___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 09:42

Cette nuit avait été la plus longue que la jeune Roia n'avait jamais vécu, car n'ayant pas pu dormir, trop exciter de ce qui arriverait quand le soleil se lèverait enfin l'adoubement. Une petite période qui était un achèvement ou une déception de la vie de cette jeune fille cela faisait déjà plus de cinq ans qu'elle était arriver au château d'Emeraude. A cause de ses parents qu'il avait prit pour un monstre du a son pouvoir de faire influencer des choses. Depuis se pouvoir elle sait le maîtriser ou a peu prés tant qu'elle ne se met pas en colère. Pendant cette nuit la jeune élève se souvint de tout se qui c'était passer depuis son arrivé. Sa superbe rencontre avec son âme-soeur le beau Farelle qui lui même allait devenir un chevalier. Elle se demandait comment était Farelle en se moment il ne restait déjà plus beaucoup de temps avant que l'aurore arrive. Le pire pour les élèves c'est d'aller au rendez-vous et de ne même pas savoir si un maître leurs seraient attribués. Une montée de stress ébranla la jeune fille qui se leva pour aller s'accouder a la fenêtre respirant l'air de si bon matin mais heureusement. Que sa fenêtre ne donnait pas sur la cour où les préparatif de l'attribution se préparait car sinon l'effet de surprise serait louper et cette découverte louper. Le bonheur qui commençait a revenir dans le coeur de la jeune élève s'intensifiait en voyant les premiers rayons du soleil dans environ une heure elle devrait descendre pour aller dans la cour où se préparait les festivités. Mais au moment le plus important pour elle une image noire arriva sur le tableau l'image de ses parents. Seront-ils présent a cette attribution où auront ils décider comme a leurs habitude de la laisser seul dans son destin. Le moment allais bientôt arriver Roia se laissa habiller par des servantes qui lui firent revêtir une jolie robe, puis elle alla manger un petit peu même si elle avait pas trés fin. Mais elle fallait qu'elle entretienne sa condition physique car depuis que leur professeur Marian c'était occupé d'eux les jeunes élèves étaient devenus de belles jeunes femmes et de beaux jeunes hommes. Prenons l'exemple de Roia elle est devenu une belle jeune femme, ses cuisses sont devenus musclées, sa ses bras sont sur tout comme ses épaules. Cette jeune adolescente et la parfaite silhouette d'une jeune femme de son âge.

C'était l'heure trés attendu pour chaque élève une heure qui pourrait changer à jamais la vie des jeunes gens. Sentant la pression monté Roia se mit a descendre les marches une a une arriver en bas elle ouvrit la porte qui donnait sur la cour. Un magnifique spectacle s'offrit a elle, cette cour qui paraissait tellement banal était décorer somptueusement. Des rubans par si par là des jolies fleurs. Il y avait déjà pleins de monde sur scène était déposer les costumes pour les nouveaux chevaliers et les écuyers. Roia se mit à avancer dans la foule pour trouver les autres élèves mais en même temps si ses parents était la. Une jeune fille arrêta Roia pour lui donner une lettre provenant de sa famille. Avec stupeur et une joie qui ne faisait que monter elle se mit a lire la lettre:

"Ma chère fille moi même et ton père son fier du voyage que tu as parcouru, nous aurions aimer venir te voir pour cette journée trés spécial mais une chose est arriver depuis cinq c'est que il y a un an et neuf mois tu as eu une petite soeur. C'est pour sa que je ne peux la laisser toute seule ah oui j'ai oublier de te dire elle s'appelle Aurora. Et ton père doit rester pour ses récoltes mais je peux te dire qu'il a changer d'avis a ton sujet tu lui manque et il est trés fier de toi.
Bon je te souhaite que ses journées soit la plus belle possible pour toi nous t’aimons bisous.
Papa et Maman"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 10:29

La vie c’est dur. Peut-être même plus que la mort à la limite. Au moins cette dernière elle vous attrape, elle vous accueille, elle vous héberge, vous vous sentez bien et vous avez le temps… La vie c’est tout le contraire, elle vous lâche à la moindre occasion, c’est le mode débrouillard pour chacun, elle est pas égale et tu n’as pas le temps. La vie c’est dur. C’est ce que ce disait la jeune Kysilin en ce moment même. Cela faisait pas mal de temps qu’elle n’avait pas joué avec la mort, à peu près cinq ans maintenant. La dernière fois, elle venait de devenir écuyère en étant attribuée à un chevalier. Sans comprendre, se retrouver à Opale, et sombrer dans l’inconscience à cause du froid, ne devoir sa vie qu’à sa sœur qui passait par là… Beaucoup de coïncidences… Et la fois d’avant, toute jeune - ou tout jeune cela dépend du point de vue – élève, à cause d’un champ de force, être électrocuté, puis un coma, presque la fin, et une voie de secours… Encore des coïncidences. Décidemment, la jeune fille devrait s’y faire, la mort ne voulait pas d’elle ! Un sacré avantage quand on s’apprêtait à être adoubé chevalier d’Emeraude ! Surtout si guerre il y avait, et guerre il y aura… C’était comme certains disaient, inévitable.

Enfin, cela ne la regarderait pas vraiment, elle, elle se contenterait de se battre quand on lui dirait « bas-toi » de tuer ceux qu’il faudrait tuer, et ça serait tout. Plus vraiment beaucoup de sentiments, elle ne voulait pas comme tous les autres le bien du continent, le bien de sa famille, l’ancienne et celle de maintenant, soit l’Ordre. Cette motivation là aurait été trop simple, et trop fausse, il lui fallait trouver quelque chose de plus profond. Après tout, ces insectes ne lui avaient jamais rien fait de spécial… Alors elle obéirait aux ordres, si ceux-ci lui permettaient de se battre, sinon, et bah elle ne respecterait simplement pas les ordres. C’était aussi simple que ça.

Depuis qu’elle était petite, enfin petit, elle avait manié l’épée, assez brillamment d’ailleurs et elle avait toujours prit du plaisir à ça. Sauf la première fois qu’elle avait tué un homme. L’entraînement c’est si simple. On ne risque absolument rien, la vie c’est plus dur. Face à un assassin expérimenté, elle s’était retrouvée paralysée, complètement inapte à tout raisonnement et maniement de son arme…Mais quand elle avait vu les yeux de l’horreur humain, ses années d’expérience à elle aussi avaient subitement comptées et elle s’était défendue sans souci, achevant l’homme à la première occasion. Mais après, elle était encore sur le choc et n’avait pas réussi à faire grand-chose. Et puis il y avait eu cet épisode dans le repaire de ce Drace, créature infâme… Zeïlia devenue bizarre, Isklive otage, Lyra partie. Partie pour le sauver tous. Et Louan qui se retenait d’intervenir. Comme elle. Mais elle n’avait rien dit, pour une fois elle avait comprit que ce n’était plus un jeu, que les règles, de temps à autres, soit presque jamais, cela pouvait avoir une utilité…

Et ils étaient tous ressortis, sauf son maître, sans leur chef. Si Kysilin avait bien suivit les conversations, Evaliyah avait reprit la tête de l’ordre. Mais ce n'était pas vraiment ça, déjà elle était tombée enceinte d'un enfant de Mathys, et ensuite finalement, un nouveau chef serait nommé durant le sattributions, après un an d'absence de Lyra. Un peu tous les chevaliers avaient assuré leur formation, à Louan et à elle, surtout Mathys. Ils avaient eu beacoup de mal à s'habituer à un nouveau maitre après quatre années de travail avec Lyra, mais c'était ainsi et Mathys s'était montré on ne peut plus compréhensif envers les deux adolescents... Louan tait devenu fort maintenant lui aussi… Maître magicien et bon escrimeur, elle lui tenait tête uniquement grâce à son agilité et à sa petite silhouette, sa force physique étant largement inférieure à la sienne. Normal, lui c’était un garçon, un vrai… Il en était sur… Tout avait changé entre eux, ils étaient très proches mais la jeune femme réclamait sans cesse son indépendance, elle n’aimait pas être emprisonnée, tout cela était encore trop nouveau pour elle. Et qui aurait pu faire semblant de ne pas comprendre ça ?! Cela tombait sous le sens, mais c’était assez décalé comme histoire. A la limite elle serait plus rassurée si on lui racontait qu’il y avait de la sorcellerie là-dessous que la véritable version. Ah ! Encore une autre fois où elle avait échappé à la mort, à sa naissance, à l’origine elle ne devrait même pas avoir vécu plus de trois jours… Enfin, sur le coup elle n’allait pas s’en plaindre !

Chevalier d’Emeraude ! Quelle progression ! Le grand jour était arrivé, tout était à peu près rentré dans l’ordre dans l’Ordre d’Emeraude, Lyra rn'était pas revenue mais il fallait faire comme si tout s'était arrangé il fallait faire comme le roi, comem son fiancé... La jeune femme n’avait questionné quiconque au sujet d'un éventuel retour, ou d'une expédition pour l'aider, c'était le choix de Lyra de se sacrifier et personne n'avait jamais eu aucune chance face à Drace... Il y avait bien eu ismy, mais qu'était-il devenu celui-là d'ailleurs ?! Tout ça pour dire que cela devait déjà être assez difficile comme ça sans que tout le monde se sente obligé d’être agressée par des tas de personne à qui elle ne devait pas de comptes… Et déjà l’adoubement et l’attribution de la nouvelle génération. Toutes ces années étaient passées si vite, tant de moments forts déjà à archiver.

