___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

*Chambre de Valandil*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: *Chambre de Valandil* Mer 21 Oct 2009, 16:38

De retour dans les quelques mètres carré qui formaient le contour de la chambre et de la volière de Valandil, celui-ci se coucha avec difficulté sur son lit, épaulé par ses deux amis Gryfenfer et Athalée.
Encore faible, mais conscient de la situation, il s'empressa d'appeler son livre magique par la seule force de son esprit et l'ouvrit à n'importe quel page. Comme il l'avait souhaité, il tomba sur l'endroit qui lui indiquait comment se prodiguer les soins nécessaires pour se soigner. Expliquant comment effectuer à la manoeuvre à Athalée parce qu'il ne pouvait pas se prodiguer ce soin lui même, il lui montra qu'il fallait qu'elle applique un baume de soin juste au dessus de sa tampe gauche mais de façon continue, jusqu'à ce que le mal s'appaise.
En effet, il faudrait répéter plusieurs fois l'opération pour que tout disparaisse. Seul notation négative : Il n'était pas précisé si il pourrait définitivement en guérir...
Cette pensée lui fit d'ailleurs se rappeler des scènes qu'il avait observé pendant sa prémonition, le vieil homme lui avait dit qu'il devrait venir à lui si il voulait être libéré de son mal... Etait-ce de ces saignements de nez et du mal de tête incessant dont parlait l'être qu'il ne connaissait pas ? Il se refusait pourtant d'y aller, persuadé qu'il pourrait contourner la menace.

Pendant qu'Athalée le soignait, il comprit aux regards furtifs de Gryf et de la Béryloise qu'ils attendaient plus d'explications de sa part. Il était temps d'en dire plus sur ce qu'il avait observé...


- "Ce que je vais vous racconter est particulier puisque cette vision nous concerne tous les trois... J'ai nous ait vu en flash parcourir les forêts interdites à la recherche d'un vieil homme qui détiendrait des réponses à certaines de nos questions... J'y ai vu Jack, je suis sur qu'il est en vie et je ferais tout pour le récupérer... Cepandant, il y avait égallement un chevalier avec nous et j'ignore encore son rôle dans notre quête, toutefois, il était clair que ces intentions étaient de nous protéger... Je sais que c'est dingue, mais je ne peux pas modifier le futur, car quoi que je fasse, nous arriverons forcément à cette vision précise et c'est ce qui me fait peur..."

Il s'arrêta un instant car il savait qu'il en disait trop et qu'Athalée allait surement deviné qu'il lui cachait quelque chose.

"J'ai vu des affrontements..." Dit-il pour se rattraper. "...Et cela n'envisageait rien de bon puisqu'aucun de nous n'a d'expérience réelle de combat..."

Il respira profondément, réfléchissant à la situation...
Il ne voulait pas attirer les foudres de sa jeune compagne sur lui et il craignait égallement de lui réveler la vérité...


"Je dois me rendre à Turquoise, j'ai découvert un enfant magique là bas et je dois aller vérifier son potentiel. La Forêt Interdite y est à proximité et quelque chose me dit que nous y irons tous... Athalée, cette vision te menait à une personne qui t'aiderais à retrouver la mémoire... Gryf, je sais égallement que c'est là bas que tu vas prendre une décision importante pour ta vie future..."

Alors qu'il énonçait ceci, il fit mine de'observer Racoon dans sa cage et envoya discrêtement un message téléphatique à son ami :

*Gryf, je voudrais savoir si tu veux me rejoindre en temps que chercheur d'enfants, en tant qu'apprentit voleur et en temps qu'ami... Je sais que ça peut parraitre insensé, mais j'aimerais que tu quittes l'Ordre d'Emeraude, il ne t'apportera rien de bon...*

Il se leva, alla nourrir le rapace et continua son récit mental, souriant légèrement à Athalée lorsque celle ci le dévisageait.

*Depuis qu'on s'est rencontré et que j'ai cherché des informations sur ta race, j'y est découvert un terrible secret... Une force maléfique se cache en toi... Tu le sais peut être déja...*

Il ne voulait pas blesser son ami, aussi, il finit brievement :

*L'Ordre l'a surement décelé, c'est pourquoi ils ne t'ont pas pris.... Moi je peux te venir en aide, mais il va falloir que tu me rejoigne et que nous partions à la recherche de mon père. Il détient des réponses que je n'ai pas et qui pourrait nous aider tous les deux...*

Laissant son ami a sa réflexion, après avoir nourris le faucon pélerin, il fit demi tour, s'installa près d'Athalée, lui caressa le visage pour la rassurer...

- "Je ne veux vous obliger en rien, mais si je pars à la recherche des réponses de cette vision, me suivrez vous ?"

La question était posé... Il ne restait plus qu'à savoir si ils accepteraient de le suivre et plus particulièrement Gryf, en qui il fondait un grand espoir et une amitié nouvelle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: *Chambre de Valandil* Sam 31 Oct 2009, 15:36

- "Ce que je vais vous raconter est particulier puisque cette vision nous concerne tous les trois... J'ai nous ait vu en flash parcourir les forêts interdites à la recherche d'un vieil homme qui détiendrait des réponses à certaines de nos questions... J'y ai vu Jack, je suis sur qu'il est en vie et je ferais tout pour le récupérer... Cependant, il y avait également un chevalier avec nous et j'ignore encore son rôle dans notre quête, toutefois, il était clair que ces intentions étaient de nous protéger... Je sais que c'est dingue, mais je ne peux pas modifier le futur, car quoi que je fasse, nous arriverons forcément à cette vision précise et c'est ce qui me fait peur..."

Tandis qu’elle écoutait ce qu’il disait Athalée soignait Valandil. Qui pouvait être ce vieil homme qu’il avait vu ? Quel était son lien avec Jack ? Quel était ce chevalier qui allait les aider ? Ils n’avaient pas, malheureusement, les réponses à ces questions. Ce que Valandil avait vu se produirait, inévitablement et il craignait ce qui allait se passer .Athalée écouta avec plus d’attention ce qu’allait dire le jeune homme pour justifier ce qu’il venait de dire …

"J'ai vu des affrontements...Et cela n'envisageait rien de bon puisque aucun de nous n'a d'expérience réelle de combat..."

