___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

-={Antre de Xerctëss}=-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: -={Antre de Xerctëss}=- Mar 15 Sep 2009, 16:16

Amménagée dans un souterrain glacial ou la température frisait des records de froid polaire, dans une caverne incroyable faite de glace, de stalagtites givrés et de de reflets miroitants, ou les quelques reflets lumineux donnait au blanc et au bleu iceberg des couleurs mauves et violacés qui parcourraient les parrois lisses et humides de la grotte, Xerctëss avait façonné une demeure à son image.

Pourquoi se lier à des conditions extrêmes tels que celles-ci ? Les raisons étaient nombreuses. D'abord il fallait qu'il trouve un lieu ou personne n'aurait idée de le chercher et ou il était sure de ne pas être dérangé par des bestioles inconscientes ou des êtres primitifs en quête de nouveaux territoire. Ensuite, il voulait trouver un havre de paix ou il pourrait composer ses plans machiavéliques dans leurs moindre détails et ou il trouverait de quoi méditer et patienter... C'est vrai il avait déja une affaire en cours, il venait à l'instant de rentrer d'Irianeth ou il avait réalisé la première partie de sa nouvelle quête d'âme : piéger les Chevaliers de l'empereur. Maintenant il attendait que le sort q'uil avait lancé à Nathaliès fasse effet afin de mieux pouvoir atteindre la jeune femme d'origine divine.
Il craignait d'ailleurs qu'il puisse avoir été repéré par une quelconque personne aux sens de détection plus important et c'était d'ailleurs une des autres raisons qui l'avait fait siéger ici.
Dans cette grotte, il savait qu'il pouvait jouer des éléments. Le froid hors du commun qui parcourrait les parois congellés qui formaient les murs de la caverne de glace, étaient en réalité plongés sous des tonnes de litres d'eau que composait l'océan qui se trouvait juste au dessus de celle-ci. A la moindre situation compremettante, il pourrait utiliser sa puissante manipulation de la foudre pour faire effondrer la structure et noyer les ennemis dans l'eau gelée qui s'engouffrerait dans les galleries. Mais bon, ceci n'était qu'en cas de situation extrême et le dieu de la souffrance avait bien d'autres moyens de se débarasser de ses opposants sans pour autant détruire sa demeure magistrale.




En effet, au centre de l'antre, dans la pièce la plus spatieuse et la plus vaste, tronnait une immense Salamandre de Givre, semblable à un dragon figé dans la glace depuis la nuit des temps. Hibernant depuis des siècles et depuis qu'il avait mis la main dessus, Xerctëss était le seul à pouvoir réveiller le monstre au pouvoirs aquatiques.



Sans compter sur ce charmant animal de compagnie qui changeait bien des traditionnels chevaux et autres grosses montures, le monstre était malgré lui un expert dans le magniment de deux épée courtes et éffilés. Assez bon duelliste, il avait su se débarrasser de bien des adversaires et avait même réussis l'exploit de décapiter sa mère divine. Assoiffé par les âmes aux sentiments haineux et colérique, le cruel personnage avait pour habitude de vider ses victimes de leur sang avant d'extraire leur partie immatériel de leurs corps inerte. L'être immonde trouvait se met succulent et elle était devenue sa drogue et sa raison de vivre. Véritablement obsedé par cette quête, il avait eut l'idée de faire s'affronter deux factions rivales de façon à crée une souffrance et une douleur sans précédent dans l'histoire de ce monde. Il savait qu'un tel massacre lui apporterait de quoi être rassasié pour au moins les dix prochains siècles...

Mécaniquement, le dieu avançait dans la grotte avec une allure de bossu et de géant timide. Sa corpulence importante l'avait souvent obligé à se recroquevillé sur lui même et à avoir le dos vouté. Sa démarche rappellait un blessé de guerre, pourtant sa vivacité et ses déplacements étaient sans précédents. Il ressemblait à un mélange entre les insectes et les lézards, mais sa cruauté était celle des dragons et digne des dieux déchus. Rien en lui n'inspirait confiance et il avait plutôt un air ridicule lorsque l'on portait attention à l'étrange couvre chef qu'il portait.
L'enfant martyr portait égallement de nombreuses cicatrices sur le visage et sur le cou, lui rappelant les moments difficiles de sa naissance, de son enfance et de sa fuite du royaume protecteur de Parandar. Pourquoi avait-il renié son père et sa famille divine ? Parce que sa propre malédiction inspirait le dégout et la peur et il en subissait les conséquenses. Littéralement rejeté, il avait appris à se nourrir et à survivre seul. Enfant sauvage au caractère psycopathique, il avait grandit en dévellopant ses talents de meurtrier et en se nourrisant de chaire fraiche, si bien qu'il avait plus l'air d'une bête que d'un être à l'allure humanoïde.