En pareils temps il valait mieux vivre au présent, qui savait ce que nous réservait le présent ? Les dieux peut être à condition qu’ils s’intéressent un minimum aux peuples qu’ils ont créé, et ça, ce n’était pas sur du tout pour Kysilin, à la limite, elle croyait plus le contraire… Mais bon, elle verrait en temps voulu si les plaines de lumière étaient pure invention pour ne pas décourager l’Homme ou non. Mais elle n’était pas tellement pressée, et la mort ne semblait pas être impatiente non plus de l’accueillir !

Désormais âgée de dix-huit ans, elle se vêtit pour la dernière fois de sa tenue officielle d’écuyer avant de se rendre dans la grande cour où les acteurs comme les curieux commençaient à se presser. C’était comme dans son souvenir, sauf que cette fois-ci, elle n’aurait pas à attendre son tour, ce serait plus rapide puisqu’elle n’allait pas être attribuée mais adoubée. Et peut être recevoir un écuyer, qui sait ? Enfin, ça elle verrait en temps voulu !

Et si jamais elle devait se charger de l’éducation d’un petit, ce ne serait pas si catastrophique, même s’il y avait une guerre, les écuyers n’étaient jamais autorisés à participer, elle pourrait donc se concentrer sur SON combat… Cela ne se passerait pas comme ça elle le savait bien, dès qu’elle verrait le visage de son protégé, elle voudrait le protéger et s’inquiéterait tout le temps pour lui, c’était le syndrome chez les jeunes chevaliers apparemment… Absolument inévitable mais tellement adorable...

Enfin, plus longtemps à patienter pour une indépendance quasi-totale. Kysi cherchait Louan des yeux sans le trouver, bah il allait bien arriver à un moment ou à un autre de toute façon, il devrait se montrer ! Elle l'aimait vraiment ce garçon, elle le sentait dès qu'elle pensait à lui et plus encore quand il était à ses côtés, son coeur s'affolait dès qu'ils s'embrassaient, comme à la première fois, et pourtant maintenant, cela faisait combien de temps, 4 ans ? Cinq ans presque ! Cela devenait plus sérieux, et elle sentait que bientôt il voudrait plus, mais bientôt peut-être qu'elle serait prête. Pour lui, pour leur amour, elle ne refuserait surement pas grand chose à ce garçon là... Sauf son autonomie, sa liberté, et surtout, arrêter de combattre, il avait déjà presque essayé de 'len empêcher, cela s'était presque mal terminé. Heureusement pour lui, l'heure n'était pas aux disputes ce jour là, et elle n'avait rien pu dire.

** Louan, où es-tu ? Je t'attends dans la cour... **

Elle était tellement impatiente qu'elle n'avait pas pu s'empêcher de réclamer sa présence, parfois, et seulement parfois, il ne fallait pas chercher à comprendre les filles ! Mais là, c'était clair ! Étaient-ils réellement âmes-sœurs ? C'était en effet certainement le cas... Aurait-il rencontré quelqu'un d'autre qu'elle s'ils n'avaient pas sympathisé durant leur enfance ou adolescence ?! Elle ne voulait même pas imaginer la réponse, car elle ne savait pas comment elle ferait pour vivre chaque jour sans lui...

Tout en continuant d’épier la petite foule à la recherche de son âme sœur, elle alla rejoindre un petit banc, et tenta de ne pas repenser à ce qu’elle avait apprit cinq ans plus tôt… Trop tard, car, devinez quoi, elle voyait les conséquences de cette nouvelle chaque jour sur elle, car c’était elle, sa féminité et tout ce qui se passait… Bref, bref, bref, le jour n’était pas approprié pour des idées noires, elle les chassa tout en repoussant une mèche rebelle et en continuant la recherche de son prince.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 12:34

Mélina s’était réveiller au aurore se jour là. Elle avait eut du mal à s’endormir la veille, probablement trop excité par la merveilleuse journée qui devait l’attendre à son réveil. Elle n’avait pas vraiment dormit cette nuit là et fut réveiller avant le lever du soleil, normalement elle devrait devenir écuyère mais le nombre d’élève était important et tous ne serraient pas écuyer cette année. Elle se leva discrètement et se rendit au bain pour se purifier, elle y passa un long moment se laissant envahir par la douce énergie que l’eau lui apportait… Elle se surpris à se perdre dans ses pensées, elle se remémora une discussion qu’elle avait eut avec Madame Kirlia sont professeur.

*Les pouvoirs nous les avons à la naissance parfois quand nos parents ont de grands pouvoirs les enfants en héritent mais parfois les pouvoirs restent enfouis en nous et ne se montre pas parfois quelqu'un peut avoir un fort pouvoir sur l'air mais son enfant ne l'aura pas, mais l'enfant de l'enfant l'aura car il lui à été révéler. On peut parfois vouloir avoir ce pouvoir cacher en nous mais bien parfois les gens ne réussissent pas, il faut être fort pour avoir des pouvoirs.
Notre environnement peut parfois influencer nos pouvoirs, surtout si tu es rejeter car dans ces moments tu te sens seul et faible et la ton corps va vouloir t'aider à t'apprivoisé avec le don enfouis en toi. C'est un peu comme ça que sa marche…*


Mélina se mis à réfléchir a ce qu’elle avait dit, étant enfant elle n’avait pas vraiment saisie le sens de ses paroles. Mélina comprenait maintenant, son pouvoir s’était développé car malgré la présence constante des femmes de son village natal sa différence physique l’avait souvent mise à l’écart car les autres enfants la trouvait un peu effrayante, et le faites de ne pas avoir de mère l’avait aussi plonger dans une détresse permanente notamment au moment ou elle devait rentrer le soir. C’était surement se manque qui avait fait surgir se dons qu’elle avait eut beaucoup de mal à apprivoisé. Ses pensées dérivèrent vers sa meilleure amie Tina… la seule qui ne l’ai jamais rejeter lorsqu’ils jouaient tous ensemble, Tina… qu’était-elle devenu ?? allait-elle bien ?? avait-elle beaucoup changer depuis qu’elles s’étaient quitter ?? elle était arriver tard au château d’Emeraude mais elle avait beaucoup changer… Tina avait-elle aussi changer ?? Mélina espéra de tout cœur être faites écuyère car elle serait amener a suivre son maitre partout ou il irait en mission, elle irait peu être à Fal… elle reverrait surement Tina. Ses pensées dérivèrent encore et revinrent sur son pouvoir de l’eau, comment ce faisait-il qu’elle soit ressourcer par se liquide dont elle avait le contrôle… il faudrait qu’elle en parle a son maitre si jamais elle était attribuer sinon elle demanderai à son professeur… elle n’avait jamais vraiment porter attention à cette caractéristique de son pouvoir… mais maintenant qu’elle prenait le temps de s’y intéresser les choses lui semblait vraiment étrange. Lorsqu’elle vit que le soleil était entrain de se lever elle sortit des bains, s’habilla et alla rapidement dans la petite chapelle du château, elle aimait prier les dieux car elle savait qu’ils entendaient ses prières, la plupart du temps elle les remerciait du merveilleux destin qu’ils lui avaient offert de suivre et leurs demandait de veiller sur toute peuple encore libre d’Enkidiev. Mais se jour la Mélina pria surtout pour Lyra, partit en mission avec ses frères et sœurs d’armes, ils étaient revenu sans elle, se sujet était tabou mais Mélina savait que la femme chevalier aurait voulu être présente. Elle pria donc pour qu’elle leur revienne en vie. Elle les remercia ensuite comme le faisait chaque jours et alla rejoindre ses amis pour le premier repas de la journée. Elle déambula ensuite dans le château pendant un bon moment et lorsque le soleil fut au plus haut dans le ciel, elle se rendit dans sa chambre se changea et enfila son plus beau vêtement pour la cérémonie, elle avait tout de même une seule peur… ne pas être attribuer, peu être que toutes les choses auquel elle avait pensée n’aurais servi a rien, son rêve a porté de main, pouvait lui échapper d’un seul coup, elle frissonna en y pensant et préféra arrêter de se torturer l’esprit il fallait qu’elle se détache de ses émotions du moins jusqu'à l’attribution.

Pour avoir un pouvoir il faut être fort. Pensa-t-elle car c’est ce que le chevalier Kirlia avait dit et elle avait raison.

Mélina se concentra donc et alla rejoindre les autres élèves, elle n’aimait pas le bruit car son oreille était beaucoup plus sensible que celle des autres élèves qui eu était humain, elle regrettait de ne pas avoir eu cette caractéristique humaine. Enfin les servantes les poussèrent dans la grande cours et la petite fée humaine vit l’estrade ou bientôt elle serait peu être attribuer. Son cœur battait a présent très vite et elle avait renoncé à se calmer car elle avait maintenant très peur de ne pas faire partit des nouveaux écuyers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 12:44

Kyera se réveilla en sursaut, son front en sueur. Elle venait de faire un horrible cauchemars. S'était le temps de la prophétie et Kyera avait échoué à son rôle. Meyko avait réussit à tuer Litthyssia et Kyera, en colère impossible à éteindre, l'avait chargé mais le porteur des ténèbres lui avait transpercer son coeur d'un coup d'épée qu'elle n'avait pas vue, par la rage immense. L'hybride était tomber sur ses genoux et avait prononcer, à voix haute, sa dernière penser.

-J'ai faillit et je m'en excuse, Enkidiev...