C’était le cas de le dire …Gryf et lui savait peut être se battre mais elle ne savait pas se battre .Il lui restait ses pouvoirs mais c’était un autre problème puisqu’elle avait peur de ces pouvoirs …Le jeune homme s’arrêta un moment avant de continuer.

"Je dois me rendre à Turquoise, j'ai découvert un enfant magique là bas et je dois aller vérifier son potentiel. La Forêt Interdite y est à proximité et quelque chose me dit que nous y irons tous... Athalée, cette vision te menait à une personne qui t’aiderait à retrouver la mémoire... Gryf, je sais également que c'est là bas que tu vas prendre une décision importante pour ta vie future... »

Quoi ?!Ce n’était pas possible …Retrouver la mémoire …Elle allait pouvoir retrouver ses parents ! Ou du moins elle l’espérait. Perdue dans ses pensées elle ne vit même pas Valandil se levé. Elle se posait sans cesse des questions sur son passé alors qu’elle savait qu’elle n’en trouvera pas les réponses mais, elle ne pouvait pas s’en empêcher .Elle s’était habitué au fait de ne pas s’en rappeler .Elle sourit en pensant qu’elle allait pouvoir récupérer ses souvenirs. Pourtant elle était persuadée que Valandil ne leur disait pas tout …Valandil ? Comment avait-il su pour son amnésie ? Ce fut à ce moment qu’elle se rendit compte que le jeune homme s’était levé .Il était en train de nourrir Racoon .Bon il était debout, c’était qu’il devait aller mieux .Valandil lui sourit.
Il revient ensuite s’asseoir près d’elle et lui caressa doucement le visage.

- "Je ne veux vous obliger en rien, mais si je pars à la recherche des réponses de cette vision, me suivrez vous ? "

En ce qui la concernait, elle avait déjà réfléchi sa réponse ne se fit donc pas attendre .

-Je t’accompagne.

[hrp :Dsl pour le retard ,j'avais pas le temps de répondre ces jours-ci .]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: *Chambre de Valandil* Mar 03 Nov 2009, 11:57

[hrp:sorry du retard mais mon ordi se rebellait et m'empêchait de finir mon texte ^^. J'espère que cette fois ci c'est la bonne!]

Le jeune pardusse venait de reconduir son ami dans sa chambre. Le plus dur avait été de se frayer un chemin dans la cour:elle était bondée. Ensuite il avait simplement fallu suivre le couloir qui aboutissait aux escaliers de la tour,côté Est. En voyant toutes ces marches,Gryf avait cru qu'il n'y arriverait jamais et son moral,qui était déjà bien bas,malgré les tentatives de divertissements de son ami,flancha... Néanmoins,ils parvinrent à ammener Valandil dans sa chambre. L'apprentit voleur s'allongea sur son lit et Gryf le laissa aux bons soins de sa fiancée. Gryfenfer regarda tour à tour les rapaces dans leur cages. Le premier feulait avec rage tout en se tenant éloigné du pardusse,et l'autre gémissait en essayant de sortir de sa "prison". Mais l'homme bête n'y prêtait plus attention et regardait le vide avec pour pensées accompagnatrices: "Je ne suis pas adoubé... Je suis un bon à rien... Personne ne veut de moi..."

Mais son ami se redressa et dit:

- "Ce que je vais vous raconter est particulier puisque cette vision nous concerne tous les trois... J'ai nous ait vu en flash parcourir les forêts interdites à la recherche d'un vieil homme qui détiendrait des réponses à certaines de nos questions... J'y ai vu Jack, je suis sur qu'il est en vie et je ferais tout pour le récupérer... Cependant, il y avait également un chevalier avec nous et j'ignore encore son rôle dans notre quête, toutefois, il était clair que ces intentions étaient de nous protéger... Je sais que c'est dingue, mais je ne peux pas modifier le futur, car quoi que je fasse, nous arriverons forcément à cette vision précise et c'est ce qui me fait peur..."

Gryf se redressa et s'assit sur le bord du lit de son ami tout e écoutant attentivement Valandil qui était au plus mal:

-"J'ai vu des affrontements... Et cela n'envisageait rien de bon puisqu'aucun de nous n'a d'expérience réelle de combat..."

Le pardusse haussa les sourcils en se disant qu'il venait de suivre cinq ans de cours de combats intensifs mais son ami continuait:

-"Je dois me rendre à Turquoise, j'ai découvert un enfant magique là bas et je dois aller vérifier son potentiel. La Forêt Interdite y est à proximité et quelque chose me dit que nous y irons tous... Athalée, cette vision te menait à une personne qui t'aiderais à retrouver la mémoire... Gryf, je sais égallement que c'est là bas que tu vas prendre une décision importante pour ta vie future..."

Ce dernier pencha la tête sur le côté en se demandant de quoi il pouvait bien s'agir. Son ami répondit à sa question silencieuse:

-**Gryf, je voudrais savoir si tu veux me rejoindre en temps que chercheur d'enfants, en tant qu'apprentit voleur et en temps qu'ami... Je sais que ça peut parraitre insensé, mais j'aimerais que tu quittes l'Ordre d'Emeraude, il ne t'apportera rien de bon...**

Gryf hocha la tête mentalement avant d'aider son ami à se lever afin de nourrir l'oiseau qui feulait. Valandil contnua:

-**Depuis qu'on s'est rencontré et que j'ai cherché des informations sur ta race, j'y est découvert un terrible secret... Une force maléfique se cache en toi... Tu le sais peut être déja...**

Gryf à beau chercher,il ne voit pas quand il a bien pu devenir dangereux. A moins que...

