___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#David

avatar
Nombre de messages : 500
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 19/12/2010

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 ans [G15]
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Irianeth
MessageSujet: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Mer 30 Mar 2011, 14:06

La nourriture, véritable reflet du comportement de chacun. L'élégant mangera peu mais bien, le gourmand mangera beaucoup et bien, le "morphale" mangera beaucoup et n'importe quoi. Un dragon voudra de la viande fraîche dans des proportions incommensurables. David ne regrettait pas du tout ce pacte qu'il avait conclu avec Fleming, ils avaient depuis ce pacte partagé leurs connaissances, ou plutôt le dragon-sorcier lui avait transmit les siennes. Il l'avait aussi aidé à développer ses pouvoirs qu'il maîtrisait encore mal. En échange, il devait "juste" nourrir le dragon. Cette tâche s'avérait assez difficile, il devait au début s'y prendre à plusieurs fois pour rapporter la viande nécessaire au dragon mais à présent, il était capable de transporter la cinquantaine de kilos de viande fraîche, une dizaine de kilos dans ses bras, l'autre quarantaine se déplaçait grâce à la lévitation de David... Même si la viande traînait plus qu'elle ne volait.

Il sortit donc de son alvéole dans laquelle il faisait la sieste pour se diriger vers les cuisines en espérant que les cuisinières auraient eu l'obligeance de préparer la viande de sorte qu'il n'ait qu'à la déplacer. Il connaissait la forteresse par coeur, il n'eut donc aucun mal à trouver son chemin jusqu'à la cuisine, il ne croisa que quelques insectes, surement des gardes et quelques hybrides. La cuisine était en pleine effervescence lorsqu'il arriva.


- Bonsoir, la viande est-elle prête ?

Une des servantes se contenta de montrer une pile de viande crue de la griffe avant de s'éloigner. Il avait toujours été fasciné par le fait que les cuisinières et les servantes ne parlaient jamais. Leur parler revenait à s'adresser à un mur. Sans plus de manières il chargea un peu de viande dans ses bras et fit se déplacer l'autre partie de son chargement. Il allait encore être ressembler à un petit qui vient de commettre un meurtre. Pour cause, la viande crue était encore dégoulinante, il valait mieux que personne ne le voie comme ça, c'est pourquoi il faisait traîner la viande devant lui en forme de pile instable.

Il partit en direction de la sortie, en effet, un dragon ne peut pas vivre dans une alvéole plus petite que lui, en tout logique. C'est en pensant à ce qu'il allait manger lui et à un virage serré sans visibilité ou visiblement il avait la priorité que le monticule de viande heurta quelque chose ou quelqu'un et s'écroula. David ne manqua pas de trébucher sur ce tas de viande qui s'était formé et de s'effondrer sur la viande rouge. Maintenant en plus d'avoir l'air d'avoir commis un meurtre, il avait également l'apparence de quelqu'un qui s'était jeté dans le sang de la victime.

Il se releva tant bien que mal dans cette masse informe et aperçut qui il avait renversé, c'était une petite fille qui devait surement se rendre à la cuisine attirée par l'odeur que cette dernière dégageait. Elle avait gagné une collision avec de la viande crue à la place.


- Désolé, je ne t'avais pas vu. Tu vas bien ?

Il vit que la fillette n'avait pas de blessures apparentes, par chance la viande n'était pas très dure et elle n'avait pas du tomber brusquement. Il décela en même temps quelques étincelles de magie dans le corps de cette petite fille. Une future élève, comme cet Arthur, sauf que celle-ci avait l'air de passer le temps à se promener au lieu de voler. Tant mieux pour elle.

- Que fait une petite fille magique dans les couloirs de la forteresse ? Et surtout, qui es-tu ?

[hrp : Pas fameux, j'me rattraperais ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Sam 02 Avr 2011, 14:22

Encore des couloirs, toujours et encore ces satanés couloirs souterrains, peu éclairés, et se ressemblant tous les uns les autres ... Comment ne pas se perdre hein? Expliquez-moi là j'ai besoin de comprendre.... Enfin, tout de même cela faisait un petit moment qu'Analia savait maintenant aller de la chambre d'Hyllina qu'elle occupait avec cette dernière et sa petite soeur Laetitia. Progrès, si, si je vous assure ... Auparavant elle s'était perdue tellement de fois, c'est d'ailleurs à ces occasions qu'elle avait fait de nombreuses rencontres... La première était celle d'Hyllina le jour de son arrivée. C'est d'ailleurs cela qui l'avait fait rencontré Andréya. Celle qu'elle considérait comme son modèle même si sa maman ne l'appréciait pas trop... Donc pour la première fois Analia descendait seule à la cuisine...Elle guettait sans cesse ces affreux monstres noirs répondant au nom d'homme-insecte. Why?. Simplement car son premier tête à tête avec ces bestioles n'avait pas été très amical...

Quand ce type de créature, des plus imposante se trouve face à vous, et n'a qu'une envie vous manger vous trouvez ça amical? Imaginez que cette bestiole peu sympathique, faisant trois fois votre taille vienne vers vous avec la salive dégoulinant de sa bouche, avançant vers vous, comme si, vous n'étiez qu'un amuse-gueule.Vous seul, face à ce monstre, qu'auriez-vous fait? La petite Analia,avait crier, crier à s'époumoner,un cri de désespoir, comme si c'était son dernier cri. C'était ce sentiment de peur qui l'avait sauvé, et oui, elle avait crier, Hyllina était venue, elle l'avait tiré de ce mauvais pas.Hé oui parfois ce sentiment qui vous paralyse qu'est la peur, peut vous sauver... La preuve. Analia était encore en vie. Toutefois, il lui avait fallu du temps pour réussir à sortir seule de la chambre de sa mère... Sa peur de recroiser ces créatures était si intense...

