___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Promesse ( Athalée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Promesse ( Athalée ) Mer 17 Mar 2010, 14:15

- "Nous sommes tous connectés. D'une façon ou d'une autre nos esprits se rejoignent et cohabitent. Ils sont liés indépendemment de notre volontée et agissent de manière indétectable. Frères des uns, soeurs des autres, pères, mères, enfants, oncles, tantes, cousins, cousines, voisins, connaissances, entourage : tous sont unis les uns aux autres. Pas besoin d'être télépate, ni dôté de pouvoirs magiques pour s'en rendre compte car il s'agit d'une évidence. A travers les différents clivages sociaux, les castes, les groupes, les guildes et les classes, nous savons comment ralier des peuples à une noble cause, lorsque leurs statuts et leurs vies sont en menacés. Nous ne sommes pas de ceux qui signalent le raliement des troupes avec leurs tambours de guerre. Nous sommes les maîtres-penseurs de cette terre et nous la chérissons pour ce qu'elle a à nous offrir. Lorsque cette dernière est menacée, lorsque tout semble fini pour elle et que la goute d'eau fait déborder le vase : c'est une immense bombe humaine qui se charge de rétablir l'équilibre des choses. Qu'ils soient à des dizaines de lieues de disatances, de toutes les origines, formes ou tailles, nous nous hissons sous une seule et même voix : celle du Coeur ! Depuis toujours, nous sommes différents et c'est pour ces différences que nous nous battons depuis des siècles.
Il y a trois composés dans la constitution humaine, à savoir : le corps et la chaire, l'âme et l'esprit, le coeur et les sentiments.
Notre unité à tous passe par ces principes.
L'idée vient de l'esprit, la volonté du coeur et l'action du corps. Enlevez nous l'un d'entre eux et vous obtiendrez un être sans but ni destinée. Utilisez les tous et vous deviendrez une arme et une personne d'importance majeure.
On m'a dit un jour, que ces insectes ne craingnaient rien et qu'à eux seuls ils inspiraient vos pires cauchemards, ranimaient vos plus grandes peurs et qu'ils étaient plus puissant et plus résistants que nous ! Mais aujourd'hui, je vais vous avouer quelque chose : On nous a menti !
Ils n'ont pas de corps, ils n'ont qu'une carapace que l'on peut détruire. Ils n'ont pas d'âme et n'obéissent qu'à des ordres dont ils ne comprennent pas le sens. Ils n'ont pas de coeur car ils ignorent même la signification de ce mot. Ce ne sont que des marionnettes sans conscience personnelle, des monstres crées par l'empereur noir uniquement dans le but précis de semer la destruction et la crainte sur nos terres ! Nous avons toujours résisté à l'envahisseur sans demander notre reste et c'est pourquoi aujourd'hui je me tiens devant vous !
Je ne connais que quelques uns d'entre vous et je sais qu'une grande majorité de cette assemblée a des doutes quant à mes capacités à gérer ce groupe et ses trouves, mais cepandant sachez que je possède la même détermination et la même volonté de fer, que possèdait jadis mon père avant que je ne lui succède et que jamais je ne vous laisserai tomber. Je suis ici pour assurer votre protection et vous mener à la victoire et à la liberté ! Ensemble, nous sommes une famille fière d'être ce qu'elle est et nous sommes une légion d'hommes et de femmes qui ne laisserons pas l'envahisseur saccager nos terres, nos cultures et notre patrimoine !
Aujourd'hui mes amis, nous allons prendre une tournure nouvelle : L'ombre de la Justice va enfin retrouver son éclat ! Nous avons assez trainé dans l'obscurité et il est tant pour nous de revenir dans la lumière !
Aujourd'hui, nous faisons le serment de ne jamais plier les genoux face à Urianos et de nous tenir fierement devant les Tanieths ! Plus jamais il ne foulerons le sol d'Enkidiev car nous sommes libres d'actes et de choix. Nous ne sommes pas des esclaves et encore moins des criminels. Nous agissons dans un seul et unique but : Notre liberté !
Je ne suis pas un roi et je ne suis pas si différent de vous. J'ai la même force, la même rage de vaincre, la même envie de me battre et je suis déterminé autant que vous. Je ne veux pas être considéré comme un leader idéal et sans reproche car je suis moi aussi humain et je ne suis pas meilleur que vous. C'est notre complicité et notre unité qui fait notre force !
Je suis le stratège et le diplomate qui coordonnera nos actions et je serais votre arbitre et votre juge pour les jours à venir. Je jure devant les dieux que je serai celui qui vous guidera vers un monde meilleur. En cela, je vous promet de mener notre peuple à la victoire pour que jamais plus nous n'ayons à nous cacher et nous taire comme des rats ! Nous lèverons une armée et nous nous battrons fièrement aux côtés des Chevaliers d'Emeraude et des autres Royaumes. Mes frères, mes soeurs, aujourd'hui est le premier jour d'un monde meilleur et je n'ai qu'une question à vous poser..."


