___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une monture ? [Pv : Esper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une monture ? [Pv : Esper] Mer 14 Oct 2009, 16:08

Partir vite. Reprendre son souffle. Reprendre ses esprits. Amyxa avait quitter la fête la veille avec cette obsession en tête. S'éloigner. Se retrouver. Elle avait abandonnée la ça nouvelle écuyère... Esper. Elle avait presque couru à l'intérieur du château. Se retrouver, c'était vitale. Il faisait encore jour dehors, nul intérêt à sortir, il y avait trop de monde. Se retrouve, se calmer. Elle avait grimper les escaliers du château pour se retrouver devant la porte des bains : vide. Un soupire, un soulagement. Elle avait pénétrais la salle et c'était mise à l'eau. Une eau chaude, une eau qui la calmais. Réfléchir. Se détendre. L'hybride ne bougeait plus. Trop de sensation. Elle n'arrivait plus à réfléchir. Son cerveaux ne fonctionnait plus. Elle était perdue.

Non... pas perdue à ce point. Une partie d'elle continuait de suivre le cheminement de sa nouvelle écuyère. Se calmer. Inspirer. Expirer. Elle se trouver toujours dans la grande cours en compagnie des autres. Aucun risque... Aucun ? Impossible ! Il y avait toujours un risque. Toujours. Amyxa l'avait apprit à ces dépends, au dépends de son ancienne écuyère, au dépend de leurs chef à tous. Leurs chef, Lyra. Elle était de retour. Un soulagement ? Une peur ? Une rédemption. Elle ne savait pas. Elle fit glisser sa mains sur l'eau, le contact la fit frissonner. Inspirer. Expirer. Elle plongea sa tête sous l'eau. Ne plus rien n'entendre. Vivre dans un monde sans bruit. Vivre dans sa bulle, sans risque. Non ! Elle devait protégée sa nouvelle écuyère. Elle devait en faire un chevalier, un chevalier meilleurs qu'elle. Elle sortit la tête de l'eau. Ou était Esper ? Dans la cours du château, toujours.

Pensée. Réfléchir. Activée son esprit. Une incapacité, simplement. Elle n'avait plus le droit de mourir. Vivre, elle devait vivre. Vivre pour une enfant inconnue. Vivre pour montrée la voie. Vivre par respect. Elle devait vivre simplement car elle ne voulais plus faire souffrir ceux qu'elle aimais. Plus jamais. Mais, ce serait-ce pas en vivant qu'elle les ferais souffrir, une nouvelle fois... Elle n'avais plus le droit à l'erreur. Plus jamais. Elle devait rendre les gens heureux. Elle n'avait plus le droit de les faire souffrir. Elle n'était rien, mais eux était quelques chose. Elle n'était rien, mais pour les gens elle avait de l'importance. Elle devait vivre pour les autres.

Aucune joie, aucune émotion sauf la tristesse et le désespoir n'avait traversée le visage de l'hybride. Son corps étai amaigrit, elle ne s'alimenter qu'au minimum. Reprendre des forces. Vivre... Survivre pour protéger. Elle devait se ressaisir. Elle était inutile dans ce piteuse état. Un fardeau. Elle devait devenir un bouclier, le bouclier de son écuyère, le bouclier de la prochaine personne touchée. Plus jamais elle ne laisserait quelqu'un souffrir. Esper se trouvait toujours dans l'enceinte de château. En sécurité. Elle deviendrais son bouclier. Elle lui apprendrait à se battre. A être forte. Elle lui épargnerait les souffrances. Elle voulait qu'à tout jamais rester sur son visage le sourire qu'elle avait vu durant l'attribution.

Préservée cette enfants. Lui apprendre à se protéger. Lui donner la force. Lui donner l'envie. Lui donner le sourire. Rien d'autre compter pour Amyxa. Cette enfant ne souffrirait pas. Jamais. Quelques brasses dans le bassins. Elle sollicitée ses muscles depuis un long moment. Elle devait se reprendre. Ses yeux était toujours sombre, noir, mais à l'intérieur brillait une détermination nouvelle. Elle protégerais son écuyère. Elle ne se pardonnerait aucune erreur, elle en avait trop commis. De nouveaux moment puis elle sortit du bassins. Dans des mouvements extrêmement lent elle se séchât et revêtit une simple tunique. Se détendre. Réapprendre. Protéger. Dans le château toujours désert elle se dirigea vers la bibliothèque. Elle offrirait un enseignent complet à Esper... qui était toujours en sécurité.

Des rayons de livres, ouvrir les yeux, respirer, s'imprégner du savoir qui régner ici. Elle en avait beaucoup feuilletée, seul ou en compagnie de son premier Maître. Les livres, sources de connaissance infinie... pourtant elle ne les avait pas toutes. Jamais elle n'avait apprit à géré cette souffrance. Elle apprenait à cette instant même. Devenir un bouclier, encaisser les coups mais surtout protéger les autres. Elle se plongea dans un livre sur le combat et la magie. Son esprit se vidait, se réorganisée. Devenir un bouclier. Apprendre à son écuyère à se protéger. Une partie de son esprit continuait de suivre chacun de ces mouvement. Cette partie ne changerais pas de fonction durant les cinq années à suivre. C'était le seul liens qui la ramener à la réalité tendis qu'elle plongeait dans les livres.

Après un long moment elle referma le lourd manuscrit et le replaça dans les étagères. Aucun sourire, un visage froid. Une détermination : être le bouclier. Esper se portait toujours bien. L'hybride déambula un instant dans le château avant de remarquer que le ciel s'était assombrit. La nuit tombée, le calme avec lui. Une fenêtre, s'élancer, faire apparaître ses ailes et s'envoler au loin... Pas trop loin. Elle était un bouclier, elle devait protégée son écuyère. Elle devait pouvoir intervenir. Un battement d'ailes, puis un autre. Retrouver la force après la connaissance.

Elle se posa sur le toit du château et observa les milliers de fourmis qui continuait à fêter les évènements. Elle les protégerais, tous... et surtout Esper qu'elle ressentait toujours. La haut, elle pratique quelques étirement pour redonnée de l'énergie à ses muscles. Quand à jeta un nouveau regard en bas, la cours se vidait peu à peu. Dans le ciel, la lune étincelait. L'hybride se sentait mieux. Plus paisible. Elle était un bouclier. Elle avait intégrer cette notion. Elle n'était plus rien. Elle avait un nouveau rôle : Protégeait de tout, protégeait des souffrances cet enfant au sourire si tendre.

Une illusion apparut devant elle, celle de la fillette au cheveux neige, contrastant tellement avec ceux ébène de son Maître. Elle était pure. Elle le resterait. Amyxa était toujours capable de faire de la magie. Depuis combien de temps ne l'avait t'elle pas pratiquer ? Trop longtemps déjà. La fatigue commençait déjà à se faire sentir et l'illusion se brouilla. Reprendre des forces. Dormir ? Elle n'en était pas capable. Elle n'en était plus capable. Le sommeille la terrifiait. Elle ne voulait plus. Inspirer. Expirer. Reprendre ces exercices de musculation. S'y plonger. Totalement. Ou presque. Esper était toujours en sécurité.

La grande cours était à présent presque vide. La nuit était déjà bien avancée. Amyxa descendit en volant. En bas, elle s'allongea sur l'herbe. Observait les étoiles. Elle c'était retrouver. Elle était un bouclier. Le calme total. La plénitude feinte. Sur le sol, une femme sombre était illuminer par les rayons lunaire. Doucement ses yeux se fermèrent alors que son esprit était toujours tournée vers cette fille couleur neige. Depuis combien de temps n'avait t-elle pas dormit ? Trop longtemps. Un moment passa sans que le moindre bruit se fasse entendre, puis près de la rivière, à quelques mètres, un éclat. L'hybride réouvrit les yeux, et se dressa en posture combative. Ce n'était qu'un simple bruit que personne n'aurait perçut. Elle l'avait entendue. Amyxa s'insulta de s'être endormit ne serait-ce qu'un instant... Qu'aurait t-il put arrivée à son écuyère durant ce moment... Heureusement, Esper était toujours en sécurité, dans le château.

