___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

I will try to fix you [PV Flynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Janita
Administrateur - Chevalier - Chef
Administrateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 429
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 30/12/2012

Plus sur le personnage
Âge: 48 - 53 ans [G19]
Rôle: Chef de l'Ordre des Chevaliers Impériaux
MessageSujet: I will try to fix you [PV Flynn] Mer 10 Juil 2013, 09:18

Pourquoi croise t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule ? - Guillaume Musso.


Certains philosophes disent que l'on est jamais aussi mal protégé de la souffrance que lorsque nous aimons. Elle trouvait ça totalement absurde. Depuis qu'elle aimait Trystan, elle ne s'était jamais sentie aussi forte, aussi vivante. Même maintenant qu'il était parti, elle le savait encore en vie, ici, dans son cœur. Et ça, c'était le plus important. Non ? Alors elle ne s'en faisait plus, ou du moins elle semblait vouloir le croire. A tel point qu'une coquille s'était comme formée autour d'elle. Elle n'allait plus vers les gens, elle n'allait plus engager une conversation avec eux. Son seul objectif était de devenir la meilleure élève, la meilleure Chevalière. Pour rendre Trystan fier, de là où il était. Pour lui montrer qu'il n'avait pas été vain de lui donner sa chance. Alors elle avait arrêté de discuter, de flâner. La bibliothèque était son nouveau refuge, les marécages sa terre d'asile. Souvent elle y retournait pour revoir les créatures qui y vivait. Elle s'y était fait un ami, et elle ne le lâcherai pas. Dès qu'elle pouvait, elle lui apportait à manger de ce qu'elle avait pu voler dans les cuisines ou amasser à ses repas. Ici elle était seule, car personne n'osait s'aventurer. Ils étaient tous trop stupides pour comprendre que la créature qui y vivait ne mangeait les gens que lorsqu'elle avait faim. Elle s'assit sur la berge, écoutant le clapotis du va et vient de l'eau, ayant comme un effet apaisant. Les examens étaient proches, il ne fallait pas qu'elle se louper, c'était sa seule chance de prouver sa valeur, de leur montrer qui elle était. Ne voyant pas son ami arriver, elle sorti les deux morceaux de steaks en les posant devant elle, de sorte à lui en faire humer l'odeur alléchante. Mais il ne semblait pas encore vouloir venir... L'avait-il oublié ? L'avait-il abandonné à son tour ?

Elle était là, seule. Seule face à l'immensité du marécage. Seule face à elle-même, à ce qu'elle était au plus profond de ses entrailles. Ces moments uniques où elle avait parfois l'impression de le retrouver. D'être près de lui, d'en sentir jusqu'à son odeur enivrante dont elle avait du mal à s'en rappeler les saveurs. Ses derniers souvenirs étaient comme lointains, comme si son visage tentait peu à peu de s'échapper de sa mémoire, de son esprit. Pourtant elle s'y accrochait comme à la dernière parcelle de vie qui pouvait lui rester. Jamais elle n'oublierai ce qu'était Trystan. Alors, seule, elle se mit à chanter [*]. Pour lui, pour elle, pour tout ceux qui voulaient encore bien l'entendre.

- Tears stream down on your face, when you lose something you cannot replace. Tears stream down on your face I … I will try to fix you.

Jamais elle n'oublierai sa promesse. Jamais elle ne s'arrêterai de chanter, de lui faire entendre sa voix. Qu'importe s'il ne l'entendait pas, la seule chose qui lui importait, c'est d'atteindre son cœur. Mais il n'était plus là... Des larmes remontèrent jusqu'à ses yeux qu'elle s'enquit d'essuyer aussi tôt. L'heure n'était plus aux pleurs. Et les larmes ne le feront jamais revivre. A quoi bon ? Chanter plutôt que pleurer, c'était sa nouvelle philosophie. Mais elle ne chantait pas dans la forteresse. Ils ne comprendraient pas. Pourtant, elle aimait chanter. Mais eux ne semblaient pas réceptifs à la mélodie de sa voix. Irianeth n'était pas fait pour la musique. C'était une chose indéniable. Elle espérait tout de même au fond d'elle, qu'un jour quelqu'un saurait apprécier cette partie là d'elle.

- Chanter est ta force. Ne la brise jamais. Garde le souffle du vent dans ta voix...

Son père lui disait encore des choses incompréhensibles. Pourquoi devrait-elle garder le souffle du vent dans sa voix ? Le vent, elle savait le faire souffler, mais dans sa voix... C'était totalement stupide. Jamais elle n'osait le questionner, de peur à ce qu'il disparaisse pour toujours. Elle avait la fâcheuse impression que si elle venait à le contredire, il partirait, comme le souffle du vent qui s'éloigne doucement... Elle l'aimait bien trop pour ça. C'était son père, après tout. Le seul homme, avec Trystan, en qui elle pouvait avoir totale confiance. Il y avait aussi peut-être Flynnie, le fantôme de la forteresse. Elle ne le connaissait pas vraiment à vrai dire, mais elle sentait en lui comme une aura lui incitant à lui faire confiance, à s'ouvrir à lui comme elle n'avait encore jamais osé le faire. Mais pourquoi le ferait-elle ? Elle n'avait aucune raison de le faire. Et il aurait fallut qu'elle lui parle pour cela. Du moins, plus souvent. Elle arrêta de chanter une fois que la mélodie ne contint plus de paroles qu'elle puisse répéter. Et la créature ne semblait toujours pas vouloir venir... Quelle triste journée de solitude que voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11620-janita-bras-droit-des-chevaliers-d-irianeth#144644 http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7099-janita-complainte-d-une-femen-gestion
#Flynn

avatar
Nombre de messages : 196
Rôle : Chevalier et Prince d'Irianeth [PNJ]
Date d'inscription : 26/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 - 49 ans [G18]
Rôle: Ex-Chevalier d'Irianeth et Prince
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Dim 14 Juil 2013, 00:36

Depuis maintenant longtemps, il ne faisait qu’accumuler les défaites. C’était absurde. Il n’avait pas sû comment s’y prendre réellement pour avoir ce qu’il voulait. Il aurait aimer que tout se passe autrement. Tout le monde le méprisait au plus haut point. Les gens ne le croyaient pas normal, qu’un simple enfant qui a une puberté un peu trop tôt quoi. Est-ce vrai? Est-ce que ses envies étaient reliées à cette puberté? Là était tout un dilemme. Peut-être. Il ne savait plus trop quoi penser de tout cela. Faelina avait essayé de le faire progresser. Toutefois, ça n’avait jamais réellement fonctionné. Il était resté le pauvre idiot qu’il était. Pour une fois dans sa vie, ces temps-ci, il ne savait plus ce qu’il avait envie, ses désirs. Il avait tellement accumulé de défaite qu’avoir la déception de ne jamais avoir ce qu’il voulait l’avait abattu. On était presque à l’attribution maintenant. Il fallait que tout cela change. Pour ce faire, il fallait qu’il trouve ce qui clochait en lui, pourquoi les gens ne l’aimait-il pas? Beaucoup de gens essaient dans la vie de plaire aux autres. Et le plus absurde, c’est que ceux qui y arrive, c’est ceux qui essaie de cacher leur véritable désir. Ceux qui se prennent pour d’autres, eux, ils avaient du succès. Mais un enfant comme Flynn, un enfant qui dévoile ce qu’il ressent en lui, non, ça, ce n’était pas correct, pas moralement accepté, mal vu. Il était parti du château pour essayer de comprendre. Peut-être qu’en présence de tout ce qui ne lui donnait aucun désir allait… lui expliquer pourquoi la vie fonctionne ainsi. Flynn avait un cœur. Flynn aimait les gens. Il ne les aimait que… trop… simplement trop. Est-ce si mal de trop aimer les gens? Est-ce mal de vouloir se faire aimer comme il aime les autres? Est-ce mal d’être attiré par la gente féminine? N’y a-t-il réellement qu’une façon de voir l’amour? Tout cela était absurde. Définitivement. Ainsi, il marchait sans savoir où il allait réellement. Il se rappelait encore des entrainements avec Faelina. Elle lui disait de fermer les yeux… De s’ouvrir au monde. D’écouter. Il ferma donc les yeux, monta légèrement la tête, espérant. Il faisait noir. Totalement noir. Que pouvait-il y avoir de si extraordinaire à faire ce genre d’exercice où la noirceur ne fait que dominer? Comme si Flynn se faisait à ce moment dominer, de la même façon qu’il avait eu autant de défaites. C’est au moment où il allait laisser tomber qu’il entendit une petite voix, au loin.

- Tears stream down on your face, when you lose something you cannot replace. Tears stream down on your face I … I will try to fix you.

