___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Rêves troublés [PV : Lyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Rêves troublés [PV : Lyra] Lun 26 Jan 2009, 22:06

Elthor était en proie à une douleur insupportable, mais cette souffrance n’avait rien de physique, elle avait toujours fait partie intégrante du jeune homme, elle avait choisi un moment opportun pour resurgir des profondeurs dans lesquelles elle était longuement restée tapis. Elle lui était fortement attachée, comme si on la lui aurait soudée, elle lui collait à la peau, c’est majoritairement à cause d’elle s’il menait une existence aussi déplorable, du moins c’est ce que tout lui laissait croire. La sentence infligée par un bourreau à sa victime était l’image évocatrice et significative de ce qu’Elthor pouvait ressentir, il jouait le rôle de la victime et se laissait persécuter par une souffrance inapaisable, qui le malmenait et lui causait un tort considérable, il n’avait jamais pris la peine de lui opposer la moindre résistance, il se laissait tranquillement dominer par elle, la laissant progressivement gagner du terrain, et le jour où elle l’aurait totalement submergé, alors il mourrait, sans plus.

Seulement, voilà maintenant qu’il était abreuvé d’une amertume qu’il ne parvenait tout simplement pas à comprendre, ni à interpréter d’ailleurs. Sa rencontre avec la petite Sakura avait forcément eu un impact sur son train de vie, mais cela avait également créé un déséquilibre psychologique chez lui, il vacillait entre le réel et l’irréel et il lui était devenu impossible de faire une distinction claire et nette entre les deux, il se sentait ravagé de l’intérieur, c’était un dérivé d’incompréhension et d’incohérence, il y avait aussi un excès d’irréalisme, c’était le règne de l’irrationnel, dans le sens où Elthor laissait son être se consumer par le désir de voir se concrétiser ce qu’il croyait être le fruit de son imagination.

Il éprouvait le besoin immédiat d’être auprès de celle qui avait autrefois été sa femme, quand pourtant, il ne savait même pas s’il avait uniquement été victime d’une machination maléfique soigneusement échafaudée par Sakura pour le faire encore plus souffrir, Lyra n’était-elle qu’une illusion inventée de toutes pièces ou était-elle vraiment l’effigie de la femme idéale ? L’absolutisme et la plénitude de sa beauté catégorique et sans équivoques laissaient parler d’eux-mêmes, Elthor était incapable de se la déloger de la tête, consciemment il était convaincu de ne jamais l’avoir connu personnellement, mais inconsciemment il avait l’impression que le nom de Lyra évoquait pour lui nombre de souvenirs impérissables, comme si elle tentait de lui lancer un cri de détresse pour qu’il l’extirpe de sa mémoire.

Le souffle haletant, Elthor se réveilla en sursaut, son front brillait de sueur et il tremblait de tout son corps, il plaqua ses mains contre son visage et s’efforça de retrouver son calme, l’image de Lyra lui était apparue momentanément durant son sommeil, elle resplendissait d’un charme majestueux et revêtait fièrement les vêtements d’apparat de l’ordre d’Émeraude, ils lui allaient comme un gant, tout en elle était empreint d’une élégance naturelle, elle était non qualifiable de par sa beauté tellement celle-ci était inégalable, avec sa superbe chevelure de feu et ses yeux d’un azur diamanté, mais cette vision angélique s’était progressivement transformée en un affreux démon pour finalement prendre la forme d’une monstrueuse goule, ce qui avait provoqué le réveil brutal d’Elthor, cela faisait plus d’une fois qu’il refaisait le même cauchemar, il ne savait absolument pas ce que cela voulait représenter dans le monde onirique, mais ça venait perturber lourdement son sommeil.

L’ancien chevalier était couché sous un arbre énorme au feuillage incroyablement dense et foisonnant, celui-ci filtrait la lumière de la lune en de minces filets luminescents et bien qu’il ne puisse l’admirer dans toute sa totalité, le ciel étoilé offrait un spectacle à couper le souffle, Elthor se laissait bercer par la douce musique du vent qui faisait valser les feuilles des arbres, par le chant mélodieux d’un rossignol, par le hululement d’un hibou qui déchirait le silence de cette nuit lugubre. Le jeune homme prêta une oreille attentive pour essayer de percevoir un nouveau bruit. Des craquements de branches successifs à deux pas d’Elthor qui trahissaient une agitation secrète dans la noirceur de la forêt… ça s’était inhabituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Mar 27 Jan 2009, 20:46

Encore une fois, Lyra n'arrivait pas à fermer l'oeil de la nuit. Couchée contre la toiture froide et humide du château, elle réfléchissait en regardant le ciel étoilé. Elle soupira en fermant de nouveau les yeux. Chaque fois qu'elle osait les fermer et s'endormir, elle rêvait à lui... Tout les moments passés avec lui revenait sans cesse en tête comme un tourmant sans fin. Elle n'avait pu le choix, elle devait en terminer une fois pour toute avec cette histoire... La rousse se leva rapidement en serrant les poigs. Elle devait y aller... Les rumeurs disaient qu'il était dans la forêt.

Descendant du toît, elle se dirigea vers l'écurie et sauta sur son cheval. Avant de quitter la grille du château, elle regarda derrière son épaule le château endormis. Elle n'avait rien pour l'arrêter... Pheare était surveillée par des gardes et aucune attaque avait eu lieux depuis des lustres. Elle se retourna et caressa son cheval...


- Direction la forêt mon beau...

------------------


Elle tremblait en descendant de son cheval. En sentant cette aura si familière, son cœur se mit à battre comme jamais depuis son retour. Surprise, elle porta sa main droite sur sa poitrine. L’étrange sensation de son cœur qui frappait contre sa main semblait irréel. Pour la première fois depuis des lunes, elle compris pourquoi son cœur battait toujours. C'était si étrange... Elle se sentait vivante et humaine, mais pourtant, elle savait que tout avait changé depuis son retour. Hésitante, elle pénétra dans la forêt en se laissant guider par cet aura. Elle s'arrêta tout près de l'endroit d'où venait l'aura de son ancien fiancé. Lorsqu'elle déposa son pied sur le sol, une branche craqua... La rousse arrêta de respirer, mais en attendant aucun bruit, elle soupira de soulagement. Sachant qu'il l'entendrait si elle s'approchait d'avantage, elle décida de grimper dans un arbre très garnis en feuillage d'où elle pourrait voir l'homme qui hante ces souvenirs...

