___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 408
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Ven 29 Sep 2017, 10:21

Fonctionnement particulier

La revanche d'Irianeth vient de commencer. Voici quelques fonctionnements propres à l'Évènement en cours. Merci d'en prendre conscience et de les respecter. 


  • Comme pour tout événement général, le nombre de mots est libre.

  • Irianeth aura la priorité de poste afin de pouvoir progresser. Le royaume des fées n'étant pas protégé par des armées, ceux-ci ont l'avantage de rencontrer très peu d'opposition. Pour appliquer ce fait en rp, les gens d'Irianeth ont donc l'exclusivité pour l'instant. Voici comment procéder :

  • Enkidiev ne peut pas poster tout de suite. Les Enkievs devront attendre qu'aucun Tanieth ne poste pendant 24 heures les deux rp confondus. Sans réponse, cela permettra aux Enkidiev de lancer la contre-attaque. Ainsi, il est préférable pour les Tanieths de poster court et régulièrement pour relater leur avancement sur le territoire ennemi. 

  • Exception des habitants réguliers de Fées. Ceux-ci comme ils résident dans le royaume peuvent poster et mentionner comment la défense du royaume s'organise sans armée réelle, les fées n'étant pas des combattantes dans l'âme et se fiant surtout sur leur contrôle de l'environnement pour se défendre. Leurs postes ne comptent pas dans les 24h d'Irianeth. Cela permettra aux tanieths d'avoir une meilleure idée de ce qu'ils rencontrent en chemin.

  • Une indication sera placée dans la Page d'Accueil pour aider les gens. [Réservé Irianeth] passera à [Ouvert]. De même, Sveter postera pour officialiser l'évolution des conditions.

  • Vous devez poster au minimum une fois dans ce sujet avant d'ouvrir un PV. Celui-ci doit obligatoirement porter la mention [Guerre Fée] dans son titre. Sveter se donne le droit d'intervenir dans les PV pour imposer un événement dit majeur dans l'action. Gardez à l’œil ce qui se déroule dans ce sujet-ci pour rester cohérent.  



Spoiler:
 


Dernière édition par Sveter le Sam 30 Sep 2017, 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Animateur - Sorcier - Chef
Animateur - Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 79
Rôle : Chef de l'Ordre des Sorciers
Date d'inscription : 08/04/2015

Plus sur le personnage
Âge: 35-40 ans (G19)
Rôle: Chef de l'Ordre des Sorciers
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Ven 29 Sep 2017, 10:38


«Il n'existe que des contes de fées sanglants.
Tout conte de fées est issu des profondeurs du sang et de la peur.»



Enfin quelque chose de constructif pour l’Empire. Enfin un acte majeur envers les terres d’Enkidievs, depuis si longtemps. Cela tournerait sans aucun doute la page sur les derniers évènements qui avaient laissé un goût amer dans la bouche des Tanieths. Enfin. Personnellement, il était passé à autre chose depuis longtemps. Au lieu de se plaindre et de s’en servir à tout va dans ses propos, il préférait mijoter quelque chose de plus intéressant, tout comme resserrer la vice auprès des Élites avec les autres Chefs. Après tout, le silence du Sorcier en Chef n’avait jamais été bon signe pour qui que ce soit. C’est donc lorsque l’Impératrice Hyllïna d’Irianeth avait laissé savoir son désir de frapper fort Enkidiev, désignant Fée, qu’Hel fit preuve de grand enthousiasme. Fée, ce Royaume que l’on disait presque imprenables tant ces petites créatures farceuses et dangereuses pouvaient tant jouer d’illusions. Cela l’amusait, lui procurait une certaine frénésie intérieur qu’il ne se connaissait que très peu. Il ne fallait pas les sous-estimé, ainsi donc le Sorcier en Chef s’empressa de monter une stratégie à toute épreuve avec l’aide des Chefs et Sous-Chefs des autres Ordres. Il pourrait enfin laisser libre cours à sa toute puissance…

Janita ne serait pas de la partie ce qui bien entendu la dérangeait énormément, mais voilà. La belle portait leur enfant et étant très avancer dans sa grossesse, l’idée de venir n’étais pas la plus judicieuse. Elle ne pouvait même plus enfiler son armure. Elle resterait donc sur Irianeth et sans aucun doute à faire les cent pas, rageant de sa propre absence. Cela lui donnerait une petite pause, c’était que la belle Chef des Chevaliers avait un de ces sales caractères depuis quelques semaines… C’était à croire qu’elle le prenait entièrement pour responsable de sa grossesse impromptue. Étrangement, Hel espérait que celle-ci n’enfante pas durant son absence… Il voulait être le premier à voir le visage de ce qu’il appellerait «son fils»… Parce-que bien entendu, c’était ce qu’ils allaient avoir. Un fils. Encore heureux que Janita ai déjà eu des enfants, parce-que franchement lui, il n’y connaissait rien à l’élevage d’un poupon, mais déjà, Hel n’en exigerait pas moins que la perfection. Après tout, c’était ce qu’on avait exigé de lui dès sa plus tendre enfance.


[1264 - mois 12]



Le voyage sur la mer c’était fait sans le moindre encombre. Les vents furent de leur côté –et le contraire aurait été étonnant, avec le Sorcier Tempestaire à bord…-. Sa dernière traversé remontait à l’évènement de Zénor et contrairement à certain, il n’en avait eu aucune pensé, car elles étaient ailleurs bien malgré lui. Ce n’étais pas chose mauvaise en soit du moins pour la guerre à venir. Cela ne pouvait étrangement -?- que le rendre plus… Déterminé. C’était seulement encombrant inutilement, selon lui. Pour le reste, ce l’étais sans doute, puisque cela n’avait de cesse de le ronger malgré les années, bien que devenu une force, peut-être, étant complètement ou presque couper du reste.

Si certains voyaient cette future prise comme quelque chose de fort évident, Hel, lui, une fois en Elfe, se contentait d’observé ce Royaume d’un regard calculateur. Il était hors de question qu’il se laisse influencer par ces apparences douces et innocentes tandis que du ciel au-dessus d’Elfe il pouvait en deviner sa silhouette lointaine, au travers de la cime des arbres fantastiques. Et encore une fois, si certains étaient trop confiant en vue de la nouvelle de la destitution de l’Ordre d’Émeraude, pour avoir soit disant sauvé leurs Cheftaines –bon sang, qu’il avait ris comme rarement il l’avait fait-, il savait que cela ne garantissait pas aucune intervention venant d’Émeraude. Après tout, leur Tour, aux dernières nouvelles était toujours fonctionnelle et en vue de la petite surprise laquelle ils avaient eu droit en Zénor, suspectait la présence de Mages téléporteurs ce qui pourrait crée une riposte plus rapide que certains avaient bien voulu sous-entendre, chose qu’Hel avait rapidement rabroué sans la moindre gêne. À ce qu’il sache, l’Empire semblait oublié qu’Émeraude c’était jouer d’eux par deux fois. Ils ne semblaient pas vouloir apprendre de leurs erreurs, cela l’irritait. Cette trop grande confiance, créant de l’imprudence le rebutait au plus haut point. N’avaient-ils rien appris de la mort de l’ancien Empereur? Bandes d’inefficaces incompétents. Encore heureux qu’il y en avait encore avec la tête froide. Quant à leur petite surprise lors de la marche vers le Colisée… Disons que les Seccyeths, mise à part leurs ordres d’attaque de base, avaient aussi pour mission de persécuté jusqu’à ce que mort s’en suive la Dragonne Blanche si elle daignait ce pointé et ramener sa tête sur Irianeth ne serait qu’un Trophée supplémentaire qu’il accepterais volontiers.

Ainsi donc, tous les Tanieths étaient en position. Le Sorcier en Chef assister de sa Sous-Chef Thaïs ainsi que du Chef des Seccyeths Keltan s’occupaient de prendre Fée par la Frontière d’Elfe, tandis que Kaylann s’occupait des troupes sur la Frontière d’Argent, assisté par la Seccyeth Khassy. Avant de quitter Irianeth, les deux dirigeants avaient convenu de leur stratégie et contrainte de temps avec l'Impératrice et avaient revue quelques détails de dernières minutes, mais sincèrement, tout était impeccable et au goût des Chefs. Il ne restait plus qu’à laisser libre cours à leur fureur et ceuillir Fée, ainsi que celles étant les plus fortes et se démarquant d’avantage, afin de les ramener sur Irianeth en tant que prisonnières. Malheureusement pour cette guerre –s’il était possible d’appeler ce future massacre ainsi-, aucun Écuyer ni Apprenti n’était accepté, puisque leurs formation était à peine entamé. L’Empire avait suffisamment reçus dans les dernières années pour être inutilement trop confiant et risquer de perdre la relève. Il en était hors de question. Les avis avaient été plutôt partagés au sein des têtes dirigeantes des Ordres, mais la balance avait fini par pencher sur l’avis du Sorcier, entre autre.

Les Fées n’étaient pas à sous-estimé, c’était pourquoi la crème de la crème y allait. Chevaliers et Sorciers expérimentés, puissants… Sans compté les Seccyeths qui n’avait qu’un seul et unique but. Intouchable par les illusions mesquines de ces petites créatures aux ailles faibles et translucides en vue de leur hauteur dans le ciel. Afin que leur attaque sur les deux flancs de Fée soit la plus synchronisé possible et ainsi profiter d’un état de surprise générale, un signal télépathie codé avait été proposé par le Sorcier afin d’éviter que quiconque ne capte leur approche ou pire encore, leurs conversations. Si certains pouvaient fort bien bloquer leur esprit, cela n’était pas donné à tous et connaissant les Fée comme étant des êtres magiques particulièrement psychiques pour la majorité, le risque n’était pas à prendre. Ils avaient à faire à un Royaume entier de petits êtres magique que l’on pouvait qualifié de mesquin. Par le passé, Fée avait déjà donné du fil à retordre à certains membres de l’Empire, dont la mère de son enfant à naître.

