___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 04 Oct 2009, 20:10

Citeo qui était toujours debout dans son coins les bras croiser vit arriver les chevalier et les écuyer ou devrait-il dire les nouveaux chevalier. La cour se remplissais à une vitesse phénoménale mais lui il restais la à regarder les gens silencieusement. Il reçut des messages télépathique mais ne fit rien. Il laissais le tout se dérouler sans même s'en mêler. Ce fût lorsque le roi Elthor prononça quelques mots qu'il décida qu'il était temps pour lui de se mêler à la foule et d'aller dire au gens quelques mots. Dans le silence il circula entre les gens et s'arrêta devant sa vieille amie Esper.

-Cinq années que je t'ai connues... Mais à partir de maintenant nos chemins vont un peu se séparer... Je ne pouvais pas te quitter sans te dire que peu importe le chemins que tu choisiras je te souhaite du courage car il sera sûrement difficile à affronter... Tu resteras une vraie soeur pour moi...

Il la serra dans ses bras avec un large sourire. Elthor avait fait attendre la cérémonie encore un peu. Alors il continua à se promener en tombant nez à nez avec Namassé...

-Namassé... Tu as changer dit donc... Tu est sûrement différente mais tu resteras toujours celle que j'ai connus alors prend courage et bonne chance avec ton Maître.

Il lui donna à elle aussi un câlins. Et la regarda une dernière fois en lui adressant un dernier sourire. Il se promenait entre les gens qui parlait fort et qui riait de partout. Se déplacer était ardu dans cette foule. Il continua et finit par tomber nez à nez avec Yume. Un sourire se dessina sur ses lèvres. La jeune femme en qui il avait eu un froid mais qu'il avait appris à prendre comme amie.

-Yume... Je voulais simplement te souhaiter une bonne chance avec ton nouveau maître... Et quoi que tu fasse ne fais rien que tu risque de regretter. Après tout je tient à te voir dans quelques années comme chevalier...

Il lui fit un sourire et un câlins pour disparaître de nouveaux dans cette foule... C'était occuper ce soir. Il parla à beaucoup de ses amis en leur souhaitant du courage et du succès avec leur futur maître lorsqu'il vis une jeune femme arriver. Décidément quelqu'un d'important car Elthor semblais heureux de sa retrouvailles. Dommage pour lui qu'il ne la voyais pas. Il s'approcha tranquillement pour voir mieux la scène et vit une chevelure rousse avec une armure de chevalier... Lyra... Il avait ignorer qu'elle était disparue mais se réjouissais qu'elle soit de retour. Les gens se lançais pour aller voir comment aller la voir mais Citeo regardait la scène dans un silence totale. Le temps avait appris à lui fermer le clapet. Avant il parlait pour ne rien dire, souvent ça lui attirais des ennuis. Bref il regarda la scène qui se déroulait dans le silence et se retourna pour continuer sa route à travers les gens pour voir au loin Ellana qui se tenait avec ses amies. Il décida de lui laisser sa soirée car il fallais bien qu'elle fête. Il ne fis que sourire en la voyant... Elle étais si belle à regarder de loin... Il l'aimait et sa ce voyais... Il souhaitait que jamais il ne ferais l'erreur de la laisser.

Il continua de la fixer quelques minutes encore avant de continuer de se promener parmi les gens et il saluait ses anciens professeur. Disons que Citeo adorait se promener sans but parmi les autres car si il trouvais quelqu'un qui voulais lui parler il serait la. Il se promenait en souriant comme quelqu'un d'heureux car au fond de son coeur il avait enfin avançer dans sa vie alors il portait cette joie.

C'est alors que les nouveaux chevalier se firent inviter à prendre place sur la scène ou allait se dérouler l'adoubement. Dans un silence il regarda la scène en se disant qu'un jour il montrait ses escalier lui aussi et serait sûrement adouber. Il observait les chevalier avec un sourire de joie.

Un moment passa lorsque Elthor reprit la parole pour annoncer qui était attribuer d'un pas rapide il se rapprocha pour bien entendre son nom. Yume serait avec Elyon, Esper avec Amyxa, Nuùra, Kosuké, Namassé, Dorianne, Luthien, Naryaa, Roia, Lanna Et Jadina. Puis son nom fût nommer. Il fixa instantanément son regard sur Elthor et c'est comme-ci le temps avait arrêter. Puis le nom de Louan se fit prononcer. Son nouveau maître serais... Louan...

Un sourire se dessina sur ses lêvres, Louan son nouveau maître. Il ne le connaissais pas encore mais le temps viendrait. Le voyant descendre il s'approcha tranquillement de lui avec son regard vers le bas. Il le releva lentement en le fixant dans les yeux et lui dit d'une voix faible mais qu'on pouvais comprendre


-Bonjour, Je suis Citeo vôtre nouvel écuyer... Je voulais juste vous saluer car je vais maintenant partir mais je voulais que vous sachiez qui j'étais...

Tranquillement il lui fit un sourire et se retourna lentement pour marcher vers la sortie. Il avait fait ce qu'il avait à faire alors maintenant il ne lui restais plus qu'à quitter.

((Désoler de quitter si tôt mais je n'avais plus rien à faire la))
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 04 Oct 2009, 22:40

Encore une fois tout ce passa trop vite pour que Lyra puisse analyser toute la situation correctement. Prise un peu au dépourvue, elle se laissa porter par son ex-fiancé dans la grande cour tout en souriant de pleine dent même si le coeur n'y était pas totalement. La chef des chevaliers ne voulait pas gâcher cette journée de fête, elle voulait faire croire qu'elle allait bien. Certes, avec tout l'amour qu'elle recevait présentement, elle allait de mieux en mieux. Puis, elle était heureuse d'être de retour, mais elle continuait de craindre l'idée de mettre tout le monde en danger... Une fois sur l'estrade, toujours trainé par le roi, Lyra resta immobile tentant de trouver du regard ses deux écuyers qui allait très vite devenir chevaliers. Puis soudain, lui détournant les pensées, Elthor l'embrassa amoureusement ce qui fit brutalement rougir la rousse. Un peu mal à l'aise, elle regarda son amoureux en fronça légèrement les sourcils. Certes, elle n'avait pas détester le baiser, mais la situation oui. D'une voix amusé, le roi lui dit qu'elle le punira plus tard et il enchaina en s'adressant à la foule. Il demanda aux anciens écuyers, aux chevaliers et ainsi qu'aux élèves de venir sur l'estrade. Après les avoir appeler, il prit un moment pour lui rappeler que cette demande était aussi pour elle. L'affrontant du regard, la rousse hésita un moment. Voilà son regard heureux, elle ne peut acquiescé et se dirigea vers le milieu de l'estrade en attendant ses écuyers.

Elle capta les messages de Mathys et ne put que lui sourire, son coeur soudainement léger. Elle était heureuse de voir que malgré tout, elle avait toujours une place dans leur vie... Elle se promit mentalement de faire de son mieux pour être digne d'eux. La rousse regarda son amoureux puis la foule assemblée en raison de se grand évènement. Dans cette foule se trouvait tout ceux qu'elle chérissait... Elle était tellement chanceuse de les avoir... De pouvoir cotoyer des gens aussi merveilleux qu'eux. De pouvoir vivre avec eux.

Ses pensées furent vite d'étourner en sentant une aura familière s'approcher. La première arrivée fut Kysilin. La rousse sourit à voyant son air surpris. Elle aurait voulu aller la serrer dans ses bras, mais elle dut se retenir en raison de la situation. Cependant, elle prit le temps de l'observer attentivement. Son écuyère avait bien grandit en une année... Elle était maintenant si belle et si forte que la rousse ne peut s'empêcher de penser que Louan avait une chance incroyable de l'avoir... Quoi que Kysilin n'était pas à plaindre, au contraire... Son écuyer devait être devenu lui aussi un homme formidable, elle en était certaine. Le sourire que Kysilin lui dédia lui réchauffa d'avantage son coeur meurtrit lui rappelant combien elle aimait être ici. Quelques secondes plus tard, se fut l'arrivée de Louan qui lui réchauffa de nouveau son coeur. Le jeune homme semblait surpris, lui aussi, qu'elle aille tenu sa promesse... Mais ça ne blessa pas la rousse. Au contraire, elle les comprenait et ne leur en voulait pas du tout ... Loin de là. Les regardant avec un grand sourire et une étincelle nouvelle dans les yeux, la rousse leur envoya un message télépathique avant qu'Elthor prenne la parole.

** Pardonnez moi d'avoir manquer cette dernière année... Mais sachez que je suis si fière de vous deux... Louan... Kysilin. Si vous savez combien j'aurais voulu revenir plus tôt et terminer votre apprentissage. Au moins ... Je suis enfin là pour votre adoubement. **

Puis Elthor prit la parole et se mit à adouber les écuyers un après l'autre. La rousse le regarda faire en souriant. Pour un première fois il se débrouillait comme un professionnel. Lorsqu'il termina de faire prononcer le serment d'Émeraude à tous, la rousse se mit devant ses deux écuyers. Commençant par Louan, elle prit son nouvel équipement et lui présenta pièce par pièce.


- Te voilà maintenant mon frère d'arme Louan. Je suis heureuse et fière de te considérer comme un membre de ma famille. Maintenant nous voilà au même rang ... Te voilà enfin un chevalier d'Émeraude. Tu es digne et tu mérites de porter cette armure. Je suis fière de toi.

Elle déposa doucement une main sur son épaule et pris quelques secondes pour le regarder droit dans les yeux. Il lui avait manquer... Tout comme Kysilin ainsi que tu les autres membres de sa famille qui était maintenant réuni ici. En parlant de son écuyère, elle se retourna vers elle tout en souriant. Dans le temps, elle s'aurait probablement mise devant Louan pour être la première à être adoubée. Effectivement, au début, elle était de nature très compétitive envers Louan, même qu'elle devait probablement l'être un peu. La rousse sourit. Ce n'était pas nécessairement une mauvaise chose. D'une voix douce, elle s'adressa à elle tout en lui donnant son équipement:

- Tu as bien changé Kysi... J'ai été honorée d'être ton maître. Te voilà même rendu au même niveau que moi et tu aura d'ici quelques minutes un écuyer à t'occuper. Reste forte et garde confiance en toi et tu sera une chevalière merveilleuse, j'en doute pas une seule seconde. Sache que je suis fière de toi aussi.

