___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mar 22 Sep 2009, 16:59

Alors qu'il jouissait de l'ombre que lui procurait un encorbellement d'une aile du château, il regardait le roi terminer son discours, les bras tenus croisés sur sa poitrine... Les yeux dans le vague, il écoutait les mots sonores qui résonnaient dans la bouche du jeune roi. "Vous demande de célébrer en son honneur pour qu'elle puis vous entendre où elle se trouve ". Il n'avait pas entendu toute la teneur du discours d'Elthor 1er, mais il ne doutait pas qu'il parlât de Lyra. A qui d'autre aurait-il pu dédier ces mots..? Malgré l'émotion qu'il tenta de cacher derrière une voix forte, les blessures de son cœur n'était pas passées inaperçues au cœur de Curtis... Comment l'auraient elles pu..? Un tel désarroi se réchappait de ce pauvre homme... Il avait dépassé la tristesse pour finalement atteindre la colère. L'était-il pire état dans la perte d'un être cher que celui-ci ? Curtis en doutait... Même si Elthor s'efforçait de paraître tel qu'il l'aurait un autre jour, l'acuité des sens de Curtis ne lui avait pas permis de ne pas remarquer qu'il perdait lentement goût à la vie. Ne lui avaient pas permis car oui il aurait aimé ne pas savoir l'état pitoyable dans lequel se trouvait leur dirigent... alors que tous se devaient d'avoir de lui l'image d'un homme fort et valeureux, Curtis le voyait tel qu'il était... Un homme éreinté par la vie, un homme qui semblait avoir l'âme aussi meurtrie que celle d'un vieillard. Mais ne serait-ce pas ainsi tant que Lyra resterait absente.
Absente, et ce restaient encore des mots si abstraits. Reviendrait-elle un jour..? Le chevalier voudrait croire que oui, garder confiance en la Lyra qui leur avait promis son retour... Mais aujourd’hui, bien qu'il s'en voulait de penser cela... Il commençait de plus en plus à en douter. Et si combien même un jour elle réapparaissait, dans quel état la retrouveraient-ils..? Une femme brisée, autant d'un point de vue physique et mental. Parandar seul sait quelles atrocités Drace lui aurait fait subir. Par quelles façons il se sera amusé à la briser, encore et encore, jusqu'à qu'elle ne garde d'elle plus que sa faiblesse. Il savait à quel point il avait désiré ce moment, oh oui oh combien il l'avait désiré ardemment. Pourquoi s'en priverait-il, ce n'était rien d'autre qu'un jouet pour lui. Un jouet qu'il, lorsqu'il serait brisé, vidé, laisserait choir sur le bord de la route, comme une poupée démembrée... C'était malheureusement la triste réalité de la vie, la triste réalité du monde divin...

Sortant de ses spéculations, il posa à nouveau son regard sur l'estrade qui accueillait le roi. Ce dernier parlait avec un de ses courtisant. Lors des apparitions du roi, Curtis l'avait souvent vu avec ce dernier. Kelio si il se souvenait bien des échos qui lui étaient parvenus. Mais ce n'avait guerre d'importance. Bien d'autres tracas tournaient en ce moment dans sa quête. Et chaque fois qu'il y pensait, chaque fois qu'il y pensait il se sentait si traître de croire en la mort de Lyra. Même si, certes, elle avait une parole d'acier, plus d'un an déjà était passé, et si Drace ne l'avait pas laissée les retrouver, surement ne le ferait-il jamais... Le regard perdu sur ces deux hommes, il les aperçut échanger de vives paroles. Curtis ferma les yeux, extraire ces pensées de sa tête, il se les réservait pour un autre moment . Il les rouvrit. L'homme que quelques secondes Curtis avait aperçu sur la scène gisait au sol. Elthor se baissa à ses pieds lorsque son attention fut attirée par autre chose, une grande clameur d'applaudissements commença à s'élever de la foule. Le chevalier tourna la tête en direction de la grande porte, à l'autre bout de la cour, et il aperçut la foule qui commençait à se masser autour des enceintes. Curieux, il projeta ses sens invisibles en direction de la foule. Il détecta une énergie qui lui était familière quoique... très faible, infime, mais qui pourtant brulait de vie.
La mâchoire de Curtis se défit, il reprit rapidement pied. Il avait rarement perdu son sang froid, et la dernière fois remontait à longtemps. Mais la sentir ici, maintenant, ce lui faisait un choc. Lyra... Combiens de jours s'étaient écoulés, combien de temps son espoir de la revoir avait lentement chutté. Et maintenant, aujourd'hui que tous se résignaient, elle réapparaissait. Du néant, de nul part. Là pour l'adoubement, comme elle l'avait promis, et de calà, il y a un an... Une parole d'acier... Il s'était trompé, il avait douté comme tous. Elle ne méritait pas cela, surement après tout ce qu'elle devait avoir vécu. Mais après tout, n'était-ce pas normal. N'y croyaient-ils tous plu..? Même Elthor..? Celui qui avait, le plus longtemps sûrement, gardé espoir..? C'est vrai, tous n'y croyaient plus. Et si aujourd'hui elle était là, c'était surement le fruit de quelque acte divin. Quoi d'autre l'aurait sauvé des mains de cet être bouffi de sadisme et d'orgueil après tout...

D'un coup d'épaule, il s'éloigna du mur de pierres. D'un pas nonchalant, il prit ensuite la direction des grandes portes. Il traversa les pavés de la cour qui, de plus en plus, se vidaient tandis que les gens s'attroupaient devant la grande porte. * Tels des boueux * pensa-t-il. À son tour, il vint rejoindre la masse, mais il passa sur le côté pour se frayer un chemin. Lorsque, finalement, il s'approcha d'elle, les gens s'écartèrent pour le laisser l'atteindre. Chose qui, à coup sur, ne se serait pas faite sans l'armure qu'il seyait. Alors, qu’à nouveau, il s'adossait contre le cadre de pierre de la grande porte, Mathys s'approchait de Lyra, la petite Zerrah dans les bras. La rousse tourna ensuite son regard vers Curtis, ce dernier lui rendit son salut d'un signe de tête. Elle lui sourit...

La foule s'écarta alors, laissant passer le roi qui, presque, tituba jusqu'à Lyra. Alors qu'il l'atteignait, il la serra vigoureusement dans ses bras. À nouveau leur roi portait son étoffe...



[Désolé, c'est court mais j'avais pas trop dequoi dire ]
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mar 22 Sep 2009, 20:02

Les évènements s'enchainèrent rapidement sans que Lyra y soit réellement préparée. Dès que Kyera annonça le retour de l'ancienne chef des chevaliers, une tonne de gens se dirigèrent vers l'entrée de la grande cour comme s'ils voulaient tous s'assurer que cette nouvelle ne soit pas une mauvaise blague. À cet instant, la rousse aurait voulu prendre ses jambes à son cou et s'enfuir le plus vite possible de tout ce centre d'attraction qui se posait sur elle. Elle ne le montrait pas, mais elle était inquiète. Elle ne se sentait pas prête à affronter tout ces gens. Elle ne se sentait pas assez forte pour faire croire à tous le monde qu'elle était enfin revenue et ce, sans séquelles. Non... Elle se sentait encore faible... Encore brisée et les souvenirs de la dernière année la hantait toujours. Elle n'était pas encore prête.

Mais le destin fait bien les choses. Une aura particulière la fit rester sur place. Elle sentait que devant la foule se trouvait quelqu'un qu'elle voulait revoir... Elle ferma les yeux pour trouver sa position exacte. Il arrivait lentement. Il avait même ralentit au cours des dernières secondes. Il semblait, lui aussi, ne pas être certain qu'elle était belle et bien de retour. Puis, enfin, ce chevalier se posa devant elle et sa voix lui traversa l’esprit et lui fit ouvrir les yeux.

