___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une maladie incurable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Kirlia

avatar
Nombre de messages : 528
Rôle : Chevalière d'émeraude ailée/Mère de Nathan
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex chevalière d'émeraude
MessageSujet: Une maladie incurable? Lun 21 Nov 2011, 21:09

Depuis un bon moment, voir même plusieurs semaines, Kirlia n'avait pas mise un pied dehors. La raison était qu'elle ne se sentait pas bien, ces forces l'abandonnait rapidement pendant les entraînements et les patrouilles, la faim ne venait jamais la tenaillé ce qui faisait donc qu'elle ne mangeant que très peu voir même ne mange rien pour la journée. Ayant toujours été plutôt svelte la différence ne s'est pas remarquée immédiatement mais cela se voyait dans son simple regard ou dans les gestes lents qui l'animait maintenant.

Seule dans sa chambre elle ne comprenait pas, pourquoi tout ces évènements si malheureux s’enchaînaient-ils tous un à la suite de l'autre ? Pourquoi devait-elle subir cet misère de voir tombé un à un tous ceux qu'elle aime? Bientôt elle aurait quarante ans, pour une fée ce n'est pas grand chose, mais pour elle, chevalière d'émeraude ayant si souvent côtoyé la mort, elle était vieille. Ces deux fils, mort l'un à 11 ans qu'avait-il eu le temps de comprendre de la vie? Il n'a même pas pu connaître ce qu'est l'amour et elle n'avait pas pu lui faire découvrir le monde comme elle aurait souhaité. L'autre mort à 17 ans tout juste en apprentissage, pour elle, ils resteront à jamais dans son coeur et sa mémoire. Mais elle commençait à se faire vieille et les histoires de guerre ne l'intéressait guère plus. Mais, elle ne voulait pas abandonné, elle voulait donner une terre aux êtres humains, une terre où la paix régnerait et où il ferrait bon vivre.

Kirlia toussa un bon coup avant de retourner s'allonger dans son lit, elle s'étendit et porta son faible regard sur le double berceau qui avait servi à border ces deux petits jumeaux pendant nombres d'années. Elle ferma les yeux et s'imagina, puis se mit à fredonner un air triste. Des larmes coula sur ces joues maigre et pâle, que faire quand la vie n'avait plus rien à nous offrir? De toutes façons quand elle mourrai, elle renaîtrai en tant que maître-magicien. Une fonction qu'elle ne tenait pas à assurer, de toute façon pour l'instant elle ne souhaitait pas mourir, tant qu'elle n'aura pas atteint son objectif de rendre le futur heureux.Cette pensée lui donna une lueur d'espoir qui lui permit une courte promenade vers les bains, mais en chemin elle fût prise de vertige et décida d'abandonner l'essai. Quel était donc cette maladie étrange qui la clouait au lit? Personne ne sût le dire. Tout ce qu'elle entendait jour et nuit c'était pauvre elle, elle a tout perdu! Oui c'était vrai, elle n'avait plus rien ni personne. Elle avait tout raté en tant que femme, en tant qu'épouse et en tant que mère... Refermant la porte derrière elle, elle se regarda dans le miroir sur pied que contenait sa chambre. Certes elle ne ressemblait plus à ce qu'elle ressemblait il y a quelques années, mais on pouvait toujours apercevoir cette lueur dans ces yeux, une lueur d'espoir et de bonté. Finalement elle se coucha et s'endormit sur un cauchemar qui ne laissa pas sa nuit des plus calmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Une maladie incurable? Dim 04 Déc 2011, 23:32

Une fois la tête ensevelie par les ténèbres, il est très difficile de voir la lumière. Peut-être qu'à nous deux, nous pourrons retrouver la lumière ?

Depuis combien de temps n'avait-elle pas pris quelques minutes pour discuter avec ses chers frères et soeurs d'armes ? Ils étaient supposés être une famille mais elle ne s'était jamais sentie aussi seule de toute sa vie... Elle n'avait plus le temps pour rien... Plus le temps pour jouer avec ses enfants, plus le temps de prendre une marche dans le village, plus le temps d'aider les villageois dans leurs corvées, plus temps pour une simple conversation, plus le temps de respirer, plus le temps de vivre tout simplement. Être ce qu'elle était présentement n'était pas une vie. La rousse ne faisait plus que des papiers et des stratégies toutes vouées à l'échec pour la guerre imminente. Elle n'était plus qu'une ombre d'elle-même cherchant simplement à garder la tête hors de l'eau. Car oui elle était en train de se noyer... La seule bouée de sauvetage qu'elle avait était désormais Mathias. Elle ne pouvait plus compter sur Hayden, ils étaient encore un couple juste pas principe. Son "Mari" ne voyait même pas comment elle était en train de sombrer dans un profond gouffre de ténèbres. Pour ce qui est de sa merveilleuse fille, cette espoir qui la retient dans ce monde, elle était occupée à la tour des mages et elles se voyaient maintenant que très peu.

