___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminé] Famille ou Royauté ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Renly

avatar
Nombre de messages : 79
Rôle : Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
Date d'inscription : 01/03/2013

Plus sur le personnage
Âge: 57-62 ans [G18]
Rôle: Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
MessageSujet: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Mar 02 Juil 2013, 09:09


Renly était à son bureau, dans ses appartements. La vie de chef n’était pas une mince affaire. Non seulement il devait entrainer ses recrues et ses soldats, entretenir les armures, les armes et les cheveux, mais en plus il devait être un homme d’état, qui s’occupe de tout ce qui concerne l’administration, le recrutement etc, etc. Mais, en tant que conseiller de sa Majesté, il se devait de remplir ses fonctions. Il ne devait pas s’en plaindre. Au contraire, il était très heureux de pouvoir aider son amant dans ses tâches ! Être un roi n’est pas une mince affaire. Tout comme être un chef. Bref. Ils avaient tout deux une fonction bien précise à remplir, aussi pénible qu’instructif. Renly espérait seulement que les futures générations de Roi d’ Opale seront aussi justes et puissantes que Stannis. Oui, on peut dire que le Chef ne tarissait pas d’éloge envers son Roi. Pas seulement car il l’aimait, mais car depuis toujours il l’admirait. Autant dans ses décisions que dans ses prouesses au combat. Il dut monter si jeune sur le trône…

Des lettres. Ce matin-là, Renly devait s’occuper d’une tonne de lettres adressées soit à Stannis, soit à lui-même. Observant les deux piles de papier – une pour le Roi, l’autre pour Renly – qui semblait vouloir l’engloutir, il poussa un soupire. Il n’aimait pas trop être confiné dans un bureau. C’était un homme d’action avant d’être un homme d’état et il avait parfait du mal à se contenir pour se concentrer sur des questions importantes. Comme là. Devait-il commencer par ces lettres ou seules de Stannis ? Un autre soupire. Il enviait parfois ses soldats. Ils n’avaient aucunes inquiétudes sérieuses à avoir. Ils s’entrainaient, combattaient, riaient et buvaient. Renly ne pouvait pas se permettre certaine… Ecartades. Il ne pouvait pas, par exemple, montrer son amour pour son Roi. Il ne pouvait pas boire jusqu’à ne plus avoir de raison. Il peut boire, attention ! Mais il devait se modérer. Il devait être une figure forte, puissante, un pilier pour ses hommes. Un moment de faiblesse de sa part pourrait être fatale. A chaque fois qu’il sortait de sa chambre pour déambulait dans les couloirs, il devait être bien vêtu, bien coiffé, avec son arme sur le côté. Le dos droit, le regard fier, il devait se montrer sûr de lui, en particulier lorsqu’il doutait. Il devait se montrer juste et courtois, surtout avec les invités de marque, mais il ne pouvait s’empêcher d’éprouver de la répugnance pour cette Skyera. Et cette répugnance ne pouvait être totalement contenue.

Renly prit une profonde inspiration tout en contractant la mâchoire. Il ne devait pas penser à la nouvelle Reine d’Opale. La seule femme qui soit un tant soit peu respectée, car elle était la Reine de tous, supérieure. Mais les hommes n’en pensaient pas moins. Cependant, elle semblait si naïve et cruche qu’elle ne donnait pas l’impression d’être affectée par les murmures sur son passage ou les regards noirs de certains à son encontre. Mais, Renly ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Elle était blonde. Un petit sourire sadique prit lentement place à cette idée. Il avait prit l’habitude de se défouler mentalement lorsqu’il était tout seul. Mais peut-être n’était-ce pas… Bien, de se contenir autant, après tout. Ça finirait par le ronger. Mais il ne se faisait pas de soucis pour ça. Car, bien que ses soirées en compagnie de son amant étaient grandement réduites, ce n’est qu’avec lui qu’il pouvait laisser libre court à son dégout pour la femme. Et puis, Stannis aussi n’était pas très enchanté par l’idée d’être… M… Ma… Marié.

Pas de pensées négatives ! Pas de pensées négatives, alors qu’il s’apprêtait à s’élancer dans les tonnes de lettres, missives etc qui allaient lui donner un sacré mal de tête ! Secouant sa tête, il se leva brusquement et se dirigea vers la fenêtre. D’ici, il pouvait avoir un magnifique panorama… Des fondations d’Opale. Magnifique. Vraiment. Bon, au loin il pouvait voir la forêt, mais il voyait plus les hauts murs et la cour d’où les gens venaient et sortaient dans leur habituel … Habitude. Ressentant un début de claustrophobie à force de rester dans cet espace cloitré, il ouvrit la fenêtre en grand. Posant les mains sur le bord, il ferma les yeux tandis que le vent caressait son visage et qu’il inspirait l’air matinal avec joie et soulagement. Cette journée promettait d’être longue. Alors autant se plongé tout de suite dans les papiers et parchemins avant d’être complètement découragé et qu’il décide de partir faire un tour dans la salle d’entrainement.

Revenant à son bureau donc, il prit une lettre de la pile « Stannis », l’ouvrit et la lut rapidement. Ce n’était pas très intéressant, alors il donnerait cette besogne à faire à un des subordonnés du roi chargé de… ça. Trempant sa plume dans l’encrier après avoir remit la lettre dans son enveloppe, il écrivit dessus le prochain destinataire avec quelques directives et idées de solution, puis il signa avant de la mettre de côté. Il était déjà fatigué par ce travail répétitif et exténuant. Génial. Observant encore une fois le bureau, il remarqua alors une lettre… Qui semblait trainer ici depuis un certains temps. Se maudissant lui-même pour sa débilité, il prit la lettre du bout des doigts et l’ouvrit. Déjà, à première vue, cela ressemblait à une lettre royale. Prenant le petit papier comme s’il s’agissait d’un trésor inestimable, il la déplia pour pouvoir lire ses lignes.

« Au Roi d’Opale, Stannis.
Cette lettre a pour but de vous informer des derniers évènements de notre Royaume. Le terrible tremblement de terre a fait d’énormes dégâts sur nos terres, et nous sommes au regret de vous informer du décès de la famille royale elfique. Seuls la Princesse Héritière, Majirae des Elfes, et le Prince des Elfes, Sayori des Elfes, survécurent. Le couronnement de sa Majesté est vu d’un mauvais œil pour cause de son jeune âge, mais nous sommes confiants.
Avec toutes nos salutations les plus sincères,
Les Conseillers d’Elfe.
»

Majirae. Sa demi-sœur donc. La mère de Renly venait de mourir, et il n’a même pas put la rencontrer. Il eut l’impression qu’un gouffre s’ouvrait sous lui tandis que des frissons glacés parcouraient son corps. Il n’était pas spécialement triste. Juste que son secret lui pesait. Il avait promit à son père de ne jamais révéler qu’il était le fils bâtard des Elfes. Bon, il y avait des personnes de confiance qui le savait, car si jamais il n’y avait plus de Royauté pour Elfe, Renly devra monter sur le trône. Mais sinon, non. Il ne devait pas le dire à quiconque, et il avait eut l’interdiction formel de voir sa mère. Le pendentif à son cou commença à lui peser. Ce pendentif qui… Venait de sa mère, justement. Mais qu’il gardait caché dans ses vêtements la plupart du temps. Il ne savait pas trop ce que c’était réellement, mais si jamais c’était une marque royale, il sera découvert. Et il ne le fallait pas.

