___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L.e D.ébut du P.ériple [ Hayden/Kosuké]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kosuké
www.perdu.com
avatar
Nombre de messages : 1368
Rôle : Dieu du Temps
Âge du personnage : "5" ans
Date d'inscription : 14/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: Dieu du temps
MessageSujet: L.e D.ébut du P.ériple [ Hayden/Kosuké] Lun 12 Oct 2009, 19:33

La douceur des rayons du soleil de l'aube traversait les minces rideaux de soie, et venaient caresser la peau pâle de l'écuyer endormi. Le vent fit légèrement bouger les rideaux, déviant la trajectoire de la lumière de l'astre matinale. Cette dernière visa directement les paupières doucement fermées, du jeune garçon blond qui était étendu dans le lit. Cette soudaine éclaircie bouleversa le sommeil tranquille du garçon. Il retint un grommellement qui aurait sans doute réveiller son maitre. Il n'avait pas beaucoup dormi, et ses paupières étaient encore lourde. La raison de son sommeil raccourci? Un peu longue à expliquer, mais je pourrais me forcer pour une fois. La veille, en soirée, son ami Hayden, écuyer de surcroit, lui avait demander de l'accompagner à la bibliothèque, prétendant avoir trouvé un ouvrage intéressant. Sur le coup, Kosuké n'avait pas vraiment été intéresser. Un livre? Que peut-il bien avoir d'intéressant dans un livre? Ayant été éduqué toute sa jeunesse par les dieux qui lui balançaient cent livres à lire d'un seul coup, rendu sur le continent il avait un peu cesser de s'intéresser à la littérature, un peu écœurer quoi. Mais tout de même, il avait suivit son ami sans trop rechigner. Si cela intéressait Hay' au point qu'il veuille lui montrer, ce n'était sans doute pas banal. C'était donc ainsi qu'il s'était rendu à la bibliothèque du château. Rendu là-bas, son ami aux cheveux noirs et a la peau balzanée lui avait montré le livre en question. Tout de même intrigué par l'impatience de son ami, le dieu du temps avait lu l'histoire avec intérêt. Celle-ci traitait de l'amitié entre un grand roi et un simple forgeron. Les deux étaient de grands magiciens; de très puissants magiciens surtout. Le roi contrôlait l'eau, et le forgeron le feu. Les deux arrivaient à faire obéir ces éléments au doigt et à l'œil. Avant qu'il n'eut finit l'histoire, Kosuké ne voyait pas vraiment jusqu'où son ami voulait en venir. Quoi que, tout au long du récit, la perspicacité du jeune homme faisait que celui-ci commençait à comprendre de plus en plus. Le roi et le forgeron n'avaient...comment dire, pas le droit d'être ami. Leurs statuts sociales les en empêchaient. Et pourtant, ils se voyaient régulièrement. À l'aube de leurs morts, ils avaient décidé d'un commun accord d'enfermer leur pouvoirs monumentals dans des colliers spéciaux que seuls deux personnes unis de la même manière qu'eux, pourraient trouver et conserver. Suite à cette lecture, Hayden avait rajouter à l'intention de son ami, qu'il était certain que ces deux colliers étaient fait pour eux. Le premier réflexe du blondin fut d'hésiter bien sur. Car rien ne prouvait que cette histoire était réelle. Peut-être avait-elle été écrit dans le seul but de divertir et d'enjoliver les espoirs de ceux qui allaient la lire? D'une nature quelque peu sceptique, de temps à autre ( de temps à autre, je tiens à le préciser...), Kosuké préférait vérifier quelques petits détails avant de s'emballer. C'était ainsi que devant son ami, il était aller prendre un autre bouquin qu'il avait détecter grâce à ses sens magiques. Celui-ci traitaient sur les grands rois de jadis. C'était avec une stupéfaction non feinte que le jeune dieu avait aperçu le nom de Eonel, qui figurait également dans l'autre livre, celui-ci étant le roi en question. À cet instant précis, Kosuké avait ressenti une excitation digne d'un gamin devant un magasin de bonbon. Les deux amis s'étaient alors dits, sans beaucoup de réflexion, qu'il fallait qu'ils trouvent ces colliers.

