___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

5ème édition [Septembre 2010]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Zeïlia

avatar
Nombre de messages : 986
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Date d'inscription : 25/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 35 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: 5ème édition [Septembre 2010] Mar 17 Aoû 2010, 00:09



Date de parution: 26 septembre 2010 [Normalement 2eme dimanche de chaque mois, mais à cause de celui d'Octobre, celui de septembre est plus tard!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3696-zeilia-d-emeraude
#Zeïlia

avatar
Nombre de messages : 986
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Date d'inscription : 25/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 35 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: 5ème édition [Septembre 2010] Dim 26 Sep 2010, 12:26

26 septembre 2010


Chers lecteurs et lectrices de l'INFOFO,

Toute l'équipe de rédaction est très fière de vous présenter cette cinquième édition de l'INFOFO où nous retrouvons, à chaque mois, des reportages d'actualités, d'informations et culturels. Ce mois-ci, nous avons repoussé la date pour que celle d'Halloween puisse concorder. De plus, tous nos reportages étaient en retard, au moment initial de parution. Mais, nous sommes toujours là et nous avons nos reportages plus intéressants les uns que les autres. C'est sur ces mots que toute l'équipe vous souhaite une excellente lecture de l'INFOFO du mois de septembre.
Bonne lecture à tous!
L'équipe INFOFO

~Concilier forum et école~


C'est pareil pour tout le monde, je crois. Notre problème numéro un est toujours concilier l'école et le forum. L'école prend une grande partie de notre temps, au point où certains délaissent le forum pour mettre toute leur énergie sur leur projet scolaire et je ne le leur reproche absolument pas. Il faut être capable de considérer le forum comme un passe-temps et non une obligation, bien que certains se sentent toujours poussés à poster. Nous devrions tous, pourtant, être capable de poser un équilibre entre le temps passé sur le forum et celui consacré à l'école.

Bien sûr, il est plus difficile pour certains de pouvoir poster souvent, quelques fois par semaines étant donné la longueur des postes qu'ils écrivent et d'autres à cause de l'école, des projets qu'ils doivent faire, des devoirs extrêmement longs qu'ils reçoivent chaque jour. Parfois nous pouvons nous dire "Mieux vaut abandonner le forum... Je manque de temps, ça ne vaut plus la peine..." Mais est-ce réellement vrai? Le forum n'a-t-il pas été bénéfique à plusieurs d'entre nous? Le français de bon nombre de membres n'est'il pas devenu meilleur, plus riche et plus agréable à lire?

Est-il donc réellement impossible de concilier le forum et l'école, de façon à garder de bonnes notes à l'école sans avoir à prendre de longues pauses du forum? Sincèrement, non, ce n'est pas impossible. La meilleure preuve étant qu'il y a plus d'une centaine de membres, que le forum vit depuis plus de 3 ans et que la majorité d'entre eux est toujours active! Le forum est une chose qui tient à coeur pour plusieurs d'entre nous, c'est comme une deuxième famille, le forum rentre dans le quotidien de plusieurs, à la fin, on est habitués et les membres du forum sont capable de comprendre que, lorsque nous sommes dans une passe difficile à l'école, le forum prend un peu le côté, puisqu'il s'agit d'un passe-temps, bien que merveilleux et enrichissant, il reste un passe-temps!

N'abandonnez pas le forum simplement par peur d'échouer à l'école, ce serait dommage et vous perdriez la chance de vous faire d'excellents amis sur ce forum! Bonne année à tous!

~Zeïlia

~Anniversaires de septembre~


6 Septembre - Xen
6 Septembre - Katylin
9 Septembre - Louan, Aïleen
15 Septembre - Hayden, Helias, Loan
16 Septembre - Naliatès
18 Septembre - Esmé
20 Septembre - Galadrielle
24 Septembre - Elthor
27 Septembre - Floricienta
27 Septembre - Corentin
29 Septembre - Kaldan
30 Septembre - Aaron
~Isklive

