___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

De la Neige?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kosuké
www.perdu.com
avatar
Nombre de messages : 1370
Rôle : Dieu du Temps
Date d'inscription : 14/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: Dieu du temps
MessageSujet: Re: De la Neige? Jeu 14 Jan - 0:28


La jeune fille baissa la tête. Kosuké s'en voulu de la tourmenter ainsi. Elle n'était pas dupe, elle savait pertinemment que son ami lui cachait quelque chose. Et ce dernier continuait de réfléchir. Les dieux ne valaient rien face à l'amitié qu'il détenait envers Lyllianna.. si ce n'était pas qu'il leurs devait la vie, il l'aurait dit depuis longtemps à l'écuyère. Zut, pourquoi fallait-il qu'une simple identité crée tant de problème? Certains hésitent à révéler la leur, par crainte que quelqu'un ne les acceptes pas, du genre « J'ai du sang de Tanieth dans les veines! M'acceptez-vous quand même? » Mais c'est n'importe quoi. Comme si cela changeait quelque chose. C'est le caractère qui fait qu'une personne est comme elle est, pas sa race ni son physique! Ici, le problème était tout autre. Koko aurait bien pu lui dire qu'il avait du sang humain, pardusse, elfe et insecte dans son corps ( ce qui soit dit en passant, est la parfaite vérité xD), ce n'était pas exactement ce que Lylli voulait savoir. Bon dieu, pourquoi ils ne pouvaient tout simplement pas changer de sujet de conversation? Ok, ça ne serait pas subtil et nul ne doute qu'elle reviendrait à l'assaut l'instant d'après. D'ailleurs, voilà qu'elle prenait la parole. À sa deuxième phrase, l'adolescent se sentir mal à l'aise. Ç'aurait été trop demander de simplement lui dire qu'il ne pouvait pas? Hein?! L'ennui, c'est que s'il disait une telle chose, la jeune fille rousse poserait d'autre question qui reviendrait au même, du genre « Qui ne veut pas » Et la réponse serait encore compromettante, comme s'il lui avait dit tout simplement, s'attirant encore et toujours des représailles de ses confrères.
L'écuyère pointa les traces de pas dans la neige. Duh. Ça, c'était bien jouer. Avant même qu'elle ne dise quoi que ce soit, Kosuké devina ce qui allait sortir de sa bouche. Il avait fait une erreur et pour une fois, il ne pouvais pas compter sur la non-perspicacité de Lylli. Il était foutu quoi. Il n'en menait sérieusement pas large. Les traces sur la neige...il n'y avait jamais pensé! L'envie était forte de retourner le temps et revenir en arrière, recommencer au moment où il se faisait courir après. Se laisser attraper. Ce serait tellement simple. Mais il n'était même pas certain que cela changerait quelque chose. La scène présente se répéterait surement. De manière différente, certes, mais elle arriverait relativement à la même conclusion. Non..pas nécessairement, s'il disait autre chose que « comme je n'avais pas encore perdu la quasi-totalité de mes pouvoirs », cela pourrait peut-être changer...Oh mais! Tout cela était si compliqué. Il userait beaucoup d'énergie et d'autre questions viendraient. Bref, ce ne serait que retarder l'inévitable.

Bon. Fallait-il qu'il lui réponde quelque chose? Oui. Mais quoi? Déglutinant en silence, il secoua la tête. Il ne savait pas encore quoi dire, donc il se taisait. Il ne pouvait pas mentir à Lyllianna. Probablement que même s'il essayerait, ça ne marcherait pas. Comme s'il était désarmé face à ses amis. C'était pareil pour Hayden. Enfin, lorsqu'il lui parlait, il n'arrivait pas à lui mentir en pleine face. Ce devait être une sorte de défaut. Qui lu cru? L'honnêteté, un défaut! Quoi que...une faiblesse plutôt. Une grosse faiblesse. Alors lets go, il devait se lancer, lui dire. Les dieux, avec un peu de chance, ne ferait rien?