Quelqu’un chantait. Les paroles… Quelque chose… qu’on ne peut pas remplacer. Il avait cru reconnaître la voix. Oui, il l’avait déjà entendu en quelques parts. Il ouvrit donc les yeux et vit cette lumière, une nouvelle fois, comme dans le temple des dieux… C’était elle, encore. Elle qui disait s’appeler Janita. Il croyait en fait qu’elle devait être une divinité ou un truc du genre pour briller ainsi. Oui, ce devait être logique. Les dieux doivent briller, sinon, comment est-ce qu’ils pourraient démontrer leur supériorité sur les autres? Il avait alors avancer vers elle. Elle était assise près du marécage. Malheureusement, il n’était pas le plus discret... non, il avait aussi échoué les cours de survie et compagnie. Il n’y était pas doué. Et si ça se trouve, il n’allait pas être attribué comme les autres. Non, on allait lui réserver sûrement quelque chose de particulier.

- Ta voix est magnifique.

Oh, il n’était pas réellement d’humeur à commencer à crouser ou à essayer d’être intéressant. Alors ce devait être honnête, qu’il trouvait sa voix magnifique. En fait, cette divinité était sûrement descendue pour lui venir en aide… pour l’aider à comprendre ce qu’il est. Parce que c’était précisément ça le problème. Il ne comprenait strictement pas pourquoi les adultes le traitaient si méchamment de dérangé psycho-pervers alors qu’il essayait simplement de se faire aimer de la seule façon qu’il connaissait possible : Faire comme eux.

- Vas-tu… disparaître toi aussi, Janie?

Sa question était pertinente dans le sens où il l’avait vu de nombreuse fois apparaître dans les couloirs ou autre, mais disparaître aussi vite par une porte ou un autre. Bizarrement, elle semblait être l'une des seules personnes qui semblait lui rester qui ne se soucie pas de son anormalité. Il n’avait pas beaucoup porté attention à elle, puisqu’elle devait être simplement une entité vagabondant, comme une espèce de divinité qui fait un travail quelconque. Mais en fait, elle venait d’apparaître dans ce marécage, devant ses yeux, alors qu’il espérait comprendre ce qu’il est. Il vit qu’il y avait de la nourriture devant elle, tous près du bord de l’eau. Il ne comprenait pas exactement ce qu’elle faisait là, mais ça allait sûrement être leur prochain sujet de conversation puisque cela intriguait un peu Flynn d’apporter autant de nourriture ici, dans un lieu si isolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janita
Administrateur - Chevalier - Chef
Administrateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 429
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 30/12/2012

Plus sur le personnage
Âge: 48 - 53 ans [G19]
Rôle: Chef de l'Ordre des Chevaliers Impériaux
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Mar 16 Juil 2013, 13:30



- Ta voix est magnifique.

Elle ne l'avait pas entendu arriver, ni même senti. Et pourtant, il ne lui avait pas fait peur. Elle s'était retournée normalement jusqu'à lui, se détachant peu à peu de son air mélancolique. Mais lorsque son regard capta à nouveau cette lueur blanche, elle se vit rougir. Ou alors était-ce à cause du compliment sur sa voix ? Elle ne saurait le dire. Trystan avait été le seul à l'entendre chanter et à lui faire promettre de ne jamais s'arrêter. C'était bizarre que quelqu'un d'autre le fasse.

- Je … Merci !

Un peu désarmé. De sa nature plutôt directe, elle n'hésiterai jamais à dire ce qu'elle pense au fond d'elle. Mais Flynnie l'avait simplement prise de court. Des compliments, on lui en avait déjà fait. Mais jamais sur sa voix. Même Trystan ne l'avait jamais complimenté sur ça au final, il lui avait juste dit qu'il ne fallait pas qu'elle arrête. Qu'elle devait le lui promettre. Était-ce un compliment insinué ? Elle ne savait pas. Et jamais plus elle ne pourrait le savoir. Préférant ne plus y penser, elle se reconcentra sur son interlocuteur, à savoir celui qu'elle surnommait Flynnie. Cela faisait un moment qu'elle ne l'avait plus revu et depuis leur première rencontre, il avait déjà bien changé. Grandis ? Oui, ça doit être ça le mot adéquat. Mais tout de même, comment un fantôme peut-il grandir, comme les êtres humains ? Ne restent-ils pas dans le même état d'âge physique que lors du jour de leur mort ? C'était certain, Flynnie n'était décidément pas un fantôme comme les autres. Il était même du genre spécial dans son attitude, et ça, ça lui plaisait bien. Ici, ils sont tous trop... Les mêmes. Et surtout pas du tout intelligent. Ils ont peur de pas grand chose, et surtout du déshonneur, elle avait remarqué. Mais qu'est-ce que l'honneur ? On s'en fiche, tant qu'on a de quoi manger ou dormir. Non ? Il fallait dire que depuis que Trystan en avait fait sa pupille, elle n'avait manqué de rien. Elle avait enfin un toit où dormir et surtout de quoi manger à sa faim. Son honneur à elle était de prouver que Trystan avait eu raison de placer des espoirs en elle, de lui donner sa chance.Peut-être qu'au final, elle était comme tout les autres. Mais la voix de Flynnie la sorti de ses réflexions internes.
Disparaître ? Pourquoi est-ce qu'elle disparaîtrait ? La seule raison qui l'avait poussé fut un temps à réellement disparaître était son ambition de pouvoir être aux côtés de Trystan à tout jamais. Dans les plaines de lumière, sereine, sans aucun problème. Mais si lui n'avait pas eu la chance de pouvoir encore vivre, alors elle devait la saisir pour lui. Vivre pour faire perdurer son souvenir, pour honorer la promesse qu'elle lui avait faite. Les promesses, même. Et quand bien même aurait-elle essayé de se donner la mort, elle n'aurait sûrement pas rejoint les plaines de lumière comme elle l'aurait souhaité au vu de sa condition, dont elle était encore totalement ignorante par ailleurs.

- Non Flynnie, je ne vais pas disparaître. Je te le promets !

Elle accompagna son affirmation d'un petit sourire. Flynnie était bien le seul qui lui donnait envie de rester ici-bas si ce n'était que ces promesses. Soudainement, elle entendit bouger au loin, remuer dans les eaux stagnantes du marécage. Son ami osait-il enfin se manifester ? Ou était-ce une nouvelle créature ? Elle tendit ses oreilles aux aguets, le cherchant du regard. Mais rien ne semblait venir, encore... Quelle déception. Elle aurait pourtant aimé le montrer à Flynnie ! Tant pis, elle se rassit comme elle l'était quelques secondes avant d'avoir cru apercevoir son ami

- Tu me promets de rester alors, toi aussi ?

En signe d'engagement, elle lui tendis son petit doigt, comme pour sceller un engagement commun. Elle ne voulait pas le voir partir dans les plaines de lumière lui aussi. C'était un fantôme, après tout. Il pouvait très bien finir par l'abandonner et retourner au repos éternel. Mais elle ne voulait pas. C'était une réaction plutôt égoïste, car le repos éternel il n'y a rien de mieux. Mais elle ne voulait pas, tout simplement, qu'il finisse par partir lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11620-janita-bras-droit-des-chevaliers-d-irianeth#144644 http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7099-janita-complainte-d-une-femen-gestion
#Flynn

avatar
Nombre de messages : 196
Rôle : Chevalier et Prince d'Irianeth [PNJ]
Date d'inscription : 26/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 - 49 ans [G18]
Rôle: Ex-Chevalier d'Irianeth et Prince
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Mar 16 Juil 2013, 21:51

