___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

= Faire les magasins en compagnie d'un Faucon =

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: = Faire les magasins en compagnie d'un Faucon = Ven 27 Nov 2009, 05:48

Résumé des post précédents :



Deux acceptations. Il n'en attendait pas moins de ses deux amis de toujours. Maintenant il fallait s'activer à la tâche et finir rapidement les préparatifs d'avant mission.

Il remarqua qu'Athalée l'observait droit dans les yeux, chargés de colère qu'il n'était peut être pas prêt à affronter. Pourtant, il ne voulait pour rien au monde que leur couple fût anéantis par une simple querelle. Il ne tarderait pas à aborder le sujet, mais pour le moment, il avait d'autres choses à se préoccuper. De plus, il ne voulait en rien la mettre mal à l'aise ou la faire changée d'avis quant à ce départ quelque peu précipité.

Le jeune homme aux cheveux bleu-gris s'empressa donc de ranger les quelques papiers qui trainassaient sur le sol ou se vautraient sur son lit, rangea son livre magique dans l'armoire, se posta devant la porte, l'ouvrit, patienta cinq secondes, puis lança d'un air encouragent :


- "Allons-y les amis. Racoon, tu sais ce que tu dois faire, je compte sur toi."

C'est alors que le rapace fit mine de ne pas obtempérer. Comprenant que l'oiseau voulait lui faire comprendre quelque chose, il s'approcha de lui et lui demanda :

- "Qui y a t-il ?"

Dans sa voix la plus mélodieuse et la plus convainquante, le piaf blanc se permis pour la première fois de contredir l'un des ordres de son maître :

- "Je me permet de vous interpelez pour vous justifier le fait que je trouve votre travail indigne de mon rang. En effet, je serais plus utile en tant que messager que comme coursier. De plus, Larien n'est toujours pas de retour et je suis donc le seul à pouvoir surveiller votre chambre et vos objets de valeurs... Faut-il vous rappelez que votre livre est précieux ? Que vous avez déja perdu un hibou en prennant une mauvaise décision... Que..."

- "Assez !" Coupa t-il net.

Le Silence fut tel qu'ils pouvaient entendre les acclamations et applaudissements des personnes qui se trouvaient à la cérémonie d'adoubement qui se cloturait. C'était le moment qu'il ne fallait pas louper, si il voulait retrouver le Roi et lui annoncer la démission de Gryf et si il voulait éviter sa garde personnel, son entourage, ses conseillers... Bref, tous ceux qu'il n'avait pas besoin de voir pour apporter un message. Au pire des cas, il irait trouver son professeur de magie.

- "Tu n'as pas à contredire mes ordres, je ne te le permet pas. Joue encore une seule fois avec mes décisions et je te ferais taire à jamais. Parfois, je me met vraiment à penser que d'autres rapaces auraient fait un meilleur travail qu'un faucon borné et têtu."

La remarque était chargé de repproche et l'oiseau encaissa douloureusement, sans répliquer. La parole lui était trop précieuse... Etre différent lui était trop important...

- "Maintenant, va avec Athalée, accompagne la, et lorsque tu aura fini, rejoint nous ici le plus vite possible. Je suis d'accord avec toi quant à ton rôle, mais changé d'air ne te fera pas de mal. Saches que je compte sur toi et que cette tâche est aussi importante qu'un voyage de négociations. Je te fais confiance."

Il toisa une nouvelle fois le visage magnifique et l'expression douloureuse que lui infligeait le regard d'Athalée, s'approcha de sa bien aimé, la serra dans ses bras, puis d'un souffle lui susura :

- "Reviens moi vite, Je t'aime..."

Il savait qu'elle brûlait d'envie de le questionner, mais pour parrer cette éventualité, il l'embrassa longuement, la prennant au dépourvu, si bien qu'ils en oublièrent tous les deux les soucis qui les préoccupaient.

Quelques instant plus tard, il remarqua que Gryfenfer avait tourné le dos pour observer, l'horizon depuis le halo de sa chambre et pour éviter de les déranger dans ce moment d'intimité.
Confus, le voleur s'excuse :


- "Désolé..."

Puis, avant qu'il n'ait eut le temps de lui répondre, il lança :

- "On y va ?"

Sur un ton enjoué, il le gratifia d'un grand sourire, saisis la missive pour le Roi, attendit les réponses de chacun, puis ils sortirent tous les trois de la chambre pour prendre des directions opposés.

