___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David] Lun 24 Jan 2011, 13:00

Le Brouillard était bien là. Trop là même. Aucun risque qu’elle n’aille dehors. Elle avait donné sa journée à Lorézo. Enfin façon de parler. Elle l’avait libéré de son entrainement pour qu’il puisse avoir une journée de repos, nuance. La jeune femme se souvint comme ces journées où son maitre lui laissait du temps libre étaient importantes à ses yeux. C’est ainsi qu’elle s’était retrouvé toute seule, sous le porche d’un balcon donnant sur la mer. Cette perspective d’être seule toute la journée ne l’enchantait point. Plusieurs idées sur que faire pendant ce laps de temps s’imposèrent :
1°) Faire une sieste.
2°) S’entrainer.
3°) Aller à la bibliothèque
La première s’imposa d’elle-même vu l’état de fatigue de la chevalière. Une bonne sieste pourrait la remettre d’aplomb. C’est ainsi qu’elle se dirigea vers les appartements des chevaliers pour dormir.
C’est en cours de route qu’elle trébucha sur une dalle qui sortait plus que les autres et s’étala de tout son long. Tiens, cela faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé. Et elle n’en s’en était pas plains. Justement voila, il fallait qu’à cet endroit et à ce moment précis, elle ne fit pas attention et que le constructeur se trompa dans ses plans. Il fallait que Tiena retrouve cet architecte, elle avait deux mots à lui dire. Le ressentis lorsque l’on est par terre est un sentiment de colère mêlé à un sentiment de soulagement. De colère car se retrouver par terre lorsque l’on est chevalier blesse quand même un peu son ego et de soulagement car personne n’avait vu cette chute, ainsi personne ne fera de commentaire déplacé qu’on regretterait par la suite, une fois l’épée de la demoiselle sur la gorge.
En se relevant tant bien que mal, elle se frotta le ventre, là où elle avait atterrit. Un beau bleu se préparait. Chouette…
Tiena repartit donc vers son but (c'est-à-dire son lit) lorsqu’un mouvement inhabituel attira son attention. Un gamin faisait quelque chose qui avait l’air interdit. Comment le savait elle ? Car lorsque l’on se cache dans un coin et que l’on vérifie toutes les dix secondes si quelqu’un n’arrive pas, il y a de quoi être suspicieux.
La jeune femme s’arrêta et se cacha derrière le mur. Un sourire puis son visage devint de marbre et elle s’approcha en prenant une voix assurée et pleine de reproches :



- Que fait un jeune garçon dans ces couloirs à cette heure et sans aucun adulte à proximité ?


En plus de la voix, elle le fixait d’un regard pleins de reproche. Intérieurement, elle était en plein fou rire, il y a dix ans, cet enfant aurait pu être elle-même. Elle réfléchit à ce qu’elle aurait pu ressentir à cet instant précis. Son cœur battrait à cent à l’heure et elle fixerait d’un air détaché l’adulte qui la prendrait la main dans le sac, toujours en niant les accusations évidemment.
Tiena détailla le jeune garçon du regard. Sa maigreur assez apparente la frappa. Sa blondeur la fit sourire : Elle avait toujours rêvée d’être blonde. Mais bon le sourire disparut lorsqu’elle se rendit compte qu’elle était toujours devant le garçon. Elle continua de le fixer en attendant qu’il lui explique ce qu’il faisait.

Revenir en haut Aller en bas
#David

avatar
Nombre de messages : 500
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 19/12/2010

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 ans [G15]
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Irianeth
MessageSujet: Re: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David] Lun 24 Jan 2011, 14:01

Le brouillard, une chose totalement... inutile et ennuyante. Un temps face auquel on ne peut rien, on ne voit pas à 3 mètres, un temps synonyme de sieste et de lecture. Malheureusement pour lui, deux mois après être arrivé à cette forteresse, il ne s'intéressait plus aux livres. Quoi de mieux que la pratique pour apprendre ? Quoi de pire que de dormir alors que la forteresse était rempli de choses toutes plus amusantes les unes que les autres ? David, à son habitude avait encore changé de comportement, il ne se sentait pas d'humeur froide mais plutôt d'humeur joyeuse... et farceuse.

Une attitude farceuse et machiavélique qui allait secouer les murs de cette forteresse, il n'y avait rien à faire dans cette morne journée. Rien à part embêter les habitants de cette forteresse. Il n'y avait pas d'autre chose à faire en fait. Il attendait désespérément le début des cours, il avait aussi une folle envie de rencontrer un chevalier d'Irianeth, il était cependant loin de se douter qu'il allait en croiser une, et d'une manière... peu orthodoxe. Il se mit vite à arpenter la forteresse en quête de victimes, les insectes n'étaient pas marrants quand ils tombaient, en revanche les voir courir en leur versant un seau d'eau sur eux était hilarant, il s'y employa pendant une petite heure avant de s'en lasser.

Il s'apprêtait à rentrer dans sa chambre avant de voir quelqu'un, une humaine ! Le jackpot pour David, il s'employa alors à ses pouvoirs de lévitation qu'il avait développé en autonomie et il sortit la dalle de quelques centimètres. David sentait l'excitation monter en lui. L'excitation de celui qui sait qu'il va faire une bêtise et qu'il pourra peut être le regretter mais qui veut faire la bêtise. Elle avança, se rapprochant inexorablement de la dalle piégée, il écarquilla les yeux pour mieux voir le spectacle, elle approcha encore de quelques centimètres et fit une chute digne des plus grands chuteurs de l'histoire de la forteresse. Une chute lente mais sure.

Ne se contrôlant plus, il sprinta dans le couloir, certain de ne pas être attendu et se cacha dans un coin et éclata de rire. Cette chute resterait pour toujours dans son "best-of" de la bêtise, une chute tout à fait splendide, il l'entendit alors approcher, inquiet, il se plaça dans un coin qu'il surveilla, il vit d'abord la jeune femme approcher et il contint tant bien que mal son rire, il déplaça d'ailleurs une autre dalle non loin d'elle. Quand il regarda à nouveau dans la direction de la jeune femme, elle avait disparu. Dommage, lui qui voulait la voir se refaire une chute spectaculaire encore mieux que la précédente. C'est alors qu'elle apparut et lui lança :


- Que fait un jeune garçon dans ces couloirs à cette heure et sans aucun adulte à proximité ?

