___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Vers le nord?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Vers le nord? Mar 27 Jan 2009, 18:41

Zareck regardas calmement autour de lui et tentas de se remémoré ce qu’on lui avait dit au par avant. Il cherchait le royaume de Cristal et avait clairement suivit les indications qu’on lui avait donné.

*Je ne peux point comprendre. Il m’avait pourtant belle et bien dit de partir et continuer vers le Nord en tout temps. Tu tomberas sur Cristal avant même de t’en rendre compte m’a-t-il dit.*

Zareck était maintenant dans une forêt qui était très loin d’être sur son itinéraire de départ. Il regarda autour de lui et repensa, mais ne se rappela jamais d’une tel forêt près de Cristal.

*Ma fois, j’ai pourtant, avec grande aise, suivit ses indications. S’était-il trompé? Le Nord c’est pourtant dans le chemin inverse d’où le soleil se lève. Il est évidant car au Nord se cache les pays plus froid qu’homme ne puisses imaginer.*

Pourtant autour de Zareck il ne semblait pas faire froid. Zareck laissa un long soupir s’échapper et s’adossas a un arbre près de lui.

*Je le savais. L’homme ne mérite aucune confiance. Seules les femmes sont dignes de parole. Je n’aurais jamais du parler a se charlatan. De toute façon je n’ai plus grand choix. Je suis perdu par la faute de se jeune sot. Je dois trouver plus d’information sur cet endroit. Tout d’abord je ferais une petite sieste, bien mérité, après cette journée, ma fois , très chargé.*

Zareck s’étira un peu et regarda autour de lui. Il prit le fourreau de son épée avec l’épée toujours à l’intérieur et le déposa à sa droite. Il se mit alors à gigoter et s’installa le plus confortablement sur le tronc d’arbre au quel il était adosser et fermas calmement les yeux. Après un court instant celui-ci était complètement endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Mer 28 Jan 2009, 15:48

Naemys avait quitter le château d'Emeraude quelques heures auparavant. Le soleil avait quitter son zénith et décliné à présent dans le ciel. Souplement elle s'était hissé d'arbres en arbres, cela lui faisait un peu d'entrainement. Plus elle s'élevait, plus se sentiments de liberté, d'être seul maître, la prenait. Elle adorée cette sensation qui l'enivrait. Ces exercices lui vidèrent peu à peu l'esprit. Elle n'avais vraiment pas imaginé cette rencontre ainsi. Son frère était réellement diffèrent de ce qu'elle s'était imaginé. Elle garderais un œil sur lui tous de même. On lui avait trop menti, elle avait trop vu de complot, de secret dans sa jeunesse pour ne pas se méfier. Cette rencontre avait peut être fait renaitre en elle un sentiment d'humanité ? Peut être pas, il était trop tôt encore pour le dire.

Au fil des sauts, des pirouettes, des branches, elle oublié peu a peu se dernier geste de tendresse qui l'avait surprise. Elle était une guerrière, elle était libre. Elle ne devais pas, oh non, elle ne devais pas s'enfermait dans se cercle de sentiments. Elle protégerais son frère, oui, mais cela n'empiéterais pas sur sa conquête de la liberté. A présent, elle devais rejoindre Eydan, cela faisait longtemps qu'elle n'avais pas eu de nouvelle de lui. Elle n'était pas pour autant inquiète. L'esprit libre, elle finit par descendre de son perchoir sylvestre pour marcher sur la route de terre. Respirant l'air, profitant du chant des oiseaux, de la brise du vent, elle marchait doucement profitant de ses plaisirs simple. Voyant un oiseaux virevoltait non loin d'elle, elle se mit a rêver. Voler, cela avait toujours était son rêve. Voler, allez ou elle voulais lorsqu'elle le voulait. Pouvoir joué avec les courants du vents, être au dessus de tous...

Dans sa rêverie, Naemys guetta le son d'une rivière au loin. Elle s'y dirigea sans tarder, elle avait soif et avait envie de purifié son corps. Rapidement elle atteint le point d'eau, y puisant, à l'aide de ses mains, de quoi boire, elle se rafraichit. D'un geste rapide, emplis de grâce, elle détacha ses long cheveux, les laissant tomber en cascade le long de ses fine épaules. Elle détacha ses doubles lames de son dos, regardant son visage. Ses yeux d'un bleu profond lui firent pensée instantanément à l'océan qu'elle n'avais vu qu'une voie. Cette étendue immense d'eau, cette liberté qu'elle avait ressenti à se moment. D'un geste toujours aussi emplie d'harmonie elle plongea sa tête dans l'eau, la rafraichissant et mouillant, par la même occasion, ses long cheveux. Prenant ses armes dans les mains, elle s'éloigna de quelques mettre, s'allongeant dans la clairière environnante. Elle avait envie de se poser un instant, d'observer la nature qui l'observait, son fonctionnement.

Les yeux tourné vers le ciel, elle voyait une nouvelle fois les nuages guidé par le vent. Les hommes était t-il, comme on lui avait apprit, guidé par un destin ? Pouvait t-il lutter contre celui-ci ? L'avenir était t-il déjà tous tracé pour chacun d'entre eux, ou au contraire pouvait t-il le changer. La jeune guerrière pensait plutôt que qui le voulais pouvais changer son future. Après tous, elle était née princesse d'Opale et était devenue une guerrière... Était-ce les dieux qui en avait décidé ainsi ou seulement elle avec sa propre volonté ? La tête pleine de question, Naemys continué d'observer le déroulement de la vie devant ses yeux bleu. Inconsciemment elle caresser ses doubles lames qu'elle chérissait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Mer 28 Jan 2009, 16:55

Après un certain laps de temps, Zarek finit par s’éveiller. Il regarda autour de lui espérant que le fait d’être perdu dans cette forêt n’était que rêve et fantaisie, mais il finit par se rendre compte qu’il était toujours dans la même forêt. Il attrapa son fourreau et le mit a sa taille là ou il allait. Il s’étira un peu et s’assura d’être bien éveiller. Puis repensas à sa situation. Toujours sans aucune idée de ou il était il devait maintenant choisir une direction à prendre, car d’après lui resté la ou il était ne l’aiderait pas du tout. Il ne savait pas par contre qu’elle chemin prendre. Il n’était pas très habile pour se retrouver et dégainas alors son épée. Il la tenait dans sa main tout en laissant la fin de la lame touché au sol sans s’enfoncer. Il prit une longue inspiration et la laissas tomber. Il regarda la direction ou la lame pointait maintenant et replaças sa lame dans son fourreau. Il prit alors cette direction choisi par ce qui semblait, pour lui, le destin.

-Qui à l’audace de choisir ne prendra que pire! Dit-il à haute voix.