- "On se retrouve tout à l'heure." Annonça t-il à son oiseau et à la Béryloise.

Puis, ils s'enfonça dans les méandres du château en compagnie de Gryfenfer.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-


En remarquant que la jeune femme l’observait, Valandil se dépêcha de détourner le regard préférant ranger les papiers qui traînait dans sa chambre et mettre son grimoire dans son armoire. De toute façon, elle n’avait pas envie de se quereller avec lui juste pour ça ...Mais pourtant, elle était toujours en colère.

- "Allons-y les amis. Racoon, tu sais ce que tu dois faire, je compte sur toi."

Le jeune homme se tenait devant la porte .La jeune femme ne bougea pas et elle ne fut pas la seule .Racoon n’avait pas bougé et semblait avoir quelque chose à dire à son maître. Valandil s’approcha du faucon et lui demandait ce qui se passait... La réponse de Racoon surprit Athalée.

- "Je me permet de vous interpelez pour vous justifier le fait que je trouve votre travail indigne de mon rang. En effet, je serais plus utile en tant que messager que comme coursier. De plus, Larien n'est toujours pas de retour et je suis donc le seul à pouvoir surveiller votre chambre et vos objets de valeurs... Faut-il vous rappelez que votre livre est précieux ? Que vous avez déja perdu un hibou en prennant une mauvaise décision... Que..."

Jamais elle n’avait vu Racoon contester un seul des ordres que lui avait donné Valandil .A l’inverse, elle n’avait jamais vu Jack faire autre chose que se plaindre, contester les ordres de son maître ...Elle avait encore du mal à comprendre que Valandil puisse préférer Jack. Pour avoir déjà vu Valandil répondre à Jack, lorsque ce dernier s’était plaint d’un des ordres de son maître, elle se doutait de ce qu’allait répondre l’apprenti voleur ...

- "Assez !"

Le résultat fut le même qu’avec Jack. Le faucon ne chercha pas à contredire son maître .Le silence qui suivit, permit à la jeune femme d’entendre les voix et les applaudissements de la foule qui se trouvait dans la cour.

- "Tu n'as pas à contredire mes ordres, je ne te le permet pas. Joue encore une seule fois avec mes décisions et je te ferais taire à jamais. Parfois, je me met vraiment à penser que d'autres rapaces auraient fait un meilleur travail qu'un faucon borné et têtu. Valandil s’arrêta quelques secondes avant de reprendre .Maintenant, va avec Athalée, accompagne la, et lorsque tu aura fini, rejoint nous ici le plus vite possible. Je suis d'accord avec toi quant à ton rôle, mais changé d'air ne te fera pas de mal. Saches que je compte sur toi et que cette tâche est aussi importante qu'un voyage de négociations. Je te fais confiance."

Le regard de Valandil croisa de nouveau celui de la jeune femme .Athalée détourna son regard du jeune homme qui s’approcha d’elle. Lorsqu’il la serra dans ses bras, Athalée, surprise, ne le repoussa pas. Il lui murmura quelques mots qui firent instantanément disparaître sa colère.

- "Reviens moi vite, Je t'aime..."


Elle s’apprêtait à lui demander des informations sur sa vision lorsque les lèvres de Valandil se posèrent sur les siennes. Lorsqu’il cessa de l’embrasser, elle remarqua que Gryf, pendant qu’ils s’embrassaient, regardait de nouveau par la fenêtre pour éviter de les déranger. Gênée, la jeune femme ne disait rien, laissant Valandil s’excuser auprès de Gryf. Puis, il leur demanda si ils étaient près à partir .Se fut Gryfenfer qui répondit le premier :

-Ouaip! Je te suis mon pote!

Suivit de Valandil :

-"On se retrouve tout à l'heure."

La jeune femme approuva d’un signe de tête .Valandil s’éloigna et Gryfenfer avant de partir la salua :

-Bon ben à plus Athalée! Au plaisir hein!

- A un des ces jours, Gryfenfer.

Il s’apprêtait à suivre Valandil lorsqu’il revient sur ses pas et ajouta comme si il avait capté son inquiétude :

-Ne t'inquiète pas, tout ira bien je te le promet!

Athalée sourit au jeune homme tandis qu’il allait rejoindre Valandil .Elle se dirigea vers le village accompagné de Racoon .En chemin, elle se demanda pour la seconde fois si, il n’était pas en partie responsable de la disparition de Jack ou du moins si il ne savait pas quelque chose qu’ils ignoraient.

