___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez|

~~Purgatoire~~ [ PV : Amethyst ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: ~~Purgatoire~~ [ PV : Amethyst ] Mar 29 Déc 2009, 10:30

Qu'allons nous trouver en suite à notre destin funeste ? Une seconde vie ? Un nouveau monde de lumières et de ténêbres ?
Ma réflexion me porte à croire que si les bien et le mal existe, on peut penser qu'il y a égallement un pardadis et un enfer ou pourront vivre les êtres vivant après leur mort, en fonction de leurs pêchés et de leurs bonne actions qu'ils auront effectué de leur vivant. Pourquoi un meurtier serait-il méritant de se retrouver au même endroit qu'un religieux n'ayant jamais commis aucun acte malsaint ?
La logique de la pesée de l'âme semblait importante pour tous les êtres dôtés d'une conscience, comme si chacune de leurs actions leur apportait un lot prédéfini de points.
Tuez votre prochain et vous subirez une perte de cinquantes points !
Sauvez la vie de votre voisin et vous en gagnerez dix...
Comment les dieux d'en haut pouvaient-ils se permettrent de jouer ainsi avec le coeur des gens ?
Xerctëss n'était pas à même de le comprendre car il n'avait jamais terminer son éducation divine lorsqu'il se trouvait encore au Panthéon. En fait, il ignorait totalement quel sort lui était réservé et savait encore moins comment il pourrait se racheter, au cas ou la sentence que l'on lui administrerait serait irrévocable.
Même si Koukaï dominait son corps à l'heure actuel, il ne pouvait s'empecher de penser que cet être bénéfique allait peut être pouvoir lui offrir le salut qu'il espérait temps. D'ailleurs, son jumeau semblait tout à fait heureux de pouvoir gambader à son aise et satisfait que le Dieu de la Haine est cessé de le tourmenter par des paroles incessantes.

Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas remit les pieds sur le Royaume d'Argent et un flot de souvenirs lui revint à l'esprit.
Il se rappellait avoir longuement étudié les possibilités de constructions humaines lorsqu'il avait vu avec stupéfaction, la hauteur et la longeur et l'immense muraille qui entourait une bonne partie des terres argentoises. Il en avait d'ailleurs tiré pluiseurs conclusions sur la capacité d'agir des humains, leurs technologies défensives et leurs savoir faire. C'était en effet, le seul endroit de tout Enkidiev à bénificier d'une telle armature de roches et de ciment. En réalité, cette muraille était plus destinée à faire peur et à faire renoncer une armée ennemie qu'à protéger ses habitants...
D'ailleurs, étant donné qu'il était installé aux première loges pour assiter à l'invasion impériale, il avait put observer avec quel facilité les troupes d'insectes avaient réussi à escalader la facade "côté océan" et semer la panique et dans les villages côtiers.
Les Terriens étaient tout simplement fascinant. Jamais ils ne connaissaient un moment de paix. Leurs sentiments étaient si dévelloper qu'ils passaient toujours par des mouvements contradictoires et changeaient souvent d'opinions. Là était l'une de leur faiblesse.
Les dieux eux, avaient depuis longtemps réglé le problême en bannissant les déchûs de leur univers. Pourquoi le "mal humain" était-il plus difficile à éradiquer ?
Bien qu'il les eût observer depuis des années, il n'avait toujours pas compris qu'elles étaient les motivations de ces êtres bipèdes toujours avides de conquêtes et de défis.
Au final, cette guerre allait peut être pouvoir enfin mettre un terme au conflit qui durait maintenant depuis plus de mille ans.
Au pire des cas, il pourrait toujours y mettre un terme définitif...

