___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Enfin de retour chez sois... [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Enfin de retour chez sois... [fini] Dim 09 Juin 2013, 12:39

Spoiler:
 

Les cinq dernières reste flou aux yeux de la fée, elle se rappel d'avoir combattu contre Irianeth quand elle n'était encore qu'une écuyère, elle avait même perdu son maître dans la bataille. Peu de temps après elle était adoubée chevalière, son rêve était enfin de venu réel. Dans la même journée de son adoubement, on lui a confier une jeune fille, qui n'était autre que sa protéger. La Jeune femme avait emmenée Snanidza, pour son premier entraînement, dans un lieu qui était unique, et qui faisait toujours autant rêve la fée depuis quelle était écuyère.

Quand Esterella repense a cette période, les larmes lui vienne. Tout lui avait sourie, la vie l'avait gâtée, et le destin lui avait donné une nouvelle famille, des amis, un but. Oui elle avait été très heureuse pendant de nombreuse années. On l'avait aidée a avancer depuis la mort de sa mère. A son arrivée au château elle avait rencontrer tellement de personne qui avait prit soin d'elle, Améliane la première. Amé, l'avait prise sous sont ailes dès leur rencontre, lui avait apprise a devenir forte, et lui avait montré que la vie valait la coup de survire a cette guerre interminable.

La fée revivait tout ces souvenirs, comme s'ils se rejouaient devant elle. Elle n'était qu'un témoin de sa propre histoire, sa aurait fait peur a presque tout le monde, mais plus a Esterella. C'était pas sa première plonger dans son propre passée. Son premier saut dans son passé, l'avait terrifié, elle ne pouvait rien faire, elle ne pouvait qu'observer l'évolution de cette enfant, mi fée mi déesse. Quand elle y est réfléchissait, elle avait été protéger durant ces 17 premières années. D'abord sa mère qui lui avait donner la vie, se qui est unique pour une fée, puisque seul les hommes fée peuvent donner la vie. Puis le roi et la reine des fées, qui l'avait accueilli dans leurs immense château de cristal, et envoyé au château, quand ses pouvoirs sur le feu se sont révélé. Et a son arrivée, tout ses amis avait qui elle avait joués, étudiés, pleurés. Oui elle avait fait les tellement de bêtises avec eux qu'elle avait arrêté de compter. Elle avait rencontrer tellement de personne qui lui avait changer la vie, qui lui avait permis de grandir, et de réfléchir sur se qu'elle était et sa place dans cette grand famille qui était les chevaliers d'émeraude. Il y a eu d'abord, Adam, son âme sœur, il lui a ouvert les yeux sur la nature des gens. Puis il y a eu Myosotis, qui était devenu sa sœur dès leurs rencontres. Mais comme nombreuses des personnes qu'elle avait aimée, elle avait disparut.  Et enfin il y a eu Améliane. la jeune déesse l'avait rencontrer peu de temps après son arrivée au château. Amé était une elfe,  c'était révélé être aussi une maître magicienne comme elle. Améliane était quelqu'un de forte, d'intentionnée, quelqu'un qui aimée faire plaire aux gens, et en prendre soin. Elle avait toujours était là pour Esterella, lui a montrer qu'elle pouvait être forte et surmonté tout ce qu'elle voulait.

Oui, la fée avait été protégée, aimée, et soutenue durant ces 17 premières années. Puis elle a été adoubé chevalière, et là tout a changer. Elle était passer d'adolescente à adulte, c'était elle maintenant qui décidée et plus son maître, elle était libre de ses mouvements, et était l'égal de ses aînées. Elle venait de rentrer dans la grande famille des chevaliers d'émeraude. Elle fut charger de s'occuper de Snanidza, de la protéger, de la former a la guerre. Cette dure responsabilité lui a fait peur, car elle ne se sentait pas a la hauteur, si elle faisait une erreur ces son écuyère qui aurait put en payer les frais. De plus elle était seule, Améliane avait quitter ce monde peut de temps avant son adoubement. Sa mort avait renfermé Esterella sur elle même, elle s'était coupée du monde. La fée en voulait aux Dieux d'avoir rappelé sa protectrice, sa seule famille, auprès d'eux. Elle avait perdu tellement de personne, qu'elle ne l'ai comptait plus. Au début elle s'est senti maudite, puisque toute les personnes qui l'avait protégée, et aimée, avait disparut. Puis elle s'est couper du monde, et c'est là que les premières visions ont commencer.

