___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adrianna
Immortel(le)
avatar
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 17/02/2013

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans (G18)
Rôle: Immortelle d'Esprit
MessageSujet: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Lun 01 Avr 2013, 15:05

Cela faisait maintenant deux à trois jours que je voyageais pour aller dans le royaume des fées. Je n’y avais jamais été jusqu’à maintenant alors que j’aurais pus. J’étais sur ma jument et je pénétrais sur les terres. Mon premier maître décédait d’une maladie était une fée et né ici. Je souhaitais donc rencontré ses enfants qui étaient resté auprès de leur mère alors que les deux parents avaient rompu avec la distance et surtout parce que son maître aimait trop voyager et aidée les royaumes. Cependant jamais il ne m’avait emmené ici et ce n’était pas avec mon second que j’y serais allé comme il voyageait à peine.

Je soupirais longuement. C’était calme et cela ne me dérangeait pas du tout. Je n’étais pas sur mes gardes comme je me disais que rien ne se passait jamais ici. J’étais descendue de ma jument afin de marcher un peu. Je cherchais une rivière pour me prendre de l’eau car je n’avais pratiquement plus rien pour boire. Heureusement pour moi j’avais de quoi manger pour une à deux semaines même si ce n’étais pas grand-chose. Je ne pensais pas à sonder le royaume. Je savais pertinemment bien que les fées ne se montreraient pas même si je n’étais pas un ennemi. Il leur fallait connaître la personne ou savoir d’où il venait. J’avais mes cheveux derrière mes oreilles et l’on pouvait apercevoir mes oreilles pointues. Ce qui pouvait leur donner une indication.

Cependant j’étais peut-être encore trop près des autres territoires pour les voir. Soudain j’avais mes sens en alerte. Je me sentais légèrement en danger alors que ce lieu est neutre et presque invisible à l’ennemi. J’étais alors sur mes gardes et je sondais le territoire. Ils étaient plusieurs mais je souhaitais me battre avec personne ici sauf si besoin. C’est alors qu’ils se montrèrent en étant armée. S’il y avait bien une chose ou je ne pouvais pas me défendre c’était avec les armes et le corps à corps. Pourquoi je n’avais pas pensée à prendre mon arc et mes flèches. Je soupirais. Je pouvais facilement les mettre à terre grâce à la magie.

On ne m’avait pas en attaquer alors je ne faisais rien. Je faisais partir ma jument qui avait les provisions et je lui tapais sur son arrière train. La jument partait alors au galop et je me sentais plus rassurée. Je tentais de reculer un peu et je leur disais de partir comme je n’avais rien sur moi et les provisions étaient partit. Je me rencognais alors à l’un d’entre eux. J’étais encercler par six personnes. Ce dont je pouvais dire ce n’était pas des fées et ils ne pourraient vraiment pas voir le paysage qui devait être magnifique si on nous acceptait. Je soupirais et l’un d’entre eux s’en prenait à moi. Je pu esquiver mais je n’avais pas vu celui de derrière. Je fus alors blesser au niveau du visage en ayant une coupure.


- Et mince. Je ne fais pas le poids face à vous messieurs.

J’avais un sourire aux lèvres. En fait, je pouvais très bien me défendre. Alors qu’on allait encore s’en prendre à moi, une personne avec la tenue des chevaliers d’Emeraude apparut devant moi. J’étais surprise et lui aussi était armé.


Dernière édition par Adrianna le Mer 08 Jan 2014, 05:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Mer 03 Avr 2013, 11:27

J'étais maintenant chevalier. À cette raison, j'étais partie voir ma soeur à Opale. La dernière fois que j'avais eu des nouvelles d'elle, ce ne fut pas les meilleurs qui soient. Elle était malade, la dernière fois que j'avais eu des nouvelles. Il fallait dire, certes que j'avais douze ans à cette époque, mais le fait de savoir qui était rendu mon beau-frère, je ne pouvais pas passer mon chemin sans voir comment elle allait. Je m'étais donc mis en chemin d'Emeraude à Opale. J'étais partie sans rien dire à personne. Elles n'étaient pas au courent de cette rencontre et puisque le fait d'être chevalier était tout nouveaux pour elles... En fait, je ne voulais pas qu'elles viennent, puisque Opale était réputée pour traiter les femmes inférieures aux hommes, je ne voulais qu'elles aient des ennuis. Bien que Karyssia et Nienna soient forte, je ne voulais pas les mêler à tout ça. Cela faisait plusieurs jours que j'étais partie. Je n'avais pas réalisé combien de temps que je me promenais à cheval. Je remerciais pleinement cependant, Lyllianna qui nous avait entraînés à y rester longtemps. Puisque je ne savais pas combien de temps j'allais continuer à me promener jusqu'à Opale, j'avais fait en sorte de prendre le plus possible de choses à manger et à boire dans la nature. Ce qui rendait mes provisions presque intactes.

J'étais maintenant rendu dans un autre territoire. Je pouvais voir la différence de végétation et le trimard, beaucoup plus étroit. L'endroit était calme comme je n'en avais jamais encore entendu. Bien que je ne suis pas allé bien loin jusqu'à présent, je regardais un peu partout profitant de ce nouveau paysage. Bien que les forêts d'Emeraude soient jolies, Nienna n'aurait été que plus enthousiasmé de cette splendeur. Elle me manquait déjà. Elle, mais aussi Karyssia. Bien que je fuse habituer à les voir tous les jours, je devais m'habituer à ce que ce ne soit pas le cas.

Maintenant, deux chemins s'offraient à moi : celui de gauche et celui de droite. Sachant que le soleil se lève a L'ouest et se couche à l'est, je me dirigeais vers celui de gauche, puisque nous étions l'après-midi. Ce ne fut que quelques heures plus tard que le silence de ce merveilleux paysage fut rompis par des bruits de sabots rompant le sol par la fuite. Je fixai donc l'horizon, cherchant d'où venais ces pas précipité. Venait-il par ici, ou s'enfuyait-il par la même direction? Ce fut donc à ce moment que je remarquai une jeune femme, pied-à-terre, entouré de six hommes. Ce fut donc avec l'impulsion première que je descendis de mon canasson et l'accrochait à un arbre. Puis la jeune femme, esquivai le coup d'un de ces hommes et fut percuté au visage par un autre. Je ne pouvais pas laisser faire une chose pareille. Mon corps ne faisait que bouillonner. Je gardai cependant mon sang froid et me dirigeais vers l'injustice, sans précédent. Me mettant face à la femme, je m'adressai à l'un d'entre eux :


-Vous ne trouvez pas injuste le fait que six hommes s'en prennent à une femme vulnérable qui n'est même pas armé? Je visai mon arc droit sur l'homme de derrière. Moi je trouve que si.

Je laissai la flèche pénétrer l'épaule de l'homme, sans hésitation. Un autre homme bondit vers moi et à la dernière minute, je lui offris un coup de coude. Laissant tomber mon arc, je dégainai mon épée. Bien que je fusse meilleur à l'arc, l'épée étant une arme qui attaque de proche, m'aurais bien mieux servis. J'étais pris à combattre auprès de trois personnes que j'en avais oubliés les autres. L'un d'eux, me donna un coup de pied, sur ma gambe qui malheureusement, était plus sensible que l'autre. Un genou à terre, je t'entais d'y parvenir, quand un énorme coup percuta mon crane. En un instant, tout semblais noir.

