___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Du désert à perte de vue [PV : Noah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Mar 21 Déc 2010, 12:56

Du sable, sur une étendue plate, à perte de vue. Seules quelques dunes rompaient la monotonie du paysage. Sacha contemplait ce paysage pour la première fois depuis un an. Il était assis au sommet d'une dune et redécouvrait les sensations qu'il avait en étant sur sa terre natale : l'odeur du sable chaud, le murmure du vent qui fait s'envoler les grains de sable dorés, le doux contact du sable sous ses mains. Le jeune homme n'avait pour l'instant aucun but précis, il savourait juste le fait d'être dans le désert. Il avait toujours considéré cette terre comme un point de repère lorsqu'il se sentait un peu perdu dans sa vie. Ces derniers mois de guerre avait complètement remis en cause sa conception de ce qui l'entourait. Il avait compris l'importance de la vie, son attachement qu'il avait pour cette chose si précieuse et tellement fragile ; notamment lorsqu'il avait été blessé à l'épaule gauche. Posant les yeux sur son épaule, il visualisa mentalement à travers le tissu de son habit la cicatrice qui le marquerait à tout jamais. Surement pour lui rappeller ce que vaut réellement la vie.

Le jeune homme s'imprégna encore un peu de ce qui l'entourait, puis songea qui'il lui fallait trouver un endroit pour passer la nuit qui ne tarderait pas à envelopper le désert dans le noir complet. Il redescendit de la dune où il se trouvait pour se diriger vers un endroit qu'il avait repéré un peu plus bas. En montant la petite tente qu'il transportait avec lui, un sentiment de nostalgie s'empara de lui. Sacha se rappela les innombrables fois où, dans sa tribu, l'ordre été donné de monter les tentes pour la nuit. L'harmonie d'un groupe uni lui manquait terriblement tout à coup. Cependant, il savait que pour l'instant, il lui était impossible de rejoindre sa famille. Il leur avait préféré les gens du continent, il fallait assumer les conséquences maintenant. On ne prenait pas ce choix à la légère, et c'est pourtant ce qu'il avait fait. Alors qu'il croyait que c'était sa famille qui l'avait abondonné, il savait à présent que c'était lui qui s'en était détourné. Il devait en payer le prix : un éloignement forcé pendant encore un certain temps. Il aurait pourtant tout fait pour croiser le chemin d'un nomade, qu'il soit de sa famille ou pas d'ailleurs. Il paraîssait pourtant probable qu'il passe une nuit de plus seul. Il machônna un morceau de viande séchée qui lui restait dans une poche, but un peu d'eau dans sa gourde et se glissa sous ses couvertures. La nuit n'était pas encore tombée mais il sentait déjà la fatigue l'envahir. Sacha posa la tête sur sa couverture et s'endormit. Il fut cependant réveillé en pleine nuit par un crissement de bottes sur le sable. L'esprit en alerte, il sortit son couteau de chasse par prudence et attendit que l'inconnu daigne se montrer. Si seulement il le faisait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Mar 21 Déc 2010, 15:28

Noah se baladait sous la nuit étoilée.Il était songeur, aimait sortir admirée les étoiles. Lorsque son père était encore sur Enkidiev, il lui avait appris à lire les messages des Dieux dans les étoiles. Ce soir-là il avançait, tout en regardant dans le ciel. Il réussit à décrypter une partit du message que les Dieux lui adressaient . Aphrodite était belle et bien son âme-soeur, il devait protéger Cathaléa. Et il découvrit qu'il aurait des enfants. 1,2,3, une dizaine les Dieux ne le précisaient pas mais cette pensée l'envahit de joie.
Trop occupé à regarder le ciel il se heurta à une tente. Tomba et fût bléssé par un objet trachant...
-C'est bien mon jour, lança t'-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Ven 07 Jan 2011, 18:18

L'inconnu en question n'avait pas l'air d'être si menaçant comme Sacha avait pu le croire quelques instants auparavant. Il est vrai qu'en étant étendu de tout son long, il n'avait pas grand chose pour faire peur. Et puis avec l'obscurité, Sacha avait de la peine à distinguer ses traits. Au son de la voix de l'inconnu qui se contenta de dire "C'est bien mon jour", Sacha devina que c'était un homme à priori jeune. Songeant qu'il devait avoir l'air d'un idiot à rester là sans rien faire alors que cet homme avait visiblement besoin d'aide, Sacha se mit en position accroupie et attrapa un des bras de l'inconnu pour tenter de le relever, après avoir au préalable jeté son couteau dans un coin de sa tente. Ayant plus ou moins réussi à le mettre en position assise, il sentit que quelque chose clochait. Mais quoi au juste ? Ce n'est que lorsqu'il posa son regard sur ses propres mains qu'il eut la réponse. Celles-ci étaient enduite d'une substance liquide, un peu poisseuse, qui ressemblait à s'y méprendre à du sang... Le regard de Sacha passa de ses mains à l'inconnu, cherchant la source du sang, pour revenir à ses mains et pour finalement se poser sur le bras gauche de l'homme qui était en face de lui. Et à ce moment, il vit une entaille, profonde ou pas il n'aurait su dire, par laquelle s'écoulait du sang.
*Mince alors, se dit Sacha, comment j'ai pu être aussi peu attentif ? Et pourquoi est-ce qu'il n'a pas jugé utile de me prévenir ? Ce n'est tout de même pas bien compliqué de se rendre compte soi même qu'on est blessé !* Enfin, il ne servait à rien de s'énerver contre des choses passées, il fallait maintenant qu'il agisse. Parce qu'il n'allait tout de même pas laisser ce pauvre malheureux se débrouiller seul, n'est ce pas ? Se hâtant de rentrer dans sa tente, il prit un bout de tissu qui devait probablement venir d'un de ses vêtements et se mit en quête d'une petite gourde qui contenait un peu d'alcool censé servir à désinfecter les blessures.
*Mais bon sang, où est ce que je l'ai mise cette fichue gourde ?*