Quand la déesse sortie de ses pensées, de nombreuses heures s'étaient écoulées. Elle était toujours debout, sous l'arche de la porte de sa chambre. Elle fixait l'étrange pièce vide, plonger dans le noir, et sentant le renfermer. Cela faisait longtemps qu'elle n'y avait plus mis les pieds. Esterella se dirigea vers les fenêtres, et tira les grands rideaux. Enfin une douce lumière pénétra dans la chambre de la douce fée, cela faisait une éternité que cette chambre ne fut pas baigner de lumière, et la poussière avait déjà envahie chaque recoin de la pièce.
*Enfin de retour chez sois..*


Dernière édition par Esterella le Dim 17 Nov 2013, 08:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
#Aceatlan
Dieu / Déesse
avatar
Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 13/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: [PNJ] Dieu du Feu
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Mer 19 Juin 2013, 20:13


Esterella, si belle et si douce. Seule et unique fille du Dieu du Feu. Maitre-magicienne et chevlier d'émeraude. Comment pourrait-elle rendre son père plus fier? Et pourtant, cette dernière ne savait même pas qui il était. Enfin oui elle savait que son père était Aceatlan le Dieu du Feu, mais elle ne l'avait jamais vue en vrai. Toute ces années Aceatlan avait chercher à avoir le moins de contact possible avec sa fille, il ne faisait que lui murmure quelque mots à l'oreille pour la guider parfois, mais rien de plus. La raison était plutôt complexe, mais pour simplifier le tout, Esterella aurait pu être une faiblesse pour Ace et de ce fait le faire pencher d'un côté plus que de l'autre dans la balance de la neutralité.

Mais même les Dieux peuvent changer d'avis, et aujourd'hui Acealtan sentait le besoin d'aider sa fille dans son moment de faiblesse. Cette dernière n'allait pas très bien et le Dieu craignait pour sa santé mentale... Il avait donc prit la décision de se présenter à elle.

Assis derrière son bureau où était placer le bassin qui lui permettait de voir le monde des mortelles, Ace avait son apparence habituelle de sage. Longue robe rouge et blanche avec pantalon blanc bouffant et botte de cuir. Son "cabinet" dans le monde des dieux avait l'air de sortir d'une bibliothèque. En fait les murs était couvert d'étagère pleine de livres à reliure de cuir qui contenait tous une partie de l'histoire du monde. En effet Ace compilait l'histoire d'enkidiev depuis qu'il avait prit la place de Théandras au poste de Dieu du Feu. Enfin c'est pourquoi son cabinet était remplie de livre, mais ce n'était pas l'important. Le dieu se leva de son fauteuille et regarda dans le bassin le visage de sa fille. Cette douce fée maintenant devenue adulte...

Ce fut dans un brasier ardent que Acealtan disparu du monde des Dieux. Pour réaparaitre dans le couloir de l'aile des chevaliers. Bien entendu, il s'était assurer qu'il n'y ai personne qui puisse le voir, juste pour ne pas alerter tout le monde. La porte de la chambre était ouverte et il sentait l'énergie de sa fille émané de celle-ci. Un énergie qui lui ressemblait... cette personne renfermait une partie de lui... Même pour un Dieu, c'était troublant... en fait Esterella était probablement la seul chose qui était capable d'atteindre Ace au plus profond de lui. Vivre des émotions qu'un Dieu normal n'aurait peut-être jamais vécu... Enfin, il fallait ce lancé. Le dieu s'approcha d'un pas lent du cadre de porte et y passa son corps en faisant un peu de bruit avec ses pieds et ses vêtements pour alerter l'oreille de sa fille, question de ne pas la faire sursauter.

"Bonjour petite fleur..."

C'était le surnom qu'il lui avait toujours donner dans ses messages télépathiques, il espérait que celui-ci permettrait à Esterella de découvrir qui était son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Sam 22 Juin 2013, 14:27



Esterella espérait qu'en rentrant  chez elle, dans sa chambre au château d'émeraude les visions de son passée cesseraient. Mais même sans ça son retour au château lui faisait le plus grand bien. Elle en ressentait déjà les biens faits. De sa condition de fée, Este était d'une grande sensibilité envers les émotions qui pouvaient émaner du lieu qui l'entourait. Et émeraude était un lieu où la sérénité et la joie dominent. La jeune déesse n'a que peut de souvenir de ces dernières années. Mais elle se rappel d'avoir quittée le château pour se réfugier dans une petite maison en pleine forêt. Elle pensait que quitter le château pendant quelques temps lui ferait le plus grand bien. Mais l'effet fut l'inverse et ses visions s'intensifia. La douleur de la perte d'être cher redoubla et ses visions n'arrangeaient rien. La solitude est pesante pour les fées, et Esterella est restée seule bien trop longtemps. Il était temps qu'elle rentre chez elle, et qu'elle se remette à niveau pour partir défendre Enkidiev 
 
Quand la fée y repensait elle avait honte de sa réaction face à ces malheurs elle n'était pas la seule fée dans les chevaliers d'émeraude d'autre comme elle ressentait la douleur de la perte d'être chers, pourtant aucun chevaliers ne s'étaient effondrés, personne n'avait fuit ni ne s'était coupé de ses frères et sœurs d'armes. Non... personne ! Elle avait été lâche, et le pire était que pour la jeune déesse elle avait déçus toutes les personnes qui s'était battues pour elle, et qui lui avait permis de devenir chevalier d'émeraude. Ces pensées ne l'aidée pas à redevenir celle qu'elle était avant. Mais le fait de décevoir les personnes qui lui sont chers, mais surtout son père, la forcée à se reprendre en main et à gagner de nouveau le respect de ses paires.
 
