___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une oreille attentive [RP Reen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jamère
Armée - Soldat
avatar
Nombre de messages : 80
Rôle : Soldat et justicier à ses heures perdues
Date d'inscription : 21/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 28 et 33 ans en G19
Rôle: Soldat et justicier à ses heures perdues
MessageSujet: Une oreille attentive [RP Reen] Lun 25 Sep 2017, 09:40

Automne - An 1264

Lâchant une large poignée d'herbe parfumées dans sa théière de fonte hors d'âge, Jamère se pencha à la fenêtre. Le soleil déclinant à l'horizon lui apprit que l'on approchait du milieu de l'après midi, aussi sa visiteuse ne tarderait elle sans doute plus.

Il n'était pas rare pour le jeune homme de recevoir des nouvelles de sa sœur : même depuis son installation à Émeraude, il lui parvenait du courrier de la part de cette dernière. La jeune fille était indubitablement très occupée par ses études, mais elle prenait toujours le temps de donner quelques nouvelles. C'était d'ailleurs toujours l'occasion pour Jamère d'en demander également aux propos de sa fille, puisque Eyreen s'était vu confier la capitale mission de veiller sur la rouquine. Rien n'aurait pu rassurer davantage le jeune père que de savoir que sa petite Jenna avait une alliée aussi indéfectible que sa tante et marraine avec elle à la Tour.

Pourtant, ce n'était pas Jenna qui amenait sa cadette à rendre visite à Jamère. Eyreen avait requit de pouvoir parler de vive à son frère, ce qui avait un peu inquiété ce dernier. Justement comme elle était fort occupée, il devait y avoir une raison toute particulièrement importante pour que sa cadette demande ainsi une entrevue directe au risque de surcharger encore davantage son emploi du temps.

Enfin, sans doute Jamère avait il une certaine propension à s'inquiéter aisément de tout et de rien lorsqu'il était question de ses proches.
Meïlhor était en mission justement, aussi avait il la garde de ses trois garçons. Les jumeaux avaient à présent trois ans, là où Elend venait de fêter ses huit printemps. Lui même n'avait pas fait montre d'aptitudes magiques, aussi restait il a la maison, où il bénéficiait de l'enseignement de ses parents. Le blondinet semblait pourtant souffrir du manque de sa sœur, mais il prenait aussi très au sérieux les recommandations de cette dernière, qui lui avait confié de veiller sur les petits derniers.
Melten et Luthèce était encore fort jeunes, mais Jamère ne doutait pas un instant que tout trois s'entendraient à merveille en grandissant.

Le mercenaire plaça sur la lourde table de la cuisine la théière fumante ainsi que deux tasses. Elend était assit là, devant un herbier que lui avait confectionné sa mère. Les yeux fermés, il tentait visiblement de retenir les propriétés des plantes, et Jamère se garda bien de jeter un œil au type de simple dont il était ici question. Il sourit cependant en voyant les lèvres de son garçon former silencieusement les mots qu'il devait apprendre.

- « Tu voudra bien monter dans ta chambre quand ta tante sera là ? »


Jamère posa la question tout en passant sa large paume sur la tête de son fils. Ce dernier émit une vague approbation sans toute fois lever les yeux de son ouvrage. Les jumeaux eux finissaient leur sieste.

Bientôt, des bruits de pas réguliers se firent entendre sur le perron, aussi Jamère s'approcha-t-il de la porte. Sa sœur n'eut même pas le temps de toquer que déjà, l'Emérien ouvrait grand la porte, affichant le sourire chaleureux qu'il réservait à ses propres, tout en singeant une révérence appuyée.

- « Dame Mage, bienvenue chez vous ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11213-jamere
Eyreen
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 64
Rôle : Apprentie mage
Date d'inscription : 13/08/2016

Plus sur le personnage
Âge: 12-17 ans en G19
Rôle: apprentie de la tour des mages
MessageSujet: Re: Une oreille attentive [RP Reen] Jeu 28 Sep 2017, 14:40

Nombreuse  questions lui vrillait l'esprit. Rien de bien inhabituel chez Eyreen, mais tout de même. Les maux de tête ne la quittait plus, le sommeil semblait la fuir. La méditation ne s'avérait qu'un piètre remède. Elle ne parvenait pas à se défaire de la douleur qui semblait lui paralyser l'esprit ou bien au contraire le rendre aussi vif qu'une fourmilière. Elle était éreinté de cette lutte intérieur.
C'était toujours ainsi quand Eyreen était confrontée à ce qu'elle ne comprenait pas, elle cherchait à mettre ordre par tout moyen . Les rares fois ou cela s'avérait vain, elle s'épuisait à essayer.

