___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un cours dans le village [PV : Groupe 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Mar 08 Déc 2009, 10:27

Voila déjà quelques temps que les cours avait reprit. Elya était plus que jamais heureuse de son statut. Ses élèves était tous adorable. Chacun avait son caractère bien sur, mais elle adorait toujours autant enseignée. La fée n'avais encore pas eu de demande de cours particulier, mais cela ne voulait rien dire puisque les élèves était déjà attentif en cours. Suite à son cours avec Ambre, la jeune fée avait eu une idée. En effet, il était possible que de nombreux autre enfant ne se sente pas bien, se sente inutile ou ne voie pas l'utilité de leurs pouvoir. Il était temps de leur apprendre à maîtriser quelques nouveau pouvoir en leurs montrant à quel point les chevaliers était important. C'était donc une leçon très importante aujourd'hui que les jeunes enfants allez recevoir. Malgré leurs jeune age, Elya ne doutait pas qu'ils comprendraient.

La magicienne avait donc attendue que chacun de ses élèves soit dans la classe avant de leurs annoncer la nouvelle du jours. Nouvelle qui, elle le savait, risquer de les excités au plus au point, après tout, il était rare pour eux d'être autorisée à quitter le château d'Emeraude. Aujourd'hui, Elya avait décider de leurs faire rejoindre le village le plus près à pied. Ainsi, les enfants pourrait également profité du voyage pour en découvrir la nature. C'était donc une grande journée qui s'annonçait pour eux. Lorsque le dernier des élèves fut arrivée dans la classe à l'heure exact du début du cours, la magicienne avait prit la parole d'une voie douce, un grand sourire annonçant la nouvelle.

-"Bonjour à tous. Aujourd'hui, ce ne sera pas un cours comme les autres. En effet, nous allons nous promener et rejoindre un village. Je compte sur vous pour être des élèves exemplaire et montrée à ce village que je vous ai bien éduquer. Je vous raconterais la suite des évènements sur place. Pour le moment, nous allons descendre les escaliers, je tien à ce que vous soyez discipliner. Je ne veux pas que vous courriez. Une fois dans la cours, nous commencerons à marché. Ne vous inquiété pas ce n'est pas très loin."

Gardant un grand sourire, elle avait attendue quelques instants que les enfants fasse leurs habituel commentaire puis elle avait reprit la parole.


-"Allez en route, tout le monde dans la grande cours."

Les enfants c'était alors élancée vers le bas de l'escalier. Une fois que tout ce petit monde fut arrivée dans la grande cours, la magicienne les rejoints en volant tranquillement puis après s'être assurée que tout le monde était la, elle prit la tête du groupe pour passée devant les gardes et atteindre le chemin qui slalomait entres les arbres pour rejoindre le village. Souriant une nouvelle fois elle prit la parole alors que les enfants gravité autours d'elle.

-"Je vous conseil de bien observer la nature, si vous avez des questions je suis la pour y répondre."

Continuant le chemin, la fée volait tranquillement tandis que les élèves la suivait...

[Je fait comme si tout les élèves était arrivée pour ne pas avoir à attendre que chacun post ! A vous très cher élève]
Revenir en haut Aller en bas
#Evrard
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 917
Date d'inscription : 18/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: 74 - 79 ans [G18]
Rôle: [PNJ] Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Mar 08 Déc 2009, 11:42

Evrard prit sous ses bras tout ces foutus livres de magies qui ne servaient à rien! Il marcha d'un pas énervé dans le couloir. Il détesté vraiment allé en cour. En plus, depuis l'incident avec Lilian dans la bibliothèque, il n'avait plus aucune envie de travailler. Comme elle le lui avait dit très clairement, il était bon à rien. Juste à amuser la classe et faire des bêtises. Enfin... au moins il savait faire quelque chose...
Le rouquin monta jusqu'au cour ou Elya les attendaient surement déjà pour des cours super ennuyant comme toujours...
Evrard n'était pas le premier dans la classe. Mais tant mieux! Il n'aurait pas à attendre tout le monde comme un imbécile au milieu de la classe ou un magicienne trainait. Ca aurait fait trop " l'élève sérieux ". Et Evrard ne voulait jamais ressembler à ça un jour! Il attendit que tout les autres soient là, y comprit Lilian, pour écouter d'une oreille distraite, se demandant s'il devait faire une bêtise d'entrée de jeu ou attendre un peu. Il se demandait même s'il allait obéir à Ambre à qui il avait promis de bien se tenir. Mais ce que dit Elya captiva son attention. Il tourna lentement la tête vers elle pour la fixer de ses yeux vert et attentifs, chose très rare chez lui lorsque c'était un cour. Mais il ne s'agissait pas d'un cou! Evrard eut un immense sourire qui naquit sur ses lèvres, jusqu'aux oreilles.Et sa canine sortit de sa bouche, comme toujours.

-"Bonjour à tous. Aujourd'hui, ce ne sera pas un cours comme les autres. En effet, nous allons nous promener et rejoindre un village. Je compte sur vous pour être des élèves exemplaire et montrée à ce village que je vous ai bien éduquer. Je vous raconterais la suite des évènements sur place. Pour le moment, nous allons descendre les escaliers, je tien à ce que vous soyez discipliner. Je ne veux pas que vous courriez. Une fois dans la cours, nous commencerons à marché. Ne vous inquiété pas ce n'est pas très loin."

Le rouquin se promis de bien se tenir, histoire de ne pas faire honte à toute la classe et au château par ailleurs. Mais ça allait être difficile de le faire! Il cacha le mieux possible son agitation enthousiaste. Ses yeux pétillèrent pour la première fois de la journée. Ca allait être super et il allait bien s'amuser! Dommage que Leanna et Leonarth ne soient pas dans la même classe que lui... Par contre, Zieo, lui, y était. Il se dirigea vers lui avec un immense sourire.

-Salut! Ca va? T'es content toi?

Le rouquin n'attendit pas la réponse de son ami, il suivit la classe à côté de la fille et descendit les marches de la tour jusque dans la grande cour du château d'Émeraude. Leur professeur vola jusqu'à eux et leur conseilla de bien observer la nature. Evrard soupira. Sûrement Zieo voudrait le faire. Il traîna des pieds en suivant le groupe, mais, malgré lui, il observa tout ce qui se trouvait au alentours. C'était la première fois qu'il quittait ce château! Il se sentait libre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Mar 08 Déc 2009, 13:19

Zieo s’était levé de bonne heure pour se balader avant les cours. Après avoir fait le tour de la grande cour (côté Nord) il était remonté vers la tour où les cours se déroulaient habituellement. Quant il rentra dans la classe il n’y avait presque personne. Il s’assit et regarda la porte jusqu’à se que Lilian rentre dans la classe. Zieo sourit à Lilian. Après quelque minute Evrard rentra le dernier pile a l’heure. Elya dit alors.

-"Bonjour à tous. Aujourd'hui, ce ne sera pas un cours comme les autres. En effet, nous allons nous promener et rejoindre un village. Je compte sur vous pour être des élèves exemplaire et montrée à ce village que je vous ai bien éduquer. Je vous raconterais la suite des évènements sur place. Pour le moment, nous allons descendre les escaliers, je tien à ce que vous soyez discipliner. Je ne veux pas que vous courriez. Une fois dans la cours, nous commencerons à marché. Ne vous inquiété pas ce n'est pas très loin."