Sur ce, il se mit en marche dans cette direction. La forêt était dense et Zarek ne se sentait pas du tout dans son élément. Zarek marchait de façon constante et lente et ne prenait pas beaucoup d’égard à son entourage. Il avançait comme si ses yeux étaient bandés et qu’il était dans un monde enchanté sans aucun problème. Il croyait alors que cette forêt n’en finirais plus, mais a cet instant vit au loin se qui semblait être une petite rivière. Il s’approcha sans aucune hâte. Il se disait de toute façon que la rivière ne bougerait pas de cet endroit. Une fois arriver il se désaltéra un peu et s’en jetas une petite partie au visage pour se rafraichir un peu. Il s’assit et décida de prendre une petite pause alors il s’allongea sur son dos et regarda le ciel si magnifique. Après un certain moment il décida de se relever et de continuer sa route, mais remarqua quelque trace de pas. Quelqu’un avant lui aurait passé par la et aurait lui aussi décidé de se désaltérer ici. Il se questionna un instant.

*Devrais-je suivre cette voie ou non? Peut-être qu’au but de se chemin se trouveras la dame de tout mes désirs. Minces sont ses chances par contre. Si cela se trouve ce ne sont que des bandits ou des barbares.*

Il tenta de faire le vide et pensa un bon moment. Il se décida alors d’allez voir, de toute façon il n’avait rien à perdre du fait qu’il était complètement perdu et se mit donc en marche. Après un petit moment il ne fut capable de suivre les traces et utilisa donc son instinct pour continuer et finit par voir une clairière au loin. Il s’approcha toujours de façon calme et lente. Une fois a l’entrée de la clairière il vit au loin une femme d’une beauté inégale. Il s’adossa a un arbre sans faire de bruit et la regarda et ne dit pas un mot pour ne pas la déranger.

*Quel magnifique cadeau des dieux! La chance est donc vraiment avec moi. Quel chance que d’avoir le droit de contempler la beauté à l’état pur.*

C’est yeux s’émerveillait a la regardé et ses pensée se remplissait de mot doux et de romantisme, mais il ne dit toujours pas un mot. Il restait le muet comme s’il était le gardien du calme de cette dame. Un sourire finit par lui apparaître au lèvre et il continua à la regarder d’un air heureux sans aucune pervertie.


Dernière édition par Zarek Alvos le Jeu 29 Jan 2009, 08:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Mer 28 Jan 2009, 19:02

La jeune femme continué d'observer la nature qui l'entourer. Les oiseaux virevoltant d'un arbre à un autre, les fourmis se déplaçant en groupe. Toutes la forêt était emplie de vie. Chacun de ses petit être vivait la, sans qu'on le sache vraiment. Ses pensée s'égarère une nouvelle fois. Que serait t-elle devenue si elle n'avait pas était élevé a Opale ? Si par exemple, elle était née princesse d'Emeraude. Peut être que tous cela aurait était différent. Ce ne l'était pas. A quoi bon réfléchir a tous cela. Naemys était ce qu'elle était, elle en était fier. Elle avait su déjoué l'autorité de son père, elle avait su se faire entendre... Mais, cependant, avait t-elle réellement sa place ici ? Une femme libre n'as pas besoin d'avoir une place, elle se contente d'elle même. Elle est tous est rien à la fois. L'absolue et le Néant a la fois. Elle était elle.

Elle repensa a sa mère, loin maintenant, auprès des Dieux. Leurs adressant une prière silencieuse elle retraça tous les évènements qui l'avait conduite ici. Sa fuite d'Opale, sa rencontre avec Eydan... le seul homme qu'elle avait un temps soit peu écouter... Puis son frère, qui avait su lui rendre une part d'humanité, qu'elle avait déjà masquer de nouveau. Cela faisait longtemps qu'elle n'avais pas utilisé ses pouvoirs. Ni le chants, ni l'illusion. Peut être était-ce le moment ? Après tous, elle était bien ici. Personne ne risquais de la déranger ici, elle était bien loin dans la forêt. Alors qu'elle allait commencé a entonné un de ses doux chants dont elle avait le secret. Malheureusement elle n'avais pas sa harpe. A peine eu t-elle commencer sa mélodie qu'elle entendit un craquement non loin de la.

Elle ne pourrais jamais calmé ses sens toujours aux aguets, passivement, elle faisait toujours attention à ce qui l'entourait. Elle stoppa son chant et chercha la source de se bruit. Un bête sauvage, cela n'était pas impossible. Elle distingua, dans les fourrée une silhouette qui était loin d'être celle d'un animal. Non ! Pas encore ! Pourquoi était t-elle toujours observait lorsqu'elle chercher à être seul ? Qui était encore cet inconnue qui l'observait en se cachant ainsi ?! Elle ramassa ses deux lames posait au sol, et se dirigea de du côté de la forêt ou l'inconnu n'était pas. Rapidement elle se concentra, après tous, elle allait surement pouvoir réutilisé sa magie. Elle créa son double qui lui avait tant servie dans le passé. Celui-ci était exactement comme elle. A voie basse, elle lui ordonna :


-"Va dans la clairière et allonge toi."

Son double lui obéit tandis qu'elle faisait le tour de la clairière. Elle allait apprendre à cette intrus le prix a payer ! Elle détestée être observait de la sorte ! Silencieuse et Discrète, chaque geste emplie de grâce, mais aussi d'une précision mortel, elle tira un poignard de sa cuissarde. Elle se glissa tel une ombre derrière cet intrus. Encore un homme, ils ne méritaient vraiment pas d'exister sur terre. Tous n'avais aucun respect pour les femmes, pensait pouvoir les observer ainsi ! Argrrr ! Elle les détestées ! Quel raison allez t-il encore lui servir ? La jeune femme n'était pourtant pas dupe ! Elle en avait beaucoup connu d'autre, qui jamais plus n'oserait regarder une femme dans les yeux après ce qu'elle leurs avait fait. Elle glissa son poignard sur la gorge de cet homme au cheveux bleu, derrière lui, elle rapprocha son corps du sien, ne lui offrant aucun moyen de s'échapper. Puis doucement elle lui chuchota d'une voie glacé.


-"Il est assez mal vue d'observer les femmes sans leurs consentement... Cette pervertie ne devrais pas exister... Pourquoi donc vous croyez vous tous supérieur ? Pourquoi donc pensait vous pouvoir nous observer comme des animaux vous appartenant ?"

Elle prononça c'est parole dans un calme total. Devant elle, sont illusion était toujours allongée dans la même position qu'elle l'était quelques minutes auparavant. Attendant la réponse de cet inconnu Naemys se demandait déjà quel châtiment elle pourrait lui infligé pour ce qu'elle considéré comme un manque de respect. Définitivement, elle continuerais à haire les hommes qu'elles ne connaissait pas.

