___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une petite balade ?[Alaric/Nalla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Mer 28 Avr 2010, 09:22

Les yeux bandés, j'avançais en sondant le territoire. Un de ses exercices compliqués que je faisait tous les jours afin de m'entrainer à détecter les objets autour de moi. Sauf que le plus souvent, je tombe ou je me prend un mur en pleine tête. En détection, je ne suis pas si forte que ça, mais je suis persévérante. Et je trouve vraiment que c'est une grande qualité, le soutient. Exactement, je n'abandonne pas aussi vite. Et j'obtiens toujours ce que je veux !

Je me concentrai au maximum, tout en continuant à chercher d'éventuels obstacles sur ma route, mais je n'en trouvai aucun. Soudain, je trébuchai et m'appuyai sur le mur au dessus de mon lit. Après, je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête, mais je me suis mis debout sur mon lit et frappai le mur de mon poing, les yeux toujours bandés. Étrangement, le mur sonnait creux. Je haussai un de mes sourcils et poussai. Comme-ci le mur s'ouvrait, je basculai vers l'avant, et avant de pouvoir me rattraper, je tombai. Au moins sur 5 mètres. J'atterris sur mes deux jambes, heureuse d'être un peu elfique. Car, si j'étais totalement humaine, je serais surement morte.

Étonnée de ne plus être dans ma chambre, je retirai mon bandeau, tout en sondant les environs. J'étais... dehors ?! Yes ! Sans comprendre comment j'étais arrivée là, je m'élançai sous le soleil. Il faisait incroyablement chaud et beau, je n'étais habillé d'ailleurs que d'une légère tunique rouge à bretelle, avec une ceinture en cuire ou ce trouve mon épée. L'effet général était un peu étrange, mais le principal était que je me sentes bien. Ma dague était accroché à ma jambe droite, mais elle ne me gênait nullement. Alors je couru, mes bottes aux pieds, sentant le vent s'amuser à m'emmêler les cheveux.

Mais j'avais totalement oublier ce que c'est d'être libre. Dexter m'avait accordé ma journée, et je voulais restée enfermée ? Non mais j'étais complétement folle ! Après ma course folle, j'arrivai devant l'écurie, en priant pour qu'il me reste un cheval afin que je puisse le monter. Et même si je ne savais m'occuper de ces belles bêtes, j'avais une envie presque envoutante de grimper sur leur robuste dos. J'entrai à l'intérieur du bâtiment, en attendant que mes yeux s'habituent à l'obscurité. Quand j'y vis enfin clair comme de l'eau de source, je soupirai de soulagement. Il en restai UN ! C'était un beau étalon noir, à la musculature puissante. En souriant, j'allai chercher une selle et un mord et m'occupai de mon destrier. Enfin, celui d'un des chevalier d'Irianeth. Mais aucune importance, je vais quand même pas le voler. Ayant finis de le seller, l'amenai dehors et lui persuadai de me suivre d'un claquement de langue et de douces paroles. Je lui flattai le museau et plongeai mes yeux rougeoyant dans ceux jade du pur-sang. Son regard, vif et intelligent, était celui d'un personne pleine de caractère.

Je commençai à le monter, en mettant mon pied dans l'étriller, quand quelqu'un posa sa main sur mon épaule. Je sursautai et me retournai tellement rapidement que mes cheveux opalescent fouettèrent l'air avec ardeur. Mon cœur rata un battement, puis un deuxième en comprenant que c'était sûrement le cheval de l'homme. Puis je me souvint de ce visage qui me rassuré le plus souvent. Je murmura :


- Alaric...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Ven 30 Avr 2010, 11:39

C'était une journée calme qui s'annonçait, le ciel était certe nuageux, mais ces derniers seraient bientôt chassé par le vent soufflant de l'ouest. Alaric avait fait son rituel du matin, à savoir courir un peu, manger et prendre son bain. IL avait ensuite enfilé son armure et se dirigeait à présent seul vers les écuries, ayant laissé libre son écuyer pour la journée. A vrai dire, il était nouveau pour lui d'avoir un enfant à s'occuper et entrainer et il ne savait pas trop comment opérer. Il avait donc décidé de passé, la mâtiné du moins, à faire une balade à cheval et rejoindre un de ses sanctuaires préféré pour y réfléchir et méditer. Il se dirigeait donc vers les écuries de la forteresse afin d'aller chercher sa monture. C'était un très bel étalon noir qu'il possédait depuis longtemps, offert par son maître. Il avait prit l'habitude de sortir tous le deux jour afin de jouir d'une liberté nouvelle. Mais à présent il le fera avec son écuyer, profitant de ses instants au calme pour discuter avec et méditer ensemble.

Il arriva à l'intérieur, trouvant l'écurie vide. Il se dirigea alors vers le box où se trouvait son cheval et aperçue alors une jeune fille fille qui scellait sa monture ! Il reconnut alors Nalla grâce à sa belle chevelure blanche. Il se posa contre le mur quelques instant, croisant les bras et observant la jeune écuyère. elle essaya alors de monter et il décida de s'approcher silencieusement. Son cheval tourna alors la tête vers lui mais n'émit aucun bruit. Il arriva juste derrière Nalla et posa sa main sur son épaule. Elle se retourna, sursautant à son contact. Il vit alors ses yeux rouges sang se posant sur lui.


- Alaric...

Le chevalier ne put s'empêcher de sourire.

_Tu peux me dire ce que tu allais faire avec mon cheval ? Car j'allais justement partir en balade et j'imagine pas ma tête si jamais j'aurais trouvé le box vide. Où est ton maitre ? Tu n'es pas censé être avec ?

Il profita de sa réponse pour la hisser sur sa selle. Il monta ensuite avec agilité juste derrière elle et pris les rênes. Il donna alors un petit coup de talon et le destrier de guerre se mit douce ment au pas et sortit de la batisse pour se diriger vers la sortie.

_Bon que dirais-tu de partir en vadrouille avec moi ? Je comptais y aller seul mais puisque tu es là.


Il arrêta alors sa monture, attendant la réponse de Nalla et réfléchit à un endroit où il pourrait l'emmener.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Ven 30 Avr 2010, 12:59

Il sourit devant mon ébahissement. Ouah ! Ce n'est pas que je ne le voyais jamais, car ce n'est pas le cas, mais ça va faire maintenant sept que l'on ne s'était pas vraiment adressé la parole. Il se moqua :

- Tu peux me dire ce que tu allais faire avec mon cheval ? Car j'allais justement partir en balade et j'imagine pas ma tête si jamais j'aurais trouvé le box vide. Où est ton maitre ? Tu n'es pas censé être avec ?