Je n’avais toujours pas ouvert les yeux que je savais que j’étais sur le sol. Puis soudain, de l’eau me sautait au visage comme une hyène repérant un repas. J’ouvris d’un coup les yeux en me relevant la tête, pour me rendre compte que la jeune femme et moi étions attachés des pieds à la tête. Relevant un peu les yeux, je vis mon cheval.

-Je vous souhaite bonne ballade ''héros d'Emeraude'', dit un des hommes avec saquasse.

Réalisant la suite des évènements, je t'entai de prendre la jeune femme à mes côtés, dans mes bras. Quand ce fut fait, je me précipitais sur le dos et nous fumes tiré a plaine vitesse sur le sol. Le cheval prit par surprise par un coup au flanc fait par l'un des mendiants, avait filé, nous à ses talons, attacher à sa selle. Malheureusement pour moi, les vêtements que je portais, n'était pas assez épais pour épargner mon dos. Je sentais au fur et à mesure que l'on avançait de petites roches s'immisçaient dans ma chair, sans en épargniez un parti de peau. Plus rien à l'horizon, la corde lâcha prise et le cheval s'enfuit au loin. Toujours sur le dos, la douleur ne fut que perpétuant. Je ne bougeai pas cependant et ne pouvais défaire mon vissage de ces courbatures. Plus rien pour n'existait, pas même la jeune femme dans mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Adrianna
Immortel(le)
avatar
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 17/02/2013

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans (G18)
Rôle: Immortelle d'Esprit
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Mer 03 Avr 2013, 15:35

L’homme qui était apparu juste devant moi avait dit aux hommes que s’était injuste que six hommes s’en prennent à une femme vulnérable et non armé. Hum. Armée je ne l’étais pas. Mais vulnérable, je ne pense pas. Le chevalier était juste arrivé au moment ou j’étais en dans les esquives et encercler. Ce qui me faisait défaut. Je m’en sortais tout de même mieux lorsque les personnes se trouvaient face à moi. C’était plus simple pour utiliser la magie. Et puis j’étais adoubée depuis peu de temps alors je n’avais pas un très bon niveau.

Soudain il prit son arc et il visait l’homme qui se trouvait derrière nous. D’ailleurs l’ennemi avait fait en sorte de m’empêcher de fuir. L’homme dans la tenue des chevaliers n’avaient pas hésité un seul instant pour tirer sur l’épaule de l’ennemi. Je m’éloignais alors légèrement quand un homme bondissait sur la personne qui me protégeait sans même me connaître. L’avantage s’était que j’étais une fille. Bon une mage qui utilisait la magie. Il avait laissé tomber l’arc. Alors que j’essayais de prendre l’arc du chevalier pour l’aider. Il se faisait attaquer par trois d’entre eux. L’un d’eux l’avait touché à la jambe puis ensuite un autre l’avait assommé. Celui-ci était tombé et moi j’avais récupérer son arc et des flèches pour tirer sur l’un d’entre eux. J’en touchais deux à la suite mais je n’arrivais pas à atteindre les trois autres sans oublier la personne blessé depuis le début à l’épaule.

Je tentais de me défendre en esquivant malheureusement on me donna un coup dans le ventre, ce qui eut pour effet de me mettre presque à terre tellement la personne y était allé fort. Etre une femme était inutile dans ce genre de situation. Je pouvais toujours tenter d’utiliser ma magie. Je lançais des piques de glace qui s’était former dans l’air mais comme je n’y voyais pas grand-chose après le coup. Je ne pouvais donc pas bien visé. Ce dont je pus entendre tout simplement s’était que l’un d’eux était tombé au sol. Es-ce que je l’avais tué ? Ou bien je l’avais juste gravement blessé ? Je n’en avais aucune idée. Soudain je me retrouver au sol. On m’avait attrapé d’un seul coup par les cheveux quand j’étais pratiquement au sol.

Avec la force brute de l’homme, il avait réussis à me mettre sur le sol et à m’attacher à un cheval alors que je me débattais de toutes mes forces. Je me sentais misérable, le chevalier avait tenté de me sauvé et total. Et surtout, si je me sentais ainsi c’est parce que j’avais su nous sauvée A’élys et moi mais à ce moment la j’avais pu ne pas me faire repérer pour la sauver et moi de même. Mais là, je ne les avais pas vus venir du tout. Si je devais me retrouver à la guerre, je ne ferais jamais le poids à autant de personne. Surtout armée avec des armes.

Ils avaient attaché l’homme et il se retrouvait donc à coté de moi. Au sol… Si le cheval partait au galop… Alors ma robe partirait en même temps. Mais d’un coté. Les cordes qui nous retiennent prisonnier pouvaient aussi céder. Cependant, on ne s’en sortirait pas sans blessures. Déjà que le sang coulait le long de mon visage et que cela me faisait légèrement mal. Je voyais un homme jetait de l’eau sur la personne à coté de moi et cela avait pour effet de le réveiller d’un seul coup. Je m’en voulais un peu qu’il se soit mêlé à tout ceci.

J’entendais alors un des hommes nous dire qu’il nous souhaitait une bonne ballade en tant que « Héros d’Emeraude. » Pour moi ce n’était vraiment pas le cas. Ou du moins pas vraiment. Je remarquais alors que le chevalier venait de me prendre dans ses bras et qu’il s’était précipité sur le dos. Je m’étais donc retrouver sur lui sans même le vouloir. Il me faudrait le remercier après surtout qu’ils avaient lancé le cheval au galop. J’avais mal pour l’homme avec moi comme il tentait encore de me protéger pour ne pas être blessé.

D’un coup la corde se brisa et le cheval continuait de galoper. Je me débrouillais pour enlever les cordes en les coupants avec un caillou bien aiguiser. Je voyais l’homme souffrir devant moi. Je le mettais alors sur le ventre par instinct afin de voir son dos. Bien sur je m’étais redresser et placer à coté de lui avant. Je soulevais sa cuirasse verte et son dos n’était pas très beau à voir. C’était rouge et des cailloux s’étaient légèrement incruster pour laisser des marques quand je les retirais en essayant de lui faire le moins mal que possible.

Je continuais à enlever et j’avais réussis. Maintenant je passais mes mains qui s’éclairaient au dessus de son dos pour refermer les petites plaies et faire en sorte qu’il ne puisse plus avoir mal. Je me décalais alors pour le laisser reprendre ses esprits et je me demandais si nous étions toujours dans le royaume des fées. Je regardais et le paysage était encore plus magnifique. Est-ce qu’on était en sécurité ? Peut-être. Ils avaient peut-être vu ce qu’il s’étaient passé et en plus un chevalier de l’ordre était la. Je restais à ses coté et je murmurais à moi-même.


- Si j’avais pu utiliser ma magie sans être prise à dépourvus tout ça ne serait pas arrivé.

Elle s’était assise après avoir mis ses jambes sur le coté et elle surveillait l’état de l’homme.


Dernière édition par Adrianna le Mar 16 Avr 2013, 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Lun 15 Avr 2013, 16:29

Coucher sur le sol dure et poussiéreux, je n'osais pas bouger d'avantage pour le moment, le temps de reprendre mon souffle. Plus je me détendais et que le temps passais, bien qu'il soit court, la douleur s’estompait peu à peu. Je pouvais enfin faire extraction de la route qui quelques minutes plus tôt, passait à pleine vitesse sous mon dos. À peine après avoir ouvert les yeux et reprit mes esprits dérouté, je fus soudainement mit sur le ventre, position bien plus confortable. Soulevant ma cuirasse, une femme, par gratitude, en conclus-je, me débarrassait des petits bouts de pierre incrustés dans mon dos. Je fus presque honteux d'avoir oublié sa présence un instant. Surtout qu'en voulant aidée, avec imprudence, cette demoiselle, je ne fus qu'aggraver les choses. Plus dans mon cas avec évidence, mais si j'avais su faire un plant plus tôt que d'intervenir sur le coup des émotions, on aurait au moins eu un cheval et de la nourriture. Nous étions, maintenant, tout deux sans rien, dans une forêt.

