___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Traîtrise? Entre rebelle et loyale. [Pv Hyllina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 452
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Traîtrise? Entre rebelle et loyale. [Pv Hyllina] Mer 06 Sep 2017, 21:53

[An 1264 - mois 8 - Jour X, la nuit venu]

''Je vais faire un tour.''

Avait annoncer tout bonnement la jeune fille d'un air plutôt absent. Cela avait été une journée plutôt chargé en émotion. Tout d'abord les adoubements, ou elle avait eu a quitter sa plus vieille enfant aux soins d'un autre de ses frères d'arme. Cela lui faisait encore un choc, la mère trouvait que le temps passaient bien trop vite par moment, tout autant qu'il passait trop lentement. Ensuite il y avait eu la petite altercation entre Xerkh et Izékielle. Chose dont elle ne s'était que peu attendu. Amélia avait pourtant averti celle-ci que les maîtres-magiciens étaient un danger pour sa fille. Résultat, celle-ci c'était rapidement retrouvé inconsciente. Bien entendu Xerkh avait tôt fait part de lui dire qu'il n'accepterais pas que la sorcière s'approche d'elle. Et pour cette fois, la demi midjin était bien d'accord avec lui. Elle trouvait cet intérêt très louche et qui plus ai, elle avait failli a sa tâche de ''vouloir la protégé'' comme l'avait-elle si bien dit de sa langue de vipère. Pourtant elle n'avait pas mentie, de cela Amélia en était sur. Peut-être ne savait-elle simplement pas ce que protégé voulait dire? Dans tout les cas, ce n'était certainement pas avec sa fille qu'elle l'apprendra. Et en ce qui concernait Béhémoth? La la jeune mère ne pouvait malheureusement rien y faire. Enfin... tant qu'il n'arrivait rien a sa fille. Peut-être pourrait-elle supporté qu'il ait un certain intérêt pour elle... plutôt dire qu'elle y était tout simplement obligé. Est-ce que Xerkh l'avait compris? Elle ne le savait pas. La dame aux cheveux immaculé le savait intelligent. Mais probablement qu'avec ses instincts trop acéré, il n'avait eu qu'en tête que de la protégé, plutôt que de voir les choses sur un autre visage. Tant qu'a Amélia, elle ne lui en avait pas fait part pour le moment. Elle le connaissait suffisament bien pour savoir qu'il s'attaquerait a lui comme a n'importe qui, même s'il n'avait aucune chance, enfin bref...

Ensuite il y avait eu l'annonce qu'elle avait fait a sa demi-soeur et sa soeur d'arme qu'elle considérait comme... elle ne le savait pas trop en fait. Bien sur, l'annonce avait été perçu difficilement par celles-ci. Si bien qu'Amélia du pourchassé Kaylann afin de s'expliqué et bref... pour le moment elle préférait ne pas y pensée. Maintenant... c'était la question qui lui trottait dans la tête. Bientôt elle perderait son titre officiellement. Qui sait même combien de personne était déja au courant. Et pourtant, ce n'était pas dans ses envies d'aller faire voir l'empire. Amélia ne souhaitait pas s'en dissocier, elle avait fait un serment quel tenait énormément a coeur, peu importe quel titre on voulait bien lui associer la concernant. Mais cela ne changeait pas le fait qu'elle était... perdu, ne sachant pas trop ou se diriger.

Amélia regarda le clair de lune qui illuminait le ciel de toute sa splendeur. La lune grise brillait de mille-feux, suffisament clair pour qu'elle n'ait aucun problème a voir l'ombre noir de son amie ailé qui était venu la rejoindre directement de Tivecca. Celle-ci se posa lourdement sur le sol dans un vacarme qui eu tôt fait de faire agité la maisonnée. Bien entendu Amélia leur fit tous savoir télépathiquement qu'il n'y avait rien a craindre puisqu'il ne s'agissait que de Ténébra. Tous l'avaient au moins vu une fois ou plus... mis a part peut-être les invités. Enfin bref, après s'être amicalement salué, la midjin s'éleva jusqu'a son dos pour que le duo de faux-seccyeth partent dans le ciel. L'air frais de la nuit était plutôt froide en cette soirée, mais malgré tout, il faisait un grand bien a l'humanoïde qui se perdit un moment dans ses pensées, profitant du vent qui lui caressait le visage.


