___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Entraînement [PV Naryaa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Evaliyah

avatar
Nombre de messages : 1312
Rôle : Chevalier d'Émeraude, âme soeur/femme de Mathys et mère de Zerrah!
Âge du personnage : 30 ans --'
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 30 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Entraînement [PV Naryaa] Ven 13 Nov 2009, 18:18

[HRP: Désolé, pas original, le titre --' Alors, comme tu liras plus bas, l'entraînement sera divisé en 3 parties. 1 post chacune pour chaque notion, un post chaque pour l'intro et un autre chaque pour la conclusion, pour un total de 10 posts, ça te va? 8D Si non, dis-le, j'édite!! ]

Se passe le lendemain de l'attribution!!

À l'écurie...

Le lendemain de l'attribution, Eva s'était levée tôt malgré l'heure à laquelle elle s'était couchée la veille. Puis, elle avait emmené sa protégée à l'écurie suite au déjeuner et 'l'initiation' aux bains, si l'on peut dire. Elle salua les palefreniers, puis en circulant entre les box, suggéra à Naryaa d'en choisir un qui lui plaisait, celui qui semblait lui 'parler'. Le palefrenier leur indiqua les plus dociles. Lorsque son choix fut fait, Eva lui dit de réfléchir à un nom pendant qu'elle allait chercher son cheval habituel. Elle le scella, puis revint avec en le tenant par la bride.


-Alors, tu as choisi?

Puis, elle commença à lui montrer à sceller, patiemment en lui décrivant un peu les chevaux. Elle adoptait une attitude décontractée, en posant un geste à chaque chose qu'elle disait pour qu'elle comprenne bien. Peu à peu, Eva se remettait de ses remettait de ses blessures émotionnelles de la veilles et d'il y a un an, quoique la haine était toujours présente. Il lui arrivait fréquemment de penser à une vengeance, de sa réaction si elle le croisait, mais elle se connaissait...Même si elle élaborait un plan, elle savait que le choc de revoir cette 'créature' lui ferait oublier son plan, même sa conscience. Elle figerait et deviendrait la cible la plus vulnérable qui soit, malgré sa volonté de se défendre.

Eva remercia les palefreniers en aprennant les techniques à Naryaa pour monter un cheval. Glisser un pied dans l'étrier, mon ter en tenant les rènes, enfoncer les talons dans les flancs pour avancer...Naryaa devait absolument prendre confiance le plus tôt possible, car les écuyers qui partaient avec une phobie des chevaux était mauvais, très mauvais. Cette habileté constituait une bonne partie du programme de l'entraînement, de celui d'Eva, du moins. Mais elle avait confiance qu'elle ne partirait pas du mauvais pied...aucune de ses écuyères n'avaient fait ça.

Sur le chemin de la forêt, le lieu qu'Eva avait choisi pour cet entraînement, elle avait tenté de lui montrer le trot léger, pour ensuite augmenter le niveau au trot, plus rapide. Elle l'avait amenée par un chemin avec de nombreuses branches, un chemin se faisant habituellement à pied. C'était son maître, qui, autrefois, l'avait conduite là.

Alors, rendue là, elle descendit sans un mot et attacha sa monture à un arbre, puis fixa intensément Naryaa, impassible, s'attendant à un quelconque geste de sa part. Elle attendait seulement qu'elle prenne une initiative. Finalement, elle détourna le regard, prépara tout le matériel pour l'entraînement. Elle disposa ce qu'elle avait de besoin sur un tronc d'arbre mort. Pour l'instant, elle n'avait que mis des épées, certaines courtes certaines longues.


-Alors, observe bien ça, essaie de penser, dans ta tête, au noms de ces objets. Ça doit te sembler facile, mais c'est la base, que tu as certes appris dans tes cours, mais qui est toujours important. Quelques instants plus tard, après un moment de silence, elle reprit. Alors, en partant de la droite... Nous avons une paire de catanas, ensuite, une rapière, puis un glaive. Et la dernière, que nous appelons 'épée bâtarde'. J'imagine que tu sais laquelle nous utilisons, dit-elle en désignant la dernière. Déposes celle que tu as sur toi, si tu es capable de la sortir...On pouvait entendre une pointe de moquerie dans sa voix.Regardes bien, il sera aussi important de savoir et retenir les parties de ton épée. Pour te corriger, il arrivera que j'emploierai ces termes. En commençant vers le bas, Eva commença à énumérer les parties en les pointant. Du côté de la poignée, tu as le pommeau, la fusée, c'est-à-dire la place où tu la tiens, la garde, la chappe et le fort. Ensuite, sur la lame, tu as la gouttière, le tranchant, le faible, l'arête centrale et la pointe. Sur ton fourreau, tu y retrouves, encore, la chappe et au bout, la bouterolle*.

Elle mit de côté les épées inutiles, puis sortit un des deux arcs à flèche qu'elle avait en bandoulière. Elle sortit une flèche de son carquois pour le placer à côté. Elle les mit aussi de côté, pour plus tard.

-Je diviserai notre cours en trois parties. Premièrement, je t'apprendrai les bases sur l'épée, je t'ai demandé de poser ton épée là car tu commenceras avec une plus légère, le temps que tes muscles se renforcissent. Ensuite, tu auras le privilège d'apprendre, un peu car ce n'est pas la priorité, l'arc à flèche. Je tiens à préciser que au cours de l'année passée, j'ai appris de mon plein gré à la manier seule, donc que je ne suis pas experte. Ensuite, tu auras aussi un entraînement de magie. Nous commençons par l'épée. En fait, avant même de commencer à utiliser l'épée, je vais sûrement te décevoir mais...On va travailler les feintes, donc on commence avec un bâton de bois.

Elle lui tendit un bâton de bois qu'elle avait déniché plus tôt, exprès pour l'entraînement. Elle commença par lui montrer un feinte, sans avoir évalué ses capacités. Elle lui expliqua que, en fait, le combat s'agissait principalement d'anticipation. Alors, elle lui montra que lorsqu'elle voyait le coup venir elle devait tenter de l'esquiver, puis tout de suite après attaquer. Le but était d'attendre que l'enne mi se rende vulnérable, suite à sa tentative d'attaque. Puis, elle mima un scénario, en s'imaginant un adversaire. Elle se mit en position pour débuter, ajoutant un dernière information.

-Mets en pratique cette feinte. Je vais t'attaquer à l'occasion, pour que tu puisses l'esssayer, puis tenterai de me défendre le reste du temps. Alors, j'imagine que tu aimerais me connaître, et j'aimerais aussi en savoir plus sur toi. Donc, chaque fois que tu me toucheras, tu pourras me poser la question que tu voudras, que ce soit sur mes goûts, mon passé, mes peurs...Si tu n'arrives pas à bien te défendre lorsque j'attaquerai et que je t'atteins, je serai en droit de te poser un question. Ça te va? As-tu une question sur ce que j'ai expliqué?

Pendant que Naryaa répondait, elle balaya un peu les roches et les branches sur ce qui allait leur servir de 'champ de bataille'.

*J'ai cherché ces termes, j'ai aussi déduit en faisant mes recherches que les chevaliers utilisaient un épée bâtarde, que l'on utilise à une ou deux mains. La source :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3710-evaliyah-d-emeraude
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Entraînement [PV Naryaa] Sam 14 Nov 2009, 13:57

Le jour suivant l'attribution, Naryaa fut réveillée par la voix de son maître qui lui disait qu'il était temps de se lever car elles avaient une multitude de choses à faire. Pendant quelques instants elle se demanda ce qu'elle faisait dans une chambre inconnue, puis les évènements de la veille lui revinrent en mémoire. Elle était écuyère et allait commencer son véritable apprentissage pour devenir chevalier.

Après un déjeuner rapide et une purification aux bains, son maître la conduisit aux écuries. Là, elle lui demanda de choisir un cheval, un qui lui "parlait" comme elle avait dit. Un palfrenier s'approcha d'elles et leur montra les chevaux les plus dociles. En circulant entre les box, Naryaa repéra le cheval qu'elle avait vu quelques semaines plus tôt, quand les chevaux pour les écuyers avaient été placés dans leur nouveaux box. Sa robe avait toujours la même couleur brune. Elle se plaça devant lui et eut la même impression que le jour où elle l'avait vu la première fois : il serait un excellent compagnon.