Combien de temps avait-il hiberner dans sa grotte de glace, subissant le sort désorientant d'Atheus à la fin de leur entretient ?
Le temps avait si radicalement changé... Où pouvait bien se trouver le dieu des dragons à l'heure actuel ? Avait-il récupérer le médaillon d'Immortel qu'il lui avait demandé avec insistance ? Etait-il décédé par le poison qu'il lui avait administré ? Il n'était même pas à même de le vérifié car il n'avait plus possession que de son esprit... Sa rage n'en fût que plus accrue, surtout que le temps lui était compté.
Dès que Koukaï aurait apperçut cette mage noire qu'il cherchait désespérément, il lui demanderait de me faire disparaitre à tout jamais et j'aurais échoué dans mon but premier...
Même si il savait qu'il était impossible de rivalisé avec la magie déïque, il avait quand même un léger soupçon quant aux pouvoirs mystérieux que certains humains étaient capable d'utiliser.
A vrai dire, sa plus grande peur était que les désirs de son jumeau se réalisent alors qu'il était si près du but !

Naliatès avait été la première des pièces du puzzle, elle avait fait accélérer le rassemblement des troupes d'Urianos et le début de la guerre.
Même si il n'avait pas pu tuer le Roi Elthor, les Chevaliers d'Emeraude se préparaient toutefois à faire front à l'ennemi et le final serait le même.
Ensuite, il avait réussit à se débarasser de Noctis et l'avait chargé de lui récupérer l'objet qui lui redonnerait ses pleins pouvoirs. Là encore, il n'avait pas échoué. Il n'avait commis qu'une seul erreur : sous-estimmer son adversaire et il s'était retrouvé endormit pendant toute une année, chose qu'il lui ferait regretter en temps voulu.
Maintenant, la phase empénutième allait commencer : celle de la Divine Comédie ! La Descente aux Enfers des plus vulnérables...
Les âmes allaient se vouer un combat acharné et il profiterait de l'occasion pour s'en délecter...
Après tout, se nourrir ne faisait pas partie des interdictions énnoncés dans le pacte qu'il avait scellé avec Atheus. Il ne devait simplement pas tuer d'innoncent. Du coup, il attendrait sagement que les humanoïdes s'entretuent les uns les autres pour qu'il puisse y trouver sa substance favorite...
Même Koukaï ne pourrait resister à planter ses dents dans la chaire meurtrit d'un de ces sous-êtres dont l'âme était la drogue !

Connecté à ses pensées morbides, sa double personnalité fit signe de n'avoir rien entendu et se concentra avec plus d'insistance sur les milliers d'hommes qui s'étaient emparés de la forteresse.


- "Tu ne trouves personne n'est ce pas ? Il ont certainement, pour la plupart, un potentiel magique, mais aucun n'est suffisant pour te débarasser de moi, je me trompe ? Cette magie noire que tu cherches n'est sans doute pas aussi puissante que tu ne l'espérais. Tu te fais des idées, renonces à cette envie de me faire disparaitre, je suis sûr que nous trouverons un terrain d'entente !"

Même si l'intonaison était mélodieuse, l'autre ne se laissa pas duper par les plans saugrenus de son démon intérieur :

**Un truc du genre... Je te plante une lame dans le coeur dès que j'ai le dos tourné ? C'est ça ?**

- "Non ça, c'est la version pour enfants..." Lança l'autre en ricanant d'un air dément.

Chassant les plans morbides que le dieu maléfique lui lançait à l'esprit, il finit par projeté son regard un peu plus au loin, vers les embarcations qui venaient d'ammérir sur la plage de sable.
Parmis eux, il détecta une lueur étrange, source d'une magie au dessus de la norme. Finalement, son instinct l'avait encore mené au bon endroit.
D'ailleurs, cette petite victoire avait ravivé la colère du parasite qui lui envoyait désormais une marée d'injures et de mots horribles, dont il préférait ignorer le sens. Il fallait qu'il attire la magicienne, puisqu'il s'agissait d'une femme, auprès de lui, pour qu'elle puisse l'examiné, sans pour autant qu'elle ne soit effrayé par son aspect et sa véritable nature... Le plus difficile restait donc à faire.


- "Tu sais quoi ? Je vais tellement t'empêcher de penser que tu lui supplieras de te tuer toi !"

