___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 408
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Ven 29 Sep 2017, 10:21

Fonctionnement particulier

La revanche d'Irianeth vient de commencer. Voici quelques fonctionnements propres à l'Évènement en cours. Merci d'en prendre conscience et de les respecter. 


  • Comme pour tout événement général, le nombre de mots est libre.

  • Irianeth aura la priorité de poste afin de pouvoir progresser. Le royaume des fées n'étant pas protégé par des armées, ceux-ci ont l'avantage de rencontrer très peu d'opposition. Pour appliquer ce fait en rp, les gens d'Irianeth ont donc l'exclusivité pour l'instant. Voici comment procéder :

  • Enkidiev ne peut pas poster tout de suite. Les Enkievs devront attendre qu'aucun Tanieth ne poste pendant 24 heures les deux rp confondus. Sans réponse, cela permettra aux Enkidiev de lancer la contre-attaque. Ainsi, il est préférable pour les Tanieths de poster court et régulièrement pour relater leur avancement sur le territoire ennemi. 

  • Exception des habitants réguliers de Fées. Ceux-ci comme ils résident dans le royaume peuvent poster et mentionner comment la défense du royaume s'organise sans armée réelle, les fées n'étant pas des combattantes dans l'âme et se fiant surtout sur leur contrôle de l'environnement pour se défendre. Leurs postes ne comptent pas dans les 24h d'Irianeth. Cela permettra aux tanieths d'avoir une meilleure idée de ce qu'ils rencontrent en chemin.

  • Une indication sera placée dans la Page d'Accueil pour aider les gens. [Réservé Irianeth] passera à [Ouvert]. De même, Sveter postera pour officialiser l'évolution des conditions.

  • Vous devez poster au minimum une fois dans ce sujet avant d'ouvrir un PV. Celui-ci doit obligatoirement porter la mention [Guerre Fée] dans son titre. Sveter se donne le droit d'intervenir dans les PV pour imposer un événement dit majeur dans l'action. Gardez à l’œil ce qui se déroule dans ce sujet-ci pour rester cohérent.  



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaylann
Modérateur - Chevalier - Chef
Modérateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 168
Rôle : Chevalière d'Irianeth et seconde de l'Ordre
Date d'inscription : 22/02/2013

Plus sur le personnage
Âge: 39 ans
Rôle: Chevalière d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Ven 29 Sep 2017, 10:38


" C'est une erreur fatale d'entrer en guerre
sans la volonté de gagner. "


Douglas Macarthur


[1264 - mois 12]

Kaylann passa une dernière fois ses troupes en revue. Le regard froid, inquisiteur, elle veillait à ce que chacun soit à sa place. Chevaliers, sorciers, archers, cavaliers tenaient les rangs. Tout était rutilant, tout brillait, des armes jusqu'aux armures, en passant par les regards déterminés des combattants impériaux. Le calme régnait à la frontière d'Argent, que seule agitait le souffle glacé qui traversait la plaine . Bientôt, Kaylann ne le savait que trop bien, tout ne serait plus que fureur et fracas. Face aux troupes se dressait le royaume féerique, inconscient du tournant historique que lui avait préparé l'Empire. Fées allait tomber. Peut-être pas aujourd'hui, peut-être pas demain. Cela prendrait une semaine, pourquoi pas deux ; un mois s'il le fallait. Peu importait le temps que cela nécessiterait, le royaume leur reviendrait, pour l'honneur, pour l'exemple. Ryan était mort, Lyzann en vie et Irianeth payait ses dettes.
Tout avait été soigneusement millimétré. Les troupes déferleraient avec l'aube qui se levait, prenant les fées par surprise. La discrétion était un atout qu'ils avaient su mettre de leur côté. Les sorciers s'étaient appliqués en nombre, du début à la fin du voyage pour brouiller la présence des troupes et rendre toute tentative de sondage infructueuse. Il avait fallût faire traverser la mer à plusieurs milliers d'hommes, par bateau. Kaylann avait trouvé place dans le navire de Luke. Il ne disait rien, mais n'en pensait pas moins, la chevalière le savait bien. Il n'était pas un fervent partisan de la guerre, il ne l'avait jamais été. C'est à peine s'il lui avait adressé la parole, et la jeune femme avait dû géré seule son foutu mal de mer, que rien ne parvenait à calmer sinon les paroles de Luke, songeant à son fils, resté sur Irianeth. Cependant, depuis leur arrivée à Argent, Kaylann était bien trop débordée pour seulement penser, et ce n'était pas plus mal. De toute façon, elle ne savait plus quoi penser à propos de quoi en ce moment, mais si elle était sûre d'une chose, c'est qu'elle voulait voir Fée tomber.
Ce royaume avait servi de base de lancement à la mission de sauvetage de Lyzann, impliqué ou non, il s'agissait toujours d'un Etat ennemi, dangereux en raison de son ouverture sur la mer. Si l'Empire s'emparait de Fée, tout le littoral ouest d'Enkidiev appartiendrait à Irianeth, ce qui constituait une protection à ne pas négliger pour la capitale. Si ses troupes prenaient le pays par la frontière d'Argent, au sud, le reste de l'armée obéissait aux ordres de Hel, sorcier en chef, qui devait mener l'assaut par la frontière d'Elfe, au nord du royaume. Cette double-attaque ne devait laisser aucune chance au peuple féerique de pouvoir riposter. L'élite du continent avait été mobilisée pour l'occasion ; toute la fine fleur des combattants d'Irianeth, recadrée, surentraînée, prête à en découdre. Les leçons du passé avaient été retenues, la vanité impériale gommée soigneusement au profit d'un parfait professionnalisme. Seuls manquaient à l'appel les écuyers de la nouvelle génération, trop jeunes encore pour partir au combat - en plus de Andras, Kaylann avait laissé Volkan derrière elle, chargé de veiller sur son fils en son absence, même si elle ne doutait pas que Calum s'acquitte de cette tâche avec zèle, comme il l'avait toujours fait. Janita aussi était demeurée à la forteresse, pour assurer le bon déroulement de sa grossesse. C'était pourquoi toute l'organisation des opérations revenait à Kaylann et Hel. Ils avaient pris leur temps, ils tenaient l'un comme l'autre à faire les choses biens pour que cette conquête soit couronnée de réussite. Les fées étaient des ennemies puissants, qu'il ne fallait en aucun cas traiter à la légère. Les ordres étaient d'ailleurs clairs sur le sujet : les fées qui s'illustreraient par leur niveau de magie seraient capturées et ramenées sur Pikay, où leurs secrets pourraient en toute quiétude être percés à jour. Les autres ? L'élimination était préconisée pour toutes celles qui n'auraient pas la sagesse de fuir. Elle n'avaient aucune utilité aux yeux de l'Empire, sinon la famille royale qui constituait une cible de choix.
Kaylann comptait sur une réaction lente d'Enkidiev. Aux dernières nouvelles, seule la Tour des mages était en capacité de fournir une force de frappe conséquente, si toutefois les mages jugeaient bon de s'impliquer dans cette bataille, ce qui n'était pas aussi évident que cela aurait pu le paraître de prime abord. Le temps que les forces ennemies arrivent, les Tanieths auraient peut-être bien mis la main sur le fameux château des fées. Dans tous les cas, il y avait fort à parier que les renforts ne suffisent pas arrêter la vague écarlate de l'Empire. Au mieux, ils freineraient leur avancée. Kaylann ne s'estimait pas trop optimiste, à vrai dire, elle était même plutôt méfiante quant à la réaction des gens d'Enkidiev - le passage du dragon blanc était une preuve flagrante de leur imprévisibilité -, mais pour l'heure, elle n'avait aucune raison de s'inquiéter.
Une ombre passa au dessus de la jeune femme. Kaylann releva la tête et ne pût retenir un soupir las. Au dessus d'elle, plus haut dans les airs - mais trop bas pour attirer l'attention de qui que ce soit - un dragon noir décrivait des tours, monté par son seccyeth, Khassy. Il avait fallu qu'elle écope d'un... demi-elfe suave et agaçant quand Hel pouvait compter sur le soutien de Keltan et son dragon - que Kaylann aurait échangé sans une once d'hésitation. Soit, elle composerait avec. Un dragon pour chaque part de l'armée, c'est ce qui avait été convenu, afin de surveiller le ciel, avoir un point de vue global des combats et surtout ne pas se laisser surprendre par le retour d'un certain dragon blanc, dont le dos de Kaylann avait gardé les marques des blessures meurtrières.
Un dernier regard sur ses troupes et la jeune femme transmit comme convenu le signal télépathique codé à Hel, de l'autre côté du royaume. Il ne lui fallût que quelques instants pour recevoir une réponse positive de la place du sorcier. Ses troupes étaient en place. Une onde télépathique parcourut ses troupes, et le premier régiment commença à se détacher. Pour l'heure, Kaylann allait mener les troupes, en retrait, ce qui ne durerait peut-être pas infiniment, une fois les combats bien entamés.Tant pis, elle allait devoir patienter. Un sourire s'étira toutefois sur ses lèvres.
Les réjouissances pouvaient commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izékielle
Animateur - Sorcier
Animateur - Sorcier
avatar
Nombre de messages : 115
Rôle : Sorcière Chaotique (G16)
Date d'inscription : 06/01/2015

