___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Apparition dans la noirceur... [PV Chenoa/Nass]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Apparition dans la noirceur... [PV Chenoa/Nass] Ven 26 Mar 2010, 19:08

C'était la nuit sur le royaume d'Iranieth. La grande lune blanche, montrant toute sa splendeur, parvenait à peine à percer la noirceur de cette forêt... Des arbres détruits et incomplets, perdant minutes après minutes leurs branches éphémères, souhaitant quitter ce monde sombre et sans avenirs. Des bourgeons tentaient parfois cette aventure ténébreuse, mais quelques semaines suffisaient à cette petite vie pour s'éteindre et rejoindre ce cimetière naturel... Le vent qui soufflait sur cette forêt morte avait peine à vivre lui même... Au fur et à mesure qu'il avançait sur cette plaine, les branches qui abandonnaient allaient doucement se déposer sur le sol... Parfois, quelques carcasses traînent dans les bois, dépecés et dominer par des bêtes encore plus immenses que les carcasses trouvés là...

La lune était maintenant à son zénith astral. En plein centre du ciel, elle jetait ses lumières sur la contrée sombre d'Iranieth. Des ombres élancées bougeaient dans le domaine, des ombres aux plumes noires comme le charbon, aux cris voraces, un oiseau de malheurs. Des corbeaux un peu plus courageux que les autres osaient voler dans les environs, ce qu'ils ne savent pas, c'est que des prédateurs encore plus gros volaient dans les parages et dévoraient tout ce qui bouge. Entre les deux plus grands arbres de cette forêt, apparue un portail aux allures elfiques, il était teindue d'un amas de couleurs vertes. De ce portail, apparut au travers une petite main d'enfant, si fine, qu'on croirait qu'elle s'envolerait au vent avec les branches. Une petite main blanche qui s'en suivit par un bras tout aussi pâle, exécutant un mouvement hésitant mais très féminin. Il retourna aussitôt dans le portail, craintif. Par la suite, un léger souffle sortait du portail, passant de la chaleur de la forêt vivante du royaume d'elfe, au froid lourd et grand de celle d'Iranieth... S'en suivit un visage blanc comme la neige, avec de grands yeux verts ébahis par ce qui venait de se produire. Elle finit par traverser complètement le portail. Laissant traîner sa rapière par terre, et traînant ses pieds tout autant, elle avançait tranquillement, ne comprenant pas trop pourquoi elle était ici maintenant. Après un moment figée, la jeune enfant leva la tête vers le ciel pour s'apercevoir que ça tendre lune flottait dans les airs. Elle se contenta de sourire tendrement. Entièrement éprise d'amour pour cette boule blanche, elle en est presque incapable de s'en défaire, Elle l'a prend pour sa mère, pour sa protectrice... Elle croît en elle... C’est sans aucuns doutes la seule personne pour l’instant en qui elle a un certain respect. Malgré tout ça, elle avance, traînant toujours les pieds, vers nulle part. Elle décide d’aller se réfugier au pied d’un des plus gros arbres tenant toujours debout sans doutes.

Elle s’étale au pied de ce géant et commence à chantonner un air. Sa voix pure et mélodieuse envahissait la forêt, comme si le vent qui soufflait vers l’infini emportait chacune de ses notes avec lui. De sa rapière, elle commence à dessiner par terre, barbouiller des lettres et des signes qu’elle avait l’habitude de faire quand Chenoa devait passer le temps. De sa plume apparaissait des pictogrammes très complexes, des images qui voguaient sans arrêt dans la tête de la jeune fillette, qui provenait de son passé. Une réponse d’ailleurs qu’elle voulait résoudre et savoir de quoi il s’agissait. Une mélodie enfantine régnait dans le domaine ténébreux. Parmi les ombres en vol, se distinguait maintenant une forme plus définit, ronde et massive… Chenoa l’apperçu tout de suite et lança son regard en avant d’elle, quelque chose d’immense se cachait dans la noirceur de la forêt. Sachant qu’elle n’était plus seule à présent, elle se leva doucement, gambadait dans cette direction et chantonnait toujours, de plus en plus fort cette fois si, échappant quelques petits rires à quelque reprise entre ses paroles…


-Aller petite bête, vient jouer avec moi... Je me sens un peu seule, j'aimerais bien avoir un ami tu sais...