Avant qu'elle puisse dire quoi que se soit, elle dut retourner dans la ligne des chevaliers. Comme dernier message, elle leur envoya un second message télépathique.

** Si vous voulez bien, j'aimerais qu'on prenne une soirée pour discuter nous trois. **

La rousse leur sourit. Ils étaient si beaux avec leur armure... Elle était réellement fière d'eux. Puis Elthor reprit la parole et fit un merveilleux discours comme à chaque fois. Enfin était arrivé le moment tant attendu des élèves. Il nomma les nouveaux écuyers et leur maître. Lyra écouta même si elle savait pertinemment qu'elle n'aurait pas d'écuyer cette fois-ci. Lorsqu'elle entendu le dernier nom de chevaliers, elle leva la tête vers Elthor. Elle savait tout aussi bien que lui que plusieurs jeunes élèves allaient être déçues de ne pas être choisie et elle se sentait déjà triste pour eux... Par contre, ils ne devaient pas perdre espoir, dès la prochaine attribution, ils seraient sans aucun doute attribuer s'ils travaillent forts. Puis, soudain, elle réalisa que Hayden n'avait pas été nommé lui non plus... Elle savait que Hayden était peu commun comme élève, mais elle savait surtout qu'il était un très bon élève.... Malheureusement, le maitre magicien avait du choisir entre beaucoup d'élèves qui avaient tous un grand potentiel et il n'avait malheureusement pas pu tous les attribuer... Pas contre, la rousse se sentait tout de même mal pour lui ainsi que pour les autres qui n'avait pas été choisie.. Cherchant du regard le jeune Hayden, elle fut surprise de ne pas le voir dans la grande cour. Sondant les horizons, elle sentit sa colère et sa tristesse qui alla la chercher profondément. Embrassant le roi sur le joue, elle lui envoya un message télépathique ainsi qu'aux chevaliers.

** Je reviens, je vais vérifier que Hayden ne fasse pas de bêtises. **

Ainsi le rousse partie à la recherche de Hayden avec une intention précise. Comme elle s'y attendait, le retrouver ne fut pas très compliqué... La rousse n'avait eu qu'a suivre les débris dans le village et les marques de sang probablement laisser par le jeune élève en colère. La rousse soupira faiblement. Elle pouvait comprendre la rage qu'il ressentait après tout, il devait trouver injuste qu'il n'avait pas été choisie... Et franchement... Elle trouvait ça injuste elle aussi, mais ce n'était pas une raison pour tout détruire... Décidément ce Hayden lui rappelait de plus en plus son fils disparu... Après quelques minutes, elle sentit qu'elle était tout près de lui... Et l'aura de Kosuké était tout prêt elle aussi... En tournant le coin, elle le vit... Il était juste là.


- Hayden ...

Le jeune homme avait les jointures en sang ainsi que tout le côté du corps éraflé. Non loin de lui, Kosuké était lui aussi présent comme elle l'avait sentit. La rousse se demanda comment il avait fait pour arriver avant elle alors qu'elle était partie bien avant lui ... À vrai dire, la réponse lui importait peu, elle était heureuse qu'il soit venu à la rescourse de son ami même si il avait désobéie dès la première journée au code d'Émeraude. Elle lui en parlerait plus tard. Soudainement, avant qu'elle eut le temps de réagir, Hayden se releva, s'avança vers Kosuké et le frappa droit au visage en criant comme s'il était possédé. Lyra fut prise au dépourvu et n'eut pas le temps de réagir avant que le coup touche sa cible.

- Hayden !

Avant qu'il puisse faire quoi que se soit d'autre, la rousse fonça sur lui ce qui eut pour effet de les faire tomber tous les deux sur le sol. Le planquant au sol de toute ses forces, la rousse forçait contre la puissance du jeune homme qui était tout de même assez importante. Cherchant à garder le dessus, elle dut prendre quelques secondes pour bien le stabiliser en lui tenant les poignets avec ses mains et garder ses jambes et son corps au sol avec son poids. D'une voix forte et autoritaire, elle s'adressa à lui.

- Hayden... Calme toi, car crois moi que je ne te lâcherais pas tant que tu t'aurais pas calmer !

Même si elle sentait sa rage profonde devenir incontrôlable, la rousse n'avait pas peur. Aussi étrange que sa puisse paraître, elle lui faisait confiance et même si tout lui disait le contraire, elle était certaine qu'il pouvait se contrôler... Elle ne le craignait pas au contraire... Elle voulait simplement l'aider et lui faire comprendre qu'il n'était pas tout seul... Qu'il n'avait pas juste Kosuké, qui avait probablement le nez fracturé à cause de lui, qui pensait à lui. Sans demander une quelconque permission à Hayden ou à qui que se soit d'autre, la rousse venait d'unir sa vie à la sienne par le choix qu'elle venait de faire il y avait quelques minutes. Maintenant, tous les deux auraient à vivre avec ce choix. D'une voix toujours aussi autoritaire, tout en tentant toujours de retenir Hayden sous elle, elle reprit la parole:

- Je n'accepterais pas que mon écuyer frappe les personnes qu'ils aiment parce qu'il ne sait pas se contrôler ! Et encore moins qu'il abandonne aussi rapidement en raison d'un inconvégnant mineur. Tu m'entends Hayden ?!

Affrontant son regard d'un rouge sang à n'en faire trembler plus qu'un, la rousse ne flanchât pas. Elle ne clignait pas des yeux et ne tremblait pas devant l'aura de rage qui entourait le jeune homme. Il se débattait, mais Lyra était par-dessus lui et tentait de tout faire pour le garder immobile.

- J'ai t'es choisie comme écuyer, fait moi pas regretter ce choix veux-tu ?

Le gardant plaquer sur le sol, Lyra attendit qu'il se décontracte et montre qu'il était près à ce calmer. Elle aurait voulu demander à Kosuké si tout allait bien, mais elle savait qu'une seule inatiention pourrait permettre à Hayden de reprendre le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Lun 05 Oct 2009, 18:22

Longtemps durant, Lyra demeura dans les bras d'Elthor... Non loin, Curtis restait adossé au mur, le regard posé sur eux, observant un silence neutre... Comme bien souvent. Mathys arriva ensuite avec sa fille, Lyra fut bouleversée d'avoir perdu tant de choses, les évènements s'enchainèrent, et la foule observa un silence respectueux, laissant ainsi le temps aux deux amants de se retrouver. Par plusieurs fois ils échangèrent de tendres paroles, et Curtis sentit le cœur d'Elthor soulagé... Il était profondément heureux. Mais, une infime peur s'échappait de lui. Et le simple fait qu'elle persiste malgré le bonheur qu'il devait éprouver, prouvait que leur jeune roi était profondément choqué. La peur de perdre sa douce resterait à jamais dans sa vie. Et tous les baumes, tous les traitements du monde ne parviendraient pas à l'effacer... On ne pouvait jamais effacer une telle année de calvaire. On ne parvenait jamais à oublier une année au fond du gouffre. Même si aujourd'hui il avait retrouvé sa dulcinée, quelque part, dans les tréfonds de son âme, la peur morbide de sa perte resterait inscrite, comme autrefois elle l'avait été. Même si cette romance avait été des plus fortes, une peur de perte était toujours restée au trépas de leur union.

Mais, même si ses tremblements étaient perceptibles, des deux, celui qui gardait le plus de séquelles était bien Lyra. Le fait qu'elle tente de le cacher en était la simple preuve. Même si elle affichait le joyeux des sourires, même si son corps semblait baigner dans la joie de vivre, Curtis sentait son âme meurtrie. Même si il aurait voulu l'ignorer, il sentait qu'un mal la ronger. Un mal incurable qui était parvenu à bout de tant de personnes. Le doute... Ce sentiment de faiblesse qui, lentement s'infiltrait dans un cœur, et détruisait ses fondations pour finalement ne laisser de l’édifice que de sombres vestiges.
De longues minutes durant, ils demeurèrent l'un dans les bras de l'autre. Puis, Lyra se décolla lentement, mais avec force de son roi. Laissant échapper une question. Une question qui fit sûrement autant souffrir la belle rousse que ses interlocuteurs... " Si je peux encore... " Quelques mots qui, en soit n'était pas une question, mais qui montraient le doute qui abritait maintenant son âme... Le doute sur l'amour de ses frères, le doute d'avoir été oubliée, laissée au passé et piétinée... Le doute irrationnel. Elthor tenta de ne pas trop montrer sa déception face au doute de sa tendre, et il tenta de faire enchaîner les choses... Il prit ensuite la direction de l'estrade avec sa douce...


[Je sais, c'est très mal résummé, mais on est tous d'accord que ça remonte à 3 pages....]

La main dans celle de Lyra, comme un pacte, une union celée au delà de la mort, il monta avec elle sur l'estrade. Gravissant ensemble les marches menant au palier de la scène, comme autrefois ils l'avaient fait pour leur mariage... Il se tourna ensuite vers la foule, la main de la rousse toujours profondément encrée dans la sienne. Le regard qu'il étendit sur son peuple exprimait l'amour qu'il éprouvait pour ce dernier. On sentait que, même si il n'avait pas suivi l'enseignement qu'aurait du posséder un roi et ne possédait pas autant de qualités qu'avait eu le père d'Anastasia, c'est un amour et un soutient profond qu'il éprouvait pour son peuple, et qu'il laisserait pour eux la dernière goutte de son sang si il le fallait... La dernière goutte de leur sang... Sa voix puissante s'éleva alors de l'estrade. S'étant approché, Curtis avait trouvé un nouveau soutient à son dos, alors que les bras qu'il croisait sur son torse s'accouplaient avec l'indifférence de ses traits...