Aïe, aïe, aïe, ça ne présageait rien de bon cette voix, lourdement chargé de reproches. Il chargea son sourire le plus charmeur, le plus innocent, bref le sourire qui apaise tout et se retourna vers la jeune femme. Son regard était à l'image de sa voix. David était-il découvert, il espérait que non, après tout elle avait encore une chute à faire ! Il se focalisa ensuite sur les paroles et se retint de rire, un adulte stable non, en effet, un adulte qui venait juste de se relever d'une chute splendide oui. Il se retint de rire mais cette pensée élargissa son sourire angélique.

Il se demanda ensuite vite comment réagir, il n'allait pas avouer les faits comme ça, non, impossible, il allait faire le cocktail imparable, une parade de choc pour une chuteuse exceptionnelle, ça collait bien, il lui fallait garder son sourire irrésistible, et armer la parade la plus innocente du monde, que sortir à un adulte qui sait très bien que vous n'êtes pas la pour lui dire bonjour, mais oui ! Cache-cache, il avait entendu plusieurs noms dans cette forteresse et Draken en faisait partie ! Il était loin de se douter que c'était le chef des chevaliers d'Irianeth et qu'il n'avait plus l'âge de jouer à cache-cache, la chance ne sourit qu'aux innocents malheureusement, ceux qui en ont le moins besoin.


- Chuuut ! Je joue à cache-cache avec Draken, il ne faut pas qu'il ne me voie !

Le pauvre David ne se doutait pas que cette phrase était son arrêt et qu'il allait passer à la procédure de la torture, ce à quoi s'employait les hybrides qui n'aimaient pas particulièrement les cailloux dans les repas, ni le sol mouillé avec du savon pour les faire glisser, c'est la qu'il avait entendu, "on devrait le coller à Draken", il avait pensé que c'était un enfant comme lui, farceur, grossière erreur...

David était toujours en train de regarder angéliquement cette jeune femme, il espérait de tout coeur... non pas qu'il le laisse tranquille, non, ça il s'en fichait, il voulait qu'elle continue son chemin et retombe une deuxième fois. Il faillit en rire. D'ailleurs, avant de parler il l'avait aperçue sourire, c'est bon il l'avait dans la poche, ou du moins il l'aurait bientôt... sur la dalle.

Il s'interrogea néanmoins sur l'identité de cette jeune femme, il ne faudrait pas qu'il fasse des misères à quelqu'un d'important, il s'en fichait un peu car, après tout, il ne trouverait personne qui chute aussi bien, donc peu importe qui elle était, il continuerait. Cependant, une part de doute s'installa et il demanda donc l'identité de la jeune femme en prenant un ton de petit chef qu'il savait tout à fait insupportable et qui jurait avec son sourire angélique et ses yeux aujourd'hui bleus.


- Comment tu t-appelles et qu'est ce que tu fais la toi aussi ?

Héhé, en la taquinant et en l'énervant un peu, elle ferait moins attention à la deuxième dalle, son plan était parfait, enfin presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David] Lun 24 Jan 2011, 15:04

Tiena regarda le jeune garçon. Soit il était totalement cinglé, soit il se fichait complètement d‘elle. Elle penchait plutôt pour la deuxième option. La suite lui donna raison mais après tout, elle aussi avait été jeune…

- Chuuut ! Je joue à cache-cache avec Draken, il ne faut pas qu'il ne me voie !

La jeune femme faillit éclater de rire. Draken ? Jouer à cache-cache ? Elle voulait voir ça…Ce qui était évidemment impossible…Mais pourquoi devait-il être le seul à s’amuser un peu ? Elle aussi allait se payer sa tête…Enfin un peu…

- Avec Draken ? Vraiment ? Je comprends… Je vais aller le voir histoire de vérifier qu’il n’est pas trop loin… On sait jamais, il faudrait un peu l’aider tu ne croit pas ? Après tout il n’est pas très intelligent n’est-ce pas ?

Mais où été passé son sens de la répartie…Il s’était envolé avec son statut d’écuyer ou quoi ? Nul de chez nul… Mais bon, martyriser ce qui semblait être un élève ne la révoltait pas plus que ça, à vrai dire cela l’enchantait même ! Tiena s’approcha lentement du garçon, le visage toujours de marbre.


- Comment tu t-appelles et qu'est ce que tu fais la toi aussi ?


Lui faire quelques sueurs froides ne seraient pas de refus…Après tout, on ne s’adressait pas comme ça à quelqu’un.

- Pour ta gouverne jeune insolent, je suis Tiena d’Irianeth, Chevalière de l’Ordre de Chevalerie d’Irianeth, je me dirigeais vers mon lit et je me ferais un plaisir de discuter avec ton professeur si tu ne change pas immédiatement de ton.

Il était vrai…Elle était méchante. Mais bon…Il fallait bien que la réputation des chevaliers ne ternissent pas. Et puis voir les yeux ronds des élèves à chaque fois qu’elle prononcait son grade était tout simplement hilarant. Elle se mit à la hauteur du gamin puis le regarda dans les yeux en essayant de paraitre sérieuse.

- Et toi ? Qui es-tu ?


Elle jeta un regard dubitatif puis se retourna. Tiena s’avança pour vérifier que personne n’était dans le couloir lorsque son pied se heurta à une énième dalle. Elle se rattrapa tant bien que mal avec des acrobaties assez complexes pour retomber sur ses deux pieds. La jeune femme lança un regard noir au gamin et lut dans ses pensées. Pourquoi entendait elle des rires ?

- C’est toi qui… ?