Plus sur le personnage
Âge: 29-33 ans (G19)
Rôle: Sorcière Chaotique
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Sam 30 Sep 2017, 12:46



**[Irianeth] Le Château se trouve sur l’Ouest du Royaume. Ouvrez vos yeux, je vole au-dessus.**



HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyss
Animateur - Archimage
Animateur - Archimage
avatar
Nombre de messages : 108
Rôle : Archimage
Date d'inscription : 29/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 18-22 ans (G19)
Rôle: Archimage
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Sam 30 Sep 2017, 14:29

[Alyss est en Fée pour rendre visite à la Princesse durant un mois (poste à l'appuis.)
J'ai autorisation pour y posté avant les secours ♥]




«If you ever find yourself in the wrong ''Fairy Tale'', leave.»



C’était une magnifique journée. Enfin, Alyss c’était levé un peu trop tôt par habitude, que ce soit avec l’entretien de la ferme ou tout simplement sa formation de Disciple. Après tout, elle n’était pas devenue Archimage depuis bien longtemps, ainsi donc, elle n’avait pas pris un rythme qui lui était propre. Elle avait de toute façon déjà suffisamment de mal à projeté dans le future de la sorte, alors elle verrait bien en temps et lieux. Quoi qu’il en soit, elle n’osait aller déranger son amie qui dormait sans doute dans sa chambre à point fermé. Elle se glissa hors de son lit et frissonna légèrement à la température un peu fraiche du plancher, pour rapidement remonté ses pieds et s’étirer afin d’agripper une longue veste dans laquelle elle s’emmitoufla et d’enfiler ses chaussures. Prenant son courage à deux mains, elle finit par descendre du lit et se dirigea, non sans bailler vers ses bagages, ce demandant bien qu’elle robe elle enfilerait aujourd’hui pour faire honneur à sa meilleure amie et Princesse! Jetant un coup d’œil à l’extérieur, elle nota que la journée semblait un peu moins ensoleillée qu’à l’habitude mais il était encore sans doute trop tôt pour le deviner. Elle choisit donc d’enfiler une robe d’un blanc immaculée. Cela aura au moins le mérite de mettre un peu d’éclat, si jamais! De toute façon, elle avait du mal à croire qu’il était possible qu’une journée soit nuageuse, ou orageuse en Fée! Ce Royaume était si magique! Dans tous les cas, elle serait heureuse, peu importe la température.

Retirant sa veste qu’elle laissa tomber à ses pieds non sans grelotté un tantinet, pour commencer à défaire les lacets de sa robe de nuit, la porte derrière elle s’ouvrit, la faisant sursauter et, dans le mouvement, se pencha prestement pour poser sa veste devant elle. Devant la servante qui détourna aussitôt la tête, balbutiant de plates excuses nerveusement. Alyss laissa échapper un rire un peu nerveux, puis se dirigea derrière l’auvent qui somme toute, était là pour ça. Elle n’avait tout simplement pas l’habitude… De tout ça. La Fée entra et lui demanda donc si elle désirait quelque chose, lui annonçant que la Princesse était encore endormie. La jeune Archimage une fois bien vêtue, fini par sortir de sa cachette, terminant de lacer son corsage.

-Oh, je pensais aller aux cuisines me faire une tartine…

La Fée gloussa, puis lui indiqua qu’elle n’avait pas besoin d’y aller d’elle-même et s’amusa, suppliant la jeune rosette de lui laisser au moins faire quelque chose. Elle allait donc aller lui quérir une tartine qu’elle pourrait, si elle le désirait, dégusté dans sa chambre, le salon ou…

-Le jardin, j’ai le droit?

Cela fit de nouveau glousser la jeune Fée, qui se contenta d’hocher de la tête, lui demandant si elle était aussi désireuse d’avoir un thé, chose que la jeune Archimagie accepta volontiers. Une fois de nouveau seule, Alyss marcha un moment devant la petite table où trônait un magnifique miroir brodé d’or et agrippa sa brosse à cheveux, démêlant ceux-ci ayant visiblement été victime encore une fois, d’un rêve agités qu’elle ne se remémorait que très peu. *Tu veux que je t’aide?* Ignorant totalement la voix dans son esprit, elle se contenta de déposer de nouveau la brosse et de se lever pour quitter ses appartements et se rendre aux jardins du Château qu’elle adorait tant!

En fait, tout Fée était magnifique, mais elle pouvait bien déjeuner ici, puis allé explorer encore un peu les alentours du Château par la suite. Elle n’attendit pas bien longtemps pour voir la gentille Fée arrivé avec un petit plateau en main, tandis qu’elle s’occupait à faire fleurir quelques bourgeons et aider quelques plantes dans leur croissance. Rien de bien méchant n’y d’exténuant. Elle adorait simplement la sensation de les aider et aussi, c’était si beau pour sa vue! Prenant place sur un petit banc où l’ont avait dépôser le plateau coloré, Alyss gratifia la domestique qui la laissa finalement seule, même si sa présente ne l’aurait en rien déranger! Elle commença donc à manger, lorsque les arbres s’adressèrent à elle.

+ Alyss! Alyss! Il est là! Il est ici! +

Interloquer, elle releva un regard curieux vers la cime des arbres en cristal qui dansèrent sous le vent léger. Elle risqua un coup d’œil prudent autour d’elle, puis, se risqua, d’une petite voix.

-Caliel?...

Mais qu’est-ce qu’il pourrait bien faire ici? C’était bien trop dangereux pour lui de franchir ainsi les frontières. Il l’aurait sentie? Elle en doutait fort, il communiquait toujours avec elle lorsqu’il était près d’Émeraude. Elle lui avait mentionné à leur dernière rencontre qu’elle était désireuse de voyager, surtout de visiter Fée lorsqu’elle deviendrait Archimage, mais cela remontait à un moment. Il ne pouvait absolument pas deviner qu’elle se trouvait ici… Les arbres se moquaient sans doute. Cela leur arrivait, pourtant, son cœur battait à un rythme plus élevé, dans l’espoir que malgré tout ce soit vrai. Elle rêvait tant de le revoir… Elle déposa donc sa tartine et se leva, s’approchant des rebords du Jardin et donc prêt de la barrière de protection invisible du Château, que de ce côté, elle pouvait, en se concentrant, entrevoir légèrement.

-Où est-il?...

+ Froid… Froid… Alyss… Froid!... Tiède… Tiède… Chaud!+

La jeune Archimage gloussa, alors qu’elle tournait lentement sur elle-même, puis, les voix mélodieuses et particulièrement cristalline des arbres de Fée s’exclamèrent «Chaud!» lorsqu’elle pointa vers le Sud. Trop curieuse, Alyss sonda cette partie du Territoire, mais n’y ressenti aucune présence. Peut-être se trouvait-il à Argent? Et évidemment, que l’envie de le savoir fut plus forte qu’elle, alors oubliant de remettre ses chaussures –pour faire changement-, trop emprise par ce sentiment légèrement euphorique de sentir les bras de son Prince charmant, elle entreprit de quitté les Jardins ainsi que la protection du Château, marchant maintenant dans la forêt magiques de Fée, ne comptant pas trop s’éloignée tout de même, mais il était difficile de résister… De toute façon, quel danger pouvait bien l’attendre? Enfin, elle doutait fort que Zeikah laisse quelconque ennemi de la jeune fille pénétré en ces lieux. *Est-ce un défi?*. Se crispant un peu malgré elle, elle observa à travers les arbres où elle crut percevoir un mouvement.