Il annonça au peuple ses excuses, ainsi qu'à Lyra. Mais la vérité était autre. En fait, tous auraient du adresser des excuses à la belle rousse, et la culpabilité devait ronger l'esprit de plus d'un... Ils avaient tous profondément cru en la disparition de Lyra, et n'avaient pas attendu qu'Elthor l'annonce pour faire leur deuil. Chacun l'avait abandonnée dans sa quête, ne lui laissant plus l'importance que d'un souvenir... Dans le village, depuis longtemps déjà on parlait d'elle comme " la défunte Lyra " Et tous savaient que si un jour de telles mots parvenaient à ses oreilles, elle serait profondément meurtrie... Même si elle ne se l'avouerait pas forcement. Alors qu'elle s'était battue, alors qu'elle avait donné son existence, alors qu'elle avait tout sacrifié, pour eux... Ils n'avaient trouvé, en tant que gratitude, que bon de l'oublier... de la délayer à un lointain souvenir et se contenter de respecter sa mémoire... Ca, la plus part si ce n'est tout le peuple, devait s'en sentir coupable... Elthor enchaîna ensuite son discours, et il n'était pas nécessaire de plonger dans les tréfonds de son âme pour comprendre que ses mots étaient sincères... Il avait douté, et la culpabilité rongeait réellement son âme. Il termina son discours en déposant un chaste baiser sur le front de l'ancienne chef des chevaliers. Il lia à nouveau ses lèvres aux siennes et savoura le baiser le temps de quelques instant. Et, alors que leurs âmes s'unissaient à nouveau, une clameur bestiale s'éleva de la foule, alors que tous criaient frappaient du pied, ou de la main à la nouvelle union du roi et de sa femme.

Dans un seul mouvement il se tourna alors vers la foule, annonçant qu'ils allaient procéder à l’adoubement des écuyers. À nouveau, la foule en liesse laissa échapper une vague de hurlements bestiaux, saluant les mots de leur roi. Elthor laissa le peuple exprimer sa joie encore quelques instants, il leva finalement ses deux bras, intimant dans le même mouvement le silence à son peuple.
Lentement, les hurlements se turent, laissant place à quelques paroles éparses, attendant que le roi entame son discours. Il invita alors la génération d'écuyers à le rejoindre sur la scène, demandant à leur maîtres de les rejoindre.

Quelques instants plus tôt, Isklive était venu se joindre à lui. S'adossant au mur, quelques mètres plus loin. Le visage toujours inexpressif, Curtis tourna le regard vers lui. Malgré les doutes que ce dernier possédait, Curtis savait qu'il ferait un bon maître. Du moins, il ne doutait pas qu'il sache l'égaler. Il lui avait transmis ses valeurs et inculqué son sens de l'honneur. Malgré l'homme froid qu'il était, il éprouvait tout de même une certaine fierté envers ce dernier. Et la tenue d'écuyer ne correspondait plus à son corps musclé et la maturité qu'il affichait. Il méritait maintenant de porter l'armure des chevaliers, tout comme lui le faisait aujourd'hui. D'une poussée de sa jambe, il s'éloigna du mur, alors que déjà Elyon, Amyxa et Layla étaient montées sur la scène. Continuant son chemin à travers la foule, il ne jeta pas un regard en arrière, il savait qu'Isklive le suivait de près. La neutralité de ses traits était totale, alors qu'il posait le talon de sa botte sur la première marche qui menait à l'estrade. Il franchit les deux autres sur le même ton, et vint se placer sur la scène à côté de Layla. Isklive, un pas en avant de lui, fixait le peuple, le regard dans le vide. Curtis vint placer une main sur son épaule. Il ne savait pas quelle sentiments il ressentait car lui, n'avait rien ressenti de spécial, simplement l'impression qu'une page se tournait... Tout comme aujourd'hui. Il quittait finalement Isklive après cinq années, il le laissait prendre son envol alors qu'un autre écuyer apprendrait sous sa tutelle...

Terminant son discours, Elthor se détourna du peuple et laissa ses regards aller sur les chevaliers. On pouvait lire dans son regard, de la fierté et de la gratitude envers tous ces chevaliers vêtus de vert. Et tous, gravement, lui rendaient son regard... C'est d'une voix solennelle qu'il dit :

-"Maintenant, il est temps de donner votre dernière leçon en tant que maître à ses futurs Chevaliers. Écuyers, genoux à terre."

Dans un commun ensemble, tous les écuyers vinrent placer un genou contre le chêne noueux de l'estrade, baissant la tête de façon respectueuse, attendant que leur maître ne vienne leur remettre leurs armes. Elthor reprit alors la parole, récitant, comme Lyra l'avait fait cinq années plus tôt, le serment d'émeraude. Un par un, les maîtres vinrent alors se placer devant leur écuyers, ces derniers récitaient la promesse de chevalier et leur maître venaient abattre leur épée sur leur épaule, scellant définitivement leur voie, avant de leur porter l'armure et l'épée de l'ordre. Vint finalement le tour de Curtis. Ce dernier fit un pas en avant, avant de se retourner, face à Isklive. Son visage était toujours inexpressif, affichant une neutralité totale. La tête toujours plongée sur le plancher de bois, Isklive reprit d'une voix fière et forte les paroles que Curtis avait tenues autrefois...

-Je prends l’engagement de suivre avec honnêteté les règles du code de chevalerie et de travailler avec toute l’ardeur et le courage dont un Chevalier doit faire preuve à servir la paix et la justice sur tout le continent et même sur les pays non encore découverts. Je m’engage aussi à maîtriser ma colère, ma peur et ma hâte en toutes circonstances et à faire appel aux dieux lorsque je dois prendre des décisions ou aider mon prochain.

Lorsque ses lèvres se refermèrent sur ses derniers mots, Curtis ne put s'empêcher d'esquisser l'ombre d'un sourire. Il l'avait vu devenir un homme sous ses yeux, et il était fier de ce qu'il l'avait aidé à devenir. Dans un geste solennel, Curtis tira son épée haut dans le ciel, alors que le soleil venait heurter cette dernière, se brisant en une centaine de petits fragments lumineux. Il posa alors sa lame Sur l'épaule gauche d'Isklive, et sa voix froide et impénétrable parvenait aux oreilles d'Isklive

-" Aujourd'hui, je suis fière de te sacrer chevalier Isklive, bienvenu parmi nous... "

Terminant sa phrase, il fit parvenir un message télépathique ce dernier, le ton de sa voix à peine changé, il était surtout ce qu'il ne dirait pas au public

*** Durant cinq années je t'ai vu grandir Isklive, et même si aujourd'hui tu doutes de tes capacités, je suis persuadé que tu seras d'aussi bon conseil que moi, je t'ai transmis mes valeurs et mon sens de l'honneur, cela tout en restant toi même... Je suis fière de toi Isklive, je suis frère de t'avoir pour m'épauler mon frère... ***

Il se tut, alors que ses derniers mots résonnaient dans son esprit, et il resta immobile, lui laissant le temps de les encrer dans sa mémoire. Il prit ensuite la direction de la table ou reposaient armures et armes qui accompagneraient tout au long de sa vie son ancien apprenti. Il se saisit d'une épée et de la protection de cuir. Il se rendit à nouveau vers Isklive et les lui confia. Alors que ce dernier les prenait dans ses bras, il acquiesça une dernière fois de la tête, un presque sourire au bout des lèvres. Il revint ensuite se mettre en rang, de paire avec Isklive. Kyera fit alors un pas en avant, professant au même rituel que ce dernier. Litthye donna finalement ses attributs à Melina, avant de venir se placer à côté d'elle. Elthor reprit alors la parole, alors qu'il présentait la nouvelle génération au peuple, ce dernier l'acclama d'une mélopée de rugissements bestiaux, alors qu'un violent brouhaha s'élevait de la cour. Elthor laissa alors le presque silence revenir, laissant libre cours au bonheur de ses citoyens...


Une fois que tous se furent tus, il reprit son discours. Saluant ce jour comme grand dans l'histoire. Un grand jour car aujourd’hui, les efforts de dix-sept élèves seront récompensées. Dix-sept des enfants ayant fait leur apprentissage auprès des maîtres de magie entreront dans l'ordre en tant qu'écuyer, et un serait attribué à Curtis. Il espérait tout du moins avoir un élève qui lui conviendrait aussi bien qu'Isklive. Un apprenti aussi proche de ses valeurs que ce dernier... Du moins, il savait que tous connaissaient sa nature taciturne et ombrageuse, et d'aucun ne lui mettraient un écuyer exaspérant et exubérant. Il enchaîna son discours sur une série de métamorphes, n'oubliant pas de mentionner la déception de certaine face à conservation du statut d'élève. Continuant sur les usures, il continua son discours jusqu'à ce qu'un vieil homme vêtu de l'habit blanc des scribes s'approche de lui, un parchemin cacheté sous le sceau d'émeraude à la main. Elthor le prit ensuite en main, et le déroula solennellement. Il hocha gravement de la tête avant de commencer à dicter la liste des écuyers et de leur maîtres. À Elyon, il assigna Yume, À Amyxa, il attribua Esper, Nuùra fut nommée écuyère de Layla, Au nom de Curtis, répondit celui de Kosuké.

Un petit blondin prit alors la direction de l'estrade. Il semblait plus jeune que Curtis ou Isklive à son âge, dans la dizaine. Ses traits fins rappelaient un elfe tandis que son corps était plutôt mince et peu musclé. Des yeux couleurs d'or s'accouplaient parfaitement avec sa crinière blonde. Son air restait neutre, mais un sourire pointant derrière ses lèvres. Il vint se placer devant Curtis et le salua d'une respectueuse courbette. Liant le geste à la parole, il ne laissa qu'un très neutre " Bonjours maître. " Et Curtis lui fut reconnaissant de ne pas laisser son excitation sortir de façon démesurée. Il vint ensuite se placer devant lui, le dos presque contre la cuisse du chevalier. Elthor continuait à prononcer les noms des écuyers et de leur maître d'une voix forte, Lorsque Kosuké s'était tût, Elthor prononçait le nom d'Akyro. Il finit les quelques prénoms qui figuraient encore sur la liste avant de la clôturer d'un " la liste se termine ici "
Bien que Curtis trouve cette phrase un peu rude pour conclure, c'était sûrement mieux ainsi. Au moins les choses étaient claires...