Il était réellement là, couché sous son arbre à seulement quelques mètres d’elle. Il était si près d’elle et pourtant tellement inaccessible. Ses mains qui tremblaient toujours étaient devenues moites et son sang était monté jusqu’à ces joues ce qui leur donna une teinte rosées. Deplus tout le temps, elle avait presque oublié le sentiment qui l'envhaissait.Tentant de calmer son cœur battant, elle ferma les yeux et tenta de faire le vide. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle sourit faiblement:


- Des véritables âmes-sœurs s’aimeront même au-delà de la mort…

La jeune femme avait murmuré cela du haut de son arbre et, dans un soupire, les mots s’envolèrent avec la douce brise de la nuit… Le regard de saphir de Lyra était posé sur lui depuis de longues minutes et pourtant, il n’avait toujours pas détecté sa présence. Un voile de tristesse recouvrit son regard d’ange. Sa joie s'était vite transformée en tristesse.

- Mais qu’est-ce qui se passe lorsqu’un des deux à tout oublié…

Une rumeur courrait dans le village d’émeraude qu’Elthor, l’ancien chevalier d’Émeraude et un ancien dirigeant de la rébellion, était devenu amnésique… Les paysans ajoutaient qu'une des plus belle histoire d'amour venait aussi de finir. L'ex-chevalier avait tout oublié, même Lyra. Perchée au haut de son arbre, Lyra ne savait plus quoi faire. Le fait qu'il ne l'avait toujours pas détecté prouvait bien qu'il avait oublié...

- C’est mieux ainsi…

Lyra baissa le regard en tentant de renoncer aux sentiments qu’elle venait tout juste de retrouver. Elle ne l'avait jamais oublié, même une fois morte, elle l'aimait toujours... Mais malheureusement, même si elle pouvait lui faire retrouver sa mémoire, il était préférable qu’il oubli ce qu’ils avaient pu vivre ensemble… Elle ne pouvait pas lui imposé son secret qu’elle avait, elle-même, de la difficulté à accepter. Du haut de son arbre, elle le regardait avec une larme qui perlait sur sa joue froide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Mer 28 Jan 2009, 11:45

Elthor n’avait pas cru important d’allouer la moindre importance au bruit qu’il avait entendu, mais lorsqu’il eut l’impression de sentir une présence dans les parages, il s’obligea à faire une inspection un peu plus poussée des lieux. Il n’aurait su comment l’expliquer, mais il sentait que quelqu’un qui lui était étroitement lié était en proie à une tristesse qui perdurait et qui devenait presque envahissante pour lui, elle était si profonde, relativement inconsolable, elle donnait la sensation que de longues voiles avaient été jetées sur le cœur de la personne atteinte et que celles-ci obscurcissaient tout espérance, l’espoir d’obtenir et de consolider des rêves s’était envolé.

Ces sentiments s’étaient mêlés aux siens sans même qu’il ne les ait provoqués, absolument rien n’en était la source, et il en ignorait d’autant plus la cause. De plus, il n’aurait pas été en mesure de dire avec précision s’il ressentait de la peine à proprement parler ou de la honte, c’était un mélange inconsistant des deux, mais d’une manière ou d’une autre, il savait intérieurement que ces sentiments, bien qu’ils ne soient pas intégralement les siens, avaient une certaine ressemblance avec ceux qui l’habitaient depuis qu’il avait eu à faire à ce qu’il prétendait être une image abstraite et immatérielle de Lyra lors de l’épisode dans le château avec Sakura, bien qu’il n’ait pas la garantie formelle qu’elle eut été bel et bien réelle à ce moment. Quoi qu’il en soit, il avait l’impression d’être coincé dans une cloison étanche avec l’impossibilité d’en sortir indemne, comme si les blessures étaient inévitables.

Le jeune homme contourna l’arbre sous lequel il était couché quelques secondes plus tôt et procéda à un balayage minutieux des environs en tentant tant bien que mal de distinguer toutes les formes qui l’entouraient dans cette misérable noirceur, c’était une ambiance confinée, dans le sens où est-ce qu’il avait l’impression que certains éléments manquaient à l’atmosphère inanimée de la nuit.

Toujours préoccupé par les étranges émotions qu’il éprouvait, Elthor enjamba le tronc d’un arbre déraciné, ses racines étaient pathétiquement tendues vers le Ciel, comme s’il l’implorait de lui accorder un peu de pitié. Le Ciel, Elthor aurait bien accepté tout aide ou toute intervention de sa provenance en ce moment, mais bon, il lui semblait que ce n’était que lorsque qu’on s’y attendait le moins qu’il venait se mêler de la partie, bref il ne pouvait certainement pas compter sur lui.

Il s’apprêtait à retourner à son point de départ lorsqu’il aperçut une lueur qui brillait de mille-feux à la cime d’un arbre. Elle était modérément adoucie à cause de l’épais feuillage, mais elle éclairait suffisamment pour susciter un intérêt moindre. Elthor s’en approcha prudemment jusqu’à se trouver à deux pas de celle-ci. Ce qu’il aperçut le laissa bouche bé. Une Lyra identique des pieds à la tête à celle de ses songes était juchée sur une branche, sa beauté était au-delà de tout ce qu’il aurait pu imaginer, mais il demeurait tout de même sur ses gardes, il s’était fait dupé une fois et rien ne lui donnait la certitude qu’il ne retomberait pas de nouveau dans un piège manigancée par Sakura ou tout autre personne avec de mauvaises intentions, bien qu’il ne soit pas indifférent aux sensations agréables qui déferlait tel un torrent en lui, il décida de ne rien laisser paraitre et de ne pas faire allusion à la lueur, il décida de l’interpeller, d’une voix calme.


- N’est-il pas dangereux pour la chef des chevaliers d'Émeraude de se promener toute seule au beau milieu de la nuit ? Ça ne pouvait être qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Mer 28 Jan 2009, 15:37

Il l'avait vu et il s'approchait...
Heureusement, elle avait réussi à essuyer la larme qui avait coulé sur sa joue.


- N’est-il pas dangereux pour la chef des chevaliers d'Émeraude de se promener toute seule au beau milieu de la nuit ?

Elle essaya de sourire malgré l'effet que ces paroles lui faisaient. Lorsqu'elle avait compris ces dernières, elle avait sentit la même chose que lorsqu'on la blessait avec une épée tranchante.... Affrontant son regard, elle se dit qu'elle avait tord c'était encore pire. Elle pouvait guérir du blessure causée par une lame alors que ce qu'elle avait ressentit n'était pas guérissable, mais elle souriait tout de même.

Depuis quand l'appelait-il '' la chef des chevaliers d'Émeraude '' ? Elle avait toujours été Lyra pour lui... Non pas une chef... Sentant une boule qui semblait prise dans sa gorge, elle détourna le regard. Pourquoi n'était-elle pu capable de ne rien ressentir comme avant ? Elle ne devait pas lui montrer qu'elle l'aimait et que la situation était pire que la mort pour elle... La rousse fit le vide dans sa tête, mais dès qu'elle le regarda de nouveau, elle ressentit cette encore boule qui bloquait sa gorge. Une voix aussi triste que douce traversa ses lèvres rosées :


- Je dirais qu'il est beaucoup plus dangereux pour vous que pour moi de se retrouver ici en pleine nuit. Je sais très bien me défendre. Ne te rappels-tu pas comment j'arrivais à vraincre tous nos autres frères et soeurs d'arme ?