En fouillant sa tente, il finit par la retrouver. Mais juste avant de sortir, son attention se porta sur le couteau qu'il avait sorti au cas où la personne aurait des intentions hostiles à son égard. Chose étrange, à certains endroits de la lame, il y avait des tâches sombres... En un quart de seconde Sacha comprit que c'était en réalité lui-même qui avait provoqué la blessure de l'inconnu. Sa lame avait dû accrocher le bras de l'homme pendant qu'il tombait.
*Mais quel idiot, se sermona-t-il. Je vais passer pour quoi au juste maintenant ? Il faut vraiment que je fasse toujours tout de travers...*Se défiler ne résoudrait en rien le problème de l'homme. Sacha se dirigea donc vers lui et lui tendit le morceau de tissus
et la gourde.
- Tenez, essayez de vous panser avec ça, c'est ce que j'ai de mieux à vous offrir. Je vous ferais bien le pansement moi-même, mais mes compétences dans ce domaine sont assez limitées. Enfin, je peux toujours vous aider à le faire si vous avez besoin. Je suis vraiment désolé de ce que j'ai fait ajouta-il après un temps de silence.
Encore un peu gêné par son geste et la présence de l'homme, Sacha décida d'allumer un petit feu. La nuit n'était pas très chaude dans le désert et ainsi, il bénificierait d'une source de lumière et de chaleur. Une fois son feu allumé, Sacha observa l'inconnu de loin. Il fut surpris par deux choses. Premièrement par la jeunesse de l'homme qui ne devait pas avoir beaucoup plus que vingt ans. Et deuxièmement, par son physique, qui pour Sacha, prouvait qu'il n'était pas originaire du désert puisqu'il avait les cheveux blancs comme neige et un teint très pâle. Il allait questionner l'homme sur ses origines, mais il se ravisa. C'était pourtant très rare que le jeune homme se retienne de poser une question. Mais il voyait bien que l'homme, qui était en train de se panser, semblait perdu dans ses pensées et sans savoir pourquoi, il ne préféra pas le déranger. Pour une fois, ce serait lui qui attendrait que quelqu'un lui pose une question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Sam 08 Jan 2011, 15:26

[HRP: Bonne Année =) et désolée pour l'attente un peu débordée ]

Noah qui était alors à terre fut saisit par le bras ... Son bras blessé...
Suite à un malheureux malentendu .... L'inconnu qui semblait jeune ... plus ou moins dans les mêmes âge que lui l'aida et le mit en position assise ...
La blessure de Noah était profonde... Il perdait beaucoup de sang...
Le jeune homme fit un garrot avec sa veste... tentant de stopper le saignement. C'est alors qu'il vit apparaître l'inconnu devant la tente.
*Que me veut-il?*
Il tenait apparemment une gourde et des bandages.

- Tenez, essayez de vous panser avec ça, c'est ce que j'ai de mieux à vous offrir. Je vous ferais bien le pansement moi-même, mais mes compétences dans ce domaine sont assez limitées. Enfin, je peux toujours vous aider à le faire si vous avez besoin. Je suis vraiment désolé de ce que j'ai fait lança l'inconnu.

Il se contenta de répliquer : Ce n'est pas grave... J'en ai vu d'autre....

Il se pansa puis resta allongé, ses paupière devenaient lourdes, pesantes... et lorsqu'il les fermaient il éprouvait un bien-être assez étrange.Il tentait peu à peu de lutter mais la lutte contre l'inconscience vint à bout de lui ...

Il était allongé sur le sable, plongé dans l'inconscience.
Soudain, il aperçu un sas.
*Je suis mort.... enfin je crois... ou alors je délire...*
Il s'en approchait de plus en plus quand soudain, quelque chose ou quelqu'un le ramena "sur terre". Les images de sa bien-aimée lui revinrent en tête... Il cligna des yeux ...
Puis regarda autour de lui...

Noah : Qui êtes-vous? Pourquoi avez-vous réagit ainsi?

Tant d'idées et de questions se mélangeaient dans sa tête...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Sam 08 Jan 2011, 17:20

Enfin, pour poser une question, il fallait d'abord en être physiquement capable. Ce n'était pourtant pas une action qui demandait beaucoup d'effort. Mais, tandis qu'il observait l'homme aux cheveux blancs, Sacha douta de sa capacité à le faire. Il avait en effet un comportement plutôt étrange : il était en train de panser vaguement sa blessure, mais quelque chose semblait altérer sa concentration et ses paupières clignaient beaucoup plus rapidemment qu'elles n'auraient dû. Sur le coup, Sacha n'osa pas intervenir songeant que l'homme devait se remmettre du choc et qu'il valait mieux le laisser tranquille encore quelques minutes. Mais quand le jeune homme le vit s'allonger sur le sable, les paupières ostensiblement closes, il se rapprocha d'environ cinq pas de l'homme. Et ce qu'il vit alerta son instinct qui le poussa à s'approcher encore plus. Il comprit immédiatement que le jeune homme au teint pâle venait de perdre conscience. C'est vrai qu'en voyant la blessure du jeune homme d'un peu plus près, Sacha se dit qu'il ne l'avait pas loupé. L'entaille semblait assez profonde et du sang s'en écoulait encore. Voulant tout de même vérifier rapidemment sa théorie, il toucha la joue blanche et lisse de l'homme du bout de son doigt. Il n'eut aucune réaction. Génial, il allait encore devoir jouer les médecins. Il utilisa la première méthode qui lui vint à l'esprit pour tenter de le réanimer, c'est à dire qu'il lui versa quelques gouttes d'eau sur le visage, ce qui n'eut pas l'effet escompté. Sacha grimaça. Il allait devoir utiliser une méhode un peu plus radicale qui n'allait pas forcément plaire au jeune homme. Mais bon, il ne lui en voudrait quand même pas de l'avoir réveillé, n'est ce pas ?

Tout en secouant la tête de l'inconnu, Sacha se mit à donner des claques sur ses deux joues. Pas bien méchantes, mais suffisantes pour le réveiller. Du moins Sacha l'espérait vraiment. Ah, cette fois c'était bon, l'individu recommençait à bouger et clignait des paupières. C'était plutôt bon signe. Il semblait complètement perturbé le pauvre. Il n'avait pas d'amnésie passagère au moins ? En tout cas, Sacha ne l'espérait vraiment pas. Parce qu'il avait déjà vu un homme qui avait perdu conscience à la suite d'une blessure, perdre la mémoire pendant plusieurs jours. Heureusement, il ne semblait pas avoir tout oublié puisqu'il posa déjà des questions. Mais il semblait complètement déboussolé.

