___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Prise sur la conscience (pv Ambre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Evrard
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 917
Date d'inscription : 18/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: 74 - 79 ans [G18]
Rôle: [PNJ] Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Prise sur la conscience (pv Ambre) Jeu 18 Fév 2010, 15:37

Evrard traînait aujourd'hui dans la cours, pas vers le côté Nord comme souvent d'habitude mais vers le côté Est de la grande cours du château d'Émeraude. Il ne voulait pas voir d'autres élèves pour le moment et c'était mise à l'écart par ici, regardant les personnes défilés devant lui en parlant et riant bruyamment.
Le jeune élève soupira doucement. Depuis le cours qui s'était passé il y a deux jours, il n'était plus vraiment le même, il avait beaucoup changé! Déjà, Evrard restait muet à tout ce qu'on lui disait ou à tout ce qu'on lui demandé, ensuite ses yeux ne brillaient plus du même éclat farceur mais étaient plutôt allumés d'une crainte constante.
Il détestait tout ce qui s'approchait à la magie à présent et à chaque fois qu'il voyait un écuyer ou un chevalier, ou même un élève, allumer ses paume de feu ou d'autre chose, son cœur battait vite. Il ne savait lui même pas pourquoi mais en tout les cas cela faisait deux jours qu'il n'avait vu aucuns camarades de classe. Même pas Ambre. Il tremblait rien que de penser à retourner dans la salle de classe et manipuler la magie de ses mains et de parler avec Lili. Lili... Il connaissait son énergie par cœur à présent et, sans même utiliser ses sens magique, il savait ou elle se trouvait et pouvait à peu près dire ce qu'elle était en train de faire. Le jeune homme essayait bien dès fois de l'ignorait, surtout lorsqu'il essayait de dormir dans son dortoir, mais sa présence était aussi collante qu'une sangsue et son esprit ne le lâchait pas comme, peut-être, son propre esprit ne lâchait pas celui de Lili!
Zieo et Leon' ne savaient pas ce qui lui était arrivé dans le cours, du moins il espérait qu'aucune langue bien trop pendu ne leur avait dit! Déjà que ces deux meilleurs amis ne comprenaient pas pourquoi il était muet comme une tombe et pourquoi il ne rigolais plus alors s'ils savaient ça serait comment dire... Déjà un gros coup pour l'ego d'Evrard qui le perdait d'ailleurs peu à peu mais aussi deux lèches bottes qui le prendraient peut-être en pitié, ce que le rouquin ne voulait pas de la part de ses deux amis.
Parce que même s'il ne parlait pas, il essayait de leur montrer qu'ils étaient toujours lié d'amitiés tout les trois... Il n'avait pas non plus vu Nura depuis bien longtemps à présent. Il n'arrivait pas à se décider d'aller la voir, pareille pour Ambre.
Evrard se retrouva à longé le mur du château jusqu'à arriver jusqu'à la muraille du château d'Émeraude. Le jeune élève le longea en faisant des allés retour, sans ce soucier des regards que quelques passant lui lançaient. Le jeune élève finit tout de même pas s'arrêter et s'appuyer contre le mur de pierre en baissant les yeux, attendant simplement que les heures passent. Et sans qu'il ne s'en rende compte son esprit se fonda avec celui de Lili... Il faisait exactement les même gestes qu'elle à présent et pensé pareilles. Parce qu'il voyait aussi par les yeux de Lili. Ca n'était pas arrivé depuis le cours de magie avec le professeur Elya d'ailleurs. Il ressortit aussi soudainement qu'il était entré de la tête de sa camarade et il fut à nouveau Evrard d'Émeraude.
Il se laissa doucement glisser contre le mur jusqu'à se retrouver assit par terre, adossé à la muraille du château. Il se dit que, pour la première fois de sa vie, il voulait rentrer à Argent et ne plus se soucier du reste du monde, vivre heureux en famille sans être avec Lili du matin au soir par la pensé, même s'il ne le voulait pas. Alors qu'Evrard croyait que la jeune fille, qu'il trouvait il n'y à pas si longtemps que ça la plus jolie de toute le royaume d'Émeraude, et lui ne serait jamais vraiment lié par un quelque conque lien, le voilà servi! Il maudit ces anciennes pensés et espéré qu'au moins la jeune fille ne pouvait pas entrer dans sa tête à lui. Ses doigts dessinèrent des formes sans queues ni têtes dans le sable de la cours. Des formes étranges qui prenaient de temps à autre de tournure joviale ainsi que effrayante.
Evrard les effaça d'un revers de sa main qui était maintenant sali de terre. Il poussa un deuxième soupir qui se fondit avec le vent comme une caresse sur un visage.
Et là, sans qu'il sache comment, Ambre se trouvait devant lui lorsqu'il releva la tête. Ses pensés étaient tellement fondé avec celle de Lili qu'il ne l'avait pas entendu ni sentit approcher! Il poussa un petit cri de frayeur en la voyant mais se calma bien vite le choque passé.
C'était le premier son qui sortait de sa bouche depuis deux jours mais il n'en éprouva aucune joie, sentant progrésivemment son cœur se calmer au fond de sa poitrine.
Il ne dit aucun mot puisque, même après avoir poussé un cri, il était toujours plongé dans son propre mutisme. Il la fixait de ses yeux vert qui brillait d'incompréhension et de béat totale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Prise sur la conscience (pv Ambre) Jeu 18 Fév 2010, 19:10