La difficulté qui la taraudait ses derniers jours tenaient son origine de sa réactions face à Thélo. Elle lui avait purement et simplement claquée la porte au nez. Elle en éprouvait grande honte, sans pourtant n'y pouvoir rien y faire. Ce qui était fait ne pouvait être défait. C'était ainsi, elle devrait s'en contenter. Qu'avait il bien put lui prendre d'agir aussi cavalièrement ? Elle avait eut peur mais de quoi ? C'était cette question qui la tenait en éveil. Ce qu'elle ressentait était obscur pour elle. L'amour était chose bien étrange. Mais étais-ce vraiment là question de cela ? Comment pouvait elle en être certaine ? Elle éprouvait une réelle amitié pour le jadois, comment pouvait elle démêler tout cela?

Pour répondre à toutes ses interrogations, elle avait fait ce qu'elle faisait toujours. Lire. Beaucoup. Elle n'avait pourtant rien trouvé de probant. Eyreen en était des plus troublées, il y avait de ses savoirs qui ne s'apprenait pas dans les ouvrages.

Elle avait pensé en référer à ses parents bien sur, leurs quémander réponses sur ce qu'elle ressentait. Bien vite toutefois elle s'était résignée. S'ils avaient sans doutes des solutions à lui apporter, elle n'avait pas vraiment envie de les entendre d'eux. Elle aimait Oxine et Glenn, mais elle ne voulait pas aborder ses sentiments envers Thélo avec eux. Ils auraient compris avec beaucoup trop d’acuité de quoi il en était, elle voulait garder certain ressenti secret, taire certaine sensation.  

Elle s'était donc tout naturellement reportée sur son frère. Jamère saurait lui expliquer ce qu'était l'amour pour lui permettre de mettre bon ordre dans ses pensées et certitude. Après tout, lui même coulait des jours heureux avec les siens. Eyreen, lui avait donc demandé une entrevue. Leur demeure étant proche du château, elle s'y rendait sur son maigre temps libre. Apprenti depuis peu elle ne parvenait à arrêter de penser à tout cela que lorsqu'elle étudiait. Ses démons lui revenait toutefois toujours en tête. Cela devait cesser. Elle voulait être en mesure de se vouer corps et âme à son apprentissage, en dormant si peu c'était chose mal aisée.

Jamère semblait l'attendre et lorsqu'elle le vis sur le petit parvis un sourire enplie de chaleur au visage, Eyreen se sentit immédiatement mieux. Elle avait soutien de poids en la personne de Jamère tout irait bientôt mieux.

« Dame Mage, bienvenue chez vous ! »


Eyreen se refréna de peu de lui sauter dans les bras, il était si bon de retrouver foyer. Elle lui adressa un sourire reconnaissant. Son frère avait réellement une bonne humeur communicative. Eyreen lui avait écrit pour lui demander cette entretien et c'était empressée d'expliquer qu'il n'était pas là question de Jenna, que la fille du géant se portait comme un charme. Cette enfant avait indéniablement le charme de sa mère et le cœur de son père. L'apprentie l'adorait.

Eyreen s'installa et but le breuvage que son frère lui servit. Elle parla beaucoup déversant sans retenue tout ce qui lui passait par la tête. Les progrès de Jenna bien sur, la tour, son maître Juny,  les derniers ouvrages qu'elle avait parcourut et le savoirs qui en avait résulté, elle s’enquérait de Meïlhor, des jumeaux, d'Elend, donnant des nouvelles de ses parents, elle en vint même à parler de la guerre qui les opposaient à Irianeth … Tout plutôt que de faire référence à ce qui l'amenait réellement au près de lui. Durant plusieurs heures Eyreen se déversait en flots continue de paroles et Jamère l'écoutait bon prince. Ce jeune homme avait réellement une patience d'ange.