Elle se leva debout sur la branche en gardant une main appuyée contre le tronc de l'arbre. Elle posa sa main libre sur la foureau de son épée et analysa le saut qu'elle préparait. D'un geste gracieux, elle tomba sur le sol en faisant bien attention d'amortir la chute avec ces genoux. Lorsqu'elle releva la tête, Elthor n'était plus très loins d'elle... Elle pouvait presque sentir son odeur si rassurante. Son regard gris qu'elle aimait tant. Le voir si près d'elle, lui faisait peur. Son coeur battait toujours la chamade alors qu'aucun mot ne pouvait sortir de sa bouche tellement elle était sèche. La rousse soupira faiblement en se rappelant à quel point elle avait aimé se blotir dans ses bras...

Lyra le regardait en tentant de garder un sourire. Elle était si heureuse de le revoir, savoir qu'elle ne passerait plus jamais une nuit dans ses bras la blessait. Il ne se rappelait plus... Le regardant en souriant, seulement un murmure traversa ses lèvres:


- Il est donc vrai que tu ne te rappel plus ?

La femme rousse le regardait en faisant bien attention de garder une distance sécuritaire entre eux. Elle savait qu'elle ne résisterait pas à sa chaleur si rassurante... Voyant qu'il ne répondait pas, elle baissa le regard sentant de nouveau des larmes monter jusqu'à ces yeux bleus. Elle se maudissait de ne pas arriver à contrôler ces larmes qui lui brûlait les yeux.

* Tu as donc oublié combien j'avais pu t'aimé et comment je t'aime toujours... *

Pour cacher sa tristesse, elle regarda le ciel. Elle devait en profiter pendant qu'il ne se rappelait pas qu'elle avait été sa fiancée... Elle essuya du revers de la main les larmes qui commençaient en envahir son regard. Dans une prière silencieuse, elle demanda aux astres de lui donner le courage de lui résister et de lui cacher une partie de la vérité... Sachant qu'elle pourrait que compter sur elle, Lyra prit une grande respiration, mais elle ne pouvait pas se calmer.

* Je suis certaine que tu trouveras une autre que tu aimeras Elthor... Et lorsque ce sera le cas, je disparaitrais... *

Le regard toujours posé sur les astres lunaires, elle savait qu'elle ne pourrait pas rester près de lui le jour où il trouvait quelqu'un avec qui il pourrait vivre une belle histoire. Une vrai vie de bonheure qu'elle n'avait pas su lui donner. Elle se retourna vers son ex-fiancé avec un faux sourire qui était assez convainquant. Elle fit un pas vers lui sans ce risquer à plus. Toujours avec ce même sourire, elle avait reprit la parole:


- Nous sommes frère et soeur ne te rappels-tu pas ?

Elle se sentait tremblée. C'était trop dure... Elle n'était plus habituée à ressentir quoi que se soit et là, elle ne contrôlait pas les sentiments qui l'envhaissait si durement. Sa vue se brouillait par la faute des larmes. Elle tenta de les contenir, mais c'était trop difficile de savoir que plus jamais elle ne pourrait être avec lui... Et elle, elle n'avait pas oublié... Jamais elle pourrait l'oublié et elle le savait. Sachant qu'il l'avait probablement remarqué, elle essuya rapidement ses yeux et bafoua rapidement :

- Pardonne-moi Elthor, mais je suis tellement contente de te revoir... On se connait depuis notre enfance. Tu es le frère que je n'es jamais eu et j'avais peur que tu sois... J'ai n'es pas réussi à te retenir.

Elle baissa la tête tristement, troublée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Mer 28 Jan 2009, 18:29

Quel était donc cet étrange sentiment qui gagnait progressivement en ampleur et qui emplissait Elthor d’un bien-être potentiellement illimité ? N’ayant jamais expérimenté les effets provoqués par l’amour, il n’aurait su définir exactement ce qu’il ressentait en ce moment même, il y avait trop de nuances insoupçonnées qui camouflaient l’interprétation de ses sentiments. D’aussi loin qu’il s’en souvienne, il n’était jamais tombé amoureux de qui que ce soit en tout cas, mais bon, ce qu’il ne savait pas et ce qui, surtout, venait dénaturer ses suppositions, c’est le fait que son amnésie lui jouait de vilains tours. Étant donné les circonstances, Elthor se contenta seulement de détourner les yeux sans rien dire, mais en prenant soin de prêter une oreille attentive à ce qu’elle lui disait.

Puis pour une raison qui lui échappait, il se trouva subitement incapable de lui détourner le regard, comme si elle exerçait un magnétisme inexplicable sur lui, il ne pouvait faire autrement que de l’admirer, elle se tenait devant lui et il lui était pratiquement impossible de prononcer un seul mot tellement il était subjugué par sa beauté très frappante, elle en était envoutante, il avait la nette impression d’être ensorcelé.

Il avait été médusé par ce qu’il avait entendu et il essayait d’établir des liens entre certaines des phrases prononcées par la chevalière à la chevelure de feu, il comprenait de moins en moins ce qui lui arrivait, elle lui avait confessé être sa sœur tandis que d’autres lui avaient dit qu’elle avait autrefois été sa femme, ce qui, dans la mesure où la norme des choses était maintenue, faisait de lui son mari. Peut-être avait-elle voulu dire sœur dans le sens où elle et lui avaient déjà entretenus des rapports très étroits et c’est ce qui expliquait la forte complicité qu’ils avaient pu avoir, ça pourrait expliquer les sœurs d’arme auxquelles elle avait fait allusion, quant aux frères d’arme il n’en savait trop rien. Car, de toute façon, l’éventualité qu’elle soit sa sœur consanguine défiait les lois de la nature, après tout ce qu’on avait pu lui raconter, il ne savait plus à quoi s’attendre. Il allait lui poser la question lorsqu’il se rendit compte que ses yeux étaient imbibés de larmes qui ne demandaient qu’à être déversées, elle les essuya du revers de la main comme si elle ne voulait rien laisser paraitre, mais Elthor avait tout vu. Elle donnait l’impression d’être dans un état de tristesse prolongée, lié à quelque chose qu’elle n’arrivait pas à surmonter peut-être ?