Il ne savait pas réellement pourquoi, mais elle avait semblé toucher par sa remarque sur sa voix. Alors que pour une fois, il n’y avait aucun double sens, aucun but caché, sa remarque avait fait effet. Même plus que s’il se serait forcé à dire quelque chose de mignon. Mais il avait été honnête, pour une fois. En effet, au château d’Irianeth, ce genre d’exercice vocal n’était pas très bien vu. Il ne savait pas pourquoi. Ce n’était qu’un fait divers que Flynn avait capté en espionnant les gens. Personne ne chantait. Personne ne s’amusait réellement… Le seul sens d’amusement possible qu’il y avait, c’était cet acte sexuel tant convoité. C’est peut-être la raison pour laquelle Flynn avait hérité de ce côté de dérangé psycho-pervers. Peu importait. Maintenant, à ce moment, il était avec Janita et non au château. Peut-être qu’en fait, même dans les régions si perdu, où il parait n’y avoir aucun intérêt pour Flynn, en réalité, c’est tout autre… Peut-être qu’en ces régions éloignées où aucun désir potentiel n’était à la portée de Flynn, il paraissait un peu plus normal, un peu plus humain? C’était un fait à ne pas négliger maintenant. Il lui fit un gigantesque sourire, un moyen comme un autre de se faire apprécier. Les sourires apportent la joie… puis le bonheur… et enfin le bien-être. Lorsque quelqu’un était bien, il était alors plus facile de s’y approcher, de faire ce que l’on veut. Toutefois, ce n’était pas là le désir de Flynn. Janita ne lui apportait pas ce même genre de désir. Non, elle… elle semblait l’attirer différemment. Était-elle seulement réelle? Là était aussi une bonne question. Elle était peut-être même seulement une altération dans ses souvenirs ou dans sa mémoire dû à son pouvoir magique dont il connaissait aujourd’hui les effets. Elle venait cependant de lui promettre qu’elle ne disparaîtra pas. C’était une bonne chose, parce que les promesses, c’est fait pour être respecter. Ça, il l’avait appris de Lou qui respectait ses promesses que trop bien. Oh, elle ne lui avait pas encore donné ce qu’elle lui avait promis cette Lou, mais ça viendra. Elle s’en souvenait, c’était déjà ça. Alors il attendra le moment qu’elle le voudra. Elle était après tout l’impératrice, il ne pouvait donc pas forcer les choses comme il l’aurait fait à une autre femme. Non, sinon, elle allait simplement le mettre au cachot. Mais cette Janita venait de lui promettre qu’elle resterait avec lui, quoi qu’il arrive. C’était bien. Son sourire s’élargit un peu plus, signe de satisfaction personnelle.

Quelques secondes plus tard, elle voulut lui faire promettre aussi de rester près d’elle. Pourquoi pas? S’il restait près d’elle, cela signifierait qu’ils passeraient plus de temps ensemble… et peut-être même que leur relation avancerait un peu plus vite. Il regarda un instant son petit doigt. Qu’est-ce que ça voulait dire? Il n’en savait aucune idée. Voulait-elle qu’il lui prenne le petit doigt? Qu’il lui tire peut-être? Jamais sur Irianeth il n’avait vu ce genre de comportement lors de promesses… Jamais Lou ne lui avait promis ainsi. Non, elle l’avait simplement dit. Il ne fallait toutefois pas qu’il aille l’air idiot devant elle alors il fallait qu’il agisse vite. Donc il tira sur le petit doigt de Janita, sans trop tirer fort non plus. Il n’avait pas sû si c’était la démarche à faire… Il espérait que oui.


- Je resterai toujours près de toi, je te le promets! Tant que tu chantes pour moi quelque fois… parce que… ça t’embellit.

En fait, il ne voulait pas réellement qu’elle chante pour lui. En fait, ce n’était pas déplaisant pour ainsi dire. Toutefois, elle semblait affectionner une certaine importance aux exercices vocaux de ce genre. Donc si Flynn s’intéressait à cela, il y avait donc plus de chances qu’elle l’aime ainsi. S’intéresser est un grand mot. Elle était spéciale, visiblement. Donc il était normal que Flynn s’y intéresse, puisqu’elle semblait être une mine d’or d’intérêt. Elle était la première pièce de son puzzle de paradis terrestre. Il fallait simplement la mettre à la bonne place. Une position bien centrale, avec beaucoup de possibilités, de découvertes et d’intérêt potentiel. Il ne la connaissait toutefois pas assez pour la positionner à sa juste place dans sa propre hiérarchie. Il allait donc falloir remédier à cette situation. C’est à ce moment qu’il eut une idée. Une simple idée. Il fallait jouer, simplement. Il lui fit un grand sourire tout en s’avançant et venant s’asseoir près d’elle.

- Veux-tu jouer avec moi?

Une question simple… ayant des conséquences exagérément grandes selon les actions entrepris. Le jeu allait être simple. Un jeu de connaissance de soi, ou de services pour l’autre. Le nom du jeu, c’était…

- On pourrait jouer à Vérité ou Conséquence… C’est simple, tu choisis lequel entre les deux. Si tu choisis vérité, je te pose une question et tu es obligé de me dire la vérité. Si tu ne veux pas te faire poser de question, tu choisis conséquences et je te donne 3 choix d’actions, tu es obligé d’en faire au moins une. Ensuite, c’est mon tour et on fait des rotations comme ça. Ça pourrait être… plaisant, non?

Comme ça, il allait en apprendre sur elle, cette divinité descendu du paradis dont il s’imagine tant dans l’haut-delà. Et s’il n’en apprenait pas, ça allait alors lui procurer des actions de toutes sortes à son service. Dans les deux cas, cela menait à la même conclusion dans la tête de Flynn. Tout était tracé, tel une ligne du temps fait par un dieu. Il espérait juste qu’elle ne soit pas la déesse du temps et tout cela devrait fonctionner comme il se doit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janita
Administrateur - Chevalier - Chef
Administrateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 429
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 30/12/2012

Plus sur le personnage
Âge: 48 - 53 ans [G19]
Rôle: Chef de l'Ordre des Chevaliers Impériaux
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Jeu 18 Juil 2013, 09:19

A lullaby seems like an hurricane, when I'm singing for you.


Choc. Suspect. Étrange. Pourquoi ? Pourquoi Flynnie réagissait tout comme Trystan l'avait fait ? Ce n'était pas normal ! Peut-être était-il la réincarnation de Trystan, dans une autre vie ? C'est ce qu'elle commençait à se demander. Elle l'observa quelque temps sans bouger, accusant le coup. Trystan était le seul à lui avoir demandé de chanter pour lui, toujours. Et là, il demandait la même chose. Strictement, la même chose. C'était trop suspect pour qu'elle l'avale. Ou ! Flynnie était une sorte d'ange gardien, envoyé depuis les plaines de lumière par Trystan ! Oui, c'était sûrement ça ! Parce que Flynnie ne ressemblait pas en tout point à Trystan, alors ça ne pouvait pas être lui, tout simplement. Elle revint sur terre d'un coup, se souvenant de la suite des paroles qu'il avait prononcé. Je resterai toujours prêt de toi. Ça, c'était plutôt une bonne nouvelle ! Avec tout ces remues ménage et l'examen tant redouté qui approchait, elle était contente de savoir qu'elle n'était plus seule dans cette forteresse trop grande pour elle depuis le départ tant regretté de Trystan. Mais Flynnie réagit bizarrement, parce que quand elle lui tendit le petit doigt pour sceller leur promesse, il le tira tout simplement. Le regardant avec un air un peu surpris, elle rit un peu de sa réaction, attrapant son petit doigt pour le nouer avec le sien. Comme ça, leur promesse était scellée !

- C'est comme ça qu'on scelle les promesses ! Par la parole, et par le corps!

Elle le vit sourire et la rejoindre au sol, assis près de la berge du marécage. Son ami ne voulait toujours pas venir d'ailleurs. Il était nul de réagir comme ça. Flynnie était son ami aussi maintenant, et il allait falloir qu'il partage ! Et puis Flynnie n'était pas méchant non plus, alors il n'avait aucune raison d'avoir peur. Pourtant la créature du marécage ne lui semblait pas être stupide... S'était-elle peut-être trompée. Tant pis, elle allait juste passer un moment avec Flynnie alors, et elle lui laisserait le morceau de viande ici, lorsqu'ils repartiraient.

- Veux-tu jouer avec moi ?

Quoi ? De quoi parlait-il ? En fait, le mot jouer lui posait une colle. Elle ne l'avait jamais entendu avant... Et comment aurait-elle pu ? Son enfance elle le passa entre sa mère amorphe et totalement inutile, puis à errer en chapardeuse dans les couloirs du château pour survivre. Puis élève, sous la tutelle de Trystan, où elle ne s'occupa que de s'améliorer encore et encore pour devenir la meilleure et lui montrer qu'il avait eu raison de lui faire confiance en la faisant entrer dans les rangs des élèves d'Irianeth. Au début, elle rencontra quelques personnes, comme Leyna que la créature du marécage avait voulu manger -et il aurait du- avec Oneiroi qu'elle n'avait plus du tout revu d'ailleurs. Ou encore tous les élèves et écuyers, lors des cours. Mais pas plus. Depuis la mort de Trystan, elle n'avait plus fait aucune rencontre, tout simplement. Juste à passer son temps à rattraper les lacunes qu'elle avait en culture générale sur l'Empire, sur la constitution du pays ennemi. Et toutes les lacunes physique aussi. Tout, en fait.

- Jouer ?

