___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
#Kirlia

avatar
Nombre de messages : 528
Rôle : Chevalière d'émeraude ailée/Mère de Nathan
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex chevalière d'émeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mer 16 Sep 2009, 17:08

(On va dire que Nathan à répondue et que l'on descend dans la cour...Tu posteras après et tu suivras le cour de ce poste d'accord?)

Kirlia était fin prête,elle avait manger et était prête à recevoir l'écuyer qui lui serrait confier.En tant que magicienne elle allait devoir soutenir ces anciens élèves et les aidés en cas de défaites. Son fils aussi semblait prêt donc ils descendirent ensemble jusque dans la grande cour ou tout le royaume et bien plus était déjà réunis elle dit donc à Nathan:

-Tu vois on arrive juste à temps.


Puis elle continua d'avancer prenant une grande respiration pour être certaine qu'elle était prête. Elle était triste à l'idée que son écuyer ne serait plus près d'elle,il avait beaucoup changé en cinq ans même si sa ne paraissait pas trop physiquement,mentalement elle savait qu'il n'était plus comme avant et qu'il avait murie,comme tout adolescent de son âge.Maintenant il était de sa grandeur et menaçait de la dépassé, ce qu'elle trouvait assez drôle car on pourrait croire qu'elle est l'écuyer si ce n'était de sa tenue de chevalier.Elle avança et alla rejoindre les autres chevalier qui était prêt pour l'attribution.Elle dit mentalement dans la tête de son fils:


**Quand je vais monter sur la scène tu n'auras qu'à rester avec les élèves si il se passe quelques choses tu n'auras qu'à le dire soit à un chevalier ou à un adulte.**


Puis elle attendit que la cérémonie commence,elle entendit la fin du discour d'Elthor et fût pêner de savoir qu'elle était peut-être morte,bien sûr elle comprenait qu'elle ne voulait pas que l'on s'appitoie sur son sort donc elle continua à garder son jolie sourire qui était sur ces lèvres depuis plusieurs jours.

(Petit.....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Evaliyah

avatar
Nombre de messages : 1312
Rôle : Chevalier d'Émeraude, âme soeur/femme de Mathys et mère de Zerrah!
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 30 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mer 16 Sep 2009, 20:33

Ce matin là, Evaliyah s'éveilla avec un joli sourire sur les lèvres. Contrairement à certains, elle ne se dépêchiat pas et prenait plutôt son temps pour se préparer. Elle tira doucement les rideaux, et laissa le soleil envahir la pièce et réchauffer sa peau. Elle était étonnemment calme, peut-être parce que c'était sa deuxième attribution. Elle enfila une tunique très légère et se rendit aux bains, où plusieurs des chevaliers étaient déjà. Elle y entra, en discutant de l'attribution principalement avec entrain avec ses soeurs d'arme. Finalement, lorsqu'elle sortit, elle se sentait encore plus zen qu'à son réveil. Elle enfila une tunique verte, ainsi que son armure, bref, elle s'habilla comme si elle allait se battre, pour ainsi faire honneur à l'ordre d'Émeraude. Elle s'assit sur son lit et entreprit de démêler ses longs cheveux, et décida de les laisser lousses...Bizarrement, elle était clame, heureuse, au lieu de se morfondre du fait que Lyra n'était pas présente...Lyra...À cette pensée, Eva se laissa choir sur son lit en se trouvant plus qu'égoïste de ne penser qu'à elle. Ses yeux s'embuèrent, elle ne savait pas du tout ce qu'elle avait. Pourtant, elle avait une bonne impression, un bon présentiment. Elle se releva et se força à sourire, pour se préparer à l'attribution et se motiver elle-même. Lyra aurait sûrement voulu ça...Ou pas?

Elle se tint droite et descendit avec fierté en se dirigeant vers la grande cour. Peu à peu, le bourdonnement et l'agitation de la cour lui parvenait. Elle entendait même criaer à tue-tête des marchands de bijoux. Elle s'examina de la tête au pieds, et finalement, fit un pas et franchit le sueil de l'immense porte déjà grande ouverte. Elle chercha dans la foule Mathys ainsi que Zerrah.

Zerrah...Sa petite. Source de bonheur chaque jour pour Eva et certainement Mathys. Elle pouvait à peine parler, mais cela n'empêchait pas Eva de l'adorer. De jours en jour, elle avait l'impression qu'elle avait changé et chaque matin, elle se dépêchait pour aller la voir. Ce matin là, Mathys s'était chargé de l'emmener aux festivités. Eva, pas qu'elle doute de Mathys, avait cependant été inquiète de ne pas pouvoir la voir à la même heure et aussi tôt que d'habitude. Elle se leva sur la pointe des pieds en sautant sur place pour voir par dessus la foule. Certains paysans ou marchands la bousculaient tandis que d'autres, plus civilisés faisaient une courte révérence. Elle demandaient sans cesse à ses frères et soeurs d'armes ou d'autres s'ils avaient vu Mathys avec la petite Zerrah. En pensant à eux, Eva devait avoir des étoiles dans les yeux...Sa famille. Finalement, elle sonda les lieux pour sentir bien distinctement l'énergie de Mathys et de Zerrah. Elle arriva à se rendre jusqu'à eux et ne put s'empêcher de sourire. En pensant à Lyra.

Ça avait été dur d'accepter la demande en mariage de Mathys sans Lyra. Mais après deux mois, ce couple fonctionnait à merveille et Eva n'avait plus d'espoir. Cependant, elle reservait quand même une minute de ses journées à prier les dieux pour qu'ils lui ramènent Lyra saine et sauve. Elle en faisait même des cauchemars, où elle imaginait Lyra torturée. Et elle avait longtemps imaginé ces retrouvailles, où elle lui annoncerait le mariage...Et la petite... Ainsi qu'à quel point elle lui avait manqué. Mais elle n'avait jamais pensé à l'état de Lyra, ou au fait qu'elle ne reviendrait pas...C'était étrange car il fallait vraiment un événement heureux pour que Eva repense vraiment au moment, à Lyra. Comme lorsque quelqu'un meurt et la famille se réunit. À cause de la mort.

Lorsqu'elle retourna au bruit de la fête, elle se rendit compte que Mathys semblait aussi l'attendre ou la chercher. Elle ne trouvait d'autre chose à faire que de sourire, dans la lune.

À côté de Mathys, elle écouta de Roi parler, elle arrivait vers le milieu du discours. Elle ne put qu'écouter ces belles paroles sur Lyra et sourire nostalgiquement en pensant aux bons moments avec Lyra. Lorsqu'elle cligna des yeux, une larme déborda de son oeil, et finit sa course écrasée sur le sol. Elle voyait tout flou, mais se reprit et sourit, un sourit forcé. Lyra...


[HRP: Désolé, c'est nul, et je sais que tout le monde s'en fout de comment Eva se prépare, mais bon...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3710-evaliyah-d-emeraude
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Jeu 17 Sep 2009, 10:58

[HRP : Petite mise à jour : je ne sais pas si je vais avoir le temps de poster en après-midi comme je l'avais dit, j'ai une tonne de devoirs à faire, je dois allé m'entrainer et j'ai un rendez-vous chez la coiffeuse alors mon post va peut-être être remis à demain, mais bon jvais faire de mon mieux pour poster ce soir ou cette nuit au plus tard SI POSSIBLE, cependant je vais faire l'adoubement et l'attribution en deux posts différents afin de ne pas faire un post surchargé. Désolé des désagréments que cela peut causer et merci de votre compréhension.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Jeu 17 Sep 2009, 15:07

Et voilà. Le grand jour était venu. Lanna se trouvait dans la cour, baignant dans l'exitation générale. Même si elle avait été triste, elle n'aurait pu empêché un large sourire détendre ses lèvres. Ce jour était trop heureux. Vêtue de vert, couleur du peuple d'Emeraude, ses longs cheveux roses bouclés au vent, parsemés de fleurs blanches. Lanna posait de partout ses grand yeux bleus foncés. Il y avait de partout des élèves avec qui elle avait passé ses cinq dernières années. Et puis il y avait lespaysans, curieux mais aussi très fièrs de voir encore une nouvelle génération se faire adoubées. Les enfants couraient et jouaient à cache-cache en criant de plaisir entre les jambes de l'assemblée. Le soleil irradiait la cour et le ciel d'un bleu éclatant n'était absolument pas mençant. Qu'elle journée parfaite.. Oui, parfaite, il n'y avait pas d'autres mots. Encore hier, elle était une simple élève. Mais aujourd'hui était sa journée. Et rien ne viendrait la gachée. A part peut être le fait, qu'elle avait entendu dire, que tout le monde ne serait pas attribué en raison du manque de chevaliers disponibles. Mais bon.. Elle éspérait de tout son coeur, que dans les prochaines heures, elle aurait un maître. Elle aperçut de loin, Naryaa. Et Matheo.. Le jeune garçon avec qui elle avait eu une brève rencontre dans les jardins.. Il était vraiment magnifique lui aussi. Son joli visage souriant, son corps fin et élancé.. Tout se qui plaisait à Lanna. Se laissant chavirer dans ses pensées, Lanna secoua la tête et se reconcentra immédiatement. Il ne fallait pas qu'elle manque une miète de cette journée ! Pour une fois, elle avait été à l'heure. Est ce que cela avait un lie avec le fait qu'elle n'avait pas dormi de la nuit ? Non, quand même. En effet, trop stressée, la jeune elfe n'avait pu fermer l'oeil de la nuit.. Elle retient un baillement, se qui aurait été fort impoli. Elle secoua de nouveau la tête. Et son regard se reposa sur Matheo.. Mon dieu, il était vraiment beau.. **Stop Lanna ! Ne te laisse pas déconcentrée !** Elle détourna les yeux et recharcha de nouveau Nary'e des yeux. Une fois qu'elle l'eut vue, elle se dirigea vers elle.
- Fiouu.. Il y a du monde, hein ? Pas trop stressée, Nary'e ?
Ces dernières années, Naryaa avait vraiment été une amie proche et Lanna sentait que prochainement, il y aura des rebondissements avec la jeune fille..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Jeu 17 Sep 2009, 15:32

