___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mer 14 Oct 2009, 13:07

Ellana quitta son âme-soeur en se demandant s'il elle serait attribuée... Ses questions eurent rapidement une réponse: son maître serait... Sir Farelle!

-**Ouah!! Le Chevalier Farelle! Il débute aussi dans le métier...**

La jeune fille sourit en se disant que dans ce cas ils étaient deux... Elle s'avança vers son maître nouvellement adoubé et il fit de même. Il portait en mains les futures armes de la nouvelle Ecuyère ainsi que son armure... La jeune fille,de fierté, bomba la poitrine et le jeune homme arriva... Il l'aida à enfiler l'armure,qui semblait trop grande pour la jeune fille. Il lui donna ensuite ses épées... Ellana contempla les armes, son père adoptif lui avait apris à reconnaître les bonnes des fausses armes... Et ces épées en était des bonnes... Elle sourit à son maître et lui dit fièrement:

-Maître Farelle,je sui Ellana d'Emeraude et je vous resterais désormais fidèle jusqu'à ce que la mort sépare nos corps!

La voix de sa mère lui revint alors:

-**Rien ne sépare jamais un maître de son élève ma chérie... D'accord?**

Elle avait hoché la tête et elle comprenais désormais ces paroles... Son maître hocha la tête avant de s'éloigner mais Ellana ne comptait pas le lâcher et elle le suivit...
Revenir en haut Aller en bas
#Litthyssia

Nombre de messages : 478
Rôle : Ancienne porteuse de lumière
Date d'inscription : 11/02/2008

Plus sur le personnage
Âge: Morte
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mer 14 Oct 2009, 18:48

Melina lui parla un peu d'elle. Lui disant que sa mère était morte lors de sa naissance. Qu'elle était devenue élèbe d'émeraude pour maintenant être son écuyer. C,était vague, mais si elle voulait pas rentrer dans les détailles c'était son droit.

Elle voulait qu'elle parle d'elle maintenant. Elle savait seulement qu'elle était la porteuse de lumière. Elle réfléchie quelque instant, alors que son écuyer lui demanda si on pouvait aller parler ailleur.

C'était une bonne idée. Maintenant que tout le monde parlait entre eux et faisait connaissance, le ton était asser élèver.

Litthyssia hocha la tête et amena son écuyer dans la salle à manger des chevaliers d'émeraude. La salle était vide et ainsi, Melina et elle pourrait parler et manger en même temps.

--­>> Suite dans le poste ... Parlons librement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t3714-litthyssia-d-emeraude
#Lyllianna

avatar
Nombre de messages : 1213
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Âge du personnage : 46
Date d'inscription : 05/04/2009

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 46 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mer 14 Oct 2009, 22:26

- Attends!

Une main se posa sur l'épaule de l'enfant. Cette main, elle su à qui elle appartenais tout de suite. Mais elle fût source d'angoisse à l'instant ou l'élève sentis le poids léger de cette main. Avec un sourire nerveusement forcé, l'angoisse lui montant à la tête, Lyllia se retourna.

* Oh non, c'est si mal de foncer dans quelqu'un?!?!? Elle n'est pas tombée elle au moins! *

Ce fut en paniquant plus qu'à demi que la petite se pinça la lèvre inférieure qu'elle ne put s'empêcher de penser à cela. Sa lèvre, une fois relâchée devint toute blanche puis rouge. Mais ça elle ne le saura jamais car il n'y avait évidemment pas de glace devant elle. La jeune femme lui adressa la parole. Un question. Par réflexe, sa réponse fût instantanée:

- Lyllianna d'Emeraude! _euh...

Cette fois, ce fût le dos de son index qui souffert, plié, à moitié en train de se faire gruger par la fillette qui se rendais nerveuse toute seule. Sans réelle raison. Mais ça c'était ce qu'elle voulais se faire croire. En fait, elle venais de donner son nom à une jeune dame qui allais surement, il y avait de bonnes chances, aller dire à son peut-être futur maître si elle en avait un, qu'elle n'était qu'une petite maladroite. De plus, n'était-ce pas un grave défaut d'aussi vite révéler son nom aux autres? Si elle se retrouvais dans une situation semblable plus tard, mais aux prises avec un quelqu'un d'Irianeth, dans une situation où qui lui demanderais plus de concentration?!? Qu'est-ce qu'elle ferait?

Lyllianna laissa son doigt rougis par des traces de morsures seul. Elle s'excusa une fois de plus auprès de l'apprenti en rougissant elle-même un peu trop à son goût et déguerpis pour de bon. Mais elle n'alla pas trop loin. Des acclamations qui, elle dût se l'admettre, ne l'intéressèrent pas trop après ce qui venais de se passer. Pourtant, quand Lylli entendis un ''LYRA!!'' elle se retourna pour voir ce qui se passait. Lyra. N'était-ce pas le chef des chevaliers? Le roi Elthor en avait bien parlé un instant avant. Quand même heureuse dans une partie d'elle, l'élève se mis à sourire de toutes ses dents, mais intérieurement. quelqu'un qui la regarderais ne pourrais que voir ses yeux qui étaient souriants.

Puis les futurs chevalier se firent interpeler à l'avant. Dont la fille sur laquelle elle avait foncé dedans. Par leur ancien maître respectif, ces jeunes chevaliers se firent remettre leur armure, et durent prononcer des paroles qui prouvaient toute leur loyauté envers le royaume d'Emeraude, son roi, et même tout Enkidiev!

Un tout petit peu après des félicitations de la part des maîtres et de toute l'assemblée en général, ce fût au tour des écuyers de se voir attribués à un maître chacun. Mais il y avait tant d'enfants qui attendaient qu'un maître prenne soin d'eux pour les années à suivre. Lyllianna essayais de s'empêcher de croire qu'elle allais elle-même être attribuée. Après tout, elle n'était pas l'élève la plus douée, bien qu'elle se tienne dans la norme. La norme se montra suffisante en cette belle journée pleine de rebondissements. On l'attribua à un chevalier du nom de...

- Zé-ii-li-a... Comment je vais trouver ce chevalier! Je ne les connais pas tous!

Mais ce ne fût pas très long. Car son maître la connaissait elle. Quand finalement elle reconnut la dame, Lyllianna resta figée. Elle était très heureuse et très gênée d'avoir ce chevalier en temps que maître. Qui voulais sincèrement d'une fillette un peu trop franche et toujours gênée?! Sans compter qu'elle n'avait aucune estime d'elle-même. Et puis...

- Dois-je comprendre que vous êtes dame Zé... Zé-iilia?

*zut. je ne peut même pas prononcer le nom de mon propre maître!! c'est quoi cette affaire????*


Mais au fond, elle aurait eût envie de sourire, de rire, de pleurer tellement elle était heureuse. En plus... *Pas être certain de m'avoir comme écuyer. C'est sans nouvelle surprise! Hahaha!!* Mais sans le dire tout haut, le nouveau écuyer réfléchi. Bien entendu qu'elle sera fière d'elle. Cela pourrais prendre du temps mais c'était réalisable. Sa chevelure rousse virevolta dans un courant d'air. Une question. Quel genre de question! Quel écuyer qui viens de se faire attribuer ne voudrais pas passer le reste d'une journée avec son maître! De plus. Avec qui Lyllia pourrait-elle passer le reste de la soirée, sauf avec elle-même et ses pensées. Quoique ce n'était pas une si mauvaise idée. Elle se pencha devant son maître. Elle avait faim de toute façon, si elle n'avait pas les mêmes envies que Zé... Que son maître (elle continuerais de l'appeler ainsi) elle pouvait tout aussi bien fuit pour un après-midi!