Il trouvait cela très douloureux de la voir ainsi et sans qu’il ne sache trop pourquoi, il ne pouvait supporter de se tenir là à assister impuissamment à cet affligeant spectacle sans avoir le pouvoir d’agir, sans même lui demander la permission, il s’approcha d'elle et l’étreignit fortement, le geste était empreint d’une tendresse conservatrice, il se sentait euphorique et il lui fallu du temps pour se convaincre de la lâcher, ce n’est seulement qu’après qu’il réalisa ce qu’il venait de faire, il la dévisagea d’un regard fuyant, visiblement mal à l’aise.


- Euh… je vous prie d’avoir l’obligeance de bien vouloir m’excuser je… je ne sais pas trop ce qui m’a pris pour être honnête. Dit-il d’une voix tremblotante et saccadée.

* Elle est forcément réelle, une simple image ne pourrait pas avoir une manifestation réactionelle aussi forte face à une émotion. *

Elthor tourna le dos à Lyra et pris un peu de recul pour mettre un peu d’ordre dans sa tête, il menait vraiment une existence déréglée. Elle ne lui était pas indifférente, ça tombait sous le sens, mais pourtant, il ne parvenait pas à surmonter la barrière qui le séparait de la vérité. Il fit pivoter sa tête dans sa direction pour que son regard puisse soutenir le sien.

- Serait-ce trop vous… navré… te demander de m’expliquer clairement quel rôle j'ai pu jouer dans ta vie et ce que j'ai réellement été pour toi... car comme tu l'as toi-même dit, il semblerait que je ne me rapelles plus de rien, et étrangement... quelque chose me dit que je peux te faire entièrement confiance...

Il passa sa main dans ses cheveux comme pour se recoiffer et retourna devant Lyra, lui servant un regard implorateur.

- J'aimerais pouvoir comprendre. S'il-te-plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Mer 28 Jan 2009, 23:27

Lyra était consciente de ce qui allait se passer d'ici quelques secondes, pourtant elle ne bougea pas d'un centimètre. L'idée de se retrouver de nouveau dans les bras de l'homme qu'elle aimait été si forte que peut importe ce que sa tête lui disait, elle avait déjà fait son choix. Elle préférait souffire dans les bras de son ancien amoureux que de rester loin de lui sans le toucher. Son coeur battait si fort qu'elle crut que même Elthor aurait pu l'entendre. Sans le remarquer, elle avait même oublié de respirer lorsqu'elle sentit les bras de l'homme l'entourés. Elle frisonna au contacte de ses bras chauds contre son corps. Elle ferma les yeux pour profiter du moment, mais elle n'osait pas répondre à sa caresse comme elle l'aurait voulu.

Des images lui revenaient en tête lorsqu'il la serra comme lui seul savait le faire. Les yeux fermés, elle revoyait tout. C'était aussi bien que la première fois. Elle se rappelait de leur voyage pour secourire les chevaliers Sigure et Myrianna emprisonnés dans le désert. C'est pendant ce périple que le beau chevalier lui avait avoué son amour. Elle n'avait pas su quoi lui répondre sur l'instant, mais pourtant c'était si claire. Soudainement, elle frisonna... Il s'éloignait et en s'éloignant elle perdait sa chaleur si sécurisante. La femme sourit tristement lorsqu'il s'excusa. Le voilà qu'il la vouvoyait, maintenant.


Ces questions la prirent un peu au dépourvu. Elle s'attendait, effectivement, qu'il lui pose des questions sur le passé, mais elle croyait que sa serait sur sa vie d'autre fois, pas directement sur elle et leur relation. Elle soupira en le regardant. Elle cherchait ses mots, mais elle ne voyait pas ce qu'elle pouvait bien lui dire. Il soutenait son regard et bien soit.

- Ce que tu as été pour moi ? , répéta-t-elle

Elle marqua une pause. L'idée de savoir qu'il l'avait rellement oublié était dure et douloureuse à accepter. Elle assimila l'information tout de même, sachant qu'elle devait s'y résoudre. La chef chercha, pendant quelques secondes, une réponse qu'elle pouvait lui donner qui le satisferait. La rousse refusait de lui dire qu'il avait été avant tout son seul ami puis son confidant... Par la suite, il était devenu son protecteur, son amoureux et même son fiancé. Pourtant, il était encore plus que ça. Il était son âme-soeur et il le resterait toujours. Dans un murmure elle répondu tout simplement:


- Tu as tellement été quelqu'un de spécial.

Elle avait baissé le regard en se demandant ce qu'elle devait lui dire. Elle ne voulait pas lui mentir, mais lui dire qu'ils avaient ensemble pendant un long moment était difficile surtout en sachant qu'il ne s'en rappelait plus du tout. Après tout, il l'avait oublié, ce n'était peut-être pas une mauvaise chose. Ensemble, ils avaient tant aimé, tant appris, mais aussi tant souffert... Peut-être soufferait-il encore en sachant leur histoire d'amour compliqué. Lyra regarda de nouveau l'homme avec qui elle aurait voulu passer toute sa vie. De nouveau, son regard s'était voilé. D'une voix qu'elle espérait neutre, elle répondit finalement à sa question:

- Mais je crois que si vous vous en rappelez pas, c'est peut-être mieux ainsi...

La rousse le regardait en sentant un étrange vide grandir en elle... Avait-elle droit de choisir pour lui ? Il était injuste qu'elle puisse croire savoir mieux que lui même ce qu'il était le mieux pour lui. Elle venait de le vouvoyer et cela avait été encore plus dure qu'elle l'aurait cru. Pourquoi agir comme si ils étaient des étrangers ? Ils n'étaient pas des inconnus... Elle s'était donnée à lui, elle lui avait tout offert; son corps, son coeur et même sa vie... Elle baissa le regard. À quoi bon. Elle savait bien que pour Elthor, désormais, elle n'était rien de plus que la chef des chevalier d'Émeraude. Elle n'était plus sa Lyra...

- Désolé Elthor... Je...

Elle ouvrit la bouche, mais elle ne sut quoi dire. La femme le regarda tout en s'approchant de lui. Elle voulu poser délicatement sa main sur sa joue comme elle avait autrefois l'habitude, mais sa main ne bougea pas. Perdue, elle fini par soupirer en regardant la lune. Une seule phrase lui venait à l'esprit...


- Belle nuit n'est-ce pas ?

Ce fut ces simples mots que la fit sourire. Il s'en rappelerait certainement plus, mais l'importance était que malgré tout, ils avaient vécu quelque chose ensemble... Elle devait arrêter de pleurer ce qu'elle avait perdu et plutôt remercié que ce se soit produit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Jeu 29 Jan 2009, 11:24

[HRP : J'ai décidé de jouer un peu sur l'humour dans ce post Razz]

La rousse avait soulevé plusieurs questionnements dans l’esprit d’Elthor, il lui avait semblé que Lyra avait volontairement contourné certains sujets, mais ce n’était qu’une impression parmi tant d’autres. Il ne l’accusait pas de lui avoir menti, bien au contraire, mais en revanche, elle lui avait fourni des réponses évasives et quelque peu embrouillées et Elthor avait donc le libre arbitre de les interpréter à sa façon, d’en faire sa propre conception, mais ça ne voulait pas dire que son interprétation était forcément la bonne, c’est pourquoi ça suscitait de nombreuses interrogations chez lui.