Elle indiqua son choix à Evaliyah qui lui demanda de lui trouver un nom. Elle réfléchit quelques instants en regardant le cheval. Quel nom pourrait lui convenir ? Déjà, elle devait savoir si c'était un mâle ou une femelle. Elle posa alors la question à un palfrenier qui lui répondit que c'était une femelle. Tout en présentant sa main aux naseaux du cheval pour qu'il "fasse connaissance" avec elle, Naryaa se dit que la caractéristique la plus flagrante de son nouveau compagnon était sa couleur brune, tellement particulière. Ni trop foncée, ni trop clair, d'un ton uni, Naryaa trouvait sa couleur tout simplement magnifique. Elle décida alors de l'appeller Brune. Certes, ce n'était pas un nom très original mais Naryaa trouvait qu'il lui allait bien. "Brune" répéta-t-elle tout bas. A ce moment là Brune lui donna un coup de langue sur la main, ce qui fit sourire la jeune écuyère.

Quelques secondes plus tard, Evaliyah revenait avec son propre cheval. Elle lui demanda si elle avait choisit le nom pour son cheval. La jeune elfe lui répondit par l'affirmative en lui expliquant brièvement les raisons de son choix.
Evaliyah entreprit alors de lui apprendre les bases de la monte à cheval : comment sceller son cheval, comment monter, comment tenir les rênes, comment avançer... C'était une professeur patiente et attentive car elle ponctuait ses expliquations de gestes qui rendait les explications beaucoup plus claires. Naryaa réussit assez facilement à faire ce que lui demandait son maître bien qu'elle du s'y reprendre à plusieurs fois avant de réussir à monter sur Brune. Un des atouts de Naryaa était qu'elle n'éprouvait nulle crainte au contact des chevaux, ce qui rendait sûrement la tâche plus facile.

Une fois que Naryaa sut maîtriser à peu près son cheval, Evaliyah lui enseigna comment passer au trot avec son cheval. La jeune elfe remarqua qu'elles prenaient le chemin de la forêt. Quand elles arrivèrent à l'endroit qu'Evaliyah avait visiblement choisi pour un entraînement, elles s'arrêtèrent. Elle descendit de son cheval et huma l'air de la forêt. Son maître ne bougeait pas et la fixait intensément, comme si elle attendait qu'elle lui dise quelque chose.
*Mais je suis censée faire quoi ?* s'interrogea l'écuyère. Finalement Evaliyah détourna son regard et commença à sortir le matériel qu'elle avait apporté pour l'entraînement c'est à dire principalement des armes à ce que Naryaa pouvait voir.

-Alors, observe bien ça, essaie de penser, dans ta tête, au noms de ces objets. Ça doit te sembler facile, mais c'est la base, que tu as certes appris dans tes cours, mais qui est toujours important. Quelques instants plus tard, après un moment de silence, elle reprit. Alors, en partant de la droite... Nous avons une paire de catanas, ensuite, une rapière, puis un glaive. Et la dernière, que nous appelons 'épée bâtarde'.
Effectivement, tous ces noms d'armes lui disait quelque chose. Elle était capable d'identifier ces armes. Naryaa possédait d'ailleurs une épée bâtarde qu'elle avait un peu appris à utiliser pendant ces cours de combat qu'elle avait du temps où elle était élève.

J'imagine que tu sais laquelle nous utilisons, reprit Evaliyah en désignant la dernière. Déposes celle que tu as sur toi, si tu es capable de la sortir...On pouvait entendre une pointe de moquerie dans sa voix.
Prenant cela comme une sorte de test, elle sortit de son fourreau qu'elle avait à la hanche, assez maladroitement d'ailleurs, son épée.
Elle appréhendait la suite des évènements car elle savait que son maître allait tester ses compétences en combat et que c'était loin d'être le domaine où elle brillait le plus...

Regardes bien, il sera aussi important de savoir et retenir les parties de ton épée. Pour te corriger, il arrivera que j'emploierai ces termes. En commençant vers le bas, Eva commença à énumérer les parties en les pointant. Du côté de la poignée, tu as le pommeau, la fusée, c'est-à-dire la place où tu la tiens, la garde, la chappe et le fort. Ensuite, sur la lame, tu as la gouttière, le tranchant, le faible, l'arête centrale et la pointe. Sur ton fourreau, tu y retrouves, encore, la chappe et au bout, la bouterolle.
Ces termes étaient assez techniques et si Naryaa les avaient appris un jour, elle les avaient oubliés. Elle s'efforça alors de les retenir en espérant qu'elle s'en souviendrait plus tard.

Evaliyah lui expliqua alors :
-Je diviserai notre cours en trois parties. Premièrement, je t'apprendrai les bases sur l'épée, je t'ai demandé de poser ton épée là car tu commenceras avec une plus légère, le temps que tes muscles se renforcissent. Ensuite, tu auras le privilège d'apprendre, un peu car ce n'est pas la priorité, l'arc à flèche. Je tiens à préciser que au cours de l'année passée, j'ai appris de mon plein gré à la manier seule, donc que je ne suis pas experte. Ensuite, tu auras aussi un entraînement de magie. Nous commençons par l'épée. En fait, avant même de commencer à utiliser l'épée, je vais sûrement te décevoir mais...On va travailler les feintes, donc on commence avec un bâton de bois.

Naryaa prit le bâton que lui tendait son maître. Elle était quand même un peu soulagée que ce ne soit qu'un bâton de bois, elle se débrouillerais peut-être un peu mieux qu'avec une véritable épée. Son maître lui expliqua que, le combat s'agissait principalement d'anticipation. Alors, elle lui montra que lorsqu'elle voyait le coup venir elle devait tenter de l'esquiver, puis tout de suite après attaquer. Le but était d'attendre que l'ennemi se rende vulnérable, suite à sa tentative d'attaque. Puis, elle mima un scénario, en s'imaginant un adversaire. Elle se mit en position pour débuter, ajoutant un dernière information.

-Mets en pratique cette feinte. Je vais t'attaquer à l'occasion, pour que tu puisses l'esssayer, puis tenterai de me défendre le reste du temps. Alors, j'imagine que tu aimerais me connaître, et j'aimerais aussi en savoir plus sur toi. Donc, chaque fois que tu me toucheras, tu pourras me poser la question que tu voudras, que ce soit sur mes goûts, mon passé, mes peurs...Si tu n'arrives pas à bien te défendre lorsque j'attaquerai et que je t'atteins, je serai en droit de te poser un question. Ça te va? As-tu une question sur ce que j'ai expliqué?

-Non j'ai bien tout compris maître. J'essayerais de faire de mon mieux.

Elle attendit que son maître lui indique que le combat commençait en essayant de se rappelait quelques techniques de bases qui pourraient lui être utiles.
Revenir en haut Aller en bas
#Evaliyah

avatar
Nombre de messages : 1312
Rôle : Chevalier d'Émeraude, âme soeur/femme de Mathys et mère de Zerrah!
Âge du personnage : 30 ans --'
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 30 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Entraînement [PV Naryaa] Sam 05 Déc 2009, 12:53

[HRP: Désolé du délai...]

Evaliyah esquissa un sourire de satisfaction en entendant les paroles, elles reflétaient une telle soumission... Elle s'imagina, à treize ans lors de sa rencontre avec Lyra, Mathys et tous les autres... Étrange, jusqu'à présent, toutes ses écuyères ou presque semblaient reflêter sa personnalité, et elle n'avait jamais eu de 'rebelle' ou encore de caractères opposés à sa personnalité. Ainsi, pour elle, un écuyer était un devoir, mais elle adorait aussi avoir cette responsabilité, avoir un petit être à sa disposition. Pour une fois, elle se sentait fière, alors qu'elle avait toujours l'impression d'être lâche et de ne servir à rien. Un large sourire fendit le visage d'Eva, mais on ne pouvait deviner si c'était de fierté ou pour réconforter Naryaa, lui indiquer que tout irait bien pour le premier entraînement.