Esterella était une fée souriante, avec des cheveux cristal et des yeux dont la couleur changeait selon ses humeurs. Au premier abord seul ses cheveux et ses yeux trahissaient son appartenance à l'autre monde. Seulement dès qu'on la sonder on voyais bien qu'une partie d'elle n'était pas de ce monde, et pour ceux qui n'avaient pas le pouvoir de sonder les personnes , n'avait cas la voir combattre. Ses techniques de combat étaient ceux des chevalier d'émeraude, mais sa fluidité au combat et son étrange pouvoir sur le feu ne pouvait que nous éclairer sur la paternité de cette fée.
 
Esterella était toujours debout, au milieux de sa chambre, à observer chaque coins et recoins de celle-ci. Elle la sonda et ressenti toute les traces d'énergie des personnes qui sont venue dans cette pièce. Puis elle étendit son pouvoir sur tout le château. La jeune déesse perçu une énergie particulière, étrangère au château. C'était une énergie qui lui était familière, cette énergie lui ressemblait. Etrangement Este ne donna pas l'alerte, quelque chose en elle lui disait de ne pas avoir peur. L'entité à qui appartenait cette énergie était proche d'elle. Elle se trouver dans le couloir des chambre. La fée s'immobilisa et attendit avec une légère impatience.
 
Puis sans aucune attente l'entité se déplaça, et se dirigea vers... elle! Este n'en revenait pas. Pourquoi venait-elle vers elle? Et comment savait-elle qu'elle était rentrée au château? Personne n'était encore au courant de son retour. Peut être qu'elle devenait parano, ou qu'elle avait imaginé cette énergie ? Pourtant au fur et à mesure qu'elle s'approchait, Esterella ne la ressentait plus qu'avec sont esprit, mais elle entendait le bruit de ces pas et les frottement de ces habits.. Sans que Esterella sans rende réellement compte l'entité était a la porte de sa chambre. La fée lui tournait le dos. Et avant même que la personne, à l'énergie étrange, ne parle, Este savait qui elle était, et pourquoi elle lui semblait familière.
 
Ses paroles ne confirmer seulement se qu'elle venait de comprendre



"Bonjour petite fleur..."

-Père.. dit-elle en se tournant pour lui faire face, lui le dieu du feu.  



 
Revenir en haut Aller en bas
#Aceatlan
Dieu / Déesse
avatar
Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 13/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: [PNJ] Dieu du Feu
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Lun 24 Juin 2013, 00:47

Esterella... Oh Esterella, si tu savais comme je suis fier... mais non elle ne le sait pas,
comment le saurait-elle? Tu es si belle et si douce et si bonne et si... Cette fille était la seul source émotionnel de Aceatlan. Cette entité éternel qui c'est dévouer à l'équilibre du monde, qui c'est dévoué à la stabilité et cet univers et qui se devait de garder une sérénité parfaite et exemplaire perdait tout ses moyens devant cette jeune femme qu'était sa file... Esterella. Et maintenant ce n'était plus comment avant, Ace n'était plus qu'un simple observateur qui voyait tout d'en haut... maintenant il était là, devant elle et ne savait pas quoi dire. C'est fou lui un dieu avec tant de pouvoir et de possibilité, était muet devant sa fille.

Cela prit donc un bon moment avant que le père ouvre la bouche. Ils étaient là, tout deux l'un devant l'autre, à se poser probablement mille et une question l'un sur l'autre... ou simplement à tenter de réaliser le moment présent... Par où commencer? Il ne s'était jamais rencontrer depuis la naissance de la petite. Le seul contact qu'ils avaient eu était télépathique!

"Je... Je suis ton père en effet... Aceatlan, c'est moi..."

Dans cette situation personne n'aurait pu dire que l'homme en robe rouge était un dieu. Il avait l'air si perdu, si démunie...

"Par où commencer... Humm.. Je voulais te demander pardon... pardon parce que je ne suis jamais venue vers toi. Aujourd'hui c'est un peu tard, mais j'avais la conviction que tu aurais peut-être... je sais pas... besoin de moi." Il lâche un soupire avant de se frotter les yeux, un peu désespérer, " Pardon, excuse-moi, je dois paraitre si égoïste et hypocrite en se moment... je.."

Il se détourne et s'appuie sur le cadre de porte. Qu'est-ce qui lui arrivait?! Il perdait tout ce qu'il avait jamais été, quelqu'un de neutre de serein, presque sans émotion! Et là, pour une raison qu'il ne comprenait même pas lui-même, il agissait comme un humain... comme une personne doué d'empathie et d'émotion, c'était anormal, surtout pour un Dieu... serait-ce l'amour? Non.. Impossible.

" Comprend moi... non.. tu comprendrais pas.. Tu es si belle, si douce, tout le portrait de ta mère... Et moi je.. j'ai... Je t'aime ma belle, et je m'en veux de t'avoir délaissé tout ce temps, et te rencontrer comme ça pour la première fois, ça me fait réaliser pour de vrai tout ce que j'ai manqué..!"