Les enfant étaient vraiment tous les mêmes…Mais que l’on essaye de la faire tomber, et ainsi porter ainsi atteinte à son ego surdimensionné fit pour effet que Tiena sentit la colère monter en elle. Cet enfant se croyait tout permis ! S’il avait été son écuyer il l’aurait amèrement regretter. Se souvenant de ses jeunes années elle parvint finalement à se calmer et décida de prendre ça sur un ton plus…léger ?

- Pas mal… Tu es intelligent pour un gamin de neuf, dix ans ? J’ai fait pas mal de bêtises étant plus jeune…Et je dois avouer que c’est assez drôle…Mais tu ne voudrait pas être le seul à t’amuser non ?

Un sourire enfantin apparut sur ses lèvres et elle commença à soulever le jeune garçon avec son pouvoir. Elle lui fit faire quelques tours en espérant entendre de plates excuses et qu’il ne vomisse pas sur sa cuirasse toute propre…
Revenir en haut Aller en bas
#David

avatar
Nombre de messages : 500
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 19/12/2010

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 ans [G15]
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Irianeth
MessageSujet: Re: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David] Mar 25 Jan 2011, 13:14

- Avec Draken ? Vraiment ? Je comprends… Je vais aller le voir histoire de vérifier qu’il n’est pas trop loin… On sait jamais, il faudrait un peu l’aider tu ne croit pas ? Après tout il n’est pas très intelligent n’est-ce pas ?

Héhé, son piège avait fonctionné, elle y avait cru, elle parlait de vérification mais ce n'était que des salades, il le savait, juste au cas ou il mentirait... ce qui était le cas mais ça elle ne le savait pas. Il ne se départit pas de son sourire angélique qui restait figé sur son visage. L'aider... pas intelligent, haha, il saurait plein de trucs s'il trouvait réellement ce Draken, un parfait idiot qui doit passer son temps à se faire repérer. Il n'avait pas encore atteint sa cheville en bêtise, et pourtant il n'avait pas beaucoup d'expérience. Cependant, pour parer à un piège toujours possible, il ne répondit pas tout de suite. C'est la qu'elle se présenta.


- Pour ta gouverne jeune insolent, je suis Tiena d’Irianeth, Chevalière de l’Ordre de Chevalerie d’Irianeth, je me dirigeais vers mon lit et je me ferais un plaisir de discuter avec ton professeur si tu ne change pas immédiatement de ton.

Voila qui était moins marrant... beaucoup moins marrant, il avait fait tomber une chevalière, une personne qu'il devait admirer... une personne qu'il voulait rencontrer. Il essaya de pénétrer son esprit au cas où ce serait une blague... Ce n'en était pas une, sa tête était bel et bien infranchissable pour le jeune David. Bref, c'était plus le rang qui faisait réfléchir David que la "menace" du professeur, il savait que Fleming serait bientôt prof mais en attendant, il n'avait pas de prof.

Mais en y pensant bien, cette Tiena, c'était une chevalière et pourtant, elle était tombé comme n'importe qui serait tombé. Haha, le mythe cassé, un chevalier d'Irianeth est plus ridicule qu'un homme insecte quand il tombe, voila une comparaison bien négative, il attendait encore plus la deuxième dalle piégée pour voir comment elle allait réagir... et surtout si elle allait faire une chute aussi spectaculaire que celle qu'elle avait déjà fait, il en riait intérieurement avant même de voir si elle allait chuter, ça allait être un spectacle qui promettait. Il n'éprouvait plus rien de spécial pour la chevalière si ce n'est un vague sentiment de respect et un peu d'envie, David voulait devenir chevalier le plus vite possible et savoir qu'il lui restait encore de nombreuses années avant d'accéder à ce grade, et ces années lui paraissaient interminables.

Il se remit vite d'aplomb et le sourire insolent qui avaient pendant un court moment disparu de son visage revint avec une teinte purement insolente à présent, son petit jeu ne marchait pas avec lui, il la savait puissante bien plus que lui et aurait pu abaisser la dalle, par respect de son interlocuteur ou même par peur de représailles mais non, il était prêt à tout pour une nouvelle performance stylistique de son interlocutrice... tout. Elle approcha alors son visage et lui demanda de se présenter.


- Et toi ? Qui es-tu ?

- Qui suis-je ? Je suis David, un élève d'Irianeth, sans professeur je crains pour votre menace, j'en suis fortement désolé...

Il savait qu'il venait de signer son arrêt de mort... ou de torture tout du moins, elle était chevalière, il n'était qu'un vulgaire élève, elle était forte, il était faible... Et alors ? Il avait tout de même employé un ton insolent, ce qui ne lui ressemblait pas, il avait pourtant l'habitude d'être froid mais la, sans en connaître la raison, il sentait l'insolence et l'ironie, le double "I" magique monter en lui.

C'est alors qu'il la vit reculer en direction du couloir... La dalle !! Elle allait trébucher, il essaya de ne pas rire en se rappelant la première chute... à grand peine. Il ne restait plus que quelques centimètres, elle ne regardait pas en bas, elle regardait s'il y avait quelqu'un dans le couloir, non personne, il ne restait à Tiena qu'un seul pas à faire et elle le fit. Et la encore mieux que la chute, encore mieux que de finir par terre... Des moulinets fantastiques, une danse de l'équilibre parfaite, un dernier moulinet, un dernier superbe cloche-pied, avant de retomber sur ses pieds. David n'en pouvait plus, se retenir de rire était quasiment impossible. Il y parvient, mais il s'en fallut de peu, malheureusement pour le jeune garçon, elle avait lu ses pensées, sans que David ne s'en aperçoive, trop occupé à rire intérieurement de cette danse d'équilibre superbe. Il allait mettre longtemps à se remettre de deux acrobaties d'exception comme celles-ci.


- C’est toi qui… ?

Elle avait du voir à son regard malicieux, à sa bouche qui se déformait en un presque rire. Elle avait deviné sans peine qu'il n'y avait pas 36 personnes dans cette forteresse capable de soulever une dalle et qui ne connaissait pas les chevaliers d'Irianeth. Il n'y avait que de rares personne capables de cela, il n'avait malheureusement jamais rencontré de ces rares personnes. Il vit qu'elle commençait à s'énerver, cela lui fit tout de même un peu peur de la part d'une chevalière d'Irianeth, mais pas assez pour supprimer son sourire insolent et l'image de quelqu'un qui est l'exception en terme de chute...