Le lendemain, il fut prit d’une résolution soudaine. Il allait rendre visite à sa demi-sœur. En faisant passer cela pour une visite de courtoisie et d’entre-aide suite au décès de la famille et au montée en grade d’une aussi jeune femme. Il était… Légèrement nerveux. Mais il faisait comme si de rien n’était. Habillé d’un pantalon moulant noir, d’une tunique arborant les couleurs et l’insigne d’Opale, son épée sur le côté et une longue cape noire pour la route, il se regardait dans une glace un long moment, le regard froid. Allait-il déclarer son identité à la Reine ? Non. Enfin… Non. Il avait d’abord envie de s’enquérir des problèmes et besoins du Royaume, il délivrerait des conseils, et il tenterait d’en apprendre plus sur cette… Majirae. Lui révéler qu’il était son demi-frère risquerait de compromettre les relations politiques entre Elfe et Opale, ainsi que de l’humilier lui. Donc non, il ne fallait pas qu’il se mette à nu, bien qu’il en ait grandement envie.

La guerre a fait s’est ravage, et Elfe était désormais aux mains de l’ennemi. Renly se doutait d’où pourrait se trouver la Reine après cela, à Emeraude. Irianeth n’était pas du genre à faire de prisonnier royal. Ou peut-être que si… Mais il avait l’intuition qu’elle ne pouvait pas être prisonnière. Et le seul Royaume à qui l’on pense en premier pour demander l’asile, c’est Emeraude. Après en avoir discuté longuement avec son amant, le Chef avait eut l’autorisation de partir en compagnie de deux de ses hommes les plus fiables en direction du Royaume des Chevaliers Verts. Le voyage fut plutôt long, en particulier si l’on prend le fait que Renly était très impatient de faire la connaissance de sa… Sa famille. Oui, sa famille. Avant, il n’avait eut que son père pour famille, mais il s’était toujours sentit seul, comme… Déraciné de sa vraie famille. Il s’en était fabriqué une autre, avec ses compagnons d’arme, et surtout avec Stannis. Mais il manquait toujours quelque chose. Peut-être trouvera-t-il ce qu’il cherche avec cette rencontre…

Une fois à Emeraude où il avait envoyé une missive prévenant de son arrivé, il s’entretint rapidement avec un des Conseillers de la Reine qui lui apprit que Majirae était dans ses appartements privés, dans l’aile sud réservé aux invités de marque. La tension grimpa en flèche tandis qu’il s’inclinait devant la Reine et qu’il s’en retournait, avec ses soldats, en direction de l’aile sud. Qu’allait-il dire lorsqu’il entrerait ? Comment prendra-t-elle son arrivée ? Il ne savait même pas comme lui allait réagir ! S’il allait rester sans voix ou s’il allait dire des débilités sans nom ! Il marchait entre ses deux compagnons d’arme, aussi calme l’un que l’autre, dans un silence absolu, et légèrement tendu. Pour une fois, Renly aurait aimé qu’ils parlent, qu’ils se charrient, et qu’ils rient, car toutes ces distractions el détendraient vachement. Mais ils savaient très bien qu’il fallait bien se comporter dans les locaux des autres royautés, et ne pas faire honte à Opale avec leur gaminerie. Dommage.

Arrivés devant la porte fatidique, Renly demanda à ses hommes de surveiller la porte. Certes, ce n’était pas leur fonction, d’être de simples gardes, mais il voulait être seul avec la Reine. Et les deux soldats le comprirent très bien, alors ils ne protestèrent pas. Surtout qu’ils n’avaient pas intérêt à discuter des ordres de leur supérieur en public, au risque d’être sévèrement sanctionner. Rancunier, Renly ? Non, vous vous trompez sûrement. Inspirant un grand coup pour se donner du courage, il toqua à la porte. Lorsqu’elle s’ouvrit pour laisser place à la nouvelle Reine des Elfes. De longs cheveux blonds, des yeux bleus ciel, deux petites oreilles en pointes… Oui, elle avait vraiment toutes les caractéristiques des elfes. Renly par contre, avait les yeux verts, mais ses cheveux étaient blonds. Bref.

« Majesté, » commença-t-il en inclinant la tête respectueusement. « Mon nom est Renly d’Opale, et je viens vous rencontrer au nom de sa Majesté Stannis d’Opale. Puis-je entrer ? »

Il la regardait droit dans les yeux avec toute la confiance en soi et la détermination qu’il peut avoir – ou essai d’avoir. Il l’observait en étant neutre, sans dégout ou instinct de supériorité comme pour beaucoup d’hommes d’Opale. Et maintenant, il attendait sa réaction.


Dernière édition par Renly le Dim 25 Aoû 2013, 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7360-renly
#Majirae

avatar
Nombre de messages : 80
Rôle : Reine d'Elfe
Date d'inscription : 08/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex-Reine d'Elfe
MessageSujet: Re: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Mer 03 Juil 2013, 17:32

J’étais devant ma fenêtre de chambre, dans le château d’émeraude en observant l’horizon qui s’offrait devant moi.  Je me sentais bien aimée, bien nourris et bien logis. Or, je m’ennuis de ma forêt a moi. Ma véritable maison, quoi. Les jours passaient et j’attendais toujours des nouvelles du royaume des elfes. Mon royaume périssait,  je le sentais. Alors, pour passez rapidement le temps d’attente des réponses,  je ne fais que me promener dans la cours du château pour réussir a médité ou bien pour pouvoir étudier l’univers de la magie en compagnie des jeunes élèves du château.
Je me levais pour m’assoir sur le lit au couleur feuilles des chênes. En ce moment même, une personne cognait à ma porte. En soupirant de découragement,  je me dirigeais vers la porte de bois et je l’ouvris. Un enfant, aux cheveux bruns et aux yeux turquoise s’inclinait devant moi. Je n’aime pas quand on s’incline devant moi, alors je me dépêchais de lui dire de ce relevé. Il se levait en m’observant le visage. En lui souriant, je lui demandais ce qu’il voulait me dire.

