___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

One More Light [PV Kolth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nassa
Guérisseur
avatar
Nombre de messages : 113
Rôle : Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
Date d'inscription : 04/03/2015

Plus sur le personnage
Âge: 27 - 32 ans
Rôle: Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
MessageSujet: One More Light [PV Kolth] Dim 27 Aoû 2017, 13:12

La lumière du matin filtrant à travers les rideaux vint jouer dans les recoins de la pièce. Enroulée dans les draps, Nassa se réveillait doucement du sommeil sans rêve qui l'avait enveloppée toute la nuit. Elle étira son corps mince, encore engourdie par la somnolence qui l'avait prise en fin d'après-midi, la veille. Les oiseaux chantaient dehors, accompagnés dans leur musique par le bruissement des feuilles. Tout annonçait une magnifique journée. En se frottant les yeux, la jeune elfe se retourna,
posant une main près d'elle. Mais au lieu du corps chaud auquel elle s'attendait, elle rencontra la froideur de la literie. Elle releva la tête, intriguée et c'est à ce moment là que tout lui revint en tête.
Elle fut prise d'une violente nausée totalement incontrôlable qui l'obligea à se rallonger. Elle fixa le plafond un moment, sentant son estomac se nouer.

Edric était mort.

Malgré la semaine qui s'était écoulée, le scénario se répétait inlassablement chaque matin. Tout c'était passé si vite ce jour là qu'elle ne se rappelait de rien. C'était à peine si elle s'aurait expliquer comment son compagnon l'avait quitté.
Elle avait été très entourée ces derniers jours, notamment par Zäck qui l'avait beaucoup soutenue. Mais elle se sentait plus seule que jamais face à cette réalité dégueulasse. Toute forces l'avaient quittées et elle voulait juste rester dans son lit jusqu'à la fin de sa vie. Elle avait même presque envie que sa vie s'arrête là, maintenant.

Seulement, le monde, là, derrière sa fenêtre ne s'arrêtait pas de tourner parce qu'elle était infiniment malheureuse. Elle était même plus que ça. En réalité c'était si fort qu'elle ne savait pas comment le définir. Elle se perdait donc dans son travaille de guérisseuse pour noyer sa tristesse.

Aider les gens lui permettait d'oublier. Elle oubliait qu'elle n'avait rien pus faire pour la personne qu'elle aimait le plus au monde. Mais dès que la journée était finis, elle était à nouveau assaillis par des milliers de voix dans sa tête qui lui disait qu'elle était seule, ces milliers de démons qui l'écrasaient sous le chagrin. Et impuissante, elle se laissait faire, plongeant dans un sommeil qui était soit sans rêve soit tellement agité qu'il l'a réveillait et l'obligeait à rester éveiller toute la nuit, ce moment où elle ressentait encore plus l'absence d'Edric.

Elle sentit les larmes arriver et les laissa couler tandis qu'elle se préparait. Elle se brossa consciencieusement les cheveux, comme son compagnon lui faisait chaque matin et s'habilla,
d'une tunique et d'un pantalon noirs. Elle sortit de ses appartements, dévalant les escaliers du château, ses longs cheveux bruns volant derrière elle, sous les regards plein de pitié que tous lui accordait.
Elle essuya les dernières traces de larmes d'un revers de manche rageur étouffant un ultime sanglot.

Nassa n'aimait pas dévoiler ses émotions. Elle n'aimait pas paraître faible. Et elle n'aimait pas être la pauvre petite qui avait perdu son compagnon. "Que ça doit être dur, surtout si jeune !"
Elle marchait la tête basse, fixant ses pieds, parcourant la cours, dans l'intention de descendre au village. L'avant veille, elle avait soigné la forte fièvre d'un nourrisson et le surveillait à présent tous les jours afin d'être sûre qu'il reprenait bien du poids et continuait sa croissance de façon normale. Elle amenait également ses courses à une vieille femme qui peinait à se déplacer et lui préparait des pommades pour ses rhumatisme.