** Tu nous as tellement manqué Lyra. TU m'as manqué. **

La rousse ne pouvait plus détourner son regard de cet homme à qui elle devait beaucoup de chose... Mathys... Ce jeune chevalier en qui elle portait un respect et une affection immense était devant elle et lui souriait. Tout comme elle le ressentait pour Evaliyah, Lyra estimait beaucoup l'âme-soeur de sa première écuyère. Elle savait qu'il avait dû s'occuper d'Evaliyah pendant son absence ainsi que de toute l'Ordre d'Émeraude en entier. Supportant son regard, elle finit par lui sourire doucement. Un sourire incertain, mais très sincère.

** Mathys ... Je suis tellement contente de te revoir …**

Lyra fit un pas vers l'avant dans l'espoir de le prendre dans ses bras, mais elle fut arrêtée par la présence d'une fillette qui se trouvait justement à cette endroit précis. Surprise, l'ancienne chef l'observa pendant quelque secondes. La rousse ne put faire autrement que la trouver incroyable mignonne. Elle ressemblait étrangement à Mathys, mais elle avait aussi beaucoup des traits de son ancienne écuyère. Réalisant enfin ce que sa signifiait, elle écartilla les yeux. Bouche-bée, seul un mot sortie de sa bouche:


- Mais …

Alternant son regard entre Mathys et Evaliyah, la rousse ne put s'empêcher de leur demander la question qui avait pourtant une réponse très claire qui se retrouvait droit devant ses yeux. Cette fillette était elle-même la réponse à la question qu’elle était sur le point de poser.

** C’est … Votre fille ? … **

Voyant combien la question était idiote en considérant qu'ils étaient probablement maintenant mariés, qu'ils s'aimaient et que la petite leur ressemblait énormément, la rousse lâcha un petit rire. Malheureusement, son rire fut vite remplacé par une tristesse immense qui voila le regard de saphir de la rousse. Elle avait dû manquer leur mariage... Ainsi que la naissance de la petite... La rousse soupira. Elle aurait tellement aimé être là pour eux pendant ces moments importants de leur vie, mais elle n'avait pas été présente. Le coeur remplis de chagrin à cette pensée, elle dût de nouveau retenir ses larmes. Qu'avait-elle manqué encore ? Serait-elle devenue comme un étranger à Émeraude ? ... Lyra baissa le regard vers la petite que Mathys avait dans les bras. Pas étonnant qu'elle soit aussi mignonne en ayant comme parents Mathys et Evaliyah...D'une voix attristée, mais d'une sincérité incroyable, elle s'adressa aux deux nouveaux parents.

** Félicitation à vous deux, elle est vraiment magnifique votre fille… ** Elle marqua une pause avant de reprendre lentement. ** J’aurais tellement aimé être la pour vous, vous savez ? … ** Elle soupira faiblement. ** J’ai manqué beaucoup de chose n’est-ce pas ? **

L’ancienne chef des chevaliers sourit tristement, avant de les regarder de nouveau. Étrangement, elle se tenait toujours responsable que ce qui s'était passé dans le désert... Et elle pensait que s'était totalement de sa faute si elle n'avait pas pu être présente dans la vie de ceux qu'elle aimait pour la dernière année. Même que, parfois dans les nombreux moments où elle avait touché le fond du baril, elle avait crû que l'ordre s'aurait toujours mieux débrouiller sans elle et d’ailleurs, temps en temps elle le croyait toujours. Elle leur apportait que du malheur...

Lyra fut sortit de ses pensées noires en sentant la présence bien unique de Curtis. Elle le chercha du regard et le trouva près de la grande porte. Il la regardait. Sachant que les mots étaient souvent bien inutile avec lui, elle lui sourit, heureuse de le revoir. Elle se promit de prendre un moment pour discuter avec lui dès que tout sera terminé. C'est à ce moment que le jeune Kosuké arriva et lui souhaita un bon retour chez-elle. Prise au dépourvue, Lyra le remercia d'un signe de tête avant de chercher la force pour sourire. Elle ne voulait pas que personne doute qu'elle était heureuse de revenir ici mais ... Elle avait encore tellement peur de les mettre tous en danger et de les décevoir qu'elle avait de la difficulté à garder le sourire. Comment pourrait-elle continuer à vivre en sachant qu'elle mettait leur vie en danger ? Ses nouvelles pensées sombres furent dissiper par Kirlia qui apparu au loin avec son enfant. Lyra lui fit un signe de tête reconnaissant avant de serrer les poings. Elle devait se reprendre ! Pour tout ceux qu'elle aimait, elle devait se reprendre.

Lorsqu'elle allait se retourner pour se diriger dans la cour, elle vit Elthor s'approcher d’elle. Des larmes apparurent dans le regard de la rousse en voyant son ancien fiancé. Non seulement il était en vie, mais il semblait bien aller. Puis, sans crier garde, la chevalière sentit ces bras l'entourer et la serrer ardemment contre lui. Des larmes coulèrent sur ses joues blanches en le sentant réellement près d'elle. Il était belle et bien là... Il n'était plus une illusion qu'elle avait vu de nombreuses fois pendant ses moments de folies... Il était bel et bien vivant... Malgré le fait qu'elle voulait les retenir, les larmes devenaient de plus en plus nombreuses sur son visage. Arriverait-elle un jour a lui expliqué combien il lui avait manqué ? Probablement pas... Elle n’avait jamais été très habile avec les mots du cœur. D’ailleurs, tout ce qui réussit à dire entre deux sanglots fut :


- Je suis... là... maintenant…

La rousse logea sa tête dans le cou de son amant et y resta pendant quelques secondes tentant de contrôler ses larmes qui continuaient à ruisseler abondamment sur ses joues. Le sentir de nouveau prêt d'elle provoquait chez-elle un sentiment si intense que la rousse était même plus capable de parler. Elle aurait voulu tout lui expliquer... Elle aurait tellement aimé qu'il sache qu'il ne s'était pas passé une seconde sans qu'elle pense à lui. Qu'elle n'avait jamais cessé de l'aimer... Pourtant, elle avait beau ouvrir la bouche, mais aucun son ne sortait de sa gorge nouée. Ne sachant quoi faire d'autre, Lyra serra d'avantage le roi contre elle.

On n'entendait plus un son autour d'eux. S’était le silence total. Par respect pour le couple de nouveau réuni, tout le monde leur laissa ce moment de retrouvaille et Lyra les remercia mentalement. Retrouvant enfin la parole, dans un doux murmure, la rousse lui souffla à l'oreille des mots qui voulaient sortir de sa gorge depuis bien longtemps. Depuis près d'un an maintenant.


- Je t’aime Elthor …

Voulant regarder l'homme qui faisait battre son coeur, Lyra dut forcer contre l'étreinte de ce dernier pour s'en dégager. Une fois réussi, elle leva lentement son regard vers le sien. Sur le coup, en voyant que des larmes perlaient sur ces joues, la rousse fut partagé entre deux sentiments. Elle était heureuse de voir qu'il l'aimait toujours et qu'il était heureux de la voir, mais elle s'en voulait qu'il aille autant souffert a cause d'elle... Avec une douceur incroyable, elle essuya lentement les larmes qui coulaient sur les joues du souverain d'Émeraude. Elle lui sourit doucement avant de poser sa main froide sur sa joue. Elle voulait qu’il comprenne qu’elle était là maintenant et qu’elle n’avait pas l’intention de l’abandonné tout de suite. Elle aurait voulu l’embrasser, mais réalisant qu'ils étaient regardé de tous, Lyra soupira faiblement. Comme plusieurs le savait déjà, elle n'avait jamais aimé montrer ses sentiments en publique. C'est pour cette raison qu'elle essuya les larmes qui avait couler sur ses joues et affronta le regard de l'homme qu'elle aimait. Il était temps que tout retourne comme avant… Il fallait continuer la journée et repartir la prochaine année sur un nouveau pas. Dans un murmure, elle s’adressa au roi avec un doux sourire sur les lèvres:

- Je reste avec toi Elthor... Mais il faut terminé cette cérémonie ne crois-tu pas ? Beaucoup d’élève et d’écuyers attendent avec hâte la suite des évènements… Et d’ailleurs, j’espère que j’arrive à temps pour remettre l’armure à mes anciens écuyers ?

