___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Vladymir
Corsaire
avatar
Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 23/07/2012

Plus sur le personnage
Âge: 58 - 63 ans [G18]
Rôle: Capitaine Pirate - Porte-parole d'Alizée
MessageSujet: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Mer 26 Juin 2013, 01:14


" Attend je vais te le redire une dernière fois! Vas-t-en où je te casse ta gueule! "

" Ah mais voyez, je crains fort que vous n'avez moindrement le potentiel de me toucher, donc aller jusqu'à me "casser la gueule" comme vous dite, j'ai l'impression que vous avez les yeux plus gros que la pense. "

" Ah tu fais le malin hein?! Moi et mes potes est cinq contre toi, on va te réduire en miète idiot!"

" En fait je peux t'affirmer que votre nombre ne compte que très peu, enfin bref, si vous tenez vraiment à ça je ne vous retient pas. "

La scène que vous avez devant vous vous présente une place publique d'un simple village d'émeraude. Elle met en vedette cinq homme costaud, probablement des mercenaires quelconques, et notre cher capitaine Vladymir, qui sans l'avoir réellement chercher c'est retrouver face à ces blocs de glaces sans cervelles et entourer d'un cercle de villageois curieux. Vladymir avait supposément l'air d'un étrangé, peut-être un homme d'Irianeth qui sait... Et ces cinq gros idiots ce prenne un peu trop au sérieux, supposément encore qu'ils n'aiment pas les étrangers dans ce village. Bref voilà le tableau, retournons au centre de l'action maintenant:

" Ouais c'est ça on va te faire la peau saleté!" dit le "chef" du groupe en dégainant une épée accrocher à sa ceinture

Le mec armé s'approcha rapidement et tentant de découper Vlad du haut vers le bas, celui-ci se déplaça d'une rapidité extraordinaire vers la gauche pour évité le coup et balança un coup de pied dans le molet du porteur de lame pour lui faire mordre la poussière.

" Bon c'est qui le prochain ?" dit Vlad un peu insouciant

Trois des quatres malfrats furent plutôt impressionner et eurent peur un instant. Le quatrièment s'appréta à sortir on épée pour venger son camarade, mais Vlad fut plus rapide. Celui-ci attrapa la dague qui était dans sa botte et la tira sur l'homme qui dégainait. Celui-ci se retrouva cloué au panneau de bois qui était derrière lui, puisque la dague ne l'avait pas touché, mais avait planter sa chemise sur le panneau.

" Je vous donne trois seconde pour déguerpir, une... deux..."

Il n'eu pas le temps de finir que les trois restants fendir la foule pour s'enfuir sans demander leur restes. C'est à ce moment que Vladymir entendit un crie d'enrager en provenance de derrière lui. Il dégaina en un temps éclair et se tourna en direction du chef qui s'était relevé, son sabre enflammé fendant l'air pour venir mordre la chair de la jambe droite de son adversaire. Vlad continua son chemin derrière le blesser et donna un bon coup de pied dans son dos pour le faire valser dans la poussière.

"Tu vois, tu ne m'a même pas toucher. Va soigner ta blessure."

La foule autour du pirate était devenue bien dense et elle était complètement silencieuse, comme bouche bée après la prestation du capitaine. Celui-ci fit d'ailleurs un sourire charmeur:

"Mesdames. Messieurs." dit-il en faisant quelque courbette"  Je suis à la recherche de gens spéciaux et compétant qui serait peut-être intéresser à faire partie de mon équipage. S'il y a des intéressés n'hésiter pas à venir me voir! Bonne fin de journée."

Vlad tendit la main et la dague qui était planter dans le tableau revint directement dans sa main. Il rengea celle-ci dans sa botte à nouveau avant de se diriger vers la taverne du coin. Peut-être que quelqu'un allait l'y rejoindre, il ne s'attendait pas à grand chose, mais il aimait toujours lancé l'invitation comme ça, c'était magistral. Vladymir aimait bien faire des choses magistrals de temps en temps, il alternait, tout dépendant de ses besoins, parfois la subtilité était plus de mise, mais quelque fois, se faire remarquer était un bien bonne chose...

[hrp: Alloo, Je me suis dit que tu pourrais avoir assister à l'affrontement, ou autre... tu as beaucoup de possibilité Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andréya
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 287
Rôle : Ex-Chevalière d'Irianeth
Date d'inscription : 12/04/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Sam 29 Juin 2013, 12:42

Andréya avait profité de la journée de congé à Evan pour lui laisser ces deux petits monstres adorés pendant qu'elle allait au village. L'anniversaire des jumeaux approchait à grands pas et l'ex-chevalière d'Iriaineth désirait leur trouver un petit cadeau qui leur ferait plaisir à tous les deux. Avait-elle déjà une idée du jouet qui ferait de ses garçons les deux enfants les plus heureux du monde? Non, mais elle s'était dit qu'en voyant cedit jouet, elle le saurait tout de suite.  Ainsi, elle s'était retrouvée dans le village d'Émeraude à regarder ce que les marchants proposaient.

Elle fut rapidement dérangée dans son magasinage par des voix et des commentaires qui étaient assez rares dans le village d'Émeraude. «Allez bande de mauviettes! », « Il ne fait que jouer, il n'a même pas à se concentrer», «Ils sont attaqués au mauvais adversaire». Intriguée, elle se fit un chemin à travers la foule surexcitée.  Elle regarda avec attention le combat qui se passait devant elle. Son regard resta un long moment sur l'étrange homme qui était en train de mettre une raclée à cinq individus. Il impressionnait la foule, mais la jeune femme resta neutre devant sa prestation. Il était bon, oui, mais ses adversaires étaient loin d'être à la hauteur. En seulement quelques secondes, elle avait trouvé les faiblesses de chacun des hommes et estima que même un écuyer aurait pu s'en sortir contre eux.

Andréya sourit quand le drôle d'homme fit une révérence après son combat. Il était clairement un joueur et elle avait soudainement très envie de jouer contre lui. Elle lui laissa conclure son spectacle, puis prit la parole avant même que la foule se dissipe.


- La prétention est requise pour faire partie de votre équipage... Capitaine?...