Depuis qu'il s'était exilé sur la terre crée par son géniteur, il avait mené de nombreuses observations pour comprendre le monde dans lequel il était tombé et il avait voué une attention particulière au monde des fourmis. D'ailleurs, il avait fait des minuscules insectes une véritable petite armée. En effet, grâce à ses pouvoirs de créateur, il avait utiliser un sort d'amplification sur une fourmillière et il se servait de ces monstrueuses créatures pour effectuer ses taches ingrâtes et attaquer ses cibles. Même si elles n'avaient que la taille d'un chien, elle possèdaient un appétit vorace et agissaient en groupe. Grâce à leur nouvelle taille, elle étaient devenus quasiment insensibles au éléments et seul les armes pouvaient percer leurs carapaces rouge. Petites mais solide, comme elles l'avaient toujours été. En outre, c'était une main-d'oeuvre efficace qui battissait des galleries bien plus facillement que par des moyens qui lui couterrait d'utiliser sa magie céleste.

Après quelques minutes passés dans les vastes couloirs brillants, le jeune dieu s'installa sur son trône de glace et ferma ses yeux injectés de sang.




C'est vrai, il était déja fatigué. Depuis qu'il avait quitté l'univers divin, ces pouvoirs diminuaient et son espérance de vie égallement. Il savait qu'un bond au ciel lui permettrait d'être automatiquement tiré d'affaire, mais cela sonnerait égallement sa mort prochaine puisqu'il serait découvert et Parandar chercherait à expié ses crimes infâmes. Du coup, il se trouvait inconsidérablement entre le marteau et l'enclume. Seul, comme il l'avait toujours été. En réalité, il n'était pas si méchant... C'était simplement ce mauvais sort qu'il avait reçu avant de naître qui l'obligeait à agir ainsi. Mais après ces nombreux meutres, pourrait-il encore demandé la clémence du roi des dieux ? Evidemment : non.
Même si il perdait petit à petit son énergie, il demeurait encore un être magique d'une redoutable puissance et d'un talent paré à tout épreuve. Il fallait simplement qu'il fasse attention ou il mettait les pieds et éviter les personnages douteux qui pourraient le mettre en péril...

De son perchoir, il se mit soudain à penser, chose qui était rare et peu concrête chez lui, en temps normal. Il se rappela que certains immortels qu'il avait vu lorsqu'il était enfant portaient d'étranges colliers autour du cou, ce qui leurs permettaient de rester dans le bas monde pendant des années, sans avoir à monté aux cieux pour regagner en énergie. Une telle source de pouvoirs et le fait de posseder l'immortalité et l'infini devant soit fit rire le dieu de son air le plus sadique et le plus sournois que l'on puisse immaginé. Fou : il était fou, d'ailleurs personne ne pouvait le contredir, il n'y avait qu'en le regardant que l'on pouvait le comprendre...

Une fois de plus, l'irréfléchis qu'il était se mit à penser à un nouveau moyen d'insérer sa nouvelle trouvaille dans son plan diabolique. Après plusieurs tentatives vaines, il compris qu'il fallait d'abord qu'il s'occupe du cas qu'il avait installé en Irianeth avant de massacrer un immortel et lui voler son amulette de non retour. Afin de ne pas oublier ces quelques détails, il sortit ses griffes et inscrivit dans le pan d'un mur ce qu'il comptait faire, comme si il s'agissait d'un agenda ou d'un mémory. Il consulta ensuite une autre partie de la parois avant de tomber sur l'élément qui l'interessait : la deuxième partie de ce qu'il voulait accomplir.