Alors même qu'elle posait la question d'un ton un peu bas, par peur de dire une bêtise, Flynnie continua la suite de ses explications quant à ses envies du moment. Alors jouer, c'était accomplir quelque chose avec une autre personne, sûrement ? Elle ne voyait pas d'autres explications. Elle retint les règles du jeu, puis se les répéta dans la tête pour pouvoir les comprendre. Vérité, ou conséquence. Soit l'on est honnête, soit l'on prodigue une action au choix parmi trois autres... Oh, ce n'était pas compliqué, en somme ! Oui, et ça l'amusait bien. Au moins ils auraient de quoi s'occuper et d'apprendre à se connaître. Elle voulait en savoir plus sur son ange gardien envoyé du ciel par Trystan. Elle qui aime le challenge, ce jouer comme l'appelle Flynnie, ne peut être qu'intéressant !

- Oh, oui ! Ça m'a l'air bien, je veux ! Je peux commencer?

Elle réfléchit quelques instants à ce qu'elle pourrait prendre, d'abord une action ou une question ? Rah, c'était trop dur de se décider ! Remarque, vu qu'il y a plusieurs tours, elle aurait l'occasion de faire les deux. Mais quand bien même, il fallait quand même choisir le tout premier à faire !

- Je... Je... Je vais commencer par vérité !

Oui, c'était ça, le mieux. Elle allait commencé par parler un peu, et après, ils pourraient se défouler avec les conséquences en bougeant un peu plus. C'était ça, c'était parfait. Rien à redire. Elle avait hâte de commencer et que Flynnie lui pose la première question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11620-janita-bras-droit-des-chevaliers-d-irianeth#144644 http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7099-janita-complainte-d-une-femen-gestion
#Flynn

avatar
Nombre de messages : 196
Rôle : Chevalier et Prince d'Irianeth [PNJ]
Date d'inscription : 26/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 - 49 ans [G18]
Rôle: Ex-Chevalier d'Irianeth et Prince
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Mer 31 Juil 2013, 09:44

Alors qu’il venait d’y tirer le doigt, elle lui avait fait repris et avait nouer l’un dans l’autre tout en lui disant que c’était ainsi qu’on scelle des promesses. Ainsi, la promesse qu’il avait faites à Lou n’était pas en règle. Il ne l’avait pas fait comme il faut et donc, les mots pouvaient disparaître. Il eut un air quelques peu surpris, comme si on venait de lui apprendre que la plus grande promesse de sa vie venait de disparaître à tout jamais… comme si votre rêve le plus fantastique possible avait disparu d’un coup. Il eut presque une larme dans les yeux, chose qu’il ne connaissait point l’existence. Non, la tristesse n’était pas la cause, mais plutôt une sorte de joie et mélancolie qui venait de s’installer en lui. Il regarda alors Janita. Elle semblait naîve… comme si le geste qu’elle venait de faire n’avait aucune signification autre que de la gentillesse envers Flynn. Elle avait même rit de lui un petit peu. Il devait se calmer. Peut-être que la promesse de Lou ne signifiait rien, mais Janita était là et il y avait une belle relation qui s’installait entre ces deux-là, aussi bien s’en avantager tout de suite. Il lui avait rit à son tour, pour lui signifier qu’il avait agit idiotement et qu’il ne savait pas exactement ce qu’il fallait faire pour sceller des promesses.

Ensuite, elle avait alors accepter de jouer. C’était une bonne chose. Il allait enfin pouvoir lui poser des questions… Savoir la vérité à son sujet. Qui était-elle, lumineuse comme cela? Pourquoi était-elle descendu du paradis pour lui? En plus de cela, elle voulait commencer! C’était parfait! Il avait donc l’avantage…! Et il allait en profiter pour commencer avec une question directement dans le bon sujet! Oh, mais pour cela, elle devait choisir vérité… Si non, si elle choisissait conséquence, ça allait être simple…! Il y avait un marécage où on allait pouvoir s’amuser extraordinarement! Attendant avec excitation son choix tout en lui souriant bêtement, il entendit enfin le mot vérité. Elle avait donc choisi vérité! Parfait! Son regard dériva donc directement dans ses yeux, il se mit devant elle, dos au marécage, comme si ça vit allait en dépendre! Puis d’un ton enjoué, il lui demanda :


- M’aimes-tu, Janie?!

La question qui mijotait en lui. C’était bien simple pourtant. Oh, il aimait bien Janita parce qu’elle semblait bien l’aimer… Simple comme bonjour! Toutefois, la raison pourrait bien sûr porter très à confusion pour Flynn. Si elle lui dit oui, ça veut dire qu’elle l’aime… honnêtement… Ça veut dire qu’il peut l’embrasser, non? N’est-ce pas ce qu’ils font les personnes qui s’aiment? Jusqu’où pourrait-il aller? Pourrait-il la toucher? Non, ce serait peut-être un peu trop tôt. Il fallait prendre son temps pour ne pas se faire traiter encore de pervers. Oui, c’était ça le secret. Prendre son temps… Mais il lui manquait toujours du temps pour faire ce qu’il souhaiterait vraiment. Là est la problématique. Donc accepterait-elle d’aller plus vite pour lui? Lui faire comme une… faveur? C’était là une éventualité à approfondir dans tous les recoins. Il verrait selon ce qu’elle lui dirait et selon ce qu’elle ferait comme mouvement. Quoi qu’il en soit, derrière lui, il entendit des bulles dans le marécage. Rien de très étrange dans un étendu d’eau perdu en territoire d’Irianeth. Des bruits étranges, il y en avait partout… Pourtant, il sentit une présence non loin derrière. Il ne savait pas exactement pourquoi, mais il avait hérité de cette faculté de ressentir des présences sans même vouloir activer son pouvoir, comme si son environnement et lui ne faisait qu’une personne, comme si son pouvoir était continuellement activer autour de lui, sur chaque chose qu’il touchait.

Il regardait toujours Janita droit dans les yeux, comme le font deux personnes lorsqu’ils s’aiment bien. Comment avait-elle pris sa question? De la façon perverse comme tous les autres insignifiants? Non, sûrement pas. Depuis qu’il avait connu Janita, elle était loin d’être comme les autres. Non, elle était même un peu… comme lui… Non pas pervers, mais plutôt dans l’étrangeté. Elle était… étrange, mais d’une étrangeté qui plaisait à Flynn. Oui, c’était cela. Les bulles derrière lui se faisait de plus en plus ressentir… Il renifla l’air et sentit quelque chose qui n’allait pas rond…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janita
Administrateur - Chevalier - Chef
Administrateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 429
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 30/12/2012

Plus sur le personnage
Âge: 48 - 53 ans [G19]
Rôle: Chef de l'Ordre des Chevaliers Impériaux
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Mer 31 Juil 2013, 11:40


Trouble. Trouble. Trouble.





Rien à en redire, Flynnie était vraiment sympas et compréhensif. Il ne posait pas de questions stupides comme les autres. Il ne la jugeait pas de suite, comme d'autres l'ont tant fait. Au contraire, il avait même proposé un jeu pour qu'ils apprennent à se connaître ! C'était bien, ça. Elle en était même très satisfaite de cette rencontre. Mais c'était-elle attendue à cette question là ? Bien entendu que non. Mais en même temps, elle avait du mal à cerner ce que son ange gardien pouvait bien lui demander. Ne devait-il pas tout savoir sur elle, puisqu'il lui était destiné ? Techniquement si. Aucune réponse logique ne vinrent à son esprit, c'était le black out total. Mais Flynnie lui devait très sûrement savoir quelle questions lui poser. Sinon, pourquoi aurait-il proposé le jeu ?

- M'aimes-tu, Janie?

Un petit temps avant d'arriver à réagir. Elle ne comprenait pas pourquoi il lui demandait ça, en fait. C'était pourtant évident, non ? Qui n'aimerait pas son ange gardien ? Personne, à coup sûr. En plus Flynnie était aussi gentil que Trystan avait pu l'être en l'accueillant à bras ouverts dans la société et dans sa vie. Alors bien entendu, qu'elle l'aimait ! Jamais elle n'avait eu à dire à quelqu'un qu'elle l'aimait plus ou moins bien. En fait, il n'y a qu'à ceux qu'elle n'aimait pas qu'elle le faisait savoir. Jamais elle n'avait dit à ceux qu'elle considérait comme ses amis « Je t'aime, tu sais! ». En fait, c'était comme quelque chose d'évident pour elle. Mais ça ne l'était pas forcément pour les autres, ça elle s'en rendait vite compte que les autres réfléchissait pas tout comme elle.

- Been... Oui. Tu poses de drôle de questions Flynnie!