~Privilège de Roi~

Pour ceux qui s’attendent à une autre critique enflammée dans laquelle j’insulte une autre création de miss Robillard malgré ma présence sur un forum basé sur une de ses oeuvres, vous allez possiblement être partiellement déçu. Le livre qui fait le sujet de mes plaintes, aujourd’hui, bien que régulièrement ennuyeux et bien, bien inférieur à la moyenne des livres fantastiques n’est pas aussi mauvais que cet autre livre contenant des homosexuels et des licornes. Mon absence de haine envers ce récit vient de plusieurs raisons, à vrai dire. Privilège de Roi est le sujet de ma critique, un livre qui relate la première guerre d’Enkidiev contre Irianeth. Tout d’abord, je ne m’attendais à pratiquement rien, cette fois-ci, puisque je revenais de ma lecture des Héritiers d’Enkidiev, alors c’était déjà plutôt évident que miss Robillard avait perdu la main. Par contre, un point à noter, c’est qu’il y a un autre écrivain. Je ne suis pas certain du ratio d’écriture, mais il y a deux auteurs, comment un livre avec une telle collaboration pourrait être mauvais? Eh bien, de ce que je comprend, le livre est réellement écrit par Martial Grisé et miss Robillard n’a fait qu’agir comme...superviseur, j’imagine.

Considérant ce que j’ai relaté dans ma première critique, c’est probablement une bonne chose qu’elle n’ait pas créé ne serait-ce qu’une partie du livre est certainement une bonne chose. Par contre, il s’agit là du premier roman par Martial Grisé et, même si on a la supervision d’une femme expérimentée, un premier roman sera toujours vaseux. Ce point fonctionne donc pour pardonner monsieur Grisé : C’est son premier livre, alors c’est certain que ce ne sera pas excellent, ils le sont rarement. Je ne suis moi-même pas particulièrement fier de certains de mes premiers écrits, c’est une des raison pour laquelle je ne m’attendais pas à grand chose, ce qui n’était pas le cas d’Héritiers d’Enkidiev. Miss Robillard a beaucoup d’expérience et la saga des Chevaliers était excellente. C’était juste de ma part de m’attendre à quelque chose d’excellent. Un autre point qui a fait en sorte que mes attentes étaient encore plus basse le zéro est la couverture. Je sais qu’on ne devrait pas juger un livre par sa couverture, mais je n’ai pas pu me retenir, puisqu’elle est assez pathétique. Il s’agit de monsieur Grisé dans son costume d’Hadrian et devant un miroir et il y a la réflexion diabolique de lui-même mais avec une cuirasse noir, dans ledit miroir. Oh, ais-je oublier de mentionner cela?

Eh oui, Martial Grisé est « l’acteur » jouant Hadrian, sur le site officiel des chevaliers. Au fond, sa troupe de joyeux lurons et lui-même font du cosplay pour adulte. Je vais laisser ce fait couler dans vos esprits, un moment. Je sais ce que vous vous dites, en ce moment : « Mais voyons, Dada, espèce d’imbécile semi retardé mais pourtant très charismatique, n’as-tu jamais entendu le proverbe ‘Ne pas juger un livre par sa couverture’ qui est aussi une habile façon de dire qu’il ne faut pas se fier aux apparences des gens en général? » Eh bien si, je l’ai entendu plusieurs fois, mais je vous mentirais si je ne vous disais pas que, en général, quand la couverture est médiocre, le livre lui-même suit cette tendance. Dans le cas de Privilège de Roi, il est un peu trop évident que bien peu de temps à été mit dans la conception. On dirait quelque chose qu’un étudiant en multimédia première année aurait fait pour un projet à remettre le lendemain et dont il aurait malheureusement oublier l’existence. En bon québecois, ce genre de projet est appeler « Butcher » . Fait rapidement et généralement sans grand effort afin d’être remis à temps. Il va sans dire que c’est décevant, pour un livre de cette série, mais bon, peut-être que ce n’est pas si mauvais que ça. Peut-être que ledit proverbe s’applique réellement dans ce cas-ci. Ce serait surprenant, mais c’est possible. Eh bien, la plupart perdront espoir dès la première page, ce qui est un exploit. Il s’agit d’un journal. Ouais, un journal personnel qui relate la vie pendant la guerre d’Hadrian. Ce genre de style d’écriture peut être bon pour un court segment du livre ou bien pour une présentation sur un forum RPG, mais pour plus de deux cents pages, ça devient rapidement stupide. Vous voulez savoir pourquoi?