Chenoa était maintenant au pied de cette immense ombre. Deux yeux fixait à présent la petite fille. Tout en reprenant sa chanson où elle l'avait laissée, elle fixait la sombre bête et avançait toujours petit pas par petit pas... Un cris et un coup de vent sonore percuttèrent la jeune enfant, qui ne bougea pas d'un poil, laissant ses cheveux traîner par la lourde brise qu'imposait la bête. Elle se contenta de sourire et continua de chanter tranquillement. Un dernier regard conecta les deux êtres, deux derniers pas et l'immense créature partit en fuite... Chenoa regarda la lune et libéra un rire cristallin... Ne sachant toujours pas la raison de son apparition içi, elle se contenta de continuer à chanter et continua de gribouiller par terre avec sa rapière...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Apparition dans la noirceur... [PV Chenoa/Nass] Sam 27 Mar 2010, 08:38

La nuit était enfin tombé sur ce magnifique royaume qu'était Irianeth. Elle ferma ses yeux aux longs cils un instant et ses yeux rouge percèrent la nuit quelques secondes plus tard. Une lune argenté éclairait les environs et se reflétait sur la forteresse d'Irianeth avec quelques reflets changeant, causes des nuages qui passait devant cette pomme toute ronde dans le ciel. La dresseuse de dragon caressa la tête du petit Nyth qu'elle avait recueilli il y a peu et se leva pour marcher sur la plage ou tout les autres dragons, adultes eux, dormaient paisiblement. La jeune insecte regarda de ses yeux rouge la forêt noir qui s'étendait à perte de vue près de la grande chaîne de montagnes aux pentes rudes. Nass s'approcha de cette immense forêt et, au bout d'un certain temps, y pénétra. La lune ne perçait presque jamais à travers les branches et les arbres. Comme si les épais ténèbres repoussaient cette lumière aveuglante et déchirante.

La dresseuse de dragon marcha longtemps, très longtemps, ses pieds nues touchants la mousses et les branches cassées sur le sol qui traçait certainement un chemin avant d'être immaculé. La lune était à présent très haut dans la ciel. Nass avait marchait tant que cela? C'était la première fois qu'elle s'enfonçait autant dans la forêt d'Irianeth! Devant elle, assez loin, éclairait par la douce lumière de la nuit, un portail surgit, encadré entre les arbres qui le tenait comme prisonnier entre ses racines. Un portail comme on en trouve chez les elfes. Personne n'avait jamais vu cela par ici, dans cette forêt sombre et recouverte d'ombre de la nuit. Pourquoi un portail ici, blanc et pur, recouvert de lierre comme en en trouve que sur Enkidiev? Nass s'approcha timidement de ce grand portail mais elle vit soudainement une main l'attraper. La dresseuse plissa les yeux et aperçut un visage très pâle et enfin une gamine aux yeux vert.

Nass recula dans l'ombre de la forêt, dans l'ombre de sa propre ombre à elle... Toujours fascinait par les étrangers habitants sur Irianeth, elle resta plantait dans la pénombre, observant comme elle savait le faire. Ses cheveux fins et à la texture étrange, comme les pattes des araignées, s'accrochèrent dans son dos pour ne pas être emportés par les rares brises de vent qui perçaient dans cette forêt ou seul un corbeau s'envolait à présent. Les plumes sur les bras de Nass frémirent lorsqu'une jeune fille se mit sous la lumière de la lune et commença à tracer des dessins étranges sur le sol, tout en fredonnant un air d'enfant. Était-elle une élève d'Irianeth? La dresseuse ne l'avait jamais vu auparavant. Nass resta silencieuse et immobile dns l'ombre, ses yeux rouge luisant dans le noir et ses plumes soyeuse se fondant avec l'obscurité.