Là, Kyera était tomber sur ses cotes et elle baignait maintenant dans son propre sang d'insecte noir. Litthyssia était près d'elle, en train de se faire arracher le coeur par un dragon sur les plages. Meyko, lui riait démoniaquement par son acte de gagnant. Irianeth venait de gagner les terres d'Enkidiev.

La femme mauve s'assit, les jambes croisés en indiens et regarda par dessus son épaule, vers le sol. Miralya dormait encore, Kyky ne l'avait pas réveillé. Une chance que ce rêve ne fut pas vrai, sinon, elle aurait faillit à sa promesse de toujours rester près de son écuyère. Cette jeune parduse faisait bien dormir encore pour reprendre des forces, car aujourd'hui, s'était son adoublement et elle aura, par la suite, son écuyer. Elle avait tant vieillit pendant ses cinq années. Elle était devenue une très belle jeune femme. Ou plutôt, une très belle jeune pardusse adulte.

Sans un bruit, Kyera se leva et alla se purifier dans la salles de bains, désertes à cette heure si tardive. Justement, il se faisait tard, l'hybride devait peut-être se dépêcher de se préparer pour aller voir les préparatifs dans la grande cours. Elle sortit donc du bain, s'essuya et mit sa plus belle tenue de chevaliers: sa cuirrase mauve avec les émeraudes verts sur la croix d'Émeraude. Kyera se regarda dans le miroir avant de partir vers sa chambre. Là, elle réveilla Mira' pour qu'elle se prépare et, pendant ce temps, Kyera regarda à la fenêtre. Elle vit quelques arbres et le villages, tout de suite après. Juste par la hauteur du soleil, la bouclière de la porteuse de lumière se dit que cette journée sera très chaude et humide.

Une fois que Miralya fut prête, elle descendirent à la grande cours. Comme d'habitude, Kyera ne fit qu'en signe de tête pour saluer Mathys et Kirlia et alla près de son arbre fétiche, près des écuries. Elle laissa Miralya aller se promener, car, maintenant, la chevalière mauve la considérait comme sa soeur d'arme et non comme son écuyère. Kyky s'assit et accota son bras sur l'un de ses genoux plier. En promenant son regard parmit les milliers gens présents, elle vit Kosuké, son jeune frère, qui était devenu élève depuis deux années. Il avait été envoyer ici par les Dieux pour qu'il puisse attendre l'Ordre. Kyera n'avait pas vraiment comprit pourquoi, mais dès qu'elle avait su sa, l'hybride s'était promit de protéger aussi son petit frère de sang.


Elle lui dit par télépathie: *Alors, stressé Koko?*

Kyera afficha un sourire et attendit qu'il la voit. Pendant ce temps, elle réfléchit aux cinq années qui avaient précédé ce jour. Les quatre premières avaient été bien tranquilles, jusqu'à temps que sa chef disparut. À ce moment-là, Kyera avait regretté ces paroles et ces gestes lors du sauvetage de Litthyssia. Mais bon, ce n'était pas ça qui allait la ramener...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 13:00

Nathan se retourna tout simplement dans son lit quand sabmère essaya de le réveiller. Non... Il ne voulait pas se lever. Pasbmaintenant... Il était tellement nerveux la veille, qu'il n'avait pas pu s'endormirb avant un long moment et maintenant il était fatigué. Cette nuit il avait encore fait des rêves étranges. Ce n'était pas vraiment les même, mais il les regardait toujours de haut. Il voyait tout sans bouger, sans réagir. Il y avait un grand et long serpent rouge qui se promenait tranquillement et lui il regardait ca. Il le regardait se faufiler à travers l'herbe puis il s'arrêtait devant une botte géante! Elle était vraiment très géante. Mais on finissait par se rendre compte que ce n'était pas la botte qui était géante, c'était le serpent qui était petit. Puis, il rapetissait jusqu'à disparaitre soudainement. Nathan faisait de drôle de rêve comme ca et il les dessinait tous. Ou du moins, ceux dont il se souvenait. Nathan se réveilla quand le serpent disparu dans un petit pop et surtout quand il se souvient que... c'était aujourd’hui! Nathan se redressa et repoussa ses couvertures. Il dit joyeusement:

Bonjour, maman!

Nathan s'étira et offrit un magnifique sourire à sa mère. Ca faisait 5 ans qu'il était avec sa maman. Il l'aimait et il voulait la rendre fière. Il voulait aussi rendre son défunt père encore plus fier que sa mère. Il ne l'avait jamais vu, mais il l'aimait sans l'avoir connu. Et puis, il adorait les histoires que sa maman lui racontait sur son papa. Nathan prit une feuille et un crayon et commença à dessiner le serpent rouge avec la botte géante. Ce n'était pas ce qu'on pouvait appeler de géniale, mais pour un garçon de 5 ans ce n'était pas mal. Surtout c'était rapide et ce n'était qu'un maigre croquis. Nathan finit rapidement son serpent rouge et sa géante botte et il le montra fièrement à sa mère qui s'appelait Kirlia.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 14:02

Le matin de l'attibution, Naryaa se leva peu de temps après l'aube. Cela faisait déjà quelques heures qu'elle se tournait et se retournait entre ses draps sans pouvoir se rendormir. Il faut dire que cette journée allait rester gravée dans sa mémoire toute sa vie. Déjà presque cinq ans qu'elle attendait ce jour ! Et tellement de choses avaient changé dans sa vie depuis son arrivée à Emeraude !

La petite elfe quitta ses draps encore tièdes et cligna plusieurs fois des yeux pour s'habituer à la lumière du jour qui filtrait à travers son rideau.
Elle se dirigea d'un pas mal assuré vers sa fenêtre pour ouvrir complètement son rideau. En regardant par la fenêtre, elle vit que cela promettait d'être une belle journée : le ciel était bleu pâle et dégagé.
*Le temps parfait pour un jour comme celui-ci !* pensa-t-elle.
Puis elle vit qu'en bas, les préparatifs étaient déjà comencés. Il paraissait y avoir énormément de gens venus pour assisster à l'évènement.
*J'irais voir de plus près tout à l'heure!* se dit la fillette.

Pour l'instant elle se dirigea vers les bains. Ils étaient déserts à cette heure là. Elle profita longuement de l'eau chaude avant de retourner dans sa chambre. Après avoir revêti la tenue qu'on lui avait dit de mettre pour l'occasion, elle se mit devant le petit miroir qui se trouvait près de son lit et entreprit de se coiffer. Ce n'allait pas être une mince affaire ! En effet, ses cheveux mauves lui arrivaient maintenant jusqu'en bas du dos et cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pris le temps de les démêler convenablement. Après s'être débatue quelques minutes avec ses cheveux, elle décida de faire deux longues tresses. Cela mettrait en valeur ses yeux verts, habituellement cachés derrière ses cheveux.

Quand elle eut fini, elle se contempla dans le miroir. Elle n'était finalement pas tellement différente qu'il y a cinq ans. C'est vrai que physiquement, elle n'avait pas beaucoup changée. Mais quelle importance ?
L'important aujourd'hui était son attribution ! D'ailleurs quel maître allait-elle avoir ? C'était la question qu'elle se posait depuis des mois ! Dans quelques heures elle aurait la réponse ! Mais qu'allait-elle faire en attendant ?

Elle pensa tout d'abord à rassembler ses affaires personnelles car elle ne dormirait sûrement plus dans cette chambre.
Cela n'allait pas être très long : tout ce qu'elle possédait était dans un coffre en bois qui contenait quelques vêtements, un carnet où étaient notés quelques notions de magie et un collier que lui avait donné sa soeur, juste avant son départ pour Emeraude. Une fois ses affaires rassemblées, elle regarda une dernière fois sa chambre puis sortit dans le couloir.
Naryaa alla directement vers les cuisines pour prendre une galette et une pomme qui lui feraient office de petit déjeuner.

L'elfe se dirigea ensuite vers la cour pour voir comment se déroulaient les préparatifs. Elle fut impressionnée par la multitude de personnes du château, de marchands, de paysans qu'il y avait. Elle n'avait jamais vu autant de personnes réunies en un seul endroit ! Elle décida donc de déambuler entre les marchands avant de se faire appelée pour être attribuée dans l'après-midi...
Revenir en haut Aller en bas
#Isklive

avatar
Nombre de messages : 1123
Rôle : Chevalier d'émeraude
Date d'inscription : 25/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Mort à 27 ans [G13]
Rôle: Ex-Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 15:12

10 ans…Ça faisait maintenant 10 ans qu’il était arrivé au château. Il se revoyait, tout petit, passant les portes du château pour la première fois. Il avait ensuite joint les élèves d’émeraude, après avoir démontré des talents magiques. Il se rappelait aussi très bien de son comportement à l’époque. La disparition de sa mère et la mort de son propre frère devant ses yeux, et par sa faute, l’avait vraiment détruit, à cette époque. À vrai dire, il n’aurait jamais crut s’en remettre, les pertes de deux êtres chers avaient vraiment laissé un grand vide au fond de lui, lorsqu’il n’était âgé que de 10 ans à peine. Il s’était donc mit dans la tête que l’attachement avec d’autres personnes ne servaient qu’à faire souffrir, il s’était donc créer une sorte de coquille autour de lui pour éviter de s’attacher aux autres, agissant donc toujours froidement, avec impassibilité en espérant que ça repousserait les gens, qu’ils n’insisteraient pas pour le connaître. Il avait prévu vivre ainsi tout le reste de sa vie, en solitaire. C’est ce qu’il croyait, avant que ce jour arrive, il s’en rappelait comme si s’était hier et pourtant, ça faisait 10 ans de ça. Cette journée l’avait vraiment marquée, c’était grâce à cette journée qu’il était qui il était en ce moment. Il pensait évidemment à sa rencontre avec Zeïlia. Il se rappelait très bien du côté Nord de la grande cour, où il avait aperçut une jeune fille complètement seule, avec seule compagnie les arbres et le petit étendu d’eau devant elle. Il ne se rappelait plus vraiment de la raison du pourquoi il avait été interpeller cette jeune fille, il aurait aussi bien put l’ignorer et poursuivre son chemin alors qu’il avait prévu de sortir de l’enceinte du château pour aller faire un tour en forêt, malgré le fait que ce soit interdit aux élèves. Il avait sans doute remarqué la solitude de la jeune fille et s’était identifié à celle-ci.