Recevant télépathiquement la confirmation de la Sous-Chef des Chevaliers comme quoi ses troupes étaient prêtes, l’Ordre d’attaque fut lancer et en moins de deux, l’Empire attaquait… Quant au Sorcier en Chef, celui-ci resta en retrait ayant choisi un perchoir propice à la cime d’un arbre majestueux d’où il pouvait à son goût non seulement observé et diriger les troupes, mais aussi déterminer où et quand son intervention ainsi que celle des Sorciers présent sélectionné pour la seconde vague serait nécessaire. Cela ne servait à rien, pour l’heure, de frapper pleine puissance. Il préférait attendre la vague de Mage potentielle, ce serait plus… Divertissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izékielle
Animateur - Sorcier
Animateur - Sorcier
avatar
Nombre de messages : 115
Rôle : Sorcière Chaotique (G16)
Date d'inscription : 06/01/2015

Plus sur le personnage
Âge: 29-33 ans (G19)
Rôle: Sorcière Chaotique
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Ven 29 Sep 2017, 22:38



Ah, l’odeur infecte de ce petit Royaume côtier trop parfait la révulsait au plus haut point. Toutes ces particularités colorées, ses bruits environnants inspirant la sérénité lui donnait presque envie de vomir. C’était en fait, le Royaume presque totalement opposé à sa propre nature, ainsi qu’à ses propres valeurs. On disait ‘’contes de Fées’’ pour raconter des histoires à l’eau de roses, rocambolesques, qui terminaient toujours bien, et, il y avait l’autre côté, celui qu’elle chérissait, ces histoires à faire frissonner les enfants, les faire pleurer de terreur durant la nuit, tandis qu’ils étaient persuadé qu’il y avait un monstre sous leur lit… Ah. Qui avait-il de plus doux, que la froide morsure des ténèbres? Même les montres n’aimaient pas vraiment Fée, c’était tout dire. C’était agaçant et ennuyeux, Fée.

Il était temps d’assombrir un peu le tableau de ce petit Royaume qui se croyait tant à l’abri de tout, rien que parce-qu’ils se pensaient supérieur avec leurs petites illusions minables. On disait que le Royaume déstabilisait trop pour être conquis. Aw. C’était presque mignon, mais on faisait quoi, lorsque notre être tout entier était l’instabilité, le chaos à l’état pur? Enfin, pas encore, mais elle y travaillait sans même se forcé. Elle avait grand besoin de laissé libre cours à son envie gourmande de sentir la vie des autres s’évaporer sous sa caresse mortelle. Voir leur regard se révulsé vers l’arrière, assister à leur dernier éclat vital. Izékielle était aussi la mort. Voilà ce qu’elle était. Rien ne lui faisait peur. Enfin, rien de mortel. Elle était simplement à un autre niveau. Supérieure à tous, ici-bas. Elle se disait même que ce serait une magnifique journée pour mourir, peu importe pour qui, mais bon, semblerait-il qu’elle devait encore faire l’effort de vivre. Dommage pour les autres et aussi pour elle, qui devait les supporté.

Quant aux Fées, leurs ailles mêmes étaient une insulte à ses yeux. C’était à cause d’elles que l’on avait déjà considéré l’idée de lui couper ses magnifiques ailles de chiroptères. C’est donc pour toutes ses raisons mentionnés ici haut qu’elle se fit le plus grand plaisir d’accepté de gracier de sa magnifique personne l’armé Tanieth dans cette «Guerre» –pour ne pas dire massacre-. Cela n’avait rien à voir avec l’Empire, même si elle devait avouer, être tout à fait ravie qu’ils se bougent enfin le derrière pour faire d’eux ce qu’ils disent tant être: Des conquérant, un peuple puissant et terrifiant, parce-que franchement, elle commençait foutrement à s’ennuyer et à songer de littéralement quitté l’Empire s’ils continuaient à pleurnicher sur leur sort. «Bouhouhou, Ryan était mort, bouhouhou, la petite Chef des Chevalier vert estropié avait fui. Ont les avaient humiliés». Non, mais c’était bien assez. C’était évident que le continent vert ce moquait d’eux et il était temps de leur renvoyer les politesses. Non? Elle n’avait pas choisi Irianeth pour se tourner les pouces.

Ainsi donc, elle se tenait sur la frontière d’Elfe et Fée. Elle aurait franchement préférée faire partie de la légion du côté de Kaylann, parce-que mine de rien, Hel et son regard perçant qui la tenait toujours à l’œil l’énervait, mais bon, il fallait ce qu’il fallait pour s’éclater un peu. Dans tous les cas, les Tanieths avaient cartes blanche. Faire quelques prisonniers? Très peu pour elle.  Elle n’avait pas besoin de s’encombrer, pour savoir ce qu’ils cachaient dans leur esprit. Il lui suffisait seulement d’attraper une petite Fée stupide et ainsi, elle saurait même où se situait le Château avec une exactitude remarquable, ce qu’elle se donna personnellement pour mission, rien que pour nargué tout le monde, les Tanieths compris. Elle était efficace dans son élément et il fallait peut-être le rappeler à eux aussi à qui ils avaient à faire... Quoi qu’il en soit, elle était tout bonnement percher à un arbre en fredonnant tout bas, balançant ses jambes en observant les Tanieths qui lui jetaient par moment quelques regards réprobateurs et suspicieux. Personne ne lui faisait confiance, visiblement. Elle sourit.

Enfin, le message mental codé d’assaut fut lancer et elle ne put s’empêcher de laisser échapper un gloussement en rejoignant le ciel. La Maître-Magicienne observait le sol, cherchant à repérer une proie qui mine de rien, se cachait bien surtout à travers tous ses arbres trop lumineux pour elle. Dès que les Tanieth semblèrent entré en contact avec le petit peuple, les cris de détresses ne mirent pas de temps à se faire entendre. Tout sourire, celle-ci piqua du nez et éleva son bouclier des ténèbres, fusant à travers les arbres, comme elle l’avait si souvent fait dans la Forêt noires rien que pour le plaisir de prouvé à quel point elle était agile et que ses ailles étaient les meilleures –surtout-. Mine de rien, elle ne comptais pas se faire avoir aussi bêtement par ses mesquines petites choses aux apparences trop angéliques.

Izékielle repéra un soldat qui s’en prenait à une Fée, mais il ne sembla pas remarquer la petite mesquine qui se trouvait juste derrière lui. Accentuant son sourire qui trônait toujours sur ses lèvres depuis le début, la fille de Behemoth fondit sur celle-ci, plaquant le Tanieth sur son passage –trop imbécile pour prévoir son entrée- et agrippant sa proie par la gorge, la soulevant d’une seule main, tandis que de l’autre elle retira une faux à courte portée, qu’elle glissa derrière son dos, tout en prenant de l’altitude et quittant cette prison de paillettes. C’était bien plus terrifiant que de se faire mettre une lame sous la gorge. Elle savait de quoi elle parlait.

-Ne bouge pas, ou je les coupe.

La pauvre petite chose ne pouvait sans doute même pas deviner ses traits, tant le nuage qui l’entourait était opaque, mais la Sorcière y repéra bien là une tentative. Qu’elle idiote. Sans se faire prier, elle laissa glisser la lame bien effilée sur ce qui la bloquait, au niveau des omoplates de sa victime. Le cri de douleurs de la Fée perça le ciel, tandis qu’Izélielle frissonna en sentent la membrane de celle-ci se déchirer, et tournoyé jusqu’au sol. Elle resserra sa prise autour de sa gorge, donnant quelques couleurs à sa proie, tandis qu’elle lui aspirait tout ce qu’elle pouvait bien prendre d’elle. Tout, sans la moindre retenue. Elle rangea sa faux et battit donc des ailles un court moment et jeta un coup d’œil amusé sous elle, tandis que les larmes de la jeune Fée perlaient sur ses joues pourpres. Elle exagérait, elle la soutenait un peu avec sa lévitation, mine de rien. Qu’elle fragilité décevante. Elle jeta un coup d’œil oblique vers Hel, qu’elle pouvait repérer au loin et lui offrit un sourire lugubre avant de lancer l’information à la volé, peut soucieuse que les Fées la captent ou non, mais fit toutefois un tout petit, petit effort.

**[Irianeth] Le Château se trouve sur l’Ouest du Royaume. Ouvrez vos yeux, je vole au-dessus.**

Sur ces mots, elle jeta un regard à sa victime et observa ses iris s’assombrir par la mort qui l’avait gagné et la relâcha tout bonnement, observant sont petit corps inerte virevolter dans le vent pour s’écraser parmi les arbres de cristal. Ah! Que c’était revigorant. Maintenant, il était temps de passer aux choses sérieuses. Elle offrit un baiser soufflé au Sorcier en Chef qui arqua un sourcil et abandonna son pouvoir puisque dès lors elle pouvait être graciée de celui… D’invisibilité. Tant pis pour les Tanieths qui n’avaient pas été assez rapide pour lever le regard au ciel. Elle n’avait que faire de ceux qui étaient plus… Lent. Elle savait que certains l’avaient repéré, ils s’occuperaient de passé le mot, elle, elle préférait aller jouer à cache-cache, maintenant.


