___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Hayden

avatar
Nombre de messages : 868
Rôle : Renégat recherché & ex Chevalier & ex Roi d'Emeraude
Date d'inscription : 25/07/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 78 - 83 ans [G18]
Rôle: Renégat recherché & ex Chevalier d'Emeraude & ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Sam 09 Jan 2010, 00:13

( Ce post est vraiment dans le futur, quelques mois avant l'adoubement des écuyers en chevalier, mais c'est dans la seul tranche d'âge que Low peut RP )

[ Désolé le poste n'est pas comme je l'aurais voulu, mais je voulait le poster pour que tu puisses répondre demain, il est tard je vais me couché X) ]

Être père et écuyer n'était pas de toute repos et il n'osait pas penser au moment ou il serait chevalier. À 19 ans, 1 an avant son adoubement, il s'était retrouvé avec un petit garçon. Un petit bout de choux qui courrait dans le château ! Une copie de lui même, yeux rouges y comprit. Un truc vivant là, qui venait avec des responsabilités en plus ! Il ne pouvait pas le jeter quand il n'en voulait plus, il était coincé avec tout le restant de sa vie ! Ça se n'était pas le pire, le pire, le choc, avait été quand Eva avait apporté Lowen, son fils, à Lyra. Cette chevalière qui n'aimait pas Hayden avait sûrement vu une occasion de le débarrasser de l'ordre d'Émeraude, de montrer à tous qu'il n'était pas capable de suivre les règles. Il aurait voulu disparaître quelques part dans le château, genre très loin sous terre pour l'éternité et plus encore. Il l'avait caché chez des servantes qui avaient bien voulu le couvrir pour quelques temps, le temps qu'il trouve une solution. Par chance, Lyra comprit sa situation, celle d'un écuyer qui avait trouvé l'amour dans les bras d'une fille qui avait voulu de lui, sans le savoir qu'elle venait d'Irianeth, il lui avait donné son amour et le tout avait prit une tournure assez complexe. Il pu continuer son rôle en s'occupant de son enfant, mais il devait en accepter les graves conséquences. Premièrement, son fils ne devait pas passer avant son entraînement de chevalier, il devait respecter son rôle, ensuite, il du trouver des servantes qui voulaient s'occuper de lui pendant qu'il était occupé.

Dieu sait comment les servantes furent dure à convaincre, après tout, le fils ne pouvait que ressembler à son père, mais il réussit. Sous le choc encore, il ne pouvait tout simplement pas croire qu'il avait un fils. Il se souvenait avoir légèrement, bon, sévèrement, déraper avec Kaleena, mais il ne pouvait pas comprendre qu'elle soit disparu et qu'ensuite elle venait lui apporter l'enfant, sans une lettre ni un mot, sans même un nom ! Elle l'avait abandonné, ou peut-être protéger. Il avait pensé au début qu'elle avait abandonné son enfant, mais ensuite il s'était dit qu'elle l'avait peut-être protéger, en le ramenant ici à Émeraude, il serait élevé comme un chevalier, c'était peut-être une meilleur vie, il ne savait pas qu'elle était la vie d'Irianeth. Il aurait peut-être été tué à la naissance. Le groupe de méchant était-il au courant de sa naissance, c'est vrai que caché une femme enceinte était dure, mais sinon, pourquoi l'auraient-ils laisser ramener l'enfant ? Il était le père et il ne savait même pas comment expliquer la disparition de la mère de son propre enfant, mais il voulait le garder, pas question de le redonner à Irianeth pour en faire un mauvais soldat.

Sans était suivit des longs mois ou la fatigue était le facteur dominant chez Hayden. Il n'était pas un mauvais père, il donnait tout son énergie pour son petit trésor. Les premières semaines, il avait été distant ainsi que maladroit, il n'avait jamais eu le tour avec les enfants, mais Lyra avait été clair, qu'il assume sa responcabilitée, s'était son fils, alors il devait s'en occuper, il avait voulu jouer le petit malin en couchant avec l'ennemi, il devait donc passer beaucoup de temps avec lui pour l'éduquer, car il n'était pas question que les servantes le fassent à sa place. Sans rouspéter, il apprit à élever un enfant à ses erreurs, lorsqu'il perd ses dents, quand il fit ses premières crises, les nuits ou il ne dormait pas, car oui, il grandissait plus vite que la normal des enfants, l'enfant devait avoir au alentour de quelques mois, puisque si on calculait qu'il avait fait ses conneries avec Kaleena quand il avait 18 ans et que Lowen était arrivé à Émeraude lorsqu'il avait 19 ans, les mois de grossesses, il avait donc 3 mois lorsqu'il avait connu son père, et cela faisait maintenant 6 mois qu'il était au château.

Il lui donnait 1 an bon, Hayden n'était pas le genre d'homme qui allait s'attarder sur des sujets aussi banal, il avait décider que sa date de fête serait le jour ou il l'avait découvert dans sa chambre, il n'allait pas se compliquer la vie avec ça. D'ailleurs, son fils l'avait complètement guéri, grâce à lui, il avait réussi à tout oublier de Drake, de ne plus se demander quoi était un rêve ou la réalité, il était maintenant si heureux d'avoir un fils, malgré tout les problèmes qu'il entraînait, il comprend les joies d'être papa et il ne voulait même plus savoir s'il rêvait ou pas, ça n'avait plus d'importance, il reprendrait sa vrai mémoire au fils du temps, Lyra, Amyxa et Kosuké l'avait convaincu qu'il devait prendre son temps et réapprendre les vrais souvenir de sa vie, Kosuké l'avait beaucoup aidé, mais il restait encore beaucoup de question à répondre, mais il avait encore le temps. Passant par dessus sa peine avec ses amis proches, il comprit enfin qu'il n'y avait que lui qui s'empêchait d'être heureux, il apprenait donc a être heureux. Il passait moins de temps à bouder et plus de temps à s'amuser, il était devenue responsable, le changement sur lui était étonnant, mais après tout, il avait eu le meilleur des maîtres, des amis présents pour lui, alors tous ensemble, il l'avait sauver de son effondrement psychologique.

Il revenait de son entraînement matinal avec son maître, il n'avait pas encore réussi à la battre, mais après tout d'adoubement était dans quelques mois, alors il avait encore le temps de parfaire sa technique et d'avoir enfin son maitre dans un combat singulier ! S'essuyant le front de sa sueur, il retournait dans leur chambre, son fils l'attendait là avec une servante qui essayait sûrement de l'amuser avec des cubes ou des livres. Il avait 1 an à peine et il savait marcher et parler, ce n'était bien sure pas les phrases les plus constructives avec des mots à 100 dollar ( euro ( expression pour dire des mots qui vaut cher) ). Il s'était renseigné sur des femmes qui connaissaient mieux les enfants que lui et elle disait qu'il était très avancé pour son âge, il était fière de lui son papounet. Il bouillait sûrement l'impatience de voir son père traverser la porte, mais une chose était sure, le petit Lowen était mieux d'être dans la chambre, car comme son père l'avait avertit, si Lowen n'était pas là, il n'aurait pas sa surprise et Hayden ne mentait jamais, il avait donner sa parole que son fils n'aurait pas sa surprise s'il n'était pas sagement dans la chambre.

Ouvrant la porte de la chambre, son chandail sur l'épaule et la garde de son épée sur ses hanches. Il abordait un grand sourire. Il avait tellement changé depuis la venu de son fils, il se sentait enfin aimé de sa famille. Il ne pouvait pas avoir des parents présent pour lui, mais il pouvait être présent pour son fils, il lui donnait toute l'attention qu'il voulait, quitte à être un homme épuisé par la suite. Il ne voulait pas que son fils est la même image que Hayden avait de son propre père, il ne voulait pas que son fils se voit comme un démon, même s'il en était un, il avait le droit de se voir comme il le voudrait, il aurait tellement voulu avoir le droit quand il était jeune. Aujourd'hui il avait la chance de donner ce choix à son fils. Il n'avait jamais mentionner qu'il avait un démon comme père, même si les servantes ainsi que les autres enfants l'avaient sûrement fait, lui il ne s'embarquerait pas sur un sujet qui l'avait si torturer lors de son enfance, il éviterait se sujet aussi longtemps qu'il le pouvait. Se tenant encore à l'entrée de la chambre, accoutré contre le cadre de porte, les bras croisées, il dit :


- Alors il est ou mon petit guerrier ?


Dernière édition par Hayden le Dim 26 Sep 2010, 13:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Sam 09 Jan 2010, 08:15

Lowen était assis sur son lit, les jambes croisées et les bras ballants. Armène, la servante chargée de le garder, était sortit de sa chambre après les vaines tentatives qu'elle avait utilisé pour distraire le petit garçon. Celui ci était très excité, son père lui avait promit une surprise s'il restait dans sa chambre. Lowen lui avait donc sagement obéit mais il n'était pas réputé pour sa patience. Il brûlait d'envie de voir son père et il comptait les secondes, les minutes qui s'écoulaient avec une lenteur infernale. Lowen sauta de son lit et s'approcha de la fenêtre. En bas, des élèves d'Emeraude jouaient dans la cour. Le petit avait très envie de suivre les cours de magie mais il était trop jeune. Il lui faudrait donc attendre, attendre et encore attendre. Lowen soupira et se jeta à plat ventre sur son lit. Les circonstances de sa naissance étaient très étranges. Son père avait rencontré sa maman et elle l'avait laissé ici, sur le continent, tout seul. Sans explications, sans rien du tout. Son papa lui avait tout de même décrit sa mère ; Elle a un visage doux, fin et clair qui met en relief ses grands yeux sombres. Sa mère a aussi de long cheveux aussi noirs que les siens. Lowen se retourna sur le dos. Hayden lui, avait des cheveux noirs et des yeux rouges. Ici, beaucoup de gens ne l'aimaient pas. Sûrement à cause de ses yeux rouges. Lowen ne comprenait pas pourquoi de méchants bonhomme détestaient son papa. C'était pourtant un grand guerrier avec plein de muscles qui tuaient des hommes insectes.

Lowen sauta une fois de plus de son lit. Il ouvrit la trappe de son passage secret et descendit dans le chemin qui conduisait au Repaire de Lowen. Le petit frissonna car il n'était vêtu que d'une tunique et d'un pantalon rouges. Il y avait une bibliothèque, mais, ne savant pas lire, il ne savait pas ce qu'ils racontaient. Lowen attrapa un bouquin au hasard et l'ouvrit. Une montagne de gribouillis s'étalaient devant lui. Soudain, un hurlement retentit au dessus. le petit referma brusquement le livre, ce qui eut pour effet de faire voler un nuage de poussière qui le se colla sur ses habits, et remonta les marches quatre à quatre. Armène avait le dos tourné à l'ouverture et hurlait son nom à s'en casser la voix. Lowen sortit doucement du trou, referma sans bruits la trappe et sauta sur son lit. Armène se retourna et aperçu le petit garçon qui la regardait d'un air innocent.