Je le savais ! J'étais bonne pour l'abattoir. Enfin, je crois que je connais Alaric mieux que quiconque. Peut-être mieux que lui même. Je restai silencieuse. De toute façon, qu'est-ce que j'aurai put dire ? Bah, aucune importance. Comme à mon habitude, je gardai la tête haute, mais restai coite. En voyant mon air piteux, Alaric me pris dans ses bras et me posa sur le cheval. J'ouvris de grands yeux. Non mais c'est vrai quoi ! Il réagissait exactement quand j'avais neuf ans. A ce moment, je m'étais fais mal au genoux et pouvais à peine marchais. Alaric m'a porté un instant, puis je me suis débrouillé seul. Mais là, il m'a porté presque aussi facilement que la fois dernière.
Je m'installai un peu plus confortablement sur la selle et attendit que le chevalier ne me rejoigne. Il monta derrière moi et pris les rênes. Attentive, j'observai chacun de ses gestes. D'abord, il tint les rênes du bout des doigts et talonna sa monture. Le cheval de la nuit avança au pas, m'étonnant de la musculature qui jouait sous mes cuisses. Une véritable arme de guerre. Incroyable ! Nous sortîmes enfin de l'écurie, m'arrachant quelque gémissements à chaque fois que je glissais à droite ou à gauche. Il me dit alors :


- Bon que dirais-tu de partir en vadrouille avec moi ? Je comptais y aller seul mais puisque tu es là.

Mes yeux étincelèrent d'une lueur joyeuse avant que je réponde, en me tournant légèrement :

- J'attendais que tu me le propose ! Hey ! On va où ?


Je m'étais retourné complétement pour plonger mes yeux rougeoyant dans les siens, mais je perdis l'équilibre et dû m'accrocher à la crinière du cheval afin de ne pas tomber. L'animal ne broncha pas, mais j'eus peur de lui faire mal et me pardonna en lui chuchotant. En croyant qu'il allait se fichait de moi, je me redressai et lui demandai, le dos tourné :

- Heu... comment s'appelle ton... cheval ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Ven 30 Avr 2010, 17:10

Il vit alors des yeux pétillant se tourné vers lui et on pouvait lire la joie sur le visage de Nalla

- J'attendais que tu me le propose ! Hey ! On va où ?

Il se contenta de lui sourire, lui gardant la surprise. et continua à guider sa monture. Il finit par franchir l'entré de la forteresse et se retrouvé devant les plaines qui le bordaient. Il s'avança alors sur la route. Ses yeux venant pénétrer les siens. Elle perdit l'équilibre et, avant qu'il ne puisse la rattraper, se rattrapa à la crinière du cheval de guerre et se remit en selle correctement. Elle lui chuchota alors pour lui pardonner et se redressa, regardant droit devant elle.

- Heu... comment s'appelle ton... cheval ?


_ Il se nomme Dagnir. Bon accroche toi il vas nous montrer se qu'il a dans le ventre.

Il prit les rênes d'une main et plaça l'autre délicatement dur Nalla pour la soutenir au cas où. Il donna ensuite de coup de talon et le destrier partie au galop. Il traversa les plaines rapidement, le vent venant fouetter le visage du chevalier. Il se sentait léger et cette sensation de vitesse lui donnait l'impression de voler. Les longues jambes de la montures les mana bientôt à la lisière du forêt où elle s'engouffra. Alaric réduit alors l'allure et passa sa main dans sa chevelure toute ébouriffé. Il regarda ensuite Nalla.

_Alors Qu'est ce que tu en pense ?

Pendant ce temps, Dagnir continuait sa progression entre les gros arbres et atterrir enfin sur une toute petite clairière. Il n'y avait rien d'extraordinaire mise à par le fait que de l'autre côté se trouvait le début d'un petit lac niché au milieux de cette jungle. Alaric s'arrêta et descendit de la monture. Il aida ensuite Nalla a descendre en lui tendant la main et regarda vers le lac.


_C'est ici que je viens lorsque j'ai besoin de réfléchir ou me retrouver seul...

Il reporta son attention sur Nalla.


_Tu ne dois pas sortir très souvent des mur de l'empereur je me trompe ?

Il s'assit alors dans l'herbe à quelques mettre de la berge puis s'allongea, plaçant ses mains derrière la tête afin de contempler le ciel.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Sam 01 Mai 2010, 17:12

- Il se nomme Dagnir. Bon accroche toi il vas nous montrer se qu'il a dans le ventre.

Heu... je n'aime pas trop cette phrase là. Je suis très contente qu'il soit au pas, tout compte fait. D'une main, Alaric tint les rênes et de l'autre, il m'enserra la taille. On ne pouvait pas dire que j'étais rassuré à 100%, mais j'avais au moins moins peur de tomber. Il lança alors son cheval au galop.

A ce moment, je ne pus décrire se que je ressentais. C'était... tout simplement fantastique ! Mes cheveux volèrent autour de moi et le vent fouetta mon visage. J'espérais quand ne pas blessé le second cavalier, parce que, de un, qui conduira ? et de deux, ben, je l'adore ce chevalier ! Il ne me considérait pas comme un être inférieur, mais comme son égale. Ensuite, nous arrivâmes devant une forêt. Nous nous remirent au pas et je lançais des coup d'œil par-ci, par-là pour mieux observer se qui m'entourais. Des arbres aux feuilles vertes dépassaient parfois les cent mètres et j'étais admirative. En levant les yeux, je vis un arbre tellement grand que je n'en vis pas la fin.

Je dus m'allonger à moitié sur Alaric afin de voir la fin du tronc. Il dépassait le château ! Soudain consciente que je m'étais allongeais sur l'impassible chevalier, je me relevai péniblement et me tournai sur la selle en souriant. Ah, ben il était assez confortable, quand on y pense ! Mais je préfère ne pas y penser... Il me regarda et me demanda :


- Alors Qu'est ce que tu en pense ?

Je souris et l'embrassai sur la joue. Consciente que j'avais fais une boulette je lui tournai la dos et répondu en rougissant :

- C'était génial, j'espère que l'on recommencera !

Le vaillant destrier continua sa route en zigzaguant entre les troncs sinueux. Les yeux grands ouvert, nous abordâmes une clairière parsemait d'étrange plantes colorés. Il y avait aussi un lac aux reflets argentés, un peu plus loin. Je ne savais qu'il pouvait y avoir un paradis dans cet enfer. Mon enfer... Alaric arrêta Dagnir et descendis. Heu... moi je descends pas toute seule, je n'arriverait jamais à arriver sur mes deux jambes. Ben heureusement que je sois partie avec lui ! Il m'aida à passer au dessus de la selle et à me poser à terre.

- C'est ici que je viens lorsque j'ai besoin de réfléchir ou me retrouver seul...

Je comprends maintenant pourquoi il est si calme et si patient. Moi même, je n'ai jamais médité. Par contre, j'étais vraiment touchée qu'il me montre un de ses endroits personnels. Il me fixa et je fis de même, sans baisser une seule fois les yeux. Je lui souris et il continua :

- Tu ne dois pas sortir très souvent des mur de l'empereur je me trompe ?