Mais aujourd'hui, la fillette était décidée à affronter cette peur.Elle était sortie de la chambre seule. Elle tremblait de peur certes, mais pour se rassurer elle pensait à ses défunts parents adoptifs, elle serait son médaillon très fort contre son coeur. Et elle pensait aussi très fort à Hyllina et Andréya, elles étaient toujours là pour elle certes, mais elle devait devenir autonome tout de même. Elle ne resterait pas petit poussin toute sa vie.

Un jour, elle volerait de ses propres ailes. Elle faisait cela pour se prouver qu'elle était capable et aussi pour prouver à Hyllina qu'elle était capable d'affronter ses peurs. La fillette du temps où elle était à Argent avait entendu dire que les Chevaliers ne reculaient devant rien, pas même devant leurs peurs. Après tout elle aussi serait Chevalier un jour, alors autant s'habituer dès le plus jeune âge à repousser ses limites toujours plus loin, visé toujours plus haut, avoir de l'ambition.

Un bon Chevalier devait faire preuve de courage... ce qu'elle faisait actuellement.La fillette avançait tranquillement dans les couloirs, guettant à chaque croisement les horreurs noirs.Soudain, elle vit, un truc étrange volant...Ce truc semblait rouge et sanglant .... Un de ces terribles scarabées? Non!!! Ce truc avançait dans la direction de l'enfant, elle tenta de s'éclipser, mais c'était trop tard...

Boum!!! Et voila elle était à terre, une masse de viande sanglante l'écrabouillait.La petite pensa : *Depuis quand la viande vole t'-elle? Décidément, cet endroit est de plus en plus étrange, plus on sait des choses, plus on en découvre de nouvelles....*
Quelqu'un souleva l'énorme masse de viande qui écrabouillait Analia, cette dernière aperçu alors un adolescent. La viande ne volait donc pas seule... Il devait être à l'origine de cela... En tout cas, il aurait du faire plus attention. Elle regarda l'inconnu et pensa :
*C'est donc toi qui m'a écrabouillé avec cette viande!!*
Elle le fixa sans dire un mot. Bizarrement elle n'avait plus faim... Peut-être était-ce lié au fait qu'elle s'était retrouvée dans cette viande...
L'inconnu s'avança et lui demanda si ça allait. Il avait l'air d'être sérieux en plus. Elle se contrôla pour ne pas se mettre dans une colère noire.
Ses vêtements étaient... étaient tout ensanglantés! Que dirait Hyllina quand elle rentrerait dans la chambre?

Elle le regarda en fronçant les sourcils.
-Oui tout vas bien!!! Mes vêtements sont en super état!!Je vais pas me faire disputer par ma Maman du tout!lança t'-elle avec une froideur extrême. Elle était petite certes,mais disait ce qu'elle pensait.
Elle se releva, puis essora sa robe qui était sanguinolente.

Il lui demanda ce qu'elle faisait ici. Non mais depuis quand elle avait des compte à rendre à un inconnu! Il avait rêvé lui! Certes, il était plus âgé, mais lui était en faute!
Elle lui répondit :Qui es-tu toi? Moi, Je suis Analia. La fille du Chevalier Hyllina. Et j'allais manger! Que fais-tu avec cette viande? dit-elle sèchement.
Revenir en haut Aller en bas
#David

avatar
Nombre de messages : 500
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 19/12/2010

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 ans [G15]
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Irianeth
MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Dim 24 Avr 2011, 04:39

David se regarda, quelle horreur ! En plus de patauger dans de la viande crue et de ressembler à un assassin psychopathe qui baigne dans le sang de la victime, il avait sali sa dernière tunique qui restait correcte, encore une qu'il n'allait pas arriver à nettoyer... Il lui faudrait en voler une surement, parce que ses belles tuniques blanches qui finissaient toutes rouges, c'était pas idéal... Il allait se renseigner pour en trouver des noires, voire mieux, des rouges, ce serait moins salissant. Après cette réflexion plutôt incongrue dans cette situation, il reporta à nouveau son attention sur la petite fille qui n'était pas dans un état plus reluisant que lui, au contraire, elle était ensanglanté des pieds jusqu'à la racine des cheveux... Il se retint de rire à grand peine, une petite fille haute comme trois bouts de viande qui le regardait avec mépris et colère, l'air de penser qu'il aurait pu faire plus attention, elle ne s'était pas rendu compte que la visibilité était réduite dans la forteresse et que c'était elle qui était en tort, priorité à droite ! Mais de toute évidence, il n'allait persuader personne qu'il était innocent, on ne considère jamais les gens qui traînent des kilos de viande sans se soucier des autres comme des innocents... Surtout quand celui ci était déjà habituellement indiscipliné. Il soupira, si la petite ne se prenait pas pour n'importe qui, c'est qu'elle n'était surement pas n'importe qui, des problèmes, encore des problèmes. La petite prit la parole.

-Oui tout vas bien!!! Mes vêtements sont en super état!!Je vais pas me faire disputer par ma Maman du tout!

Elle avait lancé cette réplique avec une froideur qui donnait des frissons, qui aurait pu croire qu'une petite gamine à laquelle il donnait quatre ou cinq ans puisse parler avec ce ton aussi froid ? Pas lui en tout cas, elle se releva et essora sa robe maculée de sang, il ne lui mentionna pas que ce qu'elle faisait était totalement inefficace pour la seule raison qu'il avait déjà tenté l'expérience, le sang en lui-même partait mais la couleur restait bel et bien... l'odeur aussi ce qui attirait tout ce qui était moche et avait des mandibules ou des crocs et des griffes acérées. Il ne valait mieux pas rester longtemps habillé comme ça sur ce continent. Le pire dans tout cela c'est qu'elle adoptait une ironie tranchante, tout en criant presque donc en résumant, elle n'allait pas bien, ses vêtements étaient fichus et elle allait se faire disputer par sa mère... Et il n'y avait pas des centaines d'humains dans cette forteresse, il ajouterait même que les seuls humains qu'il avait vu dans cette forteresse était des élèves, des écuyers et des chevaliers d'Irianeth. Il procéda par élimination, sa mère était une humaine tout simplement parce que c'était ici la seule race qui ne vénère pas le sang. Et ça devait également être une chevalière car forcément elle devait avoir l'âge d'enfanter. David avait raison même s'il ignorait que la mère de la petite était une mère adoptive. Il se mit à craindre pour elle, ce qui était étonnant pour David qui habituellement aurait eu pour seule réaction de l'envoyer balader avec des répliques cinglantes mais qui la, voulait l'aider, il ne voulait pas la laisser se faire punir par une chevalière d'Irianeth. Il en gardait lui-même quelques mauvais souvenirs du mixeur aérien qu'il avait subi de la part d'une chevalière humaine. Elle reprit alors la parole.