«  Vous me manquez, toi, Meïlhor et les enfants, ça me fait du bien d'être auprès de vous.»

En parlant par réflexe Eyreen c'était saisit du pendentif autours de son cou à l'effigie des armoiries de jade. Premier présent de Thélo nombreuses années auparavant. Elle ne s'en séparait jamais. Elle n'avait pas donné au roi de nouvelle durant deux ans, entre eux désormais le calme était revenue. Pourtant dans l'esprit de la brune la tempête grondait. Elle devait comprendre.

Les siens lui manquait plus que de raison et être ainsi simplement près de Jamère la comblait, elle se sentait si seule parfois encore à la tour.

«  Jamère, comment Meïlhor et toi vous êtes vous rencontrez déjà ?»

La question était choisie avec soin, elle n'avait pu se résoudre à être plus directe. Ce qui unissait la blonde et Jamère était un amour pur, si Eyreen arrivait à déterminer par ce biais ce qu'était l'amour elle pourrait ainsi être fixée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11497-eyreen-de-rubis-gestion
Jamère
Armée - Soldat
avatar
Nombre de messages : 80
Rôle : Soldat et justicier à ses heures perdues
Date d'inscription : 21/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 28 et 33 ans en G19
Rôle: Soldat et justicier à ses heures perdues
MessageSujet: Re: Une oreille attentive [RP Reen] Mar 03 Oct 2017, 06:44

Sur le perron de la porte se trouvait une Eyreen toute en sourire. Jamère ne pu cependant s’empêcher de lui trouver un air un peu las au visage. Il espérait qu'elle ne se surmenait pas trop.  Enfin, il ne la laissa pas longtemps sur le pas de la porte, et l'invita d'un geste ample à entrer, se qu'elle fit. Elend leva alors vaguement le nez de son livre pour saluer sa tante avant de disparaître à l'étage, comme le lui avait demandé son père. Naturellement, il fit cela avec son livre sous le bras.

- « Ne réveil pas tes frères ! » fut l'ultime consigne du géant à l'adresse de son studieux garçon.

Jamère aurait volontiers gardé le blondinet avec eux, mais il avait la curieuse impression que sa sœur avait besoin de parler. Certes, il avait pu le lire ainsi dans sa dernière lettre, mais au delà de cette demande, il avait eut le sentiment qu'Eyreen avait besoin de se confier. Peut être se trompait il, après tout, il n'avait jamais été très doué lorsqu'il était question de comprendre les autres.

Alors qu'il se questionnait ainsi, l'apprentie quant à elle avait prit place à table, et Jamère avait placé devant elle une tasse fumante. L'odeur chaude des fruits infusés était agréable, et il agrémenta ce goûter de petites brioches qu'il avait faites pour l'occasion. Le jeune homme était devenu un vrai cordon bleu depuis la naissance de ses enfants.

Alors, la conversation s'entama tout naturellement au propos de Jenna. Le mercenaire n'aimait rien mieux qu'entendre parler de sa fille, de ses progrès, des personnes qu'elle était amené a côtoyer à la Tour. Eyreen relata ensuite ses propres études, son maître, ses dernières lectures. Quand cela fut tarit, elle s'enquit d'Elend, des jumeaux, de Meïlhor... Jamère l'écouta avec application, sentant bien qu'elle avait besoin de parler, ce qui ne lui arrivait pas si souvent que cela. Il relança quelque fois la conversation, mais pour la majeur partie, la maison fut pleine du timbre fluet et doux de la jeune fée.

Cela fut plaisant naturellement, car Jamère aimait à avoir de la compagnie. Sa cadette était de plus une personne adorable, aussi n'eut il pas à se forcer pour l'écouter. Il la laissa seule un instant dans l'après midi, quand les jumeaux se réveillèrent. Ils s'occupèrent ensuite avec Elend, qui veillait sur eux avec application comme le lui avait demandé Jenna. Il était doux pour Jamère de voir une si bonne entente entre ses enfants. Les garçons justement disparurent dans le jardin, sans doute rallièrent ils le vieux moulin, bâtiment dont ils avaient fait leur cachette de prédilection.