Elle se mit en position de combat, brandissant le bâton comme s'il s'agissait d'une véritable épée. Ces dernières années, bien qu'elle n'était toujours pas la meilleure combattante de l'ordre, elle s'était considérablemment améliorée au combat rapproché. Ses feintes, sa défense et ses coups avaient gagné de la puissance, de la rapidité et de l'assurance. Elle anticipait bien les stratégies de l'adversaire. Elle ne l'avouerait à personne et le dissimulerait du mieux qu'elle le pourrait, mais, aussi ridicule que cela pouvait paraître, elle tentait de s'améliorer et tout en l'espoir d'un éventuelle revanche envers Drace. Drace. Chaque fois que l'on prononçait ce nom, Eva sentait ses membres se glacer. On aurait dit que tout finissait toujours par revenir à lui. Lorsque l'ordre se remettait de ses émotions d'un précédente attaque, il refrappait. Eva pensait toujours à...cette chose. Elle ne pouvait penser qu'il était un humain. Il était trop...inhumain.

Ces dernnières années avaient été dures pour plusieurs des chevaliers. Émotionnellement, physiquement pour d'autres. Mais, pas pour Eva. La disparition de Lyra, oui, elle pensait à elle régulièrement mais comme elle y pouvait rien, elle espèrait. Sans plus. Versant un larme régulièrement, mais quand même. Ce qui confirmait sa fainéance : oendant ce temps, certains se sacrifiaient pour les autres, au lieu de trembler.

Eva leva les yeux vers Naryaa, un sourire espiègle se dessinant peu à peu sur ses lèvres. Avant d'annoncer le début du 'combat', elle replaça la position des mains de Naryaa sur le bâton en les positionnant comme si c'était une vraie épée, quoique en taille réduite. Puis, une fois satisfaire de la position des jambes, du tronc et des bras de sa protégée, elle alla se replacer.


-Prête? En garde.

Elle s'attendait à des premiers gestes maladroits de la part de Naryaa, bien qu'elle ait déjà eu des cours de combat, à moins qu'elle ne soit une enfant prodige. Eva avait toujours espérer ne pas tomber sur ceux-là, simplement par égoïsme. elle ne voulait pas que quiconque la surpasse, déjà qu'elle était facile à surpasser. Bref, elle rentra dans sa bulle, comme elle le faisait toujours lors d'un combat. Elle ne voyait plus que son adversaire, mais elle ne pouvait se montrer trop "douée". Après tout, elle avait à faire à une adversaire ayant même pas la moitié de son âge. Hop, un saut vers l'arrière pour esquiver une attaque. Puis une parade. Puis Eva, n'y allant pas trop fort pour la première fois et le plus lentement possible pour la laisser penser, bien que l'on ne soit pas supposés penser dans un combat, visa le bras gauche de Naryaa, un endroit très facile pour bloquer et mettre en pratique la feinte apprise précédamment. C'était une opportunité en or qu'avait Naryaa de démontrer ses talents. Une porte qu'Eva lui ouvrait, se montrant intentionnellement vulnérable. Elle saurait parfaitement parer la réplique, mais si Naryaa agissait bien, avec spontanéité, elle ne bougerait pas. Après tout, elles devaient apprendre à se connaîter, toutes les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3710-evaliyah-d-emeraude
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Entraînement [PV Naryaa] Jeu 10 Déc 2009, 13:05

Ne jugeant pas la position de combat de Naryaa assez satisfaisante, le maître de la jeune elfe vint y faire quelques modifications. Elle replaça d'abord ses mains plus bas sur le bâton, car elles étaient placées beaucoup trop haut. De plus, ses mains étaient trop crispées, ce qui l'aurait empêchée d'exécuter certains mouvements. Son arme était également trop près de son corps, et si cela avait été une véritable épée, elle aurait risqué de se blesser elle-même. En dernier lieu, l'écuyère se fit replaçer la position de ses jambes et de son dos.

Une fois l'air satisfaite, son maître alla se replaçer en face d'elle, un sourire espiègle apparaissant sur ses lèvres.
*Comme si elle allait participer à un jeu* pensa Naryaa. En se remémorant les paroles qu'Evaliyah lui avait dite quelques minutes aupparavant, elle se rendit compte que le combat était construit comme un jeu : le but était de toucher son adversaire et, plus particulièrement pour elle, de se défendre des coups qu'Evaliyah essayerait de lui porter. La récompense étant la possibilité de poser une question à l'autre. Peut-être devait-elle alors considérer ce combat amical comme un jeu plutôt qu'un défi ou qu'une sorte de test ? Cela semblait déjà être plus à sa portée...

Mais la jeune elfe n'eut pas le loisir de s'interroger plus sur ce sujet puisque son maître lui disait déjà :
-Prête? En garde.
L'attitude espiègle de son maître avait disparue laissant plaçe à une concentration totale. Naryaa se reconcentra tout de suite sur son maître, qui semblait attendre qu'elle commençe à tenter une action.
Alors Naryaa entama le combat en avançant à pas rapides vers son maître. Ses premiers coups furent assez maladroits et ne visaient rien de précis, Evaliyah les para ou les esquiva sans difficulté.
Naryaa songea qu'elle devait paraître assez ridicule à essayer de toucher son maître en tentant des coups au hasard dans l'espoir de la toucher. Mais cette situation ne dura pas longtemps puisqu'Evaliyah riposta. Sa première action offensive fut de viser le bras gauche de l'elfe, qui voyant ce que faisait Eva, ramena son bâton du côté gauche et réussit très difficlement à parer le coup.
Son maître ne retirait pas immédiatement son arme de la sienne, alors Naryaa ramena son bâton vers la droite et réussit inextrémis à toucher le bras gauche d'Evaliyah.

Au début, elle ne pensait pas avoir réussit à atteindre son maître, mais comme celle-ci s'arrêta de bouger, elle en déduisit qu'elle l'avait bel et bien touchée. Naryaa n'en revenait pas. Comment avait-elle fait ? Ce dont elle ne s'était peut-être pas rendue compte, c'était que son maître lui avait laissé cette chance de la toucher pour voir si son écuyère était capable de saisir les occasions comme celles-ci. Les prochains coups qu'elle porterait à son maître seraient cetainement plus difficiles à réaliser. Naryaa était tellement surprise qu'elle en avait oublié les questions à poser à son maître.

Elle s'en rappela soudainement et demanda alors à Evaliyah si elle pouvait lui poser sa question. Elle lui répondit par un hochement de tête. Par quelle question allait-elle commençer ?
Elle décida finalement de lui poser une question classique, mais qu'elle trouvait essentielle pour pouvoir connaître la femme qui se tenait devant elle :
-De quel royaume êtes vous originaire ?
En effet, généralement les personnes gardaient toujours des carctéristiques de leur royaume, qu'elles soient physiques ou psycologiques, et même si elles n'y avaient passé que peu de temps comme c'était souvent le cas des membres de l'ordre d'Emeraude.

C'est ainsi que le jeu des questions réponses entre le maître et l'écuyère commença. Ces échanges oraux ponctuaient le combat et s'avéraient enrichissant pour les deux participantes. Naryaa aborda d'autres sujets tels que l'enfance de son maître, en passant par certaines techniques de combat, l'histoire d'Endikiev, son utilisation de la magie ou encore des sujets concernant sa vie privée mais sans aller trop loin bien sûr; c'était des questions du style comment avait-elle su que son mari était son âme-soeur ou alors quel était le caractère de sa petite fille. Son maître lui posa également diverses questions, évidement plus qu'elle-même en avait posé, vu qu'Evaliyah arrivait à la toucher beaucoup plus souvent qu'elle n'arrivait à la toucher.

Elle posa également une question qui la taraudait depuis quelques jours en fait. Elle ne savait pas tellement si elle était en droit de la lui poser parce qu'il faudrait en même temps lui avouer que, même si c'était sans vraiment le faire exprès vu qu'elle possédait une grande sensibilité, elle captait les émotions et même certaines pensées de son maître. Et elle captait régulièrement un sentiment de haine profonde qui émanait d'elle. Elle aurait voulu savoir contre qui ou quoi cette haine était dirigée.
Finalement, Naryaa se jeta à l'eau et posa sa question à Evaliyah.
Elle guetta sa réaction, craignant d'avoir été un peu trop curieuse...