- En fait...hmm..j'ai un petit pouvoir sur le temps. Avant je pouvais parfaitement le contrôler, mais un certain Drace m'a enlevé mon immortalité, il y a longtemps de cela. Officiellement, j'étais un dieu mais...

Il s'arrêta. Non pas parce qu'uil ne souhaitait pas continuer, mais littéralement parce qu'il ne le pouvait pas. Il n'avait plus de voix. Par instinct, il arrêta le temps. Il serait plus libre de « parler », car qui, qui d'autre qu'un autre dieu aurait pu l'empêcher ainsi de parler? N'ayant toujours pas retrouvé ses cordes vocales, il se retourna sur lui même, en colère. Ils avaient réagit. Mais ils ne disaient rien. Les dieux, ces lâches. Pensant le mot « lâche » dans sa tête, haut et fort, Kosuké eut une réponse. C'était une voix grâve que l'on aurait pu associer à un vieux sage, mais pour ce qui était de ce que l'adolescent en pensait, c'était plus un vieux crouton que d'autre chose. Eux? Réagirent pour de simples paroles? Ils n'avaient rien d'autre à faire de leur journée ou quoi? Au fil que les secondes passait ( façon de parler, le temps est arrêté...) et que le jeune garçon écoutait les paroles de l'homme, il se fâchait de plus en plus. Voilà à quoi ressemblait la discussion mentale:

*«* Jeune dieu, n'as-tu point terminé de révéler l'existence des nôtres sur ce continent? Ne te rends-tu pas compte à quel point certain dieux que nous avons déchus, pourraient s'en prendre à toi ou à nous, sachant cette information? *»*

*Je m'en fous totalement si tu veux mon avis, elle est mon amie et je lui fais confiance, et les dieux déchus, ce n'est pas mon problème....ET RENDEZ MOI LA PAROLE!*

*«* Pas avant que tu n'ai reculer le temps pour effacer, de la mémoire de cette jeune mortelle, cette information. Considère que nous faisons cela pour ton bien *»*

*Pour votre propre bien-être plutôt! Et si je refuse? D'après moi, tu sais parfaitement que je ne fonctionne pas avec le chantage, surtout le votre.*

*«*Et bien tu resteras muet par ta faute pendant le restant de tes jours de mortel.* »*

*Vous n'êtes que des salauds.*

*«*Tu es jeune et tu t'emportes facilement...* »*

*TAIS-TOI*

*«* ...mais je suis certain que tu sauras choisir la bonne option * »*

Après ces dernières paroles dites d'un ton patient et sage, Kosuké ne répondit pas. Malgré le fait que cela l'agaçait au plus haut point, il n'avait pas le choix. Bon sang, combien de fois aujourd'hui n'aurait-il pas le choix et serait-il obliger de faire des choses contre son gré?! Ce dieu, qui qu'il soit, allait le payer un jour. Probablement que c'était un dieu plutôt ancien, un qui vivait depuis longtemps. Le dieu du son? Probable, car il lui avait coupé le son de sa voic, et il semblait très âgé.
Enfin bref. Le jeune dieu, extrêmement frustré, se concentra, ferma les yeux et recula le temps.

-----------------------------

Tu ne t'es pas juste téléporté à côté de moi n'est-ce pas?

L'adolescent faillit lâcher un juron mais se retint, tout en demeurant quasiment neutre, facialement. Il avait deux problèmes à présent. L'un était qu'il n'avait encore plus rien à dire et le deuxième était...qu'il était crevé. Reculer le temps, même sur un cours laps était un exercice qu'il n'avait que rarement fait, sinon jamais. Et il était demandant...notamment lorsqu'on est mortel et que l'on vient de d'arrêter le temps pendant quelques minutes. Ce dernier exercice ne pose généralement pas de problème, c'est quand l'on fait la combinaison avec d'autre que ça devient plus complexe.
Donc, il se retint de tituber lorsqu'il s'avança vers son amie. Un sourire aux lèvres, légèrement tinté d'amertume, il se planta devant Lyllianna, puis tassa délicatement une mèche de cheveux roux qui s'était malencontreusement glissée devant ses yeux émeraudes, pour ensuite la glisser derrière l'oreille rouge de froid de l'écuyère.
Il lança d'un ton amusé:

-Dites-donc, t'es curieuse toi. Si tu veux une réponse claire, tu vas être déçue...Un jour, je te promets, je vais dissiper tes interrogations après avoir arrangé quelques petits trucs avec certaines personnes. Pour l'instant, considère moi seulement comme normal avec un petit peu plus de pouvoir que les autres, car en fait, c'est pas mal ce que je suis.

