___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Au détour d'un couloir [pv Lanna] [abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Au détour d'un couloir [pv Lanna] [abandonné] Sam 05 Déc 2009, 06:57

Emeraude. De grandes forêts d’arbres verts, de nombreux champs cultivés, une multitude de villages grouillant de vie en cette heure pourtant si matinale. Appuyée sur le rebord du chemin de ronde, Elenwë observait tout ceci, une lueur de nostalgie habitant ses iris noisette. Elle repensait son village, perdu dans une forêt au fin fond du royaume de Turquoise, si différent du château de pierre austère dans lequel elle vivait dorénavant, à ses amis qu’elle avait perdue, à sa solitude présente, et à sa famille qu’elle avait du abandonner. Elle serait à jamais rattachée à cet univers, c’était le sien, son village, son royaume. Il lui serait dur de l’oublier, de tirer un trait sur son passé qu’elle chérissait tant.

Néanmoins, elle savait pourquoi elle agissait ainsi, pourquoi elle avait accepté de gagner Emeraude et pourquoi, si étrange que cela fusse, elle était soulagée de ce changement. En effet, elle avait un rêve, un but. Elle voulait aider les autres. Depuis longtemps déjà elle prenait soin de réconforter les peines de cœur, de rassurer ceux dans le besoin, de redonner goût à la vie à ceux qui l’avaient perdu. Cependant, elle pouvait faire plus. Elle avait en elle un pouvoir incroyable qui pouvait faire tant : guérir. Elle savait l’angoisse provoquée par la maladie, la peine provoquée par la mort, elle voulait y remédier. Mais elle ne maîtrisait pas ce pouvoir, à son grand désespoir. Etre élève lui permettrait donc de le dompter, du moins l’espérait elle. De plus, en devenant chevalier, son avis aurait de la valeur, elle serait écoutée, respectée (non que ce ne soit pas le cas). Puis, en compagnie de ses frères d’armes, elle débarrasserait Enkidiev de la menace de l’empire noir. Certes, l’idée de se battre et d’abréger une vie ne l’enchantait guère mais les insectes ne méritaient pas mieux.

Un vent frai lui caressa alors le visage, rappelant à son bon souvenir que le royaume d’Emeraude ne connaissait pas d’aussi bonnes températures que le royaume de Turquoise, du moins à période identique. Réprimant un frisson, elle soupira. Elle regrettait à présent de ne pas avoir pris le temps de réfléchir à la manière de se vêtir, elle se rendait à présent compte que sa petite tunique et son pantalon de toile n’étaient pas adaptés à ce climat. Elle avait néanmoins de bonnes excuses pour excuser ce comportement irréfléchi. Premièrement, elle n’était pas habituée à cet endroit (elle songea cependant qu’en son royaume il en aurait surement été de même). De toute manière, elle avait passé une bien mauvaise nuit, son aptitude à réfléchir au réveil s’en était donc fait ressentir. Les monstres et légendes de son pays avaient hantés ces nuits, comme souvent, mais nul adultes n’avait été là pour la réconforter. La sécurité du lit de ses parents lui manquait, comme tout le reste.

Elle soupira de nouveau. A présent, il lui fallait regagner la chambre qui lui avait été attribuée afin d’adopter une tenue adéquate. De toute manière, elle était venue ici pour admirer le soleil levant, le paysage encore endormi baignant dans sa douce lumière rouge-orangée. Il s’agissait de là de ce qu’elle s’attendait à trouver mais la réalité fut tout autre. Les habitants des alentours s’activaient déjà lorsqu’elle arriva sur les remparts, la déception se lut clairement sur ses traits. Elle était cependant restée à cet endroit, observant chaque détail de la scène qui se jouait à ses pieds, en contrebas du château. Le temps avait passé, sans qu’elle ne bouge, les minutes s’égrainèrent les unes après les autres.