Si il était au courant de quelque chose c’était certain qu’il n’en avait pas parlé à Valandil parce qu’il risquait perdre ce qu’il avait obtenu lors de la disparition de Jack ...La parole et un place plus importante .Mais, il y aurait fallu que quelqu’un l’aide et c’était cette dernière idée qui était complètement stupide ...Qui aurait intérêt à kidnapper un hibou stupide dont la seule particularité était de parler ?Et puis ,même si quelqu’un l’avait enlevé ,énervant comme il était ,il l’aurait libéré et supplier de partir ...

-Racoon ...Est-ce que ...Tu sais quelque chose sur la disparition de Jack ?

Elle se doutait qu’il allait lui dire, qu’il n’en savait rien ou il ne répondrait pas du tout ...De toutes façons, elle ne serait pas plus avancer .Enfin, la question était posée ne manquait plus que la réponse...

=-=-=-=-=-=-=-=-=-



Le Faucon pélerin, virvoletant autour de la Béryloise, se stoppa net en plein vol, piqua vers le sol et se posa sur son épaule, évitant de la blesser avec ces serres...

- "Je me doutais bien que la petite curieuse que tu es me poserais cette question un jour..."

Il jeta un coup d'oeil vif et constata qu'ils pouvaient parler librement.

- "Oui... J'ai peut être des nouvelles de ce volatille de mauvaise augure..."

La réponse était nette et ouverte, ce n'était pas la spécialité de Racoon de s'étendre sur un sujet, c'était plutôt celui de Jack, hibou qu'il n'avait aucune envie de voir, même en peinture.

Voyant qu'ils arrivaient au village et qu'ils allaient y acheter les ingrédients qu'ils leur fallait pour les préparatifs du voyage, le rapace, de sa voix sinueuse, lachâ les conditions suivantes :

- "Je ne peux pas te révéler ce que je sais, puisqu'en réalité je ne sais que très peu de chose. Larien est partie en mission et doit me rapporter plus d'informations. Je serais à même de te l'exposer dès que j'en saurais plus. Nous arrivons presque au quartier marchand, alors ne me questionne plus, je te rapelle que les oiseaux ne sont pas sensés parler. Fait tes petites courses, je te surveille de là haut !"

Et il s'envola, se hissa dans les cieux jusqu'à ne plus être qu'un petit point noir dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: = Faire les magasins en compagnie d'un Faucon = Ven 04 Déc 2009, 14:18

Racoon se mit à voler autour d’Athalée, il se posa ensuite sur son épaule avant de lui donner sa réponse.

- "Je me doutais bien que la petite curieuse que tu es me poserais cette question un jour..."

La jeune femme sourit .Mince, il s’attendait à ce qu’elle lui demande des informations sur cette disparition .Il avait sans doute eu le temps de prévoir ce qu’il allait lui répondre ....


- "Oui... J'ai peut être des nouvelles de ce volatille de mauvaise augure..."

Cela confirmait le fait que Racoon n’aimait pas Jack .Enfin à part Valandil, elle ne voyait pas qui aurait pu trouver cet animal sympathique. Les deux rapaces étaient trop différents .Lorsque Jack parlait on ne voyait plus la fin de ses discours, que l’on aurait pu résumer en deux phrases, tandis que Racoon donnait des réponses courtes et claires.

Bref, tout cela ne lui donnait pas beaucoup de renseignements, de plus ils arrivaient au village ...Le rapace se décida à reprendre :


- "Je ne peux pas te révéler ce que je sais, puisqu'en réalité je ne sais que très peu de chose. Larien est partie en mission et doit me rapporter plus d'informations. Je serais à même de te l'exposer dès que j'en saurais plus. Nous arrivons presque au quartier marchand, alors ne me questionne plus, je te rapelle que les oiseaux ne sont pas sensés parler. Fait tes petites courses, je te surveille de là haut !"


Il s’envola de nouveau .Laissant la jeune femme à l’entrée du village. Donc, il ne savait rien ou presque rien. Enfin, il n’était pas non plus impossible que le faucon sache quelque chose et qu’il lui est menti. De toute façon, il n’était pas le seul...Mais, elle ne comptait pas abandonner si rapidement, elle saurait ce que lui cachait Valandil à un moment ou un autre.

