___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La rencontre [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: La rencontre [PV] Dim 13 Sep 2009, 10:23

[Poste qui vient d'Aydéla ^^']

Il y a cinq mois, Aydéla était venue au royaume d’Émeraude pour y trouver un prétendant. Comme les chevaliers et les écuyers étaient en mission, elle avait demandée à son père de rester un peu plus longtemps, mais après trois semaines, ils n’étaient toujours pas revenus, la mission s’étant corsée. Ainsi, le père d’Aydéla lui donna l’ordre d’aller dans un autre royaume, et lui promit qu’après deux mois dans d’autres royaumes, elle pourrait retourner à Émeraude. Les écuyers et leurs maîtres arrivèrent une semaine après son départ. Aujourd’hui, il était temps pour la jeune princesse de retourner au royaume de l’ordre.

Quelques heures après son départ de Diamant, elle était arrivée à destination. Elle se dirigea lentement vers la forêt où il y a des mois, elle s’était habituée à aller réfléchir et se ressourcer. Il n’y avait jamais personne à l’étang où elle se dirigeait.

Son père était de plus en plus impatient. Il trouvait sa fille sacrément difficile et était lasse d’attendre que sa chérie se trouve un prétendant. Il y a une semaine, après qu’elle ait informée son père qu’à Diamant il n’y avait aucun futur roi de Turquoise, il l’avait menacé de la détrôner si elle tardait et qu’elle ne cessait pas d’être capricieuse et difficile. Comme s’il pouvait le faire. Elias, son unique frère, avait refusé le trône de Turquoise pour être libre et non emprisonné à vie dans un château, donc, elle était la dernière possibilité pour le roi et la reine.

Aydéla savait qu’elle était capricieuse, mais elle ne pouvait pas changer, elle était ainsi après tout. Elle avait en vain essayé de changer, mais sa personnalité refaisait toujours surface. C’était un sentiment de honte et de dégoût envers elle qui l’emplissait lorsqu’elle échouait à ces tentatives. C’était plus fort qu’elle.

Elle arriva à l’étang et décida de se rafraîchir un peu. Elle regarda aux alentours, mais il n’y avait personne qui puisse la voir. Elle se déshabilla donc et entra dans le petit étang, assez profond pour lui permettre d’avoir les épaules dans l’eau. Elle ne pu s’empêcher de laisse un frisson passer sur sa peau frigorifiée. Cette attitude était loin d’être digne d’une héritière, mais ça ne la dérangeait pas. Elle avait prit beaucoup de maturité lors des voyages qu’elle avait fait depuis quelques mois. Apprenant les coutumes et modes de vie des autres endroits.

Elle laissa l’eau la bercer et quelques minutes après, elle sortit de l’étang pour se sécher. Elle s’étendit sur un petit rocher et savoura la chaleur lui réchauffer sa douce peau. Elle entreprit de se rhabiller. Ses cheveux d’un blond profond lui collant au visage, elle prit soin de les attacher convenablement.

À Émeraude, avant son départ, elle n’avait vue aucuns garçons dignes de la couronne. Elle espérait fortement trouver quelqu’un de super ici, dans ce somptueux royaume. Elle ne savait pas pourquoi, mais Émeraude avait changé sa manière de penser. Elle se surprit même à penser que si elle n’avait pas été héritière, elle aurait pu facilement s’installer dans ce coin de continent.

Elle continua à marcher, le soleil lui caressant le visage. Plus le temps avançait, plus elle commençait à souhaiter un prétendant qu’elle aimait… Elle avait eu l’occasion de voir plusieurs couples amoureux à Diamant et à Émeraude.

Elle fixa un petit mulot qui descendait doucement d’un arbre face à elle et éclata de rire lorsque celui-ci tomba par terre. Elle se leva lentement pour ne pas l’effrayer davantage et le remit sur pattes.

-Fais attention la prochaine fois! Dit-elle en chuchotant alors qu’il partait tranquillement vers la plaine.

Elle reprit sa petite marche, laissant libre cours à ses pensées qui tournoyaient dans sa tête comme un flot de paroles sans fin, essayant de démêler ses sentiments. Peur, confusion, hésitation et excitation. Un bruit la sortit de ses pensées. Elle regarda vers sa gauche et sortit du chemin de terre pour trouver la provenance du bruit. C’est alors qu’elle aperçue un jeune homme qui semblait à peu près avoir son âge. Il était moyennement grand, avait de courts cheveux blonds et semblait perdu dans ses pensées. Elle le trouvait assez mignon, mais il semblait arrogant et solitaire. Elle s’approcha sans bruit et dit d’un ton mi-doux, mi-arrogant en haussant les sourcils parfaitement épilés :

-Bonjour, tu es perdu? Est-ce que tu vas bien, ou c’est simplement une petite habitude venant de toi?

