___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Après bien longtemps... [pv Meyko¨]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Après bien longtemps... [pv Meyko¨] Lun 26 Oct 2009, 15:00

Au loin, l’obscurité la plus complète régnait, les deux bras appuyés sur le rebord de l’ouverture, ses yeux se perdaient sur la ligne obscure de l’horizon. Seul le bruit des vagues sonnait plus loin. Et, alors que leurs assauts infatigables usaient la grève, une certitude naissait en lui, le temps était venu, il allait prendre la route, il était temps qu’il aille le chercher… Les yeux toujours dans le vague, il hocha silencieusement de la tête. Alors, lentement, il prit appui sur ses mains et se détourna de la fenêtre. À pas lents, il se dirigea vers le mur, et se saisit d’une robe. Pour seul accessoire, il passa une dague à sa ceinture. Traversant les couloirs de la forteresse, tel un fantôme, il ne croisa presque personne. Et les rares insectes qui furent sur sa route ne reçurent même pas un regard de sa part. Il laissa alors les grottes sombres derrière lui, s’abîmant dans les montagnes.

Le vent soufflait, levant le sable, aiguisant les arrêtes sombres des montagnes. Les grains volaient s’engouffrant dans les édifices rocailleux, s’alliant au doux chant du vent. Au loin, à peine visible sous la tempête, on apercevait une silhouette, vêtue de noire, elle était capuchonnée, et sous les bourrasques de sables autant que sous l’obscurité de son chaperon, son visage n’était guère distinguable. Lentement, au gré de ses pas, son corps s’ébranlait. Tel un pèlerin, il avançait lentement, mais comme animé d’une détermination inaltérable. Ses membres étaient cachés par ses manches, plongés l’une dans l’autre, et sa tête courbée, fixait le sol quelques mètres devant lui. Et il continuait de marcher, comme aveugle face au bourrasque de vent qui faisaient claquer sa robe et au sable qui venait fouetter son visage. Perdu dans ses pensées, il continuait de faire son chemin, ne sachant où il allait, ses pas le guidaient, et il gardait en eux une confiance indéfectible. La forteresse était bien loin derrière lui, des jours de marches peut-être, mais qu’importe, il devait le retrouver. Alors qu’il venait encore placer un pied devant lui, il repassait la scène dans son esprit. Il venait de lui verser ses dernière paroles, aigres, beaucoup surement, mais elles ne reflétaient que la vérité… Peut-être lui avaient-elles ouvert les yeux, peut-être n’était-ce pas le cas… Du moins sa réaction parut aller dans le sens de la première suggestion. Son épée était revenue dormir dans son fourreau. Lentement, il fit alors volte face, son manteau virevoltant sous son mouvement. Draken avait alors tourné un regard vers lui, impénétrable. Même lui n’aurait su dire ce qu’il ressentit à cet instant. La seule certitude qu’il avait, était qu’il faisait surement le meilleur choix en le laissant s’exiler quelque temps. C’était peut-être la seule solution… Il avait alors disparu au bout du couloir, et Draken s’était fermé à lui, le laissant s’éloigner… Le temps avait passé, mais aujourd’hui il devait aller le trouver. Pourquoi.. ? Lui-même aurait aimé avoir la réponse à cette question. Il savait simplement qu’ils avaient trop attendu, que trop longtemps ils s’étaient tournés autour, il était temps qu’ils aient une discutions à bâtons rompus, sans tenir compte de ce qui s’était passé, sans panser à ce qui se passera, simplement avoir une discutions, comme il y en avait eue bien d’autres autrefois. Autrefois, encore était-ce un euphémisme… La route qu’aujourd’hui il suivait, éparait-il qu’elle le menât à un lieu, ou encore à une époque inaccessible... ? Ne fut-ce qu’il n’y a cinq ans, encore cela lui paraissait une éternité. Il voyait encore son air assidu à apprendre, et à gagner la fierté de son maître. Que s’était-il passé.. ? Qu’avait-il pu se produire pour qu’en cinq ans les choses changent tant.. ? Encore une fois, ce pèlerinage le faisait-il uniquement pour retrouver son ancien écuyer, ou encore fusse aussi pour lui.. ? Il avait aussi su commettre sa part d’erreur, et malgré tout, il s’était mis à dos une des personne pour qui il avait le plus d’affection, même si souvent, on aurait dit de lui un marionnettiste observant les gens de loin, se questionnant comment les manipuler, même si il était froid et calculateur dans le but de servir au mieux sa dynastie, il éprouvait une affection non feinte pour Meyko, et il ne pouvait pas le laisser tomber, malgré les erreurs qu’il avait commises, il se sentait redevable envers lui, peut-être inconsciemment convaincu de sa part d’erreur dans les siennes, restait encore à discuter la véracité de ses dires, même si ces questionnements n’atteignaient pas son esprit…
Trois jours encore, il restât abîmé dans ses pensées, n’esquissant d’autre mouvement que ceux nécessaires à son cheminent. Pas un arrêt n’avait ponctué sa route. Il avait simplement continué à avancer, indéfectible. Les jours s’enchainant sur les nuits. Son cou toujours courbé, ses manches toujours plongées l’une dans l’autre. Mais, finalement, à l’aube du quatrième jour, il ressentit la présence de Meyko proche. Peut-être l’avait-il senti approcher, peut-être s’était-il coupé au monde au point de ne pas remarquer la présence de son vieux mentor, le fait est qu’il gravit les degrés de pierre qui le mèneraient jusqu’à lui. Son corps trouvant, lentement, écho à chacun de ses pas, chacun de ses contacts avec le sol. Finalement, il l’aperçu, assis sur le grès, le regard dans le vague. Le pèlerin s’arrêta alors, à peine à quelques mètres de lui. Lentement, ses mains se portèrent à son capuchon, s’en saisirent, avant de le rabaisser sur sa nuque, révélant son visage à Meyko. Un presque sourire vint alors caresser ses lèvres, sa voix s’éleva finalement