Les mots resonnaient dans son esprit, comme si il n'était plus en droit de réfléchir et qu'à chaque fois qu'une idée lui venait en tête, quelqu'un lui fracassait sa tempe d'un coup violent de marteau.

Le plus simple était sans aucun doute d'envoyé un message télépathique à la mage noire, en se faisant passer pour un personnage important d'Irianeth et elle viendrait le rejoindre sans plus tarder. Ensuite, il pourrait négocier avec elle pour lui ôter l'être qui maîtrisait ses pensées.


- "Lève la jambe
Voilà qu' ça entre
Lève la cuisse, cuisse, cuisse,
Voilà qu' ça glisse
Oh! Hisse! "


Pendant les dizaines de minutes qui suivirent, ce fût un concert de chansons paillardes que le vicieux personnage avait appris auprès des geux des villages allentours.

- "Quand on a une gueul' comme ça,
On la ferme, on la ferme!
Quand on a une gueul' comme ça,
On la ferme et on s'en va! "


C'était un tel vacarme que Koukaï se demandait si il serait en état de mener à bien une conversation ou si au contraire, il ne pourrait pas en placer une...
Surtout, il ne fallait pas céder et rester calme, l'autre tenait absolument à ce qu'il sorte de ses gonds et ce n'était le moment de craquer, surtout qu'il essayerait d'en profiter pour tenter de reprendre possession de son corps...
Pour l'instant, il fallait pourtant qu'il assiste à la symphonie du sexe et de l'alcool...


**Tu devrais trouver autre chose, puisque ça t'ammuses. Pour le moment, je suis entièrement capable de faire ce que je veux.**

Pour lui prouver qu'il ne plaissantait pas, il finit par lancer le message télépathique à Amethyst sans que l'autre ne le trouble dans ses paroles. Prenant la voix du Chevalier Meyko, qu'il avait entendu à la cérémonie d'attribution, il prit un air paniqué et demanda avec peine :

**...S'il vous plait, venez à mon secours... J'ai été touché par une lance... Je ne peux plus bouger...**

Pour ponctuer le tout, il envoya égallement une image du monticule sur lequel il se trouvait ainsi que la scène d'un Chevalier d'Argent en train d'éventrer le Guerrier d'Irianeth. Au moins, avec ces preuves, elle se dépècherait de le rejoindre.

Il remarqua alors que Xerctëss avait cessé son tintamare chantonant et qu'il cherchait désormais un meilleur moyen d'affecter l'esprit de Koukaï. Evidement, il dissimulait ses intentions à son frère mais ne niait pas le fait qu'il allait encore lui torturer l'esprit.

Regard tourné vers l'horizon, il observait désormais les bateaux aux voiles noires qui déchargeaient encore des armées de scarabées et de dragons noir comme la suie. Bientôt leur invitée serait parmis eux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: ~~Purgatoire~~ [ PV : Amethyst ] Mar 29 Déc 2009, 13:41

La guerre c'était déroulée à merveille. Comment aurait-il pu en être autrement. C'était elle même qui avait planifiée cette bataille, c'était elle qui avait conçue la stratégie, et c'était elle aussi qui avait veiller à l'entrainement des insectes. Cette bataille n'était pas une surprise, c'était une obligation. Pourtant, cette réussite la ou tous avait échouée rendait Amethyst de bonne humeur. Une bonne humeur relatif puisqu'elle passer son temps à observer que la suite se déroule à merveille. La construction d'un port, la reconstruction des murailles, oui, il y avait beaucoup de travaille en vue pour faire d'Argent un avant poste digne de se nom. Un avant poste dont elle était la gouvernante. Argent était à elle à présent, et elle allait en faire une antre de terreur pour ses ennemies. Oui. Tout allez bien pour la conseillère d'Irianeth. Les dragonnes continuée d'affluer à titre de prévention mais aussi pour mener à bien les différents raid dans les villages avoisinant. Certains hommes insectes avait gagnée en grade et s'occuper des humains esclave qui avait une force de travaille beaucoup plus faible que celle des insectes. Oui, les humains était décidément très faible. Pourtant, il avait des qualités, leurs réflexion rapide par exemple... Bref, il n'était pas toujours inutile, mais le meilleurs sang, sans aucun doute était un mixte des deux. Mélange dont elle était issue. Elle était donc la preuve vivante des qualités indéniable des deux races sans les défauts. D'une grande résistance elle était aussi agile et disposée d'une capacité de réflexion très rapide comparativement au insectes qu'elle dirigeait. Elle était également capable d'analyser une choses et toutes ses conséquences. Oui, malgré son impulsivité cette mage noir était intelligente et un atout non négligeable pour Irianeth.