Ce fut donc sans dire mot, que je la laissais faire. Bien à l'évidence, je n'aurais pu le faire moi-même. J'endurais donc la petite douleur de ses gesses, gratifient, bien que méconnaissable à cette instant, de l'aide qu'elle m'offrait. Je voyais bien, cependant, qu'elle faisait en son possible de ne pas me faire de mal. Elle prenait soin de tout enlever, avant de me guérir avec ses mains. Donc elle avait des pouvoirs elle aussi? Mise à part les chevaliers d'Emeraude et les mages que je croisais au château, je n'avais pas ouvert la possibilité qu'il y ait, autre personne pouvant avoir cette capacité. Bien qu'en y réfléchissant bien, ce ne fut plus aussi étonnant. Tout le monde qui ai des pouvoir, ne vont pas tous a Emeraude. La douleur, maintenant évanouie, je n'hésitais pas a me relever, quelque peu. Maintenant assis, je regardais légèrement les alentours.

Puis je me concentrais sur elle. Avec évidence, elle était un elfe. D'Elfe ou d'autre part ailleurs? Je n’en avais aucune idée. Elle pouvait très bien être une voyageuse, vu son cheval un peu plus tôt. Puis je fus soudain sortie de mes réflexions, par sa voix mélodieuse:


- Si j'avais pu utiliser ma magie sans être prise au dépourvu tout ça ne serait pas arrivé.

J'étais étonné de voir qu'elle s'en sentait honteuse. Bien à l'évidence, je n'avais pas été mieux qu'elle et si je n'étais pas intervenu, elle s'en aurait peut-être tiré. Je ne voulais tout de même pas envisagé la possibilité que je n’aie pas bougé à ce moment. Si elle ne s'en était pas tirée, pendant que je regardais la scène, je m'en serais voulu longtemps. Peut-être même toute ma vie. Je devais cependant admettre que nous avions eu de la chance. Ils auraient bien pu nous tuer, plutôt que nous laisser derrière mon cheval. J'étais cependant pas d'accord à ce qu'on continu à remettre en cause chacun de nos faits et gestes. On s'en était sortie après tout. Une expérience de plus à prendre en compte, me persuadais-je. Je s'avais maintenant que les adversaires, autre que mes camarades, pouvaient être plus persistant et beaucoup moins loyal. Je me levais donc sur cette penser et lui présentais ma main, afin de l'aider à se relever.

-Ne vous en voulez pas, lui dis-je tendrement. Nous sommes tous des fautifs dans ce cas. Mon maître m'a toujours dit de ne pas accourir, sur un coup de tête vers quelqu'un qui a besoin d'aide. Comme vous pouvez le voir, ce n'est pas vraiment ce que j'ai fait.

Afin de la rassuré plus facilement, je lui offrais un sourire sympathique, a la Balise. Il fallait qu'elle laisse cela derrière elle à présent, car nous avions maintenant un problème un peu plus important. Le soleil commençait à être de moins en moins chaud. N'ayant plus rien pour passer la nuit, il fallait commencer à trouver certaine chose utile pour cette nuit. Ce fut à ce moment que je remarquais enfin l'écorchure sur ça joue. Étant précédemment à l'opposé de la blessure, je ne l'avais pas remarqué. Je m'empressais donc de réparé cette erreur d'observation, en plaisant délicatement ma main dessus et la faire en quelque sorte disparaitre.

-Pardonnez-moi de ce délai mademoiselle, dis-je. Je ne suis qu’indélicatesse. Je me présente, Blaise.

Je redéposais ma main lentement pour la rapporter le long de mon corps. Présentation faite. Je manifestais ma joie par un sourire et revérifiais les lieux, cette fois-ci plus attentivement. Je découvrais donc un petit endroit pour la nuit. Le sol y était plat et était situer tout en haut d'une petite côte. Quoi de mieux pour ne pas être baigné dans l'eau en se levant. Les arbres semblaient ne pas être trop contigu, qualité essentiel pour faire un feu pour être au chaud toute la nuit. Avec intention qu'elle ce joigne a moi, je reportais mon attention sur la jeune femme. Étant protecteur de nature, je ne pouvais la laisser seul sans rien pour cette nuit. Je lui proposais donc de passer la nuit en ma compagnie. J'avais pour objectif de lui trouver assez de chose pour qu'elle atteigne le prochain village, du moins. Je ne lui laissais pas le choix de dire non. Sinon, elle devait s'attendre que je la suive jusqu'au prochain village venu. Je ne voulais pas qu'elle risque de trouver d'autre briguant en chemin. Tout pouvait être possible.
Revenir en haut Aller en bas
Adrianna
Immortel(le)
avatar
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 17/02/2013

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans (G18)
Rôle: Immortelle d'Esprit
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Mar 23 Avr 2013, 12:34

Alors que j’étais honteuse, l’homme en cuirasse vert c’était redresser et il regardait les alentours. A vrai dire j’avais fait de même et j’avais même utilisé la magie mais nous étions seul dans ce lieu qui m’étais inconnus et sûrement de lui aussi. Alors que je regardais autre part, je pouvais sentir qu’il avait posé son regard sur moi ou comme s’il se concentrait. Il pouvait tout aussi bien penser que j’étais une ennemie. Mais moi je savais que lui en était pas un et donc c’était rassurant. Alors que je le regardais de nouveau, il s’était levé et me tendais la main. J’hésitais à le lui prendre mais je posais une main sur la sienne et il m’aidait alors à me relever. Je devais le remercier correctement mais celui-ci me disait alors que je ne devais pas m’en vouloir. Alors il avait entendus ce que j’avais dis. Il me disait par la suite qu’on était tous fautifs. Son maître lui avait toujours dit de ne pas courir sur un coup de tête vers une personne ayant besoin d’aide mais il ne l’avait pas fait.

Je souriais face à ses mots et après tout il avait tout à fait raison. Mais je continuais tout de même de regretter qu’on soit sans provisions et sans cheval pour rentrée. Celui-ci me faisait un sourire sympathique. Cet homme était gentil. Etait-il toujours comme ça ? Il me faudrait le découvrir et apprendre à le connaître. Jusqu’à maintenant je n’avais jamais parlé avec un homme et donc je ne savais pas comment m’y prendre vraiment pour avoir de la conversation. Je fus alors surprise lorsque celui-ci plaçait sa main au niveau de ma joue et qu’une lumière était apparut. Moins même je n’avais pas pensé à me soigner de ma propre écorchure. Quelle idiote je pouvais faire parfois. Il s’excusait alors de ne pas avoir vu ma petite blessure et il se présenter. Son prénom était Blaise.

Alors qu’il avait déposé son regard sur les alentours. Je réfléchissais à un moyen de comment passer la nuit dehors. Cela m’arrivait souvent de dormir à la belle étoile mais avec de quoi. Sauf que la on avait rien du tout. Je sentais des frissons à cause de l’air qui commençait à devenir froid. La nuit allait bientôt arriver. Alors qu’il me regardait de nouveau. Il me disait qu’il me trouverait de quoi pour atteindre le prochain village. J’avais haussé un sourcil et j’avais un sourire.