**Ne vous inquiêtés pas, ce n'est que moi et Ténébra qui arrivont, je suis venu chercher mes choses aux châteaux. **

Annonça-t'elle d'avance a la garde et aux sorcier avant même qu'ils ne soient en vu. Il fallait dire que depuis les événements cinq ans plus tôt, les dragons avaient quelques peu baisser dans l'estime. Enfin, elle leur avait quand même annoncer quelque jours plus tôt qu'elle le ferait dans les jours a venir. Mais ne sachant pas quand est-ce qu'elle se serait décidé a faire part de sa décision a ces chefs, elle n'avait pas préférer donner de date. On lui indiqua clairement de faire halte en dehors des murs du château. Ce qui, malgré sa déception, ne l'étonna pas vraiment. Ainsi les gardes pourraient veiller a ce qu'elle ne commette pas de trouble pendant que la jeune dame serait dans le château. Aussitôt arrivé, Amélia rassura un moment son amie le temps que les gardents se rapprochèrent, prêt a toute éventualité. Puis finalement se dirigea vers sa chambre. Entrer dans cette pièce lui était étrange. Il y avait déja un moment qu'elle n'y avait mis les pieds, si elle ne comptait pas il y avait deux mois environs. L'autre fois d'avant ce trouvait a être quand elle était venu y mettre ses trophés... soit les deux armures des chevaliers qu'elle avaient abattus. Sachant maintenant que leur ordre était dissout, cette pensée la rendait un peu amère. Avait-elle déja accorder de la valeur a ces babioles? Personnellement non. Mais elle savait qu'aux yeux de l'empire cela avait une certaine importance. Pourtant... maintenant cela ne lui disait maintenant plus grand chose. Suite a un soupir, la guerrière-sorcière entrepris rapidement de mettre toutes ses choses dans trois sac. Il fallait dire qu'elle n'y avait pas laisser grand chose depuis qu'elle habitait a la tannière avant de déménager dans le manoir. Ce ne fut qu'après avoir ouvert un de ses tiroires qu'elle tomba sur une lettre d'une grande importance qu'elle avait oublié avec ses missions et son écuyers. Il fallait dire que les moments ou elle pouvait acquérir les informations liés a cette lettre était très difficiles.

Amélia était retourné auprès de son amie, lui attachant solidement les objets avec des sangles avant de la laisser repartir les déposer près de la maison. Tant qu'a elle, elle avait encore a faire aux châteaux. Prétextant a la garde vouloir profité un peu de l'ambiance du château, Amélia se dirigea comme a ses habitudes sur le toit, après avoir avertie bien entendu les sorciers sondeur. Si elle savait qu'on gardait parfois un oeil sur elle, elle savait aussi bien qu'avec le temps, son manège avait développé une sorte de confiance entre eux et elle. S'ils savaient combien de fois elle avait brisé cette confiance. Étonnament, jusqu'ici elle ne s'était jamais fait prendre. Ou sinon elle trouvait toujours une raison suffisante pour réduire leur vigilance. Qui sait si un jour ce petit jeu dangereux ne lui apporterais pas de trouble. Pourtant... il fallait qu'elle le fasse, pour le bien de l'empire.