L'étape suivante consistait donc à manipuler le coeur de Nathaliès pour qu'elle en vienne à utiliser le pouvoir que le dieu lui avait généreusement offert. Ce maléfice avait un but : causer des dommages aux humains pour qu'ils soient inatentif et perturbés par les incidents. De cette inatention, Xerctëss en profiterait pour enlever un des emblêmes de ce jeu d'échec : Meyko. Oui, c'était bien le porteur des ténêbres auquel le dieu s'intéressait. Il faut dire que l'idée de se repaitre de son âme était une idée alléchante, mais celle de le faire se battre contre le porteur de lumière l'était encore plus...
Afin donc, de pouvoir utiliser à bon essient l'esprit de la jeune Ecuyère d'Irianeth, il fallait que le démon s'en prenne à un être important à ses yeux : son dragon Noctis. Pour cela, il attirerait l'enfant à la plage des dragons ou il attaquerait l'animal à l'aide de ses soldats fourmis géantes de façon à ce qu'un accident se produise par le biais de la colère que causerait l'évènement à la jeune guerrière.
Le dieu se demanda qui serait toucher en premier par le pouvoir d'envoyer la foudre. Jayade son maître ? Kaleena, son amie ? Ou Shivak l'enfant lézard ? Ah non, c'est vrai que ce dernier posait un léger problème : il résistait plutôt bien au sort électrisant grâce au sang froid qui coullait dans ses veines. Ce Garlik avait d'ailleurs contrecarré ses premiers plans et si il intervenait encore, il faudrait qu'il songe à l'éliminer...
Si ce qu'il avait immaginé marchait avec brio, Nathaliès serait rejetée par ses camarades et peut être même de l'ordre, mais le mal serait déja commis et Draken et ses hommes s'en prendraient au seul ennemis possible de cette malédiction : les Chevaliers d'Emeraude...

Semer la zizanie donnait au dieu une atitude jouissive qui l'enthousiasmait de plus en plus. Une fois encore, il en vint à se demander si il y aurait une bataille entre les deux factions ou si elles s'unifieraient pour vaincre la source de leur mal, c'est à dire lui. Car c'était vrai, Xerctëss était imbu de sa personne et il ne désirait qu'une chose : être craint par tous les habitants des deux royaumes. Il voulait non seulement crée un impact de par ses actes, mais aussi montré à son enflure de père comment il pouvait non seulement être un homme de pouvoir mais égallement un redoutable adversaire, car plus il consommait d'âmes et plus il devenait puissant... Pourrait-il monter un coup d'etat au Panthéon et sièger à la place qu'il désirait depuis des décénies ? L'avenir lui dirait, mais pour le moment, les évènements étaient en marche. Il avait deux cibles distinctes et la première phase de son plan avait débuté. Désormais, il ne lui restait plus qu'à étendre son esprit jusqu'à Emeraude et trouver une victime dont il pourrait aisément prendre le contrôle mental...

Virvolatant à travers les paysages, les pensées du vil personnage s'arrêterent devant un spectacle interessant : La cérémonie d'adoubement avait égallement lieu sur Enkidiev et il serait facile de s'introduire dans l'esprit d'un des enfants en bas âge ou d'une personne quelconque afin de commettre un attentat qui sonnerait le glas et l'arrivée d'une nouvelle menace pour l'Ordre d'Emeraude. Il hésitait désormais quant à la personne à choisir et la victime qui subirrait les conséquences de sa folie. Son choix s'arrêtait sur plusieurs élèves en âge d'être écuyers mais il pensait égallement qu'il serait judicieux d'essayer d'entrer en contact avec un des servants à proximité du Roi...
Le Roi... Mais bien sur ! Le cahos serait tellement important si Elthor se faisait assasiné sous les yeux de ses chevaliers impuissants que l'idée lui parrut plus qu'exellente. Son âme réapparut brusquement dans son corps car il ne pouvait pas s'emparer d'un esprit et mener à bien ses projets d'aussi loin. Il fallait qu'il se rende à la montagne de cristal. Depuis ce point stratégique, il pourrait emplement infiltrer le corps vulnérable d'un pauvre servant chargé de remettre leurs ceintures aux nouveaux écuyers...

D'un mouvement qui n'avait rien de gracieux, Xerctëss se leva de son trône et se dirigea vers la sortie des galleries afin de pouvoir aisément se téléporter à son prochain lieu de rendez vous. Son plan fonctionnerait-il ? Quoi qu'il en soit, l'impact serait si fort qu'une déclaration du plus haut niveau d'alerte serait donné le jour même...

Une nouvelle génération, un avenir incertain, un combat épique entre les deux plus grand ordres de chevalerie de tous les temps... C'était un spectacle de rêve auquel il pourrait assister avec le plus grand plaisir. Mais d'ici là, la route était encore longue. Droit comme un i, installé sur un rocher enneigé de la montagne de cristal, le dieu de la haine pouvait observer de loin l'évènement important qui siègeait dans la cour du château. Sur l'estrade se tennait à la fois sa cible et sa victime, il ne lui restait plus qu'à tenté de réalisé à bien son projet... Au pire des cas, il se rabatterait sur un plus faible, mais tout aussi important personnage...
Revenir en haut Aller en bas

-={Antre de Xerctëss}=-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-