Len se releva, voulant rejoindre sa chambre. Elle marchait d’un pas morne, de nouveau plongée dans ses pensées, ne prêtant qu’une attention minime à ses mouvements, juste de quoi lui permettre de retrouver son chemin. Elle songeait à ses amis perdus, à leurs jeux, à leurs balades et à leurs conversations qui n’en finissait pas. Ici, elle était seule, le peu de temps s’étant écoulée depuis son arrivée y était en grande partie pour quelque chose. Soudain elle heurta quelque chose de dur, reprit pied dans la réalité. Elle venait de heurter quelqu’un. * Quelle maladroite !*


- Pardonnez-moi… je suis vraiment désolée…


Dernière édition par Elenwë le Ven 12 Mar 2010, 06:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir [pv Lanna] [abandonné] Dim 20 Déc 2009, 14:34

Comme tout les matins, Lanna s'était levée deux heures avant le levé du soleil. Courir dans les brumes du matin, faisait corps avec les éléments, profiter de la solitude que lui offrait cette heure matinale. Trempée de sueur, elle finissait son tour, comme toujours, par les remparts. * Personne..* pensa-t-elle, heureuse. Elle ralentit la cadence, et finit par marcher. Elle marchait, lentement, tout en fixant ce qui l'entourait. Ce royaume qui depuis une petite dizaine d'année, était sien. Tout était tellement plus.. Froid que le Royaume des Elfes.. Des fois, Lanna se surprenait à repenser à son pays, qui lui manquait plus que tout. Mais, c'était désormais ici que se trouvait tout ce qu'elle chérissait, tout ce en quoi elle avait foi. Emeraude était sa maison.
Elle continua d'avancer, puis s'arrêta un instant. Elle appuya ses bras sur la ballustrade et se pencha en avant, fermant les yeux. Ses cheveux balayèrent son visage, le vent murmura à son oreille. Lanna sauta. Elle usa de son pouvoir de lévitation, et suspendue dans les airs, elle remonta dans les airs. Au contact de son pouvoir, Lanna avait appris une chose fondammentale. Il marchait mille fois mieux lorsqu'elle était en danger. Ainsi ce danger devenait une source d'exitation et une façon de repousser ses limites. Elle atterit sur les remparts accroupie, les yeux toujours clos. Elle esquissa un sourire et les rouvrit. La jeune elfe se releva.
Elle avançait tranquillement, visage au vent et cheveux flottant, lorsqu'elle sentit une grande peine. Une douleur écrasante, accablante.. Tout près. Tellement près, que cela arrivait à la toucher à un point.. Même Lanna n'étant pas empathique ressentait la peine de cette jeune personne de façon telle que ça aurait pu être la sienne. Une élève. Le mal du pays. Oh, apparement c'était un rituel, au château. Et soudain, sortie de nulle part, cette personne en question lui fonça dedans. Elle releva son beau visage triste vers elle et dit d'une toute petite voix navré :


- Pardonnez-moi… je suis vraiment désolée…

Lanna sourit, et avec fermeté mais douceur, elle retint le bras de la jeune fille et la retourna vers elle. Elle se gratta le crâne, ramena ses cheveux vers l'arrière et sourit.

- Attends.. Euh, salut. Je m'appelle Lanna, et je viens du Royaume des Elfes. Tu as le temps de parler deux minutes ? Parce que, j'ai capté ta douleur.. Et je t'ai sondé. Navrée. Je tenais à parler quelques instants avec toi. Ecoute, je comprends parfaitement ce que tu ressens. Lorsque j'ai quitté mon royaume pour arriver ici, je me sentais.. Seule. Comme si je n'avais rien à faire ici. Tu te sens, isolée, reprimée.. Et tu souhaites rentrer chez toi. Mais c'est normal. Il faut un temps d'adaptation. Même moi qui vit ici depuis un peu de temps.. Mon pays me manque. Mais tu verras, tu iras mieux après. Une fois que tu auras compris pourquoi tu es là, que tu auras pris tes marques, que tu auras des amis sur lesquels tu peux compter. Ou même des gens à qui te confier. Crois moi.

Lanna recula et s'assit sur les remparts. Elle n'avait pas vraiment.. Réfléchi, à ce qu'elle venait de dire. Mais tout ce que Lanna savait c'est qu'elle, elle aurait aimé qu'une personne à son arrivée, n'importe laquelle, vienne lui parler, la réconforte et l'aide à se sentir.. Acceptée. C'était la raison fondammentale de ce dialogue. Elle se racla la gorge et dit :

- Comment t'appelles tu jeune enfant ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir [pv Lanna] [abandonné] Dim 20 Déc 2009, 16:23