Nathan avait rigolé quand sa mère l'avait prit dans ses bras et qu'elle l'avait étreint. Il l'avait alors laissé aller chercher à manger. Il avait alors fouillé toute la pièce pour trouver tous ses habits. Il s'était ensuite habillé en hâte puis, il avait replacé ses cheveux. Il n'était pas impeccable, mais ce n'était pas si mal que ca. Quand sa mère revient, il lui offrit un adorable sourire. Il allait la rendre fière et comme ca, elle serait toujours heureuse et elle ne serait jamais plus triste. Nathan gambada jusqu'à elle pour s'asseoir et commencer à manger gloutonnement. Hum! Miam! Il aimait bien manger. Avant de descendre, Nathan prit quelques feuilles et ses crayons qu'il mit dans un petit sac qu'il pouvait mettre en bandouillère. Il suivit ensuite sa maman en souriant. Mais il ne put s'empêcher de sourire de moins en moins en voyant autant de gens dans la cours. Il était toujours beaucoup plus réservé avec les autres qu'avec sa mère. Nathan suivit sa maman, mais légèrement en retrait. Il ne pouvait pas toujours être avec elle, parce qu'elle avait des amis et qu'ils étaient des chevaliers d'Émeraude. Et lui, il avait à peine 5 ans et il allait être élève. Alors, dans sa logique d'enfant, c'était bizarre de rester autant avec sa maman et des chevaliers. Nathan recut le message de sa mère:

Kirlia:**Quand je vais monter sur
la scène tu n'auras qu'à rester avec les élèves si il se passe quelques
choses tu n'auras qu'à le dire soit à un chevalier ou à un adulte.**


Nathan ne répondit pas, mais il avait compris, même s'il ne croyait pas qu'il arrivait quoi que se soit. Nathan resta tout de même en vue de sa mère, mais restant un peu à l'écart. Il écouta le monsieur qui était en fait le roi d'Émeraude, il l'avait sut grâce à sa maman, même s'il ne comprit que peu de chose. Il savait que la chef des chevalier avait disparu, mais il ne savait pas grand chose à ce sujet. Il ne voulait pas questionner sa maman parce qu'il ne voulait pas qu'elle soit triste. Nathan jeta un regard autour de lui quand le monsieur eut fini son discours. Il se passait des choses, mais il ne regardait pas vraiment. Il était perdu dans ses pensées à propos de son dernier rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 18 Sep 2009, 13:25

Plusieurs années avait passé, des années où mon amour et mon désir de Keeko augmentait, et le mariage ce rapprochait de plus en plus, j'étais heureux comme le jour où j'avais eu ma première arme à moi, si ce n'étais pas plus que ça. Je me souviens encore des jours que je passais seul, renfermé sur moi-même, allant de village en village, de royaume en royaume afin d'assassiner des personnes et faire justice moi même, mais aujourd'hui c'était différent, j'avais rencontré la lumière qui m'avait libbéré de l'ombre, la source de toute mes inspirations et la chose la plus importante dans mon coeur, Keeko, l'amour de toute ma vie et qui le restera à jamais. Donc durant ces années je vis mon amour pour cette femme augmenter, mais quelque chose d'important m'occuppa, l'éducation martiale des futurs écuyers d'Emeraude, j'étais fière de ce que j'avais fais de ces jeunes gens, je les avais vu grandir, et être maître me plaisait bien, mais quelque chose me manquait encore et toujours, j'avais l'impression que j'allais laisser la génération des apprentis de mon maître s'éteindre avec moi, il fallait que je trouve un apprenti, mon maître avait trop fait pour moi, je ne pouvais ne rien laisser de lui dans les génération à venir. C'était décidé je prendrait un apprenti sous mon aile plus tard, peut-être un de mes enfants qui sait vraiment ce que l'avenir nous réserve. Mais bon ces derniers temps j'étais un peu triste, les élèves avec lesquels j'avais partagé ma science du combat et que j'avais pris un peu pour mes enfants allaient bientôt devenir des écuyers et ils auraient un maître, mais bon une génération prochaine allait être nomées et je crois que j'allais m'en occuper aussi bien que celle là. Donc ce matin j'étais avec Keeko sur le chantier de la maison de moi et Keeko, je m'occuppais avec plusieurs hommes du toit, avec mon agilité j'allais assez vite et certains avaient du mal à me suivre, mais le chantier avançait bien, ma fiancée aidait pour le plancher du premier étage de la maison, pour les plans je m'étais inspiré de la maison de mon enfance et à la maison de l'enfance de Keeko, le même rêve me hantait depuis 5 ans et il devenait de plus en plus réelle et sa me faisait un peu peur mais ne laissait rien paraître. Mon âme-soeur ramassait les débris et nettoyait les champs avec son contrôle de l'eau tendit que je me fatiguait à planter des clous pour la charpente, soudain mon amour me dit qu'il était tant de partir, je sauta alors d'une poutre à l'autre et atterit souplement sur le sol. Je monta sur Silence mon toujours et aussi fidèle cheval tandis que Keeko monta derrière moi, me saisit la taille prête à partir, nous partîmes alors au galop, comme deux jeunes amoureux, malgré qu'on commençait à vieillir, j'avais déjà trente ans, on ne voyait pas vraiment le temps passer.

Nous arrivâmes alors dans la cour d'Emeraude, une estrade avait été monter et des fleurs dispersées un peu partout, l'ambiance allait être à la fête, le roi était assez triste depuis la mort de la chevalière Lyra d'Emeraude, perdre la femme qu'on aime doit être très difficile, et si tuer des âmes-purs pouvaient rendre la vie à la femme je crois que je le ferais car j'apprécie notre roi et mon frère aussi, mais bon je crois que je ne peux rien faire pour l'instant. Donc une fois arrivé dans la cour, Keeko sauta de mon cheval et partit en courant m'envoyant un baiser dans le vent que je saisit dans ma main, je souris et retourna à mon auberge où l'aubergiste m'appréciait, il était vraiment content d'avoir un client comme moi, fidèle à son auberge depuis déjà 10 ans à peu près. Je pris un bain là bas dans un baquet comme toujours, j'avais du mal à me glisser dedans, j'étais assez grand quand même, après un lavage je me versa des huiles d'une plante qui sentait bon, de rose je crois... Je m'habilla alors avec un manteau en cuir blanc avec une bande rouge un peu comme ma tenue de professeur en faîtes. Je retourna alors à Emeraude, l'attribution allait bientot avoir lieu, je pris aussi mes armes, on sait jamais.

Je me mis alors dans le gradin royal avec les autres professeurs de magie, quand Elthor arriva avec mon frère, je le salua d'un cou de tête, puis reporta mon attention sur l'assemblé et en particuler sur mes élèves, j'étais particulièrement fière de ce que j'avais fait de Akyro et Kilimiris, ce dernier parce que j'avais réussi à lui apprendre à se battre en lui faisant envoyé des images par ses amis afin de reproduire le geste, et je le guidait parfois, finalement malgré son léger handicap il était devenu un on combattant surprenant, quand à Akyro il était très doué avec les armes et étaient mon meilleur élève de cette promotion, il était très dur à battre et parfois j'avais du mal lors de certains combat amical, mais tous avaient été une réussite pour moi, je souris et attendit la suite des événements, Elthor fit un discours et nous demandâ de faire la fête jusqu'a plus le pouvoir en l'honneur de Lyra, le moment allait bientôt arriver... Je resta assis dans les balustrades et observaients chaque chose, mais buvait un peu de vin, je regardais Keeko que je trouvais toujours aussi belle que d'habitude, le mariage allait être certainement incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 18 Sep 2009, 20:17

[ Hrp: C'est supposé être Hayden qui me trouve le premier, donc merci d'attendre qu'il poste ]

Après des mois interminables d'attente et de convalescence, enfin, elle vit apparaître au loin le village d'Émeraude. Voyant ce merveilleux spectacle, le coeur de Lyra s'arrêta de battre pendant une fraction de seconde et des larmes lui montèrent jusqu'aux yeux. Jamais, elle n'aurait pu croire que ce royaume allait tant lui manquer. Pourtant, elle s'était ennuyée de tout ce qu'était le merveilleux village d'Émeraude.. Les forêts riches et immenses où elle avait vécu tant d'aventures dans sa jeunesse. Sans oublier les lacs où l'eau cristalline était d'une pureté incroyable et le ciel bleu qui était quasiment toujours sans nuage. Mais beaucoup plus important que tout ça, Émeraude abritait ce que Lyra avait de plus précieux; sa famille. Il s'était maintenant passé une année entière depuis la dernière fois qu'elle avait vu ceux qu'elle aimait. Une année affreuse où elle était restée sans nouvelle d'eux et eux sans nouvelles d'elle. Ces douze mois marqua la rousse de milles et une façon. Elle avait souffert physique et mentalement. Elle avait été prête à tous abandonner pour enfin mourire et pourtant, elle était encore là... Belle et bien vivante. Malgré tout, un bon point était ressortit de cette année catastrophique, elle avait appris quelque chose d'important. Elle était désormais certaine que sa force venait de ceux qu'elle aimait et il n'avait plus aucun doute la dessus.

La rousse passa lentement sa main dans ses cheveux couleur de braise. Elle fixait l'horizon avec nervositée. Effectivement, toujours aux limites du royaumes, elle hésitait pour faire un pas de plus. Sans le remarquer, elle s'était mise à trembler... Elle était nerveuse à l'idée de revenir après tout ce temps passé... Elle ne se sentait pas encore prête... Elle se sentait encore faible. Certes, elle savait qu'elle serait réellement heureuse de revoir tous ceux qu'elle aimait, mais elle avait peur... Peur de les décevoir, mais surtout peur de les mettre en danger et de ne pas être assez forte pour les en sortir... N'était-il pas plus sécuritaire qui la pense morte ? Elle était certaine que oui, mais pouvait-elle les faire souffrir ainsi ? Non... Elle ne le pouvait pas. Et après tout, ensemble ne seraient-ils pas plus fort que séparer ? Elle pensait qui oui... Elle espérait que oui.