- Merci! c'est ce que je ferais.

Puis, elle se relava, souris de toutes ses dents pour se vrai cette fois avant de tourner les talons et de se diriger vers la table à manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 16 Oct 2009, 12:35

Pour seule réponse, Kosuké adressa un mince sourire d’excuse a Curtis. Lentement, il se rassit, semblant encore quelque peu sonné. Plus loin, Hayden continuait de se débattre, Criant de tout ses poumons que Lyra la lâche. Et, à chacun de ses cris, Kosuké tressaillait. Le regard perdu dans le vide, empreint d’une peine qui n’était pas la sienne. Les deux êtres semblaient être très proche… Malgré le fait qu’Hayden venait de le frapper, il ne pouvait s’empêcher d’éprouver de la peine pour lui. À nouveau un cri retentit dans la clairière, et le corps de son écuyer subit un nouveau tremblement, comme si chacun des cris de Hayden venaient ébranler les bases mêmes de Kosuké. S’insinuant dans son corps, trouvant un écho à sa colère… Mais, rien ne semblait calmer l’enfant enragé. Mêmes les injonctions de Lyra semblaient égales à sa rage… Du moins, jusqu’à ce que ses paroles prennent une autre tournure. Elle disait ne pas accepter que son écuyer, sous prétexte de sa rage, ne se contrôle pas… La mine toujours neutre, impassible, Curtis comprit ce qu’elle entendait par là. Elle venait de sceller les cinq prochaines années de sa vie, de leur vie… Maintenant, Hayden faisait partie de l’ordre, et elle venait de se l’attribuer. Alors qu’il s’abîmait dans ses pensées, la voix de Lyra s’éleva à nouveau, plus forte. Où peut-être fut-ce les cris d’Hayden qui s’étaient tus. Du moins, elle affirma l’avoir choisi comme écuyer, et lui dit de ne pas lui faire regretter sa décision. Demande qu’il respecterait si ne pas avoir été choisi semblait trouver en lui un si profond désarroi… Malgré que, dos à lui, Curtis ne put distinguer les traits du visage de son écuyer, Curtis sût que ce dernier souriait. L’élan de bonheur qui avait emporté de ce dernier n’aurait pu rester invisible au sens du chevalier.

Il laissa ensuite échapper quelques mots dont Curtis ne parvint à saisir le sens. Curtis tourna à nouveau son regard vers Hayden. Ce dernier gisait sur le sol, essoufflé, alors que des larmes bordaient les frontières de ses yeux… Un nouveau cri retentit, mais cette fois ci, elle se fit plaintive, mal assurée… Fut-ce dans ses mots ou dans la force des sentiments qui s’emparèrent de lui, le chevalier sentit tout son accablement. Toute la lâcheté dont il se sentit coupable. Comme l’eau glacée qui s’engouffre sur le pont un navire un jour de tempête, Curtis sentit la culpabilité l’envahir. Le rendant victime de tous les dégâts qu’elle peut faire subir à un homme. Et la voix qu’il prit n’était que le reflet de cette peine. Il commença par se traiter d’idiot, ne comprenant pas pourquoi ce dernier lui parlait encore… Mais surement l’indulgence et la profonde amitié que Curtis avait sentit de son écuyer pour ce dernier en était elle la réponse..? À nouveau il se tût, emplissant ses poumons comme si tout ce qui y parvenait n’était que souffrance. Il reprit alors ses lamentations, continuant sur la même voie… Mais ce n’était sûrement pas une solution, la seule chose que ces plaintes pouvaient lui apporter, c’était un peu plus de souffrance… Loin d’apporter réconfort à son âme, ce qu’il disait ne pourrait que rendre plus lourde sa peine, alors que son moral s’enfoncerait toujours plus bas, de même que son estime pour lui-même… Et comme pour assurer ses dires, lentement, les larmes se mirent à couler le long de ses joues, sa voix se faisant geignarde, ses dires se faisaient de plus en plus flous. Il se tût finalement, laissant, le temps d’un battement de cœur, un silence lourd de sens se poser sur les quatre membres de l’ordre. Il reprit finalement la parole, s’adressant cette fois à Lyra, lui demandant si elle était sure de vouloir passer les cinq prochaines années de sa vie avec un monstre…

Il se tût finalement, et Curtis se rendit compte que chaque paroles que Hayden, sans exception, chacune de ses paroles avaient trouvé écho dans le cœur de son écuyer, si bien que des larmes commencèrent à couler le long de ses joues. Finalement, ses lèvres se fendirent en un sourire doux, plein d’affection, le fixant comme il l’aurait fait avec un chiot qui venait d’être porté à bas… Alors que Hayden terminait sa phrase, Kosuké pris la parole, alors que Curtis renonçait de le réprimander pour ne pas avoir laissé Lyra s’exprimer avant lui. Alors que ce dernier s’exprimait, Curtis terminait de se convaincre qu’il était de nature totalement différente de celle d’Isklive et que les cinq années qu’ils allaient passer ensemble n’auraient surement rien à voir des cinq dernières. Maintenant, il ne savait pas ce que le caractère enjoué de Kosuké allait donner face à celui froid et taciturne de Curtis…

Ce n’est que là que Lyra sembla réellement se rendre compte de la présence de Curtis, elle avait du le sentir approcher sans vraiment y prêter attention. Elle lui adressa alors un regard d’excuse. Le chevalier y répondit d’un signe de tête conciliant, bien qu’il conservât toute son impassibilité. La grande chevalière retourna alors son attention sur son nouvel écuyer, posant ses genoux contre le sol meuble, elle laissa ses doigts gracieux glisser sur son visage. Puis, avec douceur mais inflexibilité, elle guida son visage jusqu’à ce qu’il la fixe dans les yeux. Bien que, plus petite d’une tête et demi, Lyra imposait une sagesse et un respect que peu auraient pu égaler. Les yeux rivés sur la scène qui se produisait devant lui, il se laissa aller contre le tronc d’un arbre, les bras croisés sur sa poitrine.
Alors qu’il avait son regard fixé sur elle, la rousse pris la parole d’une voix forte, elle tenta de le concilier et de lui faire comprendre qu’elle était tout a fait consciente du choix qu’elle avait fait, et que si elle le prenait sous son aile ce n’était pas par une quelconque pitié, mais bien parce qu’il le méritait, parce qu’il s’était donné assez de peine pour mériter son présent titre. Son visage se fit alors plus doux, et Curtis sentit la force apaisante de la vague qu’elle envoya sur lui. Alors qu’il semblait lentement reprendre contenance, elle le soigna de ses maux jusqu’à ce que ses blessures ne restent plus qu’un lointain souvenir. Elle lui tendit alors une main amicale, un sourire illuminant son visage… Il attendit longuement, surement perdus dans ses pensées, chose compréhensible après ce qu’il venait de se passer… Puis, lentement, une confiance envahit lentement son visage, raffermissant ses traits et séchant ses larmes, chassant ses doutes. Alors qu’il se rétablissait sur ses pieds, la certitude gagna son regard.