"Lowen ?! Mais où étais-tu enfin ?! Et tu es couvert de poussière en plus ! Mais, où à tu été traîné !"

Le petit baissa les yeux en mimant un air contrit. Armène le prit dans ses bras et l'emporta dans la pièce juste à côté où le petit fripon faisait sa toilette tout les matins. La servante lui enleva ses habits et le mit dans le bain. Elle attrapa une petite serviette, la mouilla et nettoya le visage de l'enfant :

"Regarde moi ça"

Lowen lui sourit de toutes ses dents.

"Je me suis juste un peu salis, Mène"


Armène soupira. Ce petit bout de choux la faisait toujours tourner en bourrique. Elle frotta sa serviette contre le corps et le visage de l'enfant et se déclara enfin satisfaite. Puis, elle le sortit de l'eau, attrapa une serviette sèche et le frictionna tendrement comme seuls les femmes savent le faire. Puis, elle prit un petit pantalon noir, une tunique rouge et essaya de les faire enfiler à l'enfant. Mais celui croisa ses petits bras sur sa poitrine et afficha un air de guerrier :

"Je veux enfiler mes habits tout seul Mène !"

La servante sourit, amusée. Elle le laissa faire, le corrigeant quand il mettait ses affaires à l'envers. Puis, elle brossa ses cheveux et le laissa filer dans la couloir, en direction de sa chambre. Lowen alla fouiller dans son coffre à jouets et sortit ses figurines de bois que son parrain Kosuké lui avait sculpté. L'une représentait Hayden, une autre le Chevalier Lyra, certaines des chevaux, des hommes-insectes, et autres Chevaliers. Lowen prit la jeune femme rousse et la transforma en paysanne en détresse pour l'occasion. Il installa les guerriers insectes sur les chevaux et les fit encercler la jeune femme. Celle ci se fit plaqua contre le coffre à jouets et appela à l'aide d'une voix apeurée. Les guerriers se rapprochèrent. Mais, la figurine représentant Hayden fit son entrée. Les soldats tirèrent leurs épées mais Hayden, parlant avec la voix de Lowen qui la lui avait prêté, les tua sans pitié. Hayden rengaina son épée tachée de sang et se volatilisa. Lowen délaissa alors ses figurines et se cacha derrière son lit. Il voulait une fois de plus s'exercer avec ses pouvoirs et ne souhaitait pas que Armène le voit. Il bougea les doigts et une petite étincelle de feu jaillit. Elle n'était pas bien grande bien sûr, mais le petit était émerveillé. Lowen le leva et s'allongea sur son lit. Il sentait que son père allait bientôt arriver. Il sentait son énergie se déplacer...

"Papa...."


- Alors il est ou mon petit guerrier ?

Le ravissant petit minois de l'enfant se dressa et afficha un sourire réjouit qui s'étendait d'une oreille à l'autre.

"Papa !"

Son père se tenait à l'entrée de la pièce, appuyer contre le cadre de la porte. Lowen sauta de son lit et courut en direction de son père. Il lui sauta directement dans les bras, manquant de le renverser. Le petit serra son père contre lui à l'étouffer. Puis, il sauta sur le sol et posa sa petite main sur le pommeau de l'épée. Lowen le regarda dans les yeux, un grand sourire étirant sa bouche.

"Tu m'emmène dehors ? tu me feras grimper sur ton cheval ? tu me liras des histoires ? tu m'apprendras à me battre à l'épée comme toi ?"


Lowen gambadait autour de son père à lui en donner le tournis. Puis, il se calma enfin et afficha un air de guerrier, attendant avec impatience que Hayden réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Dim 10 Jan 2010, 01:34

[ Hrp : Désolé, je commence à être fatiguée. J'espère que ce poste vous plaira tout de même ^^ ]

Peut-on vivre sans aimer ?

Avant même que le soleil soit complètement levé, la rousse avait réveillé son écuyer pour un entraînement très matinale. Son but était simple; elle voulait s'assurer que son écuyer ne manque pas d'entraînement pour montrer aux autres qu'il est le meilleur des écuyers et qu'il ne néglige pas son rôle dans l'Ordre malgré ces nouvelles responsabilités puis, par la suite, lui laisser sa journée de libre pour qu'il puisse du temps avec son fils. Et oui... Les nouvelles responsabilités de Hayden était son fils âgé de tout au plus un ans. Effectivement, son si brillant écuyer avait eu quelques rapprochement avec une jeune femme ce qui avait donner pour résultat un enfant... D'ailleurs, comme si ce n'était pas suffisant de faire l'amour avec une femme alors qu'il n'était pas encore écuyer, il était tombé sous les charmes d'une femme qui venait du continent avec lequel ils étaient en guerre, une habitante d'Irianeth. Bien sur, tout ça à l'insu de la rousse. Ainsi, quelques mois plus tard, Hayden avait reçu une jolie cadeau qu'il appela Lowen. Ayant probablement peur de sa réaction, il avait voulu lui cacher le jeune bambin. Malheureusement pour lui, Evaliyah avait rapidement trouver le poteau rose et lui avait présenté le petit en accusant son écuyer d'avoir failli à sa tâche d'écuyer, ce qui n'était pas totalement faux... Heureusement pour le jeune homme, Lyra pu arranger les choses en expliquant que ce n'était pas Hayden qui avait faillit à sa tâche mais bien elle qui aurait dû éviter cette catastrophe. C'est dans cette suite d'idée qu'elle demanda une réunion pendant laquelle elle s'excusa devant toute l'Ordre pour son ''erreur''. Ainsi, elle sauva son écuyer car personne n'osa renvoyer Hayden sachant que si ils le faisaient, ils acceptaient donc que ce soit Lyra qui avait faillit et non l'homme aux yeux rouges.

C'est donc avec un entraînement que la journée avait débutée. Comme toutes les autres, cette séance s'était très bien déroulée. Hayden n'arrivait toujours pas à battre son maître, mais il en était vraiment pas loin et la rousse le savait... Il était de loin beaucoup plus fort qu'elle et sa vitesse et sa finisse devenait de plus en plus développée. Lyra savait bien qu'avant son adoubement, il l'a vaincrait et elle l'avait déjà accepté et même qu'elle en sera fière... Comme toutes les autres fois, elle en demandait toujours plus à son écuyer qui la surprenait toujours. Malgré la fatigue que son enfant lui procurait ce dernier s'exécutait sans faire de scène. Il était devenu ce que devait être un bon chevalier et Lyra en était fière. Peu importe ce que les gens pourraient en dire maintenant, la rousse savait que son écuyer était à sa place dans l'Ordre d'Émeraude.

Après quelques heures d'entraînement, la rousse lui fit signe que s'était terminée pour aujourd'hui et qu'il avait le reste de sa journée à lui. Sachant pertinemment ce qu'il allait faire, la rousse tourna les talons et entra dans le château sans adresser un mot à personne. Depuis qu'Il était mort, la rousse s'était forgée une grande carapace que peu de personne pouvait traverser... À vrai dire, le nombre de personne qui pouvait vraiment lui parler se comptait sur les doigts d'une seule main. Elle ne voulait plus s'attacher à personne... Elle ne voulait plus aimer personne et sans la promesse qu'elle avait fait à Son spectre, elle ne vivrait même plus. C'est une servante qui la fit sortir de ses pensées en lui proposant de l'aide. La rousse la remercia, mais lui répondit qu'elle allait se débrouiller. Elle s'approcha lentement d'une bassine où elle y regarda son reflet et soupira ... Elle semblait exténuée ce qui était probablement normal en raison du peu d'heure de sommeil qu'elle arrivait à avoir... De larges cernes pendaient sous son beau regard de saphir. Elle se contempla pendant quelques seconde puis, brouillant son reflet dans le liquide transparent, elle s'aspergea le visage pour y chasser la sueur mais surtout pour se changer les idées.


Il faut aimer pour vivre...
Elle avait entendu bien des gens dire cette phrase, mais elle ne l'avait jamais réellement compris jusqu'à Sa mort... Malgré la promesse qu'elle Lui avait faite, sans deux personnes, elle n'aurait jamais pu survivre car elle n'aimait plus... Elle ne trouvait plus goût à rien... Même pas à la vie. Radicalement, elle enfouit complètement son visage dans la bassine d'eau fraîche. Elle devait se remettre les idées en place ! Elle s'était assez apitoyer sur son sort... Restant quelques secondes dans l'eau, la rousse se maudissa puis retira son visage de l'eau. Du coin de l'oeil, elle remarqua le visage un peu appeuré de la servante. Avait-elle pensé qu'elle voulait se noyer ? Probable... Après tout pourquoi quelqu'un s'aurait ainsi mis la tête dans l'eau sinon ? Prenant un serviette, elle s'essuya le visage en tapotant. Il était temps qu'elle se change les idées. Elle remercia rapidement la servante d'un signe de tête avant de retourner vers sa chambre en espérant ne pas les avoir manqué. Ils ne devaient pas déjà être partis.

Courant presque dans les corridors qui menaient vers l'ailes des chevaliers, elle sourit en entendant une des deux voix qui appartenait à une des deux personnes qu'elle espérait retrouver. Elle écouta cette voix qui lui faisait toujours du bien.


- Tu m'emmène dehors ? tu me feras grimper sur ton cheval ? tu me liras des histoires ? tu m'apprendras à me battre à l'épée comme toi ?

Elle sourit tendrement avant de s'approcher d'avantage de sa chambre. Cette voix était celle du gamin qui pouvait lui faire oublier, même si ce n'était que pour quelques secondes, ses blessures. D'une voix douce, elle répondit avant que Hayden puisse répondre:

- Si vous voulez de moi, j'aimerais bien jouer avec toi et ton père.

Apparaissant derrière son grand écuyer, elle posa délicatement sa main sur l'épaule de ce dernier en souriant.Se faufilant de sa chambre, elle prit le jeune Lowen dans ses bras pour l'embrasser et le serrer dans ses bras. Voilà les deux personnes de qui elle dépendait présentement. En effet, sa vie dépendait désormais de Hayden et de son petit garçon Lowen. Voilà sur quoi elle s'accrochait depuis Sa mort... C'était les deux personnes qui l'aidait à tout supporter... Les cauchemars, les idées noires, les faiblesses de son coeur. Chaque nuit, elle se réveillait en sursaut après avoir fait le même rêve... Après avoir fait Ce rêve... Ce rêve où elle voyait son amoureux mourir sans qu'elle ne puisse le sauver. Ainsi, elle se levait en sachant qu'elle allait vivre une journée de plus sans lui.... Un journée de plus sans l'homme qu'elle avait aimé plus que tout. Une journée de plus avec ce vide immense dans son coeur détruit. Une journée de plus sans son Elthor. Souvent, elle regrettait d'avoir fait la promesse de ne pas ce suicider... Elle aurait pu être avec lui...

