___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Parandar
◊ PNJ
◊ PNJ
avatar
Nombre de messages : 1911
Rôle : Représentation physique du STAFF
Date d'inscription : 01/10/2012

Plus sur le personnage
Âge: Naissance du monde
Rôle: Dieu Suprême
MessageSujet: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Jeu 18 Avr 2013, 05:57


    Sauvetage à Esprit


Il y a quelque jours, un drame a frappé le royaume d’Esprit de plein fouet. En effet, alors qu’il faisait nuit sur le royaume des glaces le prince et la princesse âgée d’une année furent enlevé d’une façon inconnue. En effet, aucun combat ne secoua Esprit et les soldats disent ne rien avoir vu. Comme si les enfants du couple royal s’étaient tout simplement évaporés. Au petit matin, quand la disparition fut constatée tout le royaume fut mis en branle pour rechercher les deux poupons. Le Roi Scrucos mena les premières recherches alors que la chevalière Ariane se rendait au plus vite au royaume d’Emeraude pour chercher de l’aide auprès de ses frères et sœurs d’armes mais également auprès de la tour ou de toute personne désireuse d’apporter son aide à cette recherche. C’est donc très rapidement que se groupe en partance d’Emeraude rejoignit les forces d’Esprit qui n’avaient malheureusement toujours pas retrouvé les enfants. La seule certitude qu’on réussit à avoir fut celle que les enfants princier n’avaient pas été emmené vers le royaume des Ombres mais à l’opposé de celui-ci, dans les sous-terrains abandonné d’Esprit. Il semble donc que cet enlèvement ne soit pas le fait d’Irianeth mais d’une autre force. Rassurant ? Légèrement, dans la mesure ou les enfants devaient toujours se trouver sur le continent et n’avait pas été envoyé sur Irianeth ou ils auraient été perdu à jamais. Rapidement, le groupe en provenance d’Emeraude se divisa en deux plus petits groupes de manière à optimiser les recherches tout en restant assez nombreux pour combattre l’éventuel ennemi qui avait réussi l’exploit d’enlever deux enfants sans se faire remarquer. Bien sûr, ses deux groupes n’étaient pas les seuls et de nombreux soldats étaient déjà dans les couloirs sombres du royaume d’Esprit. Malheureusement, toute l’armée n’avait pas put être mobilisé. Après tout, un enlèvement pouvait être une diversion parfaite pour une attaque surprise et il aurait été stupide de se laisser prendre dans un piège aussi évident. Les deux groupes se lancèrent donc chacun dans un des tunnels glacé d’Esprit, accompagné d’un guide chargé de leur permettre de ne pas se perdre dans ce labyrinthe. Les deux voies prisent avait été celle ou on avait remarqué le plus de trace, mais bien sûr, cela ne voulait rien dire. Après tout, il y avait de nombreux monstres et autres groupes de mercenaire qui se cachait dans la partie abandonné de ce Royaume et plus loin encore. N’y avait-il pas des légendes qui parlaient même de passage sous la montagne ? Une chose est certaine. Si cette partie est depuis longtemps abandonné et que personne ne juge utile de la reconquérir, c’est que de toute évidence il y a une raison et il serait tout de même dommage de tombé sur un ennemi plus puissant encore que de simple kidnappeur de poupon.

C’est donc dans cette atmosphère inquiétante que le premier groupe avait prit l’un des couloirs de glace à la suite d’un guide qui tenait fermement une torche, seul source de lumière en c’est lieu. Il n’y avait aucun bruit ici, pas de chant d’oiseaux, pas de craquement de bois. Il n’y avait que l’écho causait par les pas de la troupe et les gouttes d’eau que l’on pouvait entendre tomber de temps à autres. Une quête au Royaume d’Esprit ne ressemblait à aucune autre quête. Rapidement, le couloir se fit beaucoup moins large et le groupe tomba sur de nombreux croisement. Oui, la partie abandonnée d’Esprit était un réel labyrinthe dans lequel personne n’osait jamais s’aventurer. Seules quelques patrouilles s’y trouvaient de manière à éviter une attaque des êtres qui se cachait là-bas. On pouvait également y croiser des groupes de mineurs particulièrement bien protégé et courageux qui cherchait à rapporté au royaume d’Esprit de gros trésor. Mais dans tout les cas, ces gens portaient les armoiries d’Esprit et leur aller et venu était strictement contrôlé. Et en ce moment, aucune troupe de mineur de ce genre ne se trouvait dans les couloirs. Il n’y avait que les patrouilles. Après ce qui sembla être des heures de marche dans cet univers froid des son de voix se firent entendre et au détour d’un croisement le groupe eu l’occasion de remarque la lueur de torche se reflétant sur les parois de glace. Ce n’était de toute évidence pas des soldats d’Esprit. Mais de qui s’agissait-il dans ce cas ?

La troupe en question était composée de 10 hommes. Certains porté des armures et des armes alors que d’autre semblait simplement couvert d’un épais manteau destiné à les protéger du froid, sans compter ce qui arborait des pioches cachait sous leurs lourde fourrure. Ils ne paraissaient pas réellement stressés comme le démontrait les quelques éclats de rire que l’on pouvait entendre raisonner dans les couloirs. De toute évidence, ils ne cherchaient pas à se cacher et semblait avoir confiance en leur force. Y avait-il des poupons avec eux ? A cette distance, nul ne pouvait le dire. Un odorat affuté pouvait sentir l’odeur particulière du sang et si le petit groupe d’élite arrivait à voir cette dizaine d’homme, elle remarquerait qu’ils étaient en train de porter ce qui semblait être un lourd paquetage. Mais pour le moment bien sûr, les chevaliers et autres magiciens ne pouvaient pas le savoir. Pas sans s’avancer au-delà de l’endroit ou l’éclaireur s’était arrêté pour masqué sa présence à cette étrange troupe. Quand à sonder le territoire, c’était inutile, les chercheurs pouvaient toujours l’utiliser mais ils ne trouveraient absolument rien à l’emplacement ou semblait pourtant se trouver les hommes.

Etait-ce un piège à base d’illusion destinée à pousser la troupe d’Emeraude à se dévoiler et être plus facilement capturable ? A moins que la troupe soit simplement doté de sorcier et autre magicien capable de masqué l’aura de tous ? Que contenait se paquetage ? Etait-ce le corps sans vie des enfants d’Esprit ou autre chose ? Et si cette troupe venait vraiment de commettre un enlèvement, ne devrait-elle pas être plus sur ses gardes ? De toute évidence, cette rencontre était étrange, trop étrange peut-être. Et derrière tout cela, une question importante se posait : La groupe de chercheur devait-il lancé une attaque et prendre le risque de se fatigué pour arrêté ce qui n’était peut-être que « d’innocent » mercenaire ou explorateur, ou fallait-il prendre ce risque pour peut-être sauvé les enfants d’Esprit, a moins qu’un interrogatoire poussé s’avère utile. Le choix se trouvait à présent dans les mains des chevaliers et autre magicien d’Emeraude. Attaqué pour peut-être n’avoir aucun résultat si ce n’est celui de peut-être avoir arrêté des criminels, ou laisser de côté ce combat pour se concentré sur leur recherche, et peut-être voir s’envoler des informations utiles. Une chose était sûre, l’option consistant à gentiment discuté n’était pas possible. Après tout, on se trouvait ici dans les confins d’Enkidiev. Il s’agissait d’une zone de non-droit ou la loi du plus fort régnait en maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 972
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 19/10/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Jeu 18 Avr 2013, 07:51

La découverte du drame.