Il avait bien dit son «équipage» non? Ça faisait donc de lui le capitaine. Andréya avait vraiment envie de rire de cet extravagant personnage, mais ne faisait que le regard avec un sourire en coin. L'ex-chevalière d'Irianeth n'aimait pas les vantards et franchement celui là, aussi charmeur pouvait-il être, ne faisait pas exception à la règle. Elle le remettrait rapidement à sa place et lui prouvera qu'une petite prestation ne démontre rien des habilités d'un bon commandant. Surtout quand ses adversaires sont aussi futiles que ceux qui avaient mordu la poussière.

Sans aucune gêne, elle se faufila une place au milieu du cercle. Sur son passage, elle pouvait entendre les murmures des gens qui l'avaient reconnu. Certains riaient disant que le capitaine allait surement passer un mauvais quart d'heure. Ils n'avaient surement pas tort d'ailleurs.

Andréya regarda autour d'elle les hommes qui avaient mordu la poussière. Ils étaient toujours en train de gémir et de ce tortiller.


- Franchement, ces cinq idiots n'auraient pas donné de fils à retorde à quiconque sait ce battre.

Elle s'approcha de lui qui était le plus près d'elle. La rousse le regarda avec un air dégoûté. Cette chose ne pouvait pas se faire appeler un combattant. Il avait été beaucoup trop pathétique. Elle le désigna du doigt tout en prenant la parole.

- Lui, il était beaucoup trop lent. Elle passa au prochain et continua ainsi pour trois autres hommes qui gémissaient. Lui, il est clairement pas assez brillant pour se faire une stratégie. Lui, il n'a même pas un jeu de pied correct. Je ne lui donnais même pas deux minutes avant qu'il trébuche par lui-même.  Et celui-là... Franchement, il était tellement prévisible que j'aurais pu le battre les yeux fermés.

Alors qu'elle s'en allait vers le dernier, elle sentit celui qu'elle venait d'insulter lever la main. Rapidement, elle leva le pied et lui envoya directement dans le ventre. Le pauvre homme se mit en boule à la recherche de son souffle perdu. La rousse reprit son chemin ignorant totalement cette chose qui n'avait rien d'une menace. Elle s'arrêta devant celui qui semblait être le chef. Elle croisa les bras sur sa poitrine.

- Finalement, celui-là était peut-être le seul qui aurait pu donner du fil à retorde à un novice... Mais encore là, il avait beaucoup de faille avec sa technique.

Ce dernier leva un regard méprisant vers la jeune femme. Cette dernière haussa les épaules avec un sourire en coin. La vérité était peut-être vexante, mais elle était ce qu'elle était.  Reposant son regard sur le capitaine qui avait proposé à des gens «spéciaux» et «compétents » de se joindre à lui, elle lui demanda avec un ton de défi :

- Alors Capitaine, en quoi vaincre ses novices prouve que vous êtes dignes de votre poste?

La rouquine croisa de nouveau les bras sur sa poitrine attendant que cet étrange homme lui explique pourquoi il méritait qu'on s'intéresse seulement une seule seconde à sa proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Vladymir
Corsaire
avatar
Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 23/07/2012

Plus sur le personnage
Âge: 58 - 63 ans [G18]
Rôle: Capitaine Pirate - Porte-parole d'Alizée
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Lun 01 Juil 2013, 15:55

Tiens, malgré le semi discours qu'il venait de faire devant la foule, Vlad ne s'attendait pas à recevoir de la compagnie de si tôt. En fait il n'eut même pas le temps de quitter le cercle de gens qu'une dame y entrait et s'adressait à lui. Bon cette dame n'était pas du tout désagréable à regarder donc elle attira tout de suite l'attention du capitaine, mais c'est plutôt ses paroles se voulant probablement blessante à un certain point qui touchère le pirate. Non pas parce qu'il fut vexer, mais parce qu'il trouvait qu'elle avait un très fort caractère et c'était intéressant. Vladymir se retourna donc à moitier, le regard surpris typique de son "personnage" qu'il offrait au publique.

"Mais qui à parler de prétention? J'ai dit ça moi?"

C'est alors qu'elle embarqua dans une explication en long et en large des forces et des faiblesses de ses anciens adversaires, manifestement c'était plus des faiblesses en fait. Elle avait l'air plutôt dégouter des lourdaux qui se pensait combattant ce qui en disait probablement long sur son expérience. Une novice n'aurait pas insulté ainsi le niveau de ces hommes. Elle fit un légère démonstration de son "niveau" sur le chef du groupe, présentant son interlocutrice comme une femme plutôt féroce et forte d'esprit. Toujours très intéressant, voyons jusqu'où la discution pouvait se rendre...

" Je vous remerçie grandement de présenter les faiblesses de ces hommes, c'est pratique pour ceux qui n'avait pas remarqués ces faits. " fit-il avec un sourire moqueur.

Il se retourna complètement vers la dame et ouvra les bras tout en marchant de sa démarche presque saoul, ce n'était d'ailleurs qu'une impression qu'il donnait au gens.

" Pour ce qui est du fait que je suis digne ou pas d'être capitaine, ce n'est certaine pas moi qui va vous convaincre que je le suis. Mais ce n'est pas non plus ce combat qui présente ma capacité de capitaine, c'est pourquoi je suis un peu confu voyez... Je ne me souviens pas avoir mentionner que le fait d'avoir vaincu ces brutes épaisses , qui soit dit en passant mon agresser sans vraiment bonnes raisons, me rendait digne d'être capitaine. De ce fait, si j'analyse un peu votre point de vue, je dirais que c'est ce que vous avez pensé lorsque j'ai fait ma demande au village tout à l'heure. Mais en fait, ça l'a complètement rien à voir, mais vous comprendrez comme moi que quand on est entourer par tout le village, peu importe la raison, c'est le moment rêver pour faire des annonces. Donc si on s'entend sur ce point, je vois mal comment mon niveau de dignité à un lien dans la discution."