Curtis laissa ensuite descendre son regard sur le sol, Kosuké était toujours assis, et le sourire qui baignait son visage s’était élargi. Il était profondément heureux pour Hayden. Il se demandait ce qu’allait donner ces années, peut-être ne feraient ils pas mauvais ménage..? Il l’espérait en tout cas… Mais les questions ne cessaient de tourner dans sa tête, À vrai dire, il n’avait aucune idée de la tournure que les choses allaient prendre, et il verrait bien. Il continuait de fixer kosuké, le regard froid et l’air impavide…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 17 Oct 2009, 04:37

-Maître Farelle,je suis Ellana d'Emeraude et je vous resterais désormais fidèle jusqu'à ce que la mort sépare nos corps!

Farelle hocha la tête avec un sourire.

-Et moi je veillerais sur toi et je t'apprendrais tout ce que je sais. Mais si tu le veux bien allons parler dans un endroit un peu plus calme.

Sur ce il s'éloigna suivit de près par la jeune Ellana. Il entra dans le hall et se dirigea ensuite vers l'aile des chevaliers. Il entra dans la chambre qu'il allait partagé avec son écuyèr pendant les prochaines années. Le mobilier était simple : deux lits séparaient par un rideau afin de respecter l'intimité de la jeune fille avec une commode, deux petite tables de chevet sur lesquelle reposait une chandelle. Il déposa ses armes à coté de son lit et s'assit desus en invitant sa jeune protègé à faire de même. Une fois installait, il lui demanda :

-Pour commençer, comme tu le sais je n'ai jamais eu d'écuyer donc si tu vois que fais quelque chose qui ne va pas dit le simplement car j'aime bien quand les personnes sont franche envers moi. Mais bon passons est-ce-que tu veux savoir quelque chose de particulier sur moi, sur l'ordre ou autre chose ? Aussi non est-ce-que tu veux faire quelque chose partliculier ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Sam 17 Oct 2009, 08:26

Ellana suivit son maître et celui-ci lui répondit avec un sourir et un hochement de tête:

-Et moi je veillerais sur toi et je t'apprendrais tout ce que je sais. Mais si tu le veux bien allons parler dans un endroit un peu plus calme.

Farelle s'éloigna alors et Ellana le suivit. Le jeuen Chevalier emmena l'Ecuyère dans une partie du château qu'elle n'avait jamais vue auparavant... La jeune fille s'étonnait de tout ce qu'elle voyait et son maître semblait s'en amuser. Ils arrivèrent ensuite dans la nouvelle chambre des deux jeunes gens... Par la fenêtre,on entendait les festivités des autres personnes: Ecuyers,Chevaliers,Elèves et le peuple d'Emeraude souhaitant la bienvenu aux nouveaux défenseurs d'Enkidiev... Ellana repôrta so attention sur la pièce où elle passerait désormais ses nuits. La pièce était ornée simplement,à savoir: deux lits séparés par un rideau fin afin de respecter l'intimité de la jeune Ecuyère avec une commode, deux petite tables de chevet sur lesquelles reposait une chandelle. La jeune fille emmagazinait toutes ces informations avant de se rendre compte que son maître avait déposé ses armes à côté de son lit avant de s'asseoir dessus et d'inviter Ellana à fairre de même. La jeune fille ne se fit pas prier et elle s'éxécuta. Elle s'assit ensuite à côté de Farelle pour écouter ce qu'il avait à lui dire:

-Pour commençer, comme tu le sais je n'ai jamais eu d'écuyer donc si tu vois que fais quelque chose qui ne va pas dit le simplement car j'aime bien quand les personnes sont franches envers moi. Mais bon passons. Est-ce-que tu veux savoir quelque chose de particulier sur moi, sur l'ordre ou autre chose ? Si non est-ce-que tu veux faire quelque chose partliculier ?

Ellana ne réfléchit pas une seconde avant de répondre à son maître:

-Eh bien maître,je voudrais savoir plusieurs choses. La première: Y aura-t-il une guerre d'ici peu? La deuxième: Je voudrais que vous sachiez que je suis très honorée de vous avoir comme maître et la troisième: Je veux apprendre à être aussi forte que vous et d'être un aussi bon Chevalier que vous ne l'êtes vous même!

Le flot de paroles prononçée par la jeune fille ne marquait aucun temps d'arrêt et elle attendit patiemment la réponse de son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Lun 19 Oct 2009, 13:15

-Eh bien maître,je voudrais savoir plusieurs choses. La première: Y aura-t-il une guerre d'ici peu? La deuxième: Je voudrais que vous sachiez que je suis très honorée de vous avoir comme maître et la troisième: Je veux apprendre à être aussi forte que vous et d'être un aussi bon Chevalier que vous ne l'êtes vous même!

Farelle avait voulut répondre à la première question de Ellana mais celle-ci continua sans lui laisser le temps de répondre. Il décida donc de la laissée terminé avant de lui répondre.

-Pour répondre à ta question je pense que nous ne tarderons pas à repartir sur la côte mais comme tu dois le savoir c'est le chevalier Lyra qui décidra de cela. Ensuite tu me fait énormément plaisir en me disant cela.

Farelle se mit alors à rougir ca il n'était pas habitué à ce genre de compliment.

-Tu sais je ne suis chevalier que depuis quelque minute alors... On ne peut pas dire que je sois bon ou mauvais car je n'ai pas encore pus faire mais preuve en temps que chevalier d'émeraude.

Farelle se leva et insita sa jeune apprentie à faire de même. Il décida de l'enmenner dans la pièce du château qu'il préfèré.

-Viens je vais te mener là où il m'arrivé de passer mes nuits quand j'ai élève et écuyer. J'espere que toi aussi tu aimeras l'acitvité que l'on paut faire dans cette pièce. Aujourd'hui on va plutot profité de notre jounée pour mieux se connaître au lieu de passer à l'entrainement tout de suite.

Le jeune chevalier sorti de la chambre et se dirigea vers cett pièce qu'il aimait tant. Une fois arrivé dans la pièce il l'examina comme il aimer le faire.Cette endroit était plutot grand mais pas très spacieux, il avait plusieurs table et c'était rempli de livres passionnant, il se tourna vers sa protéger.

-Est-ce-que tu aime lire ? Moi j'adore cela !


Dernière édition par Farelle le Mar 20 Oct 2009, 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Lun 26 Oct 2009, 16:17

[HRP : Je vais annoncer la promotion de Mathys dans mon prochain sujet qui sera intitulé « Réunion de guerre » et j’incite fortement tous les membres de l’Ordre à venir, on risque de débattre et d’établir des stratégies, etc. alors ça promet d’être amusant, je prierais donc toutes les personnes concernées de se joindre au sujet lorsque je l’aurai créé, merci.]