- Je me présente. Je m’appelle Adrianna et je suis une mage de la tour. Tous fautifs, je ne pense pas. J’aurais très bien pu éviter que vous n’interveniez mais, j’ai été prise au dépourvus. Et foncer tête baissé n’est pas un mal. Je trouve.

Je me rendais compte que j’avais un peu voir même légèrement beaucoup parler alors que ce n’était pas toujours mon habitude. Je continuais de sourire.

- Sinon je suis enchantée de vous rencontrez chevalier d’Emeraude. Ou plutôt devrais-je dire Blaise.

J’avais eu un léger sourire amusée mais bien sur ce n’était pas méchant. J’espérais qu’il ne le prenne pas trop mal avec ce que j’avais dit. Et puis je devais aussi le remercier pour la blessure et le fait qu’il souhaitait m’aider.

- C’est fort gentil à vous d’avoir soigner la toute petite blessure que j’avais à la joue. Alors merci. Et sinon vous savez. Je n’ai pas besoin d’aide pour retourner au village. Je ne fais que visiter le royaume des fées. Mais n’ayant plus ma jument. Je pense plutôt la rechercher ou bien elle me retrouvera aussi comme nous sommes assez liées.

Je commençais à me diriger vers le lieu qu’il avait vu plus tôt pour qu’on puisse s’y installer. Je sondais alors le territoire et je ne remarquais rien d’embêtant qui puisse nous gêner ou nous attaquer. Je le regardais en souriant. J’avais l’air d’une personne insouciante parfois et je pense que c’était le cas en ce moment même. Ou de moins presque.

[Désolée pour le rp. Il est … Raté je dirais. Dis moi si je dois changer quelque chose.]


Dernière édition par Adrianna le Ven 24 Mai 2013, 08:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Mar 14 Mai 2013, 17:36

Bien que j'use eu un envie contraire, mes mots n'arrangeai pas la façon de penser de la jeune femme. J'eu au moins le mérite de la faire sourire, en espérant bien sûre que qu'il en reste ainsi. Elle pensait qu'elle pouvait faire mieux qu'elle ne l'avait fait. Pour ma pare, je dirais qu'il est difficile de prévoir comment serais les choses si l'on aurait fait autrement. À moins bien sûre de voir l'avenir sur chacun de nos coups. Mais entre nous, comment pouvons-nous êtres certain que quelque chose de genre existe? Bien qu'il pouvait être possible que ce soit le cas. Il fallait que regarder la jeune femme ou même moi pour voir que les pouvoirs pouvaient atteindre plusieurs niveaux. Bien entendu, je ne connaissais pas la femme en ma compagnie pour dire qu'elle avait un dons, si l'on peut dire spécial. Mais il en serais pas étonnant. Il fallait que regarder certain chevalier d'Emeraude pour voir qu'avoir un pouvoir autre que manipuler le feu, guérir les plais ou bien même la télépathie, était tout à fait plausible. Enfin bref... Elle devait tout simplement penser de moi que je pensais vraiment qu'elle aurait pu faire mieux. À moins qu'elle ne pense plus tôt que je la prenne pour faible. Ce ne serais pas étonnant après la phrase que j'avais dite aux hommes de tout à l'heure. Faire remarqué que c'était une femme et qu'elle était vulnérable, venais tout droit du vocabulaire d'Opale. Pourtant, ce n'était pas en son nom que j'avais dit ces mots. Ayant vécu à Opale que huit ans et élever par ma soeur, en occurrence, une femme, jamais je n'avais pensé qu'une femme serait moins forte qu'un homme. Par preuve, mon maître en fut une. Aujourd'hui, je n'ai quand elle une grande fierté et une reconnaissance. Elle fut une grande partie de ma vie et le sera toujours. Pourtant, je savais que ma compagne pour la nuit changerait bien d'avis à mon sujet, si évidemment elle puisse penser que je ne disais pas la vérité, elle allait très vite changer d'avis après ces quelques jours passer à mes côtés. Je disais quelques jours, puisque je ne savais pas dans combien de temps était le prochain village. Avec moi, bien qu'il y aie deux lieux pour se rendre a destination, il pouvait y en avoir quatre ou même cinq. En espérant que le fait de se rendre vers le prochain village plus tard que prévu, ne dérange pas à ma partenaire de route. De mon point de vue, avoir un plus long voyage que prévu n'était pas un problème. Je me sentais bien à travers le tapis d'étoile du ciel et les divergences de la nature. Comment ne pas apprécier de telle chose. Je n'en aimais que davantage en compagnie de Nienna. Par sa façon d'exprimer sa joie devant des paysage trouver par hasard, ou bien par des endroits que je lui avais montrés. Juste à l'effleurement de ces penser, je ne pu m'empêcher un bref sourire.

Selon les dires de la jeune dame, elle s'appelait Adrianna et elle était un mage de la tour. Cela voulait dire qu'elle vivait elle aussi à Emeraude. Je trouvais ça surprenant cependant que nous nous étions aucunement croisés aux paravent. Il fallait dire aussi que j'avais souvent été entrainer par Lyllianna et que le reste de mon temps je le passais en compagnie de Karyssia et Nienna. Donc en y réfléchissant bien, ce n'était pas étonnant que nous nous y sommes pas vu. Je devais avouer que j'étais un peu déçu de ne pas connaitre beaucoup de monde d'Emeraude. Bien sûre je connaissais leur nom, mais j'aurais voulu les connaitre plus directement. J'allais donc profiter de ces instants en sa compagnie pour la connaitre. Temps qua passer du temps en sa compagnie, aussi bien en profité pour satisfaire ma sociabilité. De plus, une chose qui tombait en ma faveur, elle avait toujours le sourire. Elle se sentait en priori en confiance. Bien que le blason d'Emeraude sur mon habit était peut-être bien en cause. Qui ne ferait pas confiance en quelqu'un qui vienne d'Emeraude?


- C'est fort gentil t'à vous d'avoir soigné la toute petite blessure que j'avais à la joue, avait-elle dit. Alors, merci. Et sinon vous savez. Je n'ai pas besoin d'aide pour retourner au village. Je ne fais que visiter le royaume des fées. Mais n'ayant plus ma jument. Je pense plutôt la rechercher ou bien elle me retrouvera aussi comme nous sommes assez liées.

L'écoutant parler, je me dirigeais vers l'endroit ''parfait'' pour notre campement. J'étais étonner par ces propos. Elle parlait du royaume de Fée? Cela me semblait étrange. Moi qui me dirigeais en direction d'Opale, il était presque impossible que nos chemins ce croise. Pourtant, avant de partir d'Emeraude, j'avais bien vérifié quel chemin prendre pour me rendre chez ma soeur. Je ne voulais pas trop prendre mon temps. Je n'avais dit à personne que j'étais partie. Bien sûre, j'étais sûre de me rallonger un peu, mais je ne pouvais pas mettre rendu à Fée. J'étais à présent pencher pour déposer plusieurs branches sur le sol, au même endroit pour y faire un feu pour la nuit. Dos t'à elle, je m'arrêtais un instant et puis dit :

-À Fée vous dites? Nous sommes à Fée? Vraiment?