Ce fut presque aussi tôt qu'il ressentit le malaise qui éclata dans la foule. Comme un brusque élan de rage, elle explosa, se mêlant avec force dans le fleuve de sentiments dans lequel baignait la cour. Presque aussitôt, Curtis identifia la provenance de ce malaise. Un enfant à la peau sombre et aux yeux rouges. Comme pris dans un élan de rage, il s'était mis à courir dans la cour en donnant de larges coups, dans le vide ou les gens qui se trouvaient sur son passage. La plupart prenaient peur devant son physique différent, Mais Certains tentaient de le poursuivre avant de se perdre dans la foule. Rapidement, il disparut derrière les murailles de la forteresse. Presque aussitôt qu'il les eût franchies, Lyra s'élança à sa poursuite. Alors qu'elle courait, tous s'écartaient pour laisser passer l’ancien chef des chevaliers. Il se rendit alors compte des sentiments confus qui, eux aussi baignaient l'esprit de son écuyer. Alors qu'il les pénétrait en douceur. Il était en pleine hésitation pour suivre le garçon qui s'était enfui, mais le reste de ses sentiments étaient embrouillé. Son corps crispé tremblait presque, alors que la contradiction semblait barrer tout son être.

Finalement, il se retourna vers Curtis, la voix qu'il emprunta était du plus grand sérieux et totalement neutre " Maitre. Je dois aller rejoindre quelqu'un d'important pour moi, car il a besoin d'aide. Je ne suis pas sur de pouvoir faire quoi que ce soit pour lui, mais au moins j'aurai essayé, je vous demande de ne pas m'en tenir rigueur, quoi que c'est plutôt votre choix que je n'oserais contester. " Ce dernier allait lui répondre, Mais Kosuké ne lui en laissa pas le temps, se dématérialisant sous ses yeux. Curtis, étonné, marqua un temps d'arrêt. Il reprit rapidement pied, avant de passer une main dans ses cheveux, laissant échapper un soupir

* Mais quel genre de gosse on vient de m'attribuer... *

Il secoua la tête, avant de s'élancer dans la foule lui aussi. Il la traversa en sprintant, avant d'atteindre le haut du bourg. Là, il ralentît un peu sa course. Il étendit ses sens et localisa Lyra dans les champs, tandis que Kosuké se tenait, plus loin, dans la forêt. Reprenant sa course, Curtis accéléra de nouveau le pas dans la descente du bourg. Il traversa tout ce dernier, presque vide, les membres battant le vent rapidement. Arrivant à la limite du village, son souffle l'obligea à ralentir le pas. Il dévia de la route principale pour prendre le sentier qui coupait à travers les champs. Alors que le vent agitait les joncs de blés, Curtis continuait de courir en direction de la forêt. Une fois qu'il atteignit la lisière de cette dernière, il piqua un nouveau sprint jusqu'à la rive. Atteignant le bord de l'eau, il s'élança d'une longue foulée. Ainsi propulsé, il atteignit presque le milieu de la rivière. Il atteignit l'autre rive en nageant, avant d'extirper sa masse trempée du courant. Plus lentement, mais aussi plus lourd, il continua en direction des trois personnes qu'il se trouvaient non loin de lui. Atteignant la clairière, il ralentît le pas, pour finalement marcher en direction de Lyra. Il la vit, maintenant Hayden au sol, alors que Kosuké gisait un peu plus loin. Curtis s'approcha rapidement de ce dernier, avant de s'assurer que Lyra n'avait pas besoin d'aide, mais il comprit rapidement que c'était sa lutte. Il s'agenouilla près de son nouvel apprenti, posant son regard sur lui. L'os de son nez semblait brisé, alors que ce dernier rentrait dans un angle anormalement aigu... Il passa une main au dessus de ce dernier, l'os reprit lentement une position à peu près normale... Il garderait la marque du coup... Il le secoua ensuite un peu, son visage froid et inexpressif le fixant toujours. Alors qu'il entrouvrait les yeux, la voix froide et neutre du chevalier parvint à ses oreilles

-" Je ne veux plus jamais te voir faire ça "

Il marqua un silence, avant de lever un regard tout aussi froid mais interrogateur vers

[Désolé, je sais que c'est moyen par endroits et que vous avez connu mieux :/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Lun 05 Oct 2009, 18:36

Keeko se fondit dans les bras de son fiancé. Puis, répondit à la question d'Elyon, sa meilleure amie, celle qui était la plus près de l'éleveuse de dragons. Elle lui dit à l'oreille, pour qu'elle comprenne bien, à cause de l'énorme brouhaha dans la grande cours.

-Au fait, je sais pas si je vais avoir un nouveau écuyer cette année. J'avais dit à Lyra que je n'étais pas certaine d'accepter un jeune écuyer sous mon aile, après Aragorn. Mais si elle avait besoin d'un Chevalier en plus, sans me compter, je pouvais me sacrifier. Après tout, Arandir pourra m'aider et je suis une Chevalière d'Émeraude. Il l'a bien fait avec Aragorn. Donc en résumé, je vais être toujours professeure, et si, dans le besoin, Maître.

Pour être plus dans l'intimité, elle lui dit télépahtiquement seulement à Elyon:

**Et moi et Arandir avons prévu, après notre mariage, de créer notre propre famille. Donc c'est aussi pour ça que je reste professeure.**

Par la suite, Arandir lui répondit à son ''Je t'aime'' en lui disant qu'il l'aimait plus qu'elle. Keeko sourit pour elle-même, toute en amour. Il était vraiment GÉNIAL comme amoureux, âme-soeur, fiancée et ancien assassin. Oh! et professeur de combat! À l'eux deux, ils faisaient une énorme paire imbattable de fiancé.

Il fut finalement le temps des adoublement et attribution. Les écuyers, qui devaient devenir Chevaliers, montèrent en premier, puis suivirent la cérémonie de l'adoublement: agenouillement, épée sur les deux épaules et serment. Puis, les Écuyers maintenant devenu Chevaliers descendirent de la scène et allèrent voir leur ancien maître pour recevoir leur nouveau habillement. Keeko regarda Lyon, Miralya, Zeilia, Louan, Isklive,... aller voir leur ''professeur'' pendant les cinq ans passé et ils reçurent tous l'habit des Chevaliers d'Émeraude. Il y avait juste Keeko, qui ne remettait pas celui d'Aragorn. Celui-ci, ayant anfrein quelques règles et avait été banni de l'Ordre. Avec un grand regret, la femme brune l'avait vue passé le pont levis et disparaitre à l'horizon, les larmes au yeux. Il avait été comme un enfant pour elle. Ça lui avait donc fait une grande peine de le voir partir.

Sans le vouloir, ses yeux se remplirent de larmes. Elle essaya de les retenir, mais ne réussira pas. L'éleveuse de dragons s'essuya, du revers de sa main, ses yeux et prit une grande respiration pour se calmer. Dès que les nouveaux chevaliers eurent parler un peut avec les plus vieux, Elthor remit la cérémonie en fonction et demanda, cette fois, à quelques élèves de venir sur scène. Le Roi les adoubla en Écuyers et nomma leur futur maître. Quand Keeko entendit son nom associé à celui de Luthien, elle fut surprise. Lyra l'avait nommé Maître et Professeure, alors!? À moins que son ancienne élève voulait être Magicienne... Ah et puis, ce n'était pas grave. Au fond d'elle-même, ça faisait mal à Keeko de refuser son poste de Maître d'un nouveau écuyer. La future mariée ne cachait pas non plus sa peur d'échouée, à cause de ce qui s'était passé avec Aragron. Elle l'avait bien fait avec son premier, alors pourquoi pas son deuxième? Elle commença donc à stresser. Bah, au moins, s'était Luthien, une de ces anciennes élèves. Alors ça allait d'abord lui facilité la vie de la trouver et de la connaître. Tout à coup, Keeko sentit une grande frustration ou un autre sentiment du genre parmit la foule et qui s'enfuyait vers une autre place. S'était Hayden, son seul élève garçon qu'elle avait eu dans sa classe de magie. Au début, il avait été très craintif avec elle, mais plus les journées suivaient, plus ce petit démon aux yeux rouges se sentait bien avec l'âme-soeur d'Arandir. Keeko se sentit mal pour lui, mais voyant qu'il était bien entourer, et à contre-coeur, elle laissa faire pour aller le retrouver. De toute façon, il fallait féliciter ses élèves (ou quelques-uns) qui étaient devenu écuyers et retrouver Luthien. Alors pour ne pas courir partout, et pour faire plus vite, elle dit donc, par télépathie, félicitation à Naryaa, Nuùra, Namassé, Lanna et Katyllin:


*Félicitation mes petites puces. Vous avez faites du très bon travail pendant ces cinq ans passées et vous méritié ce poste d'écuyer. Il est par contre dommage que votre frère Hayden ne soit pas été nommé, mais je crois que tout va s'arranger pour lui. Alors profiter bien de cette fête et soyez sage pour les années à venir avec le monde qui vous entoure et surtout avec votre nouveau maître. Montrez tous à celui-ci ou celle-ci comment je vous est bien enseigner (petit rire). Allez, on se voit plus tard mes chéries! À bientôt! Et soyez surtout en forme pour ma petite fête, dans deux jours!**

Une fois faites, Keeko chercha du regard, toujours collé à son amour, Luthien parmit la grande foule.
Revenir en haut Aller en bas
#Litthyssia

Nombre de messages : 478
Rôle : Ancienne porteuse de lumière
Date d'inscription : 11/02/2008

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Lun 05 Oct 2009, 18:52

Litthyssia fut contente d'être enfin adouber. Elle était aussi heureuse que Mathys soit là. Il en avait vu de toutes les couleurs avec elle. Une fois devenue chevalier, c'était au tour des élèves de devenir Écuyers. Litthy'e avait hate de savoir si son fils allait faire partie de ses personnes là. Elle l'espèrait plus que tout. Sinon, il allait être assez décue et elle ne voulait pas être pogner à le réconforter.

Heureusement ,Akyro fut attribuer à un chevalier. Et une jeune fille du nom de Melina. Litthyssia descendit de l'estrade et attendit que la jeune personne arrive devant elle. Elle su qu'elle était contente d'être son écuyer. Surtout à cause de son rôle. Litthy'e sens offusqua pas. Mais sourit tout de même. Elle trouva aussi la formule maître un peu bizzard. Nétant pas habituer a se faire appeller comme ca.

- Je suis contente que tu sois mon écuyer. Tu sembles être pleine d'énergie. Même si quelque chose à l'aire de t'attrister en ce moment....Dit-elle en la regardant.

