___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Vaincre ses peurs [PV Koko - Lyllia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kosuké
www.perdu.com
avatar
Nombre de messages : 1370
Rôle : Dieu du Temps
Date d'inscription : 14/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: Dieu du temps
MessageSujet: Re: Vaincre ses peurs [PV Koko - Lyllia] Dim 22 Nov 2009, 10:46

Lorsque la jument se mis à avancer, Kosuké suivait à coté. Il ne voulait pas risquer d'échapper Lyllianna si par malheur elle tombait. Et pourtant, elle tenu bon. Le blondin ne pouvait s'empêcher d'avoir un petit sourire triomphant sur les lèvres. Triomphant mais doux. C'était un bon début. Ils pouvaient arrêter, maintenant, si elle le souhaitait. L'écuyer de Curtis ne voulait pas vraiment lui demander, peut-être n'aurait-elle pas voulu lui répondre sincèrement. D'un rapide et subtil tour dans ses pensées, le dieu du temps s'aperçut qu'elle désirait effectivement débarquer de l'équidé. Le blondin posa sa main sur Leï, qui s'arrêta doucement, puis, regarda la jeune fille rousse qui semblait un peu ne pas savoir quoi faire.

-Attend, je te fais descendre!

Au moment où il dit ces mots, l'adolescent arrêta le temps. Comme ça, il aurait plus de temps. Il se serait pas obliger de se presser comme la dernière fois. Quoi que, la dernière fois aussi il avait arrêter le temps donc...Bref. Il s'arrêta pour regarder l'écuyère. Chaque parcelle de peau de son visage semblait rayonner sous les rayons du soleil levant qui entrait par les fenêtres brisés de l'édifice. Ses cheveux d'un roux éclatants paraissait être fait de feu. Ses traits étaient un peu tendu, signe d'une certaine anxiété, mais cela n'empêcha pas le jeune homme de trouver qu'elle avait un des plus mignons visages qu'il n'ait jamais vu. Des traits fins sur un petit visage relativement pointu qui donnait envie de lui faire un câlin. Il y avait aussi ses yeux. Des émeraudes profondes, chaleureuses, douces, illuminantes, d'une beauté à couper le souffle. Enfin, celui de Kosuké en tout cas. Il n'irait pas demander aux autres leurs avis sur les yeux et le visage de la jeune fille. Peut-être à Hayden, mais il imaginait mal la face de son ami devant une telle question. Qu'est-ce qu'il irait s'imaginer? Que le blondin avait le béguin pour cette fille? Et quoi encore. Ce n'était pas du tout le cas voyons! Il la trouvait juste...jolie...sympa...douce...BREF! C'était tout. Et pourtant, le jeune dieu s'accota sur le jument, puis continua à détailler le visage de l'adolescente. D'une pensée moqueuse, il songea qu'il était un peu voyeur d'une certaine façon. Il pouvait observer n'importe qui à n'importe quel moment sans que personne ne s'en rendre compte. Heureusement, il ne le faisait que rarement. La cause, le jeune homme blond commençait justement à la ressentir. La fatigue commençait à peser. Merde, ça allait être une belle journée ça, s'il avait déjà envie de dormir. Secouant légèrement sa tête blonde, de manière à se réveiller, il se dit qu'il n'avait pas une seconde à perdre, qu'il devait utiliser ses pouvoirs immédiatement au lieu de tenir le temps arrêter. Dans un soupir, il détourna son regard doré de l'humaine, puis se téléporta sur le cheval, pour ensuite se retéléporter sur le sol, tout en défigeant le temps.

Il sentit un brusque coup de fatigue l'envahir. Encore une fois, il n'avait pas su bien doser son énergie. Il avait encore mal calculer son coup. Tiens, ça faisait une chose qu'il devra demander à son maitre pour l'aider...mais bon, pas maintenant. Pour l'instant, Koko ne se rendait pas trop compte de la situation, car il venait de fermer les yeux, histoire de reprendre plus rapidement ses esprits. Les coups de fatigue étaient plutôt dur lorsqu'ils venaient. Mais quand l'écuyer réalisa la position dans laquelle il se tenait, cela le fit se réveiller un peu plus. Pour descendre Lyllia de sur Leï, il l'avait serrer contre lui, et c'était exactement ce qu'il était encore en train de faire pour l'instant, s'accotant un peu sur elle. La lachant rapidement, il recula un peu d'un geste vif, tout en titubant à cause du l'effet de mouvement trop rapide qu'il venait de faire après ce coup de fatigue. P'tain, il devait vraiment être prudent à l'avenir. Ayant ouvert les yeux lorsqu'il reculait, il détourna un peu le regard, embarassé. Quoi? Lui? Embarrassé? Et bien oui! Pour ceux qui aurait vu la scène, ils auraient pu remarquer que les joues du dieu du temps avait prit une certaine teinte légèrement plus rosé, pendant un bref instant. Ce n'était pas vraiment habituel pour Kosuké de ressentir une telle émotion, et ce n'était pas vraiment agréable non plus. Mais bon, il reporta ses yeux sur Lylli, puis effectua un petit sourire avant de dire:

-Désolé, je me surestime encore un peu, niveau pouvoir.

Sa voix avait été rieuse, joyeuse. Puis se rendant compte que c'était absolument hors sujet, il sourit puis continua sur dit tout simplement:

- Bon, en tout cas, je peux te dire que c'est un très bon début et qu'avec un peu de chance, ton maitre ne remarquera pas trop que tu n'apprécies pas trop les chevaux ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Lyllianna

avatar
Nombre de messages : 1213
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Date d'inscription : 05/04/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 46 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Vaincre ses peurs [PV Koko - Lyllia] Dim 22 Nov 2009, 12:00

Quand son nouvel ami la fit descendre du cheval, Lyllia s'aperçut que cette simple action sembla prendre beaucoup d'énergie au jeune garçon. Pourquoi? Elle n'avait jamais eu l'habilitée de se téléporter, alors elle ne savait pas à quel point cela était difficile pour lui. Et inhabituel à l'âge qu'ils avaient. Mais le fait qu'il arrêta le temps chaque fois ne lui effleura pas l'esprit. Elle n'était plus sur le cheval. En plus, Kosuké se tenait debout seulement grâce à son aide. Il la serrait contre lui aussi. Normalement, Lylli voulait lui faire parvenir sa pensée là-dessus, mais... Il semblait si égaré en ce moment. La petite tin bon sous le poids du garçon collé contre elle encore un instant. Cela en valait la peine. Pour une fois que c'était elle qui l'aidais pour quelque chose. Jusqu'à date, c'était le jeune écuyer qui l'avait aidé. Et là, il avait l'air impuissant. Mignon. Sans savoir qu'en quelques sortes elle se vengeait, l'adolescente le détailla encore. Elle aimait faire ça. Les yeux fermés, Kosuké ne s'en rendit probablement pas compte. Aujourd'hui, elle aurait connu ce garçon de plusieurs façons. Mais ce qu'elle pensait à l'instant, c'était à quel point il était beau lorsqu'il avait les traits ainsi fatigués et détendus comme s'il dormait. Un bref sourire naquit sur ses lèvres. Puis, il la relâcha subitement. Cette fois, Lylli ne voulu pas rire.

Il était gêné. De quoi donc? En fait, c'était pas mal évident. Mais aurait-elle été gênée à sa place? Ce n'était pas comme si... Comme si il avaient fait quelque chose. Non. Il n'avaient rien fait et franchement, qu'est-ce qui pourrait se passer? Tout rouge, le regard ailleurs. C'était une scène à photographier intérieurement n'est-ce pas? Quand Koko se retourna vers elle, elle avait une expression douce sur le visage. Pas un sourire tout à fait, mais pas une moue. La jeune fille était simplement contente.

- Désolé, je me surestime encore beaucoup, niveau pouvoir.

Aurait-elle pu ajouter que c'était pas mal le contraire dans son cas? Non. Inutile. Sans un mot, elle l'écouta.

- Bon, en tout cas, je peux te dire que c'est un très bon début et qu'avec un peu de chance, ton maître ne remarquera pas trop que tu n'apprécies pas trop les chevaux. ^^

- Hm-hm.

Lylli baissa la tête, les yeux fixés sur ses pieds encore une fois. Tout comme quand il était apparut devant elle pour la guérir la première fois. Il s'était écarté si vite d'elle. Il voulaih certainement partir. Rapporter Leï à l'écurie puis... Que pouvait-il encore bien faire avec elle de toute façon? Les deux devaient aller voir leur maître après cela. Mais ce qu'il avait dit était pas tout à fait inexact. Bien entendu, elle avait encore un peu peur, mais il avait beaucoup aidé à améliorer son cas. Maintenant, elle était surement comme tous les autres écuyers qui n'avaient jamais monté un cheval. Mouais. Amusant. Être comme les autres. C'était ce qu'elle voulait n'est-ce pas? Alors pourquoi se plaindre? Car la matinée finissait bien trop rapidement. Mais très vite, son visage s'éclaircit. Une journée avec son maître l'attendait après tout! Et elle avait pu rencontrer ce garçon. Et puis, rien n'admettait qu'ils devaient se quitter sur-le-champ. Mais ça, il fallait qu'elle le lui demande. Légèrement gênée à son tour, mais ne le montrant plus, elle pencha la tête en le regardant fixement dans les yeux. Un sourire moqueur copiant ceux de l'écuyer.

