___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Tristesse & Remords [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Tristesse & Remords [PV] TERMINE Jeu 15 Oct 2009, 12:24

Le premier cours de magie de Trystan avait eu lieu le matin même, enfin, il avait duré toute la journée en fait puisque leur professeur était quelque peu spéciale - mais dans le bon sens du terme - mais surtout car les autres élèves étaient nuls. C'en était presque à se demander comment ils avaient fait pour réussir les tests d'admition pour devenir élèves. Heureusement, la conseillère de l'Empereur était là poru remettre de l'ordre dans tout ça, et surtout pour bien leur faire comprendre qu'ils n'étaient absolument rien et ne le seraient certainement jamais s'ils ne progressaient pas. Le prince héritier savait très bien que toutes ces remarques déplaisantes ne le concernaient pas, après tout, bientôt, elle serait sous ses ordres, et déjà maintenant, sa magie était plus développée que la sienne. Il n'avait donc rien à lui enlever. Bientôt, il deviendrait l'Empereur le plus puissant qu'Irianeth n'ait jamais connu.

Le cours aurait pu être très intéressant s'il avait été consistant en terme de notions abordées. Toutefois il aurait pu être carrément ennuyant si le garçon n'avait pas trouvé occupation, c'est à dire quelque chose - ou plutôt quelqu'un en l'occurrence - à observer. En effet, la gamine qu'il avait sauvé - ou condamnée cela dépend du point de vue - à Shola avait subitement réapparut, comme dans un rêve. Non. Comme dans un cauchemar. Comment était-elle arrivée là ? Que faisait-elle là ? Pourquoi le regardait-elle avec ce sourire particulièrement débile et sans intérêts ?! Tant de questions qui étaient restées sans réponse et au-dessus desquelles Trystan ne s'était pas attardé...

Toutefois, pendant ce même cours de magie, il l'avait senti souffrir, d'une souffrance tellement immense qu'elle en était presque inimaginable. Et pourtant elle était présente. La petite fillette blonde semblait être totalement déprimée, ne plus être grand chose en réalité... Cela avait causé de la ...peine au prince, bien qu'il ne veuille pas le reconnaitre réellement. Ainsi, pour se déculpabiliser, il avait décidé de garder un oeil sur elle toute la journée, vérifier que son état ne s'aggrave pas. Normalement, il avait réussi... Mais rien n'était moins sur.

Quand l'enseignante avait libéré les meilleurs élèves - c'est à dire lui évidemment et la petite fille - Trystan avait rejoint son père en se téléportant et en lui demandant une faveur : une alvéole pour la gamine blonde au lieu des pouponnières habituelles aux élèves normaux pour seul logement. Urianos connaissait de manièreg énérale l'histoire de Trystan, et, heureux qu'il ait trouvé une "femelle reproductrice dès son jeune âge" - non mais, n'importe quoi les adultes... ! - il accepta sans poser de questions. Des serviteurs se pressèrent dès lors pour préparer une alvéole à la hauteur de celui qui en posait la demande - ne considérant pas qu'elle ne serait pas pour le prince donc - tandis que Trystan en chargea un d'aller avertir la gamine et l'emmener dans sa nouvelle chambre pour les cinq années à venir.

Il faisait déjà nuit quand le prince d'Irianeth commença à se diriger vers le refuge de la blondinette. Arrivé devant sa porte, il eut un temps d'arrêt, allait-elle lui ouvrir alors qu'il l'avait fait pleurer - involontairement certes - le matin même ?! Certainement pas. Le petit restait donc la main suspendue en l'air, hésitant sur la manière de procéder. Il pouvait aussi imaginer une explosion de la porte ou inon que son corps pouvait traverser la matière, mais le plus simple et le plus discret restait certainement une téléportation de l'autre côté de la porte de bois. Sans réellement se concentrer sur son imagination, Trystan passa de l'autre côté de la porte. La pièce était spacieuse, bien décorée, légèrement luxueuse. Beaucoup trop pour une petite fille. Et, à l'évidence, cela ne suffisait pas à lui redonner le sourire.

La gamine de Zenor était assise à une extrémité du lit - lit qui était immense d'ailleurs - et avait le regard dans le vide, elle ne devait même pas comprendre pourquoi il était là, dans SA chambre, mais ce n'était pas grave. D'une manière qui restait inexplicable, Trystan se sentait comme un protecteur vis à vis de la fillette qui l'avait suivit. Après tout, c'était lui qui l'avait mit dans cette galère, la moindre des choses qu'il pouvait faire, c'était de la soutenir un petit peu le temps qu'elle relève la tête. Le petit prince s'avança vers le lit à l'autre bout de la pièce et s'assit en tailleur à l'autre extremité du lit. Ils jouaient à se regarder en alternance sans jamais parler. Le langage ne semblait être essentiel chez aucun des deux enfants. Touefois, même s'il pouvait tout connaitre d'elle en forçant son esprit, cela ne l'aiderait jamais car ce ne serait pas ELLE qui se serait confiée. Et la situation n'évoluerait jamais. Alors, l'héritier du continent noir se lança :

- Pourquoi est-ce que tu es sur Irianeth ?

Autant faire les choses dans l'ordre, et hors de question de l'assomer de questions dès le début. Après tout, peut être qu'elle aussi aurait des choses à lui demander, mais Trystan préférait ne pas avoir à penser à ça. Il verrait bien quand elle se déciderait à répondre. Pour l'encourager, l'enfant la regarda dans les yeux, d'un regard moins froid et hostile que la matinée, mais pas pour autant extremement sympathique ; après tout, il n'avait jamais fait ça et ne le referai surement pas souvent. Alors, il lui faudrait du temps pour apprendre à être... "gentil"... Il allait devoir s'y faire pour réconforter la fillette en face de lui...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Ellyn

avatar
Nombre de messages : 72
Rôle : Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
Date d'inscription : 02/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 39 ans [G11]
Rôle: Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Ven 16 Oct 2009, 00:47

Cela avait été un début de journée désastreuse, malgré un succès moyen en cours de magie.
Il avait semblé à Ellyn qu’en seulement quelques heures elle avait éprouvée toutes les douleurs qu’elle avait vécue avant de venir ici, les physiques étant juste remplacées pas les mentales, et les larmes de douleurs par celles de tristesses; et tout ces éléments avaient aidés à la destruction de tout ce qui restait d’elle, et après l’étape du dynamitage des rares parcelles de son âme encore debout, le reste de la leçon s’était plutôt bien passé, car la gamine avait (à son grand étonnement) réussi plus d’exercices que la majorité des élèves présents, ce qui lui avait valut de sortir plus tôt, comme le gosse blond qui était la cause de sa présente destruction, et d’une bonne partie de l’ancienne d’ailleurs, le marmot s’était dépêcher de disparaître, comme si il avait honte de se retrouver en face d’elle


Plus tard dans la journée, un insecte était venu la chercher, et tout ce que la petite Zénoroise comprit, c’est qu’elle allait avoir une chambre à ELLE, sa première possession propre, enfin, le premier truc que l’on lui donnait en tout cas, et donc, sans pour autant avoir d’explication clair, elle suivit l’espèce de grosse fourmis qui la mena dans une grande pièce, où trônait un lit immense, la gamine essaya de refuser, on lui dit que cela était un ordre du prince, et on lui claqua la porte au nez.

A ses yeux, les proportions de la pièce étaient inimaginable, sa nouvelle chambre faisait la taille de son ancienne maison !
Tout cela était trop grand pour une chose inutile comme elle, après tout, durant toute sa pauvre existence, on n’avait cessé de lui répéter qu’elle ne méritait rien, étant une chose incapable de quoique se soit.
Néanmoins, elle s’assit dans un tout petit coin, à l’extrémité de son lit à la taille gargantuesque, et observa d’un regard vide l’endroit dans la quelle on l’avait emmener
C’était une chambre bien décorée et luxueuse, d’un tel luxe qu’Ellyn en n’avait jamais vu de toute sa vie.