Tout aurait pu être diffèrent si elle n'avait pas était abandonnée par le Roi et la Reine d'Argent. Tout aurait put être diffèrent si on l'avait élevée dans un cocon d'amour. Mais ce n'était pas le cas, dès son plus jeune age elle avait était livrée au infamie de la rue, elle avait souffert, elle avait grandit et elle c'était forgée une carapace de cruauté, de haine et de vengeance. Aujourd'hui, sa vengeance était assouvie. Le royaume de son père était tombée à ses mains. Elle était enfin héritière de celui qui l'avait fait souffrir, elle était enfin sur le trône, légitimant qui plus est. Pourtant, cette partie de ce plan, elle l'exécuterais plus tard, lorsque les villages aurait tous souffert. La, elle se révélerais comme un espoir pour les villageois d'Argent. Après tout, les humains était idiot aussi, dès qu'il le pouvait il se raccrochée à n'importe qu'elle branche, même si celle-ci était pourri. Oui, elle leurs donnerait un espoir, l'espoir d'une vie meilleur, l'espoir de l'opulence, l'espoir d'un avenir. La, il tomberais sans sa mains, la ils exécuterais tout ses désirs, simplement par espoir. Il vivrait avec les dragons, avec les insectes, et sous ses ordres il triompherais... Oui. Son plan était déjà bien rodée et elle savait qu'elle pourrait utiliser les humains à une fin différente que la guerre au corps à corps. Oui, il serait bon pour autre chose... elle avait déjà ses idées la déçue, ne lui restait plus qu'à trouver quelques cobaye pour vérifiée son intuition. De même, les humains leurs fournirait des enfants magiques qui serait une arme pour la conquête du monde. Et mieux encore, les humaines ferais de parfaite génitrice pour crée une puissante armée d'hybride. Il suffirait de faire comme avec les dragons, trouvait les meilleurs des deux cotées pour avoir un enfant encore mieux que les parents.

Oui, elle mettrait bientôt son plan à exécution, bientôt, mais pour le moment elle devait attendre pour que tous se passe selon ses désirs. Aujourd'hui, elle avait décider de participé au raid sur le prochain village. Ce n'était pas utile, les insectes pouvait se débrouillée très bien seul, mais elle voulait se détendre un peu, sortir de la surveillance, s'amuser, simplement. De même, cela faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas voler sur le dos de Rubis et ce serait un autre plaisir. Vêtue de son armure rouge habituel elle avait grimer sur son compagnon un peu avant le lancement de l'attaque. La, elle avait survolée le village, créant comme d'habitude la panique au sein de celui-ci. Rubis quand à lui se délecter en lançant des rugissements ou des langues de feu. A ce moment, Amethyst se faisait un plaisir de l'étendre jusqu'à quelques maisons qui s'enflammer dans un brasier ardent. Ce serait encore une victoire facile... trop facile ? Quand enfin pourrait t-elle s'amuser un peu... car en réalité, ce n'était pas vraiment amusant... Parfois cela faisait même mal à la tête. Pourquoi toujours criée ? Pourquoi ne jamais se battre. La conseillère décida donc, une fois que les insectes était arrivée au village, de se retirée de la bataille sans avoir touchée la moindre personne de ses armes... Mais elle en avait fait brûler plusieurs. Bientôt des combats intéressant arriverait, elle le savait, elle se réservait pour ceux la. Le massacre contre des villageois ne l'intéresser pas, ce n'était pas assez amusant à son gout.

