___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Not seeing that I'm loving you, is what I'm trying to do

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Hayden

avatar
Nombre de messages : 868
Rôle : Renégat recherché & ex Chevalier & ex Roi d'Emeraude
Âge du personnage : 78 - 83 ans [G18]
Date d'inscription : 25/07/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 78 - 83 ans [G18]
Rôle: Renégat recherché & ex Chevalier d'Emeraude & ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Not seeing that I'm loving you, is what I'm trying to do Jeu 11 Fév 2010, 17:28

[ Monologue ]

* Lyra ... Lyra ... LYRA ! *

C'était le cris de détresse que Hayden avait lancé lorsqu'il était arrivé dans la fameuse salle. Cette salle, si froide, si vide. Il ne voulait plus jamais y retourné. Il ne voulait plus jamais remettre les pieds dans cette partie de la salle des bains. Il avait dabord été attiré par tout les bruits qui provenait de la salle, quand il l'avait vu.Personne n'avait ramassé le dégât, tout était resté dans le même état, personne n'avait touché le roi depuis que son assassin avait mit la main sur lui. Il y avait eu tellement de bruits lorsque les gens se rendaient à la salle, alerté par des cris, puis plus rien. Tout le monde était figé devant cela, comme si personne ne voulait vraiment y croire. Hayden aurait bien aimé se réveiller, comme chaque matin, d'un cauchemar, que ce qu'il avait vu n'arriverait jamais, que c'était encore son imagination et ses délires qui lui faisaient avoir de tel vision, mais il était bel et bien réveillé, devant cette salle. Il ne rêvait pas, il était partit. Le roi d'Émeraude était mort. Tuer, assassiner, souiller, démoli, éventrer, détruit, étirer et la liste était encore longue.

* Lyra, Lyra ! *

Il ne la cherchait pas, il ne savait même pas si elle était présente dans la pièce, mais il criait son nom. Il ne savait que faire d'autre. Son corps était figé, mais son cerveau lui ordonnait de quitter ce lieu, de faire les cent pas, de sauter sur place, de crier, mais rien ne se faisait, il était figé totalement. Son air neutre ou bien agressif était remplacé par le désemparement. Rien de son visage semblait vouloir changé d'expression. Il était tout simplement sous le choc, ailleurs dans sa tête. Il continuait à regarder cette scène qui commençait à s'imprimer dans sa mémoire. Il le regarda si longtemps que l'impression fut complète et même après passer cette étape, il continuait à fixer. Personne ne semblait s'intéresser à lui, tous tourner vers le défunt roi. Lyra, il ne voyait pas Lyra. Pourtant, il n'arrivait pas a tourner la tête pour la chercher dans la pièce. Elle devait surement être arriver depuis le temps, mais on pouvait l'oublier pour sentir sa présence. Ses sens magiques refusaient de fonctionner, ses émotions étaient beaucoup trop mélangés pour être utiliser correctement comme on lui avait apprit.

- Elthor ?

Il ne cherchait pas une réponse, il voulait une réponse. Il voulait que le roi se reforme et se relève devant lui. Il voulait que le roi vienne le serrer en lui disant que c'était un mauvais rêve et qu'il pouvait ouvrir les yeux maintenant, mais même après plusieurs secondes dans le silence, le roi ne se reformait pas. Il restait au sol, dans tout son sang ainsi que son corps. Il ne servait à rien de l'appeler une autre fois, il ne répondrait pas. Il ne répondrait plus jamais lorsque Hayden lui parlerait, il ne se retournerait plus jamais pour le regarder. Dire qu'il avait eu 3 ans pour lui adresser la parole et il attendait qu'il soit mort pour lui parler. Plus jamais le roi le retiendrait par le chandail pour l'empêcher de dire des choses qu'il allait regretter. Plus jamais celui-ci lui expliquerait la dure tache qu'il avait, comme de gérer le continent, s'assurer du bien-être des élèves et de lui apprendre les bonnes manières, puis il aurait lâcher un rire et il lui aurait caresser les cheveux. Il ne prendrait plus de marche au soleil couchant. Il n'aurait plus un père pour s'occuper de lui, il avait perdu sa deuxième chance d'avoir un père qui l'aimait. Plus jamais de tels scènes n'arriveraient.