Elthor aurait dû être joyeux, mais il ne l’était pas, il avait l’impression d’avoir fait une grosse gaffe. Le départ d’Hayden l’avait amoché plus qu’autre chose. Le jeune garçon avait probablement perdu toute confiance qu'il avait envers Elthor (si confiance il y avait bel et bien eue) et les risques qu’il le perçoive désormais comme une mauvaise et cruelle personne étaient dangereusement élevés. Elthor n’avait pas voulu blessé Hayden, cela n’avait jamais été son but et ça ne le serait jamais. Le roi avait insisté sur le fait qu’il était important que les élèves qui n’auraient pas été sélectionnés ne se laissent pas abattre par cela, que ça leur nuirait davantage s’ils voyaient cela négativement, mais semblerait-il qu’Hayden avait préféré ne pas suivre cette recommandation, bien que cela soit totalement compréhensible. Elthor était quelque peu déçu de la réaction qu’avait eu Hayden, mais à quoi aurait-il dû s’attendre ? Elthor connaissait Hayden, pas parfaitement bien sûr, mais il le connaissait assez pour anticiper ses réactions et ce qu’il avait craint et appréhendé s’était réalisé… malheureusement. Elthor savait que ça ne lui aurait pas été utile de suivre Hayden, que ça n'aurait probablement servi qu'à empirer les choses. Il ne devait surtout pas intervenir, car la situation était mal choisie. Il ignorait si Hayden allait lui pardonner un jour, mais il allait obligatoirement devoir comprendre qu’il ne pourrait pas tenir Elthor coupable longtemps, car ça risquerait de lui coûter sa place dans l’Ordre ou pire encore il serait exilé ailleurs. Évidemment, le roi n’oserait jamais en arriver là, mais c’était quand même envisageable si jamais Hayden, aveuglé par une colère noire, menacerait le roi et le placerait en danger de mort. Elthor préférait ne pas penser à une telle éventualité, mais il connaissait assez Hayden pour savoir qu’il pouvait être très violent lorsqu’exposé à certaines situations particulières et il le savait assez rancunier. Si jamais Hayden devait en arriver à réclamer vengeance contre Elthor, il le réduirait probablement en charpie et c’est ce dont Elthor avait peur. Non pas de mourir, car cela lui importait peu, mais plutôt qu’Hayden commette une bêtise irréparable qui aurait tôt fait de sceller son avenir. Il savait très bien qu’Hayden était du genre à agir sous le coup de la colère et que la prochaine fois qu’il rencontrerait Elthor son caractère explosif et colérique serait dominant. Il espérait se tromper, mais les chances que ce qu’il était en train de supposer soit vrai se rapprochaient plus de la réalité que de l’illusion. Hayden devait apprendre à contrôler ses émotions, mais il n’en était pas encore rendu à ce stade pour ainsi dire… c’est à se demander s’il y parviendrait un jour… Elthor croyait en Hayden, il ne suffisait plus que ce dernier croit en lui-même. Il ferait beaucoup de cheminement si c’était le cas. Il avait encore beaucoup à apprendre de la vie.

Elthor se questionna sur la suite des événements. Il remettrait à plus tard l’annonce de la succession de Mathys au rang de chef des chevaliers. Il y avait tant de choses qui étaient arrivées qu’il ne savait plus où donner de la tête ni quoi faire. Comment allait Kelio, était-il rétabli ? Hayden voulait-il le tuer ? En avait-il fait son ennemi numéro un ? Lyra avait-elle gardé des séquelles de sa détention ? Faisait-elle seulement semblant de se porter bien ? Elthor avait de plus en plus l’impression de ne pas être à la hauteur pour ses amis et surtout pour Lyra. Il ne savait pas ce qu’ils attendaient de lui et il ne savait pas s’il remplissait bien son rôle. Qu’attendait-on exactement d’un roi ? Il s’était souvent posé la question, mais il n’était jamais parvenu à y trouver une réponse. Il ne faisait qu’agir instinctivement, mais le problème c’est qu’il ne savait même plus si son instinct était encore fiable.


Tout le monde (ou presque) semblait joyeux, les écuyers et leurs nouveaux maîtres faisaient connaissances, l’atmosphère était festive, les gens semblaient apprécier la fête, il n’y avait aucune raison pour qu’Elthor reste et vienne tout gâcher. Le moment était opportun pour s’éclipser en douce étant donné que toute l’attention était rivée sur les membres de l’ordre d’Émeraude. Le roi s’assura que personne ne regardait en sa direction et il se dirigea discrètement vers un coin isolé de la scène pour se jeter en bas de celle-ci. La distance séparant la scène du sol était minime alors l’atterrissage se fit en douceur. Il se cacha derrière une botte de foin et se dirigea rapidement, gardant le visage baissé pour essayer tant bien que mal de garder l’anonymat même si ses vêtements le trahissaient, vers l’emplacement d’une trappe secrète dissimulée derrière l’écurie qui donnait accès à un passage souterrain qui menait jusqu’aux cuisines. Ainsi, Elthor réintégra le château. Il avait des préparatifs à faire en vue d’une réunion de guerre à laquelle tous les membres de l’Ordre seraient convoqués… valait mieux qu’ils s’amusent avant que la fête ne soit abruptement interrompue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mar 27 Oct 2009, 13:12

Ellana venait de reprendre son souffle discrètement lorsque son maître nouvellement nommé lui répondit:

-Pour répondre à ta question je pense que nous ne tarderons pas à repartir sur la côte mais comme tu dois le savoir c'est le chevalier Lyra qui décidra de cela. Ensuite tu me fait énormément plaisir en me disant cela.

Ensuite,le Chevalier d'Emeraude rougit légèrement avant de continuer en un souffle:

-Tu sais je suis chevalier que depuis quelque minute alors... On ne peut pas dire que je sois bon ou mauvais car je n'ai pas encore pus faire mais preuve en temps que chevalier d'émeraude.

Farelle se leva et Ellana fit de même:

-Viens je vais te mener là où il m'arrivé de passer mes nuits quand j'ai élève et écuyer. J'espere que toi aussi tu aimeras l'acitvité que l'on paut faire dans cette pièce. Aujourd'hui on va plutot profité de notre jounée pour mieux se connaître au lieu de passer à l'entrainement tout de suite.

Ils passèrent la porte de la chambre avant de s'engager dans le couloir de l'aile Est. Il l'emmena dans une partie du château qu'elle connaissait mieux. Ils montèrent la volée de marche qui les séparaient de leur lieu d'arrivée:la bibliothèque... Le Chevalier et maître regarda la pièce en la caressant du regard. Il dit ensuite:

-Est-ce-que tu aimes lire? Moi j'adore ça!

La jeune fille regarda les étagères de livres qui semblait l'appeller doucement. Elle répondit immédiatement:

-Hum,... J'aime lire tant qu'on abuse pas. Sutrout les livres sur l'histoire d'Enkidiev et sur les quelques informations sur Irianeth.

Elle s'approcha délicatement de ses livres favoris intitulés:

-"L'histoire des Chevaliers d'Emeraude" et "Renseignements sur Irianeth"

Elle serra les bouquins dans ses bras et s'assit et commença le premier:

-"Chapitre 1,Les premiers Chevaliers.

-Les premiers Chevaliers d'Emeraude était encore plus puissants que la seconde génération.
Ils étaient doués de pouvoirs que l'immortel Abnar leur avait donné[...]