[Me faire signe si quelqu'un veux interagir avec Izé ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïs
Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 235
Rôle : Sorcière d'Irianeth, Sous-Chef de l'Ordre des Sorciers, Mentor d'Ismaëlle et Orin
Date d'inscription : 13/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 35 - 40 ans
Rôle: Sous-Cheffe des Sorciers
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Sam 30 Sep 2017, 10:53

C'était un moment qu'elle attendait depuis longtemps. Dès l'effroyable échec qu'avait essuyé Irianeth lors de la descente des verts sur leurs terres à dos de dragon, l'envie de se venger la démangeait. Seulement on ne pouvait se permettre de partir du jour au lendemain avec simplement l'épée au point, sans aucun plan intelligent qui garantirais la victoire de leurs troupes. Et elle avait de suite vue à la mine de son Chef qu'il avait mijoté mille et une stratégies certainement plus ingénieuses les unes que les autres. Il avait tout de suite parut beaucoup plus enthousiaste -enfin, à sa manière bien entendu- lorsqu'Hillina avait annoncé que l'on préparerait une attaque grandiose pour mettre Enkidiev à genoux.
Pour cela, ils chargeraient le seul Royaume côtier qui n'était pas -encore- entre leurs mains : Fées. Après des conseils de guerre interminables avec tous les Chefs et Sous-Chefs des autres ordres impériaux, ils étaient fin près à passer à l'action.

On ne pouvait dire que la traversée avait plus à Thaïs; le bateau était certainement une des chose qu'elle détestait le plus. Elle avait préféré rester seule le temps du voyage, une pile de bouquins à ses côtés pour l'occuper. Elle était restée ainsi jusqu'au débarquement, moment ou l'adrénaline commençait à courir dans ses veines : c'est ce qu'elle préférait. L'envie d'utiliser sa magie lui brûlait les mains et elle devait se faire violence pour rester calme et concentrée. C'était ce qui les avaient menés à leur perte la dernière fois. Elle ne reproduirais pas cette erreur.

Deux groupes c'étaient formés afin d'entourer le Royaume et de le piéger bien comme il fallait. Elle aidait Keltan et Hel sur la frontière d'Elfe tandis que Kaylann s'occupait du côté d'Argent. Janita ne s'était pas jointe à eux en raison de sa grossesse trop avancée pour ne pas être dangereuse dans de telle circonstance et la rousse s'imaginait très bien sa comparse fulminer à la Forteresse tout en passant sa colère sur toutes personnes qui osaient l'approcher. Cette nouvelle l'avait fortement étonnée. Jamais elle ne s'était imaginée qu'une chose pareille se produirait pour la simple et bonne raison que l'image de son meilleur ami avec un minuscule bébé dans les bras la faisait plus rire qu'autre chose.

Quand aux apprentis, ils étaient restés sur le continent. On avait longuement hésité sur leur rôle dans toute cette histoire mais après avoir pesé le pour et le contre, Thaïs s'était rangée sous l'avis d'Hel qui était contre qu'on les emmène sur le terrain. Ils auraient plus fait office de boulet que d'autre chose et Parandar savait que des boulets ils en avaient déjà assez comme ça pour ne pas avoir à en rajouter. Thaïs ne regrettait pas cette décision puisqu'en effet elle n'aurait aucunement voulu avoir Saorise entre les pattes. Ce gamin l'exaspérait. Il testait les limites, répondait, faisait n'importe quoi. Sur un champs de bataille il aurait été dangereux et incontrôlable. Tout ce que la jeune femme détestait. Lorsqu'on était en guerre, tout devait être cadré à la seconde près. Elle l'avait donc laisser avec des ordres très clairs -
qu'il ne manquerait certainement pas de transgresser. C'était sa marque de fabrique. La seule fois où il avait été aimable avec elle était le jour du couronnement de sa grand-mère et Thaïs s'était tout de suite dit qu'il y avait anguille  sous roche, et elle comptait bien découvrir ce que Saorise préparait.

Ils avaient convenu d'un message codé pour synchroniser l'attaque et créer un effet de surprise qui leur donneraient l'avantage. L'ordre d'avancer fut donner et en moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, les troupes étaient lancées. Thaïs cependant resta en retrait avec les autres Sorciers, attendant la vague de défense par la Tour. C'était certainement ce qui serait la meilleure partie de ce massacre. Voir les adversaire lutter pour un résultat qui au final sera le même que s'ils n'avaient pas été là.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11526-thais-d-irianeth http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10379-thais-maj-12-02-17
Lilianna
Fées
avatar
Nombre de messages : 139
Rôle : Princesse héritière des Fées
Date d'inscription : 28/06/2016

Plus sur le personnage
Âge: 14-19 ans (G19)
Rôle: Princesse héritière des Fées
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Sam 30 Sep 2017, 12:44


Welcome in Hell

Event

Tout semblait paisible. Le soleil se levait au même rythme que la veille. La lueur de l’aube vînt effleurer le doux visage de la jeune princesse maintenant âgée de 14 ans. Prestement, elle se leva, s’habilla de façon à être à l’aise dans tous ses mouvements et sortie de sa chambre. Elle ne restait jamais bien longtemps dans cette pièce qui l’accueillait chaque soir après une belle journée. Elle avait envie de prendre l’air immédiatement, mais le temps morne et froid l’en dissuada. Et puis, elle ne savait pas où se trouvait Alyss, mais elle n'était plus dans sa chambre; elle avait vérifié. Elle se dit qu'elle finirait bien par la croiser. Elle opta plutôt pour un tour du château avant le petit déjeuner, question de faire un peu d’exercices pour se réveiller.  Grand bien lui en fût ce jour-là.

En effet, elle virevoltait dans le hall gigantesque du château lorsqu’un homme-fée entra brusquement, l’air paniqué. Il s’écroula par terre, le souffle court. Cette interruption fit bondir Lilianna de sursaut. Mais que lui arrivait-il pour s’empresser ainsi ? La jeune fée ne voyait pas son visage ruisselant de larmes, dirigé vers le sol. Elle s’approcha lentement et posa sa main sur l’épaule de l’homme-fée dans un geste rassurant.

- Que vous arrive-t-il ? Tout va bien ? Pourquoi êtes-vous…

Elle ne put finir sa phrase qu’il se relevait et lui agrippa les épaules, dans un geste de désespoir. C’est à ce moment qu’elle remarqua les larmes qui sillonnaient ses joues. Mais qu’est-ce que… ?

- Vite ! Vite ! Il faut prévenir la Reine ! Ils sont là ! On nous attaque au Nord ! Ma femme… Ils ont tués ma femme…

Abasourdie autant qu’estomaquée, Lilianna ne sut quoi répondre. Il était évident que l’homme-fée ne l’avait pas reconnu, mais outre ce détail, une question la taraudait. La princesse des fées n,avait toutefois pas remarqué un détail : l’homme-fée était blessé au ventre. Le fait qu’il soit prostré vers le sol ne l’aidait guère à s’en apercevoir…

- Qui ça ? Qui nous attaque ?

- Des Tanieths !

Eut-il le temps de prononcer dans un souffle avant de s’effondrer de douleur, le teint pâle, et de sombrer dans l’inconscience. C’est à ce moment que Lilianna remarqua la plaie rouge qui tachait les vêtements du survivant au niveau du ventre, ainsi que petite trace qu’il avait trainé derrière lui et sous lui. Elle poussa un petit cri d’horreur. Dans un geste instinctif, elle mit ses mains sur le ventre de l’inconnu et usa de son pouvoir de guérison. Elle réussit tant bien que mal à guérir la blessure, sans toutefois qu’il ne reprenne conscience.

- À l’aide ! Il y a une fée blessée ! De l’aide, vite !!!

Lilianna s’époumonait, totalement paniquée. Elle ne savait pas quoi faire. Pourquoi les attaquait-on ? En 14 ans de vie, jamais elle n’avait affronté le danger. Théoriquement, elle le connaissait, mais n’y était pas concrètement ni psychologiquement préparée. Cela faisait des années que le Royaume vivait en paix, et elle n’avait rien connu d’autres. Cela la prenait totalement au dépourvue. Elle se disait peut-être que l’homme avait rêvé ? Que ce n’était qu’une blague ? Dès que des serviteurs du château arrivèrent pour s’occuper du blesser, elle se dirigea vers l’extérieur, en quête de réponse. À peine fut-elle sorti qu’elle percuta presque une autre personne, une femme cette fois. Celle-ci, un peu sonnée, lui tint le même discours, mais concernant le sud. Le Sud ? Mais l’attaque ne venait-elle pas du Nord ? Lilianna se rendit invisible et s’envola pour prendre de la hauteur et voir ce qui se passait au loin. Ce qu’elle découvrit l’effraya.

En effet, elle voyait plusieurs fées se faire attaquer, tenter de fuir, de se défendre, de crier, de pleurer, de souffrir, de mourir. Et ce, autant au Sud qu’au Nord. Elle blêmit. C’était la pire vision d’horreur qu’elle pouvait avoir. Statufié, elle ne vit même pas la masse noire qui arrivait vers elle. Heureusement, elle se réveilla à temps pour l’éviter et retourner illico presto dans le château. Personne ne pouvait les trouver là-dedans puisqu’il était invisible. Seules les fées pouvaient en connaitre la position.

Les émotions se bousculaient dans son cœur et dans tête. Peur, désespoir, tristesse, colère, impuissance. Oui, l’impuissance. Savoir qu’elle ne pouvait rien faire pour protéger les siens était la pire chose qu’on pouvait ressentir. Elle était immobile au milieu de la porte de l’entrée du château, et regardait défilé les rescapés, ceux qui avaient eu le temps de fuir, ceux qui avaient été avertie par les autres. Tous venaient se réfugier ici s’ils en étaient capables. Mais l’affluence n’allait-elle pas attirer les regards jusqu’ici ? L’ennemi se rendrait bien compte du point de convergence. Mais Lilianna ne pouvait rien y faire. Si l’ennemi découvrait l’emplacement du château, ils étaient fichus. Il n’y aurait plus qu’à espérer que les murs tiennent bons jusqu’à ce qu’ils trouvent une solution.  Sous le coup de l’adrénaline, Lilianna s’agita.