Pendant plus d'un heure, la jeune femme se prélassa au clair de lune, mine de rien, elle observait en toute discrétions les rondes des gardes et des sorciers, toujours couchés sur le toit de l'aile royal, a son endroit favori. Même Hyllina semblait être tranquillement dans sa chambre, probablement couché, ou étant pas très loin de l'être, puisqu'elle de son angle de vu, elle ne voyait aucune lumière sur le balcon de sa chambre. Une demi-heure plus tard, après avoir ressentie l'énergie subtil, mais typique des sorciers sondeur, Amélia le contacta pour lui faire savoir qu'elle passerait par l'aile impérial pour allez vers les cuisines. Sachant très bien qu'il ne garderait pas un oeil bien longtemps sur elle, Amélia pénétra par une des chambres vide près des appartements royaux et se mis a marché très tranquillement dans les couloirs. Les seuls gardent qui y était poster étaient a l'entrée du couloir. Ceux-ci ne l'avaient pas encore entendu. Pourtant il semblait être tout de même vigilant. La jeune femme du ce faire silencieuse pour ne pas les alerter, s'arrêtant près de la porte de la chambre de l'impératrice. Bien sur elle ne déploya aucune magie pour l'alerter de sa présence, sachant bien que celle-ci l'interpellerais si elle l'avait sentie. Mais seul le silence règna dans les environs, si ce n'était que la discussion entre les deux hommes. De son côtés, l'ex-chevalier ne ressentait aucune énergie magique l'épiant non plus. La vois était libre, et connaissant les rondes habituels de sorcier par coeur, elle avait environ deux heures devant elle pour trouver ce qu'elle cherchait.

D'un pas don seul les chats étaient capable (ou les assassins et les voleurs, dans cette circonstance), la petit rebelle continua son chemin jusqu'au bureau de l'impératrice ou elle pénétra dans le silence le plus total. Ce ne fut qu'après s'être assurer que la porte soit bien fermé qu'elle détourna les yeux en direction des parchemins, missives des autres royaumes, et autre document plus ou moins important serrer soigneusement sur les étagères. S'il y avait bel et bien une chose que tout les empereurs et impératrice qu'elle avait servi avait en commun, c'était leur méthode de rangement éfficace. Sous la lueur d'une flamme plus petite qu'une chandelle, Amélia trouva les sceaux du royaume dont elle cherchait le document : Argent. Heureusement les documents ''récents'' n'étaient pas bien nombreux. En deux mois, ils ne s'étaient pas passé grand chose. Même moins, sachant très bien que son sujet de recherche avaient du envoyé la lettre quelque peu après l'interception de la lettre qu'elle même avait trouvé.

Qu'est-ce que Amélia cherchait bien comme une espionne? Une demande... une lettre... quelque chose qu'elle pouvait comparé au document qu'elle avait pour avoir une preuve suffisante pour agir sur l'homme en question. Oh elle avait bien pu demandé directement a l'impératrice l'information même. Mais il y avait plusieurs raison qui la poussait a vouloir agir seul sur cet événement. Quelque chose qui avait autant a voir avec sa famille qu'avec sa propre justice... Bref, ce n'était certe pas en chevalier qu'elle s'était juré de le juger. L'homme en question était bien trop dangereux pour cela. Finalement, après avoir ouvert trois parchemin qu'elle laissa sur la table, la jeune femme trouva finalement la signature de l'homme qu'elle recherchait. Elle se déplaça rapidement en direction de la fenêtre pour pouvoir y lire au clair de lune, moins de chance de ce faire prendre ainsi.

Amélia comparait les informations, cherchant une faille dans ses textes qui lui donnerait raison. Si avec ce qu'elle avait il lui serait possible de faire ouvrire une enquête, a ses yeux ce n'était pas suffisant. Que devait-elle faire donc? Son regard ce porta machinalement sur la lune, admirant une fois de plus sa beauté. La maître-magicienne n'était plus chevalier depuis maintenant quelque heures. Elle n'avait donc plus les privilèges de pointé son nez ou bon elle voulait. Et que dire de ce qu'elle faisait maintenant? C'était bien pire... chose étrange, elle se demandait comment aurait agis son maître en le sachant. Celle-ci devait s'en retourner dans les plaines de lumières. Après tout, Amélia avait toujours été une chevalier modèle aux yeux de tous. Malgré son étrange compagnon en qui la présente impératrice temporaire avait toute confiance. Ont lui avait même proposé, non une, mais deux fois, de devenir l'une des dirigeantes de l'ordre. Titre qu'elle avait poliment refusé... Et la voila maintenant qu'elle faisait la rebelle espionne. Que penserait-t'on d'elle si jamais on la prenait la main dans le sac? A quel point elle causerait du trouble pour elle-même, sans compter sa famille a lequel elle tenait tant. Maintenant qu'elle y pensait. C'était peut-être une chose qu'elle devrait cesser de faire. Mais qu'y pouvait-elle si elle souhaitait ardemment aider l'empire a sa propre façon? Ce que l'ex-chevalier ne savait pas, c'était que ces questions allaient bien vite trouver réponse, puisqu'une personne entra a ce moment dans la salle, surprenant la jeune fille qui était encore dangereusement perdu dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyllïna
Animateur - Royauté - Irianeth
Animateur - Royauté - Irianeth
avatar
Nombre de messages : 1011
Rôle : # Impératrice
Date d'inscription : 01/02/2009