C’était plutôt étrange car le physique et la manière d’être de la jeune chevalière lui évoquait abstraitement quelque chose de lointain, de largement distant, d’insaisissable même, et bien qu’il aurait aimé situer aussi précisément que possible les souvenirs la concernant, il ne le pouvait tout simplement pas, il en était malheureusement incapable, mais intérieurement il sentait qu’elle incarnait un souvenir heureux, de joie incommensurable. Il n’avait pu détourner les yeux de son interlocutrice depuis qu’elle avait entrepris de répondre à ses questions, sa silhouette était d’une finesse exceptionnelle et d’une élégance dévastatrice, c’en était vraiment ahurissant, et c’était sans parler de ses formes emblématiques d’une perfection à l’état pur. C’était le meilleur présent qu’on pouvait offrir au regard.

Il constata qu’il devait être en train de la fixer stupidement et que ses yeux pétillaient probablement d’une envie récalcitrante et obstinée de lui sauter dessus, ça persistait en son for intérieur, sans nécessairement qu’il le veuille, puis il chercha à se justifier, pour ne pas qu’elle se fasse l’impression qu’il n'était qu’un insignifiant pervers sans intérêt, tiens c’est bizarre, il n’avait pourtant pas le souvenir d’avoir été un homme sentimental au romantisme zélé qui respectait à la lettre les vertus de l’amour.


- Oui euh… effectivement c’est une très belle nuit… je… je vous demande pardon, c’est qu’il m’est subitement venu à l’esprit en vous déshabillant du regard… enfin je… je veux plutôt dire que mon regard s’est laissé saisir par votre beauté… ce saisissement est d’autant plus fort que… enfin ce que je voulais dire c’est que…

Elthor regarda Lyra avec des yeux doux, mais légèrement égarés, son visage arborait une expression niaise, comme si c’était la première fois de sa vie qu’il tentait ce genre de rapprochement avec une femme, pourtant il avait l’impression que ce n’était pas la première fois qu’il tenait de telles paroles pour propos.

- Enfin… ce que je voulais dire c’est que je trouvais que vous resplendissiez de beauté, je… je veux dire que… que je suis ravi par cette vision de beauté qu’aucune parole humaine et qu’aucune plume d’homme ne parviendrait à décrire ou à reproduire tellement elle en est indéfinissable et indescriptible. Voilà.

Le jeune homme semblait lui-même étonné de ce qu’il venait de dire, ces mots étaient-ils vraiment les siens ? Rien de ce qu’il se souvienne ne pouvait expliquer comment il faisait pour être si habile avec les mots.

- L’homme qui partage votre vie est infiniment chanceux, laissez-moi vous dire.

* Mais quelle mouche m’a piqué merde ! *

Elthor déploya un effort surhumain pour se taire, ces belles paroles lui venaient automatiquement sur le bout de la langue sans même qu’il n’ait à penser le moindrement pour les inventer, c’était comme si Lyra lui inspirait une vastitude de compliments, mais il ne voulait pas se mettre les pieds dans les plats et il avait peur que l’idée qu’elle se fasse de lui et de son comportement soit plutôt mauvaise.


- Ça va peut-être vous semblez étrange que je vous dise cela puisqu’on ne se connaît que depuis quelques minutes à peine… enfin… je veux dire… nous nous sommes forcément connus auparavant, ça ne fait plus aucun doute pour moi… mais là où je voulais en venir c’est que… ce que je m’apprêtais à dire c’est que… ce qui pourrait peut-être vous semblez étrange c’est que lorsque vous m’avez questionné sur la beauté de la nuit j’ai été emparé d’une envie intense de vous embrasser et d’ensuite vous répondre qu’elle l’était davantage maintenant… c'est quelque peu tiré par les cheveux ne trouvez-vous pas ?

Elthor esquissa un petit sourire, il avait dit cela sans aucune gêne, ce n’était pourtant pas typique de lui.

- Navré je suis quelque peu maladroit, je… je ne vous importunerai pas plus longtemps, je vais vous laissé vaquer tout bonnement à vos occupations ou enfin… à ce que vous fassiez avant que je n’arrive… ravi de vous avoir rencontré… au plaisir de vous revoir dans un avenir rapproché… si jamais vous cherchez quelqu’un à qui parler… vous saurez où me trouver… je vais disposer…. portez-vous bien.

Il la regarda longuement puis se sentant à nouveau faillir devant sa beauté ravageuse, il lui tourna le dos et entreprit de s’éloigner pour mettre son « plan » à exécution, ce n’était pas exactement un plan, mais ça consistait quand même en une certaine stratégie. À vrai dire, il n’avait pas vraiment l’intention de s’en aller, il espérait que Lyra le retienne, qu’elle l’empêche de partir par culpabilité de ne pas lui avoir dit des choses dont elle aurait peut-être dû parler. Il sentait fortement qu’elle lui cachait certaines choses… choses qu’il tenait à tout prix à savoir. Il marchait lentement, prenant tout son temps, espérant que Lyra allait rapidement saisir, et si ce n’était pas le cas, alors il reviendrait vers elle en prétextant quelque chose.

- Oh et Lyra, dernière chose, ne me vouvoies plus jamais. Moi si je t’ai vouvoyée ce n’était que pour te rendre la monnaie de ta pièce. Ajouta-t-il en se retournant très brièvement pour lui faire un clin d’œil.

Il comprenait de moins en mois sa manière de se comporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Mar 03 Fév 2009, 00:13

L'esprit de Lyra devenait de plus en plus mélangé et incertain. Tout ce qu'il était en train de lui dire était du Elthor tout craché et pourtant ce n'était pas véritablement lui et elle le savait. Elle le regardait agir et la regarder sans dire un mot jusqu'au moment où il sembla la déshabiller du regard. Ses joues prierent en feu et elle rougissa comme une adolesente devant un homme qui lui plaisait. Il s'excusa en lui disant mille et un compliment sur sa beauté qui lui fit rappeler les commentaires que son fiancé lui faisait avant de disparaître. Finalement, en prenant le tout avec humour, il lui dit qu'il avait eu l'envie de l'embrassé en lui disant que c'était mieux ainsi comme soirée. Cette phrase fit figer la chef qui fut prise au dépourvue ce qui était rare chez elle.