Il avait parler fluidement et avec beaucoup de geste, mais ne s'était jamais montré agressive ou sur la défensive, c'était une simple explication de la situation. Mais les gens autours de lui avait tendence à prendre ses explications pour des attaques personnelles, il n'avait jamais compris pourquoi. Vlad jetta donc un coup d'oeil à la foule autour de lui, celle-ci commençait à avoir des murmures d'approbations face à ses dires, le manteau de persuasion commençait à faire effet, les esprits faibles de la foules commençait à tomber sous le charme de Vladymir et les autres se sentaient très instables, probablement, dans leur côté à prendre.

" Mais votre intervention n'était certainement pas faite que pour venir contre-dire ou démenteler mes dires. Je vous propose donc d'exprimer le fond de votre pensé très chère dame."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andréya
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 287
Rôle : Ex-Chevalière d'Irianeth
Date d'inscription : 12/04/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Dim 07 Juil 2013, 12:42


Il semblait saoul. Il marchait comme un homme qui avait vidé un tonneau de Rhum à lui seul. Pourtant, Andréya était certaine qu'il était tout à fait sobre. Ses paroles étaient beaucoup trop claires. D'ailleurs, tout ce qu'il disait était logique et... convaincant. Quelqu'un qui n'avait pas été aussi buté que la rouquine aurait surement donné le point à ce pirate, mais pas elle. Non bien sûr que non. Elle voyait cet échange comme un jeu, comme un défi. Il était impossible qu'elle perde un seul défi. Jamais. La gestuelle du pirate était vraiment excessive. Toutefois, ça allait parfaitement avec son personnage. Excentrique et extravagant... Étrangement, il dégageait un charme qui donnait le goût de le suivre à travers les océans. Voilà de quoi l'ex-chevalière Noir se méfiait. Elle était prête à parier que ce pirate était un manipulateur né. Elle était certaine que si on n'y faisait pas attention, il était en mesure de te convaincre de vendre ta propre mère. Il avait tout un charisme ce qui faisait de lui un adversaire de taille dans une joute verbale. Est-ce que Andréya allait reculer pour autant? Jamais de la vie. On parlait de la femme la plus butée qu'Irianeth ou Enkidiev ait déjà portée. Elle avait l'intention de gagner ce petit jeu. Ça allait seulement être un peu plus dur que d'habitude.

La jeune femme avait bien remarqué que le peuple de la foule commença à murmurer leurs accords avec le pirate. En toute franchise, elle en fut réellement étonnée. Le peuple d'Émeraude était un peuple très accueillant, mais assez intelligent pour ne pas tomber sous le charme du premier venu.  Du moins, c'est ce qu'elle avait cru depuis ses années ici. Reposant son regard sur le pirate devant elle, elle eut un sourire en coin. Il avait bien joué, mais elle n'avait pas dit son dernier mot. Ce n'était pas des petits murmures qui allaient la faire reculer.


- Je vais vous explique ma réflexion puisque vous semblez ne pas comprendre pourquoi je parle de prétention. Vous proposez un avenir sur votre équipage. Comment serait-ce possible de faire du recrutement sans avant prouver que vous êtes digne de seulement s'intéresser à cette dernière? Voilà pourquoi je parle de prétention. Avant de proposer un poste au sain de votre équipe, un homme humble démontrait qu'il est digne d'être le dirigeant. Pour moi cette petite prestation était intéressante, mais sans plus.

Andréya lui adressa un joli sourire qui semblait beaucoup trop «sage» pour ne pas qu'il cache quelque chose d'autre. Elle continua sur sa lancée pour tenter de réveiller le peuple qui semblait beaucoup trop en admiration avec l'homme devant elle.

-  Le peuple d'Émeraude est des gens fiers et travaillants. Ils méritent de connaître qui désire les engager.  Voilà pourquoi, il est question de vos compétences de chef, Capitaine.

La rouquine savait que cette simple flatterie aurait raison du peuple d'Émeraude qui retomberait sur ses gardes. Toutefois, ce ne fut étrangement pas le cas... Bien qu'ils semblaient se faire un combat mental, ils restaient en admiration envers le pirate. Même que certaines jeunes femmes gloussaient quand le regard de l'homme se posait sur elle... Woah. Il fallait être aveugle pour ne pas trouver que cette histoire était étrange.

- Mais étrangement... Tout le monde ne fait que vous regarder... Et vos admirés. Elle fronça les sourcils se demandant s'il n'y avait pas de magie derrière tout ça... Et ce, même si vous n'êtes qu'un beau parleur.

Comme réponse à sa dernière phrase, deux filles en duo lancèrent «C'est vrai qu'il est beau!». Andréya ne put retenir un soupire de découragement. Ce genre de fille la décourageait réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Vladymir
Corsaire
avatar
Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 23/07/2012

Plus sur le personnage
Âge: 58 - 63 ans [G18]
Rôle: Capitaine Pirate - Porte-parole d'Alizée
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Dim 07 Juil 2013, 23:28

Vladymir était bien content de la tournure des évènements. Cette petite joute verbale, qu'il savait gagner d'avance puisque très peu de gens l'équivalent en esprit et en parler, allait peut-être convaincre les personnes qu'il voulait recruter. Ces personnes spéciales qui reste dans l'ombre et qui ne sont pas sûr que leur pouvoir sera utile ou s'ils ont la capacité pour. Cette démonstration de Vladymir pourra faire gagner leur confiance et peut-être les amener à se manifester, qui sait? Enfin c'était dans le meilleur des mondes, pour l'instant la concentration était sur la dame qui se tenait devant lui et qui lui parlait toujours de prétention.

" Ah, voilà qui est intéressant. Je comprend votre point chère dame, mais je ne suis pas du tout en accord avec celui-ci. Non parce que voyez-vous, un aptitude de leadership ne ce présente pas seulement par une simple démonstration. C'est quelque chose qui est basé sur la confiance et l'aptitude à menée des gens, et comment, dite-moi, serait-il possible de faire une démonstration de tout ça? Je crains que le problème est là dans votre explication. Je crois que la meilleur manière de fonctionner est de cotoyer la personne pendant un moment, la suivre, etc. Je ne compte pas retourner en mer avant longtemps, ces braves gens qui pourraient se manifester n'ont qu'à me suivre dans mes déplacements et verront bien si je suis apte à les dirigers ou pas! Si jamais je ne fais pas du tout l'affaire, ils s'en iront, ce n'est pas plus grave que ça. Et je crois donc, encore un fois, que le terme de prétention n'est pas utile dans cette situation."