Il fit quelque pas vers le lac et s'allongea dans l'herbe, dos au sol et face au soleil. Celui-ci était à son zénith et peu de nuages parcouraient le ciel. Je roulai des yeux amusés et le rejoint en m'asseyant sur le gazon, mes genoux non loin de sa tête. Je me penchai au-dessus de son visage et souris. Je répondis à sa question :

- Non, tu as raison. Je ne sors que lorsque mon maitre me le demande. D'habitude, c'est tout les jours, mais juste avant, ce n'était que le matin que je sortais. La journée, je restai enfermée.

Je regardai autour de moi et parcouru chaque feuille du regard. En fait, je visitai la clairière d'un des mes fameux regards perçants afin de pouvoir faire quelque chose d'interdit. Le regard d'Alaric restait toujours fixai vers le ciel et je me levai silencieusement. Je sautai ensuite, toujours aussi silencieuse et féline, sur un chêne. J'escaladai le tronc sans savoir si Alaric me regardait et me recommandait de ne pas allez trop haut. Bah, aucune importance... je suis une pro de l'escalade depuis que j'ai appris que je suis à demie-elfe.

J'étais à une dizaine de mètres du sol, quand je trouvai enfin LA branche. Elle était creuse, à l'intérieur. Je sortis ma dague, accrochée à une lanière de cuir à ma cuisse, et m'entrepris à débiter une trentaine de centimètres. Je redescendis ensuite, juste après avoir ranger mon poignard. Ma branche d'une main, l'arbre de l'autre, je commençai ma descente. J'étais presque arriver en bas que mon pied glissa à côté d'un rameau et je tombais.. On dit souvent que l'on voit toute sa vie défiler devant ses yeux quand on voit sa dernière heure arriver.

D'autant que c'est la tête la première que je fonçai vers le sol. Mais il ne se passa rien. Avec un soupir d'exaspération, j'utilisai mon pouvoir de lévitation afin de me redressai. Et de ne pas mourir au passage. Mais je n'avais pas évité toutes les brindilles pointues. Pourtant, ce n'était pas de petites égratignures qui allait me tuer. Je me servis une fois de plus de mes pouvoirs, sauf que ce sont ceux de guérison que j'utilisai cette fois-ci. Il faudrait peut-être que je sois un peu moins téméraire. L'être, c'est bien, mais l'être trop, c'est pas cool. Je me rassis à ma place juste avant en constatant qu'il n'avait pas vraiment bougé. J'étais à la fois contente et un peu... triste ?

Contente, parce que je me sentais un peu ridicule d'être tomber un arbre comme une idiote. Mais tout de même un peu dégouté qu'il n'ait pas réagis à ma chute. Comme s'il se fichait de moi. Enfin, peut-être s'est-il inquiété pour moi, mais il ne l'a pas montré. Il n'a jamais montré ses sentiments. Moi, j'essayais depuis notre rencontre de le ressembler. C'est mon héros depuis mon enfance; Mais je n'arrive toujours pas à y arriver.

Je revins sur mes pas et m'assis en tailleur à quelques centimètres de sa tête. Je fis comme si de rien n'était et continua à parlementer :


- Hum... sinon, l'entrainement avec ton écuyer avance ?

Bon, je sais que je ne suis pas très forte pour trouver un sujet de conversation, mais, au moins, je parler. Et je prenais des nouvelles de Draëdrik. Il était dans mon groupe de classe. Et j'étais la plus grande. D'ailleurs, habituellement, je me faisait assez respecter. Surement aussi à cause de mon super caractère !

[Ps : Ouais, tu as deviné ! C'est mon meilleur rp !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Mar 04 Mai 2010, 14:53

Il continuait de regardait le ciel lorsqu'il sentit se poser les genoux de Nalla fort proche de lui et passer sa tête au dessus de la sienne, lui permettant de voir son beaux visage fin et souriant. Ses cheveux blancs venait lui caresser le visage, sensation fort agréable, et ses yeux rouge qu'il aimait bien vinrent croiser son regard.

- Non, tu as raison. Je ne sors que lorsque mon maitre me le demande. D'habitude, c'est tout les jours, mais juste avant, ce n'était que le matin que je sortais. La journée, je restai enfermée.

Alaric sourit malgré lui et continua de dévisager l'écuyère. Pendant cette inspection, Nalla en profita pour jeter un coup d'œil aux alentours et se leva alors, et disparue de son champ de vision. Il en profita alors pour se perdre dans ses pensés. Il ne comprenait pas pourquoi il avait du mal à rester de marbre avec la jeune écuyère, lui qui d'habitude rester impassible au regard des autres. Il se souvient alors des paroles que son maitre lui avait fait part un jour. "Les femmes sont le pire ennemi d' l'homme, car elles utilisent des techniques et des stratagèmes que seul une volonté de fer peut permettre de déjouer. Prends garde, Alaric, ne tombe pas dans leur piège." A l'époque il n'avait pas vraiment compris où il voulait en venir. Mais à présent il y voyait plus clair mais ne trouvait pas que Nalla cherchait à le piéger. Il appréciait sa compagnie et était heureux qu'elle l'ait accompagner. Il se sentait ainsi moins seul.

Perdu dans ses pensés, il ne sentit que trop tard la peur que Nalla ressentit lors de sa chute et regarda juste pour la voir se poser sur le sol à l'aide de sa lévitation et soigner quelques écorchure. Il soupira de soulagement. Il ne voulait pas qu'elle lui arrive malheur car de un il devrait s'expliquer à son maitre et de de deux il tenait à elle quand même. Elle revint alors à sa place initiale.


- Hum... sinon, l'entrainement avec ton écuyer avance ?

Il pensa alors à son écuyer en se demandant se qu'il faisait.

_Eh bien çà se passe bien. On apprends pas mal l'un de l'autre l'un de l'autre. Sinon vu que çà ne fait que peut de temps qu'il est mon écuyer, nous avons pas eu beaucoup le temps d'avancer dans l'entrainement.

Il se redressa et regarda Nalla. Il l'a trouvait disons...attirante et une belle fille de 16 ans. Il ne comprenait pas pourquoi il ressentait çà pour elle. Elle avait comme un pouvoir sur lui. Il espérait aussi qu'elle n'épiait pas ses pensés car il ne saurait pas comment elle réagirait. Il se rallongea et posa sa tête près d'elle pour la regarder.

_Et toi ? La vie d'écuyer te convient ? Comment trouve tu ton maître ?

Il se demanda ensuite ce qu'il pourrait bien faire de la journée. Il avait prévu des provision uniquement pour lui mais il partagerait...