Réalisant qu’elle s’emballait peut-être trop, elle marqua une pause en se rappeler que s’était Mathys qui avait probablement terminé leur apprentissage pendant son absence… Après tout, il avait tout les droits de réclamer de leur donner leur armure de chevalier… Elle allait donc accepter son choix. Se retourna vers lui, elle l’interrogea du regard.

- Si je peux encore …

Faisant aller son regard entre Elthor et Mathys, elle attendit une quelconque réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mer 23 Sep 2009, 13:28

Elthor était tellement secoué par les événements que son corps tremblait de la tête aux pieds. Il aurait dû être rassuré, mais il était pourtant effrayé. Il ne voulait pas que l’enfer qu’il venait de vivre se répète de nouveau, car chose certaine s’il devait encore perdre Lyra ça lui serait fatal. Il n’aurait pas la force de vivre sans elle une autre année… il ne l’avait plus. Il en était persuadé. Demeurer sans nouvelles d’elle pendant plus d’un an avait été une rude épreuve pour lui et il en était ressorti incroyablement affaibli. Il y avait presque laissé sa vie. Il devait prendre le temps de récupérer ses forces maintenant qu’il savait Lyra vivante. On avait qu’à le regarder pour se rendre compte qu’il aurait besoin de quelques jours de repos pour se rétablir, mais ça allait attendre car il profiterait des prochains jours pour rattraper le temps perdu avec la charmante Lyra d’Émeraude. Le roi était incapable de contenir ses larmes, l’espoir de revoir Lyra indemne s’amenuisait de jour en jour, mais maintenant qu’elle était revenue il n’avait plus à espérer, il n’avait qu’à s’en réjouir de toutes les fibres de son être, qu’à en profiter de son vivant. Elthor cherchait à reprendre son souffle, sa respiration était saccadée tellement les émotions qu’il était en train de vivre étaient intenses. Il se dit que le plus grand de ses soucis n’avait plus raison d’être alors il était impératif qu’il retrouve son sang-froid. Elthor tenta de retrouver son calme, le « danger » était écarté… il devait se convaincre que plus rien n’était à craindre, mais il était toujours inquiet…

- Je… oui tu as raison… il vaudrait mieux que la fête se poursuive, et… balbutia-t-il en cherchant ses mots. Tu sais mieux que quiconque que tu auras toujours une place au sein de l’Ordre.


Le roi prit le temps d’observer le visage de Lyra. Il en examina chaque partie, chaque recoin… chaque parcelle. Il sentit une chaleur le pénétrer au même moment où son regard rencontra celui de Lyra. Elle était si belle, si prestigieuse… les années passaient et sa beauté n’avait pas encore perdu de son éclat. Comme une magnifique fleur qui resterait ouverte au fil des saisons et qui résisteraient aux intempéries du temps sans faner, sans que sa beauté ne soit réduite... une fleur éternelle. Elthor frotta sa main contre ses yeux pour en essuyer l’eau laissée par les larmes qu’il avait versées. D’un mouvement gracieux et délicat, le roi posa sa main sur la joue de Lyra et il lui sourit, il était tellement heureux de la revoir, de la savoir de retour… de la savoir saine et sauve. Il se rua vers elle et la serra une nouvelle fois dans ses bras, caressant ses cheveux avec l’une de ses mains. C’était une étreinte passionnée et fougueuse, il était sur un nuage, perché haut dans le ciel, dans ses pensées… dans ses rêves.

- Je t’aime tant Lyra.


Six mots, simples mais tellement puissants, tellement révélateurs. Il les lui avait dits en relâchant son étreinte et en plongeant son regard dans le sien. Un regard tendre et émouvant… un regard amoureux. Elthor regarda derrière lui et il constata que pratiquement tout le monde les dévisageait. Au même moment où Elthor se tourna certaines personnes cherchèrent à esquiver son regard en détournant les leurs. Plusieurs firent comme si de rien n’était tandis que d’autres continuèrent à dévisager Lyra comme si elle était une revenante. Le roi se retourna et il regarda toutes les personnes qui se tenaient près de la chevalière rousse, il les fixa les uns après les autres, les toisant du regard. Il sourit à Hayden et il présenta sa main à Lyra pour qu’elle la prenne, ce qu’elle fit sans hésiter une seule seconde. Elthor entama une marche qui lui parut interminable vers la grande scène, accompagné de Lyra qu’il tenait fermement par la main. Les autres leur précédèrent le pas et ils allèrent se fondre dans la foule. Les invités leur faisaient un passage au furet à mesure qu’ils approchaient de la grande scène. Plus personne n’osait dire un mot, on pouvait entendre le souffle du vent et le crépitement du feu au-dessus duquel rôtissait un énorme sanglier. Elthor et Lyra grimpèrent les quelques marches qui permettaient d’accéder à la grande scène et le roi, qui s’obstinait à garder la main de Lyra dans la sienne, se tourna vers la foule. Il avait remarqué que Lyra était légèrement agité alors il lui serra la main un peu plus fort pour lui signaler qu’elle n’avait rien à craindre. Le roi parcourut le public du regard et il prit la parole d’une voix forte et puissante quoique toujours empreinte d’un remous d’émotions.

- Je…
Elthor orienta son regard vers Lyra avant de le reporter sur son auditoire. Je crois que je vous dois à tous des excuses… de profondes excuses… non seulement à vous, mais plus particulièrement à Lyra d’Émeraude. Avoua-t-il en regardant la femme qui lui tenait compagnie. J’espère que Parandar me le pardonnera un jour… je vous ai tous induits en erreur en prétendant que Lyra était peut-être morte… c’était en effet une éventualité que je ne me plaisais pas à considérer, mais qui demeurait tout de même possible… c’était la réalité telle qu’elle est réellement… ceux parmi vous qui me connaissent savent que je suis plutôt du genre terre à terre… constamment en contact avec la réalité… je me fais très rarement de fausses conceptions de celle-ci… je la prends telle qu’elle est sans me faire d’illusions… Elthor marqua une courte pause avant de poursuivre. Je m’étais cependant permis d’entrevoir le futur… j’espérais que Lyra revienne pour mon propre bien, mais également pour celui de tous… à chaque jour je priais les dieux pour qu’elle nous revienne indemne… peut-être qu’à la suite de mon discours précédent, certains ont crû que j’avais fait mon deuil bien rapidement… je tiens à clarifier que ce n’est pas du tout le cas…à vrai dire… il n’a jamais été question de deuil… oui Lyra pouvait être morte comme elle pouvait aussi bien être vivante… je ne vous ai pas révélé la raison ni les conditions de sa disparition car cela ne concerne que certains d’entre nous, mais je peux vous assurer que si la personne que vous aimez ce serait retrouvée dans la même situation que celle de Lyra vous vous serez retrouvés face à deux portes closes… confrontés à deux choix… exactement comme moi… et je suis certain que toute personne moralement ordinaire aurait pris les mêmes décisions que moi et dans les mêmes délais que moi. Je n’ai jamais laissé tomber, mais vient un jour où l’espoir se transforme en un fléau et il commence à nous gruger de l’intérieur et à se rabattre sur nous…. j’en étais malencontreusement rendu à ce jour… je préférais laisser croire à tous que j’avais tourné la page, car c’était la meilleure chose à faire dans les circonstances présentes… on perd des êtres chers, des personnes à qui l’on tient… des personnes pour qui nous aurions été prêts à dédier toute notre vie… des personnes sans qui la vie est sans valeur… et que faisons-nous ? Nous continuons à regarder le temps passé… une seconde à la fois, là, cloués sur place à nous lamenter sur notre sort alors que l’on sait pertinemment que l’on vaut bien mieux que cela et que des personnes ont besoin de nous… c’est un comportement égoïste… si je vous demande de ne retenir qu’une seule chose de ce discours mes amis c’est la suivante. N’importe où vous irez, n’importe où vous vous trouverez… gardez toujours en mémoire que l’espoir ne forge peut-être pas l’avenir, mais qu’au moins il est un fidèle coéquipier et qu’il peut nous permette de vaincre n’importe quel combat quand on veut bien le laisser nous tendre les bras. Je voulais que Lyra reste éternellement dans nos mémoires parce que je crois qu’une personne aussi valeureuse qu’elle mérite d’être remémorée de tous pour que son nom et que son âme ne s’éteignent jamais.