Elle sentit les bras du petit l'entourer... Une douce chaleur traversa le coeur meurtrit de la rousse ce qui eut pour effet de la sortir de ses pensées. Elle croisa le regard du garçon qui la regardait en souriant. Il avait le même regard rouge que son père. Passant délicatement sa main sur sa joue, elle lui sourit tendrement comme une mère le ferait. Malgré tout elle avait de la chance... Elle avait Hayden et ce petit coeur qui avait réussi à rendre sa peine un peu moins lourde. Tournant son attention vers le père, elle lui demanda tout en remettant Lowen au sol :


- Alors papa, ai-je le droit de participer aux jeux ?

Lyra posa son regard de saphir dans celui de son écuyer en attendant une réponse. Elle se doutait bien qu'il n'allait pas lui refuser ce moment, mais qui sais... Peut-être avait-il prévu quelque chose pour son fils et elle ne faisait peut-être pas partie de ce quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Hayden

avatar
Nombre de messages : 868
Rôle : Renégat recherché & ex Chevalier & ex Roi d'Emeraude
Date d'inscription : 25/07/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 78 - 83 ans [G18]
Rôle: Renégat recherché & ex Chevalier d'Emeraude & ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Mar 12 Jan 2010, 09:44

( Bon on part au village, mais on fera pas 4 sujets, alors on peut rester ici )

Hayden avait devant lui son reflet. Il était totalement pareil à lui hormis sa peau très pâle. De comportement ainsi que de son aspect, Hayden se revoyait à son âge, tout aussi énergique de voir le monde, tout aussi joyeux de voir son père arrivé, mais lui il était heureux. Hayden, à cette âge, était heureux, mais il ne connaissait pas la dure vérité que son père le détestait. Lowen, lui, avait un père qui l'aimerait dans toute les conditions de sa vie, qu'il devienne un être très mauvais, il l'aimerait toujours, parce que lui il aurait voulu avoir l'amour inconditiel de sa famille. Il ne l'avait jamais eu, il avait toujours du être un bon enfant et se tenir droit pour avoir l'amour de son père et il ne l'avait jamais eu. Comment un enfant aussi jeune pouvait-il être si parfait ? Regardant son fils tourné autour de lui comme un toupie, il savait qu'il ne serait pas facile à calmer, mais il devait se calmer avant de l'emmener au village, sinon il ne tiendrait plus en place et se serait galère essayer de le contrôler et de le suivre. Il allait s'avancer pour se mettre à genou et poser une main sur l'épaule de son fils pour le calmer quand une main se posa sur sa propre épaule. Il était si concentré sur son gosse qu'il n'avait même pas senti son propre maitre approché.

Il retourna lentement la tête pour l'appercevoir entrer. Elle souriait peut-être, mais elle avait mal. Elle ne pouvait pas le cacher à son écuyer qui restait éveillé la nuit par ses cauchemars, ses cris de souffrance et surtout ses supplications à Elthor pour revenir. Le problème c'est qu'il avait rejoint les plaines de lumières pour toujours. Elle ne pouvait pas le rejoindre, enfin, il espérait qu'elle n'est pas la stupide idée d'aller le rejoindre. Car, lui, il serait toujours là haut à l'attendre, si elle partait maintenant, elle mettait tout l'ordre en déroute qui avait besoin d'elle, si elle partait maintenant rejoindre un homme qui l'attendrait pour toujours, elle laissait derrière elle tout un ordre qui se ferait détruire dans les semaines ou elle partirait. Mais qui était-il pour jugé ? Il n'avait aucun âme-soeur, juste son fils, mais si celui-ci devait mourir, il n'est pas dit que Hayden se jeterait en bas du chateau, il se metterait à la poursuite de son meurtrier et il le ferait payer jusqu'à son dernier souffle, s'il devait mourir dans cette quête, au moins il pouvait être sure qu'il serait fier un coup rendu là haut, il n'aurait pas peur d'affronter la tête de son fils.

Elle alla le serrer tendrement, ce que Lowen ne sembla pas refuser, le faisait-il par politesse ou par amour, Hayden ne le savait pas, mais il avait toujours dit à son fils qu'il devait écouter Lyra sans jamais rouspetter, qu'elle était encore plus importante que les ordres de son père. Si elle lui disait de sa cacher, il devait le faire immédiatement. Hayden pouvait devenir violent quelques fois et il ne voudrait pour rien au monde blesser son fils, mais lorsque ça lui prenait, comme si le cauchemar de Drace recommencait, il n'y avait rien à faire, il fallait le retenir et attendre que ça passe, il criait, se secouait dans tout les sens et il pleurait. Ses crises étaient de moins en moins courante, puisqu'il reprennait lentement le dessus, mais cela pouvait se produire quand même. Elle voulait les accompagner et s'était quelques choses qu'elle aimait faire pour se changer les idées surement. Après tout, Lowen bougait tellement que s'était impossible d'entrer ses pensées avec lui dans les parages.


- Les guerriers ont toujours besoin d'un commandant Dame Lyra.

Par les guerriers, il faisait un lien avec son fils et lui, il aimait appeler son fils son petit guerrier, car cela le rendait tellement heureux que Hayden ne voulait pas le priver de se surnom qu'il adorait. Il alla prendre son fils dans ses bras et il le mit sur ses épaules. Il se retrouvait assit avec ses jambes de les deux côtés de sa tête et il pouvait se tenir les bras sur la tête de son père. Il se retrouvait très haut vu la grandeur de son père. Hayden le tenait par les pieds, donc il ne pourrait jamais tomber et s'il le sentait basculer, il aurait deux chevaliers magiciens pour le retenir avec la magie.

- Alors, c'est ta surprise qui te mets dans tout tes états, mais il va falloir patienter et te tenir tranquille.

Laissant Lyra passer devant lui, il lui désigna la porte d'un mouvement de bras en lui souriant. Il ne voulait pas afficher un air gêner à son maitre après la mort du roi, comme si elle avait besoin de l'inconfort des autres, elle devait voir de la bonne humeur et se sentir aimer. Enfin, c'est ce que Hayden pensait. Il passa après elle en refermant la porte. Il se pencha pour que son fils ne s'accroche pas la tête dans le cadre porte, il se sentirait si mal de l'avoir blesser d'une facon aussi bête. Ensuite, il prenait le chemin du village, la journée était radieuse et la température était très chaude. Hayden espérait que sa servante ne lui avait pas mit des vêtements trop chaud, sinon Lowen allait avoir trop chaud, lui il avait l'habitude des grosses chaleur, mais son fils n'était pas née à Zénor même s'il en était le petit prince. Hayden avait apporté de l'eau pour lui, car il devait boire souvent au soleil. Il essayait de l'emmener le plus souvent à l'extérieur, car un enfant avait besoin de jouer dehors, mais sans lui, il avait l'interdiction de mettre un pied dehors, s'il était vu en flagrant délit, il irait en grosse punition. Hayden n'entendait pas à rire, il avait les yeux rouges lui aussi et les gens qui l'avaient jeter dans les poubelles quand il était jeunes pouvaient toujours le faire avec son fils, mais il était tellement jeune que cela pourrait le tuer.

Il n'avait donc pas besoin de lui présenter le village puisque cela devait être la trentrième fois qu'il le voyait. Il le sentait s'agiter sur sa tête, mais après tout, il ne pouvait pas lui demander d'être aussi calme que Curtis, il n'aurait jamais un enfant aussi calme que lui. Souriant, il prit la direction de l'écurie ou la surprise de son fils l'attendait, car cela, il ne l'avait jamais fait avant puisqu'il était bien trop jeune. Même avec la lévitation, cela pouvait être dangereux de le faire monter seul, alors Hayden allait le faire monter avec lui. S'il le mettait seul et que le cheval avait peur de quelques choses, même si Hayden le tenait pas les guides, il n'avait pas le force de retenir le cheval et il metterait son fils en danger pour une simple balade, il était aussi bien de monter avec lui. S'arrêtant devant la porte de l'écurie.


- Alors, tu fermes les yeux et ne triche pas ! Quand Papa te le dira tu les ouvriras d'accord ?

Il vérifia que son fils avait les yeux fermés, puis il le déposa au sol et lui prit la main pour l'emmener à l'intérieur de l'écurie tout en jetant un regard à Lyra en souriant, elle avait surement deviner que Hayden allait lui faire monter son cheval, elle avait du lire dans ses pensées.

* Tu crois que c'est une belle surprise ? Je sais que tu n'as peut-être pas la tête à venir jouer, mais merci d'être venu maitre. *

lança-t-il à Lyra pour la tirer de ses pensées si elle se remetait à voir noir.


Dernière édition par Hayden le Dim 26 Sep 2010, 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Mer 13 Jan 2010, 08:57

Alors que Lowen tournicotait autour de son père à lui en donner le tournis, une douce voix se fit entendre :

- Si vous voulez de moi, j'aimerais bien jouer avec toi et ton père.

Grande, fine, les cheveux rouge-brun, la peau d'une étrange couleur de porcelaine, le Chevalier Lyra parut dans l'encadrement de la porte. Elle s'avança et prit le petit dans ses bras pour l'embrasser. Lowen répondit volontiers à cette étreinte et passa ses petits bras autour du cou de la Chef des Chevaliers. Il aimait beaucoup la jeune femme rousse et la respectait, tout comme son père et ses compagnons le faisaient. Lyra le reposa ensuite par terre et se tourna vers Hayden en lui demandant si elle pouvait venir avec eux. Dans le dos de la jeune femme, Lowen fixa son père avec insistance en hochant la tête.

- Les guerriers ont toujours besoin d'un commandant Dame Lyra.

A ces mots, le jeune garçon se redressa fièrement et posa ses mains sur ses hanches en affichant un air de guerrier. Même s'il n'avait que 1 ans, Lowen était très intelligent et savait parler et marcher. Il capta la peine de la femme Chevalier et avant qu'il n'ai le temps de lui demander ce qui se passait, Hayden prit son enfant dans ses bras et le posa sur ses épaules, les jambes du petit de chaque côté de sa tête. Lowen s'accrocha à son père pour ne pas tomber même s'il savait que Hayden pouvait facilement le retenir. Du haut de son perchoir, le petit dépassait d'une tête Lyra et il lui adressa un sourire joyeux.