La guerre s'était fini onze mois plutôt la fée se rendait de temps en temps à Esprit avec Arika pour passer un moment en famille. Ce coup-ci elle était descendu seule. Les cours d'Emeraude ayant déjà débuté, elle ne voulait pas que sa fille en loupe un par crainte qu'elle perde le fil et n'arrive plus à suivre par la suite. La fée avait besoin de se ressourcer. Cela faisait près de deux ans qu'elle courrait partout. Elle avait laissé Kaline à Mayelle et Conrad . Elle n'avait pas arrêter entre l'entraînement des écuyères, Turquoise, sa grossesse, le conseil, la guerre où elle avait été blessée et avait encore de belles cicatrices. Bref la rousse avait besoin de souffler. Elle était à Esprit. Comme tous les matins elle se leva de bonne heure. Elle regarda son amant endormis. Se vêtit d'une tunique et se dirigea vers la chambre des jumeaux. Elle s'approcha du berceau d'Esko il n'était pas là. Elle se précipita au-dessus de celui d'Enola elle n'était pas là non plus! Elle fonça en courant dans sa chambre et réveilla son fiancé elle était terrifiée, angoissée et totalement paniquée elle lança :

-Les jumeaux ont disparus!

Le fée ne perdit pas de temps elle envoya un message télépathique à l'Ordre et à la Tour.

**Chers Frères, Soeurs, Amis, C'est Ariane d'Emeraude qui vous parle. Un drame vient de se produire, on a enlevé mes enfants. Je vous en conjure aidez-moi à les retrouvez. Esprit tout entier vous en sera reconnaissant. Lyra je suis désolée, mon écuyère restera encore avec Mayelle quelques jours. J'espère que tu comprends. Je remontes sur Emeraude sur le champs chercher les volontaires. Regroupez-vous dans la cours du château. Je serai là dans deux jours.**


Oui en temps normal pour faire le trajet Emeraude-Esprit : Il fallait quatre jours. Mais l'heure pressait trop. La fée passa sa tunique, son armure, attacha ses armes à sa ceinture et ordonna aux palfreniers:

-Qu'on prépare une dizaine de chevaux pour mon retour. Nous aurons besoin de montures pour retrouver le prince et la princesse!


Elle partie quelques secondes plus tard. Lançant sa monture au galop. La rousse était effondrée. Elle ne savait plus quoi faire, ni quoi penser. Revivre la mort d'enfant c'était hors de question. Elle fondit en larmes . Si elle perdait Enola et Esko que lui resterait-il? Elle n'aurait plus aucun but dans la vie.
A cet instant la fée avait même des idées noires. Si Enola et Esko s'étaient fait tués... Elle songeait sérieusement à les rejoindre... Elle chevaucha tout en se demandant ce qui s'était passé. Elle en voulait par-dessus tout à son futur époux. Après tout c'était lui le roi, c'était lui qui recrutait son personnel. Donc c'était sa faute si Enola et Esko avaient disparu. Il avait recruté des incapables! A son retour à Esprit elle se chargerait de lui personnellement.


Le SOS

Après deux jours de chevauchée non-stop la fée arriva épuisée à Emeraude. Elle se rendit aux bains , se lava. Elle alla dormir quelques heures. Puis alla dans la cours. Elle dit alors par télépathie:

**Chevalière Ariane d'Emeraude, je suis arrivée. J'attends les volontaires**

Elle remonta rapidement dans l'aile des chevaliers et croisa Zoran. Son état d'angoisse et de panique était visible. Elle salua l'écuyère et dit :

-Je suis désolée Zoran je vais vous laisser plus longtemps que prévue.


Puis elle eu une idée et ajouta :

-Tu voudrais partir avec moi?Je pense que Conrad ne verra pas d'inconvénients.


Elle alla dans sa chambre. Si Zoran acceptait elle la retrouverait en bas dans quelques instants.Elle passa une tunique propre. Passa en cuisine prendre des provisions. Combien seraient-ils? Elle ne savait pas vraiment elle espérait que chacun aurait eu la bonne idée de prendre des provisions pour un tel voyage.

Une fois les provisions prises. Elle gagna la cours. Elle était totalement épuisée et angoissée. Elle reconnu au loin Tempête. Elle alla vers son confident et lui dit :


-Tu es au courant?


Les yeux de la rousse parlaient d'eux-même quelque chose de grave venait de se passer. Elle n'allait pas bien. Elle lança avec un débit verbal hallucinant :

-On a enlevé mes enfants. J'ai perdu ce qui m'est le plus cher. Je ne sais même pas s'ils sont encore en vie.

Elle était mal. Les larmes n'étaient pas loin. Mais la fée ne s'autorisa pas à pleurer. Il fallait agir. Pleurer lui ferait perdre un temps précieux qui pourrait peut-être coûter la vie aux jumeaux. Elle alla aux écuries. Demanda un nouveau cheval aux palefreniers. Elle l'apprêta, attacha ses baguages. Elle ne remarqua pas le jeune Timéo qui apprêtait un poney.... Elle fila dans la grande cour et monta sur son cheval. Elle regarda rapidement autours d'elle. Une dizaine de personnes étaient au rendez-vous. Elle reconnue Tempête, Zoran, Lyra, Myack, Adrianna ; Evrard. Il y avait même des inconnus qui s'étaient joint à cette quête. La fée les remercia. Elle lança un message télépathique à Conrad pour l'informer qu'elle prenait Zoran sous son aile exceptionnellement. Quand cela fut fait elle regarda le groupe et dit :

-Merci à tous d'avoir répondu à mon appel. Je vous propose d'ouvrir la marche comme je connais bien le chemin. Zoran, restes à proximité de moi.


Elle expliqua à Lyra par télépathie tout en lançant son cheval au galop :

**J'ai pris Zoran avec moi. Elle est l'écuyère de Conrad mais comme tu le sais nous entrainons Kaline et Zoran ensemble. Il va de soit qu'elle sera sous ma responsabilité. **


Ne pas craquer. Elle ne pouvait pas craquer. Pas devant Zoran. La fée se devait d'être forte. Elle intériorisait mais quiconque l'aurait sondé aurait trouvé des idées noires et une angoisse incomparable.


Une première halte.

Le groupe avait longuement chevauché. La fée était épuisée, et Zoran ne disait rien mais elle semblait en avoir marre. La fée lança à voix haute :

-Cela fait dix heures que nous chevauchons. Je pense que nous devrions faire une pause de quelques heures histoire de nous restaurer, et de nous reposer un peu.



La fée ne tarda pas à descendre de selle et mener sa monture à la petite rivière située à quelques pas afin qu'elle se désaltère. Une fois cela fait elle laissa Yana se reposer et brouter un peu d'herbe tranquillement. La fée s'isola pour son déjeuner. Tous les voyageurs déjeunaient en groupe, mais elle n'avait pas le coeur à ça. Elle attrapa son sac de provisions et mangea un bout. Elle regarda rapidement autours du groupe de mages et chevaliers. Elle vit quelque chose d'étrange elle remarqua un poney. Ce n'était pas normal. Non pas du tout! Elle s'avança vers le poney et lança à voix haute :

-La personne qui monte à poney à trois secondes pour se manifester.... Sinon je le relâche dans la nature.

Elle vit Timéo arriver. Elle le regarda lui lança un regard noir et dit :

-Restes entre Zoran et moi durant le voyage une fois à Esprit je verrais avec Scrucos ce qu'on ferra de toi.

Elle alla se rasseoir sous son chêne. Elle regarda ses frères et soeurs d'armes et dit :

-Je prends le premier tour de garde. J'ai l'habitude de ne pas dormir....


Bon son visage disait : Laissez-moi dormir pitié mais elle avait l'habitude. Alors que le camp s'endormait doucement, la fée montait la garde. En milieu de nuit elle fut relayée et alla se reposer un peu. Le lendemain dès l'aube le groupe reprit sa route. Ce n'est que trois jours plus tard qu'ils arrivèrent à Esprit.

Réglons nos comptes!


Arès quatre jours de cavalcade le groupe de sauveteurs arriva au château d'Esprit. Elle entra dans la cours. Elle laissa son cheval aux palefreniers. Elle lança à ces derniers :

-Messieurs occupez-vous des chevaux de ces messieurs dame et apprêtez-en d'autre nous partirons d'ici quelques heures!