Foncer dans les gens, s’attirer des ennuis, se faire des ennemies, quel meilleur moyen de bien débuter une vie. Car c’était bien là ce que faisait Elenwë, elle débutait une vie, une nouvelle vie. Mais son ancienne vie lui manquait affreusement, elle aurait aimé pouvoir la mettre de côté, la ranger dans un coin de sa tête qu’elle ne visiterait que de temps en temps, sans toutefois l’oublier. En effet, il n’était pas question d’oublier Turquoise, sa famille, ses amis, seulement ne pas trop y penser afin de ne pas être trop malheureuse. Ainsi, elle pourrait se faire de nouveaux amis avec qui elle deviendrait heureuse, sa nouvelle vie serait plus simple. Bien sur, elle avait ses raisons d’agir de cette façon, des raisons qu’elle connaissait et qui valait cette peine. Il lui fallait donc suivre son plan, un plan excellent s’il avait marché, ce qui n’était pas le cas. Elle commençait déjà à s’attirer des ennuis, elle avait foncé dans quelqu’un, une fille qui lui en voudrait peut-être. Cette-dernière ressemblait d’ailleurs quelque peu à Elenwë. Assez petite, mince, elle était dotée d’une peau des plus pales. Néanmoins, elle possédait d’étranges cheveux rose clair, longs, ainsi que de drôles d’oreilles pointues dressées sur son crane. Elle était donc assez jolie.

Soudain, une main ferme l’agrippa au bras et la fit détournée, la jeune fille certainement. Etait-elle très en colère ? Lui en voulait-elle beaucoup de l’avoir bousculée ? Non, un grand sourire étirait les lèvres de l’inconnue, heureusement. Elle se présenta : Lanna, elle venait du royaume des elfes apparemment. Len n’en avait que rarement entendu parler, elle songea d’ailleurs qu’elle ne connaissait pas grand-chose à la géographie, tant pis. Elle lui parla ensuite du mal du pays, un mal qui l’avait rongé et qui rongeait maintenant l’élève. D’après cette dernière, il s’agissait d’un mal terrible, le pire de tous. Parait-il que cela passait, l’enfant l’espérait de tout son cœur. Elle voulait que sa vie à Emeraude se passe bien, qu’elle réussisse bien pour que ses parents soient fiers d’elle et que, enfin, elle puisse faire le plus de bien autour d’elle que possible. Les autres l’y aiderait ? Excellent. Il lui fallait cependant se faire des amis. Au royaume de Turquoise, dans son petit village perdu au fond d’une forêt, tout le monde se connaissait et, pour la plupart, s’épprécait. Il était donc aisé de se faire des amis. Mais ici, dans le château d’Emeraude, avec des centaines d’enfants et bien plus d’adultes, comment se lier avec des gens quand on en connaissait autant. Il fallait trouver le comportement à adopter pour plaire à tous, être partiale dans ses mots et dans son temps pour contenter chacun, une tache assez compliquée.

Soudain, Elenwë fut sortie de sa torpeur par Lanna qui lui demanda son nom. Elle lui répondit donc avec le sourire :


- Je m’appelle Elenwë.


Il ne fut pas compliquée de remarquer que la jeune fille tentai ainsi de prolonger la conversation. Pourquoi ? Certainement pour soulager l’enfant de sa peine, pour la rassurer sur son avenir, pour l’aider. Aider. Le but premier de la fillette. Une chose essentiel aussi, une belle chose. Lanna avait-elle aussi besoin d’aide ? Peut-être. Du moins avait-elle envie de parler. Alors, pourquoi pas ?


- Mais que fais-tu à Emeraude ?


[Fin bidon désolé, j'essayerais de me rattraper plus tard.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir [pv Lanna] [abandonné] Lun 21 Déc 2009, 10:44

La jeune fille était visiblement sur ses gardes. Quoi de plus normal ? Une jeune fille aux cheveux roses et aux oreilles pointues qu'elle ne connaissait pas, l'abordait, lui racontait sa vie et lui donnait tout un tas de conseil.. De quoi paniquer et rentrer dans son pays d'origine très vite.. Mais la jeune enfant semblait plus perdue dans ses pensées.. Elle avait une posture légerement defensive, méfiante. Ses cheveux châtains clairs tombaient dans ses yeux noisettes, mis en valeur par sa peau pâle. Une jolie jeune fille en tout cas. Ses iris semblaient perdus dans le vide, comm pour chercher une réponse ou voyant quelque chose que Lanna ne voyait par contre, elle pas. Comme l'inconnue ne pipait mot, la jeune elfe suivit le fil de ses pensées. Alors, elle venait du Royaume de Turquoise. D'un village esseulé dans la forêt apparement, où tout le monde se connaissait. Voilà d'où venait son malaise ! Le château d'Emeraude grouillait de vie ! Personne ne prenait le temps de s'arrêter, de parler avec les autres.. Ainsi, on pouvait passer à côté de beaucoup de gens formidables.
Puis, Lanna vit sa propre image dans la tête de l'élève. Son avis sur son apparence la fit sourire.