- Alors, c'est ta surprise qui te mets dans tout tes états, mais il va falloir patienter et te tenir tranquille.

Lowen lui obéit non sans difficulté, vu qu'à son âge, on bouge partout quand même ! Hayden tourna les talons et sortit de la chambre, son fils sur ses épaules et son maître marchant derrière lui. Ils sortirent du château à la plus grande joie du petit qui ne respirait pas souvent l'air frais de l'extérieur. Tout content d'être avec son père, Lowen resta sage. La température était chaude mais Lowen portait uniquement une tunique lui arrivant jusqu'en haut des cuisses, un pantalon léger et des petites bottes en cuir doux. Du haut de son perchoir, le petit vit les paysans qui passaient en les regardant avec un air méfiant mélangé à de la peur. Lowen les regarda fixement dans les yeux et cela suffit à les faire paniquer et les pauvres villageois accélèrent rapidement. Vu qu'un homme regardait son père avec trop d'horreur au goût de Lowen, le petit lui tira la langue. Il leva la main et brûla les cheveux de l'homme. Le feu à la tête, le villageois s'enfuit en hurlant. Avec son pouvoir de lévitation, Lowen prit un petit seau d'eau et le laissa tomber sur l'homme dont la tête s'éteignit. Il n'était pas blessé mais tous ses cheveux avaient disparus. Le jeune garçon remua du haut de son père. Histoire de passer un peu le temps et surtout, d'éviter de faire n'importe quoi, Lowen porta son attention sur Lyra. Elle souriait mais le petit voyait bien que son cœur souffrait. IL n'osait pas la sonder, de peur que son père le réprimande. Il lui avait souvent répéter qu'on ne sondait pas le Chef des Chevaliers. Et quand le petit lui avait demander pourquoi, Hayden lui avait répondu que c'était comme ça, le Chef avait une petite part d'intimité bien à lui, (elle, en l'occurrence). Lowen se doutait tout de même le sujet de la tristesse de Lyra. Le Roi était mort et le petit (comme la plupart des membres de l'Ordre) savait que la jeune femme et Elthor avait une relation particulière. Lowen, toujours aussi tendre pour faire comprendre à son père ce qu'il voulait, lui donna de petits coups de pieds dans les côtes pour qu'il se rapproche de Lyra. Le jeune garçon transmit ensuite une vague d'apaisement au Chef des Chevaliers, pour qu'elle puisse un moment se calmer. Il essaya de lui parler par télépathie. Son père lui avait un peu apprit mais Lowen ne l'avait pas souvent fait. Néanmoins, il décida de tenter le coup.

**Chevalier Lyra, je comprend beaucoup de chose, même si je n'ai qu'1 ans. Je ne sais pas vraiment ce que vous ressentez, mais je comprend votre douleur. Ma maman m'a laissé alors que j'étais tout petit. Ce n'est pas la même chose, mais, je comprend ce que c'est quand on ne peux pas parler à la personne, quand on ne peux plus la voir ni la toucher.**

Pendant un instant, Lowen craignit d'avoir aggraver la tristesse de Lyra. Trop haut pour mieux la réconforter, il lui adressa un sourire qui se voulait rassurant. Puis, il reposa son menton sur la tête de son père, ses deux mains sur son front. Il serra ensuite le rubis de son collier dans sa main. Ce collier avait été retrouvé autour de son cou, quand son père l'avait recueillie. Depuis, le petit ne l'avait jamais quitté. Le trio arriva ensuite à l'écurie. Hayden s'arrêta devant la porte.

- Alors, tu fermes les yeux et ne triche pas ! Quand Papa te le dira tu les ouvriras d'accord ?


"Oui papa"

Il ferma les yeux. Son père le prit ensuite dans ses bras, déposa par terre et l'emmena à l'intérieur de l'écurie. Autour de lui, le petit entendait des chevaux qui hennissaient et frappaient le sol de leurs sabots. Fidèle à ce que son père lui avait dit, le jeune garçon garda les paupières serrés mais brûlait d'impatience en attendant qu'Hayden lui demande d'ouvrir les yeux. Il eut tout de même un peu peur, d'entendre ces bruits inquiétants mais il voulait être parfaitement courageux en la présence de son père. Accroché à la main de Hayden, il demeura parfaitement droit. Même s'il était un peu effrayé, il brûlait d'impatience, attendant que papa lui donne le feu vert.
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Mer 20 Jan 2010, 11:51

Hayden accepta sa présence en lui disant que tout les guerriers avaient besoin d’un commandant… Comme seule réponse, la rousse sourit. Il avait accepté… Pas étonnant, mais ce fut tout de même un soulagement pour Lyra. Elle allait pouvoir passer la journée avec eux. Elle sourit en regardant le petit de Hayden. Lowen n’était plus tenable depuis qu'il avait attendu le mot surprise. Il voulait savoir sa surprise ce qui n’était pas étonnant. Il était un enfant après tout !

- Alors, c'est ta surprise qui te mets dans tout tes états, mais il va falloir patienter et te tenir tranquille.

Comme il avait grandit ce Hayden… Attentionné, à l’écoute, discipliné… On était loin du jeune homme qu’elle avait dû couché au sol par la force lors des attributions… Il avait grandit et surtout maturit. La rousse aurait aimé dire que c’était grâce à elle qu’il était devenu ce qu’il était maintenant, mais ça aurait été faux. C’est à Lowen qu’on devait ce gros changement. Devenir père, avoir quelqu’un à s’occuper et surtout savoir que cet petit être dépend totalement de nous peut changer complètement une personne et s’était ce qui était arriver avec son écuyer.

Lyra passa la première pour se rendre jusqu’au l’écurie où se trouvait la surprise de Lowen. Elle avait, sans vraiment le vouloir, capté l’idée que son écuyer avait eu pour son fils. Marchant tranquillement, elle franchit le château et se dirigea vers les écuries. Il faisait chaud. Une chaleur presque étouffante… Tout comme son écuyer qui venait de Zénor, la rousse avait été habituée à la chaleur. Être née dans un océan de poussière avait des avantages malgré tous les désaventages. Soudain, alors qu’ils marchaient, elle entendit un homme crier. Se retournant rapidement, elle constata qu'un homme avait les cheveux en feu. Cherchant un moyen de l’éteindre en sachant pertinemment qui l’avait provoqué, elle se fit prendre d’avance par Lowen qui répara sa propre erreur. La rousse arqua un sourcil. Pourquoi la fils de Hayden avait-il fait une telle chose ? Ce n’était pas son genre… Sondant rapidement dans ses pensées, elle comprit la situation. Un sourire lui traversa le visage. Et bien, une chance qu’elle ne l’avait pas vu faire, sinon il aurait plus que les cheveux de brûler ce paysan… Soudain, une vague d’apaisement la fit frissonner… Lowen ? L’aura de la magie semblait bien venir du jeune garçon. Étonnant… Tout simplement étonnant. Se tournant vers lui, la rousse le regarda.

**Chevalier Lyra, je comprend beaucoup de chose, même si je n'ai qu'1 ans. Je ne sais pas vraiment ce que vous ressentez, mais je comprend votre douleur. Ma maman m'a laissé alors que j'étais tout petit. Ce n'est pas la même chose, mais, je comprend ce que c'est quand on ne peux pas parler à la personne, quand on ne peux plus la voir ni la toucher.**

Sur le coup, la rousse ne sut quoi répondre… Quoi dire à un enfant d’à peine un an ? La mort était un concept délicat et ce n’était ni le moment ni l’endroit de lui expliquer… De plus, aurait-elle était assez forte pour lui expliquer le tout sans ce mettre à fondre en larme ? Il n’avait pas besoin de ça. D’une voix douce, cachant la douleur que ces paroles avaient provoquées chez elle, elle s’adressa au garçon.

** Merci Lowen… **

Bien que naïves, les paroles du jeune garçon la toucha. Par contre, il avait une chose qu’elle voulait qu’il sache et c’est pour cette raison qu’elle reprit la parole :

** Mais sache une chose… Ne crois pas que ta mère ta laissé car elle ne t’aimait pas ou avait honte de toi. Je ne peux pas croire que cette femme ne t’aimait pas. Tu es un jeune homme plein de potentiel et d’une gentillesse extrême. Tu es un amour Lowen… Et toute femme rêverait d’avoir un fils comme toi, moi comprise. **

Elle répondit à son sourire pour lui montrer que tout allait bien. Ses paroles l’avaient peut-être rappelés sa douleur, mais il l’avait surtout touché. Passant la main dans les cheveux du garçon, elle ajouta mais cette fois à voix haute :


- En passant Lowen, tu peux laisser tomber les politesses avec moi d’accord ? Je crois qu’on se connait assez pour se parler comme des amis non ?

Alors qu’elle termina sa phrase, le trio se retrouva devant les grandes portes de l’écurie. Hayden demanda à son fils de fermer les yeux, ce qu’il fit sans attendre. La rousse tant qu’à elle, regarda la scène avec amusement. Elle devait avouer que son écuyer était très… Charment… Lorsqu’il était avec son fils.

* Tu crois que c'est une belle surprise ? Je sais que tu n'as peut-être pas la tête à venir jouer, mais merci d'être venu maitre. *

Levant la tête vers son écuyer, elle lui répondit avec un doux sourire. Pour répondre à sa première question, il était évidant que la gamin allait adorer cette surprise. Quelle honneur de monter un cheval, surtout celui de son père, de son idole. Mais pour le fait qu’il le remercie, elle lui fit signe de que ce n’était pas les bons mots. Ce n’était pas à lui de le remercier, mais bien le contraire. Hayden n’avait aucun besoin d’elle, il se débrouillait très bien avec son fils. C’est elle qui devait le remercier… Le remercier de lui permettre de participer lors de ses sorties qui lui faisaient tant de bien.

** Il va adorer Hayden, ne t’inquiète pas pour ça. Et c’est moi qui devrait te remercier… C’est toi qui me rends un grand service en acceptant ma présence avec vous. Tu sais… Je… C’est toi qui… **

La rousse s’arrêta de peur de faire une erreur. Son regard maintenant posé au loin, elle préféra se taire. Elle n’avait pas le droit de lui dire ce qu’elle pensait. Lui dire que lui et son fils étaient les seules personnes qui lui permettaient de mettre un peu de côté la peine qu’elle ressentait n’était pas nécessaire… Lui dire qu’elle se sentait mieux près d’eux non plus… Lui dire que sa présence lui rappelait de se battre était inutile. Elle était le maître et lui l’écuyer… Pas le contraire… Bien qu’elle ne le voyait plus depuis longtemps comme un écuyer, elle n’avait pas le droit de lui faire subir ses lamentations sur son état… La rousse ne pouvait pas lui dire qu’elle avait besoin de lui. Il avait déjà beaucoup trop de responsabilités… Secouant la main, elle lui fit signe d’oublier ce qu’elle allait dire.

