___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

In the search for a balance between two worlds [PV Daegan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sehnsuch
Animateur - Seccyeth
Animateur - Seccyeth
avatar
Nombre de messages : 112
Rôle : Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
Date d'inscription : 16/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 25-29 ans (G19)
Rôle: Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
MessageSujet: In the search for a balance between two worlds [PV Daegan] Jeu 31 Aoû 2017, 15:40



Et voilà que déjà, la nuit avait passé. Sehnsuch avait eu un peu du mal à s’endormir malgré le confort que lui procurait la membrane douillette de l’une des ailles de son Dragon. Vermeil blotti contre elle, elle c’était demander un instant pourquoi ils n’en faisaient pas comme Zarishka et foutaient le camp… Après tout, c’était possible. La jeune Dragonne Blanche avait survécu, avait trouvé une façon de bien se cacher de ses poursuivant et elle savait très bien que l’Empire ne pouvait se permettre de s’enfoncer trop profondément sur Enkidiev, ne pouvant empiéter sur les Territoires non conquis. Par contre, elle doutait fort que la population, tout comme les Chevalier la laisse vivre en paix avec son Dragon. Elle serait, comme la Dragonne, tout autant persécuté. Et si Zarishka les aidaient? Et voilà que même si cette idée loufoque lui semblait possible, ne serait-ce qu’un peu, tout s’arrêtais avec Kronos. Irianeth était chez lui. Il resterait là où étaient les Dragonnes, car son instinct le lui dictait… Il continuerais à se battre pour être le Roi, pour protéger ses Dragonnes et attendre le bon moment pour frapper l’Empire et le revendiquer, littéralement. Encore heureux que son compagnon ne soit pas humain, il aurait fait un Empereur bien inquiétant… Et il aurait tout fait pour parvenir à ses fins.

Quoi qu’il en soit, elle était, comme toujours, déchirer entre deux idées. Concernant Daegan, ce n’étais pas mieux. Évidemment qu’elle avait eu droit à l’opinion de Kronos, qui ne c’était pas fait prier pour le menacer de toutes les manières possible, tout comme de le rabaisser. Il semblait, en fait, bien plus irrité de sa présence qu’elle n’aurait pu se l’imaginer, ce qui causait sincèrement un énorme problème en soit. Comment pourrait-elle enseigner comme il se doit les rudiments, ne serait-ce que de base des Seccyeth si le Dragon auquel elle était liée lui désobéissait? Kronos ne l’écoutait vraiment que lorsque cela l’arrangeait et pour l’heure, cela ne l’arrangeait aucunement. Elle avait cessé, pour la soirée d’argumenté avec lui, notant bien que sa décision était irrévocable pour l’heure. Elle trouverait bien un moyen, ne serait-ce que le temps. Le Dragon noir avait toujours été des plus farouches. Elle n’en connaissait franchement pas de pire… Mais pourtant, elle l’excusait et le comprenait. Si on croyait que cela avait été l’amour fou, entre lui et elle. Non, au contraire. Elle avait dû l’amadoué… Il avait tout de même tenté de la brûler vive, la première fois qu’ils c’étaient rencontrer. Son désir de montrer qu’il était maître de sa destiné et qu’aucun bipède ne saurait l’être était si fort, qu’il en oubliait parfois… De voir les choses d’un autre point de vue. M’enfin. Ça, c’était son boulot à elle, pas le siens. Tout comme les gens qu’elle avait croisé par le passé, Kronos était fermé sur son idée. Et elle pouvait le comprendre de ne pas se sentir concerné par l’apprentissage de son Apprenti. Après tout, il ne devait rien ni à l’Empire, ni aux Seccyeths, ni à elle.

**Tu exagère. Tu m’as quand même… Aider à me libéré.**

Sa voix mentale ce fit entendre dans son esprit. Il était bien le seul qui arrivait à s’y faufiler aussi aisément, comme si pour lui, elle était un livre ouvert. Ce qui en fait avait toujours été un peu le cas. C’était le seul moyen de gagné la confiance de Kronos. Il détestait les recoins sombres, bien qu’elle ait les siens, qu’il respectait. Quant au fait d’avoir contribuer à le sauver… Elle esquissa un sourire en coin, puis lui flanqua un coup de coude –comme si cela lui ferais quelque chose- et se redressa, exagérément outrée.

**[Kronos] Quoi?! Je tes «Aider»? C’est tout? J’ai presque tout fait le boulot. Je te signale que tu étais coincé comme un rat, quand je tes trouver. Si ça ne serait pas de moi, tes ossements trôneraient encore dans ce piège au beau milieu des montagnes et personne ne saurait qu’il fut un temps où il existait un «Roi des Dragons».**

Kronos laissa échapper un grognement sourd qui résonna dans toute la grotte, se redressant lentement, évitant de faire tomber sa précieuse protéger. Son commentaire ne lui avait pas plus, c’était évident, mais Sehnsuch se contenta de croiser les bras sur sa poitrine et d’aviser la créature ébène aux reflets vermeils s’éloigner tout bonnement d’elle. Ah ça non! Il n’allait pas la laissé coincé ici comme il avait déjà fait. Elle n’avait pas le temps pour ça, aujourd’hui! Elle fronça les sourcils et revint à la charge.