Elle effectua une rapide liste mentale de ce qu'elle devait effectuer dans la journée, luttant pour ne pas penser à rester déprimer au château. Perdue dans ses pensées, surtout qu'elle ne regardait pas devant elle, elle percuta quelqu'un. Elle grommela une excuse mais se figea lorsqu'elle reconnue la personne.

- Kolth.

Kolth avait certainement entendu parlé par son maître de ce qu'il c'était passé. Zäck était longtemps resté avec Nassa le premier jour pour tenter de la calmer. Lui qui d'habitude ne peinait aucunement à lui faire retrouver la raison en avait vu de toute les couleurs. Elle avait balancé entre crise de colère et crise de larme toute la journée, dans les bras de son ancien-maître, le seul qu'elle laissait approché à ce moment là. Elle le fixa un moment avant de baisser les yeux, ne sachant comment réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolth
Animateur - Ex-Écuyer
Animateur - Ex-Écuyer
avatar
Nombre de messages : 67
Rôle : Ex-Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 19-23 ans (G19)
Rôle: Ex-Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: Re: One More Light [PV Kolth] Mer 30 Aoû 2017, 00:40



Bien des choses c’étaient produites, voire enchaîner depuis l’évènement où ils avaient découvert le bras de Lyzann dans la cour du Château d’Émeraude. Kolth eut l’impression que tout ce passa en coup de vent, comme un rêve –ou plutôt un cauchemar-. Tantôt ils furent devant un Dragon blanc, tantôt ont hésitait entre festoyé leur retour, bien qu’incomplet. Ils avaient certes retrouvé leur Cheftaine, mais tous, sans exceptions étaient revenus mal en point. Ils avaient perdu un Chevalier dans la mission et tout le monde avait trouvé bien lourde cette perte, particulièrement Nassa, il le savait bien.

Kolth n’avait jamais été très à l’aise avec ce genre de sentiments, ne sachant comment les gérer. La mort, il ne l’avait confronté que très peu et cela ne lui avait jamais fait quoi que ce soit… Et il se sentait mal pour ça. Ce n’était pas qu’il était indifférent, c’était seulement qu’il n’aimait pas s’attarder sur des sentiments qui sans doute lui faisaient mal et que lorsqu’il se surprenait à y rester, il s’engouffrait dans un tourbillon désagréable qui ressemblait trop à ce qui le taraudait à la base si souvent.

Et puis, il avait eu personnellement tout un choc lorsque Zäck lui avait annoncé que l’Ordre avait été dissous par le Grand Conseil, après tout ce qu’ils avaient fait pour Enkidiev! Traitant même Lyzann, Zäck, Nassa et d’autres Chevalier particulièrement presque comme des renégats! Et lui, il n’était pas mieux, l’Écuyer qui y avait participé. Comme s’il aurait dû les dénoncer!... Il avait bouilli sur place, c’était transformer et avait disparue durant près d’une semaine, laissant lâchement tout le monde… L’envie d’aller en Kadrunn plus que jamais l’avait envahi et il avait aussitôt eut le réflexe de tenter un appel, un peu désespéré, vers elle. Pourquoi? Il voulait aller tout raconter à Vayrinn, trouver une solution, les faire changer d’idée de force s’il le fallait! Elle le pouvait, non? Il c’était trouver finalement un peu excessif, après que celle-ci l’ai raisonné. Elle lui avait fait réaliser, un peu moins qu’à la mi-chemin que peut-être les siens avaient besoin de lui plus que jamais. Que c’était peut-être un test de la vie, ou quelque chose comme ça. Pour voir s’il était assez fort, assez loyal, même sans le nom, sans le titre bidon… Car après tout, c’était un lien qu’il avait créé avec eux et non le nom. Elle lui avait dit qu’ils se verraient bientôt, de juste attendre et laisser aller les choses. Il c’était senti… Repoussé? Il voulait un résultat et maintenant. Il en avait assez d’attendre! Pourtant il lui faisait confiance malgré tout, c’était plus fort que lui…