L'hybride frissonna, il faisait froid. Faisant réapparaître ses ailes noire elle se dirigea vers sa chambre ou l'écuyère se trouvait. Sans un bruit, elle pénétra l'antre du sommeille et s'assit sur son lit. Elle devait surveiller cette innocente, elle devait lui apprendre à se protéger même si elle serait son bouclier... Ces yeux se fermèrent une nouvelle fois sur l'image de l'enfant endormit. La chevalière était réellement épuiser. Pourtant son sommeille se fit agitée. Cauchemar en tout genre dans lequel sa nouvelle protégée était enlevée et torturer... dans laquelle elle souffrait et elle, Amyxa, assistée à cette horreur incapable de bouger, incapable de la protéger... Elle qui était son bouclier... Ce fut dans un cri muet que Amyxa sortit de son sommeille, tremper de sueur. A côté d'elle reposait toujours Esper. Vivante.

Le soleil était levée à présent, il ne servirait à rien de dormir plus longtemps. Sans un bruit, l'hybride se dirigea vers les bains. Se purifier, une nouvelle fois, puis elle décendit manger son petit déjeuner. Son esprit continuait de surveiller sa protégée. Puis, lorsque son estomac ne réclama plus rien, elle sortit du château pour se diriger vers l'écurie. Ces forces n'était pas totalement récupérée... Elle était un bouclier bien pitoyable. Déambulant entre les montures, elle sentit la fillette bouger. Dans une pensée qu'elle voulait la plus douce possible... même si elle n'était plus réellement capable d'émotion, elle envoya un message à l'enfant.


***Bonjour Esper, prend ton temps pour te préparer et rejoins moi à l'écurie.***


Sur ces mots, la chevalière sortit de l'écurie et s'assit sur le rebord d'un enclos. Calme elle attendait l'instant on son écuyère la rejoindrait. Elle espérait voir un nouveau sourire sur son doux visage...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Mer 14 Oct 2009, 20:23

Esper était devenue Ecuyère la veille, bien sur, elle avait fêter ça… Enfin, plus ou moins parce que la gamine n’avait jamais été très apte à faire la fête avec les autres enfants, pas plus qu’à jouer avec ses derniers… Elle était d’ailleurs rentrer dans les premiers et avait commencé à regagner son ancienne chambre. C’est alors et alors seulement, qu’elle réalisa que, maintenant, elle devait partager la chambre de son nouveau maître et même que son maître lui avait demander de l’y rejoindre, elle avait donc obéit le plus simplement du monde et elle était donc aller dans l’aile des chevaliers, toute intimidée de se trouvée là. Elle posa doucement une main dans la fourrure de son hermine pour se rassurer au moins autant qu’elle la rassurait… Elle déglutit puis inspira profondément. Allez ! Il allait falloir qu’elle s’habitue à vivre ici. Quel était la chambre de son Maître ? Elle grimaça un instant et se servit de ses pouvoirs pour trouver l’énergie du Chevalier de sexe féminin. Elle n’était pas là, mais l’enfant avait tout de même trouver…
Esper avait regarder la chambre autour d’elle, puis, elle avait poser son regard sur ce qui serait sûrement son lit maintenant, un sourire lointain se posa sur les lèvres de l’enfant et elle déposa son hermine sur l’oreiller. Elle délaissa ses nouveaux habits pour revêtir sa robe blanche, rien ne l’interdisait de la mettre comme tenue de nuit… Elle plia soigneusement ses affaires, puis, elle brossa ses cheveux, rituel qu’elle faisait chaque soir et chaque matin… Après cela, elle se glissa dans son lit, sous ses draps. Son Maître n’était toujours pas là… Pourtant, Esper avait quelques choses à lui dire, elle devait lui parler de son pouvoir avant qu’il ne soit trop tard… Elle devait lui en parler ce soir… La tête posée sur l’oreiller, elle voulu l’attendre. Son hermine était maintenant couchée, roulée en boule près de son oreiller. L’enfant lutta aussi longtemps qu’elle le pus, mais ses yeux finirent pas la piquer affreusement et, sans qu’elle puisse lutter d’une quelconque manière, elle avait sombré dans un sommeil noir, sans rêve.
Elle dormit d’une traite, tout le long de la nuit. Quand elle commença à remuer elle sentit Lagad, son hermine, faire de même, puis, elle reçut un message télépathique et, alors qu’elle écoutait ce dernier elle s’étira et se frotta les yeux. Se préparer et la rejoindre à l’écurie ? Ah oui… Elle était une écuyère d’Emeraude maintenant et Amyxa était son maître… Et elle devait lui donner sa première leçon ce jourd’hui ! Soudain empressée, l’enfant se saisit d’une tenue d’Ecuyer propre, puis, elle bondit au pied de son lit prenant Lagad autour de ses épaules avec enthousiasme. Un large sourire barrait son visage. Elle se précipita ensuite vers les bains et se lava rapidement, par chance, les seules personnes présentes étaient des filles. Elle se sécha ensuite et se brossa longuement les cheveux. Enfin, quand elle eut enfiler sa tenue, elle demanda un lien de cuir à une servante, au cas ou elle devrait attacher ses cheveux. Elle demanda aussi ce qu’elle devait faire de sa robe de nuit. La femme lui avait répondu qu’elle s’en occuperait et pour la remercier l’enfant lui avait déposé un bisous sur la joue avant de filer prendre un repas rapide. Elle ne devait pas trop faire attendre son maître !
Elle avala donc quelques pitance, en offrant aussi à son hermine, puis, terminant ce repas sur du fromage sur du pain, la jeune fille aux cheveux blancs dévala les escaliers, l’animal au pelage aussi blanc que ses cheveux à nouveau blottit tout contre son cou. Déboulant dans la cours, elle dérapa en se tournant vers l’Ecurie, manquant de tomber. Elle était pressée de commencer ses cours ! Au moment où elle allait esquissé un mouvement pour entrer dans l’écurie, l’enfant vit Amyxa assise sur la barrière d’un enclos. Déviant son chemin, elle finit par arrivé en face de son maître, elle s’inclina doucement devant elle, étouffant un petit bâillement, puis, elle se décida à lui parler alors elle lui dit simplement.


« M… Maître Amyxa, je voulais vous parlez de quelque chose hier mais je me suis endormie avant votre arrivée…Voilà, je voulait vous dire que depuis que je suis toute petite je possède le don de l’empathie… et parfois je perd le contrôle sur tout ça… »

Elle avait baissé les yeux et avait ensuite toucher la fourrure de son amie l’hermine pour reprendre un peu de courage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Jeu 15 Oct 2009, 10:35

Toujours assise Amyxa suivait le parcourt de son apprentie dans le château. Elle vérifiait sa sécurité à chaque instant. Tout ne devait pas recommencer. Elle avait retrouver une infime raison de vivre, une infime raison de réfléchir. Elle ne la perdrait pas. Le sourire sur le visage de cette enfant était tout ce qui comptait. Elle avait renfermée sa tristesse, sa peur, sa haine au plus profond de son cœur. Ne plus rien laisser transparaître. Voila ce qu'avait décider la chevalière. Aucun sentiment ne devait plus la perturbait... pour le moment. Continuant de suivre le parcourt de son écuyère elle la sentit arrivée. Laissant la sa surveillance elle la chercha du regard et la vie dans la cours, en train de courir pour la rejoindre.