D'un mouveau, elle sauta en bas du cheval noir qu'elle avait ''emprunté'' à des braconniers de Fal qui avaient eu la malchance de s'endormir. ( Explication dans mon dernier poste du désert ( qui sera posté après celui-ci)). Grâce à cette magnifique bête d'une rapidité incroyable, elle avait gagné beaucoup de temps qu'elle aurait perdu en marche. Ainsi, elle avait calculer qu'elle serait arrivée à temps pour l'adoubement où elle allait pouvoir enfin tenir sa promesse. Elle allait pouvoir revenir dans l'ordre et donner la ceinture et l'armure des chevaliers d'Émeraude à ses deux anciens écuyers, Louan et Kysilin. Fermant les yeux, la rousse sonda les environs. Ce qu'elle ressentit lui fit chaud au coeur. Elle ressentit l'aura de Louan et de Kysilin qui s'était grandement renforcer. Puis en faisant le tour, elle sentit celle de Mathys et d'Evaliyah... Puis de Curtis, Amyxa, Keeko, Kirlia et Kyera sans oublier leur écuyer; Lyon, Isklive, Ellina, Miralya, Farelle. Puis au loins, plus faible que les autres, elle sentit celle d'Elthor... La rousse ouvrit lentement les yeux en posant sa main sur son coeur. Elle avait ressentit une chaleur qu'elle n'avait pas ressentit depuis une éternité. Il y avait maintenant si longtemps qu'elle ne s'était pas blotit dans ses bras... Il lui manquait tant...

Réalisant qu'elle devait se dépêcher pour ne pas arriver en retard, elle se retourna vers sa monture. Lui caressant tendrement la crinière, elle lui murmura doucement à l'oreille:


- Merci mon beau... Je suis enfin de retour chez moi et toi, tu es libre désormais.

Elle lui sourit tristement avant de lui donner une petite tape sur le flanc gauche pour lui faire comprendre qu'il était temps de déguerpir. Voyant qu'il ne bougeait pas, elle lui pointa la voie d'où ils venaient:

- Allez ! Sauve toi maintenant ! Et cette fois, fait attention !

La belle bête sembla hésiter encore pendant quelques secondes, mais il finit par tourner les sabots et s'enfuir dans la direction d'où ils étaient venus. L'ancienne chef des chevaliers le regarda partir avec un petit air nostalgique. Ils avait été son seul compagnon pendant près d'un mois et il était difficile de le laisser partir ainsi. Pourtant, tout comme elle, il avait gagner sa liberté et avait le droit de choisir son destin. Lorsqu'il ne fut plus qu'une petite ombre au loin dans le paysage, Lyra tourna les talons et se dirigea vers le majestueux château d'Émeraude. Il était temps qu'elle rente chez-elle... Elle s'était déjà fait beaucoup trop attendre.

La rousse pénétra dans le village qui était, sans surprise et à son grand bonheur, presque vide. Tous les paysans avaient du prendre congé pour aller à l'adoubement des anciens écuyers et a l'attribution des élèves. Après tout, cette grande fête n'arrivait qu'une fois au 5 ans. Dès qu'elle faisait un pas de plus vers les grandes portes du château, son coeur battait de plus en plus fort. Elle tentait de s'imaginer comment allait sa passer les retrouvailles, mais même maintenant, elle ne le savait pas du tout, mais elle était confiante. S'approchant de la grande porte du château, elle avait prit la peine de remettre son capuchon et sa cape pour ne pas attirer toute l'attention sur elle. Ce n'était pas sa journée, mais bien celle des nouveaux chevaliers et des écuyers.

Soudain, à quelques mètres de la grande porte, elle s'arrêta brutalement et des larmes lui montèrent de nouveau aux yeux. Elle avait cru entendre la voix si rassurante d'Elthor. Elle était même presque certaine que s'était lui, elle avait tellement imaginer cette voix pendant les jours de ces folies. S'approchant de plus en plus des murs, elle arriva même à entendre la fin de son discours. Elle ferma les yeux et se concentra sur cette voix qui la faisait toujours vibrer. Ce qu'elle entendit l'étonna.


- Longue vie à Lyra d’Émeraude et qu’elle demeure à jamais dans nos mémoires.

Lyra ouvrit les yeux, surprise. Elle prit quelques secondes pour s'assurer qu'elle avait bien compris ce qu'il avait dit. Puis, elle baisse lentement la tête. Elle était presque certaine qu'elle avait bien compris les mots qu'il avait prononcé. Mais que devait-elle en comprendre ? Qu'ils avaient tous accepter le fait qu'elle était belle et bien morte ? Non... Enfin... Elle espérait que non. Mais pouvait-elle leur en vouloir si il préférait le croire morte ? Bien sur que non... Ils avaient continuer à vivre comme elle leur avait demandé et s'était mieux ainsi. Après tout, ils étaient plus en sécurité ainsi.

Et maintenant ? Que devait-elle faire ? Revenir ou les laisser continuer leur vie sans elle... ? Après tout, ils semblaient se débrouiller très bien sans elle. De plus, Drace l'avait avertie que revenir dans l'Ordre risquait seulement de plus compliqué les choses. Elle savait que si elle revenait, il allaient revenir pour faire du mal aux personnes qu'elle aimaient et elle ne voulait qu'ils souffrent de nouveau par sa faute... Au moins, si elle disparaissait dans la nature personne ne pourrait savoir qu'elle était belle et bien vivante et Drace n'aura pas de raison de s'attaquer à eux si elle le rejoingnait. D'ailleurs, maintenant qu'il savait qu'elle y laisserais sa vie si un jour il mourrait, il avait un argument choque contre tout ceux qui l'aimait... Non... Elle ne pouvait pas accepter ça.

Elle était revenue croyant que l'ordre et Elthor aurait besoin d'elle ... Elle avait espérer retrouver sa vie d'atant en revenant, mais ca ne semblait pas être le cas. Tous le monde s'était débrouillé et ils semblaient très bien s'en sortir... Elle ne voulait pas risquer leur vie inutilement et si ils n'avaient plus besoin d'elle, elle n'avait plus de raison de revenir vers eux même si elle, elle avait toujours besoin d'eux...

La rousse soupira. Ce n'était pas le moment de ne penser qu'à elle... Ils étaient plus importants que ceux qu'elle aime soit en sécurité. Mélangé entre le déchirement et le soulagement, Lyra ferma les yeux, prête à se résigner à repartir. Elle les aimaient tant... Elle ne voulait plus les mettre en danger... Peut-être était-il mieux qu'elle retourne vers Drace et ainsi qu'elle s'assure que les chevaliers ne risqueront rien ?

Puis, une brise fit tomber le cape de Lyra fesant en sorte que ses cheveux roux tombent en cascade sur ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Hayden

avatar
Nombre de messages : 868
Rôle : Renégat recherché & ex Chevalier & ex Roi d'Emeraude
Date d'inscription : 25/07/2009

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 78 - 83 ans [G18]
Rôle: Renégat recherché & ex Chevalier d'Emeraude & ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 18 Sep 2009, 23:50

[ Je crois que se serait mieux d'attendre que Lyra me réponde avant que tout le monde se jette sur elle, sa aurait plus de sens dans la situation, si tu n'es pas d'accord Lyra dit le ]

Et dire qu'il croyait que cette journée serait ordinaire. Attendant dans son arbre les festivités, il observait ses pauvres gens attendent impatiemment le début de l'adoubement des écuyers. Pour eux, se devaient être le plus long moment de leur vie. S'était un moment encore plus important que le jour ou il était devenue des écuyers, il serait aujourd'hui récompenser de tout leurs efforts, il serait couronner de gloire, reconnue de tous, il serait des chevaliers. Pas n'importe qu'elle chevalier, des chevaliers d'Émeraude. Le seul mot Émeraude, changeait tout le sens du mot chevalier devant celui-ci. Devenir chevalier d'Émeraude n'était pas offert à tout les paysans qui se présentaient au château, il fallait se démarquer, être meilleur que les autres, des enfants surdoués. Dès lors leur apprentissage commençait et celui-ci ne finissait jamais. Autant l'élève peut apprendre du chevalier, que le chevalier peut apprendre de son élève. De plus en plus de monde se rassemblait dans la cours et plus il y avait de monde et plus Hayden avait cette envie de partir. Il détestait les gens, les autres. Ceux qui ne faisait pas partie de son cercle minuscule était des ennemis pour lui. Un élève qui a étudié dans la même classe que lui n'est pas nécessairement un allier, pour Hayden se n'était seulement qu'un être qui avait apprit les mêmes connaissances que lui, rien a voir avec l'amitié qu'il avait développé avec peu de gens. De peur d'être trahi et blesser encore plus qu'il ne l'est, Hayden ne voulait pas agrandir son cercle, trouvant que deux personnes suffisaient amplement. Kosuké jouait le rôle de son meilleur ami, celui à qui on peut confier tout ses problèmes et surtout celui avec qui on peut s'amuser et montrer le vrai visage de nous-mêmes. Elthor jouait le rôle du second père, cette présence rassurante qu'il avait eu besoin durant sa jeunesse pour lui démontrer qu'il n'était pas totalement mauvais et qu'il devait profiter de tout les moments autour de lui. C'est deux rôles lui suffisait amplement.

Et l'amour dans tout ça ? Hayden n'osait même pas y penser. Une fille l'aimer lui ? Si s'était le cas, qu'une fille puisse l'aimer en secret, elle n'avait surement jamais vu son vrai visage. Il n'était pas fait pour l'amour, être avec quelqu'un et partagé des moments de tendresses ne s'adressait pas à lui qui ne connaissait que la douleur et les maux de l'âme. Tomber en amour ne faisait pas partie de ses émotions quotidienne. Il avait certes trouver certaines filles attirantes, mais rien de plus. Sans un regard ni une parole il avait passé son chemin. Elles étaient seulement belles et rien de plus. Il ne pouvait pas se permettre de tels relations dans sa situation. Il savait au plus profond de lui qu'il avait une énorme faiblesse sur les sentiments. Lorsqu'on touchait une corde sensible, il pouvait exploser de colère ou bien de chagrin, il était loin d'être équilibré. On dit que l'amour peut tout guérir, on dit que l'amour fait mal aussi. Il ne pouvait pas prendre la chance de subir une autre blessure, pour sa santé mental il était mieux qu'il reste seul. De plus, qui voudrait de lui ? Personne ne lui portait attention désormais, sa présence passait inaperçue, il était devenue un membre du décor, cet élève qui est seul dans la cours, monter dans un arbre était connue de plusieurs élèves par son surnom, mais peu serait surement capable de dire son vrai nom. Hayden non plus d'ailleurs, il ne connaissait personne. Pour lui son monde s'arrêtait autour des deux personnes de son cercle, les autres ne comptaient pas. Il n'avait pas la force d'affronter cette foule et d'aller vers les autres. Une situation beaucoup trop complexe et surtout que de devoir affronter tout ses petits yeux qui allait parcourir les siens en se posant des questions dans leur tête, il ne pouvait pas, pas tous à la fois. Soudainement, il sentit la présence de Kosuké, cette présence était rassurante pour lui, au moins dans cette foule de gens il pouvait compter sur une personne si quelques choses tournaient mal.