- Vous ! Allez immédiatement prévenir ma mère, la Reine. Il faut impérativement mettre le plus de personne en sureté. Ceux ayant des pouvoirs de guérisons, accueillez les blessés et guérissez-les de votre mieux.


Lilianna aurait voulu aller dehors, aller aider son peuple, aller sauver ses ami(e)s. Mais depuis quelques années, sa mère la faisait suivre par un garde-du-corps. La jeune princesse faisait toujours comme s’il n’était pas là, mais elle ne pouvait se départir de son ombre. D’ailleurs, il l’avait suivi tout à l’heure, de loin pour ne pas se faire voir, à l’extérieur. Lilianna était partie trop vite pour qu’il la retienne, et son invisibilité l’avait empêché de la rattraper complètement. Mais il y était habitué, il savait parfaitement deviner les pensées et actions de la future Reine. C’est ce qui, entre autre, avait poussé la jeune fée à rentrer : il ne l’aurait jamais laissé aller où bon elle veut, surtout dans ces conditions. Lilianna avait horreur de rester planté là à rien faire,  et comme elle ne pouvait pas se permettre de sortir, elle mit à profit ses pouvoirs de guérison et aida les fée-médecins à soigner les blessés qui arrivaient.

La jeune princesse ne voyait pas tout ce qui se passait à l’extérieur, ni autour d’elle. Cependant, sa mère devait maintenant être au courant, et avoir pris des mesures en conséquence. Il était évident qu’elle avait immédiatement dépêché quelqu’un, à l’aide des fée-téléporteurs, sur Émeraude afin d’avertir la Tour des mages. Lilianna aurait aimé en ce moment que l’Ordre d’Émeraude existe  encore, et elle espérait secrètement que son ami Kolth soit mis au courant. Elle voyait certaines fées, qu’elle reconnaissait pour des fées ayant de grands pouvoirs de défenses, s’agiter sur le bord des murs, probablement pour jeter des sortilèges de protection sur le château. Bien qu’il soit invisible, il n’était pas à l’abri des attaques physiques…

Son garde-du-corps restait à l’affût, fixant la porte d’entrée où affluaient les fées en détresse, pour s’assurer qu’aucun ennemi ne pénètre dans le château. Si c’était le cas, il emmènerait bien vite la jeune princesse en lieu sûr, mais pour l’instant, il savait à quel point il était important pour elle d’aider ses gens, et qu’elle n’accepterait pas de bouger. Il risquait plutôt de la perdre de vue…

Lilianna était trop concentrée sur sa tâche pour faire attention aux émotions qui menaçaient de la submerger. C’était une excellente diversion pour elle. Cependant, elle avait conscience que bientôt, sa mère dépêchera quelqu’un pour venir la chercher et l’amener auprès d’elle, alors elle faisait son maximum…  

Code by Joy


Dernière édition par Lilianna le Dim 01 Oct 2017, 15:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11597-lilianna-princesse-heritiere-de-fee http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11418-lilianna-des-fees
Alyss
Animateur - Archimage
Animateur - Archimage
avatar
Nombre de messages : 108
Rôle : Archimage
Date d'inscription : 29/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 18-22 ans (G19)
Rôle: Archimage
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Sam 30 Sep 2017, 14:58


**[Fée, Ordre, Tour] Irianeth attaque Fée!**


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10436-alyss-d-emeraude
Celeste
Fées
avatar
Nombre de messages : 68
Rôle : Reine de Fée
Date d'inscription : 16/04/2014

Plus sur le personnage
Âge: 39-44 ans [G19]
Rôle: Reine de Fée
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Sam 30 Sep 2017, 16:41


La journée avait commencé de manière tout à fait ordinaire pour la jeune Reine des Fées. Comme tout les matins, elle s'était réveillé auprès de sa femme, avant d'aller prendre un petit-déjeuner rapide. Ensuite, comme à son habitude, elle avait enfilé sa robe bleue puis avait commencé à s'occuper de ses tâches de Reine les plus importantes (elle s'occupait toujours du plus important en premier, se laissant ainsi quelques temps avec sa famille en fin de journée). Malheureusement, ce jour-là, un événement auquel Celeste ne s'attendait absolument pas se produisit. En effet, alors qu'elle voltigeait tranquillement dans un des couloirs du château, la jeune femme remarqua une agitation assez inhabituelle dans son château. Se demandant se qu'il se passait, elle se posa et s'approcha de la première Fée qui passait par là. Mais, alors qu'elle s'apprêtait à poser la question fatidique à la dite Fée, un homme s'approcha et agrippa la manche de la Reine, la secouant presque brusquement.

"Majesté, le Royaume est attaqué par les Tanieths ! Il semblerait qu'ils nous attaquent à la fois du Nord et du Sud, je ne sais pas si nous parviendrons à les retenir longtemps !"

Lorsqu'elle entendit cela, la panique commença à s'emparer de Celeste. Elle n'avait pas été préparé à cela ! Ou, plutôt, disons que, théoriquement, elle était parfaitement préparée à une guerre mais, malheureusement (si j'ose dire), le Royaume de Fée étant en paix depuis sa montée sur le trône, la Reine n'avait jamais eu une telle situation de crise à gérer. Et puis, maintenant, elle avait une famille à protéger, en plus de son peuple, et elle ne pouvait se permettre de laisser les habitants d'Irianeth la lui prendre. Donc, refusant de se laisser abattre et voulant protéger sa famille à tout prix, elle prit une profonde inspiration et commença à donner ses ordres.

"Bien... Il faut aménager une salle pour recueillir les Fées blessées, et les faire soigner par toutes les guérisseuses possibles. Envoyer également toutes les Fées possédant des pouvoirs de protection disponibles sur les murs du château, on ne sait jamais s'ils arrivent à entrer. Et, si certains d'entre vous ont des pouvoirs d'attaque, qu'ils se tiennent près à défendre le Royaume !"

Laissant le temps à tout ceux l'ayant entendu de transmettre les directives de leur Reine, Celeste patienta quelques secondes, avant de s'approcher de l'un des gardes du château et de lui transmettre des ordres concernant sa famille, qu'elle n'avait évidemment pas oubliée.

"Demandez également aux fée-téléporteurs de transmettre un message à Émeraude, la Tour des mages pourrait sûrement nous venir en aide. Et faites en sorte qu'ils emmènent la Reine Ketcha, le prince Ajay et la princesse Lilianna avec eux, je ne veux pas qu'il leur arrive quelque chose !"

"Mais... Et vous, Majesté ? Qu'allez vous faire ?"

"Le Royaume de Fées est en danger, je ne l'abandonnerais pas. Dussé-je mourir avec lui !"

"Mais..."

"Ne discutez pas les ordres de votre Reine !"

Regardant le garde s'en aller à contrecœur, Celeste se dit que, même s'il avait raison, elle ne pouvait pas abandonner son Royaume comme cela aux mains de l'ennemi. Et puis, de toute façon, à ses yeux, sa vie était beaucoup moins importante que celle des autres membres de sa famille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9879-celeste-des-fees-maj-24-03-16
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 452
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Sam 30 Sep 2017, 17:34

Ironique... n'est-ce pas? La dernière fois que l'ex-chevalier avait traversé cette frontière, c'était une petite altercations entre les chevaliers d'Emeraude et les soldat d'Irianeth. Elle et Beurk étaient venu ici il y avait longtemps. Plusieurs années déjà c'étaient écoulé depuis l'événement marquant qui avait humilié l'empire une première fois. A peine quelques heures plus tard que leur affrontement contre les verts. Bref, ses souvenirs de ses lieux n'étaient clairsemer que de mémoire qui lui tâchait les mains de sang. Et aujourd'hui encore le sang allait couler. Seulement cette fois-ci, ce n'était pas un petit groupe qui allait faire un petit peu de problème dans se royaume qui avait été longtemps intouchable. Non cette fois-ci c'était le retour au source... aux anciennes histoire que les vieux sorcier tenter d'inculquer a la relève. La gloire et l'assurance brillait dans les traits des guerriers d'Irianeth. Une guerre dont l'activité avait été mis de côté a cause des ombres et qui maintenant revivrais de ses flammes. Irianeth allait tout faire pour gagner et reprendre leur gloire d’antan. Fée ne pouvait que brûler jusqu’à ce que le pays tombe sous leur contrôle.

Et comment voyait l'apprentie-sorcière cette situation présente? En tout premier lieu, elle n'était déja pas chaude a l'idée d'avoir ce titre. Pourquoi avait-elle choisi de tenter de rentrer dans un autre ordre? Sérieusement, c'était pour elle une plaie de devoir recommencer a zéro avec son titre. Heureusement, Hel, sont présent maître qui était tout aussi stricte que son premier maître, était tout de même quelqu'un d'ouvert qui ne semblait pas aimer s'encombrer de personne inutile. Et Amélia savait bien jouer le jeu, heureusement pour elle. Chose surprenante, elle avait appris que les apprentis et les écuyer allait être mise de côté pour cette guerre. Ce qui convenait tout a fait a Amélia. Elle ne souhaitait pas que sa fille soit mise si jeune a une épreuve aussi sanglante et désolante. Miya avait bien beau avoir du sang de berserk dans le sang.  Les lois de la nature était fort bien différente des procédés humaine. La mère ne voulait pas que sa fille s’entache de fardeau émotionnel inutile tant qu'elle ne serait pas plus mature. Et tant qu'a elle... elle avait une bonne idée de pourquoi elle avait été au côté de son maître malgré le fait qu'elle portait tout de même le titre d'apprentie a leur arrivé près des frontières.