** Non rien. Allez, laisse ton fils regarder avant qu’il brûle d’impatience. **

Connaissant Hayden, elle savait qu’il ne laisserait pas tomber aussi facilement. Par contre, elle savait qu’il attendrait un autre moment avant de l’interroger et d’ici là elle pourra trouver quelque chose à répondre. Pour l’instant, on sentait son fils fébrile comme jamais. Ça serait cruel de le laisser attendre encore plus longtemps. Tout comme le jeune garçon devait le faire depuis quelques secondes, la rousse attendit le feu vert de son écuyer pour entrer dans l’écurie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Hayden

avatar
Nombre de messages : 868
Rôle : Renégat recherché & ex Chevalier & ex Roi d'Emeraude
Date d'inscription : 25/07/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 78 - 83 ans [G18]
Rôle: Renégat recherché & ex Chevalier d'Emeraude & ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Mar 26 Jan 2010, 20:48

Il aimerait tant lui parler, qu'elle se vide le coeur et qu'elle lui dise enfin, mais ce n'était pas le moment. Il avait son fils avec lui, un enfant d'un an à peine, se n'était pas le moment de parler de mort et de massacre de dieux qui veut se venger. Il n'était pas le moment d'aborder des sujets aussi sérieux avec un enfant, son fils, dans les parages. Il était si jeune, il avait le droit à ses années d'innocence ou l'enfant peut vivre sans la pression d'être un homme. Si on lui demandait son avis, c'était certain que Lowen dirait qu'il voulait savoir, qu'il voulait aider, mais il ne savait pas à quel point il était bon d'être innocent, c'est pourquoi ce n'était pas le moment d'entamer une tel conversation. Par contre, qu'elle ne pense pas que Hayden ne reviendrait pas sur le sujet. Il était assez grand pour parler avec son maitre et il n'avait pas peur de la confronter pour avoir ce qu'il voulait. Il savait qu'il ne l'aurait pas facile pour lui extorquer les informations qu'il voulait, il allait devoir creuser, subir des coups, des menaces pourquoi pas et surement aussi la fameuse '' Je boudes '' des femmes, mais il n'allait pas laissé l'hésitation qu'elle avait eu finir la conversation. Pas question, elle ne s'était pas ouvert de la mort du roi, alors c'était le temps qu'il parle ensemble, puisqu'elle semblait vouloir s'ouvrir à lui.

* On en reparlera *

Il ne laissait pas savoir le sujet de la conversation qu'il voulait reprendre. Il était certain que Lyra comprendrait exactement de ce quoi il voulait parler avec elle. Il laissait ses paroles vagues, car tout les chevaliers pouvaient intercepter leur conversation et il n'avait pas envie que tout le monde soit au courant de leur conversation. S'était une conversation d'adulte à adulte, l'ordre d'Émeraude n'avait pas affaire là dedans. D'ailleurs, ce n'était même pas d'écuyer à maitre, s'était beaucoup plus sérieux que cela. Avant qu'il devienne chevalier, Lyra devait le savoir et il devait avoir une dernière conversation, une partie de maitre à écuyer, mais une plus grande partie de femme à homme. Il ne pouvait pas attendre après, elle devait le savoir avant, car le plus tôt qu'elle le saurait et le plus tôt que cela lui ferait du bien. Après tout, il n'avait jamais eu de grande conversation sérieuse, c'était souvent des réprimandes, des engueulades, des punitions, ect. Il fallait sire aussi qu'il n'avait pas été très sage. Dès les premiers mois, il s'était enfui au territoire inconnue et cela n'était que le début de ses aventures dangereuses.

Il lança un regard à Lyra pour lui dire qu'il était sérieux, que cela ne serait pas une question à lequel elle pouvait dire non. Ils allaient parler, ils allaient entrer en communication ou les deux êtres allaient se parler avec des mots compréhensibles et qui avaient rapport avec le sujet que Hayden allait lancer. Es-ce que s'était assez clair comme ça ! Toute cette explication dans un seul regard, il était fort le nouveau père. Faisant un signe de tête à Lyra pour finir la conversation, il poussa son petit homme à l'intérieur de l'écurie, puis ensuite, il lui prit la main pour qu'il le suive. Il ne voulait pas que Lowen marche à l'aveuglette dans un écurie, s'était trop dangereux, papa ne voulait pas. Tout ce qui était dangereux, Lowen n'avait pas le droit. Il était très père poule sur le sujet, mais il fallait comprendre que si Hayden perdait Lowen, plus rien ne retiendrait ses barrières. Drace aurait gagné et il deviendrait peu à peu une bête. Sans son fils, il perdait les yeux, le miroir, dans lequel il savait qu'il était important. Son aventure avec Kaleena l'avait sauvé pendant quelques temps, puis, quand elle n'avait plus donné signe de vie, il avait eu des rechutes de comportements, chaque l'arrivée de Lowen.

- Aller avance encore un peu, on y est presque.

Il ne regardait même pas lui même ou il allait, il vérifiait que les pieds de son fils ne culbute pas dedans des équipements qui traineraient au sol. Il était si jeune après tout, il n'avait qu'un an d'existence, si fragile. S'il tombait, il pouvait bien se casser le cou sous le choc du sol, pas question de laisser un tel évènement se produire. Lorsqu'ils furent arrivé à destination. Hayden arrêta son fils, mais il n'avait toujours pas le droit d'ouvrir les yeux, sinon la surprise serait gâché. Se n'était pas vraiment une surprise rendu à un tel point, vu que la senteur des écuries étaient très présente et qu'il soulevait maintenant son fils dans les airs pour le grimper avec lui sur son cheval qui avait été préparé à l'avance, le cheval de Lyra aussi avait été préparé, à croire que Hayden savait que son maitre viendrait. Lorsqu'il fut lui même installé sur la selle, il positionna son fils pour que ses deux jambes soient de chaque côté de la selle et il avait fait mettre des petits étrier pour que son fils puisse y passer les pieds. Ensuite, il mit les mains du jeune prince sur le pommeau pour qu'il puisse se tenir. Il prit les guides du cheval en main et il était prêt à sortir.

- Tu peux les ouvrir !

Les deux bras collés contre son fils de chaque côté, il serait très improbable que celui-ci tombe, à moins qu'un énorme choc. Rassuré, il savait que son fils aurait du plaisir, c'était sa première chevauché sur un cheval. Premièrement, il était important que son fils sache au plus vite monter à cheval. Il était en temps de guerre et si jamais l'ennemi se rendait jusqu'à eux, Lowen devrait savoir se tenir sur le cheval alors qu'il s'échapperait avec son père. Plus tard, il aurait son propre cheval, mais maintenant il était beaucoup trop jeune et trop petit pour posséder le sien, mais il pouvait être certain que son père ferait un achat lorsqu'il aurait l'âge. S'assurant que son fils ne sautait pas sur la salle, qu'il restait en équilibre, il tourna le regard vers Lyra pour savoir si elle était monté sur son cheval. Elle était toujours au sol a les observer, surement pour rattraper Lowen s'il tombait. S'il tombait, le si était une probabilités très faible. Il lui fit signe de tête en souriant, il lui désignait la sortie pour l'invité à les suivent. Qui aurait pensé qu'Hayden, le jeune homme qui avait refusé de lui adresser la parole nombre de fois, le jeune homme qui s'était débattue contre elle pour la frapper et le prince qui s'était souvent comportement de façon hautain envers elle, serait aujourd'hui sur un cheval, avec son fils et un sourire au visage en l'invitant à le suivre, dans son monde, dans sa bulle de solitude.

Il sortit de l'écurie avec son cheval, dans l'intention d'aller faire une promenade dans le village, pour se rendre ensuite dans les champs. Ils seraient bien loin de tout le monde et loin des regards. Il regarda le visage de son fils pour voir son émerveillement. Maintenant que le cheval bougeait, il devait apprendre le mouvement du cheval et suivre le rympte pour être en équilibre sans tomber. Il passa une main dans ses cheveux et lui demanda :


- Alors, content de monter le cheval à papa ?


Dernière édition par Hayden le Dim 26 Sep 2010, 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Lun 22 Fév 2010, 09:21

** Merci Lowen… Mais sache une chose… Ne crois pas que ta mère ta laissé car elle ne t’aimait pas ou avait honte de toi. Je ne peux pas croire que cette femme ne t’aimait pas. Tu es un jeune homme plein de potentiel et d’une gentillesse extrême. Tu es un amour Lowen… Et toute femme rêverait d’avoir un fils comme toi, moi comprise. **

Lowen hocha la tête. Les paroles de Lyra le réconfortaient. Bien qu'il préférerait voir sa mère en personne lui dire ça, plutôt que des suppositions. Pendant un moment, le jeune Prince remonta le temps. Il se rappela une jeune femme aux cheveux noirs qui lui tombaient en cascade sur le dos. Sa main caresser sa joue....Puis, la femme le dépose dans un panier. Sans rien. Sans lettre. Sans nom. Elle le dépose avec un seul présent. Son amour....et un collier avec une pointe en cristal..Les nouvelles paroles de Lyra le sortent de sa rêverie :

- En passant Lowen, tu peux laisser tomber les politesses avec moi d’accord ? Je crois qu’on se connait assez pour se parler comme des amis non ?

Le petit sourit. Être ami avec le Chef des Chevaliers ? L'enfant se gonfla de fierté.

-Merci...Lyra.


- Aller avance encore un peu, on y est presque.


Hayden tira sur la main de son fils et l'emmena plus loin encore, à l'intérieur de l'écurie. Lowen mettait un pied devant l'autre, se fiant à son intuition. Il ne dit pas à son père que parfois, il marchait les yeux fermés, coupés du monde, avec son seul instinct pour le guider. Selon l'enfant, il était important d'apprendre à se fier uniquement à son intuition. Lowen se dirigeait adroitement entre les innombrables équipements qui jonchaient le sol. Enfin, Lowen sentit un souffle chaud lui caresser le visage. Il leva une main et la posa avec délicatesse sur les naseaux du cheval qui se tenait devant lui. L'enfant sentit deux puissants bras le soulever de terre et le déposer sur quelque chose de dur. Hayden mit les mains du petit sur le pommeau. Le jeune Prince devina qu'il se trouvait sur une selle. Mais, il ne savait pas ce qu'était la chose qu'il tenait serré entre ses doigts. Malgré ses nombreuses escapades, Lowen n'avait jamais vraiment prêté attention aux équipements des chevaux.