Zieo vit Evrard sourire et il se dirigea vers Zieo. Arrivé prés de Zieo Evrard lui dit.

-Salut! Ca va? T'es content toi?

Zieo sourit à Evrard et lui dit.

-Oui, et toi sa va ? Oui on peu enfin quitter se château pour une fois.

Zieo suivit avec Evrard le long couloir et après dans la cour. Ils sortirent du château et leur professeur dit.

-"Je vous conseil de bien observer la nature, si vous avez des questions je suis la pour y répondre."

Zieo n’était pas trop intéresser par la nature. Il suivit le groupe en arrière avec Evrard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Mar 08 Déc 2009, 15:37

Une nuit paisible et sans rêve, quoi de mieux pour entamer une journée ? A la connaissance de Lili rien, mais du haut de ses six ans elle ne connaissait que bien peu de chose du monde environnant. Elle se leva donc de bonne humeur, s’habilla rapidement et rejoignit ses camarades pour partager avec eux le premier repas de la journée. Ils étaient nombreux et l’enfant n’en connaissant pas la plupart, c’est pourquoi elle s’assit en retrait. Pour cela et parce que la solitude ne lui pesait pas, elle l’appréciait même. Avalant rapidement le contenu de son assiette, elle gagna ensuite sa chambre afin d’y patienter le court lapse de temps la séparant de son cour. Elle observa le paysage. La fillette s’était peu à peu s’habituer à cet environnement si différent de son lieu de naissance, peu à peu il lui était devenu agréable. Les forêts, les champs, les villages. Cela faisait un certain temps qu’elle n’était pas sortie du château et il faut dire que la nature lui manquait. Certes, son père ne lui autorisait pas des sorties mais en petit nombre, sa chambre avait été son lieu de vie en général. Cela ne changeait en rien ses regrets face à cette privation de liberté.

Enfin elle se leva et gagna sa salle de classe. Elle connaissait le chemin par cœur pour l’avoir emprunté caque jour depuis un certain temps, l’habitude guidait ses pas. Ses pouvoirs avaient grandis, ou du moins en avait-elle l’impression. En effet, à force d’entrainement, elle réussissait sans grande difficulté à converser par la pensée et s’améliorait chaque jour dans la maîtrise des autres pouvoirs étudiés en classe. Elle ne pouvait néanmoins s’empêcher de comparer ses propres avancées à celles des autres, la déception se peignait souvent sur son visage devant la facilité dont faisaient preuve certains élève en matière de magie. L’histoire et la géographie lui permettaient toutefois de se rattraper, de part les quelques notions fournie par ses professeurs d’Opale et le temps considérable qu’elle passait à la bibliothèque. Tous les livres y passaient, histoire, géographie tout aussi bien que les contes, les romans, et autres livres pour enfants. Sa curiosité semblait insatiable et cette pièce paraissait être un refuge pour l’enfant qui ne la quittait que pour les cours, les repas et la nuit, hormis lorsqu’elle ne parvenait pas à trouver le sommeil (chose devenue rare ces derniers temps).

Elle entra donc dans sa salle de classe pour y trouver ses camarades, qu’elle ne connaissait que peu, et son professeur. La magicienne Elya était très appréciée de la fillette. Sa voix douce et rassurantes, ses ailes magnifiques, son visage angéliques, ses cours passionnants, que de raisons de l’admirer. En élève sage qu’elle était, Lili vint s’assoir sur un coussin, légèrement en retrait des autres pour ne pas changer. Puis, comme à son habitude, elle observa silencieusement la classe, une manière pour elle de patienter jusqu’au début du cours. Il s’agissait évidement d’une forêt, accueillante et maintenant familière, verte et en fleur qu’elle que soit la saison. La gamine appréciait beaucoup cet endroit qui lui rappelait l’extérieur, lui donnait l’impression d’être libre. Cependant, elle en avait à présent l’habitude et commençait à trouver ce lieu qui ne changeait jamais quelque peu rébarbatifs. Elle se garderait toutefois d’un quelconque commentaire, jamais elle n’oserait. En effet, s’il y avait bien une chose que l’enfant n’avait pu changer, il s’agissait de sa timidité. Aller vers les autres, prendre la parole en public, et ce de sa propre initiative, étaient des épreuves. Elle avait tenté d’y remédier mais, sitôt sa décision prise, le courage lui manquait, elle revenait donc sur son choix.


- Bonjour à tous.


Une marque de politesse toute simple qui ne manquait jamais de faire plaisir. L’opalienne murmura à son tour un faible bonjour. C’est alors que, dans un grand sourire et d’une voix douce, Elya leur annonça le sujet de leur cours. Une balade dans un des ombreux villages environnants, Lili n’en croyait pas ses oreilles. Sa bouche s’ouvrit grands, elle cligna des yeux plusieurs fois et alla même jusqu’à les frotter avec force, croyant à une farce. Mais non, ce n’en était pas une (elle s’en voulu d’ailleurs de ne pas avoir fait confiance à leur professeur qui ne se serait certainement jamais permis une telle chose). La fée ne voulu pas leur en dire plus, le suspense était insoutenable. Une fois n’est pas coutume, la fillette se joignit donc à la masse d’enfants courant au bas de l’escalier pour atteindre la cour. Elle n’avait pas réfléchi à ses gestes, une joie grandissante l’emplissait. Elle ne parvenait pas à se faire à cette idée : sortir du château où elle résidait depuis longtemps. Elle avait rêvé une telle chose, mais n’y avait jamais songé comme une chose possible, du moins pas lors d’un cours. Les battements de son cœur, dont la vitesse avait été augmenté par l’empressement, se faisaient assourdissants, sa respiration saccadée. Lili avait envie de danser, de sauter, de rire, de pleurer, tant de choses contraires et insensée.

Leur professeur les rejoignit tranquillement, en volant, et se mit en tête de les guider. Lorsqu’ils passèrent les gardes postés aux grandes portes, la gamine crue que son cœur allait exploser. S’arrêtant quelques secondes, elle inhala profondément, dans le but de se calmer. Rouvrant brusquement les autres, elle rattrapa son retard en courant, trop excitée pour se contenir. Heureusement, les autres semblaient, pour la plupart, dans le même état qu’elle. Elle ne se sentit donc pas trop coupable de cette attitude puérile. Et puis, après tout, n’était elle pas une enfant ? Comme les autres, elle avait le droit de jouer, de s’amuser, de vivre heureuse et insouciante. Son destin était certes lié à une guerre, cela ne devait cependant rien changer. Avoir intégré l’ordre ne devait pas l’en empêcher, cela lui avait juste permis de vivre pleinement sa vie, sans l’incessante menace de son père. Elle allait être heureuse.

Rassérénée par cette idée, elle gambada derrière ses camarades, incapable de rester à une vitesse réduite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Ven 11 Déc 2009, 14:28

Voilà quelques temps déja que les cours avaient repris, et Aika était toujours aussi froide et distante en cours, et c'est limite si elle n'envoyait pas les autres voire ailleurs. Les seules à avoir gagner sa sympatie -et à grande peine si j'ose dire- étaient Lilian et Léonys. Ce matin là comme un certain nombre Avant et encore beaucoup d'autre à venir, Aika se prépara à aller en cours, se préparant à affronter de nouveau cette sensation, comme toujours d'ailleurs, d'être enfermée, prisonnière. Ce matin là, disais-je, elle gagna la classe d'Elya. Lorsque l'heure du début du cours arriva, tout le monde était arrivé. Elya pris ma parole.