Il espérait que les efforts de son ami soit couronner de succès. Il était arrivé plus tard que les autres élèves et il avait été accepté, s'était vraiment un miracle qui s'était produit dans son cas, mais en échange de cela il avait du travailler fort, donner tout se qu'il avait pour rattraper le niveau des autres et là on ne parle pas du contrôle des pouvoirs, mais de la sagesse et de la connaissance de l'histoire de l'ordre. Il est très important de connaitre les erreurs du passé de manière à ne pas les répéter. Se petit avait travaillé si fort que ne pas devenir écuyer aujourd'hui serait surement une grande déception, mais de plus, il serait séparer de lui. Si il devenait tout les deux des écuyers, il avait peut-être une chance minime que ceux-ci se connaissaient et passent du temps l'un avec l'autre, leurs permettant par la même occasion de faire comme eux. Si un de eux restaient élève, il serait sans aucun doute séparer pendant de longues années. Pour Hayden, cette séparation serait terrible, après s'être attacher à lui, devoir le quitter, l'abandonner comme il avait du le faire avec tout les autres membres de sa famille serait une épreuve de plus a ajouter. Il trouvait que de se côté là il n'avait pas a en rajouter, il en avait déjà bien assez avec la découverte de son maitre. Il avait besoin d'une stabilité pour s'habituer à tout les changements qui allaient se produire. Hayden était un enfant qui écoutait et qui regardait avant de parler. Il ne serait surement pas le premier a ouvrir la parole avec son maitre. Il devrait l'analyser avant de lui adresser la parole. Il devait savoir qu'elle était l'image que son maitre avait de lui. Le voyait-il comme un démon ou un écuyer ? S'était si compliquer d'être différent, il s'imaginait tout les petits élèves au sol qui devait se poser eux aussi des millions de question dans leur petite tête, des questions sans réponse comme les siennes. Hayden pouvait leur ressembler sur tellement de choses, mais ses différences étaient parfois si flagrantes que les gens s'arrêtaient à ceux-ci et Hayden avait prit l'habitude de faire de même. Il avait prit l'habitude de ne pas se voir comme les autres, qu'il était à part sur tout.

Elthor, le roi, Hayden sentait aussi sa présence, mais pour celui-ci sa présence était normal. Se serait lui qui allait annoncer les grandes nouvelles. Puisque Lyra n'était pas là, il ferait la cérémonie à sa place. Il le plaignait. Il était certain que le roi n'avait pas du tout envie d'être là et il n'avait pas besoin de le sonder pour savoir se genre de choses. Lyra était son amoureuse. On dit que l'amour fait mal. Comment pouvait-il se sentir bien et en forme alors que personne n'avait de nouvelle de Lyra depuis un an déjà ? Se roi avait une sacrée force. Même dans la souffrance qui devait le ronger lentement, il trouvait la force d'assister à cette cérémonie et même de l'animer. Il devait surement puiser dans ses dernières énergies. Voir autant de gens de l'ordre ne pouvait que lui redonner des souvenirs de la grande chef. Se rappeler de toute ses nuits seuls dans son lit, de cette présence qui avait soudainement disparue. Se souvenir de ses dernières paroles qu'il lui avait adressé avant qu'elle parte en mission pour ne plus jamais revenir. L'ordre avait perdu son plus gros morceau, son pilier central et même si tout semblait bien se passer aujourd'hui, tout était à la déroute. Une armée sans capitaine est une armée faible et sans défense. Peu de gens sont nés pour gouverner, Lyra était née pour gouverner les chevaliers d'Émeraude et elle avait donné sa vie pour la défendre. Pour Elthor, perdre l'amour s'était pire que perdre un pilier, s'était perdre ses fondations, perdre se qui le tenait debout dans les moments ou la tempêtes fait rage. Hayden s'imaginait devoir affronter la réalité de perdre Kosuké et il n'y arrivait pas. Pourtant, il ne passait pas ses journées avec le dieu, alors perdre son amour, celle avec qui on passe tout son temps et à qui on veut tout donner, Hayden ne savait pas par quelle force Elthor restait debout et sain. Il l'avait souvent dit, s'était un grand homme. Après la cérémonie, Hayden irait le voir, lui donner une petite tape dans le dos comme lui l'avait fait lorsqu'il n'allait pas très bien. Il avait surement plus besoin d'une présence que des mots. De toute façon, Hayden ne saurait que lui dire, il n'avait jamais été amoureux, il n'avait jamais saigné du coeur comme Elthor le faisait surement, il ne pouvait pas trouver les mots juste pour l'aider.

Celui-ci s'avança soudainement pour commencer a réciter son discours. Hayden se redressa sur sa branche, il ne voulait pas que le roi le voit couché sur celle-ci comme si il n'écoutait en rien ses paroles, il avait du respect pour son roi et il devait le montrer. Il ne voulait pas paraître pour un impolie, s'était la mauvaise journée pour faire mauvaise impression, après tout les dé ne sont pas encore jouer, les magiciens pouvaient très facilement changer la décision et ne pas le nommer écuyer. Il en était bien capable ses vieillard. Encore perdu dans ses pensées, Hayden ne capta pas la moitié des paroles de Elthor, on lui reprochait souvent de ne pas écouter lorsque les autres parlaient, s'était vrai qu'il n'était jamais attentif à 100%, toujours perdu dans ses pensées a imaginer le futur, il passait a côté de plein de choses si agréable a entendre et a regarder autour de lui. Hayden était un grand stratège, il ne faisait que penser à longueur de journée. Se qui éveilla son attention soudainement se fut lorsqu'il sentit Elthor avoir un malaise. Hayden se sentit prendre de panique pendant un instant. Se relevant sur sa branche pour s'accrocher avec une autre il jeta un regard rapide à son roi pour s'assurer que son malaise n'était pas dangereux pour sa santé. Le fixant de ses yeux rouges, Hayden comprit la source de se malaise. Lyra. Il parlait de l'ancienne chef des chevaliers d'Émeraude. Son discours venait droit du coeur, comme si s'était des paroles qu'il mâchouillait depuis des mois dans sa bouche, comme si il voulait depuis si longtemps en parler. Pourtant, dire de tels paroles le blessaient et on avait pas besoin de le connaitre personnellement pour sentir en lui une instabilité émotionnelle, comme celle que Hayden avait a affronter tout les jours. Il avait un grand courage se roi, il réussit a dire son discours sans pleurer devant son assistance, pourtant, Hayden était certain que l'envie devait être énorme. On dit que l'amour fait mal ...

Déçu d'une certaine manière que les attributions ne commencent pas dès maintenant, Hayden se rassit sur sa branche, il devrait être encore patient, mais il imaginait que Elthor avait besoin de soufflé un peu. Se serait peut-être le meilleur moment pour aller le voir et lui donner une tape dans le dos, mais il ne voulait pas le déranger avant tout, il ne savait pas si le roi voulait être seul pour errer dans ses pensées solitaires. Il décida de rester assit sur sa branche, pensant lentement a se recoucher sur sa branche. Les attributions prendraient surement un moment avant de commencer encore. Un autre moment interminable a attendre que le destin décide enfin de ses jeux. Se qu'il pouvait être long. Lorsqu'il se recoucha, le regard de Hayden croisa au hasard les équipements d'écuyers qui avait été installé dans l'attente de propriétaire qui les porteraient pour les cinq prochaines années. C'est à se moment que le sang de Hayden ne fit qu'un tour. Il n'avait même pas besoin de les compter pour se rendre compte qu'il n'y en avait pas assez pour tout les élèves présents en se moment. Il ne fallait pas être devin pour savoir que certains élèves resteraient élèves. Hayden resta figé pendant un long moment et il se laissa tomber de son arbre. Il n'était pas idiot, il était dans les élèves les plus vieux de la nouvelle génération, si il n'était pas prit aujourd'hui s'était finit, personne ne le prendrait dans cinq autres longues années, il serait beaucoup trop âgés pour devenir un écuyer. Sans encore avaler la nouvelle, il s'éloigna encore plus de tout le monde. Il n'était pas prit. On avait fait des sélections, il avait été exclus, tout était si clair maintenant. On le gardait au château seulement pour qu'il est une certaine raison de se contrôler, il n'était plus dupe maintenant, il voyait dans leur jeu. Aujourd'hui, il retournerait dans sa chambre, sans son maitre, car il n'en aurait pas. Serrant les poings et les dents son cerveau commençait lentement a comprendre la nouvelle, mais il ne l'acceptait pas. Se retournant vivement et regardant le sol, prenant ses jambes à son coup. Il devait sortir de cet endroit maintenant et s'était pressant.

Non non et non. Il n'avait pas tout fait se chemin pour rien. Non non et encore non. Il ne pouvait pas dire si il était en colère ou tout simplement triste. Peut-être un énorme mélange des deux qui faisaient qu'il tremblait. Il ne voulait pas que tout les chevaliers présents sentent son désespoir. Il arrivait a fermer son esprit, mais pas à une foule complète, surtout une foule de chevalier. Si ceux-ci sentaient son désespoir, il serait surement suivit et harceler pour savoir qu'elle était la raison de ses émotions. Tout les chevaliers étaient sensibles aux émotions des autres. Hayden était une boule à émotion alors il attirait surement toute leurs antennes. Relevant la tête vivement pour regarder les nuages et leur demander une fois de plus '' pourquoi '', son regard croisa par un autre hasard une silhouette. Elle avait tout se qu'il y avait de plus normal. S'était une femme caché par une cape. Elle venait surement pour l'attribution alors elle ne méritait pas plus d'attention que cela, mais l'oeil de Hayden resta fixer sur elle. S'était une silhouette familière d'un certain sens. Se n'était pas sa mère ni sa soeur. Son cercle de connaissance étant très fermé, surtout du côté féminin, cela ne prit que quelques secondes à Hayden pour comprendre qui se tenait devant lui à se moment là. Avançant encore, sous le choc de tout se qui s'était passé aujourd'hui, il n'avait plus très bien un contrôle parfait de lui-même. Ses cheveux là, se n'était pas n'importe qu'elle cheveux. Cette silhouette n'était pas n'importe là qu'elle. Les yeux du démon ne pouvait se retirer d'elle. Des yeux à la fois plein d'espoir, mais à la fois si triste. Son visage ressemblait à celui d'un enfant qui venait de recevoir un cadeau du ciel qu'il attendait depuis plusieurs années. Lyra était là devant lui.