Et le temps passa, elle fixait toujours le mur, ne pensant à rien, ou plutôt ne pouvant penser à rien, et il lui sembla un moment que la nuit était tombée, quand enfin la mioche se demande l’identité du fameux prince, bien que la réponse, évidente, lui sautait au yeux, le prince s’était le petit garçon, celui de Shola, la seule personne à l’avoir sauvée, au lieu de la laisser mourir; il y avait eu sa mère, qui l’avait sauvée à de nombreuses reprises, elle était morte, tuée par le dit garçon; Halvar, le vieux, si sympathique, il était mort de faim et de froid à sa place; et le garçon, le prince, toujours en vie, qui l’avait sauvée au détriment des autres esclaves. Et bien que le garçon ne ressemblait point à une fourmis, ou du moins à un insecte géant, il devait l’être un chouilla pour être le prince de ces étranges personnages, et il semblait évident que lui aussi avait eu une longue histoire avant d’échouer ici
Mais pourquoi lui offrir cette chambre, loin des autres ? Pour se racheter une bonne conscience, peut être , mais Ellyn pouvait, et elle le faisait, penser qu’il avait aussi fait ça pour s’éloigner d’elle, sans doute l’avait t’il fait partir dans une partie éloignée de la sienne de l’espèce de château dans le quel elle se trouvait


Et tandis que tout cela défilait dans sa tête, qui malgré tout, restait plus ou moins vide, une sorte de sixième sens l’averti que quelqu’un s’apprêtait à entrer dans la chambre, et à peine l’avertissement ayant atteint son esprit, que le petit garçon apparut dans la pièce, aussi facilement qu’il avait disparut un peu plus tôt dans la journée; que faisait t’il ici ? Ellyn n’en avait aucune idée, et il avait tout les droits, si il était effectivement prince, peut être qu’il était venu pour lui dire que c’était une erreur qu’il fallait qu’elle parte, ou alors, peut être qu’il venait pour faire se qu’il aurait du faire sur les bords gelés de Shola, c’est-à-dire la tuer

Qu’elle ne fut pas l’étonnement de la petite blonde quand il s’assit simplement à l’autre extrémité du lit, sans une parole, sans un bruit.
S’en suivit un dialogue silencieux, un échange (si on pouvait appeler ça comme ça) de regards, ou plutôt une fuite, à chaque fois que leurs yeux se croisait, un des deux finissait par détourner le regard, au détriment de l’autre, mais étrangement, il semblait que les deux enfants se comprenaient, comme si le silence valait mieux que toute les paroles, mais pourtant, quand on veut des informations, la voix peut aider.
Ce fut le garçon qui parla en premier, d’une voix claire, il demanda à Ellyn se qu’elle faisait ici, à Irianeth.

Comment répondre ? La gamine cherchait les mots, il lui semblait que cela faisait des siècles qu’elle n’avait pas parlée, puis finalement, elle murmura d’un filet de voix


-Je me suis enfuie de chez moi, j’en avait marre de souffrir, puis les…la blondinette n’osait dire les «  insectes » après ce qu’elle croyait avoir deviné sur le garçon, …gens d’ici m’on trouvée, et voilà…

Cela était court, presque trop, alors, Ellyn essaya quelque chose, elle n’était pas certaine de vouloir vraiment le faire ni de le réussir, mais cela lui éviterais des questions trop délicates.
Alors, tout doucement, elle projeta dans l’esprit de l’autre les images qui correspondaient au paroles, bien qu’elle ne savait pas si le garçons les recevraient, elle montra la violence de son père, la blessure au javelot - en cachant tout de même que cette dernière lui faisait encore mal- sa fuite, et les quelques événements qui s’étaient déroulés ensuite.

La petite ne restait toujours pas très sure d’elle, que penserait le garçon en voyant ça ?
Préférant anticiper, du moins, se protéger un peu contre les réactions possible, la gamine murmura


-Je ne te montre pas ça pour te faire pitié, tu sais, c’est juste la vérité…

Puis elle se tu, ne sachant que dire, préférant nettement le silence à la parole; se questionnant quand même sur les pensées du garçon, et se questionnant sur elle-même, sur ses sentiments, pourquoi son cœur battait la chamade depuis qu’IL était entré ? Mais Ellyn préféra tout laisser de côté, attendre le jugement, replonger dans son néant interne pour ne pas souffrir quelque serait la réaction de celui qui était assit à l’autre bout du lit.
Il était maintenant drôle de voir que le gouffre de son esprit était devenu une sorte protection, mais actuellement la petite ne pensait point à cela, attendant juste en ne pensant justement à rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3722-ellyn
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Lun 09 Nov 2009, 11:10

La gamine parut quelque peu perdue par sa question pourtant claire. Un bref passage dans son esprit et le prince comprit qu'elle avait de la difficulté à s'exprimer, peut être que cela faisait trop longtemps qu'elle s'était abstenue. De plus, raconter son histoire n'était pas ce qu'il y avait de plus surtout quand l'histoire en question s'avère être la copie conforme d'une histoire d'horreur mélangée à un drame le tout appliquée à l'enfance innocente, qui plus est à une fille fragile, peu sure d'elle, bref, sans défense. Pourquoi s'était-elle enfuie de chez elle ? Qui sont ces gens ? Des réponses simples : pour le suivre, des insectes. Pas la peine de poser des questions pour ces détails même si la première réponse demeurait vague, elle aurait surement tout le temps de lui raconter le pourquoi du comment. Tout ça pour ça : se retrouver sur Irianeth. Mais pourquoi n'avait-elle pas réfléchi deux minutes avant de jouer l'écervelée ?!

Il allait lui poser cette question mais elle le devança en prenant une initiative - Trystan cacha l'angoisse que cela rate et de la douleur qui pourrait alors survenir. Montrer tous ces souvenirs par la pensée. Bien que peu sure d'elle et de cette entreprise, tout se passa à merveille si ce n'est les horreurs qu'elle lui déversa en tête. Si c'était vraiment ça sa vie, alors elle avait vécu un enfer, d'une autre manière que lui mais tout aussi déplaisant et Irianeth serait une libération pour elle. Car après tout, elle ne s'en sortait pas si mal en magie, et les cinq premières années reposaient essentiellement sur ça. Il ne lui manquait plus que quelque chose ou quelqu'un pour la faire remonter.

Le message était clair, un peu trop même. Quelque chose, quelqu'un serait mieux. Et qui de mieux pour accomplir cette besogne que celui qui l'avait mit dans cette situation désastreuse - quoique moins désastreuse que sa situation à Zenor - autrement dit : LUI. Elle cherchait à l'apitoyer, c'était sur, certain, sans appel. Et si c'était ainsi, cela serait un NON majestueux et le petit prince allait lui faire mener la vie dure pour avoir tenter de l'abuser... Trystan se redressa et allait ouvrir la bouche quand une fois de plus elle le devança en tuant tous ses reproches dans l'âme. Ce n'était pas pour l'apitoyer, c'était juste la vérité. Pas agréable à dire, pas vraiment agréable à entendre non plus.

Cependant, plus question de se laisser avoir. Sans y aller brusquement, mais sans pour autant faire preuve de douceur, Trystan entra dans son esprit et examina les moindres recoins, ainsi quitte à revivre une fois de plus tout ce qui la terrorise. Elle était alors sincère, et n'exigeait pas sa présence, au contraire. Elle ne voulait même pas de ses remords. Une vraie petite battante, courageuse et faussement forte. Trystan venait de prendre une décision.

Le petit prince resterait avec elle, le temps qu'il faudrait, c'était sur, après tout, elle n'exigeait rien mais ce n'était pas de la pitié. C'était un nouveau sentiment qui commençait à se développer avec ce contact féminin perdurant. De l'amour ? NON ! Bien sur que non... Mais une amorce d'amitié ça oui peut être mais pour rien au monde il ne l'aurait reconnu... C'était encore une étape au-dessus qu'il n'était pas prêt à franchir. Avant de l'aider à s'intégrer à cette communauté, il pouvait tout de même lui offrir une alternative.

- Tu n'es pas obligé de rester ici pour toujours, si tu le désires, je peux mettre fin à cette souffrance...

C'était vrai, mais après quelques secondes sans réponse, le gamin se rendit compte du double sens qu'elle saisirait forcément vu ce qu'ils avaient vécu en commun et ce qu'il avait fait devant ses yeux à elle, le jour de leur rencontre.