Elle faillit trébuchait. Le cœur d'Amyxa se serra, elle ne voulait que rien n'arrive à sa protéger. Aucune souffrance. Jamais. La gamine faillit entrée dans l'écurie avant de remarquer son Maître et de se diriger vers celle-ci. Elle semblait encore fatiguée et Amyxa s'en voulu un instant de ne pas l'avoir laisser dormir plus longtemps... Mais après tout elle devait lui apprendre à se protéger... L'adolescente ne laissa pas le temps à son Maître de parler qu'elle commença directement après s'être incliner par respect. Elle avait donc attendue son arrivée... Certes, la chevalière aurait dut rentrée plus tôt, mais elle avait besoin de se retour sur elle même.

L'enfant lui parla alors de son don d'empathie non maîtriser. Au delà du fait qu'elle pouvait ressentir les émotions, plutôt triste de son Maître, cela posait un réel soucis et Amyxa ne mit qu'un instant à le remarquer. Son cerveau fonctionner de nouveau, comme ses muscles, comme sa magie. Elle avait reprit le contrôle de son corps... Même si elle avait changée. Voyant que l'enfant baissa les yeux et lui toucha le menton et lui fit relevée la tête. Aucun sourire ne transparut sur le visage du Maître, mais ce geste fut effectuée avec une infinie douceur, comme si elle avait peur de détruire la fillette en la touchant.


-"N'ai pas honte de ne pas contrôler ton pouvoir Esper... Tu sais, lorsque j'ai rejoins l'ordre d'émeraude, j'ai directement était écuyère... Et crois moi je ne contrôler aucun pouvoir. Tu doit être bien meilleurs que je ne l'était..."

Elle avait choisit de parler de son passée lointain... trop peut être vu le détachement avec lequel elle le racontait. Il semblait que si son corps lui était revenue, son passée, son présent et son avenir ne lui appartenait plus. Gardant ses yeux sombre dans ceux de l'enfant elle reprit.

-"Nous allons travailler ce pouvoir ne t'inquiète pas... En dehors des soucis qu'ils peuvent te poser dans ta vie quotidienne, il peuvent être mortel lors d'un combat..."

Sa elle ne le permettrait pas, la voie de l'hybride se durcit puis elle continua.

-"Tu pourrait ressentir le doute, la souffrance, la peur des autres et ils pourrait interféré dans tes propres sentiments, tes propres buts... Nous apprendrons à crée une bulle autours de ton esprit pour que tu sois insensible au sentiment des autres lors de moment comme ceux-ci... Pour que tu ne te concentre que sur l'essentiel à ce moment."

Puis, remarqua enfin un léger frisson sur le cou de l'enfant, Amyxa comprit pourquoi la petite avait caresser cette fourrure. Ce n'était pas un simple vêtement, c'était un animal, vivant. L'observant un instant elle reprit la parole d'une voie plus calme.

-"Tu ne m'as pas présenter ton compagnon... Il sait bien se cacher... Comment s'appelle t-il ?"

Toujours aucun sourire. Avant peut être en aurait t'elle fait. A présent son visage était renfermée... Elle semblait à peine humaine. C'était ainsi et les blessures métrait longtemps à cicatriser, et son sourire reviendrais après plus longtemps encore. Reprenant conscience de sa présence en se monde, Amyxa se secoua la tête et descendit de son perchoir et commença à avancée vers l'intérieur de l'écurie tout en s'adressant à l'enfant.

-"Tu me racontera tous cela à l'intérieur... Ou tu pourras aussi choisir la monture que tu désires... Aucune n'est encore attribuée."

Entrant dans l'écurie, elle entendit le hennissement de certaine monture. Amyxa n'arrivait plus à ce souvenir de cet instant. Elle essayerait d'en faire une belle chose pour Esper. Une monture était un choix important, c'était un animal qui nous accompagnée dans chaque mission et une confiance devait régner entre les deux partenaires pour que aucun problème ne survienne. Continuant sa marche, Amyxa attendait les réponses de son élève.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Jeu 15 Oct 2009, 19:48

Maintenant, Esper était face à son maître et elle lui avait expliqué les problèmes qu’elle avait avec son pouvoir d’empathie. Malgré sa jeunesse, l’enfant en avait compris les risques… Surtout après être tombée inconsciente en cours quelques fois à cause de ce don et des dons des autres qu’elle ressentait en elle. Si il y avait une chose dont elle était sure, c’est que jamais cela ne devait lui arrivée quand elle serait sur le champ de bataille. L’enfant aux cheveux blanc avait donc jugé que cette information serait des plus importantes pour son maître. Cependant, quand l’enfant entendit Amyxa parler, elle ne pus s’empêcher d’esquissé un petit sourire. Elle ne pensait pas vraiment que c’était vrai mais ce n’était pas son droit de la contredire… Les yeux presque, blancs de l’enfant étaient plongés dans ceux presque noirs de son maître. Elle lui disait qu’elles allaient travaillé ce pouvoirs. L’hybride ne voyait pas vraiment comment, mais encore une fois elle ne dit rien. Amyxa savait sûrement ce qu’elle faisait maintenant.
Apprendre à créer une bulle autour d’elle ? Apprendre cela pour pouvoir se concentrer sur l’essentiel, oui, c’était une très bonne idée… Mais ça promettait d’être un travail des plus fastidieux… Autant pour elle que pour Amyxa. Lagad s’était alors redressé sur ses pattes arrières pour regarder la femme aux cheveux noirs. Esper s’était alors mordus la lèvre, pourquoi n’avait elle pas pus attendre un peu avant de se faire voir comme ça ? Elle était toujours comme ça cette petite hermine trop curieuse. Un petit sourire échappa à la gamine. Amyxa lui avait alors parler de l’animal et Esper avait pris Lagad au creux se ses bras en la caressant avec douceur… Elle savait bien se cacher ? Sûrement oui, puisqu’elle côtoyait l’enfant depuis avant même que celle-ci ne soit emmener à Emeraude afin de pouvoir y étudier. D’ailleurs, Esper n’aurait sûrement pas supporter d’être séparée de celle qui était longtemps demeurer sa seule amie. Bien sur, maintenant elle en avait d’autre, mais Lagad restait encore sa meilleure amie.


« Elle s’appelle Lagad… C’est ma nourrisse qui me l’avait fait rencontrer quand je vivait encore chez mes parents… Elle est restée mon amie la plus proche jusqu’à maintenant, maitre Amyxa, celle a qui j’ai toujours pus me confié. »

L’enfant avait parlé, mais elle craignait le plus au monde que son maître lui demande de laisser la petite hermine derrière elle. Elle ne le voulait pour rien au monde, mais aurait-elle seulement le choix quand à tout cela. Avant qu’elle ait pus dire quoi que ce soit, Amyxa avait commencé à se diriger vers l’écurie. Esper s’était empressée d’emboité le pas de son maître pour entrer dans l’écurie. La jeune fille sourit doucement puis, elle finit par lui parler d’une voix tremblante en évitant soigneusement de lui parler.