Les rayons de soleil traversèrent les grands pins de la forêt de turquoise et illuminèrent la foule qui écoutait attentivement les premières paroles de leur nouveau chef.

- "Qui est avec moi ?"

Un grondement d'acclamation et d'applaudissement assourdissant fit trembler la forêt. A l'unisson, le peuple de l'ombre l'avait acceuillit et reconnaissait son talent malgré son jeune âge et son innexpérience. Il fallait qu'il fasse ses preuves et ce premier contact semblait avoir marqué les esprits et ravivé la flamme de l'espoir dans le coeur des honnêtes gens qui formaient cette grande famille de voleurs, brigants et autres malfrats qui n'avaient jamais eu leurs place dans les villes voisines. C'était désormais un peuple rebel, vivant en forêt, construisant des villages à la force de leur bras et défendant chèrement tout ce qui était bon à être défendu.
Ils étaient ainsi près de cinq cent foyers de combattants, prêt à botter les fesses du premier insecte venu.
Pire que cela, la plupart d'entre eux étaient des rustres qui n'hésitaient pas à se battre pour une miche de pain. Les conflits étaient souvent de rigeur et l'harmonie laissait à désirer. Il faudrait rapidement reprendre le contrôle de la situation si il ne voulait pas se laisser rapidement débordé par les situations à venir. Pour cela, il fallait qu'il plaise au peuple et que le peuple lui fasse confiance.
Dès lors, il chargea deux de ses éléments en mission :
Elenda Analya, l'espionne qui les avaient attaqué quelques jours plus tôt serait chargée d'obtenir une aide financière auprès du prince de Fal, Evalmar, avec qui le chef de l'Ombre de la justice entretenait une exellente relation. En échance de vivres, il leur assurerait une protection contre l'ennemi.
L'autre mission était donnée à un tout autre personnage et était d'une tout autre nature :
Gryfenfer, son ami de toujours devait établir le contact entre l'Ombre et l'Ordre d'Emeraude de façon discrête et non officielle. L'unité de cette guilde résidait dans le fait qu'elle voulait garder l'anonima et qu'elle n'était pas très respectueuse de la loi. Le pardusse allait donc devoir être doué dans ses manoeuvres de négociations et Valandil lui faisait entièrement confiance.

Depuis leur accident d'il y a quelques jours, dans lequel Gryf avait laissé le monstre qui sommeillait en lui prendre le dessus, ils avaient tous les deux pu reprendre connaissance et avaient été informé des évènements qui s'étaient produit.
C'est ainsi que Valandil avait appris le décès récent de son père et que c'était lui qui était responsable de la prémonition qu'il avait eu des semaines auparavant. Son paternel l'avait mené jusqu'ici pour qu'il lui succède avant que les différentes castes de brigandins et de roublard ne se liguent dans une lutte pour le pouvoir. Le fils Anàrion avait toujours su qu'il était voué à marcher sur les traces de son père, du fait du grimoire qu'il lui avait offert à son plus jeune âge. Il ignorait cepandant qu'il ne le reverrait jamais en vie...
Pourtant, cette disparition ne le choqua pas. Il n'avait jamais connu ses parents et il s'était habitué à vivre sans eux.
Sa nouvelle famille, c'était Athalée de Béryl, Gryfenfer et tous ceux de l'Ombre de la Justice qu'il avait juré de protéger. une tâche ardu qui exigerait de lui beaucoup d'attention et de patience.
Heureusement pour lui, il disposait désormais de temps pour mettre en place un systême diplomatique adéquat pour assurer la pérénité de la guilde. Il fallait absolument qu'il se change les idées et il décida de demander conseil à Athalée, qu'il désirait ardamment retrouver.