Bref, il était allé à sa rencontre et n’avait jamais regretté cette décision. Cette jeune fille avait complètement bouleversé sa vie, il s’était immédiatement identifié à la peine que celle-ci ressentait. Ils n’avaient peut-être pas vécu exactement la même chose, mais ils ressentaient à peu près la même chose. Elle aussi, elle refusait de s’ouvrir aux autres, pour ne pas souffrir de cet attachement plus tard. Bref, pour la première fois depuis qu’il était arrivé au château, le jeune garçon avait complètement ouvert son cœur à la jeune fille, il avait laissé de côté sa coquille pour tenter de l’aider à s’ouvrir un peu, elle aussi. La solitude, bien qu’elle semblait être une bonne idée dans ce genre de situation, n’était jamais bonne, il l’avait comprit, à l’instant. C’était tout simplement impossible d’être vraiment heureux en vivant seul, la solitude n’apportait rien d’autre que du désespoir. Bref, pendant les années qui suivirent, une solide amitié se créa entre les deux élèves et depuis ce temps, il s’était toujours promis de faire tout ce qu’il pouvait pour protéger sa meilleure amie. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle avait été la première à qui il s’était vraiment ouvert à son arrivée au château, elle était devenue sa meilleure amie peut-être même un peu comme une petite sœur pour lui et sans qu’elle le sache vraiment, elle avait retirée un très grand poids de sur ses épaules, grâce à elle, il était parvenu à refermer le grand vide au fond de son cœur. C’était pour cette raison qu’il la protégerait, c’était un peu sa façon de la remercier pour ce qu’elle avait fait, pour l’avoir sortit de sa solitude.

Après ça, il y avait maintenant 5 ans, le jeune homme qu’il était devenu avait finalement été attribué, devant officiellement un écuyer. Ça aussi, il s’en rappelait comme si c’était hier. Il n’avait jamais été aussi stressé qu’avant cette journée. Il avait eût l’impression d’explosé lorsque Lyra avait commencé à attribuer les élèves aux différents chevaliers. Son nom était sortit parmi les derniers, il se souvenait très bien de sa crainte de ne pas avoir été attribué. Heureusement, on l’avait finalement attribué au chevalier Curtis d’émeraude. Il se considérait plutôt chanceux d’avoir reçu un tel maître, bien que assez froid et impassible, Curtis avait été un mentor exceptionnel. Le chevalier lui ressemblait sur plusieurs points en fait, c’est sans doute pour cette raison que l’écuyer admirait autant le chevalier, qu’il éprouvait un tel respect pour son maître, même si bientôt, il en deviendrait un lui-même. Bref, en plus de ça, Curtis avait toujours privilégié les entraînements physiques, chose qu’il avait vraiment apprécié, n’étant pas le plus doué en magie, il s’était rattrapé sur le physique, développant des muscles solides avec les années et son talent à l’escrime était d’un tout autre niveau, à présent. Il lui restait encore un peu de chemin à faire pour égaler le chevalier, mais il était bien déterminé à un jour, vaincre celui qu’il considèrerait toujours comme son mentor. Un jour, il le défierait et le vaincrait, pour lui montrer que tous ces entraînements n’étaient pas en vain et qu’il se montrerait digne de ce qu’il lui avait apprit. Bref, en devenant écuyer, il s’était aussi attaché un peu plus à tous ses futurs frères et sœurs d’armes, les considérant tous un peu comme sa nouvelle famille.

Malheureusement, tout n’était pas positif, devenir écuyer avait eût de nombreux bons côtés, mais aussi de mauvais souvenirs, comme il y avait peut-être 1 ou 2 ans maintenant. L’enlèvement de sa meilleure amie avait vraiment eût l’effet d’un coup de masse. C’était arrivé sans prévenir, d’un jour à l’autre. Zeïlia avait disparut pendant la nuit, sans que personne ne s’en rende compte sur le coup. Ce n’était que le lendemain matin qu’Amyxa avait alerté tout le monde en ne trouvant pas la jeune Zeïlia dans son lit. Au début, il croyait que Zeï avait peut-être simplement décidé de fuguer pour un moment, même si le fait qu’elle n’ait avertit personne était étrange, mais après ne pas l’avoir vu pendant plusieurs jours, il dût se rendre à l’évidence. En plus de ça, l’enlèvement de sa meilleure amie tombait à un mauvais moment, craignant une guerre future, la chef des chevaliers avaient demandés à aller faire des vérifications des défenses de chaque royaume dans Enkidiev..Bref, heureusement, peu de temps après, Lyra forma un groupe de chevaliers qui l’accompagnerait pour se rendre au Désert, là où on soupçonnait que Zeïlia était retenue prisonnière et avec chance, Curtis fut choisis parmi les chevaliers avec les chevaliers Mathys et Evaliyah, donc, il allait les accompagner lui aussi, avec leurs écuyers respectifs.

Ils avaient donc voyagé pendant quelques jours, parcourant une bonne partie du continent pour se rendre à la frontière du Désert, dans le royaume de Fal. Ils avaient passés la nuit là-bas, dernière pause avant d’entamer la dernière ligne droite. Malheureusement, il semblerait qu’une bande de mercenaires avaient décidés de les prendre pour cible. C’est d’ailleurs pendant le conflit avec les mercenaires qu’il avait enlevé la vie à un être humain pour la première fois, expérience assez traumatisante. Mais le lendemain fut bien pire, alors que la bande se dirigeait vers Zircon, où Drace, celui qui avait enlevé Zeïlia, d’après la chef des chevaliers, se trouvait, celui-ci avait soudainement apparut devant eux, une Zeïlia complètement soumise à ces côtés. Il ne pouvait même pas décrire ce qu’il avait ressentit à ce moment-là, de voir que sa meilleure amie ne semblait plus avoir aucun souvenir d’eux. Une chose est sûre cependant, il n’oublierait jamais l’erreur qu’il avait fait ce jour, une erreur qui le hanterait sans doute pour toujours. Il n’avait pas supporté le choc, il n’avait pas été assez fort mentalement et le dieu déchu en avait profité pour l’utiliser comme otage. Il s’était servit de lui et de Zeïlia pour marchander avec Lyra. Il lui avait proposé d’échanger sa vie contre celle des deux écuyers. Et pour montrer qu’il ne plaisantait pas, il n’avait pas hésité à le battre à plusieurs reprises, si bien qu’il avait finit par perdre connaissance. Il ne sut donc jamais vraiment ce qui s’était passé mais à son réveil, il avait rapidement remarqué que la chef des chevaliers manquait à l’appel, elle avait sacrifiée sa vie pour le sauver, lui et Zeïlia. Il avait mis du temps à se remettre de cette nouvelle, et encore aujourd’hui, il s’en voulait, l’ordre d’émeraude était maintenant privée de sa chef en grande partie à cause de lui..Ensuite, à son retour au château, il s’était surtout concentré à ramener les souvenirs de Zeïlia, chose qu’il semblait avoir réussit, du moins en partie.

______________________________________


Isklive bailla un bon coup. En effet, le jeune homme était toujours allongé sur son lit, observant le plafond, le regard vide, perdu dans ses pensées. C’était quand même un choc, à son arrivée au château, il n’était qu’un petit bonhomme âgé de 10 ans et maintenant, voilà qu’il était âgé de 20 ans. Les dix années lui semblaient avoir passé tellement vite. Il avait bien changé en si peu de temps et pas qu’en grandeur, il avait évolué sur le plan mental aussi, bien qu’il n’avait toujours pas l’impression d’avoir la maturité nécessaire pour faire un bon chevalier. Est-ce qu’il serait digne d’enseigner ce qu’il avait apprit à un élève ? Pour la première fois depuis qu’il était ici, ce serait lui qui enseignerait, qui monterait l’exemple, il avait toujours été celui à qui on apprenait, c’était un changement assez troublant. Il espérait seulement qu’il pourrait faire en sorte que son écuyer ne refasse pas les mêmes erreurs qu’il avait commis. Il ferait son possible pour faire en sorte que rien de fâcheux ne lui arrive, en tout cas. M’enfin, il avait apprit de ses erreurs, il ne comptait plus agir aussi impulsivement à présent, il n’avait plus le droit à l’erreur maintenant, avoir un écuyer était une très grande responsabilité, il ne pouvait pas se permettre de prendre ça à la légère.