-"Bonjour à tous. Aujourd'hui, ce ne sera pas un cours comme les autres. En effet, nous allons nous promener et rejoindre un village. Je compte sur vous pour être des élèves exemplaire et montrée à ce village que je vous ai bien éduquer. Je vous raconterais la suite des évènements sur place. Pour le moment, nous allons descendre les escaliers, je tien à ce que vous soyez discipliner. Je ne veux pas que vous courriez. Une fois dans la cours, nous commencerons à marché. Ne vous inquiété pas ce n'est pas très loin."

Les oreilles d'Aika devinrent droites, montrant ainsi son intérêt, mais surtout l'incompréhention, ou peut-être la surprise, je ne sais pas, dans cette déclaration. Elle resta en revanche silencieuse.

"Allez en route, tout le monde dans la grande cours."

Aika apperçu Lilian et Léonys et les rejoignit. Elle marchait au rytme de ses amies, les priant mentalement de ne pas débouler au milieu des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Dim 20 Déc 2009, 13:27

Le petit groupe traversa rapidement la forêt sans aucun incident notoire. Les élèves, beaucoup trop occupée à profité de cette sortie surprise profitait du moment. Après tout, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas était autorisé à quitter l'enceinte du château et l'air de la forêt devait leur faire plaisir. Elya quand à elle les observer les yeux pétillant de joie et le sourire aux lèvres, elle était heureuse de faire plaisir à ses élèves. Tous sans exception était content de cette petite balade et aucun ne l'approcha pour lui poser des questions. C'était normal après tout, il profité de se moment et n'avait pas la tête à réfléchir sur l'espèce d'un arbre ou les vertue d'une plante. Quand aux animaux, aucun de s'aventura sur leurs route, prévenue bien à l'avance par les bruit de pas et les rires des enfants.

Bientôt la classe atteint enfin quelques champ et maisonnette, c'était la périphérie d'un village d'Emeraude. La fée n'avait pas tenue à s'aventurer plus loin dans le village, car, après tout, les enfants était nombreux et elle ne pourra pas avoir un œil sur tous. De plus, il y avait du travaille dans les champs et c'était toujours bien de découvrir la vie des paysans autour du château. Plus tard surement, ils irait plus loin dans le village pour mettre à l'œuvre la guérison par exemple, mais pour le moment, Elya voulait leur apprendre la lévitation. La plupart d'entre eux savait déjà parler par télépathie c'était le seul cours magique qu'elle leurs avait donnée pour le moment et il en resté encore de nombreux, mais la lévitation était une bonne chose.

Arrivé à côté des champs la magicienne ralentit le pas, ou plutôt le vol pour sa part et se dirigea vers un homme qui était soulevé les pierres du champ pour en faire un tas plus à l'écart.

-"Bonjour, comme convenue je vous amène un peu de main d'œuvre... Cela va leurs permettre d'en apprendre plus sur leurs pouvoirs."

La magicienne inclina légèrement la tête tout en parlant avec l'homme. Celui-ci, un grand sourire au lèvres s'inclina plus en profondeur avant de prendre la parole.

-"Nous somme honorée que vous nous aidait Dame Elya. Je suis sure que tout ses jeunes vont m'être d'une grande aide. Je vous laisse donc mon champ !"

La fée lui fit un grand sourire de remerciement avant de se tournée vers le groupe d'élève.

-"Aujourd'hui, nous allons apprendre un nouveau pouvoir : la lévitation ou télékinésie. Ce pouvoir consiste à déplacer des choses par la pensée... Il faut savoir qu'il est plus dure et épuisant de déplacer des choses lourdes que de petites choses... Nous allons donc utiliser ce pouvoir sur les pierres de ce champ. Vous devez essayée de les soulevée par la pensée comme cela."

La jeune magicienne souleva une pierre dans les airs avant de la faire se déplacer vers le tas déjà existant.

-"Puis vous tenterais de le déplacé vers le tas de pierre. C'est normal si au début vous avait du mal à bien la faire atterrir ou à la faire volé correctement, ne vous inquiété pas cela viendra avec le temps. A présent, je veux que chacun d'entre vous trouve une pierre."

Elya attendit un instant que les élèves se déplace puis reprit la parole.

-"La main peut le plus souvent servir de vecteur à la magie. Pour pouvoir déplacer les choses par la pensée vous devez trouvé la source de votre pouvoir - comme pour la télépathie - mais cette fois, vous ne chercherais pas à la conduire vers quelqu'un d'autre. Ce pouvoir doit se déplacée jusque dans vos mains, et c'est avec votre main que vous le laisserait jaillir vers la chose que vous voulez déplacé... Donc utilisé votre main pour contrôler l'objet. Si vous voulez qu'il monte levée votre main, si vous voulez qu'il tourne à droite, tourner votre main, si vous voulez le faire tournée sur lui même, vous n'avait qu'à tournée votre main sur elle même et ainsi de suite. C'est comme si votre pouvoir, votre magie était un lien entre l'objet et votre main et que c'était votre main qui diriger l'objet par le bié de celui-ci."

La fée adressa un grand sourire à ses élèves puis tapa dans les mains.

-"Allez ! Je vous laisse essayer ! Concentré vous pour laissé jaillir votre pouvoir dans votre main avec l'envie de déplacer un objet précis. Si cela vous aide visualisé aussi cet objet dans votre esprit ! Je vous laisse essayer."

La fée se mit elle même au travail en déplaçant quelques pierres sans utilisé ses mains, en réalité elle observait le travail de ses élèves et se tenait prête à répondre à toute question ou à aider tout enfant en difficulté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Classe d'Elya,groupe 3 les plus jeuness-cour dans le vi Lun 21 Déc 2009, 13:12

-"Bonjour à tous. Aujourd'hui, ce ne sera pas un cours comme les autres. En effet, nous allons nous promener et rejoindre un village. Je compte sur vous pour être des élèves exemplaire et montrée à ce village que je vous ai bien éduquer. Je vous raconterais la suite des évènements sur place. Pour le moment, nous allons descendre les escaliers, je tien à ce que vous soyez discipliner. Je ne veux pas que vous courriez. Une fois dans la cours, nous commencerons à marché. Ne vous inquiété pas ce n'est pas très loin."déclara la magicienne.



-"Allez en route, tout le monde dans la grande cours."
Je vous conseil de bien observer la nature, si vous avez des questions je suis la pour y répondre."
continua Elya.

Soudain,Aika les aperçues,elle et Lilian et couru en leur direction.
Elle les averties par télépathie de ne pas débouler au millieu des autres.
Léonys opina.

Léonys reporta son attention sur le maître de classe.


-"Aujourd'hui, nous allons apprendre un nouveau pouvoir : la lévitation ou télékinésie. Ce pouvoir consiste à déplacer des choses par la pensée... Il faut savoir qu'il est plus dure et épuisant de déplacer des choses lourdes que de petites choses... Nous allons donc utiliser ce pouvoir sur les pierres de ce champ. Vous devez essayée de les soulevée par la pensée comme cela.",commenca-t-elle.