Elthor s’approcha de Lyra et il déposa un tendre baiser sur son front avant d’appuyer son propre front contre le sien et de plonger ses yeux dans les siens.

- Ne m’en veux pas je t’en supplie.
Sans plus tarder, Elthor alla cueillir un baiser sur les lèvres de la ravissante chevalière et il le fit durer relativement longtemps en guise de compensation pour tout le temps où il n’avait pas pu goûter à ses lèvres. Une vague de clameurs s’éleva aussitôt de la foule qui tenait visiblement à communiquer son contentement. Elthor quitta à son plus grand regret les lèvres de sa douce et il lui sourit à pleines dents.

- Tu me chicaneras plus tard.
Dit-il en riant.

Il pivota en direction de son auditoire et il leva les mains pour les faire taire.


- Procédons immédiatement aux adoubements mes amis !


Une nouvelle vague d’applaudissement se répandit à travers les spectateurs. Elthor laissa la foule exprimer sa joie pendant quelques secondes et il requerra ensuite le silence du même mouvement des mains.

- J’inviterais donc Zeïlia, Lyon, Louan, Isklive, Kysilin, Farelle, Ellina, Miralya et Lythissia à monter sur scène s’il vous plaît. J’inviterais également leurs maîtres respectifs à se joindre à eux.
Ajouta-t-il en bifurquant vers Lyra.

- Ça veut dire toi aussi.
Lui déclara-t-il en lui faisant un mince sourire.


Dernière édition par Elthor le Jeu 24 Sep 2009, 09:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mer 23 Sep 2009, 16:36

Miralya était heureuse à cette instant même. Kyera lui avait répondu simplement, mais cette simple réponse lui avait suffit, elle n'en demandait plus. Elle avait changeait à présent, elle était adulte. Une vague d'amour lui arracha un nouveau sourire. L'écuyère était heureuse. Réellement. Les deux femmes ne purent échangeait plus de mots. Le roi d'emeraude commençait déjà son discourt. Un discours touchant, un discourt pour remémorer à tous la disparition de leurs chef Lyra. Miralya n'avait pas eu les mêmes liens fort avec cette femme, mais elle la respecter et savait que sa disparition était un mal pour tous.

Miralya suivit le mouvement de la foule et acclama Lyra avec les autres. Bientôt elle allait devenir chevalier. Le cœur de la pardusse battait de plus en plus fort dans sa poitrine. Les discutions reprenait peu à peu leurs court, chacun attendait à présent l'attribution. La future chevalière était toujours près de son Maître. Ses yeux était plongeait dans le vide, elle repensait à toutes ses années, à son évolution. Qui aurait pensée qu'elle en serait arrivée la quand elle était jeune pardusse dans son village d'origine.

Les quelques mots de Kyera la sortirent pourtant de son esprit. Lyra ? Revenait ? Effectivement, elle ressentait sa présence. La chef des chevaliers était de retour durant ce merveilleux moment. Le sourire de Miralya s'agrandit puis elle chuchota pour elle même.


-"C'est le jour idéal pour un retour."

Elle n'alla cependant pas en direction de la rousse, elle n'avait aucun lien particulier avec elle, certaine personne avec beaucoup plus sentit se manque. D'autre personne avec beaucoup plus besoin de lui parler, de la toucher. Le regard attendrit par les évènement, Miralya observer le mouvement qui se faisait vers les grandes portes, vers Lyra. Les applaudissement retentirent un instant puits ce fut le silence. Le roi d'émeraude était descendue de son estrade pour rejoindre sa bien aimée. Puis quelques mots furent échangeait et le couple avança. Chacun laisser le passage à ses personnages d'exception dans un silence irréelle. Mains dans la mains, ils montèrent sur l'estrade. Puis Elthor prit la parole. Un nouveau discourt, beaucoup plus émouvant que le précédent. La pardusse connaîtrait-elle un jour le même amour que ses deux être ? Elle ne le savait pas. Elle l'espérait.

Une nouvelle clamèrent vint plébiscité l'amour de ses deux êtres. Puis, le moment attendue par les écuyers vint alors. Il était tant pour elle de rejoindre l'estrade. De rejoindre les autres écuyers. Il était tant pour elle de devenir un chevalier. Le sourire aux lèvres elle s'engagea sur l'estrade, suivit elle l'espérait par Kyera. La pardusse était fier. Elle était la première pardusse chevalière de l'ordre. Ainsi, celui-ci admettait réellement toute les races, chaque personne avait sa place dans cette grande famille... tant qu'il montrée en avoir l'envie.


[Je suis pas sur de pouvoir post, si y'a un soucis dite moi et je supprime !]
Revenir en haut Aller en bas
#Kirlia

avatar
Nombre de messages : 528
Rôle : Chevalière d'émeraude ailée/Mère de Nathan
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex chevalière d'émeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mer 23 Sep 2009, 18:30

Elthor leurs fient un beau grand discourt comme il avait l'habitude de le faire,à chaque fois.Puis il invita les chevaliers à monter sur la scène,elle avança et monta les marches,s'était un autre grand moment qu'elle n'allait pas oublié,l'adoubement de son deuxième écuyer.Amyxa avait été sa première,elle savait l'histoire qui était arriver avec Son écuyère Zeilia,elle n'avait pu aller aidé les autres dans le désert donc elle avait du se tourner les pouces à émeraude.Elle alla rejoindre son écuyer à l'autre bout de l'estrade,elle était fière de lui il avait beaucoup progresser au cours des dernières années.Puis elle chercha son fils dans l'assemblée,puis quand elle le vit elle lui sourit et lui dit mentalement:

**Enfin!**

Kirlia n'était pas impatiente mais elle voulait que son fils soit heureux aujourd'hui il ne souriait pas souvent en présence des autres gens,ils préféraient être seul,se qu'elle comprenait très bien,jeune elle aussi avait été timide et n'avait que très peu d'ami parmi les autres élèves.Puis elle regarda Farelle qui était devant lui et qui lui cachait presque la vu!Comme il avait grandi,il était devenu un vrai homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Jeu 24 Sep 2009, 13:05

Farelle avait assister à la réaparition de Lyra mas de loin car il n'avait jamais vraiment eu l'occasion de lui parler. Mais de savoir que le chef des chevaliers d'émeraude était revenus lui fit qaund même plaisir. Le roi Eltor avait alors rejoint Lyra et il avait ensuite fait un long discourt avant de nous inviter a monter sur l'estrade.