Elle avait remarquer que sa nouvelle écuyer semblait préoccuper par quelqu'un ou quelque chose... Elle avait laisser sa phrase en surpent, car, elle voulait pas lui imposer le fait de se confier à elle. Melina et elle ne se connaissait pas encore asser pour se genre d'intimiter. Mais si elle voulait se confier, elle sera tout ouie.

( Presser... Donc, c'est petit. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3714-litthyssia-d-emeraude
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mar 06 Oct 2009, 07:58

Yume était en train de chercher son maitre quand elle tomba nez à nez avec Citeo. Il était devenu très beau en grandissant. Il lui dit:
-Yume... Je voulais simplement te souhaiter une bonne chance avec ton nouveau maître... Et quoi que tu fasse ne fais rien que tu risque de regretter. Après tout je tient à te voir dans quelques années comme chevalier...
Au moment où elle allais lui répondre, il la serra dans ses bras, elle était tellement interloquée qu'elle n'arriva pas à lui répondre avant qu'il ne parte.

Une fois Citeo partit, elle trouva enfin Elyon, son maitre. Elle lui dit:
-Dame Elyon? Je suis Yume votre nouvelle écuyère! Je suis très heureuse de faire votre connaissance!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mar 06 Oct 2009, 12:10

Luthien écouta attentivement ce que disait le roi .Elle baissa la tête lorsqu'il laissa entendre qu'elle était morte .Etait-ce possible ?Luthien ne voulait pas y croire ...Et elle avait raison .La chevalière était revenue .Après les retrouvailles entre les chevaliers d'émeraude et leur chef ,le roi s'escusa auprès des personnes présentes de leur avoir annoncer la mort de la chevalière .Lyra était revenue et les élèves allaient ètre adoubés .Un sourire éclaira le visage de la demi-elfe .Elle espérait devenir écuyer ,ils avaient tous travaillé dur et tous ne serait pas attribuer .De nouveau le roi prit la parole .Le coeur de Luthien se serra ,elle allait savoir ...Après 5 ans si elle méritait sa place parmi les écuyers ...

- Yume tu auras pour maître Dame Elyon.
- Esper ton maître sera Dame Amyxa.
- Nuùra tu es attribuée à Dame Layla.
- Kosuké, ton apprentissage sera fait par Sir Curtis.
- Namassé, tu es désormais entre les mains de Dame Kyera.
- Dorianne, Dame Kirlia est celle qui se chargera de toi pour les 5 ans à venir.
- Luthien, Dame Keeko est celle qui sera ta tutrice.
- Naryaa, Dame Evaliyah s’occupera de t’enseigner tout ce que tu dois savoir.
- Roia, je te confie à Dame Miralya.
- Lanna, pour toi ce sera Dame Ellina.
- Jadina, tu seras guidée par Dame Kysilin.
- Citeo, Sir Louan sera celui en qui tu devras placer toute ta confiance.
- Akyro, la tâche de t’entrainer revient à Sir Isklive.
- Lyllianna, tu seras l’écuyère de Dame Zeïlia.
- Katylin, ton instruction sera prise en charge par Sir Lyon.
- Melina, le devoir de te former revient à Dame Litthyssia.
- Et finalement et non des moindres…
- Ellana, Sir Farelle sera ton instructeur.
- Et la liste se termine ici… félicitations à tous les nouveaux écuyers et je m’attends à ce que vous soyez à la hauteur de l’Ordre d’Émeraude et que vous lui fassiez honneur.


Lorsque le roi acheva l'attribution Luthien n'avait toujours pas bougée .Elle ne réalisa pas tout de suite .Elle se mit à rire ,soulagée .Elle allait devenir l'écuyère de maître Keeko !Son ancienne prof de magie .Elle connaissait déja celle qui allait l'entraîner pendant 5 ans .Elle s'arréta de rire lorsqu'elle ressentit de la colère .Mais ce n'était pas la sienne ,elle se retourna et aperçut Hayden bousculer plusieurs personnes .La jeune femme vit aussi Lyra le suivre .Hayden avait travaillé autant que les autres ,voire plus et il n'avait pas été attribué .Elle aperçut les autres écuyers rejoindre leur maître .Elle commença à chercher le sien dans la foule .L'écuyère finit par la trouver ,la chevalière se trouvait avec son fiancé Arandir .Elle s'approcha de son maître et lui en souriant :

-Bonjour maître .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mar 06 Oct 2009, 12:38

Mélina attendait la réponse de son maitre lorsque celle ci lui répondit enfin.

- Je suis contente que tu sois mon écuyer. Tu sembles être pleine d'énergie. Même si quelque chose à l'aire de t'attrister en ce moment....lui dit-elle en la regardant.

Mélina leva la tête et regarda son nouveau Maitre, elle ne savait pas si elle devait ou non lui dire se qui la rendait triste, elle reflichit pendant quelques secondes puis fini par répondre.

- Mon amie Rose n'a pas été attribué et je ne sais pas vraiment quoi faire... J'ai peur qu'elle prenne mal le faites que j'aille la voir... puisque j'ai été attribuée mais je ne veux pas non plus qu'elle souffre et qu'elle pense qu'elle n'a pas les capacités pour devenir chevalier.... j'ai senti son doute... Que me conseilleriez vous de faire Maitre?? demanda la nouvelle écuyère à son maitre.

Elle tourna la tête vers les fenêtres des dortoirs et sonda les pièces une a une jusqu'a sentir l'energie familière de son amie... Elle ne savait vraiment pas quoi faire... Rose était plutôt du genre timide et reservé... Peut-être voulait-elle rester seule... Mélina était perdu et se sentait coupable de sa chance... Rose était une élève douer elle aussi... Même si elle ne regrettait pas d'être maintenant écuyère elle ne pouvait pas vraiment savourer plainement son nouveau destin sans avoir un pincement au coeur pour son amie. Elle attendit donc les conseils de son Maitre.
Revenir en haut Aller en bas
#Hayden

avatar
Nombre de messages : 868
Rôle : Renégat recherché & ex Chevalier & ex Roi d'Emeraude
Date d'inscription : 25/07/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 78 - 83 ans [G18]
Rôle: Renégat recherché & ex Chevalier d'Emeraude & ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mar 06 Oct 2009, 23:01

Hayden savait que les dieux n'exaucerait pas son vœu, il ne l'avait jamais écouté et même avant sa naissance, il l'avait détesté. Il fallait vraiment le haïr pour le doter ainsi. Non mais vous l'avez bien regardé. Une grosse brute qui fait fuir les gens d'un regard. Un diable élevé chez les humains. Ils s'attendaient vraiment à se que sa vie soit un succès, il devait savoir dès sa naissance qu'il serait une nuisance à la vie de la population, rien de bien sortait de lui, même si il le voulait profondément, même si il travaillait pendant des années, se prenant pour un autre, devenant l'élève parfait, un modèle a suivre pour les nouveaux, il restait tout de même un simple élève. Non mais quel honte, il ne serait jamais able de pointer le nez dans une classe ou il verrait des enfants de sept ans et apprendre une fois de plus des éléments de magie et d'histoire de l'ordre. Plus jamais il n'entrerait dans une salle de classe, son orgueil ne pouvait pas l'endurer. Il était trop vieux pour endurer des heures de cours. Il était vraiment un nul, il n'avait pas réussit a convaincre tout le monde qu'il était capable de le faire, après tout, il avait été si naïf que s'était si simple lui mentir. Tous les chevaliers lui avaient mentis, un jour il payerait pour l'avoir fait perdre cinq ans de sa vie dans un château pour rien. Il avait finit par croire que l'ordre règlerait ses problèmes avec sa famille, qu'il finirait par oublier sa douleur passé, mais rien de cela ne s'était passé, tout était devenue pire, encore plus noire. Aujourd'hui, il n'avait jamais vu aussi noire de sa vie. Il n'avait plus de raison de rester au château et il ne pouvait pas retourner à Zénor. Tien Kosuké était toujours là, il voulait quoi ? Il savait qu'il ne pouvait pas aider Hayden, il ne pouvait pas changer la liste. Il avait tout pour lui, il avait maintenant un maitre et il avait préférer revenir auprès de lui, si il était venu pour parler, il serait déçu, Hayden ne parlerait pas aujourd'hui, il était beaucoup trop en colère pour parler clairement. D'ailleurs, il n'avait aucune envie de voir Kosuké. Dès que celui-ci était arrivé au château, il l'avait intégrer comme il pouvait aux autres, il l'avaient même protéger, il l'avait considérer comme un frère et maintenant, il était jaloux de lui. Il savait qu'étant un dieu en mission, il devait absolument avoir un maitre, tout cela avait été prit en considération. Seulement par son statu, Kosuké avait été prit et seulement par son statu, Hayden avait été refusé. C'était injuste.