La jeune femme jeta un coup d’œil à la liste que lui avait remis Valandil. Cela ne devait pas être très difficile à trouver mais, la liste était plutôt longue. Elle continua donc son chemin jusqu’au village.

Quand elle eu acheter tout ce qui était marqués sur la liste .Elle ressortit du village,les bras chargés de ce qu’elle avait acheté .Elle fit signe à Racoon de venir la rejoindre .


-Normalement je n’ai rien oublié ....


La jeune femme s’arrêta de parler quelques secondes et questionna le faucon ...

-Tu n’as pas envie de voir Jack revenir, je me trompe ?

[Hrp :petit post ,pas d’inspiration, dis moi si je dois changer quelque chose]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: = Faire les magasins en compagnie d'un Faucon = Sam 05 Déc 2009, 15:33

[HRPG : Nan c'est bon. Wink ]



Perché sur le toit d'une vieille masure, le faucon n'avait pas perdu une miette de ce qu'Athalée avait acheté au village. Elle était bien chargée et ils seraient sans doute obligé d'aller remettre leurs courses dans la chambre de Valandil avant de retourner dans la forêt pour ceuillir certains ingrédients particuliers dont Valandil avait besoin. Lorsque celle-ci lui demanda si il éprouvait de la rancune envers Jack, la réponse se fit net :

- "Jack n'était qu'un oiseau indigne de son rang, il a voulut partir de son plein gré ! Il a disparu d'un instant à l'autre ! Larien a cherché à le convaincre de revenir et celui-ci là délibérément ignoré... Cette mégère cherche d'ailleurs encore à le retrouver ! Je ne serait pas étonné qu'elle soit au courrant du lieu ou il se trouve et de ce qu'il y fait ! Comment a t-il put abandonner notre maître alors qu'il lui était si dévoué ?! C'est un bon a rien, ivrogne et complètement stupide qui n'avait pas sa place parmis l'élite ! Je n'ai jamais déçu notre maître ! Lui il là fait de nombreuses fois et il continue encore de part son absence !"

Pour un oiseau qui n'avait pas l'habitude de s'exprimer ouvertement, Racoon en fut le premier étonné. Cepandant, la Béryloise n'eut pas le temps de répondre quoi que ce soit puisqu'au même instant, le vol d'une buse, visiblement blessée, les détourna de leur conversation : Larien !

En un bond, le rapace blanc fondit sur elle et fut à ses côtés. Observant avec douleur qu'elle saignait à la patte droite, ou elle avait l'habitude de porter les messages de Valandil ( et vu qu'il n'y en avait aucun c'était signe qu'elle avait soit réussi sa mission, soit qu'elle l'avait perdu en route ), qu'elle avait les articulations endolories et le bout de l'aile gauche cassé.
Combien de temps avait elle volé depuis qu'elle eut été ainsi ammochée ? Plus grâve encore, que lui était-il arrivé ?
Son regard se porta ensuite sur le dos de la buse de Haris, visiblement entaillé de profondes marques de serres. Un autre rapace l'avait attaqué...


- "Athalée, soigne là s'il te plait ! Elle perd du sang !"

Demanda l'oiseau bien qu'il n'eut pas l'habitude d'appelé les humains par leurs prénoms.
Tandis qu'il laissait la jeune femme se préparer à la tâche, bien qu'elle n'en eut pas eut l'habitude puisqu'elle avait toujours ces problèmes à manipuler la magie sans qu'il ne sache pourquoi, l'oiseau blanc se rapprocha du bec de sa camarade de vol et compris qu'elle tentait de chuchoter quelque chose...

La langue des oiseaux n'était pas très complexe, il suffisait de déchiffrer les types de piaillement, ici, ils résumaient la panique...


- "Jack..." Finit-il par comprendre.

Ainsi elle l'avait retrouvé, mais vu l'état dans lequel elle était, la conversation avait du mal tourné. La seule chose qu'espérait le faucon, c'était que le hiboux fut été tué au cours de ce duel ( si il avait eut lieu...) Car rien ne pouvait certifier qu'elle avait été attaqué par le Jack qu'ils connaissaient...

- "Il va falloir rentré plus tôt que prévu, mon Maître comprendra. Je ne peux pas transporter Larien mais je pense que tu en est capable. Installe là sur une des petites planches en bois que tu as acheté et fait en sorte qu'elle reste bien serré pour ne pas agraver ses blessures. As tu réussis à arrêter les saignements ?"