**Je vais devenir un chevalier d'émeraude. Je vais pouvoir m'occuper d'un écuyer, mon premier écuyer !**

Farelle monta sur l'estrade accompagner de son maître Kirlia qui lui avait tant appris. Une fois sur l'estrade il se mit à penser à Roia qui allait devenir une écuyère. Elle aussi avait changée depuis la première fois où il l'avait connu. Puis il aperçut le nombre de cuirace pour les futurs écuyers et il espèra que Roia en ferait partit. Il croisa alors le regard de Natahan le fils de son maître. Il l'avait vu grandir durant c'est dernière année il était maintenant un élève. Il reporta son attention sur l'horison attendant qu'on lui passe la cuirasse des chevaliers.
Revenir en haut Aller en bas
#Litthyssia

Nombre de messages : 478
Rôle : Ancienne porteuse de lumière
Date d'inscription : 11/02/2008

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 25 Sep 2009, 13:24

Litthyssia était toujours près de son fils lorsque Kyera lui demanda Téléphatiquement si j'avais hate de devenir ENFIN Chevalier. Il fallait dire qu'elle avait enttendu 10 ans au lieux de 5 ans comme les autres. Quoi que c'était aussi de sa faute... Mais bon. c'était de l'histoire ancienne. Avec un sourire, elle lui répondit.

*** Bien sur. Un écuyer va aussi m'occuper, maintenant que Akyro est asser vieux poiur s'occuper un peu de lui. ***

Comme elle avait hate d'Avoir l'esprit occuper. Lorsque AKyro était rentrer élève, ses journées étaient dvenues assez longues pour elle et elle détestait cela. Puis, après un moment, elle remarqua que toute l'Attention était sur l'entrer, elle regarda et décida ensuite de Sonder. Elle su que Lyra était là. Elle ne dit aucun mot. Et resta aussi loin de la foule. Il avait deja assez de monde autour d'elle en ce moment pour l'acceuillir.

Elthor parla ensuite. Un gros discour qu'elle écouta attentivement. Tout comme Akyro près d'elle. Ensuite, les anciens écuyers allaient maintenants devenir chevalier. Elle était la seule qui faisait pas réellement partie de cette génération. Elle était aussi bien attendu la plus vieille. ( Je crois )

- A plus tard mon coeur. Dit-elle à son fils avant d'aller sur l'estrade avec les autres.

Les maîtres devaient aussi venir. Problème pour elle.... Depuis qu'elle était revenue, elle n'avait pas eu de maitre. Puisqu'il avait eu une attribution durant son absence prolonger.... Elle resta tout de même la à attendre.

hj: Je suis pas chez moi. Donc, je suis désolée de la longueur. Elle est nulle....!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3714-litthyssia-d-emeraude
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 25 Sep 2009, 17:27

[HRJ: Désoler du retard, mais je me reprends dans mon poste!]

Keeko vit Arandir arriver peut de temps après elle. Il était très élégant dans son manteau en cuir blanc, sa tenue qui ressemblait à celle de professeur. Ça lui faisait changer de son habillement d'assassin... La femme lui fit un charmant sourire, comme des jeunes adolescents amoureux, et continua à parler à Elyon, d'une main une coupe de vin, et, de l'autre, rien. Il pouvait très bien parler au personnes de l'ordre sans elle, maintenant. Cet homme n'était plus le petit nouveau d'il y a dix ans. Bien au contraire. Aujourd'hui, il était rendu un professeur de combat pour les élèves, et non un assassin. Aujourd'hui, il n'errait plus de Royaume en Royaume pour aider des personnes à se venger sur d'autre. Arandir était maintenant marié a elle et avait commencé a bâtir une nouvelle vie. Keeko l'imagina soudainement au mariage, dans deux jours. Il était dur, car l'éleveuse de dragons ne savait pas quelle habit il allait mettre. Mais il y avait un chose certaine: son âme-soeur allait sûrement être très séduisant!

Puis, tout à coup, mettant fin à ses pensées, tout le monde semblait se retourner vers les grandes portes, en poussant des oh!, des ah!, des: elle est de retour!.., des : est-ce bien elle?, etc. La chevalière se tourna donc vers le pont levis et, grande surprise! Sa bouche s'ouvrit mais sans laissé de mot s'échapper et elle échappa accidentellement son ver de vin. Non, mais s'était Lyra!!!! Elle n'était pas morte!! Dieu soit louer!!! Mais à place de courir vers elle, Keeko resta figée. Même si elle l'aurait désirer, rien ne bougea. Une vraie statue! Et bien, s'était le jour parfait pour une apparition d'une telle femme aux exploits incroyable! Des chevaliers se jeta sur elle, heureux, même très, de la revoir saine et sauf. Tous le monde avait donc fait une erreur de dire que la chef de l'Ordre était morte? Mais ils auraient pas dû, sachant de ce que Lyra pouvait accomplir. Donc, en suivant le publique, Keeko aplaudit des mains quelques secondes et arrêta. Le Roi Elthor, amoureux fou de cette femme aux cheveux de feu, fit un magnifique discours très touchant par la suite, puis, annonça aux Écuyers et Écuyères de monter sur le podium, pour être adoubler, cela va de soit!

Donc Litthyssia, Lyon, Zeilia, Isklive, Kysilin, Miralya et Farelle montèrent sur la scène. Keeko décida de faire amener son fiancé ici, elle lui envoya donc un message télépathique, mais trop tard, il était déjà en arrière d'elle, la prenant par la taille et collant son corps contre le dos de Keeko, toute heureuse! Elle lui dit en se levant sur la pointe de ses pieds, à son oreille:


-Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 26 Sep 2009, 05:59

x. Le roi monta sur l'estrade qui semblait bien stable. Il ressemblait à un Dieu dans son costumes de cérémonie. Car malgré son jeune âge, c'était déjà un grand roi. Nùura vit Dorianne un peu plus loin, et voyant que tout allait commencer, elle se précipita vers elle, la prenant par la main en souriant. Elle cligna des yeux, puis dit de sa petite voix aigüe.
" Le grand jour est arrivé pour nous deux !! "
Puis dirigeant son regard vers l'assemblée, elle aperçut une silhouette se profiler. Certainement des villageois qui arrivaient en retard. Elle haussa des épaules et écouta Elthor parler. Dès les premières paroles, son visage se raidit. Il était vrai que cela faisait longtemps que Lyra n'était pas rentrée, mais la demoiselle ignorait qu'elle avait disparue. Elle écarquilla ses yeux verts, et leva sa tête vers le ciel. Si leur chef était dans les plaines de lumières dans les cieux, elle les regarderait certainement de là haut, priant pour qu'ils réussissent dans leur quête contre le mal. Ne perdant pas courage, la cérémonie continua sur cette note malheureuse. Mais la vie ne devait pas s'arrêter, malgré les tournants facétieux de celle ci. La fillette resta debout, trépignant d'impatience, pressée de savoir qui serait son maître.

x. Restant bien dans la conversation, elle était concentrée, attendant que son nom soit prononcer dans les nouveaux écuyers. Alors que tout semblait aller pour le mieux. Elle vit un futur écuyer qu'elle connaissait de vue, Hayden, partir en retrait. Le suivant un instant du regard, elle secoua sa tête, ses mèches retombant sur ses épaules. Plusieurs personnes finirent par se retourner, et Nùura fit de même, retenant un cri d'effroi quand elle vit Lyra. Enfin, elle pensait que c'était elle. Elle porta ses mains à sa bouche, s'arrêtant presque de respirer. Certes la femme qui avancait vers eux n'était pas en très bon état, mais elle fixait l'assemblée de son regard habituel. Le visage de Nùura s'illumina et elle vit la chevalière monter près d'Elthor. Ils prononcèrent quelques mots inaudibles, puis le roi entamma un long discours. Tout les souffles étaient retenus, et personne ne bougeait, tous le corps transi devant la grande chef. Finalement, la fillette se pencha et dit à Dorianne que la journée promettait d'être encore riche en rebondissement...

