___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Jeu 22 Oct 2009, 10:26

Quelques jours s'étaient écoulés depuis qu'elle avait repris les cours mais Ambre ne se sentait pas bien du tout. Le fait de ne pas avoir été choisie comme écuyer l'avait terriblement détruite. Il lui avait semblait que quelqu'un lui avait poignardée le coeur. Depuis ce jour, elle ne cessait de souffrir encore et encore. Elle ne parlait à personne de ce qu'elle avait même avec les quelques élèves dont elle s'était rapprochée. Elle voulait endurer seule sa souffrance comme elle l'a toujours fait d'ailleurs.

Ne pouvant plus supporter d'être avec les autres, l'adolescente ailée finit par se rendre dans la côté nord de la grande cour. Elle avait besoin de rester seule un moment. Elle fut soulagée de ne trouver personne ici. Au moins, elle allait pouvoir rester tranquille pendant un certain temps. Elle s'assit sur le sol et contempla tristement la rivière qui coulait près d'elle. Elle fut bien tentée de sauter dans l'eau et de disparaître à tout jamais emportée par le courrant.

*Pourquoi tant de souffrances alors que je n'ai rien demandé pour vivre ainsi. Qu'ai je donc fait aux dieux pour qu'ils me punissent ainsi? Qu'ont fait mes parents pour être partis aussi tôt?*

Ambre était complétement abattue et elle ne savait plus où elle en était. Elle ne faisait confiance à personne au château d'Emeraude alors comment pouvait elle leur parler de son histoire? Et puis, qui la croirait? Elle, une simple adolescente? Rien que le fait de songer à ses parents la faisait souffrir.

Même si les blessures de son coeur et de son esprit cicatrisaient, elles se rouvraient presqu'aussitôt et étaient plus douloureuses que précédament. Et l'attribution des écuyers l'avait complétement anéantie. Elle se leva et s'approcha de la rivière. Elle n'avait pas l'intention de mettre fin à ses jours même si l'envie était tentente. Puis, arrivée au bord de la rivière, elle s'arrêta et regarda droit devant elle, sans bouger et les larmes recommencèrent à couler de plus belle.

*Si je ne peux plus devenir écuyère, jamais je ne pourrai venger mes parents et j'aurai perdu ma seule raison de vivre.*

Car oui, sa seule raison de vivre est dès à présent la vengeance. Si elle ne peut pas devenir écuyère, on peut s'attendre au pire. Personne ne peut s'imaginer ce qu'elle serait capable de faire si elle ne pouvait atteindre son but.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Jeu 22 Oct 2009, 13:00

Assya venait d'arriver à Émeraude, elle n'était pas encore habituée à toute cette population. Ils semblaient tous la dévisager. Certes, elle était très différente des autres femmes, mais ces regards la rendaient très mal à l'aise. La jeune immortelle traversa la cour depuis sa tour jusqu'à l'aile nord de la cour. Cet endroit semblait bien tranquille pour une heure aussi tardive. Cela faisait environ une heure que le soleil avait finalement atteint son zénith. Lorsqu'elle contourna un arbre, elle aperçut une jeune fille qui semblait en pleurs. Il n'osa pas approcher afin de ne pas l'effrayer. Mais de loin, elle écouta attentivement les paroles qui semblaient blessantes pour elle.
*Pourquoi tant de souffrances alors que je n'ai rien demandé pour vivre ainsi. Qu'ai je donc fait aux dieux pour qu'ils me punissent ainsi? Qu'ont fait mes parents pour être partis aussi tôt?*
La pauvre, elle souffrait atrocement. Ces paroles étaient profondément douloureuses et elle semblait vraiment s'en tenir. La demi-Déesse voulu s'approcher d'elle, mais elle avait finalement changé de place et avait été s'asseoir près de la rivière. Les larmes coulaient à flot sur ses joues, maintenant rougient par la douleur et la tristesse. Puis elle dit une autre phrase tout aussi souffrante.
*Si je ne peux plus devenir écuyère, jamais je ne pourrai venger mes parents et j'aurai perdu ma seule raison de vivre.*
Assya se rendit finalement compte que tout ça était des pensées dans l'intimité de la jeune fille. Elle se sentait coupable d'avoir épiée son intimité ainsi et aussi facilement. Assya baissa les yeux au sol, la demoiselle avait besoin de réconfort. C'était le don de Assya, le réconfort, la séduction et l'amour. La professeur de combat sortit de derrière l'arbre et marcha dans l'herbe verte faisant attention pour ne pas effrayer la jeune femme. Elle continua à avancer vers la rivière et parla :
- Pourquoi crois-tu ne pas avoir été adoublé ? Les Chevaliers d'Émeraude sont des personnes justes et sensées. Que dirais-tu si je te disais que ton vouloir de vengeance t'empêchais d'avancer ?
Cela avait arracher un cri de surprise de la part de la jeune demoiselle. L'Immortelle arriva finalement à côté de la fille et vint prendre place à sa droite. Ses yeux roses regardèrent intensément la jeune fille. Elle passa sa main dans sa chevelure rose et brillante la plaçant sur son épaule doucement. Assya attendait une réponse concrète de a part de l'élève.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Ven 23 Oct 2009, 13:01

Alors qu'elle se croyait seule dans cette partie de la grande cour, Ambre sursauta lorsqu'elle entendit des pas venant dans sa direction et une voix lui dire:

- Pourquoi crois-tu ne pas avoir été adoublé ? Les Chevaliers d'Émeraude sont des personnes justes et sensées. Que dirais-tu si je te disais que ton vouloir de vengeance t'empêchais d'avancer ?