-"Puis vous tenterais de le déplacé vers le tas de pierre. C'est normal si au début vous avait du mal à bien la faire atterrir ou à la faire volé correctement, ne vous inquiété pas cela viendra avec le temps. A présent, je veux que chacun d'entre vous trouve une pierre.",continua la professeure.

- "La main peut le plus souvent servir de vecteur à la magie. Pour pouvoir déplacer les choses par la pensée vous devez trouvé la source de votre pouvoir - comme pour la télépathie - mais cette fois, vous ne chercherais pas à la conduire vers quelqu'un d'autre. Ce pouvoir doit se déplacée jusque dans vos mains, et c'est avec votre main que vous le laisserait jaillir vers la chose que vous voulez déplacé... Donc utilisé votre main pour contrôler l'objet. Si vous voulez qu'il monte levée votre main, si vous voulez qu'il tourne à droite, tourner votre main, si vous voulez le faire tournée sur lui même, vous n'avait qu'à tournée votre main sur elle même et ainsi de suite. C'est comme si votre pouvoir, votre magie était un lien entre l'objet et votre main et que c'était votre main qui diriger l'objet par le bié de celui-ci.",termina la mage

- Allez ! Je vous laisse essayer ! Concentré vous pour laissé jaillir votre pouvoir dans votre main avec l'envie de déplacer un objet précis. Si cela vous aide visualisé aussi cet objet dans votre esprit ! Je vous laisse essayer.",encouragea la magicienne d'Émeraude.


Léonys débuta l'exercice avec du succèe.

La petite tourna sur elle-même,et repèra un petit caillou.
En se concentrant profondément,elle parvint è le faire virevolter dans les airs,mais perdit subitement de concentration et de force,le caillou s'écrasa brutalement par terre.


Puis,tout-à-coup,une petite fille couru vers le rassemblement,et s'arrêta brusquement devant la Fée magicienne.

Bonjour,Dame Elya,je viens d'arriver au Chateau,et je viens de vous trouver.Je m'appelle Abigaelle,et pardonnez-moi mon retard,je ne vous trouvais pas,alors,j'ai demandée à un Chevalier qui m'a indiqué que je vous trouverais ici.
Que puis-je faire?
En promenant son regard,elle remarqua que les élèves fesait léviter des objets,et continua son récit.Puis-je mettre moi aussi mes dons à l'oeuvre?demanda-t-elle.

(Abigaelle est une de mes 3 persos,alors je la fais jouer ici,comme ça,c'est moins compliqué,et au moins,je vais lui faire des RP!**)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Mar 22 Déc 2009, 05:21

Lilian c’était lever asse tard, mais elle n’était pas en retard. Elle n’alla pas manger et se dirigea vers la classe. Arriver a la tour Lilian monta tout doucement les marche et arriver aux dessus elle rentra dans la classe en marchant presque sur les pied d’Evrard. Lilian alla s’assoir prés de Léonys en lui disant bonjour. Elya parla:

-"Bonjour à tous. Aujourd'hui, ce ne sera pas un cours comme les autres. En effet, nous allons nous promener et rejoindre un village. Je compte sur vous pour être des élèves exemplaire et montrée à ce village que je vous ai bien éduquer. Je vous raconterais la suite des évènements sur place. Pour le moment, nous allons descendre les escaliers, je tien à ce que vous soyez discipliner. Je ne veux pas que vous courriez. Une fois dans la cours, nous commencerons à marché. Ne vous inquiété pas ce n'est pas très loin."

Aika arriva prés de Léonys et Lilian. Après quelque seconde d’attente le professeur continua:

-"Allez en route, tout le monde dans la grande cours."

Aika demanda par télépathie a Lilian et Léonys de ne pas fonce aux milieu du groupe d’élève. Elles se dirigèrent dans la grande cour et leur professeur leur dit:

-"Je vous conseil de bien observer la nature, si vous avez des questions je suis la pour y répondre."

Lilian ne regardait même pas autour d’elle, elle préférait arriver au village. Après un moment ils arrivèrent au village et Elya parla a un monsieur qui partit après la discutions le professeur se tourna vers les élève en disant:

-"Aujourd'hui, nous allons apprendre un nouveau pouvoir : la lévitation ou télékinésie. Ce pouvoir consiste à déplacer des choses par la pensée... Il faut savoir qu'il est plus dure et épuisant de déplacer des choses lourdes que de petites choses... Nous allons donc utiliser ce pouvoir sur les pierres de ce champ. Vous devez essayée de les soulevée par la pensée comme cela."

Une pierre se souleva et alla se poser sur un tas de pierre. Puis Elya parla:

-"Puis vous tenterais de le déplacé vers le tas de pierre. C'est normal si au début vous avait du mal à bien la faire atterrir ou à la faire volé correctement, ne vous inquiété pas cela viendra avec le temps. A présent, je veux que chacun d'entre vous trouve une pierre."

Lilian était nulle en télékinésie. Le professeur leur donna quelque conseille:

-"La main peut le plus souvent servir de vecteur à la magie. Pour pouvoir déplacer les choses par la pensée vous devez trouvé la source de votre pouvoir - comme pour la télépathie - mais cette fois, vous ne chercherais pas à la conduire vers quelqu'un d'autre. Ce pouvoir doit se déplacée jusque dans vos mains, et c'est avec votre main que vous le laisserait jaillir vers la chose que vous voulez déplacé... Donc utilisé votre main pour contrôler l'objet. Si vous voulez qu'il monte levée votre main, si vous voulez qu'il tourne à droite, tourner votre main, si vous voulez le faire tournée sur lui même, vous n'avait qu'à tournée votre main sur elle même et ainsi de suite. C'est comme si votre pouvoir, votre magie était un lien entre l'objet et votre main et que c'était votre main qui diriger l'objet par le bié de celui-ci."


Elya tapa dans ses main en disant:

-"Allez ! Je vous laisse essayer ! Concentré vous pour laissé jaillir votre pouvoir dans votre main avec l'envie de déplacer un objet précis. Si cela vous aide visualisé aussi cet objet dans votre esprit ! Je vous laisse essayer."

Léonys essaya en première mais le caillou retomba. Lilian tendit la main vers un rocher pas trop gros et le rocher se mit a flotter dans les air, mais a la place d’allait vers le tas de pierre il se dirigea vers Lilian a toute vitesse. Lilian eu juste le temps d’abaisser la tête et le caillou s’écrasa dans l’herbe un peu plus loin. Elle se retourna vers Léonys et Aika et dit:

-Je ne suis pas douer.

Lilian préféra regarder un peu les autre avant de réessayer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Mar 22 Déc 2009, 14:03

Lilian tendit la main vers un rocher pas trop gros et le rocher se mit a flotter dans les air, mais a la place d’aller vers le tas de pierre, il se dirigea vers Lilian a toute vitesse. La petite eu juste le temps d’abaisser la tête et le caillou s’écrasa dans l’herbe un peu plus loin. Elle se retourna vers Léonys et Aika et dit:

-Je ne suis pas douée.

Léonys éclata de rire.

Lilian préféra regarder un peu les autre avant de réessayer.Léonys capta son geste et lui vint en aide.