-Votre majesté, vous aurez de la visite de la plus haute importance –enfin, je crois. C’est mon maitre qui m’a dit cette phrase… - Votre visiteur se nomme Renly d’Opale, le chef d’armé d’Opale.
-Merci,  jeune homme. Eh oui, cela doit être important si le chef d’armé viens me rencontrée. Alors, tu peux rejoindre tes camarades de classe! Aller ! Va !
Je lui laissais aussitôt une pièce d’or qu’il attrapait, le visage remplit d’incrédulité. Il se recourbait encore une fois et partit en gambadant vers la pièce centrale du château. Que c’est mignon la jeunesse.  Et avoir de la visite ! La joie d’en avoir ! Mais comment sait-il que je suis à Émeraude, et non a Elfe ? Cela doit être,  encore,  les conseillers de son royaume natal. Ils ont donc écris une lettre a ce cher Renly d’Opale, que je me suis logis au château d’émeraude.
Alors, pour la visite de demain, je préparais l’ensemble que j’allais mettre et je pris un bain… relaxant. Je sortis en mis ma robe de nuit et je me couchais.
Le lendemain matin,  je me levais en vitesse et m’habillais de ma robe vert voilée émeraude, mon diadème saphir et plaçais mes cheveux blonds claires de lunes en queue de cheval. Je ne mis aucuns autres bijoux, n’aimant pas vraiment cela. J’attendais dans ma chambre en faisant les cent pas dans celle ci, quand soudain, on frappait finalement. Je m’avançais vers elle et je l’ouvrais. Un elfe aux yeux couleurs vert s’inclinait pour moi et se présentait.

-Ren-Renly ? C’est bien vous ? Venez, rentrez et allez vous assoir sur mon lit, s’il vous plaît.

Je refermais la porte tranquillement et je me dirigeais, en compagnie de cet elfe, sur mon lit.
-Que me vaut cette visite, Renly d’Opale ? Opale a-t-il des ennuis avec Irianeth ? Ou est-ce pour autre affaire?
Je le regardais de mes yeux bleus ciel en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Renly

avatar
Nombre de messages : 79
Rôle : Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
Date d'inscription : 01/03/2013

Plus sur le personnage
Âge: 57-62 ans [G18]
Rôle: Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
MessageSujet: Re: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Jeu 11 Juil 2013, 09:56

Elle sembla surprise. Mais il ne pouvait que la comprendre. Pourquoi un « messager » d’Opale venait ainsi toquer à sa porte ? Il se doutait qu’elle devait se poser des questions. Lui-même s’en poserait des tonnes et des tonnes si les places étaient échangées. Egoïstement, il préférait être à sa place, là maintenant. Car il ne supportait pas l’idée qu’Opale puisse un jour appartenir à l’ennemi. Une idée si répugnante qu’il ne pouvait simplement pas supposer qu’Enkidiev perde cette guerre. C’était juste… Impossible. Mais… Mais non, c’était juste trop improbable pour que cela se produise. Opale était fort, avec un grand chef à leur tête, (Renly) Stannis. Certes, Renly était fort et imposant, mais Stannis était bien plus. C’était comme… Un emblème. Le meilleur Roi que le Royaume n’a jamais connu. En espérant que les générations futures, bien que cette idée répugne Renly, soient aussi emblématiques que Stannis.

Majirae, malgré son étonnement, fit preuve de beaucoup d’hospitalité et d’une singulière… Familiarité avec Renly. Non seulement elle l’invita à entrer, mais en plus elle l’enjoignit à prendre place sur le lit. Le Chef de guerre devait bien avouer que cette position le gênait un peu. Plus pour sa fierté d’homme qu’autre chose. Il aurait aimé rester debout, ou être sur une chaise, mais pas sur le lit. Un lit représente ce qu’il y a de plus intime chez une personne. C’est un ami, un confident, un membre à part entière de la vie quotidienne. Un membre très important. Etre ainsi assit dessus lui donnait l’impression d’être un étranger, un intrus qui devrait partir au plus vite. Sans oublier son trac, sa nervosité et tout ce qui est synonyme. Tout ceci ne faisait pas bon ménage. Mais il se garda bien de protester ou de montrer sa gêne. Il ne fit qu’entrer et obtempérer avec son calme habituel, comme s’il avait tout son contrôle. Un masque qu’il avait prit l’habitude de porter. Que ce soit sur un champ de bataille que lors de rencontre politique importante. Comme celle-ci. Bien que cette rencontre n’était pas QUE purement politique. Mais ça, il ne le dira pas non plus.

Après avoir refermée la porte derrière lui, Majirae vint le rejoindre sur le lit. Encore plus gênant. Elle était étonnement familière avec lui, et semblait même se moquer des conventions du à son rang de Reine. La position des deux jeunes gens rappelaient plus des amis se retrouvant après une longue absence que deux personnes importantes débattant sur les horreurs qui se sont produites. Dans un certains sens, cette familiarité fit décompresser Renly. Ses muscles étaient plus détendus, bien que ce ne soit pas visible à vue d’œil. Même son stress n’était pas repérable. Seul son geste, celui de passer sa main dans les cheveux, montrer sa nervosité. Une sorte de tic qu’il prenait à chaque fois que la pression montait sur ses épaules. Et Dieu sait à quel point le poids qu’il portait rendrait fou n’importe qui d’autres.

A peine était-elle assise à son côté qu’elle voulut s’enquérir des raisons de la visite d’un Chef de guerre Opalien. Des problèmes avec le Royaume ? Non. Lorsqu’un Royaume est au prise avec l’ennemi, tout le Continent est au courant, ainsi qu’aux aguets. Depuis qu’Irianeth est devenu actif, les nouvelles couraient rapidement dans toutes les terres – si on oubliait le fait que Renly est malencontreusement laisser de côté une lettre importante. Donc, si Opale était sur le pied de guerre contre Irianeth, elle en serait la première au courant, vu qu’elle vivait à Emeraude. Ainsi, c’était effectivement pour une autre affaire qu’il était ici. Par où commencer ? Par le début, dit la voix de la conscience de Renly. Il avait l’impression d’être un idiot, en cet instant.

« Opale va très bien, Majesté. Depuis la bataille d’Ombres et d’Elfes, nous avons renforcé les défenses au niveau des frontières, en particulier à la frontière d’Elfes. »

Il ne savait pas comment réagirait Majirae à l’évocation de son Royaume. Amertume ? Rancune ? Nostalgie ? Colère ? Après tout, Irianeth avait prit le Royaume avec… N’allons pas dire « facilité », étant donné que ce fut une longue bataille éprouvante, mes les soldats en factions livrant combat là-bas se sont tout de même fait battre. Le souvenir de la bataille d’Ombres fit tout de même réfléchir Renly. Il n’estimait pas avoir gagné cette bataille. Les soldats se sont repliés, sûrement par ordre, alors qu’aucuns des camps n’avaient l’avantage sur l’autre. C’était… juste, incompréhensible. Bien qu’Ombres soit maintenant sous contrôle, Renly doutait que cette bataille soit le fruit de leur chance incommensurable.