- Pas mal… Tu es intelligent pour un gamin de neuf, dix ans ? J’ai fait pas mal de bêtises étant plus jeune…Et je dois avouer que c’est assez drôle…Mais tu ne voudrait pas être le seul à t’amuser non ?

Ces paroles lui firent l'effet d'un coup de tonnerre, le même sourire que le sien était apparu sur le visage de la jeune femme. Et ça, c'était le sourire de la bêtise. David le sentait mal... très mal.

Ce qui suivit confirma le sentiment d'insécurité du jeune David. Il se vit envoyer en l'air et faire la roue sur lui-même ce qui était relativement, et même plus que relativement inconfortable. Aïe aïe aïe, c'était pas très marrant ça, il n'adorait pas particulièrement de voler et de tourner sur lui-même, ça lui donnait le tournis et il détestait ça. Il ne lui restait qu'une seule option, s'excuser et ça il s'y refusait totalement, on ne s'excusait que lorsque c'était sincère, or, il ne regrettait pas une seule seconde d'avoir vu la chute du siècle...

Que faire !? Il ne savait pas, il avait en face de lui une fille qui avait le même comportement que lui. Inacceptable à son âge. Elle avait pas le droit de faire des bêtises, c'est interdit aux chevaliers. Y a que les élèves qui ont le droit, les écuyers à la limite. Ce qu'elle faisait c'était de l'abus de pouvoirs et ça c'était pas bien. Pas digne d'un chevalier. Oui, David n'aime pas que les autres fassent ce qu'il fait. Pour lui c'était différent, piéger quelqu'un c'est plus difficile que d'abuser de ses pouvoirs !

Il tenta de parler tout en virevoltant :


- C'est pas juste ce que tu fais, t'as pas le droit, c'est de l'abus de pouvoir, c'est pas courageux !

Oui David était capricieux, il n'acceptait pas la défaite, donc pour lui, s'il avait perdu, c'est juste parce qu'elle était pas courageuse et que par conséquent à pouvoirs égaux, il aurait été meilleur. Néanmoins, elle ne le lâcha pas... de toute évidence. Il ne restait donc que les excuses, quelle poisse... S'excuser, la honte la plus totale, quelqu'un d'Irianeth n'avait pas à s'excuser, surtout à une lâche. Oui, encore une fois, il est évident que David aurait fait la même chose que Tiena sauf qu'il ne l'avouait pas et allait s'excuser non pas par faiblesse mais parce que c'était le seul moyen de lutter contre elle.

- C'est bon ! Je vous adresse mes plus sincères excuses... l'équilibriste.

Pas question de lui donner la victoire totale, cela ne se faisait pas, il avait donc ajouté le petit mot qui fait tout et qui rappelle les mauvais souvenirs, seul problème, elle ne semblait toujours pas disposée à s'arrêter, il ne restait que la simulation alors. Il allait devoir simuler l'envie de vomir, quoi de plus facile quand on a DÉJÀ envie de vomir.

Il se mit alors à tousser et à s'étouffer pour créer la sainte libération qu'il attendait en faite que depuis une minute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David] Sam 05 Fév 2011, 10:12

Tiena était littéralement pliée en deux. Qui ne le serait pas dans un moment pareil. Le gamin volait, tournait, partait dans tous les sens. Quel plaisir de se sentir au dessus de tout le monde. Ou du moins d’un élève…Ce qui n’était pas très compliqué lorsqu’on est chevalier. Mais depuis ses débuts dans la magie et le combat, depuis son arrivée à la forteresse en fait, elle avait rêvé de martyriser un élève sans avoir de punitions plus tard comme laver les salles de classe ou ranger les livres dans l’ordre alphabétique et par rapport à leur taille. Ces livres, elle les connaissait par cœur…Nostalgie quand tu nous tiens.

- C'est pas juste ce que tu fais, t'as pas le droit, c'est de l'abus de pouvoir, c'est pas courageux !

Cette phrase que prononça le gamin la fit revenir sur terre et fit apparaitre un sourire sadique sur ses lèvres par la même occasion. Il allait payer l’affront fait à son ego. On ne faisait pas trébucher impunément une jeune femme délicate et qui plus est, un chevalier qui pouvait vous faire renvoyer de votre formation…Sa plus grande peur étant enfant. Qu’on la refuse comme écuyer et plus tard comme chevalier. Pourquoi ne pas lui faire peur en plus du baptême de l’air ?

- C’est vrai, c’est de l’abus de pouvoir…Mais il n’y a personne pour me le reprocher… Aucun témoin… Tu sais ce que ça veut dire ? Que je vais te faire passer l’envie de faire faire des acrobaties aux plus gradés que toi…

C’était un fait : Tiena détestait qu’on se fiche d’elle. Et encore plus lorsque la personne en elle-même était un gamin qui ne comprenait même pas ce qu’était un rayon incendiaire. Mais bon, elle aussi avait été une gamine que bien des gens auraient voulu voir pendu au bout d’une corde. Ce qui la sauvait à chaque fois ? Son sourire angélique pardi ! Et d’après ce que la chevalière avait pu voir de David, ce-dernier avait apprit la technique. Pas mal…

- C'est bon ! Je vous adresse mes plus sincères excuses... l'équilibriste

Le début de la phrase était parfait. Rien à redire, elle l’avait presque fait redescendre, ses pieds avaient presque touché le sol. Et voila, il était reparti pour dix minutes d’acrobaties. L’ayant appris à ses dépend, Tiena savait qu’un moment, il fallait faire profil bas. C’était horrible et blessant mais c’était nécessaire. Rester en vie valait bien ce sacrifice. Et non, David continuait, se bornant à rire d’autrui. Sauf que l’autrui en question était Tiena.

- L’équilibriste demande au voltigeur combien de temps il pense rester en l’air et si une bonne nuit de sommeil à faire des loopings ne lui remettrait pas les idées en place !