-Regarde-moi,Lilian!Il faut que tu te concentre uniquement pour le faire virevolter dans les airs,et non le faire venir vers toi!,

Puis,baissant le ton,ajouta:

-Rappelle-toi les bulles d'eau,mais n'utilise qu'une petite quantité d'énergie.Tu fais comme si c'étais des bulles d'eau,mais avec les pierres,d'accord?,rigola-t-elle en éclatant de rire.

puis,elle se retourna et leva la main en direction d'un caillou et le fit voler dans les airs durant une trentaines de secondes avant de le laisser retomber dans l'herbe verte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Mar 22 Déc 2009, 14:21

-Bonjour,Dame Elya,je viens d'arriver au Chateau,et je viens de vous trouver.Je m'appelle Abigaelle,et pardonnez-moi mon retard,je ne vous trouvais pas,alors,j'ai demandée à un Chevalier qui m'a indiqué que je vous trouverais ici.
Que puis-je faire?
En promenant son regard,elle remarqua que les élèves fesait léviter des objets,et continua son récit.Puis-je mettre moi aussi mes dons à l'oeuvre?demanda-t-elle.

La fillette déambula entre les élèves,et finalement,choisit un petit coin pas trop bondé,et leva la main vers un petit caillou,et se concrentra profondément.Malgré le fait qu'elle n'avait jamais pratiquée cet art,elle essaya et le caillou s'éleva dans les airs.

Soudain,sa vue s'embrouilla et elle n'entendit plus rien l'espace de quelques secondes.

Elle avait perdue connaissance.

La petite Émérienne releva la tête plusieurs minutes plus tard,et paniqua.
Jamais,il ne lui était arrivée une pareille expérience.

Malgré tout,elle se leva,chancela un peu,et retomba dans l'inconscience,durant plusieurs minutes jusqu'à ce que la magicienne la remarque enfin et convergea vers elle,qui était toujours inconsciente.


Léonys convergea vers elle,à sa suite,Lilian et Aika.

-Maître Elya,déclara Léonys,laissez-nous,Lilian,Aika et moi,emmener la petite à notre chambre,nous allons demander à un Chevalier ou à un Écuyer s'il voudrait la soigner,et nous la feront porter à notre chambre et veilleront sur elle,qu'en dites-vous?acheva Léonys.

La petite attendit la réponse de sa professeure de magie.


(Bah,Léonys,Abigaelle et Kaelyn sont mes trois persos,alors je les faits ''jouer en même temps,alors vous voyez le genre ??)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Lun 28 Déc 2009, 09:21

Les yeux fermés, Lili se délectait des aromes emplissant l’air. Cela faisait si longtemps que l’enfant n’avait pas gouté qu’elle craignait en avoir oublié les saveurs, il n’en fut rie. Elle reconnut son mal la terre fraichement retournée, les fleurs, la mousse poussant sur les bords d’un ruisseau certainement proche de l’endroit où le groupe s’était arrêté. Une question se posait d’ailleurs, pourquoi s’étaient-ils arrêtés là ? Rouvrant les yeux, elle balaya le paysage du regard. Il s’agissait de simple champs, identiques aux nombreux autres du royaume ainsi que de petites maisonnettes là aussi tout ce qu’il y avait de plus commun. Pourquoi donc la magicienne les emmenait-elle en ce lieu ? Lili n’en avait pas la réponse bien que cela ne saurait tarder. Elle était cependant heureuse de faire enfin une halte. Les cours de combat n’ayant pas encore commencé, la forme physique de la fillette laissait à désirer. Levant un bras, l’enfant s’attrista un peu de sa maigreur. Comment ferait-elle pour soulever une épée ? Ne serait-elle pas trop lourde pour sa faible corpulence ? Elle qui n’était pas musclée, comment ferait-elle pour la faire tourner, virevolter à la manière de ces chevaliers qu’elle admirait tant ? Il lui faudrait travailler dur, très dur pour s’endurcir et se montrer à la hauteur de l’ordre et de ces guerriers légendaires, comme pour ne pas changer. Il lui avait effectivement fallu du temps pour maîtriser la télépathie, un temps considérable, et il ne s’agissait là que du plus simple des pouvoirs qu’elle devrait maîtriser. Elle soupira. Avait-elle réellement un problème ? Etait-il normal qu’elle ait autant de mal là où ses camarades s’en sortaient assez bien, elle espérait que non. Et puis, elle s’était promis tout faire pour atteindre son "destin", pour devenir chevalier d’Emeraude. Elle aurait du mal ? Tant pis, jamais elle ne retournerait avec son père, il en était hors de question. Elle ne rejoindrait jamais cet homme violent et cruel qui l’avait empêché d’avoir une vie correcte, jamais.

Relevant la tête, elle porta son attention sur son professeur. Celle-ci se rapprocha d’eux, de son groupe, un groupe auquel Lili était fière d’appartenir. Ce qu’elle leur annonça fit frissonner l’enfant. Un nouveau pouvoir à maîtriser signifiait pour elle des heures d’entrainement et un coup pour son morale. Elle s’était promis d’y parvenir, cela ne signifiait en rien qu’elle devait le faire dans la joie et la bonne humeur. Et puis, après tout, elle n’avait pas d’ami proche avec qui partager son temps, s’entrainer ne changerait donc pas grand-chose. Elle lirait moins, dépenser son temps à la bibliothèque ne lui serait plus permis, il devait s’agir de la principale raison de son manque d’enthousiaste. Toutefois, l’explication de leur professeur sur le pouvoir qu’ils allaient apprendre ne la laissa pas de marbre. Déplacer des objets par la pensée. Des images d’un atout autre époque emplirent l’esprit de la jeune fille. Il y avait un homme, dans une rue qu’elle ne connaissait que trop, celle on loin de des appartements qu’elle partageait alors avec son géniteur. L’homme, un inconnu, avait volé à travers la rue par la simple pensée de la gamine. Il était à présent appuyé contre le mur opposé, de sa tête s’écoulait un liquide rouge, jamais plus il ne se relèverait. Reprenant pied dans la réalité, Lili chancela. Elle connaissait ce don, elle l’avait déjà utilisé, elle avait tué quelqu’un par lui. L’homme, un innocent qui avait eut la malheureuse idée de lever la main, avait péri par sa faute. Elle était une meurtrière, un monstre. Ce n’était qu’un accident ? Peut-être, mais pas la première foi. Elle avait déjà tué avant cela, elle avait assassiné sa mère alors que celle-ci lui donnait la vie. C’était impardonnable. Mais ce jour-là, elle allait apprendre à maîtriser ce pouvoir pour éviter les "incident" de ce genre. Ne pouvant retenir ses larmes, elle se déplaça doucement vers l’arrière, là où personne ne pourrait le voir pleurer. Elle ne voulait pas que cela se sache, pas du tout.

Lili se concentra de nouveau sur son professeur. Les larmes brouillant sa vision, elle dut se contenter de son ouïe pour comprendre le cours. Mais avant qu’elle n’ait put saisir quoi que se soit, les élèves convergèrent vers différent endroits. Un problème se posa alors : elle ne savait où aller, ou du moins où elle était censée aller. Essuyant d’un geste rageur les larmes qui perlaient sur ses joues, elle s’écarta un peu du groupe sans cesser d’observer maître Elya. Cette dernière débuta son explication. Trouver la source de son pouvoir, se servir de sa main pour guider sa magie, la lever pour faire lever l’objet, la tourner pour le faire tourner, Lili enregistra chacune de ces informations avec le plus grand soin. Elle savait devoir les réutiliser ultérieurement car là était le but de l’exercice. Mais sur quoi diriger sa magie ? Ce ne fut que lorsqu’elle vit la magicienne déplacer de petites pierres vers un grand tas à l’écart qu’elle comprit : ils aidaient les paysans. Voilà pourquoi ils n’étaient pas rester au château, tout simplement, une idée astucieuse.