Le coup partie tout seul. Enfaite, Hayden ne s'était même pas sentit levé du sol. Il ne connaissait pas sa force et le pauvre Kosuké l'eu en plein visage. Il n'avait jamais frappé Kosuké et aujourd'hui, alors qu'il n'était même pas le responsable de sa peine, c'est lui qui s'était tout prix, sur le nez en plus. Malheureusement pour lui, Hayden savait comment frapper et il savait où. Toujours dans son élan, il avait les yeux grands ouvert, la respiration rapide et le sang venait couler le long de sa peau et pourtant, même si son corps bougeait, le vrai Hayden, celui que Kosuké avait toujours connu était très loin de là. Il était perdu loin dans sa tête, recroqueviller dans la position que les bébés ont dans le ventre de leur mère, il avait préféré se déconnecter des événements, pour l'instant tous faisait trop mal, s'était trop douloureux, il devait se cacher derrière son visage de brute, celle sans sentiment, celle du diable. Il venait de casser le nez de son meilleur ami d'un seul coup de poing en criant comme un guerrier le ferait sur son ennemi. Les gens avaient raison de croire qu'il était dangereux, il l'était, il ne contrôlait rien de ses sentiments et maintenant il ne contrôlait plus ses actes de colère. Lorsqu'on le poussait à bout, il devenait une bête. Es-ce que s'était lui qui l'était vraiment ou les gens qui lui donnaient cette image de lui, il ne le savait pas, mais il l'était maintenant un point c'est tout. Le sang sur ses jointures allèrent tacher le visage de Kosuké, il avait du sang souillé sur sa joue, du sang de démon qui se mêle à celui d'un dieu. Un mélange des plus étranges, malgré qu'il entretenait avec lui une très bonne relation, mais la bête n'en avait rien a faire, il voyait un corps devant lui qui lui servirait de passe douleur. Se préparant a le refrapper de son autre poing, une énorme poids venu le frapper dans les côtes. Il n'eu même pas le temps de tourner la tête pour voir la raison de sa souffrance que sa tête frappa le sol brutalement. Pendant quelques secondes, sa vision se disparut, il n'y voyait plus rien, seulement des points noires, mais rapidement, elle revenu. S'était Lyra. Elle le plaquait au sol. Bien sûr, c'est lui qui était punit. Il venait de vivre les moments les plus dures de sa vie et les gens en rajoutaient. Il n'acceptait pas ça. Dans toute sa rage, il se débattait au sol, mais les techniques de combat lui manquaient, il ne savait pas comment sortir de cette prise de la part de Lyra, par contre, il se faisait sentir en se débattant. Il ne resterait pas au sol sans rien faire pour se déprendre. Il n'avait plus rien a prouver, il n'avait plus aucune raison d'être parfait, il abandonnait toute ses années d'effort pour retourner à son état naturel de bagarreur. Il voulait se libérer et montrer à Lyra de quel bois il se chauffait, il voulait l'écraser au sol et lui enfoncer la tête dans le sable. Il voulait retourner frapper Kosuké sans arrêt, il ne sentait plus ses jointures, mais ses douleurs étaient sans importance. Elle l'avait chercher en le plaquant ainsi au sol, elle cherchait les problèmes.

Sans pouvoir libérer ses mains, Hayden se débattait au sol comme un poisson sortit de l'océan. Il criait de douleur et de rage, des cris qui n'arrêtait jamais, des cris qui continuait et qui secouait la tranquillité de la forêt. Elle n'avait pas le droit de le garder au sol, il devait se soulager, il ne pouvait plus garder sa rage en dedans de lui, elle devait le laisser exprimer sa colère. Elle était une égoïste, elle ne pensait pas à lui. Elle ne pouvait pas comprendre, elle n'avait jamais été refusé comme écuyère, d'ailleurs elle n'avait jamais été écuyère. Elle osait même lui demander de se calmer. Il grogna encore plus fort lorsqu'il l'entendit, il n'avait pas a se calmer, c'est elle qui devait le lâcher, il la mettait au défi de le lâcher et de l'affronter au poing pour voir ! Sous ses dernières forces, il réussit a les lever quelques secondes dans les airs avant de revenir s'écraser au sol. L'adrénaline ne pouvait pas rester aussi longtemps dans le plafond, elle devait redescendre et c'est se qui se passait avec lui, il perdait de sa force, cette force qui lui permettait de s'isoler dans sa tête et de combattre tous se qui bougeait autour de lui. Cette force lui permettait de retenir ses larmes, d'ignorer la douleur, enfaite, une bonne partie de la douleur, car se qu'il ressentait en se moment n'était qu'une infinie partie de la réalité. Le manque de sa mère, le rejet de son père, s'était des événements si loin dans sa mémoire, mais s'était encore des choses qui le faisaient souffrir, et ça continuerait surement toute sa vie. Alors qu'il allait tenter une dernière fois de se libérer, une bombe tomba sur lui, l'enfonçant dans le sol comme si il croulait sous des sables mouvants. Écuyer lui ? Non s'était impossible, il avait entendu la liste, il n'avait pas de maitre, il n'avait pas mal entendu, il avait encore tout les noms en mémoire, il savait que Lyra n'avait pas été nommé, mais lui non plus. Arrêtant toute forme de résistance, il se laissa écraser. Il y avait toujours de la rage à l'intérieur de lui, mais cette remarque avait fait ressortir le vrai en lui, elle lui avait donné la force de revenir et de penser à se qu'il avait fait. Il devait maintenant prendre conscience de ses actes et surtout, réparer ses erreurs. Il était écuyer. Tout simplement un écuyer. Celui de Lyra. De la grande Lyra. Celle qui se tenait en haut de lui, la chef des chevaliers, celle qui avait eu le courage de le regarder dans les yeux et de lui dire '' stop '' . Un écuyer comme Kosuké, comme son meilleur ami qu'il avait frappé. Il était récompenser ? Après toute ses années, il y avait enfin quelqu'un qui le récompensait ? Il écrasa son visage dans le sol et il le laissa aller quelques minutes, l'adrénaline et la fatigue le rattrapait de plus en plus rapidement, il n'avait pas dormit la nuit dernières et sa commençait a paraitre dans son comportement. Se n'était pas dans ses habitudes de pleurer, enfin devant les gens. Lâchant de ses mains les vêtements de Lyra, il alla les écraser au sol pour continuer d'aller serrer celui-ci.


- Kosuké ...

Il lâcha se cri avec une voix tremblante et plaintive. Il ne comprenait pas se qui lui avait prit, il s'était laissé aller alors qu'il savait très bien qu'il devenait un véritable danger lorsqu'il faisait ça, il savait qu'il devenait un monstre dans ses colères et qu'il n'hésiterait même pas a frapper un enfant. Il savait très bien tout ça, mais il l'avait ignoré et avait tout laisser sortir. Il savait qu'il avait fait une énorme erreur en le frappant, en le prenant comme la source de sa douleur. Kosuké n'était pas la source, d'ailleurs la seule personne qui était la source de son malheur, s'était lui-même, il n'avait pas a mettre ça sur le dos de son ami, il avait agit en égoïste, en perdant, il avait agit avec le comportement qu'il connaissait le mieux, celui de la faciliter, celui de remettre sur les autres la fautes et de ne jamais penser que l'erreur peut provenir de soi-même. Plus il appelait son ami et plus sa voix devenait mélanger avec des larmes et des reniflements. Il ne savait pas quoi lui dire, il n'osait même pas lui demander pardon, car il ne méritait pas se privilège d'être pardonner. Son ami avait prit des risques en venant ici, il était venu le réconforter comme il l'avait toujours fait avec lui, il ne l'avait jamais laissé seul dans ses moments les plus difficiles au château et lui, le sans coeur, venait lui mettre son poing en plein visage en guise de remerciement. Il avait même entendu son maitre, celui de Kosuké, lui adresser un reproche pour l'avoir quitter aussi rapidement, se n'était pas sa faute à lui, s'était la sienne, Curtis n'avait pas le droit de lui dire ça. Kosuké ne pouvait pas se retenir d'aider son ami et Hayden en aurait surement fait de même.

- Je ... Tu le sais ... Je suis un idiot ! Je ne comprends même pas pourquoi tu me parles encore, dit-il en prenant une énorme pause pour pousser des soupirs de souffrance, Je n'ai jamais été un bon ami, je n'ai jamais prit le temps, je n'ai jamais voulu prendre le temps, j'ai toujours cru que nôtre amitié était acquis et que je n'avais plus vraiment a m'occuper de toi. J'aurais du être avec toi tout le temps qu'on avait, je n'ai jamais penser que tu pouvais souffrir toi aussi, du même manque que moi. Toi aussi tu as perdu tes parents et je ne me suis jamais occuper de toi comme j'aurais du le faire. Je ne voulais pas te frapper, je n'arrives pas a penser, ça me fait trop mal, je n'arrives pas a être un bon ami. S'il-vous-plait, ne me pardonne jamais se que j'ai fait, je ne mérites même pas que tu me répondes, j'ai été jaloux de toi, les larmes prenaient le dessus sur sa voix et il du prendre une pause pour bien avaler sa salive, on comprenait à peine se que le démon disait dans toute ses larmes, je n'arrives pas a croire que j'en suis rendu là, je n'arrives pas a croire que Lyra veule de moi, vous m'avez bien regardé ? J'ai frappé mon meilleur ami parce que j'étais jaloux ! Je suis attribué par mon maitre et la première phrase qu'elle doit m'adresser, c'est une phrase de reproche, a croire que Hayden n'avait jamais parlé autant depuis des années, Lyra tu es sûr que s'est se que tu veux ? Passer cinq ans de ta vie avec un monstre ?

[ Petit ... on dirait un résumé d'un poste, mais bon, mal de tête depuis deux jours, les idées un peu mélanger, si vraiment j'ai oublier des choses flagrantes, MP moi ]


Dernière édition par Hayden le Ven 24 Sep 2010, 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Mathys

avatar
Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 18/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 72 - 77 ans [G18]
Rôle: [PNJ] Ex Chevalier d'Emeraude, à la retraite
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mer 07 Oct 2009, 17:58

Lorsqu'Elthor commença l'adoubement des nouveaux chevaliers d'Émeraude, le sourire de Mathys s'élargit. Lyon et Litthyssia méritaient de devenir chevaliers. Ils lui avaient prouvés à maintes reprises qu'ils étaient des personnes exceptionnels. Il avait tous deux des caractères totalement opposés. Alors que Mathys avait eu de la difficulté à contrôler le caractère rebelle de la jeune femme, Lyon avait été un écuyer calme et attentif. Il avait tous deux eu leur crise d'adolescence et leurs problèmes personnels. Ils les avaient épaulés dans toutes leurs décisions, même si certaines n'avait pas été approuvé par l'ordre de chevaliers. Mais il ne l'avait jamais regretté.

Mathys commença avec Litthyssia, l'aînée. Il aida à attacher sa cuirasse Émeraude, mettre sa ceinture et accrocher sa cape dans son dos. Il n'avait vécu qu'un an ensemble, la jeune adolescente qu'elle était à l'époque avait suivit son âme sœur, son seul amour de jeunesse. Quand il l'avait revu, cinq ans plus tard, elle était maman d'un petit garçon. Akyro. Il ressemblait tellement à son père que Mathys se méprenait souvent à l'appeler Meyko. Même s'il avait passé moins de temps avec elle qu'avec Lyon, il était attaché à cette belle jeune femme. Il aurait voulu qu'elle soit mère plus vieille et qu'elle n'est pas à vivre avec dans un cachot avec sa marmaille durant 5 ans. Il aurait bien échangé de place avec elle, mais le passé ne pouvait être changé comme par magie. Heureusement, Litthyssia s'en était sorti avec brio. De tous les écuyers, c'était elle qui méritait le plus de devenir chevalier. Elle avait attendu dix ans...