10 ans plus tôt...
Le petit sort de la grotte avec sa mère:sa mère doit lui montrer la rivière. Il bondit de joie. Tantôt il poursuit un papillon,tantôt,il court après une biche en cavale. Ils arrivent enfin. L'estomac du petit gargouille en pensant aux bonnes petite créatures frétillantes et billantes qui vont bientôt le rassasier. Il plonge en riant mais sa mère reste figée,comme inquiète...
Le petit reste longtemps en immersion,jouant avec les petites créatures frétillantes et brillantes avant de les attrapper et de les avaler goulûment. Il en attrape encore quelques uns avant de remonter en comptant les offrir à sa mère. Mais quand il revient à l'air libre,un terrible spectacle l'attend:Sa mère,aux prises avec des créatures marchant sur deux pattes (comme lui!). Elle leur crie à la figure: Allez vous en!!!!! Laissez nous tranquille!!!! Mais les créatures marchant sur deux pattes éclatent d'un rire mauvais avant de jetter des battons avec une pierre au bout sur la mère du petit. Elle hurle mais succombe aux coups qui pleuvent sur elle. Elle a beau se débattre,elle est rapidemment immobilisée. Le petit sent la rage l'envahir:ils n'ont pas le droit de les ennuyer! Ils ne leur ont rien fait!Le petit voit soudain rouge,se met à quatre pattes et il considère soudain les créatures marchant sur deux pattes comme de la bonne nourriture. Il se jette sur eux en hurlant plus qu'en grognant.
Il se réveille plus tard,couvert de bleu,avec un terrible mal de crâne et sa mère allongée près de lui. Il se redresse et il voit les créatures marchant sur deux pattes baignant dans leur sang avec une expression de gterreur fixée à jamais sur leur visages. Le petit se relève et sa mère fait de même avant de le lècher affectueusement puis de se jetter sur les créatures marchant sur deux pattes et de les dévorer avidement. Il la rejoint... Le lendemain,elle l'abandonnait...


Gryf ne se souvient pas vraiment de cet épisodes tragique de sa vie et il écoute Valandil continuer:

-**L'Ordre l'a surement décelé, c'est pourquoi ils ne t'ont pas pris.... Moi je peux te venir en aide, mais il va falloir que tu me rejoigne et que nous partions à la recherche de mon père. Il détient des réponses que je n'ai pas et qui pourrait nous aider tous les deux...**

Gryf regarde son ami nourrir le faucon avant q'il ne revienne s'aseoir près d'Athalée en lui faisant une caresse sur la joue afin de la rassurer. Il dit ensuite:

- "Je ne veux vous obliger en rien, mais si je pars à la recherche des réponses de cette vision, me suivrez vous ? "

Gryf reste un instant bouche bée... Que faire? La question ne se pose même pas:Valandil est son ami et Gryfenfer ne compte pas le laisser s'amuser tout seul. Athalée le devance de peu:

-Je t’accompagne.

-Je suis de la partie niaf niaf!! Je ne compte pas te laisser t'amuser sans moi!!

Et voilà! Mauvaise humeur oubliée!

[hrp 2:Oui!!!!!!!!! C'est la bonne!!!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: *Chambre de Valandil* Mer 04 Nov 2009, 11:13

Une éternité semblait s'être écoulé entre le moment ou il avait nourrit ses oiseaux et celui ou ces amis lui avait répondu positivement à la question qu'ils leur avait posé. Mais que devait-il en penser ? C'est vrai, il était heureux qu'ils fûssent de la partie mais à quel prix ? Et si jamais sa vision se réalisait ? Et si l'un d'eux perdait la vie, comme il l'avait prédit ? Entre exaltation et inquiètude, Valandil ne sut pas quoi répondre.
Pendant un instant il garda la tête basse, faisant mine de réfléchir. Ce qui n'était d'ailleurs pas tout à fait faux, puisqu'il était en train d'analyser la situation pour en tirer le meilleur profit.
C'est vrai, qu'il n'étaient pas préparés à un si long voyage, qu'ils ne savaient pas réelement se battre et même si Gryfenfer et lui même étaient les seuls à savoir utiliser une arme ou la magie convenablement, ce ne serait pas suffisant. Du moins, pas de ce qu'il avait pu voir...

Après avoir peser le pour et le contre et voyant que ces compères attendaient qu'il manifeste ces directives, l'apprentit voleur inspira profondément et se tourna vers ceux qui allaient l'accompagner dans une importante quête. Il avait pris soin de réfléchir à chacun de ces mots, mais c'était comme si il savait à l'avance quelles paroles il allait dire. La fatalité d'un destin pré-dessiné le destabilisa. Il se rendit compte que finalement, il ne pourrait peut être rien modifier...


- "Très bien..." Annonça t-il grâvement. "Nous allons donc avoir plusieurs choses à faire et nous devons nous préparer au plus tôt."

En quelques secondes, il se tourna vers Athalée, pris une feuille dans l'armoire qui se dressait derrière elle, s'installa sur son bureau et pris sa plume imbibée d'encre avec délicatesse. De sa plus belle écriture, il inscrivit plusieurs ingrédient sur une partie de la page vide, issue sans aucun doute d'un grimoire, puis sur l'autre partie, écrivit une missive adressé au Roi Elthor. Ceci étant fait, guêttant les réactions de ces amis, il scinda le papier en deux et annonça :

- "Racoon !"

L'oiseau, qui semblait être dérangé alors qu'il terminait de se nettoyer les plumes sous l'une de ses ailes, répondit au quart de tour puisqu'il connaissait bien les intentions de son maître. Si il l'avait appellé de cette manière, c'était qu'une nouvelle mission prenait jour et il avait hâte de la réaliser.
D'un bond, le rapace s'instala sur le bureau, attendant ses directives.


- "Tu vas accompagné Athalée dans les bois du Royaume..." Il regardait respectivement les deux personnages. "... J'ai besoin d'une liste d'ingrédients particuliers. Certains pourront être achetés en ville avec ça..." Il tendit une petite bourse pleine de monnaie, c'était d'ailleurs celle qu'il avait chipé des années auparavant à un bourgeois de Rubis qui l'avait poussé dans la boue. Gryf devait lui aussi s'en souvenir et il ne put s'empécher de lui sourire. "... Mais les autres se trouvent à quelques kilomètres d'ici et j'en ai besoin pour réaliser quelques potions qui pourraient nous être utiles pendant le voyage. Puis-je compter sur toi pour qu'il ne lui arrive rien ?"