- Qui es-tu toi? Moi, Je suis Analia. La fille du Chevalier Hyllina. Et j'allais manger! Que fais-tu avec cette viande?

Elle avait encore parlé avec la même froideur sur un ton sec sans équivoque. Il oublia le nom de la petite presque aussitôt qu'elle l'avait prononcé pour entendre le nom de sa mère. Il avait vu juste, une chevalière, de tout évidence elle avait hérité de son arrogance et de sa confiance en elle. Néanmoins, elle avait l'air soucieuse de la réaction de sa mère lorsqu'elle rentrerait dans son alvéole familiale. Ainsi, elle allait manger, quelle chance pour elle... elle venait de tomber sur un joli paquet de viande bien crue et fraîche qui n'allait pas tarder à arriver sur les lieux pour s'offrir un petit festin, avec pourquoi pas une petite fille en prime...

- Je suis David, fils d'inconnus. Tu voulais manger ? Te voila servie ! J'allais initialement amener cette viande à un grand ami... dans les deux sens du terme, c'est un dragon. Et comme tu dois t'en douter, un dragon ça mange beaucoup et ça ne passe pas dans les petits couloirs de la forteresse.

Il n'y avait rien dans sa phrase qui avait une intention méchante, il savait que malgré la priorité à droite, il était fautif , on ne faisait pas se promener une quantité pareille de viande devant soi... Pourtant, en un mois de cette pratique pour le moins acrobatique, il n'avait eu à part quelques insectes affamés, aucun souci d'accrochage ou autre. Il fallait bien une première fois. Et que rêver de mieux qu'une première collision avec la fille d'une chevalière. A cause de lui, elle allait prendre des risques en rentrant dans son alvéole, c'est pourquoi il se devait de l'aider, et le meilleur moyen de l'aider serait de lui trouver une tunique mieux que celle-la. Du moins, une tunique moins sanglante et plus présentable.

- Bon, je vais t'aider à trouver une tunique propre, parce que les tuniques qui ont l'odeur du sang comme la tienne et la mienne actuellement, ça attire tous les hommes insectes à des kilomètres. Vu que c'est quand même un peu ma faute, je me dois de t'aider.

Règle numéro 1 chez David : ne jamais dire que quelque chose est entièrement de sa faute. Après tout, elle n'avait qu'à pas trébucher, ce n'était pas comme si un monticule de viande était instable et inesquivable. Elle aurait largement pu éviter la masse de viande. Il n'avait pas menti pour les hommes insectes, comme tout le monde le sait, ils raffolent du sang. Et les tuniques des deux enfants ne ferait qu'attirer les nombreux hommes insectes de la forteresse, ils devaient donc trouver au plus vite des tuniques propres et se débarrasser des leurs, David regarda la viande avec un air attristé, il lui faudrait repartir en chercher après leur excursion... et salir à nouveau une tunique propre... Nourrir un dragon n'était pas une chose facile. Il se servit de ses pouvoirs de lévitation afin de pousser la viande sur le côté afin de les passants puissent passer sans se mettre les pieds dans la viande sanguinolente... tout en permettant aux carnivores de se faire plaisir avec un petit festin. Il tourna les talons et se dirigea vers... il ne savait pas où, mais ils trouveraient bien une alvéole avec des tuniques propres, du moins il l’espérait.

- Allez, suis moi !

[hrp : Désolé du délai ^^"]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Sam 07 Mai 2011, 13:42

Spoiler:
 

La fillette était écœurée, elle se retrouvait au milieu de toute cette viande sanguinolente, elle se croyait dans un de ses cauchemars . Un cauchemar dans lequel elle était la viande. Depuis sa rencontre avec les Hommes-Insectes Analia ne redoutait qu'une chose : Se faire manger par ces dernier. Pensée stupide vous me direz. Pas tant que ça. Imaginez vous, seul, dans un endroit sombre, qui plus est inconnu.Comment réagiriez-vous? Vous pleureriez? Chercheriez vos amis? Votre famille? Mais ces personnes seraient introuvable. Vous seriez comme perdu, dans un labyrinthe, ne sachant pas se qui va vous arriver à chaque carrefours. Un grand sentiment de peur de l'inconnue vous envahirait. C'était un peu ce que ressentait la fillette au fond d'elle-même.Elle était arrivée à Irianeth depuis peu de temps, mais tout se ressemblait tellement ... Il était trop difficile de ne pas se perdre.

Elle avait décidé pour une fois, de sortir de la chambre pour se rendre à la cuisine et manger un bout.La fillette se souvenait de ce trajet, et ne se perdait jamais quand elle effectuai . Mais jusqu'à présent, elle ne l'avait jamais fait seule, elle avait toujours été accompagnée soit par Hyllina, soit par Andréya. C'était la première fois qu'elle l'avait fait. Elle avait décidé de le faire car elle avait faim certes, mais aussi car elle désirait combattre sa peur des hommes insectes. Elle était pratiquement rendu à la cuisine quand un tas de viande volant la heurta et la petite se retrouva dans ce tas de viande ... Sympathique... Je ne vous le fait pas dire. Elle exprima sa colère au fautif. Elle avait cinq ans certes, mais elle avait une langue bien pendue.Puis dans de telles circonstances, la fillette ne pouvait être qu'en colère.Elle rentrait chez elle avec des vêtements tâchés de sang, sa mère la disputerai, sa petite soeur la croirait sans doute blessée ...Bref, ce serait la panique!