Pendant ce temps, Eyreen était toujours intarissable, et le géant toujours aussi attentif.

- « Vous me manquez, toi, Meïlhor et les enfants, ça me fait du bien d'être auprès de vous. » en parlant, elle jouait avec son collier. Jamère ne reconnu pas le bijoux, même s'il fut étonné de voir qu'il avait remplacé le pendentif aux fleurs de lys d'Ira. «  Jamère, comment Meïlhor et toi vous êtes vous rencontrez déjà ? »

Si la question surprit un peu le mercenaire, elle ne lui en arracha pas moins un large sourire. Lui faisant même mettre de côté ses questions sur le médaillon au cou de sa sœur. Et puis, il aimait trop raconter des histoires pour ne pas se jeter sur la question.

- « Ah c'est une de mes histoire favorite ! C'était il y a... » il fouilla sa mémoire à la recherche de la date approximative de ce jour glorieux « ...onze ans maintenant ! Je chassais en plein cœur d'une forêt du royaume de Diamant. C'était le plein hiver, et je n'avais d'autre perspective que celle de mon solde à venir si je ramenais enfin un vaurien que je traquais depuis quelques jours. Là pourtant, j'ai non seulement trouvé l'homme que je filait, mais également une belle adolescente... » il soupira au souvenir de la première fois où il avait vu sa Meïlhor « Je crois que je suis tombé amoureux d'elle dans l'instant. C'était tellement inattendu ! La plus belle fille qu'il m'avait jamais été donné de voir ! Et avec quel regard... » lâchant le vide du regard, il adressa un clin d’œil à sa sœur « Je suis un vrai nostalgique ! Enfin, ce jour elle m'a ensuite tiré une flèche dessus, avant de me laisser dans la neige. » il parti d'un rire tonitruant « Mais elle ne m'a pas laisser sans prendre avec elle ma cape ! Sans doute voulait elle un souvenir, bien que je doute qu'elle l'admette un jour ! Elle est tellement adorable quand elle s'y met ! »

Jamère n'était pas complètement stupide, il savait bien que ce n'était pas ainsi que les rencontres amoureuses idylliques se passaient. Mais il aimait terriblement l'histoire de sa rencontre avec Meïlhor car elle résumait parfaitement ce que tout deux étaient à l'époque : lui un nigaud en quête d'une mort héroïque, elle une solitaire presque sauvage...

- « Mais tu sais... »
reprit il quand il eut cessé de rire « ...même les Dieux ont voulu que nous nous croisions ce jour là ! À mes yeux, Meï brille d'une lueur toute particulière. Enfin, après cela, je l'ai cherché par tout le continent ! Et à chaque fois que je la retrouvais, c'était pour la voir disparaître à nouveau ! La suite tu la connais : Jenna est arrivée, puis Elend, les jumeaux... pour une histoire aussi rocambolesque, je lui trouve une fin bien simple ! » il rit à nouveau, mais quand il reprit la parole, une nouvelle étincelle habitait ses yeux : « Pourtant, je n'échangerais ma place pour rien au monde. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11213-jamere
Eyreen
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 64
Rôle : Apprentie mage
Date d'inscription : 13/08/2016

Plus sur le personnage
Âge: 12-17 ans en G19
Rôle: apprentie de la tour des mages
MessageSujet: Re: Une oreille attentive [RP Reen] Ven 13 Oct 2017, 15:20

« Ah c'est une de mes histoire favorite ! C'était il y a...onze ans maintenant ! Je chassais en plein cœur d'une forêt du royaume de Diamant. C'était le plein hiver, et je n'avais d'autre perspective que celle de mon solde à venir si je ramenais enfin un vaurien que je traquais depuis quelques jours. Là pourtant, j'ai non seulement trouvé l'homme que je filait, mais également une belle adolescente... Je crois que je suis tombé amoureux d'elle dans l'instant. C'était tellement inattendu ! La plus belle fille qu'il m'avait jamais été donné de voir ! Et avec quel regard.. Je suis un vrai nostalgique ! Enfin, ce jour elle m'a ensuite tiré une flèche dessus, avant de me laisser dans la neige. » il éclata d'un rire tonitruant « Mais elle ne m'a pas laisser sans prendre avec elle ma cape ! Sans doute voulait elle un souvenir, bien que je doute qu'elle l'admette un jour ! Elle est tellement adorable quand elle s'y met ! »