Elle fonça aux cuisine et demanda a ce qu'on donne à manger aux cavaliers. Une fois cela fait elle regagna ses appartements. Elle ne vivait plus. Une semaine était passée depuis l'enlèvement. Plus le temps passait plus son coeur saignait de l'intérieur, plus elle s'apprêtait à retrouver des cadavres. Elle n'était pas bien. Elle entra dans la chambre et salua son époux elle craqua en larmes. Quand il tenta de la prendre dans les bras elle le rejeta en bloc. Elle lança :

-A cause de tes serviteurs j'ai perdu ce que j'avais de plus cher. Ne m'approche plus tant qu'on ne les aura pas retrouvé! Et s'ils sont morts considère que tout est fini entre-nous. Sur ce les mages et chevaliers nous attendent.


Elle redescendit parmi ses frères et soeurs d'arme. Elle lança :

-Je pense qu'il serait judicieux de faire deux groupes de façon à balayer Esprit plus rapidement.


Elle précisa :

-Un groupe partira avec moi, un autre avec sa Majesté le roi d'Esprit.


Quiconque la connaissait savait qu'elle n'allait pas... Quiconque la connaissant un minimum aurait compris qu'elle ne pouvait plus voir son futur époux pour le moment. Une simple phrase révélant tant de choses. Elle laissa les mages et chevaliers se repartirent comme ils le souhaitaient. Zoran vint d'instinct vers la rousse qui lui fit un sourire. La fée s'était attaché à cette petite. Elle fixa alors Timéo et vit que les groupe n'étaient pas équilibrer elle lança avec froideur :

-J'ai Zoran avec moi je te laisse Timéo . Ramènes-le en vie lui au moins!


Quand cela fut fait Ariane regarda son groupe. Il y avait beaucoup de gens qu'elle connaissait dedans. Tout d'abord il y avait Zoran cette écuyère qui comptait tant pour elle, elle la considérait plus ou moins comme sa petite sœur. Il y avait également Lyra et Tempête d'Argent. Peut-être que ces derniers arriveraient à tempérer la rousse en furie. Elle reconnue également Lary et il y avait une tête inconnue..... Elle s'avança vers lui et demanda :

-Veuillez-m'excusez Monsieur, pourriez-vous me donner votre prénom?

Ne connaissant pas cet homme elle en déduisit qu'il était sûrement à la Tour. Quand les présentations furent faîtes le premier groupe gagna les écuries et partit à la recherche des jumeaux royaux.


Retrouvons-les!

Le seul indice qu'avait Ariane c'est que ses enfants n'étaient pas à Ombres ou dans le nord du royaume. Raison pour laquelle elle partit d'office vers le sud d'Esprit avec son groupe. Elle croisa le regard de Lyra, qui avait du comprendre qu'elle n'allait pas tarder à péter un plomb. Elle lui dit par télépathie :

**Je suis désolée d'avoir pris les devants sur toi. Mais j'en peux plus. Je te laisse nous guider. **
Elle se mit derrière Lyra qui se mit juste après le guide. La fée était mal . Plus les minutes passaient plus elle avait l'impression que son coeur s'arrêtait de battre. Le groupe s'approchait du labyrinthe de glace. Il n'allait pas tarder à entrer dans le labyrinthe.

La rousse attacha son cheval à un arbre, attrapa sa cape de fourrures, la mit sur son dos. Elle attrapa ensuite quelques provisions et alla près du guide. Le groupe s'enfonça dans le couloir de glace. Ariane ne connaissait pas cette partie d'esprit. Elle était comme tout le monde en terre inconnue. Elle s'attendait à tout. Tout allait pour le mieux jusqu'à ce que divers croisements vinrent compliquer les choses. Le groupe de la rousse ou plutôt des rousses marchaient depuis des heures. Quand soudain des voix se firent entendre. Mais comment trouver la bonne direction dans ce labyrinthe. La fée était paniquée et la colère et la haine montaient en elle. Si on posait un glaçon sur le front de la fée ce dernier n'aurait probablement mis que quelques secondes à fondre. Elle regarda les membres de son équipe en lançant un regard qui disait : vous avez un plan?

Oui la c'était le moment où il fallait que quelqu'un ai un coup de génie ou un don particulier pour trouver la bonne direction.... La direction des voix. Mais comme les sons se répercutaient sur les blocs de glace il devenait difficile de trouver leur origine. La fée regarda chacun des membres de son équipe un par un. Elle se décolorait peu à peu. Elle attendait que quelqu'un ai ce coup de génie.




Dernière édition par Ariane le Ven 19 Avr 2013, 01:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Jeu 18 Avr 2013, 17:38

La Nouvelle Affectation

Un matin comme les autres, personne pour le dérangé lors de sa chasse, un déjeuné préparé par lui-même à l’orée de la forêt avant de regagné le château pour ses instruction spécial de la journée. Un capitaine mécontent le reçu pour lui donné de nouvelles affectation temporaire. Lyra avait envoyé un appelle de détresse suite à celui de Ariane. Ses enfants avaient disparu. Il fallu une brève explication pour que le pardusse comprenne ce qu’il pourrait apporter de plus à une expédition de chevalier. Les supérieurs croyaient bon de demandé des volontaires, mais comme Lary s’attachait de plus en plus aux différents chevaliers et qu’il comptait maintenant Ariane comme une amie, il serait plus à l’aise avec cette troupe. On lui donnait donc le choix. Mais quel genre de crétin perdrait une seconde à faire son choix. Il avait deux jours pour préparé son matériel d’expédition, tâche ardu comme il lui faudrait du sur mesure pour le voyage.

Le Départ

Le Jour du départ était arrive, tout était prêt pour le pardusse qui avait du se faire faire des sacoches de cheval adapté pour sa forme de félin. Il ne pourrait jamais chevaucher alors il allait courir le trajet aux côtés des chevaux. Une belle façon de se valorisé que d’avoir a se retrouvé sous le niveau de tout autre membre de la compagnie. Même les poneys des écuyers étaient plus hauts que lui! Le trajet allait être très long…

Le Trajet

Le blond croyait qu’il allait ralentir la troupe sans cheval mais il fut rapidement rassuré, ces bête ne courait pas si rapidement sur de longue distance. Certes quand ils arriveraient a destination il ne serait pas aussi en forme que les autres mais il avait l’habitude de long voyage de ce genre. Il se tenu près de l’avant du groupe, aux côtés de Lyra et Adriane durant leurs quatre jours de cavale et profitait pleinement des temps d’arrêt sans jamais prendre un tour de garde. Il l’aurait fait volontiers si quelqu’un lui aurait demandé par contre, mais de cette façon le lendemain il pouvait toujours garder la cadence sans problème.

Le Royaume D’Esprit

Arrivé au royaume finalement, près d’une semaine après son affectation. Il fallait faire vite s’il voulait retrouver des enfants et non des os. Cela ne sembla pas empêché le groupe de prendre un repas avant de se dirigé vers le souterrain. Le lion ne plus rien avalé pour sa part, Adriane était en tel détresse que lui-même commençait à avoir de la difficulté à voir claire lui-même. Il profita du répit non le moins en dormant quelques minutes. Le sommeil n’avait jamais étédur à atteindre pour cette bête.
Un cours périple les vits arrivé à l’entré de ses grottes mystérieuse. Les chevaliers laissèrent leur monture à l’entré alors que Lary enfila son armure rapidement. Une chose si pratique en combat mais si encombrante lors de déplacement rapide. Il suivit le groupe dans les tunnels. Il n’avait toujours pas placé un mot de l’aventure quand ils tombèrent devant une impasse. Personne ne bougeait. Curieux le félin fit son chemin vers l’avant du groupe mais un bras lui barra le chemin avant qu’il ne puisse atteindre le guide. Un regard vers Ariane lui indiqua qu’elle cherchait une solution. Tan de désespoirs sur un visage si… jeune. Sans pouvoir voir se qui se passait vers l’avant, son nez avait flairé du sang. Une substance si facile à traqué pour l’odorat sensible du prédateur. Quelque chose d’autre chatouillait ses oreilles mais vu la composition des murs il n’arriverait jamais à trouvé d’où le son parvenait. Il poussa un peu pour forcé son chemin jusqu’à Ariane et pour la faire comprendre sans parlé il renifla l’aire trois fois en succession rapide. Ariane est une femme intelligente, elle saurait comprendre son langage non verbal. C’est sur quoi il comptait du moins car rien ne servait de parlé à l’instant, le félin n’avait aucune idée comment ces parois glacé porteraient le son de sa voix et il avait peur de révélé leur présence aux intrus. Fermant les yeux il inspira l’aire profondément. Devant ses yeux clos il tentait de voir la direction de l’odeur.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
#Tempête

avatar
Nombre de messages : 464
Rôle : Ex-Chevalier d'Irianeth, Roi d'Argent.
Date d'inscription : 05/03/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 55 ans
Rôle: Ancien chevalier d'Irianeth, roi d'Argent
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Mar 23 Avr 2013, 12:34



L’annonce du drame.