Il leva une main vers elle, sans savoir pourquoi, il voulait se rassurer que son cerveau fatigué ne lui jouait pas de tour, il voulait s'assurer qu'elle était réel.


-... L ... Lyra ... a ... C'est toi ...

Sa voix était si faible, comme si il avait peur que d'autres personnes l'entendent et le prennent pour un fou a imaginer des choses qui ne sont même pas présente. Voir Lyra à se moment, alors qu'il croyait toute espoir perdu de devenir écuyer, le destin lui envoyait à lui, un démon sans coeur, Lyra. Se n'était pas lui qui méritait de la voir, Elthor méritait ça et même tout les autres chevaliers qui pleuraient sa disparition méritaient de la voir, mais pas lui. Bien sur, il avait son idole d'enfance devant lui, sa disparition lui avait causé un choc, lui qui la voulait tant comme écuyer, mais cette douleur n'était pas comparable à celle des autres. Il n'était pas égoïste, il pensait aux autres qui avaient souffert en silence de sa disparition, comme Elthor. Pourquoi ne courait-elle pas le voir ? Cette journée serait si belle si le roi pouvait retrouver son sourire, que Lyra pourrait aller au devant de tout le monde et dire '' Je suis de retour ! '' , mais celle-ci restait là immobile. Elle ne semblait pas dans la plus grande forme, mais se n'était pas une raison pour laisser des gens dans un deuil inutile. La saisissant lentement par ses vêtements, Hayden accrocha ses mains après elle. Il avait si peur qu'elle disparaisse dans ses pensées troublées, que tout ceci soit une illusion de son cerveau qui avait du assimiler énormément d'informations rapidement. En la prenant ainsi, il ne voulait pas la brusquer ou l'attirer contre lui, seulement la saisir pour avoir la certitude de sa réalité. Si tout ceci n'avait été qu'un rêve, ses mains auraient passé au travers le vêtement, mais ceux-ci restèrent bien enfoncer dans les vêtements. Ne se demandant même pas si celle-ci allait le repousser brutalement pour son impolitesse, il resta là et planta son regard dans le sien. Prenant encore quelques secondes pour réalisé qu'elle était bien là, Hayden lui adressa un de ses rares sourires ou il montrait ses dents. Son visage cruel se détendait pour laisser paraitre le véritable homme qui se cachait derrière lui. On dit que l'amour peut tout guérir. L'amour d'une famille peut tout guérir. Même si Hayden venait de réaliser qu'il n'avait que la plus minime chance d'être prit comme écuyer, tout cela s'était effacer en voyant le visage de Lyra. Se même visage qui allait redonner bonheur et espoir à tout les gens là bas qui n'attendait que elle.

Était-elle heureuse de revenir ici ? Elle n'affichait pas un sourire comme celui de Hayden, pourtant celui-ci n'arrivait pas a l'ôter de son visage. Lyra était là, tout allait bien maintenant, tout allait aller pour le mieux. Il savait que d'après son visage, elle avait souffert. Il avait eu peu d'information sur la personne qui l'avait enlevé, mais il savait que cette personne n'était pas de tout repos et que cette personne était puissante. Elle avait été forcé a être séparer de sa famille par se monstre. Tout les chevaliers ensemble formait une grande famille, unit pour la vie. Elle avait du affronter pendant une année complète la solitude loin des siens dans la douleurs. Sans vouloir penser à cette souffrance, Hayden, un petit élève qui n'avait jamais parler à Lyra, beaucoup trop gêner pour le faire, voulait la réconforter, mais quels mots pourrait-il lui dire ? Il était si jeune et innocent qu'il ne connaissait rien à la famille de l'ordre d'Émeraude, il pouvait seulement montrer à Lyra qu'il était heureux qu'elle soit de retour. Lui un élève qui était considéré comme cruel et sans coeur affichait un sourire à Lyra. Un sourire de bonheur. Le sourire d'un enfant qui retrouve une mère, le sourire d'un enfant qui retrouve son guide, le sourire d'un enfant heureux. On dit que l'amour fait mal, mais on dit aussi que l'amour peut tout guérir ... L'amour d'une famille.


Dernière édition par Hayden le Ven 24 Sep 2010, 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Evaliyah

avatar
Nombre de messages : 1312
Rôle : Chevalier d'Émeraude, âme soeur/femme de Mathys et mère de Zerrah!
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 30 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 19 Sep 2009, 13:06

[HRP: Je crois avoir compris sur la CB que Lyra était d'ccord pour que je poste, mais je suggère aussi qu'on l'attende pour le reste... Et désolé, j'ai posté que ya pas longtemps donc...Rien à dire^^]

La brise du vent agitait doucement les cheveux brins d'Eva. Elle tournait la tête de droite à gauche. Elle ne savait pas quoi faire, à part d'attendre l'attribution. Elle tapait du pied d'impatience en replaçant constemment une mèche derrière son oreille. Elle regardait devant, sur la pointe des pieds. Sa grandeur la complexait vraiment, elle devait même sauter et elle n'arrivait même pas à la grandeur de personnes de tailles moyenne. Plus le temps avançait, plus elle trépignait d'impatience. Bizarre, ce n'était pas nouveau, l'adoubement et l'attribution pour elle. Mais en même, temps, un élément manquait, Lyra. Elle cessa tout mouvement d'impatience pour fermer les yeux pour s'accorder une autre minute de pensées à Lyra.

La jeune...Enfin, elle était une des aînées. La femme chevalier soupira. Elle vieillissait, elle avait atteint la trentaine quand même. Justement, elle craignait pour sa fille, de ne pas avoir le temps de l'aimer, de l'éduquer, de jouer avec... Peut-être gagnait-elle de l'expérience et surtout de la sagesse d'année en année, mais ce qu'elle perdait, c'était de la vitesse, ou encore un peu de force. Malgré les entraînements, elle redoutait le jour où elle devrait quitter ses compagnons, par obligation ou non. Ce que j'entends par obligation, c'est le jour où elle devra les quitter. À jamais, pour les plaines de lumière. Elle devrait quitter Mathys. Zerrah. Tous les autres. Et surtout, Lyr... Eva avait vraiment du mal à accepter ça. Elle serra les poings jusq'à ce qu'une goutte de sang perle, c'était la première fois qu'Eva était aussi fâchée pour se blesser elle même. Elle voulait se faire souffrir pour oublier Lyra, pour se punir de l'avoir fait tuer. Elle prenait tout le blâme, elle aurrait tellement dû s'interposer au lieu de faire la trouillarde. Elle secoua la tête en regardant le sol et se mit à pleurer, pas qu'un ou deux larmes, mais sûrement toute l'eau qui était dans son corps.

Elle était agitée par des tremblements et elle leva la tête autour d'elle. Elle s'en voulait terriblement. Avant ce jour, elle n'avait pas constaté vraiment ce qui arrivait, elle s'en voulait de ne pas avoir été aussi aflfigée avant. Elle était sûrement comme une gamine quand ses parents meurent, elle attends son retour, un retour improbable, un retour inexistant. Jamais elle n'avait réélement réalisé que Lyra était partie, jamais pensé à la mort, sauf que la triste réalité rattrapait toujours tout le monde. On ne peut rester longtemps dans l'ignorance. Même si parfois, c'est mieux.

Elle s'éloigna un peu de la foule, et resta à l'écart. Après tout, elle avait sûrement encore du temps avant que l'attribution soit annoncée. Elle fit le tour de la foule avec ses yeux. Ils semblaient s'amuser. Mais...comment pouvaient-ils?! On venait officiellement de la considérer morte et...et... Ils avaient du plaisir?! Et les marchands qui faisaient comme si de rien n'était...Lyra aurait du avoir des funéreilles dignes d'une reine! Comme ceux de Jadaa, où elles s'étaient rencontrées! Ou encore mieux. Eva aurait hurlé, mais elle se retint. Elle tremblait de colère, pourtant. Ses paumes étaient ensanglantées. Elle désserra son emprise, ses jointures étaient blanches comme neige.

Les yeux rougis, elle trouva le courage de relever la tête et de regarder droit devant. Elle retourna en direction de Mathys et de Zerrah, après tout, elle devait 's'amuser' et les autres ne méritaient pas de subir sa peine ou sa fureur. Elle ne pouvait se permettre de gâcher l'ambiance. Alors, elle trouna le regard et vit Hayden, là-bas. Avec une femme à la chevelure de flamme. Enfin, elle voyait mal, mais il lui semblait bien que oui. Elle hurla, un cri perçant, de surprise, très différent de ce cri de rage dans le désert. Pourtant, la situation était presque pareille. Sauf que c'était le contraire. Elle se moquait bien d'avoir alerté tout le monde, mais elle indiqua que tout était correct... S'ils voulaient bien la croire... Un sourire incertain se dessina sur ses lèvres, mais en même temps, elle pensait avoir des hallucinations.


-Mathys? Je reviens..Je...Besoin de...Aller voir le Roi! M'assurer de quelques choses, tu ovis...Ne bouges pas!!Compris?

Plus elle parlait, plus sa voix tremblait d'émotions et d'exitation. Elle ne lui avait rien dis car elle ne voulait pas que Mathys ait un différent opinion d'elle, soit qu'elle était folle, qu'elle avait des mirage ou quelconque autre chose.Elle ne voulait pas donner de faux signal. Elle partit à la course et s'enveloppa de son pouvoir d'invisibilité, simplement physique cependant. Puis, plus elle s'avançait, plus son doute s'affirmait. Elle souriait, puis, à une idstance raisonnable, elle enleva son drap d'invisibilité. Sauf que, tout ce qu'elle avait prévu pour ce moment, lui sortit de la tête. Elle ouvrit la bouche, la referma, rouvrit, referma. Elle bénnit les dieux ainsi qu'Hayden silencieusement. Elle crut à un miracle. Elle souffla un silencieux 'merci' en direction de Hayden.