Son expérience sur le champs de bataille n'était pas a sous-estimer. Ses capacités a agir et a commander avait été prouvé. Bien qu'elle avait démontré une volonté de fonctionner de manière différente, personne ne pouvait nier qu'Amélia n'avait pas sa place dans cette guerre... Et ce, a son plus grand damn. Oh ce n'était pas tant le fait que le chef des sorciers l'avaient envoyer au front qui la dérangeait, prétextant vouloir tester ses capacités. Comme si il aurait vraiment le temps de tout analyser. Enfin, peu lui importait. Elle connaissait son rôle, bien qu'officiellement, elle était un atout dont on pouvait possiblement ce passer. En fait, ce qui la dérangeait dans tout ça... c'était le groupe avec qui son maître l'avait forcer a prendre le front. Bien qu'il s'agissait d'une bande de soldat aguerrit. La demi midjin n'était pas chaude a l'idée de faire avancer son groupe en reconnaissance alors qu'ils n'avaient que peu de défense contre la magie. Il y avait elle qui pourrait intervenir... mais ce n'était pas suffisant. Il suffisait d'un faux-pas ou d'une faiblesse dans leur esprit pour possiblement maudire le groupe au enfer. Et c'était une chose qu'elle ne souhaitait pas risquer dans cette guerre. Ah si elle aurait été tout seul.


''Madame, nous sommes prêts a continuer.''

Annonça le plus vieux de soldat a l'égard de la maître-magicienne qui observa le premier regroupement sur lequel ils étaient tombé.  

''Casper, Gillian, Armand, flanquer ce groupe par la droite. Abattez toute personne essayant de sortir de façon discrète. La potion que je vous ai donnez devrais couvrir vôtre essence suffisamment longtemps pour que nous nous retrouvions de l'autre côté. Mais si vous faire voir et qu'ils se concentrent sur vous, vous serez vite dévoiler. Essayer de découvrir leur défense s'ils en ont. Les autres, avec moi. ''

Amélia et le reste de son petite escouade allait contourner le groupe de fée qui semblait ''vivre'' dans cet endroit, a une distance suffisamment loin pour ne pas ce faire apercevoir tout en gardant un œil a quelque chose qui sortirait de l'ordinaire. Le but était bien entendu de faire reconnaissance afin de trouver le château qui leur était caché. Les méthodes pour obtenir cette information étaient aucunement important. Mais l'information leur serait vital s'il voulait conquérir le royaume. C'était après tout leur plus grande forteresse imprenable puisque bon... elle était tout simplement intr...

**[Irianeth] Le Château se trouve sur l’Ouest du Royaume. Ouvrez vos yeux, je vole au-dessus.**

Mais comment avait-elle pu trouver la réponse qui les éludaient depuis des années aussi facilement? Cette Izékielle était définitivement pleine de ressource. La chef de l'escouade lança bien entendu un regard dans la direction pour voir le monstre en question voler avant qu'elle ne disparaisse subitement. Maintenant l'empire avait une très bonne idée de ou lancer leur troupe. Cela ne serait qu'une question de temps avant que les groupes se dirige dans cette direction. Pour Amélia c'était aussi un changement de plan. Ils n'avaient plus de raison de chercher a l'aveuglette maintenant et donc aussitôt que son groupe se serait rejoint de l'autre côté la neo-sorcière avait dans l'idée de se diriger elle aussi dans cette direction.

Cependant... ils étaient en état de guerre, et malgré l’effet de surprise les choses ne pouvaient bien entendu pas être aussi facile. En tout premier lieux, ce monde littéralement sortie de l'esprit d'une personne ayant consommer probablement trop de champignon vénéneux de ce même monde était en lui même un danger. Oh rien comparer au marais d'Irianeth, ou de la forêt interdite au sud du continent. Mais tout de même suffisamment dangereuse pour quiconque ne ferait pas attention. Lors de leur marche, l'un de ses soldats percuta un champignon géant, générant des spores hallucinogènes qui eurent tôt fait d'affecté la moitié de son groupe présent. Heureusement que la sorcière avait été suffisamment rapide pour renvoyer par le vent les spores loin d'eux. Sinon ils auraient été tous affectés. Et si le délire des quelques victimes n'étaient pas suffisante, ce fut une embuscade qui eu raison du groupe... Mesquine ces petit moustiques détestables. Ils avaient retourner les trois personnes qu'elle avait envoyer de l'autre côté contre eux. La chef de groupe n'eut point le temps de ce demander par quel sortilège ou poison qu'ils avaient été affecté que son groupe s'entre-tua pour la majeur partie, ne laissant vivant qu'un homme moyennement blessé et deux personnes encore empoisonné par les toxines... Sont jours de chance.


[Hel]**Maître, les fées peuvent utilisés des illusions pour nous retourner contre nos alliées. Mon groupe... **

''Espèce de fée stupide, je vais te tuer pour avoir fait ça.''

L'ex-chevalier esquiva adroitement un coup porté sans qu'elle n'eu a regarder. Pourtant, alors que son regard ce portait sur ce qu'elle croyait être un traître, ce qu'elle vit la surpris très légèrement. Il y avait devant elle une dizaine de fée. Ce qui... était impossible en soi. La seul explication logique qu'elle pouvait voir c'était qu'elle était elle aussi prise dans l'illusion. Malheureusement pour l'être magique qui l'avait dans son emprise, la sorcière n'était pas nez de la dernière pluie. Néanmoins... ce battre contre tant d'ennemi pouvait être dangereux même pour elle... surtout qu'elle ne savait pas ou ce trouvait le vrai dans tout ça. Un combat entre ses illusions et son adversaire du même côté s'ensuivit. Ignorant bien entendu les messages télépathiques qu'elle pouvait entendre en ce moment elle ferma son esprit pour se concentrer sur deux choses. Survivre, et la magie qui grugeait lentement son esprit. Ce ne fut qu'après un moment qu'elle réussit a se défaire de l'emprise magique et faire sombrer son adversaire dans l'inconscience en le projetant solidement contre un arbre. Restait maintenant qu'a éliminer la petite fée qui était caché non loin d'elle. Oh douce vengeance ce serait.

Ils étaient maintenant seuls les deux. L'alerte avait déjà été donnée et la brave petite fée avait tenter tout seul de se débarrasser de son groupe. Elle aurait pu y arriver, avoir affronter un sorcier un peu moins coriace qu'elle. Seulement elle était tomber sur un très mauvais adversaire et la demi-midjin n'eu aucune difficulté a l'immobilisé avec la magie afin de lui donner le coup de grâce. Elle aurait bien aimer la torturer un peu. Mais elle devait garder son énergie pour la suite des choses. Oh bien sur, elle avait déjà failli a l'ordre de garder les potentiels victimes magique ayant de considérable pouvoir. Mais peu lui importait vu que personne ne pouvait vraiment savoir ce qui c'était passée ici. Un simple regard vers ses alliées encore vivant, mais n'étant pas en état de conscience le lui confirma.


**[Hel]. Mon groupe a été attaquer par un de leur équivalent de mage, je suppose. Seulement trois sont encore vivant et aucunement en position de combattre. La situation est sous contrôle. Mais si je les gardes, je ne pourrait aucunement avancer et... je crois que j'ai une idée pour traverser leur ligne de défense et tenter de les affaiblir de l'intérieur.**

Son plan était simple. Maintenant qu'elle avait absorber le pouvoir d'illusion, il lui serait surement possible de profiter du chaos pour suivre les petits moustique qui semblait être discrètement en train de se dirigés vers un point du royaume. Du moins c'était ce qu'elle pouvait deviner en ressentant quelques fées se dirigés vers la direction que leur avait pointé Izékielle quelques minutes plus tôt. Restait a voir si son maître allait lui laissez cette chance ou l'ordonnerais de rester avec son groupe inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hel
Animateur - Sorcier - Chef
Animateur - Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 79
Rôle : Chef de l'Ordre des Sorciers
Date d'inscription : 08/04/2015

Plus sur le personnage
Âge: 35-40 ans (G19)
Rôle: Chef de l'Ordre des Sorciers
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Dim 01 Oct 2017, 16:17



Il observait la progression des troupes d’où il se trouvait. Les choses se passaient plutôt… Bon train. Évidemment, Izékielle était déjà presque hors contrôle, mais le bon côté des choses était qu’elle travaillait pour l’Empire et non contre lui. C’était la seule et unique raison qui faisait en sorte que la jeune Sorcière chaotiques n’avait pas déjà été coincée et abattus. Elle se plaisait à montrer qu’il n’était pas possible de la contrôler, mais elle se tirait une flèche dans le pied en agissant de la sorte, car le Sorcier la surveillait de plus en plus. Hélas pour elle, elle était sous sa juridiction, de surcroît. Il aurait presque tous les droits sur elle s’il en décidait ainsi. Le Sorcier en Chef n’attendait que la moindre petite erreur de sa part pour la remettre solidement à sa place et montrer l’exemple. Maître-Magicienne ou non. Celle-ci lui envoya d’ailleurs un baiser souffler avant de disparaitre, le forçant à arquer un sourcil. Il ne savait pas si en être amusé ou offusquer. Mine de rien. Elle avait toutefois été suffisamment efficace pour localisé le Château. Chose que personne n’avait encore jamais réussis à ce jour… Alors, cette vipère trouvait toutefois toujours le moyen de se rendre suffisamment utile le moment venu pour l’empêcher de prendre des recours contre elle… Elle était futée.