[Si tu veux que je change quelques chose y'a pas de soucis]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Mer 28 Jan 2009, 20:18

Zarek regardait toujours la femme aussi paisiblement jusqu’au moment ou il sentit le couteau s’étaler sur sa gorge. Il savait que cela ne servait à rien de s’énerver et garda malgré tout son calme. Une fois qu’elle commença a parlé il distingua rapidement sa voix qui était celle d’une femme et en oublia presque le couteau. Malgré cette position fâcheuses il garda sont calme et écouta les paroles de cette femme qui pour lui sonnait comme de la musique a ses oreilles. Elle lui posa une question et mit en doute ce qu’il fallait.

-Ma douce pourquoi suis-je ici la personne a charge du mal? Ne suis-je pas ici la victime. J’étais là, dans cet havre de paix à boire tranquillement quand j’ai vue des traces. Comme tout homme qui se doit je l’ai ai suivit, douce dame.

Zarek ne mentais pas un seul instant tout ce qu’il disait était spontané et ses yeux brillait a regarder la douce dame qui dort dans la clairière. Son cœur lui palpitait, non pas pour la situation fâcheuse dans laquelle il était, mais par la présence de Naemys derrière lui.

-Je ne faisais que contempler la plus belle chose créer par tous les dieux, c'est-à-dire la jolie demoiselle là-bas. Ou est le mal en contempler une douce chose aussi belle qu’elle? Mais vous gente dame, mais vous… Vous venez ici et pointez arme a ma gorge et crier injure a ma personne, alors qu’en fait je suis la victime. Oui belle dame douce je ne suis que victime dans toute cette histoire, Oui moi Zarek Alvos suis-je belle et bien victime, car cette jolie demoiselle qui est là-bas et qui semble être l’une de vos amies m’a belle et bien dérobé un objet. Non, non gente dame je ne parle pas d’objet aussi inutile qu’une épée ou des pièces d’or, mais belle et bien de mon cœur qui maintenant de m’appartient plus.

Les paroles a Zarek ne sortait pas avec une voie monotone il était presque en vie et tous animé. Malgré se couteau sur sa gorge Zarek s’exprimer a plein poumon. En fait Zarek ne pensais plus a se couteau et continuait dans ses paroles toutes aussi douce les unes que les autres.

-De plus, vous parlez d’animaux, mais vous devriez déjà le savoir ma chère. S’il y a un animaux ici c’est belle et bien moi. Un animal n’a rien d’autre qu’un mot qualifiant les espèces qui nous regarde nous et nous envie. Donc l’animal ici c’est moi car je suis la personne qui vous envie vous d’être si belle. Je ne suis pas du tout supérieur et vous avouerais que je déteste combattre. La vérité est même que vous pourriez probablement me battre pour que même ma chère mère ne me reconnaisse plus.

Zarek s'arrêtas un instant et sans bouger attendit réponse de son interlocuteur, ses yeux eux était toujours rivé sur la dame couché dans la plaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Jeu 29 Jan 2009, 09:19

Naemys garda son poignard posé sur la gorge de cet inconnu. Elle attendait paisiblement sa réponse. Encore une de ses brutes qui allait essayé de se retourner et de l'attaquer ? Ou un autre de ces machiste qui penserait que la femme devant la provoqué et qu'elle n'aurais ce qu'elle voulait. Rien de tous sa, l'homme au cheveux bleu semblait être encore un nouveau type d'homme qu'elle n'avais jamais encore rencontré dans ses voyages. Il articulé plus de 10mots à suivre ce qui était un records au yeux de la jeune guerrière. Il débitât un flots de paroles, emplie de jolie mots... Un beau parleur ? Naemys en avait rencontré, rarement, et ne s'était pas vraiment attardé sur se type d'homme. Elle ne fut que légèrement touché par les compliments qu'il faisait à son image, et donc a elle sans le savoir.

Naemys desserra progressivement son étreinte au rythme des paroles de l'inconnue, non pas car il la séduisait, mais plutôt car elle se questionnait sur la sentait mental de l'homme. La plupart se retourné pour l'attaquer ou s'excuser et partait en courant. Non, lui il s'animait, il parler d'une voie animé, glorifiant la beauté de de la femme... Naemys écoutait chaque parole pour y répondre lorsqu'il serait temps... Mais cet homme était vraiment étrange... Alors qu'il se calma enfin, Naemys se concentra un court instant et fit disparaître son illusion. Pourquoi pas discuter après tous, il disait ne pas savoir se battre et semblait avoir au moins une demi cervelle si ce n'était plus. Elle avait du temps a tué. Son opinion sur les hommes changeait peu à peu. Voyons qu'elle opinion celui-ci avait t-il des femmes et des autres hommes.

La jeune femme rangea son couteau sur sa cuissarde et reprit la parole sur le même ton, quoi que, un peu moins froid. Elle fixa l'homme de ses yeux bleu lui faisant comprendre qu'une seul attaque de sa part signerais son arrêt de morts.


-"Je te prierais de ne pas m'appeler ma douce. Premièrement, je ne suis pas à toi, deuxièmement, je ne crois rien avoir de doux. Je te remercie pour les compliments que tu ma fait... indirectement... mais je doit te décevoir en te disant que j'y suis habitué, bien qu'il ne soit jamais formuler de cette manière. Tu n'est pas un victime, de quel droit me regardait tu sans te présenter, cela est associé, pour ma part, a du voyeurisme et je n'aime pas du tous cela. "

Naemys se tut un moment, respirant l'air frai de la forêt. Puis elle reprit, toujours calmement ce qui pouvait certes déstabilisé, ou non, son interlocuteur.

-"Tu dit t'appeler Zarek Alvos ? D'où viens tu pour avoir apprit à parler ainsi, tu ne ressemble certes pas a ses barbares que j'ai souvent croisé, tu semble différent... Je n'ai pas découvert tous les royaumes de notre continent, mais je n'ai jamais rencontré d'homme comme toi. Tu être en train de te désaltérai avant de suivre mes traces. Mais, que faisait tu aussi loin du sentier dans cette forêt ?"


Une nouvelle fois, elle se tut, son regard se portant vers quelques petits oiseaux virevoltant au dessus de la forêt. Elle reprit alors la parole pour la dernière fois.

- "Enfin, je ne suis pas d'accord avec ta vision des animaux. Il ne nous envie pas, loin de la, il sont tous simplement différent, et nous avons décidé, je ne sais pourquoi, de pouvoir nous élevé comme supérieur à eux, ou comme leur maître. A mes yeux les animaux sont milles fois plus évolué que certain homme de se continent."


Naemys se tut, observant toujours son interlocuteur, elle ne l'avais pas quitter des yeux. Il était rare qu'elle décide ainsi de parler à un inconnu. Mais après tout, tous le monde pouvait changer. Elle observait ses moindres gestes, si il essayait quoi que se soit elle en perdrais surement une partit de lui même... Dont sa fierté...Une petite brise vient rafraichir ses cheveux encore mouillé, elle émit un petit frisson. La température commencer à redescendre au rythme du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Jeu 29 Jan 2009, 09:42

Une fois l’illusion disparut, Zarek fut assez surpris jusqu’à ce qu’il voit la personne qui tenait le couteau a sa gorge. En un instant il reconnu la femme couché dans la clairière et ne posas aucune question a se sujet, malgré le fait qu’il ne comprenait toujours pas. C’est yeux de façon lente examinait cette beauté devant lui de fond en comble. Il écouta tous ces mots et une fois que celle-ci se tue, il prit la parole.