Aydéla le regarda attentivement. Il ne semblait pas avoir l’intention de répondre, donc, elle s’avança encore lentement. Elle attendit impatiemment la réponse de ce magnifique jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
#Isklive

avatar
Nombre de messages : 1123
Rôle : Chevalier d'émeraude
Date d'inscription : 25/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 27 ans [G13]
Rôle: Ex-Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: La rencontre [PV] Mer 14 Oct 2009, 21:21

*Hmph…Va t’en, maudite lumière…*

Un rayon de lumière venait de traverser les nombreuses feuilles d’un énorme chêne, formant un motif étrange et lumineux sur le sol. Il s’avérait toute fois qu’Isklive se trouvait exactement dans le chemin de l’étrange dessin naturel et la lumière du soleil, sur son visage, avait fini par le réveiller. Celui-ci était couché sur le sol, la tête relevé par le tronc d’un arbre, des mèches châtaigne lui tombant sur le visage. Le jeune chevalier leva lentement, comme si ce simple geste lui demanderait une force surhumaine, sa main gauche pour se protéger du Soleil qui l’aveuglait. Une fois que ses yeux furent habitués à la luminosité, il prit alors conscience de la douleur qu’il ressentait dans le cou, sa tête était restée dans la même position, toute la nuit, relevée par le tronc d’arbre. Si bien à présent, simplement tourné sa tête le faisait souffrir incroyablement. Et comme si ce n’était pas assez, il avait l’impression que sa tête allait explosée, comme si quelqu’un s’amusait à faire frire son cerveau. Son front était brûlant, il devait sans doute avoir la migraine. Serrant les dents de frustration, il appuya sur son front, tentant sans doute, bien que inutilement, d’apaiser la douleur. Après un moment, voyant que cela ne servait absolument à rien, il finit par siffler de colère alors qu’il passa une main dans sa chevelure châtaigne pour replacer les mèches qui lui tombaient sur le visage. C’est à ce moment qu’il prit conscience qu’il n’était pas au château, tout ce qu’il voyait, c’était des arbres à perte de vue, quelques plantes, de l’herbe et des buissons. Il y avait aussi un petit sentier de terre battue, un peu plus loin. Il était très loin d’être dans sa chambre chaude et douillette du château.. Que faisait-il là au fait, allongé dans l’herbe, au pied d’un arbre ?

Il eût beau tenté de se rappeler les événements de la veille, sa tête le faisait tellement souffrir que tout ce qu’il voyait pour le moment c’était du noir, il n’arrivait même pas à penser convenablement. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il avait mal partout et qu’il ne se sentait pas bien. Il avait l’impression de mourir lentement, son corps le faisait souffrir, sans parler de sa tête, il avait l’impression d’avoir été piétiné par un dragon, durant son sommeil. Soupirant un grand coup, il parvint à se redresser. Il tenta de s’étirer le cou, pensant que ça aiderait peut-être à débloquer celui-ci mais rien à faire, il refusait catégoriquement de bouger et s’il essayait de forcer trop, la douleur devenait encore plus intense. Il finit par abandonner, se contentant d’endurer, le mal finirait sans doute pour disparaître de lui-même, un jour…Du moins, il l’espérait. Il se concentra donc pour essayer de comprendre pourquoi il était ici. Tout était encore extrêmement flou dans son esprit mais, il se rappelait d’une chose, hier avait eût lieu l’attribution, il en était sûr, du moins, il croyait en être sûr, en tout cas, il se revoyait très bien monter sur la grande scène, au milieu de la grande cour, suivant son ancien maître, il avait alors prononcé le serment d’émeraude, quelques instants plus tard et avait officiellement été proclamé chevalier une fois que Curtis avait rabattu son épée sur son épaule gauche. Il avait ensuite reçu la garde d’un élève dont il devrait s’occuper pour les cinq prochaines années. Ah ! Parlant d’écuyer ! Il espérait vraiment ne pas avoir manqué Akyro, que celui-ci dormait toujours. En regardant l’intensité de la lumière, qui passait à travers les feuilles des arbres, et l’obscurité qui était toujours légèrement présente, le Soleil devait à peine s’être levé, il avait peut-être une chance de revenir à temps au château pour ne pas manquer le premier entraînement de son écuyer. Bien qu’au fond, il n’était pas vraiment certain de vouloir s’entraîner, ce matin, il avait seulement le goût de retrouver le confort de son lit et de s’endormir en attendant que son mal de tête disparaisse. Mais bon, il ne pouvait pas vraiment faire ça et il le savait. Avec de la chance, il lui resta quelques heures environs avant que le jeune garçon ne se réveille. Il se devait d’être là à temps et en forme, il n’avait aucune envie que son premier entraînement avec son premier écuyer à vie soit gâché par sa faute. Qu’est-ce qui avait bien put se passer pour qu’il se retrouve ici ? Bien que ses souvenirs de la veille fussent en train de revenir, peu à peu, tout lui semblait encore assez flou. Dans un dernier soupir, il rassembla ses forces et en s’aidant de ses bras, il parvint à se lever péniblement. Il passa bien près de perdre l’équilibre et de retomber au sol mais il s’appuya sur le gros chêne, à côté de lui et se servit de celui-ci comme appuis. Bon sang, il devait vraiment faire pitié, en ce moment. Quel beau chevalier d’émeraude il faisait..!