[désolé c'est pas terrible comparé à toi]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Mer 05 Mai 2010, 09:56

Il prit un air pensif tandis que je taillais le bout de bois. Je le trouvais assez mince et je crois qu'il faut que j'incise avec la plus grande précaution. Et délicatesse. Je grimaçai. Oulà ! Ça ne va pas être aussi simple que je le prétendais. Parce que, la douceur et moi, ça fait 2 ! Alaric me répondit alors :

- Eh bien çà se passe bien. On apprends pas mal l'un de l'autre l'un de l'autre. Sinon vu que çà ne fait que peut de temps qu'il est mon écuyer, nous avons pas eu beaucoup le temps d'avancer dans l'entrainement.

J'acquiesçai en fermant les yeux. Moi non plus je n'avais pas beaucoup avancé dans mon entrainement, avec Dexter. D'ailleurs, je le trouvais toujours aussi étrange et remplis de secret. Sauf que la porte de son esprit était gardée par un cadenas presque indestructible. Ce qui ne m'empêche pas d'être curieuse et de vouloir découvrir les cachoteries qu'il me fait ! Je souris au chevalier et il se redressa en me regardant. Par respect pour celui-ci, je ne le sondai pas. Mais aussi parce qu'une écuyère ne doit pas sonder un chevalier. Et, même si je suis une tête brulée, je ne sous-estime pas les règles. Et même si elles sont nuls, je les suis. Il se rallongea et reposa sa tête presque au même endroit. Tient, il s'était rapproché de moi... Ou me faisais-je des idées ? Je secouai la tête afin de retrouver mes esprits. *Ne te fais pas de faux espoirs, ma vieille. Tu pourrai le regretter !* Pensais-je tout bas.

Je me mordillai la lèvre inférieur et reporta mon attention sur la branche que je tenais entre mes mains de porcelaine. Je ne sais toujours pas pourquoi je n'ai pas la peau un peu plus halée. C'est vraiment injuste de passer sa journée dehors et d'être toujours aussi blanche que la neige tombant du ciel. Je précise celle qui tombe du ciel, parce que celle déjà à terre ne tardera pas à être souillée par les bottes des chevaliers.


- Et toi ? La vie d'écuyer te convient ? Comment trouves-tu ton maître ?
Me demanda-t-il en me sortant de mes pensées les plus idiotes.

Je le regarda, le regard vague, puis répondis en reposant mes deux mains sur mes cuisses, d'un geste las :


- J'adore être une écuyère, mais je ne pensais pas que ce serait si fatiguant !

Je décida de ne pas lui dire que j'avais couru plusieurs lieux et que je me suis écroulée comme une buche juste après ou il allait se moquer de moi. Bien au contraire ! Mon sourire, qui avait disparu quelques minutes auparavant, revint. Si cacher ses sentiments était un jeu, alors j'aurais perdu la partie depuis le premier tour... Je commençai à percer des trous dans le bout de bois, rectilignes, et continuai à parler d'une voix doucereuse :

- Dexter doit être vraiment génial au combat, mais il n'a pas l'air 100% sûr de vouloir un écuyer. Ou une écuyère. Enfin, un enfant dont il aurait la charge. Mais ça n'a aucune importance... il a sa façon de penser, et j'ai la mienne. Je suis complétement éloignée de lui mais à la fois très proche. Je ne sais pas si tu as déjà ressentis ça, mais ça fait comme une boule dans l'estomac.

Je marquai une pose, posa ma lame et mon branchage, avant de poursuivre :

- J'ai à la fois confiance et peur de lui.

Pitoyable. J'étais pi-toy-able. Je me présente, je suis Nalla, la grosse Boulet du jour ! Je replaçai une mèche derrière mon oreille pointu et regardai au plus loin de l'entendu d'eau. La surface du lac était plane, seulement perturbée par les petits animaux marins qui plongés et remontés à la surface. On va dire que mon âme est représenté par la surface de l'eau et que mes souvenirs sont cette belle faune marine, qui remonte à la surface au plus mauvais moment. Je n'étais pas souvent très confiante ou même romantique, mais je ne me pouvais rester là sans rien faire. Pourtant, je ne bougeai pas. Je ne voulais surtout pas blesser Alaric qui m'avait montré cet endroit parfait. D'autant plus que c'est ici qu'il médite et qu'il se repose, je ne veux vraiment pas le troubler.

Pourtant, je me dandinai afin de trouver une meilleur position assise. Je commençai à avoir mal au dos. Avec une infinies de précautions, je m'occupai de la touche final, au niveau de la sculpture. Puis je rangeai ma dague, pris la branche -qui n'en était plus une- et soufflai dedans. Vous me direz : Mais quelle idée stupide, tu fais n'importe quoi, et cetera... Pourtant, il faut bien souffler dans uns flûte, pour qu'elle fonctionne ! Une douce note retentit, puis j'essayai les autres. "Do ré mi fa sol la si do"... Ah, le "si" n'allais pas. Je ressortis mon poignard, refis un trou mais un peu plus grand, et le replaçai au même endroit. Je soufflai une deuxième fois dans l'instrument de musique et constatai avec bonheur que tous mes doigtés faisait sortir un son clair qui sonné vrai.

Ensuite, j'attendis qu'il me parle. Je ne sais pas pourquoi, mais j'aimais le son de sa voix... Je crois qu'il est le seul, avec Tiena, à pouvoir me ramener à la raison.

[Mais non ton rp est génial =)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Mer 05 Mai 2010, 14:44


- J'adore être une écuyère, mais je ne pensais pas que ce serait si fatiguant !

Alaric sourit en entendant cette phrase, se demandant si son propre écuyer trouvait ses entrainements fatiguant, auquel cas il les pousserait encore plus. Il se promit de lui demander dès son retour, mais pour l'heure il voulait passer le reste de la journée en compagnie de Nalla. Il se demanda alors comment il aurait réagit si c'était Nalla qu'on lui aurait confié. Il trouva que çà n'aurait pas été une bonne chose car elle avait quand même une influence sur lui. Nalla reprit alors la parole d'une voie douce, mettant fin à ses pensés rêveuse. Elle était entrain de travailler avec délicatesse un morceau morceau de bois à l'aide de son poignard, le sourire au lèvre.

- Dexter doit être vraiment génial au combat, mais il n'a pas l'air 100% sûr de vouloir un écuyer. Ou une écuyère. Enfin, un enfant dont il aurait la charge. Mais ça n'a aucune importance... il a sa façon de penser, et j'ai la mienne. Je suis complétement éloignée de lui mais à la fois très proche. Je ne sais pas si tu as déjà ressentis ça, mais ça fait comme une boule dans l'estomac.

Elle marqua une pause, posa son couteau et son morceau de bois, et reprit.


- J'ai à la fois confiance et peur de lui.


Alaric se retint de rire uniquement pour ne pas froisser le belle jeune fille. Il ne répondis pas tous de suite, la regardant des pieds à le tête. elle finit bientôt le travail sur son bout de bois, qui était devenu une flute. Le chevalier était impressionner par l'habilité de Nalla. Elle souffla dedans, produisant ainsi des son mélodieux ce qui l'apaisa. Cependant, elle commençait à chercher une position confortable et son dos commençait apparemment à la faire souffrir. Il ne comprit pas pourquoi, mais il eut soudains l'envi d'apaiser sa douleur. Il ne connaissait bien sûr aucun procédé magique pour le mal de dos mais une idée lui vint à l'esprit.