L'oiseau poussa un petit cri qui signifiait son approbation. D'un regard il comprit qu'Athalée accepterait. Rapidemen, il se tourna vers son meilleur ami et lui annonça :

- "Gryf, tu viens avec moi, nous allons voir le Roi pour lui annoncer ta démission et je vais lui faire ma demande pour t'assigne au même titre que moi. De plus, je dois te parler de certaines choses importantes..."

Voyant qu'il cachait des choses, la Béryloise s'était inquièté et il s'empressa d'ajouter :

"...A propos des derniers petits tours que j'ai appris dans mon livre magique !"

Ces messages ayant été donné, il ne lui restait plus qu'à attendre l'approbation de ces camarades afin de finir les derniers préparatifs de mission. Valandil fit le vide en lui. Il avait peur et était en même temps impatient de connaitre de nouvelles aventures... Une chose le préoccupait cependant : pourquoi Larien n'était-elle toujours pas rentrée de Turquoise ? Avait-elle rencontré des problêmes sur le chemin ?...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: *Chambre de Valandil* Jeu 05 Nov 2009, 05:07

Silence... Il y eu un grand silence avant que Valandil ne dise:

-"Très bien... Nous allons donc avoir plusieurs choses à faire et nous devons nous préparer au plus tôt."

Gryf et Athalée hochèrent la tête pendant que l'apprentit voleur se levait,prenait une plume et un parchemin et écrivait deux missives destinées à différentes personnes. Le pardusse sourit en voyant ainsi son ami appliqué sur son parchemin et sa plule remplie d'encre noire comme la nuit. En parlant de nuit,le soleil commençait à se coucher et Gryf commençait à mieux perçevoir les quelques mouvement furtifs du coucher de soleil ardent... Gryf s'accouda à la fenêtre de pierre en regardant le cercle lumineux plonger dans la mer qui s'étalait à perte de vue... Gryfenfer entendit Valandil appeller un oiseau:

-"Racoon !"

Le pardusse se retourna et vit que l'oiseau qui feulait s'envolait vers son maître tout en jetant des regards insistants au jeune garçon qui n'y prettait pas attention... Il était trop occuper à écouter son ami donner les directives à l'oiseau:

- "Tu vas accompagner Athalée dans les bois du Royaume... J'ai besoin d'une liste d'ingrédients particuliers. Certains pourront être achetés en ville avec ça... Mais les autres se trouvent à quelques kilomètres d'ici et j'en ai besoin pour réaliser quelques potions qui pourraient nous être utiles pendant le voyage. Puis-je compter sur toi pour qu'il ne lui arrive rien ?"

Valandil avait sortit une petite bourse de cuir que Gryf recconnu aussitôt: c'était celle du bourgeois qui les avaient bousculés cinq ans plus tôt. Valandil sourit et Gryfenfer fit de même en se remémorant cet évènements qui avait faits en sorte qu'ils se rencontrent et s'affectionnnent... Gryf regarda tour à tour: Valandil,l'oiseau,Athalée... La jeune femme allait donc se faire accompagner de l'oiseau tandis que Valandil et lui ferait autre chose. A savoir:

-"Gryf, tu viens avec moi, nous allons voir le Roi pour lui annoncer ta démission et je vais lui faire ma demande pour t'assigne au même titre que moi. De plus, je dois te parler de certaines choses importantes..."

Gryf entrouvrit légèrement la bouche en se disant que c'était rapide,la démission... Valandil regarda Athalée qui le regardait avec l'air de dire: "Qu'est ce que tu me cache?". Le chercheur d'enfants s'empressa de finir:

-"...A propos des derniers petits tours que j'ai appris dans mon livre magique !"

Gryf fit mine de s'impressionner même s'il savait pertinnement de quoi Valandil parlait. Il hocha la tête avant de passer son bras autour des épaules de son ami en disant:

-Bon ben je te suis mon pote adoré... Que ferions-nous sans toi?! Niaf niaf!! N'est-ce pas Athalée?

Il sourit en regardant ses amis en se disant ce qu'il ferait sans EUX...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: *Chambre de Valandil* Dim 08 Nov 2009, 14:50

Tandis que Gryfenfer donnait sa réponse la jeune femme réfléchissait au voyage qui les attendait tout les trois .Le royaume de Turquoise se trouvait au sud de celui d’Emeraude et le voyage promettait d’être assez long …Elle savait que Valandil voudrait partir rapidement surtout si il devait aller à Turquoise pour une mission. Mais était-ce vraiment prudent ? A vrai dire le seul qui semblait le moins inquiet était Gryf …Valandil semblait perdu dans ses pensées et bien qu’elle est confiance en lui elle se demandait si il savait vraiment ce qu’il faisait …
De plus, la jeune femme savait qu’il lui cachait quelque chose ...

- "Très bien... Nous allons donc avoir plusieurs choses à faire et nous devons nous préparer au plus tôt."


Au plus tôt ...Il se leva, prit un parchemin dans son armoire et s’assit à son bureau tandis que Gryf s’accoudait à la fenêtre ...Valandil écrivait deux missives différentes puis, il sépara le parchemin en deux et appela son faucon qui s’empressa de venir rejoindre son maître.

- "Tu vas accompagner Athalée dans les bois du Royaume... J'ai besoin d'une liste d'ingrédients particuliers. Certains pourront être achetés en ville avec ça... Mais les autres se trouvent à quelques kilomètres d'ici et j'en ai besoin pour réaliser quelques potions qui pourraient nous être utiles pendant le voyage. Puis-je compter sur toi pour qu'il ne lui arrive rien ?"


Il avait donc bien l’intention de partir assez rapidement .Il l’envoyait acheter certaine chose pour le voyage avec Racoon ...Enfin au moins ce n’était pas Jack .Et dire qu’ils allaient peut être le retrouver, c’était vraiment désespérant .Bon d’accord elle était peut être injuste envers Jack mais, elle ne savait pas si elle allait pouvoir le supporter après avoir pensé en être débarrassé ...5 ans de tranquillité qui venait de partir en fumée en l’espace d’une heure ...Athalée lui fit signe qu’elle acceptait .

Le jeune homme se tourna ensuite vers Gryf.