**[Kronos] Kronos!... C’est pas avec une attitude du genre que je vais avoir l’impression que tu tiens à moi ou que je n’exagère pas, comme tu sembles le sous-entendre, quand je pense que tu ne me doit rien. Tu agis comme si… Tu t’en fichais. De tout, tous le temps… Mais là… J’ai un Apprenti. Je n’ai Pas.Le.Choix. Tu comprends ce que ça veut dire? Bien sûr que non… Tu t’en fiche. C’est moi qui suis coincé, de toute façon. Pas toi. Au fond. N’est-ce pas?**

Le Dragon noir cessa sa progression, à quelques mètres de la sortie de la grotte, puis tourna lentement sa tête vers la Seccyeth et la scrutait de son regard perçant. La semi-Pardusse, elle, ne broncha pas d’un poil, affichant son air courroucé, les bras toujours croisé. Elle attendait une réponse, ou quelque chose comme ça. Il ne la comprenait pas! Il ne voulais pas le faire. Et tous ces problèmes qu’elle avait depuis qu’elle était Seccyeth ou presque, c’était à cause de lui! Pour le protéger. Elle lui demandait un simple petit effort et il refusait, parce-que c’était lui le Chef, le Roi, peu importe. L’énorme créature poussa un long soupir. Il suivait encore ses pensées. C’était toujours lui qui tranchait, lui qui décidait ou qui avait le contrôle final de la situation, jamais elle, au fond. Elle fit de même, cette fois irritée ce qui n’était pas trop dans ses habitudes, d’en vouloir à son compagnon aussi ouvertement. Peut-être était-elle épuisé, de toujours devoir se battre, que ce soit contre les autres, même parfois contre lui. Combat qu’elle laissait souvent le Dragon gagné parce-qu’au fond, cela n’avait aucune importance.

**[Kronos] Kronos… Si on reste sur Irianeth, je n’ai pas le choix de rester dans un Ordre, c’est comme ça. Il faut ce plié un minimum à ce qu’on exige de NOUS entre temps... Si déjà je peux éviter que tu le bouffe, ou le calcine, ou l’écrase sous tes fesses… Je te demande pas de l’apprécier, juste… Ignore-le. D’accord?**

** Tu me demande de supporter la présence d’un bipède que je ne désire pas et de participer à lui montrer comment un Seccyeth doit dominer un Dragon.**

N’en pouvant plus, la jeune Seccyeth poussa un soupir irrité et leva ses bras en l’air afin de fouetter le vent. Ça ne servait à rien. Il était complètement fermé. Il ne voulait même pas observer son point de vue, encore moins comprendre qu’il pigeait bien ce qui l’arrangeait.

**[Kronos] Oui bien sûr, parce-que je te domine complètement, c’est ça Kronos? Je ne tes jamais laisser le choix de rien. Je te brime complètement…**

C’était littéralement blessant. Il pouvait bien le sentir, mais évidemment qu’il choisirait de l’ignorer… Il ne prenait en compte que ce qui l’arrangeait. Elle continua d’avancer, le dépassant et choisi de descendre la montagne à pied. Elle était déjà en retard et elle devait s’occuper de son Apprenti. Dragon ou pas. Qu’elle en avait envie ou pas, mais ça, Kronos ne connaissait pas ça. Elle l’avait laissé dormir dans sa hutte pour la nuit, prétextant qu’elle voulait passer du temps avec son Dragon ce qui était totalement vrai. Elle aurait pensé que celui-ci aurait compris que le fait qu’elle ait un Apprenti ne changeait rien à leur relation, peut-être même qu’il la renforcerait d’avantage, mise à part le fait qu’elle avait une espèce de sangsue qui la suivrait presque partout et qui somme toute, ne changerait pas grand-chose pour elle. C’était lui qui rendait les choses pénible, pas elle. Elle faisait déjà un effort pour tout mettre de côté; Ses différents avec les autres Ordres, le fait qu’il soit un homme, ses angoisses et tout le reste... Et au lieu de l’aider ou de la rassurer, il ne faisait que chercher à alimenter ses craintes et lui ajouter des problèmes à gérer. Elle n’y arriverait pas, comme ça. Elle serait exténuée avant la prochaine lune, à ce rythme. C’était du soutien dont-elle avait besoin et à cette pensé, ce fut un croissement qui lui fit lever la tête. Vermeil vint se poser sur son épaule et frotta son bec sur sa joue, tandis qu’elle voyait Kronos prendre son envol pour partir elle ne savait où. Assurément pas vers Tivecca. Elle soupira.