Plus sur le personnage
Âge: 74 - 79 ans
Rôle: Impératrice
MessageSujet: Re: Traîtrise? Entre rebelle et loyale. [Pv Hyllina] Mar 26 Sep 2017, 11:35

Rien de mieux qu’une petite marche nocturne dans la forteresse avant d’aller dormir. Prendre des raccourcies par l’extérieur juste pour respirer un peu d’air frais. Depuis que nous faisions les attributions au colisée, la forteresse était beaucoup plus calme après les attributions. Si les maitres n’exigeaient pas toute suite un entrainement pour voir avec quel style de personne ils étaient pris durant des années, les autres terminaient en fêtant tout simplement ou encore déjà dans leur lit à cette heure. Si j’avais passé quelques temps dans les estrades, mes yeux posés sur tous ces beaux mondes, à regarder attentivement ce qui se passait, j’avais fini par quitter la place. Je m’étais tout de même promener parmi les gens rapidement. Faisant acte de présence et s’assurant tout était correct avant de partir vers la forteresse. C’était en compagnie de Kal que j’avais commencé ma marche nocturne. Même si l’image semble très romantique, ce n’était pas totalement le cas. C’était tout simplement un temps calme à parler de tout et de rien comme parfois c’était juste silencieux. Rien de malaisant, c’était dans les habitudes. Comme toute bonne chose à une fin, je retournais seule à ma chambre.

Je pris tout de même le temps de faire un petit détour aux cuisines. Gourmandise de minuit que voulez-vous. J’aurais pu faire venir le tout à mes appartements, mais j’étais amplement capable de me déplacer là-bas. Ça permettait de voir aussi ce qui se tramait même la nuit. Les cuisines étaient toujours en fonction. Nuit, jour, soir. Même si la nuit c’était au ralentie, c’était généralement le temps ou les inventaires étaient faite, les idées de repas pour le lendemain, voir le surlendemain, beaucoup de chose s’y passait. C’était généralement les petits nouveaux qui écopaient du travail de nuit. Ou certain plus vieux qui voulait y aller car c’était plus calme. Le jour, c’était simplement l’enfer. Bref, tout cela pour dire que j’allais demander quelques biscuits et du lait. On s’empressa vite de m’en trouver. Je savais bien que je n’aurais pas de biscuit tout chaud et moelleux du matin, mais je m’en foutais. Je voulais simplement deux trois biscuits. Je voyais bien l’hésitation de la personne à me donner les biscuits qui datait du soir. On me proposa d’en faire des nouveaux et de venir me les porter à ma chambre d’ici quelques minutes. Mais non. Je secouai la tête et leur expliqua que je voulais juste eux. Les excuses continuèrent encore et encore même une fois partie.

C’était maintenant le temps d’aller finir ma collation près d’un bon feu. C’est alors que j’allais croquer dans un biscuit tremper dans mon lait que je m’arrêtai brusquement. J’avais l’impression de ressentir une certaine présence dans mes appartements. Pourtant, les gardes ne semblaient pas du tout alertés. C’était surement une simple impression. Sauf que non. Une fois rentrée, je remarquai dans le coin sombre, près de la fenêtre une silhouettait que je connaissais fort bien. Amélia. Elle ne semblait aucunement m’avoir vu. Je commençais à trouver que la sécurité ici c’était le dernier des soucis. Les gardes qui laissent rentrer n’importe qui, Amélia qui ne se rend point compte de ma présence. Grrr !