Alerte rouge, écarlate même. Vomissement annoncé pour la chose volante. Oh ! Et si…Mais oui ! Une idée arriva au galop dans l’esprit de la jeune femme. Un sourire indéchiffrable sur le visage, elle arrêta ses pouvoirs ce qui eut pour effet de mettre un terme au vol acrobatique de David.

- J’ai un marché à te proposer. Tu ne racontes rien de ce qui s’est passé, je parle des chutes, de mes chutes, et je te laisse partir avec tes deux jambes, sain et sauf… Sans trop t’avoir fait souffrir avant. Tu acceptes ? Sinon je veux que tu saches que la torture est un domaine dans lequel j’excelle…

Tiena prit un air supérieur qu’elle avait mit des années à perfectionner devant un miroir et qu’elle adorait. Elle commença à tourner autour de l’enfant comme un prédateur autour de sa proie. Jouant avec elle, la faisant espérer que sa vie n’est plus en danger, qu’elle va s’en sortir vivante, avant de la dévorer violement, plongeant ses crocs dans le corps encore chaud de la proie morte. Une vision qui lui plaisait bien : David, la proie et elle, le prédateur. Ses cheveux noirs tombaient sur ses épaules. Elle les rejeta d’une main et fit briller son autre main pour faire réfléchir plus vite le garçon. Elle n’était pas patiente. Pas patiente du tout.
Revenir en haut Aller en bas
#David

avatar
Nombre de messages : 500
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 19/12/2010

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 ans [G15]
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Irianeth
MessageSujet: Re: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David] Sam 05 Fév 2011, 16:20

Aucun mérite, aucun mérite, aucun mérite... David se répétait ses mots en attendant que la jeune femme le relâche. Pour lui, elle n'avait aucun mérite, elle n'avait pas eu de plans à élaborer juste un geste de la main et pouf, David était en l'air, inoffensif et se rapprochant inévitablement du ridicule... En plus, David savait qu'il allait devoir inventer d'autres plans, aussi compliqués les uns que les autres pour sortir des griffes de la chevalières. S'il s'en sortait, il s'en vanterait pendant longtemps, s'il arrivait à s'en sortir sans présenter d'excuses et en gardant en tête les images d'une chute et d'une danse extraordinaire qui le ferait rire pendant encore un certain temps, c'était le genre d'histoire que l'on pouvait raconter à ses enfants ça.

Le pire, c'est qu'elle était fière de son abus de pouvoir, aucun témoin, pff... Il n'avait pas besoin de ça pour s'en sortir, David était persuadé qu'il allait réussir à s'enfuir, non sans mal, mais il était confiant. En attendant, il continuait à voler, presque tranquillement. Cette chevalière avait un égo du tonnerre, elle n'allait pas lui pardonner l'affront qu'il avait fait sans s'être amusé un peu, mauvais, très mauvais signe...

Ah tiens, elle se mettait à adopter le ton ironique de David, impossible, il n'y avait que lui qui avait le droit que se foutre de l'autre, et la, elle le traitait de voltigeur, c'était petit, mesquin, exactement la même chose que l'équilibriste juste avant mais pour le jeune élève, c'était fondamentalement différent... En réalité, elle adoptait un comportement proche de David, et cela n'arrangeait pas les affaires du jeune élève qui commençait à douter de ses aptitudes à s'en sortir, il elle était comme elle avec des pouvoirs 10 fois plus puissants il était encore plus mal que mal...

David pensa à quelque chose d'essentiel, de plus important que tout, son atterrissage. Il ne devait en aucun cas le rater, il avait le tournis, il ne se sentait pas très bien, mais il allait tout mettre en oeuvre pour ne pas se sentir ridicule. Il savait que Tiena n'allait pas tarder à le laisser tomber par terre, il devait être prêt pour ce moment oh combien important, il devait réaliser l'atterrissage parfait. Ce qu'il ne savait pas, c'est que quand on a le tournis, on a pas la même vision des choses et on voit le sol différemment, c'est pourquoi lorsqu'elle voulut bien le faire atterrir, il toucha d'abord le sol de ces deux pieds... avant de s'écraser lamentablement sur les fesses... Voila qui n'arrangeait pas ses affaires... Il se releva le plus vite qu'il put, avec succès cette fois... Lorsqu'elle lui parla.


- J’ai un marché à te proposer. Tu ne racontes rien de ce qui s’est passé, je parle des chutes, de mes chutes, et je te laisse partir avec tes deux jambes, sain et sauf… Sans trop t’avoir fait souffrir avant. Tu acceptes ? Sinon je veux que tu saches que la torture est un domaine dans lequel j’excelle…

Ah ah, en fait la seule chose qui lui importait c'était son égo, sa réputation... Elle ne demandait que le fait de ne révéler à personne ses extraordinaires acrobaties. De la s'offrait deux possibilités à lui.

Premièrement, il n'avait jamais eu envie de révéler quoique ce soit de ces chutes, déjà parce qu'il ne connaissait personne dans la forteresse et ensuite parce que ce genre de souvenirs, on ne peut pas en parler, ce n'est pas assez fort avec les paroles... Seules les images peuvent résumer à merveille ce qui s'est passé.
Deuxièmement, il pouvait se servir de ça, il ne voulait pas que ça finisse comme ça, il avait trop perdu pour abandonner maintenant, il fallait qu'il se venge, après quelques minutes de vol plané et d"analyse faciale", il avait appris qu'elle était un peu comme lui, elle ne lâcherait pas le morceau facilement s'il tentait quelque chose.

Un choix s'imposait, continuer la "guerre" ou alors signer la trêve. Un seul choix était le bon pour le jeune farceur, continuer... Il reprit son air angélique au possible, le ton ironique dont il ne détenait plus seul le secret puisque la chevalière l'utilisait avec brio. Mais il allait lui montrer que même si elle maîtrisait mieux ses pouvoirs, même si elle était tout simplement plus grande et forte, qu'elle avait une dizaine d'année de plus que lui, qu'elle était une chevalière et lui un simple élève. Pourtant, intérieurement, il voulait sans le savoir être reconnu, montrer que si il avait été "recruté", ce n'était pas pour rien. Extérieurement, la seule chose qu'il voulait, c'est gagner cette sorte de bras de fer, même si cela partait mal.