La journée s’annonçait bien, un temps éclaircit, pas beaucoup de nuages, il faisait bon. A cette occasion, je décidais d’aller m’entraîner, moi, et mes quatre gardes du corps, enfin, plus des amis à présent. La guerre nous avait laissé quelques cicatrices, rien de bien grave, nous nous en étions bien sortis. Pour ma part, j’avais pris un bout de lance dans la jambe, mais vite soigné, j’étais retourné au combat directement après, malgré les remarques de mes gardes. D’ailleurs, si je n’avais pas été là, deux d’entre eux ne seraient plus là aujourd’hui. Assez comique cette histoire, c’était moi qui sauvais mes gars.

Nous commencions un entraînement tranquillement, sous forme de duels, à l’épée, sans boucliers. Je me démarquais encore, face à eux, même s’ils étaient braves, je gagnai toujours. Jusqu’au moment où cela partit à la rigolade, et nous formions deux équipes pour nous foutre littéralement sur la gueule. Après quelques coups bien placés, nous nous arrêtions, nous remettant de tout ça. Je tenais à ces moments, après cette bataille, pleine de sang et d’horreurs, j’avais besoin de détente, j’avais en ce moment plein d’idées dans la tête, et la compagnie était ce qu’il me fallait. Par la suite, tout se passa bien, et on partit sur nos chevaux manger dans le village, comme chaque jour où nous étions ensembles. Sur le chemin, nous parlions de la conquête d’Argent, comme des adolescents, nous rêvions chacun d’y refaire notre vie, de la reconstruction, du temps qu’il faudrait. Sur le coup, je leur dis qu’ils seraient certainement mes prochains capitaines, et que leurs noms seraient reconnus, qu’ils seraient traités comme ma propre famille, partout dans notre royaume.

Nous arrivions juste à la taverne, je me rendis compte qu’il était encore bien tôt pour manger. Nous passions le pas de la porte, après avoir laissé nos chevaux, et nous nous dirigions vers le tavernier, quand je reçu le message télépathique envoyé par Ariane. Ses deux enfants avaient été enlevés ? Au sein du château d’Esprit ? Je me crispais un instant, et tous virent que quelque chose n’allait pas, et se mirent en garde.

« Nous retournons au château, immédiatement, commencez à préparer mon cheval, prêt pour le combat, avec des provisions, et des fourrures pour le froid. Je pars pour Esprit dans deux jours. Ah et, William, je prends ton cheval, j’ai à faire. »

Dans la précipitation, je pris la sortie en courant, je montai sur le destrier, et je partis en direction du bois, où j’allais méditer quelques instants. Pourquoi enlever des princes ? Pour une rançon, en ces temps de crises où personne, pas même un roi, avait énormément d’argent ? Je n’y comprenais rien, mais je savais que le voyage allait être long, et presque sans repos. Depuis toujours, même à Irianeth, j’avais eu pour habitude de méditer dans un coin, pour me détendre, et me préparer.



Le jour du départ.



Je m’affairais à donner mes derniers ordres à mes gardes, leur donner les instructions pendant mon voyage, je leur confiais le royaume, même si Dorianne était déjà là pour le faire, elle était occupée en ce moment. D’ailleurs, elle n’avait pas très bien pris le fait que je parte encore me battre certainement, elle savait qu’Ariane comptait pour moi, mais ne pouvait pas tellement s’y faire sur le coup. Après avoir juré que je reviendrais encore entier, je partis pour la cour. Je sentais Ariane, pas loin, elle était exténuée, après un long voyage, et je décidais, en voyant qu’elle allait dans sa chambre, de la laisser se reposer un peu.

J’allais vérifier que mon cheval était prêt, avec des provisions, mes armes, et je filais enfiler une armure que j’avais faite en personne. Après cela, je vis Ariane approcher, elle me demanda si j’étais au courant, je lui fis simplement un signe de tête, dans ce moments là, je n’étais pas très bavard, mais je posais quand même ma main sur son épaule, signe que je l’aiderais, au péril de ma vie, à sauver ces deux petits.

Une fois dans la grande cour, Ariane nous remercia de l’accompagner, et on partit en vitesse.



Le trajet.



Nous avions chevauché depuis maintenant dix heures, quelque chose comme ça. J’avais bien fais de me reposer avant le départ, et de ne pas prendre de choses trop lourdes sur moi, sinon, ça aurait été encore plus épuisant pour moi, et mon cheval. Je me contentais de regarder les paysages, et je me perdais dans mes pensées, restant cependant toujours à l’affût de n’importe quoi, tout ce qu’il se passait, je le voyais.
On s’arrêta enfin, pour nous reposer, se restaurer, avant de repartir de plus belle. Il faut dire que les chevaux en avaient un peu marre aussi. Je descendis du mien, je lui ôtais se scelle et je le laissais aller dans les alentours. Quand à moi, je lâchais la scelle au sol, et je me posais, tel un vieillard, contre cette dernière, je pris un peu de nourriture, que je mangeai rapidement. Le soir tombait. Ariane annonça qu’elle prenait le premier tour de garde. En voyant son visage, il était facile de comprendre qu’elle n’en pouvait plus, mais je ne voulais pas la contrarier. Je m’endormis, tranquillement, jusqu’au milieu de la nuit. Je me levais, en silence, et j’allais m’asseoir pas très loin d’Ariane, doucement, je lui dis.


« Tu en as assez fais, reposes toi un peu, ça te fera le plus grand bien, chevalière.»

Ma tournure de phrase était assez inhabituelle, surtout en savant que je parlais avec Ariane, mais je ne voulais pas qu’elle me répondre, qu’elle proteste. En gros, je l’obligeais à dormir.

Plus tard, mais assez tôt dans la journée, tout le monde se leva, et on repartit vers Esprit.



Le début de la recherche.



Une fois arrivés à Esprit, on eu juste le temps de se reposer un peu. J’en profitais pour voir qui avait une tête à faire partie d’Irianeth, dans les serviteurs, mais tout le monde semblait consterné par la disparition des deux enfants. Je me sentais moi aussi, contrairement à d’habitude, touché par toute cette histoire, premièrement, c’était les enfants d’Ariane, et aussi, sa fille, dont j’étais le parrain, je l’avais su durant l’accouchement d’Ariane. C’était pour moi, en tant que personne, influente si l’on peut dire, un devoir, de la savoir en sécurité. Avant de partir, j’étais allé voir des gardes, j’avais pris le temps de discuter avec eux, ils semblaient tout de même savoir qui j’étais, et n’osaient pas trop parler. Mais ils étaient sur de n’avoir vu personne partir avec deux bambins.

Finalement, on fit deux groupes, j’étais avec Ariane, plus énervée que jamais, Lyra, d’autres chevaliers, mages, soldats d’émeraude. Nous avions tous une certaine expérience, certains domaines de prédilections, il n’y avait aucune raison pour que nous n’arrivions pas à les trouver.