Incroyable... il sentait les larmes se rendre jusqu'à ses yeux... il ne pouvait pas pleurer, se corps n'était pas réel! L'émotion devenait si réel! Qu'est-ce qui se passait ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Ven 05 Juil 2013, 06:25

Pendant des années Esterella avait rêvé de ce jours, et maintenant que son père et là devant elle, la fée se rend compte qu'elle aurait put détester son père, car elle ne l'avait jamais vraiment connue. Pourtant elle ne le détester pas, au contraire elle l'aimait au plus profond d'elle, il avait toujours était là, même si se n'était pas physiquement. Aceatlan, son père, lui avait souvent parler par télépathie, il intervenait aussi dans ses rêves pour l'aider, pour la conseiller, ou encore pour la rassurer. Non, elle ne pourrai jamais lui en vouloir, car malgré son absence il était là, il l'a protégeait .

Este, observait le dieu du feu d'un œil observateur. Son père avait les yeux noire, et les
cheveux noir, qu'il portait mi-long. il portait aussi une courte barbe. Tout dans son apparence aspirer la jeunesse, pour tant quand on plongeait dans son regard, on voyait bien qu'il avait beaucoup vécu, qu'il avait tout vue ou presque. Il était un dieu, il était son père et pourtant elle ne connaissait rien ou presque rien sur lui. Physiquement, ils ne se ressemblaient pas, peut être par ce que les Dieux pouvaient choisir leurs apparences? ou avait-elle tout prit de sa mère qui était une fée ? Non, cela sembler plus qu'improbable, puisqu'elle avait des caractéristique physique qui ne venait pas de ce monde.

Des images de sa mère c'était formé dans son esprit. Plus elle y pensait, plus son regard s'attrister. Mais elle revient rapidement a elle, elle ne devait pas replongeait, sinon elle risquait de refaire des visions, et elle ne pouvait pas se le permettre, et surtout pas devant son père, il l'a prendrait pour une folle, qu'il faudrait enfermer, et il l'a reniera. Este se calma rapidement, en régulent sa respiration, puis sans aucune attente, et après s'être observer quelques instants, Ace parla le premier.

"Je... Je suis ton père en effet... Aceatlan, c'est moi..."

Il semblait perdu, comme si il était, comment dire gêner, non ce n'était pas ça. Esterella n'eu pas le temps de répondre, ou de réfléchir plus amplement a ces paroles, que son père enchaîna.

"Par où commencer... Humm.. Je voulais te demander pardon... pardon parce que je ne suis jamais venue vers toi. Aujourd'hui c'est un peu tard, mais j'avais la conviction que tu aurais peut-être... je sais pas... besoin de moi."

" Pardon, excuse-moi, je dois paraitre si égoïste et hypocrite en se moment... je.."


Une fois encore Esterella n'eu pas le temps de réfléchir a ses mots, ou de lui répondre, qu'il se détourna, pour s'appuyait sur le cadre de sa porte. Esterella l'observa, il semblait tourmenté, comme si, ce qu'il disait, ou se qu'il ressentait, le dérangeait d''une manière ou d'une autre. La fée ressentait plusieurs sentiment émanent du dieu,  de la culpabilité, du regret, et de la tristesse ? Non ce n'était pas ça, pour qu'elle puisse mieux, le comprendre Esterella devait le sonder, mais elle se le refusa. Si son père devait lui parler de ses sentiment il lui parlera sinon, sa ne l'a regarder pas.

" Comprend moi... non.. tu comprendrais pas.. Tu es si belle, si douce, tout le portrait de ta mère... Et moi je.. j'ai... Je t'aime ma belle, et je m'en veux de t'avoir délaissé tout ce temps, et te rencontrer comme ça pour la première fois, ça me fait réaliser pour de vrai tout ce que j'ai manqué..!"

Esterella ressentit toutes les émotions forte qui émaner de lui a cette instant, quand il prononça ces mots. La jeune sut a cette instant qu'il lui disait la vérité, qu'il regretter vraiment de ne pas avoir était là physiquement. Elle s'approcha doucement de son père, dont les yeux semblait presque pleurer. Puis Este arrêta de réfléchir, arrêta de faire attention a ses sentiments, et a son comportement, et plongea dans les bras de son père. Elle pouvait le sentir, entendre ses battements de cœur, il était vraiment là, ce n'était pas qu'une manifestation de son esprit.

Esterella parla a son tour, toujours dans les bras de son père

"père vous ne m'avez jamais délaissé, vous avez toujours était là pour moi, a chaque instant de ma vie, vous m'avez rassurée quand j'avais peur, conseillez quand j'avais des doutes, protégez quand j'étais en danger. Et maintenant vous êtes là, en ce jour où tout mes doutes, toute mes peurs,  et où ma vie pourrai être en danger, vous êtes là, alors que vous n'êtes pas obligé, vous êtes un Dieu. Mais vous êtes devant moi, a me dire que vous êtes désolé, que vous regrettez ces dernières années où j'était seul , a moi de vous dire quelque chose."
Esterella murmura alors quelque chose au creux de l'oreille d'Aceatlan

"je vous pardonne père, puisque je vous aime..." Puis elle se mit sur la pointe des pieds et déposa un baisait sur la joue de son père, comme un signe de pardon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
#Aceatlan
Dieu / Déesse
avatar
Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 13/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: [PNJ] Dieu du Feu
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Mar 09 Juil 2013, 01:55

Malgré les paroles de sa fille pour le rassurer, le Dieu ne pouvait pas se faire à l'idée. C'était totalement indigne d'un père ce qu'il avait fait et il s'en voulait soudainement à mort. Probablement le renvoit d'émotion qui rendait la chose encore plus étouffante et importante à ses yeux. Surtout qu'un Dieu ne ressentait pas les émotions habituellements, encore moins Ace, dieu de la neutralité. Il était entrain de se demander si leur création n'était pas réellement ce qu'il pensait. Peut-être que ce "statut" de créature sans émotion n'était qu'un mensonge pour contrôler les Dieux, mais qu'en fait, ceux-ci ne sont que des créatures comme tout les autres, mais avec de grands pouvoirs. Il devrait étudier la question plus en profondeur, mais pour l'instant c'est sa fille qui contait.