- Enfin, je veux dire par là te ramener sur Enkidiev...

Après tout, il pouvait se téléporter, ainsi, il ne serait même pas obligé d'avertir ses tuteurs et encore moins son père. Il ne la déposerait pas à Zenor mais à Emeraude, au château où elle intégrerait surement l'élite des bouffon verts. Bien sur, ils se verraient à la guerre, mais après tout, elle ne serait pas obligée d'y participer s'il la prévenait à l'avance. C'était une option tout à fait convenable et qui méritait réflexion mais le garçon devait exposer tous les aspects et choix avant qu'elle ne décide réellement.

- Si au contraire tu décides de rester, saches que je resterai avec toi et je t'aiderai à surmonter tes douleurs. Je ne te laisserai pas tomber...

Tout était dit, mais toujours pas de réponse. C'était peut-être un peu dur et lourd en si peu de temps pour elle. Il lui offrait la plus belle chambre de l'aile et ensuite la congédiait presque, à sa place, il n'aurait pas su qu'en penser. Mais il n'était pas à sa place. Beaucoup de temps passa ainsi. Sans bouger, sans parler. Rien ne servait plus de rester. Trystan commençait à se redresser pour descendre du lit quand sa voix brisa le silence devenu insupportable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Ellyn

avatar
Nombre de messages : 72
Rôle : Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
Date d'inscription : 02/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 39 ans [G11]
Rôle: Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Lun 16 Nov 2009, 03:52

La première chose qu'Ellyn réussit à lire sur le visage de l'autre gamin fut la surprise, suivit peu après d'une expression qui lui fit penser à du dégoût, et elle comprenait qu'elle le dégoûtasse, après tout elle n'était qu'une petite sotte qui avait passer toute sa vie à faire des bêtises et à condamner des gens à une mort certaine, il y avait bien là de quoi dégoûter de nombreux gens
Cette idée n'était pas très encourageante pour la reconstruction d'une mentalité, d'un esprit autre que vide, mais bon, elle ne songeait pas souvent, et ne contrôlait que rarement le fils de ses pensées.
Cette impression pouvait très bien être le jeu de la lumière qui avait trompé la fillette, dont la conscience donnait l'impression d'être à la recherche permanente de la chose qui ferait tomber sa propriétaire dans la folie


Il y eu juste avant ses dernières parole à elle, un court instant de colère sur le visage du garçon blond dont t'elle ne connaissait toujours pas le nom -lui-même devait aussi ignorer le prénom de sa voisine à moins qu'il ne l'ait capté lors d'une extrusion dans sa tête- qui disparut dès qu'elle eu fini de parler.
Ellyn ressentit le "voile" du garçon rentrer dans son crâne, et elle revit défiler toute sa vie, tous les coups, toutes les larmes, toutes les horreurs que le destin lui avait fait subir, tout ça elle le regarda sans broncher, c'était tout ce qu'elle avait dans sa tête, le vide avait été remplacé par les images qu'elle observait mentalement -comme quelqu'un regarderait un mur en s'ennuyant- sans penser à rien, contemplant juste à quel point aucune once de joie n'avait jamais franchit la porte de ses souvenirs.
Une fois cela fini, il n'y eu aucun bruit, elle attendait qu'il parle

Le silence ne dura pas longtemps, le prince réfléchissant beaucoup plus vite qu'elle, il s'exprima d'une façon assez maladroite, et la blondinette capta évidemment le deuxième sens de ses paroles .
La mort, qu'elle serait douce et reposante pour une âme si tourmentée ! Mais la vie étant cruelle, toutes les occasions où Ellyn aurait du mourir avaient échouées, la laissant dans un état mental encore plus tortueux qu'avant.
Cela aurait été si facile de la tuer…Mais ce n'était pas se qu'il proposait, il voulait la ramener là où elle venait…Il était aussi cruel que ça ? Voulait t'il la ramener à son père ? Non…La petite de croyait pas qu'après ce qu'il venait de voir il désirait la renvoyer à une souffrance physique quotidienne, mais elle laissa tout de même cette option de côté, hors de question de partir d'ici…Au moins, là son paternel ne risquerait pas de la retrouver, c'était certain

Les dernières paroles du gamin la laissèrent dans un état de stupeur…Il lui avait dit qu'il resterait avec elle…tout simplement incroyable, qui aurait voulut rester avec une fille qui n'était plus rien ?…Il avait dit qu'il l'aiderait à surmonter ses douleurs…Impossible…Les douleurs s'était dans la tête…il ne pouvait pas…la fin fut le plus surprenant, il ne la laisserait pas tomber…C'était…C'était la chose la plus gentille que l'on ne lui avait jamais dit et que l'on aurait jamais fait pour elle…Tout ceux qu'ils l'avaient aidée étaient partit, lui promettait de rester…Ellyn était terriblement émue de cela, bien que ça ne représente pas grand-chose pour certains, à ses yeux c'était un des plus beau cadeaux

Il lui fallait digérer tout ça…Elle n'allait plus être seule ! Jamais…Et si un jour la promesse était rompue, se serait la pire chose au monde, la destruction totale d'un être en reconstruction, la chute sans retour dans un gouffre, cela serait comme sa mort mentale, pire qu'à son arrivée à Irianeth, et pourtant, peu sont les personnes qui auraient eu l'ombre de l'idée qu'il y puisse avoir pire qu'un esprit totalement vide de joie et de pensées, une âme quasi détruite et qui résistait à la folie que grâce à l'esquisse d'un espoir que les restes de la candisse d'une enfant grandit trop vite a.

Le temps passait dans un silence de plomb, l'émotion serait la gorge de la mioche qui n'arrivait pas à parler, que pouvait t'elle dire ? Il y avait tant de chose, mais ça ne sortait pas, pourquoi ?
Tien, bonne question à détourner, pourquoi faisait t'il cela ? Par pitié ? Sans doute, mais une partie d'Ellyn espérait que ce soit pour une toute autre raison, une partie d'elle-même rêvait…Elle rêvait d'un ami… Mais cela n'était sans doute qu'une illusion, cela devait être la raison première, après tout, l'amitié et l'amour n'existaient pas, sinon pourquoi les gens avaient été aussi cruels envers elle ?
C'est vrais quoi, si ces deux étranges sentiment existait vraiment, elle n'en serait pas là aujourd'hui et son père n'aurait eu aucune raison de la taper si l'amour avait existé ailleurs que dans les histoires pour enfants qui se terminaient toujours bien.
Alors s'était la pitié qui poussait le garçon à lui proposer cela, et pour le moment la conscience atrophiée de la gamine ne voyait pas d'autre raisons.

Ses pensées se croisant dans sa tête dans un désordre inimaginable dut au fait qu'elles émergeaient en masse dans un esprit resté trop longtemps vide, empêcha Ellyn de se rendre compte que le temps passait, et se ne fut que quand le garçon se redressa pour partir qu'elle parla à nouveau.



Attend…
Je…Je veux pas partir…Je veux rester ici


Et s'était la vérité, elle désirait du plus profond de son être rester ici, et pas seulement à cause de la proposition qu'il lui avait faite, non…il y avait autre chose, elle ne serait pas partie de toute manière, car ici au moins elle ne souffrait pas, mais ça elle ne l'avait pas dit.
Il y eu encore un peu de silence, la gamine était plutôt gênée sans savoir pourquoi, puis étrangement elle reprit la parole, pour un mot, le seul qu'elle n'ai jamais dit qu'à lui -et encore, elle ne l'avait pas prononcé en son nom- et elle le dit de la manière la plus sincère possible


Merci…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3722-ellyn
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Sam 28 Nov 2009, 09:34

Trystan resta sur le choc, toujours prêt à partir, incapable de bouger alors que la gamine lui disait qu'elle ne voulait pas partir, qu'elle comptait rester ici. Après tout, c'est vrai qu'Irianeth ne devait pas être si désagréable que ça pour elle après tout ce qu'elle avait subit, et surtout pour toutes les violences que son père lui avait infligées et qu'il lui infligerait surement dès qu'elle rentrerait. Si elle rentrait un jour. Si était bien vu, une bonne échappatoire. Nonobstant, jamais l'héritier n'aurait cru qu'elle allait saisir ce choix, et donc rester avec celui qui avait en partie détruit sa vie, sa famille, au sens littéral du terme. Rester avec lui quoi...