- Une minute lui répondit d'emblée Sacha. Avant de répondre, il faut juste que je fasse deux choses.

Sans attendre une quelconque réaction de l'autre, Sacha se mit à remettre en place le bandage qui s'était plus ou moins défait. Il prit les deux extrémitées du tissu et ressera le noeud autour du bras de l'homme. Il fallait un minimum que le bandage reste en place s'il voulait qu'à un moment le sang arrête de s'écouler et que la blessure cicatrise un jour. Pour faire la deuxième chose qu'il avait à faire, le jeune homme se rendit dans sa tente. Encore une fois, il chercha une gourde qu'il emmena avec lui ainsi que deux sorte de tasses. Se rendant auprès de l'homme, il lui tendit une tasse, ouvrit la gourde et y versa un liquide doré légèrement épais. S'en servant dans la tasse qu'il avait gardé, il s'assit en face de l'homme et lui dit :

- Allez y, buvez, ça vous remettra les idées en place.

Ce que Sacha avait versé dans la tasse de l'homme était de l'hydromel, mais il se garda bien de le dire. Secrètement, il voulait voir une réaction de surprise chez l'autre. Tandis qu'il buvait lui même sa boisson, il se dit que les circonstances de sa rencontre avec l'homme avaient un air de déjà vu. En effet, elles lui rappelaient vaguement sa rencontre avec Elenwë d'Emeraude. Elle fut aussi inattendue et étrange que celle-ci. D'ailleurs ce jour là aussi il avait dû jouer les médecins...
Sortant de ses pensées, il fixa l'homme en face de lui qui avait l'air de le regarder avec des yeux interrogateurs. Ah oui, il lui avait posé une question, il était peut-être temps d'y répondre à présent.
Sans entrer dans les détails, mais de manière franche, Sacha répondit :

- Hum... Déjà je m'appelle Sacha. Je suis originaire du désert comme vous l'avez certainement remarqué. Et si je vous ai aidé, c'est parce que j'allais pas vous laisser là à vous regarder vous vider de votre sang , continua-t-il en souriant franchement. Surtout que je me sens quand même coupable puisque c'est ma faute si vous êtes dans cet état là. Mais c'est plus ou moins normal que je sois ici, je suppose que vous c'est une autre histoire. Vous venez d'un royaume d'Endikiev, n'est ce pas ?
En effet, Sacha ne se douta pas une seconde que l'homme pouvait être originaire du désert puisqu'il se basa uniquement sur le physique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Mar 11 Jan 2011, 16:49

Noah attendit la réponse à sa question. Il remercia l'inconnu de son aide.
Puis le dévisagea attendant sa réponse...
Quand il entendit sa réponse, il fut surpris.
*Sacha du Désert.... Comme moi.....Tu m'a fais cette entaille mais je ne t'en veux pas ...*
Il prit ensuite la parole.
Noah : Détrompez-vous, mon teint pâle et mes cheveux ne sont pas typique de cette région, mais j'y ai vu le jour, j'y ai grandit et y ai ma vie.
Et je compte mourir ici plus tard.... J'ai perdu ma famille il y a longtemps ...
Mes Amis aussi, je vivais en solitaire... Puis j'ai rencontrer mon âme-soeur... Elle était occupée, je n'arrivait pas à dormir, je suis venu observé les étoiles et je suis tombé sur vous ... Fin votre lame ... Sans vouloir vous offensez . Sinon, je m'appelle Noah....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Dim 30 Jan 2011, 13:27

Sacha fut totalement surpris par la réponse de l'homme. Il prétendait venir désert où le soleil brillait en permanence, où la chaleur était présente toute la journée et avoir une peau si blanche ? Comment faisait-il pour supporter le soleil ? Sa peau devait tout le temps être cachée sous un vêtement, sinon elle serait déjà très abîmée. C'était peut-être l'explication... Mais pour la blancheur de ses cheveux, comment était-ce possible ? Déjà que les habitants des autres royaumes d'Endikiev n'avaient pas les cheveux blancs, enfin sauf quand ils étaient vieux, alors pour un prétendu homme du désert, ce n'était pas banal ! Généralement, les hommes du désert avaient une peau foncée, voire totalement noire... Leurs cheveux possédaient une teinte variée, allant du blond au noir, lui-même avait les cheveux de couleur brune, tirant vers le noir. Mais comme Sacha le remarqua un peu plus tard, la pâleur du teint de l'homme faisait ressortir ses magnifiques yeux verts. Son regard semblait surnaturel, comme si en le fixant un peu trop longtemps il serait impossible de s'en détacher. A cette constatation, le jeune homme se dit qu'il lui faudrait mieux éviter de le regarder dans les yeux à l'avenir. Après ces réflexions qu'il garderait pour lui-même, Sacha se remit à écouter attentivement le jeune homme en face de lui. Celui-ci l'intriguait de plus en plus et il voulait vraiment en apprendre plus sur lui.

Continuant d'un ton hésitant et quelque peu désabusé, le jeune homme aux cheveux couleur de la neige lui dit qu'il avait perdu sa famille il y avait longtemps. Tiens, c'était peut-être un point commun qu'ils avaient. Bien sûr, physiquement la famille de Sacha était encore présente, vivant quelque part dans le désert. Mais appartenait-il encore réellement à une famille ? Etait-il toujours un des fils du clan Faahari ? Il en doutait plus que jamais à présent. Il était tiraillé entre sa culture et ses valeurs d'origine et la nouvelle culture qu'il avait découvert en Endikiev. Il ne savait plus en accord avec laquelle il était préférable de vivre. Ce que lui dit ensuite le jeune homme l'aurait choqué il y a quelques mois, cela lui sembla presque normal. Il affirma en effet qu'il menait une vie solitaire dans le désert. Sacha n'aurait jamais pu imaginer vivre de la sorte, ne pas avoir une personne sur qui compter à ses côtés. De plus, étant d'un naturel bavard, à qui aurait-il confié ses pensées ? Mais à présent, tout cela lui paraîssait habituel, cela faisait tout de même presque deux mois qu'il vivait de la sorte. Certes, les débuts avaient été plutôt difficiles pour lui mais il avait finalement accepté sa situation.