La fillette commença par demander des explications à cet adolescent: Elle lui fit remarquer son mécontentement de la manière la plus froide qui soit puis lui demanda qui il était?.Elle attendit quelques instants elle commençait à avoir froid. Ce dernier répondit alors:
"Je suis David, fils d'inconnus. Tu voulais manger ? Te voila servie ! J'allais initialement amener cette viande à un grand ami... dans les deux sens du terme, c'est un dragon. Et comme tu dois t'en douter, un dragon ça mange beaucoup et ça ne passe pas dans les petits couloirs de la forteresse." . Etait-il fou? Nan mais sérieusement il croyait qu'elle allait manger cette viande crue, il pouvait rêver. Elle rétorqua:
-Je ne mange pas de viande crue!
La fillette commençait à claquer des dans, il y avait des courants d'airs dans les galeries de la forteresse noire... L'avait-il remarqué? Cette question ne demeura pas longtemps dans l'esprit de l'enfant , l'adolescent lança :
"Bon, je vais t'aider à trouver une tunique propre, parce que les tuniques qui ont l'odeur du sang comme la tienne et la mienne actuellement, ça attire tous les hommes insectes à des kilomètres. Vu que c'est quand même un peu ma faute, je me dois de t'aider."
Quand il prononça le mot Hommes-Insectes Analia pâlit, elle eût très peur. Cela confirmait ses pensées, ces bêtes mangeaient donc bel et bien des humains.Elle s'accrocha à David et dit terrorisée : Ils ont déjà essayé de me mangé!!!!Je veux pas mourir!
C'est en prenant la main de David et en marchant sur ses pas qu'elle le suivit, regardant sans cesse derrière elle, craignant une rencontre avec des Hommes-Insectes.
Revenir en haut Aller en bas
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Sam 04 Juin 2011, 16:29

Le RP est-il terminé ?

Sans réponse, il sera déplacé le 10 Juin dans les archives
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#David

avatar
Nombre de messages : 500
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 19/12/2010

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 ans [G15]
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Irianeth
MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Dim 05 Juin 2011, 16:41

[hrp : 1 mois de délai pour un post, je suis impardonnable mais désolé quand même ^^"]

Cette petite fille amusait énormément David, un parfait mélange entre la vanité d'un sang royal, le ton autoritaire d'une petite princesse et la peur d'une petite fille, le tout réuni en une seule personne, cette petite Analia. Il ne savait pas qui était cette Hyllina mais en tout cas ce n'était apparemment pas n'importe qui. Il ria intérieurement, cette petite était vraiment intéressante, une vraie peste qui n'avoue pas qu'elle craint des êtres primitifs comme les hommes-insectes. Il avait déjà un peu planifié son futur voyage à travers les boyaux, il ne se contenterait pas de chercher désespérément une alvéole blanchisserie, il lui ferait quelques petites frayeurs. Pendant qu'il tournait le dos à la fillette, un sourire sadique se dessina sur ses lèvres, il appréciait cette petite fille pour son caractère mais on ne s'adresse pas en ces termes à David. Il était la pureté, l'innocence incarnée... Enfin pas pour tout le monde... Juste pour lui-même en réalité, et encore.

- Ils ont déjà essayé de me manger ! Je veux pas mourir!

Sur ces mots, elle s'accrocha à David et lui prit la main, il en pleura presque intérieurement, non pas à cause de la marque d'affection que cela pourrait représenter, ni sous le coup de l'émotion. Mais comment faire peur à une personne qui se tient à côté de vous en vous tenant la main et qui voit la même chose que vous... Tant d'espoirs déçus, tant de plans élaborés inutiles... Il ne pourrait plus lui dire " - Attention, un homme insecte, cours dans l'autre sens " et se délecter à la voir courir en criant et de pouvoir rire à s'en décrocher la mâchoire. En plus, étrangement, il ne se sentait presque plus de faire une blague de ce genre, comme s'il ne voulait pas lui faire peur, comme si elle pourrait être la famille qu'il n'avait jamais eu... Non, c'était ridicule, il est et resterait seul, aucune raison de trouver autre compagnie que son ami dragonnesque.

C'est ainsi que la curieuse paire commença son périple à travers la forteresse et ses innombrables boyaux, il y avait fort à parier qu'ils se perdraient, même si David commençait à connaître les lieux, il n'avait pas non plus été un explorateur, et comme il n'avait jamais vu ce qu'il pourrait ressembler à du linge dans une alvéole, il allait devoir se diriger avec une petite fille peureuse dans des recoins qu'il ne connaissait pas. Ce voyage s'annonçait périlleux. Cela enchantait David, il avait toujours adoré les explorations, jusqu'à qu'il se perde... Et qu'il prenne de nombreuses heures à retrouver son chemin. Il espérait de tout coeur que ça n'arriverait pas. Il ne souhaitait pas avoir de problèmes en perdant la fille d'un chevalier de l'ordre dans lequel il souhaitait rentrer. Il n'avait qu'à prier sa chance.

Il jeta à la dérobée un regard à la fillette qui le suivait, elle l'amusa. Elle avait le regard alerte, elle regardait en permanence derrière, serrant à chaque fois plus la main de David à chaque intersection. Son regard apeuré l'amusait, il y avait tant de contrastes entre la fillette autoritaire et la fillette apeurée qui le suivait à s'accrocher comme un huître à son rocher. Il valait mieux pas qu'il s'amuse à lui faire peur en fait, si elle le dénonçait, il aurait du mal à monter en grade dans l'ordre d'Irianeth. Au moment ou il pensait qu'il ne fallait pas lui faire peur et se dépêcher d'aller trouver des tuniques propres, David eut des paroles qu'il ne put réfréner, des paroles que nul ne pouvait expliquer dans ses paroles. Des paroles tellement en contradiction avec le petit être parfait qu'il était depuis qu'il était élève d'Irianeth que cela l'étonna et alla même jusqu'à le troubler... Des paroles réconfortantes, avec pour but de consoler la petite fille.