- "Gryf, tu viens avec moi, nous allons voir le Roi pour lui annoncer ta démission et je vais lui faire ma demande pour t'assigne au même titre que moi. De plus, je dois te parler de certaines choses importantes... "


Athalée se tourna de nouveau vers Valandil .Allait-il lui dire ce qu’il se passait ? S’il ne lui disait rien pour ne pas l’inquiéter c’était raté ...Voyant qu’elle s’inquiétait Valandil s’empressa d’ajouter :

-"...A propos des derniers petits tours que j'ai appris dans mon livre magique !"

Soutenue dans ses mensonges par Gryf qui passa son bras autour des épaules de son meilleur ami avant d’ajouter :

-Bon ben je te suis mon pote adoré... Que ferions-nous sans toi?! Niaf niaf!! N'est-ce pas Athalée?

Les yeux d’Athalée brillaient de colère …Non mais, il la prenait vraiment pour une idiote ? Elle ferma les yeux, essayant de se calmer …Elle rouvrit les yeux et son regard croisa celui de Valandil...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: *Chambre de Valandil* Ven 13 Nov 2009, 14:21

Deux acceptations. Il n'en attendait pas moins de ses deux amis de toujours. Maintenant il fallait s'activer à la tâche et finir rapidement les préparatifs d'avant mission.

Il remarqua qu'Athalée l'observait droit dans les yeux, chargés de colère qu'il n'était peut être pas prêt à affronter. Pourtant, il ne voulait pour rien au monde que leur couple fût anéantis par une simple querelle. Il ne tarderait pas à aborder le sujet, mais pour le moment, il avait d'autres choses à se préoccuper. De plus, il ne voulait en rien la mettre mal à l'aise ou la faire changée d'avis quant à ce départ quelque peu précipité.

Le jeune homme aux cheveux bleu-gris s'empressa donc de ranger les quelques papiers qui trainassaient sur le sol ou se vautraient sur son lit, rangea son livre magique dans l'armoire, se posta devant la porte, l'ouvrit, patienta cinq secondes, puis lança d'un air encouragent :


- "Allons-y les amis. Racoon, tu sais ce que tu dois faire, je compte sur toi."

C'est alors que le rapace fit mine de ne pas obtempérer. Comprenant que l'oiseau voulait lui faire comprendre quelque chose, il s'approcha de lui et lui demanda :

- "Qui y a t-il ?"

Dans sa voix la plus mélodieuse et la plus convainquante, le piaf blanc se permis pour la première fois de contredir l'un des ordres de son maître :

- "Je me permet de vous interpelez pour vous justifier le fait que je trouve votre travail indigne de mon rang. En effet, je serais plus utile en tant que messager que comme coursier. De plus, Larien n'est toujours pas de retour et je suis donc le seul à pouvoir surveiller votre chambre et vos objets de valeurs... Faut-il vous rappelez que votre livre est précieux ? Que vous avez déja perdu un hibou en prennant une mauvaise décision... Que..."

- "Assez !" Coupa t-il net.

Le Silence fut tel qu'ils pouvaient entendre les acclamations et applaudissements des personnes qui se trouvaient à la cérémonie d'adoubement qui se cloturait. C'était le moment qu'il ne fallait pas louper, si il voulait retrouver le Roi et lui annoncer la démission de Gryf et si il voulait éviter sa garde personnel, son entourage, ses conseillers... Bref, tous ceux qu'il n'avait pas besoin de voir pour apporter un message. Au pire des cas, il irait trouver son professeur de magie.

- "Tu n'as pas à contredire mes ordres, je ne te le permet pas. Joue encore une seule fois avec mes décisions et je te ferais taire à jamais. Parfois, je me met vraiment à penser que d'autres rapaces auraient fait un meilleur travail qu'un faucon borné et têtu."

La remarque était chargé de repproche et l'oiseau encaissa douloureusement, sans répliquer. La parole lui était trop précieuse... Etre différent lui était trop important...

- "Maintenant, va avec Athalée, accompagne la, et lorsque tu aura fini, rejoint nous ici le plus vite possible. Je suis d'accord avec toi quant à ton rôle, mais changé d'air ne te fera pas de mal. Saches que je compte sur toi et que cette tâche est aussi importante qu'un voyage de négociations. Je te fais confiance."

Il toisa une nouvelle fois le visage magnifique et l'expression douloureuse que lui infligeait le regard d'Athalée, s'approcha de sa bien aimé, la serra dans ses bras, puis d'un souffle lui susura :

- "Reviens moi vite, Je t'aime..."

Il savait qu'elle brûlait d'envie de le questionner, mais pour parrer cette éventualité, il l'embrassa longuement, la prennant au dépourvu, si bien qu'ils en oublièrent tous les deux les soucis qui les préoccupaient.

Quelques instant plus tard, il remarqua que Gryfenfer avait tourné le dos pour observer, l'horizon depuis le halo de sa chambre et pour éviter de les déranger dans ce moment d'intimité.
Confus, le voleur s'excuse :


- "Désolé..."

Puis, avant qu'il n'ait eut le temps de lui répondre, il lança :

- "On y va ?"

Sur un ton enjoué, il le gratifia d'un grand sourire, saisis la missive pour le Roi, attendit les réponses de chacun, puis ils sortirent tous les trois de la chambre pour prendre des directions opposés.

- "On se retrouve tout à l'heure." Annonça t-il à son oiseau et à la Béryloise.

Puis, ils s'enfonça dans les méandres du château en compagnie de Gryfenfer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: *Chambre de Valandil* Sam 14 Nov 2009, 05:11

Gryf voyait bien qu'Athalée se disait un truc du genre:"Bande de menteurs! Je vois clair dans votre jeu!" Le pardusse était réellement navré de devoir agir ainsi mais Valandil lui avait fait jurer de ne rien dire à personne concernant sa décision. Malgré les mensonges des deux jeunes garçons,la jeune femme accepta néanmoins la proposition de Valandil qui semblait reprendre des couleurs petit à petit... Gryf ne put s'empêcher d'être heureux que les yeux d'Athalée ne lancent pas d'éclair foudroyant car sinon,pouf! Plus de Valandil et qui sait,peut-être plus de Gryfenfer. Comme pour souligner ses propos,son ami ramassa et rangea quelques paperasses qui trainaient un peu partout dans la petite pièce. Il prit ensuite son fameux livre magique et le rangea également. Il se dirigea ensuite vers la porte de la chambre et dit:

-"Allons-y les amis. Racoon, tu sais ce que tu dois faire, je compte sur toi."