On se mit en route, mais nous fûmes rapidement bloquer, un croisement, dans une forêt de glace assez époustouflante. Personne ne savait où aller, pour ma part, je ne voyais pas d’indices visibles ou quelconque trace qui nous aiderait. Il faut dire que je n’étais pas un grand spécialiste dans la traque en territoire inconnu. Par contre, je savais que ma « botte secrète » pourrait peut-être aider. Si seulement je pouvais me transformer quand je le voulais, la date était la bonne pourtant, mais je ne sentais rien, pour le moment. J’attendais donc, en retrait pour ne pas gêner, qu’un mage ou quelqu’un ayant plus d’expérience, puisse nous aider. Toutefois, je lâchais à haute voix.


« Je pense que nous séparer encore est une mauvaise idée, on ne peut savoir combien sont les ravisseurs qui ont enlevés les enfants, peut-être deux, peut-être vingt, il me paraît aussi évident que s’ils n’ont pas été remarqués dans un château, c’est qu’ils savent passer inaperçu, et cacher leurs traces. »

Je m’approchais un peu d’Ariane, posant à nouveau ma main sur son épaule, cette fois, en tant qu’ami, je comprenais sa souffrance, je la partageais, en me mettant à sa place.

**Nous les retrouverons, je te le jure.**

A présent, j’attendais, espérant de toutes mes forces que quelqu’un trouve une idée rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Jeu 25 Avr 2013, 05:00

Rouge. Epais. Au gout de rouille. Le sang coule lentement sur la table. S’étalant. Le sang tombe doucement de la table. Fine sont les gouttelettes laissant derrière elle se léger clapotis.
Blanc. Maladif. L’état de l’homme se tenant devant Aaron. Un accident. Un moment d’égarement. Décidément, voilà qui n’était pas de chance. Un forgeron d’Emeraude c’était involontairement blessé avec une de ses épées. Allez savoir comment il s’était débrouillé ? La chance l’avait aidé. La chance que sa femme soit là et sois venu chercher Aaron qui n’hésita à donner une légère claque à l’homme quand celui-ci comment ça à tourner de l’œil à la vue de tout ce sang. La plaie était profonde. Aaron l’examina rapidement et passa sa main au-dessus de son bras. La plaie se referma à vue d’œil laissant une légère trace sur le bras. Oui, il avait eu de la chance ! La plaie ne s’était pas infectée et une imputation avait été évitée. De la chance … Si seulement tout le monde pouvait avoir autant de chance ou si seulement chacun pouvait décider de quand utilisé sa dose chance… Cela éviterait bien des drames. Un drame comme il y a deux jours de cela, l’enlèvement de ses deux jeunes enfants dans le royaume d’Esprit…

Après avoir quitté le couple miraculé, il avait rejoint la tour pour y retrouver son bureau. Ses dans les couloirs de cette tour qu’il avait appris la nouvelle. Cette triste nouvelle. Dans cette même tour où ses deux futurs élèves étaient censés se rendre dans quelques temps. Si on les retrouvait … Car oui la triste nouvelle avait retentit contre les tympans de ses oreilles. On les disait enlever, disparus, volatilisé. Comment deux bambins avaient bien pu être enlevés à la vue de personne ? Un acte méticuleusement préparé. Les parents devaient sûrement être angoissés, perdus, inquiétés, paniqués. Les nerfs à vif. Les émotions à bout. Triste était leur destin. Profond serait leur chagrin. Il chercherait toujours, tout leur vie si le fallait. Oui, désespérément il les rechercherait.
Aaron se laissa tomber sur sa chaise. Comment savait-il ça ? Comment pouvait-il comprendre ce qu’ils ressentaient ? Ce que c’était de perdre un de ses enfants ? Un morceau de soi-même, de notre propre âme ? Que vous étiez prêt à vous donner corps et âmes pour les retrouver ? Et que même si le temps passé, même si les recherches menaient à rien et même si le désespoir c’était emparé de vous, jamais, non Jamais !, vous n’abandonneriez ? Car … car lui aussi avait perdu sa fille. Pas dans les mêmes conditions certes mais voilà dix-sept ans qu’il cherchait une enfant qui avait maintenant 24 ans… Oui, le temps passe si vite. Et c’était sa faute ! Sa faute s’il l’avait peut-être à tout jamais perdu. Lâche, il avait été. Lâcheté l’avait condamné ! Aaron passa la main dans ses cheveux nerveusement au rappel de ses souvenirs si douloureux. Il avait échoué. Il avait manqué à son rôle de père. Ses parents l’avaient si bien éduqué qu’ils s’en étaient sûrement retournés dans leur tombe en voyant un tel comportement de sa part. Qu’était donc devenue sa fille ? Pauvre de lui !! Si seulement il s’avait …

Un appel au volontaire avait été lancé. Il hésitait … Ici, à Emeraude il aidait avec sa magie à aider les plus pauvres. Tout le monde n’avait pas la même chance … Mais d’un côté, il voulait aider ce couple qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam à retrouver leurs enfants. Pourquoi ? Parce qu’en agissant ainsi peut-être … peut-être que ça le réconforterai lui de voir grâce à son aide des parents réussir là où il avait échoué ? Même si au fond cela ne changerait pas grand-chose … La mage lâcha un long soupir et préféra sortir que des rester dans son bureau à ruminer de vieux souvenir qui le déprimer littéralement.
Dehors, il marcha, regardant l’activité qui entourait le château. Emeraude était un beau et un bon royaume. Alors qu’il airait tranquillement dans la cours, il la vit. Elle ! Cette mère ravageait par la tristesse et le chagrin de ses deux enfants disparues. Comment savait-il que c’était elle ? Car à ce moment en la voyant, il savait que sa décision était prise. Il partait rejoindre le groupe de volontaire. Et parce qu’il avait aussi capté son message télépathique. Attention, sortez les antennes les amis ! C’est donc avec hâte et empressement qu’il rejoignit les cuisines pour effectuer son ravitaillement avant de rejoindre les autres volontaires avec son bel étalon blanc. N’emportait-il rien d’autre ? Non ! Moins il était chargé mieux ça serait. Seul son slip de rechange lui manquerait ! Tant pis, il ferait sans ! Il en retrouverait bien d’autre à Esprit. On n’était pas à un slip près !