Parce que l’élément « Suspense » ne sera jamais présent. Jamais. Les combats (Pour le peu qu’il y en a) ne sont jamais racontés en temps réel, ça signifie que l’on sait toujours qu’Hadrian survivra au combat, non seulement parce que le livre continue, mais aussi parce qu’il a été mentionné dans la vraie saga des Chevaliers qu’Hadrian est mort dans son château à un âge vénérable, ce qui signifie qu’il a évidemment survécut aux affrontements. Nous savons qu’il a survécu aux affrontements et, puisque Hadrian est pas mal le seul personnage qui nous intéresse ainsi que le seul avec qui nous, lecteurs, avons une quelconque relation, dans ce livre. L’histoire elle-même va pas mal comme vous l’imagineriez : Guerre arrive, Hadrian crée les chevaliers d’Émeraude, beaucoup de batailles qu’on ne voit jamais, les chevaliers gagnent. Pas vraiment de surprises, pas vraiment d’intérêt et c’est assez triste. Pourquoi ne pas nous avoir montrer un autre visage de la guerre? Et si les dieux les avaient trompés et qu’Irianeth voulait tout d’abord faire des liens pacifiques avec Enkidiev mais que les préparations de guerre les aient effrayés et décidés à opter plutôt pour une invasion? Oh, désolé, j’ai oublier de parler de l’aspect le plus génial de ce livre. Le livre a des images. Je suis sérieux, ce roman est ‘ponctuer’ d’images, apparemment dessinées par le fils d’Hadrian, Gor. Je ne puis prétendre être moi-même doué en dessin, mais Gor aurait pu faire un effort, quand même, de surcroît, il n’y en a que cinq. S’il va y en avoir si peu, aussi bien ne pas en mettre. Mais, au final Privilège de Roi reste de loin supérieur sous tous les angles à ce certain livre qui a fait le sujet de ma première critique, mais reste terriblement mal écrit, ennuyant, inutilement long et relativement inutile. Par contre, si vous êtes un fan hardcore des chevaliers d’Émeraude, il s’agira d’un bien meilleur achat que les Héritiers d’Émeraude...Au fait, le prochain tome des Héritiers d’Émeraude sort en Septembre. Je sens une autre délicieuse critique approchée!
~Drace

~Drace's Life—Irianeth~

Drace. Que dire? Ou plutôt, par où commencer? Dans quel sens dois-je attaquer l'histoire qu'il a construite au fil du temps? C'est bien beau annoncer haut et fort que l'on veut faire la biographie de quelqu'un, il faut du temps, de l'énergie, du courage et surtout, beaucoup de sources et de références pour y parvenir. Il est déjà difficile de faire la biographie d'une personne vivante ou qui a déjà vécu, imaginez le travail d'essayer de recréer l'histoire d'un personnage. Une existence créée de toutes pièces par l'imaginaire d'une personne, un être qui n'a jamais réellement vu le jour et qui ne "vit" que par passages, que dans les moments recréés, dans les Rps. Cependant, on ne peut jamais piétiner la détermination d'une Zeïlia et ayant promis de le faire, elle le fera. Et du mieux qu'elle le peut aussi, le temps passé là-dessus ne sera qu'un détail parmi tant d'autres!

Il faut d'abord mettre certaines choses au clair, en autre qui est réellement Drace. Pour comprendre un personnage, il faut aussi être capable de voir qui se cache derrière celui-ci, c'est de là que l'essence même du personnage prend place. Bien que nous créions tous des personnages que nous qualifierons de différents de la personne réelle, une certaine part de nos personnages reste intacte, identique à la même part du rpeur. Je crois bien que tout le monde avait déjà entendu parler de Drace, entendu des rumeurs sur lui et peut-être des commentaires sur son attitude et ses commentaires. Ici, je ne fais aucun reproche, je ne suis pas ici pour faire la morale à qui que ce soit, je veux seulement faire remarquer que Drace, qu'il le veuille ou non, est connu et est quasiment une mascotte sur le forum, une légende, observée de loin et admirée d'autant plus. Tout le monde doit bien envier d'une certaine manière la puissance qu'il incarne sur le forum, autant en étant lui-même ou en tant que personnage dans le Rp.