« Maître… Je sais que je ne devait pas mais… Je vous en supplies, ne me demander pas de ne pas garder Lagad avec moi… Je vous jure qu’elle ne me distraira pas, au contraire, elle m’aide à rester concentrer… Et je jure de la laisser en sécurité si je pense que le fait de la prendre puisse mettre quiconque en danger… Que ce soit à moi, à elle, ou à n’importe qui d’autre. »

Esper avait regardé son maître tout en parlant, ses mains tremblant légèrement. La jeune fille aux cheveux d’un blanc de neige sentait la petite hermine se blottir tout contre son cou, elle avait au moins aussi peur que l’humanoïde. Maintenant, l’enfant marchait en compagnie de son maître Amyxa. Parfois, son regard pivotait vers un box, mais ne s’y attardait pas… Du moins, jusqu’à voir une jument, elle avait un pelage de neige comme l’était la chevelure de l’enfant. Cette dernière eut alors un sourire attendrit en face d’elle et elle tendit sa main vers elle avec un geste légèrement tremblant. L’animal lui cola alors son museau dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Dim 18 Oct 2009, 11:23

La jeune femme avait commencée à s'enfoncer dans l'écurie quand la douce voie de l'adolescente l'avait rattraper. Lagad, c'était un jolie nom, peu communs, mais jolie. Elle faisait partit de l'histoire, de l'enfance de la jeune fille et Amyxa était capable de comprendre que c'était un être important, un être qui avait partageait sa vie. La chevalière haussa la tête dans un mouvement d'approbation tout en continuant de s'avancer. Ses pas raisonnaient entre les différents box et derrière elle Esper s'activait.

Amyxa avait t-elle un jour eu quelqu'un à qui se confiait... Elle ne s'en souvenait plus. La solitude, voila ce qu'elle avait presque toujours connus. Même dans l'ordre elle se sentait encore seul, différente. Elle était toujours restée seul, même avec lorsqu'elle avait était écuyère, elle ce s'était confiée qu'à de rare occasion. Qui savait qu'elle ne connaissait rien de son passée ? Qui savait qui elle était ? Qui savait les souffrances qui la tourmentée... Personne en réalité. Se retournant vers Esper elle l'observa un moment. Cette enfant serait acceptée dans l'ordre, cette enfant méritait mieux qu'elle.

L'écuyère s'adressa alors à son Maître. C'était normalement contre le règlement... Les écuyers devait attendre l'accord de leurs Maître pour parler. Amyxa s'en fichait. Une règle, ce n'était que sa, une stupide règle. La vie n'était pas une règle, la vie était une suite d'évènement et le combat qui s'y dérouler n'était limitée par aucune règle. Tout les coups y était permis, Amyxa le savait... Alors à quoi bon posée des règles ? La voie de l'ange se faisait tremblante. Qu'avait fait Amyxa ? Qu'avait t'elle dit de mal pour la rendre dans cet état ? Son cœur se serra, un instant... Elle ne voulait pas la voir souffrir... Non... C'était à elle d'encaisser les souffrances, pas à cette être si pure.

Amyxa continua de marchait sans dire un mots, puis s'en regarder Esper, elle lui adressa sa réponse.


-"Tu sais Esper, sa ne met même pas venue à l'idée de te demandée de te séparée de Lagad. Si tu la depuis ton enfance, elle est un peu comme une partie de toi même. Je compte sur toi pour la protéger et pour qu'elle ne te dérangera pas pendant les combats... Les choses auxquels nous tenons le plus sont parfois nos plus grande faiblesses."

Puis l'hybride c'était retournée pour observer un peu plus son écuyère.

-"Tu devras l'habituée à rester couverte ou avec ta monture durant les combats, tout simplement, ainsi elle ne risquera rien et tu pourra te concentrée sur ta protection."


La protection de l'enfant. C'était devenue une obsession pour Amyxa. Elle refusait de la voir souffrir, elle avait envie de la couvée, simplement. Pourtant c'était impossible, la souffrance faisait partie de la vie, mais ça, Amyxa refusait de l'accepter... pas encore. L'enfant tourna alors son regard vers un box. Une jument à la robe blanche s'y trouver. La gamine s'avança et tendit sa mains dans un geste infiniment doux vers la bête qui y cola son museau. L'hybride observa l'image un instant, elle savait que quelque chose de fort devait se passer entre les deux êtres. Elle laissa un moment passait avant de reprendre la parole.

-"Comme je te l'ai dit, nous somme ici pour te trouver une monture. Le cheval et celui qui le monte doivent être en total harmonie, c'est primordial pour faire un bon travail ensemble. L'entrainement fait beaucoup, mais si il n'existe pas un réel osmose entre les deux êtres, alors il ne sera pas optimisée... Je ne peux pas choisir la monture pour toi Esper, le choix te reviens entièrement. Je suis incapable de te décrire la sensation, mais lorsque tu trouvera la bonne monture, tu le sera."

Était-ce cette jument ? Amyxa ne pouvait le savoir. D'un regard neutre, elle observait son écuyère, attendant son raisonnement, son jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Dim 18 Oct 2009, 20:46

Esper était une gamine comme les autres après tout, elle se passa doucement une main dans les cheveux, les repoussant en arrière pour qu’ils ne la gêne pas plus que ça. Amyxa lui avait alors dit qu’elle ne lui aurait pas demander de se séparer d’elle, un soupira avait alors échapper à la jeune adolescente. Comme une partie d’elle-même ? Oui, c’était tout à fait ça, Lagad était bien une partie d’elle maintenant… D’ailleurs c’est maintenant que la signification du nom de l’Hermine allait donner tout son sens… L’enfant écouta maintenant son maître parler. Lagad, être sa plus grand faiblesse, peut être… Mais après son empathie alors ! Ce trait de pensé, elle le garda pour elle, c’était ses propres pensées après tout ! Esper vit son maître se tourner vers elle pour lui donner des recommandation au sujet de l’hermine. L’enfant laissa coulé son regard vers la petite tête couverte de fourrure blanche avant de dire à son maître :

« Oui, maître, je le ferait… »

Dit simplement l’enfant en baissant humblement la tête… Elle s’était bel et bien affranchie de son rang de naissance… Comme on le lui avait demandé… Ca oui, Esper savait bien se plier aux ordres qu’elles recevais… Elle chassa ses pensée de son esprit sans le moindre sentiment. Sans qu’elle sache pourquoi, le rejet dont elle avait été victime ne lui faisait plus ni chaud, ni froid depuis deux ans, c’était comme si elle l’avait tout simplement oublier…Bien sur, parfois cela revenait, mais alors, elle le chassait aussi simplement que si elle se demandait quel temps il ferait demain. En entendant Amyxa, Esper était allé voir d’autre chevaux, on ne pouvait être sur que cet animal serait son choix que si elle testait ses liens avec d’autres… Mais après quatre essais, seule la jument blanche avait réagit alors elle revint vers elle et aussitôt, l’animal revint vers elle, elle lui caressa doucement la crinière, aussi blanche et aussi soyeuse que ses propres cheveux… ou presque… L’enfant présenta doucement l’hermine à la jument et aussitôt celle-ci monta sur la tête de l’équidé avant de se laisser glissé sur son dos. Alors, l’empathe se tourna vers le Chevalier en lui adressant un léger sourire.

« Je crois que je l’ai trouver maître Amyxa… Oui… »

Son regard pale se tourna assez rapidement sur la monture, à nouveau, ses yeux brillaient un peu, elle était heureuse, elle avait enfin l’impression d’avoir sa place. Elle avait enfin l’impression d’avoir une famille. Même si avec cette famille, elle risquait aussi de perdre la vie lors d’une bataille aux cotés de ses futurs frères et sœurs d’armes. Mais pour le moment Esper n’en était qu’a son apprentissage et elle comptait bien faire de son mieux pour que son maître soit fier d’elle par la suite. En attendant elle avait choisit une monture, pourquoi ? Elle ne le savait pas très bien, elle sentait… Comme elle le sentait quand Lagad n’était pas bien ou avait envie d’aller courir un peu… Elle savait simplement que les choses étaient comme ça et pas autrement… Pour elle, c’était simplement ainsi et elle n’en demandait pas plus. Maintenant, est-ce que cette raison suffirait à contenter Amyxa ou non, ça, la jeune fille ne pouvait pas le savoir pour le moment, elle ne la connaissait pas assez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Lun 19 Oct 2009, 15:48

L'écuyère d'Amyxa était très attentive et respecter les règles. Ce trait de caractère facilitait grandement la tache à la chevalière qui n'avait plus la force de se battre. La gamine sous les mots de son Maître était allait voir les autres chevaux tandis qu'Amyxa l'observait. Elle semblait réellement être un ange, elle était magnifique dans cette écrin de blancheur. Réfléchit, elle l'était surement, l'hybride avait remarqué l'attirance qu'elle avait eu vers la jument blanche. Pourtant, elle avait écoutée attentivement son Maître, elle avait comprit et était allait voir d'autre chevaux pour se rendre savoir réellement si cette jument neige était la bonne.