Puis, titubant, et sans voix, elle la sonda et du même lui toucher la joue pour être certaine. Même si elle lisait un grand choc à l'intérieur d'elle, ou autre chose, elle sut que c'était elle. Par respect, et à la fois par peur de ce qu'elle aurait découvert, elle n'alla pas loin du tout dans son coeur ou esprit. Les larmes lui remontèrent aux yeux et un sourire de joie, de joie pur, prit place. Elle cligna des yeux et les larmes glissèrent sur ses joues.


-Lyra...Tu es...revenue...C'est toi...Non?Ly...LYRA! Je... Sa voix s'étrangla, elle ne savait plus quoi dire. Maître.

C'était les seuls mots qui lui étaient venus. En la voyant c'était tous les anciens souvenir de Lyra qui étaient survenus. Elle ne pouvait dire d'autre chose, ni lui raconter le mariage, ou encore Zerrah, elle n'y pensait pas. Seulement à Lyra. Elle l'enlaça, incertainement mais fermement. Elle pleurait de joie, tristement cependant car Lyra était là. Mais dans quel état? Elle n'y croyait pas. Tout simplement. Elle profitait de ce moment qui lui semblait irréel. Impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3710-evaliyah-d-emeraude
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 19 Sep 2009, 13:29

Kyera se retourna d'un coup rapide vers les grandes portes, donnant accès à la grande cours du Royaume d'Émeraude, sentant une nouvelle présence. Elle mit sa main sur la poignée de son épée et l'autre, la laissa le long de son corps. L'hybride fit quelques pas vers l'extérieur des murs du château, puis s'arrêta après cinq ou six pas. Les grandes portes étaient ouvertes, pour laisser accès à tout individu d'un bon coeur pénétrer pour fêter. La femme mauve ferma les yeux et laissa son esprit s'éloigner tranquillement vers la présence inconnue. Dès qu'elle la localisa, Kyera ouvrit ses yeux en un éclair et arrêta de respirer. Elle le savait qu'elle était encore vivante, qu'elle n'était pas morte, qu'elle reviendrait parmi eux. Kyky n'avait jamais perdu foie envers ça.

Un grand coup de vent souffla vers Lyra, arrêter au pont levis. Les cheveux mauves de l'hybride vinrent se mêler dans son visage, entraînant, avec le vent, son odeur. Toujours les yeux rond, la bouche entre-ouverte, respirant tranquillement, sa main glissa lentement de son épée vers le long de sa cuisse. Pourquoi ne rentrait-elle pas? Pensait-elle qu'on allait la prendre pour un fantôme? Qu'on allait la rejetée? Avait-elle peur de notre réaction? Plein de questions vinrent se mêler les unes aux autres dans sa tête.

Hayden fut le premier à réagir, puis Eva. Il demanda à la femme rousse si s'était bien elle. Et Evaliyah, elle, pleura en disant des mots que l'hybride n'entendit pas. Bien sur, par la suite, il fallait s'attende à des personnes qui allait pleurer de joie se jetée dans les bras et tout le reste. Mais la bouclière de la porteuse de lumière n'allait pas faire ça. Elle n'aimait pas être comme les autres, car elle ne l'était pas. Du physique au psychologique.

Pour faire quelque chose, elle dit à voix haute, assez forte pour que quelques personnes l'entende:


-Voici notre chef qui reviens, Lyra...

Un sourire s'afficha sur ses lèvres et, en espérant que tout les autres personnes la suivent, Kyera commença à applaudir des mains, sans savoir pourquoi. Sûrement pour félicité le retour de la grande femme. Donc, certains paysans, qui la regarda croche pendant un moment, la trouvant folle de faire ça, la suivirent par la suite en applaudissant.

[HRJ: Nul comparé à vous et je savait aps quoi faire, donc j'aplaudis. Innocent, en?! Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 19 Sep 2009, 17:45

Elle était perdue, elle ne savait plus quoi faire. Elle les aimait tant. Elle ne voulait pas les faire souffrir ni les mettres en danger par sa faute...


-... L ... Lyra ... a ... C'est toi ...

En entendant ce nom, l'ancienne chef des chevaliers leva la tête mais n'osa pas se retourner tout de suite. Ce nom... Lyra ... Il y avait si longtemps qu'elle ne l'avait pas entendu qu'elle avait presque oublié qu'il la désignait. Que devait-elle faire ? Se retourner ou partir ? Puis, trop rapidement au goût de Lyra, la question qui la hantait depuis des mois la repris de nouveau. Était-elle toujours celle qui avait répondu autrefois à ce nom ? Elle en doutait... Drace avait pris soin de briser complètement ce qu'elle était autrefois... Puis, malgré les mois qui s'était passé depuis, Lyra se sentait toujours blessée et terrifiée à l'idée de devoir tout affronter de nouveau. Était-elle assez forte pour surmonter tout ça ? Pour ne décevoir personne ? Elle l'espérait, mais elle en doutait... Elle n'était même plus certaine de savoir qui elle était....

En sentant quelqu'un s'accrocher à ses vêtements, elle se retourna croisa le regard d'un jeune adolescent qui semblait l'avoir reconnu. Pendant un instant, croisant un regard rouge, elle crut revoir son fils... Impossible... Lentement, elle vit son erreur et reconnut l'élève qui répondait au nom de Hayden... Il y a plusieurs mois de ça, elle l'avait déjà vu dans le dortoir des élèves, seul. Ayant été intrigué par son regard qui ressemblait tant à celui de son fils, elle avait pris la peine de s'informer sur lui, il y a prêt d'une année de ça. La rousse avait appris par son professeur de magie qu'il s'appelait Hayden... Il ne souriait jamais et pour cette raison certain le prenait pour un sans-coeur. Pourtant, il était un élève très brillant et même exemplaire. Il travaillait dure et était un des meilleurs de sa promotion. Cependant, en raison de son apparence, plusieurs le jugeait mal et s'était probablement pour cette raison qu'il restait toujours seul.

Un léger sourire en coin se dessina sur ses lèvres. Le destin est étrange car c'est justement ce regard et ce sourire qui avait changer la voie qu'allait prendre la rousse. Pour la première fois, la rousse vit une lueur d'espoir et un sourire sur le visage de Hayden. Il la regardait comme si elle était quelqu'un à qu'il tenait... Pourtant ils ne s'étaient jamais parlé même si la rousse aurait bien voulu. Lyra fut touchée de voir enfin cette joie sur son visage. Il semblait réellement heureux de la revoir comme si elle était une personne importante dans sa vie. Enfin, grâce à lui, elle comprit que sa place était ici avec eux... Des personnes comme Hayden avaient toujours besoin d'elle et ça la rassurait d'une manière. Lyra avait des responsabilités envers eux et leur union ferait leur force. Ensemble ils pourraient vaincre... Même Drace. Soudain, un sourire réel se créa sur sa bouche. Le premier sourire depuis une année entière. D'une voix douce mais enfin vivante, elle prit la parole:


- Hayden. Merci pour tout.

Lyra le regardait droit dans les yeux tout en souriant. S'il savait tout ce qu'il venait de faire avec ce simple sourire. Peut-être ne comprendrait-il pas pourquoi elle le remerciait, mais un jour elle lui expliquerais si c'était le cas... Elle lui devait beaucoup et elle voulait qu'il le sache... Il lui avait fait comprendre qu'elle avait besoin d'eux et que eux aussi. Ne pouvait détourner son regard de celui qui lui avait fait comprendre que sa place été ici, elle laissa le silence s'installer entre-eux sachant que les mots étaient pas nécessaire présentement. Elle aurait voulu le serrer dans ses bras, mais elle avait peur qu'il croit ce geste déplacé... Après tout, il n'était plus un gamin, mais bien un jeune homme.

Soudain, elle ressentit une aura s'approcher. Son regard se détourna puis se posa vers Evaliyah qui venait d'apparaître sous leur yeux. La rousse sentit son coeur battre encore plus fort en voyant de si près sa soeur d'arme. Au début, elle se demanda si ce qui était en train de se passer était belle et bien vraie. Depuis ce qu'elle avait vécu avec Drace, elle doutait d'être réellement où elle était. Elle avait peur de se réveiller de nouveau et d'apprendre que tout était encore faux... Comment pouvait-elle être certaine que tout soit fini ?


-Lyra...Tu es...revenue...C'est toi...Non?Ly...LYRA! Je... Maître.

Sa voix... Cette odeur ...Cette présence... C'était réellement elle. La rousse n'arrivait plus à bouger. Elle aurait voulu essuyé les larmes de la chevaliers, elle aurait voulu lui expliquer, lui dire qu'elle était réellement là, mais elle n'y arrivait pas. Elle n'arrivait même pas à bouger. Soudain, Evaliyah la prit dans ses bras et Lyra se laissa faire sans broncher. Sentant qu'elle était réellement là, la rousse réalisa pour la première fois que cette aventure monstrueuse avec Drace était enfin finie. Certes, elle portait toujours les séquelles de sa torture, mais au moins, elle était enfin de retour chez elle. D'une voix douce et remplis d'émotion, elle murmura à l'oreille de son ancienne écuyère

- Il y a bien longtemps de ça que je ne suis plus ton maître Eva...Je suis.... Je suis une chevalière... Tout comme toi. Elle marqua une pause tentant de se retenir pour ne pas pleurer avec sa soeur d'arme. Lentement, elle essuya les larmes qui perlait sur ses joues comme une mère aurait fait avec sa fille. Lyra était si contente de la revoir. Tu m'as tellement manqué Eva... Si tu savais... Pardonne moi de mon absence prolongé... J'ai...

La rousse dut prendre une pause sentant sa gorge se nouer. Elle tenta de retenir de nouveau les larmes qui voulaient couler tout en chassant les images qui lui traversait l'esprit. Après quelques secondes, elle continua difficilement. Sa voix n'était plus qu'un léger soupire.

- J'avais cru être plus forte....

La rousse serra d'avantage celle considérait comme sa fille mais surtout comme sa meilleure amie. Pendant plusieurs minutes la rousse resta ainsi immobile profitant du moment présent. Tant de fois rêvé pendant son agonie à un moment comme celui-là... Entendant des applaudissements venant du château, la rousse sonda l'endroit et constata que le bruit semblait venir de Kyera. Voilà... Tout le monde allait savoir qu'elle était de retourn maintenant. Relevant la tête en souriant, elle s'adressa de nouveau à Eva:

- Je crois ... que je devrais rentrer n'est-ce pas ?