Un animal? Un Cerf? Elle jeta un coup d’œil un peu nerveux derrière elle, mais évidemment qu’elle n’y voyait plus le Château, étant invisible. Elle avait même déjà du mal à savoir à combien de pieds… Ou de mètres -?- Elle se trouvait. L’important était de ne pas oublier vers où il se situait… Pourquoi se sentait-elle étrangement tendue? Comme si quelque chose… Un cri étouffé la glaça sur place. C’était directement là où elle avait noté du mouvement. Elle eut envie de courir au sens opposé, mais si une Fée était blessé? Elle entendait ses gémissements et quelque chose ne tournait pas rond… Mais sa guérison pourrait assurément lui venir en aide? Elle s’approcha donc prudemment, jusqu’à voir à quelques mètres devant elle se dessiner une silhouettes aux habits rougeoyant. Elle était en Fée. Loin de là l’idée dans son esprit que cela pouvait avoir réellement un lien avec l’Empire, cela pouvait seulement être un choix de cape, de toge… Rouge, ce n’étais pas nécessairement relié à Empire… La personne était dos à elle, penché. Peut-être même souffrante? Alyss tremblait étrangement malgré elle, mais s’approcha de quelques pas… Et si c’était son p… *Nop! Aller va voir ce sera marrant!*. Cela ne lui disait rien qui vaille, si c’était marrant, alors ce ne le serait pas. Elle recula donc prudemment d’un pas et chargea l’une de ses mains d’un rayon lumineux.

-B’bonjour… A’Avez-vous b’besoin d’aide?

Fit la rosette d’une petite voix très incertaine. C’est lorsque la personne se retourna, qu’elle put finalement avoir accès à la scène devant elle. L’homme en l’avisant se leva, offrant à l’Archimage un sourire carnassier, tandis que derrière lui, au sol, se trouvait une Fée ensanglanté. Avisant l’épée recouverte de ce liquide rougeâtre, Alyss hoqueta de stupeur et recula. Son regard remonta lentement… Pour y reconnaître la cuirasse typique des soldats Tanieths.

-R’restez où vous êtes!

Tenta-t-elle, mais celui-ci gloussa, essuyant sa lame sur son pantalon et humecta ses lèvres. Voyant bien que cela était inutile, elle leva sa main et lui balança un rayon lumineux en pleine poire, non sans perdre pieds à cause d’une branche, s’étalant de tout son long, les jambes de toute façon trop tremblante pour la retenir outre mesure. Le cri de douleur du Tanieth s’éleva, en alertant visiblement d’autres qui rappliquèrent derrière lui. Il… N’était assurément pas perdu il… Ils étaient bien trop nombreux.

**[Fée, Ordre, Tour] Irianeth attaque Fée!**

Elle ne savait pas qui sont message rejoindrait exactement, mais elle l’envoya à tous ces visages qui lui passaient à l’esprit. Sa famille, comportant des Chevaliers, les Mages aussi, tout comme les Fées, bien entendu. Irianeth attaquait-il sincèrement Fée? Ou était-ce une équipe d’éclaireur? Elle le savait, en fait, mais n'osait ce l'avoué... Ils étaient ici pour prendre le dernier Royaume cotier encore libre. Caliel n’étais pas là… Il ne pouvait pas être là… Elle avait du mal à y croire, tout simplement. Que Caliel puisse être ici, à attaquer ces pauvres Fées innocentes, tout comme cette potentielle… Invasion? Non, non, non! Pourtant, elle se retrouvait là, à devoir se redressé en vitesse, tremblante et tourna les talons sans demandé son reste afin de rejoindre le Château qui somme toute, sous la panique, elle ne se souvenait plus… Exactement de son emplacement.

«Petite petite petite... Cela ne sert à rien de courir, ont te trouvera...»

Dans tous les cas, elle ne les escorterait pas si gentiment au seul endroit en Fée ou celles-ci étaient en sécurité. Elle choisit donc de bifurquer vers la droite, à l’aveuglette afin de semer les Tanieths dans la forêts… Ou du moins, les éloigné du lieu de refuge des Fées, non sans trembler de peur, en entendant les gloussements trop prêt, derrière elle.

[Me demander préalablement avant d’interagir avec Alyss, ayant un PV de prévu certains détails devront être pris en compte, merci ♥]


Dernière édition par Alyss le Lun 09 Oct 2017, 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10436-alyss-d-emeraude
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 408
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Lun 02 Oct 2017, 21:34


C'est notre Tour.



Caelìon, figure officiel de la Tour, veillait à ce que la Tour respecte les missions et devoirs qu'elle avait reçu lors de sa création. C'était pour rencontrer les autres cardinaux qui veillaient à l'équilibre de l'institution magique qu'il se rendait à la Tour. Il y avait très peu de chose dont ses collègues ne pouvaient s'occuper eux-même généralement. Les dernières années avaient été toutefois un peu plus rude à ce niveau avec la dissolution de l'Ordre d'Émeraude. Caelìon avait dû rappeler à ses cardinaux, mais aussi membres magiciens, que la Tour servait un but d'éducation et non militaire. Il avait été sévère sur ce point: ils n'avaient pas à remettre en cause la décision des autorités. Ces autorités ne les concernait pas. On lui avait reproché de manquer de coeur, mais n'était-ce pas normal pour un Immortel? La Tour était de sa responsabilité. Elle servait un but d'apprentissage avant tout et si quelques mages et archimages s'adonnaient à des pratiques militaires, il était de mise de rappeler que la Tour n'avait rien d'une formation militaire. Il n'avait rien contre l'idée de venir en aide à l'Ordre d'Émeraude selon une entente, mais que faire quand celle-ci ne pratiquait plus ? C'était pour cela que l'Immortel était plus présent ces dernières années. L'administration de la Tour devait s'entendre sur un protocole. Le statut neutre de leur école venait toujours s'opposer à leur devoir de défendre leurs terres qu'importe jusqu'où elles s'étendaient. Les cardinaux furent confronter à la situation d'urgence avant d'en être venus à une décision.

**[Fée, Ordre, Tour] Irianeth attaque Fée!**

HJ:
 
L'appel venait de l'une de leurs Archimages. Tout de suite, l'immortel utilisa ses sens divins pour évaluer la situation. Mais attention, non pas dans le but d'intervenir, sinon le début de ce poste n'aurait aucun sens. L'immortel voulait savoir si la Tour était en danger directement. Construite au sommet de la montagne de Cristal, bien peu de chose pouvait atteindre la construction, mais les ennemis pouvaient être de nature bien différentes. L'Ordre des sorciers de l'Empire devenait d'années en années une source croissante de nuisances. C'était bien ce qui mettaient les cardinaux en situation délicate à ce moment. Cela n'était pas de leur responsabilité d'enseignants d'aller sur le champs de bataille ni même d'encourager d'autres à y aller. Toutefois, ne mettaient-ils pas leur école en danger en laissant les envahisseurs se propager ?  