Une réponse dite en toute évidence face à une question évidente. Elle ne comprenait donc pas pourquoi Flynnie avait besoin qu'elle l'affirme, mais il avait sûrement une bonne raison. Et peut-être même qu'il lui dirait plus tard ! Ou dans pas trop longtemps... Peut-être. L'avantage avec lui, c'est qu'il la surprenait assez souvent. Et ça, c'est ce qu'elle préférait. L'aventure, un certain challenge, des choses inattendues auxquelles il faut savoir faire face impérativement. C'est aussi pour cela qu'elle avait hâte d'être écuyère. Parce qu'être celle qui se fait ses propres entraînements, ce n'était pas du tout surprenant... Elle aimait bien se lancer quelques défit également, mais ça ne semblait pas aussi palpitant que de vrais entraînements au final.
Puis, des bruits se firent entendre dans le marécage. En fait, elle avait surtout remarqué que Flynnie faisait des têtes bizarres en regardant les environs. Mais ces bruits lui semblaient bien... Connus. Oui, c'était sûrement son ami du marécage qui avait enfin senti l'odeur de la viande ! Elle était contente de pouvoir la faire rencontrer à Flynnie. Lui n'était pas stupide comme Leyna qui avait tenté de le tuer. La créature aurait du la manger, ça aurait été mieux en fait. Elle s’aplatit tout doucement vers la berge légèrement sur le dos à Flynnie, l'entraînant avec elle. Tout ça pour faire le moins de bruit pour ne pas l'effrayer, et elle tendit sa main avec le morceau de viande pour que son ami puisse bien la voir. Elle chuchota alors à Flynnie :

- Regarde !! Là-bas ! C'est Jonny ! Il est finalement venu nous voir!

Et en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, la créature s'approcha furtivement et attrapa le bout de viande pendant pour s'enfuir à toute vitesse juste après. Oooh... Dommage. Flynnie n'avait pas du bien le voir. Pourquoi Jonny -nom qu'elle avait donné à la créature- s'enfuyait ainsi !? Alors qu'il ne s'était pas enfui devant Leyna... C'était nul. Elle était déçue.

- Jonny aime pas tant la compagnie en fait... C'est dommage, il ne devrait pas avoir peur de toi ! Tu n'es pas stupide comme les autres. Du coup, c'est à toi de jouer ! Tu choisis quoi?

De nouveau excitée comme une puce, elle attendit sagement qu'il choisisse un gage à prendre. Il fallait qu'elle réfléchisse. Trouver des questions, ce n'était pas trop dur. Mais trouver des gages ? Ça allait être plus compliqué. Elle n'était pas du tout inventive et elle avait peur que les gages qu'elle lui donne il trouve ça au final nul... Non ! Elle ne voulait pas décevoir Flynnie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11620-janita-bras-droit-des-chevaliers-d-irianeth#144644 http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7099-janita-complainte-d-une-femen-gestion
#Flynn

avatar
Nombre de messages : 196
Rôle : Chevalier et Prince d'Irianeth [PNJ]
Date d'inscription : 26/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 - 49 ans [G18]
Rôle: Ex-Chevalier d'Irianeth et Prince
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Ven 16 Aoû 2013, 23:17


Il se tenait devant elle, toujours sentant quelque chose derrière lui grossir… grandir! Il attendait sa réponse, si elle l’aimait. Pourquoi le lui demander? Simplement pour être sûr qu’il n’avait pas fait d’erreur à son sujet. Pour être sûr que tout allait selon ce qu’il prévoyait. Bon, en réalité, il ne prévoyait pas beaucoup de choses, mais au moins, il savait qu’il était sur la bonne voie. Oh, cette divinité n’était pas exactement jolie, mais au moins, elle était spécial. Elle était lumineuse. Elle pensait comme lui. Elle agissait comme lui, ou presque. Elle allait bien avec lui, en tout cas. Et lorsque le son sortit de sa bouche, il sut alors que ces deux-là allait aller loin ensemble. Il lui sourit alors de plus belle. Janita n’était pas parfaite, mais au moins, elle était vrai. Elle ne faisait pas semblant. Elle était comme lui. Direct, limpide et parfaite… sauf pour sa déficience du mot jolie ou même sexy. Mais ça, ça pouvait s’arranger. Drôle de questions? Oui, c’était tout à fait Flynn de poser de drôle de questions! Il fallait s’y en attendre. Flynn aussi était spécial.

Lorsqu’il sentit la chose encore grossir, il regarda vers l’arrière. C’est à ce moment que Janita lui avait lancé que Jonny était venu les voir. Qui était Jonny? C’était ce truc qui grossissait? Qu’il sentait approcher par tous ses sens? Sûrement… C’est alors qu’une chose avait surgit de l’eau, avait pris ce que Janita lui tendait et avait redescendut se cacher dans l’eau. Qu’était-ce? Aucune idée. Il vivait ici beaucoup de créatures bizaroides. Janita n’en avait pas l’air du tout effrayer. Si une divinité n’en était pas effrayer, pourquoi le serait-il?


- Jonny? Il est grooos! Énorme! Mais il est parti… Il ne veut pas jouer avec nous, lui aussi?

Flynn avait un peu l’air marabou. C’était une chose que Janita aimait ce Jonny alors autant s’y familiariser immédiatement! C’était parfait pour faire un point commun! Pourtant, ce Jonny n’avait pas l’air de vouloir jouer. Il n’avait que voulu manger. Il était un glouton. Elle lui expliqua alors que Jonny n’était pas très sociable. Dommage, en effet. Pourtant, Flynn s’était mis à rire. Il riait parce que cette grosse créature avait peur de Flynn, alors que celui-ci voulait t’en le voir? C’était assez ironique, vu la différence de taille. Il regarda d’un coin de l’œil Janita et lui lança :

- Je ne mords pas pourtant! Enfin, je crois… Et puis, les petites bibittes ne mangent pas les grosses, hein? C’est ma maman qui me l’a appris! Alors Jonny peut venir!

Il regarda le marécage et cria, détruisant le lourd silence un peu trop sombre dans le marécage :

- JOOONNNNYYYY!!! JOOOOOOOOONNNY! VIENT, ON TE MANGERA PAS! VIENT JOUER AVEC NOUS!

Bref, si quelqu’un ne savait pas qu’ils étaient là, maintenant, tout le monde le savait à des milles à la ronde! Pourtant, rien ne vient et Flynn ne ressentait plus cette grosse chose, cette sensation qui lui disait qu’une créature était proche. Bref… Jonny avait fuit… Nul. Et puis, c’était vrai que les petites bibittes ne mangent pas les grosses... Ou enfin, presque vrai. Sans magie du moins, cela restait vrai. Mais il était maintenant l’heure de choisir à son tour entre la vérité ou la conséquence. Devoir lui dire quelque chose de vrai? Elle pourrait lui demander pourquoi il aimait tant les filles… Et il allait devoir y dire la vérité. Non, il ne pouvait pas. C’était un peu trop et puis, il n’était pas sûr qu’elle comprenne réellement ses intentions… qu’elle comprenne ce qu’il ressentait envers les filles et le pourquoi de ses sentiments. Elle pourrait peut-être s’y méprendre et penser des choses malsaines, mais qu’en fait, il n’y a rien de plus… Bref, c’était trop risquer. Il ne voulait pas que leur relation s’arrête d’un coup. Il devait donc choisir conséquence. La conséquence… Bon, c’était fixer. Il se releva et sauta sur lui-même, comme pour s’échauffer. Il allait devoir donc sûrement bouger! Hyper excité par le jeu, il fit un léger son suspect et incompréhensible pour exprimer sa bonne humeur et il lui dit :

- Dit-moi quelque chose que je dois faire! Bon, tu dois dire 3 choix hein! Mais faut pas que ce soit facile! Mais tu peux me dire ce que tu veux hein! C’est toi qui décide! Je ferai tout ce que tu me diras!

Il lui fit un énorme sourire en ricanant et se tournant sur lui-même, impatient de ce qui l’attendait! La dernière phrase était des plus vrais en plus. Il serait même près à l’embrasser, si elle le lui disait! Allait-elle le faire? Sûrement pas, elle ne semblait pas encore prête… ou du moins, elle ne semblait pas encore attirer par lui. Mais ça viendra, un moment donné. Il fallait être patient. Et il l’était. Et elle était spéciale. Donc il fallait être deux fois plus patient! Il lui tendit la main pour qu’elle se lève. Il fallait en effet aider les filles à se relever… C’était… matcho? Il ne se souvenait plus du terme exacte, mais il fallait le faire. C’était dans les règles de l’art! Et puis, il fallait qu’elle se lève pour qu’il fasse sa conséquence…! Il lui dit finalement :

- Allez Janniii! Donne-moi ma conséquence!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janita
Administrateur - Chevalier - Chef
Administrateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 429
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 30/12/2012

Plus sur le personnage
Âge: 48 - 53 ans [G19]
Rôle: Chef de l'Ordre des Chevaliers Impériaux
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Ven 13 Sep 2013, 15:18


You're the only one who knows, who I really am.