L'adolescente étouffa un cri de surprise à la vue de la jeune femme qui s'approchait peu à peu d'elle. C'était une femme très étrange mais bizarrement, Ambre n'avait pas peur d'elle. La puissance qui émanait de cette femme était gigantesque et la jeune élève était persuadée que c'était une grande magicienne.

Seulement, Ambre ne voulait pas lui dire ce qu'elle éprouvait en ce moment et ne voulait pas non plus lui raconter son histoire. Elle ne se sentait pas prête à accorder totalement sa confiance aux gens. Et même si cette femme méritait qu'on lui fasse confiance, l'adolescente ne se sentait pas prête. Pendant longtemps, elle s'était sentie reniée des autres et avait toujours été seule alors, voir quelqu'un qui vient lui parler, c'est un fait très rare auquel elle n'a pas confiance. Cependant, elle devait répondre à la question de la jeune femme qui attendait patiemment une réponse. Alors, elle essuya ses larmes et elle se tourna vers la femme.

-Je suis désolée madame mais vous ne connaissez rien à mon histoire et j'ai déjà suffisament souffert en aussi peu de temps. Et excusez moi de vous dire cela mais qui êtes vous pour pouvoir dire que la vengeance ne m'aide pas à avancer? Vous n'avez pas été à ma place et vous n'avez pas vêcu ce que moi j'ai vêcu jusqu'à présent.

Ambre n'aimait pas parler ainsi aux gens. Elle avait un énorme respect pour toutes les personnes du château malgré sa solitude et son rejet total. Elle attendit donc une réponse de la femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Ven 23 Oct 2009, 13:20

Assya resta douce et sans expression. La jeune fille ne réagit pas de suite, non, elle resta plus surprise à l'observer. Puis son regard pris un air sérieux et quelque peu sévère. Que cela signifiait-il donc? Elle ne dit rien, ce fut plutôt la jeune élève qui répondit avant elle.

-Je suis désolée madame mais vous ne connaissez rien à mon histoire et j'ai déjà suffisament souffert en aussi peu de temps. Et excusez moi de vous dire cela mais qui êtes vous pour pouvoir dire que la vengeance ne m'aide pas à avancer? Vous n'avez pas été à ma place et vous n'avez pas vêcu ce que moi j'ai vêcu jusqu'à présent.

La jeune Immortelle acquiesça d'un léger coup de tête. Elle approuvait entièrement ses précédents dires, mais d'un autre côté, elle connaissait son entièreté et cela faisait qu'elle savait tout. Elle n'osa pas répondre afin de ne pas offenser davantage la demoiselle, mais l'air qui y s'était installé était très fraîche et inconfortable. La Demi-Déesse brisa le silence d'une voix douce.

- Je suis absolument d'accord. Mais je peux te dire que tu a tort également. Je ne te connais pas personnellement, je suis plutôt une jeune femme qui vient d'arriver à Émeraude. Mais je peux lire en toi. C'est ta colère qui te domine. Tu n'arrives pas à te pardonner, cela t'anéantit et t'empêche catégoriquement d'avancer vers l'avant. Abandonne ces frontières ou sinon elles se repousseront jusqu'à devenir infranchissable.

Que voulait-elle dire vraiment ? C'était quelque peu dur de déchiffrer ce qu'elle venait de dire, mais dans un autre sens, non. Le vent soufflait dans une légère brise fraîche venant de la surface de la petite rivière émeraudienne. Les cheveux roses d'Assya bougeaient au gré du petit vent. Sa tête se tourna, fixant la rive de la rivière de l'autre côté. C'était très significatif de ce qu'elle venait de dire. Mais cependant, d'après les pensées de la jeune femme, c'était pas ce qu'elle pensait du tout. Elle semblait même croire qu'Assya était ..... étrange. Mais peu importe, elle essaya de lui faire entendre raison, c'était relativement difficile. L'Immortelle voulait qu'elle s'ouvre à elle, afin de faire disparaître le chagrin qui la rongeait intérieurement et l'aider à avancer vers l'avenir. Mais elle semblait bien orgueilleuse et avide de faire confiance.

- Ce silence est sans fin, comme la colère ronge ton âme. Si tu ouvrirais ton esprit aux autres, tu verrais à quel point tu te sentirais grandement libéré.

Ses yeux redescendirent sur la jeune fille aux longs cheveux qui étaient toujours aussi triste et refermé sur elle-même. La Demi-Déesse soupira, elle ne savait plus quoi faire, la jeune élàve était très bornée et aussi infranchissable.