- Ne t'inquiètes pas, les insectes ne sont pas nombreux à cette heure-ci, et en plus tant que tu es avec moi, tu ne risques rien.

C'était des paroles qu'il regretta presque aussitôt, comment avait-il pu sortir des inepties pareilles, il n'était pas le sauveur des âmes en détresse après tout ! Et la, des paroles réconfortantes qui sortaient de sa bouche ? Il devait être malade, avoir de la fièvre, il n'arrivait pas à y croire. David décida d'accélérer le pas, plus vite il trouverait l'alvéole responsable du linge, plus vite il se dépêtrerait de cette situation fort embarrassante pour lui. Il regarda de nouveau la fillette discrètement, elle jetait encore quelques regards furtifs mais paraissait moins angoissé. Il en pleura presque spirituellement, non seulement il avait tenté de consoler quelqu'un mais en plus il avait réussi, quelle journée terrible pour David... Jamais il n'avait souhaité aussi ardemment de retourner dans son lit et de purger sa honte.

C'est avec ce pas vif et l'esprit embrouillé que David "cherchait" l'alvéole du linge, "cherchait" car il ne faisait en réalité que marcher en repensant à ces paroles terribles qu'il avait sorti quelques minutes plus tôt. Et c'était ses propres pensées qui allaient jouer des tours à David et par conséquent à Analia, ils avaient marché au moins dix minutes sans que David ne prête la moindre attention à ce qui se passait aux alentours, il avait tout juste la concentration nécessaire afin de ne pas percuter chaque mur de la forteresse. Quand il "reprit conscience", il comprit qu'ils étaient perdus. Ils se trouvaient dans un endroit totalement étranger à David, voila qui était également embarrassant. Mais règle numéro 1 bis chez David, même quand on est totalement coupable de quelque chose, en l’occurrence de les avoir perdu, il ne faut jamais avouer sa faute. C'est pourquoi, il prit un ton plein d'assurances qui ne laissait pas filtrer sa lassitude et son ennui de devoir chercher à nouveau un chemin pour les sortir de là.


- Je sens qu'on va bientôt les trouver ces tuniques immaculées, comme ça tu ne te feras pas punir.

Il devait vraiment être malade, une deuxième parole altruiste en quelques minutes, décidément, David allait vraiment mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Mer 29 Juin 2011, 01:49


Pourquoi Fais-tu cela?


Analia avait eut beaucoup de chance de tomber sur David, décidément il fallait qu'elle arrête de se balader dans Irianeth...Ou plus précisément, qu'elle cesse de se balader SEULE dans Irianeth. Tout ça elle le savait déjà, elle l'avait déjà vécu lors de sa rencontre avec Andréya.Mais ça curiosité était sans égal et l'emportait toujours face à la raison. Après tout? La curiosité n'est-elle pas ce qui permet aux enfants d'apprendre, de faire leurs propres expériences et de conclure?Par conséquent on ne pourrait lui reprocher d'être curieuse. A contrario, on pouvait la critiquer sur bien des points et son comportement était répréhensible. Hé Oui, elle n'avait pas à sortir seule. C'était ce qu'Hyllina lui avait dit, et qu'Andréya lui avait redit par la suite... mais non... rien n'y faisait. A ce comportement, on pouvait aussi rajouter le fait que la petite avait tendance à être d'une froideur extrême lorsqu'elle se sentait en danger...Hyllina commençait à déteindre sur elle apparemment.Mais derrière tous ces défauts, Analia était une petite fille sage, ordinaire. Quoique le mot " ordinaire " puisse prendre un autre sens à Irianeth.La petite était-là,traversait les longs couloirs en compagnie de "David".D'après ce qu'elle avait comprit, il l'emmenait à la blanchisserie pour ne pas qu'elle se fasse gronder. Elle regarda David et dit :"Merci ...(cherchant ses mots)Monsieur". Puis lorsque le couloir s'assombrit et que David parla des Hommes-insectes la petite prit peur et prit sa main.Elle pensait : " Lui est grand, il me protégera comme Andréya et Maman ... Enfin j'espère". Elle voulait savoir, si elle et Andréya avait été les seules victimes des attaques de ces insectes.Mais par dessus-tout elle voulait trouver le meurtrier de ses parents. La seule chose dont elle se rappelait était que c'était un dragonnier.Tout en marchant elle cherchait comment poser ses questions. Andréya avait sembler triste quand elle lui avais demandé " c'est toi qui as-tué mes parents?".La fillette avait bien comprit que ses paroles avaient blessées raisons pour laquelle elle cherchait une autre tournure. Pendant qu'elle réfléchissait à cela, David la rassura en disant que les Hommes-Insectes n'étaient pas nombreux à cette heure-ci, et il ajouta qu'avec lui, elle ne risquait rien.Un large sourire illumina le visage de la gamine. Visiblement elle ne s'était pas trompée.Après cela la petite était plus sereine, elle tenta d'ouvrir le dialogue : "David , toi aussi ils ont essayé de te manger?" Le temps passait, la petite voulait une réponse à sa question, mais David semblait " dans la lune". Il dit alors :"je sens qu'on va bientôt les trouver ces tuniques immaculées, comme ça tu ne te feras pas punir." Analia répondit : "Merci. tu n'as pas répondu à ma question tu sais...."