* Il veut rire de moi ou quoi ? Si il a tout oublié comment peut-il se rappeler de cette nuit alors qu'il m'avait embrassé dans cette forêt, après que j'aille dit cette phrase... Non mais... D'ailleurs, sa façon de me regarder est similaire à avant, mais pourtant...*


Elle soupira n'arrivant pas faire le point avec tout ça. Remarquant que son âme-soeur était vraiment en train de s'éloigner, la rousse leva la main vers lui dans l'espoir de trouver quelque chose à dire ou à faire pour l'empêcher de faire un pas de plus. Elle ouvrit plusieurs fois la bouche, mais aucun sons ne sortit d'entre ses lèvres roses. Intérieurement partagée, elle ne savait pas si elle devait le retenir ou pas et c'était pour cette raison qu'aucun son n'osait sortir de sa gorge nouée. Avant qu'elle puisse l'arrêter, il se retourna une nouvelle fois pour prendre la parole:


- Oh et Lyra, dernière chose, ne me vouvoies plus jamais. Moi si je t’ai vouvoyée ce n’était que pour te rendre la monnaie de ta pièce.

Puis il lui fit un clin d'oeil avant de se retourner et reprendre sa route. Lyra fronça les sourcils ayant de plus en plus de difficulté à suivre son résonnement. Elle avait l'impression qu'il riait d'elle en agissant ainsi et pourtant, elle savait que le Elthor qu'elle avait connu n'aurait jamais osé lui faire un si grand mal. La jeune femme ferma les yeux en tentant de se battre contre elle-même et son besoin d'affection que seul Elthor pouvait combler. Son corps lui guidait d'aller l'embrassé dans l'espoire de lui montrer ce qu'il risquait de perdre et de lui rappeler ce qu'il avait eu, mais elle ne brochait pas... Après tout, comment pourrait-elle vivre avec quelqu'un avec qui elle avait partagé des années de sa vie en sachant que pour lui tout ça n'avait jamais existé. La rousse soupira de nouveau en serrant les poigs. Que pouvait-elle faire sauf tout recommencer ? Lorsqu'elle ouvrit les yeux à nouveaux, Elthor était déjà loins.

- Elthor ... Attends ...

La jeune femme avait laché ces mots avant même de savoir quoi ajouter par la suite... Elle courra vers lui, le contourna et se planta devant lui pour l'empêcher de faire un pas de plus. Elle le regarda longuement dans les yeux en résitant à la tentation de se loger contre lui. La rousse lui sourit franchement pour la première fois depuis leur retour avant de lui présenter sa main et de prendre la sienne pour la serrer comme si c'était la première fois qu'ils se rencontraient.

- Je m'appel Lyra d'Émeraude... Chef des chevaliers d'Émeraude, mais avant tout une défenseuse d'Enkidiev. Je suis née dans le désert et j'avais comme meilleur ami au château d'émeraude, un confidant qui est maintenant un homme qui se rappel à peine de moi. Et le plus triste c'est...


Elle marqua une pause et pointa le ciel qui était étoilé. En continuant de jouer le jeu, elle haussa les épaules avant de reprendre la parole d'une voix plus mélancolique:

-C'est qu'il ne doit pas se rappeler que lorsqu'on était plus jeune, je m'enfuyais souvant lorsque tout le monde dormait pour aller sois sur le toît ou sois dans la cours... Je me couchais contre l'herbe ou la tuile rafraîchit par la rosée du soir et il venait toujours par me rejoindre. Ensemble nous regardions les étoiles, fesions des voeux avec des étoiles filantes et parlons comme jamais ailleurs. Mais bon...

Regardant toujours l'homme qu'elle aimait, elle haussa les épaules. Grâce à des gestes lents, elle se coucha par terre où elle sentit la fraîcheur de l'herbe traverser sa tunique. Son corps en entier fut parcouru d'un frisson rapide, mais tout s'arrêta après quelques secondes. Elle s'installa confortablement et plaça ses mains derrière sa tête, pensive. Elthor ne pouvait pas rester ici... Pourtant, elle savait qu'elle vivrait difficilement avec Elthor en permance près d'elle alors qu'elle devrait agir comme si rien ne s'était jamais passé entre-eux. Qu'elle devait accepter être son amie et non sa femme ou son amoureuse. Elle soupira faiblement.

Le plus dure qu'elle avait à accepter, c'était qu'il ne se rappelait pas de leur souvenir commun... L'escapade dans le désert, la première fois qu'ils ont passés la nuit ensemble ou encore... Lorsqu'il lui avait dit je t'aime pour la première fois... Une étoile filante traversa le voile noir du ciel ce qui lui fit revenir à elle. Sachant qu'il devait revenir avec elle, elle réfléchissait à voix haute pour son ancien fiancé:


- Je crois que l'ordre serait content de te revoir au château... De ce que j'ai vu, tu sembles avoir aussi perdu tes talents magique, mais ce n'est pas grave. C'est chez toi Émeraude avec ou sans pouvoir magique. Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Mer 04 Fév 2009, 00:02

Ce n’était pas tout à fait la réponse à laquelle Elthor s’attendait, mais il avait obtenu la réaction escomptée. Il avait été frappé de stupeur, la proposition de Lyra était bien généreuse, mais il hésitait à l’accepter. Il savait d’autant plus qu’on le considérerait peut-être comme un revenant s’il retournait au château, il était rongé par une peur incommensurable qui le maintenait en haleine alors qu’il tanguait dangereusement sur un fil de fer, au dessus d’un sol sans filet.

En d’autres mots, il ignorait complètement comment gérer les choses et ça se répercutait notamment par son incapacité à prendre une décision. Peut-être le moment était-il mal choisi pour revenir, rien ne laissait présager que la situation était opportune, si ce n’est bien sûr de la proposition que lui avait fait Lyra. Elle lui offrait systématiquement une nouvelle vie, un nouveau départ, seulement un fou n’aurait pas sauté sur l’occasion, mais pourtant Elthor se permettait tout de même de douter.

Il prit quelques secondes pour y réfléchir, fixant expressément le ciel joliment illuminé par des guirlandes d’étoiles qui semblaient s’étendre sur une distance inimaginable. Si Lyra le lui proposait, ça voulait assurément dire qu’elle pensait que ses anciens camarades n’auraient aucun mal à lui refaire une place parmi eux, et la chef des chevaliers était la mieux placée pour porter un jugement judicieux sur les points de vue de ses frères et sœurs d’arme, elle savait mieux que quiconque ce qui les préoccupait. Elthor plaçait une confiance aveugle en la finesse de sa clairvoyance, elle était perspicace et ça se voyait. Il savait étrangement qu’elle était digne de confiance et il aurait même été disposé à mettre sa propre vie entre ses mains, aucune autre personne n’aurait su mieux le mettre en confiance, l’instiguer à faire quoi que ce soit, le doté d’une certaine tranquillité d’esprit, d’une sécurité. Elle ne le savait peut-être pas, mais elle avait déjà un énorme pouvoir sur lui, une influence grandiose.