L'oiseau regardait Valandil avec l'air de dire qu'il refusait de bouger de son perchoir. A la stupéfaction de Gryf,l'oiseau répondit à la queston de son maître:

-"Qui y a t-il ?"

- "Je me permet de vous interpelez pour vous justifier le fait que je trouve votre travail indigne de mon rang. En effet, je serais plus utile en tant que messager que comme coursier. De plus, Larien n'est toujours pas de retour et je suis donc le seul à pouvoir surveiller votre chambre et vos objets de valeurs... Faut-il vous rappelez que votre livre est précieux ? Que vous avez déja perdu un hibou en prennant une mauvaise décision... Que..."

Valandil,furieux et rouge pivoine,le coupa avec rage:

-"Assez !"

Gryf regrdai tour à tour,l'oiseau,Valandil,l'oiseau,Valandil... Le silence était tellement pesant que Gryf arrivait à entendre les différentes voix provenant de la cour où commençait les festivités de l'adoubement et de l'attribution. L'homme-bête sentit les larmes de rage et de tristesse refluer avec force et le pardusse dut faire un effort surpardusse(lol) pour retenir le liquide chaud et salé qui menassait de s'écraser à tout moment sur le parquet de la chambre de son ami. Celui-ci dit alors:

-"Tu n'as pas à contredire mes ordres, je ne te le permet pas. Joue encore une seule fois avec mes décisions et je te ferais taire à jamais. Parfois, je me met vraiment à penser que d'autres rapaces auraient fait un meilleur travail qu'un faucon borné et têtu."

Le rapace encaissa les paroles de l'apprentit voleur en silence mas Gryf se doutit bien qu'il était réellement peiné. Valandil poursuivit:

-"Maintenant, va avec Athalée, accompagne la, et lorsque tu aura fini, rejoint nous ici le plus vite possible. Je suis d'accord avec toi quant à ton rôle, mais changé d'air ne te fera pas de mal. Saches que je compte sur toi et que cette tâche est aussi importante qu'un voyage de négociations. Je te fais confiance."

Son ami regarda ensuite Athalée,touours en colère,avant de la prendre dans ses bras et de lui dire quelque chose à l'oreille que Gryf ne tenait pas à entendre: ils avaient droit à leur intimité. Le pardusse s'accouda une fois de plus à la fenêtre et il regarda la forêt... Il perçut ensuite un grognement sourd qu'il reconnu immédiatement:

-**M'ma?! Mais que fait-elle ici?!**

Avant qu'il n'ai pu faire quoi que se soit,Valandil le prit par le bras et lui dit:

-"Désolé..."

Gryfenfer hocha la tête,conciliant avec l'air de die que se n'était rien mais son ami continuait:

-"On y va ?"

Cette fois,Gryf répondit:

-Ouaip! Je te suis mon pote!

Valandil dit ensuite à Athalée et à l'oiseau:

-"On se retrouve tout à l'heure."

Il descendit ensuite l'escalier. Gryf,avant de le suivre fit un petit signe à Athalée en disant:

-Bon ben à plus Athalée! Au plaisir hein!

Il passa la porte avant de remonter et de terminer:

-Ne t'inquiète pas,tout ira bien je te le promet!

Et il rejoignit son ami qui l'attendait au bas des marches. En chemin,le pardusse demanda à Valandil:

-Valandil? Quelle est cette force maléfique dont tu me parlais tout à l'heure?

Cette chose l'intriguait réellement. Le pardusse attendit avec impatience la réponse de son ami...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: *Chambre de Valandil* Sam 21 Nov 2009, 05:57

En remarquant que la jeune femme l’observait, Valandil se dépêcha de détourner le regard préférant ranger les papiers qui traînait dans sa chambre et mettre son grimoire dans son armoire. De toute façon, elle n’avait pas envie de se quereller avec lui juste pour ça ...Mais pourtant, elle était toujours en colère.

- "Allons-y les amis. Racoon, tu sais ce que tu dois faire, je compte sur toi."

Le jeune homme se tenait devant la porte .La jeune femme ne bougea pas et elle ne fut pas la seule .Racoon n’avait pas bougé et semblait avoir quelque chose à dire à son maître. Valandil s’approcha du faucon et lui demandait ce qui se passait... La réponse de Racoon surprit Athalée.

- "Je me permet de vous interpelez pour vous justifier le fait que je trouve votre travail indigne de mon rang. En effet, je serais plus utile en tant que messager que comme coursier. De plus, Larien n'est toujours pas de retour et je suis donc le seul à pouvoir surveiller votre chambre et vos objets de valeurs... Faut-il vous rappelez que votre livre est précieux ? Que vous avez déja perdu un hibou en prennant une mauvaise décision... Que..."

Jamais elle n’avait vu Racoon contester un seul des ordres que lui avait donné Valandil .A l’inverse, elle n’avait jamais vu Jack faire autre chose que se plaindre, contester les ordres de son maître ...Elle avait encore du mal à comprendre que Valandil puisse préférer Jack. Pour avoir déjà vu Valandil répondre à Jack, lorsque ce dernier s’était plaint d’un des ordres de son maître, elle se doutait de ce qu’allait répondre l’apprenti voleur ...

- "Assez !"

Le résultat fut le même qu’avec Jack. Le faucon ne chercha pas à contredire son maître .Le silence qui suivit, permit à la jeune femme d’entendre les voix et les applaudissements de la foule qui se trouvait dans la cour.

- "Tu n'as pas à contredire mes ordres, je ne te le permet pas. Joue encore une seule fois avec mes décisions et je te ferais taire à jamais. Parfois, je me met vraiment à penser que d'autres rapaces auraient fait un meilleur travail qu'un faucon borné et têtu. Valandil s’arrêta quelques secondes avant de reprendre .Maintenant, va avec Athalée, accompagne la, et lorsque tu aura fini, rejoint nous ici le plus vite possible. Je suis d'accord avec toi quant à ton rôle, mais changé d'air ne te fera pas de mal. Saches que je compte sur toi et que cette tâche est aussi importante qu'un voyage de négociations. Je te fais confiance."