Il avait toujours été très prompt à réagir et peu à réfléchir. C’était sans doute son plus grand défaut. Honteux de sa réaction, il avait préférée errer et mijoter tout ceci, la tête basse et déambulant parmi le peuple dans la Cité. Au moins, courir comme il l’avait fait lui avait été d’un grand bien, mais somme toute, il était abattu, bien que sans doute presque épuisé. Leah avait tenté de le contacté à plusieurs reprises, tout comme Zäck, mais il était resté silencieux. Il avait tout simplement besoin d’un certain temps pour gérer tout ça, lui-même de surcroît. Les coup d’œil qu’il jetait de temps en temps autour de lui, lui faisait lentement réaliser que pourtant, tout autour rien n’avait changer et que c’était sans doute exactement le cas, avec tout le reste, sauf avec lui. Dans sa marche, il heurta une personne et le jeune Berserk, dans ses pensées, laissa mollement pivoter son épaule, docilement afin d’amortir le choc contre l’autre corps.

-Pardon.

Fit-il toujours la tête basse, continuant son chemin, mais seulement d’un pas ou deux puisqu’il se figea sur place. L’effluve qui était parvenu jusqu’à son nez lui offrit en une vision plutôt violente le retour de la concerné lors du dit drame : Un Dragon qui s’écrasait mollement contre les rochers des Côtes de Fée, puis… Elle prononça son nom, le forçant à abandonner cette vision, pour plonger ses prunelles disparates dans son regard Émeraude. Triste, si triste. Cela ne lui allait pas très bien. Elle était beaucoup plus belle lorsqu’elle souriait, ou que cette lueur de malice brillait dans ses yeux. Il ne pouvait pas se vanter de la connaître, mais il pouvait considérer qu’il la connaissait plus que d’autres ce qui était satisfaisant pour lui.

Sentent sa peine le frapper de plein fouet, il laissa échapper une brève plainte de canidé alors que ses oreilles se plaquèrent contre son crâne puis, il était en même temps heureux de la voir. Qu’elle étrange mélange. Le silence n’eut pas réellement le temps de s’installer, qu’il fit brisa la distance qui les séparaient pour la serrer dans ses bras et lui envoya une vague d’apaisement bien que de piètre qualité. Ce n’étais pas la magie qui importait dans ce geste pour lui, ce n’étais qu’une amplification de ses propres émotions. S’il aurait pu lui retirer sa peine et la prendre sur ses épaules il l’aurait fait volontiers. C’était peut-être de ça que parlait Vayrinn? Dans tous les cas, il se disait que, bien qu’il ne fût pas des plus importants dans sa vie, qu’il était là aujourd’hui et en cet instant précis. Et puis, cela lui ferait peut-être du bien à lui aussi? Il la relâcha et recula d’un pas afin de prendre le sac qu’elle portait, signe qu’il était désireux de lui tenir un peu compagnie, peu importe où elle allait ou ce qu’elle ferait. C’était ça façon à lui de lui signifier qu’il était désolé pour sa perte, ça et le câlin.

-Laisse-moi l’apporter pour toi. Galanterie pour femme enceinte oblige! Tu vas où, comme ça?

C’était assez évident et pour lui l’idée potentielle qu’elle ne soit pas encore au courant ne lui effleura même pas l’esprit. Elle sentait le changement hormonal à plein nez! Qui ne sentait pas un truc pareil? Enfin, pas mal tout le monde sauf lorsqu’on avait un nez aussi fin que lui, mais c’était encore parfois le genre de détail que Kolth oubliait involontairement. Il lui offrit donc un sourire, mais visiblement, elle semblait étrangement ne pas très bien aller. Le jeune Berserk la reteint de justesse alors qu’il eut l’impression qu’elle allait s’affaler au sol. S’empressant de l’appuyer contre lui pour l’aider à faire les quelques pas qui les séparaient de l’escalier d’un petit commerce, il aida Nassa à s’assoir et pris place à côté d’elle question de la soutenir si jamais elle était encore victime d’un malaise. Il était un peu inquiet, car il n’avait jamais été très doué en guérison et il ne savait pas quel mal semblait l’avoir pris d’assaut.