C'est donc dans cette optique qu'il se rendit à la tente qu'on leur avait assigné quelques heures plus tôt et ou il avaient eu à peine le temps d'installer leurs affaires. Il faudrait bien sûr effectuer plusieurs voyages pour rammenner tous les bagages inutiles qu'il avait laissé à Emeraude.
Saluant au passage plusieurs membre de l'Ombre dont il ignorait le nom, distribuant une poignée de main vigoureuse par-ci, par-là, il finit enfin par retrouver celle qui aimait le plus au monde.
Cette dernière, ravissante, comme toujours, s'attardait à étendre le linge. Elle aussi avait écouté le discours de son compagnon et il s'empressa de la prendre par la taille et de lui déposer un léger baiser dans le cou. Après une courte étreinte qui le détendit de toutes ses pensées négatives, il lui chuchota les mots suivants :


- "Alors... J'étais comment ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Promesse ( Athalée ) Sam 03 Avr 2010, 15:46

Cela faisait désormais une semaine qu’ils avaient quitté Emeraude. Trois jours après le début de leur voyage, ils avaient été attaqués par Elenda et Valandil avait perdu le combat. Ils avaient ensuite été aidés par une bête.... Qu’Elenda avait attaqué. Jack, ou plutôt Jackörsonn, leur avait révélé qu’il n’était pas vraiment un hibou mais, bien un homme oiseau et avait arrêté le combat entre Elenda et la bête. Il les avait ensuite rassuré sur l’état de Gryf et Valandil, puis leur annoncé la mort de Drake Anàrion, ancien chef de l’Ombre de la Justice. Et avait enchaîné sur d’autres révélations...

L’enfance de Valandil avait été planifié par Drake ou presque... Le père du jeune homme lui avait laissé son grimoire pour qu’il puisse étudier. Et Valandil avait obéi, au début en tout cas...Il n’avait pas prévu que le jeune homme rencontre Gryf et Athalée...Cela avait contrarié les projets de l’Ombre. La suite du discours de Jack concernait la béryloise...

Mauvaise nouvelle : Jack savait qu’elle était amnésique et avait fait des recherches sur son passé et apparemment il en savait bien plus qu’elle même... D’après ce qu’il avait dit, la jeune femme en avait déduit que non seulement la guilde était au courant mais, que Valandil savait aussi que sa compagne avait oublié les 15 premières années de sa vie... Parmi ce qu’ils avaient découverts dans le passé de la jeune femme, quelque chose les inquiétaient. Le pire, c’était qu’Athalée elle-même, ignorait totalement pourquoi on pensait qu’elle était une menace pour l’Ombre de la Justice... Jack lui avait clairement fait comprendre que la raison pour laquelle ils ne l’arrêtaient pas c’était parce que Valandil avait confiance en elle. Pour ce qui était de lui donner des informations sur son passé Jack avait été clair : il ne lui dirait rien sans avoir l’autorisation de Valandil.

La béryloise, pendant qu’elle étendait le linge, tourna la tête pour observer le jeune homme aux cheveux bleus. La plupart des membres de la guilde se tenait immobile et l’écoutait en silence, chose rare. D’autres, tout comme la béryloise, continuait de travailler, sans pour autant perdre un seul mot du discours de Valandil. Le jeune homme semblait sûr de lui. Il réussirait à remettre de l’ordre dans le village de l’Ombre même si, la tâche s’annonçait difficile : les membres de la guilde étaient tous des assassins, des voleurs, des espions et ils ne respectaient aucune lois. Ils étaient mis à l’écart des autres, s’étaient installés à Turquoise et avaient construit ce village qui abritait désormais la guilde. Aussi l’idée de vouloir en faire une armée destinée à se battre contre les troupes d’Irianeth pouvait paraître folle et totalement impossible. Pourtant, s’ils devaient défendre Enkidiev, ils arriveraient certainement à s’entendre.

Un autre sujet sur lequel semblait s’entendre les membres de la guilde était le fait qu’ils ne voulaient pas voir Athalée dans leur village. La jeune femme était encore plus méfiante que d’ordinaire, si c’était possible, et elle ne savait pas si elle allait supporter cela longtemps. Le fait que tous les membres de la guilde soient contre le fait qu’elle reste, n’aidait pas la jeune femme. De plus, la béryloise regrettait Emeraude et la tranquillité de la vie là-bas. Enfin à coté du village de l’Ombre tous les autres lieux pouvaient être qualifiés de paisibles. Mais que pouvait-elle faire ? Rien. Elle ne pouvait rien faire à part attendre qu’ils comprennent qu’ils n’avaient pas à redouter sa présence. Si, elle était venue c’était pour être avec Valandil et c’était également pour cette raison qu’elle resterait ici…Combien de temps, elle n’en savait rien. Valandil allait sûrement demeurer ici toute sa vie mais, elle ne s’était pas décidée. Pour l’instant, elle se posait pas mal de questions sur ce que le jeune homme et sa guilde connaissaient de son passé. En vérité, elle n’était pas sûre de vouloir savoir.