Dernière édition par Assya le Ven 23 Oct 2009, 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Ven 23 Oct 2009, 16:49

- Je suis absolument d'accord. Mais je peux te dire que tu a tort également. Je ne te connais pas personnellement, je suis plutôt une jeune femme qui vient d'arriver à Émeraude. Mais je peux lire en toi. C'est ta colère qui te domine. Tu n'arrives pas à te pardonner, cela t'anéantit et t'empêche catégoriquement d'avancer vers l'avant. Abandonne ces frontières ou sinon elles se repousseront jusqu'à devenir infranchissable.

Ambre observa attentivement la jeune femme surtout son visage. Il était si jeune et pourtant, l'adolescente voyait une sagesse vieille de plusieurs années déjà. Elle trouvait cela louche mais se garda bien de poser des questions à la nouvelle venue. Elle médita un long moment ces phrases mais c'était très dur de tout comprendre. Certes, elle ne devait pas laisser la haine et la vengeance l'envahir mais si c'était aussi simple. Personne ne l'a aidée au château sauf quelques élèves. Mais à part eux, personne. Elle avait toujours été seule, rejetée par les autres. Si cette femme ne pouvait pas le comprendre, qui le pourrait?

Pendant quelques minutes, aucune des deux femmes ne prononça un mot. Puis, Ambre finit par lui dire d'une voix triste:

-Ecoutez, j'apprécie vraiment l'attention que vous me portait mais depuis longtemps, j'ai perdu confiance en moi et envers les autres. J'ai été reniée et oubliée par les gens du château et les rares personnes avec qui j'ai pu me lier d'amitié avaient des histoires semblables à la mienne.

Elle se tourna vers la jeune femme et lui demanda:

-Avez vous perdu vos deux parents alors que vous n'aviez que quatre ans? C'est ce qui m'est arrivée à moi...je ne pardonnerai jamais à l'homme qui les a assassinés. Il ne mérite même pas de vivre encore. Voilà pourquoi je veux devenir chevalier...je ne veux pas que d'autres personnes soient privées ainsi de membres de leur famille...

Son coeur finit par lacher encore une fois et elle fondit en larmes. Elle détestait pleurer devant les gens mais c'était plus fort qu'elle. Elle attendit en même temps un jugement de la part de la jeune femme en espèrant qu'elle l'aide à surmonter toute cette souffrance. Personne ne comprenait que sous ses pleurs, Ambre appelait à l'aide, elle avait besoin que quelqu'un arrive à la faire sortir de ce gouffre contenant les pires maux du monde. Et elle espèrait avoir enfin un peu de secour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Ven 23 Oct 2009, 17:16

Assya sentit un regard insistant sur son visage. La jeune fille la détaillait du regard et semblait vraiment la trouver étrange. Les lèvres de l'Immortelle s'étirèrent dans un sourire habituel. Elle connaissait bien ce dévisagement. Tous ici, à Émeraude la fixaient ainsi. C'était parfois très déstabilisant et elle se sentait à l'écart de tous. La tristesse de la jeune fille se faisait de plus en plus intense. Puis elle finit par s'ouvrir à la Demi-Déesse.

-Ecoutez, j'apprécie vraiment l'attention que vous me portait mais depuis longtemps, j'ai perdu confiance en moi et envers les autres. J'ai été reniée et oubliée par les gens du château et les rares personnes avec qui j'ai pu me lier d'amitié avaient des histoires semblables à la mienne.[/size][/i]

Elle avait maintenant encore plus compris. Cette ouverture d'esprit à elle allait déjà commencé à lui faire du bien. Elle avait dit ne pas vouloir en parler et elle avait finit par tout avouer à Assya. Finalement, la professeur de combat avait eu ce qu'elle désirait, savoir le pourquoi de cette tristesse. PUis sans même qu'Assya essaye de la convaincre davantage, elle ajouta :

-Avez vous perdu vos deux parents alors que vous n'aviez que quatre ans? C'est ce qui m'est arrivée à moi...je ne pardonnerai jamais à l'homme qui les a assassinés. Il ne mérite même pas de vivre encore. Voilà pourquoi je veux devenir chevalier...je ne veux pas que d'autres personnes soient privées ainsi de membres de leur famille...[/i]

C'était sa voie. Elle désirait devenir Chevalier afin d'empêcher quiconque de vivre la même histoire qu'elle. Dans un léger coup de tête, elle acquiesça. Assya semblait de plus en plus comprendre les sentiments qui se chamboulaient en elle. Mais ce fut la question qu'elle lui avait posé qui avait surpris la Demi-Déesse. Si elle avait perdu ses parents ? Assya y repensa. Elle ne les avait, en fait, presque pas connu du tout. Elle avait été traité comme une servante toute sa vie et lorsqu'elle était enfin partie, l'Immortelle avait appris ses origines et avait erré sur Enkidiev jusqu'à maintenant. Finalement, la jeune élève fondit en larmes. La Magicienne n'aimait pas voir les gens en pleurs. Elle enroula son bras gauche autour de ses épaules et la rapprocha ainsi d'elle. Assya se dit qu'il était peut-être temps de reprendre la parole.