Eyreen avait souvent entendu cette histoire pourtant, y prêtait-elle une attention nouvelle. Elle cherchait réponse dans les paroles de son aîné sans en trouver réellement.  Le sentiment d'amour avait pour Jamère était immédiat, Eyreen connaissait Thélo depuis aussi loin que remontait ses souvenirs, elle n'en avait pas vraiment de leur première rencontre donc. Il lui était donc mal aisé de  pouvoir déterminer si elle avait ressenti sentiment particulier à son encontre.
Meïlhor avait tiré une flèche sur Jamère, le laissant pour mort non sans le délester au passage de sa lourde cape. L'apprentie n'était pas certaine que c'était là gage d'affection universelle. Mais cela ressemblait toutefois à merveille à la blonde. Rien qui n'aidait vraiment la petite fée dans son expertise. Jamais elle n'aurait jouer pareil tour à son ami, ou à personne d'autre d'ailleurs

- « Mais tu sais...même les Dieux ont voulu que nous nous croisions ce jour là ! À mes yeux, Meï brille d'une lueur toute particulière. Enfin, après cela, je l'ai cherché par tout le continent ! Et à chaque fois que je la retrouvais, c'était pour la voir disparaître à nouveau ! La suite tu la connais : Jenna est arrivée, puis Elend, les jumeaux... pour une histoire aussi rocambolesque, je lui trouve une fin bien simple ! » il rit à nouveau« Pourtant, je n'échangerais ma place pour rien au monde. »

L'amour sincère supposait donc une certaine patience et un entêtement relatif également.Elle songeait toutefois que ces qualificatifs s'appliquait à tout rapport humain. Elle désirait une définition claire et pourtant les dires de son frères bien qu'instructif ne provoquait en elle que de nouvelles interrogations.
C'était là fait bien frustrant et elle sentait sa migaine s'intensifier.

L'apprentie connaissait l'aura lumineuse qui nimbait certains être pour en avoir fait l'étude. On appelaient ça des âmes sœur, des destinées unies par les dieux. Il n'y avait rien de tout cela entre elle et Thélo. Peut être n'était il pas fait l'un pour l'autre après tout, ou leur lien était il suffisamment puissant pour qu'il n'ai besoin de rien d'autres pour se reconnaître? Des deux hypothèses c'était bien sur celle-ci qui contentait le cœur d'Eyreen. Bien qu'elle n'était pas certaines de son attachement pour le roi, penser qu'il ne pouvait peut être pas lui être destiné lui semblait inhabituellement désagréable, dérangeant même. Elle cherchait moyen d'obtenir réponse de manière détournée, elle ne désirait pas demander de manière claire ce qu'était l'amour romantique, Jamère aurait deviné qu'elle se posait question au sujet d'un garçon et elle en aurait été mortifiée. Pourtant de tel tour ne lui ressemblait guère et elle en était presque honteuse

«  Meï et toi formaient réellement un couple magnifique. Tu dis en être tombé amoureux au premiers instant, comment en a tu étais certain ? »

Dire qu'Eyreen était mauvaise pour duper et intriguer eût été un puissant euphémisme. Le rose au joue, les yeux rivés sur la tasse qu'elle avait dans ses mains crispées, elle était la personnification d'une enfant qui cherchait à camoufler un secret. Elle avait conscience que régulièrement son langage corporel la trahissait, son visage étant le miroir parfait de ses émotions, mais elle n'y pouvait rien, c'était ainsi. Attendant la réponse de son frère elle recommença à nouveau à jouer avec le collier qui pendait à son cou geste nerveux qui lui était de plus en plus coutumier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11497-eyreen-de-rubis-gestion
Jamère
Armée - Soldat
avatar
Nombre de messages : 80
Rôle : Soldat et justicier à ses heures perdues
Date d'inscription : 21/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 28 et 33 ans en G19
Rôle: Soldat et justicier à ses heures perdues
MessageSujet: Re: Une oreille attentive [RP Reen] Mar 31 Oct 2017, 18:21