Se redressant lentement, quittant le plafond du regard, il se secoua légèrement la tête, essayant de faire disparaître les dernières traces de sommeils de son corps, aujourd’hui était un jour important, il se devait d’être à l’heure et d’arriver le plus tôt possible, pour montrer l’exemple. Forçant son corps encore légèrement endormit, ayant fait l’erreur de se coucher assez tard la nuit dernière, il se laissa glisser en bas de son lit, ses pieds nus touchant le plancher de bois froid, ce qui le fit frissonner légèrement. Il se dirigea ensuite vers son armoire situé à côté de son lit. Il observa les vêtements, songeur. Aujourd’hui, c’était une journée très importante, il se devait d’être chic, du moins, le plus possible. Ça l’énervait en fait, il ne faisait jamais vraiment attention à ce qu’il mettait, il prenait souvent le premier vêtement qu’il voyait et l’enfilait sans réfléchir, il se fichait bien de ce que les autres pouvaient penser de lui, de toute façon. Donc, en ce moment, il était un peu perdu, ne sachant pas trop quoi mettre. Il n’avait jamais eût un goût prononcé pour les vêtements chics, il préférait rester simple lorsqu’il se payait une tunique ou un chandail. M’enfin, il devait bien avoir quelque chose qui pourrait suffir…Cherchant pendant un moment ce qu’il mettrait, il finit par soupirer, ne trouvant absolument rien qui lui conviendrait. Oh et puis tant pis, il se contenterait d’un chandail à manche courte et un pantalon bien ordinaire, de toute façon, il ferrait chaud aujourd’hui, non ? Ça lui conviendrait parfaitement et puis, il allait sans doute revêtir sa cuirasse d’émeraude dès qu’il l’a recevrait..Attrapant donc simplement un pantalon gris foncé et un chandail gris pâle, il les enfila rapidement. Voilà…Ce n’était pas très exactement « chic » mais il se sentait bien dans ces vêtements, c’était le plus important selon lui…Et que ceux que ça dérange qu’il soit habillé en décontracté, ils n’avaient qu’à venir le lui dire, il allait se faire un plaisir de les ignorer…

Bref, il termina de s’habiller en enfilant ses bottes, s’assurant de les attacher suffisamment serrées pour ne pas qu’il la perde en pleine cérémonie, il aurait l’air assez idiot. Bref, une fois qu’il fut prêt, il se dirigea vers la porte, posant la main sur la poignée. Il se tourna alors pour regarder sa chambre dans son ensemble. C’était sans doute la dernière fois qu’il allait dormir ici, il avait avoir sa propre chambre à partir de maintenant, il ne partagerait plus celle de Curtis, il laisserait sa place au futur écuyer de ce dernier. Elle allait lui manquer, cette chambre, il avait tout de même passée toutes ses nuits ici, depuis 5 ans. Avec un dernier sourire en coin, il détourna les yeux, tournant la poignée pour sortir de la chambre, refermant la porte derrière lui. Bon…Maintenant, il devrait peut-être aller se détendre un peu dans les bains, l’adoubement ne commencerait sans doute pas aussitôt, les préparations de la fête devait être en cours, il avait donc le temps d’aller prendre un bain relaxant et se prendre quelque chose à manger. Décider, il s’engagea dans les couloirs du château, se dirigeant vers les bains des hommes.

Une fois dans salle, il remarqua qu’il n’était pas seul, il n’était donc pas le seul écuyer-chevalier qui était levé. Il salua tout ses futurs frères d’armes d’un signe de tête et alla se déshabiller, laissant ses vêtements dans l’endroit prévu à cet effet. Il s’immergea ensuite dans l’eau chaude des bains, fermant les yeux pour méditer. Il était un peu stressé, en fait. C’était bien moins pire que à sa première attribution, il avait l’habitude maintenant, il savait comment ça se passerait mais restait qu’il avait le trac. C’était pas mal de pression, un événement comme ça, devenir chevalier était son rêve depuis qu’il était devenu écuyer, il avait toujours de la difficulté à croire qu’il allait devenir un chevalier dans quelques heures…Après plusieurs minutes de relaxations, le futur chevalier entrepris de se laver en vitesse. Une fois qu’il fut propre comme un sous neuf, il sortit de l’eau, entourant une serviette à sa taille alors qu’il retourna s’habiller une fois sec. Il sortit ensuite des bains, une serviette entre les mains, la frottant frénétiquement sur sa tête pour sécher ses cheveux châtains. Il pressa le pas en direction de la cuisine, son estomac commençant déjà à se lamenter, comme chaque matin. Il déambula donc dans les couloirs qu’il commençait à connaître comme sa poche, normal après tout, après 10 ans à vivre dans ce château, celui-ci n’avait plus vraiment de secrets pour le futur chevalier.

Bref, il pénétra dans la salle à manger un peu plus tard, sa serviette sur l’épaule, n’ayant pas voulu prendre le temps d’aller la reporter dans les bains, il le ferait plus tard, il ne ferait que la laisser sur une chaise et il retournerait la porter après l’attribution. Donc, en entrant dans la pièce, il fit un sourire au chef qui s’adonnait à la tâche de préparer les déjeuners des chevaliers, qui passeraient sans doute tous ici avant de se rendre à l’attribution. Le futur chevalier se contente donc de se laisser tomber sur une chaise, autour d’une des nombreuses tables rondes de la pièce. Il attendit quelques instants puis une servante arriva, déposant un panier à fruit sur la table du jeune homme. Elle lui proposa par la même occasion de remettre sa serviette à sa place. L’écuyer lui tendit donc la serviette mouillée avec un sourire de gratitude alors qu’il plongea la main dans le panier de fruits pour prendre une bonne pomme bien rouge. Il croqua dans la chair du fruit rouge, dégustant le jus sucré qu’il produisait. En peu de temps, la pomme n’exista plus, si ce n’est que du cœur de la pomme qu’il laissa intact. Il lança ensuite le cœur de la pomme directement dans une poubelle, un peu plus loin et se prit une orange cette fois-ci. Celle-ci subit le même sort que la pomme, finissant entièrement dans l’estomac du jeune homme, ne laissant que la pelure qu’il jeta à nouveau dans la poubelle. Le futur chevalier continua ainsi pendant un moment, jusqu’à ce que le panier de fruits soit presque vide. Ce n’était pas vraiment un gros repas, mais ce n’était qu’une déjeuner, il y aurait sans doute un buffet à l’attribution, il mangerait là-bas, si jamais sa faim revenait ! Bref, se levant, il laissa le panier de fruits aux servantes puis quitta la pièce, cette fois, direction la grande cour, la fête devait déjà être commencé.

C’était en effet le cas, alors qu’il était dans le couloir pour sortir du château, il pouvait déjà voir plusieurs personnes, rassembler dans la grande cour, il pouvait même entendre les bruits de conversations qui s’élevait de la foule qui grandissait de plus en plus. Poussant les portes du château, il entra finalement dans la grande cour, découvrant la grandeur de la fête qui allait se dérouler. C’était encore plus gros que la dernière fois ! La foule était bien plus grande, elle aussi et il semblait que même les paysans aient été invité à la cérémonie, cette fois. Isklive n’était pas claustrophobe mais il devait avouer que toute cette foule l’intimidait un peu, il n’était pas exactement très à l’aise avec les grandes foules, il pouvait les supporter mais il ne les appréciait pas plus qu’il le fallait, m’enfin, dans une journée comme celle-ci, il s’était attendu à voir une foule immense, même si c’était encore plus grosse que prévu. En plus de ça, il semblerait que le roi Elthor avait fait les choses en grand, tout le long de la cour, il y avait plusieurs sortes de marchands, divisé en plusieurs catégories, il y en avait vraiment pour tout les goûts. Et d’après ce qu’il pouvait voir, il avait aussi fait installer deux arènes de combats, une était pour les paysans, d’après l’affiche sur celle-ci et l’autre était pour les chevaliers, écuyers et meilleurs combattants. Un sourire apparut sur les lèvres du chevalier, ces arènes étaient d’excellentes idées, il allait pouvoir se divertir un peu, en attendant l’adoubement et l’attribution. Et apparemment, il y avait un prix pour le vainqueur, ça pourrait toujours être amusant. Il ne gagnerait peut-être pas, bien qu’il ne doutait pas de son habilité à l’escrime mais si il rencontrait quelqu’un du calibre de son maître, il aurait du fil à retordre pour l’emporter. Bref, il sentait que cette cérémonie serait une vraie réussite, en espérant que contrairement à la dernière fois, l’attribution et l’ambiance de fêtes ne soit pas interrompue. Bref, le futur chevalier descendit lentement les escaliers qui menaient à la cour, son regard parcourant toujours l’immensité de celle-ci. Lorsqu’il eût finalement descendu la dernière marche, il aperçut la silhouette de quelqu’un qu’il croyait connaître, du coin de l’œil. Et en effet, lorsqu’il tourna la tête vers sa gauche, il aperçut Lyon, un écuyer comme lui, de deux ans son benjamin. Isklive l’avait rencontré il y avait à peu près un an, du moins, c’était la première fois qu’ils s’étaient vraiment adressés la parole. Bref, pendant la dernière année, les deux futurs frères d’armes avaient discutés à plusieurs reprises, développant une amitié assez forte. Bien que par moment Lyon pouvait sembler un peu lunatique, étant souvent perdu dans ses pensées, il avait apprit à le connaître et le jeune homme s’était avéré assez sympathique.