Lorsque le jeune homme continua, c'était avec le même ton hésitant, mais Sacha y décela une pointe de contentement. Ce qui était logique puisqu'il évoqua son âme-soeur. Sacha ne connaissait pas grand-chose sur les âme-soeurs. Tout ce qu'il en savait, c'était à travers la légende qu'il l'avait su. La légende qu'il avait entendu étant petit était la suivante : lorsque Parandar avait créé le premier homme, il lui avait donné une âme. Cependant, trouvant que l'homme devait se sentir un peu seul sur la terre qu'il lui avait donné, il avait séparé son âme en deux. Avec l'autre moitié, il avait créé une femme. Ces deux êtres étaient alors destinés à s'aimer et à vivre ensemble jusqu'à la fin de leurs jours. Depuis, à chaque fois que Parandar créé un humain, il lui sépare son âme en deux pour qu'un jour peut-être, il retrouve la deuxième moitié de son âme à travers une personne par laquelle il sera attiré toute sa vie. Malgré cette légende, Sacha était un peu septique quant à la véracité de cette dernière. C'était trop surnaturel pour lui. Outre lui remémorer cette légende ; une petite partie de son esprit lui avait renvoyé des souvenirs d'Elenwë. Oh, bien sûr, il savait qu'elle n'était pas son âme-soeur, mais elle avait tellement compté pour lui à une époque. Dire que dans deux semaines il serait peut-être à Emeraude ! En effet, Lyra, dirigeante des chevaliers d'Emeraude, avait invité toutes les personnes ayant pris part à la guerre contre Irianeth à participer à l'attribution des futurs chevaliers et écuyers d'Emeraude qui devait se dérouler dans le château d'Emeraude même. Cependant, il savait qu'Elenwë devait se faire officiellement addouber chevalier d'Emeraude à cette occasion et il redoutait tellement de la voir... Enfin, il lui restait encore une semaine entière pour décider si il y allait ou non. Après tout, c'était inutile de précipiter les décisions, pas vrai ?

Sacha reprit le fil de la conversation lorsqu'il entendit l'homme du désert dire :

- et je suis tombé sur vous ... Fin votre lame ... Sans vouloir vous offensez . Sinon, je m'appelle Noah....

Cette remarque fit rire Sacha. Au moins, Noah avait le sens de l'humour.

- Encore une chance qu'elle n'était pas bien aiguisée, je n'ose même pas imaginé ce qui serait arrivé ! Répondit le jeune homme en souriant franchement.

A ce moment précis, Sacha sentit qu'il pouvait faire entièrement confiance à l'homme en face de lui. N'était-ce pas un homme du désert, comme lui ? Ne partageaient-ils pas des racines et une culture commune ? Rien que ces éléments étaient favorables. Il voulait quand même en savoir un peu plus sur Noah qui était resté un peu trop vague dans ses réponses à son goût.

- Mais qu'est-ce que tu as fait alors dans le désert, sans famille ? Tu n'avais vraiment personne sur qui compter ? Et qui est ton âme-soeur exactement ?

Après une petite pause il ajouta :

- Et au fait, si tu n'a pas la possibilité d'avoir un abris cette nuit, ma tente doit être assez grande pour deux, même si nous serons peut-être un peu serrés dedans, ajouta-t-il une pointe de malice dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Sam 05 Fév 2011, 14:13

Noah remarqua la surprise du jeune homme suite à sa réponse, hé oui il avait la même origine,même si ce dernier n'avait pas les traits physiques caractéristiques. Ses cheveux et son teint lui avait été donné par sa mère. En effet sa mère étaient originaire de Shola, pays où le froid régnait.Il y avait peu de soleil, d'où son teint très pâle. Comment s'était-elle retrouvée dans le désert? Son père lui avait conté mille fois cette rencontre.Il ne comprenait pas à l'époque ce sentiment qui fait que vous êtes prêt à faire n'importe quoi pour l'être aimé. Maintenant qu'il le vivait, il savait.Sa Mère était une jeune adolescente à l'époque, elle se rendait à Zénor avec son père, mais Zénor ayant été attaqué , ils s'étaient réfugiés dans le désert. Par chance, ils leur restaient un peu de nourriture, ils purent alors tenir quelques jours sous ce soleil de plomb. Il tentèrent de regagner le royaume de Fall , mais ne connaissant pas la région, ils se perdirent. perdus. Un groupement d'humain venaient dans leur direction. Était-ce des bandits? Peu importait, si tel était le cas, ils n'auraient rien à voler.Ce père et sa fille, se rendaient à Zénor pour livrer une commande au couple royal.


Ils marchèrent, dans le sable, aveuglément. Des heures passèrent, l'adolescente fut à bout de force rapidement.La soleil la brûlait; son père l'emmaillota dans des vêtements pour lui éviter d'autres brûlures. La nuit était très froide au creux des dunes du Désert d’Enkidiev, aussi la jeune fille ramena t-elle les couvertures sur son menton. Son père était de plus en plus pessimiste, plus le temps passait, plus il se persuadait qu'il mourraient dans ce désert. Ce ne fut qu'à l'aube de la troisième journée de galère, qu'une étincelle d'espoir réchauffa les cœurs des deux perdus.
Des étrangers arrivaient dans leur direction.Ces étrangers étaient-ils des ennemis ou des amis?Par précaution, le père pris une petite dague en main et se mis devant sa fille. S'ils s'agissait de bandits, ils se conteraient de prendre le bijou qu'avait commander le roi de Zénor pour son épouse, en revanche, s'il s'agissait d'âmes charitables, ils étaient sauvés.