Vladymir observa un instant son entourage. Le manteau avait fait son travail et maintenant il n'y avait pas grand monde dans la foule qui n'était pas accrocher au lèvre du pirate et qui aquiessait à tout coup. La dame qui était une forte d'esprit ne semblait pas du tout affecter par l'effet du manteau, ce qui aurait rendu la tâche beaucoup trop facile et aurait enlever tout le plaisir d'un bonne joute verbale.

" Je suis d'accord avec vous sur ce point, le peuple d'émeraude est très fiers et travaillants, et je crois qu'il mérite que je me présente à eu. Bonsoir, je suis le Capitaine Vladymir, mon navire ce nomme le Goliath et est amaré en ce moment même à Zénor. Je reviens d'un très long voyage sur les mers et dans des régions encore inexplorés et inconnu du monde. À mon retour, mon équipage et moi avons rencontrer une bête terrible venue du fond des océans. Je ne sais pas moi même ce qui c'est passé, mais quand je me suis réveiller, l'équipage avait disparu et j'étais seul sur le navire, intacte. C'est pourquoi mesdames et messieurs, je cherche des gens forts, solide et téméraire pour m'accompagner dans mon équipage, car la mer est terrible et pleine de secret... "

Le pirate, plutôt content de sa performence, se retourna vers la femme qui l'observait de plus en plus avec un regard étonné ou encore sceptique. Sa dernière phrase lui en dit long sur ses doutes et tout cela ne rendit Vlad que plus amusé de la situation. Elle ne pouvait plus faire grand chose pour les villageois, peu importe ce qu'elle dirait, ceux-ci ne tiendrait presque pas ou pas compte des mises en gardes.

" Mais vous, très chère dame, je viens de me présenter, mais je ne vous connais toujours pas. Puis-je avoir l'honneur de connaitre l'identité de mon interlocutrice et présenté au village qui est celle-ci qui doute de mes dires?"

La capitaine finit son discours avec un clin d'oeil fait à Andréya. Il la regardait droit dans les yeux avec un sourire de vainqueur amusé lui faisant comprendre qu'il savait avoir une longueur d'avance dans cette joute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andréya
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 287
Rôle : Ex-Chevalière d'Irianeth
Date d'inscription : 12/04/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Dim 14 Juil 2013, 21:07

Son sourire vainqueur, il allait le ravaler dans quelques minutes tout au plus. Il fallait mal connaître Andréya pour croire une seule seconde que ce petit numéro allait être suffisant pour être le vainqueur de ce petit jeu qu'ELLE avait commencé. Franchement, il disait qu'il n'était pas prétentieux, mais il transpirait la prétention de tout son être. Il avait même daigné lui faire un clin d'oeil tellement il était certain d'avoir pris de l'avance sur elle. Minute chéri. Tu es un petit rapide. Toutefois, tu vas rapidement voir que pour satisfaire une femme de la trempe d'Andréya d'Argent, il fallait du talent.

Le problème était qu'Andy était complètement seule. Tout le village était avec ce Capitaine du nom de Vladymir. Oui, ce capitaine avait un charme indéniable. Toutefois, il était évidant que quelque chose clochait dans cette histoire. Oui, il était charmeur, mais pas au point que tout le village désire devenir son meilleur ami avec quelques paroles bien formulées. Il y avait de la magie là-dessous, elle était prête à le parier. Un magicien? Non... Son aura magique n'était pas assez puissante... Pour ne pas dire inexistante. Alors quoi? Qu'est-ce qui pouvait causer ça? Andy n'en savait rien pour le moment, mais elle avait l'intention de le découvrir très rapidement. Et pour ça, elle avait un plan.

Le regard de saphir de la rousse s'illumina d'une lueur douce, mais mystérieuse. On aurait dit pendant un instant une lueur charmée... Beaucoup plus doux que son regard glacial ou moqueur habituel. Le manteau magique avait-il commencé à faire effet sur Andréya?! Qui sait...

Non vraiment pas.

Et pourtant, ces paroles semblaient démontrer le contraîre.


- Je dois avouer que je suis d'accord avec votre point de vue. Nous partageons semblerait-il la même vision du bon commandant. Toutefois... Je crains que notre vision pour le démontrer soit différente. Laissez-moi le plaisir de vous expliquer.

Andréya lui adressa un sourire charmeur avant de replacer une mèche de cheveux rebelle qui venait de lui tomber devant les yeux.

- La notion de confiance est importante oui, mais les bons chefs, les vrais chefs sont ceux qui te donnent les gouts de leur faire confiance. Un bon chef est facilement reconnaissable par sa prestance, par ses paroles. Chacun de ses mots est calculé en vue d'un évènement futur. Chacun de ses gestes est nécessaire et posé pour un but précis.

Disant ses paroles, la belle rouquine s'était rapprochée lentement. Elle ne quittait pas du regard cet homme qui semblait intrigué par son changement de comportement. Elle ne s'arrêta que lorsqu'elle fut qu'à quelques centimètres du visage du pirate qui n'empestait pas l'alcool. Ce détail venait de confirmer l'idée de la rousse. Vladymir était un acteur manipulateur hors pair. Il n'avait rien du soulon qu'on pourrait croire. Heureusement, elle aurait été déçue du contraire. Son regard toujours rivé dans celui du capitaine, Andréya continua d'une voix mystérieuse :

- N'êtes-vous pas d'accord pour dire que lorsqu'une personne est née pour commander on le ressent? On le sait. On n'arrive pas à détacher son regard du sien... On est prêt à le suivre jusqu'au bout du monde. À son voué totalement à cette personne. C'est comme une...pulsion... Un besoin...

Les derniers mots étaient morts sur les lèvres de la rouquine. Ils avaient été prononcés dans un murmure rempli de sous-entendus. Elle s'approcha doucement de son oreille.