Devant l'urgence imminente, ils étaient encore entrain de délibérer sur les responsabilités de la Tour. Bien vite, d'autres mages et archimages se joignirent à eux pour savoir comment se déroulerait les choses. Les volontaires au combats se trouvaient sans grandes ressources à ce moment si les cardinaux ne leur fournissaient pas les moyens pour rejoindre Fées rapidement. Rappelons qu'au temps où l'Ordre d'Émeraude servait le peuple, la Tour mettait à la disposition des soldats un transport magique pour accélérer ses déplacements de masses selon une entente entre le chef et les cardinaux. Les magiciens volontaires pouvaient donc en profiter à leur tour. Or, sans cette ordre, cette entente ne tenait plus. La Tour n'avait plus de raison d'offrir ce transport magique. Voilà bien la source du conflit. La Tour n'était pas une armée, mais une école prônant le pacifisme. Laissez les armées voisines régler le conflit était plus sage. Après tout, la royauté n'avait-elle pas confiance en celles-ci pour avoir dissout l'Ordre d'Émeraude ? Comme Caelìon était le seul a disposé de la magie nécessaire à la création de portail, il pouvait bien faire ce qu'il voulait. Mais voilà bien, il aurait pu disparaitre pour le monde céleste et mettre fin au débat. Or, il ne pouvait s'y résoudre. Quelque chose en lui le retenait dans le monde des mortels... Le fantôme de sa conscience humaine ?

Le portail tourbillonnait sur lui-même offrant un mélange de couleur. L'immortel le maintenait en silence. Qu'est-ce qui l'avait fait changer d'idée ? Nulle ne le serait. Ce portail permettrait aux volontaires de se rendre à Fées à quelques distances des ennemis. Un autre suivrait pour intervenir sur la deuxième horde d'ennemi. Caelìon regarda les mages, les archimages, mais aussi les soldats ayant capter le message d'aide de la jeune archimage à Fées. Malgré l'absence des armures d'or et d'émeraude, plusieurs courageux avait décidé de rejoindre le portail. Bien qu'il ne l'ait annoncer qu'aux magiciens diplômés, l'habitude avait guidé les simples soldats jusqu'à la Tour grâce au message d'alerte d'Alyss. Il regarda les braves passés sans crainte son lien vers le royaume des Fées.

Les courageux arrivèrent dans la forêt de cristral du royaume des Fées. Au loin, les cris de l'ennemis se faisait entendre. Leur sens pouvait leur confirmer leur position aussi. Le contraire pouvait être vrai toutefois. Les combattants allaient devoir jouer de stratégie car les arbres ne les couveraient pas bien longtemps. Il était temps de se lancer dans le combat et venir en aide aux pauvre fées. Le portail se referma derrière eux. Ils étaient désormais les seuls secours que les Fées auraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caliel N.
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 179
Rôle : Chevalier d'Irianeth - Prince Impérial
Date d'inscription : 10/03/2015

Plus sur le personnage
Âge: 24 - 29 ans [G19]
Rôle: Chevalier d'Irianeth - Prince Impérial
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Lun 09 Oct 2017, 01:28


What are you waiting for ?
- Nickelback


Ils avaient foulé le sol d’Argent dans la veillée, déterminés à en découdre définitivement avec les Enkievs. Le sommeil n’avait pas été de mise cette nuit-là puisque les derniers préparatifs restaient à réaliser. Le feu brillait dans le regard de tous les Tanieths qui s’étaient rendu jusqu’ici. Tous ? Peut-être pas. Un Prince songeait non loin de là à cette première guerre qu’il allait vivre. Il n’avait jamais été conquis par la vengeance… Ce désir ardant ne l’avait jamais habité, pas même après avoir perdu son oncle, son père et son frère contre ceux qu’ils appelaient leur ennemi. En réalité, il en voulait surtout à cette Cheftaine de l’Ordre d’Emeraude et à ces trois Chevaliers étant venus jusque chez eux. Ils étaient les seuls responsables. Pourtant cela ne semblait pas suffire. Il fallait s’en prendre à Enkidiev, les faire saigner. Leur montrer de quel bois l’Empire se chauffe. Caliel faisait bien évidemment parti du cortège étant donné son statut. Quelle excuse aurait-il pu donner alors que l’on allait ici venger sa famille ?
Tous les écuyers étaient restés à Irianeth, Miya n’échappant donc pas à cette règle. Ce qui soulageait grandement le Chevalier pour deux raisons… Tout d’abord car il allait devoir se gérer lui-même face à sa première guerre de conquête et deuxièmement… Car il aurait bien plus peur de Xerkh que d’une guerre s’il devait arriver malheur à sa fille. Heureusement que la jeune fille était d’agréable caractère… Car son père ne l’était guère.

Caliel ne savait distinguer entre la crainte et l’excitation qui se dessinait en lui en ce moment même. Pour la première fois, il n’avait pas averti Alyss de sa présence sur Enkidiev et il espérait qu’elle dormait paisiblement dans la ferme de ses parents. De tels moments lui faisait rendre compte à quel point leur situation était désastreuse… Bien que cette nuit proche du feu de camp avait tout signifié pour lui, il recommençait à douter de cet avenir qu’ils pouvaient oser s’accorder. Y en avait-il seulement un ?

Dès que l’aube pointa le bout de son nez, le sonar d’alerte fut donné et les troupes se déplièrent dans un cri de guerre sur les terres étranges du Royaume des Fées. Caliel dû attendre avant de se relever de sa position tapis dans les buissons, devant laisser passer les plus impatients courant déjà jusqu’à la frontière d’où il pouvait voir les premières attaques fuser. Il put apercevoir la silhouette droite et fière de son ancien maître non loin de là. Bon, il n’avait pas le droit de la décevoir. Intérieurement, Caliel sentait qu’Alexianne bouillonnait d’une impatience qu’il ne lui reconnu pas. Comme si cette activité réveillait en elle un plaisir qu’elle n’avait pas soupçonné… Quelle aubaine. Dégainant son épée, le Chevalier s’avança jusqu’à la frontière et fut impressionné de voir à quel point le Royaume était un monde à part autant de part sa végétation que par l’ambiance qui s’en dégageait. Non sans culpabilité, il commença à exécuter le plan, celui de détruire tout sur leur passage dans ce Royaume. A coup de rayons incendiaires et d’épées. Mais il n’en voyait toujours pas le sens …

Ahahaha ! Quelle sotte.

Les sourcils du blond se froncèrent. De qui parlait-elle ?

Tu-sais-qui. Utilises tes sens magiques, abruti.

Les yeux de Caliel s’écarquillèrent au même temps que son sang se glaça. Ce n’était pas possible ? Le Prince concentra sa magie pour l’étendre autour de lui. Son esprit vagabonda de part et d’autres entre les arbres, rencontrant plusieurs formes de vie apeurées et fuyantes, d’autres dans une énergie destructrice et… Diantre !

- Alyss… !!

Caliel se gifla intérieurement, priant pour que personne ne l’ait entendu prononcer son nom… Alyss était à Fées. A deux kilomètres seulement de sa position vers l’est. Derechef, le Chevalier rengaina son épée et se mit à courir dans cette direction, priant tous les Dieux pour qu’elle soit sauve et qu’elle le reste. Malheureusement, elle semblait s’éloigner progressivement tandis qu’il tentait de se rapprocher d’elle… Quel merdier ! Fuyait-elle ? Par pitié… Qu’il ne lui arrive rien. Courir dans cette fichue forêt était loin d’être une partie de plaisir et Caliel savait qu’il allait devoir redoubler d’efforts pour retrouver son chemin parmi tout ça… Soudainement, il bifurqua sur la gauche, tentant d’éviter un sentier qui ne lui semblait pas accueillant. Coup de chance ou du destin, Alyss tourna droit dans sa direction et il finit par tomber nez à nez avec elle, le regard effrayé, le souffle saccadé.

Elle était réellement là.

- Ne pose pas de questions... Fuis. Le plus vite possible. Vers Emeraude. Toutes les frontières sont encerclées… ! Je t’en prie, fuis !!

Tout n’était qu’une question de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyss
Animateur - Archimage
Animateur - Archimage
avatar
Nombre de messages : 108
Rôle : Archimage
Date d'inscription : 29/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 18-22 ans (G19)
Rôle: Archimage
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Lun 09 Oct 2017, 23:37



Le paysage défilait à toutes allures, mais pas assez rapidement comme elle le voudrait. Il lui semblaient qu’ils étaient tout prêt, trop prêt. Un rayon incendiaire heurta un arbre, juste à sa droite, lui laissant échapper un cri de surprise qui sembla amuser ses poursuivants. Elle devait trouver quelque chose, elle devait trouver une façon de réfléchir. Pourquoi son esprit s’y refusait, pourquoi était-elle tétaniser. Elle avait quitté les Chevaliers parce-qu’elle savait qu’elle ne pourrait supporter telle violence et la voilà aujourd’hui, poursuivis par des Tanieth dans un Royaume qu’ils comptaient envahir. Tuant tout ce qui leur tombait sous la main. Et si elle mourrait? Cette idée la tétanisait. Elle n’était pas prête… Pas prête à l’affronté.