L'un d'eux, visiblement le plus âgé pris la parole : " bonjour que faites-vous ici?"Le père expliqua sa situation. Pendant ce temps; l'adolescente regardait avec beaucoup d'attention le jeune homme qui avait à peu près son âge, elle voyait cette auréole argentée autour de lui : c'était son âme-soeur. Le même phénomène eût lieu pour le père de Noah. Les deux adolescents parlèrent de ceci à leurs pères respectifs et ils furent mariés ensemble.Noah repensa à tout cela et l'expliqua dans les moindre détails à son ami.

Avant cela, il avait remarqué, l'air sceptique de Sacha lorsqu'il avait prononcé l'expression âme-soeur. Ne connaissait-il pas l'amour?
Était-il malchanceux dans ce domaine?
Noah le regarda, puis répondit avec franchise sur ce sujet.
Qui était son âme-soeur? personne ne lui avait jamais posé cette question...

Il se lança peu sur de lui: "elle est magnifique, elle s'appelle Aphrodite, on dirait une déesse."
Il enchaina alors sur sa rencontre avec elle:
-Sacha tu sais quand mes parents sont morts, je suis partis de mon clan, car tous n'arrêtaient pas de me comparer à mon père et je ne le supportait pas. Je me suis débrouillé seul. Ma mère, je ne l'ai pas connu, elle est morte en me donnant la vie. C'est en comptant uniquement sur moi-même, depuis mes 11 ans que je survis. Personnellement je crois au destin; car si jamais ne n'avais pas été seul, jamais je n'aurais trouvé l'antre où vie ma bien-aimée. Pour ta tente j'accepte volontiers merci.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Sam 05 Mar 2011, 16:58

Sacha écouta d'une oreille attentive Noah lui raconter la rencontre de ses parents sous l'étrange impulsion d'une lumière blanche que sa mère aurait vu autour de son père. Pendant le temps où Noah parlait, Sacha avait un petit sourire aux lèvres. Ses parents lui avaient également raconté au moins une dizaine de fois leur rencontre. A croire que ce souvenir restait intact dans toutes les mémoires des couples mariés. Ce qui était amusant, c'est quand les deux membres du couple la racontent en même temps et de remarquer qu'un événemenent peut sembler totalement anecdotique pour l'un, alors que pour l'autre, c'est un détail majeur. Et surtout, de les entendre se disputer gentilement pour des broutilles concernant le sujet. Par exemple, savoir si oui ou non sa mère l'avait incité à l'aborder en lui souriant, avec un sourire délibérement charmeur selon son père. De plus, les deux avaient généralement un air et un ton assez niais, du genre amoureux transis. Bref, ces moments étaient toujours source de moqueries pas bien méchantes des enfants envers leurs parents. Mais il y avait de quoi après tout. Mis à part cela, ce qui interpela Sacha dans le récit de Noah fut, comme vous vous en doutez, le sujet des âme-soeurs. Le fait qu'il soit possible de reconaître la sienne en repérant une lumière blanche autour de quelqu'un lui sembla à la fois totalement irrationnel mais tellement intéressant. C’était aussi simple d’identifier la sienne ? Sacha croyait qu’il fallait faire tout un tas de tests magiques pour le déterminer. Une lumière blanche... Allez savoir pourquoi elle n’était pas rose ou bleue. Enfin, il n’allait tout de même pas commencer à contester un phénomène qu’il n’avait jamais observé de sa vie et dont il ne connaissait pas grand-chose. Surtout qu’il semblait qu’il avait en face de lui un expert en la question, alors de quoi aurait-il l’air avec ses suggestions stupides ?

Noah continua à satisfaire la curiosité de Sacha en lui parlant un peu de son âme-soeur qui s’appelait Aphrodite. A l’entendre parler, il semblait être complètement sous le charme de cette femme. Enfin, il était tellement facile de tomber sous le charme d’un femme qu’on aime ou qu’on trouve jolie comme le disait Noah. Le charme des femmes ne s'expliquait pas et devait certainement avoir un quelconque lien avec la magie. D'ailleurs, l'âme-soeur de Noah possédait des pouvoirs magiques à ce qu'il avait cru comprendre. Sacha avait toujours eu un peu de mal à accepter la présence de la magie. Même s'il avait vécu avec une personne magique pendant un bout de temps, il était par exemple assez déroutant que la personne en face de vous puisse connaître vos pensées avant même que vous les ayez formulées à l'oral. Il fallait un petit temps pour s'y habituer, surtout quand la magie n'avait jamais fait parti de son quotidient auparavent.

Lorsque Noah continua à dévoiler par morceau des parties de sa vie, Sacha fut à la fois frappé de stupeur et admiratif. Comment cet homme si frêle d'apparence avait-il pu survivre seul dans le monde inhospitalier du désert ? Et surtout quitter volontairement les siens pour vivre seul ? Selon Noah lui-même, l'expliquation était le destin. Encore une notion abstraite pour Sacha. Il faut dire qu'il réfléchissait à partir du concret et les choses plus ou moins irréelles ou mystiques ne lui avaient jamais beaucoup parlées. Mais il préféra ne rien dire, n'ayant pas vraiment envie d'entamer un débat sur ce sujet là. Il se contenta de petits hochements de tête pour montrer son intérêt à ce que disait le jeune homme aux cheveux blancs. Mais peut-être que Noah réussirait à lui transmettre des notions qui lui semblaient pour le moment vagues pour qu'elles lui semblent plus claires par la suite. L’homme au teint pâle avait l’air convaincu de ce qu’il disait, ce qui est déjà important, et en plus, il paraîssait savoir de quoi il parlait. C’était peut-être suffisant pour qu’il se laisse convaincre un jour... Toujours est-il que l’image d’Elenwë avait fait irruption dans ses pensées depuis plusieurs minutes et qu’il n’arrivait pas à la chasser. Bon sang, pourquoi fallait-il que son souvenir reste ancré dans son esprit comme ça ? N’était-il pas censé l’oublier après tout ce temps ? Dire qu’il était censé savoir s’il allait ou non à Emeraude la semaine prochaine... Après tout, il pourrait peut-être demander à Noah son avis ? Il avait l’air éclairé sur ce genre de question et puis il n’avait rien à perdre en lui demandant cela. Il allait peut-être trouver étrange qu’il lui fasse cette requête alors qu’ils se connaissaient à peine, mais il s’en fichait. Laissant passer un petit moment après l’intervention de Noah, qui soi dit en passant avait accepté de rester dormir dans sa tente, Sacha tenta sa chance.