Sans perdre plus de temps, Lili s’attela à sa tache. Etant quasiment certaine de ne pas y arriver de si tôt, elle se mit à genoux, une position bien plus confortable que debout, tout du moins, pour une durée plus ou moins longue. Elle fixa ensuite un caillou au hasard, difforme, normal. Elle le fixa un certain temps avec intensité, une intensité incompréhensible face à un simple caillou mais nécessaire pour le faire léviter. Certes, tout les élèves n’agissaient pas ainsi Pour dire vrai, la plupart se débrouillaient autrement mais l’opalienne se connaissait, elle n’y parviendrait pas autrement. En apparence, Lili aurait put paraître prétentieuse à vouloir soulever un caillou sans lever la main, alors que son professeur le lui avait conseillé. Il ne s’agissait toutefois pas de cela, jamais elle ne se serait permis une telle chose, elle savait que chaque consigne d’Elya lui permettrait de progresser. En réalité, l’enfant souhaitait visualiser le caillou au mieux pour ensuite pouvoir fermer les yeux. Pourquoi fermer les yeux ? Afin de trouver la source de son pouvoir comme le leur avait dit la fée. L’enfant s’exécuta. Elle abaissa les paupières en quête de sa lueur dorée. La trouvée ne lui fut pas difficile, elle y avait passé des heures afin de maîtriser la télépathie. A présent elle n’avait plus besoin de cela, les nombreuses heures passées à s’exercer avaient finalement payé. Bien évidemment sa technique n’était pas parfaite, peut-être encore un peu lente mais elle parvenait à converser pas la pense sans nécessairement fermer les yeux à la recherche de cette lumière. Or, ce jour là, elle eut besoin de la trouver et n’y éprouva aucun mal. Elle visualisa ensuite le caillou sans rouvrir les yeux, son image se forma simplement dans son esprit. Dans une sorte de transe, elle leva la main et s’imagina le caillou se soulever. Il lui fallait cependant vérifier que la réalité. Sans grand espoir, elle ouvrit u œil.


- J’ai réussi !


Lili n’en revenait pas. Devant elle, sous ses yeux ébahis, le caillou flottait dans les airs. Elle fut incapable de retenir cette exclamation de joie tant elle était heureuse et fière d’elle. Elle avait réussi sans y passer des heures, elle y était parvenue. Cela lui paraissait incroyable. Mais, avisant les regards tournés vers elle, elle plaqua les mains sur sa bouche et rougit. La pierre retomba. Cela ne la déstabilisa pas, elle était trop joyeuse. Se levant cette fois-ci, elle ferma de nouveau les yeux, retrouva sa lueur et visualisa de nouveau le caillou. Elle rouvrit ensuite les yeux. Elle ne l’avait pas imaginé en train de léviter car si tout devait marcher ainsi, elle ne pourrait pas déplacer les objets de peur de les mettre au mauvais endroit ou de heurter quelqu’un. Cette fois-ci elle fixa la pierre et leva la main. Rien. Elle retenta l’expérience plusieurs fois sans y parvenir. Une idée lumineuse lui vint alors. Contrairement à la première fois, elle n’avait imaginé le caillou voler, il ne l’avait pas fait. Peut-être que si elle y remédiait cela fonctionnerait mieux. Elle leva donc la main et visualisa le caillou monter dans son esprit, il le fit. Un grand sourire éclaira alors son visage. Elle en fit de même avec toutes les actions qu’elle voulait faire exécuter à son "cobaye" qui finit par atterrir sur le tas de pierre. Heureuse, elle entreprit de faire la même chose avec d’autres pierres du champ, très heureuse d’accomplir un exercice sans trop de difficultés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Mar 29 Déc 2009, 16:21

Peut après les explications de la magicienne les élèves c'était déjà mis en action pour tenter l'exercice. Ce fut d'abord une jeune fille, Léonys qui fit voler un caillou dans les airs mais celui-ci tomba rapidement à terre, faute de concentration de l'enfant. A ce stade d'apprentissage, les élèves avait encore besoins de toute leurs concentration pour utilisé leurs magie, ensuite cela serait très simple. Malheureusement pour eux, il fallait d'abord fournir de gros efforts avant d'arrivée à un résultat qui procurer du plaisir sans mal. Elya ne put pas regardé plus longtemps la jeune élève puisqu'une fillette c'était précipité vers elle. Au loin, Elya capta la présence de deux soldats qui avait dut escorté l'enfant jusque la. Adressant à grand sourire à la nouvelle venue elle lui ébouriffa les cheveux avant de prendre la parole.

-"Bonjour Abigaelle, ne soit plus en retard à mes cours... Et oui, tu peux commencer l'exercice, il s'agit de lévitation, concentre toi pour faire lévité une pierre dans les airs et l'emmener jusqu'au tas la bas, si tu as des questions je suis la..."

La fée avait désignée le tas de pierre pour montrée la cible en question à l'élève. La petite se mit alors au travaille, essayant surement l'exercice avant de poser des questions. S'en suivie une nouvelle démonstration de lévitation, cette fois de la part de Lillian qui réussi à merveille à faire volée le caillou dans les airs mais elle avait un soucis de déplacement puisque le caillou fonça rapidement vers elle au lieu du tas de pierre. Celle-ci eu le temps d'éviter la pierre qui s'écrasa un peu plus loin sans blesser personne, même si Elya se tenait prêtre à l'intercepter en cas de risque. La jeune fille préféra alors regardé un peu les autres, surement pour reprendre sa concentration avant de se relancée dans l'exercice. D'ailleurs ce n'était pas une mauvaise chose puisque Léonys, une de ses amis surement, ce décida à l'aider. Léonys était une petite fille pleine de joie et de bonne humeur qui riait souvent au éclat, cependant, les conseils qu'elle avait donnée à sa camarade était très bon et Elya se félicité de cela, après tout être chevalier c'était aussi être solidaire, et Léonys semblait avoir intégrée à merveille cette leçon.

Une exclamation de joie attira alors l'attention de la magicienne. C'était Lili qui exprimée sa joie de réussir l'exercice. Déconcentrée par cela la pierre retomba très rapidement au sol, mais la gamine qui avait eu tant de mal à maîtriser la télépathie ne se laissa pas abattre et tenta de nouveau l'expérience. Rapidement, elle déplaça une pierre d'un signe de mains et la fit atterrir sur le tas de pierre. Elya lui adressa un grand sourire, tout les efforts que cette enfant avait fait auparavant venait de payer puisqu'elle était la première à réussir l'exercice. Elle s'approcha alors de la jeune fille qui continuée de faire volée les pierres avait une facilité impressionnante.

-"C'est très bien Lili ! Fait attention à ne pas trop t'épuiser, mais je suis très fier de toi, tout les efforts que tu as fait ont payer ! Aide les autres si il ont du mal, après tout tu semble avoir trouvée une bonne manière de faire et avec tes mots il comprendront peut être mieux !"