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
#David

avatar
Nombre de messages : 500
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 19/12/2010

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 ans [G15]
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Irianeth
MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Jeu 30 Juin 2011, 13:22

David se trouvait dans un état exécrable, d'abord il passait son temps à prononcer des paroles altruistes à la petite fille, la seule autre personne qui avait eu le droit à ce genre de paroles était son professeur et ami et dragon à la fois, Fleming. Mais là ! Parler comme ça à une inconnue, une gamine par dessus le marché. Une gamine qui lui avait mal parlé en plus. Et pourtant, même en tentant désespérément de se raisonner, il continuait à avoir des paroles altruistes, des paroles qui reflétaient son esprit, devenu également altruiste ! Et pourtant, une partie de son esprit était heureuse d'avoir tissé un lien de confiance si ce n'est d'amitié avec une autre personne humaine... David avoir des liens avec quelqu'un ? Absurde. Et pourtant, ça ne l'était pas tant que ça, il n'avait aucun lien positif avec quelqu'un d'humain. Il si fichait des autres élèves, tous des incapables qui tombaient comme des mouches, il se refusait d'avoir ne serait-ce qu'un lien avec le voleur, et sinon... Bah, à part les mannequins de la salle de combat et son ami dragon, il n'avait personne... Quelle torture mentale pour rien...

Mais la paire avait un problème tout aussi important, David avait beau connaître la forteresse, il ne l'avait jamais entièrement visitée, de sorte qu'il ne connaissait pas cet endroit... Un jour, à force de se perdre dans ses pensées, il allait surement lui arriver des bricoles. Mais qu'y pouvait-il ? Enfin, il récupéra son corps et l'intégralité de ses moyens. Il fit l'étalage de la situation dans sa tête. Pas d'ennemis, aucun point de repère, ils n'étaient pas passé devant une quelconque blanchisserie, sinon la petite Analia l'aurait arrêté. Donc, ils étaient perdus, saufs, et n'avaient toujours pas atteint leur objectif. Tout n'allait clairement pas pour le mieux... Il se voulait rassurant mais tout en étant en quelque sorte rassuré et tranquille, il ne savait pas comment cette affaire allait finir... Encore une aventure au coeur de la forteresse noire... La petite fille parla :


- Merci. tu n'as pas répondu à ma question tu sais....

David pencha la tête de surprise, elle avait posé une question apparemment. Il comprit. Il était tellement perdu dans ses pensées qu'il n'avait pas entendu que la fillette lui avait parlé. Il se retourna vers elle et la sonda. Le sondage de l'esprit était indéniablement son point fort, si cela n'était pas vraiment utile en combat. Ce pouvoir était d'une importance capitale dans la vie de tous les jours pour lui. Surtout pour lui qui était souvent perdu dans ses pensées. Il eut plus de mal que prévu à trouver la question qu'elle lui avait posé. Son jeune esprit était assez désorganisé et on y voyait plus d'hommes insectes prêts à la manger ou des images d'une jeune femme blonde, surement Hyllina qui s'occupait d'elle. Il mit un certain temps à trouver la question. Est ce que des hommes-insectes avaient déjà tenté de le manger ? Bah, il n'avait jamais été attaqué par ces créatures primitives, faibles et par dessus le marché hideuses. Peut être était-ce à cause du fait qu'il était arrivé à la forteresse à neuf ans et non à quatre ou cinq ans comme la fillette. Ou alors, les insectes avaient peur d'affronter des personnes plus fortes qu'elle et c'est pourquoi elles s'attaquaient à Analia et pas à lui-même, ça ne l'étonnait même pas, ces bestioles étaient tellement lâches et stupides... Il répondit donc à sa question.

- Non, les hommes insectes n'ont jamais essayé de me manger ni même de m'attaquer. Ces bestioles sont d'une grande couardise, elles ne s'attaquent qu'à plus faible qu'elles. Tant que tu es avec moi, tu n'as rien à craindre. Et si un insecte veut t'attaquer, je ne lui laisserait pas te faire du mal donc n'aies pas peur, tout ira bien.

Il était atteint à un point qu'il n'aurait jamais pu imaginer, il venait, à nouveau de dire des paroles altruistes... On aurait presque pu dire des promesses de protection à l'égard de la jeune fille. Cette fois, il ne fit pas l'erreur de se perdre dans ses pensées, ni même de tenter de les couper... S'il avait dit ces paroles, c'est qu'il les pensaient, même si son envie se trouvait dans les profondeurs de son être... Il était vrai qu'il n'avait jamais pensé à avoir des amis, à quoi bon en avoir alors qu'on peut se suffire à soit même, à quoi bon avoir des amis qui vous dépouillent une fois le dos tourné ? Et là, étrangement, il se faisait depuis le début, un devoir de l'aider à trouver une tunique propre, un devoir de la protéger des insectes, un devoir de la consoler... Il renonça à lutter contre ces étranges pulsions protectrices. De toute façon, il allait l'aider à trouver la tunique puis il allait la laisser rentrer seule, il allait aller s'entraîner physiquement, il irait aux bains pour se détendre et enfin il irait se coucher tranquillement puis il continuerait sa routine le lendemain sans plus penser à cette Analia.

Néanmoins, plus ils s'avançaient, moins il avait d'espoir, après tout, il ne connaissait pas du tout cette partie de la forteresse, donc il ne savait pas s'il s'enfonçait encore plus profondément au coeur de la forteresse ou si au contraire, ils allaient revenir sur des couloirs plus familiers. Heureusement, David avait toujours été chanceux, et ça se concrétisait une nouvelle fois. Alors qu'ils étaient encore en train de marcher, avec David qui paraissait de moins en moins sur de lui, il passèrent enfin devant ce qui ressemblait à la blanchisserie de la forteresse. Fort heureusement, aucun insecte n'y travaillait, juste des hybrides et des humains, pas de pattes d'insectes qui lavaient les vêtements, tant mieux ! Même s'il ne regardait pas la fillette, il ressentit qu'elle était contente de voir cette blanchisserie. Et encore un sentiment bizarre pour David... Il ressentit comme de la fierté en lui. Il était heureux de la voir heureuse, sans pour autant que ça débouche sur de l'amour. C'était comme une relation plus familiale. Et inutile de dire que David s'y refusait... Mais encore une fois, une partie de lui s'opposa à cette relation et une autre partie l'encourageait. Il ne fit pas de choix, il laissa son esprit se battre tout seul. La partie "gentille" l'emporta.