Tout en expliqant quoi faire, le faucon pelerin s'était emparé d'un des sac d'Athalée pour l'aider à transporter ses affaires afin de gagner du temps et de l'efficacité.
Ainsi chargé, l'oiseau volait très bas et allait au delà de ses forces. Pour venir en aide à sa congénère féminine, il aurait tout fait !
Il fallait pourtant qu'ils se dépêchent, il voulait absolument savoir ce qui était arrivé à sa camarade et pourquoi elle avait été attaquée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: = Faire les magasins en compagnie d'un Faucon = Mer 09 Déc 2009, 13:39

- "Jack n'était qu'un oiseau indigne de son rang, il a voulut partir de son plein gré ! Il a disparu d'un instant à l'autre ! Larien a cherché à le convaincre de revenir et celui-ci là délibérément ignoré... Cette mégère cherche d'ailleurs encore à le retrouver ! Je ne serait pas étonné qu'elle soit au courrant du lieu ou il se trouve et de ce qu'il y fait ! Comment a t-il put abandonner notre maître alors qu'il lui était si dévoué ?! C'est un bon a rien, ivrogne et complètement stupide qui n'avait pas sa place parmis l'élite ! Je n'ai jamais déçu notre maître ! Lui il là fait de nombreuses fois et il continue encore de part son absence !"

La réponse était claire.

Valandil aurait pu retrouver Jack plus tôt si Racoon lui avait dit tout cela avant ...Mais pourquoi Jack ne voulait-il pas revenir ? Jack avait toujours semblé attaché à Valandil.

Et ...Pourquoi Racoon n’en avait pas parlé à Valandil ? Elle allait interroger le rapace une fois de plus lorsqu’elle aperçut un autre rapace. Athalée ne reconnut Larien qu’au moment où le faucon se précipita vers elle. A sa façon de voler il n’était pas difficile de voir qu’elle était blessée. Qu'avait-il pu lui arriver ?

La jeune femme s’approcha des deux rapaces et commença par observer les blessures de la buse. Son dos, dont les marques ne laissaient aucun doute quand au fait qu’on l’ai attaqué, saignait, son aile gauche était tordue et l’une de ses pattes saignaient. La jeune femme posa rapidement une partie de ses achats sur le sol.


- "Athalée, soigne là s'il te plait ! Elle perd du sang !"

La jeune femme plaça sa main sur la patte de Larien. Elle devait d’abord empêcher sa patte de saigner, le reste des blessures étaient moins graves. Sa paume s’illumina refermant la plaie sur la patte et les entailles du rapace. Ayant réussi à refermer toutes les autres blessures de la buse, elle essaya de soigner son aile sans succès.

- "Il va falloir rentré plus tôt que prévu, mon Maître comprendra. Je ne peux pas transporter Larien mais je pense que tu en est capable. Installe là sur une des petites planches en bois que tu as acheté et fait en sorte qu'elle reste bien serré pour ne pas agraver ses blessures. As tu réussis à arrêter les saignements ?"


Athalée suivit les conseils de Racoon et installa Larien comme il lui avait dit de faire. Lorsqu’elle eut récupéré ses sacs elle s’adressa de nouveau au faucon.

-J’ai réussi à soigner sa patte et son dos mais, pas son aile .Désolé .


La jeune femme était sincérement désolée d'autant plus que le voyage n’allait pas être très agréable pour le rapace à cause de son aile cassée mais, la jeune femme ne pouvait pas faire mieux .Valandil ou Gryf pourrait certainement s’en occuper.

Athalée savait qu’elle allait devoir apprendre un jour à utiliser ses pouvoirs pour pouvoir s’en servir plus facilement mais, elle n’arrivait pas à s’y faire.

Tandis que la jeune femme marchait, accompagné du faucon, elle se demanda depuis combien de temps, ils étaient partis du château .Gryf et Valandil avaient-ils eu le temps de prévenir le roi de la démission du pardusse ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: = Faire les magasins en compagnie d'un Faucon = Jeu 24 Déc 2009, 12:40

L'air chatoyant de la brise d'automne adoucissait les moeurs et apaisait les tensions, tandis que Racoon et Athalée arrivaient aux pieds de la forteresse du château. N'ayant pas prononcé mot depuis plusieurs minutes déja car il était préocupé par les blessures récentes qu'avait subie Larien, le faucon pélerin s'élançait dans le ciel, chargé des courses de Beryloise, virvoletant difficilement pour garder le cap de la chambre de Valandil et ne pas abimer la lourde charge qu'il portait.
La jeune humaine était inquiète et il comprenait son angoisse puisqu'elle n'avait pas réussi à soigner entièrement les blessures de sa camarade de vol...