- Oh et un bon capitaine ne laisse pas son équipage disparaitre.

À ces paroles, la belle bondit vers l'arrière pour éviter de laisser la chance au capitaine de l'attaquer bien que ça ne semblait pas être son but. En profitant pour ce qu'elle espérait être un effet de surprise, elle prit quelques pierres au sol. Levant le regard vers la capitaine, elle sourit malicieusement. Les pierres devinèrent rapidement rouges et Andy le lança dans les airs. À peine avait-elle lâché les pierres que ces dernières explosèrent dans un bruit assourdissant. Andy avait bien calculé la charge explosive. Les pierres s'étaient transformées en poussière. Aucun morceau n’avait pu blesser quiconque. Toutefois, le bruit avait été impressionnant. Un bruit d'explosion suffisant pour réveiller les villageois. C'est ce qui arriva. D'une voix forte qui imposait le calme et l'obéissance, la rousse conclut le tout en regard le pirate :

- Rentrez tous chez vous, le spectacle est fini.

Rapidement le groupe se dissipa. Certains semblaient se demander ce qui s'était passé... D'autres semblaient un peu étourdies et désorientées... Mais ils finirent par se mettre en mouvement. Andy attendit quelques instants avant de reprendre la parole :

- Je me nomme Andréya et ce que je trouve pire que les prétentions c'est les manipulateurs.

La rouquine lui adressa un sourire en coin. Il avait cru gagner, mais la partie était loin d'être terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Vladymir
Corsaire
avatar
Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 23/07/2012

Plus sur le personnage
Âge: 58 - 63 ans [G18]
Rôle: Capitaine Pirate - Porte-parole d'Alizée
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Lun 15 Juil 2013, 00:09

Bon, il était clair, malgré la victoire évidente sur tout les tableaux de Vladymir, que la rouquine était une femme plutôt têtu et qui avait probablement peur pour son honneur ou quelque chose du genre en laissant la victoire au pirate. C'était très compréhensible, et d'ailleurs cela rendait la chose beaucoup plus agréable puisque la joute pourrais durer encore longtemps et ainsi donner la possibilité à Vlad de montrer encore plus ses talents. Mais revenons à la réalité, la belle rousse s'approchait de lui à pas de chat. Elle lui débitait des mots dans un parler suave et doux essayant tant bien que mal d'utiliser son charme qui n'avait d'ailleurs aucun effet sur le capitaine. Non en fait Vladymir avait beaucoup de respect pour la femme, la plaçant même au même niveau que l'homme. Mais de ce fait, elle est au même niveau sur tout les points, donc elle n'a, selon lui, pas droit à des faveurs à cause qu'elle a des seins ou qu'elle est techniquement moins forte, et elle ne reçoit pas plus d'attention ou de tendresse parce qu'elle est une femme. Même sur le plan du charme elle reste donc sur ce fait aussi charmante qu'un homme à ses yeux, ce qui veut dire pas du tout attirant en fait. Attention, je ne dis pas qu'il ne les trouves pas belle, jolie, sexy, etc. , non. Les observers n'est pas désagréable, mais il ne tombera pas sous le charme d'un femme parce qu'elle a un beau cul.

Bref la belle dame était maintenant à quelque centimètre de son visage, lui il n'avait pas bouger d'un poil, nullement intimidé. Il pouvait sentir son odeur féminine, pas désagréable non plus. En fait Vlad écoutait à peine ce qu'elle disait, il savait qu'elle contre-disait ce qu'il avait dit au part avant, mais en disant qu'elle était d'accord avec ce qu'il avait dit, enfin des techniques de discution, vous ne pourriez comprendre. Elle était même rendu tout près de son oreilles où elle lui chuchotta de belle parole douce et surtout qui se voulait blessante, mais c'était bien peu. Vladymir poussa même un "ooohh" ironique très amusé de la situation.

Par contre, la suite des choses le surpris un peu. La dame se retourna d'un coup attrapa quelque caillou et les fits exploser en l'air. Bon elle était magicienne, c'était bon à savoir. Mais l'explosion réveilla en quelque sorte les villageois et la rouquine leur intima de se disperçer. Elle était donc une sorte de chef ici ou elle avait une bonne influence, mais elle n'était pas une villageoise ordinaire. La foule dispersée, le pirate fit un sourire à sa seul auditrice et regarda Andréya dans les yeux.

" Andréya, enfin je peux mettre un nom sur votre beau visage. Vous savez Andréya, dans la vie il y a des gens qui font différentes choses, pratiques différents arts et on différents métiers. Vous par exemple vous faites peter des cailloux et vous êtes une trouble fête. Moi de mon côté, je suis un voyageur et quelqu'un qui sait tourner les situations à son avantage. Ce que vous appelez "Manipilateur" moi j'appel ça plutôt "Charmeur" puisqu'en fait je n'ai rien fait à ses gens, c'est hors de mon contrôle ce phénomene. Vous auriez pu me traiter de manipulateur si j'aurais demander à tout le village de s'attaquer à vous ou encore de manger leur chaussure, mais sur ce fait je n'ai jamais influencer leurs actions, donc disons que je reste dans votre coeur au stade de "prétentieux" plutôt que "manipulateur". Soit-dit en passant, un bon capitaine ne laisse pas disparaitre son équipage quand il est conscient, un bon capitaine serait mort avec son équipage s'il l'aurait pu, mais même un bon capitaine ne peut pas faire grand chose quand il a affaire à la magie et que son équipage à tout simplement... disparu, poof! " finit-il avec un sourire moqueur

Vlad s'avança lentement vers la rouqine. Il n'avait plus son allure saoul et marchait tout à fait normalement, sa main gauche accoter sur la garde de son sabre. Il n'avait plus son sourire charmeur et son allure à fesser dedans.