Et c’est ainsi qu’Aaron prit la route vers Esprit, à la dernière minutes ! Il ne connaissait pas grand monde dans les volontaires et préféra rester en retrait de ce petit groupe. Aaron est quelqu’un d’assez discret souvent perdu dans ses propres pensés. Un rêveur rêvant d’un jour meilleur. Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas voyagé et dormis à la belle étoile. Rien de plus revigorant pour un homme de son âge ! Et il regarda … Prairie. Forêt. Un paysage dans son plus beau profil. Un énième coucher de soleil. La route était fatigante, légèrement longue. Sa selle lui faisait mal au fesse mais il ne dit rien. Il regarde ce petit monde autour de lui. Tout le monde garde espoir. L’espoir fait vivre …

~~~~

Esprit. Emmitouflé dans son manteau, Aaron regarde se royaume de glace et de montagne. Et c’est qu’il ne fait pas très chaud ici ! On dit que ce royaume regorge un nombre important de tunnel. N’étant jamais venu jusqu’à Esprit auparavant, le mage était bien curieux de découvrir cette contré bien mystérieuse à ses yeux. Il suivit le groupe jusqu’à l’enceinte du château et fut bien triste de constater qu’il devrait quitter son fidèle destrier. Mais leur guide avait raison, il ne fallait pas perdre de temps et repartir immédiatement avec des chevaux plus vifs et en forme. Au passage, il se dégota un manteau avec triple épaisseur qui lui tiendrait bien chaud pendant le voyage. Ses os ne tiendraient pas très longtemps sinon !

La mère des enfants lui sembla être une bombe à retardement prêt à exploser à tout moment. Aaron grimaça vite fait. La pauvre. Elle était dans tous ses états, ce ne devait pas être facile à gérer. Elle leur donna des instructions et il les écouta attentivement. Il remarqua au passage que la tension régné entre les deux époux surtout quand elle employa le titre de royal du mari comme nominatif pour le désigner. Aaron ne pensa qu’une seule chose : le pauvre … Dans ses circonstances, ils n’avaient pas d’autre choix que de garder la tête haute. Comme elle leur demanda, ils firent deux groupes et il se plaça là où il y avait moins de personne afin qu’ils soient équitable. Il fut fort étonné de constater qu’il était le seul inconnu parmi toutes les têtes qui se trouvait dans le groupe. Il reconnut bien évidemment quelques têtes comme Lyra ex-reine d’Emeraude et chef des chevaliers. Celle du pardusse ne lui semblait pas inconnue peut-être l’avait-il croisé un jour à Emeraude. Après tout, les pardusses ça ne court pas les rues ! Et Tempête qui d’après ses souvenirs et l'histoire d'Enkidiev étaient roi d’Argent. Voir son royaume au main des ennemis ne devaient pas être chose facile. Quant à la jeune fille, vue ses habits, elle devait être une écuyère. Il ne connaissait aucune de ses personnes personnellement mais vivant à Emeraude depuis une trentaine d’année, il connaissait quand même pas mal de tête. Seulement étant un mage très discret rare était les personnes qui avait retenu sa tête à lui. Aaron salua d’un mouvement de tête Ariane, la mère des enfants disparues et se présenta à elle mais aussi à son groupe :

- Bien évidemment ! Je me présente Aaron. Je suis un mage de la Tour et je ferai mon possible pour vous aider à retrouver vos enfants.


Sur ceux, ils rejoignirent les écuries et partirent vers le sud d’Esprit jusqu’à être arrivé devant un couloir de glace. A l’intérieur, on entendait leur pas et les gouttelettes raisonnaient dans ses étranges couloirs. Un labyrinthe de glace. C’était en même temps magnifique et en même temps légèrement perturbant. Des croisements. Des croisements et encore des croisements ! C’est à en perdre la tête.
Aaron suivait le groupe sans rien dire, regardant autour de lui … Jusqu’à ce que celui-ci s’arrête. Il y avait des voix. Des voix d’hommes. Ils étaient plusieurs. Environ une dizaine il lui semblait. Mais d’où venait-elle ? Le mage tenta de sonder le territoire mais il n’y trouva rien … Comment était-ce possible ? Bon il est vrai qu’il maîtrisait se pouvoir que piètrement mais il pouvait détecter la présence des personnes sur une courte distance et les voix ne semblait pas être si loin que ça … Dans ce cas-là, il devait cacher leur aura … Pourquoi alors cacher leur aura ? Etait-il possible que ce soit des magiciens ? Qu’ils aient enlevé les enfants ? Il fallait trouver la source de ses voix ! Mais comment ? Aaron réfléchit et resta silencieux. Il écouta le roi d’Argent et ne put qu’hocher la tête pour être d’accord avec lui. Il vit alors le pardusse renifler l’air. Trouverait-il le chemin qui mène à ses voix avec son flair?
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Ven 26 Avr 2013, 19:55

La nouvelle

Les jumeaux? Enlevés? Le message télépathique d'Ariane résonna dans la tête de la rousse qui était en train de discuter avec ces deux bras droits. Ces deux derniers l'avaient aussi entendu puisqu'ils levèrent la tête vers elle se doutant qu'elle réagirait. Heureusement, Lyzann et Castiel étaient des futurs chefs incroyables. Ils apprenaient très vite et ils avaient réussi à survivre à leur première guerre. C'est pour cette raison que Lyra décida d'aller aider sa soeur d'arme. Lyzann et Castiel pourraient s'occuper des chevaliers pendant son absence. Elle n'avait qu'à se soucier d'Ariane et de retrouver ses enfants.

Pauvre Ariane. Bon sang... Pourquoi la vie devait-elle être si injuste? Pourquoi Ariane devait subir toutes ses épreuves? Les dieux n'avaient-ils pas assez de plaisir à tourmenter la rousse pour devoir faire subir ces périples à Ariane?

Le départ

Ariane avait dû chevaucher comme une furie puisqu'en deux jours, elle était arrivée à Émeraude. Pendant qu'elle dormit quelques heures, la rousse s'assura que tout soit près pour leur départ. C'était le moins qu'elle puisse faire pour sa soeur d'arme. Se ressemblant avec les autres, elle fut agréablement surprise par le nombre de personnes présentes pour aider Ariane. Le roi d'Argent, Tempête était présent. Miyäck et Evrard avaient aussi répondu à l'appel. Lyra alla d'ailleurs se mettre près d'eux. Elle était heureuse de voir que les chevaliers se serraient les coudes. Ces deux chevaliers allaient être un bon avantage pour eux. D'ailleurs, ce n'était pas tout. Elle connaissait aussi Alizée et Adrianna de la tour des mages qu'elle avait côtoyés quelques fois lors des cérémonies ou des guerres. Elles aussi allaient être très utiles. Un autre magicien lui était toutefois inconnu. Elle lui adressa un signe de tête respectueux. Lyra adressa aussi un signe de tête à Lary quand elle le vit. Elle avait suivi de loin les progrès de ce parduse et franchement il n'arrêtait pas de la surprendre. Elle était ravie de pouvoir compter sur lui pour cette quête.

Pour ce qui est de Zoran, Lyra comprenait la réaction d'Ariane, mais elle se força pour ne pas porter de jugement. Zoran était l'écuyère de Conrad pas d'Ariane et ce même s'ils entrainent leurs écuyers ensembles... Mais bon, le groupe était prêt à partir et la rousse pouvait sentir que l'écuyère voulait vraiment être présente.

La route
La route se fit relativement bien. Lyra ne quittait pas du regard Ari comme si elle s'inquiétait qu'elle flanche d'un instant à l'autre. La pauvre. La rousse pouvait que comprendre sa détresse. Perdre ses enfants est une expérience traumatisante. Savoir que Zoelie avait été kidnappé avait été l'expérience la plus difficile de toute sa vie. Elle pouvait comprendre sa soeur d'arme qui subissait à son tour cette horrible situation.

Elle resta donc près d’Ari en tête avec Lary gardant un oeil bien veillant sur cette dernière. Quand ils s'arrêtèrent pour une halte, ce fut avec surprise que Lyra remarqua un poney. Voyant que sa soeur d'arme l'avait aussi remarqué, la rousse posa sa main sur sa garde s'inquiétant pour une embuscade. Toutefois, ce fut un jeune garçon qui se présenta... Jeune garçon que Lyra avait déjà vu... Comment avait-il pu le suivre sans qu'ils le remarquent? Ils devaient être beaucoup plus prudents...

Ariane s'en occupa et affirma au groupe qu'elle prenait le premier tour de garde. Habituellement Lyra aurait rouspété et l'aurait obligé à aller se coucher, mais elle se doutait de la réaction féroce de la mère perdue. Elle décida donc de la garder à l'oeil, mais de la laisser faire.

Que les recherches commence!