Alors qu'elle rentrée vers la forteresse d'Argent pour s'amuse réellement en allant torturer une fois de plus son père... ou peut être sa mère, elle ne savait pas encore, elle entendit une voie raisonnée dans son esprit. Une voie qu'elle avait peu entendue mais qu'elle reconnaissait. C'était Meyko, un chevalier qui lui demander à l'aide en lui envoyant les images de sa position. Bien ? Et quand avait-elle à faire ? Cet abrutit c'était engagée dans un combat la ou il n'aurais pas du être et était blesser ? Tant pis pour lui, ce n'était pas le problème de la conseillère et elle se foutait bien qu'un chevalier crève. De plus, un chevalier qui la suppliée ainsi de venir l'aider ne méritée pas son aide. Les chevaliers avait était élevée pour ne pas ressentir la douleur, pour être sans pitié, sans sentiments. Il n'avait surement pas était la pour réclamer de l'aide par ce qu'il était blesser. Un véritable chevalier meurt au combat la tête haute. Rubis aussi avait captée le message et c'était arrêter en vol, captant les pensée de sa compagne.


*** Un chevalier ne demande pas de l'aide, et il dit encore moins "S'il vous plaît"... Il sait que sa ne nous plaît pas...***

Le dragon avait raison bien sur, il ne faisait que répéter à voie haute les pensée de la conseillère.

*** Je sais... Je me demande juste qu'elle abrutit pense m'attirer ainsi...***

Oui. Amethyst savait que ce n'était pas un réel message. Meyko n'avait rien à faire au combat tout d'abord, deuxièmement, il était un bon chevalier à ce qu'elle savait, et surtout un homme digne, il ne demanderais pas de l'aide ainsi. Enfin, sur Irianeth, il n'y avait pas de s'il vous plaît. Il y avait simplement des ordres... Bref, en toute logique ce n'était pas Meyko qui venait d'appeler ainsi la conseillère... d'ailleurs aucune créature capable de pensée et avec l'envie de vivre ne demanderais de l'aide à la conseillère, qui au contraire, se ferait un plaisir de l'achever pour abrégée ses souffrances. Sans que l'hybride ne demande quoi que se soit Rubis vira de bord pour se dirigée vers l'endroit indiquer. Décidément, la créature qui l'avait ainsi appeler était très idiote de lui montrée ou la trouvée... Ou alors, c'était un piège, mais dans ce cas la, cela ferait un peu de réelle divertissement pour la jeune femme... Non, elle n'avait aucune raison de refusée cette invitation à la cruauté. Vérifiant que ses deux lame coulissait bien et que son fouet était à portée de main elle amorça la descente sur le dos de Rubis.

Rapidement, les deux compagnons atterrir sur l'endroit indiquer, Amethyst descendit du dos du dragon et se dirigea vers celui qui l'avait appeler, et qui, comme elle l'avait dit, n'était pas Meyko. Ce qu'elle avait devant elle n'était pas humain, c'était une évidence. Pourtant, elle savait que c'était cette chose qui l'avait appeler, et mieux encore, elle voyait cette aura autour de lui, cette aura de puissance. Oui, ce qu'elle avait devant elle était sans aucun doute très puissant. Un combat digne de se nom peut être ? Un sourire de cruauté s'afficha sur le visage de la jeune femme tandis que Rubis faisait quelques pas en arrière. La conseillère ne tressaillit même pas devant la créature qui se dressait devant elle. Elle n'avait pas peur, seul l'excitation régné dans son corps à présent, l'excitation d'un vrai combat...

Oui. Cette créature était grande et sans aucun doute puissante. De ses orbite noirs émergée une aura malsaine. Non, cette créature à mi chemin entre un lézard et un insecte n'avait rien d'attirant, mais était sans aucun doute puissante... pour le plus grand plaisir d'Amethyst. Soutenant le regard de cette chose elle s'autorisa à prendre la parole tout en posant une mains sur son fouet.