Lentement, Lyra se retourna pour regarder vers les grandes portes du château où elle vu Kyera applaudir ce qui confirma ce qu'elle avait sondé. Étonnée, mais touchée par son acte, elle se retourna vers Evaliyah et Hayden qui étaient restée prêt d'elle. Le moment de vérité était arrivé... Elle ne pouvait plus faire demi-tour maintenant. Prenant doucement la main d'Eva dans la sienne, elle la serra doucement visiblement inquiète de la suite.

- Hayden, Eva, vous restez avec moi ? Après tout, c'est vous qui devez avoir l'attention des gens... Pas moi...

Lyra leur sourit une dernière fois, puis, fièrement, cachant les blessures profondes qui avaient rongé son âme, elle releva la tête dignement. Le peuple devait croire que LEUR Lyra d'Émeraude était revenue... Peut importe comment elle, elle se sentait présentement. Grâce à Hayden, elle s'était rappelée qu'elle était un symbole d'espoir pour eux... Elle ne devait pas les décevoir, c'était une des ses responsabilitées. Attendant que son ancienne écuyère et Hayden lui répondent, elle se préparait mentalement à revoir toute sa famille... Et surtout... Elle se prépara à revoir enfin Elthor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Mathys

avatar
Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 18/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 72 - 77 ans [G18]
Rôle: [PNJ] Ex Chevalier d'Emeraude, à la retraite
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 19 Sep 2009, 18:59

Berçant doucement Zerrah qui avait ouvert les yeux lorsque la voix d'Elthor avait retendit dans la cour bondée de paysans, d'élèves et de chevaliers, Mathys ne pris pas la peine de se faire traduire ses paroles, se concentrant sur sa petite fille. Elle était si belle, comme sa mère. En parlant d'elle, Mathys sentit son énergie approcher d'eux. Levant la tête, il l'a regarda marcher et s'asseoir à côté de lui, habillée tout comme lui de la reluisante armure d'Émeraude. Le sourd n'avait pu avoir une femme comme elle. Elle était une mère et une épouse magnifique.

La cérémonie allait commencer dans quelques minutes, tout le monde trépignaient d'impatience. C'est alors qu'il senti la tristesse de Evaliyah. De son bras libre, il lui prit ma main pour la réconforter, sachant la source de sa tristesse. Il aurait aimé voir Lyra sur l'estrade comme d'habitude. Mais cette année, il n'y aurait qu'Elthor pour célébrer. Le chevalier n'avait pas perdu espoir de voir un jour surgir Lyra, marchant vers eux avec la même assurance qu'autrefois, mais plus les secondes avançaient et plus il devait se rendre à l'évidence: elle ne reviendrait pas... Pas comme à toutes les fois où elle avait disparu et où elle était revenu encore plus forte d'avant. Mais maintenant, c'était différent. Très différent. À cette pensée, Mathys serra la main de son épouse plus fort, ressentant la même grande tristesse qu'elle. Il aurait tout donné pour revoir leur chef, pour qu'elle voie leur enfant...

Perdue dans sa tristesse, il vit alors un mouvement furtif. Eva s'était levée et était partie vers les portes du château comme une flèche. Sans explications. Fronçant les sourcils, il se leva à son tour et tenant solidement Zerrah, il suivit la jeune femme à travers la foule de plus en plus dense. Il sonda les environs, cherchant pourquoi elle était partie comme ça. Reconnaissant l'énergie que Evaliyah suivait, son sang ne fit qu'un tour et il pressa le pas, poussant au passage quelques paysan qui lancèrent des cris de protestation. C'était impossible, comment elle avait fait ?... Cette énergie n'appartenait qu'à une seule personne.

Lyra.

Pourtant, la femme qu'il avait devant lui était bien là. Enfin, ce qui restait d'elle. Son énergie n'était plus la même, plus faible aussi. Comme si on avait piétiné son âme de mille et unes façons et qu'on l'avait laissé là, à son propre sort. Elle avait terriblement souffert.

Mathys regarda Evaliyah retrouver son Maître. Elle n'avait peut-être pas voulu le montrer à tout le monde, mais elle avait eu beaucoup de peine à surmonter la perte de Lyra. Mathys aussi, mais il avait préféré le vivre seul en accumulant le travail et les entraînements un par dessus l'autre. Sa tête ne pensait plus à autre chose dans ces moments-là.

Le chevalier marcha plus doucement vers la chef des chevaliers, comme s'il ne croyait pas encore à sa réapparition. Il resta devant elle l'espace de quelques secondes, heureux comme jamais de la voir. Elle était tellement pour elle...


** Tu nous as tellement manqué Lyra. TU m'as manqué. **

Il en oublia le petit ange dans ses bras, Zerrah qui regardait avec attention à chevelure flamboyante de la femme. Tout redeviendrait comme avant.

Lyra était revenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kosuké
www.perdu.com
avatar
Nombre de messages : 1370
Rôle : Dieu du Temps
Date d'inscription : 14/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: Dieu du temps
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 19 Sep 2009, 21:02

Le roi s'avança encore une fois sur la scène. Tout le monde se tut. Le jeune garçon aux yeux dorés fixa celui qui allait bientôt prendre la parole. Justement, cet action ne se fit pas attendre. Pendant un bon moment, le roi d'Émeraude parla. Kosuké sentait qu'il était triste. Dans un soupir, le futur écuyer baissa la tête pour regarder l'herbe. Cela faisait environ une année que Lyra d'Émeraude, chef des Chevaliers, avait été capturer par quelqu'un dans le désert, lorsque tout le même était aller à la recherche d'une écuyère du nom de Zeïla. Le jeune dieu avait demander, au début, à quelques personnes, l'identité de celui qui avait fait prisonnière, leur chef. Personne ne lui répondait. Un moment donné, le jeune garçon en fut écœurer, et était allé fouiller dans la tête d'un Chevalier, tout en sachant pertinemment que cela était interdit. Le nom qu'il avait découvert l'avait figé sur place. Drace. Ce nom là, il le connaissait. Oh oui, il le connaissait depuis un bon bout. Pourtant, il ne savait pas de qui il s'agissait. Tout s'était passé si vite. Il se promenait tranquillement dans le désert, et soudain, il se réveillait à la même endroit. Lorsque ce dernier fait est arrivé, il ne se souvenait de rien. Non, pas de rien. Il se rappelait deux choses. La peur, et un nom. La peur et Drace. Pendant un bon moment, Kosuké avait cherché à comprendre ce qui lui était arrivé. Ces moments étaient encore très net dans l'esprit du jeune dieu. Il se rappelait avoir questionner longuement les dieux, pour qu'enfin ceux-ci lui disent ce qui était arrivé. La seul chose qu'il avait réussi à tiré de la bouche de ses mentors, ça avait été le fait qu'il avait perdu son immortalité. Moche n'est-ce pas? Cela expliquait le un huitième de l'événement, tout en laissant le reste dans l'inconscience total. Koko se souvenait avoir piquer une crise de colère à ce moment là. Les dieux l'avaient alors ignoré pendant un bon moment. Ce n'était que quelques mois plus tard qu'ils lui avaient proposer de rejoindre l'ordre d'Émeraude. Et voilà maintenant où il en était. À écouter un amoureux raconter une minime partie de l'événement qui lui avait enlevé son amour, tout en ne voulant pas mentionner ce foutu nom. Drace. Un nom qui signifiait beaucoup, mais aussi rien, pour le jeune dieu.

Lorsque Elthor eu fini son discours, le brouhaha recommença. Kosuké, toujours dans son coin, les bras croisé, regardait le ciel. Tout se passait si lentement! L'adoubement n'avait même pas encore commencé, alors qui parlerait de l'attribution? À ce moment précis de ses pensés, le jeune dieu ressentit un malaise intense à l'intérieur de lui. Une forte détresse lié justement à l'attribution. Qui? La question ne perdura pas longtemps. La seule personne avec qui Koko était connecter à ce point, c'était Hayden. Hayden...pourquoi se sentait-il ainsi? Les seules informations qu'il avait reçu, c'était le fait que la détresse était lié à l'attribution. Le regard or du dieu du temps se posa sur les futurs cuirasses des écuyers. Il n'y en avait pas beaucoup. Du moins, pas assez pour le nombre d'élèves qu'ils étaient. Il comprit soudain. Ils n'allaient pas tous devenir écuyer. Les sourcils du dieu ayant perdu son immortalité, se froncèrent quand il comprit. Son ami pensait ne pas être attribué. Kosuké serra les poings. Si jamais le roi faisait l'erreur de ne pas attribué Hayden à un Chevalier, le jeune dieu serait en furie. Mais pas seulement cela. Le Diable Blanc serait détruit. Le jeune garçon blond savait que son ami s'était extrêmement forcé pour pleins de choses. Il avait même quelques fois esseyé d'être plus gentil avec les autres ( ce qui d'ailleurs n,avait aps exactement porté fruit, mais bon.). Hayden méritait d'être promu écuyer, c'était certain. Le jeune dieu était bouleverser. Il n'aimait pas les sentiments de son ami qui se déferlait en lui. Il allait aller le rejoindre, quand soudain ses émotions changèrent. Il n'était plus en colère, plus triste. Que se passait-il? Le jeune homme chercha des yeux son meilleur ami. Nul part. Où? Kosuké se concentra sur les émotions du jeune garçon au cheveux noir. Ce dernier semblait...heureux. Comme si le désespoir qui l'avait habité auparavant n'était plus rien. Hayden était heureux, mais déstabiliser, certainement. Il était impossible de chercher ses pensés dans cette foule, ç'aurait été comme s'obstiner à chercher une aiguille bien caché dans une botte de foin. Le dieu soupira. La seule personne qui probablement, bloquait ses pensés pour l'instant, était lui même. Il les fermait en permanence.