Ambre se promenait dans le château, l'air un peu perdue. Cela va faire deux jours que l'accident du cours de maître Elya a eu lieu. Depuis ce jour là, la jeune fille avait senti que beaucoup de choses avaient changé dans le comportement et le caractère d'Evrard. Il ne riait plus, ne parlait plus et tout cela la rendait extrémement triste. Il était devenu très distant avec ses amis et avec elle aussi et depuis qu'il avait été dans l'esprit de Lili, il semblait qu'il ne cessait de penser à elle. Ambre n'était pas du genre jalouse et possessive mais son coeur lui faisait mal et malgré tout, elle ne voulait pas perdre Evrard à cause de ce qui est arrivé avant hier.
Elle même avait l'impression d'avoir à nouveau changé ou plutôt, d'avoir retrouvé son ancien caractère d'avant. Elle avait perdu son sourire et son regard triste qu'elle avait eu pendant plusieurs années. Elle se revoyait la petite fille de huit ans, toujours toute seule et toujours aussi malheureuse, qui ne parlait à personne. Ce retour dans le passé la détruisait de plus en plus, elle qui avait longtemps cherché à le renier et à l'oublier. Il l'avait faite souffrir une fois et elle n'avait pas voulu souffrir une seconde fois. Malgré tout, elle arrivait tout de même à continuer à parler mais elle se remettait à prendre des distances. Elle en avait quelque peu besoin en ce moment afin de réfléchir et de refaire le point sur tout.
S'écartant un peu des autres groupes de jeunes, elle décida de prendre la direction du côté est de la grande cour. Ce n'était pas l'endroit le plus calme mais au moins, elle arrivait à s'y sentir bien même si c'était pas toujours le cas. Elle pensait être au calme lorsqu'elle ressentie une présence familière qui lui fit afficher un petit sourire triste. Il s'agissait d'Evrard et Ambre le sentait toujours aussi perdu. Elle ne savait pas s'il était bon d'aller le voir en sachant que cela allait faire revenir sa douleur au coeur. Elle respira calmement, essayant de retenir les larmes qui ne demandaient pourtant qu'à sortir. Elle s'avança lentement dans la direction de son âme soeur qui ne l'avait pas encore vu arriver et s'accroupit doucement devant lui.
Lorsqu'il releva la tête, Ambre fut un peu étonnée qu'il sursaute et qu'il pousse même un cri de surprise et de frayeur. L'adolescente ne s'y était pas plus attendue mais au lieu de crier elle aussi, elle tomba plutôt à la renverse. Elle se releva quelques instants après et observa attentivement Evrard de son regard mauve. Le regard de son âme soeur avait terriblement changé depuis ces deux derniers jours et elle eut un profond pincement de coeur. Il n'y avait plus le pétillement de malice qu'elle voyait si souvent avant. Même si au départ cela la mettait en colère, elle ne pouvait se retenir d'être amusée intérieurement. Elle regrettait tout cela maintenant et elle aussi était retombée dans un grand mutisme depuis que c'est arrivé.
Elle regarda Evrard, laissant libre cours à ses émotions et laissant couler ses larmes avant de lui dire d'une voix un peu triste:

-Evrard, je ne sais pas ce qu'il s'est passé ce jour là mais sache que tu n'es responsable en rien de tout ce qui est arrivé. Ne t'enferme pas dans ce mutisme, cela ne sert à rien et cela détruit comme cela me détruit par la même occasion. Si tu tiens vraiment à me perdre, continues ce que tu fais mais n'ais aucun regrets après...