Les pensées se bousculaient dans sa tête, l’une lui disait d’accepter tandis que l’autre l’implorait de refuser, même s’il était évident qu’il lui serait beaucoup plus avantageux de retrouver logis au château, et d’une quelconque manière, c’était beaucoup plus profitable pour lui que tout autre éventualité. Le jeune homme traitait chacune des informations qui surgissaient dans son esprit, il devait prendre une décision qui aurait un impact certain sur son futur et son propre entêtement était le seul obstacle qui le séparait d’un choix définitif, d’une finalité.

La lune était haute dans le ciel et prédominait en surplombant la forêt de sa faible illumination, elle régnait dans le ciel, telle une reine sur son trône, la reine des ombres. Le jeune homme porta un regard scrutateur sur la chevalière à la chevelure flamboyante, il ne se fatiguait jamais de l’admirer, il s’émerveillait toujours devant son sublimissime corps. La déesse de la beauté ne lui arrivait même pas à la cheville, elle qui était pourtant supposée être l’incarnation idéalistique de la beauté suprême, elle arrivait sur la deuxième marche du podium derrière Lyra. On ne pouvait vanter que les vertus de sa beauté. On avait beau s’y attarder, parcourir son corps d’un regard inquisiteur, il était impossible de déceler le moindre petit défaut, le regard ne trouvait que d’attrait dans le renom de sa beauté. Tout était si gracieux chez elle. Chacun de ses mouvements, chacune de ses paroles, jusqu’au rythme paisible et serein de sa respiration, jusqu’à l’ondulation de sa chevelure dans le vent, le moindre petit détail, l’entière totalité était empreinte de quelque chose qui ne pouvait qu’attirer le regard, éveiller les sens, cultiver l’imaginaire, provoquer une frénésie amoureuse, captiver son auditoire, regorger de sensualisme. Sa beauté lui évoquait un coucher de soleil qui, par le halo lumineux qu’il projette dans le ciel, réussit à réchauffer les cœurs, réjouir le regard et égaye l’esprit. On aurait pu capter les battements du cœur d’Elthor a des kilomètres a la ronde, il battait la chamade, Lyra accomplissait de bien grandes choses sans même qu'elle ait à remuer le petit doigt.

On put voir un petit sourire se dessiner sur les lèvres du jeune homme, il essayait de se s’imposer une certaine tranquillisation spirituelle, de se délivrer de toutes inquiétudes, touts soucis. Toutes les mesures étaient bonnes pour régler le problème. Il soupira, comme pour s’enlever de la pression de sur les épaules et après mûre réflexion, se décida enfin à imiter Lyra. Dans une lenteur qui frisait la démence, il s’assit sur l’herbe tout juste à côté de Lyra et empoigna une petite touffe de pelouse, tirant dessus pour l’en arracher du sol. Il observa distraitement la jeune femme puis porta un regard désintéressé sur sa main. Il la retourna, paume face au sol, et en laissa tomber le contenu, il soupira de dépit, et regarda le bout de ses pieds. Elthor ne voulait pas que Lyra se sente épiée. Il prit la parole, prononçant quelques mots assez décousus pour la plupart, mais demeurant relativement sensés.


- Lyra… si pour toi agir comme si nous venions tout juste de nous rencontrer fait parti de ton processus de guérison et si ça peut te permettre de panser tes blessures alors je t’encourage fortement à aller de l’avant et à adopter une telle attitude mais, je ne crois pas que ce soit la meilleure des solutions pour… comment dire… faire face à tout ça… ça ne suffit pas pour garantir un prompt rétablissement, la cicatrisation ne se fera certainement pas du jour au lendemain et ce sera une longue convalescence. Je veux bien croire que c’est extrêmement difficile à vivre Lyra, je veux dire… ce l’est pour moi alors que je ne me rappelle strictement de rien alors je n’ose pas imaginer une seconde comment cela peut être invivable pour toi… j’ai peut-être perdu la mémoire, mais je n’ai pas perdu la raison, ça ne veut pas dire que je nie t’avoir connue, tu me suscites une ample tendresse, un vaste attachement, et je tiens à ce que tu saches qu’aussi lointains que mes souvenirs soient terrés je m’acharnerai impitoyablement pour les faire émerger. Dis-toi bien une chose Lyra, l’espoir ne peut jamais s’éteindre… je dispute un combat contre moi-même, je me livre bataille, il y a fort a craindre certes, mais je me dis qu’aujourd’hui est un cadeau, demain est une énigme, et hier est révolu… je vois la vie de cette façon... pour certains c’est peut-être une philosophie qui est dépourvue et dénuée de toute logique, mais dès le moment où j’ai adopté cette doctrine, j’ai pu observer un déclic qui m’en a fait réaliser l’importance… ça m’a permis d’avoir une nouvelle approche, d’approcher la vie d’un œil plus prévoyant.

Il l’avait abreuvée de paroles inspirantes. Il passa de position assise à couchée et se rapprocha de Lyra jusqu’à pouvoir sentir son bras effleurer légèrement le sien, il se sentait appâté par elle et rien qu’il ne puisse faire ou tenter ne parvenait à refroidir ses ardeurs.

- Je me rappelle vaguement d’images évocatrices d’éclairs, du tonnerre… de la foudre… ça t’évoque quelque chose dis ?

Il continua à fixer le ciel, son attention était orientée vers lui. Il lui vint soudainement à l’esprit qu’il n’avait toujours pas fourni une réponse à l’offre que lui avait fait Lyra, il était toujours incertain.

- À propos, je ne sais pas si je suis prêt pour revenir au château, je… j’ai peur de n’être qu’un poids inutile qui vous accroche à la jambe et que vous ne traineriez que comme un boulet si tu vois ce que je veux dire… cependant… je dois admettre que l’offre est alléchante…

Une étoile filante traversa furtivement le ciel d’Émeraude, puis, comme s'il était une marionnette sous le contrôle total d'un marionnettiste, sa main tâtonna le sol du bout des doigts jusqu'à rencontrer le chemin de la main de Lyra, de laquelle il s'empara délicatement, leurs doigts étaient entremêlés.