"Je t'aime aussi petite fleur, je t'aime à la folie." dit le père, ému par le renvoie d'affection d'Esterella envers sa personne.

Elle aurait pu être fâché et presque l'engueuler sur place et Ace aurait compris... Mais c'était un fée, un belle et gentille fée qui savait pardonner à son vieux père son manque de présence dans sa vie. Elle était maintenant là, coller contre lui à lui chuchoter des paroles à l'oreille. C'était tout nouveau pour lui ce concept d'accolade, quelque chose qui ne se fait pas dans le monde des Dieux. Ce n'était toute fois pas désagréable et le contact physique avec sa fille lui faisait le plus grand bien.

" Je ne cesserai pas de m'en vouloir ma puce, mais ton pardon me fait du bien, enfin je pense, toute ces émotions c'est très nouveau pour moi et je ne les comprend pas toute encore, " finit-il avec un petit rire." Mais assez parler de moi, j'ai ressentit beaucoup de tristesse, de solitude, de noir chez toi Esterella. Une sorte de détresse, et c'est pour ça que je suis là aujourd'hui, ça m'inquiétait. Qu'est-ce qui ne vas pas?"

Aceatlan l'entraina avec lui jusqu'à son lit, en en claquement de doigt il fit disparaitre la poussière et alluma les chandelles de la chambre, il ne faisait pas encore nuit, mais le crépuscule arrivait à grand pas se qui rendait la chambre plus sombre que dans la journée.

"Je suis là en personne pour t'écouter et t'aider ma belle, ouvre moi ton coeur et je verrai ce que je peux faire. Ton père est un Dieu après tout..." dit-il pour détendre l'atmosphère.

C'était plutôt ironique comme situation. Aceatlan, un dieu avec de puissant pouvoir et de grande responsabilité doit aujourd'hui faire face au problème émotionnel de sa fille et de lui-même. C'était un champ de bataille à laquel il n'avait jamais été préparer, une histoire bien plus compliqué qu'elle ne parraissait, une aventure difficile et semée d'embuche. Tel était le terrain de jeu des sentiments et des émotions et Ace commençait à trouver son hypothèse très plausible. Contrôler les Dieux en leur enlevant leur émotion, ou du moins en leur fesant croire, peux être très pratique, surtout pour empêcher les excès de pouvoir et toute les actes commise sous l'effet des émotions. Aujourd'hui, Ace sentait qu'il ferait tout pour aider sa fille, mais ce "tout" que serait-il? à voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Dim 21 Juil 2013, 07:00

Esterella voyait bien que son père se sentait toujours coupable, malgré les dires de la fée.  Il semblait tourmenté, Este sentait les différents sentiment qui émaner de son père, la culpabilité, la peur, le tourment, pourtant un sentiment ressortait et était le plus présent s'était, l'Amour... Son père l'aimait vraiment, il ne l'avait jamais abandonnée, il ne s'en rendait sûrement pas compte, mais sa présence télépathique avait permis a la fée d'avancer, de vivre, mais surtout de survivre, a cette guerre interminable.  Elle s'était longuement demander pourquoi Irianeth continuait d'essayer d'envahir Enkidiev. Pendant des siècles, ils avaient vécus sur leurs continents les laissant en paix, mais pourtant ils avaient recommencée. Ils avaient massacrés des familles, des villages voir des royaumes entier. La mort n'était jamais loin avec eux, pourtant Este ne les détestait pas, elle ne les méprisait pas non plus, elle avait juste pitié. Puisqu'ils ne pouvaient vivre en paix, a cause de leurs envies de conquête, ils ne devaient pas connaître se que les habitants d'Enkidiev connaissaient. La fée, était sûr que pourtant les chevaliers d'Irianeth aurait put ne pas être comme ça, mais ainsi va la vie. Esterella se demander souvent pourquoi les dieux n'intervenaient pas, pour stopper enfin cette guerre, puis elle avait comprit. Sa avait demander de longues années de réflexion pour que la fée, comprenne réelle se que les dieux voulaient. D'après elle, si ils n'intervenaient pas, s'était pour garder leur neutralité totale, puisque si les dieux eux même prenaient partis, sa risquait d'être la fin du monde qu'ils connaissaient. La fée se doutait, que si les Dieux prenaient positions ils se disputerai et combattraient entre eux pour soutenir leurs camps. Non, heureusement que les dieux n'intervenaient jamais directement, sinon s'a aurai été une catastrophe. La fée avait pensait a tout ça, tout en étant toujours dans les bras de son père. Sentir son contacte, pouvoir lui parler, entendre sa voix, et tout ça en vrai et non en rêve, c'était quelque chose que la Fée n'aurai échanger pour rien au monde. Elle aimait sont père, il était son dieux, son idole, son protecteur... Elle savait que malgré le fait qu'ils ne vivaient pas dans le même monde, il sera toujours là pour elle, pour l'aider et la protéger, il l'avait toujours fait et elle se doutait qu'il continuerai jusqu'a sa mort, et encore quand elle deviendra Immortel, il sera peut être toujours là.