De nom réel, Alexis, Drace est selon moi une personne fascinante et attachante, bien qu'il ait l'étrange capacité à se mettre à dos une tonne de personne en même temps. Son caractère est tout ce qu'il y a de plus bizarroïde, dans le bon sens du terme bien sûr. C'est probablement là où, d'après-moi, il se rattache le plus à son personnage, Drace. Ce personnage est tout simplement merveilleux à mes yeux de rpeuse. Non, je ne fais aucunement de la publicité pour son personnage, je parle ici simplement de la façon qu'il l'a construit, le type de caractère qu'il lui a donné, la manière dont il a évolué avec le temps et cet étrange goût à la souffrance qu'il entretient par les nombreux enlèvements qu'il a effectués! Un personnage mystérieux, mythique et qui serait tout simplement effrayant si on le rencontrait en vrai, Drace est une simple petite merveille au niveau littéraire, selon mon regard de lectrice, entendons-nous là-dessus.

Créé comme un dieu déchu, sur le forum, le personnage de Drace représente la terreur vivante et le simple sadisme gratuit. C'est justement pour cette raison que j'ai décidé d'utiliser Drace comme modèle dans mes autopsies de méfaits, enlèvements et n'importe quel autre mauvais coup. Ses méfaits sont plus grands, ils ont de plus grandes répercutions, c'est donc plus passionnant de les observer et essayer d'en comprendre chaque subtilité. Je crois qu'il sera difficile de montrer Drace sous-toutes ses coutures, étant donné que c'est un personnage qui a du vécu et qui a évolué, on ne peut donc pas réellement se baser sur sa présentation pour expliquer comment il pense et agit, il faudra tenter de le découvrir par nous-même au cours de nos recherches!

Alors commençons ce récit fantastique!

Commençons par mettre certaines choses au clair, à propos du sorcier, Drace. Il est un Dieu-Déchu, un être issu des cieux qui s'en est échappé. Il est un être malveillant, cruel, sadique et tout simplement mauvais. En s'échappant de royaume des dieux, Drace leur a dérobé une chose extrêmement précieuse et puissante, le Recueil à Palabres de Parandar. En gros, cet objet a réponse à tout. C'est la connaissance de Parandar recueillis, cachée et concentrée. Elle sait absolument tout, au point où c'en est terrifiant. Donc, Drace avait dérobé cette chose qui pouvait devenir extrêmement dangereuse si elle était utilisée à mauvais escient. Justement, Drace ne se priva pas et demanda conseil au Recueil. Celui-ci, en toute franchise et en tout aveuglement par rapport à la personne qui lui posait des questions, lui répondit qu'il serait judicieux d'avoir un esclave sous ses ordres, un enfant d'Émeraude, un enfant qu'il pourrait utiliser contre les chevaliers étant donné que ceux-ci ne pourraient pas, en fait ne seraient tout simplement pas capables de le blesser. Il pourrait ainsi avoir un petit guerrier que les chevaliers ne pourraient attaquer. Drace ne se le fit pas dire deux fois...

À l'origine, Drace était le sorcier d'Irianeth, affilié avec le continent noir, il avait à portée de main bien des objets et des personnes utilisables pour ses sombres desseins. À ce moment-là, Irianeth n'était pas comme nous le connaissons maintenant, c'était simplement une armée sans chevaliers, sans écuyers et sans élèves, il y avait des combattants ici et là, un peu hasardeux. C'est peut-être à cause de ce manque d'organisation et de force que Drace a décidé d'aller de son propre côté pour attaquer, comme toujours, Émeraude et ses chevaliers. Nous allons tout d'abord raconter ce qui s'est passé, pendant que Drace était encore allié avec Irianeth.