[Hrp : si tu veux que je précise un peu plus les questions demande moi de changer parce que c'est un peu flou comme questions. Et aussi si tu veux que je change autre chose!}
Revenir en haut Aller en bas
#Evaliyah

avatar
Nombre de messages : 1312
Rôle : Chevalier d'Émeraude, âme soeur/femme de Mathys et mère de Zerrah!
Âge du personnage : 30 ans --'
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 30 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Entraînement [PV Naryaa] Ven 18 Déc 2009, 21:29

Évidemment, l'escrime était une sorte de jeu, pour Eva. Tant que les blessures se limitaient aux echymoses et n'étaient pas fatales. Et qu'il n'y avait pas de véritable ennemi. C'était une sorte de chorégraphie improvisée. Mais c'était encore plus satisfaisant lorsque l'on pour transpercer un homme-insecte, un vrai. Sentir la lame pénétrer dans le corps de ces êtres qui ne méritaient pas de vivre. Croire que chaque fois qu'un d'eux tombaient, elle faisait sa part pour défendre le continent qu'elle aimait tant. Et bientôt, une nouvelle guerrière formée par Eva serait prête pour défendre le continent aussi. Au moins, dans l'armée d'Émeraude, les combattants étaient traités comme des humains, des vrais. Avec un cœur. Pas comme des numéros, que l'on devait constamment remplacer. Eva se sentirait toujours fière d'être l'une de ces vaillants guerriers et d'aiser à assurer la destruction d'Irianeth.

Ce premier entraînement visait à évaluer les capacités de Naryaa. Même si Eva la touchait plus souvent, ayant une quinzaine d'années d'expérience de plus, Naryaa se débrouillait plutôt bien. Elle aimait bien le style de combat de Naryaa, qui, pour l'instant, était maladroit mais elle était assez rapide et agile. Elle avait encore plusieurs années pour le perfectionner. C'était la première fois qu'Evaliyah essayait ce fonctionnement, c'est à dire commencer avec un bâton de bois, et poser des questions quand l'une parvenait à toucher l'autre. Evaliyah venait du royaume de Shola. Eva avait été repêchée par un immortel, pour aboutir aux funérailles d'une ancienne écuyère. Eva et Mathys étaient des amis depuis longtemps, et il y avait cette lumière blanche. Au début, Eva n'avait pas remarqué cette attirance qu'il y avait habituellement, elle l'avait réalisé quand Mathys lui avait tout avoué. Elle devait avouer qu'elle était parfois distraite dans ses cours, et elle ne voyait pas en quoi c'était utile de savoir l'histoire des terres sur lesquelles elle marchait, elle se préoccupait plutôt de son histoire à elle. Elle savait l'essentiel, comme l'histoire des autres générations de chevaliers. Elle ignorait d'ailleurs si c'étaient des légendes ou la réalité. Elle lui apprit aussi d'autres techniques, parce que Naryaa commençait à maîtriser celle qu'elle avait apprise plus tôt, et parce qu'elle le demandait. Elle ne sondait que très rarement les personnes, car elle avait l'impression de lire un journal intime. Leurs pensées, ça ne la regardait pas et c'était privé. Cependant, elle reconnaissait l'énergie de ses frères et sœurs d'arme sans difficulté. Elle se servait régulièrement de la lévitation, et parfois de ses rayons incendiaires, pour allumer un feu, une bougie, détruire un quelconque objet ou tuer des homme-insectes. Zerrah...Elle était très souriante, une petite attachante et parfois timide. Très mignonne, physiquement et psychologiquement. Eva posa aussi ses questions «légèrement» plus nombreuses que celles de sa protégée. Elle aborda le sujet de ses parents, son royaumes, ses capacités, bref, n'importe quoi qui lui passait par la tête. Les questions, au début, étaient abondantes, mais pas très longtemps après le début de l'entraînement, elle dut réfléchir plus longtemps pour en trouver. Elle manquait d'imagination parce que mis à part les questions classiques sur le royaumes ou les préférences de Naryaa, il n'y avait pas grand chose à demander. La fin de la première partie de l'entraînement approchait, c'était la dernière «bataille» qu'elles faisaient. Puis, pour que l'écuyère finisse cet entraînement à l'épée en beauté, elle toucha la femme chevalier. Elle sourit en la félicitant. L'écuyère hésita, et lança une question à laquelle Eva ne s'attendait pas du tout.

Une haine?! Oui, Eva savait de quoi Naryaa parlait, mais elle fut surprise de la question, elle ne croyait pas qu'elle dégageait une énergie si négative. C'étaient ses pensées, et elle n'aurait pas cru que qui que ce soit sente l'émotion qui l'habitait ces derniers temps. Son sourire resta, mais devint surtout triste et sans joie. Si une écuyère l'avait sentie, elle ne doutait pas que ses compagnons avaient pu sentir sa «mauvaise» aura. Elle n'avait pas pensé aux autres, à ce qu'elle avait pu leur faire subir, en étant aussi peu optimiste ces temps-ci. Elle se demandait si ils avaient porté des jugements hâtifs, sur elle, ce qu'ils avaient pu penser d'elle. Et Naryaa aurait pu se sentir mal à l'aise avec cette haine. Bouche-bée, elle venait de réaliser ce à quoi elle avait l'air, ces derniers jours, et elle se sentait coupable. Elle devait faire ses excuses à Naryaa, elle en ferait à ses frères et sœurs d'armes plus tard.


-Naryaa, je désirerais m'excuser pour cette haine que tu as sentie... J'ignorais que tu la sentais, et mon devoir est de te protéger, pas de te transmettre des émotions négatives. Je n'ai pas pensé que cela pouvait te déranger, c'est juste que, je ne peux m'empêcher de l'haïr. C'est Drace. Depuis que Lyra est revenue, je me pose des questions. Dans quel état est-elle vraiment? Que lui a-t-il fait? Je ne peux même pas imaginer ce qu'elle a enduré. Je n'ai jamais réellement eu de sérieuses blessures de guerre. Je n'ai jamais connu la souffrance. Je déteste cet être. Je ne voudrais que me venger. Mais, je ne sais pas comment et quand je ferais cela, je peux probablement oublier ça. Si Lyra aurait pu se défendre elle l'aurait fait. N'importe qui tombant entre ses griffes devient comme une mouche dans une toile d'araignée : impossible de s'en sortir. Mais bon, reprenons l'entraînement! Je ne voudrais pas t'appeurer, car, je serait toujours là pour te défendre...Du moins, pour essayer de te défendre.Cette dernière phrase qui était sortie toute seule était probablement rien pour la rassurer...Alors, voilà qui conclut l'entraînement à l'épée! Nous nous entraînerons souvent, et tu verras, tu apprendras vite. Maintenant, que dirais-tu de tirer à l'arc? J'ai appris l'an passé, alors je ne connaîs que la base, mais c'est utile quand même. Avec le temps, on apprend un peu par soi-même.

Evaliyah continua ses explications, lui montra les parties comme elle l'avait fait pour l'épée. Elle lui tendit un carquois, rempli de flèches qu'elle devait positionner elle-même en bandoulière pour que le carquoi soit dans son dos. Elle plaça ses mains sur l'arc, ses jambes aussi comme si elle s'apprêtait à tirer. Elle prit une flèche qu'elle glissa habilement entre lesmains de la jeune écuyère. Maintenant, elle était prête à tirer. Elle lui expliqua comment laisser partir la flèche, et comment tirer sur la corde pour que la flèche aille loin. Elle lui pointa du doigt un arbre, sur lequel elle devrait décocher la flèche. Enfin, le plus près possible. Il n'était pas trop loin, et assez large. Evaliyah se plaça à côté d'elle et adopta la même position. L'arc de la plus jeune était plus petit, proportionné à sa taille. Plus tard, Eva lui en offrirait probablement un, à elle. Juste avant de tirer, Eva ajouta une dernière chose.

-Essaie de viser le centre. Si tu vises juste, j'augmenterai le niveau de difficulté. Sinon, tu réessayeras. Des questions?

Elle attendit la réponse de Naryaa, puis, donna le signal pour tirer.

Prête? Feu!