Toujours de sa position afin de bien observé le tout, malgré la présence des arbres cachant sa vue sur certains point, il pouvait très bien se contenté de son sondage pour les angles morts qu’il n’était pas en mesure de voir. Sommes toutes, il avait sans doute la meilleure vue qui soit, mise à part les Seccyeths qui rôdaient au-dessus du Royaume. Le message télépathique d’Amélia se fit entendre dans son esprit et il ne put s’empêcher d’esquisser un sourire en coin. C’était évident que ces petites choses avaient plusieurs tours dans leur sac. Ceux qui avaient cru pouvoir les envahir aussi aisément méritaient sans doute la mort. En tout cas, ils ne méritaient pas d’être sans son Ordre prestigieux. Si par le passé l’on pouvait qualifier l’Ordre de la Sorcellerie ne détenant que des cinglé et des inclassables, depuis qu’Hel y était à sa tête, un peu d’ordre y avait été remis et il pouvait considérer que la crème de la crème s’y trouvait –malgré le danger ou l’instabilité certaine de certain…-. D’ailleurs, l’ex Chevalier d’Irianeth était depuis peut son Apprentie. S’il continuait de la sorte, il pourrait avoir toutes les recrues qu’il désirait et enfin pouvoir leurs permettre de travailler sur leur pouvoir afin de s’en servir à leur plein potentiel au nom de l’Empire. C’était d’ailleurs l’une des raisons qui lui avait fait considérer le fait d’être Empereur. Quant à sa nouvelle Apprentie, elle avait encore à apprendre –tout comme ne pas se croire en tout temps légitime-, mais ils avaient cinq années pour travailler sur la chose, non?

Finalement, il baissa son regard sur les troupes des Sorciers sous lui, notamment, il croisa le regard de Thaïs qui avait sans aucun doute sentie le regard de son ami de longue date sur elle. Esquissant un sourire en coin, il se contenta d’hocher un bref coup la tête. Elle savait alors ce qu’elle devait faire soit, envoyer la vague de Sorciers particulièrement psychique. Les troupes Tanieth ayant déjà rejoint le Château ou y étant finalement proche pour certains, les informations données par l’ex Chevalier lui fit comprendre qu’ils avaient besoin de support résistant à ces illusions et aux intrusions mentales … Aller aller… Il était temps de jouer un peu à leur propre jeu, mais d’ici à ce qu’ils se rendent…

**[Amélia] Organisez-vous pour garder vos alliés ou les cédé à un autre qui sera apte de les prendre en charge. Vous en aurez besoin de près ou de loin.** Non, mais si dans son Ordre de Chevalier se débarrassé de ceux sous sa supervision était acceptable, pas dans celui de la Sorcellerie. Elle était une guérisseuse, non? Elle était douée dans les potions? Elle n'était pas la seule. Qu’elle s’organise si elle était si polyvalente et débrouillarde qu’elle le disait. **Maintenez votre position. Vous saurez lorsqu’il sera temps. Ne communiquez plus avec moi à moins d’une urgence.**

Ils ne pouvaient communiquer ainsi ouvertement. Les chances que leur message soient intercepté devenaient de plus en plus grande et le serait d’avantage si Fée obtenait des renforts magiques, comme la Tour, par exemple. C’était pourquoi les Sorciers les plus expérimenté ou les plus forts en combats magiques se trouvaient toujours derrière, sous la direction de Thaïs principalement. L’efficacité d’Irianeth n’était pas à contester, les membres des Élites étaient assoiffés de sang et d’action. Il ne s’attendait pas à devoir gérer autant de personne afin de surtout les freiner dans leurs élans. Contrairement aux deux dernières défaites qu’ils avaient eu, leur plus grand défaut avait été de vouloir travailler seul, puis de blâmer les autres pour les bourdes. L’Empire devait, sur ce coup pour vaincre les Fée très lié, travailler en équipe et en une symbiose presque parfaite. C’était primordial. Ils en étaient qu’au commencement. Autrement, ils s’épuiseraient avant même de passé les murs du Château, repéré ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 452
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Lun 02 Oct 2017, 21:42

''Aaaahhh!''

Ne pu s'empêcher de soupirer l'apprentie sorcière suite aux ordres de son maître. Bien qu'il lui donnait le choix de pouvoir ''lèguer'' ses alliées a une personne plus ''apte'' a contrôler. La chef de groupe comprenait bien le sous entendu. Et dire qu'en temps normal elle n'aurais probablement même pas penser a les abandonner la. Il lui sera difficile de faire éliminer l'image du genre de pions qu'elle était sur l'échiquier. Pourtant elle savait aussi très bien qu'il serait mal de les abandonner a leur sort. Ces pauvres soldats avaient probablement tous autant envie qu'elle de faire des ravages, malgrer leur manque de compétence... et de chance flagrante. C'était donc son devoir impérial de veiller sur ceux qu'elle commandait. La midjin savait depuis le début qu'elle aurait du avoir été envoyé seul. Malgré tout elle n'avais pas contester les ordres de son maître. Ce n'était pas le temps d'aller contre lui en ce moment après tout. Elle devait rester suffisament mature pour comprendre qu'il n'avait pas le temps a s'occuper de ses petits caprices. Mais bon, c'était elle maintenant qui regrettait cette décision.

Lâchant un autre soupir, l'ancienne chevalier sonda physicalement le territoire en le balayant de vent et d'une fine couche de poussière ainsi que son habituel sonde magique afin de s'assurer qu'il n'y avait pas de menace imminente. Si ça sonde ne marchait pas a cause qu'elle pouvait être encore sous l'influence d'une illusion, ou qu'un adversaire se cachait simplement sous une couverture magique, la résistance de la poussière face a un entité caché réussirait bien a lui mettre la puce a l'oreille. Ce qui heureusement ne fut pas le cas. Même a longue distance la dame ne pouvait ressentir que quelques fées qui se dirigeait rapidement vers le point que leur avait désigné Izékielle, ou alors quelques autres groupes de reconnaissance comme elle qui avançait vers le même point.

Bon, maintenant que son groupe n'étais pas en état d'avancer, elle ne pouvait rien faire d'autre que de tenter de s'occuper d'eux. Son premier geste fut d'allez s'agenouiller près de celui qu'elle avait mis hors d'état de nuir. Il souffrait heureusement que d'une légère concussion. Dangereux s'il advenait a prendre plus de coup a la tête, ou négligeait sa santé. Mais il serait tout de même en état d'agir lorsqu'il reprendrait ses esprits. Néanmoins, la demi-midjin ne se priva tout de même pas pour tenter de lui alléger les symptômes en tentant de le guérir du mieux qu'elle pouvait. Ce qui ne représentait pas grand chose. La guérison n'avait jamais été son fort, bien qu'elle n'étais pas considérer comme médiocre dans le domaine non plus. L'ex-chevalier était incapable de pouvoir guérir ce genre de malaise. Au moins elle c'était tout de même occupé de ses blessures externes. Tant qu'aux deux autres, Amélia fit mentalement l'inventaire de son petit sac d'apothicaire qu'elle avait apporté et espérait trouver de quoi a pouvoir éliminer le venin qu'ils avaient absorber. Elle du attendre donc que ceux-ci ce réveille et les questionna. Ce fut difficile, mais n'ayant rien a faire de toute façon pour le moment, elle ce fit patiente a l'égard des deux victimes. Après plus d'une demi-heure elle réussit néanmoins a leur concocter quelques choses pour qu'ils reprennent suffisament leurs esprit pour pouvoir au moins être un minimum présent d'esprit. Malheureusement, ne connaissant pas très bien la flore féérique. La neo-sorcière ne pouvait pas savoir s'il y aurait d'autre effet secondaire.

Après avoir pris du repos, s'assurer du bien être de ses subordonnés, la demi-midjin décida de lever le camps. Les troupes étaient suffisament avancer pour qu'elle ne puisse plus continuer sur son rôle d'avant-garde. Leur petite unité, dont elle comprise, serait donc absorber par un des sorciers plus expérimenté qui avait fait un bref détour pour venir les chercher. Cela l'ennuyait un peu, simplement parce qu'elle avait été destitué de son titre authoritaire. Heureusement, malgré le fait qu'il y avait longtemps qu'elle n'avait pas été sous le commandement directe de quelqu'un, elle savait encore jouer le jeu. Si son esprit bouillonait quand même de vouloir agir a sa tête, l'ancienne élite guerrière était tout de même suffisament discipliné pour suivre la chaîne de commandement.

Leur groupe se dirigère au front, directement vers ce qui semblait être la position du château. Déja elle pouvait ressentir les autres groupes se regrouper a une distance respectable du château. Du moins... c'était ce qu'ils croyaient. Un énorme laps de temps avaient tout de même passé entre l'identification de la position du château et les mouvements des troupes en sa direction. Il était fort possible que leur distance avait été biaisé par le temps de voyage. Sans compter que chercher un château invisible, c'était comme chercher un aiguille dans une botte de foin. Mais ils le trouveraient surement coûte que coûte. De toute façon, il était impossible que tous s'y rendre dans un délai respectable. Leur commandant ordonna donc la halte du groupe afin qu'il aille discuter de la suite des événements avec les autres chefs de groupe. Attendraient-ils le groupe du sud avant de lancer l'assaut sur le château? Ou tenteraient-ils de le trouver avant afin de confirmer avec précision leur position? Et les fées, profiteraient-elles de ce bref moment de répit pour lancer une contre-offensive? Tant de chose pouvaient jouer dans cette guerre. Malgré le temps de repos, il fallait tout de même rester vigilant et prêt a tout...


(HJ: J'ai essayé de resté vague puisque logiquement ça risque de prendre plus d'une journée pour se rendre au château et se regrouper afin de lancer l'offensive. S'il-y-a de quoi Mp/Skype/Discord)


Dernière édition par Amélia le Lun 02 Oct 2017, 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 408
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Lun 02 Oct 2017, 21:42


C'est notre Tour.