Avec un sourire aux lèvres, Isklive s’approcha lentement de son ami, le saluant d’un simple signe de tête, allant ensuite s’appuyer sur le mur de l’entrée principale en gardant le silence. Il n’avait pas grand-chose à dire, il aurait très put demander à Lyon si celui-ci était impatient à l’idée d’être adoublé et de recevoir un écuyer mais se serait assez inutile comme question puisqu’il se doutait déjà de la réponse. Il se contenta donc de garder le silence, attendant lui aussi la suite des évènements en promenant son regard sur l’ensemble de la cour..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 18:37

Esper n’avait pas dormit de la nuit, elle était trop nerveuse, elle était donc rester assise sur son lit, dans sa robe blanche, les genoux repliés contre sa poitrine, les bras enroulant ses genoux. Elle sentait son cœur qui battait à tout rompre…Tout avait tellement changer depuis qu’elle était ici, sa nourrisse serait fière…

Fermant les yeux, la fillette se rappela ce qui avait pus se passé… Le roi et la reine d’Argent, puisqu’elle avait eut l’interdiction de les appeler ses parents, s’était débarrassé d’elle en l’envoyant à Emeraude… Ici, elle avait rencontrer un enfant venant d’Irianeth… Et ça c’était assez mal passé… Après elle avait rencontrer Citeo… Son regard coula vers le bracelet posé sur ce qui lui servait de table de nuit et où Lagad dormait, tenant le bracelet entre ses petites pattes, la jeune fille ne pus s’empêcher de sourire. **La fille là-bas dont t'es en train de te moquer c'est comme ma soeur alors si t'a un problème avec elle, t'a à un avec moi…** Et après il lui avait offert le bracelet… Citeo avait été le premier à se montrer gentil avec elle à son arriver à Emeraude… Plus tard, elle avait pus rencontrer le fils de la porteuse de lumière aussi… Et ce dernier avait découvert son secret avec une facilité déconcertante… Dernièrement, elle avait aussi rencontrer Itsugaya, lors d’un pillage à la cuisine et Luthien, qu’elle avait plus ou moins appréciée… Sans parler d’Alya un jour où elle avait fuit dans la forêt… Cette dernière l’intriguait tout en lui inspirant confiance… La gamine espérait qu’elle aurait quand même l’occasion de la revoir.

A trois heure du matin, Esper se résigna, elle ne pourrait pas dormir, elle laissa donc Lagad dormir et s’empara de la tenue qu’on leur avait donner la veille. Elle se faufila dans les couloirs désert et s’immergea longuement dans l’eau… Quand elle eut finit, elle se regarda dans un miroir, seulement vêtu d’un drap de bain… Elle avait grandit depuis qu’elle était là, et maintenant ses formes commençaient à être sérieusement présente… Mais sa peau était toujours aussi pale… Ses cheveux blanc étaient un peu plus longs que de par le passé, elle les amena sur son épaules et plissa doucement ses yeux pales qui laissait l’impression d’être aveugle, mais qui ne l’était pas…

Ce n’était qu’une demi heure après qu’elle quitta la salle de bain, toute propre, vêtue d’une tunique verte et d’un pantalon de même couleur. Ses cheveux étaient déjà presque secs… Elle était alors retourner à sa chambre pieds nus comme toujours. Là, en silence, elle se brossa les cheveux et passa le bracelet de Citeo à son poignet. Après ça, elle enfila son sac de toile, des plus discrets et y glissa son calepin… Puis, elle secoua doucement Lagad et l’aida à prendre sa place autour de son cou… Puis elle regarda la chambre et soupira avant de la quitter.

Le jour n’était pas encore lever quand elle arriva au dernier étage. Là-haut, elle se hissa sur un bout de toi proche et elle s’y assit en regardant ce qui se passait dans la cours… Elle n’avait pas trop envie d’être au cœur de la mêlée tout à l’heure. De son perchoir, elle n’eut pas de mal à voir que tout les élèves ne deviendrait pas Ecuyer… Elle déglutit violement. Si elle n’était pas écuyer que ce passerait il ? Serait-elle renvoyer à son château natal ? Là-bas, elle serait à nouveau cloitrer dans sa chambre ? Elle ne le supporterait pas… Esper se retint tant bien que mal de fondre en larme.

Combien de temps resta-t-elle perchée là-haut ? Elle ne le savait pas vraiment, mais quand elle laissa pleinement son empathie ouverte, elle sentit l’empressement. Le moment devait arriver ! Il fallait qu’elle se dépêche… A nouveau, la jeune femme entra par la fenêtre du dernier étage et enfila ses bottes, qu’elle avait laisser devant la fenêtre. Elle grimaça, ses pieds n’avait vraiment pas l’habitude des chaussures… Quoi qu’il en soit, elle se hâta de couper à nouveau son empathie avant de descendra à la cours en grimaçant. Peut être qu’elle pourrait enlever ses bottes un peu plus tard, ce serait mieux comme ça.

Dans la cours, elle faillit hurler… Il y avait trop de monde. Après quoi, la jeune femme avait porter son regard partout autour de la pièce… Elle trouva un endroit sans trop de monde et s’y glissa restant à l’écart des autres comme toujours. Maintenant, elle n’avait plus qu’à attendre en espérant qu’on ne s’approcherait pas trop d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 18:41

Keeko s'était réveillé de bonne heure, avant le lever du soleil, pour aller aider Arandir et quelques servants à construire leur future maison, amenant avec elle Aragorn. Son fiancé le lui avait déconseiller, ne sachant pas pourquoi, mais la femme avait fait à sa tête, . La chevalière les avait donc aidé à mettre quelques planches à place pour faire le planche du premier étage. Mais puisque se n'était pas vraiment son domaine, elle avait plutôt ramassé quelques petits et gros débris traînant à terre et avait nettoyer le champ de construction avec de l'eau. Par la suite, dès que le soleil commençait à se lever de plus en plus dans le ciel, Keeko avertit Arandir de l'heure et ils partirent sur son cheval. Lui sur sa selle et elle derrière lui. Comme de jeunes amoureux adolescents( ils devenaient de plus en plus vieux, maintenant), laissant les hommes qui s'étaient proposé de les aider à construire leur maison et l'étable.

Dès qu'elle fut aux écuries, Keeko descendit d'un bon gracieux de la monture et envoya un bec souffler à son amour. Elle courut vers les bains, traversa la grande cours bonder de gens, toute sale de poussières et de saletés quelconques et se nettoya dans a source chaude. Elle y resta quelques temps, relaxant. Ses nerfs étaient plutôt sur le qui-vive. Aujourd'hui, s'était l'adoublement et l'attribution, puis, dans deux jours, son mariage. L'éleveuse de dragons avait décider de le faire à quelques jours après la cérémonie de l'Ordre pour laisser ses confrères et consoeurs d'armes respirer un peu. Il fallait bien que tous soit en forme pour une autre grande fête. Mais, bien sur, il allait manquer un personne absence depuis une année... Lyra... Elle s'était sacrifier pour sauver deux écuyers de l'Ordre lors du sauvetage de Zeilia. Une larme coula sur sa joue à cette pensée et image. Même si Keeko n'était pas très près de sa chef, ça lui faisait un choc comme tout les autres Royaumes de savoir qu'elle était disparue, sans que d'autres monde réussissent à la retrouver. Après quelques mois, des gardiens avaient arrêtés leur recherche, exaspéré de leur travail sans résultat.

Keeko sortit des bains après ces pensées et s'habilla digne de la cérémonie, puis, alla retrouver Aragorn à la grande cours. Dès qu'elle sortit, elle vit Naryaa, Hayden et Luthien. Les deux filles avaient grandement progresser pendant leur année de magie. Et le seul garçon de sa classe, Hayden, lui, avait aussi progresser dans la magie, mais surtout spychologiquement. Au tout début, il était très craintif et peu social. Mais maintenant, il l'est moins et a un nouveau ami: Kosuké, un élève apparut depuis deux ans. Keeko ne savait pas grand chose à se sujet, seulement qu'il venait d'un famille d'accueil. En tout cas, l'éleveuse de dragons était grandement fière de ses petits chéris.

Puis, elle vit Elyon, sa meilleure amie dans l'ordre. Avec un sourire radieux, Keeko alla la voir d'un pas enjoué. S'était plus qu'un membre de l'Ordre ou encore sa soeur d'armes pour Keeko, s'était sa soeur qu'elle avait toujours rêver d'avoir et, en quelque sorte, sa demoiselle d'honneur. Et oui, la magicienne lui avait demander, avant le grand sauvetage, si elle voulait bien l'aider à son mariage pour plusieurs choses. Quand elle fut à ses côtés, Keeko lui dit:


-Bonjours Ely'!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 20:01

Rose se réveilla de bonne heure,ce matin était spéciale peut-être allait-elle devenir écuyer!Elle espérait qu'elle avait compléter ce qu'il fallait sinon que deviendrait-elle?Elle n'aurait nul part ou aller et elle ne pourrait pas rester élève!Car elle a maintenant onze ans!Devenir écuyer à 17 ans,elle n'avait jamais vu cela.Au pire des cas c'est ce qui arriverait sinon elle pourrait demander à un magicien de la prendre comme apprentie!Elle avait déjà les bases et son pouvoir de guérison était assez puissant. Rose quitta le dortoir sans un bruit et alla aux bains,parfois elle n'y allait pas mais maintenant elle devrait prendre l'habitude d'y aller donc elle commença cette habitude ce matin même.Puis elle mis ces habits habituelle et descendit dans la grande cour,tout était décorer.C'était vraiment très jolie il y avait des fleurs partout et une longue table était destinée aux affamés.Il y avait un estrade ou se trouvait déjà quelques chevaliers,futurs-chevaliers et futurs-écuyers.Elle alla les rejoindre,étant petite elle ne voyait pas grand chose et elle cherchait Mélina et Ellana,elle ne voulait pas utiliser ses pouvoirs pour les trouvés car les essaies avaient été catastrophique.Elle chercha des yeux ces amies mais ne les trouva pas,donc elle décida d'attendre pour voir si elles allaient arrivés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 12 Sep 2009, 23:39

Debout sur une dune de sable, Citeo laissait le vent caresser ses cheveux... Il portait l'armure des chevalier d'émeraude avec l'épée planter dans le sable... On vit que son visage affichait un air de bonheur car enfin il était un écuyer d'émeraude... C'est à ce moment précis qu'il se réveilla en sursaut... Il regarda autour de lui et soupira à la notions que ce n'étais qu'un rêve... Il fixa le plafond un long moment et souris car enfin étais le grand jour, le moment pour laquelle il avait pris cet entraînement si dur. Il se leva tranquillement en regardant dehors et fixa l'extérieur en humant une bonne bouffé d'aire fraîche dans ses poumons.