- Merci.., dit-elle tout bas.

L'étrangère ne l'avait pas entendue. * Tant mieux ! * pensa t-elle. Puis les pensées de la fille muette s'accelerèrent. Elle croyait que Lanna était en colère. Alors qu'au contraire ! La jeune fille, repassa ce que Lanna avait dit dans sa tête. Elle paraissait à la fois soulagée du fait que certaines personnes étaient prêtes à aider les autres et aussi flippée au sujet du comportement qu'elle devrait adopter. Elle ne savait pas quelle personnalité révélée pour être acceptée de tous le monde. Lanna allait s'exprimer lorsque la jeune fille esquissa un sourire et dit :


- Je m’appelle Elenwë.

Elenwë. Quel nom curieux.. Mais Lanna aimait bien. Elle trouvait ça original. Elle se demanda même si ce prénom avait des origines elfiques. Ce pouvait-il que cette jeune personne ait du sang elfe ? Elle lui parlerait de cela plus tard..
Elenwë comprit que Lanna avait envie de parler avec elle, de discuter et de la réconforter. Et elle était d'accord ! Merveilleux. Pour continuer la conversation, la jeune fille dit :


- Mais que fais-tu à Emeraude ?

Lanna inspira. Expira. Par où commencer ?

- Enchantée Elenwë. Tout d'abbord, laisse moi te dire que si tu veux que les gens t'acceptent.. Reste comme tu es. Les gens n'aiment pas les fuax semblants. Ils préferent la sincérité. Et tu te sentiras mieux, crois moi. Sinon, toute ta vie tu auras eu l'impression d'avoir été une autre que toi même. Que personne ne t'auras compris..

Elle marqua une pause.

- Quant à moi, je viens du Royaume des Elfes comme je t'ai déjà dit. On m'a envoyé ici car je possédais des pouvoirs magiques et que le continent avait pour ordre de "fournir" au roi tout enfants magiques pouvant, ayant les aptitudes physiques et mentales pour servir l'ordre et débarasser Enkidiev de l'armée noire.. Je pense que tu es ici pour un peu près les mêmes raisons que moi. Etablir la paix, aider les gens et stoper cet écatombe. Je me trompe ?

Il n'était pas nécessaire que Lanna explique à cette jeune fille ce qu'elle avait enduré avant de venir ici. Ni la vraie raison. Et puis ce chapitre était clos. Inutile de rouvrir les vieilles plaies. Puis elle attendit que Len lui répondes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir [pv Lanna] [abandonné] Mar 29 Déc 2009, 10:14

Sitôt sa question formulée, Elenwë la regretta. Lanna ne lui avait-elle pas dit qu’elle regrettait son royaume ? Oui, pas clairement certes mais elle y avait fait illusion. Elle avait décrit les sentiments exactes ressentit pas l’enfant, lui avait expliqué ce qui suivrait, l’avait rassurée. Et elle, elle avait été incapable de voir le sens de cela, de comprendre ce que cela signifiait réellement. Au lieu de cela, elle avait remué le couteau dans la plaie. Elle voulait aider les autres, soigner les peines de cœur, quel beau départ elle prenait là ! Bornée, voilà ce qu’elle était, et insensible. Comment espérait-elle se faire des amis ? Len se dégoutait. A cet instant, l’enfant aurait été tentée de se gifler, elle se retint de justesse. Mais que lui arrivait-elle ? Certes, elle était dans son petit moment "dépression". Mais pleurer fait du bien, tout le monde le sait. Ainsi, si elle versait quelques larmes maintenant, elle irait mieux ensuite. Toutefois, cela n’excusait en rien son comportement. Elle avait promis à ses parents de faire de son mieux pour devenir un grand chevalier, elle souhaitait les rendre fiers. Il n’était donc pas question qu’elle abandonne, pas maintenant, ou elle n’y arriverait jamais.