- Si on a terminé ma leçon, on fait quoi?

Intérieurement, elle se débattait pour ravaler ses paroles. Bien entendu qu'il allait la sommer d'aller rejoindre son maître et qu'il ferait exactement cela! Ils pourraient se rencontrer un autre moment donné. Et puis, par chance, les chevaliers qui s'occupaient d'eux se connaissaient peut-être bien. Et ils pourraient se pratiquer à faire d'autres choses ensemble. Mouais. Faux espoirs. Mais il faut s'accrocher à quelque chose, dans la vie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kosuké
www.perdu.com
avatar
Nombre de messages : 1370
Rôle : Dieu du Temps
Date d'inscription : 14/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: Dieu du temps
MessageSujet: Re: Vaincre ses peurs [PV Koko - Lyllia] Lun 23 Nov 2009, 16:45

La réponse de Lylli ne fut qu'un grommellement plutôt incompréhensible. Elle baissa les yeux. Encore une fois, Kosuké aurait voulu lui relever la tête. Pourquoi cacher un si joli visage? N'était-ce point un blasphème? Bon, peut-être pas, de toute manière, envers quel dieu cela serait-il blasphématoire? Sur ce point...Le blondin pouvait considérer qu'envers sa « grande » personne, le fait de cacher ce si mignon minois était un outrage....Mais bon, trêve de divagation, revenons au présent. Koko s'empêcha tout geste, se disant simplement qu'elle allait relever al tête d'elle même, sans qu'elle ait besoin de son aide. Ç'aurait été con. Une fois c'est ok, mais deux, n'aurait-ce point été un peu exagérer? Je crains que oui, et le blondin était du même avis. Bref, de toute manière, Lylli releva effectivement la tête. Peut-être la contemplation de ses petits pieds l'avait-elle finalement ennuyer? En tout cas, l'adolescent pouvait à nouveau admirer chaque traits de son visage. Il s'empêcher quand même de trop avoir l'air insistant, pour ne pas l'intimité. Il se contentait d'un petit sourire et de yeux rieurs. Justement, la jeune fille adopta une expression semblable. Elle avait un sourire moqueur qui la rendait plus que mignonne.

"Si on a terminé ma leçon, on fait quoi?"

Demanda-t-elle du même ton que son sourire. Koko ne put s'empêcher d'esquisser un sourire attendrit. Malgré que quand même, il ne savait pas exactement quoi dire. Ils avaient terminés le plus important. Ce qui était certain, c'était que le blondin ne voulait pas quitter Lylli de si tôt. Mais avaient-il vraiment le choix? Leurs maitres se rendraient vite compte qu'ils n'étaient pas à l'endroit où ils étaient sensé être. Voilà un détail qui embêtait un peu le jeune dieu-écuyer. Il ne souhaitait pas réellement frustré son maitre ( quoi que celui-ci n'avait pas vraiment l'air de ce genre) la première journée officiel. Déjà qu'il l'avait fait à l'attribution, autant essayer de ne aps recommencer. Dans un autre sens, le dieu du temps voulait continuer à en apprendre plus sur l'écuyère. Au moins, leur statut à ce niveau leur permettrait peut-être de se voir plus souvent...mais...Et quoi encore!! Pourquoi elle, elle voudrait le revoir? Après tout, il n'était qu'un banal garçon qui l'avait un peu aidé. Kosuké faillit se secouer la tête. Voyons, c'était lui qui depuis le début avait l'air de porter un certain intérêt à la jeune fille, pas elle. Valait mieux immédiatement arrêter de prêter un peu plus d'attention qu'il ne le faudrait, à cette fille, aussi sympa et belle qu'elle soit.

Donc, restait la question de ce qu'ils allaient faire. Le blondin avait vachement le goût de simplement rester ici et parler avec la fille. Il ne savait pas, cependant, ce que Lylli voulait faire pour sa part. Peut-être était-elle impatiente de rentrer voir son maitre. Ce serait plausible et parfaitement normal. Ils venaient seulement d'être attribués. Quelle était donc la meilleure solution. Un pli soucieux marqua le front de Kosuké qui fronça un peu les sourcils, lui donnant clairement l'air de réfléchir. Puis il poussa un soupir.