C'était vrai, après tout. Il n'était plus un dieu proprement dit, donc a part le fait qu'il puisse communiquer avec ceux-ci et qu'il ait un plus de pouvoirs que la moyenne, il était ordinaire.

-Je suis légèrement restreint sur mes paroles par rapport à ce sujet vois-tu....

Rajouta-t-il d'un murmure doux, en regardant son amie avec la même douceur dans ses yeux dorés. C'était une manière subtile de lui dire qu'il était « un peu » menacé. Il attendit de ne plus pouvoirs parler, craignant d'avoir encore une fois parler d'un tabou, mais apparemment, les dieux considéraient cette information comme anodine. Poussant un léger soupire de soulagement, le garçon se détendit et ébouriffa gentiment les cheveux de Lylli, sans pour autant les décoiffer.

-Sinon...est-ce qu'on marche un peu avant de finir congeler sur place?

Demanda-t-il avec amusement, changeant de sujet de manière assez involontaire. Il considérait que l'autre d'avant était clos. De plus, il n'avait toujours pas sa veste sur le dos...mais cela, il n'allait pas le rappeler à l'écuyère.
En tout cas, il était plus heureux que tout à l'heure. La présence de Lylli devait avoir un effet apaisant...


[ Un petit 1430 mots pour me faire pardonner de mon petit poste d'avant =)...bon, c'est pas super non plus, mais détail >< Au fait, si tu comprends pas ce que j'ai dis et pas, dis-toi que ce que je fais officiellement se passe après la petite ligne pointillé. Enfin, excepté les petites réactions d'avant, mais bref *OUT*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Lyllianna

avatar
Nombre de messages : 1213
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Date d'inscription : 05/04/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 46 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: De la Neige? Mar 19 Jan - 2:30

Tout autour, on ne voyait que quelques plants dépasser de la neige. Les pas autour d'eux étaient ceux d'Hayden qui était arrivé, ceux de quand il était repartit, on ça remontait même à quand Kosuké était arrivé. Mais il n'y avait pas les siens, de quand elle était arrivée, car il avait commencé à neiger peu après. Puis les plus amusants étaient surement ceux d'elle et de lui qui s'étaient courus après, puis ceux de Koko qui étaient revenus vers elle. Ça, elle ne l'avait pas vu. Pour elle, ça avait été comme s'il s'était téléporté sur elle, et qu'il avait aussi téléporté le manteau dessus. Mais tout autour d'elle lui criait que ce n'était pas vrai. C'était comme si les indices devenaient de plus en plus nombreux, mais qu'elle ne pouvait pas dire elle-même s'ils étaient assez bons. Mais elle pointa les traces quand même et après un court silence, elle sortis quelques paroles.

- Tu ne t'es pas juste téléporté à côté de moi n'est-ce pas?

Pour une deuxième fois, elle avait fait le même raisonnement. On ne pouvait pas arrêter quelque chose comme ça en retournant le temps. Mais Lyllianna se vit forcée de ne pas s'en rendre compte. Si reculer le temps, pourquoi le reculer jusque là? Pourquoi le reculer où elle n'avait plus de doutes? Pour qu'elle ne doive que se fier à sa réponse? Les dieux étaient étrange dans leur façon de penser et après qu'elle ait prononcé ces paroles, Kosuké paru sur le bord de faire quelque chose. Ça se lu assez bien dans son esprit, ou même sur son visage, mais il se retint. Celui qui avait reculé le temps faisait ce qu'il voulait en fait, car personne ne s'en rendrais compte. Là était le point dans un tel pouvoir. Et elle ne se rendis pas compte que si lui aurait presque poussé un juron, c'était pour cette cause. Pour la cause qu'elle avait répété ce qu'elle avait pensé. Juste parce qu'elle avait répété ses propres paroles. Juste parce qu'elle avait encore pointé vers les traces de pas. Parce que le temps avait reculé. Sans l'ombre d'un doute de la part des personnes communes, pouvoirs magiques ou pas.