Je me retournais vers elle avec une telle profondeur. Je ne voulais pas être à Fée. Le fait d'y être me prendrais peut-être une semaine de plus pour me rendre à Opale. La guerre avait commencé déjà et j'étais loin d'où je devais être. Sachant que cela allait commencer, je voulais voir ma soeur une dernière fois avant que j'y laisse ma vie. Peut-être que si j'avais été a cette guerre, je ne serais pas mort ensuite, mais je ne voulais pas me battre en ayant la pansé qu'une personne que j'aime soufre. Voilà le pourquoi j'étais partie. La raison pour laquelle j'étais partie sans le dire a personne, je la cherchais encore... J'osais espéré cependant revenir avant la fin de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Adrianna
Immortel(le)
avatar
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 17/02/2013

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans (G18)
Rôle: Immortelle d'Esprit
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Ven 24 Mai 2013, 08:48

Je voyais Blaise se pencher vers le sol pour y déposer des branches. Il était dos à moi et je soupirais. Puis je faisais léviter des branches pour les déposer au même endroit que les siens. Je me disais alors qu’il me faudrait m’éloigner pour en chercher des pus gros morceaux tout en sachant que je métrisais piètrement la lévitation. La seule solution pour éviter d’utiliser le pouvoir qui me serait inutile, serait de les ramasser soi-même. Alors que je réfléchissais à un moyen, Blaise s’était arrêté pour me demander si j’avais bien dit qu’on était à fée et si nous y étions vraiment. Par reflexe, je me frappais le front. Pourquoi avait-il réagis ainsi ? Et c’est à ce moment là, qu’une idée me vint en tête. Il devait sûrement s’être trompé de chemin alors qu’il se dirigeait sûrement dans un autre pays. Il c’était alors tourner vers moi et je le regardais droit dans les yeux. J’étais vraiment sérieuse dans ce que j’avais dis juste avant et sa réaction me faisait comprendre que lui aussi l’était.

- Oui nous sommes bel et bien au royaume des fées. Ou vous dirigiez-vous à la base ?

Je commençais à partir vers les arbres et je cherchais des gros morceaux de bois qui tiendrait la nuit pour le feu qu’on ferait. Jusqu’à maintenant, je ne m’étais jamais retrouver à l’extérieur avec une personne et encore moins un homme. Alors que je trouvais de quoi, je prenais dans mes bras le plus de bois possible et je revenais vers le campement. Il nous faudrait aussi faire chacun notre tour de garde la nuit même si on était censé être en sécurité dans ce royaume. Je continuais de réfléchir et je me disais alors qu’il nous fallait chercher de la nourriture et pour ça, il nous faudrait se partager les tâches.

- On devrait se partager les tâches. Il nous faut absolument de l’eau comme c’est le plus important pour nous. J’irais à sa recherche. En ce qui concerne la nourriture on pourrait chercher ensemble.

Je lui souriais un peu et je continuais de réfléchir à ce qu’il fallait qu’on fasse. La confiance entre nous ne devrait sûrement pas tarder à régner ou du moins presque. En plus de ça, j’avais pris sans faire exprès les directives et je devais m’excuser.

- Pardon, j’ai pris des directives sans faire exprès. On devrait plutôt en parler un peu plus entre nous.

Ma jument me manquait un peu ainsi que les provisions. Quel idée venant de ma part de l’avoir fait partir. J’étais limite énerver contre moi-même et je pensais un peu à mon fils adoptif qui se trouvait au château. D'ailleurs celui-ci devait sûrement faire des bêtises en ce moment même et je craignais parfois le pire. Il n'avait plus de famille et je l'avais donc pris sous ma charge alors que moi même j'avais un maître avant d'être mage. Je me demandais un peu s’il allait bien et je secouais la tête pour me ressaisir et me dire que pour le moment je me trouvais dans un royaume inconnus pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Mer 26 Juin 2013, 23:23

Malgré moi, j'étais bel et bien à l'endroit où je ne voulais point être. Cette nouvelle fut comme si ma vie n'était qu'un enfer. Qu'avais-je fait pour mériter ca? Pourtant, j'avais toujours fait ce qui m'était juste. Bien que j'avouais que parfois ce n'était peut-être pas les meilleures décisions. Il n'avait qu'à me regarder un peu plus tôt... Bien qu'il fallait s'y attendre et je me contentais chanceux de ne pas m'être rendu à Fal. Pourtant, je ne voulais pas être ici. Le fait d'être ici, me disait que je devrais être encore plus longtemps loin de là où j'aurais dû être. Néanmoins, je ne pouvais pas abandonner maintenant et revenir au chanteau comme ça. Il fallait que je me rende chez ma soeur et voir si elle allait bien. C'était ma seul motivation et ça me convenait. Poussant un petit soupir pour me ressaisir quelque peu et me leva.

-Je me rendais à Opale, lui dis-je. Selon mes calcule, j'y serais arrivé d'ici demain en après-midi, mais il faut croire malheureusement, que ça ce passera autrement pour moi. Ne vous en inquiétez pas pour autant. Je commence à avoir l'habitude.

Je lui souriais, ayant l'air rassurent. Que je passe quelques jours de plus, n'était pas la fin du monde. Si? Sans trop me poser de question et essayent de ne pas me démoraliser davantage, je suivais Adrianna vers la forêt. Elle s'était mise à ramasser du bois et avec évidence pour le feu de ce soir. Sur ce, j'imitais ses gestes en prenant de grosses bûches aussi. Après un moment, je me retournais vers Adrianna, les bras chargés de bois. Allant vers elle, je lui proposais d'en prendre quelques-unes. Je ne voulais pas être désobligeant, mais tout simplement gentil avec elle. Parfois, j'avais l'impression qu'elle n'était pas encore tout à fait à l'aise en ma présence. Je n'en étais pas habitué et devait admettre que ça me rendait légèrement mal à l'aise. Sur ce, je me dirigeais vers notre campement pour y déposer ce que nous avions amassés. Puis, je l'écoutais parler sur les choses à faire. C'était une bonne idée. Se diviser pour faire les tâches, nous aiderait surement à ramasser davantage en peu de temps. Bien qu'avoir été tout seul dans cette situation, j'aurais surement négligé certain ou même plusieurs de ces points. Bien qu'il y en ai que deux choses dans sa liste, j'aurais pu ne rien faire. Vive la simplicité ou plus tôt la paresse dans mon cas.

- Pardon, j'ai pris des directives sans faire exprès, avait-elle dit quelque peu craintive. On devrait plutôt en parler un peu plus entre nous.

-Ne vous en inquiétez pas, dis-je. C'est même une très bonne idée. Je ne pue pas dire que j'aurais fait mieux. Pendant que vous cherchez un peu d'eau, j'essayerai de vous trouver quelque chose de confortable pour la nuit. Je sais que le sol peut-être inconfortable et froid parfois.

Moi qui étais fort bien habitué à dormir n'importe où, je ne pensais pas qu'elle y serait aussi confortable que moi. Je me rappelais encore combien un lit pouvait être confortable quand j'étais plus jeune. Souvent je dû dormir au sol, à cause de mon problème d'orientation. Bien que je dois avouer que cela faisait longtemps que je n'avais pas dormir dehors. C'était en quelque sorte très agréable ce voyage pour ce point. J'adorais dormir dehors. Si calme et rafraîchissant à la fois. Sur ce, j'avais chercher pour la jeune dame, un moyen qu'elle soit confortable pour la nuit. Dans la forêt, j'avais vu de gros champignons, qui selon-moi, auraient pu très bien faire l'affaire.