- Tu sais, pleurer pour le monde est signe d'une grande sagesse et de maturité. Seulement, tu ne dois pas en faire ta principale destinée. Le monde est fait ainsi. Mais je dois t'avouer que moi aussi, je ne désire pas la mort de personne. Perdre quelqu'un est très douloureux. Je n'ai pas connu ma véritable famille. J'ai été traité comme esclave en tant que servante. Puis lorsque j'ai... Peu importe, je vis encore comme une jeune esclave, à mon avis.

Elle n'avait pas donné de précisions. Ambre n'avait pas besoin de savoir ce genre de choses. C'était elle qui fallait réconforter. La magicienne vint poser sa tête sur celle de la jeune demoiselle et lui posa une question :

- Veux-tu me raconter ta tristesse ? Tu verras, tu t'en sentiras libérés. Peut-être, puis-je même un peu apaiser ta douleur intérieure.

Assya attendit dans un silence complet. Seule, la nature autour d'eux faisait du bruit. Les oiseaux chantaient bruyamment, la rivière faisait un ruissellement léger qui disparaissait dans le néant d'eau. Le vent faisait bouger les feuilles des arbres qui sonnaient si doux à leurs oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Ven 23 Oct 2009, 17:46

Le geste de la jeune femme étonna Ambre qui n'avait quasiment jamais eu ce genre de réconfort. Elle la serrait dans ses bras comme une mère le ferait pour sa propre fille. Cette pensée frappa l'adolescente qui chassa cette image mais au moins, elle avait un peu d'affection vis à vis de cette femme. Celle-ci finit par lui dire:

- Tu sais, pleurer pour le monde est signe d'une grande sagesse et de maturité. Seulement, tu ne dois pas en faire ta principale destinée. Le monde est fait ainsi. Mais je dois t'avouer que moi aussi, je ne désire pas la mort de personne. Perdre quelqu'un est très douloureux. Je n'ai pas connu ma véritable famille. J'ai été traité comme esclave en tant que servante. Puis lorsque j'ai... Peu importe, je vis encore comme une jeune esclave, à mon avis.

Ambre éprouva un peu de tristesse et de colère pour cette femme qu'elle connaissait certes à peine mais qui avait en quelques minutes gagné la confiance de l'adolescente. Jamais elle n'aurait pensé que cette femme ait été traitée comme une esclave des années avant. Elle ne méritait pas une chose pareille. Ceux qui l'avaient concidérée comme une servante étaient des monstres. Puis, la femme lui posa une question:

- Veux-tu me raconter ta tristesse ? Tu verras, tu t'en sentiras libérés. Peut-être, puis-je même un peu apaiser ta douleur intérieure.

Ambre soupira légérement. Il était évident qu'elle allait devoir y répondre. Elle ferma les yeux un instant, se remémorant les souvenirs et les images qu'elle avait gardé de ses parents. Oui...il était peut être temps qu'elle calme sa douleur. Alors, elle finit par répondre calmement:

-Je vous fais confiance Madame et si vous avez vraiment l'intention de m'aider à atténuer ma tristesse, alors je veux bien vous raconter mon histoire.

Elle s'arrêta un bref instant puis reprit:

-Je suis née il y a maintenant treize ans aux Royaume d'Opale. A ce moment là, j'étais une petite fille heureuse qui n'était jamais triste et qui avait des parents formidables. Mais tout a dégénéré lorsque j'avais à peine quatre ans...mes parents ont été assassinés chez moi...

Ambre ne retint pas ses larmes en racontant cet épisode de sa vie puis elle reprit d'une voix tremblante:

-Je n'ai pas vu l'assassin et lorsque je suis allée voir mes parents dans leur chambre, ils étaient morts dans un bain de sang, leur propre sang! Je me suis enfuie de chez moi, je ne voulait plus retourner là-bas, je ne voulait plus rester dans ce royaume où tout mon bonheur s'est éfondré. Puis, je suis tombée de fatigue et je me suis réveillée à l'orée de la forêt d'Emeraude avec des ailes dans le dos. Je ne sais pas qui m'a ammenée jusqu'ici et m'a donné ces ailes mais je comte bien retrouver cette personne...Voilà, vous connaissez mon passé maintenant.

Ambre se tut et attendit que la jeune femme prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Dim 25 Oct 2009, 18:24