Cette écuyère était parfaite et c'est avec beaucoup de plaisir qu'Amyxa lui aurait tout enseignée... Avant. A présent, elle avait changée. Elle ne prenait plus de plaisir. Elle c'était perdue elle même... a tout jamais peut être. Elle enseignerait à cette enfant, pas par plaisir ou par envie, simplement par devoir... Simplement car elle ne voulait pas que cette enfant souffre... Pourtant il était évident que son enseignement serait emprunt de sa douleur, de sa tristesse, de son manque de gout de vivre... Esper se tourna alors vers elle, un faible sourire au lèvre qui toucha Amyxa. Depuis combien de temps n'avait t-elle pas sourit ? Trop longtemps, elle le savait, pourtant il lui semblait que plus jamais elle en serait capable.

L'écuyère était revenue devant la jolie jument. Il semblait réellement que se serait sa monture. L'hybride hocha la tête en signe d'accord. Elle se déplaça ensuite dans l'écurie pour se saisir de harnachement de la monture. Elle croisa un palefrenier qui s'inclina en lui proposant son aide elle l'envoya seller sa propre monture en lui demandant de l'amener devant l'écurie. Arriver de nouveau devant son écuyère et la jument blanche, l'hybride ouvrit la porte du box et pénétra dans celui-ci. Elle se tourna ensuite vers Esper et commença à lui expliquer.


-"Comme tu le sais, en tant que écuyère il sera de ton devoir d'harnacher les chevaux. Je vais te montrée cette fois-ci, pose moi des questions si tu as besoin, c'est assez simple..."

Amyxa lui expliqua alors ce qu'on lui avait montrée des années auparavant. Elle fit chacun des gestes qui était machinal à présent en expliquant à son écuyère. Puis, lorsque la monture fut prête à être montée, la chevalière la saisie par la longe et la sortit de l'écurie. Devant celle-ci se trouvait sa propre monture elle aussi prête à être montée. D'un signe de tête, elle remercia le garçon d'écurie qui retourna vaquer à ses occupations. Elle tendis alors la longe à sa jeune écuyère.

-"Je ne sais pas si tu as déjà chevaucher... Tu verra, c'est très simple. Je ne me déplace que rarement à cheval car j'ai d'autre possibilité... Mais pour la majorité des gens c'est le moyen de transport le plus simple et le plus rapide... Enfin, je te laisse me regarder."


L'hybride passa un pied dans l'étrier et se hissa sans difficulté sur sa monture. Elle observa alors Esper puis continua.

-"Si tu souhaite pouvoir grimper plus facilement tu peut grimper sur l'enclos puis sur ta monture... D'ailleurs, il faudra que tu lui trouve un nom... Ensuite nous irons nous balader en forêt... si tu n'as pas de difficulté avec l'équitation nous ferons ce que tu voudras, ou je te laisserait vaquer à tes occupations dans l'enceinte du château... Nous y allons quand tu veux je te suis."

Neutre. Sans sentiment. Froide ? C'est peut être ce qu'on pouvait pensée d'Amyxa qui parler avec un recul, avec un détachement impressionnant. Elle ne pouvait malheureusement rien faire d'autre. Les yeux rivée sur son écuyère, Amyxa attendait qu'elle soit prête.

[Pas super, désolée]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Lun 19 Oct 2009, 19:53

Sa monture choisit, Esper se demandait ce qui allait se passer maintenant. L’enfant souriait, mais elle aurait pouvoir aimé son maître car son don d’empathie lui faisait parfois ressentir une bouffé de tristesse venant d’Amyxa, mais étrangement, s’était comme quand on regardait à travers un récipient d’eau, brouillé, atténué et l’enfant ne comprenait pas… Pas encore en tout cas. Encore une chose qu’elle repoussa au plus profond d’elle-même. Elle regarda son maître et la suivit dans le box de l’animal choisit. Son maître lui dit qu’ensuite se serait à elle d’harnacher les cheveux, ça, la jeune adolescente le savait déjà, cependant, Amyxa lui avait aussi dit qu’elle allait lui montrer comment faire maintenant. La fillette aux cheveux blancs regarda son maître faire, après qu’elle eut récupérer elle-même Lagad. Elle était concentrée pour faire le mieux possible quand viendrait son tour de faire la même chose. La jeune hybride avait l’impression de comprendre la façon dont elle devrait opérer, mais elle fit de son mieux pour inscrire la marche à suivre dans son esprit.
Oui, maintenant qu’elle y pensait, Esper se sentait prête pour la prochaine fois, à quelques exceptions près, elle avait compris comment on harnachait un cheval. La jeune fille suivit encore Amyxa quand elle fit sortir la jument blanche. Ainsi, toute les trois se retrouvèrent dehors ou les attendait déjà une autre monture, pas difficile de savoir qu’il devait s’agir de celle d’Amyxa. L’Ecuyère pris la longe que son maître venait de lui tendre. Alors Amyxa parla à nouveau et l’enfant hocha simplement la tête en souriant.


« Quand je suis arrivée à Emeraude, c’est un soldat de mon pays natal qui m’a accompagner en me prenant sur la croupe de son cheval… C’est tout… »


L’enfant ne se sentait pas vraiment de dire qu’ici elle n’avait pas eut le temps d’apprendre à monter à cause des cours et encore moins qu’avant de venir ici elle n’avait même pas eut le droit de quitter sa chambre, sauf sur demande de ses parents… Esper se demandait tout de même de quel façon de se déplacer parlait son maître quand elle lui disait qu’elle avait d’autre possibilité… Elle ne demanda cependant pas. Monter sur l’enclos pour grimper plus facilement ? Esper regarda sa monture… En effet, pour le moment la jument lui paraissait presque une montagne… Alors, elle s’était en effet servit de l’enclos, mais comme c’était la première fois qu’elle montait seule, l’enfant faillit tombé au sol et elle se fit un peu mal en se rattrapant. Cependant, elle ne s’en plaignit pas pour autant et se contentant de serrer les dents. Autour de son coup, la petit hermine avait couiner et avait légèrement éraflé la peau pale avec ses petites griffes. Elle devait aussi trouver un nom à sa monture… Alors qu’elle regardait l’animal, un mot lui vint aussitôt à l’esprit.

« Grizilh… »

Ce mot elle l’avait dit sans même le pensé… Oui, elle pensait que ce serait parfait pour l’animal et puis, c’était un beau nom Grizilh… Elle devait passer devant ? Bon… Comme elle n’avait jamais essayer, elle n’avait plus qu’à ce rappeler la théorie qu’elle avait pus lire dans les ouvrages…Elle avait alors inspirer profondément puis avait légèrement talonner l’animal qui se mouva quasi-instantanément ce qui surpris la fillette au point qu’elle en laisse échappé un cri de stupeur.