Par sa faute en plus. S'il aurait été lui parler il y a longtemps, il aurait pu vivre de meilleur moment avec le roi. S'il avait pu mettre son orgueil de côté pour aller voir Elthor, lui dire qu'il avait comprit que ce n'était pas de sa faute s'il n'avait pas été attribué, mais non, il n'avait jamais voulu faire un pas vers lui, ce disant qu'il le ferait plus tard et encore plus tard, mais maintenant, il était trop tard. Il ne pourrait plus jamais lui demander pardon. Il resterait pour toujours en froid. Plus rien ne pourrait changer leur relation. La mort les séparaient. Son corps se décida alors à bouger, il commença à trembler. Le temps s'était arrêté pour lui, il fixait le visage d'Elthor en passant à toute les possibilités qu'il avait manqué de lui parler. Il avait été si stupide, si inconscient du danger. Il avait pensé que la vie durait une éternité, mais elle avait une fin elle aussi. Elle était certes arrivé plus vite que prévu, mais l'écuyer n'aurait jamais du attendre à la dernière minute pour dire à Elthor à quel point il l'aimait. Qu'il le voyait comme son vrai père. Maintenant tout était finit, c'était la fin, fini à tout jamais, parti mort.

Tout son corps tremblaient sans pouvoir s'arrêter, il ne pouvait pas se calmer, il ne pouvait pas arrêter, pourtant, il était figé là depuis plusieurs minutes. Si seulement il aurait pu mourir lui aussi à ce moment, juste fermer les yeux et ne plus avoir a y penser. Se déconnecter très loin dans un autre espace temps et tout oublier, oublier même jusqu'à sa propre existence. La douleur était trop forte pour être supporter, il ne voulait pas même penser qu'un jour il pourrait s'en débarrasser, qu'il passerait par dessus, il ne voulait même pas le croire, car il savait que cela serait impossible de passer par dessus. Il s'attachait tellement aux personnes qu'il connaissait qu'il ne pouvait pas le jeter au oubliette comme ça et ne plus y penser. Toute sa vie, cette vision le hanterait. Si seulement Drace avait pu le tuer, il serait enfin libérer. Il était prit à vivre dans le doute, car, le dieux déchu ayant effacer sa mémoire, il ne saurait jamais la vrai version des faits par Elthor. Hayden avait commencé à comprendre que tout n'avait été qu'un rêve, mais il était encore tellement encrer dans le brouillard et maintenant qu'une autre preuve de son ancienne vie disparaissait il perdait les pédales.

C'est lorsque la vérité le frappa réellement qu'il trouva la force de se relever pour partir. Après plusieurs minutes immobiles dans la salle, il trouva la force de tourner le regard et de partir. Il voulait de tout son corps partir très loin de là et il y arrivait enfin. Il retournait à ses vieilles habitudes, il ne voulait pas affronter la situation, il voulait fuir. Il eu la pensée de retourner à Zénor, dans les bras de sa mère, se blottir contre elle pour oublier toute la douleur. Malheureusement, elle n'était plus là et elle ne serait plus jamais là, il ne pouvait pas retourner là bas, il ne pourrait jamais retourner dans sa famille, il n'avait plus de famille ! Il n'en avait jamais vraiment eu en fait, mais maintenant, la situation était encore plus flagrante qu'autre fois. Il n'avait jamais vu sa mère mourir, mais il ne voulait même pas savoir de quel manière elle était morte. Le fait de voir et de savoir comment son roi était mort le torturait. Il mourait de honte de n'avoir rien fait pour lui, pas une fois. Il n'avait même pas ressentit sa douleur ! S'était complètement pitoyable de ne pas ressentir la douleur des gens que l'on aime. Marchant jusqu'à sa chambre, il avait l'air d'un mort qui cherchait sa tombe pour aller s'enterrer sous terre. Lorsqu'il ouvrit la porte, celle-ci laissa place à une chambre calme, en ordre, fraichement lavé. Même s'il se tenait pas sa chambre, Hayden ne savait même pas ou mettre sa peau, il voulait tout simplement disparaitre, il ne voulait pas aller à un endroit, il ne voulait plus être nul-part.