Assya garda son plus long silence. La jeune fille semblait finalement vouloir tout lui avouer. La douce femme n'était as contre. Savoir tout cela, pourrait lui être fort utile afin de la réconforter. Elle semblait souffrir intérieurement. Puis la demoiselle débuta son récit.
-Je vous fais confiance Madame et si vous avez vraiment l'intention de m'aider à atténuer ma tristesse, alors je veux bien vous raconter mon histoire.
Elle semblait s'être finalement abandonnée à elle.
-Je suis née il y a maintenant treize ans aux Royaume d'Opale. A ce moment là, j'étais une petite fille heureuse qui n'était jamais triste et qui avait des parents formidables. Mais tout a dégénéré lorsque j'avais à peine quatre ans...mes parents ont été assassinés chez moi...
Quel début de vie des plus effrayants. Vivre sous cette peur, avec cette haine de vengeance toute sa vie était affreux. La pauvre avait vécu un enfer. Assya comprenait sa douleur car seul à son récit, elle pouvait ressentir toute la peine, la souffrance et le sang qui avait coulé à flit ce jour-là. Mais ce n'était pas terminé.
-Je n'ai pas vu l'assassin et lorsque je suis allée voir mes parents dans leur chambre, ils étaient morts dans un bain de sang, leur propre sang! Je me suis enfuie de chez moi, je ne voulait plus retourner là-bas, je ne voulait plus rester dans ce royaume où tout mon bonheur s'est éfondré. Puis, je suis tombée de fatigue et je me suis réveillée à l'orée de la forêt d'Emeraude avec des ailes dans le dos. Je ne sais pas qui m'a ammenée jusqu'ici et m'a donné ces ailes mais je comte bien retrouver cette personne...Voilà, vous connaissez mon passé maintenant.
Elle avait terminé sur un ton des plus terrifiants et triste. Son passé n'était pas très réjouissant. Mais elle voyait son salut comme étant la destruction totale des Irianeth. Seulement, elle ne trouverait pas cette voie très enjouée. Seule, la mort et la souffrance attendaient ceux qui s'aventuraient dans une voie aussi noire et obscure.
- Je comprend mieux ta souffrance intérieure. Ton passé est rempli de tristesse et de douleur. Mais pourquoi pleurer ainsi ? Plutôt que pleurer, réjouis-toi d'une chose, c'est ta destinée qui t'a mené ici. Crois-tu que si tu n'aurais pas perdu tes parents tu aurais été parmi une des Élèves d'Émeraude. C'est un grand privilège que tu possèdes aujourd'hui. Sois-en très fière. Seulement, ne laisses pas tes peines et tes désirs de vengeance obscurcir ton jugement. Cette voie te mènera dans un côté sombre que tu ne veux pas atteindre, crois-moi.
Assya se tut quelques secondes. Elle repensait à ces paroles. Elles étaient très sages, pourtant, cette Demi-Déesse n'avait jamais réellement été attentive au leçon de son maître. Elle était même rebelle et avait détesté totalement les enseignements de ce Maître. Elle avait plus appris seule, qu'avec le Maître des Immortels.
- J'ai vécu un peu la même chose. Je suis né dans le Royaume d'Argent. À ma connaissance, jétais la fille d'un des soldats du Roi avec une des servantes du Royaume. Malheureusement, je perdis mon père à la guerre contre Irianeth. Ma mère n'était pas très affective, j'ai donc vécu comme servatne pendant mon entière enfance. Saches une chose, je détestais cette vie. Un jour, j'ai décidé que j'en avais marre et j'ai tout quitté. J'étais sûr de trouver mieux ailleurs.
La jeune Déesse avait terminé son très court récit de manière brute et sèche. Elle ne désirait pas s'aventurer plus loin. Elle ne pouvait pas se permettre de tout lui avouer sur sa véritable identité et ses vraies origines.
- Tu vois, la vengeance ne peut mener ta destinée, seule tes objectifs et ce qui viendra après peuvent t'y aider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Lun 26 Oct 2009, 05:39

- Je comprend mieux ta souffrance intérieure. Ton passé est rempli de tristesse et de douleur. Mais pourquoi pleurer ainsi ? Plutôt que pleurer, réjouis-toi d'une chose, c'est ta destinée qui t'a mené ici. Crois-tu que si tu n'aurais pas perdu tes parents tu aurais été parmi une des Élèves d'Émeraude. C'est un grand privilège que tu possèdes aujourd'hui. Sois-en très fière. Seulement, ne laisses pas tes peines et tes désirs de vengeance obscurcir ton jugement. Cette voie te mènera dans un côté sombre que tu ne veux pas atteindre, crois-moi.

Pendant que la femme se taisait durant quelques secondes, Ambre médita les paroles qui venaient d'être dites. Pour le cas de ses parents, Ambre était sûre que ses parents lui auraient permise d'aller à Emeraude étant donné qu'elle possédait des pouvoirs et aussi loin qu'elle s'en souvenait, ses parents avaient une profonde admiration pour les chevaliers d'Emeraude. Maintenant, pour l'histoire de la vengeance...certes, la vengeance et la haine ne devaient pas exister dans le coeur d'un chevalier d'Emeraude mais si c'était aussi simple... Puis, la jeune femme reprit la parole.

- J'ai vécu un peu la même chose. Je suis née dans le Royaume d'Argent. À ma connaissance, j'étais la fille d'un des soldats du Roi avec une des servantes du Royaume. Malheureusement, je perdis mon père à la guerre contre Irianeth. Ma mère n'était pas très affective, j'ai donc vécu comme servante pendant mon entière enfance. Saches une chose, je détestais cette vie. Un jour, j'ai décidé que j'en avais marre et j'ai tout quitté. J'étais sûre de trouver mieux ailleurs.

Ambre ne savait vraiment pas quoi dire de la petite histoire de cette jeune femme. Celle-ci avait perdu son père et elle avait été privée de l'affectiion d'une mère. Son enfance n'avait pas été belle et elle avait dû souffrir elle aussi.

- Tu vois, la vengeance ne peut mener ta destinée, seule tes objectifs et ce qui viendra après peuvent t'y aider.