Aujourd'hui, Lyra avait décidé de tous mettre de côté en apprenant que Kirlia se sentait mal depuis plusieurs jours voir même semaines. Dégoûtée par son manque de présence envers cette dernière au courant des derniers temps, la rousse avait décidé de voir ce qu'elle pouvait faire pour elle. Sa soeur d'arme avait subie des épreuves injustes et surtout des épreuves qui marquent pour les restants d'une vie. Elle avait perdu ces deux enfants et ça s'était déjà le plus grand crime à faire à une mère. Malheureusement, tout comme Lyra, Kirlia n'avait pas eu de chance dans les histoires d'amour. Lyra et elle avait beaucoup plus en commun qu'elles le croyaient. La vie n'avait pas été toujours généreuse pour ces deux jeunes femmes qui faisaient maintenant tout pour ne pas se noyer dans les ténèbres en solitaire.

** Kirlia ? Tu es debout ? J'aimerai qu'on passe un moment ensemble. **

Lyra attendait debout devant la porte de la chambre de cette grande chevalière qu'elle daigne lui répondre. La chef des chevaliers savait qu'elle était là puisque son aura l'avait amenée jusqu'à sa chambre. La culpabilité se sentait à travers de Lyra. Cette dernière s'en voulait terriblement. Elle avait été si occupée par ses problèmes qu'elle n'avait même pas vu le gouffre qui se créait au pied de sa chère soeur. Ces derniers temps, elle avait l'impression de ne plus être là pour personne et ça la blessait réellement. Elle n'était ni une bonne mère, ni une bonne reine et encore moins une bonne chef. La rousse commençait réellement à remettre son rôle en question... Et si elle n'était plus la bonne personne pour diriger les chevaliers d'Émeraude ? Qui oserait lui dire ? La rousse soupira faiblement. Puis, elle entendit quelqu'un bouger dans la chambre devant laquelle elle se tenait. Secouant la tête, elle se maudit d'avoir encore pensé à ses problèmes alors que sa soeur d'arme avait besoin d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Dorianne
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 05/08/2009

Plus sur le personnage
Âge: 72-78 ans [G18]
Rôle: [PNJ] Chevalière et Doyenne de l'Ordre d'Emeraude - Ex régente d'Argent
MessageSujet: Re: Une maladie incurable? Lun 05 Déc 2011, 10:10

[Hrp : Je peux ? :3]

Depuis quelques temps, tout semblait aller pour le mieux dans la vie de Dorianne ; elle avait un mari aimant, trois enfants merveilleux, sa vie de chevalière lui convenait, malgré les horreurs auxquelles elle devait faire face tous les jours.
Mais étrangement, elle n’arrivait pas à en être pleinement heureuse, elle avait comme la désagréable impression que tout allait bientôt exploser pour elle.
Comme lors du tremblement de Terre qui avait eu lieu quelques mois auparavant et l’invasion d’Irianeth.
Et puis sentir la souffrance de nombre de ses frères et sœurs d’arme faisait aussi en sorte qu’elle était de temps à autre d’humeur maussade, chose que Tempête semblait ne pas trop comprendre.

La chevalier sonda, par habitude, notamment pour localiser ses deux premiers enfants qui multipliaient les bêtises (surtout son fils) quand elle sentit une immense tristesse provenant d’une chambre non loin. Et de connaitre l’identité de celle qui souffrait ainsi provoqua un pincement au cœur bien plus grand que pour n’importe quelle autre personne. C’était Kirlia, cette femme merveilleuse qui avait été son maître pendant 7 ans et lui avait appris à voir le monde d’une manière différente, à prendre confiance en elle et à vivre pleinement sa vie. Dorianne devait beaucoup à la fée.
C’est pourquoi elle décida d’aller la voir, pour lui parler, et peut-être l’aider à partager et atténuer sa douleur.