Caelìon, figure officiel de la Tour, veillait à ce que la Tour respecte les missions et devoirs qu'elle avait reçu lors de sa création. C'était pour rencontrer les autres cardinaux qui veillaient à l'équilibre de l'institution magique qu'il se rendait à la Tour. Il y avait très peu de chose dont ses collègues ne pouvaient s'occuper eux-même généralement. Les dernières années avaient été toutefois un peu plus rude à ce niveau avec la dissolution de l'Ordre d'Émeraude. Caelìon avait dû rappeler à ses cardinaux, mais aussi membres magiciens, que la Tour servait un but d'éducation et non militaire. Il avait été sévère sur ce point: ils n'avaient pas à remettre en cause la décision des autorités. Ces autorités ne les concernait pas. On lui avait reproché de manquer de coeur, mais n'était-ce pas normal pour un Immortel? La Tour était de sa responsabilité. Elle servait un but d'apprentissage avant tout et si quelques mages et archimages s'adonnaient à des pratiques militaires, il était de mise de rappeler que la Tour n'avait rien d'une formation militaire. Il n'avait rien contre l'idée de venir en aide à l'Ordre d'Émeraude selon une entente, mais que faire quand celle-ci ne pratiquait plus ? C'était pour cela que l'Immortel était plus présent ces dernières années. L'administration de la Tour devait s'entendre sur un protocole. Le statut neutre de leur école venait toujours s'opposer à leur devoir de défendre leurs terres qu'importe jusqu'où elles s'étendaient. Les cardinaux furent confronter à la situation d'urgence avant d'en être venus à une décision.

**[Fée, Ordre, Tour] Irianeth attaque Fée!**

HJ:
 
L'appel venait de l'une de leurs Archimages. Tout de suite, l'immortel utilisa ses sens divins pour évaluer la situation. Mais attention, non pas dans le but d'intervenir, sinon le début de ce poste n'aurait aucun sens. L'immortel voulait savoir si la Tour était en danger directement. Construite au sommet de la montagne de Cristal, bien peu de chose pouvait atteindre la construction, mais les ennemis pouvaient être de nature bien différentes. L'Ordre des sorciers de l'Empire devenait d'années en années une source croissante de nuisances. C'était bien ce qui mettaient les cardinaux en situation délicate à ce moment. Cela n'était pas de leur responsabilité d'enseignants d'aller sur le champs de bataille ni même d'encourager d'autres à y aller. Toutefois, ne mettaient-ils pas leur école en danger en laissant les envahisseurs se propager ?  

Devant l'urgence imminente, ils étaient encore entrain de délibérer sur les responsabilités de la Tour. Bien vite, d'autres mages et archimages se joignirent à eux pour savoir comment se déroulerait les choses. Les volontaires au combats se trouvaient sans grandes ressources à ce moment si les cardinaux ne leur fournissaient pas les moyens pour rejoindre Fées rapidement. Rappelons qu'au temps où l'Ordre d'Émeraude servait le peuple, la Tour mettait à la disposition des soldats un transport magique pour accélérer ses déplacements de masses selon une entente entre le chef et les cardinaux. Les magiciens volontaires pouvaient donc en profiter à leur tour. Or, sans cette ordre, cette entente ne tenait plus. La Tour n'avait plus de raison d'offrir ce transport magique. Voilà bien la source du conflit. La Tour n'était pas une armée, mais une école prônant le pacifisme. Laissez les armées voisines régler le conflit était plus sage. Après tout, la royauté n'avait-elle pas confiance en celles-ci pour avoir dissout l'Ordre d'Émeraude ? Comme Caelìon était le seul a disposé de la magie nécessaire à la création de portail, il pouvait bien faire ce qu'il voulait. Mais voilà bien, il aurait pu disparaitre pour le monde céleste et mettre fin au débat. Or, il ne pouvait s'y résoudre. Quelque chose en lui le retenait dans le monde des mortels... Le fantôme de sa conscience humaine ?

Le portail tourbillonnait sur lui-même offrant un mélange de couleur. L'immortel le maintenait en silence. Qu'est-ce qui l'avait fait changer d'idée ? Nulle ne le serait. Ce portail permettrait aux volontaires de se rendre à Fées à quelques distances des ennemis. Un autre suivrait pour intervenir sur la deuxième horde d'ennemi. Caelìon regarda les mages, les archimages, mais aussi les soldats ayant capter le message d'aide de la jeune archimage à Fées. Malgré l'absence des armures d'or et d'émeraude, plusieurs courageux avait décidé de rejoindre le portail. Bien qu'il ne l'ait annoncer qu'aux magiciens diplômés, l'habitude avait guidé les simples soldats jusqu'à la Tour grâce au message d'alerte d'Alyss. Il regarda les braves passés sans crainte son lien vers le royaume des Fées.

Les courageux arrivèrent dans la forêt de cristral du royaume des Fées. Au loin, les cris de l'ennemis se faisait entendre. Leur sens pouvait leur confirmer leur position aussi. Le contraire pouvait être vrai toutefois. Les combattants allaient devoir jouer de stratégie car les arbres ne les couveraient pas bien longtemps. Il était temps de se lancer dans le combat et venir en aide aux pauvre fées. Le portail se referma derrière eux. Ils étaient désormais les seuls secours que les Fées auraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolth
Animateur - Ex-Écuyer
Animateur - Ex-Écuyer
avatar
Nombre de messages : 69
Rôle : Ex-Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 19-23 ans (G19)
Rôle: Ex-Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Mar 03 Oct 2017, 01:25

[Waaaaaaaaaaaarrrrgggg OMG *se balance dans le tat les yeux fermé (ou presque)*]



Il était en train de se purifié lorsqu’il avait reçus un message télépathique inquiétant. Cela ne lui semblait pas directement adressé. Pourquoi l’avait-il entendu? Il ne s’en était pas vraiment soucier, si ce n’était surtout que de son contenu inquiétant. Sans attendre une seconde de plus, Kolth sortie du lac, enfila son pantalon sans prendre la peine de se sécher et agrippa le reste de ses vêtements pour courir jusqu’à la ferme ou quelques anciens Chevaliers s’y trouvaient, discutant justement de ce message. Le jeune Berserk se trouva une position dans le cercle et écouta les commentaires, dégoûtant toujours tandis qu’il enfilait sa tunique prestement, ainsi que ses bottes. Si certains étaient hésitant à savoir quoi faire, les parents de la concernée avaient déjà leur réponse. Aller vers la Tour? Il doutait fort qu’on les laisse passé? «On»? Bien sûr qu’il irait! Il était hors de question qu’il laisse Fée se faire massacré par l’Empire sans rien tenté, encore moins parce-qu’y vivait une de ses précieuses amie, la Princesse elle-même! Après tout, n’était-il pas son Chevalier?

Impatient et surtout impulsif comme à son habitude, le jeune Berserk loup maugréa contre le temps, lâchant à la volé qu’ils pouvaient bien continuer de discuté, mais qu’il allait agir, lui. C’est donc ainsi qu’il tourna le dos aux autres et repris sa course en direction de la Tour des Mages, espérant sincèrement qu’ils pourraient se rendre à Fée, que quelqu’un, parmi eux les laisseraient… Sincèrement, ils n’avaient pas le temps, là, de peser les pours et les contre, ni de monter un plan quelconque. Ils devaient tenter le tout pour le tout et il était persuadé que les proches d’Alyss sentaient le même empressement. Les autres étaient peut-être plus objectifs. Il ne savait pas. Il ne prenait pas la peine de le savoir, trop aveugler par son empressement, cet cloche interne qui sonnait, cet appel au combat qu’il ne se connaissait pas, ainsi... Il réalisa d’ailleurs que les autres Chevaliers n’étaient pas bien loin derrière et cela le grisa d’avantage, à un point tel qu’il laissa échapper un hurlement typique d’un loup appelant sa meute… «L’Ordre d’Émeraude» allait contre attaquer! On avait besoin d’eux et les voilà qu’ils répondaient et ils étaient nombreux! Personne ne s’attendrait à une telle réplique de leur part. Certes, ils n’avaient plus leur armure et les demandé à Zarishka prendrait sans doute trop de temps, mais… Bon. Ils savaient se battre, non? Tout en se rendant au portail, il posa une main sur la ceinture où trônait son épée afin de s’assurer qu’il ne l’avait pas bêtement oublié au lac et laissa les plus vieux se chargé des quelques formalités, alors qu’il focussait plutôt sur le fait de rester en place du mieux qu’il le pouvait, mais extérieurement, Kolth était visiblement tendu comme un arc et son regard…

Ils n’attendirent pas bien longtemps: Le temps pressait. Ainsi donc, après l’arrivé de quelques personnes et Mages supplémentaires, il était temps de traversé ce portail… Le jeune Berserk n’avait aucune idée de ce qui l’attendait de l’autre côté et pourtant il souhaitait sincèrement de tout cœur que son amie était en sécurité, mais cette alternative lui semblait être une idée fort utopique. La Royauté devait absolument être sortie du Royaume, c’étais la logique même, car il serait fou de croire que l’Empire les épargnerait. Au mieux, il en ferait des prisonniers de guerre, mais il en était hors de question. Hors de question qu’il sache que Lilianna avait été faite prisonnière, quant au fait d’arriver trop tard… Il ne voulait même pas y pensé.