Ambre ne put se retenir de soupirer. La femme ne s'était pas vengée c'est vrai malgré qu'elle n'avait pas eu une vie simple et heureuse mais...même si Ambre oubliait sa vengeance et sa haine, elle en voudra toujours à l'homme d'avoir assassiné sa famille. Elle souhaitait que lorsqu'elle deviendrait un chevalier, elle retrouvera cet homme et elle lui fera payer son geste. Puis elle songea à une chose à laquelle elle n'avait pas pensé au début. Si personne ne s'interressait à elle au château, c'est peut être à cause du fait qu'elle ne s'ouvrait pas aux gens et que si elle l'avait fait plus tôt, cela aurait surement réglé des problêmes. Elle se tourna vers la jeune femme et lui demanda:

-Si j'avais raconté mon passé aux autres, vous pensez que ça aurait pu empêcher ma solitude et mon rejet?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Lun 26 Oct 2009, 19:34

La jeune élève ne semblait qu'écouter ce que l'Immortelle disait tout en réfléchissant. Assya pouvait le deviner seulement à ses expressions faciales et à les pensées qui se chamboulaient l'unes par-dessus les autres dans sa tête. La jeune professeur de combat finit par terminé son récit à elle. Puis la jeune fille joint à sa phrase une question des plus....inusitée. Elle n'aurait jamais pensé qu'elle lui aurait posé cette question.
-Si j'avais raconté mon passé aux autres, vous pensez que ça aurait pu empêcher ma solitude et mon rejet?
Assya haussa les épaules d'un mouvement lent et secouant la tête de droite à gauche. Elle n'osait pas trop lui dire des choses qui pourraient agrandir encore plus la tristesse qui régnait en son pauvre cœur, aujourd'hui si triste.
- Je l'ignore, ma chère. Rien n'arrive pour rien. Tous les obstacles et épreuves que la vie t'a apporté, n'ont pas été mis sur ton chemin pour rien. Peut-être que les Dieux voulaient te mettre à l'épreuve. Je suis sûr que tu lui as prouvé ta volonté à faire partie des Chevaliers d'Émeraude. Mais je ne crois pas que si tu aurais tout dit à tout le monde aurait pu tout changer. Seule, ton désir d'avancer vers l'avant et de créer un monde meilleur peuvent réellement tout changer. Si tu crois que tu ne veux pas en parler, seul toi peux en juger. Chaque personne est libre de faire ses choix.
Assya avait totalement l'impression d'entendre son Maître parler. Elle secoua la tête légèrement afin de revenir parmi le monde humain. C'était très déstabilisant ces ''flashbacks'' de sa vie, il y avait plus de 600 ans. Elle n'aimait pas trop les revoir, car certains étaient douloureux ou même, sans importance pour elle aujourd'hui. Ce qu'elle se souvenait le plus, était la présence de son ancien amant....Kaméo.... Mais peu importe, ses yeux roses continuèrent de fixer la jeune Ambre qui semblait ne pas trop savoir quoi dire ou même quoi faire. La jeune femme voulut changer totalement de sujet, se disant que ce sujet douloureux était maintenant du passé. La nouvelle Ambre était maintenant celle qu'elle deviendrait.
- À ce que j'ai bien compris, tu es une élève. Dans quel groupe es-tu donc ? Je suis professeur de Combat du groupe 1 et 2.... Peut-être aurais-je la chance de t'avoir parmi mes élèves ?
Ses lèvres s'étirèrent dans un sourire réjouissant. Elle essayait de mieux connaître la jeune fille et également, lui retirer cette parcelle de douleur qui semblait l'empêcher d'avoir du plaisir parmi ce monde. À Émeraude, c'était pourtant le siège des festivités et du plaisir. Pourquoi n'était-elle pas parmi ses autres frères et soeurs de classe ? La Magicienne la trouvait unique. Elle était pas comme les autres, elle désirait avoir sa propre voie et ses propres vengeances. Elle désirait apprendre de ses erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Mar 27 Oct 2009, 04:50

- Je l'ignore, ma chère. Rien n'arrive pour rien. Tous les obstacles et épreuves que la vie t'a apporté, n'ont pas été mis sur ton chemin pour rien. Peut-être que les Dieux voulaient te mettre à l'épreuve. Je suis sûr que tu lui as prouvé ta volonté à faire partie des Chevaliers d'Émeraude. Mais je ne crois pas que si tu aurais tout dit à tout le monde aurait pu tout changer. Seule, ton désir d'avancer vers l'avant et de créer un monde meilleur peuvent réellement tout changer. Si tu crois que tu ne veux pas en parler, seul toi peux en juger. Chaque personne est libre de faire ses choix.

Ambre réfléchit aux paroles de la jeune femme. Pourquoi avoir voulu la mettre à l'épreuve? Dans quel but? Tant de questions auxquelles elle n'avait pas la moindre réponse. Elle espèrait les trouver et tout en regardant le ciel, elle se demandait si c'était les Dieux qui avaient fait en sorte que ses parents meurent si tôt. Si c'était le cas, alors ils devront donner une bonne explication pour l'avoir fait car ils ont fait souffrir par la même occasion l'adolescente. Au même moment, la jeune femme lui posa une question.