_Ton dos semble te faire souffrir, laisse moi faire et détends toi.


Sur ces mots, il se mit sur ses genoux et saisit doucement Nalla. Il fit en sorte qu'elle s'allonge sur le ventre. Il se plaça ensuite juste à côté et retira ses gants avant de masser doucement et délicatement le dos de l'écuyère, espérant ainsi la soulager et la détendre un peu.


_Tout à l'heure en parlant de ton maître, tu as parlé d'enfant. Mais , personnellement je te vois plutôt comment une charmante jeune fille aux beaux yeux rouge...


Il se sentit soudain idiot d'avoir ainsi laisser transparaitre ses émotions dans ses paroles. Il espérait que Nalla ne réagirait pas mal ou se moque de lui. Il ne fit comme si de rien était et continua de masser délicatement.


_Dis moi, tu as envi de faire quelque chose en particulier aujourd'hui ? L'endroit est calme et nous avons la journée pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Jeu 06 Mai 2010, 12:36

Je commençai vraiment à vouloir m'allonger, mais je voulais garder un œil sur ce chevalier. Il était calme, pour l'instant, mais je préférais ne pas le perdre. J'étais encore dans ma douleur lorsque Alaric me dit :

- Ton dos semble te faire souffrir, laisse moi faire et détends toi.

A ce moment précis, je crois que mon visage s'enflamma et devait être de la même couleur que ma tunique. Le jeune homme de 19 ans se mit à genoux et me proposa de m'allonger sur le ventre. Habituellement, j'aurais hésité, puis refusé. Mais c'était Alaric. Alaric quoi ! Bon Nalla, contrôle toi, quand même ! J'obéis sur le champs et m'étendis de tout mon long, c'est à dire de pas beaucoup, sur le ventre. Il se plaça à ma gauche et, à ma grande surprise, enleva ses gants. J'allais me lever, mais il me massa. Je le regardai sans comprendre. Personne n'avait jamais pris soin de moi. Et encore moins quelqu'un que ne fait pas partit de mon grade. IL continua alors :

- Tout à l'heure en parlant de ton maître, tu as parlé d'enfant. Mais, personnellement je te vois plutôt comment une charmante jeune fille aux beaux yeux rouge...

Je trouvais ça plutôt flatteur de sa part, mais ne relevai rien. A part un sourcil. Mais c'est vrai, quoi ! Il m'avait fait un super compliment. Mes muscles d'abord tendu comme un string ne tardèrent pas à se décontracter.(xD) Je continuai à le dévisager, étonnée qu'il me dise le fond de sa pensée.

- Dis moi, tu as envi de faire quelque chose en particulier aujourd'hui ? L'endroit est calme et nous avons la journée pour nous.

Une idée me vint, mais je l'ignorai de mon mieux. Je ne pouvais pas l'embrasser sans sa permission, ni sans savoir si il m'aimait. Oh et puis zut ! A bat les règles ! Je me redressai et murmurai en souriant :

- Merci. Je me sens vraiment mieux, maintenant.

Je le regardai en inclinant la tête sur le côté et m'asseyais près de lui en passant mes doigts entres les brins d'herbes. Je cherchai de mon regard ensanglanté ma flute improvisé. je n'avais aucune idée de que l'on pouvait faire. Je veux dire, à part s'embrasser. Pour faire disparaitre cette idée, je secouai la tête, mais je m'arrêtais vite, afin qu'Alaric ne me prenne pas pour une folle. On ne dirait vraiment pas que je sois plus jeune que lui. J'ai beau avoir un esprit de gamine, certes intelligente, je n'en était pas moins mature et... mentons un peu, grande. Enfin, mon visage me faisait UN peu vieillir. Mais juste un peu, hein ! Je me relevai et repris ma flute avec mon arme que je rangeai illico. Je tendis mon instrument devant moi et le donnai au chevalier. Ce n'est pas que je voulais m'en débarrasser, mais je voulais voir si il était doué en musique.

- Je n'ai... pas vraiment de bonnes idées à quoi nous pouvons passer notre après-midi. Que désir-tu faire ? Demandai-je.

Je me rassis en face lui avant de grimacer. Je m'étais assise sur mes cheveux. je me soulevai un peu et les retirai d'en dessous mes fesses. Je commençai ensuite à l'écouter tout en me tressant. J'abandonnai très vite, mes cheveux étaient tellement lisses comme une plaque de verre que les attacher étaient, tout simplement, impossible. Et si j'attachai mes cheveux en queue de cheval, la lanière de cuir qui servirait à les maintenir glisserai tellement facilement que j'en soupirerai d'exaspération. En attente de sa réponse, je le fixai et le détaillant. Avait-il vraiment 3 ans de plus que moi ?

[Desow' pour la petite parenthèse au début, mais je devais te préciser que ça ne m'étais pas venu directement ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Jeu 06 Mai 2010, 15:03

Alaric continuait doucement son massage jusqu'à ce qu'elle se redresse, le sourire charmeur au lèvres.

- Merci. Je me sens vraiment mieux, maintenant.

Elle s'assit proche de lui et inclina la tête en le regardant. son visa fin était emplit de beauté. Ce genre de sentiment était tout à fait nouveau pour lui, sur le coup le chevalier, d'habitude si froid et si réservé , était entrain de fondre devant cette belle écuyère. elle prit sa flûte et lui tendit. Il fut alors perturbé et déçu de ne pouvoir lui faire plaisir car il ne savait pas en jouer. elle lui sourit et demanda.

- Je n'ai... pas vraiment de bonnes idées à quoi nous pouvons passer notre après-midi. Que désir-tu faire ?

Sa voie, elle était douce et fort agréable à l'oreille...Il réfléchit alors à se qu'il pourrait bien faire. Se baigner peut être. Pendant se temps, Nalla se mit en face de lui et grimaça. Elle venait de s'assoir sur sa longue chevelure couleur neige. Elle le fixai à présent. Il ne comprit pas se qui se passa dans sa tête mais il s'avança alors vers elle, lui caressa le visage et l'embrassa avec passion. Il fit durer le plaisir pendant une longue minute qui sembla durer une éternité. C'était un expérience formidable. Les lèvres de Nalla était si douce à son contact... Il s'éloigna alors et son visage rosit légèrement.

_Pardonne moi...Je n'aurai pas dû...

Il se sentait honteux mais ne regrettait pas son geste. Tout était allé si vite... Il trouvait Nalla fort attirante. Ses yeux était magnifique et elle possédait une silhouette et un visage digne d'une déesse. Il ne l'avait jamais regardé comme çà avant. Il ne savait plus quoi faire. Elle doit le trouvait idiot en voyant sa confusion. Il espérait au fond de lui même qu'elle ne le repousserait pas. Il prit alors son courage à deux mains.