Eyreen s'avéra être un auditoire fort attentif aux récits de Jamère. Il n'y avait rien d'étonnant à cela pourtant. À bien y regarder cependant, elle paraissait même être plus à l'écoute que d'ordinaire. Elle donna l'impression à Jamère de chercher à comprendre quelque chose qui allait au delà de la simple réponse qu'il lui donnait. Le sentiment, fort curieux au demeurant, s'il étonna le jeune homme, ne lui occupa guère davantage l'esprit sur l'instant.
Ce qui inquiétait en revanche le géant de façon plus pressante était l'apparente fatigue de sa jeune sœur. Il y avait au front de cette dernière un plis soucieux qu'il n'y avait jamais vu avant. Il se doutait bien que la route pour se faire mage n'était sans doute pas la plus aisée qui soit, mais de là à marquer Eyreen de la sorte... Jamère ne savait trop s'il devait s'inquiéter en priorité pour sa sœur ou craindre d'avoir envoyer sa Jenna affronter un enseignement trop rude. Il s'ébroua. Sa cadette avait demandé son aide, déguisée certes sous la forme d'une visite de courtoisie, mais il n'y fallait pas s'y tromper. Il tacha donc de ne pas se laisser distraire par ses éternelles préoccupations paternelles. Quand Eyreen reprit son questionnement, Jamère était l'attention ayant prit forme humaine.

- « Meï et toi formaient réellement un couple magnifique. Tu dis en être tombé amoureux au premier instant, comment en as tu été certain ? »

En posant cette question, le visage de la jeune fille se colora légèrement. De la même manière, en parlant, elle n'avait pas lâché sa tasse du regard, comme si elle avait pu trouver là réponse à ses interrogations. Non, la jeune fille n'était pas exactement dans son état naturel. Elle était certes fatiguée, mais il y avait autre chose. Un trouble était perceptible chez elle, qui, vu la teneur de ses questions, aurait été aisément identifiable par quiconque. Par quiconque sauf sans doute dans le cas de Jamère, qui voyait encore sa cadette comme la toute petite fille qui avait fait se lever le vent quand il l'avait saisit dans ses bras pour la première fois.

Restait à savoir si le brun ne voyait pas le collier que sa sœur triturait nerveusement en parlant, ou s'il l'ignorait avec toute l'application du monde. Pendu au coup de la jeune fille aurait du se trouver un petit cercle de métal pareil à un bouclier miniature, orné d'une couronne de cinq lys couvert d'une dorure passée... Le géant connaissait fort bien ce bijoux pour l'avoir porté à son cou des années durant. C'était un présent de leur mère, et Eyreen en avait reçu un en tout point semblable. Jamère lui même ne l'arborait plus depuis un certain temps, l'ayant confié à la garde de Meïlhor. Il empêcha avec succès son esprit de tirer des conclusions hâtives quand au fait que le jumeau de ce pendentif n'ornait plus la gorge de sa cadette. À la place, il se prit au jeu de répondre à la question de cette dernière :

- « Je crois que je ne me suis pas vraiment posé la question... Elle ne quittait jamais mes pensées, et je n'avais pour seule hâte que de la retrouver alors qu'elle avait à peine disparue. Je n'ai pas vraiment cherché plus loin... Pardon, je me sens benêt à te répondre ça, mais c'est que je ne me suis jamais vraiment questionné sur le sujet. Je l'aime, ça fait partie des certitudes de ma vie. »

Le regard songeur, il but une grande gorgée de son thé. C'était un mélange né de la main de Meïlhor justement. Il y avait des traces d'elle partout dans la maison, mais quoi de plus normal après tout. Il poussa un soupir d'aise tout à fait exaspérant, transpirant les bons sentiments par tout les pores de sa peau. Avec un sourire à la fois adorable et niais, il resservi sa sœur, qui n'avait pourtant qu'à peine entamer sa boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11213-jamere
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une oreille attentive [RP Reen]

Revenir en haut Aller en bas

Une oreille attentive [RP Reen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume d'Émeraude :: Les Villages-