Si, elle partait, elle devait aussi quitter Valandil. Et ça, elle ne pouvait pas s’y résoudre. Insupportable. Impossible. Trop difficile. Elle tenait trop à lui. De toutes manières, si Jack réussissait à persuader le jeune homme qu’elle était dangereuse, elle ne pourrait pas faire grand-chose. Elle ne serait même pas capable de répondre à leurs questions.

Si, elle restait, elle serait près de Valandil. Et c’était ce qu’elle voulait le plus au monde. Elle ne voulait pas partir. Elle n’imaginait pas sa vie sans lui. Rester lui semblait la meilleure idée ou du moins, c’était la seule qu’elle pouvait accepter. Mais, la jeune femme hésitait. Être l’ennemie d’un village entier d’assassins n’était pas vraiment rassurant.


- "Qui est avec moi ?"

Les applaudissements des villageois marquaient la fin du discours de Valandil, leur nouveau chef. Elle devait lui parler. Si, elle trouvait le moyen de voir ce qu’il savait de son passé, peut être pourrait-elle prendre une décision. Le plus simple était de lui demander directement ce qu’il savait de son passé. Mais, Athalée savait qu’elle ne pourrait pas. Elle n’en avait pas le courage. Le simple fait de penser que Valandil sache pour son amnésie terrifiait la béryloise.

Le visage inquiet de la jeune femme s’éclaira d’un sourire lorsqu’elle aperçut Valandil. Le jeune homme s’approcha, passa ses bras autour de sa taille et l’embrassa dans le cou. Après l’avoir serré dans ses bras pendant quelques instants il lui demanda :

- "Alors... J'étais comment ?"

Même si elle avait beaucoup réfléchi pendant qu’elle écoutait son discours, elle avait quand même écouté ce que disait le jeune homme. Il avait réussi à convaincre l’Ombre de la Justice de le suivre. La jeune femme lui sourit et passa ses bras autour du cou du jeune homme.

- Tu étais génial ! Reste à savoir si tu vas réussir à les empêcher de s’entre-tuer.

Elle embrassa le jeune homme sur la joue et ajouta :

-Tu as parlé à Jack ce dernier temps ?

Quelle idiote ! A peine avait-elle fini que déjà elle regrettait ce qu’elle venait de dire. Mais c’était trop tard. A l’instant précis, la jeune femme espérait franchement, que Valandil change de sujet rapidement. A vrai dire, elle aurait préféré qu’il ne réponde pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Promesse ( Athalée ) Mar 06 Avr 2010, 14:13

Génial ? Vraiment ? Un sentiment de fierté le parcourut, il avait envie de se pavanner et de parader devant tous les membres de l'Ombre aussi nombreux qu'ils fussent été. Sa compagne lui avait une nouvelle fois remplis le coeur de bohneur et il rayonnait de joie et de reconnaissance. Mais bon, ça ne dura qu'un instant...
Evidement, il avait fallut qu'elle pose "LA QUESTION". Celle dont il n'avait pas envie de parler...
Gentillement, il caressa sa joue, lui souria bêtement et baissa honteusement la tête. Certes, il aurait fallut qu'il lui parle de ses parents, du fait qu'ils avaient été des traîtres, qu'ils avaient vécu à Irianeth sous les ordres de l'Empereur noir et qu'elle était soupçonnée elle aussi de faire partie des "ennemis"... Toute une pagaille qui faisait rugir les commères du coin et affiler les épées des plus orgeuilleux.


- "Athalée... Lorsque j'ai décidé d'être avec toi, je n'ai pas cherché à connaitre ton passé et même si j'ai appris ce qu'il en était, ça ne change rien à ce que j'éprouve pour toi. L'Amnésie est une maladie peut commune, mais comme tous les poisons elle a un antidote. Je ne pense pas être celui qui doit t'apprendre ton passé, je serais plus d'avis que tu le découvres par toi même... C'est bête, mais c'est comme ça, je me fout totalement de ce que tu étais, ce que tu as pu être, ce que tes parents, tes grands parents étaient... Ce qui compte, c'est le jour, l'instant présent et les choix que tu fais !"

A ses mots, il s'écarta d'un pas et relacha leur étreinte.
Il farfouilla dans ses poches et en sortie un objet minuscule et circulaire.