- Et voila, nous y sommes Analia, des tuniques toutes propres.

Il ne prêta pas d'attention à ce que fit la fillette, David était entré dans la blanchisserie. Après tout, il avait une tunique aussi répugnante que celle d'Analia. Il chercha donc, dans les piles de vêtements propres ce qui pourrait correspondre à sa taille, il mit un certain temps à trouver dans les piles totalement désorganisées de cette blanchisserie. Une fois trouvé, il mit une nouvelle tunique immaculée, qui par ailleurs ne le resterait pas longtemps vu que Fleming n'avait pas encore mangé... D'autant plus que la moitié de la viande aurait été mangée par ces insectes. Il soupira, quelle journée encore ! Il se dirigea vers la sortie et vit Analia qui cherchait encore une tunique propre à sa taille. Elle ne paraissait pas l'avoir remarqué d'ailleurs.

Une fois sorti, David se dirigea droit devant, en espérant trouver des boyaux plus familiers. Cependant avant d'avoir fait une centaine de mètres, David eut comme une révélation. L'image d'une jeune femme blonde qui venait lui trancher la tête parce que sa fille s'était perdue et avait été retrouvée morte. David se redirigea vers la blanchisserie, la mort dans l'âme. Pourquoi tant de haine... Lorsque Davis se retrouva à nouveau devant la blanchisserie, Analia avait déjà enfilé sa tunique et paraissait faire il ne savait quoi, peut être le chercher, peut être prendre une autre tunique, il n'e savait rien... Le curieux couple repartit pour de nouvelles aventures dans la forteresse, cette fois pour retrouver l'alvéole de la petite. Et après, il pourrait enfin dor... amener la viande au dragon, de nouveau la mort dans l'âme, il prit les devants sans vraiment savoir où il allait. Il était vraiment pressé d'aller faire un bon gros somme...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Lun 04 Juil 2011, 15:41

Les alvéoles, la petite et le Grand ( oui c'est comme ça qu'Analia appelait tout les garçon plus âgés qu'elle) déambulaient dans les longs couloirs de la forteresse. Pourquoi n'étaient-ils pas déjà arrivé à destination... Le jeune Homme semblait serein... Analia avait pleine confiance en lui, aussi étrange que cela puisse paraître.Elle suivait marchant dans ses pas, craignant de voir déambuler une de ces créatures noires, hideuses, assoiffées de sang. Au fond, même si à travers sa démarche et son attitude, David semblait peu sympathique... Ce dernier avait ce petit quelque chose qui avait marqué la fillette. Au non elle n'était pas amoureuse, loin de là... Mais le contraste entre les paroles et l'attitude de David trahissait ses sentiments.Peut-être était-ce le fait qu'Analia soit petite, et qu'elle soit une petite fille seule, isolée, qui faisait d'elle la proie idéale pour ces monstre. Après tout elle n'était pas très grande, combien de repas représentait-elle? Deux, Trois au maximisé. Du fait de sa taille miniature, elle était donc facile à transporter dans le garde manger personnel de ces bestioles. En tout cas la fillette n'attendis pas de mieux connaître David pour lui balancer sa question dans les dents.... Peut-être était-ce sa naïveté, mêlée à sa curiosité qui l'avait poussée à faire cela. Elle dut insister pour qu'il daigne répondre à sa question? Faisait-il exprès? Enfin, elle obtint une réponse c'était le principale. David lui dire:"Non, les hommes insectes n'ont jamais essayé de me manger ni même de m'attaquer. Ces bestioles sont d'une grande couardise, elles ne s'attaquent qu'à plus faible qu'elles.". De l'inquiétude était visible dans les yeux de l'enfant.
Enfin son inquiétude fut rapidement calmer quand il dit :" Tant que tu es avec moi, tu n'as rien à craindre. Et si un insecte veut t'attaquer, je ne lui laisserait pas te faire du mal donc n'aies pas peur, tout ira bien.". Étrange, il se comportait comme, comme un grand-frère.Ce grand-frère qu'elle n'avait jamais eût, qu'elle avait tant désiré avoir. Au fond, ils n'avaient pas le même sang, mais visiblement David se comportait comme si elle était sa petite-soeur.Après avoir divaguer longuement. Ils tombèrent enfin sur la blanchisserie. David parti chercher une tunique à sa taille. Analia fit de même.Elle se retrouva sous une pile de tuniques. Et trouva enfin une tunique à sa taille. Ensuite elle revint vers David .
"Merci, pour la tunique... mais pourquoi tu as fais ça?... C'est très gentil de ta part." dit-elle.

Hj: Désolée c'est court.


Revenir en haut Aller en bas
#David

avatar
Nombre de messages : 500
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 19/12/2010

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 ans [G15]
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Irianeth
MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia] Dim 24 Juil 2011, 16:15

David était dans un état second... Comment décrire ce qu'il ressentait à ce moment là ? Un dégoût de lui même pour commencer, autant de paroles altruistes étaient un comble pour quelqu'un qui n'en avait presque jamais prononcé... Il avait un certain standing à tenir et là... Il espérait de tout coeur qu'elle ne dirait rien à personne sur ses paroles gentilles. Sinon adieu sa réputation de dur... Et pour accompagner sa phase de dégoût, il était en train de se dire qu'il n'aurait jamais du l'aider, la laisser se déplacer avec du sang sur la tunique, elle se serait fait exterminée par des insectes et on aurait plus jamais entendu parler d'elle. Il aurait été tranquille et ne se serait pas trouvé avec ce témoin gênant... D'un autre côté, c'était totalement le contraire, après tout, sa rencontre avait fait du bien à David, il avait bien aimé protéger quelqu'un tel un grand frère protégeant sa petite soeur, et il aimerait plus tard enseigner à la petite Analia... Pourquoi tout était si compliqué dans sa tête ? Tout simplement parce que plus le temps passait, plus la personnalité de David se scindait en deux, une partie égocentrique, un peu sadique, à haute estime de soi, il découvrirait plus tard que cela accentuait ses pouvoirs. De l'autre côté il y avait la froideur, l'indifférence mais pas une estime de soi assez haute pour ne pas s'ouvrir aux autres. Il entendit alors la voix de la petite fille.