Les arbres étaient devenus plus jolis qu'à l'entrée de cette forêt. Grand, au tronc bien définit et dont les branches se courbaient gracieusement au rythme du vent qui glissait et sifflait doucement en grinçant légèrement, tout en accompagnant la musique de la gamine sur le sol. De l'étrange petite chose à la peau blanche. Les yeux rouge de Nass percèrent violemment les noir pour mieux distinguer les traits de la jeune inconnu. Elle ne vit pas grand chose de plus... Simplement qu'elle tournait ses yeux vers elle et qu'elle se levait comme un petit chat. Nass resta de marbre dans le noir, sachant qu'elle était repérait. Elle ne se faisait pas de souci même si la jeune fille était munie d'une rapière avec laquelle elle avait tracé des courbes et des traits sur le sol de la forêt.

Non. Elle ne l'avait pas vu. Elle s'approchait d'une autre créature dans l'ombre que Nass identifia sans aucun danger. Quelque chose de craintif sans aucun doute. La petite l'appelle "petite bête". La dresseuse de dragon siffla entre ses dents. Son cri resta inaudible grâce au vent qui sifflait déjà entre les branches des arbres mais la bestiole prit la fuite. Nass la regarda partir au loin dans cette forêt de ténèbres. À nouveau sous un rayon de lune, la chanson reprit et les signes sur le sol aussi, dessinait grâce à une rapière dont la lame brillait aux reflets argentés de l'astre rond dans le ciel sans étoile. Sur Irianeth, deux êtres inconnus au yeux du reste du monde étaient réunis. Mais pas encore connu. Aucun des deux ne connaissait l'existence de l'un et de l'autre. Nass s'avança derrière la jeune fille, ses pas laissant quelques fins nuages de poussière à son passage.

Nass resta un instant encore à observer en silence les gestes fins de la jeune file et ses geste précis pour tracer des dessins sans queues ni têtes sur le sol. Sans queues ni tête pour Nass et d'autres, mais certainement avec un sens très précis pour la jeune fille sur le sol. Ce que font les enfants on toujours un sens, même s'il peut être inconnu. Les enfants comprenne souvent beaucoup mieux qu'on pourrait le croire! Les enfants sont plus sensibles que les adultes... Être un enfant c'est beau, c'est un avantage... Nass n'avait pas profitait de son enfance. Étant rejetait par les elfes, transportait ensuite sur Irianeth et placé comme élève puis retirait par son manque de capacité, placé comme simple éleveuse de dragon.

La jeune femme aux cheveux d'araignées et aux plumes noirs comme la pénombre de cette forêt mystérieuse s'approcha en silence de la jeune fille sur le sol qui chantonnait de sa voix cristalline. Nass siffla quelque mots insectes entre ses dents avant d'ajouter dans la langue des humains, peut-être plus connu pour la gamine.

-Que fais-tu toute seule dans cette forêt d'ombre et rempli de piège... La nuit pourrait bien te prendre.

Nass était maintenant plus proche de la jeune fille mais toujours derrière elle, ses mains couvertes par ses plumes d'où des ongles encore assez petits poussaient doucement. Ses yeux rouges étaient baissés sur la tête de l'artiste qui dessinait dans le sable granuleux de la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Apparition dans la noirceur... [PV Chenoa/Nass] Sam 27 Mar 2010, 16:41

La lune avançait toujours de plus en plus dans la forêt noire d’Iranieth… Après chaque minute passée dans ce sombre endroit, les ombres prenaient de l’ampleur, comme si à chaque nuit, un renouveau envahissait cette forêt et qu’elle grandissait tout au long de la nuit pour s’éteindre à la fin de la période noire. Chenoa continuait de dessiner des gribouillages incompréhensibles sur ce sol rugueux. L’endroit était tout le contraire d’où elle venait. Là-bas, le sable vivait continuellement, livrant une guerre incessante envers tout les autres grains de sables… Ici, malgré les quelques coups de vents de temps en temps, il reste contre le sol, formant un cimetière inerte. Même le vent ici parsemait la mort, son bruit, sourd et discret, était apprécié de toute les particule tentant de mourir tranquillement ici.