-Pour la nourriture, dis-je tout en sortant de mes pensées du lit parfait. Je propose d'essayer de trouver de fruit ou des plantes. Nous ne restons malheureusement pas assez longtemps pour attraper quelque chose de plus consistant. À moins de pêcher.

Le problème de la pêche, était que nous avions encore beaucoup de choses à faire et qu'attendre qu'un poisson morde à l'hameçon pouvait être long. Nous avions eu une rude journée et se coucher tard n'était peut-être pas une bonne idée. De plus, la nuit nous permettait d'être froide. Heureusement, il n'y avait pas de signe de pluie. Nous étions chanceux dans notre malchance, en quelques sortes...

Je me penchais à nouveau vers le sol pour cette fois-ci, pour faire un trou dans la terre. De cette manière, nous n'aurions pas à s'inquiéter pour le feu. On pouvait sur ce, se permettre de dormir sans avoir peu de mettre le feu à la forêt durent notre sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Adrianna
Immortel(le)
avatar
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 17/02/2013

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans (G18)
Rôle: Immortelle d'Esprit
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Dim 07 Juil 2013, 18:18

Il avait l’air d’avoir reçus un choc lorsque je lui avais dit le lieu ou l’on se trouvait. J’avais alors constaté que cela devait être une personne assez rêveur et qui ne devait sûrement pas faire attention aux alentours. Surtout pour ce trompé de chemin ainsi. Ma fois, je l’aiderais au lieu de visiter le royaume des fées. Après tout je pouvais y revenir autant que je le souhaitais. C’est au moment où il s’était levé qu’il me disait ou il se rendait. Opale ? Alors je l’aiderais à y aller, je voulais aussi visiter ce pays, mais nullement seule, car selon ce que j’avais entendus, les femmes n’étaient pas totalement libres et je n’aimais pas tellement ça. Cependant cela ne me regardait pas après tout. Je n’avais donc rien dis sur le sujet et il me disait qu’à la base, il aurait du arrivé demain. Le pauvre, il n’y serait jamais arrivé, je le trouvais un eu chanceux de m’avoir rencontré et de lui avoir dit le lieu. Même s’il souhaitait m’emmener au prochain village, ce serait plutôt moi qui devrais l’aider et le suivre. En fait, je voulais surtout qu’il arrive au bon endroit et à deux cela serait plus simple aussi. Il me disait de ne pas m’inquiétait, mais c’était largement trop tard.

Ma fois, il faisait comme moi lorsque j’avais bougé et il avait lui aussi ramassé du bois, de plus il s’était approcher de moi et j’avais accepté avec plaisir qu’il prenne du bois avec lui, car je devais bien avouer que je n’avais pas encore récupérer toute mes forces. Surtout que ce n’était qu’un détail et que je n’aimais pas trop me plaindre pour de si petites choses à moins que cela soit sérieux. Avec mon mal à l’aise, je pouvais alors ressentir qu’à cause de moi lui aussi le devenait et c’est alors qu’un léger mal de tête me parvint. Pourquoi je maitrisais le sondage des gens. Sans ça, je n’aurais même pas besoin de le ressentir d’un coup et surtout si c’est assez fort.

De plus je m’étais alors rendus compte que je lui avais parlé de façon craintive sans le vouloir et celui-ci me disait de ne pas m’en inquiéter et que c’était même une très bonne idée. Je souriais au moment ou il disait qu’il n’aurait pas su faire mieux. Et mon sourire s’élargissait encore plus quand il se proposa de me trouver de quoi pour dormir confortablement à cause du sol. Cependant dormir à même le sol ne me gênait pas du tout, mais je n’allais pas le lui dire. Ou si. Enfin je ne savais pas vraiment. Alors que je m’étais éloigné et que j’avais disparus de son champ de vision, je pouvais trouver un endroit avec de l’eau, j’avais bien sûr pris nos gourdes pour y mettre de l’eau, ce dont je fis d’ailleurs.

Je réfléchissais à certaine choses à mon retour et je revenais au campement, celui-ci me disait qu’on devrait chercher des fruits ou des plantes car nous n’aurions sûrement pas le temps d’attraper un animal. Je le regardais et je haussais un sourcil. Non loin du point d’eau j’avais vu une biche et si j’utilisais ma glace à faible dose en créant un arc et une flèche cela pourrait faire l’affaire. Je l’avais vu faire le trou pour le feu.


- Vous savez quoi. Je vais vous accompagner jusqu’à Opale. Je connais la route même si je ne m’y suis jamais rendus jusqu’à maintenant. Je pourrais vous êtres utiles et puis dans tout les cas, je pourrais revenir ici quand l’envie me prendra à nouveau.

Je souriais car je tentais de le mettre à l’aise, après tout j’avais réussis à me faire confiance et à lui aussi. Il n’était pas mauvais du tout et cela se voyait. Bien sûr je ne l’avais pas sondé, déjà rien que la tenue, prouvait qu’il était bon et puis rien qu’à voir son caractère je n’avais rien à craindre. Tout venait de moi tout simplement.  J’étais un peu nulle sur le coup, mais bon, ne jamais côtoyer d’homme ce n’est pas évident.

- Et puis vous savez, je suis désolé, si je vous ai mis mal à l’aise à cause de moi. Je l’ai ressentie sans le vouloir par contre.

Oui je m’excusais et je trouvais ça tout à fait normal voyons.

- En tout cas merci pour faire en sorte que le sol soit plus confortable pour moi. Même si je dois bien avouer que je suis plutôt habituer à dormir à la belle étoile que dans un lit. J’aime voyager.

Bon, j’en venais au sujet du repas qui allait être assez délicat, je ne m’y connaissais pas trop en plante, mais plus en fruits. Mais j’allais tout de même proposer mon idée.

- J’y pense, je peux très bien chasser la biche non loin de l’eau. Je peux créer un arc et une flèche en glace. Tant que c’est petit et pas gros, cela m’épuise que légèrement. Êtes-vous prêt à me laisser cette tâche et à m’y autorisé ? Même si je dois avouer que j’ai peut-être un peu perdu l’habitude d’utiliser un arc. Je réapprends petit à petit. Mais si moi je vous fais confiance, il vous faudra en faire de même. Pardon, je parle trop. A vrai dire, je crois bien que cela faisait assez longtemps que je n’avais pas parlé avec un homme. C’est aussi pour ça que j’étais un peu mal à l’aise.

Je me grattais la tête en étant gêné et j’avais un peu de couleur aux joues comme je rougissais sans faire exprès. Quel âge avait-il d’ailleurs ? Je devrais lui demander.

- Oh… Sans être trop indiscrète, quel âge avez-vous ? Moi j’ai vingt et un an.

Trop direct. Que je suis nulle, vraiment nulle.

[HRP : Je ne sais plus à quel moment ou cela se passait, mais le plus simple serait après l’attribution qui avait eu lieu en décembre lorsque je n’étais pas encore la. Dans tout les cas on peut toujours en parler via mp x)]

[Je tiens à dire que c'est toujours d'actualité. Blaise ne peut juste pas trop se connecter.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parandar
◊ PNJ
◊ PNJ
avatar
Nombre de messages : 1911
Rôle : Représentation physique du STAFF
Date d'inscription : 01/10/2012

Plus sur le personnage
Âge: Naissance du monde
Rôle: Dieu Suprême
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Mer 11 Sep 2013, 18:36

Bonjour! Ce sujet est-il toujours d'actualité? Prière de répondre avant le 25 septembre s'il vous plaît sans quoi il sera déplacé dans les postes archivés. Merci! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Jeu 10 Oct 2013, 22:34

Elle avait haussé le sourcil quand j'avais parlé de la nourriture. Pourtant, c'était évident que nous n'avions pas vraiment le temps de chasser. Nous n'avions plus d'arc que j'aurai pu utiliser et le temps de trouver un gibier pouvait être long. Pour attraper les petits animaux, il nous fallait un collet, ce qui n'était pas vraiment un problème, mais on aurait qu'attrapé quelque chose le lendemain. Peut-être qu'elle avait une meilleure solution ou bien une meilleure technique pour arriver à quelque chose. Après tout, je ne la connaissais pas.