Elle lui adressa un sourire d'encouragement. Le problème de cette jeune fille était sa timidité, si elle allez vers les autres cela l'aiderais peut être, même si ce n'était pas une chose facile pour elle, elle devrait bien un jour combattre cette timidité qui lui compliquerait peut être un jour les choses... Oui, elle devait apprendre à allez vers les autres, à parler avec eux. Elya releva alors son regard pour observer ses autres élèves. La elle remarqua que la nouvelle venue, Abigaelle était étendue sur le sol entourée de ses amies. Se dirigeant vers les jeunes fille elle s'abaissa pour sondée l'enfant évanouie. Elle n'avait rien du tout, elle avait simplement dépensée trop d'énergie. C'était une chose habituel, les enfants à cet age dépensée parfois trop d'énergie pour des choses simple, c'était habituel. Léonys prit alors la parole. Elle désirait emmener Abigaelle à leurs chambre, au château. Elya lui adressa un sourire et posa sa mains sur son épaule avant de prendre la parole.


-"C'est très gentil de ta part Léonys de te proposer pour aider ton prochain, je suis d'ailleurs très fier que tu es comprit cela, comme lorsque tu as aidée Lillian tout à l'heure, cependant, je vais m'occuper d'Abigaelle, cela sera plus sure et plus rapide pour elle..."


[Bon ! Je bloque la, si vous pourriez postez ou m'envoyez un MP pour me dire si vous préférez que je continue le cours ou que je termine ici pour commencer un nouveau (vu que les groupes on changer).]
Revenir en haut Aller en bas
#Evrard
Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 917
Date d'inscription : 18/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: 74 - 79 ans [G18]
Rôle: [PNJ] Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Jeu 31 Déc 2009, 19:26

Ils arrivèrent enfin dans le magnifique village. Evrard n'y était pas encore allé ici. Mais il était vraiment très content de sortir du château. Il n'avait vu la campagne d'Émeraude qu'une fois et il avait cinq ans à l'époque. C'était quand son père l'avait emmené au château pour qu'il devienne plus tard un chevalier d'Émeraude qui défendrait Enkidiev. Il était content de ce choix et il ne regrettait pas trop son ancienne vie à Argent mais ses parents lui manquaient beaucoup même s'il était plus qu'heureux ici. Il avait toujours de grand sourire sur son visage et aimait faire des bêtises. Mais au fond, il était triste et ne faisait des bêtises que pour qu'on remarque sa présence en faite? Oui, c'était ça. Il voulait laissé une trace de son passage mouvementer dans ce château pour que tout le monde sache qu'il avait existé un jour. Mais cette manie de faire des bêtises était devenue complètement irrésistible à présent. C'était vraiment très étrange en faite pour Evrard comme pour les autres.
Une fois qu'ils arrivèrent au village donc, maître Elya prit la parole. Ils allaient apprendre la... la quoi? La lévitation ou la télékinésie? Qu'est-ce que c'était que ce charabia? À part le mot "lévitation" Evrard n'avait absolument rien comprit du tout oui! Ca n'(avait aucun sens télémachin...? Il ouvrit des yeux ronds d'ailleurs. Mais Elya ne les laissa pas dans l'ignorance elle leur expliqua bien clairement que ce pouvoir consisté à déplacer des objets par la pansé. Le rouquin serra les poings. Il allait encore être le plus nul, comme toujours! Pourquoi fallait-il faire ça aujourd'hui? Pfff qu'elle fardeau!
Il fallait faire atterrir des pierres sur le gros tas de cailloux qui se trouvait non loin d'eau. Evrard baissa déjà la tête de découragement même si Elya disait que c'était normal de ne pas y parveni au début. Sauf que lui se serait du début à la fin. Franchement, il se demandait à quoi sa allait servir aux chevaliers d'Émeraude un gamin comme lui qui ne savait même pas utiliser ses pouvoirs magiques... Mais il était quand même bon à l'épée! Dans le mauvais il y a toujours du bon!
Il ne comprit d'ailleurs pas toutes les explications de Elya... Tourner la main la retourner encore... C'était un peu pareil non? Mais bon, s'il fallait essayer. Tant qu'à faire, c'était pas compliquer de tourner une main et de faire léviter une pierre jusqu'à un autre ats de pierre... Bon, allé.
Evrard était resté dans son coin. Zieo semblait s'entraînait tout seul et bien s'amuser par ailleurs! Le rouquin le regardait s'amuser non sans trop de jalousie. Lui il n'arrivait à rien de rien! Il arrivait pas à faire lever cette pierre maudite.
Il tourna la main. Il la tourna encore, encore. Essayant par tout les moyens de trouver son énergie magique en lui et de l'obliger à faire léviter cette caillasse!
Il finit par la prendre dans sa main et la jeter au loin! Il baissa la tête, les joues en feu. De tout les élèves il était le seul à pas arrivé à faire décoller ce satané cailloux ne serait-ce que d'un millimètre!
Il chouta dans une autre pierre et s'assit en tailleur. Il regarda Lilian qui écoutait les conseils de Léonys. Et il regarda la belle Lili qui avait réussit à faire léviter son cailloux et il regarda Elya qui félicité Lili... Le jour ou on le féliciterai lui... Ce n'était pas demain que ca se passerait en tout les cas! Ca c'était sûr. Il soupira de découragement, ses yeux se perdirent au loin... Demain serait un autre jour même s'il était bien loin. Comme disait sa mère:
"Tout les maux de la vie son des sanglots, mais grâce à ton sourire tout s'arrangera."
Tout s'arrangerai donc un jour. Un jour il serait le plus fort magicien de tout les temps sur Enkidiev... Enfin... presque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Lun 04 Jan 2010, 13:01

Suite à ses quelques mots, Elya releva le regard vers le soleil, cela faisait déjà quelques heures que les élèves avait quitter le château, il serait donc plus avisé de les faire tous rentrée avec elle puisque Abigaelle ne risquait rien et avait juste besoin de repos. Prenant finalement sa décision elle se leva entièrement avant de parlé d'une voie assez forte pour être entendue de tous.

-"Nous allons rentrée au château à présent, vous avez tous bien travaillée et vous méritez du repos."

Souriant à ses élèves elle se baissa pour prendre Abigaelle dans ses bras puis se releva sans aucun mal puisqu'elle était capable de porté des charges très lourdes. La fée ressentit alors le trouble de l'un de ses élèves, un garçon plus exactement qu'elle n'avait pas vraiment eu temps d'observer jusque la. Le sondant, elle comprit rapidement qu'il n'avait pas réussi l'exercice, elle se dirigea alors vers lui un sourire rassurant sur les lèvres puis, une fois à porté, elle garda Abigaelle d'un bras tandis qu'elle posait le second sur l'épaule de l'élève.

-"Evrard... Ce n'est pas grave si tu ne réussi pas du premier coup, regarde Lili, pour apprendre la télépathie elle à mis beaucoup plus de temps que les autres et à présent pour la lévitation elle n'as aucun mal. Chaque personne à ses facilités, il faudra simplement découvrir la tienne mais ne te décourage pas par ce que tu n'y arrive pas très vite, si tu le souhaite viens me voir dans ma tour en dehors des cours et je t'aiderais pour maîtriser au mieux la lévitation d'accord ?"

Puis, reprenant Abigaelle à deux mains elle commença à se diriger vers le château non sans jeter un coup d'œil sur les élèves qui se rassemblée derrière elle. Passant devant le propriétaire du champ elle inclina la tête toujours souriante avant de prendre la parole.