"Je t'aime aussi petite fleur, je t'aime à la folie."
La jeune déesse comprit l'étendu de l'amour que lui portait son père, quand il eu prononcé ces mots. La force et l'émotion qui se dégagé de lui, fit sourire la fée. Il semblait si sincère et si ému, qu'elle ne pouvait que le croire, elle lui envoya donc une forte vague d'amour, qui lui montrer bien qu'elle aussi elle l'aimait vraiment.
" Je ne cesserai pas de m'en vouloir ma puce, mais ton pardon me fait du bien, enfin je pense, toute ces émotions c'est très nouveau pour moi et je ne les comprend pas toute encore, " " Mais assez parler de moi, j'ai ressentit beaucoup de tristesse, de solitude, de noir chez toi Esterella. Une sorte de détresse, et c'est pour ça que je suis là aujourd'hui, ça m'inquiétait. Qu'est-ce qui ne vas pas?"
Le dieux ne l'a laisser rarement le temps de réfléchir a ses paroles, qu'il enchaîner déjà. La fée avait trouvée ça déroutent au début, mais s'était vite habituer. Le mieux souvent a faire était de le laisser finir de dire tout se qu'il avait a dire, comme ça Este pouvait enchaîner sans être coupée, et connaître toutes les questions de son père permettait a la fée de mieux y répondre. Mais la question de son père la fit douter, elle avait peur que quand son père connaîtra la vérité, il partira, car il aura honte d'elle, elle qui avait toujours tout fait pour le rendre fière, elle était devenue chevalier pour lui prouver sa valeur, elle avait renforcée ses pouvoir sur le feu pour lui montrer sa force, et s'était longuement entraîner physiquement pour lui affirmer qu'elle était capable de se protéger elle même. Oui, elle avait fait tellement de chose pour rendre fière son père, il lui était tout se qui lui rester. Elle avait peur de l'abandon. Pourtant quelque chose en elle, lui disait de ne pas s'inquiéter, que son père comprendrai et qu'il ne la rejettera pas comme elle le pensait. Si la fée avait apprit quelque chose durant ces années en tant que chevalier, écouter son instinct était se qui leurs permettaient de pouvoir survivre, alors la fée choisi de tout révélé a son père. Il la fit asseoir sur le lit, puis avec un claquement de doigt fit disparaître la poussière qui s'était accumulée ces cinq dernière années, et alluma les quelques bougies, qui étaient restée dans la chambre de la fée.
"Je suis là en personne pour t'écouter et t'aider ma belle, ouvre moi ton cœur et je verrai ce que je peux faire. Ton père est un Dieu après tout..."
La remarque de son père, fit naître un sourire au lèvres de la jeune déesse. *Oui, il était un Dieu, il saura m'aider, ou du moins il me comprendra*. Alors la fée inspira profondément et commença a raconté, se qui s'était passer, voilà cinq de ça. Elle lui parla la mort de son maître durant son premier champ de bataille elle expliqua qu'elle avait faillit mourir empoisser, mais qu'elle s'en était sorti grâce a ses pouvoir. Puis elle lui narra son adoubement puis l'attribution d'une jeune écuyère, la fée lui expliqua qu'elle n'avait pas été prête pour cette responsabilité, mais qu'elle avait prit sur elle, et qu'elle avait prit soin et entraîné Snanidza du mieux qu'elle avait put, sauf que peut de temps après son adoubement on avait apprit a la fée, que Améliane, sa protectrice, était morte. Sa avait anéanti la fée. Améliane avait été sa seul famille depuis son arrivée au château, elle l'avait prit sous son aile, et l'avait aidée pour tout. La jeune déesse, expliqua a son père qu'elle avait commencer a se renfermer sur elle jusqu'a il y a cinq ans.
"Snanidza aller se faire adoubée chevalier d'émeraude, j'était si fière d'elle. Mais le soir de l'adoubement, quelque chose d'inattendu se produit. C'est a se moment là que j'ai eu ma première vision. Sur le coup je n'avais pas comprit se qui s'était passé, mais j'ai paniquée, puisque dans pendant ma vision, je n'étais que spectatrice  de se que je voyais, je ne pouvais pas intervenir ni bougée le petit doigt, s'était affreux, je me sentais comme prisonnière.   Très vite mes visions se sont intensifiées, et pendant tout se temps j'étais rester enfermée dans ma chambre, au château. Alors je fit un choix, le choix de quitter le château pendant un temps. Je me suis installer dans une cabane dans la forêt qui borde émeraude. Puis le temps s'arrêta, chaque jours, et chaque nuit, mes visions étais. J'avais mis du temps avant de comprend que mes visions, n'étaient en faite que des plongeons dans mon propre passée. J'ai dus revivre tout de puis le début. Se fût très dure pour moi, mentalement j'était à un cheveux de devenir folle. Mais quelque chose en moi se déclencha, et tout mon être me demander de rentrer au château, comme si s'était une question de vie ou de mort. Je suis rentrer qu'aujourd'hui, mais je suis parti il y a de ça cinq ans..."