La flèche d'Eva se logea à la droite de l'arbre, loin du milieu, mais sur l'arbre. Peut-être que son écuyère la surprendrait en faisant mieux qu'elle?

[HRP: Dans mon post, j'ai fait comme si Naryaa avait pas de questions, mais si tu veux qu'elle pose une question, ça me dérange pas du tout, j'éditerai!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3710-evaliyah-d-emeraude
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Entraînement [PV Naryaa] Mar 22 Déc 2009, 13:25

Avant cette dernière question que la jeune elfe avait posé à Evaliyah, celle-ci lui en avait posé une quantité d’autres. Concernant les questions que son maître lui posait sur sa vie avant son arrivée au château d’Emeraude, Naryaa avait essayé de répondre le mieux possible, bien que ses souvenirs en lien avec cette époque de sa vie disparaissent de plus en plus : elle était née dans les forêts du royaume des Elfes il y a 10 ans de cela. Elle avait grandit avec ses 4 frères et sœurs ou plutôt demi-frères et demi-sœurs puisque la femme qui l’avait élevée n’était pas sa mère biologique. La jeune elfe n’avait jamais connu l’identité de sa véritable mère, mais cela ne l’avait jamais perturbé dans sa vie. Mais comme elle était arrivée à Emeraude alors qu’elle n’avait que 5 ans, les détails qu’elle pouvait fournir sur sa vie au royaume des Elfes étaient peu nombreux. Quand Evaliyah la questionna sur ses capacités magiques, elle répondit que son pouvoir le plus développé était la guérison, puis qu'elle maîtrisait aussi un peu la lévitation. Puis son maître lui posa d'autres questions d'ordre plus général sur ses goûts et ses préférences. *Apparament un peu tout ce qui lui passe par la tête* songea Naryaa. Elle n'eut pas de difficulté à répondre à ces questions.


D'un autre côté, Naryaa écoutait attentivement les réponses de son maître aux questions qu'elle lui avait posé. Cela lui permit de mieux cerner la personnalité de son maître. Après cet échange, Naryaa définnissais son maître ainsi : c'était quelqu'un de courageux et de profondément humain, qui serait capable de sacrifier sa vie pour ceux qu'elle aime.

Seulement, la dernière action de cet entraînement "au bâton" était arrivée. Mais Naryaa sentait qu'elle avait déjà un peu progressé, et dans les derniers assauts elle essayait de compenser sa maladresse par la rapidité, surtout en esquivant le plus possible les coups qu'Evaliyah tentait de lui porter. C'est ainsi qu'elle réussit une dermière fois à toucher son maître à l'épaule, comme la première fois où elle avait touché Evaliyah au début de l'entraînement.
Naryaa fut félicitée par Evaliyah, ce qui fit naître un large sourire sur ses lèvres et monter le rouge à ses joues. Elle n'oublirait jamais le sourire qui se forma sur les lèvres d'Evaliyah. La première fois que son maître était fière d'elle...

C'est pourquoi elle posa cette fameuse question à ce moment là. Elle sentit son maître se crisper, bien que son sourire soit toujours présent sur son visage. Mais c'était un sourire teinté d'amertume, Naryaa le voyait bien. Pour dissimuler son malaise alors qu'elle réfléchissait à ce qu'elle allait répondre. Evaliyah finit par dire ceci à sa jeune écuyère qui guettait impatiament sa réponse :
-Naryaa, je désirerais m'excuser pour cette haine que tu as sentie... J'ignorais que tu la sentais, et mon devoir est de te protéger, pas de te transmettre des émotions négatives. Je n'ai pas pensé que cela pouvait te déranger, c'est juste que, je ne peux m'empêcher de l'haïr. C'est Drace. Depuis que Lyra est revenue, je me pose des questions. Dans quel état est-elle vraiment? Que lui a-t-il fait? Je ne peux même pas imaginer ce qu'elle a enduré. Je n'ai jamais réellement eu de sérieuses blessures de guerre. Je n'ai jamais connu la souffrance. Je déteste cet être. Je ne voudrais que me venger. Mais, je ne sais pas comment et quand je ferais cela, je peux probablement oublier ça. Si Lyra aurait pu se défendre elle l'aurait fait. N'importe qui tombant entre ses griffes devient comme une mouche dans une toile d'araignée : impossible de s'en sortir. Mais bon, reprenons l'entraînement! Je ne voudrais pas t'appeurer, car, je serait toujours là pour te défendre...Du moins, pour essayer de te défendre.

Naryaa fut touchée par les paroles de son maître. Elle comprenait mieux la raison de ses sentiments. La jeune elfe avait elle aussi assisté au retour de Lyra. Bien qu'elle ne la connaissait que de vue, Naryaa savait, grâce aux rumeurs du château, que la chef des chevaliers n'était pas la même à son retour. Naryaa savait aussi que, si par exemple Lanna disparaîssait pendant une années aux mains d'un monstre comme Drace, elle vivrait plus qu'à moitié. De toute façon, on lui avait appris à considérer le dieu déchu comme un monstre qui n'aimait rien d'autre que de faire souffrir les humains, lorsqu'elle était encore élève. Mais ces connaissances sur cet être s'arrêtaient là. C'était préférable d'ailleurs. Elle ne souhaitait aucunement en apprendre plus sui lui.
Par contre, Naryaa ne pouvait pas laisser Evaliyah s'excuser pour quelque chose dont elle n'était pas responsable. Comment pouvait-elle se sentir coupable de ne pas avoir totalement conscience de ses émotions ? Personne n'est capable de conrôler ses émotions lorsqu'elles sont tristes. Cela la jeune elfe en était sûre. Alors dit téléphatiquement à son maître, même si elle ne savait pas si elle avait le droit de s'adresser à elle ainsi : **C'est plutôt à moi de m'excuser maître. C'est moi qui ait parlé de ça. Je n'aurais peut-être pas dû.**
Elle espérait qu'elle n'avait pas manqué de respect à son maître en lui disant cela.

Naryaa ne sut pas si elle avait vraiment perçu son intervention téléphatique; mais apparament le sujet était clos puisque son maître déclara :
Mais bon, reprenons l'entraînement!
Cependant, Evaliyah avait l'air de trouver qu'elle avait un peu effrayé son écuyère puisqu'elle ajouta :
Je ne voudrais pas t'appeurer, car, je serait toujours là pour te défendre...Du moins, pour essayer de te défendre.
Cela renforça l'impression que Naryaa avait eu sur son maître, qui était qu'elle serait toujours prête à défendre les siens.

Mais finalement, elle présenta à l'écuyère la deuxième partie de l'entraînement qui était le tir à l'arc. La jeune elfe savait forcément déjà à quoi ressemblait un arc, puisque l'arme fétiche des elfes était l'arc. Evaliyah lui montra alors comment utiliser un arc, la position qu'il fallait avoir pour une meilleure chance de toucher sa cible, comment laisser partir la flèche... Naryaa se sentit tout suite plus à l'aise qu'avec une épée ou plutôt qu'avec un bâton. Déjà, elle trouvait que cette arme était beaucoup plus pratique qu'une épée : c'était plus léger, surement moins difficile à apprendre à manier et enfin et surtout, ce n'était pas une arme que l'on utilisait pour le corps à corps.
Evaliyah lui montra l'arbre sur lequel elle allait s'exerçer. Il n'était pas trop loin et assez large quand même. Parfait pour une première tentative.

Juste avant que l'elfe ne s'apprête à tirer, son maître lui dit :
-Essaie de viser le centre. Si tu vises juste, j'augmenterai le niveau de difficulté. Sinon, tu réessayeras. Des questions?
Naryaa, déjà concentrée sur son tir à venir, secoua la tête pour dire qu'elle n'en avait pas. Elle regarda fixement l'arbre, repositionna ses mains sur l'arc et tira quand son maître lui en donna le signal. La flèche se planta plutôt vers le bas de l'arbre, sur le côté gauche, pas si près que ça du centre de l'arbre.
Alors emportée dans son élan, Naryaa encocha une autre flèche sur son arc; et sans même que son maître ne lui donne l'autorisation, tira une nouvelle fois en direction de l'arc. Cette fois-ci la flèche était vers la droite, mais plus proche quand même du centre. Une autre flèche prit place sur l'arc et alla se loger sur le côté droit, encore plus près du centre. Encouragée par ses progrès, elle essaya de la même façon, six fois de suite. La septième fois fut la bonne ou presque : la flèche devait se trouver à deux centimètres à peine du centre. Alors la jeune elfe relacha sa concentration et remarqua avec surprise qu'une des flèches plantées dans l'arbre ne lui appartennait pas : c'était celle d'Evaliyah ! Naryaa n'avait pas du tout remarqué que son maître avait tiré en même temps qu'elle.