Qui était réelement cette femelle à qui son maître portait une attention plus que particulière ? En 5 ans, jamais il ne l'avait vu porter une telle dévotion pour une humaine. Même cet autre personnage qui s'appellait Gryfenfer ne semblait pas aussi importante qu'elle... Etait-ce de l'amour ? En tout cas, il n'avait rien à voir avec celui des oiseaux puisque leur période de reproduction était au printemps et ils avaient pour habitude de batifoller. Or là, ce n'était pas le cas. Les êtres humains étaient si... Complexe !
Quoi qu'il en soit, il n'arrivait toujours pas à comprendre les raisons qui poussaient deux humains à s'éprendre l'un de l'autre. De plus, la femelle aux cheveux rouge ne semblait pas être réelement ce qu'elle était. Même Jack, le traître avait des soupçons sur elle... Elle était apparut du jour en lendemain, sans crier gare, prétextant un voyage vers Emeraude, mais jamais elle n'avait parlé de sa famille, des buts qui l'avaient conduit ici... Valandil aussi l'ignorait et ne se posait même pas la question. L'avait-elle ensorcelé au point qu'il en oublie sa vigilance ? N'était-ce donc pas dangereux de la laisser les accompagner jusqu'à Turquoise ?

Le rapace posa un regard interrogateur sur Athalée qui se concentrait sur la planche en bois qui maintenait Larien. Elle semblait pourtant naturelle...
Décidant qu'il n'était pas le moment de se préocuper de ces broutilles interrogatives, Racoon détourna ses yeux perçant de l'humaine et il observa la buse de Haris. Qui lui avait fait ça ? Jack ? Malgré les sentiments qu'elle lui portait ? Ou alors, l'avait-elle simplement vu et c'était une toute autre bestiole qui lui avait infligé ces blessures... Non ! Impossible, des coups de serres avaient lacéré son corps, seul un grand oiseau chasseur aurait pu lui infliger de telles entailles...



Le vent souffle sur le toit de la maison,

Entends-tu cette respiration du monde?

Entends-tu, au ciel l'orage qui gronde?

A chaque éclair ton cœur fait un bond...



Les blés d'or se couchent au champs,

Les nuages s'assombrissent d'ardoise,

Et les éclairs, au ciel s'entrecroisent

Entends-tu ces cris, ces hurlements?



C'est le vent qui s'engouffre, chantant

Une symphonie désaccordée, arrachant,

Laissant partout la trace de son passage,

Remodelant dans sa fureur le paysage...



Et l'orage approche, ses cordes sombres

Tournoient en rafales d'eaux argentées,

Alentour, les arbres se sont agenouillés,

Sous les attaques sournoises de l'ombre...



Dans les granges, les bêtes s'affolent,

Au coin du feu le chat se met en rond,

Annonçant la tempête...La girouette folle

S'égare, dehors la folie gagne le carillon...



Et le vent mauvais souffle sans relâche,

Des foins coupés arrachant les bâches...

Le paysan surpris, contre la tourmente,

Lutte, s'opposant à la horde déferlante...



Après d'énormes efforts, vidés, les êtres,

Les éléments s'apaisent... Alors le calme

S'installe, tous ont vécu quelque drame...

Un double arc-en-ciel vient d'apparaître...




Que sommes-nous devant tant de force?

Sir Onyx contre les mages d'antan,

Lutte impossible, inégale, quand s'amorce

La puissance incommensurable des vents...



Ce chant elfique lui était revenu à l'esprit... Il n'était aller qu'une fois là bas pour mission diplomatique et lorsqu'il l'avait rapporté à Larien, elle en avait été émerveillée.

Pourquoi diable avait-il fallut que ce soit elle qui ecope d'une agression ? Avait-elle au moins mis en charpie son adversaire ? Etait-il en vie ? Si oui, il jurait de s'en débarasser lui même. Surtout si il s'agissait du hibou qui les avait laisser tomber pour de noir dessins...