- Vous savez quoi. Je vais vous accompagner jusqu'à Opale. Je connais la route même si je ne m'y suis jamais rendu jusqu'à maintenant. Je pourrais vous être utile et puis dans tous les cas, je pourrais revenir ici quand l'envie me prendra à nouveau.

Elle voulait m'accompagner. Pourtant, je ne pouvais pas dire que c'était une mauvaise idée. Il fallait parfois avouer nos défauts et l'évidence que j'allais surement me perdre encore plus, en était un gros. Je ne devrais pas prendre le risque de prendre plus de temps pour m'y rendre. J'acceptais donc son offre. Cela pourrait être amusant. Je devais cependant arrêter à un village pour acheter ce qui nous faudrait pour le reste de la route. Vu que mon cheval était peut-être déjà en route vers Émeraude, il fallait que je prenne quelque chose pour me faciliter la tâche, à pied. Je ne voulais pas qu'on ce complique la tâche à toujours chercher de la nourriture, à chaque repas.

- Et puis vous savez, avait-elle continué. Je suis désolée, si je vous ai mis mal à l'aise à cause de moi. Je l'ai ressentie sans le vouloir par contre. En tout cas merci pour faire en sorte que le sol soit plus confortable pour moi. Même si je dois bien avouer que je suis plutôt habituée à dormir à la belle étoile que dans un lit. J'aime voyager.

-Sur ce point, on va bien s'entendre, dis-je. J'aime voyager aussi et comme vous pouvez le constater, je me perds assez souvent (Je lui souris). Donc, dans ce cas, ça ne vous dérange pas trop si je ne vais rien chercher pour dormir? Je dois avouer que je ne sais pas tout à fait quoi prendre pour que ce soit confortable. J'avais pensé à prendre un gros champignon, la texture me semblait assez confortable.

Plus je regardais ces champignons, plus j'avais l'image d'Adrianna qui glisse en dormant... Bien que ça soit un évènement cocasse, je n'aurais pas cru qu'elle aurait apprécié passer la nuit à se remonter sur un champignon. Bien que, le champignon pourrait peut-être être bon sur le feu. Je me demandais bien s'ils étaient comestibles ceux là. Bien que Lyllianna était superbe pour donner les cours, je n'étais pas vraiment fort pour les retenir. Elle m'avait peut-être déjà parlée des champignons de Fée, mais je ne me rappelais pas de ce qu'elle m'avait dit. Peut-être qu'Adrianna, elle, était au courant. Je la regardai donc, mais avant que je puisse lui poser la question, elle avait reprit la parole:

- J'y pense, je peux très bien chasser la biche non loin de l'eau. Je peux créer un arc et une flèche en glace. Tant que c'est petit et pas gros, cela m'épuise que légèrement. Êtes-vous prêt à me laisser cette tâche et à m'y autoriser? Même si je dois avouer que j'ai peut-être un peu perdu l'habitude d'utiliser un arc. Je réapprends petit à petit. Mais si moi je vous fais confiance, il vous faudra en faire de même. Pardon, je parle trop. À vrai dire, je crois bien que cela faisait assez longtemps que je n'avais pas parlé avec un homme. C'est aussi pour ça que j'étais un peu mal à l'aise.

-Ça explique certaine chose en effet. Moi, je passe mon temps avec les femmes, donc... Dis-je non chaland. Enfin bref, si vous voulez chasser, allez-y. Ça ne peut qu'être bénéfique si vous attrapez quelque chose.

Je lui avais souri. Bien que je pensais que c'était inutile, nous avions quand même avancé dans le campement. Elle pouvait aller chasser et pendant ce temps, j'allais partir le feu. Comme ça, tout serait près pour lorsqu'elle allait revenir.

-Ho et si vous avez besoin d'aide, ne vous gênez pas. Je suis quand même assez agile avec les arcs.

Avec Lyllianna, on en avait beaucoup fait. Bien que Lyllianna avait beaucoup plus de facilité avec les épées, elle fut très bonne enseignante. Depuis, je n'avais cessé de me servir de l'arc, comme première arme et l'épée pour les combats un peu plus près. Bien que je n'étais pas aussi bon, je pouvais me débrouiller.

- Oh... Sans être trop indiscrète, quel âge avez-vous ? Moi j'ai vingt et un an.

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me pose la question et encore moins, qu'elle fut plus vielle que moi. Cela dit, nous n'avions que deux ans de différence, ce qui n'avait pas vraiment d'importance.

-Je suis âgée de dix-neuf ans. Maintenant, dis-je après une petite pause, à moi de vous poser une question. Pourquoi à Fée et pas un autre endroit?

Ma curiosité me faisait défaut, mais je ne pouvais m'empêcher d'en savoir plus.



(HRP: Désoler pour l'attente, tu ne sais pas a quel point je m'en veut Sad. Si jamais il y a quelque chose n'hésite pas, parce que même moi j'ai l'impression de ne pas de donner beaucoup. Encore désoler...)
Revenir en haut Aller en bas
Adrianna
Immortel(le)
avatar
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 17/02/2013

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans (G18)
Rôle: Immortelle d'Esprit
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Mer 20 Nov 2013, 16:54

Celui-ci me disait qu’on allait s’entendre sur certaines choses. Déjà on avait un point commun. On aimait tout les deux voyagés, mais par contre lui, il se perdait souvent alors, que moi jamais ou bien très rarement. Au moins, il le savait qu’il n’avait pas le sens de l’orientation comme il l’avouait lui même. Je trouvais ça bien de reconnaitre nos défauts, faiblesses et points fort aussi. Cela nous aidait à mieux se comprendre, à s’améliorer, mais aussi à ne faire qu’un avec nous même. En tout cas il me demandait si ça ne me dérangeait pas qu’il ne cherche rien pour dormir. Je faisais un signe de tête pour dire que cela ne me dérangeait pas du tout. Quand il m’avait parlé des champignons, j’avais eu un petit sourire moqueur sur le coup, mais je me ressaisissais très vite pour ne pas le blesser.

Alors comme ça il passait son temps avec des femmes ? Bah, ce n’était pas trop grave et c’était encore moins important pour ma part. Après tout, je ne le connaissais pas vraiment et je n’avais pas à le juger quoi qu’il arrive. Oh moins c’était plus simple pour parler, comme il tentait de me mettre en confiance tout de même et me disait que je pouvais aller chasser si c’était ce dont, je voulais vraiment. Bien sûr que je voulais chasser voyons. Et je comptais bien attraper quelque chose. Il m’avait aussi proposé son aide et je ne comptais pas en avoir besoin. Le jeune homme avait donc deux ans de moins. Oh moins il n’y avait pas beaucoup de différence entre nous. Je souriais toujours même après qu’il m’est posé la question.