Encore un silence, très pesant, aucun des deux gamins ne devait savoir quoi penser, quoi répondre, quoi faire, comment agir. Et encore une fois, la blondinette brisa le silence. Un seul mot. Trystan ne se souvenait pas l'avoir entendu une fois dans sa vie. Ah si, il l'avait prononcé à son épreuve de passage de rang supérieur, à Ombres. Il l'avait déjà prononcé quand la femme avait accepté son sort et s'était résigné à se faire tuer poru que lui ait la vie sauve. Ce jour là, il avait dit "Merci", par télépathie certes, mais cela comptait quand même, non ?! Mais la fille ne l'avait pas dit par la voix de l'esprit mais bien en parlant ce qui était encore plus touchant. Et comme pour le jeune prince, c'était bien quelque chose de nouveau chez elle.

Trystan la regarda encore une fois, elle était vraiment triste mais semblait sincère dans ses paroles. Ainsi, il resterait avec elle, jusqu'à ce qu'elle s'habitue à Irianeth, tout du moins. Et lui, il s'assurerait qu'absolument tout se passe à merveille pour elle. Dès qu'il sortirait d'ici, il donnerait ses directives pour qu'elle soit traitée avec égard, que ses désirs soient accomplis, en bref, qu'on la traite comme l'invité du prince jusqu'à nouvel ordre. Cela ne poserait pas de problème. Les adultes et insectes feraient courir des rumeurs sur leur relation, c'était certain, mais s'il ne leur donnait pas suite, ces rumeurs malsaines se tairaient aussi vite qu'elles auraient commencées. Ou sinon, deux ou trois ordres d'execution pour blasphème suffiraient à faire taire les autres.

- Ne t'inquiète pas tu seras bien traitée... Je te le jure.

Trystan se rapprocha d'elle et s'appuya lui aussi contre le lit, elle devait avoir exactement le même âge qu'elle, à quelques mois près tout au plus. Elle semblait vraiment fragile physiquement mais le cours de magie de ce matin avait bien démontré que ce n'était pas le cas. Désormais, il savait à peu près tout d'elle mais elle ne savait rien de lui, hormis qu'il était prince d'Irianeth. A mieux y réfléchir, aucun des deux ne connaissait le prénom de l'autre... Et c'était quelque chose à laquelle il faudrait remédier. Alors il lui tendit la main et déclara avec une habitude non feinte :

- Au fait, je me nomme Trystan, fils unique et préssenti à l'héritage de l'Empereur d'Irianeth Urianos, ce qui fait de moi le prince héritier d'Irianeth.

Trystan arrêta de parler quelques secondes et se rendit compte de ce qu'il venait de dire. Ce n'était pas le bon interlocuteur... Cela faisait trop cérémonie en grande pompe. Alors il releva la main et la ramena près de son corps puis reprit d'une voix plus humble et naturelle :

- Mais appelle moi Trystan, s'il te plait... Et toi, tu t'appelles comment ?

Trystan fixait toujours son nouveau petit fardeau vivant, ou la fillette blonde, peu importe ; et attendait sa réponse.Il commençait à se faire tard mais le prince se doutait qu'il resterait encore un peu dans la chambre de la Zénoroise. Il ne pouvait pas se permettre de l'abandonner de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Ellyn

avatar
Nombre de messages : 72
Rôle : Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
Date d'inscription : 02/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 39 ans [G11]
Rôle: Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Dim 29 Nov 2009, 03:17

Bien traitée…Il le jurait…Deux notions toutes neuves pour la gamine blonde, la première, elle ne voyait tout simplement pas ce que cela pouvait être, les deux mots n'allants naturellement pas ensemble à ses yeux, après, elle savait ce qu'était une promesse, mais pas une promesse tenue.
Il y eu quelques secondes de silence durant les quels le garçon se rapprocha d'elle et s'adossa contre le lit, là il commença à parler lui débitant des mots inconnus à consonances étranges, mais elle n'y prêtait pas attention, son regard était fixé sur la main qu'il avait levé vers elle.

Ellyn ne comprenait pas la signification de ce geste, elle savait pas ce que cela voulait dire, étai-ce un signe d'amitié ? Ou le premier geste d'une attaque ?
Aucune des deux solutions semblait probable, pourtant, il devait bien avoir une raison face à cette main levée, mais la quelle ? Essayant de comprendre, elle n'écouta pas ce que le jeune garçon disait, captant juste deux ou trois mots; Irianeth, Urianos, prince…
Elle était comme envoûtée par la main, cherchant une logique à ce geste, et ce fût uniquement que quand la chose partit qu'elle avait eu le commencement de la supposition qu'il fallait poser la sienne (de main) dans celle de l'autre, mais c'était trop tard, elle avait à peine bouger son bras dans pour accomplir le geste.

D'ailleurs bouger, bien que légèrement lui remit les idées en place et elle entendu clairement la suite, il lui donnait son prénom, c'était un acte de confiance non ? Du moins à ses yeux, et savoir qu'il lui faisait confiance, ou qu'il ne la prenait pas pour la dernière folle du coin, assez pour lui dire son nom émut un peu la jeune fille, bien qu'elle ne le montrasse pas, la suite de la phrase fût aussi une surprise.

Son prénom ?…C'était quoi déjà ? On lui avait déjà demandé à sons arrivée ici, elle avait juste répondu automatiquement, mais aujourd'hui, c'était totalement différents, il lui demandait pas curiosité, ou cordialité, et elle avait envie de répondre de le lui donner, comme il l'avait fait pour lui.
C'était joli Trystan, maintenant qu'elle y repensait, mais la chose n'était pas la, et il fallait qu'elle se concentre, c'était plus dur que ce que croyait son esprit atrophié, mais les lettres arrivèrent une à une, et enfin elle ouvrit la bouche et laissa échapper sa voix


Je m'appelle…El…Ellyn…

Et maintenant ? Il fallait attendre la réaction du petit prince, qu'aillait-il penser ? Que c'était un nom stupide qui s'accordait à merveille avec la tête faiblarde de la gamine ? Oui, sans doute, mais cette possibilité traversa juste un instant l'esprit fragmenté de la blondinette, une autre chose l'occupait pour le moment, une grande curiosité sortie d'on ne sais où, maintenant, la voilà, elle qui n'était plus rien, elle qui se soumettait , qui ne posait jamais de question, et qui en vrai ne faisait pas grand-chose par sa propre volonté, voilà qu'elle désirait en savoir plus sur l'autre…Sur le garçon…Non, pas "l'autre" "le garçon" ou le "prince" c'était Trystan maintenant

Elle bougea légèrement, et manifestement, c'était un mouvement de trop pour la croûte qui recouvrait en partie sa dernière blessure, celle du javelot, et elle craqua, libérant du pus, du sang et une grand douleur, mais elle ne broncha pas, ne dit rien, pas un geste, pas une grimace, elle ne voulait pas que le blondinet se sente concerné par cela, il en avait déjà trop fait., et si elle n'avait rien montré auparavant aux autres, il ne fallait pas lui rajouter ce poids en plus, elle était déjà un fardeau suffisant.