Le vent coupa son souffle mortel, les environs devenaient encore plus calme que la mort elle même, un présage qui n’était jamais très bien… Les soyeux cheveux de Chenoa cessèrent de suivre la musique, de combattre cette mort continuelle qu’imposait l’endroit, ils se déposèrent discrètement sur les petites épaules de la jeune fillette… Celle-ci arrêtât immédiatement ce qu’elle était en train de faire. Elle se contenta de se lever debout, alerte regardant autour d’elle avec son visage fin, proposant un léger sourire. Quelque chose d’autre avait remplacer le bruit lourd et vague du vent, quelque chose de beaucoup plus précis. Des chuchotements, des craquements encore plus sourd que tout ce qu’offrait les plaines mortes de la forêt noire d’Iranieth. Même la gamine cessa de chanter, attentive à tout les bruits qui tentaient de percé ce silence, des bruits créés par une entité méconnue de la jeune fillette… Des sifflements et des sons incompréhensibles envahissaient la forêt tout entière, particulièrement l’endroit où se trouvait Chenoa. Un coup de vent soudain pris possession de l’endroit, les fins cheveux de l’enfant l’aveuglèrent en flottant directement en face de son visage… Une chose par contre s’ajouta à ses cheveux …

Flottant doucement autour de Chenoa, une plume d’un violet hésitant entre le clair et le sombre… Celle si, qui suivait la brise, alla atterrir juste en avant de l’enfant en se déposant très lentement. Plus la plume approchait le sol, plus le vent tombait, le calme revenait petit à petit dans la sombre forêt… Chenoa replaça ses cheveux et se mit à genoux en face de cet étrange plume. Elle regarda sa tendre lune et lui sourit tout autant tendrement. De sa rapière, elle fit un cercle autour de cette petite chose et continua de dessiner autour de celle si une mosaïque de dessin tout autant différent les uns que les autres. Son cœur d’enfant l’emportait encore dans un monde assez différent de celui où elle était présentement. Cependant, après quelques minutes, elle s’arrêtât encore subitement, en se levant debout, mais toujours souriante. Une voix un peu plus différente de celle qu’elle possédait avait attirer son attention. Sur ses paroles, sans trop bouger, elle se contenta de répondre d’une voix aussi froide que le temps qui les entouraient :


-Tu peux venir dessiner avec moi si tu veux… Je commence à m’ennuyer un peu et la lune est si belle cette nuit. Avec des plumes comme celle-ci, tu dois vraiment être une bête magnifique… J’aime les amis comme ça…

Ne voyant aucunes réactions, elle se lâcha un rire cristallin, se remis à gribouiller par terre à l’aide sa rapière en chantonnant toujours le même air… Chenoa se doutait bien qu’il y avait quelque chose qui lui tournait autour… Ses dessins devenaient de plus en plus complexes, des formes et des pictogrammes très fins se dessinaient à la pointe de sa rapière… Des images indescriptibles, qui venait du fond de sa conscience. Elle le faisait sans vraiment savoir ce que c’était, mais elle devait absolument se laisser emporter par ce vent artistique. Comme si une bombe d’imagination explosait après chaque dessin dans son crâne. De sa poche, elle sortit un petit bonbon emballé dans un emballage rose… Elle le déposa d’ailleurs au milieu d’un dessin au centre d’une mosaïque assez grandiose, pleine de détails et de précisions remarquables. Elle fit quelques galipettes et alla à l’extrémité de sa création. Dans ses cheveux, elle y attacha la plume violette qu’elle avait trouver devant elle au départ, elle lui fit une légère caresse et commence à chanter une petite comptine de sa douce petite voix d’enfant… Encore une fois, la voix de Chenoa envahissait les lieux, qui était de nouveau mort, sans bruit, sans vent, sans rien… Même les corbeaux qui dominait l’endroit avait quitter les lieux pour aller on ne sait où.