« C’est donc pour une autre affaire que je viens vers vous. Récemment, j’ai… Découvert une lettre datant de plusieurs années. Une lettre des Conseillers d’Elfes, m’informant des… Catastrophes survenu lors du tremblement de terre. Désormais, le Royaume est aux mains de l’ennemi et j’ai sentis l’obligation de venir auprès de vous, à titre… Informatif et éducatif, si on veut. »

Renly avait du mal à choisir ses mots. Il avait du mal à parler correctement pour être exacte. Heureusement que ses gardes sont restés dehors, il n’aurait pas aimé leurs moqueries qui auraient tôt fait de le rendre ridicule auprès de ses hommes. Et il perdrait leur confiance, ainsi que l’autorité qu’il avait sur eux. Sans chef, la plupart ferait n’importe quoi, et se serait l’anarchie. Et il ne fallait pas qu’Opale paraisse faible en ses temps de troubles.

« Commençons par… Le commencement. Ce… Ce serait un bon début… Bref. Même si votre Royaume est désormais passé au rouge, vous avez tout de même la confiance de votre peuple, peuple qui s’est dispersé pour la plupart, dans les terres d’Enkidiev. La bataille de Fal montre qu’il est possible de reprendre un Royaume à l’ennemi, donc lorsque nous aurons repris Elfes à Irianeth, si jamais vous voulez des conseils, des aides autant dans la politique que dans le militaire, sachez qu’Opale a ses portes ouvertes. Sa Majesté Stannis est très occupé mais… Mais, étant son Conseiller, je pourrais vous aider, à l’occasion… »

Il se sentait étrangement ridicule. Mais se garda bien de le faire remarquer, et continua d’arborer son expression calme, bien que ses paroles montrent bien qu’il avait du mal à choisir ses mots, avec toutes ses hésitations.

« Votre frère doit vous être d’une grande aide, j’imagine ! Nous avons tous besoins de l’aide familiale, dans ce genre de chose. »

* Même si je n’ais jamais eut de vrai famille sur qui me reposer… * aurait-il voulut dire, mais ravala sa remarque à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7360-renly
#Majirae

avatar
Nombre de messages : 80
Rôle : Reine d'Elfe
Date d'inscription : 08/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex-Reine d'Elfe
MessageSujet: Re: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Jeu 25 Juil 2013, 11:57

Il m’avait l’air gêné quand je l’avais invitée à s’assoir sur mon lit, même s’il essayait de le cacher de la manière la plus convaincante possible. Je sais que c’est quelque chose d’intime chez une personne, mais regarder… ou plutôt imaginer ma chambre. C’est quand même une petite salle où les murs jaune doré sont richement décorés des armoiries d’Émeraude. Il y a le grand miroir, avec tous les accessoires, placé environ à quelques centimètres de la fenêtre. Il y a ensuite mon lit, qui prend ‘’presque ‘’ tout la place de ma chambre. Ensuite, la garde de robe, donc je ne prends pas les moindres robes mises à disposition pour moi. C’est trop… envahissant, ces morceaux de tissus décoratifs. Je prends donc, à la place, les robes que j’ai placées dans l’ancien coffre ayant appartenu… à mère. Bref. Tout ça pour dire que je n’ai qu’une chaise.
Je tardais mon regard sur l’homme d’Opale dès que je pris place sur le lit. Il semblait se décompresser. Sauf le fait de passer sa main dans ses cheveux montrait un peu le contraire. J’eut un sourire au coin. C’est assez amusant les hommes nerveux, enfin de ce que pense. Après un assez long moment de silence, Renly prit la parole. Il parlait de son royaume. Un pincement au cœur. Mais je ne le fis pas paraître. Pour ne pas sembler impuissante. Et je continuais de l’écouter, malgré cette cicatrice ouverte à nouveau. Il parlait ensuite d’une lettre. Une lettre. Une lettre ? De mes… Conseillers. Parlant ainsi du tremblement de terre. Mmmm… Quoi ? Je ne peux pas penser . Bref, une première personne vient m’en parler. Cela fait du bien malgré les trois années suivant la catastrophe. Je ne voulais pas revenir sur ce sujet, mais je ne sais pas. Je me sens en confiance avec lui… comme s'il était de là…ma famille. Mais il me ressemble en aucun point… or, ma réflexion m’énervait. Il ne peut PAS être de ma famille. Jamais eut de frère plus vieux que moi.
Il reprit la parole. Le commencement. Ah bon. Il disait que mon royaume est devenu au rouge. Je ne sais pas pourquoi, mais une poussée d’adrénaline me poussait à riposter. Nous avons toujours été un peuple n’ayant aucune intention mauvaise. Je sais qu’Elfe appartient dorénavant à Irianeth, mais mon peuple restera toujours, mais toujours pacifique. Je me retenais et continuais à écouter. Non, mon peuple ne ce n'est pas vraiment dispersé. Je ne peux pas l’affirmer. Mais certains d’entre eux sont à fée et bientôt à Esprit. Mais enfin.
Il voudrait m’aider. M’aider à quoi . Il est déjà trop tard pour mon royaume. Voilà pourquoi je me suis réfugiée à Émeraude avec Nimareth. Voilà pourquoi je suis dans le château d’Émeraude. Pour pouvoir m’occuper en toute tranquillité de mon enfant qui naîtra dans six mois. Il est trop tard. Mais… il a dit conseiller. Mmmm… Il est vrai que je devrais être conseillé, plus souvent. À l’occasion, bien sur…

- D’accord, Renly. Mais dans le cas de mon royaume, certains peuples se sont réfugiés à fée, sous mon commandement. Certains d’entre eux sont aussi dans quelques royaumes pour aider les soldats d’Émeraude –Bien sur, ces elfes sont des archers. Ils ne sont pas directement dans la bataille, je ne sais pas si vous comprenez, mais bon. –
En le regardant, je vis de l’hésitation. Pourquoi ? Ne sait-il quoi répondre. Alors que j’allais lui poser la question, il reprit la parole calmement. Il me demande si mon frère me donnait de l’aide.
- De quel … frère parlez-vous donc ? Je n’en avais pas un mais il est décédé ou bien disparu… mais argg… Je ne sais pas ce qui lui est arrivé ! Je suis rendue seule. Tout le monde est mort depuis longtemps. Et je crois bien que mon mari… lui aussi. Mais... enfin… bref. Je n’ai plus de famille. Juste un enfant qui va naître. Changeons de sujet, Renly. Pourquoi vous me dîtes que j’ai un frère ? Comment le savez-vous ?
Je le regardais, méfiante tandis que je me levais doucement du lit. Qui est-il, au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Renly

avatar
Nombre de messages : 79
Rôle : Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
Date d'inscription : 01/03/2013

Plus sur le personnage
Âge: 57-62 ans [G18]
Rôle: Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
MessageSujet: Re: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Mar 20 Aoû 2013, 09:55