J’aurais quelque chose à te demander, commença-t-il d’un ton pas très assuré. Enfin, un avis plus précisement. Il y a presque un an, continua-t-il, juste avant le début des affrontements ouverts entre Irianeth et Endikiev, j’étais à Emeraude. J’y suis resté parce que... parce que j’étais avec une écuyère d’Emeraude. Je pense que tu sais qui ils sont, on en entend tellement parler en ce moment. Je ne pense pas qu’elle était mon âme-soeur comme pour toi, mais disons que je l’aimais vraiment... beaucoup, dit-il finalement. Mais j’ai voulu partir me battre quand un appel aux volontaires a été fait à Emeraude. En fait, je voulais rallier mon clan à cette guerre aussi et passer par le désert avant de partir. Sauf qu’elle n’a pas voulu que je parte et disons qu’elle ne m’a pas laissé partir de son plein gré et s’est mise dans une colère noire. Je suis pas vraiment resté calme non plus et je suis quand même parti. Mais depuis, aucune nouvelle. Et il y a trois jours j’ai appris que tous ceux qui ont combattu aux côtés des chevaliers pendant la guerre sont invités à Emeraude pour l’attribution. Je ne sais pas si c’est une bonne idée d’y aller, termina-t-il en plongeant son regard bleu dans celui de Noah.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Sam 05 Mar 2011, 17:41

[oups avait zappé ce détail U_u alors va falloir que je la joue subtile. Aphrodite n'est pas son âme-soeur .
j'aurai besoin d'un autre rp avec toi plus tard si tu es ok =)]

Parfois, on croit que notre premier amour est celui de toute notre vie.
Peut-être que c'est ce qu'était entrain de vivre Noah avec Aphrodite. Peut-être que l'auréole qu'il avait vu autour d'Aphrodite, n'était autre que les rayons du soleil qui se reflétaient dans son miroir créant un effet d'optique? Les rêves qu'il avait fait à son sujet n'était peut-être que des signes des Dieux ayant pour unique but leur rencontre. Rien de plus .Cela s'appelle le destin selon Noah. Toutefois, il était quasi-certain q'Aphrodite était son âme-soeur... Pourquoi? Il ne le savait. Quand il la voyait son cœur battait la chamade. Lorsqu'ils étaient près l'un de l'autre, il se perdait dans ses magnifiques yeux... Bref il était amoureux. Pas une seconde, Noah avait soupçonné la jeune immortelle d'avoir usée de ses pouvoirs pour le faire tomber sous son charme. Peut-être était-il trop naïf ... Après tout le monde n'est pas blanc, ni noir ... il est les deux en même temps ... D'où sa complexité...

Peut-être qu'au fond Aphrodite avait un peu usé de ses pouvoirs, mais les sentiments de Noah avaient été plus puissants... Il ne le savait pas... Si elle lui disait qu'elle avait utiliser ses pouvoirs lui pardonnerait-elle? Après tout il l'aimait... avec ou sans le résultat était là...Noah avait dévoilée une grande partie de sa vie à Sacha. La mort de ses parents, chose qu'il avait mis énormément de temps à accepter. Il était content de trouver un peu de compagnie dans ce désert.... Cela était si rare... Les voyageurs passant par le désert étaient pour la plupart des habitants de la région, et la plupart du temps Noah les évitaient .... Pourquoi? Car les Autres l'avait fait énormément souffrir dans son enfance. Comment? Le Jeune Homme venait tout juste de perdre son père, les membres de sa tribu ne cessaient de le comparer avec son père, la situation était invivable pour le jeune adolescent.

Après un long discours il remarqua que Sacha était.... "ailleurs". Pas physiquement mais.... il paraissait dans la lune. Noah se demanda alors : A quoi est-il entrain de penser? Avait-il des soucis? Se sentait t'-il mal? Souffre-il de la maladie d'Amour? Est-il déprimé?Tout cela est très dur à déceler... Surtout quand les personnes cachent leurs sentiments. Cacher ses sentiments, juste pour garder le peu de dignité qu'il nous reste... Chose très courante, plus chez les hommes que chez les femmes. Malheureusement, Noah n'avait pas de décodeur de sentiment ... et ne pouvait pas savoir ce qui se passait dans la tête de son ami. Il aurait aimer à ce moment précis avoir un don, le don de voyance, pouvoir lire dans les pensées de Sacha afin de pouvoirs l'aider dans la mesure du possible. Mais il n'avait pas ce don...

Le seul don qu'il avait été celui d'être attentif aux autres, être à leur écoute. Ce type de personne semblait rare.... Dans son enfance, ce comportement avait valut à Noah de nombreuse moqueries, mais il s'en était moqué. Il aimait aider les autres. Se rendre utile! Avoir le sentiment de servir à quelque chose. IL Ne fallait pas être le simple "jouet " des Dieux comme disait son père.... Même si ces derniers s'amusaient avec nous, humains, comme nous jouerions avec de simples poupées de chiffon. Autant , nous entraider, faire face aux obstacles ensemble. Un proverbe dit : L'union fait la force. Cela Noah l'avait constaté du temps où son père était encore en vie. Après la mort de ce dernier, il était devenu solitaire... Jeune adolescent... Seul dans le désert et " vulnérable".Cette Union, qui fait la force d'un groupe vient de la capacité que chacun a à écouté l'autre, à s'accorder avec les autres. Noah avait peut-être un don... Il était une bonne "poire ". Dans son enfance, quand un de ses amis avaient un soucis, du chagrin, il venait se confier à lui. Pourquoi? Il ne le savait pas . Peut-être était-ce simplement dans sa nature...Plus le temps passait... Plus Noah se posait une question : Les Dieux ne l'avait-il pas mis sur terre pour aider les autres ?