-Ayant offusqué mon maitre simplement hier, je ferais mieux de ne pas recommencer aujourd'hui. Il serait donc plus sage que chacun, l'on rentre au château. Ça m'embête un peu car d'habitude, je n'ai pas l'habitude de faire des choses qui sont dans la catégorie « sage », mais je devrais peut-être me forcer juste pour ce jour-ci au moins, histoire de ne pas trop commencer sur le mauvais pied...

Levant les yeux au ciel, le blondin reposa ensuite son regard doré dans les yeux verts émeraudes de l'adolescente, puis continua en lui disant d'un ton moqueur et de yeux teintés de malice:

-En tout cas, je te dis que je vais m'arranger pour qu'on se revoit, et ça, même si t'es pas d'accord!

Après avoir prononcé ces paroles, le jeune homme se pencha un peu vers en avant, et en une fraction de seconde, déposa un petit bisou léger sur la joue de la jeune fille. La fraction de seconde après fut utilisé pour disparaître totalement. Kosuké était de retour au château, le coeur un peu battant, il abordait néanmoins un sourire heureux. Fermant une courte seconde les yeux, il envoya un message mental à Lylli, sachant qu'elle ne pourrait probablement pas lui répondre, ne sachant pas où il se trouvait. Mais bon, cela fut fait rapidement:

*Au fait, t'inquiète pas pour Leï, le palefrenier la laisse souvent là, ils vont la trouver tout à l'heure !*

Puis il coupa la communication pour remonter vers la chambre de son maitre. Pour lui, c'était certain, il allait revoir Lyllianna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Lyllianna

avatar
Nombre de messages : 1213
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Date d'inscription : 05/04/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 46 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Vaincre ses peurs [PV Koko - Lyllia] Sam 28 Nov 2009, 18:25

Lyllianna fut déçue. Complètement contre ses attentes bien qu'elle ai essayé de se mettre dans la tête qu'elle ne resterait pas avec ce jeune garçon bien longtemps. Alors, malgré le fait qu'elle ai essayé d'anticiper, elle fut triste de savoir qu'elle allait devoir se dérober. Kosuké disait avoir offusqué son maître. Alors, c'était peut-être en effet une bonne idée d'aller vers ce dernier. Et Lyllia ferait la même chose. Zeïlia lui avait bien dit qu'elle lui laissait la journée des adoubements, mais qu'après débuterait son entrainement. Soupir.

- Oui, oui, je comprends... Lâcha-t-elle.

Koko se mit à la regarder dans les yeux de façon assez pénétrante. Elle voulu détourner les siens mais elle aimait bien pouvoir contempler ces yeux en or.

- En tout cas, je te dis que je vais m'arranger pour qu'on se revoit, et ça, même si t'es pas d'accord!

Lyllianna rougit légèrement. Alors ils se reverraient. C'était super! Un sourire aux lèvres, elle allait répliquer qu'il oublierait probablement quelque chose de si eu important, mais elle le vit se pencher vers elle, lui poser un baiser sur la joue et disparaître.

Son sourire disparut une fraction de seconde. Hein? Quoi?

Elle ne s'empêcha pas le lancer un petit cri de joie en plus de ça. Elle écrabouilla le museau de Leï entre ses petites mains. Ce cheval-là ne lui faisait plus peur. Elle l'aimait bien, même.

- Je promet de ne plus être jalouse de toi! Déclara la fille rousse au cheval.

*Au fait, t'inquiète pas pour Leï, le palefrenier la laisse souvent là, ils vont la trouver tout à l'heure !*

Il lisait dans ses pensées? Non non. Impossible. Elle ne répondit pas au garçon. C'était inutile car il le savais qu'elle avait bien capté son message. Depuis combien de temps n'avait-elle pas été aussi fière en même temps d'avoir passé du si bon temps? Elle faillit lancer à Leï qu'elle la reverrait, mais ne le fit point. À quoi bon continuer à parler à un animal? Encore un peu rouge, elle sortit de cette place en se disant qu'elle y retournerait bien n'importe quand pour se remémorer son aventure.

[End of the topic ^^ Love y'all!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Vaincre ses peurs [PV Koko - Lyllia]

Revenir en haut Aller en bas

Vaincre ses peurs [PV Koko - Lyllia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-