« J’offrirais bien mon aide à savoir ce que tu recherches, mais, il semblerait que tu es trouvée. »

Même si la phrase semblait être sur un ton de plaisanterie, ce n’était pas le cas. Qu’est-ce qu’elle cherchait ainsi dans mes choses? Mais surtout, de façon aussi mesquine. Si elle n’avait pas pris le temps de me demander une information, c’était logique de dire que ce n’était pas une bonne affaire.

« Tu donnes ta démission en tant que Chevalier, les nouvelles vont vite, et le soir même je te prends à rentrer comme une voleuse dans mes appartements. Qu’est-ce qui se passe avec toi Amélia? Que fais-tu ici? Que cherches-tu? »

J’aurais pu toute suite la faire mettre aux cachots pour ce qu’elle venait de faire. Et les chances qu’elle y finisse était bien là. J’étais une personne ouverte d’esprit. Tu veux quelques choses, tu cherches quelques choses et tu penses que je l’ai? Vient me parler. Ose demander. Le pire qui va arriver, je vais te dire non. Et je te donnerai même la raison du pourquoi. Mais, ne vient jamais me jouer dans le dos ainsi. Amélia était intelligente. Elle avait surement analysé bien des choses pour être capable de rentrer aussi facilement. Et ça m’enrageait grandement. Les personnes en service pour la sécurité se feront rencontrer pour cette erreur. Mon regard poser sur l’ex chevalier, je m’attendais à une réponse claire de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 452
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: Traîtrise? Entre rebelle et loyale. [Pv Hyllina] Sam 30 Sep 2017, 10:58

« J’offrirais bien mon aide à savoir ce que tu recherches, mais, il semblerait que tu es trouvée. »

A ses paroles, Amélia figea pratiquement sur place. Ses muscles se tendirent comme si elle était prêt a sauter. Son coeur battait la chamade comme si on l'avait effrayer. Sa main avait inconsciament pris la direction de sa poche pour trouver le confort d'une fiole qui pouvait être autant salvatrice que signer son arrêt de mort. Le ton de son intelocutrice avait été plaisant a entendre, détail qui lui permis un peu de se calmer. Lentement le regard de l'ex-chevalier se tourna vers l'impératrice. Non... elle n'était définitivement pas ici pour plaisanté tout bonnement de la présence de la midjin. Nul besoin de cacher son air malaisé dans ce cas. Elle était prise la mains dans le sac. Bien entendu les questions fusèrent dans son esprit. Qu'arriverait-il maintenant avec elle? Serait-elle mis au cachot, torturer pour avoir ouvertement insulté l'empire dans plus d'un sens? Est-ce qu'on l'exécuterais simplement sans lui donner le temps de s'expliquer? Allait-on... La honte traversa son regard bleu ciel qui descendit typiquement vers le sol, comme une enfant qu'on rabrouerait. Et si on tentait de lui faire du mal? Que ferait-elle? Se défenderait-elle? Serait-elle capable de faire du mal a ceux qui l'avait accueillit? Alors que son cerveau, un peu trop imaginatif, se faisait mille-et-un scénario plus atroce les uns que les autres, la parole de l'impératrice lui envoya un tout petit espoir.

La nouvelle qu'elle avait donner sa démission de l'ordre était donc déja parvenu a ses oreilles. Était-ce Janita qui lui avait fait savoir? Ou les rumeurs c'étaient-ils répandu comme un feu de forêt? Dans tout les cas, cela ne changeait pas grand chose, si ce n'était qu'Hyllina ne pourrait pas la punir en lui retirant elle même son titre. Et bien sur, elle voulait savoir pourquoi. Il était vrai qu'au première vu en ce moment la maître-magicienne donnait grandement l'impression d'être devenu une traîtresse. L'impératrice devait se sentir trahis par les actions de celle qu'elle avait guidé alors qu'elle n'était qu'une enfant. Tranquillement, Amélia enleva sa main de sa poche tout en levant son regard, toujours teinté de honte. Avoir été quelqu'un d'autre, surement qu'elle aurait tenté d'utilisé la fiole et son contenu. Mais pour Hyllina c'était différent, la midjin au sang céleste lui devait des expliquations. Pas parce qu'elle était impératrice, mais parce que c'était elle l'impératrice.