_Pardonne moi pour çà aussi.


Il la fit basculer sur le dos et s'empara de ses lèvres il bascula ensuite et il se retrouva sur le dos, Nalla sur lui. Il continuait de l'embrasser tendrement, passant une de ses mains dans sa chevelure et l'autre au niveau de la taille de la belle jeune fille. Ce baiser était...il ne pouvait décrire se qu'il ressentait. Il se demandait se que Nalla pensait. Elle allait peut être ensuite s'enfuir devant les initiatives du chevalier. Il doit avouer que lui même ne comprenait pas se qu'il lui était passé par la tête. Il continua ce long baiser, sa langue venant se frotter à celle de Nalla . Ses lèvres ayant un gout nouveau et enivrant. Il ressaisirait également son étreinte afin de la sentir plus proche mais faisait en sorte qu"elle puisse se dégager si l'envie lui prenait..

[j'espère que çà te plaira^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Ven 07 Mai 2010, 13:34

Il s'avança vers moi et me caressa le visage. J'arrêtai de sourire pour le regarder d'un air abasourdi. Mon cœur battait à toute rompe dans ma poitrine, mais mon souffle restait calme. Je sais que c'est assez compliqué de ce contrôler, je ne bougeais pas. Et là, il m'embrassa. Pas un petit baiser de rien du tout. Non, un long bisou qui a bien dû durée une minute. Sauf que j'ai trouvé ça un peu court... Lorsqu'il quittait mes lèvres, je continuai à la regarder. Fixement. J'espère qu'il n'avait pas fait tous ça sur un coup de tête. Il rougit à ce moment. Je ne voulais pas rire, afin de ne pas le blesser, mais voir un chevalier fière devenir légèrement rose me faisait toujours plaisir. Il se pardonna :

- Pardonne moi...Je n'aurai pas dû...


Raaah, nan ! Je ne voulais pas qu'il se pardonne. Parce que, s'il veut le savoir, je suis complétement dingue de lui. Mais j'étais fière, et ne voulais pas me ridiculiser s'il ne m'aimait pas. Je n'en étais pas vraiment sur. Il m'a embrassé mais s'est pardonné. Peut-être a-t-il sentit que cela ne marchera pas entre nous ou peut-être voulait-il seulement savoir comment on s'embrasser ou... ou... Il y avait tellement de question où je ne trouvais aucune réponse. Je baissa le tête pour éviter qu'il me voit me mordiller la lèvre... pour ensuite la lécher. Ben quoi ? Il y avait encore un peu de salive sur ma lèvre inférieur et je voulais en profiter au maximum. Il continuera toujours par me surprendre :

- Pardonne moi pour çà aussi.

Je relevai vivement la tête pour croiser son regard d'acier. Il me renversa sur le dos et continua à m'embrasser. Puis il se retourna et se fut à mon tour d'être au-dessus de lui. Je fus un petit peu soulagée. Ce n'est pas qu'il était lourd, mais j'étais plus légère que lui et moins forte. Donc, je trouvais que se soit normal que se soit moi sur lui. Il me serra contre lui, mais ne cherchai pas une seule seconde de m'échapper de son étreinte. J'étais tellement proche de lui que je pouvais entendre battre son cœur. Étrangement, il ne battait pas au même rythme que le miens. Je crois bien que les cœurs battent d'une différente façon. Par exemple, si on prend un oiseau et un loup, nous pourrons constater qu'ils ne battent pas à la même vitesse. Le miens était beaucoup plus rapide. Du style 120 battements par minutes, en ce moment, alors que lui doit être à 80 ou pas loin.

J'inspirai profondément, essayant de garder un souvenir de son odeur. A la façon des elfes, puisque j'en étais presque une, je frottai le bout de mon nez sur son oreille et me relevais doucement, pour ne pas l'offenser. Je l'aimai, certes, mais je ne voulais pas allez trop vite. Bon, je sais ce que vous allez dire. J'obtiens tous ce que je veux, mais encore faut-il que je sache quoi ! Je remontai une de mes bretelles qui avait glissé le long de mon épaule et je me rallongeai, mais cette fois-ci juste à côté de lui. Je posai ma tête sur son torse qui comportai toujours sa tunique. Je levai ma main, comme pour toucher les nuages puis la rebaissai en brisant le silence :


- Tu n'avais pas besoin de pardonner tes sentiments, Alaric.

Eh voilà que je commençais à lui faire la moral. Pourtant, je me relevais sur un coude et lui souris, pour changer. Je lui volais un baiser pour ensuite me rallongeais. Depuis que nous étions ici, il s'était bien écouler une petite heure. Mais cela n'avait aucune importance à mes yeux. Une nouvelle voie c'était ouverte juste devant mes yeux et j'étais bien décidé à ne pas la quitter avant de l'avoir décider. Que-ce que je pouvait être dominante ! Ça n'allait pas du tout être facile si je lui marchait sur les pieds. Mais ce n'est pas mon attention, je préfère encore lui laisser les rênes, parfois. J'espère juste que je ne ferait pas tout foirer. Encore une fois... Je lui dis, en passant mes doigts entre ces cheveux :

- Je commençai vraiment à désespérer... Je t'aime.


Hum, on peut dire que ça sortait du cœur.

[Je ne savais pas que tu étais comme ça ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Sam 08 Mai 2010, 17:16

Alaric continua de l'embrasser jusqu'à ce qu'elle s'éloigne doucement de ses lèvres. il aurait préférer prolonger cette instant de bonheur mais il comprenait que la jeune fille devait se sentir légèrement confuse. Elle frotta ensuite son nez à son oreille. Il ne comprit pas pourquoi mais trouva çà fort agréable. Elle remit ensuite en place l'une de ses bretelles et brisa le silence.


- Tu n'avais pas besoin de pardonner tes sentiments, Alaric.


Le chevalier sourit à la remarque. Il est vrai que c'était idiot d'avoir dit çà. Elle déposa un doux baiser sur ses lèvres et s'allongea à ses côté, posant sa tête sur son torse et pouvant ainsi humer la douce odeur de ses cheveux. Il se sentait heureux d'avoir Nalla aussi proche de lui mais il s'inquiétait pour leur avenir. car la guerre était un risque et qu'il n'aurait pas envie de la perdre. Enfin pour l'heure il voulait juste passer une journée avec elle. Elle passa ensuite sa main dans ses cheveux.


- Je commençai vraiment à désespérer... Je t'aime.


Cette révélation le rempli de joie car elle partageait ses sentiment. Il déposa un doux baiser sur ses lèvres. et la serra contre lui, aimant la sentir proche de lui et pouvoir sentir son doux parfum.