- Tu peux les ouvrir !


Lowen ouvrit ses yeux, dévoilant ainsi ses pupilles rouges sang. Il se trouvait à présent sur un grand cheval brun. Il tanguait de gauche à droite mais le jeune Prince serra ses jointures sur ce qu'il se rappelait être un pommeau. Le pommeau de la selle. Ses cheveux noirs lui tombant sur le front, il lâcha le pommeau d'une main pour glisser ses mèches rebelles derrière ses oreilles. Le cheval descendit un chemin escarpé. L'émerveillement de Lowen était tell que, sans s'en rendre compte, il vit léviter des cailloux. Pas à une hauteur énorme, juste à un mètre du sol. D'ailleurs, il s'en aperçut et paru tomber des nues. Il expulsa deux, trois bouffées d'air et les cailloux retombèrent sagement à leurs places respectives. L'enfant fixa Lyra et Hayden pour s'assurer qu'il n'avait rien vu. Lowen avait promit à son père de ne pas trop utiliser sa magie et le jeune Prince serait sévèrement puni si le papa venait à l'apprendre. Le petit donc, fit sa tête d'enfant innocent. Ce n'était pas le moment de gâcher cette sortie. Il ne voyait pas souvent son père, en mission sur les côtes, donc, autant en profiter au maximum. L'écuyer de Lyra passa alors sa main dans les cheveux noirs de geai de son fils.

- Alors, content de monter le cheval à papa ?

Un sourire joyeux se dessina sur les fines lèvres du jeune Prince.

-Oh oui papa !

Lowen mit ses pieds bien en place dans....qu'est ce que c'était déjà ? ah oui, des étriers. Soudain, un autre paysan les croisa. Il jeta un regard haineux au Prince de Zénor. Cette fois, c'en était trop pour le petit. Il ne supportait plus de voir les gens regarder son père avec les yeux remplis de mépris...Les yeux rouges étincelaient. Il oublia qu'il avait à peine 1 ans. Il chercha ses pouvoirs au plus profond de lui. Il ne les contrôlait pas...mais peu importe. La colère grondait en lui comme un volcan en éruption. Il plissa les yeux et fixa le paysan. Celui ci s'éleva en l'air. Puis, il se mit à tournoyer comme une toupie. Enfin, il fut précipiter dans le lac. Le cheval continua d'avancer. Malgré sa colère, Lowen n'avait pas perdu tout respect pour la vie et s'assura que le paysan ne se noyait pas. Constatant que ce dernier nageait avec vigueur, quoique, en poussant quelques jurons, le jeune Prince reporta son attention sur son père. Ils s'éloignaient du village. Lowen commençait tout de même à regretter son geste. Le coup d'oeil du paysan justifiait-il une bonne trempette ? bah, ce n'était pas la mort après tout. Il était juste quitte pour être trempé. Le jeune Prince se calma et porta un regard rempli d'espoir sur son père.

-Dis papa...On peut galoper ? s'il te plaît s'il te plaît s'il te plaît.


Le petit était excité comme une puce. La première fois qu'il pourra enfin galoper. Lowen regardait parfois, du haut de la fenêtre de sa tour, les Chevaliers et leurs écuyers quitter Emeraude. Et, parfois, ils le quittaient au triple galop. Depuis toujours, l'enfant rêvait de galoper sur un cheval. Sentir les muscles de l'animal bouger sous ses jambes. Sentir son corps se fondre dans celui de sa monture. Bien sûr, il était un peu effrayé, c'était la première fois qu'il montait à cheval et déjà le galop..Mais, les bras de son père de chaque côté de son corps eurent tôt fait de le rassurer. Tant qu'Hayden était là, sur sa monture, il ne risquait rien. Tant qu'Hayden était là, il ne tomberait pas. Donc, pourquoi pas ? le petit fixa son père d'un regard suppliant. Il le fixa d'un regard à faire fondre le plus dur des guerriers. Impossible de résister à cette petit bouille. Lowen donc, ses cheveux noirs flottant doucement au vent, ses yeux rouges remplis de supplications, regardait son père, implorant, espérant que Hayden accepterait de lancer son cheval au galop..



HR : j'espère que mon post est bon et désolé du retard ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Jeu 18 Mar 2010, 14:54

Incroyable ce qu’un enfant peut faire à une personnalité… Le jeune Lowen avait tout d’abord changé son père par la tendresse et peu à peu il baumait le cœur triste de la rousse. Cet enfant était une perle et Lyra s'était promis dès son arrivé de la protéger comme son propre fils. Bien sûr, elle savait que Hayden était capable de protéger son fils par lui-même, mais elle voyait ce petit un peu comme son fils aussi... Chose qu'elle n'avait jamais avoué à Hayden.

Soudain, se sentant dévisager, elle leva la tête pour croiser un regard haine d'un homme qui regardait Hayden. Avant qu'elle puisse faire quoi que se soit, elle vit ce paysan virvolter dans les airs et tomber dans l'eau d'une manière assez brûtale. Elle lança un regard vers Hayden avant d'aller secourire l'homme même si le cœur n’y était pas. Comme tous chevaliers, elle représentait l'Ordre d'émeraude et n'avait pas le choix de venir en aide à ce paysan. L'aidant à sortir de l'eau, elle s'excusa pour Lowen.


- Je suis navrée de ce qui vient d’arriver… Le beau jeune homme ne contrôle pas encore ses pouvoirs et il...

L’homme, furieux, lui retira la main qu'elle avait posé sur son épaule et se leva de toute se long pour opposer la rousse. Il n’avait certainement pas reconnu à qui il avait faire puisqu’il leva le ton sur la chevalière en pointa Lowen.

- Vous devriez l’enfermer !

La rousse resta surprise des propos de l’homme qui n’arrageait en rien à sa situation. Scandalisée par de tels propos, elle fit un pas vers l'homme pour n'être plus qu'à quelques centimètres de lui.

- Pardon ? C’est vous qu’on devrait enfermer Monsieur et non ce petit garçon qui n’a voulu qu’aider son père bien qu’il ne s’est pas pris de la bonne manière.

Il posa enfin son regard rageux sur la rousse et un déclique se fit dans son minable cerveau. Dès qu’il reconnu la chef des chevaliers, il baissa le regard vers le sol surpris. Tout en bafouant, il ajouta :

-Mais ce n’est qu’un …

La rousse sentit une vague de fureur la traverser. Elle n’était tout simplement plus capable des étroits d’esprit qui regardait de haut son écuyer. Pour qui se prenait-il ?! Savait-il tout les sacrifices qu’il fallait faire pour se rendre où il était ? D’une voix froide et dure, elle prit la parole sans détourner le regard du petit paysan :

- C’est mon écuyer et un protecteur d’Enkidiev que vous avez dévisagé. Est-ce que vous vous rendez compte combien vous êtes présentement similaire et aussi pathétique que ceux que nous combattons grâce à votre fermeté d’esprit. Cette homme se bat et met sa vie en danger pour vous défendre contre les attaques d’Irianeth et tout ce que vous trouvez à faire c’est de la dévisager ? La prochaine fois qu’une telle envie vous prend, rappelez-vous que sans nous vous seriez probablement tous morts…

La rousse soupira faiblement avant d’ajouter tristement :

- Parfois, j’ai l’impression que vous ne savez pas ce que nous fessons et ce que nous perdons pour vous. Maintenant, aller embrasser votre femme et vos enfants qui sont en sécurité grâce à notre ordre alors que nous, nous perdons des membres de notre famille en guerre.

La rousse regarda de haut l’homme qui osait encore moins la regarder dans les yeux. Il marmonna quelques excuses envers Hayden et se sauva en tremblant comme une feuille au vent. Lyra resta un moment immobile en le regardant partir. Elle se battait pour Enkidiev depuis si longtemps maintenant qu’elle avait oublié parfois comment les gens pouvaient être stupides même dans ce continent… Elle se retourna lentement vers Hayden et Lowen qui la regardait au loin. Hayden méritait tellement plus de félicitations et de reconnaissance. Il avait tant fait depuis son attribution… La rousse soupira de nouveau. Pas question de gâcher leur journée à cause d’une homme bête et sans cerveau. Certe, le jeune homme avait mal agit, mais Lyra n'était pas sa mère et elle n'avait pas à lui faire la morale... Elle remonta vers eux en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Hayden

avatar
Nombre de messages : 868
Rôle : Renégat recherché & ex Chevalier & ex Roi d'Emeraude
Date d'inscription : 25/07/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 78 - 83 ans [G18]
Rôle: Renégat recherché & ex Chevalier d'Emeraude & ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Mar 30 Mar 2010, 16:22

Après tout se que son père lui avait fait subir, il ne voulait pas que son propre fils vive les mêmes épreuves, c'est pourquoi il ne mettait aucune pression sur les épaules de son fils. Il n'avait pas besoin d'être le meilleur élève, le meilleur fils, il avait le droit de faire des erreurs ou d'être dans la normalité. Cela ne voulait pas dire qu'il ne serait jamais puni, par contre Hayden savait dosé adéquatement les punitions et il considérait le fait de lever des cailloux comme une expansion de la joie de son fils. Il ne fit que lui lancer un petit regard, signifiant qu'il devait se reprendre immédiatement, mais sans plus. Il ne fallait pas non plus faire peur au cheval pour qu'il parte au grand galop, se n'était pas le moment que Lowen se retrouve traumatisé en équitation. La seul chose qu'il voulait de son fils, s'était qu'il devienne lui aussi un chevalier d'Émeraude. Il ne voulait pas qu'il devienne Prince de Zénor ou roi de quoi que se soit. Il voulait à tout prix le détacher de tout ses liens avec les démons. Si son fils pouvait vivre sans jamais connaitre l'existence du démon à l'intérieur de lui, Hayden en serait bien heureux.

Alors qu'il était entreint de marcher, que tout allait bien, il sentit son fils se faire emprisonner par la colère, sans vraiment savoir la raison, il regarda autour de lui, mais il ne voyait absolument rien qui aurait pu le contrarier. Lorsqu'il vu le pauvre paysan voler dans les airs, il comprit pourquoi son fils faisait cela, mais la raison ne lui donnait pas le droit de le faire. Hayden avait l'habitude des regards haineux, il ne les remarquait même plus, mais son fils n'aimait pas que l'on regarde son père avec de tels yeux, mais il allait devoir apprendre qu'il n'aurait pas plus le respect si son fils jetait les gens dans la rivière, il deviendrait craint et non respecter. Il prit Lowen et il le retourna pour qu'il soit face à lui. Il l'assit sur le cou du cheval, mais il garda une main sur l'épaule de son fils et de l'autre main il le pointa du doigt. Il n'était pas du tout content de son agissement et cela était un avertissement, la prochaine fois, il y aurait une conséquence. Il planta son regard rouge dans le sien et il utilisa son regard de méchant père, ou plutôt du père qui ne veut pas entendre de mais.