" Cependant, je me demande bien pourquoi une magicienne comme vous ou peu importe ce que vous êtes, s'êtes intéressé à moi, un simple capitaine de navire qui passait par le village. Je n'avais rien fait de mal et n'avait agressé personne, donc je suis curieux de savoir ce que vous m'avez trouvé pour que je mérite votre attention. Alors dites moi, Andréya, qu'est-ce que vous voulez à se cher Vladymir qu'est ma personne, hum?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andréya
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 287
Rôle : Ex-Chevalière d'Irianeth
Date d'inscription : 12/04/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Sam 20 Juil 2013, 14:57

Le masque était tombé. Le pirate avait bien vu que son charme n'était pas suffisant pour manipuler la rousse comme cette dernière avait remarqué que le pirate ne pensait pas avec la chose qu'il avait entre les jambes. Ils devaient donc trouver quelque chose d'autre. Maintenant que le village était parti laissant les deux personnages en tête à tête, les règles du jeu avaient changé.

Il lui parla. Son ton de voix avait changé. Toutefois, ses réflexions étaient aussi vraies que les dernières sauf peut-être la fin. Quand il lui parla de son équipage la rouquine ne peut que le regarder avec un regard qui disait : «À qui essaies-tu de faire gober ça?». Venait-il déjà d'oublier qu'elle n'était une de ses filles de joie qui devaient être ravies de se retrouver dans sa couche? En plus, il semblait presque en rire ce qui eut pour effet de chauffer la belle rousse. Vladymir s'approcha et dès son premier pas, Andy vit qu'il avait laissé tomber sa démarche de soulon et son air qui lui donnait envie de lui mettre son poing au visage. Toutefois, un juste la fit tiquer.

La rouquine fronça les sourcils en voyant le capitaine mettre sa main sur la garde de son arme. Oh lala... Avait-il réfléchi avant d'agir? Avait-il prit se risque parce qu'il croyait qu'elle était une magicienne qui faisait exploser des cailloux comme il disait? Pauvre petit... Avait-il déjà oublié qu'elle avait été en mesure de dire l'ensemble des faiblesses de combats des stupides hommes qui l'avaient attaqué? Le pauvre capitaine avait la mémoire courte alors... Ou pire encore, il la sous-estimait. C'était surement ça. Personne de sensé ne daignerait mettre sa main sur la garde d'une arme en présence d'Andréya? Bah personne qui la connaissait toutefois. Justement, ce n'était pas le cas du pirate.


- Attention Capitaine, certaines personnes pourraient trouver cette action menaçante.

Le regard de la rouquine était descendu jusqu'à la garde du Capitaine pour qu'il puisse comprendre à quoi elle faisait allusion. Franchement, que croyait-il? Il croyait lui faire peur en mettant sa main sur la garde de son épée? Il pensait l'intimider? Franchement, il la faisait bien rire. Personne n'intimidait Andréya et pour ce qui est de sa main sur sa garde, s'ils venaient à croiser le fer, il risquait d'être étonné. Une magicienne hein? Si seulement il savait. Elle était beaucoup plus guerrière que magicienne, mais si la conversation continuait dans ce sens, il allait rapidement le savoir.

- Heureusement de que je ne suis pas ce genre de personne parce que même votre belle gueule et votre «charme» ne peuvent pas vous sauver de toutes les situations.

La rouquine croisa les bras contre sa poitrine. Pendant un instant son regard était devenu mauvais. Un avertissement silencieux qui disait qu'elle ne reculerait pas et qu'il le regretterait s'il osait la tester. Puis, elle retrouva un air plus normal, malicieux. Peut-être même joueur? Mais un jeu mauvais et dangereux.

Il voulait savoir pourquoi elle lui avait donné de l'attention alors qu'il «n'avait rien fait de mal» comme il le disait si bien? Facile. Elle l'avait testé. Elle l'avait trouvé prétentieux. Elle l'avait trouvé tête enflée. Elle avait voulu savoir s'il était digne du titre qu'il disait porter et au final, elle n’en était toujours pas convaincue. Bien qu'elle était d'accord sur ce qu'il disait et qu'il était surprenant qu'il ne se fût pas laissé tentée, elle restait indécise sur le genre de personne que ce personnage était.

Il jouait bien. C'était un bon acteur. Andy avait été en mesure de percé son jeu, mais sans plus. Elle restait sans information de la personne qui se trouvait sous ce masque et franchement, plus le jeu était difficile, plus elle s'entêtait.


- Et si je suis venue vers vous c'était seulement pour savoir quel genre d'homme vous étiez. Faut croire que j'ai ma réponse, Capitaine beau parleur. Dommage que vos talents ne charment pas tout le monde n'est-ce pas ?

Andréya arrogante? Juste un petit peu. Le capitaine eut même le droit à un sourire en coin juste pour en ajouter un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Vladymir
Corsaire
avatar
Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 23/07/2012

Plus sur le personnage
Âge: 58 - 63 ans [G18]
Rôle: Capitaine Pirate - Porte-parole d'Alizée
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Mer 24 Juil 2013, 00:42

Bon une grande gueule. Ouais c'est clairement comment on pouvait appeler cette femme. Quelqu'un qui aime toujours avoir raison et qui dénigre les autres pour essayer de se remonter au dessus d'eux. Elle ne lâchera jamais le morceau c'est clair, mais quand on a rien d'autre à faire dans une journée, ce début d'engueulade pouvait être fort intéressant! Et qui sait où ça pouvait en venir? L'avenir nous le dira.

"Je me posais une question justement... Êtes vous du genre bien peureuse? Ou alors c'est peut-être un traumastisme de jeunesse qui vous à rendu sur les nerfs à chaque mouvement qu'un homme fait, un viol peut-être? Auriez été violer dans votre jeunesse pas hasard? Non parce que prendre pour un agression un homme qui s'appuit tranquilement c'est un peu poussé je trouve. Surtout que ce n'est même pas ma main qui peut dégainer l'arme."

Il se doutait bien que ce début de titillage pourrait envenimer les choses, mais qu'importe, ça ne rendrait la discution que plus amusante. Il observait d'ailleurs chacune des réactions d'Andréya, après tout, cette femme faisait exploser des cailloux, mais la confiance qu'elle avait cachait certainement quelque chose. Vlad s'y connaissait en technique de dissimulation de sa véritable force et la dame là n'avait pas encore montrer se qu'elle savait réellement faire, Vladymir non plus d'ailleurs, mais c'était une autre histoire.