-Ça va?! Qu’est-ce que tu as Nassa… Je peux t’aider? Où est-ce que tu as mal? C’est pas ta cacahuète, han?

Oui, il faisait référence au bébé… Il l'observais de son regard disparates, un peu paniquer. Il n'avait aucune idée quoi faire! Devait-il demander de l'aide?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom
Nassa
Guérisseur
avatar
Nombre de messages : 113
Rôle : Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
Date d'inscription : 04/03/2015

Plus sur le personnage
Âge: 27 - 32 ans
Rôle: Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
MessageSujet: Re: One More Light [PV Kolth] Mer 30 Aoû 2017, 04:12

Kolth avait toujours était quelqu'un de spécial pour elle, depuis leur toute première rencontre, et elle n'avait jamais sus pourquoi. Sous ses airs de bagarreur et toutes ses rumeurs affreuses courant sur lui, Nassa lui connaissait un cœur d'or. Le geste que l'adolescent eut envers elle le prouva une fois de plus.
Elle avait deviné qu'il avait sentit sa peine et c'était également une des raisons qui l'avait poussé à rester cachée sous sa couette : le deuil la suivait comme son ombre, projetant sur les gens qu'elle croisait une sensation macabre de tristesse et de désespoir. Elle qui d'habitude amenait le sourire et la joie de vivre partout ou elle passait. Oui, elle avait eut se petit rictus malicieux au coin de ses lèvres rose, lui donnant l'apparence d'une gamine à qui on ne pouvait rien refuser. Finalement, elle aurait peut-être du rester dans son lit à se lamenter, s'aurait été mieux pour tout le monde et aurait empêcher Kolth de se sentir mal pour elle.

Cependant, la chaleur que dégageait son ami alors qu'il la tenait contre lui la réconforta un peu. Elle sentit une brève vague d'apaisement la toucher, lui redonnant un instant une leur d'espoir. Elle s’évapora pourtant aussi vite qu'elle était arrivée, écrasée par ce foutu chagrin qui ne la quittait pas. Elle aurait aimé mettre toutes ces sensations sur off jusqu'à ce qu'elle s'en remette, ne plus rien sentir et juste vivre sa vie comme si de rien était. A la place, elle était contrainte de pleurer chaque jour à son réveil en espérant que tout ne soit qu'un terrible cauchemar. Le soir quand la douleur devenait insoutenable, elle allait s'asseoir en face de la tombe d'Edric et c'était le seul moment où tout s'effaçait. C'est comme s'il était à côté d'elle et que rien n'avait changé.

Le pire c'était quand ses sentiments se mêlaient à ceux des autres. Cette étape de sa vie l'avait rendue encore plus sensible aux ressenties des autres. Elle avait parfois des centaines d'émotions contradictoires qui la traversait et elle ne savait même plus distinguer lesquelles étaient les siennes. C'était un bordel sans nom dans sa tête et personne n'était là pour l'aider à ranger un peu.

Il se recula et lui pris des mains le sac qu'elle portait et qui contenait tout son matérielle de guérisseuse, lui montrant à sa façon qu'il la soutenait dans cette épreuve difficile. Ce geste fi sourire légèrement l'elfe à travers ses larmes. Soit disant qu'il était question de galanterie pour femme enceinte. Attendez. Enceinte ? Qui ça enceinte ? Lui ? Elle cru un premier temps qu'il se foutait de sa gueule mais au contraire il avait l'air extrêmement sérieux. Un goût de métal envahit sa bouche et elle se sentit titubé sur place. Kolth la rattrapa avant qu'elle ne s'effondre et l'aida à s'asseoir un peu plus loin. Sentir le sol en dessous d'elle la rassura un peu et elle le tapota du bout des doigts plusieurs fois, une technique qu'elle apprenait toujours à ses patients qui permettait de rester attacher au monde quand on paraissait sur le point de tomber dans l'inconscience.