''Tu veut savoir pourquoi j'ai quitté l'ordre? Ou pourquoi je suis ici présentement? Les deux raisons ne sont aucunement lié.''

Bien qu'elle avait posé cette question, c'était une question plutôt rhétorique. Amélia se doutait que celle-ci voulait une explication de long en large sur ses agissements. Après un bref soupir, la jeune femme ferma les yeux, laissant ses sens magiques la guider jusqu'aux quelques chandelles qui servait de lumière nocturne puis transféra son énergie thermique pour les allumer. Le principe était simple, il suffisait d'un processus inférieur aux rayons incendiaire puisqu'il ne requérait pas aux être magique de concentrer intensément leur énergie. En fait, si elle se souvenait bien, il s'agissait même du premier exercice d'apprentissage sur le pouvoir. C'était étrange qu'en ce moment Amélia réussissait a avoir la tête a autre chose que sa réponse. Surement parce qu'elle était en train de chercher dans ses souvenirs le commencement de tout ça. Parce que ce n'était certainement pas d'hier qu'elle avait commencer.

''Pour commencer, je cherche des informations pour inculper un noble d'Argent qui ne semble pas être ce qu'il prétend. Il est dangereusement lié au monde des ténèbres, mais trop prudent pour laisser quelconque preuve permettre de l'y lier. Il y a environ deux mois j'ai intercepté une lettre qui lui était destiné. ''

Ce n'était pas l'homme en question qui avait fait l'erreur dans cette lettre. Amélia ne doutait pas que l'homme qui l'avait écris devait déjà être mort a l'heure qu'il était. Sachant très bien comment ce genre d'erreur n'était pas toléré parmi les assassins, mercenaires, voleur et autre malfrat du genre. La lettre en question expliquait simplement que le plan était prêt, et qu'ils n'attendaient que les élites pour refermer la gueule du loup. Typiquement codé afin de donner le moins d'information possible, il était cependant très clair sur le contenu pour une personne ayant une bref connaissance sur ce genre de message. En gros, le message avait été écris par un amateur, ce qui avait donner la puce a l'oreille a l'ex-chevalier. Maintenant, il restait qu'a savoir qui était les proies pour lequel le piège avaient été tendu. Et c'était ce qu'Amélia recherchait dans les appartements de son interlocutrice. La jeune femme laissa voler la lettre en question vers Hyllina pour qu'elle puisse la lire elle même, avant de continuer.

''J'aurais pu simplement venir te demander pour ses informations. Il y a deux raisons pour lequel je ne l'ai pas fait. La première, je préfère être prudente face a cet homme. Je ne sais aucunement jusqu’à ou ces relations s'étendent autant dans l'empire qu'en dehors. S'il advenait a savoir que je cherche des informations sur lui, je craint pour la vie de ma famille. Hors je préfère qu'il ne sache aucunement que je suis active sur son cas.''

Ce n'était pas qu'elle ne faisait pas confiance a Hyllina. Mais les murs avaient des oreilles. Même si elles advenaient a parler seul a seul, Amélia ne pouvait nié le fait qu'ils pouvaient être écouté, magiquement ou autre. Même en ce moment, même si les chances étaient faibles, c'était une possibilité a ne pas écarter.

''Et pour la deuxième... Disons que les mauvaises habitudes sont dur a perdre?''

Oops... Ça ce n'était définitivement pas le genre de chose a dire. Amélia en était consciente. Mais tant qu'a être dans les confidences, autant lui avouer que...

''... Ce n'est pas la première fois que je visite les quartiers royaux.''

Il était clair que la nouvelle sembla être plutôt choquante. Si la midjin était a la place de la doyenne impérial, elle l'aurait certainement été. Fallait peut-être mieux rectifié le tir avant qu'elle ne décide de mettre terme a cette discussion.