_Tu sais...Je me sent différent avec toi, tu est là seul qui arrive à percer ma carapace... .


Il se mit alors réfléchir tout en regardant le lac. L'eau avait l'air bonne et le soleil briller. Il avait envi de nager un peu.

_Viens on va se baigner, l'eau a l'air délicieuse. Et ne t'inquiète pas si tu sais pas nager je te tiendrais et je t'apprendrais.


A vrai dire il espérait qu'elle ne connaissait rien à la natation, car il pourrait rester proche d'elle. Il se leva, l'entrainant gentiment avec lui. Ils arrivèrent près de l'eau et il entreprit à retirer sa tunique et ses bottes, faisant découvrir sa musculature qui semblait ridicule à côté de celle de Draken et ne garda au final que son pantalon. IL plongea ensuite et brisa ainsi la surface calme et paisible du lac. Le contact du liquide sur sa peau lui fit un bien fou et lui permit de détendre ses muscles Il resta près du bord et la regarda en souriant.

_Alors tu viens ? L'eau et bonne et puis ne t'inquiète pas je suis là.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Dim 09 Mai 2010, 04:30

Il le déposa un baiser sur mes lèvre de même couleur que mes yeux. Ensuite, il me serra contre lui. J'aimais restai auprès de lui sans bougé, profité du beau temps et tout. Ce qui n'était jamais arrivé jusque là.

- Tu sais...Je me sent différent avec toi, tu est là seul qui arrive à percer ma carapace...
M'informa-t-il.

Je souris et ferma les yeux. On ne pouvais pas savoir à quel point j'étais heureuse. Mais, en tout cas, je l'étais. Énormément. Je donnerais n'importe quoi pour rester collé contre lui, pour ne plus penser à rien d'autre qu'à mon amour pour lui. Sauf que nous sommes les "sauveteurs" d'Irianeth. Nous avons un devoir et ce devoir et de tuer les chevaliers d'Émeraude. Il n'y avait que deux petits problèmes à cela : D'un, je n'avais jamais tuer... et de Deux, il fallait traverser toute la mer. Rien qu'à cette pensée, je frissonnai déjà.


- Viens on va se baigner, l'eau a l'air délicieuse. Et ne t'inquiète pas si tu sais pas nager je te tiendrais et je t'apprendrais.

Voila que mon pire cauchemar vient de devenir réalité. Instinctivement, je me collai un peu plus à lui mais il se leva. Il me prit doucement par le bras et je me suis laissé emporté en me levant. Il ne me lâcha que lorsque nous étions sur la berge. Je me rassit, fixant l'étendu liquide d'un œil noir. Pendant ce temps, je n'avais pas remarqué qu'Alaric avait enlevé sa tunique et ses bottes. Je ne le remarquai qu'après, quand il m'appela :

- Alors tu viens ? L'eau est bonne et puis ne t'inquiète pas je suis là.


Plus facile à dire qu'à faire ! Il me sourit et j'essayai de refaire réapparaitre le miens qui avait disparu un peu plus tôt. Rien à faire, resté près de l'eau me faisait encore peur. J'avais l'aquaphobie et j'y suis pour rien. J'y entrais chaque matin, dans les bassins. Sauf que je savais exactement la hauteur de l'eau. Alors qu'ici, la hauteur pouvait variée de 2 à une dizaine de mètres au centre. Je plantais mes ongles dans le sol, là où le lac avait un peu débordé. Le sol était mou. Je me suis surpris à pensé avec stupeur que j'allai peut-être devenir molle en touchant l'eau, comme la motte de terre. En résumée, j'avais une peur bleue de l'eau. Oh ! il était entré complétement dans l'eau ! Nan, je ne pourrais jamais faire une chose pareille. Prenant mon courage à deux mains, je retirai mes bottes et plongeai mes pieds dans la surface bleutée de ce royaume souterrain. Pour me détendre un peu, j'essayai de me rassurer en criant au chevalier:

- Alaric ! Si je meurs d'une façon quelconque, promet moi de m'enterrer sous le chêne, là-bas !

Pour la façon quelconque, je pensais plutôt à la noyade. Mais si je survis un jour à ça, je ne tarderais pas à mourir. Mais pourquoi cette pensée stupide ? Aucune idée. Et l'endroit, c'est parce que c'est ici que l'on été tout à l'heure. Et que, par delà la mort, je ne pourrai pas l'oublier. Bon, il faut vraiment que j'arrête de me morfondre sur moi même. Je suis encore jeune quand même. Et que si je n'arrive pas à nager, je pourrai toujours utiliser mes pouvoir de lévitation. On verra.

Je me mis debout, incertaine pour la première fois de ma vie, et entra dans l'eau en tremblotant. L'eau était tiède, c'est vrai, mais au fur et à mesure que j'avançai dans l'eau, mes habits se collait à moi. J'étais à un mètre d'Alaric quand l'eau m'arriva à la taille. L'horreur. Je crois que je suis claustrophobe, parce que je me sentis étrangement étouffé. Je me mordillai la lèvre inférieure. Bon s'il n'avait pas encore remarquai que je tremblai et que j'avais une envie folle de revenir au large, c'est qu'il n'existe plus. Ma peur se sentait à des kilomètres à la ronde. Et je tremblai comme une malade. Oui, s'il ne l'avait pas encore remarquai, c'est qu'il est aveugle. Bon je continue à avancer ou pas. Je lui lançai :


- Je crois que j'ai besoin de ton aide...

Il l'avait remarqué. Enfin j'espère parce que, la seule raison qui m'a poussait à entrer dans l'eau, c'est que je ne serais pas seule et que l'on pourra m'apprendre. Une fois que j'aurais appris à nager, j'aurai peut-être moins peur de traverser l'océan qui séparait notre continent d'Enkidiev. Mes cheveux flottaient au dessus de l'eau. Peut-être serais-je comme ça. Que je flotterais et que je ne coulerais pas. Je ne sais pas. De toute façon, je ne bougerait pas d'ici avant qu'il vienne me chercher. Point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Lun 10 Mai 2010, 14:50

Il vit tout de suite que Nalla avait peur de l'eau. Elle s'arrêta d'abord au bord de l'eau et hésita. Son beau sourire avait disparue depuis qu'il lui avait parlé de se baigner et la peur se lisait dans son bon regard. Elle se décida enfin et retira doucement ces bottes. Elle entra ensuite dans l'eau azur, pas très rassurée.

- Alaric ! Si je meurs d'une façon quelconque, promet moi de m'enterrer sous le chêne, là-bas !


Il ne pu s'empêcher de rire. Ah qu'est qu'il pouvait aimer cette fille. Elle était d'une beauté sublime et au moins savait rire elle. Nalla avança en tremblant dans l'eau, ses vêtement venant se coller à sa peau, se qui le fit frémir malgré qu'il n'avait pas froid. Elle s'arrêta ensuite et le regarda.


- Je crois que j'ai besoin de ton aide..