La Reine approuvait ce que lui disait le Chef de guerre. Cependant, le reste de sa phrase le surprit beaucoup. Elle dit que son peuple s’est réfugié au Royaume des Fées. Il est vrai que Elfes et Fées sont deux Royaumes étranges et totalement différents des autres. Fées est donc un lieu de refuge idéal pour les Elfes, étant donné que ce Royaume est aussi proche de la nature que le leur. Ainsi son peuple n’est pas vraiment dispersé, malgré que certains sont dans d’autres Royaumes pour une aide militaire, en tant qu’archer évidemment. Cependant, Renly savait que trop bien qu’Irianeth aimait faire des prisonniers, pour les torturer dans le pire des cas, alors il se doutait que certains Elfes devaient être détenus par l’armée rouge. Mais il s’abstint d’en faire la remarque, il ne voulait pas inquiéter inutilement la Reine, qui devait être suffisamment inquiète comme ça. Renly imagina un instant si les rôles étaient inversés, que ce soit Opale qui était pris par l’ennemi. Le Chef aurait tout fait pour protéger le Roi jusqu’à ce qu’il trouve refuge dans un autre Royaume. Et lui ? Survivrait-il vue qu’il sera obnubilé par son Roi ? Ou alors, sera-t-il prisonnier, étant un Chef de guerre puissant ? Dans le meilleur des cas, il serait avec Stannis, à Emeraude, à préparer des attaques et une stratégie en béton armé pour récupérer le Royaume. Car, le demi-elfe ne pouvait pas laisser son Royaume aux mains de l’ennemi, c’était inconcevable. Mais il serait aussi très inquiet pour ses hommes, ainsi que pour les habitants qui étaient en plus grand nombre que les habitants d’Elfes. Donc, beaucoup plus difficiles à protéger.

Lorsqu’il eut finit de parler, et qu’elle reprit la parole, Renly fut décontenancé. C’était la première fois qu’il était aussi surpris, et qu’il le montrait. La Reine Majirae lui demandait de quel frère il parlait. Mais, elle n’en avait qu’un seul, non ? Enfin, aux dernières nouvelles bien sûr. Car, évidemment, elle avait Renly, mais elle n’était pas censée le savoir. Sa réaction avait été totalement imprévisible, presque comme si elle se doutait que le Chef n’était pas un simple Chef militaire et Conseiller d’Opale. Serait-ce grâce à ses pouvoirs ? Ou, tout simplement, grâce à son intuition féminine ? Majirae le renseigna bien vite sur son erreur. Elle avait eut un frère, mais il était mort. Ou disparu ? Le demi-elfe fronça les sourcils, perplexe. Le prince des Elfes avait disparu, peut-être même était-il mort. Il lancera un avis de recherche et mènerait lui-même sa petite enquête. Une autre tâche à rajouter dans la très longue liste de ce qu’il avait pour obligation de faire et ce qu’il voulait faire. C’était totalement différent, et malheureusement, il ne pouvait pas faire tout ce qu’il voulait. Lorsque la jeune femme dit alors ne plus avoir de famille, car son mari était lui aussi porté disparu, Renly crut pendant un instant se voir en elle. Certes, c’était une femme, une femme seule aux commandes d’un peuple Elfe qui n’a même plus de Royaume. Elle avait peut-être des Conseillers, mais ce devait être dur à gérer tout de même, pour une si jeune Reine. Cependant, ses oreilles tintèrent à la mention que la jeune femme était enceinte. Oh ! Il allait être oncle ! Si son éducation n’avait pas été si stricte, il aurait manifesté sa joie –d’avoir un neveu, pas de nièce – mais il se reprit juste à temps, restant parfaitement calme et donnant l’impression d’être maître de la situation.

La Reine se leva. Une méfiance dans le regard. Son attitude si chaleureuse de tout à l’heure n’était plus, remplacée par le doute, la méfiance, et la suspicion. Mais Renly avait une bonne raison de penser qu’elle avait un frère (ou « avait eut », pareil) ! Se levant à son tour, il se dirigea vers la porte. Non, il n’allait pas partir. Entre-ouvrant la porte, il fit signe au garde le plus proche d’approcher. Là, il lui ordonna de lui apporter de l’eau, il avait soif. Et peut-être la Reine aussi, voilà pourquoi il lui demanda d’amener une carafe et deux verres. Refermant la porte soigneusement, il se retourna vers la Reine et se rapprocha d’elle. C’était mieux pour parler.

« Si je sais que vous aviez eut un frère, c’est tout simplement car dans la lettre – qui date d’il y a longtemps – il n’y ait pas spécifié que le Prince Sayori a disparu. J’en déduis qu’il n’est plus à vos côtés bien après le tremblement de terre qui a secoué tout Enkidiev. Je vous pris de m’excuser si jamais je vous ai froissé, là n’était pas mon intention. Sachez aussi que je ferais tout mon possible pour le retrouver. »

Son regard était des plus sérieux, son ton neutre et calme démontrait qu’il contrôlait parfaitement les élans de son cœur, élans qu’elle ne pouvait connaître. On toqua doucement à la porte et Renly s’excusa une nouvelle fois auprès de sa Reine pour aller ouvrir au soldat. Il transportait un plateau avec la carafe d’eau et les deux verres. Prenant le plateau, il remercia son soldat d’un signe de tête – qu’il lui rendit aussitôt – puis il ferma la porte pour se diriger vers la petite table qui orne la chambre. Y posant le plateau, il prit la carafe par la poignée et se tourna vers sa Majesté.

« Souhaitez-vous vous désaltérez avant de poursuivre ? J’ai… Une chose à vous dire. Une chose qui devra rester exclusivement entre nous, sans que personne d’autres ne soit au courant. Que ce soit des Conseillers ou votre plus fidèle ami(e), il ne faudra le dire à personne. Promettez-vous ? »

Son regard était devenu grave alors qu’il évoquait son secret – qu’il n’avait toujours pas révélé. Il avait bien l’intention de lui dire sa véritable identité, car elle méritait de le savoir. Elle était sa sœur (demi-sœur) quand même ! Elle avait le droit de savoir. Renly avait promit à son père ne de pas révéler son identité à la Reine, ou d’aller contacter la Reine, mais elle était morte. Sa mère était morte. Donc sa promesse aussi ? Ne souhaitant tout de même pas salir la mémoire de son père, et sachant aussi que les bâtards n’étaient pas tous très bien traités, il préférait tout de même révéler tout cela dans le secret. En espérant que la Reine Majirae tiendra sa parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7360-renly
#Majirae

avatar
Nombre de messages : 80
Rôle : Reine d'Elfe
Date d'inscription : 08/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex-Reine d'Elfe
MessageSujet: Re: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Mer 21 Aoû 2013, 14:23