x. Les premières paroles qui verraient les chevaliers et écuyers adoubés commencèrent à être dites par le roi d'Emeraude. Nùura attendit, bombant le torse, fière de faire partie des futurs protecteurs du continent. Elle écouta la suite avec une attention particulière, commençant à s'avancer pour voir mieux. Les mains sur les hanches, elle observais les futur chevaliers qui s'étaient entraîner pendant si longtemps. Dans des années, elle serait à leur place pour la deuxième fois. Mais chaque chose en son temps. Elle devait d'abord montrer ses preuves en tant qu'écuyère...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 26 Sep 2009, 06:35

C'était une journée magnifique qui avait commencé en ce jour des plus important dans la vie de la jeune femme. Cinq ans de dur labeur s’était écoulé dans ce château, et dans cette même cour extérieur à se battre, à maîtriser sa magie, sa précision, et à se perfectionner, jusqu'à ce que ses forces la quittent à la fin de la journée. Que ce soit avec une chaleur des plus ardente, ou avec le froid glacial qui brûlait chaque petites parcelles du corps qui osaient ne pas être protégées par un bout de tissu, il n’y avait pas un entraînement, où Ellina manquait, et ne donnait pas tout jusqu’a épuisement. Elle était devenue, au fil des ans, une excellente escrimeur, et possédait pleinement la capacité de ses pouvoirs. Mais tout de même, après ces cinq longues années au cotés de son maître Elyon, Ellina était aujourd’hui dans cette même cours, qui avait délaissé son caractère de combat, d’entraînement et d’effort chèrement donnés, pour être illuminé et décorée afin de paraître, chaleureuse, accueillante, et intime pour toutes les personnes qui étaient présente en ce jour festif.

On l’avait décorée avec soin, cette cour extérieur, avec ses petites lampes suspendues au arbres, au couleurs écarlates ou doré ou encore d’un vert très pure, et beau. On avait disposée soigneusement, et intelligemment, les tables afin que tous puissent voir de leur place, l’importante cérémonie. Ces même tables, couvertes d’une nappe, blanche aux nombreux fils d’or et émeraude. Tout y était, et dégageait un beauté sans pareille, majestueuse. L’endroit, sans en avoir été parsemée, respirait la magie et faisait briller en chacun des futurs nouveaux chevaliers, la satisfaction, du but atteint , du devoir accomplie, et le présent de pouvoir jouir de cette réalisation. Tant de belles choses.

C’était certainement ce qu’on pouvait lire dans les yeux de Ellina du haut de l’estrade. Elle était vêtue d’une longue tenue blanche, légère comme tous ses compagnons, futurs chevaliers, représentant la pureté de l’âme, s’apprêtant à se voir donner leur nouvelle armure, car celle des écuyers étaient bien trop petites pour eux dorénavant. Ils étaient, chevaliers, et écuyers, face à face, écoutant patiemment, le discours, beau et solennel du roi qui avait retrouvé Lyra et c’est bien à ce moment que Ellina sourit tout en se disant qu’elle allait bientôt devenir Chevalier. Lorsque le Roi termina le serment, il se retourna vers les futurs chevaliers, puis fit de même avec les chevaliers. C’est à ce moment que Ellina eu une pensée pour quelqu’un qu'elle ne connaissait pas encore qui étrangement ne devrait plus faire partie de sa vie, mais qui, elle ignorait pourquoi, ne pouvait sortir de sa pensée. Puis elle entendir dire :

-J’inviterais donc Zeïlia, Lyon, Louan, Isklive, Kysilin, Farelle, Ellina, Miralya et Lythissia à monter sur scène s’il vous plaît. J’inviterais également leurs maîtres respectifs à se joindre à eux.

Et c’est alors qu'Ellina comprit alors que le moment était arrivé. Mais qui serait le premier écuyer à briser la glace?.. Elle vit plusieurs de ses compagnons avancer vers l'estrade. Et alors, d’un un élan de grâce et de beauté, la jeune femme, délaissait son statue d’écuyer pour faire face au rêve qu’elle avait tant chéri. Elle se présenta accompagnait du Chevalier Elyon. Puis elle attendit attentivement la suite ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 26 Sep 2009, 08:17

Tout le monde arriva rapidement et la chevalière aperçut vaguement son écuyère qui discutait une dernière fois avec ses camarades avant le début de la cérémonie. Elle avait vraiment changé, était devenue plus mature, plus forte, et surtout une très jolie jeune femme. Elyon le lui avait souvent dit et elle le pensait toujours elle était on ne peut plus fière de tous les efforts qu'elle avait fourni au cours de tous les exercices qu'elle lui avait proposé !

Enfin, elle allait lui manqué, sa présence toujours enthousiaste, comme elle d'ailleurs. Elle s'y était tellement habituée... Sa première écuyère, on s'en souvenait toute sa vie selon les légendes, et Elyon était persuadée qu'elle n'échapperait pas à cette tradition.

Puis, Keeko l'interpella, lui souhaitant le bonjour. Elle était très amie avec cette chevalière secyeth et bientôt (peut-être dans la semaine) elle allait se marier avec l'amour de sa vie tandis qu'Elyon lui servirait de demoiselle d'honneur. Cela allait être un grand événement...

- Bonjour Keeko ! Alors, tu es prête pour prendre un nouvel écuyer après avoir enseigné aux élèves ?

La chevalière brune avait en effet endossé le rôle du professeur durant les cinq dernières années. Mais cette fois, elle aurait de nouveau un écuyer, juste après son mariage.

Elle arrêta ses réflexions quand le roi prit la parole. De beaux discours, un peu pessimistes et obligés peut-être, son ton n'était pas à la fête comme ceux de tous les élèves et écuyers. Durant la mission de l'année dernière, il avait perdu la chef des chevaliers, mais plus encore, il avait perdu sa compagne.

Elle ne put s'empêcher de repenser à cette mission. Elle n'en savait que ce qu'elle n'en avait entendu ; car durant cette période elle était elle-même en mission sur le continent des fées avec Kirlia et son écuyer pour vérifier que tous les royaumes étaient prêts face à une éventuelle guerre contre le continent maudit. Elle s'était toujours dit que si elle avait été à côté de Lyra et des autres, tout aurait changé, mais c'était faux. Elle n'aurait rien pu faire, comme les autres.

Et quelques secondes après les derniers mots, des cris de joie, des mouvements de foule et un mot qui revenait tout le mot. Non pas un mot, un nom. Une chevelure rousse, de grands éclats, de la joie à en revendre. Elle était revenue !

Elyon ne courut pas tout de suite vers sa chef, elle saurait qu'elle aurait bientôt l'occasion de lui poser toutes les questions du monde. Puis Elthor se dirigea vers elle d'un pas mal assuré sûrement causé par l'euphorie provoquée par cet événement. Des retrouvailles, intenses... Très émouvantes pour tous...

Mais la cérémonie continuait, et les écuyers et maitres étaient appelés sur l'estrade pour être enfin adoubés. Elon se redressa et remit bien en place sa cuirasse reçue cinq ans auparavant. Elle grimpa doucement les marches et vint se placer à côté de son écuyère déjà présente et beaucoup trop raide.

** Ne t'inquiètes pas Ellina, tu es prête... Je suis très fière de toi, ma soeur **

Elle poursuivit ces paroles d'une légère vague d'appaisement à son attention. Le stress allait bientôt s'accroitre un peu plus : quand elle devrait prononcer le serment, mais elle le connaissait surement déjà par coeur... Il n'y avait aucun doute là-dessus.