"Oh et oui heureusement! Si non la vie serait bien ennuyeuse non? Si tout le monde tombait sous mon "Charme" comme vous disez je n'aurais personne avec qui discuter. Voyez, si vous seriez tomber sous mon "charme", nous n'aurions pas cette discution! Je vous aurait probablement jamais rencontrer, ou encore vous seriez en se moment sous mon jougue et je pourrais presque vous faire ce que je veux. Mais comme vous voyez, vous êtes un femme belle et intelligente et vous rendez ce monde beaucoup plus agréable à vivre! Parce que comme ça je peux débattre voyez vous? Enfin, vous comprenez mon point je suppose, mais comme vous dites, vous trouvez que j'ai une belle gueule, donc il serait dommage de l'abimer non?"

Vladymir lui fit à nouveau son sourire charmeur retombant dans son personnage où il se sentait si confortable. Peut-être arriverait-il à renverser la discution pour la tourner à son avantage. Voyons voir la suite des choses.

"Pour ce qui est de mon surnom: Capitaine beau parleur, je l'aime bien. Vous avez du talent pour surnommer les gens, c'est super! Après libre à vous de me voir comme vous voulez. Vous savez l'être est considérer de trois choses: Son apparence, son comportement et se que les autres vois de lui. On ne peut contrôler ou presque pas les deux premiers, sauf certaine exception bien sûr, mais on peu influencer le second. J'ai présenté l'homme que je suis ou peut-être ce que je veux que vous voyez, et maintenant les gens se font une leur idée de qui je suis pour eu. Si vous voulez me prendre pour un capitaine beau parleur, aillez beaucoup de plaisir dans cette vision de chose et je ne peux rien y faire."

Le pirate se retourna tranquilement et marcha lentement dans la direction opposé. Puis il se retourna de moitier et observa la belle rousse qui se tenait toujours devant lui.

"Cependant, comme je vous ai dit, cette donné peut-être influencer. Vous êtes un esprit fort belle dame et ce n'est que deux esprit comme ceux-là qui sont capable de tenir une disction animé ainsi pendant longtemps. Je vous propose donc de faire connaissance, je pourrai tenter de changer mon image et ainsi vous pourrai avoir peut-être une meilleur opinion de moi." Il sourit, " Je paye la tournée, si vous accepter bien sûr, si non je crois que la discution est close et vous me prendrez éternellement pour un nul, ce qui est acceptable puisque que je ne risque pas de vous revoir un jour, dans ce cas là seulement bien sûr, après nous verrons."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andréya
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 287
Rôle : Ex-Chevalière d'Irianeth
Date d'inscription : 12/04/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Jeu 01 Aoû 2013, 18:43


Andréya s'amusait bien. Non vraiment. Il n'y avait pas de sarcasme dans cette réflexion. Les réactions de Vladymir l'amusaient. Sa manière qu'il avait d'être si sur de lui, lui donnait seulement envie de rigoler de bon coeur. Ouais. De bon coeur. Cet étrange personnage la désennuyait. Alors que certains pensaient surement que l'homme était en train de signer son arrêt de mort en osant lui demander si elle était peureuse, la belle rouquine n'avait eu qu'un sourire en coin. Andréya d'Irianeth peureuse? Très drôle. Vraiment! Et quoi encore? Les dragons n'existent pas? La magie n'est qu'une histoire pour les enfants? Ou encore Trystan est le meilleur ami d'Andy...

Euh quoi?... Non... Il n'avait pas osé dire ça. Non non non. Avait-il osé prononcer le mot «viol»? Avait-il osé s'avancer sur ce sujet alors qu'il en savait strictement rien? La rouquine serra les poings. Cette fois ce pirate allait amèrement regretter ses paroles. Tout ce qu'elle avait pu penser autrefois était tout simplement plus à jour. Présentement tout ce qu'elle pensait était de la manière qu'elle allait lui faire regretter ses paroles. D'ailleurs, elle ne l'écoutait plus. Il pouvait bien raconter qu'il était son frère et elle n'aurait même pas bronché. Non, la furie était sur le point de se réveiller. Elle sentait le sang dans ses veines brûler.

Les compliments qu'il prononça? Ils passèrent complètement dans le vide. Sa proposition pour aller prendre un verre? Elle l'avait bien entendu. Heureusement, la rouquine savait garder son sang-froid. Elle savait retenir ses pulsions meurtrières.


- Est-ce que vous vous lassez de vos entendre parler parfois? Non mais... C'est incroyable. Vous débitez des paroles sans même vous rendre contre des effets que ces dernières pourraient avoir sur les autres, mais surtout sur vous. À croire que vous aimez tellement votre personne que vous adorez vous entendre parler. Permettez-moi de vous éclairer Capitaine. Je ne suis pas peureuse, je suis méfiante. Si vous ne savez pas la différence entre les deux, c'est que vous n'avez rien vécu encore ou que vous avez eu une vie BEAUCOUP trop facile. Après tout... Quelqu'un qui sait bien se servir de ses armes est dangereux même si ce n'est pas la bonne main pour dégainer qui est posé sur l'arme en question. D'ailleurs, si vous ne connaissez pas la méfiance, vous feriez bien d'en prendre conscience avant de tomber sur quelqu'un de beaucoup moins compréhensive que moi.

Andréya marqua une pause et le gratifia même d'un sourire... Un sourire qui aurait glacé le sang à plusieurs, mais un sourire qui passa comme une éclaire. Une minime seconde avant disparaitre comme si rien n'était. Sa voix n'avait été en aucun cas menaçante, seulement clairement ennuyer. Ses poings étaient maintenant détendu et sans parler que le visage de la belle n'exprimait aucune rage. Elle retira même sa main de la garde de son épée. Toutefois, ce n'était qu'une impression. La rouquine se faisait violence pour ne pas sauter sur le capitaine. Pour ne pas lui enfoncer une de ces dagues dans l'estomac, s'amuser à le dépecer ou peut-être le faire exploser de l'intérieur. Décidément le mot viol n'avait toujours pas passé et Vladymir allait bientôt le savoir.