Elle avait l'impression de ne pas avoir assez d'air dans ses poumons et pourtant elle était presque sûre d'être en hyperventilation. Comme si elle vivait la scène de l'extérieur, elle en déduit qu'elle faisait une simple crise de panique. Elle agrippa la main de Kolth qui se tenait devant elle, l'air totalement paniqué au point de se mélanger les pinceaux, formant des phrases sans queue ni tête. Pourquoi, Diable, parle-t-il de cacahuète ? Elle le fixa plusieurs secondes dans les yeux, se perdant dans leur lumière orangée et parvint enfin à se calmer et à former des phrases pour rassurer son ami. Sa voix était rauque, sa respiration sifflante et elle n'avait pas du tout imprimé pourquoi il avait parlé de femme enceinte et de cacahuète mais elle allait mieux.

- C'est bon, ça va Kolth.

Elle daigna enfin le lâcher, bien qu'à regret, déglutissant et respirant avec difficulté encore plusieurs fois avant de se reprendre. Nassa ramena ses genoux contre sa poitrine, effaça le reste de sueur et de larme qui collait à son visage, le regard fixé au sol. Elle ne comprenait pas pourquoi elle avait réagit si violemment à une simple boutade de la part de l'(ex) écuyer. Mais en était-ce vraiment une ? Elle releva ses yeux de chat sur Kolth qui avait l'air toujours autant inquiet, fixant ses pupilles sur celles de son ami.

- Tu peux répéter ce que tu as dis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolth
Animateur - Ex-Écuyer
Animateur - Ex-Écuyer
avatar
Nombre de messages : 67
Rôle : Ex-Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 19-23 ans (G19)
Rôle: Ex-Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: Re: One More Light [PV Kolth] Jeu 31 Aoû 2017, 02:31



Alors qu’il allait se soustraire à contacté Zäck puisque c’était le premier qui lui était venu à l’esprit, Nassa plongea son regard dans le siens et le Berserk compris qu’il devait impérativement se calmer s’il était désireux de l’aider! Instinctivement, la seule chose qui lui vint fut de cligner légèrement les yeux, comme s’il avait soudainement sommeil. C’était typiquement canin. Quoi que, plusieurs prédateurs l’utilisaient pour communiquer entre eux et s’apaiser. Il n’était même pas réellement conscient de ce qu’il faisait. Enfin, cela avait au moins pour effet de le calmer un peu lui-même, tant bien qu’il remarqua que l’ancienne Chevalier lui avait agrippé la main qu’il caressait doucement de son pouce.

Lentement, elle semblait être en mesure de reprendre un peu sur elle. Il comprit aussi qu’elle n’avait aucun dommage physique, si ce n’étais qu’elle venait de subir et s’extirpais l’entement d’une crise de panique. Il avait déjà vue ce genre de chose et avait déjà subi lui-même ce genre de chose, trop souvent, mais ce n’étais pas la même chose lui, il devenait… Violent… Et choisissait souvent la fuite, lorsqu’il n’arrivait pas à se gérer. Comme il avait fait avec la nouvelle de la dissolution de l’Ordre. Dans tous les cas, Nassa le rassurant en lui mentionnant que ça allait. Il ne savait pas pourquoi, mais il n’en était pas si sûre, bien qu’elle semblait doucement, ne serait-ce que mieux respirer. Mais on ne lui faisait pas à lui! Il ressentait… Beaucoup! Et il savait que ça n’allait pas. Peut-être avait-il même été envahi par la propre panique de la belle, ce laissant prendre au piège à son insu. Tout était possible! C’était ça, l’empathie, non?