Elle tenait les pants de sa robe comme elle le pouvait, celle-ci déjà taché par la terre et le vert des hautes herbes. Ses cheveux entremêler virevoltait derrière elle et elle ne pouvait empêcher ces stupides larmes de coulée sur ses joues. Elle refusait de croire que Fée était réellement attaquée. Pourquoi?! N’en avaient-ils pas assez?! Elle laissa échapper un autre petit cri de surprise en évitant de justesse la poigne solide d’un des Tanieth qui venait de sortir sur sa gauche, tentant visiblement de l’attraper non sans jurer bruyamment. Alyss perdit l’équilibre contre un arbre où elle posa ses mains et fit une pression supplémentaire sur celui-ci avec elles. Les branches de l’arbre de cristal bougèrent d’une façon peu habituelle et se saisirent du Tanieth, puis elles pointèrent vers le ciel, non sans le relâcher en cours de route. L’homme hurla alors que son corps tombait dans le vide, puis cessa brusquement son cri en heurtant le sol violemment. Elle ferma vivement les yeux, puis colla son front quelques secondes contre l’arbre, essoufflée. *Ont va jouer à un jeu…*

-Non, arrête! Ce n’est pas le moment!

Fit-elle tout haut, sursautant en entendant les pas arriver prêt d’elle et reprit sa route sans demander son reste. *Tu oses?!* Écho violent dans son esprit. Il n’y avait aucune échappatoire. Elle paniquait. Ils sondaient sans doute le Territoire pour la trouver, mais au moins, pendant qu’ils la poursuivaient, ils il y avait déjà ça de moins et elle les en éloignaient. Elle ne savait pas si son message télépathique d’alerte avait fait son œuvre, ni même si tel était le cas, que suffisamment d’effectif seraient rassemblé pour repoussé… L’ennemi. À cette pensé son cœur ce serra.

Elle… Laissant échapper un cri de douleur comme si un coup de masse lui aurait heurté la tête, ses jambes glissèrent sous elle et son corps dévala une butes, se heurtant contre quelques arbres pour finalement cesser de rouler. Le souffle court et un peu sonné, les sons ambiants avaient totalement disparus l’espace d’un instant pour ne lui laisser entendre que son cœur qui battait furieusement dans ses tempes et ces voix… Qui rigolaient. Dans sa tête. À peine tentait-elle de se redresser à l’aide de ses bras, qu’elle sentie une poigne solide lui agripper les cheveux et la forcer à se lever. Portant désespérément ses mains à sa tignasse rosée, elle put y percevoir à travers celle-ci les pieds de ses poursuivants. Enfin, ils étaient moins nombreux que plus tôt.

«Elle n’était pas partie dans l’autre sens?»

«Tu te poses vraiment la question, Gaston? On est à Fée! Celle-là doit avoir tenté de nous rouler, mais on ne le fait pas à nous, t’entend?!»

Fit le second, la secouant légèrement. Elle ne comprenait pas trop de quoi ils parlaient, mais avec son mal de crâne puis, le fait qu’ils soient en Fée elle ne chercha pas plus loin. Peut-être qu’on l’avait aidé? Un second choc douloureux la pris de nouveau d’assaut, lui faisant encore une fois plier les genoux, mais cela n’empêcha pas les deux Tanieth de lui faire remonter la bute de force et malgré la pointe de l’épée qui pointait dans son dos, elle n’arrivait pas à faire obtempérer ses jambes, ni même son esprit. Ont la traînait donc littéralement, tandis qu’elle cherchait désespérément à trouver un encrage avec l’un de ses pieds nues. Ils arrivèrent enfin sur le sentier et lentement les sons environnant revenaient. Les cris de détresses, les hurlements. Elle repéra même un début de brasier, plus loin, floue. Son cœur était serrer, elle se sentait désemparée. Un déclic ce fit dans son esprit, pourtant alors qu’on lui ramenait férocement les mains derrière le dos et qu’on commença à la fouiller à la recherche d’une arme d’une main baladeuse. Elle cessa net de sangloté et son visage n’affichait plus rien.

«Répète ça?!»

Balança Gaston à l’intention d’Arold, qui figea un moment dans sa fouille, les sourcils froncé sans comprendre de quoi parlait son comparse. Sans plus attendre, Gaston dégaina son arme et se jeta sur son comparse tandis qu’Alyss s’empressait de se défaire des liens qu’on était en train de lui serrer au niveau des poignets, observant les deux Tanieth qui venaient d’engagé le combat, la tête légèrement incliner, laissant échapper un bref gloussement que l’un d’eux sembla remarquer et la pointa désespérément du doigt, tentant de raisonner son comparse.

«Gaston! Reprend toi, merde! C’est elle!»

-Non c’est faux.

Sans attendre, elle leva une main et les deux hommes firent un vol planer à son opposé et tandis qu’ils heurtèrent chacun d’eux violemment le sol, Alyss laissa sa main en leur direction, tournant celle-ci paume vers le bas, elle s’approcha lentement, faisant fi de tous ce qui les entouraient. Elle avait capté leur message. Ils appelaient des renforts, pour elle? Elle sourit, même si intérieurement, elle tentait de lutter. Qu’est-ce qui lui prenait?! Elle le savait que trop bien… C’était comme lorsqu’elle avait intenté à la vie de son ancien Maître Sergei ce… Ce n’était pas elle. Une fois à leur hauteur, elle s’assit tout bonnement sur celui qui avait osé la touché.

-Chhh. Tais-toi.

Fit-elle, en jetant un regard oblique par-dessus son épaule alors qu’il n’y avait personne, se massant la tempe en grimaçant. Puis, elle rapporta son regard azuré sur le Tanieth qui tentait de toute ses forces de lutté contre son pouvoir afin de levé son épée et la frapper de celle-ci. Alyss afficha alors un sourire et ramassa l’arme des mains d’Arold de ses deux mains, bien entendu.

-Oh, merci.

Et la lui planta tout bonnement dans l’estomac, s’appuyant tranquillement sur le pommeau tandis qu’il geignait en tentant de le retirer, se débattant sous elle. Elle jeta un regard vers son comparse qui se tenait la tête en hurlant, puis rapporta ses prunelles sur son interlocuteur du moment.

-Vous avez gâché mon séjour en Fée. Ce n’est pas très gentil de votre part. Ce n’est pas non plus très poli de venir comme ça sans être invité. Vous avez demandé la permission à son Altesse?

Elle gloussa, malgré son corps qui tremblait. Ah non, c’était le corps sous elle qui était pris de soubresaut, alors que sa victime agonisait, pour finalement cesser tout mouvement et expirer bruyamment tandis que du sang s’écoulait de ses lèvres le regard figé dans le vide. L’observant un moment, son propre corps eu une vague incontrôlée et elle se pencha sur le côté tandis qu’elle vidait le contenu de son estomac, se laissant tombé par la même occasion, en tremblant. *Hahahaha!! Encore! Je savais que ce serait marrant. Aller, petite fleur lève-toi, il y a du pain sur la planche… JE TES DIT DE TE LEVER!*

-Arrêtez s’s’il vous plait…

Geignit-elle, s’essuyant mollement la bouche et remarquant qu’il y avait du sang sur la paume de celle-ci. Un peu paniquer, elle passa ses doigt à son nez et compris qu’elle saignait. *Sa ne sert à rien de lutté. Tu es faible. Tu as la folie en toi, regarde ce que tu as fait.* Son regard avisa le Tanieth avec une once d’effroi. C’était elle qui avait fait ça?! *Marionnette, marionnette!...* Et elles chantaient...