L'Ecuyère leva les yeux de son texte et vit que son maître la regardait en souriant tendrement. Elle lui revoya son sourire avant de lui prendre un siège et de l'inviter à s'asseoir à côté d'elle. La présence du Chevalier à ses côtés lui donnait une impression de puissance infinie. Elle gonfla la poitrine avant de baisser la tête et d'admirer son armure verte... Elle était réellemment magnifique. L'épée au flanc droit lui donnait l'impression d'être beaucoup plus grande et puissante. Elle poussa les bouquins vers le milieu de la table avant de se raprocher de son maître et de lui demander gentiment:

-Pourriez-vous me les lire maître? Je suis sûre que vous avez une voix de dieu.

Ces livres la passionaient... Les premiers Chevaliers étaient donc encore plus puissants que les suivants? Mais cela ne l'étonnait guère:elle avait déjà lu ce livre tant de fois. Mais à chaque fois,elle se sentait transportée à l'époque du Chevalier Onyx et de ses frères d'armes. Ellana se demandait néanmoins pourquoi Abnar avait disparu pendant la seconde génération. Et elle comptait bien en demander la cause à son maître. En parlant de ça,un homme de la deuxième génération s'appellait également Farell. D'ailleurs,ce dernier avait été possédé par l'esprit du rénégat Onyx. Elle posa donc sa question:

-Maître? Etes vous de la famille d'un certain Farelle? C'était il y a six cent ans de cela.


Dernière édition par Ellana le Ven 06 Nov 2009, 06:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Ven 30 Oct 2009, 23:18

L’angoisse l’assaillait toujours. Les yeux fermés, la gamine essayait de faire le vide dans sa tête. La cérémonie débutait… Namassé se leva de son banc et se dirigea vers les estrades. Il y avait une foule énorme. Namassé eut des gros yeux devant l’ampleur de l’évènement. Certes, elle le savait que c’était très gros, mais pas à ce point. Un nœud se forma on creux de son estomac. La jeune fille attendit sur le bord des estrades. Elle ne désirait pas aller se mélanger aux autres pour l’instant. Les écuyers furent demandés à monter sur l’estrade et furent adoubé. Ensuite les élèves furent invités monter sur le podium à leur tour. Namassé y alla en essayant de se frayer un chemin à travers les gens debout. Pas évident lorsqu’on n’est pas très grand. Tout le monde semblait avoir grandit de plusieurs centimètres, pourtant, Namassé, elle, se semblait incroyablement minuscule… Le roi commença à faire défiler les noms. La jeune fille finit par entendre le sien. Elle était promue écuyer! Son cœur explosa de joie et sur son visage d’enfant s’étira un grand sourire. Le nom de son maître fut cité. Kyera? Namassé savait que c’était un chevalier, mais lequel? Dans son séjour à Émeraude, elle n’avait pas pensé d’aller faire la connaissance des chevaliers. Lorsque l’attribution des nouveaux écuyers fut finit, Namassé descendit du podium et commença à chercher son maître. Il y en avait tant… Il était plutôt difficile de trouver lequel était le bon. La nouvelle écuyère patienta quelques instants, le temps que ceux qui connaissait déjà les chevaliers aillent rejoindre leur maître respectif. Elle attendit un peu et plusieurs des chevaliers furent jumelés à leur écuyer. Le nombre diminuait rapidement, il lui serait donc plus facile de trouver dame Kyera. Citeo vint devant elle et lui parla. La jeune écuyère l’écouta attentivement et lui répondit simplement par un sourire. Il lui semblait avoir tant grandit depuis leur première rencontre… Citeo l’avait surprise près d’un cours d’eau et elle y était, évidemment, tombée. Le garçon repartit et Namassé continua sa recherche des yeux. La gamine avait tant patienté qu’il ne restait que quoi… trois personnes… deux personnes… Qui sais vraiment! La nouvelle écuyère parcouru quelques mètres en zigzaguant dans la foule et tomba face à une personne d’un autre teint de couleur. Son armure était violette et l’expression de son visage l’inquiétait légèrement. Son visage de glace, m’étais Namassé un peu mal à l’aise… L’étudiant de loin, son armure violette confirma que la personne devant elle était bel et bien un chevalier. Un petit peu intimidé, la gamine s’approcha de la femme. Namassé ne savais pas vraiment comment réagir. Devait-elle s’incliner? Rester droite? Ou aucune de ses réponses? La jeune fille se doutait bien qu’elle ferait une gaffe. C’était trop son style… Rendue près de la chevalière, Namassé l’aborda : « Par… pardonnez-moi… débuta-t-elle en bafouillant, êtes-v… vous dame Kyera? » La jeune fille se maudit intérieurement. Elle venait de gaffer. Encore une fois… Essayant de masquer son embarras, Namassé attendit que la dame lui réponde tout simplement…
Revenir en haut Aller en bas
Kosuké
www.perdu.com
avatar
Nombre de messages : 1368
Rôle : Dieu du Temps
Âge du personnage : "5" ans
Date d'inscription : 14/06/2008

Plus sur le personnage
Âge: Eternel
Rôle: Dieu du temps
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 01 Nov 2009, 20:26

Tout s’était calmé. Hayden avait comprit. Kosuké était lui-même plus calme. Un bref silence surplanta les quatres gens qui se tenaient sur place. Le jeune dieu était un peu perdu dans ses pensés. Il était content que son meilleur ami soit enfin écuyer. Maintenant, tout allait bien. Ils étaient dans la même situation, et le court normal des choses étaient reparti avec quelques mots. Pendant que Lyra parlait avec son propre écuyer, Kosuké regardait le ciel de ses yeux dorés. Qu'est-ce qui allait se passer durant les cinq prochaines années? Il était impossible de tout prévoir. Probablement qu'il y aurait beaucoup d'entrainements, évidement. Mais sinon? Y aurait-il des guerres? Des expéditions? Allez savoir...c'était impossible d'en être certain pour l'instant. Bien sur, le dieu du temps aurait pu avancer ce dernier pour être au courant des futurs événements. Mais en temps que dieu, il n'avait « pas le droit » d'aider directement les habitants d'Enkievs par l'intérmédiaire de ses pouvoirs. D'ailleurs, à ce sujet, le blondin était un peu mélanger...Ses supérieurs souhaitaient qu'il soit un genre de « protecteur » des Chevaliers d'Émeraude. Mais en même temps, il était interdit pour un dieu, ou presque, d'aider les Chevaliers grâce à ses pouvoirs. C'était affreusement mêlant, et Koko n'avait jamais vraiment essayer de se pencher sur la question, lorsqu'il était élève, essayant de reporter ces intérrogations à plus tard. À beaucoup plus tard. Au moins lorsqu'il serait écuyer. Là, le problème, c'est qu'il est écuyer. Que devait-il faire? Demander à ses supérieurs? Aux dieux qui lui avaient confié cette mission? Et que répondraient-ils? Le blondin arrivait facilement à imaginer la réaction de ceux-ci. Son instinct lui disait qu'ils allaient probablement être étonné de la question, et que cela entrainerait inévitablement un conseil des dieux. Rendu là, Parandar en personne serait probablement convoqué pour soulever la question dans tous les sens. Et en fin de compte, quel serait le résultat final? À ce stade de ses pensées, l'écuyer pouvait émettre plusieurs hypothèses dont une seule, pensait-il, était beaucoup plus probable que les autres. Probablement que les dieux du panthéon diraient qu'il devait continuer à jouer son rôle, et qu'il devait les aider au besoin, tout en ne donnant pas toute sa vrai force. Quand même...même cette solution était ridicule! Dans quoi s'étaient donc embarqués les dieux en donnant cette mission insensé à un jeune dieu qui n'avait 5 ans lorsque c'était arrivé? Par moment, Koko se demandait si ce n'était pas seulement pour se débarasser de lui qu'ils avaient parlé ainsi. Après tout, que pouvaient-ils faire avec un bambin orphelin qui venait de se voir ôter son immortalité par quelqu'un dont ils ne connaissaient même pas l'identité? Ça causait un problème, car s'ils l'auraient laissé là, ce dernier les aurait harcelé pour qu'ils lui rendent son immortalité. De plus....il faut quand même avouer que ce jeune dieu du temps donnait beaucoup de fil à retordre à tous les dieux, par sa désobéissance incessante. Dans le fond...c'était sans doute pour cela qu'il lui avait sortit une tel inepsie. Protêger les chevaliers. N'importe quoi.