Alors Naryaa se mit à rire intérieureument de son propre geste. Comment avait-elle pu être tellement concentrée au point d'oublier la présence de son maître ? Cela paraissait assez invraissemblable mais elle l'avait pourtant fait.
-Je suis désolée maître de ne pas avoir attendu votre réaction pour continuer à tirer.
En disant cela Naryaa avait un large sourire. Elle ne considérait pas son geste comme mal, juste drôle. Au moins, elle avait atteint, ou quasiment atteint, l'objectif fixé par son maître. Maintenant elle se demandait si son maître voudrait elle aussi avoir sept tirs pour essayer d'atteindre le centre de l'arbre ou si elle allait tout de suite passer au niveau supérieur. A moins qu'elles ne passent à totalement autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
#Evaliyah

avatar
Nombre de messages : 1312
Rôle : Chevalier d'Émeraude, âme soeur/femme de Mathys et mère de Zerrah!
Âge du personnage : 30 ans --'
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 30 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Entraînement [PV Naryaa] Sam 09 Jan 2010, 12:25

La trajectoire de la flèche de Naryaa avait presque été la même que celle d'Eva. Elle était logée à la même place, mais sur la gauche.Normal, Eva était positionnée à droite et Naryaa à gauche. C'était surprenant,elle avait touché à l'arbre... Apprendre l'arc était plutôt dur. Elle s'en allait la féliciter, pour cette première tentative réussie, mais elle enchaînait déjà avec d'autres tirs. Tous se rapprochaient de l'objectif fixé un peu plus que le précédant. Elle la voyait placer ses flèches et les décocher avec une facilité telle qu'elle en était presque décourageante. Elle sourit, en pensant à ses premiers essais désastrueux. La distance représentait un premier défi. La puissante à l'arc était plutôt dûre à gagner. Ensuite, il y avait la précision, un obstacle de plus grande taille. Eva soupira en roulant les yeux, mais en souriant. Elle était beaucoup moins habile dans ce qu'elle débutait, ça lui prenait du temps avant de le maîtriser. Peut-être qu'étant jeune, comme Naryaa, elle aurait eu moins de difficulté. Mais en voyant tous les écuyers et récents chevaliers qui maîtrisaient mieux l'épée qu'elle, elle se disait toujours qu'elle devait perfectionner ses techniques. Mais finalement, elle avait appris l'arc à flèches. Et en voyant Naryaa tirer, elle ne se remémorait pas son apprentissage. Ell pensait plutôt aux entraînements qu'elle effectuait seule, le mois dernier. Naryaa la surpasserait dans pas longtemps et ce, sans difficulté. Elle voyait les flèches qui s'enchaînaient et se plantaient dans l'arbre à tour de rôle, si bien qu'après à peine quelques secondes, l'arbre semblait avoir des épines. Elle contempla celui-ci avec satisfaction.Puis, réellement surprise du talent de sa protégée, elle la détailla, pour voir si son physique ne l'avantageait dans cette discipline. Elle ne vit rien, mais s'arrêta sur ses oreilles. Elle avait été stupide, sur ce coup-ci, de croire que Naryaa n'aurait aucun talent... L'arc était une arme à laquelle les elfes excellaient généralement. Narya avait probablement déjà touché à ça. Sinon, c'était tout simplement inné. Comment avait-elle pu, d'ailleurs oublier la race de son écuyère?!

Elle vit finalement la dernière flèche se loger dans l'arbre, à une infime distance du point fixé. Elle posa sur sa protégée un regard de fierté. Naryaa aussi affichait un large sourire. Eva aimait l'enthousisme dégagée par l'écuyère. Elle aimait aussi la fierté qu'elle aussi semblait, ou devrait du moins éprouver. Les bons coups encourageaient généralement la poursuite de l'apprentissage, alors un bon départ était ce qu'il y avait de mieux. Les "excuses" de Naryaa ne semblaient en aucun point sincères, mais ce n'était pas comme si Eva avait besoin d'excuses. Elle ne fit que lui rendre son large sourire. Après, tout Naryaa n'avait pas réellement désobéi, seulement cherché à faire mieux.

- Ne t'inquiète pas, ça va. D'ailleurs, je n'ai jamais dis que tu devais attendre mon signal à chaque fois, mais que si tu n'atteignais pas le centre tout de suite tu pourrais réessayer, ce que tu as fait. D'ailleurs, je suis très fière de toi. J'ai été un peu stupide de te sous-estimer, alors que l'arc est une des armes où les elfes sont les plus habiles... Ton dernier tir m'a épatée. La prochaine fois, j'augmenterai le niveau de difficulté! Mais la prochaine fois ne sera pas tout de suite.

Après tout, c'était juste un entraînement test. Les prochains seraient probablement beaucoup plus exigeants. Elle travaillerait les points faibles qu'elle avait déjà détectés, et passerait plus de temps sur chaque "matière". Elle évaluait rapidement les capacités de Naryaa. Plus les entraînements avanceraient, plus elle verrait les points à travailler de Naryaa... Personne n'était jamais parfait, alors il y aurait toujours du travail. Le premier entraînement, elle pouvait pas être trop exigeante, sinon son corps en prendrait tout coup le lendemain, elle devait lui laisser le temps de s'habituer. Elle avait appris durant sa propre formation, ou lors de celles de ses autres écuyères qu'il ne fallait pas commencer trop drastiquement. De toute façon, il serait mal vu de, pour le premier moment avec son écuyère, faire un gros entraînement. Elle prévoyait voir un peu ses pouvoirs, puis relaxer pour le reste de la journée, passer du temps pour faire des choses qu'elle aimait ou simplement lui laisser le reste de la journée de libre.

Eva allait chercher des brindilles qu'elle plaça en petit tas. Plus loin, sur un tronc d'arbre coupé, elle plaça un petit monticule de terre. La façon qu'elle la ferait pratiquer ses pouvoirs serait sous forme de jeu, et la tâche serait plutôt ardue, pour une des premières fois. Puis, pour finir, elle prit une petite dague utilisée plutôt et se fit un entaille peu profonde sur le bras. Tout de suite, un filet de sang commença à couler. Eva serra légèrement la machoire, sur le coup, mais elle avait déjà vu bien pire sur le champ de bataille.

- Alors, nous allons travailler tes pouvoirs. Ce sera une sorte de course à relais...Que tu feras les yeux fermés. Tu sonderas le terrain avec tes sens magiques, laisse-les te guider. Tu verras, tu pourras visualiser tout ce que tu vois présentement avec tes yeux, avec ton esprit. Tu vois, là-bas, le monticulle de terre sur le tronc? Tu devras le déplacer pour le libérer. Ensuite, tu amèneras magiquement les brindilles sur le tronc et l'incendieras avec tes rayons incandescants. Puis, finalement, lorsque tu auras tout fini, tu pourras fenir soigner la petite entaille. Imagine-toi que c'est une question de vie ou de mort. Si ça prend trop de temps, tu échoueras la petite mission. Ce n'est pas très long à faire...Tu verras, tout viendra tout seul. Oh, et quand tu m'auras guérie, tente d'éteindre magiquement le feu. sinon, je le ferai.

Eva s'assit sur un tronc couché à l'horizontale en lui indiquant de se préparer à partir. Elle n'avait pas vraiment de doute qu'elle réussirait, mais elle voulait la tester quand même. Elle ne connaissait pas réellement ses forces et ses faiblesses, dans ses pouvoirs. Elle ne voyait pas de problème, elle estimait que Naryaa avait tout compris et tout était en place. Même si Naryaa avait des questions, elle n'y répondrait pas. Elle devrait user de logique et de débrouillardise. Elle pensa un moment, puis tira un morceau de tissu qu'elle avait apporté de sa poche. Elle se leva et lui attacha autour de la tête pour lui bander les yeux, et se rassit. Finalement, satisfaite, après avoir survolé le petit parcours du regard, elle donna le signal.