C'était ce matin que Kosuké se rendait un peu compte de sa bêtise. Pas au point de laisser l'affaire, très loin de là. Seulement...il avait un peu plus réfléchi sur les conséquences qu'entraînaient la décision de partir pour les territoires inconnus. Notamment le fait qu'ils ne savaient pas exactement où aller dans les territoires...en plus, c'est vaste cet endroit o_o...et il n'y a pas de carte. Bref, ils seraient probablement mal barré de ce coté. En deuxième lieu, il y avait aussi le fait qu'ils n'allaient rien dire à leurs maitres...ce qui allait probablement causer un certain problème lorsqu'ils seraient de retour. Bref, tout cela pour dire que le jeune écuyer avait réfléchi à ces problèmes, tout en essayant de ne pas trop s'y attarder. Pourquoi? Pour la simple et bonne raison qu'il n'avait pas envie de se casser la tête et qu'il préférait foncer, sans tenter de trouver des solutions pour tous ses problèmes. Plusieurs personnes trouveraient sans doute que c'était une façon stupide de penser. Qu'ils croient ce qu'ils veulent ces personnes. Kosuké était ainsi et ce n'était pas maintenant qu'il allait changer. De façons assez efficaces, le jeune garçon au yeux or avaient réussi à ne pas trop penser à tous les conséquences futurs de leurs agissements. Chaque chose avait son temps, cela viendrait plus loin, pas maintenant. Maintenant...il avait d'autre chose à penser. Comme se lever par exemple! Hier, le seul fait d'avoir essayer de penser à tout ce qu'ils devaient emporté et tous les trucs du genre, lui avait causé une migraine d'enfer qui l'avait empêcher de dormir de façon assez énervante. Par une chance assez inespérée, son maitre n'avait pas été très présent durant la journée, et il n'avait pas sembler se préoccuper trop du caractère de son écuyer en soirée. Peut-être ne s'en était-il simplement pas rendu compte...ou peut-être pas. Curtis était dur à déchiffrer. Kosuké espérait qu'avec le temps, il arriverait à mieux comprendre ce maitre qu'il n'avait pas depuis longtemps. Combien de jours s'étaient écoulés depuis l'attribution? Certes pas beaucoup. Une semaine maximum. Très maximum. Bref, il n'avait pas fait grand chose avec son maitre, et voilà qu'il allait complètement « fuguer » pour se rendre dans un endroit que personne ne connait, pour aller dénicher un pouvoir phénoménal, sans l'accord de leur maitre. Ouai, ça résume pas mal bien la situation cette simple phrase.

Tranquillement, Kosuké ouvrit les paupières, se faisant aveugler par les rayons du soleil. Il n'était pas vraiment tard, car l'astre lumineux était plutôt bas. D'un bâillement silencieux, le jeune dieu s'assit dans son lit. Les yeux encore tous petits d'avoir peu dormi, il se secoua légèrement la tête. Aller! Il devait se réveiller, une grosse journée arrivait en perspective. D'un geste lent, le blondin se leva sur le sol. Ses pieds se posèrent sur le sol glacial du matin. D'une grimace, l'écuyer retint un frisson. Sans un bruit, il alla prendre ses affaires. Ses affaires...de comme s'il allait prendre son bain normal du matin. Plus un petit sac discret qu'il avait préparer la veille, qui contenait des vivres pour la journée. Il s'était contenter de voler un peu de nourriture dans la cuisine, tout en se disant que c'était pour une bonne cause. Bonne cause? Bon ok, ce n'est pas vraiment une bonne cause, mais on va quand même laisser ça comme ça, pour pas culpabiliser. Ainsi donc, Kosuké s'était muni d'un petit sac et était aller « dévaliser » la cuisine sans que personne ne s'en rendre compte. De toute manière...il ne manquait pas vraiment de nourriture dans la cuisine du château, donc avec un peu de chance, personne ne remarquerait qu'il manquait des morceaux de viandes séchés et trois pains..avec un peu de chance. Bref! Tranquillement, l'écuyer quitta la chambre en direction des bains, sans trop se presser, même s'il sentait son cœur batte à toute rompe en pensant à l'expédition qu'ils allaient bientôt faire. Prenant une grande inspiration, il se dit à lui même qu'il fallait qu'il se calme, car sinon il aurait de la difficulté à se téléporter jusqu'aux territoires inconnus. Cette pratique qu'il pratiquait avec aisance lorsqu'il était encore immortel, lui était rendu beaucoup difficile à effectuer maintenant. Non seulement de lui demander beaucoup de concentration, la dématérialisation était extrêmement fatigante pour le corps, prenant beaucoup d'énergie. Et de plus, il devra effectuer cette manœuvre avec lui-même et son ami! Cela allait se révéler un peu compliqué, mais il ne doutait pas que ça allait être possible. Seul sa volonté d'accomplir leurs futurs actions allait compenser à l'énergie manquante du nombre bas d'heures de sommeil.