-Non c’est pas v’vrai j’je…

Elle n’eut pas vraiment le temps de terminer sa phrase, tandis qu’elle se redressait difficilement, qu’elle se reçut un rayon incendiaire en plein dans le dos, la faisant hurler de douleur, portant la main à celui-ci tout en s’écroulant de nouveau. En moins de deux, elle se retrouva avec une lame sous la gorge et une voix qui lui disait que trop quelque chose s’interposa. Son cœur fit un bon dans sa poitrine et son regard azuré se balayant à travers sa tignasse rosé qui avait coulé devant ses yeux les Tanieths qui étaient là. Elle put y voir deux Fée salement amochée entre leurs griffes, aussi puis… Elle le vis. Son ange. Il était là il… Était là. Sa douleur s’envola temporairement.

«Elle à tuer Arold la salope!»

Fit Gerald en se redressant sur ses pieds, titubant vers le Tanieth qui la tenait captive, sortant rageusement son épée de son fourreau, mais elle ne remarqua rien. Son regard ne pouvait le quitté alors qu’il c’était interposer. Les mots du… Chevalier lui échappaient, son esprit était de nouveau envahis par les voix qu’elle retenait de son mieux pour ne pas lui faire mal. À lui, alors qu’un être magique –probablement un Sorcier dans le groupe- tentait de lire son esprit. Malgré tout ce qui la chamboulait à l’instant même, elle n’avait qu’une seule envie. Celle de prendre refuge dans ses bras et que tout s’arrête. Qu’elle… Se réveille –aurpès de lui?- Était-il au moins réel? Tandis qu’on la retenait toujours, lui ligotant les mains derrière le dos pour de bon, cette fois, elle ne résista pas, trop obnubiler par son ange. *Rahhh! Il gâche tout! Je vais le tuer de mes mains!* Sans trop comprendre pourquoi, elle reçut un coup… Probablement un coup de botte en plein dans la poire et qu’elle n’avait pas vu venir, de toute façon, laissant échapper une plainte douloureuse, qui lui fit par la même occasion un peu voir les étoiles. Son dos lui faisait affreusement mal de nouveau tandis qu’elle revenait un peu à la réalité.

«Ne la laissez pas vous fixer! J’crois que c’est comme ça qu’elle nous fait ses ‘’trucs’’!»

Avait-il dit, surtout à l’intention de Caliel qu’elle semblait fixé. Alyss lui jeta un regard horrifié, ce qui offusqua d’avantage le Tanieth qui dû être de nouveau rappeler à l’ordre et carrément envoyer ailleurs –ils ne le mentionnèrent pas tout haut- avec une autre partie du groupe tandis qu’on les amenait vers la Frontière de… De… D’Argent il lui semblait, vers la mer. Elle choisit de regarder le sol, plus de peur qu’on ne suspecte un truc entre eux, plutôt que de recevoir quelconque coup supplémentaire ce qui pouvait assurément passé pour ça. Et maintenant? Elle ne pouvait que ce faire discrète et espérer avoir une ouverture quelconque. Pourtant, ce serait si facile, si elle laissait la folie l’envahir encore un peu, mais elle avait bien trop peur pour ça. Elle n’était pas une meurtrière…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10436-alyss-d-emeraude
Caliel N.
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 179
Rôle : Chevalier d'Irianeth - Prince Impérial
Date d'inscription : 10/03/2015

Plus sur le personnage
Âge: 24 - 29 ans [G19]
Rôle: Chevalier d'Irianeth - Prince Impérial
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Ven 13 Oct 2017, 01:14




Elle se tenait là, droit devant lui. Le regard soupesant le sien avec cette candeur dont elle seule avait le secret. Son visage était toujours aussi rond, légèrement rosé, faisant écho à ce visage qu’elle abordait lors de leur dernière nuit ensemble. Caliel se sentit mourir sous son regard, la peur le déchirant de l’intérieur. Car il savait que peu importait toute cette innocence qu’elle pouvait transpirer. Les Tanieths la feraient indéniablement souffrir. Ses mains gantées vinrent se poser sur les joues d’Alyss tandis que son rire cristallin vint envahir l’espace. Comment faisait-elle pour offrir tant de légèreté dans une situation pareille ? Il sentit son corps s’avancer tandis qu’une pression se faisait sentir sur son bras. La jeune fille – toujours souriante –  le trainait un peu plus loin. Les sourcils du blond se froncèrent tandis qu’il dû se  concentrer pour que ses ailes soient suffisamment pliées pour ne pas s’écorcher contre les branches des arbres. Etrangement, il se sentit soudainement moins impliqués par tout ça. Son visage se décrispa doucement tandis qu’il ne pouvait retirer son regard du sien. Cette forêt merveilleuse, le visage d’Alyss… Plus rien n’avait d’importance au point qu’il se laissa trainer tel un pantin, guidé par les rires de sa bien-aimée.

- Où m’emmène-tu comme ça … ?
-Hihihi… C’est un secret.

…iel…


Un écho se fit entendre, lui transperçant le crâne avec violence.


CALIEL !


Le Chevalier s’arrêta net, faisant lâcher la prise d’Alyss sur lui. Cette douleur le gênait au plus au point. Il avait l’impression que quelqu’un s’amusait à cogner dans sa tête avec insistance. Ses mains virent se poser sur ses tempes tandis que ses yeux se fermèrent pour tenter de calmer la douleur. Son sang se glaça tandis qu’il se rendit compte qu’Alyss avait disparue. Il rouvrit les yeux aussi vite qu’il le put et constata qu’elle était toujours face à lui, dans cette magnifique robe de bal. Robe de bal… ?


Abruti d’aveugle.


Pour qui elle se prenait de soudainement l’insulter de la sorte !? Caliel fronça les sourcils tandis qu’Alyss lui tendit une main, continuant de reculer, comme pour l’attirer. Voulait-elle l’emmener quelque part ? Il continua deux pas en avant, tandis qu’un vent commençait à se faire sentir, résonnant avec puissance dans ses oreilles. Soudainement alerté par quelque chose, Caliel s’arrêta tandis que la jeune  fille semblait toujours l’attendre.


Encore deux pas et c’est la fin.


Le mal de tête reprit de plus belle. Il s’avança d’un pas, ne se sentant plus en sécurité. Alors, il se baissa pour ramasser ce qui ressemblait de près à une roche et la lança en avant. Aucun bruit… La roche n’était toujours pas tombée ? Son regard se planta de nouveau vers la rosette qui l’attendait, les bras croisés derrière le dos. Elle lui faisait signe de venir, de la rejoindre, ouvrant ses bras dans sa direction. La tentation était grande.

- Répète ça !?, fit une voix plus loin déchirant le silence.

Caliel sursauta tandis qu’il se retournait vivement en direction des éclats de voix un peu plus loin. Des voix d’hommes… Certainement pas des Fées. Il s’agissait donc de Tanieths. Ses sourcils se froncèrent, revenant doucement à la réalité. Il resongea soudainement à l’urgence d’Alyss. Elle devait fuir ! Mais lorsqu’il se retourna soudainement en direction de son âme-sœur, tout ce qu’il vit fut… Un immense vide. Toute l’adrénaline de son corps ne fit qu’un tour dans son système et il se sentit chanceler, reculant rapidement. Merde. Elle n’était plus là et il avait été à deux doigt de mourir comme un con.


Je n’aurai pas dit mieux.

* Garde tes sarcasmes.*

Les voix fusèrent encore suivit d’un hurlement de douleur à la voix féminine et familière. Derechef, il parti à la course jusqu’à l’endroit désigné, ne se préoccupant même plus de ses ailes qui cognaient dans toutes les branches alentours. Lorsqu’il arriva sur place – non sans être essoufflé – il constata l’horreur de la situation… Un de leur soldat à terre et probablement mort, des Fées entre les mains des deux autres et… Alyss jonchant sur le sol, mal en point.

- Elle a tué Arold la salope !

Le soldat se dirigea vers Alyss, l’épée brandie. Caliel réagit aussi tôt et s’interposa entre l’homme et la jeune fille.