Le dieu déchu, Drace, était arrivé d'un seul coup à Émeraude, mettant un peu le bordel partout dans le château, les chevaliers étaient en panique, les écuyers inquiets et les élèves, comme toujours, tout simplement eux-mêmes, des enfants énergiques qui ne comprenaient alors pas grand-chose de ce qui se passait autour d'eux. Les choses devinrent assez périlleuses pour les chevaliers puisque Lyra et Mathys, qui n'était encore qu'un écuyer, disparurent du château au contact de Drace. La pire des choses, c'était qu'il y avait alors plusieurs chevaliers et écuyers sur place. Par exemple, il y avait sur place, en tant que chevaliers, le chevalier Elthor, Lyra, Narak, Myrianna puis plus tard, Analéha et en tant qu'écuyers, il y avait Mathys, Kirlia, Jecen et quelques instants après la disparition, l'écuyer Jadaa. Pourtant, aucun n'avait pourtant réussi à arrêter Drace dans son maléfique plan. Il avait enlevé Lyra et Mathys et les avait transportés dans une grotte.

Drace, étrangement, avait alors adopté une attitude bien plus directe envers Mathys, lui demandant de lui révéler l'état des "Ténèbres". Bien sûr, personne ne comprenait réellement de quoi il parlait, mais il s'agissait alors de Jecen, l'ancien Porteur des Ténèbres qui faisait alors parti de l'Ordre d'Émeraude. S'en suivit un combat entre Irianeth (Drace) et Émeraude (Lyra et Mathys). Bien que le chevalier et l'écuyer était avantagés au niveau du nombre, Drace l'était, lui, au niveau magique. Il ne lui était pas extrêmement difficile de contenir les deux personnages avec sa magie de dieu déchu. Cependant, grande surprise, arrivèrent alors des renforts, ce fut tout d'abord Myrianna qui arriva et bien sûr, Drace, en bon hôte qu'il était lui ordonna de lui donner les "Ténèbres".

Malheureusement pour Émeraude, bien que d'autres renforts approchaient à ce moment-là, Drace avait une autre option: pourquoi ne pas tout simplement disparaître à Irianeth? Eh bien, ce fut ce qui arriva, emmenant encore Lyra et Mathys avec lui, il se transporta sur Irianeth, éloignant ainsi la menace: Myrianna et les autres chevaliers qui arrièrent quelques instants après leur seconde disparition. Les secours étaient cependant plus puissants cette fois, accompagnés d'une magicienne d'Émeraude, les chevaliers auraient eu de plus amples chances de l'emporter sur le tout de même puissant Drace.

De son côté, Drace réapparut sur Irianeth, accompagné de ses sympathiques otages, Lyra et Mathys. Bien sûr, vu la colère plus ou moins fondée qu'il avait contre Mathys, Drace s'attaqua tout d'abord à celui-ci, le menaçant de le blesser puisqu'il s'était opposé à lui. Ensuite, en bon écuyer, Mathys avait répondu sur un drôle de ton, plus ou moins rebelle, chose que Drace n'avait tout simplement pas prit et lui avait tout simplement crié après télépathiquement! Bien sûr, tout ceci, en projetant violemment le pauvre garçon sur le sol. C'est ici que l'on peut remarquer le caractère plutôt hostile de Drace enverre l'Ordre d'Émeraude.

C'est alors que commença l'interrogatoire entre Mathys et Drace, Drace voulant tout d'abord savoir l'état des "Ténèbres". Il semblait plus ou moins étrange que le dieu déchu ait une telle fixation sur ce jeune garçon, mais lorsqu'on y pense calmement, c'était tout simplement logique. Étant donné que c'était ce même garçon qui allait avoir le pouvoir de détruire l'Ordre d'Émeraude. Il était donc nécessaire qu'Irianeth puisse obtenir leur arme ultime, puisque Émeraude avait déjà leur Porteur de Lumière, qui était alors Lyane. Mathys répondit, à la question de Drace, que Jecen allait bien, il n'avait pas réellement le choix de répondre aux questions du dieu déchu. C'était cela ou Drace s'attaquait à Lyra, la tuant sans pitié, elle qui était alors enfermée dans un cocon lumineux, en train de se soigner. Maintenant, je crois que tout le monde serait d'accord pour dire que Drace doit regretter amèrement cette décision de laisser Lyra intacte, puisque qu'il ne se bat maintenant plus que pour faire le malheur de la chef des chevaliers. Mais revenons à la scène principale... L'attitude docile de l'écuyer plu au dieu déchu qui offrit, sans pour autant promettre, de mieux traiter le garçon. C'est environ à ce moment-là que Lyra sortit de sa transe, heureusement pour Mathys. Elle le défendit et marchanda même avec Drace pour permettre au garçon de quitter Irianeth et retourner sur Enkidiev en toute sécurité, mais malheureusement pour eux, Mahel arriva. Autant Drace que Lyra et Mathys n'aimaient pas Mahel. Enfin, chacun pour des raisons bien différentes. Pour Lyra et l'écuyer, il s'agissait bien sûr d'un ennemi, mais pour Drace, Mahel était tout simplement une nuisance, un être venu des cieux tout simplement énervant. Bien que Drace était lui-même un être issu des cieux, il n'avait aucun attachement pour ses semblables, il en éprouvait même un peu de dégoût, ce qu'il ne s'empêchait pas de faire savoir à ceux-ci, dont Mahel.