Il se levait à son tour. Non pas pour me bloquer le passage, mais pour se diriger vers la porte. Je le regardais toujours, méfiante. Allait-il partir ? Non. C'est ce que j'aurais souhaitée. Cet homme m'avait l'air tout à fait louche. Il ne voulait juste pas parler des Royaumes et de ci et de ça. Non, il voulait dire quelque chose d'autre, je le sentais. Il entrouvait la porte en prit la parole à je-ne-sais-qui. J'étirais mon cou pour voir, mais je n'ai pu voir à qui il s'adressait. Il refermait la porte doucement et je croisais mes bras sous ma poitrine. Il prit la parole. Il parlait de retrouver -peut être - mon frère Sayori.
"Non, il n'est plus à mes côtés, voyez-vous cher Renly. Je le sens qu'il es décédé !"
On frappait à la porte. L'homme d'Opale l'ouvrit. Il prit un plateau où on trouvait une caraffe et deux verres. Il inclinait la tête légerment et il refermait la porte. Il se retournait vers moi en me demandant si je voulais me rafraîchir. Je lui fit un "oui". Je pris un verre rapidement et je m'assois doucement sur le lit. Je pris quelques gorgées qui me fit du bien.
"J'ai...Une chose à vous dire..."
Alors, voilà ! Il va me dire le véritable but de sa visite ici !
"Allez-y, Renly."
"Une chose qui devra rester qu'entre nous, sans que personne d'autres ne soit au courant. Que ce soit Conseillers ou votre plus fidèle ami (e), il ne faudra le dire à personne. Promettez-vous ?"
Un secret ? Une demande ? Une liaison ? Je ne le sais pas. Cet homme m'a l'air innofencif. Je le sais. Et puis, je suis curieuse. Que va t'il dire ?
"Je vous le promets, Renly. Vous pouvez me le dire..."
Je pris une gorgée d'eau en regardant le sois disant messager d'Opale. Il allait dire une chose qui changerait le cours de ma vie, j'en suis sûr. Et de la sienne, peut être.
[HRP---Désolée pour la réponse laide, je vais me reprendre rendue chez moi ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Renly

avatar
Nombre de messages : 79
Rôle : Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
Date d'inscription : 01/03/2013

Plus sur le personnage
Âge: 57-62 ans [G18]
Rôle: Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
MessageSujet: Re: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Jeu 22 Aoû 2013, 14:38

La Reine affirmait que son frère était mort. Qu’elle le sentait. Renly n’était pas du genre sceptique, mais là il l’était. Certes, il savait qu’une mère et un père ressentent ce genre de chose envers leurs progénitures. Et pour qu’une sœur ressente cela avec son frère signifient qu’ils étaient très proches, ce qui n’arrivent pas souvent. Ou alors entre jumeaux, mais Majirae et Sayori n’étaient pas jumeaux. A moins que la jeune femme souhaite que son frère meure. Le demi-elfe ne la connaissait pas assez pour se faire une idée générale d’elle, si elle a des tendances à souhaiter la mort de quelqu’un, ou si elle s’entendait bien avec son frère. D’ailleurs, le jeune homme avait bien envie de lui demander comment le Prince avait disparu, tant par curiosité que pour ses recherches. Même si elle affirme qu’il était mort, cela ne changeait rien à sa résolution. Il le retrouverait, mort ou vif (de préférence vif), et Majirae pourra faire son deuil, ou faire de merveilleuses retrouvailles. Renly penchait plus vers cette dernière option, il n’aimait pas tellement annoncer de mauvaises nouvelles. Il était mal à l’aise lorsqu’une femme pleurait, et avant donc tendance à se montrer plus dur qu’il ne devrait avec elle, pour éviter que cette tristesse ne le touche lui-même. Il avait perdu son père, mais ne l’a pas tellement pleuré que cela, ce qui n’empêche qu’il était tout de même très sensible au sujet des deuils familiales.

Elle s’était rassise, tandis que Renly restait debout. Il préférait être debout, cela lui donnait plus de courage qu’être assis. Oui, c’est étrange, mais d’après lui, être assis c’est comme retarder le moment fatidique avec lâcheté, alors qu’en étant debout on est paré à ce qui va suivre. La logique d’un guerrier ! Il but son verre en entier, puis se resservit de l’eau avant de faire face à l’elfe. Elle semblait impatiente qu’il réponde à son interrogation muette, et il ne pouvait que comprendre. Comment réagirez-vous si un parfait inconnu arrivait et vous dise qu’il a une chose top secrète à vous révéler ? Elle devait être méfiante, tout en s’attendant au pire. Mais lui, était-il prêt pour ça ? Il n’avait jamais réellement eut de figure familiale, il ne savait pas comment engager la conversation, et encore il ne savait pas comment elle réagirait, comment il devra se comporter face à elle par la suite. Les mêmes questions qu’il a eut lorsqu’il comprit que Phèdre était aussi sa sœur ! Quelle famille… Renly en venait presque à regretter l’époque où il ne savait pas qui était Phèdre, et où il ne cherche aucunement à nouer un lien avec sa famille elfique. Mais peut-être que le mensonge a assez duré maintenant. Ou, tout du moins, la famille royale méritait d’être au courant. Le reste du monde ? Le Chef n’était pas très sûr d’être prêt pour faire face à l’opinion publique. Car, après tout, les bâtards, quel qu’ils soient, étaient mal vu.

Alors qu’il allait reprendre une gorgée d’eau, il se ravisa. Le silence n’a que trop duré, et cela se voyait comme le nez au milieu de la figure qu’il était nerveux. Il ne savait même pas par où commencer ! Ni comment s’expliquer ! Ni même s’il devait omettre des détails, comme Phèdre ! Quoique, la Reine devait être complètement indifférente au sort de la Mercenaire, étant donné qu’elle n’était pas de son sang, mais de celui de Renly. Oui, car Phèdre n’avait pas une once de sang d’elfe, vu que c’était le père du demi-elfe qui est allé batifoler ailleurs. Posant le verre sur la table, le jeune homme prit une profonde inspiration avant de soutenir le regard de sa sœur, un air des plus sérieux sur le visage. Il était temps de commencer son histoire.

« C’est la première fois que je la raconte alors… Si je raconte mal, veuillez m’en excuser. Je vous prierais aussi de ne pas m’interrompre, c’est déjà… Assez difficile à dire alors… Bref. »

Il fut tenter de boire encore, mais il douta que sa vessie ne le supporte encore. Bon, maintenant qu’il avait commencé, autant continuer ! S’armant d’un courage qui l’avait déserté à peine eut-il commencé à parler, il reprit la parole.