Elle lui demanda ensuite de répété ses propos. Il se renfrogna un peu, puisqu’il ne savait plus trop si c’était une bonne idée. Il imaginait bien qu’elle devait faire référence au fait qu’elle était enceinte. Est-ce que c’était réellement lui qui était en train de lui annoncer une chose pareille? Visiblement, il semblait bien que oui. Détacha finalement son regard d’elle tandis qu’elle avait retiré la main de la sienne, ce qui étrangement, le fit sentir mal. Parce-qu’il ne voulait pas qu’elle pense que… Enfin. Il voulait seulement la consolé c’est tout. Cherchant ses mots, il se passa un peu nerveusement une main dans les cheveux, dégageant son visage de ses mèches rebelles et reposa son regard dans les prunelles vertes de son… Amie? Il ne savait même pas ce qu’ils étaient, tous les deux… Est-ce qu’il avait encore le droit de la considéré comme une espèce de sœur d’arme supérieur? Quoi qu’il serait, techniquement, bientôt Chevalier, mais non… Il secoua légèrement la tête pour chasser ses penser et se racla un peu la gorge. Bon…

-Je m’excuse… Je croyais que tu le savait…

Risqua-t-il, avisant la réaction de celle-ci. Voyant qu’elle ne se remettait pas à paniquer, mais que son état n’étais pas nécessairement parfait non plus, il se dit, en voyant son regard curieux, qu’il devait peut-être lui expliquer ce côté un peu… Gênant de lui.

-C’est naturel je… Sent tout. Les changements d’hormones… Tout ça.

Il préférait qu’elle saisisse sans qu’il ne soit besoin de creuser d’avantage dans le sujet. Les changements d’hormones, sa englobais tout. Elle ne semblait pas totalement sûre de ses propos. Il poussa un bref soupir. C’était vraiment bizarre d’expliquer une chose pareille à quelqu’un qui ne pouvait pas vraiment comprendre à quel point le monde des odeurs était tout aussi coloré que celui de la vue, pour lui.

-À cause de ma… Tu sais ma condition. Mon côté loup. Quand à évoquer le nom de sa race, il se disait que pour l’heure, avec cette nouvelle concernant le bébé qu’elle portait, ce n’étais vraiment pas le moment. C’est naturel, automatique… Chaque personne à son odeur propre… Et nous dégageons tous un certain niveau d’hormones, dépendamment des cycles surtout pour les… Femmes… Tu vois donc euh… Ta fermé boutique… Temporairement et bah je le sens c’est tout! Je ne sais pas comment t’expliquer ça autrement…

Il ne savait pas sur quel sentiment elle choisirait de s’arrêter. La joie? La panique? La tristesse? Un peu de tout ça? Il était vraiment trop tôt pour qu’il puisse déterminer quoi que ce soit d’autre sur l’enfant, mais voilà. Elle en avait un qui grandissait en elle. Il lui jeta un coup d’œil, un peu à regret.

-Je suis désolée que tu l’apprennes comme ça… J’imagine que tu aurais préféré que tout ça se passe autrement… L'apprendre de quelqu'un d'autre, différemment.

S’excusa-t-il de nouveau. Que pouvait-il bien faire de plus? Il se rapprocha un peu d’elle et étira l’un de ses bras afin de lui envelopper les épaules et la ramener contre lui doucement, lui permettant de s’éloigné si elle le désirait. Après tout, si elle choisissait l’option colère…

-Tu sais, la vie continue et il t’a laissé un dernier cadeau avant de partir… Surement un des plus beau, j’en suis sûr.

Mwais, il ne savait pas trop si cela la réconforterait ou empirerait son état. Peut-être devait-il mieux se la fermer plutôt que de risquer d’aggraver sa situation. Puis, il imaginait bien qu’Elric était le père. Il doutais fort qu’elle se soit envoyé en l’air avec le premier venue en plein deuil, mais bon, il espérait ne pas se tromper, sinon la situation risquerais de devenir un tantinet malaisé.

-Je devrait peut-être me la fermer, en fait… Moi et ma grande gueule aussi...