Drace, probablement juste pour se débarrasser de l'être nuisible qui venait de s'immiscer dans ses affaires, proposa à Mahel de prendre une des deux victimes de l'enlèvement, ce qui brisait soudainement l'entente que Lyra et lui avaient passée. On peut voir ici pourquoi personne ne fait plus confiance à Drace, il n'est pas capable de passer une entente sans embûches, il fait juste comme bon lui semble, cela doit être une de ses caractéristiques, maintenant. Enfin, Mahel et Drace décidèrent calmement de qui gardait qui sans vraiment se soucier des protestations de Lyra qui refusait catégoriquement que Mathys soit laissé seul avec Drace. Malheureusement, Lyra fut emmenée ailleurs, loin du pauvre Mathys qui se retrouvait alors seul face au magistral Drace qui, bien que possédant une apparence jeune, était un sorcier âgé et expérimenté qui n'avait l'air que de bien s'amuser avec ses victimes.

Suivant le départ de Mahel et de Lyra, les menaces plurent de la bouche de Drace. Lorsque l'on compare les techniques du Drace récent et de l'ancien Drace, on voit tout de suite qu'il ne s'agissait alors que d'un vulgaire chantage. Maintenant, il met toujours ses menaces à moitié en exécutions, juste pour donner un avant-goût et tout simplement faire souffrir sa victime et la remplir de peur. Quoi de plus amusant que de voir une personne devenir folle à force d'avoir peur? Enfin, après quelques péripéties dont une soudaine douleur dans le corps de Drace, le dieu déchu décida, soudainement de relâcher la chevalière et l'écuyer. Une raison? Bah, c'était plutôt un "Vous allez finir par m'ennuyer et vous devez protéger les Ténèbres jusqu'à ce qu'il soit prêt." Alors Mahel revient de nouveau et trouve Drace bien étrange de vouloir les laisser partir. Cependant, ce que nos amis ne savent pas, c'est que la douleur qui traverse le bras de Drace est alors la puissance phénoménale d'une épée sacrée, une épée des dieux, une épée pure, plutôt destinée à le détruire.

Puis soudainement, Melnor arrive dans la place, immortel venu sur place pour chercher Lyra et Mathys, venu pour les sauver, de même que Myrianna, qui, avec Melnor, avait réussi à trouver une façon de se retrouver sur Irianeth. La petite troupe disparut après quelques explications et observations.

Drace, dans le même élan de recherche d'un esclave,—Puisqu'il voulait faire de Mathys son esclave— décida gaiement de faire un tour à Émeraude pour se dénicher un nouvel esclave. Mais quelle belle surprise? Par un simple hasard, Drace avait découvert exactement l'enfant qui lui fallait, un petit garçon plus petit, plus naïf que Mathys. Cet enfant se nommait Francis. Le pauvre petit garçon lui avait tout simplement foncé droit dessus, dans un corridor. Profitant du moment, Drace ne s'était pas retenu pour emmener le petit garçon avec lui. Il avait la ferme intention d'en faire son nouveau petit esclave bien gentil, sympathique et très très obéissant. Alors que Drace "s'amusait" avec le petit Francis, celui-ci fut rapidement rejoint par son amie, Jenifael qui, malgré ses bonnes intentions, ne pus rien faire vraiment pour empêcher Drace de laisser sa marque sur le petit garçon. Pour se faire, Drace avait soigneusement arraché une des manches de Francis, il avait sorti un de ses sabres et avait entaillé peu profondément la peau du gamin. Rapidement, la blessure avait pris une douteuse couleur bleue, Drace disparut peu de temps après, laissant son "nouvel ami" dans une douleur quasi insupportable. Ce qu'il venait de faire en posant sa marque? Très simple. Il venait d'insérer un esprit malveillant dans le corps de ce jeune garçon, un esprit qui serait dévoué à Drace, il ferait exactement ce que Drace lui dirait de faire, un excellent allié pour le sorcier.