-"Ce n'est pas très poli de se faire passée pour quelqu'un d'autre... Tu aurais pu me demandé de venir tout simplement, cela aurait était pareille... Et puis, je doit t'avouer que je suis un peu vexée que tu m'es prise pour une idiote... M'enfin... Puis-je connaître le nom de ma future victime... et pourquoi elle ma conviée ici ?"


Oui, car cela ne faisait pas de doute pour la conseillère, cette créature ne pouvait pas l'avoir conviée pour une partie de carte... Elle devait vouloir sa mort, sinon elle n'aurais pas tendu un piège aussi futile fut-il. Bref. Elle voulait savoir à qui elle avait à faire avant d'entamer le combat... si combat il devait y avoir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: ~~Purgatoire~~ [ PV : Amethyst ] Jeu 14 Jan 2010, 15:15

La Honte est une expérience dans laquelle la conscience morale d'un sujet se manifeste comme mauvaise conscience au sens de conscience de ne pas avoir accompli son devoir, avec un sentiment de malaise qui peut aller jusqu'à la douleur, ce qui témoigne dans le meilleur des cas de délicatesse et dans le pire de scrupules; dans tous les cas cela témoigne d'une orientation vers le bien qui n'a pas été suivie d'effets, une contradiction entre un acte qui retentit sur ma vie, un acte libre, venu de moi, dont je sais bien que je suis totalement responsable, et d'autre part, le devoir que j'avais la possibilité d'accomplir.
Honte et timidité témoignent d'une dignité humaine première, qui vient d'être perdue.

En effet, si être c'est se faire, si l'existence précède l'essence, me voilà devenu autre que ce que je veux être. Et cela par une faute humiliante, une faille. Cette faille apparue dans le mouvement de construction de soi par soi est d'autant plus douloureuse qu'elle apparaît aussi à autrui, qu'elle s'étale pour ainsi dire devant lui, me transformant en objet, puisque j'ai cédé au déterminisme des appétits et, en moyen qui a perdu une bonne part de sa dignité.

La honte creuse donc le désir de se cacher, de disparaître et parfois même de se tuer soi-même : on croit se débarrasser de la honte et en réalité on se fixe pour l'éternité dans une réaction passionnelle.
La solitude ne fait d'ailleurs qu'accroître la honte car dans la solitude je retrouve autrui qui jamais ne me quitte et j'ai perdu la possibilité de m'échapper dans le divertissement. Bien plus, la solitude voit très vite le sentiment de honte se transformer en sentiment de la faute, puis en remords, parce que c'est moi même qui sonde mon coeur !

La Honte n'est qu'un sentiment perfide, destiné à destabiliser l'esprit parce qu'on pense avoir mal agit et être responsable d'une faute grâve.
Pourtant, il n'y a pas de Honte à être sois même...


- "Encore faudrait-il que je sois moi même ! Je te signale que tu es en train de souiller ma réputation avec tes plans à la noix ! Même la petite Lyla réfléchit mieux que toi ! Tu n'es qu'une vermine sans cervelle. Laisse moi lui parler. Je saurais mieux la convaincre que toi de ne pas la laisser me faire disparaitre..."

Encore une fois, Koukaï avait fait preuve d'innatention et son erreur lui avait valut d'engager une relation plutôt hostile avec la dresseuse de dragon.
Comment lui expliquer ses intentions et son problême maintenant qu'elle était face à lui ?


- "Tu n'as qu'à tuer sa monture, ça attirera son attention et elle comprendra que tu n'es pas la pour entrer dans un club de vacances... Moi c'est ce que je ferais. Au moins comme ça, elle pourra évaluer ta puissance, remettera en cause sa magie et sera toute ouverte à t'obéïr. C'est peut être d'ailleurs ta seule solution d'obtenir d'elle un service."