[pas mieux]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Mar 20 Oct 2009, 11:35

Amyxa observa son écuyère grimper sur sa monture. Elle ne se débrouiller pas trop mal... Elle faillit tombée mais se rattrapa... Heureusement, l'hybride ne se serait certainnement pas pardonnée que son écuyère se blesse... Elle aurait dut rester près d'elle... Oui comme ça elle l'aurait rattraper elle même... Décidément, elle faisait un bien médiocre Maître... Ahalalala, elle était vraiment un danger, on n'aurait jamais du lui confiée une nouvelle écuyère à éduquer, elle n'avait même pas était capable de protéger Zeïllia.

Se ressaisir, elle allait protéger Esper. Ce n'était pas très gave. Elle ferait tout pour s'occuper au mieux de son écuyère. Oui. Elle ne ferait pas de son mieux, elle ferait tout ce qu'il fallait pour la protéger. Plus d'erreur. Jamais. Protéger Esper, c'était sa raison de vivre, si elle échouait elle mourrait. L'adolescente la sortit de ses pensée en prononçant un mot. Grizilh. C'était ainsi qu'elle voulait nommée sa monture. L'hybride acquiesça, elle n'avait rien à dire la dessus, la relation entre une monture et son maître était unique. Elle n'avait pas à s'en mêler.

La gamine n'avait jamais fait de cheval, Amyxa redoubla donc d'attention et se préparer à chaque instant à lui venir en secours. Pourtant, elle se débrouiller bien finalement, elle avait talonnée la jument qui avait commencée à avancer. Elle avait alors était surprise, mais c'était normal, elle découvrait une sensation nouvelle, une sensation de liberté... La chevalière talonna à son tour sa monture et se mit à hauteur de son écuyère. Elle recommença alors ses explications.


-"Comme tu doit le savoir il existe plusieurs allure sur un cheval, le pas, le trot et le galop. Les montures réagissent toutes différemment, certaine régisse mieux à la voie, d'autre au geste. Il faut tenir tes rennes comme je le fait. Pour faire avancée ta monture tu lui donne un petit coup comme tu la fait, pour la faire allez au trot, c'est à dire un peu plus vite tu talonne un peu plus fort et enfin, pour le galop tu doit enfoncée ton talon dans son flanc... Si tu veux le faire ralentir tu doit tirée doucement sur les rennes... On s'habitue très vite tu va voir."

Les deux jeunes femme était en marche et se préparait à sortir de l'enceinte du château. Amyxa continuait quand à elle ces explications.

-"Chez certaine personne il est possible d'entrée dans la tête de ces bêtes pour leurs faire comprendre leurs attention. Souvent, ce lien crée une certaine harmonie entre les deux êtres qui s'en ressent par la suite, le cheval fait exactement ce que lui demande son Maître sans que celui-ci est à le sollicitée... Et cette faculté permet aussi beaucoup plus de possibilité..."


Les chevaux continuée leurs marche et était à présent sur le chemin menant à la forêt.

-"Je ne te connais pas encore très bien, mais tu as surement un certain don avec les animaux pour qu'un lien se soit crée entre toi et Lagad... Pour ma part, je ne suis pas très bonne dans ce domaine, mais tu devrais essayer de communiquée avec ton cheval comme tu le fait avec Lagad... ou comme tu le fait avec les humains. Tente d'entrée dans son esprit et de lui faire comprendre ce que tu veux..."

Les deux jeunes femmes s'engagèrent dans un chemin de terre entourée d'arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Mer 21 Oct 2009, 13:25

Esper faisait de son mieux, mais ce n’était pas facile et elle avait un peu peur d’échouer, elle devait bien l’avouer… Quoi qu’il en soit, elle devait quand même le faire. La jeune fille à la blanche chevelure était tout de même sur le dos de sa nouvelle monture… Sur le dos de Grizilh, la jeune fille passa doucement sa main dans la crinière de l’animal, Lagad glissa doucement sa tête contre la joue de la jeune Ecuyère pour la rassurée. Amyxa avait alors pris la parole et la jeune adolescente l’avait écouter parler. Cela lui rappelait les livres qu’elle avait pus voir à ce sujet, mais ces livres, ils n’étaient que de la théorie, là, elle allait passé à la pratique. Regardant les oreilles de sa jument, l’enfant fit de son mieux pour enregistrer toute les informations qu’on lui donnait. Elle essaierait bien, mais elle craignait Son maître lui disait maintenant qu’elle allait vite s’y habituer, en tout cas, c’est-ce qu’elle espérait. Elle pensait être prête maintenant… Mais l’était elle vraiment ? Elle ne pouvais même pas en être sur.
Grizilh marchait donc maintenant dans un calme des plus total… Pendant ce temps là, Esper écoutait toujours ce que disait son maître. Elle l’entendit parler de certain qui pouvait entrer dans la tête des animaux pour leur faire savoir ce qu’ils voulaient faire. L’enfant ne pensait pas qu’elle pouvait le faire pour sa part. Pourtant, Amyxa disait aussi que cette faculté ouvrait plus de possibilité que les autres… Alors, Esper se dit qu’elle aimerait vraiment avoir ce pouvoir là, mais c’était compliquer… Vraiment… Rapidement, son maître lui avait dit qu’elle pensait qu’elle avait un certain don envers les animaux… Elle pensait ça à cause de sa relation avec Lagad. La jeune fille baissa doucement les yeux vers la petite hermine et esquissa un petit sourire. Oui… Peut être que c’était vrai dans ce cas là, c’est vrai qu’avec la petite hermine, elles se comprenaient mieux qu’Esper pouvaient comprendre les autres humains, même dans le cas de ses meilleurs amis. Essayer de communiquer avec le cheval comme avec Lagad ? Mais, en fait, Esper ne savait même pas comment elle faisait avec l’hermine ! Elle semblait sentit ce qu’elle avait besoin comme elle le sentait, mais sans que cela ne soit due à son empathie… Peut être que cela fonctionnait un peu pareil non ?


« Je… Je vais essayer… »

Esper réfléchit à ce qu’elle voulait… Allez un peu plus vite ? Oui, dans un premier temps ça pourrait peut être aller… Mais bon, c’était quand même un peu compliquer il fallait bien le dire. Alors, la fille aux cheveux blanc ferma les yeux et essaya de se concentrer le mieux possible, tremblant un peu. La jeune adolescente passa doucement la main sur le cou de l’animal et après quelques instants celui-ci accéléra docilement l’allure sans même broncher le moins du monde. Esper regardait le paysage autour d’elle quand elle sentit l’accélération, elle avait alors frissonné un instant. Elle s’étonna d’avoir réussit… Enfin, plus ou moins réussit tout du moins. Alors pour réessayer elle essaya de faire hennir sa monture en vain… Il faudrait surement qu’elle travail ça alors…

« Je… Je sais pas si j’ai réussit… Je suppose qu’il va falloir que je travail ça, n’est-ce pas maître ? »

Demanda l’enfant, les yeux légèrement brillant de joie. Elle était sure qu’elle allait beaucoup progressé maintenant qu’elle était Ecuyer, en tout cas, elle était bien décider à faire tout son possible maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Jeu 22 Oct 2009, 12:56

Les montures continuait leurs chemin. Amyxa savait ou elle allait se rendre. Une petite clairière proche ou elles serait au calme. Esper lui notifia alors qu'elle allait essayer de communiquer avec sa monture. Attentive l'hybride faisait attention, son écuyère ne devait pas chuter en se concentrant. Elle pourrait se faire mal. Amyxa le refusait... L'adolescente ferma les yeux et quand elle les rouvrit sa monture avait accélère. La chevalière talonna la sienne pour rattraper son écuyère tandis que celle-ci n'était pas sur d'avoir réussi.