La jeune femme se leva donc doucement de son lit, en effet elle avait un précieux chargement dans ses bras, sa dernière fille, Oralie, qui avait un peu plus d’un an dormait sa tête lourde aux boucles précieuses reposant sur l’épaule de sa mère.
Avant de tenir son fils dans ses bras pour la première fois, Dorianne ne s’imaginait pas du tout maman, mais c’est une sorte de rôle qui semble venir au premier contact, au premier regard, au premier sourire.
Elle déposa doucement l’enfant dans le creux de son berceau et chercha son mari du regard, il n’était pas là, sans doute occupé ailleurs à des affaires politiques, bien qu’il n’eut plus de Royaume à proprement dit, Tempête était très attentif à toutes les affaires concernant Argent, même si cela l’éloignait parfois de sa famille.
Comme sa fille semblait dormir profondément, Dorianne sortit finalement de sa chambre, la laissant seule, mais fixant sur elle une partie de ses capacités psychiques, si l’enfant se réveillait, elle le saurait aussitôt, mais pour le moment elle ne sentait que les douces couleurs des rêves du nourrisson.

Dorianne repéra de loin une autre personne qui semblait se préoccuper autant qu’elle de la santé de Kirlia. Lyra.
La jeune femme s’entendait bien avec sa Chef, après tout, elles avaient un lien de famille, via Hayden et s’accordaient sur plusieurs sujets. Leur présence simultanée ici le prouvait bien.
Elles se serrèrent la main comme le faisaient traditionnellement depuis toujours les Chevaliers, et se doutant bien que Lyra avait déjà essayé, Dorianne tenta à son tour d’entrer en contact avec la Fée. A plusieurs, les chances de réussite grandissent.
Pourtant, elle eut du mal à trouver quoi dire, elle était plus habituée actuellement à consoler ses petits après un bobo que les grands blessés jusqu’au plus profond de leur âme.
Alors elle n’eut qu’un mot, sur une intonation suppliante, un nom qu’elle donnait autrefois, il y a déjà 11 ans, à Kirlia, un petit surnom affectif qu’elle avait gardé à l’encontre de la femme.


*Maître….*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Kirlia

avatar
Nombre de messages : 528
Rôle : Chevalière d'émeraude ailée/Mère de Nathan
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex chevalière d'émeraude
MessageSujet: Re: Une maladie incurable? Lun 05 Déc 2011, 19:14

Finalement, Kirlia se réveilla criant le nom de son fils le plus récemment perdu. Tout était de sa faute, toujours, elle n’avait jamais été capable de protéger ceux qu’elle aimait. Elle perdait tout, tout ce qu’elle avait et son plus grand remord restait Nathan qu’elle n’avait pas su protéger comme une mère aurait dû faire. Elle se leva péniblement et alla s’asperger le visage d’eau froide grâce à la bassine posée sur son meuble principal,probablement qu'une servant l'avait déposé avant de continuer ces autres nombreuses tâches dans le château. Puis, elle se dirigea vers la fenêtre d’où elle observa les quelques personnes s’afférant avant le lever du soleil dont on voyait déjà le nez se pointer loin dans les champs. Elle décida de fermer ces rideaux, le soleil ne lui plaisait guère en ce moment, il lui donnait mal à la tête et faisait souffrir ces pauvres yeux s'étant habitués à la noirceur de la pièce. Comme presque tous les matins, elle se regarda dans la glace, elle ne vit rien d’autre qu’une femme meurtrit par la guerre et les fardeaux, à la peau blanche comme l’ébène, au visage marqué par la fatigue du temps et à la peine plus immense qu’elle ne devrait porter sur ces fragiles épaules.

Assise sur son lit, elle ne voyait plus le temps passer, tout ce qu’elle voyait c’était la guerre, les morts, la tristesse mais jamais la colère. Jamais dans aucun moment elle n’avait laissé la colère l’envahir et maintenant elle regrettait le passé, plus que jamais elle voulait retourner dans le passé et tout changé à partir du moment de sa rencontre avec son défunt amant qui a tout fait pour elle. Perdue dans ces pensées sombres, elle entendit la voix de Lyra, elle se releva. Elle ne voulait pas que ces compagnons sans fasse pour elle, ils avaient beaucoup d’autres choses à pensées surtout Lyra. Pourquoi sans faire pour elle? De toutes façons, personne ne pouvait plus rien pour elle, tout était perdu. Et puis, une autre personne se joignit devant sa porte à Lyra, Dorianne, peut-être bien la seule personne qu’elle n’avait pas perdu. Elle se souvenait du temps où elle était son maître, c’était merveilleux tout comme quand elle avait été professeure tout avait été merveilleux durant ce temps. Mais, malheureusement tout ceci ne reviendrait jamais le tremblement avait emporté le peu d’espoir qui restait en elle. Elle se leva lentement peu pressé d’aller ouvrir la porte, elle avait peur, peur car elle ne savait pas pourquoi tout cela l’accaparait maintenant et elle ne voulait pas fondre encore une fois en larmes devant ce sœurs. Puisque qu’à la mort de tous les êtres qui lui était chers, elle avait pleuré. Elle alla ouvrir la porte, simplement elle dit :