- Soldat, je vous interdit de la tuer. Il me la faut vivante.
- Quoi !?? C’est un danger public ! Faut pas se fier à son air innocent, c’est une sorcière ! Elle nous manipule tous avec un simple regard ! Dame Hyllïna nous a ordonné d’en tuer le maximum.
- Ouvrez donc les yeux quelques instants ! Regardez ses habits ! C’est clairement quelqu’un d’important ici. Ce qui en fait un précieux témoin. Continuez de suivre les Ordres et je m’occupe personnellement d’en faire ma captive.
- Ehh là ! C’est nous qui l’avons eu. Si elle vaut quelque chose, on a garde., ajouta l’homme le regard méfiant.
- Pardon ?, ajouta simplement Caliel déployant ses ailes pour se rendre plus imposant.

Non il n’aimait vraiment pas qu’on le confonde avec son Ryan mais pour une fois, il allait s’en servir à son avantage.

- Hey Gerald… C’est le neveu de Messire Ryan. Et le petit fils de notre Impératrice. Prends garde à ce que tu dis… Ca pourrait nous coûter plus cher que tu ne le penses., chuchota le Sorcier à son camarade Soldat.

Caliel soupira, remerciant le destin de lui avoir donné une position de force au sein de l’Empire. Il se mit donc face au Sorcier qui retenait Alyss et changea de position avec lui. Attrapant les deux bras de la jeune fille, Calie la tira fortement en arrière – presque contre lui – pour mimer la brutalité avec laquelle il lui liait les mains à l’aide des siennes. Cette bousculade lui avait permit de simplement déposer les deux mains d’Alyss ensemble, maintenue faiblement par la sienne, tandis que son pouce caressait la paume de sa main. Il ne pouvait lui parler télépathiquement. Pas tant que ce Sorcier serait là à tenter de percer le secret de la jeune fille. Alors il tenta des messages plus subtils. Maintenant qu’elle était sous sa coupe, il lui fallait un plan pour qu’elle puisse se libérer… Chose difficile étant donné que les Soldats et le Sorcier semblaient vouloir l’accompagner jusqu’au campement d’Argent.

- Sir Caliel, que faisons-nous si cette enfant s’avère inutile ?, demanda le Sorcier en s’approchant du Chevalier.

La présence de son collègue le fit sursauter, Caliel étant bien trop préoccupé par le futur plan qu’il préparait. Ses doigts se crispèrent légèrement sur ceux d’Alyss. Il ne pouvait guère mentir alors que le Sorcier cherchait des réponses.

- S’il s’avère qu’elle ne nous apporte aucune information… Je songe à la prendre comme servante., fit-il tentant de prononcer ses mots avec assurance.
- Ah ah ah ! La rumeur sur vos fantasmes des cheveux roses est donc vraie, n’est-ce pas ?!, lui railla-t-il
- Hmpf. Peut-être bien…

Quelle situation de merde. Il devait absolument trouver un moyen d’être seul avec elle. Mais le campement d’Argent à la frontière n’était plus bien loin… La cadence du Chevalier se fit plus rapide que le reste du groupe, distançant assez les effectifs pour se permettre de chuchoter.

- Alyss… Il faut absolument que l’on trouve un moyen de se débarrasser d’eux. Mais surtout que tu t’échappes. Une fois que l’on aura atteins le campement d’Argent, il va être de plus en plus difficile pour toi de t’en réchapper et il est hors de question qu’ils touchent à un seul cheveux de toi ici. Ils te veulent clairement morte ou captive.

Il priait intérieurement tous les Dieux pour qu’elle ait un plan… Le moindre. Quel qu’il soit… Car il était totalement démunit et qu’il ne pouvait pas tuer les deux Soldats et le Sorcier derrière eux sans craindre de ne devenir un traitre…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyss
Animateur - Archimage
Animateur - Archimage
avatar
Nombre de messages : 108
Rôle : Archimage
Date d'inscription : 29/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 18-22 ans (G19)
Rôle: Archimage
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Mer 18 Oct 2017, 02:37



Alors qu’elle avait choisi de contempler le sol afin de ne pas s’attirer des foudres supplémentaires ou pire encore, que l’on suspecte un quelconque lien entre le Chevalier et l’Archimage –ce qui sommes toutes serait tiré par les cheveux, mais puisque c’était le cas…- elle sentie une poigne ferme, mais douce la tiré vers l’arrière. Elle laissa échapper un bref soupir surpris, mais se détendis étrangement en réalisant qui la tenait. Elle ferma les yeux un moment en sentent son pouce caressé sa paume, d’aise, malgré la situation. C’était rassurant de le savoir là et l’espace d’un instant, elle eut l’impression que le temps c’était arrêter. Toujours le visage baisser, ses cheveux avaient caché sans doute cette expression qui sommes toutes, transparaissait sans doute un peu malgré tout.

Évidemment, il ne communiqua pas avec elle télépathiquement et elle en était sûre que tout comme elle, l’envie y était fort présente, mais, il avait sans doute compris qu’on tentait de sonder son esprit et qu’il serait donc risquer d’y envoyer quoi que ce soit car on ne pouvait lire dans sa tête, ont pouvait bien y capté les messages de ceux qui pouvaient communiquer avec elle, sans doute. Ne serait-ce qu’un échange entre le Chevalier et elle. Ils n’avaient pas besoin de ça… Caliel était sans doute sa seule chance de rester en vie et elle s’en voudrait terriblement qu’on le punisse pour… l’aimer? Il y avait là une belle situation de ce que tous deux craignaient étrangement. Se croiser en pleine guerre. Cela ne faisait-il pas partie de ses raisons personnelles, qui avaient poussé son choix à quitter l’Ordre d’Émeraude, aussi? *Tu es surtout une trouillarde.*. Ce n’était pas faux, elle s’assumait.

Elle sursauta derechef avec Caliel, sortant elle aussi de ses pensées lorsque l’un des hommes pris la parole, c’étant visiblement approcher du duo. Alyss écouta les brefs propos énoncer à son égard. En effet, elle se demandait tout court ce qu’on comptait bien faire d’elle. Pourquoi prenaient-ils quelques prisonniers, visiblement? Dans le but de les questionner? De les sonder? Si la jeune rosette était trouillarde, elle n’était pas une balance et son amour pour les autres pourraient la mener loin… Et plus qu’elle ne le pensait, visiblement. Elle ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil oblique vers son Utopie lorsqu’il mentionna qu’il la prendrait comme servante personnelle. Cela eu sans doute au moins pour l’effet d’être interpréter pour un air plutôt courroucé, ce qui n’étais pas vraiment le cas. Enfin, elle se demandait où il avait sorti un truc pareil. Puis, le commentaire qui suivi l’égara un peu. De quoi parlait-il avec ses fantasmes de cheveux roses?... Encore heureux qu’Alyss soit du genre plutôt naïve… Et aussi un peu inquiète par d’autres choses que de comprendre où ce type voulait en venir. Des cheveux roses… Il n’avait sans le moindre doute pas évoqué la jeune Mage à ses compagnons Tanieth. Ça, elle en était sûre.

Ils avaient certes accélérer le pas dans le but évident –pour elle du moins- de s’écarter un peu du groupuscule qui accompagnait le jeune homme qui faisait battre son cœur. Elle aurait tout donné pour pouvoir s’appuyer quelques secondes le dos contre lui et si sa raison ne l’aidait pas, c’était surtout la douleur qu’elle y ressentait, qu’elle tentait de chassé. *Ne fait pas ta petite sensible, ce n’est rien.*. Il, elles avaient sans doute raison. Elle avait vécue bien pire de toute façon, non? Ce n’était qu’un rayon incendiaire et rien qu’un peu de magie de guérison réglerait le problème. Le problème, justement, c’était aussi qu’elle ne pouvait pas se soigné et qu’étrangement, elle doutait qu’on le fasse. Oh, ce n’étais pas parce-qu’elle se disait que tous les Tanieths étaient mesquin –après tout, il y avait Caliel ♥- mais plutôt qu’ils devaient être pas mal plus endurcis qu’elle pour ne serait-ce que d’y pensé. En tout cas, cela n’avait rien de mortel.