Mais, malgré "la résistance" qu'elle montrait, il lui était impossible de s'empêcher de blêmir surtout d'empêcher le sang de commencer à être absorbé par le tissus de sa tunique, la trace rouge se propageant rapidement dans la zone alentour, pourtant, la résistance à un degré de tolérance, et il était dépassé, largement, les yeux d'Ellyn commençait à voir trouble, et elle posa sa main sur son flan, se retournant dans le même temps pour ne pas que Trystan assiste à ce spectacle navrant, bien qu'il y avait de grandes chances que cela soit déjà trop tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3722-ellyn
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Dim 29 Nov 2009, 07:39

La gamine sembla hésiter à lui confier son prénom, soit car elle n'en avait tout simplement pas envie, ou sinon elle devait encore être méfiante vis à vis de lui et même si cela vexait légèrement le jeune prince il tenta de garder bonne figure et de ne pas montrer ce sentiment à la gamine. Et il fit bien. En effet, la façon dont elle le dit par la suite révéla qu'elle n'avait tout simplement pas l'habitude de prononcer son prénom, si bien qu'à force elle l'avait oublié. Quel était le pire finalement ?! Vivre dans une horreur constante jusqu'à en oublier son prénom ou bien n'être qu'un numéro jusqu'à l'âge de cinq ans (et encore en ayant eu un traitement privilégié) puis devenir "l'apprenti du vieux mage" ou encore un bon "mon garçon" pour ne revêtir sa parfaite identité que deux ans plus tard par un merveilleux coup du hasard ? Trystan ne parvenait pas à trancher... Mais sûrement préférait-il sa vie, elle l'avait rendu plus fort, capable de tout ou presque. Après tout, c'était lui qui s'était battu, et surement aidé des Dieux, il avait réussi. Voilà qui, il en était sur, lui promettait bien d'autres mises à l'épreuve de ces essences célestes. Un grand destin, peut être même au-delà de celui d'être Empereur...

Ellyn, c'était peu commun, comme Trystan d'ailleurs mais ça sonnait bien, et mieux encore, cela lui allait plutôt bien. Il y avait juste peut-être un détail qui n'allait pas, Ellyn évoquait au jeune prince un sourire, un rayon de soleil ; et tout cela, cette jeune fille aurait du le porter sur son visage, fièrement. Au lieu de cela, elle était triste, elle avait mal ; bien sur il le comprenait, mais elle serait tellement plus belle si elle souriait... Le travail à faire risquait d'être dur, et long. Pas très grave, il n'avait pas besoin d'être attentif aux cours de magie, il pourrait se consacrer à elle la majeure partie du temps. Mais pour l'instant, Ellyn donc semblait attendre une réaction à ce qu'elle venait de dire. Sans la quitter des yeux, Trsytan dit donc de la voix la plus douce qu'il n'avait encore jamais employé jusqu'à là :

- Ellyn... C'est très joli, j'aime beaucoup...


Il lui servit un des rares sourires qui traversaient son visage de temps à autre et attendit une réaction. Les sens toujours déployés autour de lui, il capta une douleur chez la fille. Pourquoi ?! Qu'avait-il dit de méchant ? Aurait-il fallu qu'il lui chante des louanges pour qu'elle s'avère satisfaite ? Si c'était le cas, cette histoire partait trop loin, après tout, c'était lui le prince... Non, non, non... Il ne fallait pas penser comme ça car tout n'était pas vrai. Cette fille était loin d'être égocentrique, et lui n'avait pas à se satisfaire de sa situation due uniquement au hasard de la génétique familiale. Soit elle s'infligeait cette douleur car elle estimait qu'elle ne méritait pas ses compliments - et dans ce cas la situation était désespérée - soit c'était quelque chose de totalement différent. La seconde solution paraissait tout de même plus probable.

Mettant fin à ses réflexions intérieures, la gamine se tourna dos à lui pour cacher la souffrance qui devait commencer à se voir sur son visage. Mais ce ne fut pas sur son visage que Trystan s'attarda mais plutôt sur sa tunique d'élève qui devenait de plus en plus rouge à chaque seconde. Du rouge sang. Du sang. Sans réfléchir, Trystan se mi debout sur le lit, d'une main, il attrapa Ellyn autour de la taille pour la maintenir en place, et il plaça son autre main au-dessus du dos, imaginant ses yeux dans sa main pour contempler l'étendue des dégâts. Une croûte s'étant ré-ouverte, et qui saignait plus qu'abondemment. Trystan commença par enlever la tunique de la jeune fille afin de pouvoir travailler plus proprement. Il imagina alors une barrière magique pour arrêter le sang de s'écouler, puis imagina la peau reconstruite sur la plaie, aussi simple que ça. En quelque seconde, la plaie était refermée, une longue cicatrice zigzaguant sur le dos de la jeune fille se formait peu à peu, mais la croûte et la blessure n'existaient plus. Il lui dit alors :

- J'ai refermé la plaie... Mais la cicatrice risque de rester longtemps.

Combien de temps précisément, il n'aurait sur le dire, peut-être quelques semaines ou bien toute sa vie, cela dépendait de son métabolisme, en tout cas, cela ne saurait être pire. Néanmoins, le corps de son petit fardeau était ensanglanté et plein de pus, tout comme les draps d'ailleurs. Le prince passa alors par la collectivité et passa un appel à des servantes. Dans la minute qui suivit, une dizaine de femmes se présentaient dans la chambre, cinq s'occupèrent de la gamine et l'emmenèrent dans la salle de bain pour la nettoyer et les autres refirent entièrement le lit sans poser de questions.

Trystan lui attendit près de la grande armoire, debout, sans bouger. Attendant que la gamine refasse son apparition. Elle serait traitée avec égard cela ne faisait aucun doute, puisque c'était lui qui avait lancé les ordres. Être prince comportait tout de même de bons côtés hormis toute cette ennuyeuse habitude protocolaire. Les servantes sortirent enfin, après quelques minutes qui semblèrent éternité à Trystan. La fillette blonde était certes propre mais elle n'avait toujours pas de vêtement sur le haut du corps. Rapidement, le garçon ouvrit le meuble et y prit la première tunique que sa main rencontra, une tunique princière qui plus est. Il la lança à la jeune fille avec un maladroit :

- Tiens ! Habilles-toi.

Puis le gamin se rendit compte qu'il la fixait toujours, le rouge lui monta alors aux joues et il s'empressa de se retourner, attendant qu'elle lui signale quand elle aurait finit de se revêtir. Quelle soirée ! Cette fille, ce petit fardeau, Ellyn, elle lui promettait une vie pas comme les autres c'était certain, il n'aurait pas le temps de s'ennuyer, il y aurait toujours un problème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Ellyn

avatar
Nombre de messages : 72
Rôle : Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
Date d'inscription : 02/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 39 ans [G11]
Rôle: Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Lun 30 Nov 2009, 11:35

Elle comprenait maintenant pourquoi ça faisait si mal, ce n'était pas seulement la blessure qu'elle portait au flan qui s'était ouverte, mais aussi une partie de celle du dos, qu'elle croyait pourtant cicatrisée .
La douleur était extrêmement présente, ça lui coupait le souffle, pourtant, il y eu vite une autre sensation que celle de la plaie, et Ellyn se rendit compte qu'à présent Trystan la tenait dans ses bras et soignait l'entaille, c'était un agréable sentiment de chaleur, bien que la fillette due lutter contre les larmes, elle ne voulait pas pleurer en face de lui, elle ne savait pas pourquoi, mais c'était comme ça.

La chose fût vite réglée et le petit prince appela d'une manière ou d'une autre, des servante qui se dépêchèrent d'emmener la gamine prendre un bain, d'une manière très douce, et il semblait qu'elles désiraient à tout prix la traiter avec égards, ce qui n'avait aucun sens aux yeux de la blondinette.
L'eau froide lui fît un bien fou, et elle fût de retour dans la chambre quelques minutes plus tard.