Il était drôle, à réagir comme ça aussi bien avec Jonny. En fait, ça lui faisait même très plaisir. Leyna avait juste voulu le tuer, comme première réaction... Mais elle était stupide, pas Flynnie. Il était bien le seul à avoir fait cet effort là... Le seul. Elle reconsidéra soudainement le garçon du regard. Pourquoi jamais elle ne l'avait trouvé nul ? Pourtant, ce n'est pas une fille. Elle n'avait pas non plus envie de s'énerver contre lui comme les autres... Il ne s’insupportait pas et faisait des choses qu'elle appréciait plutôt. Ils pensaient souvent aux mêmes choses, ou adoptant la même réflexion, la même façon de penser en quelque sorte. Flynnie était lui aussi quelqu'un d’honnête et elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance. Pourquoi ? Cette interrogation lui revenait toujours. Elle était incapable d'y répondre. Faisant soudainement monter en elle toute l'intrigue se dessinant autour du personnage en face d'elle. Quand enfin elle reprit face à la réalité, elle cligna plusieurs fois des yeux, avant de lui répondre. Elle s'était quelque peu perdue dans ses pensées...

- Non... Jonny n'est pas très joueur. En fait, il préfère surtout manger !

A le voir crier comme ça après Jonny qui était sûrement déjà très loin, elle se mit à rire. A rire plutôt joyeusement. En fait, s'ils avaient voulu être discrets, ça aurait été échec total de la mission. Mais peu leur importait, ils étaient tout simplement là, ensemble. Qu'importe qui pouvait bien les voir ou les juger, ils étaient plus forts à deux. Elle s'arrêta de rire quelque instant, l'entendant dire que les petites bêtes ne mangeaient pourtant pas les grosses et qu'il ne mordait pas vraiment... Mais quitte à dire que les petites ne mangeaient pas les grosses... Ce n'était pas totalement vrai ! Mais c'est sûrement ce que les autres appellent des « expressions-dites » pour qualifier une idée générale d'une chose. Enfin, l'idée était surtout de préciser qu'ici, ce n'étaient pas eux les prédateurs ! Et puis de toute manière, pourquoi tuerait-elle ces créatures ? Elles n'ont pas demandé à devenir aussi méchantes et méfiantes envers les humains après tout ! C'était de la faute aux autres stupidités qui leur faisait constamment peur et menaçait assez souvent de les tuer. Qu'avaient-ils fait de mal dans tout ça ? Ils étaient juste passé devant eux, rien de plus. C'était assez injuste, comme situation. Enfin, le temps n'était plus à songer à ces imbéciles, mais plutôt à se changer les idées en compagnie de Flynnie ! C'était à elle de choisir, et trois actions en plus... Là, c'était plus compliqué du coup. Il allait falloir faire preuve d'une grand imagination !

- Alors trois actions.... Voyons voir !




  • Embrasse une grenouille

  • Récite un poème en l'honneur de Jonny



Elle prit une pause, observant Flynnie dans les yeux. Elle ne comprenait pas réellement ce qu'il se passait en elle à vrai dire. Mais il y avait quelque qu'elle aurait voulu ajouter à la liste, ne serait-ce que pour tester...




  • Ou me faire un câlin!



Oui, c'était surprenant. Venant de Janita surtout. Réputée pour être odieuse avec la gente masculine jusqu'à en devenir hystérique lorsqu'on tente de la toucher.... Venait de demander un câlin, à un garçon. Mais justement, Flynnie n'était pas un moins que rien pour elle - peut-on résumer à ce qu'elle ne le considérait pas comme un garçon ? Peut-être bien. Dans tous les cas, il restait son ange gardien, son protecteur. Alors pourquoi voudrait-il lui faire du mal dans ce cas ? Une confiance aveugle et naïve, voilà ce qu'elle ressentait pour cet étrange garçon à la lumière blanchâtre.
Et cette demande alors ? Qu'avait-elle à voir avec cette histoire ? Tout était lié, de cause à effet. Par ce lien indéniablement inébranlable. Jamais de sa vie quelqu'un ne lui avait fait de câlin. Jamais. Pourtant, il semblerait que cela soit une convention sociale plutôt agréable, de ce qu'elle en avait vu... En fait, elle avait surtout vu des parents enlacer leurs enfants, ou des amoureux secrets s'enlaçant dans un coin sombre pour ne pas se faire remarquer. Et tout ça semblait leur procurer sur plaisir. Alors, pourquoi pas essayer elle aussi ? Elle était curieuse de savoir ce que ça faisait, en fait... Embrasser non plus, elle n'avait jamais tenté. Mais elle ne pensait pas encore réellement à ça. Les choses allaient grandirent petit à petit, mais sûrement. Et puis à quelque part, tout au fond d'elle, cette envie de nouveauté et de découvert cachait très sûrement un sentiment qu'elle n'arrivait vraiment pas à s'expliquer. Flynnie était différent de tous les autres, c'est la seule certitude qu'elle avait.
Après, elle se disait aussi qu'il n'était pas obligé d'accomplir ce dernier gage. Il pouvait très bien aller attraper la grenouille et en faire sa princesse. Ou encore réciter Ô combien Jonny était beau et gros, et qu'il ne fallait pas avoir peur de lui. Il l'avait un peu fait tout à l'heure... Mais c'était hors contexte du jeu, seulement là pour ajouter une petite touche d'humour à sa rencontre avec la créature.

- Alors, tu choisis quoi ?



Prochain choix : Vérité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11620-janita-bras-droit-des-chevaliers-d-irianeth#144644 http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7099-janita-complainte-d-une-femen-gestion
#Flynn

avatar
Nombre de messages : 196
Rôle : Chevalier et Prince d'Irianeth [PNJ]
Date d'inscription : 26/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 - 49 ans [G18]
Rôle: Ex-Chevalier d'Irianeth et Prince
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Dim 13 Oct 2013, 16:25

Flynn attendait impatiemment la consequence de Janita. Elle lui avait dit que Jonny n’aimait pas beaucoup jouer. Il n’était que très peu sociable. Dommage, oui, parce que Flynn aurait bien aimer connaître cette créature étrange. Quoi qu’il en soit, il avait néanmoins Janita pour lui tout seul! N’était-ce pas fantastique? Oui, ce l’était. Et il fallait en profiter, tant qu’il en était encore temps. Oui parce que les deux jeunes gens n’allaient pas rester indéfiniment dans ce marécage. De toute façon, Flynn était plutôt fait pour être avec la civilisation et non tout seul dans un marécage. Mais ici, il avait fait exception parce qu’il y avait Janita. Oui, cette jeune femme à elle seul pouvait faire changer les agissements normaux de Flynn. À la limite très étrange quoi. Quoi qu’il en soit, Flynn était maintenant debout avec Janita et celle-ci continua. Ces 3 choix de conséquences… Embrasser une grenouille. Non, mais quel était cette idée farfelu! Ces lèvres allaient être contaminer par une médiocre créature de laideur extrême! Il n’allait pas pouvoir se permettre d’embrasser une quelconque autre fille après! Non, ces lèvres allaient être sali! Lui, avoir les lèvres salis par une telle ignoble créature qui faisait des bruits de rôt très étrange! Ce qui était bien à ce jeu, c’était qu’il avait au moins 2 autres choix… Le deuxième fut de faire un éloge sur Jonny… ou plutôt un poème sur lui. Flynn aurait été très bon de faire un poème sur les femmes, mais sur une créature dont il connaissait rien de lui? Ce n’était pas très évident malheureusement… Décidément, ce n’était pas son jour de chance… Mais d’une certaine manière, lorsqu’il entendit le troisième choix, il fut un peu surpris… C’était celui de lui faire un câlin. Janita n’avait jamais réellement été très ouverte à ce genre de rapprochement. Il ne s’était jamais demander pourquoi, se disant simplement que c’était dans sa nature. Pourtant, là, à cet instant, elle venait de lui demander de lui faire un câlin. Était-ce l’un des choix? Peut-être… Pourquoi aurait-il refuser de toute manière de lui faire un câlin… C’était quelques peu insensé, mais pourtant, il hésitait. Oui, Flynn hésitait de peur que ce qu’il croyait une bonne chose fut une mauvaise chose pour Janita. En d’autres mots, s’il aimait bien être si proche d’elle, alors qu’elle n’aimerait peut-être pas cela. Il y avait certainement une raison du pourquoi elle n’avait jamais demander cela à personne, de lui faire un câlin et ce n’était certainement pas pour un rien du tout. C’était Janita après tout…

Ainsi, il se rapprocha encore plus près d’elle. Il était maintenant à quelques centimètres à peine. Puis, il la prit dans ses bras et la rapprocha encore de lui jusqu’à ce que leur deux corps se touchent. Mettant sa tête entre son épaule et la sienne, il chuchota alors :


- Je peux te demander pourquoi cette demande maintenant, Jani? Je veux dire… Tu as toujours été très distante avec moi, tout en étant une fille fantastique. Alors pourquoi maintenant?