-‘’ Cela fait bien longtemps, mon frère… ‘’



[Bon je sais que c'est vraimment pas super, mais je tombai de fatigue, j'éspère que t'apprécieras Meyko Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
#Meyko

avatar
Nombre de messages : 1107
Rôle : Porteur de ténèbres - Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 06/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Porteur des ténèbres, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Après bien longtemps... [pv Meyko¨] Mar 10 Nov 2009, 13:18

Un petit endroit démuni de vie - pour changer du reste du continent - pratiquement à l'opposé de la grande forteresse noire de l'Empereur. Cet endroit, le jeune homme l'avait découvert quand il était encore élève, lors d'une de ses escapades récurrentes, placées sous la protection de la belle appellation de "travaux pratiques secrets". Il en avait inventé des missions pour découvrir le monde et était surement l'un des seuls à pouvoir se vanter d'avoir parcouru la plus grande partie des territoires du continent Noir. Et c'est dans ce petit endroit familier mais pas pour autant agréable que Meyko s'était téléporté - après tout, pourquoi marcher une fois de plus alors qu'il pouvait se simplifier la vie ?!

Après cette journée - relativement ratée de l'attribution - il était parti errer sur la plage et sur les montagnes avec son jeune écuyer Ventio qui l'avait accompagné après qu'il ait "abandonné" l'Ordre en quelque sorte. Et après un premier entrainement, il les avait téléporté tous deux d'endroits en endroits, lui enseignant la plupart de spoints stratégiques qu'il connaissait qui pourraient un jour peut-être lui être utiles. Et ce jour-ci, il était là. Dans cet endroit sans vie, mais avec un rien de charme qui poussait le visiteur à rester et à évacuer les mauvaises ondes afin de se ressourcer. Ventio était parti plus loin dans la forêt chercher des branches et des brindilles utiles pour faire du feu - sans avoir pensé à l'allumer magiquement.

Meyko était donc seul au bord de la plage dont les vagues noires s'étendaient toujours un peu plus loin sans jamais le toucher. le regard dans le vague, il réfléchissait à tout et à rien en même temps. la guerre était prévue dans combien de temps déjà ?! Un jour, deux, une semaine même ? Aucune importance, il n'y participerait même pas. Ou mieux, il irait avertir les chevaliers d'Emeraude... Voilà qui donnerait à son chef une bonne raison de lui en vouloir et de mal lui parler ! est-ce qu'on avait le droit de lui parler ainsi à LUI, Meyko, porteur de ténèbres ?! Non, certainement pas ! Et il lui avait bien fait comprendre en quittant la forteresse sans ne plus donner aucune nouvelle, même pas à Jayade, même pas à Hyllïna... Etait-ce Emeraude en face ? Non, Argent alors ou peut être Zenor ou encore le désert... Ou bien des territoires inexploités d'Irianeth. Aucune importance.

Oui bien sur, il rentrerait, après tout, pour entrainer ce petit boulet qu'on lui avait confié il fallait bien une structure adaptée. Un écuyer ? Non mais, il ne ferait que le ralentir, ça c'était sur... En tout cas désormais il en avait un. Et justement il commençait à se lasser de cette vie sortant de l'incroyable luxe qu'il avait connu jusqu'à là... Il fallait retourner à la forteresse. Mais il attendrait encore une journée au moins pour ça... Une bête intuition.

En parlant d'intuition, quelque chose approchait, quelqu'un plus précisemment. Et son écuyer qui était parti sans rien prendre, aucune arme. S'il devait se lever, il l'entendrait le gamin, et pas dans le bon sens. Simple mesure de précaution, Meyko porta la main à la garde de son épée. Du moins, il fit le geste car son épée n'était pas accrochée à sa ceinture, elle reposait sagement près de ses affaires. Intérieurement il se maudit, il perdait en réflexion, en agilité, en prévenance. Et à trop s'enfermer dans ses sens, à bloquer l'accès à quiconque, il erronait ses perceptions.

C'était en effet quelqu'un qu'il connaissait bien qui se plantait devant lui et avançait courageusement, capuche remontée, comme si rien ne s'était passé. Ah Draken... Que lui voulait-il encore ? Qu'il revienne, qu'il aille à la guerre ? Au moins il s'occuperait mais ne risquait-il pas un grand malheur avec aussi peu d'entrainement ?! Bah le temps n'était pas à cette réflexion... Son ancien maitre se tenait juste à côté de lui et lui adressa directement la parole. Surement escomptait-il que son ancien écuyer lui réponde... Pour ne pas s'attirer plus d'ennuis que présentement, peut être fallait-il répondre à ses attentes et ne pas envenimer la situation déjà bien compliquée...

Oui cela faisait longtemps. Oui ils était censés être frères d'armes. Cela ne donnait aucune perspective de réponse au porteur de ténèbres. Alors quoi ? Faire semblant, faire des pirouettes et sembler bien élevé ? N'importe quoi cela ne lui ressemblait pas et après tout il ne serait même pas crédible. Mieux valait être franc directement et exposer ses vraies arrières pensées.

- Pourquoi es-tu venu me chercher ?


La dernière fois qu'il était venu le récupérer après un exil auto-choisi, il lui avait fait ingurgiter du sang d'insecte qui l'avait rendu encore un peu plus froid... Et cette fois ? Qu'allait-il se passer ? Non, Meyko ce soir n'avait pas envie d'être agréable, les dernières paroles qu'il avait prononcé l'autre jour se répercutaient encore dans son esprit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Après bien longtemps... [pv Meyko¨]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-