Le jeune homme blond ressentit une petite vague d'agacement dans son être. Voilà. Pour une fois qu'il s'était penché sur la question, il était servi. Maintenant, il avait encore plus de questions dans sa tête. Ça n'avait pas vraiment été pratique comme période de réfléchissement. Plutôt inutile s'avoua-t-il intérieurement. Mais dans un sens, il s'en foutait de tout cela. Après tout, depuis quand obéissait-il aux dieux? Depuis quand il respectait ce que ceux-ci demandaient? Il ne l'avait jamais fait, depuis sa naissance, alors pourquoi maintenant? Rien n'avait changer après tout! S'il avait à aider ses amis grâce à son plein potentiel de pouvoir, il le ferait. S'il avait envie de s'amuser en changeant un petit truc dans le temps, il le ferait. Les dieux n'avaient pas à lui dicter sa conduite. Ils avaient essayé, et c'était loin d'avoir marché. C'était la même chose maintenant. Il était lui, et personne ne lui dirait quoi faire. Kosuké remarqua avec satisfaction que cette dernière pensée avait un peu calmé son agacement d'avant. Sauf qu'elle n'était pas...réellement vrai. Il n'avait pas oublié qu'à seulement quelques mètres de lui, se tenait son nouveau maitre. À lui, il devrait lui obéir. Il le devait. La question restait toujours: Le ferait-il? Probablement que oui...mais certainement pas toujours. Pour l'instant, Koko n'avait aucune bêtise en tête. Il avait toujours eu un tempérament plutôt indomptable, même s'il arrivait à être très sérieux parfois. Alors, on allait voir avec Curtis, de quelle manière cela allait se passer. Curtis. Koko n'avait jamais, ou presque entendu parler de lui. Il savait simplement qu'il avait fait partit des Chevaliers qui s'étaient rendu dans le désert, un an plus tôt. Drace. Elle s'appellait comme ça, la personne qui avait enlevé l'écuyère, et ensuite le chef des Chevaliers. Mais ce n'était pas tout. Ce nom, Drace, était fixé dans la mémoire de l'écuyer depuis longtemps. Avec une seule image, comme si sa mémoire le narguait, juste en lui disant qu'il se rappelait seulement de cela, avant qu'il se retrouve coucher sur le sol, n'ayant plus d'immortalité. C'était frustrant. Surtout que maintenant, il savait que cette même personne causait des ennuis aux Chevaliers. Peut-être que le blondin pourrait poser des questions à son maitre la dessus....ou peut-être pas. S'il commençait à lui parler de Drace, peut-êtrr que son maitre lui demanderait comment il avait entendu parler de lui, et surtout, pourquoi il voulait en apprendre autant. Dans l'art du mensonge, Koko excellait, mais il n'aimait pas ça, alors il évitait d'aborder des sujets qui ferait qu'il aurait à mentir. Bref, donc pour ce qui était de parler à Curtis de celui qui lui avait enlever une partie de ses pouvoirs, ça allait être plus tard.

D'un bref mouvement, le blondin se releva, puis se retourna vers son maitre. Celui-ci le fixait depuis tout à l'heure. L'écuyer n'hésita pas une seule seconde à regarder son maitre dans les yeux. Kosuké avait toujours été quelqu'un de franc, que ce soit dans les paroles ou dans les manières. Comme ce regard, où l'on pouvait apercevoir une flamme d'intérêt, de révolte qui brûlait en permanence. Un léger sourire aux lèvres, le jeune dieu continuait de regarder pleinement celui avec qui il allait passé les cinq prochaines années. Apparemment, ce dernier semblait plutôt doué dans l'art de camoufler ses sentiments et ses émotions. Il avait un regard glacial, mais neutre. Ça allait être difficile de le cerner, mais probablement plutôt amusant à essayer. Enfin...on allait voir ça plus tard. Pour l'instant, le jeune homme s'avança d'un pas assuré vers son maitre, sans bronché sous le regard pesant de ce dernier.

-Excusez-moi, comme je l'ai dit tout à l'heure, j'avais quelque chose à faire.

Dit simplement le jeune homme avec un léger sourire aux lèvres. Il savait que son maitre n'allait pas sourire, mais cela ne le dérangeait pas. C'était normal. Chacun avait son caractère.


[Petit poste, et orthographe affreuse, désolé, j'avais pas l'auto-correcteur *crève*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mar 03 Nov 2009, 10:27

Jadina se mordait la lèvre inférieure avec anxièté: adoubée ou pas? Adoubée ou pas? Partout autour d'elle,des personnes de tous ages se parlaient,se reconnaissaient,... Elle,ne connaissait pas beaucoup de monde. Son groupe d'ami se résumait à: Yume,Ellana,Citeo et... Et c'est tout. Bref,après cinq ans passés au château d'Emeraude,elle conaissait trois personnes. Bien Jadina! Bravo! La jeune fille fit un discret signe de la main à ses trois connaissances avant de s'approcher de l'estrade. Le souverain du château était assis sur un siège de bois et semblait perdu dans ses pensées. Enfin,ça doit être terrible de perdre un être cher,qui plus est,sa femme. Jadina secoua la tête en se disant qu'elle ne saurais jamais ce que ça fait d'être seul... Le roi se leva et pronnonça un discours en l'honneur de sa femme disparue avant de se rasseoir... pour se relever aussitôt. La jeune fille suivit son regard. Et elle la vit... Lyra d'Emeraude,chef des Chevaliers. Tout le monde hurla de joie et acceuilli la fremme à bras ouverts! Jadina s'arc-bouta afin de conserver une bonne place. Mais ses pensées accompagnaient la foule. Le roi remonta sur l'estrade et le verdict tomba...

