîner tous les deux jours ne le lui avait pas appris ? Non mais franchement ! Et puis la jeune chevalière secoua légèrement sa tête. Elle…s’en fichait ? Genre que Temp aille à la Tour chaque deux jour. Il fallait bien qu’elle bouge cette gamine ! Elle n’allait pas la coller tout le temps…hein ? Non parce que…non quoi. Il allait vraiment falloir qu’elle aille voir Leïlan. Celle-ci sera sans doute plus amène de lui expliquer en quoi ça consistait d’être une maman. Ouaaaaaaaaaais. Parce que là, Ambre était un peu perdue. Un peu.


– Faith ? Oui, bien sûr.

L’Argentée souriait toujours, puis elle se releva et s’approcha de sa…fille ?

– Les quêtes sont des missions palpitantes que seuls les vrais Héros peuvent accomplir ! C’est souvent pour battre les méchants ou trouver des objets légendaires !! Je t’apprendrai !

Eh, Ambre avait été presque pas méchante ! Juste un peu indignée au début. Puis reprenant son beau sourire, la chevalière déposa un baiser sur le front de la jeune future élève.

– Je t’aiderai a te repérer facilement dans le château, et à déménager tes affaires aussi. Mais maintenant tu dois dormir et récupérer. Je repasserai plus tard.

Faisant signe à la servante de la prévenir si il y’avait un quelconque problème, la jeune femme tourna des talons après un dernier sourire à sa fille. Il était temps pour la chevalière d’aller patrouiller.

Spoiler:
 

Rp Terminé pour moi !!
Revenir en haut Aller en bas

Un mal pour un bien [PV Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Onzième génération-