- Dis-donc, t'es curieuse toi. Si tu veux une réponse claire, tu vas être déçue...Un jour, je te promets, je vais dissiper tes interrogations après avoir arrangé quelques petits trucs avec certaines personnes. Pour l'instant, considère moi seulement comme normal avec un petit peu plus de pouvoir que les autres, car en fait, c'est pas mal ce que je suis.


Curieuse? C'était une façon de le voir. Oui. Ça devais être ça. Mais Lylli n'était pas du genre curieuse, alors cela la surpris un peu. En fait, si elle n'était pas curieuse, pourquoi se fourrait-elle le nez là dedans? Elle pouvait bien attendre. Et puis, il était tout à fait normal que quelqu'un ai plus de pouvoirs qu'un autre. Et puis, Lylli n'était pas la plus puissante des filles, alors il était normal que n'importe qui d'autre soit plus fort qu'elle. Et pour une raison inconnue, il lui sembla qu'il était encore plus normal que ce n'importe qui s'agisse de Kosuké.

- Je suis légèrement restreint sur mes paroles par rapport à ce sujet vois-tu...

Pourquoi voulu-t-elle rire à ces paroles? Elle ne le fit pas, mais elle eut envie de rire. Peut-être qu'elle ne le croyais simplement pas. Oui, qui était vraiment restreint sur des paroles? lui en tout cas, il disais l'être. Puis il soupira et lui ébouriffa les cheveux comme un grand frère l'aurait fait. Gentiment par contre, ce qui différencia un peu le garçon de quelqu'un que l'on considérait vraiment comme un frère. Alors comment considérais-t-elle Koko? Peut-être que...~

- Finir congelés sur place?


Wow attend, quoi? Elle en avait manqué un bout elle. Pourquoi parlais-t-il de finir congelé?! Et dans une telle situation elle ne pouvait pas faire semblant de ne rien avoir mé-entendu. Mais elle ne pouvait pas gueuler ''Wow, attend, quoi?'' Comme elle l'avait pensé. en fait... Ça ressembla plus à:

- Finir gelés? Ah?!??? Hein?!? Ça se pourrait?

Ce qui eu quand même l'air naturel vu ce qu'il avait dit. Mais elle ne l'avait pas compris en blague donc elle se mis a sautiller sur place. Mais ce qui n'était pas naturel c'était son expression qui criait : O__O!'' Alors en genre de réponse à ce qu'il avait dit, même si elle ne s'en était pas aperçue, elle commença à trotter devant lui, ayant l'air légère mais ayant vraiment peur de finir dans un gros bloc de glace, car bien entendu, l'imagination de la petite l'avait fait croire que c'était de ça qu'il parlait de. Et si elle finissait en bloc de glace, elle ne pourrait pas reprendre son entrainement avant le printemps. Et elle ne pourrait pas revoir ses amis. Qui se limitaient présentement à... Kosukéééé, Peut-être que Naryaa comptais, mais elle ne l'avait pas vraiment revu depuis les cours quand elles étaient petites. Euh, pourquoi elle pensais à ça maintenant? Ah oui, le bloc de glace... Ah oui, trottiner, ah oui, rentrer au château aller se réchauffer! Il lui sembla que c'était une bonne idée tout d'un coup alors elle se dirigea vers les portes de la fortification. Elle lui donnerais un câlin une fois à l'intérieur avant de se diriger vers sa chambre pour aller rejoindre son maître.

[C'était mon dernier poste, je crois qu'on peut finir là pour cette fois ^^' Oh, et désolée du poste mille fois plus petit que le tient u__u *crève*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

De la Neige?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-