Il mit encore une fois avec son sourire ineffaçable une bonne dose ironique et moqueuse dans ses paroles.


- Un marché ? En principe c'est ceux qui sont en position de faiblesse qui négocient, n'est ce pas ? Qu'est ce que je dois en déduire ?

Il savait parfaitement qu'il était en position de faiblesse, il savait aussi qu'il allait surement repasser son baptême de l'air. Il ne doutait pas non plus des paroles de la jeune chevalière quand elle disait qu'elle était maître dans l'art de la torture. Pourtant, malgré le fait qu'elle tournait autour de lui comme le loup tourne autour de l'agneau, avec un air indéniablement supérieur, oui, c'était sur, elle n'avait aucun problème de confiance en elle, c'était sur. Maintenant c'était à lui de montrer qu'en fait l'agneau, c'était un renard déguisé. Le moment de montrer que l'on ne torture pas David d'Irianeth dans sa propre maison des pièges ! Et c'est pas la petite lumière qui illuminait la main de Tiena pendant qu'elle rejetait nonchalamment ses cheveux en arrière qui allait lui faire changer d'avis.

- Aurais-tu peur pour ton égo ? C'est sur que tomber misérablement pour un CHEVALIER sur un vulgaire piège d'un ELEVE n'ayant suivi aucun cours c'est pas très bon pour ta réputation...

Oui, il faut l'avouer, David avait un égo au moins aussi redimensionné que celui de la jeune femme et il ne craignait pas de proférer des menaces voilées à son égard... sans se soucier des risques qu'il prenait, des risques qui paraîtraient inconsidérés pour la plupart des élèves mais pas David, il était d'une humeur, contrairement à son indifférence habituelle, plus farceuse que jamais. En plus, il voulait gagner cette "guerre d'honneur", ce n'est pas parce qu'il avait seulement 9 ans qu'il était interdit d'avoir un égo énorme et de vouloir défier un chevalier en ayant deux grades de moins.

- Tu sais, tes tortures ne me font pas peur, elles me gênent tout au plus, tu peux lire dans mes pensées pour le vérifier...

Seulement, ce n'était pas l'idée que David avait en tête, les tortures de Tiena l'effrayaient plus qu'il ne voulait l'admettre, mais ce à quoi il s'efforçait de penser. Non, la pensée qui envahissait son cerveau pour que Tiena tombe dessus était... ses deux magnifiques chutes livrées sur un plateau par un regard extérieur, elle allait pouvoir voir par elle même à quoi ressemblait ses magnifiques acrobaties aériennes. Sans attendre la réaction de la jeune femme qui ne serait surement pas profitable au jeune élève, il préféra parler avant qu'il ne soit plus en état de le faire...

- Oui, moi, je suis peut-être voltigeur, mais je vole, je ne m'écrase pas...

Tout en parlant, il avait gardé son sourire angélique et innocent, son ultime armure contre la fureur qui risquait de s'écraser contre lui. Il n'avait plus qu'à prier pour qu'elle ne s'énerve pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David] Dim 06 Fév 2011, 05:24

Ce garçon ne tenait vraiment pas à la vie. Non, il devait avoir des tendances suicidaires. Et pas qu’un peu. Quel idiot. Mais bon, il fallait respirer, rester zen si elle ne voulait pas le blesser. Après tout, la mort d’un élève faisait tache sur le CV d’un chevalier. Elle pourrait peut-être maquiller ça en accident. Après tout un gamin ayant des pouvoirs de lévitation avec le crâne fracassé devrait passer comme une mauvaise chute. Quel dur choix. Tuer ou ne pas tuer. Telle était la question. Tiena n’allait pas tarder à trancher. Et ce ne serait pas à l’avantage de David.
Elle respira profondément pour chasser la colère qui montait en elle contre ce garçon. Les enfants faisaient tout pour vous énerver. Mais maintenant elle était adulte et elle devait apprendre à s’adresser aux enfants. Aussi énervant soient-ils.
Et voila, il recommençait avec ce sourire stupide. SON sourire stupide à elle. Elle pinça sa lèvre inférieure pour se calmer. Ce qui était presque impossible au vue de son état.


- Un marché ? En principe c'est ceux qui sont en position de faiblesse qui négocient, n'est ce pas ? Qu'est ce que je dois en déduire ?


-Quoi ?! Qu’est-ce que tu insinue ?! Que TU serais en position de force ? Laisse-moi rire. Je vais te le dire tout de suite, je ne suis pas patiente et encore moins quand un mioche se croit tout permis !


Elle devait absolument se calmer. Ce gamin se fichait d’elle, c’était un fait. Mais la jeune femme devait être plus mature voila tout. Avec un sourire, elle se retourna prête à partir.

- Aurais-tu peur pour ton égo ? C'est sur que tomber misérablement pour un CHEVALIER sur un vulgaire piège d'un ELEVE n'ayant suivi aucun cours c'est pas très bon pour ta réputation...

La jeune femme resta figée quelques instants. Que venait-il de dire ? Elle sera ses poings puis regarda le gamin. Tiena fit un sourire qui se voulait carnassier. Elle s’approcha et se mit à genoux pour être à sa hauteur.

-Mon ego va très bien. Mais je ne suis pas la seule à être tombé et je ne suis pas la meilleure quand il s’agit de chute. Ton atterrissage était magnifique je dois dire…

Tiena se releva. Tout dans son attitude avait quelque chose de dédaigneux. Elle devait lui faire comprendre que son petit manège ne marchait plus. Qu’elle était calmée et que rien ni personne ne pourrait à présent lui faire perdre son sang-froid. Elle était zeeeeen.

- Tu sais, tes tortures ne me font pas peur, elles me gênent tout au plus, tu peux lire dans mes pensées pour le vérifier...