-Je t’ai déjà dit de ne plus m’appeler maître…

Elle eût alors un petit sourire fatigué mais il était bien là, depuis le temps qu’il ne s’était pas posé sur ces lèvres mince et fragile. Puis elle regarde tour à tour les deux femmes avant de baisser les yeux vers le sol, elle avait peur de leurs réactions quand à son état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Une maladie incurable? Mer 07 Déc 2011, 15:10


Dorianne... Sentant la présence de son autre soeur d'arme s'approcher Lyra comprit qu'elle n'avait pas été la seule à s'inquiété de l'état de santé de Kirlia. En voyant l'ancienne écuyère de cette dernière apparaître au bout du couloir, Lyra sourit soulagée. Elle avait peur de ne pas être capable de remettre sur pied Kirlia et lui faire réaliser que malgré les douleurs, elle n'était pas seule. Mais à deux, les chances étaient déjà plus grandes. Elle serra vigoureusement la main de sa soeur d'arme avant de s'éloigner un peu de la porte de Kirlia pour y laisser sa chance devant cette porte qui restait toujours fermée. Après quelques minutes de silence, la porte finit par s'ouvrir et laisser entrevoir l'ombre de celle qui avait été Kirlia d'Émeraude qui n'osait même plus les regarder. L'atmosphère était lourde et Lyra n'avait jamais été très douée dans ces moments. Voulant rendre la situation moins "grave" elle tenta une blague :

- Tu sais que tu as l'air d'un de ces vampires dans les histoires pour enfants ? Tu devrais essayer d'aller faire un tour dans les dortoirs, je suis certaines qu'après certains de ces petits garnements va être beaucoup plus sages !

Elle était blanche et elle avait les yeux rougit par les pleurs et surement par le manque de sommeil tout comme Lyra. Elle avaient beaucoup en commun qu'elles le croyaient surement. Terriblement inquiète pour sa soeur d'arme, Lyra lui fit signe de se rassoir sur son lit et ferma la porte derrière Dorianne et elle-même. S'assoyant d'un côté du lit, laissant Kirlia au milieu, elle prit sérieusement la parole :

- Sérieusement Kirlia... Tu sais qu'on est toujours là pour toi.

La chevalière s'avança vers sa soeur d'arme et avant que cette dernière puisse y faire quoi que ce soit, elle l'enlaça longuement. Elle pouvait sentir la tristesse et le désespoir de sa soeur d'arme jusqu'au fond de ses propres trippes. Elle avait une douleur similaire... Peut-être que leurs deux douleurs résonnaient une en présence de l'autre ? Lyra tenta d'envoyer un douce vague d'apaisement comme on avait jadis fait pour elle, mais surement en raison du manque de sommeil et à ses propres tracas, la vague ne fut pas aussi puissante que voulu. Collant davantage Kirlia au creux de ces bras, elle ne put que répéter :

- Toujours...

Lyra lança un regard qui demandait de l'aide à Dorianne. Elle aimait Kirlia comme une soeur, mais la rousse était loin d'être la meilleure pour rassurer ou même consoler. Détestant dévoiler ses propres sentiments, elle se sentait idiotes de dire aux autres de le faire. Avant, bien avant toutes ses guerres et tous ces problèmes, il y avait Elthor... C'était lui le meilleure dans de telle situation et encore aujourd'hui elle regrettait son départ précipité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Une maladie incurable? Lun 30 Jan 2012, 05:30

Bonjour ! Le RP est-il toujours d'actualité ?

Sans réponse, il sera déplacé le 05 Janvier dans les Archives du forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une maladie incurable?

Revenir en haut Aller en bas

Une maladie incurable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Septième Génération-