- Chers élèves, honorables enfants, fervents serviteurs du bien, aujourd’hui est un grand jour. Aujourd’hui est le jour où le fruit de vos efforts se concrétise une bonne fois pour toute. Lorsque vous avez entamé votre apprentissage ici, ce fruit était encore à l’état de graine, mais maintenant il est prêt à être cueilli et il est bien mûr… il a atteint le point culminant de sa croissance. À partir de maintenant, pour la plupart d’entre vous, votre vie va prendre une toute autre tournure. Pour certains ce sera un rêve devenu réalité alors que pour d’autres ce sera une amère déception. J’aurais bien aimé que vous deveniez tous écuyers, mais vous étiez trop nombreux pour le nombre de chevaliers disponible alors j’ai malheureusement dû en pénaliser quelques-uns. J’ai laissé le « hasard » décidé du résultat final et je n’ai pas fait mes choix par favoritisme. Cependant, soyez au courant que les élèves qui ne deviendront pas écuyers aujourd’hui le deviendront forcément lors de la prochaine attribution. Sachez cependant, et ce que je vais dire est valable pour chacun d’entre vous, que ce n’est pas parce que vous n’avez pas été choisi que vous devez cesser de travailler durement et de fournir beaucoup d’efforts. Je tiens à ce que votre comportement demeure le même et surtout à ce que vous gardiez espoir. Le tour de tout le monde viendra un jour ou l’autre. Maintenant, pour ceux dont je vais nommer les noms dans quelques instants, sachez que de rudes épreuves vous attendent et que vous devrez suivre à la lettre les instructions de vos maîtres. Ils seront vos tuteurs pendant cinq ans alors il est important qu’une bonne symbiose règne dès le départ. Sans plus tarder, voici donc les noms des chanceux et des chanceuses.


- Yume tu auras pour maître Dame Elyon.

- Esper ton maître sera Dame Amyxa.

- Nuùra tu es attribuée à Dame Layla.

- Kosuké, ton apprentissage sera fait par Sir Curtis.

- Namassé, tu es désormais entre les mains de Dame Kyera.

- Dorianne, Dame Kirlia est celle qui se chargera de toi pour les 5 ans à venir.

- Luthien, Dame Keeko est celle qui sera ta tutrice.

- Naryaa, Dame Evaliyah s’occupera de t’enseigner tout ce que tu dois savoir.

- Roia, je te confie à Dame Miralya.

- Lanna, pour toi ce sera Dame Ellina.

- Jadina, tu seras guidée par Dame Kysilin.

- Citeo, Sir Louan sera celui en qui tu devras placer toute ta confiance.

- Akyro, la tâche de t’entrainer revient à Sir Isklive.

- Lyllianna, tu seras l’écuyère de Dame Zeïlia.

- Katylin, ton instruction sera prise en charge par Sir Lyon.

- Melina, le devoir de te former revient à Dame Litthyssia
.

- Et finalement et non des moindres…

- Ellana, Sir Farelle sera ton instructeur.

- Et la liste se termine ici… félicitations à tous les nouveaux écuyers et je m’attends à ce que vous soyez à la hauteur de l’Ordre d’Émeraude et que vous lui fassiez honneur.


Il rangea le parchemin et invita les Ecuyers à monter les rejoindre. La jeune fille demeura un instant immobile avant de s'avançer lentement vers le roi et les Chevaliers... En haut de l'estrade,la jeune Ecuyère se sentit observée. Elle sonda la foule avant d'apperçevoir le pardusse avec qui elle avait diné. Jadina n'avait pas vraiment fait attention au pardusse mais elle se rendit compte qu'il était assez,... Séduisant... Il semblait triste et elle se maudit d'avoir pu oublier que tout les élèves n'étaient pas attribués. Elle le dévisagea avant de se rendre compte que le jeune garçon était entouré d'une douce lumière blanchâtre. Jadina n'approfondis pas le sujet mais se promit de d'aller à sa rencontre un de ces quatres... Une jeune femme s'avança vers elle et Jadina sut que cette jeune femme était Dame Kisilin... Son maître... Elle avait de long cheveux blancs et lisses,des yeux bleus pétillants de vie et une peau pâle mais pas trop. Jadina s'avança vers Dame Kisilin et dit doucement mais sufisamment fort pour que la jeune femme l'entende:

-Dame Kisilin,je suis Jadina d'Emeraude,votre Ecuyère. J'espère que ces cinq années vont être agréables et que je vous ferais honneur.

La jeune fille garda la tête légèrement baissée,mais pas trop:qui auai envie de parler avec un arrogant ou avec un trouillard?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Lun 09 Nov 2009, 07:47

-Maître ? Etes vous de la famille d'un certain Farrell ? C'était il y a six cent ans de cela.

-Honnêtement, je ne sais pas car je ne possède pas les mêmes facultés que ce magicien de première ordre donc je pense que non. En tout cas je sais que mes parents mon donné ce nom pour lui faire honneur, bien que l'écriture ne sois pas la même aucas où je n'aurais pas eu de pouvoirs magique. Tu aime bien les livres qui parle de l'histoire de notre continent, moi, je préfère largement les livres nous permettant d'augmenter nos capacité à l'escrime. Mas aussi les quelques livre qui nous permettent de nous renseigné sur ce qu nous disent les étoiles car ce sont des sujets très passionnant. De plus je crois avoir déjà lus tout les volumes que contient cette bibliothéque ou presque.

Farelle se leva et s'enfonça un peu dans les rayonnages largement garnis de livres tout aussi passionnant les uns que les autres. Le jeune chevalier s'engagea dans un rayon il laissa son doigt dérivé sur plusieurs volume qu'il avait déjà lut. Son index s'arrêta, i prit le livre et revint à la table qu'il occupait avec son écuyère et y déposa le livre intitulé : " L'art de l'excrime ". Farelle s'assit en face de son écuyère et la regarda droit dans les yeux.

-Voilà le livre que je préfère. Il ma permis de m'amélioré dans plusieurs domaine d'escrime aussi bien à l'épée, qu'au poignard. Si tu ne sais pas quoi faire pendant un moments je te conseille de le consulté. Si tu me parlé un peu de ta famille. As-tu des frère ou des soeurs... Tu vois ce que je veux dire ?


Dernière édition par Farelle le Lun 16 Nov 2009, 12:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Dim 15 Nov 2009, 10:15

[Avec énormément de retard Incertain]

Combien de temps cela faisait-il exactement, pas loin de 10 ans, peut être même un tout petit peu plus. Qu'elle était ici et qu'elle avait rencontré son meilleur ami, l'homme de sa vie, Louan. Et voilà qu'elle se tenait toujours à ses côtés, leur maitre, leur chef devant eux, prêt à être adoubé chevaliers et à rentrer définitivement dans l'Ordre d'Emeraude. Ce fut lui le premier, et depuis bien longtemps maintenant, la jeune fille le vit sourire. Concentré, il répéta ces paroles qu'ils connaissaient tous deux depuis des années. Qui n'avait pas rêvé de passer chevalier quelques jours après son arrivée ; et avec une telle aubaine, il aurait fallut se tenir prêt, on ne savait jamais réellement ce qui pouvait arriver.

Jamais sauf maintenant, son maitre se tournait vers elle, et commençait déjà à réciter les paroles du protocole en ajoutant une petite touche personnelle. Que fallait-il répondre à ce moment là déjà ? Ah oui, c'était bon, elle s'en souvenait, elle se souvenait de tout. L'épée sur l'épaule, à genoux, une nouvelle armure, une nouvelle épée, chevalier d'emeraude. Une larme perla au coin de son oeil, pour la troisième fois de sa vie elle la laissa couler. Ce n'était pas se montrer faible que de pleurer, mais plutôt capable de ressentir quelque chose... Elle l'avait enfin comprit mais si elle émettait toujorus des réticences pour ce genre... Enfin vous avez comprit.