Ils ne restèrent pas longtemps à Esprit. Quand Ariane affirma qu'ils se séparaient en deux groupes pour parcourir plus rapidement le royaume, Lyra hocha la tête. C'était effectivement la solution la plus sensée pour cette mission. Lorsqu'Ariane présenta son fiancé comme Sa Majesté le roi d'Esprit, la chef des chevaliers compris que la chevalière rousse avait dû faire passer à son amant un mauvais quart d'heure et qu'elle devait être encore plus près de craquer... Lyra posa sa main sur l'épaule de cette dernière pour lui faire comprendre qu'elle était là pour elle.

Quand Ariane s'adressa à elle par télépathie, Lyra la rassura rapidement. Elle n'était pas venue en tant que sa chef, mais en tant que sa soeur d'arme. C'est d'ailleurs ce qu'elle expliqua.

** Ce sont tes enfants Ariane. Je suis ici pour t'aider comme une soeur d'arme, pas en tant que ta chef, alors ne t'excuse pas. Toutefois, tu as besoin de repos... Je prends les devants. Je te promets que nous ferons tout pour les retrouvés Ariane. **

La chef des chevaliers lui sourit tendrement. Dans son regard de saphir, on pouvait voir toute sa volonté et sa franchise. Elle ferait tout pour retrouver les jumeaux de sa soeur d'arme. Puis, ils arrivèrent devant un labyrinthe de glace... Voilà ce qui rendait les choses intéressantes. Lyra tenta de sonder le territoire, mais sa magie semblait résonner sur les parois de glace... Impossible de trouver quoi que ce soit par magie. C'était de plus en plus intéressant surtout qu'il y avait deux choix possibles pour passer. La rousse se mit à réfléchir à une solution. Il y avait toujours une solution. Toujours.

Lyra remarqua rapidement le curieux comportement de Lary. Il reniflait. Son museau bougeait de tous les côtés. Il reniflait quelque chose et c'était important. Génial! Il pouvait peut-être sentir les enfants ou les kidnappeurs. Pour l'instant c'était leur seul choix possible. Puis, comme l'avait si bien dit Tempête, il était idiot de se séparer ne sachant pas ce qui les attendaient tout droit. D'un signe de main, Lyra leur fit un signe pour attirer leur attention. Quand elle l'eut, elle mit son doigt sur ses lèvres pour leur faire comprendre d'être silencieux. La meilleure méthode de communication dans un lieu ou les voix allaient résonnées aussi fortement était la télépathie. Toutefois, elle n'était pas certaine que tous arrivaient à parler de cette manière. C'est ce qu'elle voulut confirmer.

** Je veux que tous ceux qui m'entendent lèvent la main. Je veux m'assurer que vous comprenez tous la télépathie. Évitons de parler à voix haute. Nous serons trop facilement repérables. **

La totalité du groupe leva la main. Lyra hocha la tête. Satisfaite, elle continua pour voir qui pouvait parler maintenant.

** Maintenant, je voudrais que seuls ceux qui ne peuvent pas répondre télépathiquement lève la main. **

Spoiler:
 

Suite au résultat, Lyra hocha la tête. Il fallait faire attention pour que Lary ne se retrouve jamais tout seul.

** Lary, je voudrais que tu restes en permanences avec une personne de ton choix. Tu ne dois pas être isolé. De plus, nous suivrons ton odorat. J'ai cru comprendre que tu as senti quelque chose.**

Son attention se reposa sur le groupe. Ils n'avaient pas de temps à perdre, ils devaient avancer. Toutefois, elle fit les avertissements.

**Faites attention à vos mouvements. Assurez-vous que tous vos objets sont bien attachés sur vous et qu'ils ne puissent pas se cogner entre eux. Un seul son et nous pourrions mettre les enfants en danger.**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parandar
◊ PNJ
◊ PNJ
avatar
Nombre de messages : 1911
Rôle : Représentation physique du STAFF
Date d'inscription : 01/10/2012

Plus sur le personnage
Âge: Naissance du monde
Rôle: Dieu Suprême
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Sam 04 Mai 2013, 07:28


Trop lent. Voilà la manière dont on pourrait qualifier cette petite troupe de chevalier et de magicien. Beaucoup trop lent. Il était intéressant de faire de longue stratégie et d’élaborer des plans quand on avait le temps. Mais ce n’était pas le cas aujourd’hui au fond des labyrinthes de glace du royaume d’Esprit. Ils auraient du attaquer quand ils en avaient l’occasion. Ils auraient du profiter de l’effet de surprise. Pourquoi ? Tout simplement car l’éclaireur à leur tête, qui était à présent plonger dans le noir de manière à ne pas se faire remarquer eu le malheur de légèrement dérapé sur une plaque verglacé et de tomber sur le sol dans un fracas légèrement trop audible. Hé oui. Il ne fallait jamais trop attendre avant de saisir une occasion sinon celle-ci avait légèrement à s’évaporer. C’était une leçon qu’aucun des personnages présent ne semblait avoir encore apprit. Tant pis pour eux. Dans la vie, il fallait savoir faire des choix rapidement. Sinon, quelqu’un d’autre finissait toujours pas prendre des décisions à votre place et en l’occurrence il se trouve que le destin est décidé d’entrer dans la partie. En effet, le magnifique son qui produisit notre très cher éclaireur – qui se blessa d’ailleurs à la tête en tombant – fut bien sûr capter par le groupe d’intrus qui n’était jusque là pas vraiment sur ces gardes et ces derniers eurent tôt fait de se taire. Ils étaient habitués aux souterrains de glace et savaient parfaitement s’y repérer. L’avantage était pour eux. Alors qu’un silence pesant c’était installé dans ce tombeau givré.

Puis, l’instant d’après, toute une paroi de glace éclata, projetant sur le groupe de chercheur des milliers d’épines de givre aussi nombreuses que dangereuse. Et le silence fut brisé alors que trois hommes armés d’une armure de cuir et de deux armes maniées en ambidextrie s’avançait pour attaquer les chercheurs. Ils n’avaient même pas cherché à savoir de qui il s’agissait. Rencontrer quelqu’un dans les couloirs de glace d’Esprit n’était jamais une bonne chose. Après tout, les gens qui s’installé ici était rarement de bon père de famille. Non. Il s’agissait de traitre, de mercenaire, de vendeur d’esclave et autre chasseur de tête qui travaillait pour l’un ou l’autre des camps tant que cela leur était profitable. Voler, tuer, enlever, tout cela était parfaitement dans leurs cordes. Dans un cri bestial qui se répercuta à l’infini sur les parois il chargèrent tout les trois dans cette troupe sans avoir la moindre peur. Derrière eux, on pouvait voir quatre chiens- loups montrant les crocs et près à mordre tout ce qui passait à leur porté. Trois hommes sur dix. Que faisaient donc les sept autres ? C’était simple. Deux d’entre eux étaient armée d’arc particulièrement meurtrier dans cette espace restreint. Quatre sur Dix. Un ordre retentit alors dans cet endroit qui aurait pourtant du rester si calme.

« Tyx. Kart. Emportez-la. On vous couvre. On se rejoint au point habituel. »

Et à peine cette phrase fut-elle prononcé que l’on put voir les deux hommes portant le sac duquel s’échapper l’odeur de sang partir en courant vers un autre couloir. Sept sur Dix. Que faisaient donc les trois autres ? C’était simple en réalité. Deux d’entre eux s’évertuer à lancer des rayons incendiaires qui ne paraissait pas particulièrement atteindre leur cible. Du moins, si on pensé que leurs cibles étaient les intrus. Mais bien sûr, ce n’était pas le cas. Non, les deux hommes visé simplement la plafond juste au dessus de la troupe de chevalier et de magicien. Pourquoi ? Pour fragilisé la couche de glace et la faire s’écrouler bien sûr. Quand au dernier, celui qui semblait sans aucun doute possible être le chef, il avait posé les deux mains sur le sol et semblait se concentrer. Il ne semblait pas vouloir attaquer et pourtant, c’était lui le plus dangereux. Pourquoi ? Car si on observait bien on pouvait voir de la glace se formait tout doucement à l’entrée du couloir par lequel les deux mercenaires semblaient s’être volatilisé. Si quelqu’un voulait les suivre. Il faudrait faire très vite. Vraiment très vite.

Une nouvelle fois, le choix était donc entre les mains des chevaliers et des magiciens. Fallait-il se ruer à la poursuite des deux fuyards quitte à abandonner certains d’entre eux aux mains des mercenaires, ou fallait-il au contraire terminé ce combat avant d’en commencer un autre ? Dans tout les cas, si certains décidé de se lancer à la poursuite des fuyards, il faudrait passer le rempart de flèches et de rayons incendiaires qui se diriger vers la troupe, sans compter les chiens et les hommes d’armes qui combattaient avec brio. Sans compter l’éclaireur qui avait fait un peu trop de bruit et qui était encore à moitié assommé sur le sol. Fallait-il le protéger et le soigner ou le laisser mourir pour son erreur ? Les hurlements des chiens raisonnés dans le couloir alors qu’on pouvait sentir des gouttes d’eau commencer à couler au dessus des chevaliers. En tout cas, une chose était certaine, peu importe ce que la troupe décider de faire, elle allait devoir le faire vite, et il était clair que combattre n’était pas une option, même si le but était simplement de poursuivre les fuyards. Alors, de quoi fallait-il s’occuper en premier ? Des chiens ? Des combattants au corps à corps ? Des archers ? Des magiciens aux rayons incendiaires ou du chef ? C’était à la troupe d’en décider. Et nul doute que ce choix serait décisif.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Mar 21 Mai 2013, 12:45