La voix de son Ange résonna à ses oreilles comme le plus doux des carillons caressé par le vent. Entendre sa voix, douce à ses oreilles, força de nouveau son cœur à s’emballer et aussi, à devoir se faire violence pour ne pas se retourner vivement et fondre dans ses bras. S’échapper. Cela lui sonnait soudainement trop dramatique… Elle jeta un coup d’œil oblique vers le petit groupe derrière eux, qui traînait les deux Fées. Fuir et les abandonnés? Elle était peut-être trouillarde, mais elle n’était pas une lâche. D’ailleurs, elle croisa brièvement leur regard. Elles étaient en détresse, désemparées. Cela lui tordait le cœur. Elle ne pouvait pas faire ça. Au nom de Fée, au nom de sa meilleure amie, au nom de leur accueil.

-Je ne peux pas les abandonnés, Caliel… Je ne peux pas pensé juste à moi dans cette histoire vous… sa voix se noua malgré elle. Autant cela la chagrinait profondément pour le Royaume de Fée, autant cela la chagrinait… D’y inclure Caliel bien malgré elle, dans ses propos. Attaquez Fée… Il y a des personnes qui comptent pour moi ici… Et je n’ose pas imaginer ce qu’on leur réservera si on mettait la main sur elles… Et je te préfère au campement… Que dans cette forêt qui voudra assurément ta mort, tout comme les Fée je…

*Et toi, tu crois qu’ils vont te faire quoi? Jouet aux échecs? Tu vois que ce n’est pas…*
Non seulement elle bloqua son esprit de toute ses forces, parce-que franchement, elle peinait à réfléchir, qu’elle le fit aussi en s’entend de nouveau l’intrusion du Sorcier. *Allo? Test? 1, 2… Quelqu’un m’entend? Ahh… Ouais, crève-les. Ça va être marrant.* Elle croisa le regard du Sorcier qui capta sans doute la voix plus portante parmi le reste de la cacophonie et étrangement, comme seule réponse elle lui jeta un sourire en coin. Fronçant les sourcils, le Sorcier allait ouvrir la bouche, lorsqu’il s’agrippa la tête d’une main et se pencha vers l’avant, luttant visiblement contre les voix qui s’en étaient prises à lui. Bien. Elle rapporta son regard sur Caliel, faisant légèrement la moue.

-C’est lui qui à commencer.

Ce justifia-t-elle. Enfin, ce lui s’appliquait autant en ce qui concernait la voix, que le Sorcier en tant que tel. Enfin, pour elle, c’était plutôt très clair en soit, mais elle avait déjà suffisamment de «monde» dans sa tête pour supporter qu’une autre personne tente de s’y infiltré. Elle était forte là-dessus… Elle était entraînée, aussi. Après tout, elles ne faisaient que la défendre. Et elle, elle n’était pas… Violente. Caliel dû la ramener un peu à l’ordre. Il n’avait pas trop le choix… Mais il ne la frappa pas. Évidemment, les hommes s’enquirent de l’état du Sorcier, visiblement un peu inquiet, mais furent rapidement frapper du même malaise, tandis que les deux Fées tentèrent une échappée. Peut-être que si cela n’aurait pas été du jeune Chevalier qui lui avait demandé de cesser son manège, qu’elle l’aurait fait perdurer d’avantage, un peu envahis par… Par elle ne savait quoi. Au moins, cela ne fut pas vain? L’une des Fées profita de la légère confusion pour se rendre invisible et disparaître parmi les arbres. Les deux soldats quittèrent à sa poursuite.

«Interessant…»

Murmura le Sorcier, avisant la jeune Maître-Magicienne. Elle eut l’impression qu’un air de défit trônait sur son visage, mêler de détermination.

«Comme on dit, les plus difficile à percer son ceux qui en ont le plus à raconter…»

L’exactitude de ses propos la laissant un peu bouche-bée, mais encore heureux, elle n’était pas en pleine argumentation et donc, son silence ne l’incriminait en rien, non? Sur ces mots, il croisa le duo et ouvrit le pas, traînant la Fée restante dans sa poigne solide qui elle, jeta un sourire en coin en guise de remerciement à Alyss, alors que le campement Tanieth se dressait devant eux aux abords de la mer et de la Frontière. Alyss pouvait y remarquer quelques Bannières D’argent entre les arbres qui plus loin, semblaient devenir de moins en moins… Magiques? Un étrange nœud la pris dans l’estomac. Elle n’aurait jamais pensé qu’un jour elle entrerait dans un campement Impérial, lors d’une guerre, en tant que prisonnière de surcroit. *Tu ne penses pas plus loin que le bout de ton nez, de toute façon.* Elle soupira. Il avait peut-être raison, mais elle ne devait pas être la seule à ne pas avoir vue venir l’attaque d’Irianeth pour envahir Fée. Elle était simplement au mauvais endroit, mauvais moment enfin… Comment s’en sortait sa meilleure amie? Était-elle en sécurité? Elle voulut la contacté, mais elle savait que c’était trop risquer pour Lilianna. En tout cas, pour l’heure, elle pouvait avoir une bonne vue du campement ennemi et ce qui l’intéressait surtout, c’était de voir s’il y avait d’autres prisonniers et si oui, qui étaient-il. Elle priait au grand damn du Dieux Edwing et son Immortel tous les autres Dieux, s’il le fallait pour ne pas y reconnaître le visage de la Princesse parmi eux. *C’est très blessant.* Ignorant bien entendu le commentaire, elle se contenta de se dire qu’elle pourrait somme toute se rendre utile en tentant de s’échapper avec les autres, ou le plus de Fée possible.

«Vous pouvez me la laissé Chevalier, j’en prendrait grand soins. J’imagine que l’ont à besoin de vous sur les terres de Fée»

Il c’était tourner vers le duo et avait sans doute jeté se commentaires sans vraiment d’arrière-pensée concernant la jeune potentielle Fée, si ce n’était que de la cuisiner un peu durant l’invasion. Ce n’étais pas dans l’unique but ultime de se débarrassé du Chevalier qui pour lui, n’avait pas de raison de rester, même s’il la désirait comme servante si jamais. Il agrippa donc Alyss par le bras et la traîna à sa suite, non sans qu’elle ne jeté un regard inquiet vers Caliel. Ce n’étais pas qu’elle craignait d’être seule avec le Sorcier, c’était surtout qu’il retourne là-bas et soit exposer à la magie du Royaume et des Fées elles-mêmes.

Une Chevalier s’approcha donc et cueilli la Fée que le Sorcier tenait, tandis que celui-ci s’enquérait de l’identité de l’Archimage et de son rang. Elle se mordit la lèvre, mais choisi de répondre sans montrer quelconque hésitation, espérant ainsi qu’on la croit plus aisément.

-Alyss d’de Fée. Encore heureux, sa brève hésitation malgré tout, de décliner par habitude son identité parut plutôt comme un bégaiement. Je suis une Dame de compagnie de la Princesse Lilianna de Fée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10436-alyss-d-emeraude
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 408
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪ Lun 30 Oct 2017, 17:54

Mise-à-jour

La fin est Proche...


La situation à Fée semble stable. Malgré l'absence de renfort du coté des Fées, elles semblent se débrouiller grâce à leur union avec leur environnement. Les troupes ennemis ne progressent pas aussi bien qu'ils l'auraient cru. Irianeth semble déstabiliser devant une armée hors norme. Toutefois, cette bataille ne pourra pas durée éternellement.

Chaque camps a jusqu'au 5 novembre 11h59 heure Québec pour tenter de gagner la guerre. Trois nouveaux postes seront demandés, les deux sujets confondus. Pour Enkidiev, vu le nombre de participants présents, les trois postes devront provenir de trois nouveaux personnages. Pour Irianeth, cela n'a pas d'importance. Il ne s'agit pas d'être le premier à réaliser la condition, mais de la réaliser tout simplement. Aucun doubles postes ne sera accepté. Votre personnage ne peut se trouver physiquement dans les deux sujets. Les postes "Messages télépathiques" ne compte pas.

Nous rappelons que pour les évents, hormis un avis contraire, n'exigent aucun nombre de mot minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪

Revenir en haut Aller en bas

[EVENT GUERRE : Frontière d'Argent] No More Happy Ending ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev :: Fées-