Après avoir tout déballer a son père, la fée repris son souffle, et regarda son père dans les yeux. Sa vue était brouiller, comme embrumer. Esterella avait été tellement concentrer sur ce qu'elle racontait, qu'elle ne s'était pas rendu compte qu'elle avait pleurer, et que ses yeux étaient devenu gris. Une couleur qui la correspondait très bien, puisqu'elle était triste et détruite. La fée attendit la réponse de son père.

**Pardonner moi père** 

Revenir en haut Aller en bas
#Aceatlan
Dieu / Déesse
avatar
Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 13/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: [PNJ] Dieu du Feu
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Mar 10 Sep 2013, 10:48


Toute cette histoire. Bien entendu Ace la connaissait déjà, du moins du côté des faits. Le dieu n'avait en effet pas perdu sa fille des yeux lorsqu'elle était partie dans la forêt. Il était inquiet pour elle, mais se disait que ce devait être un truc d'humain, voir de fée. Il ne comprenait pas encore le comportement émotionnel de cette race. Donc il la laissa faire, mais quelque chose c'était passé dans son corps. Il avait eu besoin de venir voir sa fille et de nouer des liens qu'il n'avait jamais pu nouer.

Cependant, il écoutait sa fille Aceatlan était assiéger par des émotions et des sentiments qui le troublait toujours plus. Il compatissait, il était triste pour elle, le désarrois face à la situation. Franchement le dieu était aussi affecter qu'Este quand elle parlait, sauf qu'il ne savait pas encore comment le faire paraitre. Aucune larme ne coulait, son corps n'étant probablement pas conditionner à ça.

"Este, tu n'as rien à te faire pardonner ma belle. Ce qui est arrivé n'était pas sous ton contrôle et il est parfaitement normal que tu ais réagit ainsi. Cependant, maintenant que tu es revenue je compte sur toi pour reprendre t'es esprit et devenir plus forte. Ce qui ne te tue pas te rend plus fort, cocotte."

Ace commençait à comprendre de plus en plus le fonctionnement de l'humain et c'était clair pour lui qu'il fallait arrêter de se lamenter sur son sort, puisque rien de ressortirait de ça. Il était de son rôle de père de pousser sa fille vers le bon chemin et de l'aider à avancer. Aceatlan se leva et prit le menton de sa fille entre ses doigts et releva sa tête.

" Tu es ma petite fleur Esterella. Je ferais tout pour toi, mais ce chemin qu'est la vie, je ne peux le marcher pour toi. J'ai donc le devoir de m'écarter de ta route et de te laisser continuer. Cependant ne t'inquiète pas, je serai toujours derrière toi. "

Il prit une de ses mains et la fit se lever devant lui. Le père regarda sa fille dans les yeux et lui sourit. Il posa ses mains sur ses joues et déposa un baiser sur son front, juste entre les deux yeux. Puis le dieu se recula d'un pas et sourit à sa fille à nouveau.

"Je suis fier de toi petite fleur, n'ai aucun doute là dessus. Je dois te laisser maintenant, mais je suis de retour dans ta vie ma puce..."

Le dieu s'enflamma sur place et disparu dans se brasier. C'était sa manière à lui de se transporter ailleurs. Ainsi il venait de réapparaitre dans son bureau et s'affala sur le sol. Tout ses émotions l'avait affaiblit à un point qu'il ne pouvait s'imaginer. Il se traina jusqu'à une petite bassine d'eau divine et s'y abreuva avant de tomber dans l'inconscience. Était-ce possible de tomber inconscient quand on était un dieu? Probablement pas habituellement, mais Ace venait de franchir un stade émotionnel qui le rendait différent de se qu'il était à l'origine...

----------------------------

Ace n'était pas partie sans rien laisser. Sur le sol, lorsque le brasier s'était éteint, était rester une amulette. Une chaine en or avec au bout un rubis taillé à la forme d'un flamme enveloppé de mince filament d'or. Lorsque Esterella prendrait l'objet dans ses mains, un message rentira dans sa tête.