Ajouta-t-il à voix haute sans réellement le vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom
Nassa
Guérisseur
avatar
Nombre de messages : 113
Rôle : Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
Date d'inscription : 04/03/2015

Plus sur le personnage
Âge: 27 - 32 ans
Rôle: Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
MessageSujet: Re: One More Light [PV Kolth] Ven 01 Sep 2017, 03:31

C'était une nouvelle pour le moins...surprenante ? Et pourtant elle était mal venue.
Nassa avait toujours imaginé qu'elle finirait par avoir un enfant, bien entendu, il leur était même arrivé d'en discuter et à sa grande surprise Edric avait parus très emballé à cette idée. Maintenant qu'il n'était plus là, elle ne s'imaginait en aucun cas tenir un jour un petit être entre ses bras. Surtout s'il était de lui. Puisqu'il l'était, c'était obligé, elle n'avait jamais aimé que lui, son cœur et son corps lui appartenaient depuis près de dix ans maintenant. Enfin, elle ne savait plus comment le considérer maintenant qu'il n'était plus là.

Elle ne l'avait pas vus mourir, pas comme lui avait vu Charlie le quitter. Elle s'était seulement réveillée après leur traversée à dos de Dragon, d'Irianeth jusqu'à Fées, une douleur sourde parcourant son dos.
On avait réussi à la soigner de la flèche qu'elle avait reçue mais elle avait évité la mort de très peu. Instinctivement, sa première question avait été de demander comment aller Lyzann. C'était après tout le but de leur mission, ce pour quoi ils avaient tous faillit y passer. Elle avait simplement réitérer sa question avec Zarishka et Zäck, qui tous les deux se remettaient de leurs blessures. Trop faible pour se lever, elle avait voulus que l'on avertisse Edric qu'elle le voulait à près d'elle le temps qu'elle retrouve des forces. Les regards c'étaient alors remplis de tristesse, une tristesse infinie  qui avait frappée l'elfe de plein fouet.

Elle se souvenait ensuite vaguement de la crise d'hystérie qu'elle avait piqué en découvrant le corps inerte de son compagnon. Tout le reste était noir, comme si elle l'avait volontairement éjecté de son esprit. Le Conseil avait pris la décision de dissoudre l'Ordre pour punir la désobéissance des Chevaliers,
enlevant à la jeune femme la seule chose qui lui restait. Ces souvenirs lui revenaient parfois sous formes de flash, des scènes au ralentit qui ne rendait la torture que plus douloureuse.

Kolth se confondit en excuse sous le regard morne de l'ex Chevalier. Il lui expliqua qu'il avait simplement sentit chez elle un changement d'hormones, détecté facilement grâce à sa condition quelque peu... spéciale. Nassa avait toujours su que son ami n'était pas un simple humain, sans réfléchir spécialement à ce qu'il était. Cela lui importait peu à vrai dire. Mais il était plus grand, plus imposant et rien que ses yeux révélaient qu'il avait une nature pour le moins exotique.

- Non, ne t'excuse pas. Je ne pense pas que j'aurais préféré que quelqu'un d'autre me le dise. C'est bien que ce soit toi.

Elle avait faillit dire que c'était parfait, mais la vérité était là : ça ne l'était pas. Pas du tout même. Elle avait déjà du mal à s'occuper d'elle toute seule, alors un bébé ? Et il grandirait sans père. Elle ne voulait pas de ça pour son enfant. Elle ne voulait rien de tout ça.

Kolth, l'attira près de lui et elle posa sa tête sur son épaule. Pour le moment, elle ne savait tout simplement pas quoi faire d'autre. En voulait-elle seulement de cet enfant ? Pas sûr. Mais se remettre à pleurer ne servirait à rien. Elle devait prendre sur elle et c'est pour cela qu'elle resta calme bien qu'elle sentait un étau lui emprisonner la poitrine.

- Mais un... hum, ce... ça là, c'est beaucoup de responsabilité. Trop même. Je ne me considère même pas comme une adulte ! S'il avait été là s'aurait été différent.  