- Fais un vœu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra
◊ La gardienne
◊ La gardienne
avatar
Nombre de messages : 1930
Date d'inscription : 16/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: Inconnu
Rôle: Ex Chef des Chevaliers d'Emeraude - Ex Reine d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Lun 16 Fév 2009, 23:11

Lyra sursauta en sentant la main d'Elthor contre sa propre main. Sa chaleur lui proccurait un bien fou, mais aussi un mal immense en lui rappelant ce qu'elle avait perdu. Ce simple petit contacte lui rappelait tout ce qu'elle tentait de mettre de côté dont cette nuit dans le désert. Son coeur battait rapidement en écoutant chacune de ses paroles. Fait un voeux, avait-il murmuré après lui avoir demandé si des éclaires ou des foudres lui disaient quelque chose. Sur l'instant, elle ne sut quoi répondre. Elle se releva sur ses coudes, faisant bien attention de garder sa main dans la sienne, et se tourna sur le ventre pour le regarder. Elle se risqua même à mettre un coude à sa gauche et l'autre à sa droite donnant pour effet qu'une partie de son corps était par-dessus l'ancien chevalier. Une main dans la sienne et l'autre à l'opposé, la rousse était tout près de lui et le regadait d'une manière plus intense qu'elle l'aurait voulu.

Être aussi près de lui lui rappelait des souvenirs que lui avait oublié... Tentant de rester impassible, elle lui répondit avec un grand sourire:


- Sur tout, il faut que tu te rappels seulement de ma phobie ?

La jeune femme soupira avant de se laisser retomber sur le sol fraît en retirant doucement sa main de la sienne. Elle devait se calmer avant faire une bétise comme l'embrasser.. Remettant ses mains derrières la tête, elle soupira:

- C'est drôle tu sais ... Je crois que sans les orages, nous aurions jamais été si proche..

Lyra lâcha un léger rire en repensant au moment où ils avaient fait l'amour pour la première fois... Après un combat dans un orage du désert, terrifiée par ce dernier, elle avait remarqué que cette peur n'était rien à l'idée de perdre son âme-soeur qui était nul autre qu'Elthor... C'était à ce moment qu'elle avait compris le plus important. Elle l'avait toujours aimé sans oser se l'avouer par principe qu'elle devait se montrer sans faille. Lyra sentit son coeur manquer un battement à ses pensées.

Elle regarda de nouveau le ciel où une étoile fillante était passée il y a avait peu.


- Je souhaite que tu rentres avec moi Elthor ... Tu n'as aucune raison pour ne pas venir.

Elle avait murmuré ses paroles sans oser regarder son ancien fiancé. La vie allait être très difficile en l'ayant jour après jour près d'elle sans pouvoir le toucher... Qu'allait-elle faire si il s'approchait d'une autre qu'elle ? Si il se faisait une vie sans elle, avec une autre ? Elle soupira de nouveau. Il pourrait avoir une meilleure vie qu'elle aurait pu lui donner. Elle se leva et se dirigea devant Elthor. Elle lui proposa sa main pour l'aider à se lever. Avec un sourire malicieux, elle ajouta :

- Tu ne peux pas me refuser ça après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#Elthor
♯ Staff's slave
♯ Staff's slave
avatar
Nombre de messages : 1371
Date d'inscription : 17/07/2007

Plus sur le personnage
Âge: 105 - 110 ans [G18]
Rôle: Ex Chevalier d'Emeraude à la retraite - Ex Roi d'Emeraude
MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra] Ven 06 Mar 2009, 09:17

- Comment pourrais-je refuser quoi que ce soit à la chef des chevaliers d’Émeraude ? Ce serait une faute particulièrement grave que je n’oserais certainement pas commettre. Renchérit-il en esquissant un petit sourire malicieux.

La situation n’était peut-être pas propice à la plaisanterie, mais Elthor se permettait tout de même de lui ajouter une certaine touche d’humour dans le but de détendre l’atmosphère un peu trop austère qui régnait. Son problème d’amnésie était beaucoup plus compliqué et complexe qu’il lui avait semblé à première vue et il était d’une certaine gravité. Il était impératif pour lui d’essayer d’agir le plus normalement possible, bien qu'il soit pleinement conscient que ce n'était pas tâche facile.

C’est un problème qui nécessiterait la contribution du temps pour qu’il se résolve, et encore là il ne pouvait pas avoir la parfaite garantie que le temps allait lui être d’une grande aide, le cheminement et le processus seraient terriblement longs. Ce qui était certain c’est que ça ne relevait pas de son contrôle, le problème était hors de sa portée et il n’y avait pas vraiment de solutions qui se présentaient à lui, du moins, s’il y en avait une il ne l’avait pas encore trouvée et les résultats ne seraient probablement pas très prometteurs ni très concluants. Cependant, il lui semblait que la seule et unique chose qu’il lui restait à faire c’était de s’en remettre à Lyra, elle ne symbolisait pas moins que l’alternative qui lui permettrait peut-être de restaurer sa mémoire. Sa déficience de mémoire avait fait d’une pierre deux coups. Elle avait supprimée de ses souvenirs tout ce qui aurait pu lui évoquer les beaux moments autrefois passés en compagnie de la chevalière rousse et cela était une torture, un châtiment et voire même une condamnation au malheur. En d’autres mots, sa mémoire avait subi des dégâts presque irréparables.

Quoi qu’il en soit, le bonheur qu’il éprouvait aux côtés de la guerrière aux cheveux de feu lui était très utile parce qu’il lui permettait de ne penser à rien qui soit un tant soit peu alarmant ou préoccupant, il lui permettait de s’évader de la réalité, de faire comme si tous les problèmes du monde n’avaient plus aucune raison d’exister. La jeune femme avait le pouvoir de lui faire oublier le pire et cela était déjà un signe de convalescence en soit.

Aussi loin qu’il s’en souvienne, Elthor n’avait jamais ressenti de pareils sentiments auparavant, c’était la toute première fois qu’il était confronté à son propre passé et ça le déstabilisait beaucoup trop pour qu’il puisse mettre de l’ordre dans ses idées, mais il espérait fortement que Lyra trouverait le moyen de l’éclairer et de l’aider à tirer tout ça au clair, peu importe le temps que cela prendrait.


- Pourrais-je me faire enfermer si je décline ton offre ? Car, disons que je n’aurais aucun regret à être le prisonnier d’une femme dont le charme n’a d’égal que sa beauté.

Elthor offrit son plus beau regard à la jeune chevalière et s’empara délicatement de la main qu’elle lui tendait. S’en servant comme levier pour se soulever du sol, il se retrouva debout face à Lyra. Il secoua ses pantalons pour en enlever la poussière et des brindilles d’herbe qui s’étaient accumulés dessus. Il haussa les sourcils et remua sa tête en direction du château avant de sourire à pleines dents à la chef des chevaliers.

- Bon allez, qu’attendons-nous ? J’ai ma nouvelle demeure à visiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rêves troublés [PV : Lyra]

Revenir en haut Aller en bas

Rêves troublés [PV : Lyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Troisième Génération-