-Prête ou pas prête...C'est parti!

Elle regarda son écuyère avec fierté. Elle était fière d'avoir cette elfe qui n'avait pas de réelle difficulté à l'arc, qui commençait déjà à s'habituer à l'épée...il ne restait qu'à voir si ses pouvoirs égalaient ses autres forces. D'ailleurs, son bras commençait à être engourdi, alors que le sang continuait à couler. Elle ne risquait rien, car elle savait qu'elle pourrait se soigner elle-même en cas d'urgence. Mais, elle aurait bien aimé que Naryaa se dépêche pour faire le parcours aussi, et le réussisse avec succès
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3710-evaliyah-d-emeraude
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Entraînement [PV Naryaa] Lun 18 Jan 2010, 10:48

Heureusement, Evaliyah n'avait pas l'air fâchée de l'attitude de son écuyère. Au contraire, elle semblait même amusée, car elle avait un grand sourire sur le visage. En plus, elle semblait réellement fière de la jeune elfe et d'ailleurs, elle le lui dit de vive voix ensuite. Elle s'était apparament aperçue que, le fait que Naryaa soit une elfe, l'avait avantagée dans la maîtrise du tir à l'arc. En effet, petite, Naryaa avait souvent observé les hommes de son village pendant qu'ils testaient leur habileté dans cette discipline lors de concours amicaux. Peut-être s'était-elle inconsciemment rappelée les gestes utilisés par ces elfes ? Mais ce n'était pas la toute première fois qu'elle prenait un arc entre ses mains. Elle l'avait déjà fait quand elle vivait au royaume des elfes; bien qu'elle fut à cette époque encore trop jeune pour apprendre à s'en servir.

Mais elle n'aurait apparament pas l'occasion de réutiliser d'arc aujourd'hui, puisque son maître lui dit que la prochaine fois qu'elle s'entraînerait à l'arc ne serait pas tout de suite. Tant pis ! Mais elle savait qu'elle attendrait la prochaine fois avec impatience. A moins qu'elle ne réessaye avant le prochain entraînement. Oui, c'était une possibilité. Mais elle n'aurait de toute façon pas longtemps à attendre, et elle risquait d'être trop fatiguée ce soir là pour simplement songer à faire autre chose que dormir.

Après cette réflexion, Naryaa repris contact avec la réalité et vit son maître, penchée sur le sol en train de ramasser... De ramasser quoi au juste ? Quand Evaliyah se releva, Naryaa put voir qu'elle tenait dans ses mains des brindilles et de la terre. La jeune elfe observa son maître placer les brindilles à même le sol en un petit tas compact et, mettre la terre sur un tronc d'arbre couché sur le sol, probablement abattu par une tempête. A quoi cela pourrait-il bien servir ? Naryaa fit marcher son imagination pendant quelques minutes, mais ne trouva rien de réellement plausible.
Mais sa curiosité fut satisfaite quand elle vit Evaliyah se faire une légère entaille sur le bras. Ce geste à lui seul lui donnait la réponse : Evaliyah allait tester les pouvoirs de son écuyère. Et un des pouvoirs qu'elle allait devoir utiliser était bien sûr, la guérison. Quant aux autres, c'était un peu plus difficile à deviner. Mais elle n'eut pas le temps de réfléchir plus longtemps, puisque Evaliyah lui donnait déjà les explications.

Au fur et à mesure qu'Evaliyah parlait et donnait les indications, Naryaa les mettait en relation avec le terrain et avec ses propres capacités magiques. En fait, elle évaluait ses chances de réussite.
Elle allait avoir les yeux bandés. Elle utilisait souvent ses sens magiques pour repérer des choses, mais d'habitude, elle avait les yeux ouverts. Cela changerait-il quelque chose ? Evaliyah semblait pensait que non en tout cas. Elle lui ferait donc confiance. Ensuite, le monticule de terre... Oui elle le voyait, elle avait vu son maître le placer sur le tronc d'arbre. Le déplacer ne devrait normalement pas poser trop de problème. Puis, les brindilles... Les déplacer allait être facile, mais pour ce qui était de les incendier, cela serait surement beaucoup plus compliqué... Enfin, elle regarda la blessure d'Evaliyah, dont le sang qui s'en écoulait formait une fine ligne rouge sur son bras. Elle n'avait pas l'air très importante, donc par conséquent pas très difficile à soigner. Il y avait juste le fait d'éteindre le feu, enfin si elle réussissait à l'allumer, qui lui poserait forcément un problème. Mais bon, son maître lui avait dit qu'elle n'était pas obligée de le faire.
Puis son maître lui expliqua qu'elle devait imaginer que tout cela était comme une mission. Même plus que ça, c'était une question de vie ou de mort, avait-elle dit. Mais cela ne fit que renforcer la détermination de la jeune elfe. Quoi de plus motivant pour réussir que de savoir que sa vie est en jeu ?
Naryaa se laissa donc docilement bander les yeux par son maître.
Au début, elle ne vit rien du tout, puis, elle fit la même chose que quand elle essayait de repérer la présence de quelqu'un, c'est à dire qu'elle regarda avec ses sens magiques, même si d'habitude elle le faisait inconsciemment. Et là, tout devint aussi clair que si elle voyait avec ses yeux ouverts, sa vision de ce qui l'entourait étant même sensiblement améliorée.

Puis, alors qu'elle ne s'y attendait pas vraiment à ce moment là, Evaliyah lui donna le signal de départ.
*C'est parti !* se dit mentalement la jeune écuyère.
Elle se dirigea, d'abord d'un pas mal assuré, son équilibre n'étant pas encore tout à fait habitué au nouvel état de sa vision, vers le tronc d'arbre, première étape du parcours.
Elle repéra le monticule de terre, s'en approcha un peu et tendit sa main dans sa direction. Comme à chaque fois qu'elle utilisait sa magie, elle sentit la chaleur de l'énergie monter jusque dans son bras et ensuite un léger picotement dans sa paume de main. Elle leva son bras et la terre s'éleva du sol. Enfin, pas toute la terre contenue dans le monticule. Apparemment, pour dégager totalement l'arbre, il lui faudrait recommencer l'opération magique plusieurs fois. Mais cela n'entama pas sa motivation, et au bout de la quatrième fois, il n'y avait plus aucune trace de terre sur le tronc d'arbre.
*Voilà, j'ai fini la première étape* se réjouit l'écuyère.

Elle espérait juste que cela n'avait pas pris trop de temps et qu'elle en aurait suffisamment pour les deux autres tâches qu'il lui restait. Elle n'eut pas besoin de se déplacer pour la deuxième étape, puisqu'elle fit léviter les brindilles et les déposa magiquement sur le tronc d'arbre. Maintenant allait commencer la partie la plus difficile du parcours. En effet, Naryaa avait très peu d'expérience en ce qui concernait la maîtrise du feu. Et ses expériences n'avaient pas été très encourageantes. En effet, la dernière fois qu'elle avait essayé d'allumer une bougie, ce qui n'était normalement pas une chose insurmontable, surtout quand on était un élève d'Emeraude s'apprêtant à devenir écuyer; le seul résultat qu'elle avait obtenu était une brûlure à la main...
*Aller tu peux y arriver !* s'encouragea-t-elle. Mais malheureusement, il y a des fois où la seule volonté ne suffit pas à nous faire réaliser ce que l'on désire. Pourtant, Naryaa aurait été bien arrangée si tel avait été le cas. La jeune elfe prit une grande inspiration, plaça sa main devant les brindilles et focalisa sa concentration dans la recherche de l'énergie en elle qui lui permettrait de faire apparaître le feu dans sa paume. Elle ressentit l'énergie monter jusque dans sa paume. Jusque là, tout allait bien. Seulement, l'énergie refusa de rester plus de quelques secondes dans sa main, ce qui eut comme conséquence, une nouvelle brûlure. Naryaa fit une grimace de douleur et utilisa sa main valide pour soigner l'autre main. Bon, maintenant qu'allait-elle faire ? Elle ne pouvait tout de même pas abandonner à la première difficulté qui survenait ! Qu'allait penser son maître d'elle ? Et puis c'était indigne d'un écuyer d'Emeraude !