- Je ne pense pas avoir besoin d’aide. J’ai une très bonne vue comme je suis un elfe. Et je suis à Fée, car c’est le seul endroit que je n’ai pas encore visité. Bon, il y a aussi les territoires sous l’empire depuis un moment que je n’ai pas pu visiter. Sur ceux je vais aller chasser.

Je m’éloignais donc du campement et je pouvais apercevoir une biche. Je m’en approchais doucement et j’utilisais ma magie pour créer un arc et une flèche. Il ne fallait surtout pas que je la rate ou sinon je n’aurais pas l’occasion d’employer ma magie une seconde fois. Je me concentrais donc et je tirais une fois sûre. J’avais visé au niveau du cœur et la biche tombait. Je m’en approchais alors et je vérifiais qu’elle soit morte. C’était le cas, je la tirais donc jusqu’au campement. Par la suite on lui retirait sa fourrure et on la coupait en morceau pour la faire cuire au feu. C’était un peu silencieux. Après avoir mangé, on partait se coucher comme nous étions fatigués.

Jusqu’au lendemain matin, je me réveillais et je réveillais aussi Blaise. Il fallait qu’on prenne la route maintenant et que je l’accompagne jusqu’à Opale. Surtout qu’on aurait beaucoup de marche à pied.


- Debout, on doit partir maintenant, car nous avons beaucoup de route à faire jusqu’à Opale.

Ce fut alors, sur ses paroles qu’il se réveilla et on avait tout ranger avec le peu de chose qu’on avait sur nous. On avait pris la nourriture d’hier soir et on prenait la route.

[HRP : Tu peux clore comme prévus Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Mar 07 Jan 2014, 16:27


-Debout. On doit partir maintenant, car nous avons beaucoup de route à faire jusqu'à Opale.


Ce n'était pas une voix que j'avais l'habitude d'entendre à mon réveille. Ouvrant les yeux, je m'aperçus que ce n'était pas le visage que je m'attendais de voir. Donc, tout ce qui s'était passé à présent était réel. Ces derniers jours, j'avais de la difficulté à savoir ce qui était un rêve et ce qui ne l'était pas. Soit les rêves étaient assez réaliste, soit je ne rêvais pas du tout. Ce qui rendait mes réveille pas facile... Je m'assis donc un instant, le temps de me réveiller et puis aida Adrianna à ramasser le plus possible pour la route que nous avions à faire. Après quelques heures de marche, nous fûmes arrivés à un petit village, où nous primes quelques petites choses pour la route, en échange de petits servis. Peu de temps après, en après-midi nous partîmes, assez de choses en mains pour se rendre à Opale. Durant la route, je pue en savoir un peu plus sur Adrianna. Elle disait aimer voyager, c'était une habitude qu'elle avait avec son maître. Depuis, elle adorait voir de nouveau endroit, un point que nous avions en commun. Qui sait, peut-être un jour nous ferrions un autre voyage ensemble. Elle m'avait aussi dit, qu'elle ne voulait pas rentrer à la tour. Je n'avais pas osé lui demander le pourquoi. Par la suite, ce fut à mon tour de lui parler un peu de moi. À l'évidence, je lui contai pourquoi je voulais me rendre à Opale. Que j'avais été élevé par ma soeur, puisque mes parents étaient morts lorsque j'étais poupon. Qu'il y a quelques années, j'avais entendu dire que ma soeur était malade, et depuis ce temps, je n'avais pas cessé de m'inquiéter à ce sujet. Je voulais m'assurer que tout allait bien pour elle. Sans hésitation, je répondis à chacune de ses questions, bien qu'elles ne fusent pas nombreuses.

Au bout de deux ou trois jours, nous fûmes arrivés à destination. Nous étions en soirée. Par la fenêtre, nous pouvions voir la famille de soeur manger à la table. Ça m'avait pris un bon moment avant de me décider à aller cogner à la porte. Et si elle ne me reconnaissait pas? Il fallait dire que la dernière fois qu'elle m'avait vu, j'avais huit ans. Une chose était certaine, je n'aurais pas toléré faire demi tour après avoir fait tout ce chemin. Sur ce, j'allais cogner à la porte, suivi d'Adrianna. À travers la porte, nous avions pu entendre un homme mécontent que nous l'interrompions durant le souper. C'est-à-lors qu'une femme s'empressa d'ouvrir la porte. Sur le coup, elle nous regarda de façons à ce que l'on réponde pourquoi nous étions là.


-Viola?, dis-je.

-Oui?


Je n'avais pas osé dire autre chose. En faite, je ne savais pas quoi dire. Je pris donc une petite pause pour trouver les mots, mais avant que je ne puisse les trouver, Viola avait posé les yeux sur mon collier. Un collier qu'elle m'avait offert avant que je ne parte de chez elle. Depuis ce jour, je ne l'avais jamais enlevé. Elle releva les yeux vers moi, ceux-ci rempilent d'eau, elle se jeta sur moi.

-Oh! Blaise! Tu es revenu! J'ai eu si peur! Entre.

Tout sourire et essuyant ses larmes du revers de sa manche, elle nous fit entrer. Tout de suite en rentrant, elle expliqua avec ravissement, à ce qui lui servait de mari, qui j'étais. Lui m'ayant vu plus jeune, ne fut pas très ravis de me revoir dans sa demeure. Il n'aimait pas vraiment les chevaliers d'Émeraude, principalement, parce que nous étions gouvernés par une femme. Heureusement pour nous, il n'en fit aucun commentaire et ce contenta tout simplement de manger son repas. Avec la gentillesse de ma soeur, elle nous servit à manger et nous donna logis. On pouvait facilement voir qu'elle était toujours malade et avait de la misère à faire ce que lui demandait son mari, mais sans réprimander, elle le fessait toujours. Avec gentillesse, Adrianna l'aida le temps qu'elle était resté dans leur foyer. Après un ou deux jours, elle partie et retourna à Émeraude.Moi, j'étais resté quelques jours de plus. Je voulais aider ma soeur le plus que je pouvais. Malheureusement, son mari était intervenu. Il n'était pas d'accord avec le fait que j'aide ma soeur. Pour lui, c'est comme si Viola était paresseuse et lâche de ne rien faire. Que c'était le rôle des femmes de faire le ménage ou bien le souper et que j'étais moi-même une honte de faire ces choses. Je ne pu supporter une telle injustice. Ne voyait-il pas que ma soeur souffrait et qu'elle ne pouvait pas faire ces choses dans cet état. Qui elle était pour lui? Une bonne et rien d'autre? Je ne pu le supporter. Sur ce, je lui avais envoyé un poing en plein visage. Bien que j'avais manqué à l'un des règlements d'Émeraude, je ne pouvais pas tolérer que ma soeur subisse ce sort. Je croyais que de cette manière, il comprendrait peut-être la douleur qu'elle subissait. Elle était malade et avait besoin que l'on s'occupe d'elle. "Vas t'en", avait-elle dit de toutes ses forces. Cela m'avait déchirer le coeur. Elle ne voulait plus de moi a présent. Je ne comprenais pas le sens de ses pensées. Elle préférait donc être aussi maltraité? Pourtant, je ne pu rien faire de plus et parti malgré moi.



(Long, je sais. Désoler Incertain)


Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Adrianna
Immortel(le)
avatar
Nombre de messages : 280
Date d'inscription : 17/02/2013

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans (G18)
Rôle: Immortelle d'Esprit
MessageSujet: Re: [Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise] Mer 08 Jan 2014, 05:27

RP TERMINER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Terminé]Une mage sauvé par un chevalier perdu ? [PV Blaise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Onzième génération-