- "Je t'ai promis de veiller sur toi, j'ai toujours respecté cette promesse et je la tiendrais jusqu'à ce que les dieux me ramennent dans les grandes plaines de lumières. Maintenant, je sais que ce qui compte, c'est que je sois au plus prêt de toi à chaque instant. J'ai fait des erreurs et je m'en veut profondément. Je n'ai jamais eu l'intention de te faire du mal et encore moins de t'attirer des ennuis. Les membres de l'Ombre ne jurent que pour érradiquer les insectes, aussi il faut mieux être soudés que désunis."

Il posa un genoux à terre et pris le minuscule objet entre son pouce et son index. Il brillait comme une étoile et scintillait comme les rayons du soleil à la surface de l'eau.

- "Athalée de Béryl, je fais le serment ici, devant toi, de t'apporter à chaque jour son lot de bohneur et de te consoller et te venir en aide dans les moments difficiles. Je jure devant les dieux eux mêmes, que jamais plus tu n'auras à fuir, à te cacher et à affronter tes peurs car je serais la pour les chasser. J'ai été proclamé chef de l'Ombre pour protéger nos semblables et ceux pour qui nous donnerions notre vie. Tu en fais partie et c'est pourquoi aujourd'hui, je me tiens devant toi."

Il marqua un temps d'arrêt, le temps que son amie remarque que l'objet qu'il tenait était une bague en or, incrusté de saphirs et d'un diamant en forme de coeur.

- "Athalée... Veux-tu m'épouser ?"

Et là... C'était attroce... Comment dire, c'est comme si l'on savait que la plus belle chose de notre vie allait arriver et que l'on craignait de la perdre au dernier moment. Et si elle disait non ? Et si il n'avait pas dit les bons mots ? Et si, et si...
Raaaah, c'était trop de pression pour quelqu'un d'aussi timide que lui.
Il avait beau caché ses joues roses et son regard supplicieux, il n'en demeurait pas moins inquiet des évènements qui se produisait aujourd'hui. Bon, bien sur, il avait préparé se jolie discours devant sa glace, l'avait préparé, s'était attendu à divers scénarios, mais là... C'était... Trop naturel et trop rapide... Il avait si radicalement changé la situation qu'il se demandait si elle n'allait pas être vexé...
C'était les secondes les plus longues de sa vie qui venaient à peine de commencer.



( Court, mais j'ai faim, je vais mangé ! XD )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Promesse ( Athalée ) Dim 11 Avr 2010, 08:13

Elle devait l’avouer même si, elle savait qu’elle n’aurait pas du parler de Jack ou de quoi que ce soit qui est un lien avec les événements des derniers jours, elle n’avait pas pu s’en empêcher parce qu’elle voulait savoir. Il se doutait certainement qu’elle lui poserait cette question. Bon d’accord… Vu sa tête, il n’avait visiblement pas prévu de devoir répondre assez rapidement. Athalée n’avait pas directement demandé à Valandil ce qu’il savait de son passé, mais il avait compris.

Il savait que la béryloise n’en avait à faire de ce hibou stupide et qu’elle n’avait pas posé cette question dans le but de demander de ses nouvelles.
Que connaissait Valandil de son passé ? Et surtout que pensait-il de cela ?

Il n’y avait que très peu de choses dont la jeune femme avaient peur. Pourtant les seules choses dont elle avait peur étaient presque des phobies. La première était de perdre une nouvelle fois ses souvenirs. Se réveillé au beau milieu d’une forêt et ne se rappeler de sa vie que quelques détails avait marqué la jeune femme. La deuxième c’était de perdre Valandil. Aussi, elle aurait tout fait pour que cela n’arrive jamais.

Athalée, inquiète, observait la réaction du jeune homme. Il lui caressa la joue, ce qui rassura la rouquine, et lui sourit.


- "Athalée... Lorsque j'ai décidé d'être avec toi, je n'ai pas cherché à connaitre ton passé et même si j'ai appris ce qu'il en était, ça ne change rien à ce que j'éprouve pour toi. L'Amnésie est une maladie peut commune, mais comme tous les poisons elle a un antidote. Je ne pense pas être celui qui doit t'apprendre ton passé, je serais plus d'avis que tu le découvres par toi même... C'est bête, mais c'est comme ça, je me fout totalement de ce que tu étais, ce que tu as pu être, ce que tes parents, tes grands parents étaient...
Ce qui compte, c'est le jour, l'instant présent et les choix que tu fais !"