Après avoir traversé un long dédale de couloirs, le dieu du temps s'était finalement rendu aux vestiaires qui permettaient l'accès aux bains. D'un soupir, il s'était assis sur un banc, tout en s'accotant aux murs. Il était seul pour l'instant, apparemment, Hayden n'était pas encore arrivé. Pourtant, Koko ne doutait pas que son ami allait bientôt être là. C'était le premier à avoir proposer l'idée, cela serait simplement con qu'il ne vienne pas. Quoi que...peut-être que Lyra avait découvert leurs plans? Peut-être l'avait-elle empêcher de se rendre aux bains ce matin? Non, impossible, se dit l'écuyer en secouant sa tête. Enfin, c'était pratiquement impossible. Son ami était un as dans l'art de camoufler ses pensés. Il avait sans nul doute réussi. Mais étrangement, Kosuké était tout de même un peu nerveux. Non pas qu'il croyait que son ami ne viendrait pas, mais seulement à cause de l'aventure qui allait bientôt avoir lieu.

-Allons, du calme, avec un peu de chance, on va les trouver rapidement ces colliers...

Se murmura-t-il à lui même, en fixant le plafond dans un soupire.
Puis soudainement, la porte s'ouvrit laissant place à...Hayden. Ouff. Au moins, ce n'était pas un autre chevalier qui aurait pu lui demander ce qu'il faisait là tout de seul. Le blondi acceuillit son ami d'un sourire soulagé:

-Tiens! Je commençais à croire que tu m'avais oublié là!

Dit le jeune dieu d'un ton léger et joyeux, tout en plantant ses yeux dorés dans ceux rouges de du garçon aux cheveux noirs. Oui, vraiment, ces deux garçons étaient clairement opposés l'un à l'autre. Considérant que le premier avait les yeux or et doux, les cheveux blonds clair, le teint pâle, d'une taille normal, alors que l'autre avait les yeux rouges perçants, les cheveux noirs corbeaux, le teint foncé et qu'il était le plus des grands écuyers. Et pourtant, ils étaient amis. Comme dans l'histoire du roi et du forgeron. Et de plus, dans une coïncidence amusante, les deux amis écuyers allaient récupérer les derniers fragments de l'amitié de ces deux grands personnes.

Maintenant, tout allait commencer.


[ Il reste 3068 lignes ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Hayden

avatar
Nombre de messages : 868
Rôle : Renégat recherché & ex Chevalier & ex Roi d'Emeraude
Âge du personnage : 78 - 83 ans [G18]
Date d'inscription : 25/07/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 78 - 83 ans [G18]
Rôle: Renégat recherché & ex Chevalier d'Emeraude & ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: L.e D.ébut du P.ériple [ Hayden/Kosuké] Ven 16 Oct 2009, 23:03