Le garçon qui se tenait près d'une armoire qui faisait trois fois sa taille lui lança une tunique pour qu'elle la revêtisse , sans pour autant tourner le regard, ce qu'il fît juste après tout en rougissant.
Ellyn ne comprit pas sur le coup, puis elle comprit, elle était à moitié nue , et bien qu'avant cela la notion de nudité lui était totalement inconnue, elle ne pût s'empêcher de ressentir une grande gène, et enfila vite fait le vêtement blanc aux broderies d'or, une tenue d'un tel luxe qu'elle aurait permit à un villageois de Zenor de s'acheter un équipement de pêche tout neuf, elle se sentait même légèrement honteuse de porter quelque chose qui valait tant dans son ancien pays

Une fois cela fait, elle lâcha un timide "voilà" avant de retourner aux côtés de celui qui l'avait à nouveau aidée, encore un eu rouge de sa précédente découverte.
Elle lui lança un regard plein de reconnaissance, car il n'avait vraiment pas eu besoin de faire cela pour elle, franchement, il n'avait aucun intérêt extérieur à faire ceci.
Et oui, l'esprit anciennement ouvert de la gamine s'était un peu rétrécit, désormais, elle ne comprenait plus que la gentillesse puisse exister sans récompense qui suivrait l'acte, c'était juste impossible, car il aura fallut faire une certaine preuve d'amour, ou de compassion, et aucun des deux n'existaient

Ils restèrent ainsi sans parler quelques minutes, la fille et pécheur et le fils d'empereur, sans échanger un mot, ils n'en avaient pas besoin, et puis s'était comme une petite pause entre les divers évènements d'une soirée pas comme les autres.
Mais une chose triturait quand même l'esprit d'Ellyn, pourquoi ? Pourquoi se montrait t'il si gentil avec elle sans aucune raison particulière ? Il devait forcement avoir une idée au bout de cela, on était pas gentil pour rien non ?
Il fallait qu'elle sache, et bien qu'elle n'eu jamais vraiment eu de grandes volontés, de grandes choses à savoir, il fallait qu'elle lui demande, et sans doute un peu changer (juste le tout début d'un changement qui s'opèrerait lentement, très lentement même) elle ne pût retenir ses interrogations


Pourquoi tu fais ça ? Je veux dire, m'aider et tout…

Elle aurait dû continuer sa phrase, mais il semblait maintenant à Ellyn qu'elle devait avoir l'air terriblement égoïste d'avoir demander cela, franchement, ne lui avait-il pas sauvé la vie ? Ne l'avait-il pas ramener chez elle ? Ne s'était-il pas proposé pour l'aider ? Et la, ne l'avait-il pas soignée ?
Et elle, elle demandait pourquoi…
La blondinette était extrêmement confuse et désolée de la chose, pire, elle avait peur, terriblement peur qu'il la rejette désormais qu'il la laisse tomber pour l'égocentrisme dont elle venait de faire preuve, c'était pas la peur habituelle, celle de prendre des coups, non, c'était la peur de perdre quelqu'un et de se retrouver seule, elle ne connaissait pas ça avant, c'était tout nouveau, comme de nombreuses choses qui s'étaient apparemment développées en elle.

C'est donc avec une certaine angoisse qu'elle attendit la réponse du garçon qui trancherait enfin le silence de plomb qui semblait être tombé sur la pièce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3722-ellyn
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Mar 01 Déc 2009, 15:49

Ellyn revêtit donc le vêtement somptueux, et sur le ton que le petit prince méritait, elle lui répondit par un seul mot, un peu sec. Comme si, en fait, elle avait obéit à un ordre. Trystan avait mal agit, ou plutôt mal réagit ; toutefois, la Zenoroise ne semblait pas l'avoir comprit comme ça. Mais ce n'est pas pour autant que tout se passa vite, un silence s'en suivit encore, un silence accompagné d'une immobilité complète es deux gamins. Quand enfin l'héritier se retourna, ce fut pour voir avancer la fillette - magnifique dans cette nouvelle tenue qui lui seyait à merveille - vers lui et s'arrêter à quelques pas. Encore un silence, mais cette fois, ce serait à elle de le briser, c'était comme si tout était déjà prévu, elle s'était avancé, avait rompu le calme de la pièce alors maintenant elle devait ouvrir la bouche la première. C'est donc avec patience - et un léger brin d'angoisse - que le garçon attendit la question ou l'affirmation qui ne tarderait en aucun cas à arriver. Et bien qu'il s'y soit préparer, il ne put s'empêcher de rester sans voix quand elle prononça sa phrase. Pourquoi elle ? Pourquoi l'aider ? Qu'exigerait-il en retour ? Toutes ses questions méritaient d'avoir des réponses franches. Il allait les lui donner, mais d'abords...

- Ellyn... Viens t'assoir avec moi...

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le petit garçon lui prit la main et l'entraina doucement sur le lit qu'il leur fallu quasiment escalader. Il s'installa donc en plein milieu, le dos appuyé contre la montagne d'oreillers et amena la fillette contre lui, sur son ventre. Il passa les mains autour d'elle, comme l'on faisait quand on aimait quelqu'un de tout son cœur. Comme l'on faisait lorsqu'on voulait retenir une personne prisonnière... Puis, il patienta quelques minutes. Il s'agissait là de choisir les mots exacts, de bien expliquer, de ne pas la frustrer ni d'enjoliver de trop la vérité. Enfin, le petit prince se lança :

- Tu sais, tu es...

Trystan ne parvint pas à terminer sa phrase, alors il décida de lui montrer ce qu'il voulait lui dire. Depuis longtemps, il n'avait plus besoin de contact matériel pour transmettre ses pensées, et pourtant cette fois, il y eu recours, juste au cas où sa puissance faiblirait sous le coup de la trop grande émotion causée. Il fit donc déverser dans la tête de la petite fille un flux d'images incessant. Tout ce qu'il avait fait de mal, du premier acte de sorcellerie appliquée, à son premier meurtre (cette femme qui l'avait tant marqué), puis tout plein de péchés multiples impliquant morts, peine, désastre, désarroi et le vide chez lui. Et enfin, le dernier événement, ce fut l'explosion de ce bateau, et des gens à côté. Juste précédé du dilemme qu'il avait ressenti quand il l'avait trouvé elle. La repérer et la condamner, ou bien lui laisser une chance de vie meilleure même si cela devait passer par la mort.

Non, bien sur, Trystan n'avait pas tout montré, cela ne regardait que lui en un sens, et elle aurait bien le temps de tout savoir, mais plus tard. Déjà elle savait l'essentiel. Mais à présent, il devait prononcer cette phrase sur laquelle il s'était arrêtée, et mettre fin à tout ce qu'elle pouvait imaginer en révélant la véritable vérité.

- Tu es... l'unique chose que j'ai faite de bien... Enfin, je veux dire, tu es la seule personne que j'ai rencontré pendant ma formation à Ombres que je n'ai pas tué. Tu es la seule envers qui je n'ai rien à me reprocher ; et pourtant, tout ce que j'ai vécu, je veux effacer ça en t'aidant toi.

Effacer ses péchés, non. Juste les réparer, se rendre une âme à lui-même. Trouver grâce peut être un jour auprès des défunts. Mais aussi et surtout autre chose.

- Je t'aide car j'en ai envie. Ne crois pas que je me sente obligé...


Trystan stoppa le déversement d'image et la connexion. Avec un soupir, il posa son menton sur la tête blonde d'Ellyn, laissant retomber toute la pression. Attendant la réaction à venir de la jeune fille. Peut être violente, rassurante, douce, exagérée et tant d'autres qualificatifs encore. Peut importait maintenant, il verrait bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Ellyn

avatar
Nombre de messages : 72
Rôle : Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
Date d'inscription : 02/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 39 ans [G11]
Rôle: Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Dim 06 Déc 2009, 02:06

Il n'avait pas répondu immédiatement, comme si il ne savait pas, ou plutôt comme si il ne voulait rien dire, mais quand il reprit la parole, c'était pas la chose attendue, non, il lui demandait d'aller s'asseoir avec lui.
Bien, sur, Ellyn avait obéit, elle obéissait tout le temps, ne pensant guère à la révolte ou à quelconques désobéissance, pourtant, et même si elle en avait eu le pouvoir, si il restait en elle un soupçon de volonté, elle se serait quand même assise de plein gré, sans aucune raison apparente et explicable.
D'ailleurs, rien que le fait qu'il ait dit son prénom - il l'avait certes fait juste avant, mais dans le cas précédent, elle n'avait pût l'entendre- avait guidé la fillette vers lui et le lit, c'était si étrange d'entendre son nom prononcé par un autre, la dernière fois…C'était sa mère…Quand elle lui avait dit de suivre le blondinet alors qu'elle-même se savait condamnée.

C'était confortable -d'après la rare notion de confort qu'avait la gamine- et elle ne broncha pas de la position qu'ils avaient prise, elle ne repoussa pas les bras du garçon qui l'enlaçait, laissant faire.
Puis, il reprit la parole, d'une voix qui s'était nettement adoucie depuis son arrivée; manifestement, les mots ne lui venaient pas, ils restaient coincés dans sa gorge, refusant d'admettre une vérité qui aurait pût être douloureuse, alors, à l'instar de la blondinette quelques temps auparavant, il lui déversa son histoire dans la tête.