Toujours la tête brûlante, il prit la décision de se rendre à la rivière, question de se rafraîchir les idées, un peu et qui sait, l’eau froide refroidirait peut-être sa tête, aussi. Lâchant le tronc du chêne, maintenant plus solide sur ses deux pieds, il se mit en chemin. Heureusement, malgré que sa tête le faisait souffrir, il arrivait facilement à se diriger dans la forêt. En fait, ce n’était pas vraiment surprenant, après tout, ça faisait maintenant une bonne dizaine d’années qu’il vivait à Émeraude, il connaissait tout de cette forêt, maintenant. Dix ans…C’est fou comme le temps avait passé rapidement et pourtant, il lui était arrivé tant de choses, ces dernières années. S’il aurait à faire un résumé de sa vie au château, il serait sûrement perdu, ne sachant pas par où commencer. Et voilà maintenant qu’il était chevalier et maître d’un jeune garçon qui devait avoir à peu près son âge, à son arrivé au château. Perdu dans ses pensées, il ne vit pas le temps passé et quelques minutes plus tard, il sortit de ses pensées lorsqu’il entendit le bruit de l’eau qui bougeait lentement au rythme de la petite brise matinale qui s’était levée, provoquant de minuscules petites ondulations dans l’étendue d’eau. Complètement lipide, l’eau était magnifique, sous les rayons du soleil qui semblait transpercer la couche d’eau pour se déposer dans le fond de l’eau, sous forme de reflet qui ondulait avec l’eau. S’agenouillant devant l’étendue d’eau, le chevalier se penchant par-dessus la rivière, observant son reflet dans l’eau qui agissait un peu comme un miroir. Il grimaça légèrement, il faisait peur comme ça, il avait l’air complètement crevé et l’énervement se lisait sur son visage. Plongeant ses deux mains dans l’eau, il s’aspergea le visage de l’eau froide. Il frissonna légèrement sur le coup mais il se sentit déjà beaucoup mieux, l’eau était vraiment rafraîchissante. Puis, alors qu’il allait s’asperger le visage de nouveau, il eût un genre de flash. Ses souvenirs de la veille lui revinrent d’un coup, sans avertissement. Il se revit, prendre un verre d’alcool dans la grande cour, ça ne semblait pas être son premier d’ailleurs bien qu’il ne croyait pas avoir été saoul, à ce moment là, ses souvenirs étaient assez clair, encore. Il se vit ensuite quitter l’enceinte du château avec la ferme intention d’aller fêter son adoubement dans la taverne du village. En y repensant bien, il avait vraiment été stupide ce coup-là, il aurait dut penser à son entraînement du lendemain avec Akyro. Qu’est-ce qu’était devenu le garçon, après qu’il soit partit ? Le jeune chevalier soupira de nouveau devant sa propre stupidité. Il espérait seulement que son écuyer était allez rejoindre ses amis, à cet instant et que celui-ci ne lui en voulait pas trop. Bref, ensuite, ses souvenirs devenaient plus flous, il savait qu’il s’était rendu à la taverne, avait prit quelques verres de plus puis le reste, il ne s’en souvenait plus vraiment. Il n’avait encore aucune idée de comment il s’était retrouvé ici. Il supposait cependant qu’il avait voulu retourner au château mais complètement saoul, il s’était perdu dans la forêt et s’était tout bonnement écroulé au sol, assommé par l’alcool et la fatigue. Ça expliquait pourquoi il se sentait aussi mal, ce matin. Il se jura de ne plus jamais boire autant, c’était la dernière fois qu’il sortait à la taverne pendant la soirée. L’alcool n’était pas génial pour sa santé, non plus, autant mental que physique, comme le prouvait son état actuel, en plus d’avoir un mal de tête épouvantable, il ne se rappelait plus de rien et son corps entier le faisait souffrir. Bref, il sursauta en ressentant une présence qui se dirigeait dans sa direction. Il ne pensait pas avoir déjà croisé cette personne auparavant mais d’après lui, il devait s’agir d’une jeune femme. Elle venait sans doute se relaxer dans la rivière, il ne resterait donc pas plus longtemps, il n’avait aucune envie de passer pour un pervers ou quelque chose du genre, il se concentra donc du mieux possible pour masquer sa présence et il fila sans faire de bruits.