Un sourire se dessina sur son visage et il ferma ses yeux se rappelant de souvenir. Le premier fût lorsqu'il était assis dans la bibliothèque avec Esper et qu'il pleurait pendant qu'elle le consolait. Ça lui manquerait de ne plus être avec cette si bonne amie, ensuite il se rappela de la bagarre qu'il avait eu quand il était avec Namassé... Elle lui manquerait sûrement aussi mais la chose essentiel qui lui manquerait serait sa liberté. Au moins avec le temps il avait appris à évoluer et était moins imbécile que dans le temps. Il se retourna pour aller ranger ses choses afin de se préparer à aller à l'adoubement quand il se trébucha dans un objet lourd et vola sur son lit tête première. Un soupir se fit entendre et il se releva doucement, toute ses années avaient passer mais il restait toujours le bon vieux fou...

Il espérait qu'au moins en étant écuyer ses camarades constaterait qu'il avait changer entre temps. Bref il laissa tomber pour ses choses et décida d'aller se promener et reviendrait plus tard, tranquillement il sortit de la pièce et se rendit dans les corridor ou il erra. Il frotta sa mains sur les murs en souriant car après tout c'était bien ici qu'il avait grandit...

Puis il se rendit dans la cuisine ou il huma l'odeur des cuissons. Il avait hâte finalement de retrouver ses amis et d'enfin les voir dans la cour... Alors sans hésitez il se dépêcha pour aller à sa chambre, il prit ses choses et commença à tranquillement ranger les choses en regardant autour. C'était sûrement la dernière fois qu'il prendrait ses choses dans cette place. Environs une heure plus tard lorsqu'il eut terminer, il trouva ses vieux bracelets qu'il portait étant jeune et en prit une dans sa mains en le fixant silencieusement. Plusieurs rêves et défis était enfouis à l'intérieur de ce bracelet, mais ils avaient tous été accomplis. Maintenant place à la cours. Il se dirigea d'un pas rapide vers la cours mais à sa surprise il y avait tellement de monde qu'il ne pût même pas différencier amis d'inconnus. Doucement il marcha à travers la foule et glissa sa mains dans ses doux cheveux brus. Une fois parmi le tas de personne il salua ceux dont le visage était familier sans faire attentions et se dirigea tranquillement vers un mur ou les gens passaient moins pour doucement s'appuyer et fixer la foule dans le silence. Au moins de cette façons il n'aurais pas l'air plus fou qu'il ne pouvait l'être de lui-même.

Il voyait les gens qui entrait et qui se retrouvait mais lui restait silencieux et les regardait. En hommage à son père qui avait toujours voulût être chevalier, Citeo garda le silence en baissant le regard et dit quelques mots en son hommage. Il avait toujours voulût être chevalier mais malheureusement il ne l'était pas été car il à dût être surveillant pour le village du sable mais au fond il est mort en conservant la vie de son fils. Finalement il reprit ses esprits et se dit que si il était ici aujourd'hui c'est que son père avait fait un grand sacrifice et que jusqu'à sa mort il lui ferait fidélité, honneur et respect... comme jusqu'ici il avait toujours réussis à faire...

Certes il s'était souvent retrouver dans des moments ardu ou les situations étais forte et choquante mais grâce à ses amis, Citeo étais un jeune homme changer aujourd'hui et il continuerais de porter l'honneur de la famille Anodrac jusqu'à sa mort si il le fallait. Son visage transmit un sourire qui avait de la joie car enfin il avait évoluer dans sa vie et s'approchait de son objectif de devenir enfin écuyer sûrement d'un chevalier. Mais pour le moment il laisserait place à la cérémonie et voir comment le tout se déroulerait car comme il avait apprit, la vie n'est que mystère ainsi il nous est impossible de la devin
er.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 13 Sep 2009, 04:02

Jadina se réveilla avec un mal de crâne terrible... Infernal. C'était infernal. Elle se redressa et bailla un bon coup tout en s'étirant. Quand ce fut fais,la jeune fille se leva et se dirigea vers son armoire où se trouvait quelques vêtements. Elle prit ceux qu'elle mettait le plus souvent,à savoir: sa robe verte,jaune,noire et blanche,son petit bandeau,une cape blanche et ses bottes. Elle hésita un peu à prendre son bâton-aigle avant de décider de le mettre en petite version et de le glisser dans une poche. Elle s'installa devant le miroir et se contempla. Jadina n'était plus la petite fille qui ne connais personne,elle était maintenant une jeune fille de treize ans avec de belles courbes bien dessinées qui avait pleins d'amis. Elle fit venir une brosse jusqu'à elle et entreprit de se démêler les cheveux. Elle les avait laissé pousser et elle faisait maintenant un queue haute avec et son bandeau avait maintenant une petite Emeraude que la jeune fille avait fait apparaître afin de montre à tous ceux qui la voyait de savoir qu'elle était maintenant une citoyenne d'Emeraude.

Elle renvoya la brosse dans son tiroir et appela un élastique à la place afin de s'attacher les cheveux. Jadina noua sa longue chevelure avant de courir se purifier. Elle se lava rapidement et alla ensuite manger. A table,elle ne vit ni Dorianne,ni Ellana. Elle s'assit à côté d'un garçon qui ressemblait à un lion sur deux pattes. Intriguée,Jadina vit le pardusse dévorer à une vitesse incroyable un énorme morceaux de viande. Jadina cligna plusieurs fois des paupières en apercevant une fine couleur blanche englobant entièrement la silhouette du garçon. Finalement,ce dernier se leva et s'en alla vers la cour. Jadina le suivit du regard mais elle termina de manger avant de se diriger elle-même vers l'endroit où devait se dérouler l'attribution et l'adoubement. Elle arriva sur place et alla au deuxième rang et elle aperçut la table sur laquelle il y avait quelques armures destinées aux futurs Ecuyers. Jadina sentit alors un noeud se former dans son estomac et dans sa gorge. Il n'y avait que quelques armures et il y avait beaucoup trop d'Elèves. La jeune fille se dit alors qu'elle ne serait jamais attribuée car elle n'avait pas de chance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 13 Sep 2009, 05:44

Eowen c'était endormit dans les environs de 3h du matin tellement elle était excitée, l'adoubement et les attributions serait le lendemain, serait elle écuyère enfin. Son père serait fière d'elle, viendrait il la voir le soir même ? Elle était dans son lit, elle soupira. Si elle était attribués elle ne pourrait pas voir son père le soir car elle serait avec le chevalier que l'on lui aura attribué. Mais peut être qu'il voudrait bien qu'elle voit son père. C'était l'aurore, elle se leva et alla regarde le soleil se lever à l'horizon. Elle resta à la fenêtre, elle ne sait pas combien de temps. Puis elle alla s'habiller, elle descendit les escaliers, habillée d'un haut et d'un bas blancs. Elle rentra dans la cours, et ce mit à côté d'un garçon elle avait entendue dire qu'il s'appelait Citeo mais elle n'en était pas sur. Elle espérait être attribué, car elle avait entendu que l'on pouvait ne pas l'être et attendre encore. On avait installé des bancs dans la cours, il y avait beaucoup d'élève, des filles comme des garçons. Elle stressé comme les autres élèves, les écuyers arrivaient aussi avec les chevaliers. Il n'y avait pas de vent, les oiseaux chantaient. Les serviteurs couraient partout, ils ajustaient, ils rafistolaient, ils fessaient en sorte que tout sois parfait avant que la cérémonie commence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 13 Sep 2009, 11:06

Yume se sentait mal, elle avait la nausée, elle espérais qu'une nouvelle catastrophe n'arriverait pas. Elle était confiante pourtant mais elle se sentait stressée à cause de l'attribution. Elle espèrait de tous son coeur être attribuée! Pour calmer son stresse elle commença a penser à une mélodie. Elle l'envoya par thélépathie à Citéo car elle n'avait rien d'autre à faire. puis elle pensa:
*Ah! quelle belle mélodie! je suis sure que Citéo l'aimera!*
Elle se rendit soudain compte que son stress avait disparue et elle se rendit dans la salle où se déroulait l'attribution car elle allait être en retard. Une fois arrivée elle vu Jadina et s'empressa d'aller lui dire bonjour. Après cela elle repensa à toutes les rencontres qu'elle avait fait au cour des cinq denières années et se sentit nostalgique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 13 Sep 2009, 12:59