On souffrait donc en faisant souffrir les autres ? Sans doute, c'est du moins un des côtés qu'Ellyn ressentit en visionnant le film de la vie du petit prince, bien qu'elle attendait avec grande appréhension un moment, qui ne tarda pas, et là elle vit. Elle vit enfin ce qu'elle n'avait pût voir, le devinant juste car elle était de dos quand cela s'était déroulé, elle assista enfin, même si cela fût par les yeux d'un autre, à la mort de sa mère, ce qui était une des choses la moins belle à voir, et les dieux savent à quels points d'autres choses pas très belles s'étaient déroulées auparavant dans la diffusion de la vie de Trystan.

Le flux de paroles qu'il laissa sortir après -flux car s'était la première fois depuis son entré dans la pièce qu'il parlait autant d'un coup- laissa Ellyn encore plus perplexe que le fait d'avoir vu l'horreur qu'avait subit, et fait subir, le garçon.
Il avait dit qu'il n'avait rien à se reprocher face à elle…Faux…Totalement faux…
Il avait tué sa mère, et si ça ce n'était pas une chose à se reprocher envers la Zenoroise, alors qu'étai-ce ?
Mais encore plus étrange que cela puisse paraître, la jeune fille ne fit aucune remarque, et à part de la perplexité, elle ne pouvait ressentir autre chose face à la maladresse qu'avait fait Trystan, c'était comme si elle ne pouvait ressentir de la haine, peut être cela avait une explication terriblement logique, mais personne n'en saura jamais rien, c'était juste ainsi

Alors, il désirait effacer ses pêchés en se comportant bien avec elle ? C'était une noble idée, bien qu'un peu dur , on ne lavait pas des mains couvertes de sang avec un seul mouchoir, mais Ellyn n'en avait cure, ayant déjà bien grand mal à réaliser l'existence des pensées précédentes, elle s'occupait plus de ce qu'il avait dit ensuite, cette phrase si dur à comprendre , ces deux choses qui n'allaient pas ensemble…L'aide et l'envie…

Néanmoins, la réflexions sur le fait que ces deux notions ne pouvaient s'accorder ne dura point longtemps dans la tête de la petite blonde, à cause d'un nouveau geste de l'autre, il avait posé son menton sur le haut du crâne de la petite Zenoroise, faisant partir l'atmosphère plutôt tendue qui avait fait son apparition;
Ellyn se sentait étrangement bien ainsi, comme dans un cocon de chaleur, loin de tout danger, loin de la violence des autres…C'était …Apaisant, juste apaisant.

Pourtant, il semblait que quelque chose clochait…Ok, il avait envie de l'aider…Sans doute disait t'il vrai quand il racontait qu'il ne se sentait pas obligé de le faire…mais pourquoi ? Quelques raisons étaient présentes, vouloir se laver les mains du sang qu'elles avaient fait couler par exemple, mais il semblait à la mioche qu'il y avait autre chose, un truc qui était totalement inconnu au deux marmot.

Mais il n'avait pas que ça, car même si elle n'arrivait à ressentir de la haine envers Trystan, Ellyn restait un peu choquée -si l'on peut appeler ça comme ça chez elle-, pensait-il vraiment qu'il n'avait rien à se reprocher face à elle, avait-il oublié alors même qu'il venait de le revoir en sa compagnie, qu'il avait tué la mère de la jeune fille qu'il tenait dans ses bras ?

Ellyn ne s'était alors encore jamais rendu compte du vide que la perte de sa mère avait creusé en elle, sans doute car à l'époque elle était déjà vide mentalement, mais désormais elle le voyait, c'était comme si elle se rendait enfin compte de la chose, et c'était quand même un peu tard pour faire son deuil…
La tristesse lui arriva comme un grand coup dans le ventre, mais ce n'était pas la tristesse éprouvée le matin même par le rejet du petit prince, non, c'était différent, ainsi donc il y avait plusieurs formes de cette chose qui donnait l'impression que son cœur se déchire…
Et pour la deuxième fois, la gamine éprouvait ce profond désespoir, ce sentiment si étrange, à cause de la même personne, et pour la seconde fois, elle allait pleurer de chagrin.

Ce fût à l'identique de celle de la matinée, une larme unique qui glissa sur sa joue, enfin, celle-ci fut vite rejointe par d'autres, c'était étrange, car Ellyn ne désirait pas les retenir celles là, alors que cinq minutes auparavant, elle luttait contres les larmes de douleurs.
Mais s'était pas la même chose, et les gouttes d'eau salées coulaient silencieusement, calmes et raffinées, avant de finir leur course sur la main du garçon qui allait vite se questionner sur la provenance et la raison des perles qui tombait sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3722-ellyn
#Trystan

avatar
Nombre de messages : 3220
Rôle : Ancien Empereur
Date d'inscription : 29/09/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort
Rôle: Empereur, Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Dim 06 Déc 2009, 07:18

Ce fut justement une absence de réaction qui caractérisa ce qui se passa après la révélation de Trystan. Rien, le vide, le néant. Absolument rien. Et pourtant, elle aurait eu de quoi parler, compatir ou pas. L'incendier, lui dire qu'il y avait d'autres solutions que la violence que c'était uniquement de sa faute s'il avait vécu cela. Et même peut-être pire, lui dire qu'il l'avait mérité. Il avait fait du mal aux gens, et c'était normal que ce mal lui revienne en pleine figure. Elle aurait du lui dire tout cela, elle aurait largement pu lui dire cela sans que Trystan arrête de respirer pour autant. Seulement, elle ne l'avait pas fait. Pourquoi ? Pourquoi ne l'avait-elle pas fait ?!

Peut-être avait-il été maladroit dans ses paroles, peut-être avait-il voulu être si franc qu'il avait omi quelque chose d'important pour la gamin. Rien à se reprocher envers elle. C'était vrai en un sens, il l'avait sauvé, avait préservé sa vie, il lui en avait même offert une meilleure. Mais il avait tué sa mère, ou plutôt, il l'avait fait explosé. Et voilà que, dans un grand instant de non-lucidité, il lui faisait voir ses mêmes images. Commençant à connaître la fillette, Trystan se doutait qu'elle n'avait pas encore acceptée, ni même peut-être réalisé la mort de sa mère. Et lui, il n'avait rien de mieux à faire que de lui prouver que c'était fini. Et pire encore, que c'était fini à cause de lui.

Trystan n'avait jamais connu sa mère, il ne gardait pas de souvenirs de ce qu'il avait été durant la grossesse. Seulement, quelques paroles qu'elle avait prononcé, des paroles de supplication, par amour pour lui, quand les vieux mages l'avaient retiré d'elle. Non, il n'avait pas pleuré, comment aurait-il pu comprendre ce qui se passait à cet âge là ?! Mais sa mère, elle, avait comprit. Et elle avait crié, hurlé, supplié, tapé. Mais rien n'avait fait puisque la porte avait été fermée et n'avait jamais été ré-ouverte. L'esprit d'un mage était particulièrement facile à pénétrer quand on savait par où entrer, et Trystan savait. Alors il avait cherché les informations dans la mémoire de son ancien maitre. Et il les avait trouvé. Maintenant, c'était comme si il se souvenait de tout.

Une sensation d'humidité pour le moins étrange interrompit ses réflexions et son maudissement intérieur. De manière instinctive, il leva les yeux au plafond, et non, il n'y avait pas de fuite quelconque. Avec sa main de libre, il tâta la partie mouillée qui le devenait de plus en plus. C'était moite, pas comme de l'eau normale, plus comme l'eau de la mer, de l'eau salée. Un peu comme ce qu'il sentait sur les joues de ses victimes juste avant qu'il les achève pour le compte du vieux mage. Comment avait-il nommé cela déjà, ah oui, des larmes.

Mais c'était totalement anormal. Il ne ressentait, ni tristesse, ni douleur, ni joie (bien qu'il ne comprenne pas pourquoi il y aurait des "larmes" en cas de joie), alors, pourquoi pleurait-il ?! Les nerfs ? Non, un prince ne subissait jamais ces coups du sort, et même avant qu'il soit prince, cela n'était jamais arrivé. Mais le plus bizarre était qu'il pleurait de la main, et pourtant, d'après ce qu'il avait comprit, on ne pouvait pleurer que des yeux. Puis, l'héritier observa attentivement le phénomène, la perle d'eau arriva doucement et s'écrasa sur la main, se répartissant ainsi en plusieurs petites molécules d'eau. Ca aussi c'était étrange, ces boules d'eau n'étaient pas censées apparaitre et par la suite, couler ?!