Avait-il raison ? Depuis qu'il était maître de ce corps, il ne se sentait pas à sa place. Il avait toujours eut l'impression d'être prisonnier, même encore aujourd'hui. Sa seule option était d'erradiquer Xerctëss une bonne fois pour toute et il pourrait enfin commencer à vivre plainement sa vie, quitte à rester sur la Terre des hommes et à mieux les comprendre, comme son jumeau l'avait fait pour Taliesin et sa famille.

Il lui fallait un plan pour pouvoir s'exprimer à loisirs.

D'ordinaire, c'était le dieu des maux qui était maître dans l'art de créer des stratégies, mais une rapide intrusion dans l'esprit de la mage noire, de façon imperceptible, lui fit comprendre qu'elle était elle aussi une adversaire redoutable, sans doute l'une des humaines les plus puissante, en matière de magie, sur cette planête. Il fallait donc répondre au tac au tac et éviter de l'importuner, si ce n'était pas déja fait.

Plusieurs solutions semblaient utiles pour arriver à une discution honnête et sans affrontement, il fallait d'abord qu'il trouve un moyen d'aborder la jeune femme.
Après une courte analyse, il remarqua qu'un lien puissant était établit entre la stratège et son animal de compagnie. Il avait donc deux adversaires...


- "Je te signale qu'on est deux aussi..."

Il ignora la remarque venant de sa tête et il se concentra sur les yeux sombres de la guerrière. Il y avait en elle un air béliqueux assez étonnant et un rictus sournois. Les mains posées sur son fouet confirmaient la sérénité et la maîtrise qu'elle avait sur la situation. Elle était sure d'elle et son dragon l'épaullait. Au moindre faux pas, il y aurait lutte.

Koukaï décida donc d'échaffauder une autre technique d'approche. Sans broncher, il exécuta un sort qui permit à Xerctëss de sortir de son esprit et à apparaître sous la forme d'un être fantômatique. Il n'avait toujours aucun de ses pouvoirs, mais il n'était plus dans la tête de Koukaï. Il ne pouvait d'ailleurs pas s'en échapper et devait rester à quelques mettre de son jumeau afin de ne pas se retrouver à nouveau prisonnier dans sa tête.
Voyant que sa magie allait causé la surprise, il intervint aussi vite qu'il le put, avant que le dieu maléfique ne prenne la parole et que la magicienne réagisse :


- "Je sais que je n'ai pas été poli en vous invitant à me rejoindre sur cette coline, mais je n'avais guère d'autres choix..."

Du regard, il observa son comparse qui observait avec stupéfaction son nouvel état livide et translucide. L'idée semblait lui plaire, car un sourire malsaint s'était dessiné sur ses lèvres noires.

- "Mon nom est Koukaï, je suis un Dieu. Je sais que vous n'allez probablement pas me croire, car d'ordinaire, les dieux ne se présentent jamais aux êtres vivant, mais il s'agit d'un cas extrême. Je ne peux pas retourner au Panthéon et cette créature diabolique a pris possesion de mon esprit..."

A ces mots, l'autre coupa sec aux explications portées par le dieu bienfaisant :

- "Non mais écoutez moi ça ! J'étais propriétaire de ce corps avant toi ! N'espère pas obtenir satisfaction sans que je n'ai mon mot à dire..."

Il se dévisagèrent. Chacun d'entre eux observaient Amethyst et Rubis, mais aucun d'eux ne parlait. Ils attendaient simplent que l'autre prenne la parole pour mieux contrer ses arguments. Ils étaient l'un et l'autre face à face, comme lors d'un duel, sauf que celui-ci était particulier : il s'agissait de la vie et de la mort de l'un ou de l'autre.
Ce quiproquo devait être assez original à observer en tant que spectateur, toutefois, l'heure n'était pas vraiment à la plaisanterie et si ils attendaient trop, leur unique témoin et chance de séparation allait s'en aller.


- "Si mon confrère me laisse la parole, je vais vous expliquer de quoi il en retourne."

Koukaï hésita, puis, sachant que son rival avait de meilleurs talents de négociateur que lui, il lui fit un signe de la tête pour le lui accorder, tout en gardant un regard méfiant.