-Mais, gente damoiselle, qu’est-ce qu’une présentation? Est-ce le fait de dire un nom à l’autre? Un nom qu’est-ce qu’un nom?

Zarek commençais gesticuler maintenant que le couteau n’était plus sur sa gorge. Ses yeux brillait et s’émerveillait.

-Un nom n’est qu’une façon d’interpeller une personne. En sois, un nom n’est rien d’autre qu’un mot. Donc ce présenter ne signifierais rien ne croyez vous pas gente dame? De plus vous dites compliment? Je cri au loup, que cela est mensonge. Je ne dis aucun compliment! Je ne dis que la pure et simple vérité! En outre, si vous tenez temps à une présentation, la voici.

Zarek mit alors un genou à terre et sa main gauche s’installas à sa taille. Sa main droite elle s’étendit lentement vers la main de son interlocuteur il l’attrapa et lui fit la bise. Après quoi il lâcha la main et baissa la tête.

-Je suis Zarek, gente dame, Zarek Alvos. Je viens d’ici et la et je vais dans la direction déjà choisi pour moi par le destin. Ce destin, qui nous a réunie ensemble ici et maintenant. Pour finir qu’est-ce qui fait de quelqu’un de supérieur? Le sang, la noblesse? Non gente dame se titre de SUPÉRIEUR aussi n’est qu’un mot. Une fois utilisé envers une personne elle devient ce mot. Pour être supérieur donc, il ne faut que vouloir.

Zarek s’arrêtas là et laissa genoux a terre. Sa tête, elle, se releva et regarda Naemys droit dans les yeux. Zarek resta la calme et serein à regarder cette belle femme devant lui.

*Si douce, ses yeux sont d’une beauté incomparable. Elle semble malheureusement avoir froid. Je n’ai rien pour l’aider par contre. Si jamais le moment se présente je l’étrainderait pour la réchauffer. Qu’elle se s’inquiète pas je suis là pour elle, fidèle. Comme un Chevalier au roi.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Jeu 29 Jan 2009, 15:53

La guerrière sourit intérieurement lorsqu'elle remarqua la réaction de surprise de Zarek. Elle se sentit sondé de fond en comble par les yeux de ce jeune homme lorsqu'il se retourna vers elle. Naemys n'aimais pas cette sensation d'un regard pesant sur chaque partit de son corps. Elle n'eut cependant pas le temps de lui en faire part que le jeune homme recommença a parler d'une voie très animé, et n'ayant plus la pression du poignard sur sa gorge il commença à gesticulé dans tous les sens.

Il commença a philosophé sur le mot présentation. Cet homme devait vraiment être fou conclut la guerrière, il n'y avais pas d'autre explication. Ou alors, il venait d'une civilisation qu'elle ne connaissait pas. La princesse avait était élevé dans le calme. Elle avait apprit à s'exprimer sans le moindre sentiments. Cet homme était tous le contraire d'elle. Il disait ne pas savoir se battre, parler en mettant toutes ses émotions dans sa voie. Le simple opposé. Elle posa un regard intrigué sur lui lorsqu'il se mit à genou, que voulais t-il à la fin ? A Opale, jamais, oh grand jamais, un homme ne se rabaisserait devant une femme. Elle ne retira pas sa mains lorsqu'il la lui prit. Cet homme attisait sa curiosité de part son comportement si... étrange. Il ne semblait pas être un guerrier, elle l'aurais sentit. Non il était différent.

Cette attitude n'était pas habituelle de sa part, elle retira doucement sa main de l'étreinte de l'homme. Comment pouvait t-il se permette ainsi d'embrasser sa main... Les sentiments de Naemys était contraire. Elle haïssait les hommes, oui elle les haïssait, il pensait tous avoir tous le droits, il se pensait supérieur. Pourquoi donc n'arrivait t-elle pas à remettre a sa place cet homme, comme elle l'avais toujours fait ? Même si elle paraissait sereine extérieurement un flots de pensée inondé son esprit. Prenant une inspiration elle prit la parole, comme si de rien n'était.


-"Une présentation, c'est surtout montrer votre présence à moi même, que je sache que je suis observait. C'est la moindre des choses, voila mon point de vue. Je ne crois pas au destin. A quoi sert t-il de vivre si l'on ne peux choisir ce que l'on deviendra ? A quoi bon vivre si nous ne faisons que suivre une voie ? Ce qui nous à fait nous rencontré et le simple hasard. Peut être des Dieux l'on t-il choisit, mais jamais, oh grand jamais, ils ne pourront décidé de ce qui passera ensuite entre toi et moi. Si j'avais décidé de t'égorgeais, cette conversation n'aurais pas lieu et j'aurai passer mon chemin depuis longtemps. Si je le veux je pourrais partir sur le champ. Ou je peux continué à discuter ici avec toi. En effet, tu me semble bien étrange. Jamais je n'ai rencontré d'homme qui s'agenouillerait tel que tu viens de le faire devant une femme. Tous les hommes sont t-il ainsi dans le Royaume d'où tu viens ? Apprend, que aucun autre homme que toi n'aurais put toucher ainsi ma main sans perdre une partit de son corps. Tu as peut être raison. Tous n'est que mots dans cette univers, mes certain mots on une place importante qui ne peux être remise en question."

Elle continua d'observer l'homme toujours à genou devant elle, il semblait réellement étrange. Elle fixa ses yeux, violets, ce n'était pas une couleurs courante... En l'observant un peu plus attentivement elle découvrit un corps musclé... Ce n'était pas normal puisque cette musculature ne pouvait être que le fruit d'un entrainement quotidien. Soit cet homme avait un travail manuel, soit il était un combattant... Naemys se remit instantanément sur ses gardes. Cet homme ne gagnerais pas sa confiance pour lui faire du mal... Oh que non. Elle écouta un instant, avec plaisir, le bruissement du vents dans les arbres environnant. Comme elle aimais ses endroits ou normalement elle devait être seul... bien qu'elle y croisait toujours quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Jeu 29 Jan 2009, 16:48

En écoutant les paroles de la princesse Zarek eu le sourire à la lèvre. Il l’écouta jusqu’au dernier mot les parole de la femme qui avait pour lui la voix la plus douce au monde. Après qu’elle eu finit Zarek la regardas encore un peu avec un tendre sourire. Puis, il se leva lentement et n’enlevas pas un instant son regard de sur elle. Ensuite, il rit calmement. Son rire n’était ni moqueur, ni méchant ce n’était qu’un petit rire signifiant qu’elle l’intéressait et qu’il la trouvait amusante.