** Lytthissia, je suis honoré d'avoir pu partager ta vie pendant les dix dernières années. Nous avons passé par bien des événements plus invraisemblables les uns que les autres. Il y aurait bien des choses que j'aurai voulu te monter moi-même, mais que tu as appris toute seule sur Irianeth avec tes enfants. Un caractère dur comme le roc dans un petit corps de femme, voilà se que tu es. Soit fière de porter enfin les couleurs des chevaliers d'Émeraude, Lytthissia, tu le mérite. Bienvenue parmi nous ma soeur. **

Le chevalier serra alors la nouvelle recrue dans ses bras. Puis, ce fut au tour de Lyon. Depuis la mission dans le désert, Mathys avait senti une nouvelle énergie dans le corps de son apprenti sans savoir ce que c'était. Alors qu'il avait cru au début que l'écuyer allait être plutôt dur à entraîner, le jeune garçon s'était montré doué dans les sortilèges plutôt qu'avec une lame. Ils avaient essayé ensemble de contrôler cette magie puissance avec de magnifiques résultats. Lyon savait se servir d'une lame, certes, mais avec les cinq années d'entraînement, il était devenu un puissant sorcier. Lorsqu'il eu finir d'aider le jeune homme à s'habiller, Mathys lui adressa ses derniers mots en temps que Maître.

** Durant ces cinq années auprès de moi, tu es devenu un magicien exceptionnel et un homme juste et réfléchi. Nous n'avons pas été aussi proches que nous le voulions, mais cela n'empêche pas qu'aujourd'hui, je ne peux qu'être fier de te voir devenir un chevalier d'Émeraude. Enseigne à ton écuyer tout ce que tu sais, il ne pourra être mieux instruit que toi, toi qui dois avoir lu tous les livres de la bibliothèque. Bienvenue parmi nous mon frère. **

Puis, il serra le bras que son ancien écuyer de la façon des chevaliers avec force. Il descendit de l'estrade où il laissa Evaliyah monter à son tour en prenant leur petit ange dans ses bras. Zerrah regarda avec attention l'action qui se déroulait devant elle, malgré son jeune âge, ses grands yeux bleus regardait autour d'elle.

** Regardes bien Zerrah. Un jour, ce sera toi à leur place et je serai le plus heureux des papas. **

Dit-il même s'il doutait qu'elle l'entende. Pourtant, sa petite tête se retourna vers lui et elle lui fit un sourire que Mathys ne put qu'imiter. Elle n'avait pas pu l'entendre voyons, elle était trop jeune encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Jeu 08 Oct 2009, 11:43

Elyon sourit à la remarque de Keeko. Il était vrai que son mariage approchait, moins d'une semaine désormais, et que tout allait être merveilleux. Son amie allait surement continuer les cours avec les élèves, elle aimait cela. La jeune chevalière aussi, toutefois, ce n'était pas la même chose, elle aimait beaucoup les enfants, mais les plus âgés, environ dix ans, et à dix ans, la majorité des élèves étaient écuyers. De plus, on peut apprendre le maniement des armes à un écuyer, pas à un élève, du moins, pas de la même manière...

Après l'émotion des retrouvailles, Elthor invita tout le monde, enfin écuyers et chevaliers, à monter sur l'estrade pour l'adoubement. Elyon avait le coeur serré, sa première écuyère devenait désormais chevalière. Cinq années de pur bonheur.

Quand elle eut finit de prononcer son serment, Elyon l'aida à passer les vêtements de chevalier en terminant par la ceinture où elle accrocha sa nouvelle arme. C'était un grand moment pour elles deux mais surtout pour Ellina, la jeune fille qu'elle avait éduqué.

** Tu es désormais chevalière comme moi Ellina, et tu n'as plsu de conseils à recevoir de moi, mais si un jour tu as besoin d'aide, saches que je serai toujours là pour toi **

Le souverain d'Emeraude poursuivit de suite par l'attribution des élèves qui commençait à piétiner sur place. La plupart allaient être déçus, ils ne seraient pas attribués, pas assez de chevaliers, même si la plupart des élèves semblaient avoir les capacités.

Elyon n'eut pas longtemps à patienter, son nom sortit lors du premier couple, associé à celui de Yume. Elle la reconnut de suite, quand elle vit la réction d'une petite fille dans la foule à la réaction de son nom. Quand tous furent énoncés, chevaliers et anciens écuyers descendirent de l'estrade pour aller rencontrer leurs écuyers.

Elyon n'eut pas le temps de se mettre à sa recherche que celle-ci débarqua apparemment joyeuse et se présenta. Elle était mignonne et semblait réellement enthousiaste, un peu comme Ellina en fait, un peu comme elle quand elle avait été à sa place !

- Bonjour Yume, je suis Elyon ton maitre pendant les cinq prochaines années ! Je suis sure que l'on fera du super travail et qu'on passera de bons moments ensemble !


Elyon regarda rapidement autour d'elle, Keeko cherchait encore son écuyère. Les autres faisaient connaissance ou attendaient de rencontrer celui ou celle avec qui ils avaient été nommé. La chevalière blonde regarda son écuyère et lui servit un joli sourire.

[Nul je sais, mais pas le temps ni l'inspiration ^^']
Revenir en haut Aller en bas
#Evaliyah

avatar
Nombre de messages : 1312
Rôle : Chevalier d'Émeraude, âme soeur/femme de Mathys et mère de Zerrah!
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 30 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Jeu 08 Oct 2009, 19:42

Eva dut se hisser sur la pointe des piends pour recevoir ce doux baiser de son mari. Les doux mots qu'il prononça ne pu que la faire sourire. Elle aurait voulut lui transmettre sa gratitude, mais elle ne savait pas quels mots utiliser...Des centaines de synonymes surgissaient mais aucun ne semblait le bon. Rien ne sortait et ne pouvait transmettre la joie et l'amour qu'elle éprouvait à l'égard de Mathys. Alors, elle ne fit que sourire en pensant à tous ses mots qu'elle aurait pu dire mais que toutefois, étaient trop nombreux en espérant que son âme soeur puisse les dans ce magnifique sourire.

Elle blottit Zerrah contre elle, enveloppée dans un doux tissu. Ses cheveux commençaient à se multiplier sur sa tête miniature. Sa tête regardait Zerrah, puis Mathys, puis Zerrah...En entendant les paroles que Mathys disait à ses écuyers, elle ne put s'empêcher d'avoir des remords et de douter de ses capacités de maître...Même malgré les paroles si réconfortantes de Mathys. Les disparitions-bien que toutes étaient désormais résolues-s'étaient multipliés dans cette génération. Lyra, Zeïlia et un peu avant, Litthy'e. Elle aurait telement voulu avoir cette fierté, monter sur scène, adouber une autre fois son écuyère, mais non. Elle avait failli à sa tâche. Comme d'habitude?

Pour calmer sa tristesse et colère, elle baissa lentement sa tête et posa son regard sur Zerrah, laquelle avait le pouce dans la bouche. Elle sembla savoir qu'Eva la fixait car son regard azuré se le leva et Eva lut tout ce qu'on voyait dans les yeux d'une jeune enfant, c''est à dire de la curiosité et de la joie à vivre, à regarder tout autour en apprenant, comprenant peut-être le monde complexe qu'était les humains. Mais en regardant encore plus profondément, ce qu'elle faisait à longueur de journée, elle pouvait entrevoir une lueur de sagesse, son regard semblait déjà vieux et mature...

*Le regard de ses parents*, pensa Eva amusée par cette réflexion.

C'était incroyable comment un petite même pas haute comme trois pommes pouvait gonfler de joie et de fierté le coeur de mère d'Eva. Puis, finalement, les anciens écuyers se tenaient sur fiers et droits. Elle les immita, après avoir remplis ses poumons d'air, et s'avança sur l'estrade. En chemin, elle remit délicatement Zerrah à Mathys, qui n'aurait pas d'écuyers à cette attribution.

Finalement, alors que les chevaliers étaient tous alignés en l'attente d'un écuyer, l'attribution débuta. Elle regardait attentivement les visages des élèves. Elle était témoin des rêves qui se réalisaient et 'était magnifique les voir s'éclairer ainsi. Alors, lorsqu'on nomma son nom, elle vit le visage de Naryaa, elle lui fit signe de la rejoindre.


-Bonjour, Naryaa. Désormais, tu n'es plus élèves, tu as déjà gravis un échellon. Tu portes maintenant le nom Naryaa d'Émeraude. Ces cinq prochaines années, je t'aurai sous mon ailes et ton entraînement repose maintenant sur mes épaules. Je ferai en sorte que tu ne déçoives personnes, je prendrai soin de toi comme si tu étais ma fille, poursuivit-elle en jetant un regard à Mathys et Zerrah. Je jure devant toutes les personnes présentes ici même que je te protégerai au péril de ma vie.

Puis, elle lui sourit en prononçant quelques autres paroles faisant du serment d'Émeraude. Finalement, lorsque les paroles habituelles furent prononcées, elle se retira pour la fin de la soirée avec sa nouvelle écuyère.

[HRP: Désolé du retard, et moi je ne posterai plus Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3710-evaliyah-d-emeraude
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 09 Oct 2009, 09:16

Elyon répondit à Yume:
- Bonjour Yume, je suis Elyon ton maitre pendant les cinq prochaines années ! Je suis sure que l'on fera du super travail et qu'on passera de bons moments ensemble !

Yume fut soudain envahi d'une joie immense: elle avait peur que sont maitre soit grognon. Elle fit un grand sourrir et dit:
-Oui moi aussi je suis sure de cela! J'espère vous satisfaire en tant qu'élève!

Yume remarqua qu'Elyon avait un air nostalgique et dit:
-qu'y a-t-il? Vous allez bien? Si vous voulez je peut vous apporter un verre d'eau.

Puis d'un coup elle se rappelat la petite fille qu'elle était: pas très souriante et toujours avec un bleu et elle sourit en se disant
* J'ai du mal à croire que j'ai fait tout ce chemin! J'étais une si frèle petite fille complétement traumatisée par la mort de ses parents! Si seulement elle avait pu changer tout ça...mais le passé est le passé et aujourd'hui elle avait rencontrée des gens formidables. Surtout Ellana et Citeo*
elle pria pour leur bonheur et se demanda quand elle allait rencontrer son ame soeur: elle espèrais qu'il serait beau et bien élevé.