« Je ne connais pas bien les détails de ma conception, et je ne tiens pas à le savoir. Je suis demi-elfe, mon père est un homme et ma mère une elfe. En parfait homme d’Opale, mon père charma cette elfe pour pouvoir concevoir un enfant ; moi. A moins que ce ne soit un accord entre les deux, je ne sais guère. Elle tint la grossesse secrète jusqu’à ma naissance, et lorsque ce fut fait, mon père m’emporta à Opale pour y recevoir l’apprentissage de soldat. Il m’interdit solennellement de prendre contact avec ma mère, qui ne voulait pas que notre lien de parenté soit découvert. Car, voyez-vous, ma mère est aussi la votre. Je suis votre demi-frère, Majesté. Un bâtard, si vous préférez. Et je tenais à ce que vous le sachiez. J’espère bien sûr, compter sur votre discrétion et votre parole. »

Voilà. C’était dit. Sans y passer des heures, sans explications trop approfondies qui auraient tôt fait de l’ennuyer. Il avait raconté ça avec un détachement qu’il n’avait pas, et désormais il observait attentivement la Reine, attendant de voir sa réaction. Allait-elle sauter de joie, restée sous le choc, se montrer haineuse envers un frère bâtard qu’elle n’a jamais voulu ? Il y avait tant de possibilités, toutes plus effrayantes les unes que les autres. Renly se préparait déjà à ce que la nouvelle de son véritable sang royal soit divulguait partout sur le Continent, voir jusqu’à Irianeth. Son père se retournerait dans sa tombe, assurément.

« Je comprendrais si vous ne souhaitez plus me revoir, évidemment. »

Ces mots ont été murmurés, mais il savait l’ouïe des Elfes très fines, donc la Reine pouvait très bien les entendre. Et elle pouvait très bien le renvoyer tout de suite, lui ordonner de ne plus jamais prendre contact avec elle, de tout simplement sortir de sa vie. Il lui offrait la même opportunité qu’il avait offerte à Phèdre – qui, à sa façon, avait rejeté le fait qu’ils ne se parlent plus. Ne restait maintenant qu’à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7360-renly
#Majirae

avatar
Nombre de messages : 80
Rôle : Reine d'Elfe
Date d'inscription : 08/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex-Reine d'Elfe
MessageSujet: Re: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Ven 23 Aoû 2013, 11:08

Il était debout. Il buvait en entier son verre d'eau. Il me semblait nerveux. Il s'en reprit d'autre. Regardez ces mouvements. Je voyait qu'il m'allait me dévoiler quelque chose qui me secourais. Et lui aussi.
"C'est la première fois que je la raconte alors... Si je raconte mal, veuillez m'en excuser. Je vous prierais aussi de me pas m'interrompe, c'est déja... Assez difficile à dire...Alors...Bref. Il allait enfin dire le véritable but de sa visite. Je lui encourageais d'un simple sourire. Et il commencait. Il expliquait qu'il était en fait demi-elfe. Que son père est un homme et sa mère, une elfe. L'homme charmait l'elfe et ils conçurent, lui, Renly. Les deux amants ont cachés la grossesse de Renly. Et puis, à sa naissance, l'enfant fut transporté à Opale en compagnie de son père. Et puis, une chose me choquait. La mère de Renly...Était aussi la mienne. Renly... Mon demi frère...Un bâtard ? Je le regardais, les yeux ronds pleins d'incertitudes. Je mis mon verre sur le chevet, et je me levais lentement.
"Je comprendrais si vous ne souhaitez plus me revoir, évidemment." J'était bouche-bée. J'avais un frère et un demi frère... Je bégaillais...
"Tu est v-vraiment mon demi-frère ? Sois a-alors le bienvenue parmi nous, R-renly..." Ma mère m'a trop cachée de choses. Je lui en veux. Je n'étais même pas supposée être reine ! Ça devait être lui, l'héritier ! Non, il faut que je repense à l'histoire. Il est partit à Opale. Je suis donc l'autre héritière...
"Vous êtes le bienvenue à Émeraude, Renly. Vous pouvez venir lorsque vous le voudrez. Je serais toujours là pour vous... Je ne le dirais à personne. Votre secret. Et je vous en remerci de me l'avoir dit." J'inclinais la tête vers Renly. Je voulais sortir de ma chambre. Non, je n'avais pas de haine envers mon nouveau demi frère, mais envers notre mère."Reposez vous, je vous laisse seul.." Je sortit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Renly

avatar
Nombre de messages : 79
Rôle : Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
Date d'inscription : 01/03/2013

Plus sur le personnage
Âge: 57-62 ans [G18]
Rôle: Prince Bâtard des Elfes / Chef des Armées d'Opale / Conseiller du Roi
MessageSujet: Re: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Sam 24 Aoû 2013, 10:41


Les émotions de Majirae se dessinaient sur son visage. Même le plus niais des hommes le remarquerait, et en tirerait des conclusions. Elle était extrêmement surprise, pour ne pas dire choquée, que Renly soit son demi-frère. Est-ce une mauvaise surprise ou une bonne surprise ? Peut-être qu’elle-même ne le savait pas. Le jeune homme l’observait avec son masque habituel, son perpétuel calme, comme s’il maîtrisait la situation. Mais il ne la maîtrisait pas, en vérité. Il ne faisait qu’observer la jeune femme, observer ses réactions, ses émotions, ses paroles. Il pouvait sentir son trouble, son incertitude, son incompréhension. Il comprenait que c’était difficile à avaler, difficile à comprendre, difficile tout simplement, à croire. Lui-même aurait rie au nez de la personne qui lui annoncerait qu’il avait une demi-sœur, car c’était tellement si irréel pour lui que ce n’était… Tout simplement pas possible ! En ce qui concerne Phèdre, il l’avait découvert de lui-même, si on veut, avec les indices de la jeune femme. L’idée a été plus facile à assimiler. Quant à sa famille elfique, il savait que sa mère avait été la Reine, et comme il n’avait pas été appelé à monter sur le trône à sa mort, il en avait forcément déduit qu’il avait une autre famille. L’idée avait été là encore, plus facile à digérer que si quelqu’un vous disait sans passer par des tournures de phrases qu’il est votre demi-frère/sœur. Non, franchement, il comprenait qu’elle devait se poser mille et une questions, et qu’elle avait besoin de temps pour assimiler le fait qu’il appartenait à sa famille.

Son indécision s’entendait dans sa voix, et dans ses paroles. Elle avait encore du mal à croire au fait qu’elle puisse avoir un demi-frère bâtard, et Renly n’arrivait pas à discerner si elle était contente ou horrifiée à cette idée. Même si cela lui ferait mal au cœur, il comprendrait parfaitement qu’elle soit horrifiée. Pourtant, malgré cela, elle s’efforça de souhaiter la bienvenue à son demi-frère. Le Conseiller fut surpris qu’elle fasse autant d’effort, et il se demanda là encore si elle se forçait ou si elle avait juste besoin d’encore un peu de temps pour qu’elle se fasse à l’idée. Cependant, il lui était reconnaissant de sa délicatesse apparente, malgré qu’elle soit encore sous le choc. De plus, il pouvait lire sur son visage qu’elle en voulait à quelqu’un. Pas à lui, sinon cela se serait retranscrit dans son ton. Il se doutait qui elle blâmait. Leur mère. Car, après tout, elle lui avait caché son existence. Elle avait caché beaucoup de choses à sa famille, à son mari qui ne saura jamais qu’il a été trompé par un homme d’Opale. Et c’est mieux ainsi, sinon une guerre aurait sans doute éclaté entre les deux Royaumes, les Elfes étaient très attachés à leur fierté et leur honneur. Tout comme les Opaliens d’ailleurs. Renly comprenait un peu mieux pourquoi sa mère avait tout tenté pour ne pas que son existence soit découvert de quiconque. Mais alors, si elle avait tant peur d’une bataille macabre, pourquoi l’a-t-elle conçue ? Il ne le saura sûrement jamais, son père étant mort et ne voulant pas en parler le moins du monde.