-Désolé mademoiselle, dit-il en riant.

Il la regarda un instant et se calmas pour arrêter sont petit rire après quoi ses yeux se reposèrent sur elle. Cette fois si par contre ses yeux ne se baladèrent pas il la regardait droit dans les yeux. Il ne pouvait arrêter de penser a quel point elle était belle. Il s’approcha alors d’elle d’un pas et reprit la parole en toussant un peu au par avant pour éclairer sa voie. A chacune de ses paroles il s’assurait toujours de ne pas prononcez les mots doux ou douce pour ne pas vexer Naemys.

-Comprenez moi, Madame, je ne cherche pas a vous vexer avec se rire. Je ne riais pas de vous, mais bien du contexte. Je ne me suis pas présenter au moment ou je suis arrivé, il est bien vrai de le dire, mais les animaux eux s’arrête-t-il devant nous pour se présenter? Dites moi belle dame, pourquoi est-il si mal de regardé quelqu’un ici? Parce que cet endroit est ouvert et que nous sommes seuls? Et si je vous aurais aperçu du coin de mon œil dans une auberge et que je vous avais suivit du regard, aurais-je eu besoin de me présenter a vous? Tous n’est que mot bien sur, mais vous et moi sommes les personnes qui décide de leur donner sens.

Zarek utilisais un de ses plus grands atout qui était son raisonnement. Il avait dit au par avant ne pas pouvoir se battre, il est bien vrai de dire que cela est faux, c’est plutôt qu’il ne veut pas se battre. L’épée pour lui n’ai rien d’autre qu’une arme de meurtre elle ne sert pas a réglé les conflits, elle ne sert qu’a enlever la vie. Il attendit un instant pour laisser un petit moment à son interlocuteur de penser sur ce qu’il a dit puis continuas avec les yeux toujours rivé sur elle.

-Vous dites, belle dame, ne pas croire au destin. En effet il advient qu’a vous seulement de choisir d’y croire ou non. Je choisi de le faire car de cette façon je ne peux jamais savoir ce qu’il se passera la journée poursuivant celle-ci. Quelqu’un qu’il soit divin ou non répond en se nom Destin et a déjà tracé toute nos routes. Nous croyions avoir le choix, mais ce n’est pas le cas. N’est-ce pas intéressant de vivre sans le savoir du futur? De savoir que quelqu’un a déjà choisi pour nous et que nous ne savons rien de n’autre propre futur? Vous auriez pus me tuer, mais vous ne l’avez pas fait? Vous parlez de vous en aller, mais je crois que vous n’en n’êtes pas capable.

Zarek se distança un peu et se mit de dos à elle en avançant dans la petite clairière. Il n’allait pas trop loin, mais restas comme cela un instant immobile puis retourna légèrement la tête pour regarder son interlocuteur. Il avait un grand sourire à la lèvre et semblait très heureux.

-La raison pourquoi vous ne pouvez pas est parce que vous me trouvez beaucoup trop intéressant. Je m’en suis rendu compte au moment ou le couteau à quitter ma gorge.

Il ria un peu, alors et se retourna vers elle. Il la fixa encore un moment puis repris.

-Vous me trouvez intéressant et cela est le pourquoi de la chose. La raison pour laquelle vous m’écoutez encore, la raison pourquoi vous me fixer, la raison pourquoi je respire encore.

Il mit sa main sur son fourreau et l’enlevas de sa ceinture puis lança celui-ci au pied de la princesse. Puis il se laissa tomber sur le dos dans l’herbe. Il ferma les yeux et continuas de parler.

-De plus je suis près à parier que cette personne qui s’occupe du Destin a choisi pour nous de bien s’entendre, et même de partir ensemble. Écoutez moi belle dame! Si vous ne croyez pas au destin…ALORS ALLEZ-Y! Poignardez-moi maintenant. Comme vous voyez je ne peux me défendre mon arme est à vos pied. Alors si vous voulez me prouvez que le destin n’existe pas alors poignarder moi maintenant.

Zarek resta coucher les yeux fermés il plaça alors ces bras derrière sa tête comme un coussin et croisa les jambes. Il eut alors le sourire à la lèvre et ne pensa plus à rien. Il fit le vide intérieurement et ne pensas plus a rien, même pas a cette situation dans laquelle il était. Il faisait confiance au destin et attendit de voir comment la jeune princesse allait réagir sans tenter de comprendre ce qu’elle faisait a se moment même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Sam 31 Jan 2009, 04:17

Naemys remarqua le sourire qui flottait sur les lèvres de cette homme. Mais que cherchait t-il à la fin ? Il se mit à rire doucement, mais que lui passait t-il par la tête ? Pourquoi donc se moquer t-il d'elle ? Cet homme était réellement atypique, Naemys le remarquais à chaque nouveaux gestes, à chaque paroles qu'il prononçait. Voila maintenant qu'il s'excuser... C'était a s'en arracher les cheveux, la jeune femme avait du mal à le suivre. Elle ne bougea pas lorsqu'il fit un pas devant elle. Attentive elle l'écoutait parler de la présentation des animaux mais les animaux n'avais aucun moyen de se présenter, et il ne s'intéresser nullement aux Hommes, il était simplement intrigué par eux, c'est pour cela qu'ils les observaient, mais ils n'avais aucune réelle conscience de ce qu'était vraiment une femme ou un homme. Il ne pouvait émettre le désire de les posséder ou d'être comme eux. Il mener leurs vie observant ce qui les entourais, comme Naemys le faisait avec eux avant que cette inconnue interrompe sa réflexion. Elle n'eut pas le temps de répliquer que Zarek continuait son raisonnement qui était absurde sans vraiment l'être.

Le voila qui c'était lancé sur le destin. Alors, celui-ci croyant au destin ? Elle n'était pas d'accord avec le fait de n'avoir aucune liberté dans sa vie. Elle avait déjà faillit être un pion au château d'Opale. Elle s'en était enfuie, ce n'était pas pour que sa vie entière soit dirigée par quelqu'un d'autre. Pour Naemys les dieux m'était des obstacles sur la routes de chacun, des rencontres aussi, mais chacun avait le choix de réagir à son aise. Non, elle ne pouvais accepté que toute sa vie soit guidé par les dieux, sinon il ne valait plus la peine de vivre. Elle ne répliqua toujours pas toutes ses pensée à l'homme en face d'elle. Il c'était à présent retourné son regard transperçant l'ayant quitter. Il marcha un instant tandis que Naemys continuer à l'observait de ses yeux de glace, qui n'avais plus l'air si cruelle que sa. Il retourna ses yeux vers elle croisant son regard.