Les yeux des deux femmes se croisèrent. Esper était heureuse à cette instant. Heureuse d'avoir découvert une nouvelle faculté, heureuse d'apprendre ? Cette joie toucha le cœur d'Amyxa, mais il était encore trop enfermée pour qu'elle le laisse voir. Hochant la tête elle fit tourner sa monture en écartant la main droite vers la droite. La monture tourna dans un étroit chemin. Il serait bientôt arrivée. La monture de son écuyère la suivit docilement. C'était souvent ainsi, les chevaux se suivait les uns les autres.


-Si tu as demander à ta monture d'accélérer je t'assure qu'elle la bien fait... Je pense que tu as réussi... Tu manque simplement d'entrainement. Je ne pourrais pas beaucoup t'aider par contre... N'ayant pas moi même ce pouvoir."

La clairière se découvrit peu à peu. Un lieu calme entourée d'arbre. Amyxa fit stopper sa monture et descendit souplement de celle-ci. Elle se plaça près d'Esper pour l'aider à descendre de sa monture avant de continuer.

-"Nous aurons de nombreuse occasion de travailler cette faculté et tu pourra la travailler toi même si tu le souhaite. Tu as comprit l'essentiel, le reste et surtout de l'entrainement je pense, mais si tu as un soucis demande moi je t'aiderais..."

C'était son rôle après tout d'aider son écuyère et elle contait bien tout faire pour elle. Absolument tout. De la même voie détacher elle reprit.

-"Si sa ne te dérange pas nous ne verrons pas cette faculté tout de suite. Je t'ai emmener ici pour être au calme. Je ne te connais pas encore très bien Esper... Je te laisse donc le choix quand à se premier cours. Je peux répondre à tes question si tu en as, ou t'écouter si tu souhaite me parler de quelques choses... Sinon nous pouvons commencer tout de suite un entrainement, physique ou magique. Dit moi ce que tu préfère et nous débuterons... De toute façon je devrais tester chacun de tes compétences pour savoir ou son tes forces et tes lacunes..."

S'avançant un peu plus en avant dans la clairière, Amyxa attendit la réponse de son écuyère. Elle était prête à tout les éventualité proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Ven 23 Oct 2009, 08:29

La jeune Esper faisait de son mieux, mais elle n’était encore qu’une débutante, elle ne cherchait en aucune façon à le nier, c’était ainsi. Alors l’enfant continuait la balade. Elle manquait d’entrainement ? Oui, c’était surement ça. Le problème serait donc régler assez facilement avec le temps qui passait vu que Amyxa disait ne pas pouvoir l’aider quand à ce pouvoir, c’était dommage, mais bon, c’était comme ça, inutile d’en faire une maladie n’est-ce pas ? Alors, la jeune fille se contenta se suivre son maître bien que l’animal avait mis du temps à tourner, ça aussi ça irait mieux avec un peu d’entrainement. Elle l’aiderait si elle en avait besoin, l’enfant avait alors doucement sourit à son maître pour la remercier à sa façon. Amyxa lui dit ne pas voir cette faculté tout de suite, ça ne dérangeait pas vraiment Esper. Elle avait le choix quand au premier cours ? Esper avait légèrement écarquillé les yeux… Elle ne s’était pas vraiment habituer à cela. Des questions, elle n’en avait pas vraiment en fait, elle avait déjà fait beaucoup de recherche avant ça…
Un entrainement physique ou magique ? Il ne savait pas vraiment quoi faire maintenant… La magie ou le physique ? Elle n’avait pas vraiment. La magie, elle avait encore quelques lacunes à ce sujet là… Quand aux entrainements physique, elle ne savait pas vraiment où elle en était à ce sujet là… La jeune hybride frissonna légèrement. Esper réfléchissait toujours à ce sujet une fois arrivé sur le sol avec l’aide de son maître. Encore quelques instants plus tard et la jeune fille posa son regard pale sur la femme chevalier.


« Je ne sais pas trop maître… Un entrainement physique me tenterait assez je dois bien le dire maître Amyxa… »

Esper frissonna doucement. Oui, c’est surement ce qu’elle avait de mieux à faire, car tant qu’elle ne maitriserait pas un minimum son empathie, utiliser ses pouvoirs pourraient être un peu dangereux… Non ? Si, enfin c’était tout du moins ce que pensait notre jeune fille à la blanche chevelure. Et puis, un entrainement physique ne ferait que renforcer son endurance, ça ne devrait donc pas lui faire de mal. L’enfant enleva l’hermine d’autour de son cou, puis, elle frotta doucement son nez sur celui de la petite hermine avant de la déposer sur le dos de Grizilh.

« Sois sage Lagad d’accord ? »


La petite créature à la fourrure blanche avait alors émit un petit couinement puis, elle s’était ensuite roulée en boule sur sa selle. Sans qu’elle sache vraiment comment, Esper su que sa meilleure amie la suivrait sans rechigner. Avec cette certitude, Esper se tourna à nouveau vers Amyxa attendant maintenant de nouvelles consignes venant de cette dernière, après tout, c’était à elle qu’était confié son apprentissage maintenant. A son poignet, l’enfant portait toujours le bracelet que lui avait un jour offert son ami Citeo. Elle l’avait toujours avec elle et, quand elle ne le portait pas elle-même, il était autour du cou de Lagad et donc tout près d’elle.

[désolée c'est court -_-']
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Sam 24 Oct 2009, 07:43

Esper était une écuyère réellement très docile. Elle suivait son Maître sans brochée et répondait à chacune de ces explications. Une écuyère plus parfaite exister t-elle ? Réfléchit elle l'était c'était une certitude. Une pale figure, un fantôme, un ange. Voila ce qu'elle était. C'était une nouvelle fois ce que pensait Amyxa quand l'adolescente lui répondit. Un entrainement physique ? Soit, cela ne dérangeait pas l'hybride. Elle ne désirait absolument pas blesser l'enfant dans un entrainement. De plus, elle n'avait pas encore récupéré tout sa force physique.

Le Maître hocha la tête en signe d'accord puis continua de suivre l'enfant du regard. N'oubliant pas leurs "accord" la petite était partie mettre Lagad, son hermine sur la selle. Amyxa la laissa faire sans bougeait. Puis quand Esper fut prête Amyxa prit la parole.


-"Bien, un entrainement physique. Je ne t'obligerait pas à courir au tout autre chose, tu peux très bien le faire sans moi si tu le désire. En tant qu'écuyère tu doit être en partit autonome et ses exercices de requière pas ma présence."

Elle fit une pause. Elle avait une idée quand à l'entrainement qui serait donnée dans la forêt.


-"Tu ne te battras pas contre moi pour le moment. Je préfère pouvoir te corriger de l'extérieur. Cependant ne pense pas que tu t'entrainera simplement contre un mannequin, d'ailleurs il n'y en à pas ici."

Sa voie c'était faite plus mystérieuse.


-"Il est important que tu apprenne à te défendre dans toutes les situations mais aussi sur tout les terrains. Ainsi la forêt peu se transformée en champ de bataille. De plus, tu peux te battre contre un ou plusieurs ennemie. Tu doit toujours faire attention à ce qui t'entoure et il est important de profité du terrains pour établir des stratégie, des ruses. La force seul ne suffit pas, l'intelligence et la vivacité de l'esprit et aussi très importante."

Amyxa fit apparaître ses grandes ailes sombre puis les déploya, laissant voir leurs grande envergure. Puis elle continua.

-"Je vais t'observer de la haut. Il n'y à aucune règle. Je veux que tu défendre au mieux. Je sais que tu as apprit les bases du combat lorsque tu était élève, à présent il te faudra les appliquée en situation réel. N'oublie pas ce que je t'ai dit, ne te sert pas que de ta force, ton esprit aussi est important."