- À ce que j'ai bien compris, tu es une élève. Dans quel groupe es-tu donc ? Je suis professeur de Combat du groupe 1 et 2.... Peut-être aurais-je la chance de t'avoir parmi mes élèves ?

Ambre réfléchit à la proposition de la jeune femme. Elle était dans le groupe 2 des redoublants mais elle ne savait pas si ce groupe comptait, elle espèrait que oui car elle avait vraiment envie d'être une des élèves de cette femme. Elle lui répondit donc:

-Je suis dans le groupe des redoublants qui est le groupe 2. Donc, je crois bien que je suis avec vous oui. Madame, vous ne m'avez toujours pas dit comment vous vous appelez.

Ambre ne sait pas si c'était une bonne chose de parler ainsi à cette femme. Celle-ci était très puissante et elle méritait le respect de tous. Enfin, elle verra bien et attendit que la jeune femme lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Mar 27 Oct 2009, 09:51

La jeune élève prit un temps avant de lui répondre. Elle semblait réfléchir à quelque chose, mais elle n'affichait aucun émotion quelconque sur son doux visage d'enfant. L'Immortelle n'osa même pas non plus, déranger ce moment de silence, puis, elle finit par répondre.
-Je suis dans le groupe des redoublants qui est le groupe 2. Donc, je crois bien que je suis avec vous oui. Madame, vous ne m'avez toujours pas dit comment vous vous appelez.
Assya acquiesça d'un coup de tête. Elle était ravi de l'avoir dans sa classe. Elle pourrait lui apprendre pleins de choses et en même temps, continuer à mieux connaître la jeune Ambre. Puis celle-ci lui rappela qu'Assya ne lui avait toujours pas dit son prénom. La Professeur rougit légèrement, ce n'était pas dans ses habitudes de ne pas révéler son identité dès le début. Elle lui dit finalement qui elle était.
- Je m'appelle Assya.
La jeune femme savait bien qu'elle ne devait pas en dire davantage sur son identité, donc elle se tint à Assya. L'immortelle pensait à tout ça, à son arrivée ici. À tout ce qu'elle avait traversé. C'était relativement étrange comme parcour. Puis, curieuse de connaître davantage les goûts de la jeune adolescente, elle la questionna sur ce sujet.
- Je serai Professeur de Combat, si tu aurais à me donner des idées pour organiser mon cours et vous apprendre quelque chose, qu'est-ce que cela serait ? Désolé, si tu me trouves trop curieuse, mais cela m'intrigue de mieux connaître les préférences de mes élèves afin de créer un cours qui serait enivrant, intéressant et surtout, très enrichissant.
Ses yeux roses la regardaient sans fléchir. Elle la scrutait intérieurement tout en soulageant ses douleurs intérieures. La jeune Ambre avait fini par retrouver un visage plus expressif et beaucoup plus souriant. Un visage angélique d'enfant qui est réellement ce que devrait être une jeune femme de son âge. Assya était très à l'écoute de celle-ci, elle se sentait maintenant très proche d'elle et avait l'impression de la connaître depuis quelques années. Elle voudrait toujours la connaître davantage. En plus, plusieurs questions étaient en elle et la seule manière d'en connaître les réponses, était de les poser à la personne qui en était concernée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Mar 27 Oct 2009, 11:38

- Je m'appelle Assya.
Je serai Professeur de Combat, si tu aurais à me donner des idées pour organiser mon cours et vous apprendre quelque chose, qu'est-ce que cela serait ? Désolé, si tu me trouves trop curieuse, mais cela m'intrigue de mieux connaître les préférences de mes élèves afin de créer un cours qui serait enivrant, intéressant et surtout, très enrichissant.


Ambre réfléchit aux paroles de la jeune femme qui s'appelait donc Assya. Le combat ne l'avait jamais vraiment interressée mais elle sentait dans son coeur une grande détermination et une envie de donner tout ce qu'elle avait. Il fallait qu'elle donne le meilleur d'elle même et qu'elle oublie un peu les bases qu'elle détestaient pourtant. Elle savait qu'Assya ferait tout pour l'aider à retrouver une raison de vivre et aussi à reprendre goût à la vie peu importe les conséquences et les pertes qu'il y aura. Elle chercha donc ce qui pourrait être bien pour le cour de la jeune femme, puis quand elle eut son idée.

-Je n'ai jamais été vraiment passionnée par les armes mais sur l'organisation du cours, je pensais que pour mon groupe, étant donné que nous avons déjà appris à manier une arme, vous pourriez nous faire revoir rapidement les bases du maniement des armes puis, quand vous voulez nous apprendre une technique, vous nous montrez comment tenir l'arme puis vous nous faites nous affronter un contre un en nous demandant d'appliquer cette technique et vous corrigez de temps à autre ce qui va pas. Pour le reste, c'est à vous de voir, ce n'est pas moi le professeur que je sache mais vous. Et ne vous inquiètez pas, votre curiosité ne me gêne pas du tout.