Il avait raison, elle le trouvait beaucoup trop intéressant pour s'en allez maintenant. C'était un nouveau type d'homme qu'elle venait de rencontré et elle voulait en apprendre plus sur lui. Existait t-il des hommes dont elle n'aurais pas une mauvaise image ? Lorsqu'il ria, Naemys eu un nouveau doute sur la santé de Zarek. Non, il ne pouvais pas être fou, ses discours, et son raisonnement, bien que contraire à celui de Naemys était trop structuré et avait une certaine logique entre eux. Que cherchait t-il à faire ? La manipuler ? Comme son père l'avait toujours fait... Oh non... Elle ne se laisserais pas avoir... Elle l'avais beaucoup trop vu faire dans le passé avec sa mère, et avec toutes les femmes qu'ils avait séduite... Les belles paroles, les fausses paroles, la manipulation de l'esprit, une des pires qui existe.

Elle continua de l'observait, son regard c'était durcit après cet pensée, elle haïssait son père et tous ce qui lui ressembler. Zarek tira l'arme de son fourreau, instinctivement Naemys porta la mains sur ses doubles épée. Il lança son épée au pied d'elle avant de fermer les yeux. Naemys déserra l'étreinte sur ses armes. L'homme commença à lui demander de la poignarder, pour lui prouvé que le destin existait. Raté pour lui, Naemys n'était pas ainsi. Elle ne tué pas les innocent, et encore moins ce qui n'était pas armée. La jeune femme s'amuser à combattre des guerrier digne de se nom. Au reste, elle leur faisait perdre leurs fierté... Cependant elle ne voyait pas ou était celle de cet homme. Alors que l'homme se couchait était à coucher Naemys posa un dernier regard sur lui. Il était vraiment intéressant, mais si c'était un manipulateur elle ne rentrerais pas dans son jeu. D'une voie plus dure elle lui répondit calmement.


-"Je ne tue pas les gens non armée, je tien à pouvoir continuer à voir mon reflets dans la glaçe. Je ne te tuerais pas Zarek. Je ne me ferais pas avoir par tes belles paroles... Le destin n'existe pas. Si ma vie était toutes tracé sans que j'ai aucun choix, cela ferais longtemps que n'appartiendrais plus à se monde. Oui, tu m'as intéresser Zarek, je pensait que tu était différent des autres hommes que j'ai vu. Enfin, j'ai était trop vite. Tu es un des pires hommes qui existe à la vérité. Un homme qui manipule sans aucun remords... Dommage, j'avais cru enfin rencontré quelqu'un de différents. A croire que les hommes sont tous les mêmes..."

Sur ses mots elle se détourna et commença à marcher vers la forêt. L'homme pourrait ou non la suivre, elle le laisserait faire. Dans un cas elle aurais confirmation de ses dires, dans l'autre non. Les oiseaux c'était tut dans le ciel. Le soleil commençait peu à peu à disparaître, laissant place à la pénombre. Il ferais bientôt nuit, Naemys dormirait surement à la belle étoile ce soir. Tant mieux elle adorait cela. Un sourire au lèvres elle continua de marcher doucement, laissant Zarek la rattrapé si il en avait l'envie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Sam 31 Jan 2009, 08:08

Il remarqua assez rapidement qu’elle tentait de s’en aller. Ne pas tuer d’homme non armée? Pourquoi devait-elle toujours placer les gens en catégorie, il ne comprenait pas. Un humain, un elfe et toute les autres, qu’elle était leur différence? Pourquoi les regarder de façon différente? Manipulateur, ce n’était pas la première fois qui l’entendait. Cette femme n’était pas comme les autres. Qu’avait t’il bien plus lui arriver pour qu’elle soit si réserver, si sombre? Il se gratta légèrement la tête et se releva d’un saut. Il marcha vers son épée et la remit dans son fourreau au niveau de sa taille. Il fit une petite course pour rattraper la princesse et une fois a son niveau se remit à marcher à son niveau. Après quoi il la regarda cette fois ci de regard froid.

-Ne pas pouvoir tuer quelqu’un car il est désarmé dites vous? Alors vous êtes le genre de personne qui croit que parce que vous laissé la vie sauve a un homme désarmé qu’il ne réattaquera plus jamais, dit-il avec une voie froide et monotone.

Il la fixa tout en marchant, mais cette fois ci pas pour examiner son corps, mais bien pour la fixer. Cette femme avait réveillé en lui la haine qu’il avait envers son père. Son père qui lui avait enseigné à se battre, qui lui avait dit de ne jamais attaquer homme désarmé. Cela n’était qu’absurdité pour lui. S’il y a combat qui en importe à la survie, l’homme en face devait mourir. Un homme ne changera pas ci facilement. Malgré sa vie sauver un homme mal, restera mal. Il enleva, alors, son regard de sur elle et regarda droit devant lui. Il soupira un instant.

-Veuillez m’excuser pour ma conduite. Je ne m’étais pas rendu compte avant que vous disiez ces mots, que j’avais réanimé une flamme en vous et que peut-être avais-je donné du feu a cette flamme. Si ces le cas excuser moi, madame.

Sa voie était sincère cette fois et voulait vraiment se faire pardonner. Tout en marchant il leva ses mains et les plaça derrière sa tête. Il sourit et la regarda un cours instant pour lui montrer sa sincérité. Il pensa un cours instant pour ne pas dire de mot fâcheux, car a se moment cela pourrait lui être fatale.

-De toute façon je suis perdu, je comptais aller à Cristal, mais a quoi bon n’ importe où est bon pour moi. Pourquoi ne pas faire un bout de route ensemble? Je ne demande pas que vous m’aimiez ou rien, madame. Vous pouvez croire a se que vous voulez et je croirais au destin, mais je le poserais entre vaut main. Vous choisirez notre route et j’écouterais quand dites-vous? Peut-être sommes nous partie du mauvais pied?

Zarek continuait de marcher à côté d’elle et attendais de voir ce qu’elle ferait. De plus, il n’avait parlé des différents types d’homme et du questionnement de pourquoi elle les plaçait sous un regard différent. Il décida donc de garder cela pour peut-être plus tard, mais cette fois ci il mit toute sa chance sur se destin qu’il aimait tant. Qu’elle serait ça réponse? Il n’en n’avait aucune idée, mais il espérait qu’elle soit oui.


Dernière édition par Zarek Alvos le Dim 01 Fév 2009, 09:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Sam 31 Jan 2009, 09:20

Naemys continuer de marcher doucement, ne s'occupant plus vraiment de Zarek. Elle observait les arbres, elle dormirait surement dans l'un d'eux si il n'y avait pas de caverne ou de maison abandonné à porter. Elle y serait à l'abri des bêtes sauvages ou de brigands Alors qu'elle observait la forêt de plus en plus sombre, elle sentit Zarek la rattraper en courant. C'était un homme têtu. Il continua à marcher à ses coté, la fixant cette fois d'un regard différents, plus froid. La jeune femme le remarqua et lui offrit le même regard froid qu'elle conservait presque en permanence. Sa voie aussi était beaucoup moins douce, beaucoup moins expressive. Alors qu'il la fixait, sans balader son regards sur son corps cette fois ci Naemys répondit a son affirmation d'une voie froide, cruelle.