C’était peut-être une question idiote, mais il voulait savoir pourquoi. Pour Flynn, ça faisait une différence dans la mesure où peut-être que les deux personnes se rapprochaient peu à peu l’un de l’autre… Elle lui avait déjà dit qu’elle l’aimait. C’était déjà ça… Mais oh combien il avait vu des gens aimer de différentes manières… Alors sous quelles manières Janita l’aimait-il? Là était où Flynn voulait en venir. Et si c’était d’une manière très proche à celle de Flynn, pouvait-il aller plus loin? Tant de questions, peu de réponses quoi. Les deux jeunes gens étaient dans les bras de l’un de l’autre et presque, ils auraient pu avoir l’air d’un couple si ce n’était pas aussi étrange et que les observateurs ne connaissaient pas l’étrangeté dans chacun des deux personnages. Quoi qu’il en soit, Flynn ne pouvait pas dire qu’il détestait cela. Non, bien entendu qu’il aimait avoir Janita près de lui. Mais elle ne lui faisait pas le même effet que les autres… Bon, jamais il n’avait été aussi proche d’une fille tout court alors… Vous aviez vraiment cru que Flynn se rapprochait auparavant des filles? En quelques sortes, on pouvait dire ainsi. Mais tout ce qu’ils se contentaient de faire, c’était de regarder, contrairement à cet instant. La tenant par la taille, il la regarda alors à quelques centimètres à peine. Elle n’était peut-être pas la plus belle des filles, mais il y avait cette aura… réconfortante… Lorsqu’il était près d’elle, ses problèmes n’en était plus et il sentait une partie de lui-même naître de nouveau. Depuis le début, il avait toujours cru que Janita était une sorte de divinité pour briller ainsi même dans la noirceur totale. Était-il temps de connaître la vérité? Qui était réellement Janita tout compte fait? Si elle était divnité, pourquoi tout le monde y compris lui pouvait la voir… Ça n’avait que très peu de sens et les divinités apparaissaient seulement dans les lieux de culte. Oui, tout le monde savait ça. Flynn ne s’était jamais demander cette question-là…

- Es-tu une déesse, Janita? Disons que si tu me disais la vérité, ça compterait dans le jeu…? Parce que… tu as cette lumière… et tu me fais agir d’une autre manière que d’habitude… C’est étrange à décrire… Alors en es-tu une, divinité?

Ça pouvait expliquer bien des choses si elle en était une, mais pouvait rendre bien des choses plus complexes dans la tête de Flynn si elle en était pas une… Tout compte fait, Flynn espérait presque qu’elle ne soit pas une divinité. Oui, parce que comme ça, elle ne devrait jamais le quitter et disparaitre. Elle lui avait promis qu’elle serait toujours là… Et qu’elle l’aimait. C’était là un commencement d’une histoire, comme dans les livres romantiques où la fin disait qu’ils eurent beaucoup d’enfants et furent heureux pour l’éternité. Est-ce que c’est cela que Flynn recherchait? Non, bien sûr que non… Il ne voulait que vivre sa vie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janita
Administrateur - Chevalier - Chef
Administrateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 429
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 30/12/2012

Plus sur le personnage
Âge: 48 - 53 ans [G19]
Rôle: Chef de l'Ordre des Chevaliers Impériaux
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Sam 28 Déc 2013, 17:22

Lost in the city of angels.




Pourquoi maintenant ? C'était effectivement une bonne question. Pouvait-elle réellement y répondre ? Une envie. Une simple soudaine envie dont sa nouvelle ambition était celle de l'assouvir. Flynnie sembla néanmoins tout aussi troublé d'avoir reçu cette conséquence là.

– Je... Je ne sais pas vraiment. Parce que j'en ai... Envie ?

Quelle étrange sensation qui la parcourrait soudainement. Cette sensation de désirer quelque chose d'autre, de plus poussé. D'avoir envie. Hormis pour des besoins vitaux comme dormir ou manger quelque chose de chaud ou de  bon, jamais elle n'avait réellement eu envie d'assouvir un de ses désirs. Peut-être juste ses ambitions de future Chevalière de l'Ordre d'Irianeth. Mais hormis cela ? Rien. C'était une première fois relativement troublante. Et le plus troublant était de le voir arriver, si sûr de lui, s'avançant jusqu'à elle pour accomplir cet ultime défis. Son cœur se mit à palpiter. Comment cela allait se passer ? Arriverait-elle à laisser tomber cette barrière jusqu'alors inébranlée ? Qu'arriverait-il lorsqu'il aurait franchit le pas ? Un instant, son corps tremblait. Ses mains étaient moites. Plus qu'un pas. Plus qu'un pas et le défis serait accompli. La seconde qui suivit l'attente sembla durer des heures. Et quand enfin, il s'avança et posa ses mains sur elle, le monde qu'elle s'était construit sembla s’effondrer en une fraction de secondes. Elle ferma les yeux, oubliant alors le décor actuel du marécage.

– Tu crois que c'est étrange, d'avoir seulement... Envie ? D'avoir envie, sans forcément en connaître la raison ? Je...

Elle se tut. A quoi bon en dire plus, de toute manière. Elle avait tout dit. Son esprit se conditionna à l'unique instant présent. A cette sensation nouvelle et troublante. Elle était bien. La chaleur de Flynnie l'envahissait de plus en plus et l'enveloppait d'une couche réconfortante. Doucement, son cœur si vif jusqu'alors, se mit à ralentir. Comme si le temps voulait se stopper pour que le moment dure éternellement. Jamais elle ne s'était sentie aussi apaisée. En s’emmitouflant dans le creux des bras du jeune garçon, elle en resserra l'étreinte pour le sentir au plus près d'elle. Comme si elle ne voulait tout simplement pas que tout cela ne soit qu'un rêve, qu'il s'échappe. Qu'il s'efface. Qu'il disparaisse à jamais.
Totalement nouveau, comme si un monde inconnu s'offrait soudainement à elle. Comme si l'évidence était depuis toujours devant elle, mais qu'elle n'avait jamais su la saisir. Pourquoi personne ne lui avait dit qu'un simple geste, si anodin, pouvait apporter tous les bienfaits du monde ? Pourquoi !? Si ignorante sur tant de choses... Sa naïveté l'avait encore emporté sur le reste.
Rien ne pouvait être mieux. Elle sentait battre sur son oreille le cœur battant la chamade de Flynnie. Aussi vivant que vrai. Attends une minute.... Vivant !? Ses yeux clignèrent plusieurs fois tant la surprise était grande. V-i-v-a-n-t. Il était vivant ! Une forme spectrale ne pourrait jamais ainsi avoir un cœur qui bat ! Alors... Cela voulait dire... Que Flynnie n'était pas un fantôme, malgré l'aura blanche qui l'entourait. Et le sentir ainsi vivant, sentir l'énergie le parcourant tout entier, la force qu'il pouvait employer dans son étreinte. C'était quand même beaucoup plus rassurant. Vivant, cela voulait dire qu'il resterait avec elle, sur le même plan de vie. Dans le monde réel. Et non pas celui des grandes plaines de lumière où un jour, tout s'efface. Où tout devient fade et insipide. Ici, il y avait les émotions, les luttes, les combats internes, les explosions de joie, les peines, les jalousies, les erreurs. Tant de diversités si passionnantes à vivre. Qu'elle pourrait peut-être vivre, désormais à ses côtés ?

Sa nouvelle question l'interloqua néanmoins. Une déesse ? Pourquoi serait-elle une déesse ? Quelles étaient les folles idées étant passé dans la tête de Flynnie pour en venir à ce questionner sur des choses pareilles ? Aucune réponse à ses questions. Non, elle n'en était pas une. Pas plus que quelqu'un d'exceptionnel. Elle était juste Janita. Rien de plus, rien de moins.

- Je ne descend malheureusement pas du ciel, si c'est ce que tu peux croire. J'ai un cœur qui bat, comme tous. Un jour je mourrai, comme tous. Je suis comme toi.