-Tiens c’est pour toi, un petit cadeau juste pour toi. Après tout, tu est la première chose que je vois dans ce royaume. Si tu réussis à aller le chercher sans abîmer mon dessin, peut-être que je pourrais me présenter à toi… Peut-être seront nous amis… Montre ton plumage, je suis curieuse de savoir ce que tu est…

La lune voyageait toujours dans le ciel. Atteignant bientôt l'horizon, elle laissait place à un léger abîme de lumière en direction opposée. Le roi voulait maintenant reprendre place sur son trône qu'est le ciel. Son règne nocturne allait bientôt se terminer, laissant place au renouveau, à une nouvelle vie, à une nouvelle journée. Chenoa s’assit par terre les jambes croisées et regardait autour d’elle, curieuse de savoir où était cette entité auquel elle discutait depuis un moment déjà… Toujours souriante, elle repris sa douce mélodie en guettant toujours partout, pressée de savoir sur quoi provient cette plume mauve… Assise en indien, elle pris du sable entre ses main et elle tenait les grains très serrés entre celles-ci, faisant couler comme un sablier les quelques grains qu’elle possédait entre ses petits doigts de fée…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Apparition dans la noirceur... [PV Chenoa/Nass] Sam 27 Mar 2010, 18:44

Derrière une jeune fille éclairait par une lune brillante et argentée qui perçait à travers les branches de cette épaisse forêt, sombre et pleins de ténèbres, deux yeux rouges luisaient dans le noir. Ils avaient reculés depuis quelques instant. Oui, ils avaient bel et bien reculés. Une plume se détacha d'ailleurs de quelque part dans ce noir sans fond et vint se poser à quelque pas de la jeune fille tendis que la pomme brillante dans le ciel continuait inexorablement de monter toujours plus haut, petit à petit, sans que quiconque puisse s'en apercevoir réellement. Glissant dans un ciel sans étoile, un ciel aussi noir que cette forêt mystérieuse. Elle glissait, encore un petit peu, et encore un petit peu jusqu'à disparaître à l'horizon, derrière les volcan puis de revenir, bien des heures plus tard. Les deux yeux rouges fixaient sans ciller une petite fille qui ramassait une plume sur le sol. Une petite fille munie d'une étrange rapière pointus qui dessinait sur le sol granuleux de la forêt, dont la poussière était épaisse. Elle tournait sur elle même, faisait des courbes précises et des traits fins. Les formes imprécises prenaient des formes sous la lame de l'arme blanche et brillante sous la lune encore présente là-haut, fixant les créatures de ce bas monde comme seul l'œil d'un dieu aurait sut le faire. Les deux yeux rouges fixaient très profondément les gestes de la fillette bien étrange qu'ils pouvaient épiais. Le moindre petit geste. Imperturbables. Insensibles au vent qui faisait rages et sifflaient avec colère dans les branches mortes, encore fixaient par miracle sur les arbres eux aussi, pour la plupart, morts et pourris.

Nass avait donc reculait, méfiante même si la petite était encore hé bien... petite. Elle ne voulait pas finir avec un coup de rapière dans le ventre, elle avait encore des choses à faire dans ce bas monde, sur ce magnifique continent qu'était Irianeth. La dresseuse de dragon, de ses yeux de flammes, fixait la mosaïque qu'était en train de tracer la petite fille à la peau très pâle et à la voix cristalline dont les yeux brillaient étrangement sous le reflet de la lune argentée par cette nuit sauvage dans cette forêt sombre et remplie de ténèbres. La rapière fit soudain un cercle autour de la plume tout en continuant ensuite, guidée par la main vive de la fillette, les signes qui prenaient de belles formes sortit tout droit de l'esprit de la gamine qui chantait toujours sa comptine. Un air lui aussi très étrange... Aux paroles à moitié froide et pur, se fondant tantôt avec le vent tantôt avec la pureté que projetait la lune sur le sol de cette forêt.Une voix froide s'éleva soudainement dans la nuit. Nass était bel et bien repérait puisqu'elle avait parlé à la jeune fille qui chantait quelques secondes plus tôt. Ou alors étaient-ce des minutes? Un beau plumage? Nass ne fit aucun commentaire, restant silencieuse et aussi immobile qu'une statut dans la nuit noir, dans la pénombre de cette magnifique forêt. Ne disant rien, préférant observer comme d'habitude. Elle ne savait pas pourquoi elle avait ouvert la bouche quelques instants plus tôt, elle qui ne parlait que lorsque cela était nécessaire. Préférant subir et ne rien dire, observer et se taire... Peut-être que cela avait été nécessaire finalement de parler et ouvrir le bec. Sans cela, elle n'aurait pas captivé un bref moment l'attention de la jeune fillette devant elle, qui traçait toujours son étrange fresque.