-"Non, la mort est bien trop douce pour certain. Si je laisse vivre un homme il recommencera surement. Si il perd une partit de lui même qui fait toutes sa fierté, je te promet que cela sera beaucoup plus dur que la mort."

C'était un constat qu'elle avait fait. Naemys était cruelle, elle était ainsi. Elle ne préférais faire souffrir plutôt que de tué. Et ses hommes ne recommençait jamais elle le savait aussi. Il préférais se terré lâchement ou se donne la mort. Après un soupir, Zarek s'excusa, la princesse le regarda. Il semblait sincère. Elle ne lui répondit pas. Cela n'en valait pas la peine. Il lui avait rappeler son père oui. Elle détester les manipulateurs. Mais tous les hommes était plus ou moins ainsi. Elle le laissa continuer pendant qu'il marcher alors qu'elle chercher un abris pour la nuit de plus en plus proche. Elle dormirait un peu et repartirait surement avant le lever du soleil. Elle ne savais pas vraiment ou allez, Eydan ne l'avais toujours pas recontacter. Zarek devait se rendre au Royaume de Cristal. Elle n'avais jamais encore visiter se Royaume, il se situé au Sud du Royaume d'Argent ou elle avait déjà séjourné. Peut être pourrait t-elle passer par le Royaume de Perle qu'elle n'avais jamais vu non plus. Elle reprit d'une voie toujours monotone en regardant son interlocuteur.


-"Je ne sais pas ou allez, si tu veux tu peux me suivre jusqu'au Royaume de Cristal, je n'accepte cependant pas de te prendre sous ma garde. Je n'ai pas envie d'avoir des responsabilité, je tien à garder ma liberté. Tu peux donc me suivre ou non, je ne te rejetterais pas mais je ne chercherais pas a te rattraper si tu part... Ah, une dernière chose. N'essaie plus de me manipuler."

Sur ses mots elle continua à marcher. Si elle avait accepter la compagnie de cet homme, c'est que même si c'était un manipulateur il semblait avoir quelques chose de différents. Après tous, elle ne perdait rien a avoir de la compagnie, elle gardait sa liberté, pourrait avoir de la solitude lorsqu'elle en avait envie. Non elle ne perdait rien. Des yeux elle continua à observer la forêt. Elle n'était pas vraiment fatigué. Cependant elle avait besoin de réfléchir. Au fil des pas elle retrouva bientôt le son de la rivière qui coulait non loin. Abritait du vent par les nombreux arbre ils y serait bien. La jeune femme commença à ramasser quelques brindilles jusqu'à arriver près de la rivières.

Elle déposa le tas de brindilles à terre avant de s'asseoir à son tours. Retirant ses armes de son dos elle fouilla dans sa sacoche pour trouver de quoi faire du feu. Naemys n'était pas vraiment habitué à en faire, mais après tous il fallait un début à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Sam 31 Jan 2009, 11:23

Il ne s’était rendu compte qu’elle avait des brindilles qu’au dernier moment, mais remarqua qu’il n’en n’aurait pas assez pour faire un feu qui durait. Il ne s’assit pas tout de suite et regardas les arbres autour. Il en remarqua un tout près qui avait l’air mal en point et était assez maigrichon. Il déguainit son épée et la tenu verticalement la pointe vers le haut. Il l’approcha de lui et marmonna quelque mot.

-Désolé petit, j’achèverais tes souffrances sur le champ, puisses tu, dans une autre vie, me rendre la monnaie de ma pièce, dit-il a voie très basse, presque inaudible.

Il frappa l’arbre a la cime et n’eu pas besoin d’un deuxième coup pour qu’il s’écroule. L’arbre avait déjà été amoché surement pas les autres arbres aux alentour beaucoup plus gros. Ensuite, Zarek coupas l’arbre en petit morceau pour faire du bois plus gros pour allumer le feu et garda quelque morceau pour le réanimer plus tard. Il ramassa quelque caillou et les installa en cercle autour des brindilles déjà placé par Naemys. Il mit deux trois branches et prit deux autres caillou qu’il fracassa ensemble a quelque reprise jusqu’à ce que des étincelles allume calmement le feu. Après quoi il s’assit du côté opposé à Naemys la regardant, sans la fixer, sans la scruter, en posant qu’un simple regard, comme deux personnes qui se connaîtrait. Après un moment il réalisa qu’il ne connaissait toujours pas le nom de la jolie créature devant lui, mais cela lui importait peu. Un nom n’était qu’une façon d’interpelle et elle le dirait si elle semblerait intéresser a le dire. Après un instant il décida donc d’animer la conversation.

- Alors, dites-moi mademoiselle, d’où venez-vous comme cela?

Une question simple sans arrière pensée. Il cherchait simplement à comprendre plus sur cette mystérieuse personne devant lui. Les deux avait beaucoup parlé, mais en faites, ne s’avais rien l’un de l’autre. Leur conversation depuis tout à l’heure ne cherchait qu’à s’éloigner du sujet et s’avais beaucoup trop approcher de la philosophie. Cette fois ci il avait donc décidé d’en savoir plus sur son interlocuteur. Peut-être rejetterait-elle sa question, peut-être la renverrait-elle a lui ou peut-être répondrait-elle, qui sait. Il continua à la regarder au travers du feu. La nuit commençais à tomber, il semblait avoir passé beaucoup de temps dans cette clairière, mais rien d’important ne semblait pourtant savoir passé là.

-Ne vous sentez pas obliger de répondre, je comprendrais que vous ne vouliez me donnez de réponse.

Il réalisa a se moment que cette dernière phrase avait était dites par habitude et qu’elle était complètement fausse. En fait, il voulait en savoir plus sur elle, mais elle semblait très renfermé et avait peur de peut-être l’avoir plus renfermé qu’elle ne l’était déjà. Il soupira intérieurement et anima un peu le feu. Son épée le gênait un peu, alors, il enleva le fourreau de sa taille et plaça celui-ci non loin de lui. Il attendait toujours une réponse ou du moins en espérait une. Si elle ne donnait pas réponse serait-il mal vu pour lui d’entamer une autre conversation? Peut-être aurait-il du répondre avant? Mais s’il répondait maintenant il semblerait désespéré et pourrais être mal vu. Alors il se tue et attendit la réponse de la jolie dame.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Dim 01 Fév 2009, 08:05

Naemys, assise, se demandait comment faire du feu lorsqu'elle remarqua que Zarek ne s'asseyait pas. Elle le suivit du regard lorsqu'il coupa un arbre d'un coup d'épée... Cet homme avait était entrainer pour combattre, Naemys l'avait sentit dans sa façon de manier l'épée, dans la force qu'il avait mit pour détruire cet arbre... Pourtant il lui avait dit qu'il ne savait pas combatte ? Pourquoi lui avait t-il mentit. Ne disant rien, elle le regarda couper l'arbre en plusieurs morceau. Elle continua de le suivre ainsi du regard jusqu'à ce qu'il allume le feu. Ses gestes était précis, il savait exactement ce qu'il faisait... Cet homme était plus ou moins habitué à vivre en extérieur...