Ambre attendit donc une réponse d'Assya en espèrant ne pas trop avoir exagéré dans ses dires. Elle aimait beaucoup cette femme qui était en très peu devenue proche avec elle alors qu'elles se connaissaient pourtant à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Mar 27 Oct 2009, 22:06

-Je n'ai jamais été vraiment passionnée par les armes mais sur l'organisation du cours, je pensais que pour mon groupe, étant donné que nous avons déjà appris à manier une arme, vous pourriez nous faire revoir rapidement les bases du maniement des armes puis, quand vous voulez nous apprendre une technique, vous nous montrez comment tenir l'arme puis vous nous faites nous affronter un contre un en nous demandant d'appliquer cette technique et vous corrigez de temps à autre ce qui va pas. Pour le reste, c'est à vous de voir, ce n'est pas moi le professeur que je sache mais vous. Et ne vous inquiètez pas, votre curiosité ne me gêne pas du tout.

Assya fut surprise de la franchise et de l'intelligence que recelait la jeune fille. Elle était très inventive et ses idées étaient très enrichissantes. L'Immortelle pouvait déjà établir une base pour le cours de combat qu'elle devrait débuter dans quelques jours. Elle avait plutôt hâte de le débuter. Cela serait très amusant et surtout, ça lui permettrait de montrer aux élèves d'Émeraude des techniques de combat et de défense qui les aideraient certainement, lors de leurs futurs batailles avec les Chevaliers d'Émeraude. Puis la demi-déesse se souvint que Ambre lui avait dit qu'elle avait été rejeté des Chevaliers. Elle fronça les sourcils tout en lui demandant :
- Pourquoi les Chevaliers d'Émeraude ne t'ont-ils pas pris parmi eux pour devenir un Écuyer ? Tu sembles sensé et inspiré. Seuls par tes mots, je peux deviner que tu as un grand potentiel parmi eux.....
La jeune femme sonda le coeur de la jeune Ambre. Elle commençait à s'emballer. Cela sembla la toucher intérieurement. Elle était très troublé par ces choix faits par ces hommes et ces femmes. Ne pas avoir été choisi pourrait être considéré comme étant un échec pour une personne ou un autre et cela, Assya le comprenait très bien. Elle était même d'accord avec Ambre d'être un peu en colère contre eux...si tel était le cas. L'immortelle regarda en direction de la rive. Un chevreuil était venu s'y abreuver, pourtant, la présence des deux femmes ne sembla pas l'effrayer. Seulement, il ne fallait pas faire de mouvements brusques, sinon, il fuirait. Elle admira ce tableau vivant de la nature qui démontrait la véritable vie. Puis ses yeux roses redescendirent sur le doux visage angélique de Ambre qui semblait toujours aussi embarassé.
- Si tu n'oses pas me le dire, je comprendrai....
Assya esquissa un sourire de satisfaction et également de compassion. Elle comprenait sa douleur intérieure. La jeune femme poussa sa chevelure rose derrière ses oreilles, puis resta là, à attendre. Seule une brise soulevait leurs chevelures brillantes par le soleil de la matinée, les arbres bougeaient légèrement, tout semblait parfait, tout semblait ne pas bouger le moindrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux Mer 28 Oct 2009, 16:23

- Pourquoi les Chevaliers d'Émeraude ne t'ont-ils pas pris parmi eux pour devenir un Écuyer ? Tu sembles sensé et inspiré. Seuls par tes mots, je peux deviner que tu as un grand potentiel parmi eux.....

Cette question découragea énormément Ambre qui perdit rapidement son sourire et qui reprit un air très triste. Il a fallu qu'Assya lui pose la question dont elle n'avait aucune réponse. L'adolescente ne comprenait pas pourquoi on ne l'avait pas choisi comme écuyer. Elle en voulait même aux chevaliers de n'avoir rien fait et rien vu pour l'aider à revivre. C'était à cause de cela qu'elle les haïssait en partie et elle ne l'avait jamais montré mais elle avait peur que sa colère dégénère et qu'elle ne se montre agressive avec eux. Son voeu le plus cher est de devenir un jour un chevalier d'Emeraude et elle ne renoncera jamais à cet objectif. C'est pourquoi elle évitera de leur manquer de respect même si elle leur en voulait terriblement à présent mais elle comptait bien apprendre les raisons pour lesquelles on a refusé de la choisir comme écuyer. Au même moment, Assya lui répondit:

- Si tu n'oses pas me le dire, je comprendrai....

Ambre regarda la jeune femme un instant puis lui dit d'une voix amicale:

-Ne vous inquiètez pas, je ne cache rien du tout. Pour être honnête, je ne sais pas du tout pourquoi on ne m'a pas choisie comme écuyer mais je pense qu'aucun des chevaliers n'auraient aimé avoir comme écuyer une adolescente complétement renfermée sur elle même, qui est toujours seule, qui ne fait confiance en personne...j'ai même l'impression de déranger au château alors je ne vois pas ce que je fais encore au château...

La jeune fille, retrouvant sa profonde tristesse d'avant, commença à se lever dans l'intention de partir, disparaître à jamais de cet endroit dont elle avait le sentiment d'être rejetée et complétement délaissée.

*Peut être que cet homme aurait dû me tuer moi aussi au lieu de tuer seulement mes parents.*
Revenir en haut Aller en bas

Profonde tristesse et souvenirs du passé douloureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-