Plus de précision soudain dans les dessin, des formes véritable apparaissaient et de la clarté impressionnante pour une petite de son âge. Peut-être était-elle plus grande qu'elle ne paraissait l'être. Qui sait? Les apparences son parfois trompeuses. Au bout d'un moment, la fillette arrêta de tracer des traits sur le sol avec sa rapière. Elle déposa quelque chose de rose sur le sol, au milieu de ce dessin. Elle sortit avec souplesse de ce cercle pour se ranger à côté de son œuvre. Nass ne lâchait pas cette chose à la peau pâle de yeux. Cachait dans l'ombre, elle attendait de comprendre pourquoi la fillette avait fait un tel geste. C'est alors qu'elle comprit après les paroles de la petite. Il s'agissait d'un défi. Soit. Nass aimait bien les défis et comme la petite semblait la prendre pour un animal, la dresseuse de dragon agirait comme tel. Elle avait l'habitude qu'on la traître avec négligence et elle ne s'étonnait pas plus que cela qu'on l'âpate comme une simple petite bestiole au centre de cette mosaïque étonnement précise.Nass sourit doucement de ses lèvres roses et humide. Elle bâtit enfin de ses très longs cils et ouvra légèrement ses ailes. Ne pas abimer le dessin? Un jeu d'enfant si l'on puis dire. Elle attendit qu'une brise devant vienne l'aider à gonfler ses plumes. Avec patience, elle attendit quelques minutes avant de sentir une douce brise caresser son plumage noir violacé et elle prit doucement son envole, sans le moindre bruit audible. Nass tournoya quelques secondes au dessus du dessins magnifique de la petite et descendit légèrement en piquait près de celui-ci. Elle tendit l'une de ses "patte" et attrapa la petite chose rose en question avant de se poser face à la petite fille, de l'autre côté de la mosaïque. Elle prit la chose ronde entre ses mains et la regarda avec surprise. Quel était cette chose? Les yeux rouge de la dresseuse brillaient d'étonnement. Elle releva sa tête vers la fillette en face, qui continuait à chanter. Nass pencha la tête sur le côté, silencieuse, observant encore un petit peu.

Elle se décida pourtant à avancer, en contournant le chef-d'œuvre de la fillette, vers cette dernière. Elle lui tendit silencieusement la sorte de friandise tout en la fixant de ses yeux flamboyant. Elle finit par lui dire de sa voix rauque:

-Je ne mange pas ce que je ne connaît pas.

Toujours observatrice, Nass essayait de comprendre l'esprit de cette petite bien étrange. Pourquoi avoir ainsi dessiner quelque chose par terre? De l'art éphémère mais pourquoi donc? À quoi cela pourrait-il bien servir à une petite fille comme elle. Petite d'apparence mais était-elle vraiment une simple gamine? Sans doute, maintenant. De plus près elle était vraiment une jeune petite fille aux traits encore un petit peu rond et à la voix cristalline. Trop cristalline pour être celle d'un véritable adulte, même avec une taille plus petite. Nass tendait toujours la friandise dans sa main vers la petite. Elle n'avait encore jamais reçut de cadeau, mais elle ne comptait pas garder quelque chose dont elle ignorait tout. Elle baissa pourtant les yeux sur cette chose ronde et petite. Emballait dans quelque chose de rose, ça semblait pourtant appétissant. Mais Nass n'avait pas faim... Curieuse et observatrice, les yeux rouge remontèrent jusqu'à la petite et la fixèrent sans le moindre battement de cil. Le vent c'était à nouveau calmer, le silence complet était à nouveau maître dans cette clairière, dans cette forêt sombre...
Revenir en haut Aller en bas

Apparition dans la noirceur... [PV Chenoa/Nass]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-