Le feu allumé, les deux personnages se regardèrent un moment dans un silence brisait par le crépitement du feu. Puis, après un moment, Zarek ouvrit la bouche, lui demandant d'ou elle venez. C'était une question simple, pourtant Naemys ne lui répondrais pas, pour sa propre sécurité, elle ne devais pas révélé son identité, elle connaissait les plans tous plus fourbes les uns que les autres de son père et ne voulais pas risquer de retourné près de lui... Oh non plus jamais. Ses yeux se durcirent un moment avant qu'elle se calme. Cet homme ne pouvais pas savoir que cette question anodine n'était pas à posé à la jeune princesse. Un nouvelle instant de silence se prolongea, brisé de nouveau par l'homme... Il comprendrais si elle ne voulais pas lui donner de réponse... Mais si il lui avait posé c'est qu'il avait envie de le savoir... Elle le regarda donc dans les yeux avant de lui répondre.


-"Je ne peux pas te dire d'où je viens exactement, je suis d'un Royaume beaucoup plus au Sud que celui-ci. Je connais ton nom, il est de ton droits de connaître le mien. Tu peux m'appeler Naemys."


La jeune femme l'observa animé le feu, la réchauffant, après un nouvelle instant de silence, ce fut elle qui le brisa.

-"Tu m'as dit tous à l'heure que tu ne savais pas combattre... Pourtant lorsque tu as abattu cet arbre, j'ai remarqué dans la façon que tu tenait ton arme que tu avait apprit l'art du combat, je me trompe ? Comme tu ne m'as pas attaqué jusque la, j'imagine que ce n'était pas pour me prendre au dépourvue, mais j'aimerais savoir la raison de se mensonge."


Elle n'avais pas parler d'une voie particulièrement douce, mais pas méchante non plus. Puisque cet homme avait choisit de continué avec elle, pourquoi ne pas lui parler... Elle continuer à pensée qu'il était différents. Doucement elle se rapprocha du feu, penchant la tête vers les flammes pour finir de sécher sa longue chevelure encore un peu humide. Elle attendit l'explication de Zarek d'une oreille attentive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Vers le nord? Dim 01 Fév 2009, 09:49

Il était assis et regardait, lui aussi au travers du feu. A quelque reprise le regard se croisèrent, alors qu’il attendait une réponse quelconque. Elle semblait ne vouloir répondre a première vue, mais après un certain ouvrit la bouche et prit parole. Avant même qu’elle eu parlé il comprit que la réponse donner serait plutôt vague à cause de cette hésitation, mais cela ne lui dérangeait pas car elle allait, belle et bien, lui répondre. Elle lui expliqua qu’elle venait d’un royaume au sud. Malheureusement pour lui, c’est sens de la direction ne s’était pas améliorer en c’est huit années et ne savais même pas ou il était a l’heure présente. Elle lui donna aussi un nom pour l’interpeller, Naemys. Un nom assez magnifique qui semblait beaucoup représenter la nuit d’après lui ainsi qui pointe de mystère. Pour le mystère, bien sur, il ne semblait vraiment pas avoir tord car cette femme devant lui semblait, belle et bien, mystérieuse, surtout a cause de la réponse donner au par avant. Elle tentait de cacher l’endroit d’où elle venait, comme ci elle en avait peur. Zarek prit un morceau de bois encore une fois et le plaça a l’intérieur du feu pour animé celui-ci. Un petit silence se répandit, mais, la belle Naemys, le brisa rapidement et à son tour lui posa une question. Elle parlait de ses habiletés de combat. Elle voulait savoir la cause du mensonge, mais qu’elle mensonge? Il n’avait pourtant pas dit qu’il ne savait pas combattre. Avait-elle mal compris ce qu’il avait dit au par avant? Il repensa encore, peut-être avait –elle mal comprit. Il regarda son épée toujours à sa taille et ensuite plaça son regard sur Naemys, la belle et mystérieuse Naemys. Elle s’avança du feu et frottas ses jolies cheveux, qu’elle était magnifique. Il voulait l’éteindre, mais cela lui était impossible, alors, il ne laissa que son doux regard sur elle.

-Je suis désolé de ce malheur, Naemys, mais je crois avoir mal été compris. Je n’ai pas dit ne pas savoir me battre, j’ai plutôt dit que je détestais le faire. Si je dois moi-même combattre il faudra l’une des plus grandes raison, de ce monde, pour m’y obliger. Je vous ai dit que vous pourriez surement me battre, car je ne pointerais jamais ma lame sur vous.

Sa voie était douce et ne décelait aucun mensonge, de toute façon pourquoi mentir il ne faisait que de dire la vérité. Tout cela n’était que mal entendu et il devait le rectifier. Pourquoi s’intéressait-elle autant à sa façon de combattre? Il était assez perplexe sur ceci et tenta donc d’animer le sujet sur ceci. Il prit son fourreau au niveau de sa taille et le déposa devant lui pour en sortir l’épée. Il la regarda un instant et pointa le manche vers Naemys en tenant c’elle –ci par la lame. L’épée était en fait beaucoup plus magnifique qu’elle le semblait et n’était pas que simple épée. C’était l’épée que Zarek avait utilisé pendant tant d’années pour s’entraîner contre son gré. Il attendit, alors, qu’elle prit l’épée pour continuer sur une lancée qu’il avait.

-J’ai appris de me battre avec mon père, un forgeron. Celui-ci avait vue pour moi autre chemin que celui que je voulais entreprendre. Il m’avait forgé cette lame et voulait que mon nom soit un nom qui résonne a jamais, dans histoire et temps. Malheureusement, j’ai abandonné ceci, il y a longtemps. Je la garde pour me souvenir de ce que, aujourd’hui, je veux. Depuis le jour ou j’ai quitté se foyer, appeler chez moi, cet épée ne c’est jamais fracasser contre autre épée.

Il la regarda encore un instant et reposa son regard sur le feu et y plaça deux branches. Il ne s’avait pas trop, a ce moment, pourquoi avait-il parlé de cela. Il en était sur que cette jolie dame devant lui était très intéressé en lui, mais ne réalisa que maintenant que lui aussi était très intéressé a elle. Ce mystère qu’elle dégageait était intéressant et il voulait en savoir plus, malheureusement cela n’était point chose facile. Tant de souvenir du passé, maintenant cela faisait huit ans qu’il se promenait à travers le monde. Il leva son regard du feu et le leva au ciel pour fermé les yeux un instant a repensé a ses aventures. Il sourit calmement et repose son regard sur son interlocuteur et lui sourit légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Vers le nord?

Revenir en haut Aller en bas

Vers le nord?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Troisième Génération-