* Prend ceci ma fille, ceci te permettra de me contacter selon ton désir. Tu n'aura qu'a envoyé de la chaleur sur le rubis et j'entendrai ton appel. Je t'aime de tout mon cœur.*

[hrp: Avec l'accord de Lyra je te donne cette amulette Este. C'est pas bien compliqué, et c'est expliquer dans se rp. Dans le fond, si jamais tu veux que j'intervienne dans un te rp, tu m'envoie un mp et je te parle par la pensé ou dans certain cas j'apparait. C'est tout ^^. Je voulais pas éterniser le sujet non plus, donc je suis partie en beauté et le tout est cool. Il ne te reste qu'a faire le rp final Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Dim 17 Nov 2013, 08:27

Esterella était toujours en train de fixer son père, elle était prête a toute les éventualités. Elle était presque sur que son père aller l'a rejetée et regretter d'être descendu sur Enkidiev, pour venir la voir. Este' était terrorisée a l'idée que sa se passe comme ça, elle ne savait pas si elle pourrai s'en remettre réellement. Maintenant qu'elle rencontrer son père, enfin maintenant qu'elle le voyait devant elle, la fée ne voulait pas le perdre et ça pour rien au monde. Quand la fée eu fini de raconter ce qui s'était passé durant ces cinq dernières années, elle ne vit aucune colère, aucun dégout sur le visage de son père. Rien ne laisser paraître, la jeune femme chevalier ne savait pas a quoi s'attendre, et encore moins a se que  son père lui réponde ça
-Este, tu n'as rien à te faire pardonner ma belle. Ce qui est arrivé n'était pas sous ton contrôle et il est parfaitement normal que tu ais réagit ainsi. Cependant, maintenant que tu es revenue je compte sur toi pour reprendre t'es esprit et devenir plus forte. Ce qui ne te tue pas te rend plus fort, cocotte.

La fée ouvrit la bouche pour répondre mais aucun mots ne sortie. Ses yeux lui piqué, et elle se rendit compte qu'elle aller pleurer, elle retient ses larmes , elle ne voulait plus pleurer devant son père . Toutes ses peurs venait de s'envoler, son père ne lui en voulait pas, c'était un miracle en soit. Esterella allait se jeter dans les bras de son père quand celui ci, la devança, il prit le menton d'Este entre ses doigts pour lui relevé là tête.

- Tu es ma petite fleur Esterella. Je ferais tout pour toi, mais ce chemin qu'est la vie, je ne peux le marcher pour toi. J'ai donc le devoir de m'écarter de ta route et de te laisser continuer. Cependant ne t'inquiète pas, je serai toujours derrière toi.

Les paroles de Ace abasourdir Este' elle ne s'attendait vraiment pas ce genre de parole de la part d'un Dieu, même si celui-ci était son père. Pendant des années il l'avaient conseillé et aidée comme il avait put. Mais la jeune déesse pensait qu'il le faisait par obligation ou quelque chose comme ça, et non par amour pour elle. Elle ne le comprit que quand son père s'était manifesté devant elle, il y a de ça plusieurs minutes. Tout se que croyait Este' venait de changeait, elle reprenait confiance en les Dieux qui les gouvernées. Elle n'avait plus peur, elle comprit que se qu'elle avait fait depuis son arrivée au château n'avait pas servie a rien, elle reprenait enfin confiance en elle. Et tout ça grâce a son père. Mais Ace n'avait pas fini de la surprendre, car après l'avoir embrasser sur le front, il recula et dit les mots qui firent envoler les dernières craintes de la fée.

-Je suis fier de toi petite fleur, n'ai aucun doute là dessus. Je dois te laisser maintenant, mais je suis de retour dans ta vie ma puce...
Puis il disparut au milieu de flamme magnifique. Esterella aurait aimé le suivre, mais elle savait très bien que pour l'instant sa place était ici sur Enkidiev. En observant l'endroit où se tenait, il y a quelques seconde, son père, Este' y vit un objet par terre. La fée, dit un pas en avant, et s'agenouilla pour mieux observer l'objet. C'était une amulette composé d'une magnifique chaîne en or avec un rubis dont la forme était une flamme le tout enveloppé de filament d'or. Le bijou était d'une beauté a coupé le souffle, elle savait aussi que ce bijoux lui était adresser, et que c'était un cadeau de son père. La jeune femme se pencha, et tendit la main pour ramasser l'amulette. Quand ses long doigt fin, touchèrent le métal, un message retentit dans la tête de la fée.

** Prend ceci ma fille, ceci te permettra de me contacter selon ton désir. Tu n'aura qu'a envoyé de la chaleur sur le rubis et j'entendrai ton appel. Je t'aime de tout mon cœur.**

Esterella qui était a bout de force, et complètement chamboulé s'effondra sur le sol, et laissa enfin échapper les larmes qu'elle retenait. Tout son corps était détendu, et pour la première fois elle put s'endormir sans avoir eu de vision, ne faire de cauchemars. Son père l'avait sortit, de se cercle infernal. Elle pouvait reprendre le cours de ça vie, et l'a mener comme bon lui semblait, en sachant que son père veillerai toujours sur elle. Un sourire se forma sur les lèvre de la fée durant son lourd sommeil. 

**Merci père** 
Revenir en haut Aller en bas
Parandar
◊ PNJ
◊ PNJ
avatar
Nombre de messages : 1911
Rôle : Représentation physique du STAFF
Date d'inscription : 01/10/2012

Plus sur le personnage
Âge: Naissance du monde
Rôle: Dieu Suprême
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Ven 17 Jan 2014, 07:18


Bonjour ! Le RP est-il toujours d'actualité ?

Sans réponse, il sera déplacé le 29 Janvier dans les Archives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Enfin de retour chez sois... [fini] Dim 19 Jan 2014, 09:18

le rp est terminer Smile
Revenir en haut Aller en bas

Enfin de retour chez sois... [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Onzième génération-