C’est à ce moment qu’il réalisa qu’il était affamé, lorsqu’il entendit son estomac crier famine sous forme d’un petit bruit très distinctif. Hum…Ça posait un peu problème, le château était assez loin, si il voulait se rendre aux cuisines, il allait devoir attendre encore un bon moment et il sentait que tant qu’il ne mangerait pas, son état ne s’améliorait pas, il avait besoin de force pour se remettre de la veille. Donc, il n’aurait pas vraiment le choix, il allait devoir chasser. Il n’avait jamais vraiment pratiqué la chasse. Son maître lui avait bien enseigné les bases et il était déjà allé chasser quelques fois avec celui-ci mais sinon, il n’avait pas beaucoup d’expériences. M’enfin, avec un peu de chance, il trouverait sans doute un petit lièvre ou quelque chose du genre, il s’en contenterait pour le moment. Fermant donc les yeux pour se concentrer, il étendit ses sens, à la recherche d’un petit lièvre ou autre animal du genre. Il parvint à en localiser un, un peu plus au Sud d’où il se trouvait. S’assurant de bien suivre le lièvre grâce à ses sens magiques, il prit la direction de sa proie, sans faire de bruits. Au fil des minutes, il se rapprocha lentement, si bien que quelques minutes plus tard, il put apercevoir le lièvre, un peu plus loin. Il alla donc s’accroupir derrière un buisson, faisant le moins de bruit possible. Le lièvre ne semblait pas l’avoir repérer, heureusement. Regardant au sol, le chevalier prit une pierre dans sa main. À l’aide de son pouvoir de lévitation, il lança le projectile directement sur la tête du pauvre animal. Un bruit sourd se fit entendre, annonçant au chevalier qu’il avait bien réussit son coup, la pierre avait fracassé le petit crâne de la bête et elle était morte sur le coup. Au moins, le lièvre n’avait pas souffert, bien que le chevalier n’aimait toujours pas l’idée de devoir tuer un animal. M’enfin, se relevant, il franchit rapidement la distance qui le séparait de la petite carcasse de l’animal puis, la prenant sur son épaule, il chercha un endroit parfait pour faire un feu. Il trouva finalement un petit endroit, recouvert de terre battue et décida de s’installer là, le risque d’incendie serait moins élevé, avec la terre qui entourerait le feu. Déposant le lièvre au sol, il attrapa plusieurs roches, qu’il déposa de façon à former un rond sur le sol. Voilà, maintenant, tout ce qui lui manquait était un peu de bois pour le feu.

S’éloignant un peu, il marcha dans la forêt, tête baissée, cherchant du bois sec qui serait parfait pour le feu. Il n’avait pas vraiment envie de prendre le bois d’un arbre toujours vivant, trouver du bois mort serait préférable. La recherche dura une bonne dizaine de minutes. Lorsqu’il jugea qu’il avait suffisamment de bois, le chevalier tourna les talons pour aller rejoindre son « campement ». Son estomac criant famine, il accéléra le pas, ayant hâte de pouvoir se mettre quelque chose sous la dent. Ce ne fut cependant pas une très bonne idée, marchant hors des sentiers de terre battue, le chevalier ne regardait pas où il mettait les pieds, plus concentré sur s’assurer de ne pas échapper de bois. Ce fut une grave erreur, ne regardant pas où il allait, il mit pied sur une racine d’arbre qui sortait du sol. La suite se passa très rapidement, il trébucha, perdant pied. Il fonça alors tête première vers le sol, laissant échapper un juron avant de toucher le sol, tout le bois s’envolant un peu partout. Une fois au sol, le jeune homme n’eût pas vraiment de réaction. Il resta étendu au sol, un moment, découragé par sa maladresse. Tssch, vraiment, quel beau chevalier il faisait…