Remotivée, Len allait proposer à son interlocutrice de se passer de réponse lorsque celle-ci prit la parole. Ses premiers mots firent rougir la jeune enfant, Lanna se disait enchantée de leur rencontre. Il lui aurait fallu dire une chose de ce genre pour paraître polie, ce qu’elle était, mais la tournure qu’avaient pris les événements le lui avaient fait oublier. Afin d’y remédier, elle murmura un faible
« enchanté » elle aussi, un sourire d’excuse flottant sur les lèvres. Elle n’en dit toutefois guère plus pour ne pas déranger la jeune fille qui s’était remise à parler. De belles paroles d’ailleurs, de bien belles paroles : rester soi-même. Plus facile à dire qu’à faire. En voulant bien agir, les gens on parfois la fâcheuse tendance d’adopter une attitude qui n’est pas la leur, qui ne leur est pas "normale", Len ne faisait pas exception. Elle estimait néanmoins cela nécessaire. Plaire aux gens pour réussir : ne pas être soi-même quelques instants était un bien faible prix à payer pour y parvenir. Certes, il ne fallait pas en abuser, s’accorder des moments de libertés et pas rarement. Voilà la règle que s’était fixait la gamine, elle faisait de son mieux pour la respecter bien que cela ne soit pas toujours tache aisée.

Lanna assura ensuite venir du royaume des elfes, Len eut une illumination. Elle se souvenait d’histoires que son père lui racontait lorsque… lorsqu’elle était encore à Turquoise. Il lui avait parlé de ce peuple qui vivait au cœur d’une grande forêt s’étendant sur la totalité de leur territoire, de leurs silhouettes fine et élancée, de leurs yeux verts comme les feuillages, de leurs cheveux blonds comme le blé ainsi que de leurs oreilles pointues. Certes, Lanna ne correspondait pas exactement à ce portrait avec sa petite taille, ses cheveux roses pales et ses yeux bleus, mais le principales y était : deux oreilles pointues dépassaient de sa chevelure. D’un certain côté, Elenwë était heureuse d’avoir fait la connaissance d’une elfe car elle pouvait ainsi l’observer de tout son content. Elle se fit discrète toutefois, ne cherchant pas à offenser ou à blesser la jeune fille. C’est d’ailleurs pour cette même raison qu’elle ne l’interrogea pas plus avant sur son peuple, elle s’était trompée un fois et ne comptait pas réitérer l’expérience. Il fallait apprendre de ses erreurs. Et puis, Lanna n’avait pas fini de parler, il aurait été malpoli de l’interrompre, surtout pour une chose risquant de lui déplaire.

Soudain, Elenwë eut une illumination, les derniers mots de Lanna résonnaient dans son esprit. Des enfants magiques, établir la paix, cela voulait dire que…qu’elle était écuyère !!! Len n’en revenait pas de sa chance. Sans le savoir elle avait heurté une écuyère qui ne lui en avait pas tenue rigueur et qui, en plus, lui faisait la conversation. Voilà donc pourquoi elle comprenait si bien ce que faisait l’enfant au château, pourquoi elle avait su la conseiller sur l’attitude à adopter : elle avait vécu tout ceci. N'en revenant pas de sa chance, Len se mit à sautiller sur place, dansant à moitié, virevoltant autour de la jeune fille. De sa bouche, les questions sortirent à torrent d’un débit rapide. Elle s’entremêlait les unes dans les autres, devenant parfois incompréhensibles.


- C’est vrai ?! Tu es écuyère ?! Tu t’amuse ? Y’a beaucoup d’écuyers ? Comment s’appelle ton maître ? Depuis quand ? T’as quel âge ? Qu’est-ce que tu fais ? Vous partez en mission ? C’est dur ? Est-ce que tu aimes ?


La gamine s’arrêta brusquement et rougit. Elle reprit ensuite, à un débit plus modéré cette fois.

- Non attends je vais trouver une question, une seule à laquelle tu répondras… elle réfléchit cinq minute avant de reprendre… Je sais ! Comment s’est d’être écuyer ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir [pv Lanna] [abandonné] Ven 12 Mar 2010, 06:21

Etant donné l'absence de réponse, le sujet est abandonné.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir [pv Lanna] [abandonné]

Revenir en haut Aller en bas

Au détour d'un couloir [pv Lanna] [abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-