Après un long moment de pause. Sacha prit la parole. Il commença par :"J’aurais quelque chose à te demander". Noah pensa :"Tiens cela change, on va me demander un conseil à tout les coups ... j'espère que ça ne touche pas aux sentiments...".Il laissait son camarade continuer : Il voulait un avis . Mais pourquoi le sien? certes les deux hommes avaient les mêmes origines, s'entendaient bien ... mais cela ne faisait pas tout.
Peut-être que le fait qu'il ai dévoilé son passé à Sacha, l'avait mis en confiance après tout. Pour Noah, c'était la seule explication logique... Sacha souhaitait son avis, il lui donnerai, avec sincérité, en pesant ses mots tout de même car il ne voulait pas le blesser.

Sa solitude lui pesait, et voila qu'il venait de rencontrer Sacha, qui lui aussi était seul et vagabond. Peut-être pourrait-ils former un groupe? Un groupe d'ami.
Tout en ayant ces éventualités en tête il écouta avec attention les paroles du Jeune Homme. Avant les affrontements, il s'était rendu à Émeraude. oah ne connaissait pas ce Royaume, son père lui avait expliquer comment s'y rendre, mais il n'y avait jamais mis les pieds.

Une question vint à l'esprit de Noah : Que faisait Sacha à Émeraude? Ce dernier vivait dans le désert.... Il continua à écouter Sacha. Il était allé à Émeraude, et aimait une écuyère d'Émeraude. Original.... Quoique il ne pouvait rien dire... Lui était fou d'une immortelle... Comme quoi l'Amour n'a aucune logique...
A Entendre Sacha parler de cette "Écuyère " dont il ignorait le nom il comprenait qu'il attachait autant d'importance à cette dernière que lui en attachait à Aphrodite. Pourquoi n'était-il pas rester avec elle? Sacha répondit à cette question quelques secondes plus tard.

Ce dernier avait fait preuve d'un grand courage, il avait pris les armes et était allé se battre pour défendre Enkidiev. Noah n'avait pas eût vent de cet appel aux volontaires.

Il se fit une réflexion à lui-même et à voix basse : J'aurais fait comme lui ... Comme j'aurai été près d'elle sur le front... pour la protéger..


Il voulait rallier son clan à cette guerre! Noah dit à voix basse : bonne idée.... enfin encore faut-il en avoir un... .Sa belle ne l'avait pas laisser partir... Normal, elle devait craindre qu'il ne revienne jamais. Cela expliquait la "colère noire" dont-il parlait. Cette dernière ne lui avait plus donner de nouvelles depuis leur dispute .... peut-être était-il triste tout simplement. Peut-être était-elle effondrée, et n'avait pas la force de lui écrire... Sacha avait terminé son discours par :Et il y a trois jours j’ai appris que tous ceux qui ont combattu aux côtés des chevaliers pendant la guerre sont invités à Emeraude pour l’attribution. Je ne sais pas si c’est une bonne idée d’y aller.

Lui aussi doutait.... Un autre point commun. Noah devait le sortir de ce doute en lui donnant son opinion sur ce sujet... Comment devait-il lui parler? Comme à un ami? Comme à un frère? Après tout .... Ils avaient beaucoup de points communs. Après un court instant de réflexion, il prit la parole:

-Sacha, tu me demandes de t'éclairer sur un sujet bien délicat. Chose que je vais faire, mais je vais adopter un point de vue, un peu "spécial". Je vais te parler franchement. Comme si tu étais mon frère. Ce que tu as fais et a voulu faire est très noble. Je t'admire pour ton courage. Quitter celle que tu aimes pour faire la guerre avec ton clan contre Irianeth... Je ne sais pas personnellement si j'en aurais eut la force... Mais si j'avais aimé une femme Chevalier, une chose est certaine, je serai également aller me battre... pour être à ses côté. Pour la protéger de l'ennemi, car elle aurait été la chose la plus précieuse à mes yeux. Tu m'as dis qu'elle refusait de te laisser partir ... Je ne m'y connais pas bien en Amour... Mais peut-être avait-elle peur de ne jamais te revoir. Tu m'a dis qu'elle ne t'avais pas donné de nouvelles depuis votre dispute, peut-être était-elle triste, malade, désespérée au point de ne pouvoir t'écrire. Ou pire... peut-être te croit-elle mort. Je serai à ta place je me rendrai à Emeraude, je me noyerai dans la masse, histoire de voir comment elle va.
Puis si elle est heureuse, je tournerai les talons pour rentrer à la maison.
Après je ne la connais, je sais pas son caractère, ni comment elle réagira, ni rien... m'enfin, si tu l'aimes vraiment, tente le tout pour le tout ne laisse pas passer ta chance, frangin!




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Sam 16 Avr 2011, 04:00

Pendant tout le temps où il avait parlé, Sacha ne s'était pas tellement préoccupé de l'attitude de Noah, trop occupé à chercher ses mots. Parce que comme ça, son discours avait l'air fluide, mais en réalité, il devait quand même y mettre un peu du sien pour que ses phrases aient un sens. Il n'y avait guère que lorsqu'il s'était tu qu'il s'était enfin décidé à regarder Noah. Celui-ci avait un air concentré. Au moins, il semblait réfléchir de façon sérieuse à son problème. Peut-être se sentait-il concerné d'une certaine manière ? Ou alors avait-il déjà vécu une situation semblable ? En tout cas, il était réconfortant de savoir que quelqu'un s'intéressait à sa situation. Dans le meilleur des cas, Noah le comprenait et avait une réponse à ses interrogations, ou tout du moins un avis personnel, ce qui lui serait déjà très éclairant. Enfin, la voix de Noah vint mettre fin à ses doutes, et ce de manière franche et précise. Le jeune homme fut d'abord surpris d'entendre Noah lui dire qu'il souhaitait lui parler comme à un frère. En entendant le mot "frère", son cœur eut comme un sursaut. Cela faisait tellement longtemps que plus personne ne l'avait considéré ainsi. Et pourtant, alors que d'autres auraient été effrayés de pouvoir qualifier aussi rapidement la relation avec un inconnu de fraternelle, Sacha trouva cela tout naturel, comme résultant d'une logique imparable que seul lui et Noah pouvaient comprendre. Un petit sourire se dessina sur le visage du jeune et continua à flotter sur ses lèvres en écoutant Noah. Certes, ce qui l'avait voulu faire était courageux et ambitieux comme projet. Ou inconscient selon Elenwë... En vérité, c'était certainement un mélange des deux qui avait constitué la motivation de Sacha : une bonne dose de courage saupoudré d'une pincée de témérité inconsciente et voilà qui pouvait permettre de soulever des montagnes. Ou de provoquer de gros dégâts... Dans le cas de notre jeune ami, disons que le résultat n'était pas vraiment celui escompté au départ... Une rupture et une perte des liens familiaux, difficile de faire pire, n'est ce pas ?