-Je vais me gêner…


La jeune femme s’insinua dans l’esprit de David et ce qu’elle y trouva ne lui plu pas. Mais alors pas du tout. Il était vrai que ses chutes étaient tout simplement de l’art. Comment peut-on être aussi gracieuse lors de chute. Essayant de garder son sérieux avec le peu d’estime qu’il lui restait d’elle-même, la chevalière réprima un sourire qui venait pointer sur ses lèvres. Jamais elle ne rirait d’elle-même.

- Oui, moi, je suis peut-être voltigeur, mais je vole, je ne m'écrase pas...

Sa zen attitude vola en éclat. Comment osait-il ? Il allait souffrir. Et pas qu’un peu. Il regretterait le jour où il était venu au monde. Comment allait elle procéder…Torture morale ou physique ? Choix difficile. Un gamin comme ça se devait d’être remis à sa place. Elle se saisit du col de David, le souleva et en détachant chaque syllabe, elle lui dit :

-Ecoute, n’essaye pas de t’attaquer à plus malin que toi. Tu as de la chance que ce soit moi et pas Draken ou Trystan. Ils ont très très mauvais caractère. A oui ! Tu ne m’as pas l’air de savoir qui est Draken, laisse-moi t’aider. Il s ‘agit du chef de l’Ordre dans lequel la vermine comme toi espère un jour entrer.

Tiena le reposa. Respirer. Surtout rester calme. Ce gamin avait décidément beaucoup de cran. Un peu trop mais on ne pouvait le blâmer pour ça. Le maitre qui l’aurait lorsqu’il serait écuyer allait le regretter. Une image d’horreur s’imposa à son esprit. Et si ce maître était elle-même. Jamais de la vie ! Elle irait voir Draken s’il le fallait… Ou interdirent qu’il devienne écuyer serait encore plus simple…Mais son rêve prit fin lorsqu’elle imagina la réponse de Draken : « Non, ce n’est pas parce que cet enfant à blesser ton ego, qui plus est en utilisant ses pouvoirs qu’il va être destitué de son statut d’écuyer ».Parfois son bon sens prenait la forme d’une personne déjà existante (en l’occurrence Draken). Avoir le chef de l’Ordre comme raison était plutôt pas mal…
Tiena se tourna vers David, elle bloqua ses pensées au cas où et essaya de garder un ton calme.

-OK petit malin. C’était drôle mais ça s’arrête là. Tu as bien rit mais c’est finit. Je ne marche plus. Tu peux faire cette blague à tes amis élèves et même à certains écuyers mais c’est tout. Je suis censée être mature. Et tu devrais faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
#David

avatar
Nombre de messages : 500
Rôle : Chef des Chevaliers d'Irianeth
Date d'inscription : 19/12/2010

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 44 ans [G15]
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Irianeth
MessageSujet: Re: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David] Dim 06 Fév 2011, 13:14

David sourit et éclata de rire intérieurement, ses paroles avaient eu l'effet escompté, il sentait qu'elle était dans un état proche de l'étrangler, de le pendre, ou de le tuer en le transperçant tout simplement. Mais elle s'obstinait à rester calme... ce à quoi elle arrivait plus ou moins, lèvres serrées, yeux lançant des éclairs, ce sont des signes qui ne trompent jamais. Le jeune effronté aurait pu penser au châtiment qui l'attendait, car il y en aurait surement un, il aurait pu aussi penser au fait qu'il pouvait être renvoyé pour avoir importuné une membre de l'ordre d'Irianeth. Pas lui, pas David, la seule chose à laquelle il pensait, c'était qu'il pouvait encore remporter cette guerre psychologique. Il savait que dès le moment ou cette affrontement deviendrait physique ou magique, il était cuit, sa seule perspective de victoire était l'enfoncer... Ce qui amènerait inexorablement toutes les conséquences qu'il voulait éviter, à savoir la torture... au mieux...

Il était également content d'avoir réussi à penser aux chutes de la jeune femme avant qu'elle n'entre dans son esprit, çà lui apprendra à vouloir oser comparer sa chute aux deux fantastiques et gracieuses il faut le dire, cascades de la chevalière... Il se retint de dire que la beauté de la chute était équivalente à leurs grades. Une chute de chevalier splendide et une chute d'élève normale, rien d'extraordinaire. En fait il ne tenait pas trop à aggraver son cas, il y avait tout de même un moment ou le vase déborde... d'après ce qu'il avait vu du comportement de Tiena, la métaphore exacte serait le séisme qui déclencherait l'éruption du volcan et un tsunami par la même occasion, or il n'était pas vraiment habitué à résister à des intempéries pareilles... Après tout malgré ce qu'elle avait dit, sa patience s'était montré grande, mais il la savait à la limite de la rupture.

Avant qu'il ne put penser à autre chose, la jeune femme s'agenouilla devant lui et il retint une autre parole qui lui aurait coûté une autre intempérie assez gênante, une chute de météorite peut être ? Mais se retenir de dire " Oui c'est bien continues comme ça, tu n'as plus qu'à m'appeler maître et j'épargnerait peut être aux autres le récit de tes fantastiques acrobaties" est très difficile mais survivre à une météorite qui te fonce droit dessus est une chose assez délicate. Il savait qu'elle se mettait juste à sa hauteur pour le jauger mais il eut du mal à ravaler ces paroles désobligeantes... En priant pour qu'elle n'ait pas lu dans ses pensées.

Heureusement, c'était à ce moment là qu'elle décida de regarder dans son esprit " Les formidables chutes de Tiena d'Irianeth " . Il sut qu'il était mal parti lorsqu'elle se mit à l'attraper par le col et à le soulever dans les airs de quelques centimètres... par la force physique... Si sa force physique était aussi grande que ses pouvoirs il était en assez mauvaise posture. Elle le maintint comme ça quelques secondes en réfléchissant... Ou alors en tentant de contenir sa colère. Elle articula très clairement, en détachant chaque syllabe comme si elle parlait à un malentendant.