Et oui il était idiot, il s'était embarquer, plutôt il avait embarquer Kosuké dans le pire des scénario que Lyra et Curtis pouvaient surement imaginer à leur sujet. Il s'attendait surement à quelques faux pas de leur part, mais qu'il parte ainsi, dans les territoires inconnues étaient surement le pire qu'il pouvait atteindre. Hayden voyait toujours grand, peut-être même un peu trop. Non il pouvait pas imaginer pire comme scénario, surtout si leur maitre venait a le savoir. Il serait surement pendu pour leur stupidité, mais enfaite, se n'était pas si stupide puisque Kosuké était un dieu et lui un démon. Qui oserait attaquer un dieu accompagné de son chien de garde, un démon enragé. Il y avait surement le fait qu'il était jeune, mais il était en pleine forme. Il était capable de se défendre à l'épée, Hayden pouvait battre des personnes plus vieilles que son âge grâce à ses bras, restait qu'ils étaient deux idiots. Mais deux idiots à la recherche d'émotion forte, sont-ils quand même des idiots ? Il devrait au minimum en parlé à leur maitre et Hayden passa très proche de tout lancer à Lyra. En pleine nuit, il l'avait sentit ouvrir l'oeil, surement pour le surveiller pour qu'il ne sorte pas sans sa permission, mais Hayden était immobile contre la fenêtre. Ces longs moments de silence avait été interminable, Hayden avait eu l'impression que d'une seconde à l'autre, Lyra allait le sonder de fond en comble pour trouver sa nervosité, mais par chance, rien ne se passa. Elle finit simplement par fermer l'oeil et retourner dormir comme la plupart du château faisait. Il n'arrivait pas a croire qu'il quittait le château. Surtout dans de tels conditions. Qui avait-ils là bas dans les territoires inconnues ? Surement des choses merveilleuses, comme des choses dangereuses. Il devait arrêter de s'énerver sinon Lyra allait encore se réveiller. Elle n'était vraiment pas dupe, elle semblait s'apercevoir que son écuyer avait besoin d'être encadrer très sérieusement pour devenir un gentil garçon. Enfaite, il était fier de lui, il avait rarement des crises de colère incontrôlable comme le jour de l'attribution, il était très souvent en colère, mais au moins il ne frappait personne dans la rue. En parlant de cet incident dans la rue, il s'était lui même porté volontaire pour ramasser les dégâts qu'il avait produit. Il n'était pas si mauvais, il n'avait juste pas l'attention qu'il méritait. Pour lui, il ne pouvait pas mieux tomber avec Lyra. Elle était son idole, malgré qu'il ne la connaissait pas comme il voudrait. Il n'avait pas encore eu la chance de parlé longuement, Hayden était beaucoup plus sur les actions physiques que sur la parole, elle avait surement remarqué celà. Il parlait à peine et se n'était surtout pas pour parler de lui, pourtant il aurait voulu être proche de son maitre, mais il n'y arrivait tout simplement pas encore. Tout était trop nouveau, Hayden avait du mal a accepter de devoir suivre quelqu'un sans pouvoir se balader seul, c'est pourquoi, il faisait souvent des sorties nocturnes, si Lyra était avec Elthor, il disparaissait rapidement de la civilisation.