[Désolée, c'est nul mais j'arrive pas à faire mieux...]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 26 Sep 2009, 08:48

Kysi' n'eut pas longtemps à attendre son amoureux, il la trouva rapidement grâce au développement de ses pouvoirs de maitre-magicien notamment. Dire que quand ils étaient élèves, elle était de loin la meilleure et la question de la concurrence ne se posait même pas. Et désormais, elle devait réellement repousser ses limites pour éviter qu'il ne la surpasse ; et même quelquefois, elle échouait mais dans ces cas-là, elle faisait semblant de l'avoir fait exprès et lui savait bien qu'il ne fallait pas la contredire. On ne contredit pas quelqu'un venant d'Opale et ayant la moralité d'un garçon... Autrement dit, on ne contredisait pas Kysilin !

Et ça, Louan l'avait comprit il y a longtemps, mais il avait aussi remarqué que quelques gestes tendres, la jeune fille se calmait directement et devenait plus apte à des moments intimes. Ainsi, elle avait souvent eu droit à plusieurs gros câlins après de durs entrainements. Et quand il arriva, il l'étreignit encore, cela ne lui déplaisait plus comme avant. Tout le monde était désormais au courant de leur relation. Elle avait duré longtemps, pas comme la plupart des élèves les plus âgés ou autres écuyers. Maintenant tout l'Ordre était habitué à les voir presque constamment ensemble.

Cela ne dérangeait personne, même Lyra n'avait pas protesté, du temps où elle était encore là... En parlant de Lyra, le roi faisait des discours sur elle en ce moment même. Comme elle leur manquait à tous. Du coin de l'oeil, elle vit quelques larmes couler sur les joues de Louan. Kysi était en colère, contre elle-même. Et même si ce n'était pas de sa faute, elle n'avait pas réussi à combler le manque dans la vie de son âme soeur.

Lyra avait causé un profond trou dans son être à elle, mais chez Louan... Sa disparition avait causé la perte quasi totale du prince de Diamant.
Lyra... personne ne pourrait jamais la remplacer. Mais il faudrait faire avec. Kysi passa les bras autour de Louan et lui envoya une grande vague d'amour.

Mais soudain, il y eu de l'agitation à l'autre bout de la cour. Tout le monde se pressait en même temps au même endroit, d'abord un jeune élève puis quelques chevaliers et enfin le roi. Cela devait être quelque chose de très important, mais d'où elle était placée, elle ne pouvait rien voir. Alors, elle sonda rapidement la cour, s'attardant légèrement sur chaque personne. Elle balayait tout le monde et revint soudain en arrière, une aura qu'elle connaissait bien, mais qu'elle n'avait pas senti depuis longtemps. Lyra.

D'une manière automatique, la magie agissant plus vite que sa réflexion, elle se téléporta, emmenant avec elle Louan qu'elle tenait toujours. Quand elle arriva, Elthor venait de terminer sa discussion avec elle, mais l'émotion était toujours à son comble. Kysi n'eut pas le temps de se retenir, elle bondit alla étreindre son maitre.

Puis elle reprit contenance, fit un pas en arrière et parla d'une voix teintée de sentiments profonds :

- Oh maitre, je suis si contente de vous revoir... !

Elle se tourna ensuite vers Louan, quand ce dernier allait réagir, ce serait une explosion de joie. Peut-être allait-il maintenant se remettre à vivre comme avant. Mais toutes ses questions seraient résolues plus tard car le sécuyers étaient désormais appelés sur l'estrade en compagnie de leur maitre.

Kysi attrapa Louan par la main, s'assura que Lyra allait bien les suivre et se dirigea vers l'estrade. Avant de monter, elle lui envoya le message télépathique suivant :

** Voilà... Nous y sommes enfin... Promets moi que tu ne me quitteras jamais Louan. Je veux passer toute ma vie avec toi... **

Sans attendre sa réponse, elle s'approcha et l'embrassa d'un long baiser. Elle prenait rarement l'initiative mais quand elle le faisait cela plaisait toujours au jeune homme. Elle gravit ensuite les marches et alla se placer sur la scène, à l'extrémité, là où les écuyers de la chef avaient l'habitude de se placer. Elle fit un clin d'œil à Louan mais ne put lâcher sa main et attendit, le cœur battant de plus en plus vite. Pour deux raisons...
Revenir en haut Aller en bas
#Evaliyah

avatar
Nombre de messages : 1312
Rôle : Chevalier d'Émeraude, âme soeur/femme de Mathys et mère de Zerrah!
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 30 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 26 Sep 2009, 11:57

Eva sourit tristement et regretta évidemment que Lyra n'ait pas pu assister à leur mariage. Sauf que, malheureusement, tous la croyaient disparue à jamais. Si elle avait su, elle n'aurait ni épousé Mathys ni eu Zerrah. Pour Lyra. Sachant que Lyra n'était pas égoïste mais sincère, elle hocha la tête, cependant avec beaucoup de remords. Malgré la bonne inetention de Lyra, elle se sentait presque mal d'avoir tout fait ça sans elle et d'avoir prétendu sa mort. Elle avait tout faux. Pourtant...

**Lyra... Tu as certes manqué beaucoup de choses, mais ça ne peut pas égaler combien tu nous as manqué tu sais... Et surtout, même si nous préférions te prétendre morte, ce que je trouve dégoûtant, au fond de nous, nous n'avons jamais pu cesser un instant d'espèrer. C'est pourquoi...C'est...pourquoi...Nous avons prévu une certaine éventualité. En fait, nous avions pensé que si tu devrais revenir...Tu ferais la marraine idéale. Toi et Elthor en fait. **

Elle sourit à Mathys ainsi qu'à Lyra. Elle était certaine que cela lui ferait un grand plaisir, bien que si Lyra devait s'en occuper un jour, cela voudrait dire que Mathys et Eva seraient morts. Puis, elle s'écarta pour laisser passer Elthor, en baissant la tête et souriant discrètement. Les retrouvailles étaient tellement touchantes et sincères... Elle avait les larmes aux yeux à les voirs. Malgré leur difficultés dans le passé, ça restait un si beau couple...Elle applaudit avec l'assemblée.

Puis, elle sortit de ce rêve pour entendre le Roi se prononcer finalement, le moment qu'attendaient tous. Sauf que malgré son impatience, on aurait pu annuler l'attribution qu'elle n'aurait pas...presque pas bronché, elle flottait sur un nuage. Elle ne pouvait que dire dans sa tête 'Lyra, lyra, lyra, lyra...'. Son retour. Ce qu'elle attendait depuis longtemps. Trop longtemps. Sauf que Lyra avait manqué plusieurs choses, et ça chagrinait Eva de la voir aussi affligée de tout ça. Elle espérait au moins qu'elle accepterait sa proposition...De plus, il y avait Elthor...


-Et d’ailleurs, j’espère que j’arrive à temps pour remettre l’armure à mes anciens écuyers ?

Certains souriaient jaune, et Eva mit quelque temps pour revenir à la réalité. Certains l'aveint oubliée. Eva allait applaudir à nouveau, mais son sourire s'effaça. Elle regardait autour d'elle et c'était le silence. Elle se trouna aussi vers Mathys, en le suppliant presque pour Lyra. Puis, elle s'alluma et comprit ce qu'elle devait faire...Enfin, elle croyait.

**Elle veut adouber ses écuyers...Tu vois...Ele ignore si elle peut encore.**

Puis, elle écouta le long discours du roi, mais fut forcée de rester en bas de l'estrade...Elle n'avait pas d'écuyer, malheureusement...