- "Regagnons la chambre de mon Maître, j'ai peur que l'Etat de Larien ne s'agrâve si nous ne faisons rien... Dès qu'elle y sera, je partirais à sa recherche si il n'y est pas et tu devras tout faire pour qu'elle évite de bouger. Une aile cassée est toujours problematique pour un oiseau car il peut y avoir des séquelles importantes... L'immobilisation est la clef de la réussite d'une opération sur un volatile quelconque. Je compte sur toi !"

Puis il continuèrent leurs route vers l'Aile Est du château, guêttant avec attention les mouvements de Larien, de peur qu'elle ne se réveille et panique...





[Je te laisse poster et on retourne directement dans la chambre de Valandil. Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: = Faire les magasins en compagnie d'un Faucon = Ven 25 Déc 2009, 16:37

Plusieurs minutes s’étaient écoulées depuis que le faucon et la béryloise avaient repris leur chemin. Le faucon n’avait pas dit un mot et la jeune femme n’avait pas essayé de lui parler .Elle avait bien vu que le rapace semblait préoccupé par l’état de Larien.

La jeune femme se rendait bien compte que si Racoon détestait Jack, le faucon semblait bien aimé Larien. Jack avait été ,en quelque sorte son rival ,tandis que Larien ,qui ne parlait pas ,ne pouvait pas lui faire de l’ombre .Etait-ce la raison de la disparition de Jack ?Non ,Jack n’aurait jamais pu être jaloux de Racoon .En tout cas avant sa disparition ,car le faucon ne parlait pas à l’époque .

Athalée ne savait plus trop quoi penser ...A vrai dire seul deux personnes auraient pu avoir une raison de faire disparaître Jack : Racoon et elle. Ils faisaient tout les deux de bons coupables .Lui par ce qu’il été le rival et celui à qui avait profité sa disparition .Elle parce qu’elle avait rencontré Valandil et Jack juste quelques heures avant la disparition de ce dernier .De plus, Jack semblait penser qu’elle était une menace . Elle avait assuré à Valandil qu’elle n’y était pour rien mais, le jeune homme allait-il lui faire confiance ? Rien n’était moins sûr malgré le fait qu’ils soient ensemble et qu’ils se connaissent depuis 5 ans ,elle ne pouvait pas nier lui avoir caché certaines choses ...Si ,il apprenait qu’elle était amnésique ,ne risquait-il pas de se demander si elle n’avait pas menti aussi sur la disparition de Jack ?

Elle ne savait plus quoi faire, a vrai dire elle n’avait que deux solutions : dire la vérité sur son amnésie à Valandil, écarter d’elle une bonne fois pour toutes les soupçons qui pesaient sur elle mais, c’était aussi risquer de perdre Valandil.
La deuxième solution était de ne rien dire et d’éviter tout ce qui concernait le passé, que ce soit le sien ou celui de Valandil, et d’éviter de parler de sa famille ou de celle de Valandil ,mais là encore elle risquait de perdre la confiance de Valandil .Et c’était ça qui empêchait la béryloise de prendre une décision .Elle avait déjà penser à tous ça mais ,là elle sentait qu’elle allait devoir prendre une décision rapidement ...
Non ,elle ne voulait pas ou plutôt elle ne pouvait pas .La jeune femme préféra reporter son attention sur Larien ,toujours immobile ,qui était couché sur les planches qu’elle portait .Ils arrivèrent enfin devant le château et le faucon se décida enfin à parler .


- "Regagnons la chambre de mon Maître, j'ai peur que l'Etat de Larien ne s'agrâve si nous ne faisons rien... Dès qu'elle y sera, je partirais à sa recherche si il n'y est pas et tu devras tout faire pour qu'elle évite de bouger. Une aile cassée est toujours problematique pour un oiseau car il peut y avoir des séquelles importantes... L'immobilisation est la clef de la réussite d'une opération sur un volatile quelconque. Je compte sur toi !"

Athalée approuva d’un signe de tète pour approuver ce que venait de dire le rapace . Elle aussi était inquiète pour Larien mais moins que Racoon certes .

Comment allait réagir Valandil lorsqu’il apprendrait que Larien avait été blessée ?
La jeune femme allait-elle enfin savoir ce que Valandil lui cachait ?


[Un peu court dsl ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: = Faire les magasins en compagnie d'un Faucon =

Revenir en haut Aller en bas

= Faire les magasins en compagnie d'un Faucon =

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-