Un par un, tous ses camarades furent adoubés à leur tour. Lyra leur promit une conversation à trois plu tard et l'attribution des écuyers commença. Tous ne seraient pas écuyers lors de cette session. On manquait de chevaliers. C'était véritablement dur à accepter. Surtout pour les enfants qui avaient tous autant travailler les uns que les autres. Les noms furent énumérés, elle venait de récolter une petite fille : Jadina. Elle chercha une réaction parmis la foule d'élèves mais ne capta rien, tant pis, elle aurait la surprise après ! Et Louan lui avait un garçon, Citeo, lui elle le connaissait car l'avait déjà croisé dans un couloir il y a très longtemps. Mais juste de vue. Lyra n'avait pas d'écuyer elle, étonnant. Un petit scandale, un élève non attribué qui cassait tout, pas la belle vie... Et Lyra qui intervint en annonçant qu'il était son écuyer. Scandaleux mais bon, elle savait surement ce qu'elle faisait.

Kysilin descendit de l'estrade aux côtés de Louan, dont l'écuyer se manifesta rapidement pour se trouver congédier et ensuite son ame soeur l'abandonna et se dirigea vers l'estrade, dans des marches hautes placées. Kysi' soupira de lassitude, pourquoi ne se joignait-il pas à la fête. Elle allait le rejoindre quand une petite voix attira son attention, son écuyère qui se présentait. Alors c'était elle, petite, charmante. Que devait-on dire en pareil cas ? Ah oui, c'était bon, elle venait de trouver quelque chose.

- Et moi je suis enchantée d'être ton maitre Jadina. Ne t'inquiètes pas je suis sure que tu seras parfaite. Mais nous verrons cela à partir de demain. En attendant, va t'amuser avec tes amis pour fêter ton nouveau statut.


Charmante cette petite, un peu frêle peut être. Enfin, on verra bien... Mais en attendant, elle devait s'occuper d'un sujet plus urgent. Normalement, elle ne pourrait plus fréquenter Louan énormément mais elle avait sa petite idée en tête... Alors, elle grimpa agilement les marches, esquivant les derniers spectateurs et alla rapidement s'asseoir à côté de Louan. Elle se mit dans la même postion de lui et attendit. Rien. Alors, Elle s'arrangea pour que leurs deux regards -noisettes et bleu étincelant -s'entre croisent et, qu'il écoute...

- Pourquoi tu t'exiles ? Viens faire la fête ! C'est notre première et dernière soirée à juste tous les deux... A moins que l'on demande une chambre commune, cela devrait être possible non... Même sans mariage...


Kysi' attendit un peu et attrapa sa main, avec ce peit sourire qui marquait ce genre de situation, elle les téléporta au plein milieu de la foule qui commençait déjà à danser.

- Tu me dois bien une danse !

Sa nouvelle vie allait lui plaire c'était certain, et cela avait l'air de plaire à tous les autres également. Avec tout ça, qui pourrait croire que les ennuis approchaient ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter) Mar 17 Nov 2009, 10:53

Ellana attendait la réponse de son maître pendant qu'elle lisait deux ou trois parties du chapitre. Farelle répondit presque immédiatement:

-Honnêtement, je ne sais pas car je ne possède pas les mêmes facultés que ce magicien de première ordre donc je pense que non. En tout cas je sais que mes parents mon donné ce nom pour lui faire honneur, bien que l'écriture ne sois pas la même aucas où je n'aurais pas eu de pouvoirs magique. Tu aime bien les livres qui parle de l'histoire de notre continent, moi, je préfère largement les livres nous permettant d'augmenter nos capacité à l'escrime. Mas aussi les quelques livre qui nous permettent de nous renseigné sur ce qu nous disent les étoiles car ce sont des sujets très passionnant. De plus je crois avoir déjà lus tout les volumes que contient cette bibliothéque ou presque.

Le jeune chevalier d'Emeraude,sur ce fait,se leva et avança entre les divers rayons tandis que la jeune fille le suivait des yeux. Elle tentait de savoir le gout de son maître pour la lecture... Le jeune homme revint avec un livre sur l'escrime.

-Voilà le livre que je préfère. Il ma permis de m'amélioer dans plusieurs domaine d'escrime aussi bien à l'épée, qu'au poignard. Si tu ne sais pas quoi faire pendant un moments je te conseille de le consulter. Si tu me parais un peu de ta famille. As-tu des frère ou des soeurs... Tu vois ce que je veux dire ?

Ellana baissa la tête avant de la relever en décidant de tout révéler à son maître:

-Eh bien... En réalité... Mes parents n'ont pas eu le temps d'avoir d'autres enfants que moi... Je... Je suis donc fille unique. Mes parents étaient un Elfe et une Fée. Le père de ma mère l'avait fiancée à un autre mais ils ont réussi à s'ebfuir et ils se sont mariés en secret. Neuf mois plus tard, j'arrivait sur Enkidiev... Quand j'ai eu deux ans,des hommes insectes ont attaqué alors ue nous étions en train de dîner... Et...


La jeune fillle revit ses parents tomber par terre,baignant dans leur sang. Néanmoins,elle continua la tête haute:

- Ma mère m'a caché dans une armoire tandis que mon père retenait la porte. Puis la porte a laché et mon père fu tué. Ma mère s'est battue vaillement mais elle succomba également sous les coups qui pleuvaient,trop nombreux. Un archer Elfe,Homaël,apportait des armes à mes parents en vue d'une attaque imminente des hommes d'Irianeth. Il m'a recueilli et élevé. Voilà mon histoire tout du moins une partie... Le reste est une histoire banale d'une enfant heureuse. Puis,à neuf ans,je suis arrivée à Emeraude. Voilà,... C'est tout pour le moment.

Elle se frotta le nez,pensive. Elle demanda ensuite,avec curiosité:

-[b]Maître? Ma mère étant une Fée,aurais-je des ailes?


En prononçant cette phrase,elle sentit une douleur dans son dos,au niveau de ses omoplates... Une douleur tellement intense que la jeune fille en eu le souffle coupé. De sa main droite,elle se tint la gorge tout en essayant de trouver de l'air... En vain... L'air refusait déséspérément d'entrer dans la gorge d'Ellana qui commençait à étouffer. Elle tendit une main vers son maître qui semblait perdu. La jeune fille rejetta sa tête en arrière et sa chaise bascula avec elle. Elle tomba face contre terre et elle s'évanouit de douleur... Pendant son inconscience, deux points brillaient furieusement sur ses omoplates. Soudain,deux forme noires sortirent de l'emplacement délimité,déchirèrent sa cuirasse et ses vêtements et elles se déplièrent pour prendre leur vraie forme... Deux magnifiques ailes de plumes noires comme la nuit.

Elle ouvre les yeux,son maître est près d'elle et il semble inquiet. Elle se redresse et sent,plus qu'elle ne voit ses ailes... Béatitude... Elle regarde son maître,sourit et dit:

-He bien,... On a la réponse.


Sa vision se réalise sur le champ... Elle attend que son maître réagisse alors qu'elle observe ses ailes...
[/b]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Adoubements et attributions (ouvert à tous, venez fêter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Cinquième Génération-