''Depuis que je suis écuyer que j'ai cette manie. Enfin... si on part du début, je crois que ma curiosité a toujours été dur a satisfaire. Et comme mon premier ''père'' n'a jamais été un bon modèle, j'ai pris quelques habitudes de lui qui n'ont jamais partie. ''

Amélia se rappela avec un sourire nostalgique ses moments du passé. Il était vrai qu'elle avait évolué avec le temps. Mais ne disait-t'on pas que c'était les premières années qui étaient le plus importante pour l'éducation? Et disons que son faux père n'avait jamais été le meilleur des modèles.

''Le tout a commencer un jour lorsque je me suis obstiner avec mon maître.''Lou, a l'époque. Puisqu'elle considérait aussi David comme son premier mentor important (et maître, dans un sens.'' Arrogante comme je suis, je lui ai dit que j'étais capable de faire le travail d'espionne sans me faire avoir et que je pourrait réussir a lui donner des informations que j'était pas sensée savoir. Nul besoin de dire que jeune comme j'étais, j'ai grandement sous estimer la garde entourant mon maître et les yeux qui étaient rivé sur moi. Malgré mon incompétence du moment, et l'amère punition qu'elle m'avait donner, la seul chose qui ce fut développé en moi a ce moment fut la curiosité pour ce que je n'étais pas sensé savoir et le désir de prouver a mon maître que j'étais capable...''

La jeune femme se souvenait encore de ce moment comme si c'était hier. Après tout comment pouvait-elle ne pas souvenir de toute les punitions de Lou a cette époque. Elle était une vrai démone tortionnaire... pour une gamine comme elle qui ne savait rien de ce monde cruel qu'était la noblesse. Au moins aujourd'hui elle voyait les choses sous un autre angle et lui était reconnaissante de tout ce qu'ancienne impératrice lui avait forcer dans le crâne.

''De cette défaite j'ai pris un peu de recul dans mes tentatives. J'ai questionner l'entourage des gens a savoir ce qu'était un espion et j'ai tranquillement développer mes talents. Ce ne fut pas difficile avec la position que j'avais. Je m'étais déjà crée un masque de parfaite petite écuyère pour ne pas mettre mon maître dans l'embarras. Je ne pouvait pas être moi-même avec elle, alors j'ai été forcer de changer. Le reste j'ai développé mes talents en observant les alentours et prenant mentalement des notes. Après plus de deux ans j'ai réessayé pour finalement réussir.''

Encore un souvenir... son premier espionnage réussi. A ce moment la, elle n'avait aucun objectif en tête et avait simplement décidé de lire des informations au hasard. La chance qu'elle avait de tomber sur des trucs important. Des trucs qu'elle savait qui pouvait la mettre dans un grand danger si on apprenait qu'elle le savait.

''Et ensuite mes tentatives se sont transformer en jeu de curiosité. Je voulais savoir a quel point je pouvait en apprendre sans me faire prendre. J'ai donc continuer avec les années. Puis un jour je me suis rendu compte que ce que je savait pouvait être un danger pour l'empire. L'information est un arme après tout... De ce moment j'ai commencé a réduire mes visites afin de me contenter seulement d'information que je pouvait avoir besoin ou que je pouvait utilisé afin d'aider l'empire. Car malgré ce qui semble, et mes décisions un peu étrange, j'ai toujours l'empire et son bien a coeur. Mais je ne peu nier le fait que je soit stupidement téméraire et curieuse. Et j'aime les défi qui me permet de mettre ma vie en jeu...''

Amélia était bien consciente de sa position présente. Consciente qu'elle risquait de perdre la tête pour cela, elle n'avait jamais mis fin a ces activités, prenant cela comme un... simple jeu?

''Je suis consciente que les informations que j'ai acquise au cours des ans peuvent être un danger pour Irianeth. Et c'est pourquoi malgré le danger que je représente, je m'efforçait jusqu’à maintenant a tenter de garder cette mascarade de bonne chevalier. Afin de ne pas attirer l'attention sur moi, et empêcher les gens de chercher a en savoir trop a mon sujet.''