Ambre souffrait énormément et elle n'avait pas l'impression qu'Evrard s'en rendait compte. Elle lui tourna le dos et commença à s'en aller lentement. Si Evrard l'aimait toujours, il viendra la chercher, si ce n'est plus le cas...et bien tant pis...
Revenir en haut Aller en bas
#Evrard
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 917
Date d'inscription : 18/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: 74 - 79 ans [G18]
Rôle: [PNJ] Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: Prise sur la conscience (pv Ambre) Jeu 18 Fév 2010, 19:54

Evrard c'était tout de même un peu calmé. Son cœur avait donc reprit un rythme normal et ses yeux cessèrent d'être affolé pour reprendre le crainte qu'ils avaient l'habitude de projeter ses derniers temps. Il regardait Ambre, son âme sœur, qui était tombé en arrière lors de son cri. Il l'avait donc surpris tant que ça? Il ne se croyais pas si... surprenant dit donc! Evrard avait des yeux surpris et grands ouvert sans pour autant dire le moindre mot. D'habitude il aurait surement éclatait de rire en se roulant par terre et ensuit en aidant Ambre à se relever et en se moquant gentiment d'elle tout en essayant de ne pas la blesser! Mais dans ce genre de moment ce n'était pas du tout ce qu'il fit. Pas en ce moment en tout les cas. Mais lorsque son âme sœur se releva pour se remettre à sa hauteur, Evrard vit des larmes rouler sur ses joues. Non... Pas encore! C'était encore sa faute si Ambre pleurait!
Il se rappelait pourtant bien de cette promesse qu'il avait faite de ne plus jamais faire couler des larmes sur son visage d'ange! Il avait pourtant jurer devant tout les dieux qu'il ne ferait que la rendre heureuse et souriante! Et là, elle pleurait à cause de son égoïsme. Parce que oui, bien entendu qu'il était égoïste aujourd'hui même! Il ne pensait qu'à ses propres problèmes et sa peur soudaine pour la magie sans même plus parler aux autres, sans même plus allé voir Ambre. Il n'auraient même pas été obligés de parler si ils avaient été tout les deux! Un silence pesant n'aurait pas gêner le rouquin maintenant qu'il y pensait. La présence de la jeune fille aurait amplement suffit. Voilà ce qu'il était... égoïste avec la fille qu'il aimait le plus au monde même s'il n'avait que sept ans et bientôt huit. Même s'il était petit, il aimait Ambre et il espérait qu'elle l'aimait aussi.
Ne pensant même plus au fait de rentrer ou non dans la conscience de Lili, il voulut tendre la main pour essuyer les larmes qui coulaient sur le doux visage de son âme sœur. Mais il n'eut le temps de rien faire car elle prit la parole d'une voix si triste qu'elle brisa le cœur d'Evrard. Il s'en voulait tellement aujourd'hui de ne même pas penser à ceux qui l'entourait et il voyait combien Ambre souffrait de son égoïsme!
Elle lui dit que ce n'était pas sa faute ce qui était arrivé l'autre jour... Et que s'il continuait à être tout seul ainsi il se détruirait comme il commençait à la détruire. Evrard le savait! Il était en train de briser Ambre comme il l'était déjà un petit peu.
La perdre? Jamais de la vie mais... Elle ne comprenais pas peut-être ce qu'il ressentait. Le vide qu'il avait et la présence de Lili dans son esprit? Elle ne savait rien de tout cela, pourquoi lui disait-elle ça?
Parce que elle aussi souffrait, évidemment et Evrard ne voulait pas le comprendre jusqu'à aujourd'hui, jusqu'à ce qu'elle vienne ma voir. Il ne voulait pas la perdre, jamais de la vie! Mais elle tourna les talons. Peut-être un peu trop lentement mais Evrard ne le remarqua même pas, son cœur battant à tout rompre jusque dans ses oreilles. Il allait perdre l'être le plus cher de sa vie. Ambre, son âme sœur.
Il resta immobile, plantait comme une statue jusqu'à ce qu'elle s'éloigne vraiment beaucoup, même si elle était encore visible dans son champ de vision. Pourquoi cette si grande hésitation? Evrard voulait la poursuivre mais ses muscles restaient immobile. Evrard voulait l'appeler mais ses cordes vocales refusèrent de vibrer.
*Mais bouge! Bouge tes fesses Evrard! ALLEZ! Rattrape là, MAINTENANT!*
Il s'était ordonné cela mentalement avec temps de rage et de force qu'il bondit sur ses pied comme frappé par la foudre. Il allé rattraper Ambre, c'était sur et certain!
Le rouquin commença à courir dans la cours jusqu'à rattraper Ambre, à bout de souffle d'avoir courut si vite pendant une longue distance, il se plaça devant la jeune fille en écartant les bras, lui faisant comprendre clairement sans parler qu'elle ne passerait pas plus loin. Il avait une expression si déterminait et sévère sur le visage... Oui, sévère. Comme s'il allait s'apprêter à la gronder, comme un père avec sa fille en faite.
Il ouvrit la bouche, essayant de faire bouger ses cordes vocales. Il y mit toute sa volonté pour s'obliger à rompre son silence volontaire ou pas:

-P..ourqu..oi es..t ce que t-t-t...u pars? T...u veux... p...p...lus m..m...me parl..l..er?

Il avait du mal à se remettre au langage courant parce que ça faisait deux jours qu'il n'avait plus parler alors ça faisait bizarre d'utiliser à nouveau ses cordes vocales. Mais il allait essayer de faire comprendre à Ambre que son geste l'avait quelque peu offenser et en même temps blesser. Même s'il compatissait plus pour elle qu'autre chose en faite. Il ne savait pas pourquoi il utilisait cette technique qui était complètement idiote puisqu'il savait qu'il était encore plus égoïste en faisant cela! C'est sans doute pour cela qu'il remit ses idées en place vite fait pour montrer ses véritables sentiments à Ambre, pas ceux de son égoïsme!

-T..T..tu s..sais m..moi je vou..lais venir t..te parler m..mais j...j'avais p..peur. P..peur qu..que tu te m..moque de ce que j..je res..sentait par rapp..ort à c..c..ce qui c'est passé p..pendant le cours de m...m...agie. Et j...je ne voulais pas que t...tu te m...moques de c...ce que je ress..entait! Parce que... Parce que... M..moi je t'aime.

Il sentit alors ses propre larmes à lui, Evrard d'Argent, rouler sur ses joues pâles. Des larmes pour Ambre parce qu'il avait était égoïste tout du long. Parce qu'il pensait réellement qu'elle ne l'aurait pas compris, pas compris ses sentiments et ses peurs ainsi que ses troubles et sa mauvaise passe. Et dire qu'il avait faillit la perdre elle!! Il s'en voulait tant!
La tête basse, Evrard mêlé ses larmes à celle de Ambre. Ils pleuraient tout les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Prise sur la conscience (pv Ambre) Ven 19 Fév 2010, 16:59