Il ne se fit pas prier et se dirigea vers elle. Il l'a pris tendrement contre lui et déposa un doux baiser sur ses lèvres couleur cerise.

_Ne t'inquiète pas on va rester dans les zones où on a pied. En plus tu aura du mal à nager avec tes vêtement.
On va donc juste profiter un peu de la douceur de l'eau. Et ne t'inquiète pas je te lâche plus. Et d'ailleurs çà me dérangerais pas le moins du monde de rester coller ainsi contre toi toute la journée...


Il lui sourit et s'empara une fois de plus de ses lèvres et se rapprocha d'elle. Ils restèrent ainsi blottie pendant près d'une demi heure, profitant d'un peu d'intimité, du beau temps et de l'eau cristalline.


_Bon...Accepteriez vous de partager mon modeste repas belle demoiselle ?

Il l'entraina ensuite doucement hors de l'eau et se rhabilla. Il se dirigea ensuite vers son cheval pour prendre le sac de nourriture et une bouteille de vin. Il déposa ensuite le tous près de sa cape qui faisait office de nappe sous l'ombre d'un vieux chêne. Il prit ensuite place, invitant Nalla à s'assoir et ouvrit le sac.

_Pardonne moi je n'avais pas prévue qu'on serait deux aujourd'hui. Dis moi ce qui te ferait plaisir. Une pomme ? De la viande sécher ? du pain ? Du raisin ? Du vin ?


Il la laissa choisir, admirant son beaux visage. Il devait avouer qu'il ne se reconnaissait pas au contact de la jeune fille. D'ordinaire froid et distant avec les autres, il voulait qu'une chose avec c'était lui faire plaisir et être contre elle pour savourer ses baisers.

_ Et après c'est toi qui décidera de ce qu'on va faire. A moins que tu ne préfère renter au chateau bien sur.

[désolé c'est pas terrible]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla] Jeu 13 Mai 2010, 14:19

Je trébuchais un instant, entrant complétement d'en l'eau. Quand j'en ressortie, j'étais trempée de la tête au pied. Berk ! Il n'hésita pas un instant et me rejoint. Je sais que cela peut-être très étrange, mais je me sentais tellement en sécurité que... j'avais mon peur de l'eau. Ma peur était toujours présente, mais refoulée, comme si Alaric était la lumière qui éloignait mes sombres pensées. Le jeune chevalier m'enlaça et m'embrassa. Je restai un moment comme cela, attendant qu'il reprenne la parole :

- Ne t'inquiète pas on va rester dans les zones où on a pied. En plus tu aura du mal à nager avec tes vêtement. On va donc juste profiter un peu de la douceur de l'eau. Et ne t'inquiète pas je te lâche plus. Et d'ailleurs çà me dérangerais pas le moins du monde de rester coller ainsi contre toi toute la journée...

J'ai ri. J'en fut étonnée moi-même. Je rigolai, c'est incroyable ! Je souriais tout le temps, mais ne riais jamais, cela en a toujours été ainsi. A présent, je savais à quel point je l'aimais. Et à quel point il était fort pour me changer ainsi ! Mais qui suis si froide et hautaine, je n'arrêtais plus de sourire et de prouver mon amour à un homme. Nous étions à la fois si proche et si différend. Mais je l'aime et cela ne changera jamais.

Nous affichâmes tous deux un grand sourirent et nous embrassèrent une deuxième fois. Après un long moment, qui pourtant m'a semblé durée qu'un instant, nous ressortîmes de l'eau... Eh bien, trempés jusqu'au cou ! Et il me dit en même temps :


- Bon...Accepteriez vous de partager mon modeste repas belle demoiselle ?

Je lui adressai un clin d'œil et dis-je " Avec plaisir " gentiment. En revenant sur la berge, il alla se rhabiller tandis que je remettais mes bottes en deux t'en trois mouvements. Ensuite, il rejoint son destrier noir et pris quelque chose dans la sacoche. Il prit le sac entièrement et une bouteille... De vin ? Sûrement. J'avançai vers lui, il déposa sa cape sur le sol et m'invitai à m'assoir sous le chêne que j'avais pointé du doigt, tout à l'heure. Il ouvrit le sac en présentant la nourriture qu'elle contenait :

- Pardonne moi je n'avais pas prévue qu'on serait deux aujourd'hui. Dis moi ce qui te ferait plaisir. Une pomme ? De la viande sécher ? Du pain ? Du raisin ? Du vin ?

Je sais que cela peut paraître bizarre, mais je n'avais jamais mangé de fruit, bien que je connaisse la faune et la flore mieux que quiconque. Je réfléchis un instant. Je ne voulais goûter quelque chose et le recracher parce que je n'aimerais pas. Soigneusement, je pris un bout de viande sécher et ce fut tout. Il reprit alors :

- Et après c'est toi qui décidera de ce qu'on va faire. A moins que tu ne préfère rentrer au château, bien sur.


Je fut étonnée qu'il est pu, ne serait-ce que pensée, avoir cette idée. Le quitter maintenant ? N'importe quoi, d'ailleurs, je donnerais n'importe quoi pour pouvoir tout oublier n'importe quel moment de ma vie. La bouche pleine, je lui répondis :

- Ah non ! Je reste avec toi !

Je ne dis plus rien. J'avais tellement peur de lui cracher à la figure que je me tue, attendant de d'avoir avaler. Peur n'était effectivement pas le mot, mais je n'en trouvais pas d'autre. Il avait dit quoi, juste avant ? Ah, oui, il voulait que je choisisse notre prochaine activité. J'étais pas très douée question combat, mais c'est toujours ça. J'avais pas envie de laisser la tension monter. Un instant, j'en oublier d'être ridicule, car ma soif de combat était beaucoup plus forte que mes pensées. Comme beaucoup de personnes, je ne réfléchis pas avant d'agir, je fonce dans le tas. Enfin, quand je ne suis pas en présence d'Alaric. Il avait tellement une grande influence sur moi que je commençai vraiment à trouver cela étrange. En haussant les épaules, je lui demander :

- Pourquoi pas un petit duel ? Je serais sûrement moins forte que toi, mais n'ai pas pitié...

J'affichai un demi-sourire mystérieux et me levai. Mes cheveux étaient déjà secs; l'eau glisse dessus sans s'infiltrer à l'intérieur. Étrange... n'est-ce pas ? Mon épée était toujours attaché autour de ma taille et je la sortit e, secouant la lame, pour pas qu'elle reste coincée. Je la sortis avec un bruit vraiment sanglant. Je lui réserver une surprise assez... rythmée. C'est vrai, je compte surtout sur mon agilité et ma rapidité pour le battre. Sauf que j'étais vraiment plus jeune que lui. Et beaucoup moins entrainé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une petite balade ?[Alaric/Nalla]

Revenir en haut Aller en bas

Une petite balade ?[Alaric/Nalla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-