[HRP: Pas de commentaire, s'il vous plaît..C'est quand même mon 3e post, j'ai plus rien à dire...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3710-evaliyah-d-emeraude
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 27 Sep 2009, 10:20

J'étais envelopper dans un cape noire, je marchais dans une rue noir éclairé par seulement la lune et quelques lumières de maisons, et je poursuivait un homme, il étais grand et musclé mais étais apparemment préoccupé puisqu'il regardait de tout les côtés à chaque coin de rue, je le suivait discrètement, j'étais comme son ombre, soudain l'homme s'arrêta devant une maison et en tapant à la porte il dit discrètement:
-Triviolon.

Soudain la porte s'ouvrit laissant passer l'homme et se referma brutalement, la maison dans laquelle été rentré l'homme avait tous ses volets de fermer et aucun endroit ne laissait une vue sur l'intérieur, prenant mon courage à deux mains j'allai toqué à la porte alors je dis dans le vide le mot de passe, la porte s'ouvrit alors sur une grande salle, des hommes tous aussi grand et fort les uns que les autres se tournèrent vers moi et j'entendais des personnes dirent:
-Tien un mioche!
-Qu'esce qu'il fait ici?
-Comment il connaît le mot de passe?

Mais la voix d'un homme dit qu'il fallait me tuer, je pris alors mes jambes à mon cou mais les hommes me poursuivirent, ils étaient vachement rapide, il me rattrapèrent en un rien de temps, je crus vraiment que ma dernière heure avait sonné mais je me réveilla alors en me redressant, je compris alors que ce n'étais qu'un rêve, je souris à moi même, j'avais réussi à me réveiller tous seul pour une fois, mais aujourd'hui on allait faire quoi? Je me leva alors en poussant mes couvertures, il allait y avoir quelque chose d'important aujourd'hui mais je ne savais plus quoi, j'entendis alors mon frère dire joyeusement:

Bonjour, maman!

Je me demanda alors ce qui le mettais d'aussi bonne humeur... Mais attendez! C'est aujourd'hui!! J'allais devenir élève d'Emeraude, je sautilla de joie et en un bon atterrit sur le lit de ma mère, je dis alors avec un grand sourire:
-Youpie, c'est enfin le moment, je sens que on va bien s'amuser, je vais pôuvoir enfin commencer mes études de chevalerie et en plus avec mon frère adoré.

Je souriais mais au bout d'un moment j'eu un air assez bêta, mais ce fut aussi le moment d'aller s'habiller, j'enfila une tunique grise et un pantalon après avoir été au bain accompagné de mon frère et de ma mère bien sûre, j'eu une allure assez descantes et présentables, j'attendis alors le moment de sortir je trépiniais d'impatience et mon frère aussi apperement, je vis alors le dessin que mon frère avait fait ce matin du à son rêve, je vis le serpent et dit à Nathan:
-Si il revient te hanter dans tes sommeils, je le tuerais de mes propres mains tu verra.

Je souris et puis se fut le moment de descendre, nous allâmes donc mangé et une fois le petit déjeuner terminé, je courus dans les couloirs, passant entre les jambes des serviteurs et des personnes, j'étais suivit par Nathan puis une fois arriver dans la cour notre mère dit:-Vous voyez on arrive juste à temps.

Puis moi Nathan et ma mère se tinrent les mains afin de ne pas se perdre dans l'immenses foule de gens présents dans la cour, il était tous grands, ils ressemblaient tous à des géants, en faîtes la foule pour moi et Nathan c'était un peu la fôret des géants. Puis au bout d'un moment ma maman dit par télépathie à moi et à Nathan:

**Quand je vais monter sur
la scène vous n'aurez qu'à rester avec les élèves si il se passe quelques
choses vous n'aurez qu'à le dire soit à un chevalier ou à un adulte.**


Je compris et donc j'écouta le discours du Monsieur qui avait toujours l'air triste, ma maman m'avait expliquer que c'était car il avait perdu quelqu'un de chère à son coeur, je m'étais toujours demander pourquoi il l'avait pas rechercher, sa se trouve cette personne était devant lui... Qu'esce que c'est bizarre les adultes quand même!! Je resta à côté de mon frère qui avait l'air songeur, certainement à cause de son rêve. SOudain il y eu un grand tumulte dans la foule, des sourires étaient affichés sur les lèvres des gens, d'autres pleuraient de bonheur, mais qu'est-ce qui se passait à la fin? Je vis ma mère se lever, je la suivit et me rapprocha du centre d'attraction, je vis alors une femme à la chevelure rousse et elle était très belle, mais attendez... Une rousse... Une incroyable beauté... C'était certainement Lyra la femme dont ma mère avait dit souvent du bien, je souria et regarda la femme, alors comme ça elle était la chef des chevaliers... C'était interessant, ce serrait un honneur de pouvoir obéir à ses ordres mais pour l'instant il allait falloir que je bosse. Donc le grand moment pour les écuyers arrivaient, je regarda Farelle monter avec lma mère sur l'estrade, le garçon étais un bon ami de jeu mais franchement il était grand et assez intelligent je devais le reconnaître, c'était un peu comme mon deuxième frère mais sauf que lui il était plus vieu que moi. Je repenssa alors au message télépathique de ma mère, je pris Nathan par le bras et l'emmena avec moi du côté des élèves, là-bas il y avait des gens de différents âges, je les regarda tous, certains allaient devenir écuyer et d'autres allaient devenir élèves, et je faisais partis des dernières avec mon frère qu'elle joie c'était super.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 27 Sep 2009, 10:45

Je continuais de regarder un peu partout, mais mon regard étais souvent posé sur Keeko qui me souriait, son sourire me réchauffais le cœur à chaque fois que je le voyais, j'aurais beau pu être en hiver dans les montagnes de Shola en plein milieu d'une tempête, le souvenir de son souvenir me réchauferais tous les membres. Je lui rendait ses sourires, on était vraiment comme deux jeunes amoureux, puis soudain un bruit d'acclamation et des pleurs s'élevèrent de la foule, comme ma vision d'assassin avait toujours été mon point fort je réussis à voir au fond de la cour, Lyra... Mais comment est-ce possible, on la croyais morte, je n'en revins pas moi même, mais je souris, la chevalière était de retour, le continent allait pouvoir respirer de nouveau, plusieurs personnes allèrent à la rencontre de la femme, même le roi Elthor, se dernier la pris dans ses bras, la scène était assez émouvante à voir, j'étais heureux pour eux deux, mais il y avait des adoubements et des attributions à faire. J'applaudis en suivant le peuple puis le calme revint, l'attribution allaient débuter, je compris alors qu'il était temps pour moi de monter sur l'estrade, je me glissa donc entre les gens et arriva en silence derrière Keeko qui m'envoya un message télépathique me demandant de venir alors que j'étais derrière elle, je souris, la pris dans mes bras colla son dos contre moi, elle me dit alors en se mettant sur la pointe des pieds et à l'oreille:

-Je t'aime.

-Oui mais moi je t'aime plus.

Je souris, je vis alors Elyon, la meilleur amie de ma soeur et celle dont je gardais un secret que je ne révélerait jamais à personne, je salua la chevalière, je salua aussi mes futurs beaux frères et belles soeurs, j'avais réussi à m'intégrer dans la grande famille qu'est l'ordre malgré mon passé d'assassin que je cachait à tous dont seul Keeko et Elyon connaissait le secret. J'attendis alors que l'adoubement débute, j'étais heureux pour Aragorn, ce jeune avait été un apprenti de courte duré et avait réussi à devenir plus musclé et à maitriser quelques techniques d'assassin, je l'avais élever avec Keeko un peu comme mon fils ainsi que tous les élèves que j'avais eu, mais j'allais en avoir de nouveau et je crois que je ne risquait de pas m'ennuyer, j'attendit alors tranquillement la suite des évènements.

[Désoler c'est court]
Revenir en haut Aller en bas

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-