-Ecoute, n’essaye pas de t’attaquer à plus malin que toi. Tu as de la chance que ce soit moi et pas Draken ou Trystan. Ils ont très très mauvais caractère. A oui ! Tu ne m’as pas l’air de savoir qui est Draken, laisse-moi t’aider. Il s ‘agit du chef de l’Ordre dans lequel la vermine comme toi espère un jour entrer.

Plus malin que lui ? Elle ne l'avait pas encore prouvé... Depuis le début, il avait vu une chute, une deuxième qui même si elle n'était pas tombée était tout de même remarquable, ensuite elle l'avait fait tourner dans les airs, aucun mérite... Juste de l'abus de pouvoir et ensuite elle retenait de s'énerver face à David, elle n'avait pas encore fait assez preuve de malice pour lui dire ça, ou alors elle n'allait peut-être pas tarder à lui prouver, David n'attendait que ça.

En revanche, la deuxième partie de sa phrase n'était pas très marrante, assez inquiétante. Il avait joué à cache-cache imaginaire avec le grand chef de l'ordre d'Irianeth, l'ordre qu'il souhaitait comme elle l'avait justement dit qu'il souhaitait rejoindre... Non, l'ordre qu'il rejoindrait, il n'y avait pas de souhait, c'était une obligation pour lui, il ferait partie de cette ordre. En étant l'écuyer de Tiena, ce serait marrant, rien que de s'imaginer les bourdes qu'elle pourrait faire, repasser en boucle dans sa tête les images exceptionnelles qu'il avait obtenu de la jeune femme lors de ses chutes. Décidément ce serait marrant, il n'avait qu'à imaginer l'entraînement qu'il aurait avec elle, il se mit à imaginer un petit dialogue imaginaire.


" - Bon, je vais t'apprendre tout ce que je sais puisque tu as été malheureusement assigné à moi...
- Aaaaaaah ( David imitant la chute de Tiena sur un sol parfaitement lisse en battant vainement des bras en tournant sur lui même à cloche pied avant de finir par terre, un parfait mix des deux chutes), on dirait bien que j'ai déjà appris quelque chose de vous.
- Sale petite vermine, je vais t'étriper, te transpercer, te tuer, te faire souffrir pendant ces quelques années que nous passerons ensemble."


Ah, si seulement çà se passait comme ça, c'est alors qu'en sortant de ses pensées, David s'aperçut que la jeune femme l'avait posé par terre, elle reprit la parole, plus calmement cette fois

-OK petit malin. C’était drôle mais ça s’arrête là. Tu as bien rit mais c’est finit. Je ne marche plus. Tu peux faire cette blague à tes amis élèves et même à certains écuyers mais c’est tout. Je suis censée être mature. Et tu devrais faire de même.

Oh... une déclaration de défaite, ou ultime preuve de sagesse ? C'était dommage, elle venait de signer l'armistice. Elle parlait qu'elle se devait d'être mature, normal pour une adulte mais le "tu devrais faire de même" était de trop, David était un gamin de 9 ans, il pouvait faire des bêtises, il avait l'âge pour... Il était certain qu'elle devait avoir fait autant, voire plus de bêtises que lui lorsqu'elle était jeune. Et ce n'était pas ces paroles qui allaient le faire changer, il était trop têtu, trop farceur... Et tout simplement les bêtises étaient la seule occupation qu'il avait... Lire était bien, mais une fois qu'on a trop lu, bah on a trop lu et on en a marre. Aller dehors, d'accord, mais pour faire quoi.

C'est alors que germa une idée dans la tête du jeune David, elle avait raison, il ne servait plus à rien de continuer cette guerre psychologique. Déjà, pour lui, il avait gagné dans tous les domaines, il avait gagné de duel de répliques et en plus il n'avait pas déclenché une guerre plus... physique. A vrai dire, elle devait vivre depuis longtemps ici, peut être une dizaine d'années, elle connaissait surement la forteresse par coeur, elle devait aussi comprendre comment s'occuper dans cette grande forteresse. Des salles pour s'entraîner, des salles ou on pouvait s'occuper, de la forteresse il ne connaissait que sa chambre, la sortie et la cuisine.

Cependant, il se devait de ne pas se départir de son sourire si innocent et commença même sa tirade de manière ironique.


- Mmh, je vois, quelle preuve de sagesse, je n'en attendait pas autant de ta part. Pour tout te dire, je suis surpris de ne pas être mort.
Mais à vrai dire tu as raison, à quoi bon se quereller, si je passe mon temps à faire des bêtises c'est que je n'ai rien d'autre à faire. Vu que tu n'as pas l'air d'avoir grand chose à faire, est ce que tu peux me faire visiter et me dire ce qu'on peut faire dans cette forteresse.


Cependant, David sentait la jeune chevalière méfiante, elle devait penser qu'il allait surement semer la route d'embûches et qu'au final, il lui faudrait éviter tout plein d'obstacles. Evidemment, il était utopique et stupide de penser que David n'avait pas élaboré des centaines de plans visant à revoir des chutes d'exception, domaine dans lequel la jeune chevalière excellait. Néanmoins, il se refusait de placer d'autres pièges. Déjà parce qu'elle ne s'était surement pas encore calmée et qu'il voulait éviter le séisme, le volcan, le tsunami et même la météorite par la même occasion. En plus, ils avaient conclu une sorte d'armistice entre eux. Il allait donc devoir se retenir de poser des pièges dans le trajet.

- Je te jure sur l'honneur que je ne poserais pas de pièges si c'était ce qui te tracassait.


Même si son sourire était le même qu'avant avec en plus une sorte de petit rictus et un regard qui ne disait rien de bon, il était quand même sincère et ne pensait pas, ou plutôt "plus" à poser des pièges. Il ajouta avec un sourire un peu moins accentué et un geste élégant et théâtral de la main.

- Je te suis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David] Sam 30 Avr 2011, 09:55

Le sujet est-il terminé ?

Sans réponse, il sera déplacé le 07 Mai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David]

Revenir en haut Aller en bas

Une Bêtise... Vraiment ? [PV : David]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Septième Génération-