Se trainant jusqu'à son lit, il se laissa tomber dessus. Il tomba les genoux au sol, mais son torse était contre son lit. Le visage enfoncé dans les couvertures, les bras tombant le long de son corps, il ne semblait plus avoir aucune force, il semblait être devenue un légume. Un légume sans force ni volonté. C'est seulement après plusieurs minutes d'attente du néant qu'il se mit à sangloter dans son lit. Il laissait échapper quelques reniflements sonores ainsi que des plaintes longues graves. Son corps se remit à trembler et plus les secondes passaient et plus le prince sanglotait de plus en plus rapidement, perdant son souffle dans les couvertures, on entendant sa respiration difficile comme si sa bave coupait l'accès à ses poumons. Il n'était pas seulement triste ou enragé, il était complètement en dépression. Il ne voulait pas arrêter de pleurer, d'ailleurs, s'il pouvait rester là le reste de sa vie et pleurer ne le dérangeait même pas. Il ne voyait plus le futur, il était figé dans le temps, plus rien n'avait d'importance, plus rien ne valait la peine. C'est ainsi qu'on le retrouva le soir, lorsque les servantes étaient venus pour lui indiquer que le repas du soir serait servis au chambre se soir, compte tenu de la situation. Sans vouloir le déranger, elles laissèrent de la nourriture sur la petite table à l'entrée de la chambre. Elles ne voulaient pas s'attarder dans la chambre, considérant que l'écuyer n'avait plus toute sa tête depuis la visite de Drace, il pourrait très bien les prendre pour des ennemis dans une crise de folie.

Lyra ne rentra pas à la chambre se soir là. Hayden n'avait pas la force de se lever pour aller la chercher, il ne voulait pas nécessairement là voir non plus. Si seulement ses souvenirs n'était pas si flou, si mélanger, se serait plus facile pour lui de savoir ou il en était. Il avait encore se souvenir de cette Lyra, venu le voir pour lui dire toute ses vérités choquantes à son sujet. Tout se qu'il n'avait pas besoin d'entendre elle lui avait dit. Rendu là, il fallait départager ce que la Lyra ici lui avait raconté et se que l'autre lui avait dit. Avec le temps et le recul, cela avait été facile de comprendre qu'elle Lyra il avait vu en rêve, mais qu'est qui lui disait que celle de la réalité disait la vérité. Et si Elthor ne l'avait jamais aimer ? Cela, il ne voulait pas le croire, si s'était vrai, son enfance était un réel gauchit qui ne méritait que d'être oublier. Même après les longues conversations avec Kosuké, il était resté tellement touché et détruit par ses paroles qu'il n'avait pas encore pardonné et oublier. Il voulait croire que tout son coeur que les gens autour de lui l'aimaient, mais cela faisait si mal d'être détruit ainsi qu'il n'était plus vraiment sure s'il voulait aimer comme avant. L'amour lui avait tellement fait mal qu'il se demandait encore pourquoi aujourd'hui il avait aimé.

Il resta toute la nuit ainsi sur son lit, pleurant, sanglotant sur la vie. Il ne toucha pas à la nourriture, même pas l'eau. À quoi ça servait de continuer maintenant de toute façon ? S'était si dure de savoir, de continuer, de comprendre. Les pièces du puzzle était si répartit dans tout les coins. C'est comme s'il faisait plusieurs casse-tête à la fois, toute les pièces mélangés. Hier encore, il avait la force de chercher, de vouloir savoir la vérité, mais maintenant, cela n'avait plus aucune importance à ses yeux. Lorsqu'il s'était réveillé dans sa tombe, la première chose qu'il avait voulu faire, s'était tuer son père, mais après avoir eu ses excuses et décider de l'épargner, il s'était juré de l'éviter comme la peste, mais maintenant qu'il savait que son cauchemar ne reflétait pas la vérité, es-ce-que cela voulait dire que son père ne lui avait jamais fait de mal ? Pourtant tout le monde lui avait affirmé le contraire. On venu lui annoncer que l'enterrement du roi se ferait se soir, dès que le soleil commencerait à se coucher. Il n'avait pas nécessairement envie de s'y rendre, il avait eu sa dose des enterrements, mais il le devait pour le salue du roi. Il devait le faire en sa mémoire, même si celui ci ne l'avait jamais aimé, lui il l'avait aimé et respecté, donc il se devait pour son salue de s'y rendre et de lui rendre honneur en lui adressant ses adieux. C'est avec cette force qu'il se leva de son lit, dans le seul but d'adresser son adieu à son père adoptif, son premier mentor, son exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Not seeing that I'm loving you, is what I'm trying to do

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-