-"Merci beaucoup de nous avoir prêter votre champ... Bonne fin de journée à vous."

L'homme s'inclina plus lourdement avant de prendre à son tour la parole d'une voie beaucoup plus grave.

-"Merci à vous Dame Elya pour l'aide que vous nous avez apportée."

Puis, sur ses salutations, le petit groupe se mit en marche vers le château pour prendre un peu de repos bien mérité...

[Le cours est terminée, je rouvre des sujets pour les nouveaux groupes]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3] Mer 06 Jan 2010, 14:46

Faire voler des pierres, les une après les autres, pour les mettre en tas comme on le lui avait demandé. Un plaisir simple, futile, qui emplissait tout de même l’enfant de joie. Elle était en effet heureuse, heureuse de mener à bien un exercice, chose rare dans son cas, avec la magie tout du moins. Avant ce jour, dame Elya ne leur avait montré que l’un de leurs pouvoirs, en l’occurrence la télépathie, le "plus simple", pas de l’avis d’un certaine enfant. C’était pourtant ce qu’avait soutenu son professeur. Et malgré cela, il avait fallu des jours, des semaines même, de longues heures d’entrainement, pour qu’elle parvienne enfin à maîtriser son pouvoir. Certes, sa technique n’était pas parfaite, trop lente et couteuse en énergie, mais elle fonctionnait. Une grande victoire pour l’enfant qui était passé près du désespoir. Un sentiment affreux, comme un gouffre sans fond, dans lequel on ne peut que s’enfoncer sans jamais ressortir. Heureusement, les choses n’étaient pas arrivées jusque là. Les efforts gigantesques déployés par la jeune fille avaient payés, elle avait réussi à communiquer par télépathie sans y mettre des heures de méditation. Désormais, c’était les yeux ouvert, les sourcils légèrement froncés par la concentration, qu’elle communiquait par son esprit. Une grande victoire qui payait. Car, ce jour, là, elle n’avait pas eut besoin de trop ce concentrer pour trouver sa "lumière", lumière qui lui donnait accès à ses pouvoirs. Il s’agissait du technique étrange, rarement utilisée car bien trop longue en cas de danger, mais conseillée par la magicienne à l’enfant qui l’avait évidement cru ; et non sans raison puisqu’elle se sevrait désormais de ceci pour toute action magique… en l’occurrence la télépathie et la télékinésie, seul pouvoirs dont elle avait connaissance.

La voix de la magicienne tira l’Opalienne de ses pensées… et de son manège consistant tout simplement à déplacer des cailloux. * Je dois avoir l’air d’une idiote* songea l’enfant avec un sourire qui tourna ses yeux vers la fée dont les ailes ne cessaient de l’impressionnée. Ne pas dépenser trop d’énergie, évidement, ou une mort potentielle. L’enfant ne se sentait pourtant pas fatiguée. Elle fit un tour de son cours, une petite inspection de son énergie, et vacilla. Sa fatigue, une fatigue qu’elle n’avait jusqu’à présent pas ressentit, s’abattit sur elle. Elle l’écrasa, allant jusqu’à lui couper le souffle. La surprise passée, l’Opalienne se maudit. La femme leur avait déjà fait cette recommandation et Lili ne l’avait pas écouté. Non, nuance, elle l’avait écouté, comme à chaque fois car elle voulait devenir un grand chevalier mais n’avait pris en compte ceci dans son "jeu". C’était idiot, vraiment idiot. Etait-elle donc suicidaire ? Pas qu’elle sache, juste inconsciente. Tout de même, en pensant qu’elle aurait put mourir pour ne pas avoir fait attention à son énergie l‘énervait. Oh, elle n’avait rien contre le principe, n’y pouvant tout simplement rien, mais se maudissait de ne pas avoir fait attention. Pourquoi Elya leur en aurait-elle fait part si cela n’avait aucune importance ? Elle ne l’aurait pas fait ! Mais malgré cela, Lili l’avait ignorée. Quelle idiote ! Il lui faudrait se racheter. Mais comment ? Pensant aux derniers mots de son professeur, elle frissonna. Celle-ci voulait qu’elle aide les autres, qu’elle leur explique avec ses propres mots. Impossible. Pourquoi ? Pour tout ce que cela signifiait. Si elle devait aider les autres, il lui fallait les aborder, une première épreuve et non des moindres. Et s’ils la rejetaient ? S’ils ne voulaient pas d’elle ou de son aide ? Prendre sur elle, avoir confiance, bien plus facile à dire qu’à faire. Ensuite, elle devait trouver un moyen d’exprimer sa technique, de la décrire avec des mots, de manière compréhensive, sans balbutiement ou autre marques de sa timidité. Non. Elle n’y parviendrait jamais, c’était mission impossible pour elle, même pas la peine d’essayer. Et puis - Lili balaya les alentours des yeux – les autres n’avaient pas vraiment besoin de son aide, ils s’en sortaient à merveille… mise à part Evrard qui semblait éprouver quelques difficultés. L’opalienne connaissait cela pour l’avoir elle-même éprouvé. Cette sensation d’échec, d’infériorité, de déshonneur, tout cela passait… à condition de parvenir à ce que l’on nous demandait. Mais le garçon s’en sortirait, comme elle, il lui faudrait seulement un peu de temps et d’entrainement. Devait-elle aller le réconforter ? Cela ferait plaisir à dame Elya et il s’en sentirait certainement mieux. Elle fit donc un pas, s’arrêta. Elle était incapable d’une telle chose alors, honteuse, elle continua à observer, la seule et unique chose à laquelle elle semblait destinée…

Son regard se porta alors sur un petit groupe qui s’était formé. On y reconnaissait sans mal le professeur avec ses grandes ailes colorées, au milieu de divers enfants du groupe. Un instant, le jeune fille songea à les rejoindre, ne voulant pas gêner, elle y renonça cependant. De nouveau, sa timidité avait pris le dessus sur ses autres sentiments, sur son envie d’aider. Pitoyable. Ce fut donc la tête basse, les joues en feu, qu’elle entreprit le voyage du retour. Il lui fut pénible, en ayant voulu jouer à l’idiote elle s’était inutilement fatiguée, ses jambes la faisaient souffrir. Non, son corps tout entier la faisait souffrir, marcher lui é était bien désagréable et elle s’en serait dispensée avec plaisir. Mais elle ne dit rien, parce qu’il n’y avait rien à dire. Rien du tout. Tout ce qu’il fallait savoir, elle le savait déjà. Elle avait été irresponsable ? Elle en était consciente. Elle était lâche ? De même. A quoi bon en rajouter en sachant que cela ne changerait. On ne change pas les gens, pas sur un claquement de doigts, cela se fait progressivement. Mais combien de temps faudrait-il à l’enfant pour prendre plus d’assurance. Des années, voir des décennies, et encore si elle y parvenait. Sitôt rentrée, Lili s’éloigna du groupe, se retira dans son lieu fétiche, un lieu où elle n’avait pas à avoir honte de sa timidité vu qu’elle ne pouvait en faire preuve, un lieu où elle n’embêterait personne. La bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un cours dans le village [PV : Groupe 3]

Revenir en haut Aller en bas

Un cours dans le village [PV : Groupe 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-