Le regard de Valandil croisa de nouveau celui de la jeune femme .Athalée détourna son regard du jeune homme qui s’approcha d’elle. Lorsqu’il la serra dans ses bras, Athalée, surprise, ne le repoussa pas. Il lui murmura quelques mots qui firent instantanément disparaître sa colère.

- "Reviens moi vite, Je t'aime..."


Elle s’apprêtait à lui demander des informations sur sa vision lorsque les lèvres de Valandil se posèrent sur les siennes. Lorsqu’il cessa de l’embrasser, elle remarqua que Gryf, pendant qu’ils s’embrassaient, regardait de nouveau par la fenêtre pour éviter de les déranger. Gênée, la jeune femme ne disait rien, laissant Valandil s’excuser auprès de Gryf. Puis, il leur demanda si ils étaient près à partir .Se fut Gryfenfer qui répondit le premier :

-Ouaip! Je te suis mon pote!

Suivit de Valandil :

-"On se retrouve tout à l'heure."

La jeune femme approuva d’un signe de tête .Valandil s’éloigna et Gryfenfer avant de partir la salua :

-Bon ben à plus Athalée! Au plaisir hein!

- A un des ces jours, Gryfenfer.

Il s’apprêtait à suivre Valandil lorsqu’il revient sur ses pas et ajouta comme si il avait capté son inquiétude :

-Ne t'inquiète pas, tout ira bien je te le promet!

Athalée sourit au jeune homme tandis qu’il allait rejoindre Valandil .Elle se dirigea vers les écuries accompagné de Racoon .En chemin, elle se demanda pour la seconde fois si, il n’était pas en partie responsable de la disparition de Jack ou du moins si il ne savait pas quelque chose qu’ils ignoraient.

Si il était au courant de quelque chose c’était certain qu’il n’en avait pas parlé à Valandil parce qu’il risquait perdre ce qu’il avait obtenu lors de la disparition de Jack ...La parole et un place plus importante .Mais, il y aurait fallu que quelqu’un l’aide et c’était cette dernière idée qui était complètement stupide ...Qui aurait intérêt à kidnapper un hibou stupide dont la seule particularité était de parler ?Et puis ,même si quelqu’un l’avait enlevé ,énervant comme il était ,il l’aurait libéré et supplier de partir ...

-Racoon ...Est-ce que ...Tu sais quelque chose sur la disparition de Jack ?

Elle se doutait qu’il allait lui dire, qu’il n’en savait rien ou il ne répondrait pas du tout ...De toutes façons, elle ne serait pas plus avancer .Enfin, la question était posée ne manquait plus que la réponse ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: *Chambre de Valandil* Lun 28 Déc 2009, 13:15

Résumé des RP précédents :


Après être partis chacun de leurs côtés, Gryfenfer et Valandil ont pu annoncer la démission de son ami et Athalée s'est chargé des courses en compagnie de Racoon.
Seulement, plusieurs éléments imprévus ont surgit : Le voleur s'est écroulé et la Béryloise a retrouvé Larien, la buse de Haris.


-_-_-_-_-_-_-_-

Plusieurs minutes s’étaient écoulées depuis que le faucon et la béryloise avaient repris leur chemin. Le faucon n’avait pas dit un mot et la jeune femme n’avait pas essayé de lui parler .Elle avait bien vu que le rapace semblait préoccupé par l’état de Larien.

La jeune femme se rendait bien compte que si Racoon détestait Jack, le faucon semblait bien aimé Larien. Jack avait été ,en quelque sorte son rival ,tandis que Larien ,qui ne parlait pas ,ne pouvait pas lui faire de l’ombre .Etait-ce la raison de la disparition de Jack ?Non ,Jack n’aurait jamais pu être jaloux de Racoon .En tout cas avant sa disparition ,car le faucon ne parlait pas à l’époque .

Athalée ne savait plus trop quoi penser ...A vrai dire seul deux personnes auraient pu avoir une raison de faire disparaître Jack : Racoon et elle. Ils faisaient tout les deux de bons coupables .Lui par ce qu’il été le rival et celui à qui avait profité sa disparition .Elle parce qu’elle avait rencontré Valandil et Jack juste quelques heures avant la disparition de ce dernier .De plus, Jack semblait penser qu’elle était une menace . Elle avait assuré à Valandil qu’elle n’y était pour rien mais, le jeune homme allait-il lui faire confiance ? Rien n’était moins sûr malgré le fait qu’ils soient ensemble et qu’ils se connaissent depuis 5 ans ,elle ne pouvait pas nier lui avoir caché certaines choses ...Si ,il apprenait qu’elle était amnésique ,ne risquait-il pas de se demander si elle n’avait pas menti aussi sur la disparition de Jack ?

Elle ne savait plus quoi faire, a vrai dire elle n’avait que deux solutions : dire la vérité sur son amnésie à Valandil, écarter d’elle une bonne fois pour toutes les soupçons qui pesaient sur elle mais, c’était aussi risquer de perdre Valandil.
La deuxième solution était de ne rien dire et d’éviter tout ce qui concernait le passé, que ce soit le sien ou celui de Valandil, et d’éviter de parler de sa famille ou de celle de Valandil ,mais là encore elle risquait de perdre la confiance de Valandil .Et c’était ça qui empêchait la béryloise de prendre une décision .Elle avait déjà penser à tous ça mais ,là elle sentait qu’elle allait devoir prendre une décision rapidement ...
Non ,elle ne voulait pas ou plutôt elle ne pouvait pas .La jeune femme préféra reporter son attention sur Larien ,toujours immobile ,qui était couché sur les planches qu’elle portait .Ils arrivèrent enfin devant le château et le faucon se décida enfin à parler .[/i]

- "Regagnons la chambre de mon Maître, j'ai peur que l'Etat de Larien ne s'agrâve si nous ne faisons rien... Dès qu'elle y sera, je partirais à sa recherche si il n'y est pas et tu devras tout faire pour qu'elle évite de bouger. Une aile cassée est toujours problematique pour un oiseau car il peut y avoir des séquelles importantes... L'immobilisation est la clef de la réussite d'une opération sur un volatile quelconque. Je compte sur toi !"