Relevant son regard d'azure dans celui du capitaine, une lueur brillante traversa son regard. Plongeant sa main dans sa botte gauche, la jeune femme en sortit une dague qu'elle lança directement à la gauche de l'homme. L'arme courte alla se planter à quelques centimètres derrière le pirate puis la rouquine profita de cette diversion pour la frapper directement dans le ventre. L'avait-elle eu? Elle n’en savait rien. Toutefois, les probabilités qu'elle l'a manqué étaient minimes pour dire impossible sans un quelconque pouvoir. D'un pas non-chalant comme si le coup n'avait jamais été porté, la rouquine alla chercher sa dague planté dans le bois. Prenant la dague, elle la remit dans sa botte et fit demi-tour. Repassant près du capitaine, elle s'arrêta à ses côtés, mais ne le regarda pas pour autant:


- Ose encore faire des hypothèses sur mon compte et je te promets que tu sauras ce que les eunuques ressentent.

Sa voix avait été cassante. Aucune touche d'humour. Elle était réellement sérieuse. D'ailleurs, elle se retenait toujours pour ne pas engager un combat qui finirait peut-être en cette fin... Mais bon... Il l'avait amusé quelque temps et pour cette raison, il méritait une deuxième chance. S'éloignant doucement, elle se retourna pour faire un signe de la main à l'homme :

-Vous me devez un verre Capitaine. En espérant que vous allez survivre jusqu'à notre prochaine rencontre.

Sans plus de détail, Andréya laissa Vladymir planter la et repartit d'où elle venait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Vladymir
Corsaire
avatar
Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 23/07/2012

Plus sur le personnage
Âge: 58 - 63 ans [G18]
Rôle: Capitaine Pirate - Porte-parole d'Alizée
MessageSujet: Re: I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya] Sam 03 Aoû 2013, 01:51


Définitivement il avait dit quelque chose qui ne fallait pas. Du moins sous l'optique de la rouqine bien entendu, puisque lui en fait, ne voyait pas vraiment de problème. Mais il y avait toujours des gens plus suceptible que d'autre que voulez-vous? Bref c'était, sous le regard observateur du pirate, au mot "viol" que le tout ce corsat. En effet son interlocutrice au début souriante, voir peut-être amusé avait soudainement changé d'attitude à l'énoncement de ce mot. Vlad avait dû toucher une corde sensible ou quelque chose dans le genre. Ce n'était pas bien grave, enfin... surement.

La belle rousse commença avec un bien long discours sur le fait qu'il parlait trop. Bon. Peut-être que parfois il s'emportait, oui, mais vous savez, c'est très humain et après tout, tant que ce qu'on dit est pertinent, pourquoi s'arrêter? Et bien entendu c'était pertinent, c'est seulement qu'un frustration d'un côté influence les frustrations de l'autre, logiquement. Étant donc en colère après l'énnoncement du mon "viol", la frustration c'est propager et à atteint les nerfs qui étaient jusqu'à maintenant plutôt calme par rapport à son beau parler.

Par la suite elle embarqua sur la méfiance plus que la peur. Bon, oui elle avait le droit d'être méfiante, mais le respect était toujours de mise, surtout quand c'est elle qui avait abordé le dit inconnu. Si c'était Vlad qui s'était approcher de Andréya et qui l'avait abordé une main sur la garde, elle aurait emplement le droit d'être méfiante. Mais sur ce coup, c'était elle qui était venue voir le capitaine même si elle se méfiait techniquement de lui. Enfin bon, sa méfiance il s'en fichait un peu et si elle se trouvait compréhensive, alors je ne voulais pas du tout voir quelqu'un qui ne l'était pas... Houla...

Cependant Vladymir lui devenu méfiant lorsque la femme en face de lui lui souria de la sorte. Son attitude avait changé et elle avait une idée en tête c'était clair comme de l'eau de roche. Mais Vlad ne voulait pas engagé les hostilités et être porter pour responsable à ce moment. Il laissa donc aller les choses, mais en fixant fortement la rouquine. Le temps s'était comme figé et ce qui venait de se dire et se qu'il avait pensé dire venait de disparaitre.

L'acte arriva quelque instant plus tard. Le capitaine observa les mouvements de l'ex-chevalier pendant qu'elle retirait la dague et la lançait vers lui. Il avait presque vue tout ça au ralentie et savait pertinament que la dague n'allait pas le touché. Vlad n'en avait peut-être pas l'air, mais c'était un terrible combattant. Il ne se souvient pas avoir perdu un combat depuis son âge adulte, d'où la certaine confiance qu'il avait face à cette femme. La dague filla donc vers la droite de sa tête, celui-ci ne fit qu'un léger mouvement de tête signe qu'il l'avait vue arriver. Puis, sans crier gare, un puissant coup de pied se dirgeait vers son ventre. Par reflexe, ne sachant pas si celui-ci là était volontaire ou pas, Vlad fit un léger par arrière, augmenter par la magie de ses bottes pour réagir rapidement et ainsi évité de justesse la botte.

Après tout ça vain les menaçes et la rousse qui alla chercher sa dague d'un air non-chalent. Elle ne venait surtout pas de la lui lancer, ce devait être une idée qu'il se faisait... Elle repartit donc dans l'autre sens, lachant un mot sur le verre qu'il lui devait. Vladymir eu un sourire. Il avait gagné. Dans sa tête, quand une personne quitte volontairement un débat tel que celui-ci, peu importe la raison, il savait avoir perdu. Ce n'était peut-être qu'une sorte de jeu, mais plutôt amusant. Cependant, malgré la colère d'Andréya, celle-ci savait bien prendre les choses et Vlad avait déjà hâte à leur prochaine rencontre. Il enleva son chapeau, remarqua une marque sur son côté droit qu'il n'avait pas avant: la dague avait fait sa marque.

"Ce fut un réel plaisir, Andréya." il sourit en regardant son chapeau."Vraiment..." ajouta-t-il pour lui même.

Le pirate remit son chapeau et se quitta la place du village.

The End
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I'm a Pirate, you know?! [PV Andreya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Onzième génération-