- Je ne suis pas du tout fière de ton comportement Lowen ! Tu es le fils d'un prince et d'un chevalier d'Émeraude ne l'oublie jamais ! Les princes ne se comportent pas de cette façon. Je m'en fiche complètement des regards que les autres ont sur moi et tu dois en faire de même. Se n'est pas à cause que tu possèdes des pouvoirs magique que tu as automatiquement le droit de les faire virevolter dans les airs ! Je ne veux plus jamais te revoir faire une chose pareil, comprit ?

Lorsqu'il vu dans les yeux de son fils que celui-ci était désolé, il le remit en place sur la selle, juste devant lui. Cela n'arrivait pas souvent qu'il avait à corriger ainsi son fils, surtout en élevant le ton comme il l'avait fait, mais il n'était pas question que son fils blesse des paysans, même s'ils sont des paysans idiots. Si Lowen commençait dès maintenant à avoir un mauvais comportement, il serait lui aussi très vite détesté, comme Hayden. Il tourna rapidement son regard lorsqu'il entendit les pas de Lyra se diriger vers l'homme dans l'eau. Elle n'avait pas d'autres choix que de le faire, elle était la chef des chevaliers, elle se devait de s'excuser pour le comportement de Lowen. Lorsqu'elle l'aida à se relever, celui-ci lança :

- Vous devriez l’enfermer !

À cette phrase, que Hayden entendit bien sure, il baissa la tête, par le même fait ses cheveux cachaient ses yeux et il revu la scène avec Drace. La torture, Kosuké, Lyra et lui seul au fond de la prison. Son désespoir, sa solitude et personne qui ne venait le délivrer. Cela faisait maintenant 2 ans et pourtant il avait toujours de la misère a s'endormir le soir, de peur que Drace ne recommence, car il en serait bien capable, malgré qu'il devait être satisfait d'avoir tuer Elthor. Hayden ne se rétablirait jamais complètement des blessures que Drace lui avait fait et s'il devait en avoir d'autres aussi grandes, il serait fort probable cette fois qu'il ne puisse jamais retourner vers le bon côté, qu'il soit à jamais du côté obscur. Il essayait de ne pas s'angoisser avec cela et de penser à son fils qui avait besoin de lui avant tout. Relevant la tête, il continua son chemin sans rien ajouter. Il y a quelques années, Hayden serait sauter à la gorge du paysan pour lui donner une bonne leçon qu'il n'aurait jamais oublier, mais il ne pouvait pas faire cela devant son fils alors qu'il venait de lui crier dessus que son comportement n'était pas acceptable, mais il valait mieux qu'il ne recroise jamais se paysan.

Avant de repartir, il attendit que Lyra soit à leur hauteur. Hayden n'allait pas la remercier de l'avoir défendu, il avait changé, mais pas tant que cela, il ne fallait pas se faire d'illusion ! Il n'allait certainement pas dire merci à son maitre aussi facilement. Il y avait toujours eu un esprit de défi entre les deux et Hayden tenait à cette esprit, cela faisait de lui un homme plus fort, il voulait dépasser Lyra en tout et il attendait impatiemment leur dernier entrainement ensemble qui lui démontrerait s'il était devenu plus puissant qu'elle ou non.


-Dis papa...On peut galoper ? s'il te plaît s'il te plaît s'il te plaît.

Hayden savait que son fils demanderait cela, mais même si l'idée ne l'enchantait pas du tout, il se devait d'apprendre à son fils à galoper. Que ferait-il si les insectes se rendaient à Émeraude et que Lowen n'était même pas capable de rester stable sur un cheval alors qu'il devait prendre la fuite ? Il devait l'apprendre le plus rapidement possible et s'était une très bon moment pour lui apprendre. Il jeta un regard à Lyra, un petit regard de défi.

- On fait la course maitre ?

Sans même attendre sa réponse, qui serait surement oui puisque Lyra semblait elle aussi aimer les défis de son écuyer, il lança son cheval à plein régime en lançant un commandement. D'une main il tenait son fils contre lui et de l'autre il guidait son cheval parfaitement dressé. Il était certain que Hayden ne laisserait pas gagner Lyra dans cette course ou bien elle allait devoir bien se tenir et aimer la vitesse.


Dernière édition par Hayden le Dim 26 Sep 2010, 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Lun 12 Avr 2010, 09:14

Après que Lowen eut envoyer culbuter le paysan dans l'eau, sentant la colère d'Hayden, il se retourna. Son père avait l'air furieux et inquiet en même temps. Il ne grondait pas souvent son fils unique, même plutôt très rarement, mais là, c'était une faute qu'il ne pouvait sans doute pas laisser passer, une faute que, s'il n'interdisait pas, ce la pouvait peut-être compromettre l'avenir de Lowen..

- Je ne suis pas du tout fière de ton comportement Lowen ! Tu es le fils d'un prince et d'un chevalier d'Émeraude ne l'oublie jamais ! Les princes ne se comportent pas de cette façon. Je m'en fiche complètement des regards que les autres ont sur moi et tu dois en faire de même. Se n'est pas à cause que tu possèdes des pouvoirs magique que tu as automatiquement le droit de les faire virevolter dans les airs ! Je ne veux plus jamais te revoir faire une chose pareil, comprit ?

Lowen baissa tristement les yeux. Il était désolé d'avoir fâché son père et d'avoir envoyer culbuter le paysan, mais il ne regrettait pas du tout d'avoir puni l'homme. De quel droit se permettait-il d'insulter Hayden ? c'était grâce à lui et aux autre membres de l'ordre que les hommes-insectes n'avaient toujours pas réussi à envahir Emeraude et les autres royaumes.
Lyra sauta alors de son cheval et l'aida à se relever en s'excusant pour l'enfant. Mais l'homme ne lui laissa pas le temps de formuler des excuses. Il hurla des menaces, racontant comme quoi il faudrait enfermer le petit, à l'adresse de la femme Chevalier. Lyra se mit alors en colère et gronda après le paysan. Lowen regardait durement et fixement l'homme. Haut comme trois pommes, l'enfant serait bien allé voir ce soit-disant citoyen d'Emeraude. Après avoir copieusement "engueulé" l'homme, Lyra remonta sur son cheval. Lowen se retourna et tira la langue au paysan. Celui ci, après avoir subit les foudres du Chef des Chevaliers d'Emeraude, ne releva pas et préféra s'en aller. Lowen se remit à l'endroit et ne pipa mot, attendant que la colère de son père se calme, ce qui ne tarda pas. Il se tourna vers Lyra, un sourire légèrement provocateur qui flottait sur ses lèvres, et une lueur de défi brillait au fond de ses yeux rouges, si semblables à ceux de Lowen.

-On fait la course maitre ?


Lowen poussa un cri de joie. Sans attendre la réponse de Lyra, Hayden lança son cheval au triple galop. L'animal galopait avec force, sautant par dessus les arbres morts, frôlant les fourrés de des pattes. L'enfant sentait les muscle du cheval se mouvoir en dessous de ses jambes. Son père le tenait par la taille, le petit prince ne risquait donc pas de tomber. Lowen se pencha légèrement en avant afin de protéger son visage du vent qui soufflait sur son visage. Son père devait sentir le petit cœur chaud qui battait sous sa paume, car l'enfant était excité comme une puce. Les paysans les regardaient passer, mais les deux adultes et l'enfant allaient tellement vite que les hommes n'avaient pas le temps de les saluer. Le petit songea à demander à son père d'aller encore plus vite, mais ça risquait peut être de faire souffrir le cheval ? Et, papa risquait de refuser, de peur que Lowen tombe et se casse quelque chose, bien que le petit casse-cou se retrouvaient souvent sur le sol, après avoir jouer dans la boue, ou autres. Il n'abîmait d'ailleurs jamais rien, à part ses vêtements qui revenaient souvent tâchés de terre..... Lowen se dressa légèrement par dessus l'encolure du cheval et regarda le sol défiler à une vitesse impressionnante. Regardant par dessus son épaule, il aperçut Lyra qui galopait près d'eux mais qui ne les avait pas encore rattrapé ! Enfin, le cheval ralentit. Ils étaient arrivés au village. Lowen se laissa glisser de la selle et observa l'environnement avec interêt. Les villageois s'activaient en criant leurs marchandises. Près d'eux, un homme vendait du poissin. Lowen grimaça. l'odeur n'était pas très appétissante. Le marchand le vit et lui lança un regard chargé d'avertissement, mais Lowen lui sourit, de son sourire d'ange et lui fit sa plus belle frimousse. L'homme fond comme neige au soleil. C'est vrai qu'on en mangerais de ce petit garçon aux cheveux en bataille. Un sourire d'ange, des yeux pétillants, l'enfant avait tout pour éviter de se faire gronder et tromper les personnes. Évidemment, pas pour leur faire du mal, seulement pour se faire porter, obtenir une friandise, toutes les raisons sont bonnes. Le marchand retourna donc à ses poissons pas vraiment très frais. Lowen lui, retourna vers son père et le maître de celui-ci. Le petit sourit d'un air espiègle au Chevalier, en posant sa main sur le pommeau de l'épée de la jeune femme, et en levant la tête pour la regarder de ses yeux rouges :

-C'est nous qui avons gagné, Lyra

Lowen commença à trottiner un peu partout, restant tout de même à proximité de l'écuyer et de son maître. Il ne sortait pas souvent, son père voulant qu'il reste au château, afin qu'il soit protégé......
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Lun 19 Avr 2010, 10:16

[Hrp : Désolé ... C'est court, mais je manque de temps et d'inspiration ... ]

De nouveau Hayden la mettait au défi ... Combien de fois cet homme allait encore la mettre au défi alors qu'elle n'arrêtait pas de lui faire mordre la poussière ? Bon... Elle devait avouer que Hayden était devenu très fort et que maintenant gagné à leurs petits jeux n'étaient plus de tout repos et même qu'ils gagnait plusieurs fois... Mais bon, comment résister à un tel défi surtout devant l'excitation du petit ? La rousse à son écuyer pour lui dire qu'elle acceptait et sans crier garde, ce dernier était déjà partie au triple galot en prenant soin de bien tenir son fils. Surprise, la rousse prit quelques secondes de retard avant de suivre son écuyer. Rirant, elle ne put s'empêcher de lui envoyer un messge télépathique:

** Tricheur ! **

Bien sur, la rousse rigolait. Bien que le cheval de Hayden avait pris une avance assez considérable, la rousse tenta de le retrapper coûte que coûte. Il n'était pas question qu'elle le laisse gagner si facilement. Par contre, il n'était pas question non plus qu'elle épuise son vieil étalon pour pouvoir battre son écuyer et son fils. Effectivement la beau étalon au manteau noir de la rousse avait prit de l'âge et Lyra ne l'utilisait plus comme cheval de guerre, mais l'utilisait pour des courtes promenades. Elle avait vécu tant de chose avec lui qu'elle se devait de s'occuper de lui malgré son âge. Ainsi, la course continuait et Lyra n'arrivait pas à rattraper les hommes sur le cheval qui ménait et qui prenait même de l'avance. Le trio arriva finalement dans le village ce qui donna la victoire à Hayden et son fils. Ce dernier était ravi que son papa avait battue la rousse.