Tout tranquillement, Drace retourna à son alvéole, il consulta alors, une fois de plus, le Recueil à Palabres de Parandar. Annonçant à l'objet qu'il avait bel et bien suivi son conseil, qu'il avait laissé la marque sur l'enfant, comme il lui avait dit de le faire. Malheureusement, Drace avait désobéi aux ordres de l'Empereur, Kayen qui avait clairement dit de ne pas faire de grabuge et de ne blesser ou tuer personne. Il devait donc partir et vite, avant que Kayen ne le remarque et ne déchaîne son courroux sur le sorcier. Prenant donc tous ses livres de potions et autres petits objets auxquels il tenait, dont le Recueil, Drace disparut, se rendant à l'endroit que le Recueil lui avait proposé. Un endroit enfouit dans le désert, ancienne cachette d'Akuretari, aussi connu sous le nom de Nomar. Une cachette parfaite, camouflée par les colonnes de cristal magique qui empêche quiconque de "trouver" cet endroit.

Après s'être assuré avec le Recueil de ne jamais pouvoir être retrouvé par Kayen ou par les Chevalier là-bas, Drace se volatilisa d'Irianeth, endroit où il ne reposerait probablement plus jamais les pieds.


Ainsi se termine la première partie du récit.
Le mois prochain: Zelkova, la première étape.

~Zeïlia

~Concours de poèmes~


L'art est une chose tout simplement merveilleuse, mais l'art des mots est encore plus époustouflante, étant donné que l'on peut percevoir un message comme bon nous le semble et que l'on peut, nous-même, participer et réaliser ce type d'art sans réellement avoir de talent ou sans être très habile avec les mots. Nous avons donc décidé de faire un concours où ceux qui le désiraient pouvaient nous faire lire un poème, nous faire découvrir leur façon d'écrire, leur talent peut-être. Cependant, ce n'était pas un poème libre, il y avait bon nombre de "règles" à respecter. Tout d'abord, il y avait le thème de la rentrée, ensuite, le poème ne pouvait pas être en prose, sinon cela aurait pu simplement ressembler à un texte banal sur la rentrée. Le titre et la longueur étaient libre, mais il y a toujours un équilibre à ne pas changer, sinon cela devient trop lourd ou trop léger et parfois, cela peut avoir une grande influence sur le résultat final. Nous avions trois concurrents ce mois-ci, Sophitia, Léonys et Evalmar.

Le choix final était sans aucun doute, le poème #3, le poème ayant été écrit par Evalmar. Gagnant avec 10 votes contre 4 pour celui de Léonys et 3 pour celui de Sophitia, Evalmar a prouvé a tous que les mots étaient, semble-il sa spécialité!
Merci à tous les participants
L'Équipe INFOFO

Après un souffle chaud
Vient la pluie sur le ruisseau,
Les feuilles d'arbres jaunies
Sont les paysages des élèves assis.

Sous un ciel lourd de chagrin
Le murmure des rires enfantins
Brise le silence de la fin de l'été
Et se percute aux roses fanées.

Le pas lent sur les gravillons
Raisonne comme une chanson...
Survolé par les hirondelles
Triste paraît le jeu de la marelle.



~Interview d'Evalmar~

**En attente du reportage**

~Une journée dans la peau d'un chevalier~


**En attente du reportage**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3696-zeilia-d-emeraude

5ème édition [Septembre 2010]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: INFOFO :: Anciennes publications-