Ce qui était dangereux était le fait qu'elle pouvait tomber sur un groupe ennemie. Saurait-elle s'en protégé si c'était le cas? Bien sur ce mettre a mort était possiblement la solution facile. Et tenter de vendre des informations étaient un autre possibilités. Les moyens pour qu'elle oublie ce qu'elle avait appris étaient la aussi. Mais Amélia n'était pas stupide, elle savait qu'elle risquait gros en avouant tout ceci a Hyllina. Sa vie était désormais en jeu et elle n'avait pas grand chose pour se défendre a ce sujet. Restait maintenant a voir comment Hyllina prendrait ses nouvelles informations.

''En ce qui concerne le fait que j'ai quitté l'ordre... C'est... mouais... pour des raisons purement personnel et égoïste.''

Il n'y avait pas de manière plus précise de qualifié ses décisions. Mais ce n'était pas vraiment sur un coup de tête qu'elle l'avait pris.

''Tu te souviens douze ans plus tôt, lorsque je t'ai demandé un moment pour méditer sur ma situation?''

Ce temps ou elle avait quitté tout les territoires connu afin de se ressourcer. Elle y avait trouver Xerkh et leur relation c'était développé a ce moment la. On pouvait dire qu'elle avait trouver sa raison de rester dans l'ordre a ce moment. Même si ce n'était pas pour lui qu'elle était rester. Après tout, il détestait plus l'ordre qu'elle et c'était même étonnant qu'il n'avait pas donner sa démission plus tôt.

'' Ma décision n'a pas vraiment changer depuis ce temps. Je n'ai jamais plus douter de ma position face a l'empire. C'est ma maison, ma famille... Je n'ai pas l'intention de lui tourner le dos. Mais l'ordre... J'ai l'impression qu'il empiète sur celle que je suis vraiment. Avec les années j'ai compris que j'avais atteint mes limites dans celle-ci. Ma vie devenait un peu trop routière et j'avait conscience que je commençait a tourner en rond. Je souhaite aider l'empire selon d'autre terme. Quelque chose de plus... libre? Tu sais, je n'ai jamais vraiment été chaude a l'idée de cette méritocratie. Enfin, je ne peu nier que cette façon de procéder a ses bons côtés. Mais elle n'est pas pour tout le monde. Je ne souhaite pas être reconnu pour faire le bien pour l'empire. Si je veut donner mon meilleur pour l'empire c'est simplement pour ma propre satisfaction. Je me moque un peu... ou plutôt dire que je préfère, ne pas être louanger pour ça. Vivre une vie... tranquille? Enfin... ''

Tranquille n'était définitivement pas le mot qu'elle cherchait. Mais c'était quand même ce qui représentait bien ce qu'elle voulait paraître eux yeux des autres. Amélia était une personne sinistre qui préférait agir dans l'ombre. Le fait qu'elle ait les yeux rivés sur elle pour ses exploits ne la gonflait pas de fierté. Cela la laissait ni chaud ni froid. Car elle n'avait pas vraiment cure de l'opinion des autres. Elle avait ses raisons d'aider l'empire a s'améliorer et cela ne concernait qu'elle.

''Plutôt dire que je souhaite faire mon mieux pour l'empire sans vraiment en prendre crédit. Tant que l'empire s'améliore par mes efforts c'est une récompense suffisante pour moi. Mais surtout je préfère le faire sous mes propres termes que diriger par quelqu'un d'autre... Enfin... si tu ne me fait pas executé pour cette intrusion.''

Finit-elle de répondre avec un petit rire nerveux. Il était difficile de bien expliquer ce qu'elle voulait dire dans tout ça. Hyllina la comprendrait-elle? Et comment verrait-elle la chose? Est-ce que la façon de voir de l'ex-chevalier n'était qu'un rêve vide et impossible? Seul l'impératrice pouvait maintenant lui montrer la voie qu'elle pouvait prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Traîtrise? Entre rebelle et loyale. [Pv Hyllina]

Revenir en haut Aller en bas

Traîtrise? Entre rebelle et loyale. [Pv Hyllina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Irianeth :: Pikay :: La forteresse noire-