-C'est nous qui avons gagné, Lyra.

Lyra sourit devant la fierté qu'elle pouvait lire dans le regard du garçon. Elle hocha dignement la tête pour accepté cette défaite contre son écuyer et son fils. Ils avaient gagnés loyalement et elle devait le reconnaître. D'ailleurs toute victoire mérite d'être célébrée. S'addressant au garçon de Hayden, elle ajouta même :

- Oui Lowen, vous avez gagné...Et pour ça, je vous dois quelque chose ! Que désirez-vous ? Patisseries ? Objets ? Jeux ? Nous sommes dans le village d'Émeraude, choissit ce que tu veux, en ayant l'accord de ton père bien sur.

La rousse souriait et posa son regard sur Hayden et son fils. Elle se demandait bien ce que le garçon allait lui demander en espérant que ce ne soit pas trop excessif. La fils de Hayden avait le choix. Dans le village on trouvait un boulangé, un fleuriste, un armurier, une forge, une écurie et encore plus d'autres commerces qui faisaient prospérer le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Hayden

avatar
Nombre de messages : 868
Rôle : Renégat recherché & ex Chevalier & ex Roi d'Emeraude
Date d'inscription : 25/07/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 78 - 83 ans [G18]
Rôle: Renégat recherché & ex Chevalier d'Emeraude & ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra ) Lun 17 Mai 2010, 15:26

Bon, il n'avait pas triché ! C'est Lyra qui s'était ramollit avec l'âge voilà ! Autrefois elle aurait été prête à tout moment pour un défi de son écuyer, elle était toujours prête à lui faire mordre la poussière. Oui au début elle gagnait, mais le jeune homme ne se laissa pas faire si longtemps. Il découvrit rapidement les trucs pour battre son maitre. Il était nombreux, mais pas toujours facile à exécuter ou bien à voir. La prendre par surprise était le premier élément, après s'était de la chance très souvent. Lorsque s'était un combat, il ne devait pas seulement foncer tête baisser comme un gros boeuf. Autrefois il le faisait, mais il avait manqué de se faire couper la tête si Lyra n'avait pas stopper le coup d'épée à sa place. Il ne lui avait jamais d'ailleurs dit merci, il s'était juste empresser de donner un coup de tête à se misérable insecte et lui planter son épée dans le ventre. Il n'allait surement pas remercier son maitre de lui avoir sauvé la vie, car cela voudrait dire qu'il avait besoin d'elle pour survivre à la guerre, se qui était faux aujourd'hui. Il n'était pas un parfait combattant, loin de là, mais devant les insectes, il n'avait aucune difficulté. S'était contre les humains qu'il avait encore quelques difficultés, car il devait travailler sa rapidité. Il n'arrivait pas à bouger sa masse assez vite pour éviter les coups, alors chaque fois il devait les bloquer se qui devenait dangereux. Lyra n'aimait pas qu'il prenne tout les risques, elle disait que s'était idiot, mais il était dure de faire déplacer 250 livres rapidement, plus l'armure qu'il avait sur le dos. Il pouvait se permettre de porter une très grosse armure puisqu'il était capable de la porter, mais pour les mouvements se n'était pas le meilleur.

Gagnant la course, Hayden releva la tête devant Lyra. Il était le meilleur aujourd'hui et il en profiterait. Ce matin il avait gagné le combat amical et cette après midi la course à cheval. Il devait toujours se remettre à l'épreuve devant Lyra, car il devait absolument lui montrer qu'il était là et qu'il n'était pas un lâche ou un faible. Il ne le disait jamais et ne voulait même pas se l'avouer à lui-même, mais il avait besoin de battre Lyra, qu'elle voit chaque jours qu'il existe et qu'il est fort et fière, qu'il s'est améliorer et qu'il n'est pas un perdant. Il devait sans cesse le faire, sinon il ne se sentait pas bien, il devenait nerveux et bougonneux. Le fait de gagner contre elle lui assurait d'être vu et considérer comme plus fort, s'était très important. Il descendit de son cheval et fit descendre son fils en même temps. Il laissa son cheval manger puisque celui-ci semblait si affamé, ou peut-être était-il seulement gourmand de nature. Il laissa son fils courir à gauche et à droite pour se dégourdir et il regarda Lyra. Celle-ci proposait à son fils n'importe quoi. Hayden fit une petite grimace, le petit avait beaucoup d'imagination et va savoir se qu'il allait trouver comme cadeau qu'il voudrait. Son attention se reporta ensuite sur Lyra. Lui et elle devait se parler, était-ce le moment ou pas ? L'ambiance était jovial, Hayden ne tenait plus en place et lorsque Lowen aurait son cadeau il serait distrait et ils pourraient se parler un peu plus clairement. Cela faisait maintenant plusieurs mois qu'il voulait lui dire, mais à chaque fois il déviait du sujet, il allait faire autre chose la laissant en plan, il la défiait, toute sortes de choses pour dévier du sujet. Il était timide et nerveux sur des sujets comme cela, malgré son caractère habituel.

Oui le jeune homme couchait à gauche et à droite, mais ce n'était pas pareil. Il y avait une énorme différence entre entrer dans un bordel et dire à la première fille que tu veux la sauter que d'entrer dans la chambre de Lyra et lui dire les 2 mots. Peut-être cela mènerait au même résultat à la fin, mais pour Hayden, aligner ses deux petits mots et les redirent pour une troisième fois était toute une épreuve, car les deux dernière fois qu'il les avaient dit, les deux femmes, il ne les avait plus jamais revus de sa vie entière. Se passerait-il la même chose avec Lyra ? Surement pas, elle n'allait pas partir pour ça non ? Mais il avait tout de même une peur bleu de le dire une autre fois, il avait toujours l'impression qu'il était maudit sur se sujet que cela finirait affreusement mal. Il soupira et regarda ailleurs, arrêtant de fixer son maitre. Dans son moment d'égarement, lorsque son fils venu le voir pour qu'il demander s'il pouvait avoir tel cadeau, il lui dit oui. Il ne savait même pas à quoi il avait dit oui, mais il l'avait dit. Il ne se rendait même pas compte de cela, il avait la tête ailleurs. Lorsqu'ils partirent chercher le cadeau, Hayden commençait a devenir nerveux et à suer un tout petit peu. Il savait que s'était maintenant et pas plus tard, s'il ne le faisait pas maintenant, il ne ferait jamais, il était un lâche qui fuyait toujours ses émotions, il devait apprendre à faire face. Lorsque Lowen eu son cadeau en main, Hayden prit Lyra à part de quelques pas, histoire que le petit n'entende pas tout, de toute façon il devait être tellement absorber par son cadeau qu'il ne devait même plus les écouter. Hayden tremblait légèrement et il fuyait à tout prix le regard de Lyra tout en faisant ses grimaces habituels lorsque Lyra le confrontait à une situation qu'il n'aimait pas.


- Tu sais je,
il marqua une pause et il regarda autour de lui, comme s'il cherchait une raison pour arrêter la conversation. Je t' ... Je trouve que ta cuirasse est très bien nettoyer aujourd'hui et ... je ... j'ai l'air du plus con des hommes en se moment. Hayden semblait tellement gêner qu'il commença à légèrement rougir sur ses joues et il ne regardait toujours pas Lyra dans les yeux. Il l'avait accoutré près d'un mur pour être plus à l'écart. Il alla mettre son poing juste à côté du visage de Lyra. Cela fait plusieurs mois que je veux te parler, mais je suis un lâche sur se sujet ... je ... te trouves belle Lyra. Lorsque je me réveille la nuit, j'aime passé des heures à te regarder dormir parce que tu as l'air d'un ange. Je ne veux pas remplacer Elthor ... je ... ne devrais même pas te parler de ça en se moment, c'est complètement stupide ... Il ota le poing qu'il avait mit à côté de la tête de Lyra et il se retourna pour être dos à elle, comme s'il voulait fuir une autre fois, mais après avoir fait un pas pour s'en aller, il se retourna en prenant tout le courage qu'il pouvait avoir et de manière hésitante, il lança : Je t'ai toujours aimé Lyra, depuis que je suis gosse, ça doit te paraitre idiot n'es-ce pas ? Tu as toujours était la première pour moi ... tu ... je t'aime.

Pour Hayden le silence était interminable et il semblait qu'il n'y avait plus aucun bruit dans l'endroit ou il se trouvait, plus un seul bruit, même pas celui de Lowen qui jouait. Peut-être était-il seulement paranoïaque, mais il aurait juré que le temps s'était arrêter. Il regardait maintenant Lyra dans les yeux et il attendait une réponse, il n'attendait que ça quand celle-ci prit la fuite. Hayden resta de longues secondes immobiles à la regarder courir. Encore une fois, la personne à qui il disait ses mots partait. Personne ne semblait vraiment vouloir l'aimer. Il retourna son regard sur son fils avant d'aller le prendre dans ses bras. Sans un seul mot, il alla chercher le cheval de Lyra et le sien par la même occasion, il ne répondait à aucune question de Lowen, même si celui-ci insistait, il ne semblait vraiment pas bien aller. Lorsque les deux chevaux furent de retour à l'écurie. Hayden alla reconduire Lowen à son parrain, Kosuké. Il avait décidé qu'il ne la laisserait pas fuir cette fois si et qu'il avait la chance, la première de sa vie, de courir après son amour avant qu'elle ne disparaisse pour jamais.

( Bon la fin est horrible, mais au moins j'ai répondu ? ^^'' )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra )

Revenir en haut Aller en bas

Ou es-tu petit monstre ? ( PV Lowen et Lyra )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-