Prenant sa main, elle lui montra son affirmation par un exemple, en la déposant sur sa poitrine pour lui en faire ressentir le son, comme elle l'avait fait lorsqu'il la serrait dans ses bras à l'instant. Elle aussi avait un cœur battant. Humaine tout simplement. Elle n'était en réalité pas si humaine que ça et bien d'une partie du ciel, mais cela n'était pas à l'ordre du jour et relativement encore inconnu aux yeux de la jeune fille.
Néanmoins à ce geste, Flynnie sursauta de surprise très certainement, faisant reculer la jeune fille d'un pas. Mauvais choix. Son pied heurta une pierre instable qui roula en avant, faisant effet de bascule sur l'impertinente qui chuta dangereusement jusqu'aux abords du marécage et de sa partie aquatique. Les fesses de la rousse tombèrent tête première dans l'eau, suivit très rapidement par Flynnie qui tomba en avant au dessus d'elle. L'eau à ce niveau était profonde au point de monter jusqu'aux coudes de la jeune fille. Mais cela avait suffit pour les mouiller intégralement tous les deux. Quelles têtes il devaient avoir... Une fois la surprise passée, Janita secoua légèrement sa tête pour dégager les mèches qui s'étaient collées à son visage.

- Pardon ! Je... Ah... Ah... Ah ah ah!

Un rire s'échappa d'entre ses lèvres. Sincère. C'était ironique comme situation. Ils étaient beaux tous les deux ainsi mouillés dans le marécage, les fesses encore dans l'eau.
Suite à cela, un silence s'instaura, où elle ne fit que le regarder, droit dans les yeux. Un regard franc se planta dans le sien. Malgré l'eau qui ruisselait sur son visage, elle n'en délogeait pas. Si proche l'un de l'autre, qu'elle pouvait presque sentir le souffle chaud de sa respiration.

- Flynn d'Irianeth, je vous promets de rester près de vous. Jusqu'à ce que la mort nous sépare. .

Son sérieux prouvait que jamais elle ne pourrait se déroger à cette promesse. Comme encrer dans son être à tout jamais. Et malgré toutes les vérités qui pouvaient se cacher derrière ces histoires, il n'en restait pas moins une seule certitude, Flynnie resterait à jamais son Ange Gardien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11620-janita-bras-droit-des-chevaliers-d-irianeth#144644 http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7099-janita-complainte-d-une-femen-gestion
#Flynn

avatar
Nombre de messages : 196
Rôle : Chevalier et Prince d'Irianeth [PNJ]
Date d'inscription : 26/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 - 49 ans [G18]
Rôle: Ex-Chevalier d'Irianeth et Prince
MessageSujet: Re: I will try to fix you [PV Flynn] Mar 31 Déc 2013, 17:46

Elle lui avait répondu par simple envie… Un besoin qu’on doit combler d’une façon ou d’une autre. Pourquoi? Est-ce que cela voulait dire qu’elle se sentait bien près de lui, de la même façon qu’il se sent bien près d’elle…? C’était assez troublant, comme si tout d’un coup, quelque chose avait débloquer en elle et qu’elle se sentait maintenant prête à laisser Flynn entrer dans son monde, laisser sa barrière psychologique tomber pour le laisser entrer. Flynn s’en sentait privilégier, mais il se dit que ce devait être dû à cette lumière. Si les deux se sentaient si bien sans même devoir provoquer une quelconque excitation en Flynn, ça devait signifier quelque chose. Parce que oui, c’était bien la seule femme en ce monde capable de rendre Flynn si vivant et si bien sans même avoir des arrières-pensées non catholique ou bien quoi que ce soit d’autres. C’était simple… Ils se sentaient bien. Ce n’était pas comme l’amour qui était rester jusqu’à ce jour un grand mystère pour Flynn, bien que Kassi lui apprit ce qu’était la signification de ce mot bien plus tard. Non, c’était aussi simple que dire oui ou non. Il n’y avait aucun entre deux. C’était simplement un sentiment de bien-être. N’est-ce pas fantastique d’un sens? C’est sûrement pour cette raison que Flynn avait Janita dans ses bras sans même vouloir faire quoi que ce soit de plus… Elle avait alors continuer à parler. Était-ce bien d’avoir seulement envie sans connaître la raison? Non, bien sûr que non puisque c’était pareil pour Flynn. Il n’y avait pas de raisons à devoir assouvir ses envies… Juste… Comme un besoin qu’on doit assouvir comme manger, dormir, respirer… C’était tous des choses que tous faisait sans devoir se demander pourquoi il faisait cela. Tous le faisait et c’était ainsi la vie. Pareil entre lui et Janita. C’était un désir que Janita et Flynn devait assouvir sans aucune raison particulière. Pour répondre à sa question, il lui dit simplement :

- Non, tu n’as pas besoin de raisons… parce que je ressens exactement la même chose, Janie

Sans vraiment s’en avoir rendu compte, Janita avait mis le doigt sur ce qui clochait dans leur relation. De là pourquoi sa dernière question n’était pas si idiote sur le fait qu’elle ne devait pas être une divinité pour cela. Elle devait être bien réel puisque les divinités ne ressentaient aucunement ce genre de sentiments. Non, les divinités sont des handicapés émotionnels. Ils ne sont pas capable de ressentir une quelconque émotion, de là pourquoi ils sont handicapés. Oui, bien sûr, parce que pour Flynn, quelqu’un qui n’était pas capable de ressentir quoi que ce soit était inévitablement des infirmes. Comme pour confirmer, elle lui dit alors qu’elle n’était pas descendu du ciel, qu’elle avait un cœur qui bat et qu’elle allait mourir… Toutefois, sa dernière phrase résonna de nombreuses fois dans sa tête. Elle était comme lui… Et de toute les sens possibles non? Sans s’en rendre vraiment compte, elle avait pris sa main pour l’apposer contre sa poitrine pour prouver ses dire. Il ressentait en effet son cœur qui battait. Toutefois, Flynn eut un léger sursaut, un mouvement de recul, incertain… C’était la première fois qu’il avait la certitude que Janita n’était pas une divinité. Elle était bien vivante, comme lui. Il avait alors la certitude qu’elle allait rester près de lui, pour toujours! C’était fantastique parce qu’il allait toujours pouvoir compter sur elle pour se détendre lorsqu’il était tourmenter.

Malheureusement, son sursaut eut un effet en chaîne. Elle avait reculer un petit peu elle aussi, perdant ainsi pied. Ensemble, ils firent la bascule directement dans le marécage. À sa grande surprise, le marécage fut bien plus profond qu’il ne s’y attendait. Alors que autrefois, ils semblaient former une genre de couple presque mignon, il était maintenant deux personnes complètement boueux et mouiller de tous leur corps. Non, ce n’était définitivement pas mignon comme situation. Quoi que ça l’avait un… certain charme. Essayant du revers de sa main la boue qu’il avait dans le visage, il regarda alors Janita qui n’était pas si loin de lui tout compte fait. Elle commença alors à rire. C’était la première fois qu’il voyait Janita rire. Elle était merveilleuse comme cela. Du coup, il partit lui aussi à rire avec elle. Ce n’était pas grave. Ils avaient tous les deux du plaisir et c’était le principal. Par contre, le fond d’une personne revient toujours bien vite… En fait, il était beaucoup trop proche de Janie pour qu’il ne puisse pas y penser. Leur deux regards étaient l’un dans l’autre. C’est à ce moment que Janie lui rappela sa promesse. Mais c’était comme si elle voulait dire autre chose en même temps. C’était bizarre qu’elle lui rappela cela. Cela l’incita pour la suite…


- Alors ces lumières nous rendent… spéciaux, non? Et les gens spéciaux font quoi? Comment m’aimes-tu?

Sur ces derniers mots, il posa ses lèvres sur la bouche quelque peu boueuse de Janie. Mais ce n’était pas grave, ce n’était que pour le geste de le faire. Pour connaître jusqu’à où Janie se souciait de leur relation. Jusqu’où la protégée était-elle prête à aller pour son Ange Gardien? Le baiser dura quelques instants, il ne sut dire combien de temps. Mais pour le peu de temps que cela dura, il prit le plaisir qu’il pouvait en ressortir. Décollant ses lèvres des siennes, il la regarda encore un peu avec de rire un peu sur leur situation.

- Nous devrions rentrer au château et prendre un bain… Tu as vu l’état que nous sommes?

Il ria encore un petit peu pour ensuite se relever et aida Janie à se relever. Ainsi, ils repartirent ensemble, main dans la main, vers le château, laissant Jonny au marécage et une nouvelle relation en poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I will try to fix you [PV Flynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Onzième génération-