Par contre, il ne suffisait que d'un message télépathique de la part de Lyra et Hayden rentrait au château, il ne cherchait pas a la fuir, d'ailleurs il voulait passer des moments avec elle, seulement le temps et les conditions leurs empêchaient de le faire comme ils le voudraient. Comme aujourd'hui, le jour ou il allait faire la plus grosse gaffe de sa vie et pourtant, il était content et fier d'avoir trouver une tel idée. Avec se pouvoir, il pourrait aider les chevaliers à la guerre, il serait plus puissant pour battre les dragons. Lyra serait fier de ses nouveaux pouvoirs et son père s'en mordrait les doigts. Il avait sa place dans le monde et il allait le prouver, il avait eu le droit de naitre comme tout le monde, maintenant il fallait lui laisser le droit de vivre parmi les gens. Il n'avait jamais demandé a être différent, mais les dieux en avaient décidés ainsi, maintenant il devait vivre avec ça, il devait surement avoir une raison à sa différence. Il voulait la trouver, c'était son but, il voulait savoir pourquoi il était né. Il voulait savoir pourquoi il était né si loin des siens, il devait surement y avoir quelque part dans le monde des gens comme lui, de la même couleur de yeux, de la même nature, il voulait le découvrir. En regardant l'horizon, il se demandait comment allait Aïleen, il était sans nouvelle d'elle depuis sa dernière apparition à Émeraude, elle devait surement se cacher dans un royaume pour que père ne la retrouve pas, Hayden serait le premier a la cacher chez lui et si père voulait entrer, il serait le premier a essayer de le tuer. Lyra ne pourrait rien pour lui, elle ne pourrait jamais le convaincre de ne pas tuer son père, il ne voulait que ça et si leur chemin devait se croiser un jour, il serait sans pitié. Il était le responsable de tout, même de la mort de leur mère. Il perdrait son rang de chevalier si il accomplissait un tel acte, mais il devait venger sa famille, pour sa mère, pour Aïleen, pour lui. S'était l'heure de sortir de la chambre. Il devait le faire dans le plus grand silence, si Lyra le voyait, elle devinerait ses intentions il en était sure. Alors, c'est sur des pas de souris et sur la plus grande prudence au monde que Hayden sortit de la chambre en prenait bien une minute pour fermé la porte. Par la suite, il devait aller se chercher a manger dans les cuisines, il partait tout de même une journée entière, il devait avoir quelque chose a manger pour le voyage. Il entra comme dans un moulin dans la cuisine et se prit a manger sans regarder les serveuses, personne n'allaient l'arrêter, de toute façon cette nourriture serait servis aux chevaliers et aux écuyers, s'était son repas. Il se fit quelques provisions avec du pain et de l'eau. Il y avait surement de la nourriture là bas, mais il voulait être certain que lui et Kosuké ne mourraient pas de faim, car il y avait une possibilité qu'il reste coincé là bas pendant un certains temps. Il avait prit son habit d'écuyer, mais il avait aussi prit ses armes, il espérait que Lyra n'en serait pas alarmer et qu'elle ne poserait pas de questions à son retour, il n'avait aucune excuse à lui fournir, il lui avait seulement dit que aujourd'hui il passerait la journée avec Kosuké, se n'était pas un mensonge, s'était une vérité qui manquait de précisions. Il n'avait jamais mentit à Lyra et il ne le ferait pas, mais il ne pouvait pas se trahir et lui annoncer qu'il allait jouer en dehors d'Émeraude. Il était idiot, mais pas à se point là.

Maintenant s'était direction les bains, il avait assez prit son temps, si il continuait a trainer la patte comme il le faisait, Lyra allait se réveiller et le chercher, se dirigeant rapidement vers les bains et fermant son esprit au chevalier et écuyer debout, il passait devant eux sans les regarder. Il ne les aimait pas, il ne les saluait pas et eux en faisaient de même avec lui. Puisqu'il prenait les chemins du bain, il serait étonné de voir quelqu'un le suivre. Il attendrait surement qu'il est finit de le prendre avant d'entrer dans la pièce. Les filles avaient finit de prendre leurs bains s'était le tour des garçons. Hayden sentit la présence de Kosuké qui y était déjà. Il afficha un sourire, son ami ne s'était pas fait repérer lui non plus. Il avait du déjouer Curtis, son maitre, et ça n'avait pas du être une chose facile. Il poussa la porte et rapidement et observa les environs, il était seulement tout les deux, s'était encore mieux. Hayden vérifia et personne ne les suivaient. Il se détendit quelques secondes en regardant l'eau des bains, ils n'avaient malheureusement pas le temps de se laver se matin, les chevaliers feraient leur entré bientôt et il ne pouvait pas berner l'ordre au complet avec leur petit jeu. Il espérait seulement que si quelqu'un devait être punit, que se serait lui et non Kosuké. Kosuké avait accepté de le suivre, mais Hayden était l'investigateur, il prendrait tout en charge, quitte a dire qu'il avait forcé Kosuké. Il remarqua aussi que Kosuké n'avait pas emporté d'arme, il comptait utliser ses pouvoirs pour se protéger. Il prouvait le geste peu penser, mais il était vrai que son meilleur ami était plus puissant que lui avec ses pouvoirs, s'était un dieu. D'ailleurs il devait peut-être connaitre Lara, si seulement il pouvait lui en parler, mais il devait garder le secret. Il voulait en apprendre plus sur elle et se serait si facile de demander à Kosuké, il devait en connaitre un rayon sur les immortels. Pour aujourd'hui il devait se l'ôter de la tête, il serait déconcentrer et il risquerait de fondre encore une fois sur le plancher. Il était quand même amusé que son ami n'est pas remarquer qu'il était en quelque sorte amoureux, son comportement n'avait pas changé, mais il avait entendu dire qu'on pouvait voir des changement sur un homme lorsqu'il était amoureux. Il y avait eu quelques changements enfaite, Hayden mettait maintenant toujours de très beaux vêtements lorsqu'il dormait et il se plaçait les cheveux aussi. Les visites nocturnes étaient très agréable pour lui, il espérait qu'elle reviendrait le réveiller un jour. Se reprenant sur pieds, il fit un signe de tête à son ami. Il ne s'était pas dégonfler, il était venu. Il s'approcha de lui et le regarda dans les yeux, il espérait que Kosuké savait la gravité de la situation si un d'eux étaient blessés où que la situation venait aux oreilles de leurs maitres.