Reprenant courage, elle replaça sa main devant les brindilles et recommença l'opération. Sauf que le résultat de celle-ci fut encore plus décevant que le précédent, puisqu'il n'y eut même pas une petite étincelle dans sa main ! Une autre tentative suivit la deuxième, puis une autre encore. Mais elles se soldèrent toutes par un échec. Naryaa était sur le point de renoncer à cette partie du parcours, quand une idée lui vint en tête. Peut-être que la raison de ces échecs étaient tout simplement parce que tenait à aller trop vite, ce qui expliquerait pourquoi l'énergie accumulée dans sa paume s'en allait tout de suite. Alors cette fois-ci, elle prit son temps. Elle laissa lentement l'énergie s'accumuler dans sa paume et tout doucement apparu une petite flammèche. Petite, certes, mais sûrement assez grande pour enflammer des brindilles ! Alors, très précautionneusement , Naryaa approcha sa paume des brindilles jusqu'à ce qu'elle les touche. Voilà, les brindilles s'enflammaient !

L'écuyère prit juste le temps de soigner sa paume qui était devenue douloureuse, et coura jusqu'à son maître. Elle avait surement perdu énormément de temps à allumer ces fichues brindilles ! Lorsqu'elle fut assez proche de son maître, elle mit sa paume droite au-dessus de la blessure son maître, et dès que la lumière blanche en sortit, la blessure se referma. A peine quelques secondes plus tard, il n'y avait plus aucune trace de la blessure. *C'est fini !* pensa l'écuyère.
Comme elle savait pertinemment qu'elle ne pourrait pas éteindre le feu qu'elle avait allumé, elle le dit immédiatement à son maître. Cette fois-ci, ce n'était vraiment pas la peine d'essayer. En plus, elle était épuisée physiquement et mentalement aussi d'ailleurs. Elle n'aurait jamais imaginé que cela puisse être aussi fatiguant ! Maintenant, la question qu'elle se posait et qui hésitait à franchir ses lèvres était : est-ce que j'ai réussi dans les temps ? Elle finit quand même par poser la question à son maître, qui n'avait rien dit jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
#Evaliyah

avatar
Nombre de messages : 1312
Rôle : Chevalier d'Émeraude, âme soeur/femme de Mathys et mère de Zerrah!
Âge du personnage : 30 ans --'
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 30 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Entraînement [PV Naryaa] Sam 13 Fév 2010, 11:07

[HRP: Désolé du retard, et je sais que mon post est pas super ^^' C'est mon dernier post dans le sujet!]

Plus le temps avançait, plus le bras d'Eva s'engourdissait, mais elle avait connu bien pire et elle n'allait pas en mourir. Elle regardait son écuyère, qui avait rapidement appris à se guider elle-même, sans l'aide de ses yeux, réussir le parcours jusqu'à date avec succès. Jusqu'à ce qu'arrive l'étape du feu. Elle la vit essayer maintes fois, en l'encourageant mentalement. Lorsqu'une étincelle jaillit de sa paume, Eva ne put que sourire. Eva, elle, avait appris avec l'aide de quelqu'un. Mais Naryaa venait de faire un feu magique, sans l'aide de personne. Avec son instinct, avec ce qu'elle avait à sa disposition : rien. Elle fut impressionnée par l'efficacité de la guérison, par sa vitesse. D'un léger mouvement de main, elle éteignit le feu, avant qu'il ne prenne plus d'ampleur. Un feu dans une forêt pourrait s'avérer plutôt dangereux. Elle s'attendait à ce que Naryaa ne puisse l'éteindre. Eva l'avait appris bien plus tard, et elle avait mis du temps à le maîtriser. Et encore là, elle ne pouvait éteindre de grands feux. Ça avait surtout été douloureux, au début. Elle l'apprendrait plus tard à Naryaa, lorsqu'elle aurait maîtrisé correctement et avec un peu de facilité la plupart de ses pouvoirs. Ce serait une sorte de bonus.

Eva se leva pour enlever le bandeau des yeux de Naryaa. Sa vision serait probablement beaucoup plus nette, bien qu'elle puisse voir les yeux fermés. Elle ne pouvait affirmer combien de temps excactement elle avait pris, mais elle avait fait mieux qu'elle ne s'y attendait. Oui, elle aurait certes pu faire mieux si les rayons incendiaires ne l'avient pas ralentie, mais elle maîtrisait quand même, au moins, la plupart de ses pouvoirs. C'était mieux de maîtriser presque tous ses pouvoirs, puis d'être ralentie à seulement un, que de ralentir à chaque étape. Elle n'avait elle-même pas posé de limite maximum de temps, mais elle estimait que Naryaa avait plutôt bien fait. Elle sourit... Elle devait s'y attendre, à cette question, c'était toujours important, et surtout satisfaisant de savoir qu'on avait réussi. Avec succès.


- Oui, tu as même fait largement mieux que j'espèrais. Bien sûr, nous allons traveiller les prochains jours tes rayons incendiaires pour que tu réussisses à en faire instantanément. Tu apprendras aussi à l'éteindre. Ça prend du temps à apprendre, mais une fois que tu le sais, ça vient tout seul. Je te soumettrai règulièrement à ce genre de test, pour voir tes progrès. Tu verras, peut-être que tu ne le réalises pas, mais l'usage de tes pouvoirs se fait ou se fera quotidiennement. Les plus utilisés seront la lévitation et la guérison, mais tu semble déjà les maîtriser un minimum.

Eva réfléchit un moment, et se leva puisqu'il n'y avais plus rien à ajouter. Elle remit le monticule de terre où elle l'avait pris, où il y avait un petit trou. Elle laissa les brindilles là, et mit le bandeau, qu'elle tenait toujours dans ses mains, dans une des poches de sa tunique, Elle survola l'endroit du regard. À part les brincilles calcinées, probablement personne n'aurait pu deviner qu'elles étaient passées pas là, et elle se félicita de n'avoir rien fait qui aurait pu déranger la faune. Quoique, dans un entraînement, il n'y avait pas des millions de chances de détruire la forêt. Elle regarda les glaives, épées et dagues qu'elle avait apportés, et soupira. Elle n'aurait pas eu besoin d'amener tout ça pour montrer à Naryaa que les chevaliers d'Émeraude utilisaient une épée bâtarde, elle en avait peut-être fait un peu trop. Comme elle prévoyait donner le reste de la journée à Naryaa pour faire ce qu'elle voulait, elle décida de les ramener plus tard au château. Elle ramassa ce qu'elle put ramasser et les mis dans le sac qu'elle avait apporté. Elle vérifia que son épée était bien dans son fourreau, puis vérifia celle de Naryaa aussi.

- L'entraînement d'aujourd'hui est terminé. Nous allons retourner au château, puis manger. L'entraînement devrait t'avoir creusé l'appétit, non? Puis, si tu veux, nous pourrons continuer à s'exercer, nous pourrons discuter, ou bien tu pouras faire ce que tu veux. Tu as tout le repas pour y penser.

Eva se retourna et commença à marcher en direction de l'orée de la forêt, où elle trouverait les cheveaux. Elle dut se pencher et tasser les branches sur son chemin régulièrement. Elle n'avait pas pris le chemin le plus facile... Elle perçut quelques bruits, de plus en plus distincts à mesure qu'elle avançait. Lorsqu'elle sorttit enfin de la forêt, la lumière l'aveugla, mais elle aperçut quand même les montures qui grignotaient de l'herbe. Elle caressa un peu la sienne, la détacha et grimpa dessus. Elle invita son écuyère à faire de même. Elle ne devait pas avoir trop de problèmes. Après tout, elle l'avait réussi, pour l'allée. Elle donna deux petit coups de talon dans les flancs de sa jument, qui commença à trotter en direction du château. Elle n'avait pas tellement de doutes que Naryaa parviendrait à la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3710-evaliyah-d-emeraude

Entraînement [PV Naryaa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-