Un masque d’horreur apparu sur le visage du Pardusse. L’éclaireur venait de disparaitre dans le tunnel, emporté par la glace. Le bruit qu’il avait fait… le félin était surpris qu’un si petit personnage puisse faire tan de bruit et que cela n’ait pas valu sa mort auprès de leur adversaire. Ne connaissait-il rien de la chasse? De la guerre, du combat? Le terrain doit-être une consternation principale. Il avait été se placé dans une pente de glace, il cherchait les problèmes. Lary n’allait pas perde plus de temps suite à une tel catastrophe.
Sautant vers leur éclaireur il réalisa qu’il avait du sang près de sa tête, lui-même ne pouvait rien et il le blesserait plus s’il tentait de le déplacé. Sa chance fût dans son mouvement de tête. Penché sur le guide, la tête tournée vers les autres membres du groupe alors que la paroi explosait. Son armure absorba l’éclat et sa tête fût recouverte de glaçon, mais sa crinière lui sauva la peau et celle du groupe alors qu’il avait absorbé la majorité de la glace qui aurait éclaboussé sur le groupe. Il y avait un avantage à avancé en file plutôt qu’en plotons. Son corps, projeté dans les aires, retomba lourdement sur le sol. Son armure lui était maintenant inutile, Il allait la retiré quand il entendu du mouvement. Il resta immobile, il espérait que les mercenaires le laisseraient tranquille. Erreur majeure, cela lui valu un coup de pied pour vérifier son état de vie. Se mordant la lèvre, il retenu un grognement et se laissa allé sous le coup.
Une fois le test rudimentaire exécuter le soldat se releva pour se lancé à la poursuite de l’odeur du sang. Une surprise l’attendait par contre, quatre chiens, deux archers et deux mages étaient entre lui et les deux fuyards. Les chiens ne lui inspiraient aucune peur, étant lui-même beaucoup plus gros, beaucoup plus dangereux que les pires loups que l’on pourrait trouver sur Enkidiev. Déchirant son armure il chargea vers ses adversaires.
D’un bond il écrasa la tête des deux chiens de gauche sous ses pattes massives alors qu’il s’en servait comme une trampoline pour atteindre les archers. Il ne prit pas le temps de vérifié l’état des chiens alors qu’il volait vers sa prochaines proie. Les archers le prirent pour cible alors qu’il approchait dangereusement. Une flèche se planta dans son avant bras gauche et l’autre se perdit contre la glace. Une seule patte heurta l’archer qu’il avait prit pour cible, sur le torse. Les deux tombèrent au sol, l’archer prenant le plein poids de la bête sur son torse avant que celui si se lance vers les mages.
Ceux si trop préoccupé avec la fonte de la glace furent prit par surprise. L’un d’eux de toute manière. Un coup d’épaule plaqua sa tête contre le mur. Lary vit une dent tombé alors qu’il continua sa course, mais l’avait-il vraiment blessé? Il ne pouvait pas prendre le temps de regardé le dommage, il devait continuer pour rattraper les kidnappeurs. S’il s’agissait réellement des enleveurs d’enfants.
Il prit le temps de tourné deux coins avant de s’arrêté pour un instant. Il voulait se libéré de la flèche qui lui déchirait l’avant bras. Il cassa la flèche du côté des plumes juste au dessus de son bras. Il tira la pointe pour faire sortir la branche. Du sang jaillit de la plaie, du point d’entré comme de la sortie. Il arracha rapidement son armure, avec le dos déchiqueté par les glaçons elle n’offrait plus beaucoup de protection. Il récupéra du tissu pour panser sa blessure. Cela allait le ralentir, mais il était le plus rapide de la troupe. Courir à quatre pattes offrait un avantage indéniable. Maintenant qu’il n’avait plus de surplus de poids et que son épée était accroché à son dos pour ne pas gêné ses mouvements il pouvait partir après les criminels.
Suivant son nez il se mit à la poursuite des mercenaires, allait-il les rattraper à temps pour voir s’ils avaient les enfants, et si ils les avaient, pourrait-il les battre?
Revenir en haut Aller en bas
Tara
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 972
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 19/10/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Ven 05 Juil 2013, 02:22

Quand l'amour pousse à l' irrationnel...

Le petit groupe était rentré dans la caverne de glace jusqu'ici la rousse avait prit les devant, n'arrivant pas tempérer ses sentiments. Elle était rongée par la peur, l'angoisse. Ses enfants étaient peut-être morts à l'heure qu'il était. La fée s'excusa auprès de Lyra et laissa sa chef reprendre les commandes comme elle en avait l'habitude. Alors que Lyra faisait un point sur qui pouvait entendre la télépathie ou non, Lyra dit ensuite que Lary ne devait jamais se retrouver seul. La fée dit aux autres par télépathie :

**Je vais rester avec lui.**

Personne ne pouvait tempérer la colère de la rousse, sauf elle-même et elle se contrôlait énormément en raison de la présence de Zoran. Pleurer devant ses égal elle l'avait déjà fait. Mainte fois d'ailleurs....Mais devant des écuyers c'était hors de question. Les chevaliers ne sont pas des surhommes, mais l'image de contrôle et de sang-froid devait être conservée.

Un court moment après que les petits groupes soit fait un bruit sourd se fit entendre. La fée fut touchée par des épines de givre . Elle en avait sur chaque centimètre de ses jambes et bras.

**La caverne est entrain de s'effondrer! Les températures ont été trop chaudes cette année. Nous devons agir vite!**


Oui elle avait mal, mais l'heure n'était pas à souffrir. Elle se soignerait une fois dehors, de toute façon les épines empêchaient les saignements. Ariane vit Lary filer et elle le suivit. Elle le vit sauter sur un mercenaire. Elle alla fouiller le sac. Pas d'enfant juste du sang. Une lame perla sur sa joue et elle lança :

**Je crois qu'ils sont morts... Nous avons retrouvés du sang avec Lary....**

Elle vit Lary sur le metcenaire et prit sa dague la posa sur le cou du mercenaire et dit :

-Parles dis-moi où sont mes enfants ou tu perdras la vie!

La fée avait rarement été aussi sérieuse. Tuer de sang-froid elle ne l'avait jamais fait et pourtant aujourd'hui elle s'en moquait. Il avait du mal à ses enfants elle estimait qu'il devait payer. La fée ne tarda pas à saigner le mercenaire. Et rejoignit Lary. Une véritable mini-armée se trouvait entre-eux et les fuyards et à deux cela serait dur. Ariane lança :

**Lyra rejoignez-nous! Tunnel de droite tout au fond on a besoin de vous!**

Les chiens étaient peut-être la partie la plus simple. Les mages, elle ne faisait pas le poids seul Aaron et elle avec l'aide de Lyra pourrait quelque chose. Les chiens elle commença à planter ceux qui s'approchaient trop d'elle elle brula les arcs des archers ….. Les mages étaient toujours là.... Elle ne tarda pas à voler contre la paroi glacée sans doute une œuvre des mages....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parandar
◊ PNJ
◊ PNJ
avatar
Nombre de messages : 1911
Rôle : Représentation physique du STAFF
Date d'inscription : 01/10/2012

Plus sur le personnage
Âge: Naissance du monde
Rôle: Dieu Suprême
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Mar 13 Aoû 2013, 05:12



Bonjour,

Le saut étant passé et la quête ayant du mal à avancer j’aimerai savoir si quelqu’un désir continuer cette quête ou non.

Sans réponse, la quête sera archivé le 21/08/2013.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 972
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 19/10/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Sam 17 Aoû 2013, 08:54

J'aimerai continuer la quête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 972
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 19/10/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1) Ven 30 Aoû 2013, 13:55

Tu peux archiver Joy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Quête] - Sauvetage à Esprit (Groupe 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Onzième génération-