Donnant une impulsion du pied droit Amyxa prit son envol. Battant des ailes elle se plaça à bonne hauteur, de manière à pouvoir avoir une vision global sur son écuyère. Puis fermant les yeux un instant elle entra dans son imagination. Elle avait apprit à maîtriser parfaitement ce pouvoir à présent, c'est illusion était très réaliste et elle était même capable de leurs faire encaisser des chocs. Ainsi elle ne pouvait pas toujours être traversée, ou en tout cas pas à tout les endroit.

Un homme insecte apparut derrière les arbres de la clairière. Celui-ci était doter d'une grande lance. C'était un des insectes les plus faibles que possédé l'empereur. Mais il fallait bien commencer par quelques choses. Parfaite représentation de l'ennemie l'homme insecte fit un pas dans le cercle que formait la clairière. Puis, sans crier garde il se précipita sur l'écuyère laissait seul, lance brandit, près à transpercée son cœur il chargeait sans aucune pitié, n'ayant qu'une volonté : Tué la gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Sam 24 Oct 2009, 19:46

Esper était fière d’être une Ecuyère maintenant. Elle était heureuse d’être ainsi… Maintenant, elle comprenait qu’être Ecuyère était pour elle la libération de sa peur d’être à nouveau cloitrée dans sa prison doré. Quoi qu’il en soit… L’enfant avait proposer un entrainement physique mais elle n’était pas sure… Avant aujourd’hui, elle n’avait jamais vraiment eut besoin de faire de choix, elle s’y était très bien fait d’ailleurs. Elle avait ainsi pris l’habitude de recevoir des ordres et de faire ce qu’on lui demandait. Pour le moment, elle était simplement livrer à elle-même, alors, elle allait devoir s’en contenter. La jeune femme aux cheveux blancs qui lui arrivait au niveau des épaules était un peu mal à l’aise. Elle devait en partie travailler en autonome, l’enfant hocha doucement la tête, ça, elle le savait, mais ce n’était pas facile. Après tout, un Ecuyer était aussi sensé suivre son maître partout où il allait - ou plutôt elle dans le cas précis.
Quoi qu’il en soit, la jeune hybride ne broncha pas. Amyxa lui dit ensuite que ce ne serait pas contre elle qu’elle se battrait… Contre qui alors ? Elle recula d’un pas, ne sachant pas trop où elle en était pour le moment… Alors que l’enfant se posait toujours des question, elle entendit son maître lui dire qu’elle devait savoir se défendre où qu’elle soit et peu importe la situation dans laquelle elle se trouvait… Esper était bien d’accord, mais elle pensait que ce genre d’entrainement serait quand même un peu plus tard… Elle se surpris à déglutir bruyamment, elle tremblait un peu aussi, mais elle s’empressa de se reprendre… Mais ce n’était pas si facile que ça hélas, il faisait simplement de son mieux… Son maître lui donna quelques instructions, puis elle fit apparaitre des ailes, l’enfant frissonna doucement puis elle laissa retomber sa mâchoire inférieur, elle restait simplement bouche bée devant se spectacle et elle laissa échappé un :


« Waou…. »

Ce simple mot avait semblé raisonner dans l’air sans qu’elle ne puisse rien faire. Après ça, Amyxa avait parler à nouveau. Esper avait alors un peu rentré sa tête dans ses épaules. Elle écouta les instructions, puis, elle avait regarder son maître s’envoler pour aller plus haut dans les air. Esper dégaina aussitôt sa lame d’Ecuyer en tremblant légèrement. La jeune hybride fit ensuite un homme-insecte et elle eut un pas en arrière. Elle se mit alors à trembler un peu plus mais elle savait qu’elle devait se reprendre… Son instinct lui hurla de se glisser dos à un arbre et c’est-ce qu’elle fit, s’accordant tout de même une certaine liberté de mouvement. Esper avala bruyamment sa salive, elle devait se reprendre, bientôt elle devrait vraiment se mêlé des combats alors elle ne devait pas trembler comme ça ! Elle se concentra et puisa autant de courage en elle qu’elle le pus, mais ses jambes tremblait encore un peu. La jeune Ecuyère faisait donc face à l’homme-insecte et elle inspira profondément. La ruse… Peut être… La créature d’illusion chargea et l’enfant bondit souplement sur le coté, se rattrapant à une branche de sa main de libre pour ne pas tomber. Une fois à nouveau debout, elle serra le manche de son arme.
Elle avait l’impression de s’être plutôt bien débrouiller avec cette esquive, mais elle savait aussi qu’elle ne pouvait pas s’endormir sur ses lauriers… Son maître allait surement renvoyer la créature à la charge… A nouveau, elle veilla à ce que son arrière garde - autrement dit son dos - soit protéger contre une possible attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une monture ? [Pv : Esper] Lun 26 Oct 2009, 06:33

Amyxa avait remarqué la surprise de son écuyère devant l'apparition des ailes. Elle avait également remarqué le début de panique qui avait prit naissance dans son esprit lorsqu'elle lui avait donnée les instructions. Elle n'y pouvait rien. Après tout, la jeune fille devait apprendre par elle même. L'hybride faisait de son mieux pour lui donnée le meilleurs des entrainements sans risque. Dans les airs, Amyxa observait sa protégée. Elle regardait chaque geste. La gamine avait rapidement sortit son arme. Elle la tenait plutôt bien. Elle se glissa alors contre un arbre. Bonne idée, mais à double tranchant. S'adossait à un obstacle lui permettait de ne pas avoir à surveillée ses arrières... Mais il lui coupait aussi toute retraite ce qui pouvait être très dangereux.

La gamine avait peur de l'illusion. Amyxa qui s'efforçait de la sondée le remarquer à chaque instant. Elle ne pouvait rien faire contre cela. La petite devait apprendre par elle même. Elle devait vaincre cette peur tout de suite, sur le champ de bataille il sera trop tard. Amyxa ne disait toujours rien. Préférant observer le comportement de l'écuyère. La créature chargea alors, la gamine se ressaisit à cet instant et et esquiva l'attaque en bondissant sur le côté. Pas mal. Mais il ne suffisait pas d'esquiver dans un combat, il fallait aussi attaquer. La gamine s'adossa de nouveau à un arbre. Elle aimait avoir le dos protégée, mais l'attaque pouvait venir de partout.

Il fallait que la petite soit totalement immergée dans le combat pour qu'elle donne le meilleurs d'elle même. Amyxa le savait. Se concentrant un instant elle crée un cris. Un cris strident à vous glacée, un cris de dragon. Celui-ci retentit dans la clairière avant de disparaitre. Durant ce moment, l'insecte reprenait sa charge. Différemment cette fois-ci. Il lança sa lance vers la gamine, espérant ainsi l'embrocher. Dans ses mains apparue alors une longue épée à deux mains. Mortellement dangereuse, elle ne laisserait aucune chance à ce qui passerait sous sa lame.

D'un pas lent, l'insecte se dirigeait vers Esper, la fixant de ces petit yeux vicieux. L'illusion était parfaite. Un nouveau cris retentit au loin. Arrivée devant l'écuyère, l'insecte brandit alors sa lame. Il y avait plusieurs ouverture dans sa garde mais il fallait aussi esquivée la lame qu'il brandissait avec une force extraordinaire. La lame s'abattit prête à déchiqueter tout ce qu'elle toucherait. Dans le ciel, Amyxa observait son écuyère, allait t'elle ce décidée à profité des ouvertures pour se débarrasser de l'ennemie, ou allait t'elle esquivée de nouveau ?


[Tu peux décrire plusieurs attaques / réactions si tu veux]
Revenir en haut Aller en bas

Une monture ? [Pv : Esper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-