La marche ne fut pas trop longue, encore heureux. Sehnsuch pressait le pas comme elle le pouvait, dévalant agilement la Montagne, puis déambulant dans les sentiers, en profitant pour s’y éloigner un peu afin de se purifier très prestement dans une petite chute, à un point tel qu’elle réenfila ses vêtements alors que sa peau était encore toute humide, collant le tissus à celle-ci et imbibant celui-ci par endroit. La température n’étais pas des plus fraiches, alors elle n’avait pas froid. De toute façon, elle n’avait pas le temps. Elle s’agrippa un fruit au passage car elle savait très bien qu’elle n’aurait même pas le temps de déjeuner. Avec l’enthousiasme palpable de son Apprenti, la vieille, elle comprendrait bien qu’il aurait hâte. Elle avait vécu la même frénésie le premier jour. Rencontrer les Dragons! Elle pouvait voir la fumer du village et sentir déjà l’odeur du repas que fort souvent tous partageaient autour d’un feu avant d’entamer la journée, mais c’était évident qu’elle était en retard. Merde. Qu’elle belle image elle offrait, ein? Et bien ce n’était pas fini… Sehnsuch n’avait rien de la Seccyeth parfaite. Même si parfois ont lui offrait ce genre de compliment. Elle était du genre à tout gâcher assez rapidement, malgré tous les efforts qu’elle faisait. Malgré toute la bonne volonté qu’elle y mettait. Quoi qu’il en soit, elle arriva en fin en vue des huttes et marcha à pas pressé vers la sienne, pour y pénétré en coup de vent, poussant le rideau afin d’y entrer.

**[Daegan] Désolée j’ai eu un…**

Son regard se posa bien malgré elle sur l’ancien Chevalier qui était visiblement au beau milieu d’un entraînement –intérieur?-. Il ne portait qu’un caleçon et, observatrice comme elle l’était, disons qu’elle avait eu presque, en un rapide coup d’œil eu le temps d’en compter les quelques cicatrices qui retrouvait son torse luisant de sueur. Pouah! Ça sentait l’homme à plein nez, chez elle, en plus! Elle ne sut trop pourquoi, mais elle senti son visage prendre une teinte assurément rosée.

**[Daegan] Contre temps… Je euh…**

Elle se dirigea vers sa bibliothèque et replaça correctement un livre qui avait visiblement été déplacé. Daegan avait-il joué les curieux? Ou c’était son entrainement qui avait… En tout cas. Elle lui jeta un coup d’œil oblique. D’accord. Ils allaient devoir mettre quelques trucs au clair…

**[Daegan] Ne le prend pas mal, mais si tu pouvais, la prochaine fois… T’entraîner à l’extérieur? Ou… Ouvrir le rideau… Et la petite fenêtre… S’il pleut… Ou fait trop froid je comprendrais… Ce serait bien j’ai euh… Je suis demi-Pardusse… Et cela vient avec un odorat très développer…**

Outre le fait que de voir un homme en caleçon dans sa hutte faire des punch-ups l’intimidait tout de même un peu, elle n’allait tout de même pas avouer si ouvertement qu’elle n’avait jamais eu, à la base, la moindre proximité avec la gente masculine. Alors le voir comme ça, dans son petit coin à elle, recouvert de sueur et tout et tout… C’était un peu trop pour son petit cœur de pucelle. Voilà! Bon! Elle n’était pas si pudique, mais disons que certaines situation la rendait moins confortable que d’autres, comme celle-ci… Elle se contenta d’ouvrir le rideau de sa petite fenêtre et de faire de même avec la porte, puis s’adossa sur le bord de celle-ci, croisant les bras et lui jetant de nouveau un coup d’œil; C’était plus supportable maintenant la surprise passé… Mais elle refusait de le maté. Ce n’était pas son genre, mais elle dû se résoudre à observer à l’extérieur, parce-que visiblement, c’était plus difficile à dire qu’à faire. Chat, lui, était venu frotter son corps contre ses jambes, la forçant malgré elle à s’accroupir un peu pour lui caresser la gorge, sous le regard calculateur de Vermeil.

**[Daegan] Il faudra ce pressé. On est en retard. Si tu veux qu’on nourrisse les Dragonnes et rencontrer les petits, il ne faudrait pas tarder car après le repas passé il est plus difficile d’intégré de nouveaux venu sans qu’elles ne cherchent à te tester. Sinon, on devra attendre à demain, mais avec l’enthousiasme auquel tu faisais preuve hier… Remarque, il y à une tonne d’autre chose à faire, mais le plus amusant rester de «jouer» avec les Dragons.**

Il aurait sans doute besoin de se purifier, s’habiller, manger? En tout cas, si sa continuait comme ça… M’enfin, elle ne pouvait pas lui en vouloir et ne lui fit aucune reproche. C’était de sa faute surtout, ce retard. Comme toujours quoi. Tout était toujours de sa faute. Bon. Elle se sentait un peu irrité et habituellement voler un peu avec Kronos lui changeaient les idées, mais là ce n’étais pas possible. N’est-ce pas? Il lui faisait visiblement la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9649-sehnsuch-la-reveuse

In the search for a balance between two worlds [PV Daegan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Irianeth :: Plateau de Lissen :: La plage aux dragons-