- "Nous sommes venu vous voir pour que vous puissiez nous aider à nous débarasser d'un problême. Sachant qu'aucun dieu ne peut nous venir en aide parce que nous avons été bannis, nous avons besoin de vos talents pour pouvoir nous départager d'une situation peu banale...
Nous sommes en effet deux entités à nous partager un seul et même corps qui était mien à la base. Mon jumeau ici présent, en a récemment eut acquisition et souhaiterais que vous me fassiez disparaitre de ce corps pour toujours. Seulement je pense égallement avoir un droit d'acquisition sur ma propriété. Nous devons donc vous prendre à témoin afin de savoir qui de nous deux mérite le plus d'obtenir ce corps. Ce sera en quelque sorte le jugement de deux dieux avec comme présidence une humaine ! Je dois avouer que cela ne sait jamais produit et que je suis curieux de voir les tournures que ça va prendre."


Xerctëss était sûr de lui. Il n'avait jamais perdu à ce jeu là et savait pertinement que même un puissant sortillège n'arriverait pas à le déloger de son corps. Il suffisait d'agir d'une meilleur manière que son frère. Toutefois, une once d'insécurité lui parcoura l'esprit : il ne savait pas ce que l'autre lui réservait et il ne savait toujours pas pourquoi il l'avait laisser s'exprimer. Avait-il un plan derrière la tête ? Non, sinon il l'aurait entendu penser...

Koukaï n'avait en effet pas de plan. Il avait agit en fonction de ce que lui dictait son coeur. Pourquoi ne pas être jugé plutôt que de portée une accusation non fondée ? Après tout, il n'existerait peut être pas si Xerctëss n'avait pas été là. Il avait donc le droit de lui laisser une chance de se défendre par la parole. Ce jugement allait être leur purgatoire. Amethyst allait-elle choisir le bien ou le mal ? Allait-elle seulement arriver à les discocier ?


- "Cette personne vous a tout expliqué. Nous nous en remettons à votre jugement et votre magie. Voilà comment les choses vont se dérouler : Nous allons parler à tour de rôle pour vous convaincre de notre droit d'acquisition et nous ne devrons pas intervenir dans les remarques et les explications de notre adversaire. Après cela, nous vous demanderons de décider de qui à le droit de possession sur ce corps et qui doit disparaitre. Comprenez vous cet enjeu ?"

La question était resté sans réponse, aussi, il avait continué :

"Je sais que mes paroles risques d'être dures et de vous étonner, mais je ne vous demanderais qu'une chose : éliminez le perdant de ce duel en lui tranchant la tête à l'aide de cette épée enchantée. C'est le seul moyen de vaincre un dieu."

Magiquement, il fit apparaitre l'épée parsemmé d'éclairs qui appartenait à Xerctëss et la planta au sol. Ensuite, il fit signe à son adversaire de s'assoir en face de lui et convivia la mage noire d'en faire de même. Si elle avait compris de quoi il était question, elle ne refuserais aucune des conditions imposées par les deux entités divines, car rien n'était plus mal vu que de désobéïr à un dieu et encore pire : de le mettre en colère.

Les deux ennemis étaient enfin posés sur le sol. Attendant que la guerrière et son dragon fassent de même.
Le duel verbal allait commencer.


- "Si je puis me permettre, je souhaiterais que mon compère prenne la parole en premier, je suis curieux de savoir pourquoi il prend tant de risques pour se débarasser de moi..."

Xerctëss avait été plus rapide. Il était plus simple de fonder des arguments en passant en deuxième et en destabilisant son adversaire. Il espérait simplement qu'Ametysth accepte cette requête.

Un silence de marbre s'imposa sur la colline. Au loin, résonnait les coups d'épées et les cris des humains du royaume d'Argent, se faisant massacré sous le joug de l'envahisseur insecte.
Le débat allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ~~Purgatoire~~ [ PV : Amethyst ]

Revenir en haut Aller en bas

~~Purgatoire~~ [ PV : Amethyst ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.