Dans un était d'esprit inquisiteur, Trystan décida de suivre le chemin inverse de ses larmes pour comprendre ce qu'il se passait exactement. Alors, sans bouger sa main de plus en plus mouillée, avec l'autre main, il remonta doucement, le long du corps d'Ellyn. Il ne se préoccupa pas du chemin qu'il empruntait, ne réalisant même pas que c'était plus qu'indécent. Ainsi, il passa sur son nombril, effleura sa taille, et continua vers sa poitrine, sans afficher de distinction particulière. N'importe qui aurait prit cela pour une caresse, mais cela ne lui traversa même pas l'esprit et il continua. Sa main remonta son cou, puis les joues de la gamine et s'arrêta enfin quelques centimètres plus haut. Ses joues.

Tout s'expliquait alors, tout ce phénomène, c'était elle qui l'avait causé, c'étaient ses larmes à elle, et non pas à lui. Le jeune prince se sentit un peu bête de ne pas reconnaitre une larme et d'avoir pensé que l'on pouvait pleurer des joues. Mais suite à ça, une autre impression ou sentiment, quelle était la différence au juste ? Du regret, de la surprise, et mieux, de la compassion. Pourquoi donc pleurait-elle ?

Aussi délicatement qu'il put, il essaya les larmes qui perlaient encore sur les joues de son petit fardeau. Cela lui prit du temps, puisque les perles n'arrêtaient pas de revenir à intervalle plus ou moins régulier. Puis, il déplaça sa tête du sommet de la tête de la gamine jusqu'à être à proximité de son cou, et donc de son oreille. Gentiment, il écarta quelques mèches de cheveux, et dit à voix basse :

- Pourquoi tu pleures ?

Que pouvait-il faire pour que ça aille mieux ? Réellement, il n'en savait rien, absolument aucune idée qui tienne la route. Maintenant, c'était à elle de lui dire ce qu'il fallait faire car jamais, au grand jamais, Trystan n'avait été formé à ça. Jamais. Mais il n'était JAMAIS trop tard pour apprendre. Surtout, si ça pouvait l'aider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Ellyn

avatar
Nombre de messages : 72
Rôle : Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
Date d'inscription : 02/10/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 39 ans [G11]
Rôle: Ex-Chevalière & ex-Impératrice d'Irianeth
MessageSujet: Re: Tristesse & Remords [PV] Lun 04 Jan 2010, 12:35

Les larmes continuaient à couler, traçant leurs chemins sans s'arrêter , mais Ellyn ne faisait pas attention à l'endroit où elles terminaient, car dans sa tête passaient tout les moments où elle avait été avec sa mère, dans un semblant d'heureux, dans l'illusion d'une vie qui aurait dût être douce.
Néanmoins une sensation la troubla, il semblait qu'une main remontait le long de son corps à elle, pourtant ses bras étaient le long de son torse, à leurs emplacements habituels, et il ne lui semblait pas qu'elle les bougeaient.
Il ne fallut pas beaucoup de temps à la gamine pour comprendre que c'était pas la sienne de main, mais une de Trystan.
Malgré le choc et l'incompréhension qu'elle ressentit, les larmes ne cessèrent pas autant de couler, bien que ces pensées fussent sur le moment, tournée vers la signification de ce geste, bien sur, l'esprit atrophié d'Ellyn ne voyait pas le côté "obscène" qu'il pouvait avoir dans le passage de cette main, elle ne comprenait juste pas.

Devant sa stupeur, elle ne pensait plus à rien, et faillit sursauter quand elle ressentit ce contact nouveau avec sa joue…C'était comme…Une caresse, un geste doux qui chassait les traces de tristesse qui s'étaient répandues sur son visage. Bien sur cela prit un peu de temps, plusieurs chocs quasi simultané n'aide pas à reprendre ses esprits, surtout quand on était dans son cas à elle;
Et quand enfin elle arrêta de pleurer, Ellyn sentit le poids le la tête du petit prince ce disparaître, avant de débarquer sur son épaule.
Là ce fût la main qui quitta sa joue, elle eu même l'effleurement d'un regret face au départ du contact avec cette sorte de douceur…D'amour ? Non, cela n'existait pas, alors pourquoi avoir fait ça ? Pour qu'elle arrête de tremper la main ce cette petite majesté, sûrement, bien qu'une minuscule partie du reste de sa pauvre âme lui murmurait que la raison était autre.

De toute manière, le débat intérieur n'allait pas avoir lieu, car il fût vite interrompus par la voix de Trystan, qui questionna la Zenoroise sur la raison de ses larmes.
Que répondre ? Lui dire la vérité au risque de le vexer et de le perdre ? Ou alors mentir, excuser se phénomène par les nerfs et la fatigue ? Mais Ellyn ne savait pas dire le moindre mensonge, la moindre invention, et la seule fois ou elle n'avait pas dit la vérité, s'était par omission.
Pourtant, la vérité était sans doute trop dure pour elle, et puis l'autre avait sans doute déjà été chercher la réponse dans la tête de la mioche…Alors …Que faire ?

La tristesse reprit le dessus sur toute logique, et la blondinette, sentant revenir une vague de larme se mordit les lèvres comme pour se retenir, mais cela ne marchait pas, ça fonctionnait rarement, alors, mue par une pulsion incongrue, elle se retourna, posa sa tête sur l'épaule de Trystan et se remis a pleurer de plus belle, se doutant de la position inconfortable dans la quelle elle le mettait, mais ne pouvant rien y faire et lâchant entre ses sanglots


Ma…Mam…Maman

Rien n'existait plus dans sa tête que les larmes et la tristesse, mais étrangement pleurer faisait du bien, s'était comme lâcher un poids qui était en elle depuis trop longtemps, c'était comme se libérer.. Grâce à lui, même si certains détails étaient de sa faute…Il l'avais sans doute aider plus qu'il ne le pensait, mais il restait encore beaucoup à faire avant qu'elle ne reprenne un attitude "normale".

Ellyn ne sentait pas ce qui se passait autour d'elle, en ce moment si, elle était aveugle et sourde, dans sa bulle de larme, de chagrin mais aussi de chaleur;
Si cela se trouve, Trystan était en train d'étouffer sous la masse de cheveux blond, ou encore en train d'essayer de la repousser sans y parvenir, ou encore de la consoler, qui sais ?


Cela dura plusieurs minutes, puis, tout doucement, les larmes cessèrent leur défiler d'elles mêmes avant de disparaîtes totalement, c'était fini, la Zenoroise avait pleurer sa mère, cela peut paraître court, mais quand on à une vie remplie de malheur, rien ne sert de s'apitoyer trop longtemps sur certains détails, alors relevant la tête et se reculant légèrement du garçon, elle baissa le tête, gênée de tout ce qu'il avait fait pour elle, et surtout qu'elle n'avait rien à lui rendre, si ce n'est que d'avoir trempé sa tunique. Elle passa sa main sur son visage en reniflant avant de relever un peu le menton et de dire timidement


Je…Désolée…Et…Encore…Merci

Ce fût ensuite une vague de fatigue qui s'abattit sur elle, il était vrais que la journée avait été longue et rude en émotion, aussi la nuit devait déjà être assez avancée, la gamine était incapable de dire combien de temps était passer entre l'arrivé du garçon et ce moment même, mais en tout cas, il s'était dérouler certains événements qu'aucun des deux gamins n'auraient pût prévoir.
Les larmes séchant n'aidant pas à rester éveillée, Ellyn luttait contre le sommeil, pour ne pas déranger encore une fois le petit prince qui avait déjà grand fait, elle attendit donc avec grand mal qu'il dise quelque chose, qu'il fasse ce qu'il désirait, après tout, il était chez lui ici, alors si il désirait la mettre à la porte pour avoir osé mouiller son royal costume et sa royale personne, il le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3722-ellyn

Tristesse & Remords [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-