Se relevant, il se rendit compte qu’il avait complètement salit son pantalon, ainsi que son chandail noir. Heureusement qu’il avait eût la bonne idée de retirer sa cuirasse d’émeraude avant de se rendre à la taverne sinon, il l’aurait salit, en ce moment. Il avait aussi de la terre sur le visage semblait-il puisque lorsqu’il passa sa main sur sa joue, il put sentir que celle-ci était sale. Soupirant de découragement, il finit par hausser les épaules, qu’il soit sale, peu importe, personne ne devait l’avoir vu…Ou peut-être que si ? Il sursauta lorsqu’il aperçut une silhouette, du coin de l’œil. Tournant légèrement la tête, il s’aperçut qu’il s’agissait en fait d’une jeune femme. Celle-ci semblait avoir environ son âge et avait des cheveux blonds assez longs et des yeux de la même couleur que les siens. Elle était assez jolie, au premier coup d’œil, mais bon, ce n’était pas vraiment important et c’était d’autant plus humiliant. Se giflant mentalement pour sa stupidité, il détourna la tête. Il espérait seulement que la jeune femme n’ait rien vu, son orgueil en prendrait un coup. Quoi que, en regardant son habillement, il fut assez découragé, il devait avoir l’air d’un sauvage, comme ça..Soupirant faiblement pour une énième fois, il sursauta en entendant une voix féminine derrière lui, ou plutôt, en diagonale par rapport à sa position. Perdu ? Comment pourrait-il se perdre dans une forêt qu’il connaissait demain 10 ans ? Excepté lorsqu’il était saoul, évidemment…Elle lui demanda ensuite s’il allait bien ou si c’était une habitude pour lui. Parlait-elle de sa chute ? Erf…Il se sentit rougir légèrement, qu’est-ce qu’il foutait ici ? Il devrait déjà être rendu à son feu en ce moment, en train de faire cuir son lièvre pour ensuite le manger en vitesse et retourner au château avant que son écuyer se réveille…Attendant sans doute sa réponse, il sentit la jeune femme s’approcher un peu plus de lui, sentant son regard azur braqué sur lui. Il n’osait pas vraiment se retourner, il était tout sale, il n’avait pas vraiment envie d’être vu comme ça…Mais, lui adresser la parole sans la regarder serait sans doute vu comme un manque de respect. Hmph…Et puis qu’est-ce que ça pouvait bien faire ? Il ne la connaissait pas, qu’elle se moque de lui si elle le voulait, il n’en avait rien à faire. Se retournant donc lentement pour se retrouver face à face devant la jeune femme, il soupira légèrement en passant sa main à l’endroit où son visage était taché par la terre.


- Non, je ne suis pas perdu, ça fait 10 ans que je vis dans ce royaume, cette forêt, je la connais comme ma poche..M’enfin façon de parler...Et oui je vais bien, merci de t’en inquiéter…Et non, je t’assure que ce n’est pas dans mes habitudes, j’ai juste..Trébucher sur une racine…M’enfin..

Arf…Pathétique, voilà ce qui lui venait à l’esprit. Il devait avoir l’air de bel idiot en ce moment, à toujours hésiter comme ça alors qu’il parlait. Et pourquoi lui avait-il dit qu’il avait trébuché ? Rien ne lui assurait qu’elle avait vu qu’il était tombé ! Et si ce n’était pas le cas, il venait tout juste de s’enfoncer lui-même. Il devait essayer de se reprendre, au moins se sauver la face un peu, pour ne pas avoir l’air trop ridicule. Soupirant longuement, il reprit la parole, sans laisser le temps à son interlocutrice de réagir à ce qu’il venait de dire.

- Mon tour de poser les questions, maintenant…Qui es-tu et que fais-tu dans cette forêt à une heure pareille..?

Ce n’était pas très réussis mais bon, tant pis. Il avait seulement hâte de pouvoir retourner au château, pouvoir se changer et manger un véritable repas avant d’aller rejoindre Akyro pour l’entraînement..

[Voilà, et désolé de la très longue attente >__<'']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La rencontre [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-