Le passé d’Athalée ne comptait pas pour lui. Quoi que la guilde lui reproche cela ne semblait pas inquiéter le jeune homme. Il lui faisait confiance malgré le fait qu’il ait appris sur elle. La jeune femme poussa un soupir de soulagement. Le poids qui avait pesé lourdement sur les épaules de la béryloise depuis des années venait de s’envoler. 5 ans qu’elle gardait ce secret pour elle et qu’elle ne disait rien. Elle avait toujours fait attention à ce qu’elle disait lorsqu’elle s’adressait à Valandil ne voulant pas faire une gaffe à propos de son passé. Pourtant, même si jusqu'à présent, il avait presque tout ignoré d’elle, il n’y avait qu’en lui qu’elle avait confiance. Enfin, depuis qu’ils étaient partis d’Emeraude, elle avait appris à connaître Gryfenfer, le meilleur ami pardusse de Valandil. Le jeune homme la repoussa doucement, recula et recommença à parler tout en cherchant quelque chose dans sa poche.

- "Je t'ai promis de veiller sur toi, j'ai toujours respecté cette promesse et je la tiendrais jusqu'à ce que les dieux me ramennent dans les grandes plaines de lumières. Maintenant, je sais que ce qui compte, c'est que je sois au plus prêt de toi à chaque instant. J'ai fait des erreurs et je m'en veut profondément. Je n'ai jamais eu l'intention de te faire du mal et encore moins de t'attirer des ennuis. Les membres de l'Ombre ne jurent que pour érradiquer les insectes, aussi il faut mieux être soudés que désunis."

La jeune femme baissa la tête. Personne ne pouvait deviner que l’Ombre aurait une raison de la craindre. Ce n’était pas sa faute. De toute manière, elle aurait du tout lui dire avant au lieu d’attendre qu’il l’apprenne par quelqu’un d’autre. Surtout lorsqu’il s’agissait de son pire ennemi... Valandil n’avait pas à s’en vouloir.

-Tu ...

Le jeune homme venait de poser un genou par terre tenant à la main une bague en or. La rouquine était bien trop surprise pour continuer à parler. Elle observa le visage du jeune homme, il était sérieux.

- "Athalée de Béryl, je fais le serment ici, devant toi, de t'apporter à chaque jour son lot de bohneur et de te consoller et te venir en aide dans les moments difficiles. Je jure devant les dieux eux mêmes, que jamais plus tu n'auras à fuir, à te cacher et à affronter tes peurs car je serais la pour les chasser. J'ai été proclamé chef de l'Ombre pour protéger nos semblables et ceux pour qui nous donnerions notre vie. Tu en fais partie et c'est pourquoi aujourd'hui, je me tiens devant toi."

Si, Valandil était timide, elle était encore pire. La jeune femme ne parlait pas beaucoup et elle n’était pas à l’aise avec les mots : résultat de 5 années à surveiller le moindre mot qu’elle prononçait. Elle aurait voulu parler mais, elle ne savait pas quoi lui dire. Elle baissa de nouveau la tête et son regard se porta sur la bague que le jeune homme tenait entre ses doigts. C’était un anneau en or où étaient incrustés des saphirs. Il y avait aussi une autre pierre, un diamant taillé en forme de cœur.

-"Athalée... Veux-tu m'épouser ?"

La béryloise releva lentement la tête. Elle avait du mal à croire ce que venait de lui demander le jeune homme. Cela faisait seulement une semaine qu’ils étaient ensembles. Mais, cela ne comptait pas vraiment puisqu’ils s’aimaient depuis 5 ans. Elle ne pouvait s’empêcher de penser aussi que encore qu’il y a quelques jours à peine, elle avait eu de sérieux doutes sur le fait qu’elle veuille rester ou non avec Valandil. Encore 5 minutes plus tôt, elle avait songé à quitter le jeune homme... Et là, il lui demandait de l’épouser. Oui, elle l’aimait. Oui, elle voulait passer le restant de sa vie à ses cotés. Oui, elle était heureuse qu’il la demande en mariage. Mais...Mais, il n’y avait pas de mais ! Athalée n’arrivait même pas à comprendre pourquoi elle hésitait. Elle l’aimait et avait confiance en lui. La jeune femme lui sourit.

-Oui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Promesse ( Athalée ) Sam 24 Avr 2010, 14:24

[RP Terminé !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Promesse ( Athalée )

Revenir en haut Aller en bas

Promesse ( Athalée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-