Voyant donc quelques un traversé le portail, le jeune Berserk ne se fit pas trop prier pour faire de même, même si cela ne lui plaisait pas. Évidemment, cela ne dura qu’une fraction de seconde pour atterrir en Fée. Son arrivé fut un peu brusque, puisqu’il tituba jusqu’à un arbre où il s’agrippa afin de ne pas tomber puis, il sentie son estomac tout entier se revoler et il n’eut le temps que de s’incliner légèrement sur le côté pour laisser s’étaler tous le contenu de son repas plus tôt au sol. Reniflant légèrement et crachant la biles qui lui laissait un goût amer et très désagréable dans la bouche, il accepta volontiers la gourde qu’un ex-Chevalier lui tendit non sans lui taper l’épaule en gloussant, lui mentionnant que c’était comme ça pour presque tout le monde, la première fois. Le jeune supposé Chevalier pris quelques gorgé et gratifia celui-ci d’un bref sourire, pour secouer la tête et écouter les ordres qui somme toute, étaient fort simple et tout à fait logique: Défendre le Royaume et extirper cette vermine qui tentait de s’y immiscer. Il ne savait pas s’ils réussiraient et sincèrement, cela était le moindre de ses soucis –et sans doute que Lilianna lui en voudrait fortement-, mais ce qu’il envisageait par-dessus tout était de la trouver et de la sortir de cet assaut, qu’elle le veuille ou non.

**[Lilianna] Ne me répond seulement que si je me trompe, mais si tu es bien au Château sache que les renforts sont là… Et que je viens te chercher.**

Fit-il mentalement. Il ne voulait pas qu’elle lui réponde, ne sachant pas si des Sorciers puissant pouvaient capter la conversation. En ce qui le concernait, cela ne l’inquiétait aucunement. Son esprit était bien trop chaotique pour qu’on ait le temps de capter quelconque échange s’ils étaient bref. Ça, il le savait.

Autour des cris d’agonies, des bruits de combat résonnaient à travers les arbres de cristal. Si déjà certains nouvellement arrivé avaient déjà engagé le combat, il savait que cela n’était que le commencement et que ces hurlements démontrait la gravité de la situation en Fée. Il s’élança donc à la suite d’un groupe composé d’anciens Chevalier et de Mages qui semblaient déjà avoir l’habitude de travailler de pairs –chose qu’il n’avait encore jamais expérimenté pour sa part- et cela ne fut pas bien long qu’ils rencontrèrent des embuches. Des flèches volèrent vers eux, puis, même si certains avaient su évité la salve de leurs boucliers ou en roulant, d’autres avaient été touché. Ce fut ensuite quelques Tanieths armé qui leurs foncèrent dessus, notamment un sur sa droite qui tenta de lui entaillé le flanc, donnant une ouverture suffisante pour permettre au jeune Berserk de  se pencher, puis de lui taillader l’arrière des jambes par surprise. Celui-ci hurlant, n’eut jamais le temps de terminer qu’il reçut sa propre épée dans la poitrine. Kolth arracha la lame du thorax en un bruit fort peu délicat et la fit tournoyer dans l’une de ses mains, fort déterminer à frapper de ses deux mains, réalisant visiblement que l’ennemi était nombreux et un peu à ses dépens, puisque bien que ses oreilles pivotèrent vers l’arrière, il eut tout juste la chance de se jeter à plat ventre au sol pour éviter un Fléau qu’on lui avait balancé directement derrière le crâne. Se retournant aussitôt, il eut la chance d’enfoncer la lame dans l’ennemi qui c’étais déjà rué sur lui, mais laissa échapper à son tour une plainte en sentant l’un de ses flancs chauffé. Il ne devait vraiment pas s’attarder ici s’il était désireux de se rendre en un morceau jusqu’à son amie! Ayant une ouverture, il opina du chef avec un Chevalier et s’élança alors vers le Château avec les autres –ou plutôt détalant à vive allure devant eux, sans les attendre-, non sans porter brièvement une main à sa plaie, une texture poisseuse se fit sentir, mais il ne se sentait ni faiblir et n’avait pas de mal horrible à se mouvoir. Cela ne devait donc être que mineur.

Outre le fait que lors de sa dernière visite Lilianna lui avait indiqué par où se trouvait le Château, il espérait surtout sincèrement y trouver là une odeur lui appartenant, peu désireux d’uniquement se fier aux autres, car si jamais... Il réalisa alors qu’ils avaient atterrit proche, très proche de l’endroit ce qui n’étais en sommes pas bon signe non plus. Il espérait sincèrement que les Fées étaient en mesure de tenir un siège… Et qu’il parviendrait lui-même à rentrer sans être victime de leur défense. Il n’avait aucun habit de l’Ordre d’Émeraude, rien. Puis, alors qu’il savait qu’il était tout prêt, il ralenti la cadence, se camouflant dans la végétation comme s’il chassait un cerf, observant le déroulement devant lui. Les autres étaient encore loin derrière sans doute. C’était peut-être sa chance, aussi… Lorsqu’ils arriveraient, ils alerteraient aussi les Tanieths présent –si ce n’étais pas déjà fait- en vue de leur arriver fracassante…

Il regrettait sincèrement que cette fois la Princesse ne soit pas là pour se moquer de lui en jouant aux devinettes et son odeur était d’avantage dans l’air que sur le sol, ce qui l’irritait étrangement, mais ce n’était peut-être pas une mauvaise choses si d’autres prédateurs comme lui était sur les traces de celles-ci. Un léger bruissement sur sa droite le força à se retourner… Pour y voir l’invisible et il se crispa aussitôt. C’était assurément des Fées et sans doute le tenait-elles en jouc. Un léger sifflement, impossible à saisir pour une oreille humain, avec tous les cris environnant le força à se pencher, réalisant aussitôt que des fléchettes avaient atterrit dans l’arbre juste derrière lui. Kolth grogna.

-Vraiment?! J’ai vraiment l’air d’un Tanieth?!

S’offusqua-t-il, mais il n’eut pas vraiment le temps de le faire très longtemps, puisqu’il avisa du coin de l’œil un petit groupe de Fée en difficulté.

-Et bien voyez le «Tanieth» aller aider le foutu cul de vos amis! Après, vous pourrez gentiment m’escorter à la Princesse, d’acc? J’avais un rendez-vous pour le thé. Je suis en retard vous voyez.

Il esquissa un sourire –oui, malgré la situation critique tout autour- et même malgré son irritation malgré tout. Il avait sincèrement l’air de parler seul, mais au moins personne n’étais là pour le voir et non, il n’était pas victime d’hallucinations. On ne la lui faisait pas, à lui.

**[Lilianna] Au fait, tu pourrais dire à tes copines d'essayer de ne pas me balancer des fléchettes? Elles en auront besoin sur les vrais ennemis, elles vont les gaspiller sur moi je n'ai pas trop l'intention de dormir ou de voir un dragon rose. Puis si elles tirent à tout va mêmes sur les Chevaliers sans armures... Bref je...**

Il allait lui balancer qu'il ne serait pas trop long, mais il évita encore ne fois un coup mortel. Oups. Il aurait peut-être dû attendre les autres, finalement, réalisant qu'il se retrouver un tantinet cerner par l'ennemis. Bah!... Au moins... Enfin, il essayait de positivé.

-Rooh, vous avez besoin d'être autant? En tout cas, s'il y a des malines invisibles... Ce serait bien un petit coup de pouce... Là vous savez...

Fit-il en jetant des coup d'oeil tout autour un sourire trop triomphant au visage, rendant sur le fait bien entendu nerveux les Tanieth qui, le premier à sa porter détournant le regard se retrouvait déjà la gorge trancher par le jeune Berserk qui ne put s'empêcher de rire à gorge déployé de les avoir eu aussi facilement comme des débutants, puis cessa son manège en se recevant un truc assez dur -probablement un bouclier, selon lui- directement sur la poire ce qui lui fit voir quelques étoiles -et vaciller son totem qui mine de rien, avait envie de se pointé-. Réalisant qu'il se trouvait au sol, ont se moqua un peu de lui comme quoi là, il jouait moins les malins et il dû jouer des pieds et des mains pour s'éviter des coups d'épées bien placer. Si on taillada quelque peu sa peau dans le processus et qu'il se récoltât assurément quelques coquart, on pouvait presque dire que la situation était sous contrôle. Enfin, pas du tout. Un peu sous la panique des coups qui volaient de toutes part et désarmé, il finit bien malgré lui par prendre la forme de son totem loup non sans laisser échapper un hurlement animal et rageur. Après tout, il n'était pas en Émeraude entrain de ce recevoir une raclé, il était en Fée et en guerre de surcroît. Aucune raison de se retenir, pour une fois. Ce changement soudain de situation avait créé un bref effet de surprise, lequel il profita sans vergogne. Il devait vraiment trouver un moyen de se frayer un passage et de rentré, quoi que pour l'heure, il avait un peu oublié et se contentait de se jeter sur la première chose qui était à sa portée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 408
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥ Lun 30 Oct 2017, 17:54

Mise-à-jour

La fin est Proche...


La situation à Fée semble stable. Malgré l'absence de renfort du coté des Fées, elles semblent se débrouiller grâce à leur union avec leur environnement. Les troupes ennemis ne progressent pas aussi bien qu'ils l'auraient cru. Irianeth semble déstabiliser devant une armée hors norme. Toutefois, cette bataille ne pourra pas durée éternellement.

Chaque camps a jusqu'au 5 novembre 11h59 heure Québec pour tenter de gagner la guerre. Trois nouveaux postes seront demandés, les deux sujets confondus. Pour Enkidiev, vu le nombre de participants présents, les trois postes devront provenir de trois nouveaux personnages. Pour Irianeth, cela n'a pas d'importance. Il ne s'agit pas d'être le premier à réaliser la condition, mais de la réaliser tout simplement. Aucun doubles postes ne sera accepté. Votre personnage ne peut se trouver physiquement dans les deux sujets. Les postes "Messages télépathiques" ne compte pas.

Nous rappelons que pour les évents, hormis un avis contraire, n'exigent aucun nombre de mot minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥

Revenir en haut Aller en bas

[EVENT GUERRE: Frontière d'Elfe] Oh, Bloody Fairy Tale ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev :: Fées-