Que se passe t-il quand on se perd dans ses pensées, quand un tourbillon de noir s’infiltre dans sa tête et refuse d’en sortir? La nuit avait été longue et pénibl, une de celles qui te resteront a jamais gravées en mémoire, et a force de revisiter tes souvenirs, tu ty perderas.Lorsqu’on se rend compte que le soleil s’est depuis longtemps couché, et que la lune était haute dans le ciel, c’est qu’on ne faisais pas attention a ce qui se passait en dehors de soi. Des heures et des heures passées, et la petite princesse attendais toujours que l’astre du jour ose se lever pour éclairer la journée a venir. Peut-être l'’léve aurait-elle dû dormir, mais une nuit blanche était le moindre prix a payer pour une si grande occasion. La journée suivante prommettais d’être interressante est très stressante pour tous les élèves. ëtre une étape plus proche à devenir chevalier signifiait beaucoup pour une élève comme celle-ci. Depuis cinq ans déjà qu’elle était arrivée à Émeraude, cinq ans depuis qu’elle avait quittée ses parents sans aucuns regrets. Et maintenent, elle était a une phase plus proche de réaliser son rêve. Elle serais écuyer. Ce serais le plus beau jour de sa courte vie jusque là. Elle aurais un maitre, qu,elle serait obligé de respecter, d’obéir au doigt et a la lettre, d’écouter en tant que mentor et qu’ami. Elle assisterais aux quêtes importantes, elle verrait Enkidiev. C’était un grand rêve pour une jeune fille de 14 ans. Assise sur le bord de son lit, Katy avait pensée toute la nuit a ce que sa vie signifiait, et a ce qu’elle allait devenir dans moins de 24 heures de là.Son destin allait se clarifier, et elle pourrait poursuivre son chemin. Mais qui allait être le maitre d’une fille comme elle? L’élève savais que Lyra, la chef des chevaliers d’émeraude, n’allait pas être capable d’être la sienne. Mais de toute facon, Katy avait préféré que son maitre ne soit pas Lyra, mais plutôt une autre chevalière. Elle n’aspirait pas a devenir la meilleure, mais juste une partie du tout qui défenderais le continent et ses habitants de la menace. C’était tout ce qui pourrait rendre la jeune fille heureuse. Quiand elle était venue a Émeraude pour la première fois pour apprendre la magi et devenir élève, Katylin était une enfant énergique et vive d,esprit. Bien que ceci n’a pas changé, l’élève sait désormais quand est le bon moment pour parler et celui pour penser et garder ses commentaires pour elle. Elle savais comment contrôler ses pouvoirs, et elle était devenue une jeune fille brillante et aggréable a côtoyer. La jeune princesse ressemblait désornais de plus en plus a son père, avec ses cheveux châtains et ses grands yeux bleus profonds comme des océans. Elle aurait voulu penser que ses parents était fières d’elle, leur fille unique, et de ce qu’elle avait accomplie. Mais elle avait aussi présumé que le roi et la reine de Diamant auraient éssayés de rentrer en contact avec elle pendant les années passées a émeraude, mais ses parents l’avaient déçus. Ils l’avaient complètement oubliée, elle et ses aventures nocturnes dans les jardins du palais. Elle savait bel et bien que ses parents ne se préoccupaient point de son éducation, maintenent qu’elle avait décidée de devenir élève au château. Peut-être avaient-ils complètement abandonnés leur rêve de la voir se marier a un prince d’un autre royaume et de devenir souveraine? Peu importait en ce moment, il ne restait que l’avenir qui était essentiel. Et cet avenir était de devenir chevalière.

Ses années en tant qu’élève étaitent, jusqu’à présent, les plus belles années de sa vie. Dès son arrivée, elle s’était enpressée de se faire des amis. D’entre tous, Lyllianna et Kilimiris étaient les meilleurs amis qu’elle aivait eut. Katy se souvenait de la première fois qu’elle avait vu le jeune garçon, et comment ils ont eut une connexion instantanée. Ses premiers cours à émeraude avaient été un désastre pour la jeune fille. Elle était sure et certaine qu’elle allait tout échouer et se faire renvoyer dès la première semaine au Château. Mais, les semianes commencèrent a passer et a devenir des mois, et Katy n’avait pas eut aucun signe qu’elle était prête a se faire exclure du royaume. Au contraire, l’élève n’avait pas arrêté de s’améliorer avec maitre Keeko, et avec tous ses encouragements, elle avait achevé ses études haut la main. Ses journées étaient comme un rêve devenu réalité. Elle pouvait courrir librement dans le chateau, et les servants n’avaient pas la force de l’arrêter. Mais quand elle croisait un chevalier, elle se calmait, comme par magie. Katy avait souvent remarquée les autres élèves des autres classes, mais elle ne les avaient pas trop approchées. Elle connaissait Hayden de vue et Kosuqué aussi, ainsi que beaucoups d’autres élèves. Souvent, à l’aube, elle regardais à travers la fenêtre de son dortoir et obsrvait les chevaliers s’entrainer ave leurs écuyers. Elle rêvait souvent d’être a leur place, et maintenent elle le serait. Elle aurait un uniforme vert, et aurait une petite épée. Elle pourrait s’entrainer dans la cour avec son maitre, et l’accompagner fièrement où celle-ci allait.

Le soleil ne s’était toujours pas levé, et aucune autre élève ne donnait signe de vouloir descendre. Katylin continait d’explorer ses pensées. Elle se demandait comment allait être cette journée, la journée qui déterminerait le reste de sa vie. De sa fenêtre, elle ne voyait aucune des préparations dans la cour, mais dans sa tête, elle s’imaginait une scène toute a fait magnifique. Il y aurait une estrade, des guirlandes, des fleurs.. Et le plus important, il y aurait une table où tous les nouveaux uniformes des écuyers et des chevaliers seraients affichés. Mais l’élève n’arrivait pas a se visualiser l’emplacement de cette table… Serait-elle a coté de l’estrade, ou en plein centre? Les chevaliers devaient être capables de prendre les cuirasses assez rapidement avec eux sur l’estrade, pour aider les écuyers a les vêtirs. Mais il y aurait un maitre de moin, Katy le savait. Lyra, Chef des chevaliers,avait disparue il y a 1 an. Katy avait entendue que ses deux écuyers, Louan et Kysilin, avaient été pris sous l’aile de mathys, et qu’Evaliyah était devenue la nouvelle chef. Mais quand a sa grossesse, elle avait rennocé a ce poste, et aujourd’hui, un nouveau chez allait être proclammé. La jeune princesse n’avait aucune idée de qui ça pourrait bien être, mais elle aimait les surprises. Cette journée allait être remplie de surprises.

La jeune filla n’avait pas réalisée qu’elle avait pris une petite somme. Quand elle se réveilla, elle se rendis compte que le soleil était levé, et de plus, il était assez haut dans le ciel. Katy commença a paniquer. Comment avait elle pu s’endormir maintenant, seulement quelques heures a peine avant l’attribution? Elle éssaya de se calmer, mais elle n’était pas sure que les grandes respirations qu’elle prennait étaient en train de la rendre plus sereine. Katy décida donc de se lever et d,aller aux bains. En passant pas les lits des autres filles, Katy se rendit compte qu’elle n’était pas en retard, après tout. Il n’y avait que qulques filles qui s’étaient levé si tôt pour se rendre à la cérémonie. Elle marcahit dans les corridors de pierres, et elle en vint finalement au bains. L’élève se dévêtit, et, une fois de plus, se rendit compte de comment son corps avait changé. Elle avait une poitine, des muscles fins et noueux, des jambes élancées et minces. Elle était plus grande que la moyenne, un trait qu’elle doit à sa mère. Elle était assez fière de son corps. Elle passa son regard autour de la pièce, et entra finalement dans l’eau chaude que contenait les bains. Katy avait presque envie de s’endormir dans l’eau, et d’oublier toutes ses craintes pour la journée. Elle plongea sa tête et gratta ses longs cheveux sous l’eau pour y enlever la saleté et la graisse. Elle resta sous l’eau pour une petit bout de temps, et ferma ses yeux. Katy adoriat la sensation d’etre dans l’eau, cette sensation qui te donne l’impression d’être très légere, et que le monde bouge au ralentit. Peut-être est-ce aussi que la première fois que la fille avait performé de la magie était au bord de l’eau, et cet évènement l’ à marquée. L’eau était bonne, mais il fallait sortir a un moment donné, pour ne pas manquer l’attribution. Elle sortit de l,eau et pris une serviette. Après s’être sechée, Katy courra jusqu,au dortoir, enroulée de sa serviette, et se choisit des vêtements apropriés pour l’évènement. Elle se sécha les cheveux rapidement avec la serviette, et les laissas détachés. Il était temps, a présent, pour Katylin de sortir.

Dehors, le soleil rayonnait. Et la grande cour était magnifique. Il y avait une scène, et pleins d’estrades. Il y avait aussi de la nourriture en quantité industrielle. Des fleurs étaient partout. C’était comme si le chateau avait subie une transformation véritable au bout d’une nuit de travail. Katy vit des élèves et des chevaliers partout, mais elle décida de rester un peu a l’écart, ayant un mauvais pressentiment au creu de son ventre. Le stress, probablement. Les évènements qui suivront détermineront le reste de sa vie.


Dernière édition par Katylin le Dim 13 Sep 2009, 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-