Dernière édition par Yume le Sam 10 Oct 2009, 01:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
#Akyro

avatar
Nombre de messages : 383
Rôle : Guérisseur
Date d'inscription : 02/02/2009

Plus sur le personnage
Âge: 49 - 54 ans [G13]
Rôle: Ex-Chevalier guérisseur mort
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 09 Oct 2009, 12:53

Akyro détaillait avec attention chaque personne qui entrait ou sortait de la grande cour pour une raison x ou y. Il en reconnut certains, des élèves en majorité, après tout, ils se connaissaient un peu tous maintenant... Quelques écuyers, enfin, surtout un écuyer en fait : Isklive. quand il le vit, il faillit sauter de sa pierre en hâte pour aller le rejoindre mais déjà il se dirigeait vers un autre écuyer, un de ses amis certainement. En temps normal, cela n'aurait pas dérangé le jeune garçon, mais là... C'était tout de même un jour important pour lui, le plus beau jour de sa vie peut-être, il n'avait pas le droit d'aller l'embêter, car après tout, Akyro n'était encore qu'un gamin... Alors aujourd'hui, il se tiendrait tranquille !

Il y eu aussi les magiciens sur les estrades, donc ses maitres, et une chevalière : Kyera... Elle s'occupait de son frère, un petit élève qui les avait rejoint deux ans plus tôt en classe, il avait aussi un grand potentiel, et Akyro l'aimait bien. Il ne parlait pas pour ne rien dire et n'évoquait pas son passé, alors il était un peu comme lui...

Le petit garçon se leva sur la pierre et s'apprêta à sauter quand une voix percuta dans sa tête. La surprise fut telle qu'il en tomba à genoux... et faillit atterrir trois mètres plus bas, sur le sol... C'était la réponse qu'il attendait, sa soeur...

Sa voix télépathique n'avait pas tellement changé. Elle semblait heureuse et aussi terriblement angoissée... Soudain, Akyro fut pris de panique, si les autres apprenaient avec qui il communiquait, ils voudraient des renseignements, et peut-être aurait-ildes problèmes...

Des problèmes ?! Quelle bonne idée ! Il s'en contrefichait de la plus belle manière qui soit, et ilallait même lui répondre... De toute façon, maintenant c'était trop tard.

** Oui c'est moi ! C'est dur de te parler tu sais, il y a une barrière... Je vais bien ! C'est franchement pas trop mal ici ! Et chez toi, c'est... mieux ? **

Une légère référence à leurs quatre premières années de vie dans une cellule. Ils avaient vécu la même chose à cette époque, mais maintenant ? Était-elle toujours prisonnière ? Ou avait-elle les mêmes conditions de vie que lui ? Elle seule pourrait lui dire...

La réponse se fit rapide,elle ne semblait pas triste - mais n'était pas pour autant heureuse - différent.Différent d'Emeraude, surement, pareil qu'avant ? Surement pas, en fait, il ne valait mieux pas pour elle. Et alors qu'il allait lui répondre, sa mère fit une apparition à ses côtés. Akyro lui servit un sourire qui se transforma en expression de surprise quand elle lui demanda à qui il parlait. Il pensait pourtant ses pensées indétectables... Il lui faudrait travailler ça.


- Ah... A Hyllïna...

Akyro esquiva la suite car la liaison revint subitement tout comme elle s'était éteinte. Hyllïna avait un message de la part de son père pour lui et ... sa mère ?! Alors, après cinq nouvelles années d'abandon, celui-ci se manifestait, pour les protéger ? Pour les aider ? Pour leur dire qu'il allait les rejoindre ? Rien de tout cela, juste pour faire passer un stupide message... Toutefois, ce dernier - et surtout le ton déstabilisé et déstabilisant de sa sœur jumelle - lui laissa penser qu'il fallait peut être mieux transmettre. Après tout, cela avait peut-être son importance. Et si jamais c'était le cas, mieux valait utilisé une voie plus sure...

** Maman... Hyllï enfin... Papa dit à Hyllï de nous dire qu'il faut pas quitter Emeraude ou plutôt le château. Quoiqu'il arrive... On doit pas sortir... **

Pourquoi cela ? Très bonne question. En cours, on les avait pas épargné sur cette prophétie et avec le temps, le petit garçon avait fini par comprendre que sa mère et son père étaient"faits" pour être ennemis. Alors pourquoi voulait-il les exiler ? Pour être sur de gagner s'il y avait une guerre ? Ou pour être sur qu'il les tue s'ils attaquaient le château ? Ou car il allait venir au château... ??? Trop d'hypothèses, sa mère en saurait peut-être plus car après tout, lui ne connaissait de lui que toutes les rumeurs et légendes que les élèves s'amusaient à raconter pour se faire peur pendant les pauses...

** Pourquoi il veut ça à ton avis ?! **

Ensuite, Akyro opina par voie télépathique, indiquant qu'il avait bien saisit le message. Puis beaucoup de gens coururent dans une direction de la cour. Le garçon, même sur son piédestal de trois mètres, ne distinguait pas ce qui se passait alors il utilisa sa lévitation pour s'élever un peu plus haut. Dès qu'il aperçut une chevelure rousse, il perdit le contrôle de son pouvoir et retomba - avec une agilité relative qu'il avait réussit à développer aux cours de ses cours d'arme - sur la colonne

Lyra était revenue. Une immense joie dans son petit cœur se réveilla avant de laisser la place à une grande déception. Si la chef était de retour, elle allait reprendre son poste et il ne pourrait pas devenir chef de l'ordre tout de suite. Depuis cinq ans, il entretenait toujours la même ambition... Enfin, il était tout de même heureux de voir son modèle de toujours revenir chez lui !

Mais le petit garçon n’eut pas le temps de courir et de lui sauter dans les bras puisque l’adoubement commençait et chevaliers et écuyers étaient appelés sur l’estrade… Tous, les uns après les autres prononcèrent le serment d’Emeraude et revêtir leur nouvelle tenue. Chevaliers d’Emeraude, son prochain titre ! Sa mère faisait partie de ceux-là désormais, elle avait vraiment fière allure. Enfin, c’était aussi sa journée à lui aussi et le roi fut rapide pour commence la liste des futurs couples chevaliers/écuyers.

Akyro n’avait jamais douté passer écuyer, mais après coup, il se rendit compte que beaucoup avaient été refusés et devaient repassés par cinq ans d’apprentissage. De plus, le fils de la porteuse de lumières était le plus jeune dans ceux qui étaient désormais chevaliers. Enfin, toujours est-il qu’il passait écuyer puisqu’il entendait son nom associé à celui de… Sir Isklive ! Il en avait de la chance ! En plus, il connaissait déjà un peu son maître pour l’avoir rencontré quelques années plus tôt dans l’écurie.

Le petit trépignait surplace en attendant la fin de la liste, il fallait que son maître descende ! Il avait trop hâte de commencer son entraînement ou quoique ce soit du momentque cela serait avec son maître ! Enfin, celui-ci se dirigea vers les marches, côte à côte avec son ancien maître : Curtis. Kosuké lui avait été attribué, avec de la chance, ils pourraient se fréquenter plus souvent.

Akyro se retint et laissa son maître libérer la sortie des marches avant de foncer sur lui en courant et de s’arrêter juste avant de lui rentrer dedans. Le petit garçon de neuf ans leva sa tête brune vers son jeune maître, lui sourit à pleine dents et dit sans pouvoir retenir plus longtemps sa joie :

- Isklive !!! Je suis ton écuyer !!!

Akyro n’avait toujours pas apprit à vous voyer, personne ne lui avait jamais fait la remarque, peut-être le chevalier ne s’en offenserait pas. Le garçon, toujours souriant, sautait presque de joie sur place en attendant la réponse de son maître.

[Désolé du retard ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 09 Oct 2009, 13:53

Après son message télépathique, Luthien la trouva toute de suite, aux côtés d'Arandir, d'Elyon et sa nouvelle écuyère, une dénommé Yume. Elle avait des cheveux noirs et des yeux verts semblables à ceux des Elfes. Yume semblait débordé d'énergie!

Luthien s'approcha d'elle, sembla toute contente par son fameux sourire. Son ancienne élève lui dit:


-Bonjour maître.

-Allo Luthien! Alors, je vois que tu es contente du choix du Roi, ou j'espères. Et bien, je suis contente d'être ton maître pour les cinq prochaine années à suivre. Puisque tu as été mon élève pendant ces années passées, sa va me facilité la tâche de te connaître! Bon, Keeko se retourna vers Arandir pour le présentater à sa nouvelle écuyère,Luthien, je te présentes Arandir, mon fiancé. Il est professeur d'arme et va m'aider quelque fois pour ton éducation de Chevalier, puisque je suis prise un avant-midi avec les élèves. Et oui! J'ai pas lâcher mon travail de magicienne.

Keeko prit une pause pour laissé le temps à la petite Elfe de tout chargé sa dans sa tête et continua par la suite.

-Bon, pour ce qui est question de toi et moi. Premièrement, tu ne logeras pas avec tes amis et amies dans le château, Keeko lui fit un sourire désolé. Moi et Arandir avons commencé a construire une maison, pas très loin, qui est assez grande. Donc, chanceuse, tu vas venir habité avec nous! Tu vas avoir tout ce que tu as besoin: une chambre pour toi seule, une écurie et un enclos privée ou que tu mettra ton cheval, un jardin ou tu pourra prendre de la nourriture à ta guise, un ruisseau pas très loin et plein d'autre chose. Deuxièmement, je veux pas que tu sois gêner avec moi. Saches que je ferais tout pour t'aider et d'être ta meilleure confidente. Et pour finir, et bien, amuse-toi !!! Allez, tu peux partir, aller t'amuser avec tes copains. Je te laisses ta soirée. Dès que je vais partir, je te laisserais savoir et nous irons chercher tes affaires personel dans le château, puis, irons à ta nouvelle maison. S'il y a quoi que se soit, apel moi télépathiquement.

Keeko attendit voir si l'écuyère avait quelque chose à lui dire avant d'aller se prendre une coupe de vin à la table.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Revenir en haut Aller en bas

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-