Surtout que dans l'esprit de Noah, le plus important aurait été de protéger sa bien-aimée lors de la guerre. Cette remarque amusa beaucoup Sacha. Elenwë, écuyère d'un chevalier d'Emeraude, avoir besoin de se faire protéger ? C'était plutôt les insectes qui avaient dû avoir besoin de protection ! Non, c'était la dernière chose dont cette jeune femme avait besoin. Mais d’un autre côté, il savait qu'il aurait adoré combattre à ses côtés pendant une bataille. La présence d'un véritable compagnon d'arme était une chose que Sacha n'avait pas eu la chance d'avoir pendant la guerre. Il n'avait été qu'un soldat parmi la masse, sans être lié à qui que ce soit en particulier. Mais cela devait être tellement rassurant et galvanisant de se dire avant une bataille que l'on était pas seul et de pouvoir compter sur quelqu'un ! D'avoir une personne à qui parler durant la longue attente, souvent angoissante, qui précédait la bataille... Mais il ne servait plus à rien à présent d'imaginer ce passé qui aurait pu se dérouler. L'unique chose que le jeune homme pouvait espérer était que dans le futur, ce qu'il imaginait arriverait si un de ces jours il participait de nouveau à la guerre. Enfin, il est vrai, comme Noah fit la remarque, que la guerre n'étant pas un jeu et que l'on risquait sa vie à chaque instant, qu'Elenwë avait sûrement eu peur pour lui. Mais il n'était plus un enfant, et il pouvait prendre ses propres décisions, même si celles-ci pouvaient paraître dangereuses.

Noah l'inquiéta un peu lorsqu'il suggéra que s'il n'avait pas de nouvelles d'Elenwë, c'est parce qu'elle était triste ou blessée au point de ne pas pouvoir lui transmettre de message. Cependant, il se rassura vite en se disant que ce n'était pas dans le caractère d'Elenwë de se laisser abattre. Mais Noah avait jeté le doute dans son cœur : la séparation, la guerre, avaient-elles pu avoir un impact sur Elenwë, au point de la faire complètement changer ? Il n'avait pas de réponse à cette question et il ne pourrait en obtenir une, à moins de renouer contact avec la jeune fille. Mais les paroles suivantes de Noah lui firent l'effet d'une douche glacée : selon lui, elle le croyait peut-être mort... Au départ, il tenta de réagir contre cette hypothèse : c'était absurde, une telle idée ne pouvait pas lui avoir traversé l'esprit ! Et pourtant... Objectivement, il était tout à fait possible qu'elle pense cela : il ne lui avait donné aucune nouvelle depuis un an, n'était pas retourné à Emeraude pendant ce même laps de temps et les morts n'étaient pas forcément répertoriés, ni même tout simplement remarqués. Surtout que dans son cas, qui serait venu réclamer son corps ? Sa famille était à des kilomètres de là et aucune personne proche de lui ne participait à la guerre. Oui, il fallait être lucide : s'il était mort là-bas, personne n'aurait été au courant. Déboussolé par cette réflexion, Sacha fut bien content que Noah lui propose une solution, qu'il n'aurait certainement pas trouvé tout seul. Celle-ci consistait pour lui à se rendre à Emeraude, vérifier que Elenwë était heureuse et repartir suite à cette constatation. Si il constatait l'inverse, il improviserait et verrait bien ce qu'il serait en mesure de faire.

La dernière remarque de Noah le fit sourire : celui-ci l'avait appelé "frangin". Même lui n'avait jamais désigné son frère naturel par ce mot. Mais il n'était pas offensé, au contraire, cela lui plaisait bien. Il avait l'impression que maintenant que Noah l'avait aidé, un véritable lien s'était créé entre eux. Il savait à présent qu'il pouvait compter sur Noah et que Noah pouvait lui demander son aide, il accepterait sans hésiter. C'était étrange de penser que tout cela s'était déroulé en une nuit seulement. Mais il y a des liens forts qui se construisent rapidement mais que le temps n'affaiblit pourtant pas. Sacha espérait sincèrement que le lien formé avec Noah ferait parti de ceux-ci. Il dit alors à Noah, un demi-sourire aux lèvres :

- Tu as raison, je suivrai ton conseil. Tu prétends que tu n'y connais rien en amour, mais ce que tu me dis me pousse à croire le contraire, continua le jeune homme avec un air taquin.

Après une pause, il ajouta :

- Je pense que nous devrions aller dormir maintenant. Il fait nuit depuis un bon bout temps et les émotions de la soirée ont du te fatiguer. Viens, je vais essayer d'organiser ma tente pour avoir de la place pour deux.

Après avoir "aménagé" sa tente, Sacha invita Noah à y entrer. Il s'allongea, sourit à Noah en lui souhaitant une bonne nuit dans un murmure , ferma les yeux et s'endormit instantanément. Les événements l’avaient fatigué lui aussi et surtout, lui avaient donné matière à réfléchir.

[HRP : voilà, RP fini, sauf si tu veux rajouter quelque chose et encore désolée pour le retard de mes réponses!]
Revenir en haut Aller en bas
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Sam 04 Juin 2011, 16:33

Le RP est-il terminé ?

Sans réponse, il sera déplacé le 10 Juin dans les archives
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 972
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 19/10/2010

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah] Sam 04 Juin 2011, 16:50

Yes terminé =)
Celui-là c'est bon =) Xd tu peux archiver. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Du désert à perte de vue [PV : Noah]

Revenir en haut Aller en bas

Du désert à perte de vue [PV : Noah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Septième Génération-