- Tu es prêt a faire le grand saut ? J'ai emmené des provisions pour notre journée, du pain et de l'eau. Quand tu es prêt a te démartélialisé dit-le moi.

Pendant se temps, Hayden arrangea les dernières choses qu'il devait fixer sur lui. Il était heureux de savoir comment accrocher son épée sur lui et surtout savoir de quel côté il devait la mettre sur sa ceinture. Ils allaient devoir se débrouiller sans adulte aujourd'hui. Ils allaient devoir se débrouiller comme des chevaliers. Ils allaient devoir rester unis et forts, comme des frères.

[ Reste 2963 lignes ]


Dernière édition par Hayden le Ven 24 Sep 2010, 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kosuké
www.perdu.com
avatar
Nombre de messages : 1368
Rôle : Dieu du Temps
Âge du personnage : "5" ans
Date d'inscription : 14/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: Dieu du temps
MessageSujet: Re: L.e D.ébut du P.ériple [ Hayden/Kosuké] Dim 18 Oct 2009, 17:46

( Suite dans les territoires inconnus, aller pas croire que c'est mon poste en entier là u___u)

Hayden parla. Il lui demanda d'abord s'il était prêt à y aller, puis par la suite, il lui dit qu'il avait lui aussi apporter des provisions. Bon, c'était déjà ça...comme ça, les deux avaient des provisions pour toute la journée. En terme de nourriture, il n'allait pas en manquer. Le reste..et bien, ça resterait à voir. Avec un peu de chance, ils reviendraient sain et sauf, sans aucune blessure apparente ni de fatigue. Et ils pourraient presque faire croire qu'ils sont aller se promener dans la forêt. Avec un peu de chance... Bref, Kosuké se leva. Il était temps d'y aller. Hmmm. Ça allait être plutôt dur la dématérialisation de deux personnes. Déjà que lui seulement, c'était compliquer, alors deux...Il avait déjà entendu parler de membre qui n'avaient pas suivi la dématérialisation. Mais non! Voyons, qu'allait-il penser là? Tout allait bien se passer! Après tout, il était un dieu. C'était quand même plutôt...valorisant à penser. Si bien sur, on oubliait le fait qu'il s'était fait ôter son immortalité, qu'il était condamner à rester sur le continent, et que de plus, il était un écuyer d'Émeraude...Ouai, si on oubliait ces faits. Commençant son mode « concentration », il toucha le bras de Hayden, puis ferma les yeux. Il était moins aisé de s'en aller dans un endroit que l'on n'avait jamais vu. En fait, c'était quasiment impossible. Au moins, Kosuké avait eut l'intelligence de feuilleter des livres où étaient représenter quelques parties des territoires inconnus. L'image la plus net dont il avait réussi à se souvenir, était celle d'une chaine de volcan. Enfait, d'un volcan, d'où l'on en voyait d'autres. C'était un peu...chaotique comme représentation, mais c'était la seule qu'il avait en tête. Il savait d'expérience, que le souvenir de l'endroit, où l'image de l'endroit où l'on voulait aller, pouvait être flou, et cela ne changeait pas grand chose...a part l'endroit exacte où l'on allait « atterrir ». Un pli de concentration marqua le front pâle de l'écuyer. Il était capable, oui, il était capable. Il serra les dents. Les volcans, les volcans, les volcans, les volcans.

Les écuyers se dématérialisèrent, avec leurs sacs.

[ Reste 1941 lignes ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L.e D.ébut du P.ériple [ Hayden/Kosuké]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-