Ambre continuait à marcher, à s'éloigner de plus en plus d'Evrard. Mais pourquoi faisait elle cela? Elle savait que plus elle s'éloignait de lui, plus elle en souffrait terriblement. Pourtant, elle voulait s'assurer qu'il l'aimait toujours comme avant car malgré qu'il n'était pas venu la voir pendant deux jours, qu'ils ne s'étaient pas adressés la parole pendant deux jours, l'avait profondémement blessée et elle lui pardonnait tout. Elle ne savait pas comment expliquer cela mais c'est ainsi et cela ne changera en aucun cas même si personne ne sera d'accord. C'était son coeur qui lui dictait tout et qui donnait les ordres, rien d'autre, enfin, elle pouvait réfléchir et penser comme tout le monde mais c'était surtout ses sentiments qui prenaient le dessus sur elle.
Alors qu'elle continuait à partir, elle s'arrêta lorsqu'elle vit Evrard se précipiter vers elle et passer devant elle en écartant les bras pour lui bloquer le passage. Son regard fit un peu tressaillir Ambre car le regard de son âme soeur avait changé. Il était devenu beaucoup plus sévère et déterminé et pour la première fois, les rôles étaient en quelques sortes, inversés. C'était elle qui se faisait gronder et lui qui n'était pas content du tout. Cela aurait pu faire sourire Ambre mais elle n'avait pas la tête à être amusée par quoi que ce soit. Elle écouta attentivement ce qu'il avait à lui dire, restant sérieuse et heureuse qu'il recommence à parler, lui qui s'était tu pendant ces deux derniers jours. Il avait besoin de s'habituer à nouveau à prendre la parole et ses efforts sont déjà très bien.
Elle eut un pincement de coeur lorsqu'Evrard lui demanda pourquoi elle était partie et si elle ne voulait plus lui parler. Mais...bien sur qu'elle voulait toujours lui parler, qu'est ce qu'il croyait? Qu'elle était venue le voir parce qu'elle trouvait cela drôle? Il la prenait pour qui exactement? Elle ne répondit pas tout de suite à ses phrases qui l'avaient tout de même un peu vexée. La suite lui fit ravaler tous ses commentaires, tous son mécontentement et tout le reste. Il ne restait à présent que sa peine pour Evrard, son amour pour lui et son envie de lui pardonner encore une fois. Jamais elle ne se moquerait de lui et surtout pas sur ce qui est arrivé. Lorsqu'il lui dit qu'il l'aimait, Ambre avait l'impression que les morceaux de son coeur se recollaient les uns après les autres. Elle avait entendu les mots qu'elle n'espèrait plus et qui fit revenir son bonheur.
Elle avait mal quand elle vit Evrard pleurer et elle ressentit les pensées de son âme soeur. Il n'avait pas été égoïste, il avait eu juste peur qu'on le juge sur ce qu'il s'est passé. Ambre s'approcha doucement d'Evrard et s'agenouilla devant lui pour être à sa hauteur. Elle pleurait mais c'était maintenant des larmes de joie mêlées à la tristesse de voir celui qu'elle aime pleurer aussi.

-Evrard...

Laissant libre court à ses émotions, elle prit Evrard dans ses bras, refusant de le lâcher. Elle pleura énormément et c'est avec beaucoup d'efforts qu'elle parvint à articuler:

-Je te demande pardon, Evrard...Jamais, je dis bien jamais je ne me moquerai de toi. Tu es tout ce qui est de plus important à mes yeux et je ne pourrai pas supporter de te perdre. J'ai déjà perdu ma famille, je ne veux pas perdre mes amis et...celui que j'aime. Je t'aime Evrard...je t'aime toujours et ce n'est pas ces deux jours qui changeront mes sentiments pour toi...

Ambre se redressa doucement et regarda Evrard, les larmes coulant toujours le long de ses joues. Elle passa lentement ses mains sur le visage de son âme soeur et essuya les larmes qui coulaient toujours. Puis, gardant toujours ses mains sur le visage d'Evrard, elle posa un baiser doux sur les lèvres du jeune élève. Elle espèrait que ce baiser suffise à montrer à son âme soeur combien elle tenait encore à lui et elle ne voulait pas qu'il l'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas
#Evrard
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 917
Date d'inscription : 18/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: 74 - 79 ans [G18]
Rôle: [PNJ] Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: Prise sur la conscience (pv Ambre) Sam 20 Fév 2010, 12:50