La Reine des Elfes continua en disant qu’il pouvait venir la voir quand il voulait, prouvant bien qu’elle ne lui en voulait pas d’être son frère (enfin, demi-frère), et mieux ! Elle sembla l’accepter en son entier. Pourtant, la réputation des Hommes d’Opale n’était pas à refaire, tout le monde savait à quel point ils méprisaient les femmes. Mais Renly était différent d’eux. Enfin… Disons que quand il s’agit de sa famille, il se comportait différemment. Il avait put le constater avec Phèdre. Et il le constate encore avec Majirae. Il ne ressentait pas ce besoin impérieux de montrer qu’il était plus fort que la gente féminine, ni n’a envie de la rabaisser. Puis, de toute manière, elle était Reine, donc il n’avait pas du tout intérêt à la rabaisser ! Ecoutant les paroles de la femme jusqu’au bout, il fut rassurer lorsqu’elle lui assura qu’elle ne révèlerait ce secret à personne. Il ne se sentait décidemment pas prêt du tout à ce que le reste du monde soit au courant du manque de respect que l’ancienne Reine des Elfes envers son défunt Roi. C’était un sujet trop sensible pour le moment. Mais il savait à présent qu’il n’était pas seul.

Inclinant la tête lorsque la Reine le fit, en signe de respect… Et fut incroyablement surprit lorsqu’elle dit partir. Partir où ? Pour faire quoi ? Et… Et que devait-il faire, tout seul, dans cette chambre ? Reviendra-t-elle seulement ? Il resta là, indécis sur la marche à suivre, pendant une longue minute. Puis il se rabroua et marcha rapidement jusqu’aux portes. Là, il demanda aux gardes où était partie la Reine, et ils lui renseignèrent sans broncher. Leur ordonnant de rester devant la porte, il marcha rapidement dans la direction indiquée. Il arriva bientôt dans les jardins, où il trouva la jeune femme, seule. Marchant jusqu’à elle d’un pas plus tranquille, la respiration contrôlée, il se permit de toucher l’épaule de la Reine pour lui signaler sa présence, bien qu’il savait déjà qu’elle avait dut l’entendre marcher jusqu’à elle.

« Je comprends votre trouble, Majesté. Je sais qu’il n’est pas facile d’assimiler pareille vérité. Je sais aussi à quel point il est facile de détester ou d’en vouloir aux parents pour cacher de telles choses, mais je vous demanderais d’être clémente avec votre Mère, pour sa mémoire. Comprenez, si ma venue au monde avait été connue de tous, les relations politiques entre Elfes et Opale auraient été mises à rude épreuve. Peut-être même le Roi, votre défunt Père, aurait lancé une guerre contre mon Royaume pour outrage. S’aurait tourné à la catastrophe. Même si je ne comprends pas pourquoi votre Mère a accepté de me concevoir pour ensuite tenir mon existence secrète, il faut que vous compreniez qu’elle n’a rien dit pour protéger son Royaume. »

Il lui adressa un franc sourire.

« Réfléchissez à cela. Je sais que ce doit être dur, alors je vais vous laisser du temps. De mon côté, je dois retourner à Opale, je dois aller prendre mes responsabilités que j’y ai laissé. Lorsque vous vous sentirez mieux, nous pourrons parler par correspondance. Je n’égarerais pas votre lettre cette fois ! »

Il faisait référence à la lettre des Conseillers qu’il perdit puis retrouva des années plus tard. C’était une tentative d’humour, mais en même temps il était tout à fait sérieux. Se reculant d’un pas, il fit une courbette à sa Reine pour lui signaler qu’il partait. Cependant, avant de partir, il se permit un autre écart de conduite et embrassa sa sœur sur le front. Un rapide baisé dans un lieu où ils étaient parfaitement seuls, et il se retourna pour partir. Opale l’attendait déjà depuis trop longtemps. Il n’avait pas vu à quel point sa visite à la Reine des Elfes avait duré longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7360-renly
#Majirae

avatar
Nombre de messages : 80
Rôle : Reine d'Elfe
Date d'inscription : 08/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex-Reine d'Elfe
MessageSujet: Re: [Terminé] Famille ou Royauté ? [PV] Dim 25 Aoû 2013, 13:43

Je marchais en direction de la cour sud. J'étais...Surprise. Confuse. Renly, mon demi-frère ? Non, sérieux. Je savais bien qu'il ne mentait pas. Non... Mais ma mère, l'ancienne Reine, oui. Elle m'avait affirmer que je n'avais que deux jeunes frères, soit Sayori et Jeff, et deux sœur, soit Elma et Laïsha. Elma et Jeff sont décédés, peut être même Sayori. Laïsha, je ne sais pas. Je ne l'ai pas revue depuis mon couronnement. Quand à Renly, il était même pas de ce monde jusqu'a aujord'hui. Ma réflexion se fut brusquement arrêter par une main sur mon épaule. Je fis un petit crie de surprise. C'était Renly. Il m'avait trouver. Je me retournais vers lui. Il disait qu'il n'y avait pas de trouble. Les parents de Renly ne voulaient pas causer la guerre et tout ça... Que le défunte reine voulait entretenir la paix...
"Oui, mais elle ne la pas dit à moi ! J'était aussi sa fille ! J'avais le droit de le savoir ! Je n'étais pas obliger de me faire cacher cela, Renly !" Une larme coulait doucement sur la joue. Il fit un franche sourire. Une chance qui n'avait pas remarqué ma larme... Il disait qu'il devait y aller. Cela faisait un petit boute qui n'avait pas retourner à Opale. Et puis, j'eu un petit éclat de rire. On pouvait se parler par correspondance, mais cette fois, il ne perdrait pas les lettres. Je le regardais dans les yeux. Il se rapprochait de moi et m'embrassait le front. Je fis un demi-sourire. Je murmurais ensuite dans son oreille.
"Si vous voulez, vous pouvez essayer de retrouvez notre défunt prince des elfes. J'étais confuse au début et je n'ai dis que n'importe quoi. Et bon retour à Opale, Renly... Et oui, cet fois, n'égarez pas vos lettres ! Et autre mystère.Laïsha a disparue, je crois aussi. Mais c'est moi qui va la retrouver !!!" Je repartis en direction du château en riant, laissant seul Renly, souriant, derrière moi. J'étais heureuse. Je retrouvais ma famille par petit morceau par petit morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Terminé] Famille ou Royauté ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Onzième génération-