- Merci, pour la tunique... mais pourquoi tu as fais ça?... C'est très gentil de ta part.

Le coup de grâce... Il n'y avait rien d'autre à dire. Immobilisation totale de David. Qu'on le traite de méchant, qu'on le critique, d'accord, il s'en fichait un petit peu, il était indifférent à toutes les insultes. Au contraire, elles le motivaient, le poussaient à le surpasser en toutes situations. Mais là, comment devait-il réagir alors qu'on lui disait qu'il était gentil. G-E-N-T-I-L. Il en frissonnait intérieurement, cette petite était une vraie peste !! Bon, ça ne partait pas d'une intention méchante d'accord, elle ne pouvait pas savoir l'effet qu'auraient ses paroles, certes. Mais il n'y avait pas que l'intention qui comptait, le résultat comptait aussi. Mais pourtant, d'un côté, il se sentait fier de ce compliment. Il avait fait ça pour l'aider et avait réussi, il n'y avait pas d'autres raisons, il n'y avait rien d'autre à dire. Il allait faire comme si elle n'avait jamais dit ce terrible mot... Il lui répondit d'une voix que l'on pouvait considérer comme le mot que David venait de bannir.

- Il n'y a pas de quoi, j'étais la cause de ta mésaventure, la moindre des choses était de t'aider.

Et voilà, il comprenait pourquoi elle lui disait qu'il était le comportement-dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom, tout simplement parce qu'il était Vous-savez-quoi. Il lui fallait vite oublier cela, d'un signe de tête, il invita Analia à le suivre et elle lui emboîta le pas sans hésitation. Il avait oublié qu'elle était persuadé qu'il savait où ils se dirigeaient. Ce qui était faux, il ne connaissait pas plus cet endroit que l'autre. Ils se mirent donc en marche et d'un coup il eut une idée qui lui parut géniale.

- Bon, je vais t'accompagner jusqu'à l'alvéole de la mère, je te suis, je ne sais pas où c'est.

Et évidemment, elle ne savait pas où ils se trouvaient non plus, galère en perspective. Et pourtant grâce à sa Vous-savez-quoi, il ne la gronda même pas, ne lui lança pas un regard assassin, ne la traita pas incapable, il fit juste :

- Ce n'est pas grave. Allez en route, on trouvera bien de toute façon !

Et la curieuse paire composée de quelqu'un qui se battait contre lui-même pour ne pas accepter qu'il avait un côté Vous-savez-quoi. De l'autre côté, on avait une petite fille, qui craignait toujours les hommes insectes malgré la présence de l'autre enfant qui se battait contre lui-même. Et évidemment, ils se perdirent encore, bon, ils étaient déjà perdus avant mais là, ils étaient encore plus perdus qu'avant, il n'avait jamais soupçonné que la forteresse était aussi grande, ils auraient du rebrousser chemin pour prendre celui de l'aller au lieu de prendre celui là. Et pourtant, David, pour montrer qu'ils connaissaient le chemin avait préféré prendre un autre chemin, et il s'aperçut très vite qu'il s'était trompé, encore une fois, ils étaient partis pour encore une petite heure de marche...

Mais cela était sans compter sur la chance insolente qui suivait David, il n'avait pas eu de chance pendant tout le début de sa vie, mais là, il accumulait les coups de chance. Enfin une partie de la forteresse qu'il connaissait, les cuisines ! Et ils n'avaient marché qu'un petit quart d'heure. David ne préférait pas imaginer le détour qu'ils avaient pris à l'aller. Là, Analia lui dit enfin qu'elle connaissait le chemin. Il la suivit donc à travers les boyaux familiers de la forteresse jusqu'à arriver dans une grande alvéole, au moins trois fois plus grandes que la sienne... Les chevaliers avaient des avantages apparemment... Il la laissa et lui dit en guise de au revoir.


- Si tu veux qu'on se revoie, je serais toujours la même heure à faire la même chose, mais cette fois, tu feras attention, tu sais que j'ai un lourd chargement ! Allez à la prochaine !

Comme devant la blanchisserie de la forteresse, David était encore partagé entre le dégoût de sa Vous-savez-quoi et le fait qu'il voulait revoir la petite, pour qu'elle lui redise ce mot interdit qui, au fond lui faisait du bien. Il repartit donc sans se presser vers son alvéole, de toute façon, il n'avait pas perdu sa journée, il s'écrasa sur son lit, s'endormit aussitôt et se mit à rêver qu'il chevauchait un dragon bleu nuit sur un champ de bataille. Il avait l'impression d'avoir oublié quelque chose mais il ne savait pas, oh ça ne devait pas être si important que ça s'il ne s'en souvenait plus, retournons à notre dragon... ??? Fleming !!! Avec toute cette histoire, il ne lui avait pas apporté à manger, il sauta du lit à contrecoeur et courut aussi vite vers le monticule de viande heureusement intact, il se dirigea vers la sortie sans se presser, accablé par la fatigue. Vivement qu'il aille dormir !






Rp fini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia]

Revenir en haut Aller en bas

Un peu de viande fraîche ? [PV : Analia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Septième Génération-