Evrard ne savait pas trop pourquoi il pleurait comme un bébé face à sa maman. Mais il avait eut envi de pleurer depuis le jour ou il était sortit de la tête de Lili. Même s'il n'avait pas pleurer parce qu'il avait était trop choqué et trop étourdie pour pleurer. Et cette peur qui dormait au fond de lui en formant une grosse boule fondait peu à peu grâce aux larmes qui coulaient en silence sur ses joues pâles comme la mort. Il était en train de vider ses peines et il était pas mal soulagé en tout les cas!
Il sentait que toutes ses peurs et ses inquiétude s'envolaient avec ses larmes silencieuses qui glissaient lentement... Ou alors c'était le fait d'être avec Ambre? Il y avait ça aussi! Oui.
La belle est si gentille Ambre l'aidait tellement même sans qu'elle ne parle! Il espérait maintenant qu'il avait eut tout fat sur toute la ligne et qu'elle ne se moquerait jamais de lui.
Il avait surement était aussi stupide de pensait ça et encore plus égoïste. Oui, sans aucun doute.
Evrard avait les yeux baissés et il ne pipait mot. Il ne savait pas quoi dire de plus de toutes les manières. Il releva quand même un peu la tête vers Ambre qui pleurait encore plus mais ses yeux brillaient d'un autre éclat. C'était encore à cause de lui qu'elle pleurait! Il s'en voulait de ne pas être allé la voir. Ambre murmura son nom avant de le prendre très fort dans ses bras jusqu'à lui briser les os. En temps normale Evrard aurait éclaté de rire en disant qu'elle allait l'étouffer avec son amour. Mais là il se blotti dans les bras de la jeune fille et passa ses bras autour de son cou. Il était tellement soulagé à présent. Il aurait du venir la voire bien plu tôt!
Elle pleurait de plus en plus et Evrard sentait ses larmes chaude couler dans son propre cou. Il ne s'en plaignait absolument pas, se sentant vraiment avec Ambre cette fois-ci!
Puis elle parla, disant que jamais elle ne se moquerait de lui et qu'elle ne supporterait pas de le perdre parce qu'elle avait déjà perdu sa famille. Et elle ne voulait pas perdre à présent ses amis et celui qu'elle aimait. Evrard sentit son cœur battre fort dans sa poitrine comme s'il voulait s'en échapper pour rejoindre celui de Ambre pour ne former plus qu'un. Ils ne formaient déjà qu'un car ler cœur battaient à l'unissons!
Ce n'est pas deux jours qui changeraient leur amour. Elle avat tellement raison! Elle était tellement juste. Comment fait-elle pour avoir tellement raison? Evrard l'admirait beaucoup en même temps qu'il l'aimait. Alors que Ambre avait finit de parler Evrard la vit se redresser pour lui essuyer les larmes qui coulaient sur ses joues. Le rouquin voulut faire pareil avec celle de son âme sœur mais celle-ci, gardant ses mains douce sur ses joues pâle, l'embrassa sur la bouche. Evrard fut d'abord très surpris et resta de marbre mais il finit par lui rendre le baiser avec autant d'amour, essayant de faire le mieux possible, comme l'autre fois dans la rivière. Le jour ou ils avaient compris qu'ils étaient âme sœur malgré leur différence d'âge assez grande!
Le rouquin avait quand même eut beaucoup de chance de pouvoir la connaître car si elle était devenu écuyer jamais ils ne se serraient rencontré à part dans plusieurs années lorsque tout deux serraient devenu chevalier et peut-être que la jeune fille aurait eut déjà des expérience amoureuse et serai peut-être déjà mariés. Alors Evrard était vraiment très content. Et un jour, si ça ne faisait pas trop mal à Ambre, il lui présenterait sa famille lorsqu'ils serraient chevalier!
Evrard se laissa faire encore un peu. Sa main d'enfant prit le bras d'Ambre, le serrant comme s'il s'accrochait à une bouée. Il n'abandonnerait plus jamais celle qu'il aimait et il allait demander pardon à ses amis dont Nura qui s'inquiétait peut-être. Il avait bien envi de se faire d'autres amis aussi et il avait envi d'aller voir Lili pour lui demander pardon à elle aussi parce qu'il ne lui avait rien dit du tout et, au fond de son cœur, il avait rejeté sa faute sur elle parce que c'était dans son esprit à elle que ça c'était passé. Mais il allait lui demander pardon d'avoir pensé si mal!
Il rompit le baiser parce qu'il n'avait plus de souffle. Il s'approcha d'Ambre en serrant ses bras et la serra fort lui aussi.

-Jamais je ne t'aban...donnerait. Même... si je suis encore jeune et que "aimer" n'a pas encore un très...très grand sens je com...mence à mieux... comprendre et à mieux s..savoir que... c'est important. Et je sais que... je t'aime. Et c'est plut...ôt à moi de te dem..ander pardon. Pardon...


Il ne savait pas quoi ajoutait à cela mais en tout cas il se rendit compte qu'il n'avait pas eut autant d'hésitation dans ses paroles. Et il allait essayer de ne plus avoir peur de la magie comme il en avait eut peur durant ses deux jours. Il devait affronté sa peur comme les véritables chevaliers!

-Viens, Ambre. Je veux rester avec toi aujourd'hui, si tu veux.

Il lui tendit la main pour l'entraîner jusqu'au château et ses yeux brillèrent un peu comme avant d'une légère pointe de malice et un tout petit sourire à peine voyant s'étira sur son visage. Il avait hâte de recommencer ses farces surtout que il voulait mettre son idée à exécution avec le chien de Rahna! Il fallait qu'il le trouve par contre ce gentil toutou! Puis le sourire s'élargie et il sourit de toute ses dents à la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Prise sur la conscience (pv Ambre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-