La joie de Hayden s'intensifiait toujours, quand soudain, un cri retentit. Relativement bref. Quelques personnes retournèrent la tête, mais guère pendant longtemps, continuant à vaguer à leurs occupations. Mais Kosuké observait la femme qui avait poussé un cri de surprise. Elle avait de longs cheveux bruns, et soudain, elle disparu. *Pouvoir d'invisibilité surement * songea le jeune garçon. Il réussit cependant à bien suivre par pensé, cette femme, dont les émotions bouillaient tellement elle était excité. Se rendant compte qu'elle était partie un peu loin pour lui, il se mit à la suivre, sans trop que personne ne s'en aperçoive. Le Chevalier enleva soudainement son pouvoir d'invisibilité, et Kosuké remarqua exactement où elle se tenait. Elle n'était pas seule. Hayden était là. *Le voilà enfin... * avait pensé le blondinet. Il commença à se diriger vers eux, puis il s'arrêta. Il y avait une autre personne. Une grande femme aux cheveux rouges. C'était elle, qui provoquait ce sentiment de joie à l'intérieur de son meilleur ami. Qui était-elle? Une lumière s'alluma brusquement dans l'esprit de Koko, qui se retourna brusquement pour voir le roi, qui était toujours sur l'estrade. Mais...ne venait-il pas de dire qu'elle était morte? Déboussolé, le jeune dieu regarda Lyra. Car oui, c'était elle. Elle était bien là, en chair et en os. À l'écart, le jeune garçon regardait toujours la scène. Voilà que sa sœur venait d'arriver...enfin, sa demi-soeur. Elle aussi l'avait reconnu. D'un air songeur, Kosuké se dit que cela ne prendrait pas de temps avant qu'un ameutement se crée autour de la revenante. Un doux sourire éclaira le visage du futur écuyer. Décidément, elle arrivait à temps. À temps pour tout. À temps pour empêcher Hayden de partir et lui redonner espoir, à temps pour empêcher que tout le monde ne la croit vraiment morte, et enfin, à temps pour l'attribution.

Une part de lui même songea à quelque chose. Lyra avait survécu à Drace, mais avait vraiment l'air d'avoir garder des séquelles. Intérieur comme extérieur probablement. Peut-être qu'un jour, il irait lui demander à quoi ressemblait Drace, mais surement pas pour l'instant. Cela aurait simplement été impoli, et très déplacé. Alors plus tard, peut-être. En attendant, le jeune dieu avait décidé d'aller rejoindre son meilleur ami. D'un petit éclat de lumière, il disparu, pour réapparaître juste à coté de son ami, toujours en face de Lyra. Il adressa un sourire à celle qui autrefois, l'avait accepter au sein de leur ordre, puis il fit une brève révérence. Il n'avait pas vraiment entendu ce qu'elle avait dit aux autres, mais Kosuké pensait qu'il n,avait pas vraiment besoin de le savoir non plus. Elle s'était adresser à eux. D'ordinaire, il aurait sans doute insister pour savoir, mais face à Lyra, il ne pouvait que témoigner du respect. C'est pourquoi il dit, avec un sourire chaleureux, quelques secondes après qu'un Chevalier ai salué leur chef:

-Bienvenue chez vous, Lady Lyra.

À ces mots, il regarda Hayden qui souriait toujours. C'était si rare qu'il le faisait, que Kosuké en fut heureux, et d'une geste amical, posa sa main sur l'épaule du garçon au cheveux noirs et aux yeux rouges, en lui adressant un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Kirlia

avatar
Nombre de messages : 528
Rôle : Chevalière d'émeraude ailée/Mère de Nathan
Date d'inscription : 20/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Ex chevalière d'émeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 20 Sep 2009, 13:05

Kirlia avait bien écouté Elthor,elle ne reverrait plus Lyra,c'était ce qu'elle avait peur,mais rien n'était encore fait elle savait au fond d'elle qu'elle resterait toujours avec eux n'importe ou ou elle serait. Kirlia regarda près d'elle tout ceux qui se trouvait là étaient ces frères et soeurs,elle les adoraient tous.Ce jour allait être merveilleux pour tous car il allait se produire un moment que tous attendait et elle avait très hâte de savoir qui allait être son écuyer.Puis elle vit que plusieurs personne c'était retourné donc elle fit de même et vit....Lyra!Ce....Sa ne pouvait pas être elle,sa faisait maintenant un an qu'elle n'était plus là et elle réaparaissait le jour de l'attribution? Mais c'était bien elle,c'était la même Lyra qu'avant avec sa chevelure rousse.Elle se leva et alla la rejoindre...Bien sûr plusieurs c'était déjà rassembler autour d'elle.Elle alla la voire et lui dit:

-Sa fait du bien de te revoir Lyra.

Puis elle lui sourit à pleine dents,elle était fière de ce qu'elle était devenue une belle jeune femme chevalier un rêve qui c'était réaliser grâce à elle,grâce à Lyra.

(Désoler pas d'idée...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Lun 21 Sep 2009, 15:57

Elthor avait essayé de rattraper Kelio avant qu’il ne chute et se heurte la tête contre le sol, mais il n’avait pas été assez rapide et ses bras n’avaient rencontré que de l’air. Elthor s’accroupit auprès de son ami et il souleva délicatement sa tête pour voir si elle avait subi une blessure quelconque, mais à son plus grand soulagement elle semblait intacte. L’important c’est que le choc n’avait pas été fatal. Il ne voulait pas alerter tout le monde alors il fit signe à deux gardes de venir le rejoindre. Ceux-ci exécutèrent immédiatement l’ordre du roi et ils vinrent se regrouper autour du corps inerte de Kelio. Elthor palpa le cou de son ami à la recherche d’un pouls. Elthor pouvait percevoir un faible battement, mais c’était signe que son bras droit était toujours en vie et c’était tout ce qui importait pour l’instant… il se préoccuperait du reste plus tard. Elthor jeta un coup d’œil à la foule et il fut surpris de constater que personne ne s’était rendu compte de l’incident qui venait de survenir sur la grande scène. L’attention de tout le monde semblait être dirigée vers l’entrée de la grande cour, comme si quelque chose de remarquable était en train de s’y dérouler. Les réactions étaient mitigées. Certains avaient l’air stupéfaits et étonnés tandis que d’autres semblaient heureux. Une voix résonna dans l’assistance. Elthor avait cru entendre le nom de Lyra, mais ce ne pouvait être que son imagination qui lui jouait de vilains tours. Quoi qu’il en soit, elle avait été suffisante pour détourner l’attention de tout le monde sans la moindre exception. Elthor demanda aux gardes de déplacer Kelio dans un endroit isolé de tout le monde et de le confier aux aides-soignantes pour qu’elles stabilisent son état et qu’elles s’assurent qu’il était hors de danger. Les gardes s'apprêtaient à éxécuter l'ordre du roi mais Louan, l'ancien écuyer de Lyra s'avança vers le roi et il lui proposa de se charger personellement du cas de Kelio. Elthor le dévisagea un instant. Il lui faisait confiance alors il l'autorisa à s'en occuper à condition qu'il vienne l'avertir aussitôt qu'il aurait repris conscience.

Le jeune roi se leva et il orienta son regard vers les grandes portes où quelques chevaliers étaient déjà rattroupés. Le corps d’Elthor fut parcouru d’un frisson glacial et pénétrant. Tous ses muscles se figèrent simultanément et il lui était impossible d’effectuer un seul mouvement. Il aurait voulu courir en direction des grandes portes, il aurait voulu s’élancer vers celles-ci, mais il en était incapable, il était figé sur place, pétrifié par le bonheur et par une délivrance longuement espérée… une délivrance psychologique et émotionnelle. Tout le monde s’était tu et un silence de mort régnait sur la grande cour. On pouvait entendre quelques murmures ici et là, mais mis à part cela, on aurait pu comparer l’endroit à un cimetière. Elthor était conscient de ce qui se passait autour de lui, mais toute son attention était rivée sur les grandes portes. Personne n’aurait pu l’en détourner et il était désormais imperturbable. L’homme déploya des efforts surhumains pour effectuer un pas vers l’avant… un pas décisif. Les pas s’enchaînèrent les uns après les autres, alors qu’il progressait vers son but, il passa près de s’écrouler au sol plus d’une fois, ses jambes se raidissaient alors que d’autres fois elles devenaient flasques… on dirait que toute son énergie s’était envolée. Il se rapprochait de l’entrée de la grande cour, essayant de se frayer un chemin à travers la foule dense et compacte. Il percuta des gens à quelques reprises, prononçant des excuses presque inaudibles à chaque fois. Il ne savait pas où il allait, il laissait ses pieds le diriger. Les villageois se déplaçaient pour lui libérer le passage. Elthor arriva enfin au bout de cet interminable « troupeau » et il aboutit directement devant cette vision salvatrice qu’il apparentait à un mirage.

Le roi demeura immobile, il avait envie d’hurler de toutes ses forces, à s’en faire exploser les poumons, de s’affaler à genoux, de verser toutes ces larmes qu’il avait emmagasinées depuis bien trop longtemps déjà, mais il n’était plus maître de son corps, ses sens étaient déréglés. Elthor fit abstraction de tout ce qui l’entourait et il se mit à avancer nonchalamment vers la silhouette de Lyra. Il titubait comme s’il avait à traîner un poids supplémentaire en plus du sien, le poids de toute cette tristesse qu’il avait accumulée depuis le jour fatidique. Cette tristesse n’avait plus de raison d’être dorénavant. Il était libre… libre de toute douleur… le jeune roi accéléra et il franchit la distance qui le séparait de Lyra en un temps record. Il était passé près de trébucher plusieurs fois tant il avait fait de grandes enjambées. Sa couronne était d’ailleurs tombée de sa tête et il n’avait pas pris la peine de la récupérer tant il était « sidéré », il n’avait fait que continuer sa course, se précipitant vers cette forme rédemptrice.

Elthor ne décéléra pas et il fonça directement dans Lyra, la retenant de ses bras et la serrant vigoureusement contre lui. Le roi refusait de relâcher son étreinte, cela faisait plus d’un an qu’il la croyait disparue… plus d’un an qu’il n’avait pas pu la regarder ni la toucher… plus d’un an qu’il vivait dans un cauchemar sans fin et qu’il n’en pouvait plus, mais aujourd’hui, ce cauchemar était enfin terminé et il pourrait recommencer à vivre dans un rêve. Les mots n’étaient pas nécessaires pour l’instant alors il ne faisait que la retenir contre lui pour être bien certain qu’elle ne repartirait plus. Un flot de larmes se mit à couler sur les joues d’Elthor qui ne fit que fermer les yeux en accentua son étreinte et sa poigne sur les vêtements de la rousse. Cela faisait plus d’une année qu’il avait touché le fond, mais il recommençait maintenant à distinguer la surface à travers les brumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-