Athalée approuva d’un signe de tète pour approuver ce que venait de dire le rapace . Elle aussi était inquiète pour Larien mais moins que Racoon certes .

Comment allait réagir Valandil lorsqu’il apprendrait que Larien avait été blessée ?
La jeune femme allait-elle enfin savoir ce que Valandil lui cachait ?


-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

Alors qu'il arrivait à la porte, Valandil s'effondra et Gryf failli lui rentrer dans le lard mais se retint de justesse. Le Jaguarian s'agenouilla près de son ami et le redressa avec une mauvaise impression: Que se passait-il? Comment son ami venait-il de tomber? Un malaise? Une marche ratée? Une vision? Un... Oui, c'est ça,une vision! Alors que Gryf secouait doucement son ami, ce dernier ouvrit les yeux et s'essuya le nez ensanglanté.

Gryf jura tout bas: comment avait-il pu ne pas remarquer les gouttes de sang qui perlaient le long du nez de Valandil? Mais quel imbécile il faisait! Quel bon ami! Valandil se leva difficilement avec l'aide de son ami et se dirigea vers sa chambre d'une démarche chancelante... Ils entrèrent et Gryf allongea Valandil dans son lit et alla rapidement chercher un verre d'eau qu'il fit apparaître grâce à ces pouvoirs magiques.

Il redressa l'oreiller de son ami et l'y adossa tout en lui versant le liquide transparant et froid entre ses lèvres tremblantes. Soudain, une étrange chose se passa, Gryf ferma les yeux un instant et se retrouva dans une grotte où une bête attend en murmurant un vague bientôt et en aiguisant ses griffes. Le pardusse revient ensuite dans la chambre de son ami et arrête de verser l'eau dans la gorge du jeune homme...

Il se redresse et regarde le vague avant de se rendre compte que Valandil le regarde avec un regard étonné. Gryf se secoue avant de ranger le verre et de demander à son ami voleur:[/i]

-Valandil, que c'est-il passé?


-_-_-_-_-_-_-_-_-


Les cloches sonnaient dans sa tête comme à la célébration d'un mariage royale. Il avait du mal a analyser ce qu'il fenait de se produire quand Gryf lui demanda ce qu'il s'était passé. Même si sa mémoire était floue, il se souvenait parfaitement de la vision qu'il avait eu quelques instant auparavant. Il s'apprêtait à en parler lorsque Athalée déboula dans la chambre avec Racoon, une étrange planche en bois dans les mains et sur cette plache en bois, il y avait...

- "Larien !"

Son sang ne fit qu'un bond et les image redevinrent claires. Sa compagne avait-elle vu qu'il souffrait ou avait-elle été trop préoccupé par l'oiseau qu'elle tentait d'immobiliser un maximum.
D'un bond, il se mit sur ses deux jambes malgré les vertiges qui lui rappellait qu'il n'était pas en état d'effectuer tous ses mouvements.
Même si le mal de tête s'était estompé dans les cinq minutes qui avaient suivit, il n'était pas à l'abri d'un nouvel évanouissement. D'ailleurs il remarqua que son ami pardusse le regardait d'un air entre la colère et la peur. Il espérait simplement qu'il n'allait pas se transformer en monstre simplement parce qu'il ne lui avait pas répondu. La santé de son aigle était plus urgente pour le moment.


- "Gryf, tu as appris mieux que moi à soigné les animaux, tu peux t'en occuper ? Je vais te guider."

Et c'est ce qu'il fit. Par le biais d'indications scrupuleuses et sous l'oeil attentif d'Athalée et de Racoon, l'homme-bête répara l'aile cassé de la buse de Haris en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire.
Finalement, les cours qu'il avait suivit à Emeraude allait leur être d'un grand secours et il pourrait certainement échanger leurs connaissances pendant l'apprentissage du Jaguarian avec son nouveau "maître" .

Pendant plusieurs heures, ils attendirent le réveil du rapace, sans qu'aucun d'eux ne relance l'un des sujets facheux qu'ils avaient eut quelques minutes plus tôt dans la journée.


**Je vous parlerais de tout ce qu'il faut savoir en chemin** Expliqua t'il à chacun en pensées.

Tandis qu'il prennait des informations auprès de Racoon pour savoir quel animal avait pu blesser Larien à ce point et ce qu'elle avait dit, la femelle rapace en question se réveilla avec panique.
Lorsqu'elle reconnu enfin l'endroit ou elle se trouvait et avec qui elle était, elle se figea, cherchant les mots pour expliquer ce qu'elle avait vu.
Par un flot de petits piaillements et petits cris aïgus et plaintifs, elle narra ses péripéties au faucon pélerin qui s'empressa de traduire le message avec une mine déconfite :


- "C'est Jack qui l'a attaqué. Il se trouve à Turquoise... Exactement à l'endroit ou l'on doit se rendre. Il est accompagné d'un vieillard et d'une bande mercenaire qu'elle n'a jamais vu mais qui disait vous connaître..."

La vision se confirmait. Il devait se rendre là bas. Quitte à passer au dessus de la mort qu'il avait vu se dessiner dans ses visions.
Il devait retrouver ce vieil homme et s'expliquer avec le hiboux qui était jadis le sien.


- "Athalée, Gryfenfer... Nous partons. Racoon, veille sur Larien pendant notre voyage."

Le rapace acquiesa ainsi que ses compagnons.
Ensemble, rassemblant leurs affaires et les fournitures achetés par la jeune femme, ils sortirent de la pièce et se dirigèrent vers l'écurie.

Une fois muni de leurs chevaux, ils s'élancèrent à travers les plaines du Royaume d'Emeraude en direction de celui de Turquoise, la coeur serré par de multiples interrogations...





[Court, mais pas vraiment de temps pour en rajouter plus car ça fait un moment que d'autres joueurs attendent pour pouvoir participer à la mission que nous allons effectuer. Donc : fin du RP.]
Revenir en haut Aller en bas

*Chambre de Valandil*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-