Nassa n'avait pas prononcé son nom depuis sa mort. Elle n'y arrivait pas. Elle lâcha un soupir à en fendre le cœur. Pauvre Kolth. Voilà qu'il devait subir les déboires d'une femme en deuil et enceinte. Elle se doutait qu'elle n'avait pas le choix. Maintenant que cet enfant était là, elle n'allait pas le punir. La dernière réflexion de son ami la fit rire, ou du moins elle fit un son à mi-chemin entre le rire et le sanglot. C'était déjà ça.

- Non, tu te débrouilles bien.

Elle jeta un coup d’œil furtif à son ventre. Comment aurait-elle pus deviner ? Ce truc avait quoi... quelques semaines ? Un mois tout au plus. Et il semblait déjà s'accrocher à la vie. Sinon comment aurait-il survécu à la bataille d'Irianeth alors qu'elle même avait faillit mourir et que son père n'en était pas revenu vivant ? Cette pensée la fit tressaillir. Était-il vivant au moins ? L'idée de porter un être mort en elle la dégoûtait. Cependant, elle n'osa pas poser la question à Kolth. Il en avait déjà fait assez pour elle et elle ne voulait pas déverser son chagrin et sa peine sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolth
Animateur - Ex-Écuyer
Animateur - Ex-Écuyer
avatar
Nombre de messages : 67
Rôle : Ex-Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 19-23 ans (G19)
Rôle: Ex-Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: Re: One More Light [PV Kolth] Lun 04 Sep 2017, 00:58



-Moi? Mais pourquoi?


Cela le tarauda bien trop pour qu’il ne puisse une seconde songé à filtrer l’information passant entre son esprit et ses lèvres. Kolth avait toujours été de nature très curieuse, à la base. Il se demandait ce qu’il pouvait y avoir de mieux que ce soit lui ou un proche, comme Zäck, par exemple qui aurait sans doute put découvrir –peut-être avant elle?- ce qu’elle portait en son ventre. Dans tous les cas, peut-être que cela aurait été moins maladroit…

Les paroles qu’elle prononça ensuite lui pincèrent lui-même le cœur, un peu. Il n’avait pas grandi avec ses parents, ni avec les siens. Il savait très bien ce que ce manque pourrait faire, mais si cet enfant avait au moins sa mère, il en serait très heureux, Kolth en était persuadé. Il pouvait comprendre le sens de ses propos, cependant, mais il ne croyait pas qu’elle ne saurait s’occuper de sa progéniture. Nassa avait toujours été avenante envers les autres. N’avait-elle pas décidé d’utiliser ses pouvoirs de guérison pour le bien de simples étrangers? N’étais-ce pas une preuve nécessaire? Sa tête contre lui, ses oreilles pivotèrent avec intérêt vers elle, en l’entendant rire. Enfin, presque, mais c’était déjà bien, non? Même si elle semblait rire de ses propos qui lui avaient échappé quelques secondes plus tôt. Il se renfrogna un peu, mais simplement parce-qu’il se senti un peu gêner. Sa réplique le rassura tout de même un peu, lui permettant d’afficher un petit sourire en coin, tout de même fière de savoir qu’il avait une petite utilité, au moins.

-Tu feras une excellente mère j’en suis persuadée malgré ce que tu sembles croire. Et puis, déjà, malgré tout ce que tu traverses, tu continues d’aider les autres, alors peut-être que c’est un signe qu’il faut que tu prenne aussi un peu soin de toi d’ici à son arrivé, tu ne crois pas? -Bah! Je ne veux pas dire non plus que tu dois tout arrêter, essais juste de pensé un peu à toi, là...- Aussi, tu le sais bien que tu n’es pas seule. Tu es bien entourée et cet enfant grandira parmi une famille soudée, qu’elle soit dissoute ou non aux yeux des autres, qu’elle porte une couleur ou non, elle reste là tout de même.

Sur ses mots, il lui caressait doucement le dos. Peut-être que ses mots n’avaient pas de sens, pourtant, c’était si évident! Non?

-Ce n’est peut-être pas ton idéal et je trouve sa injuste que tu n’y est pas droit parce-que je suis convaincu que tu le mérite…

Il eut un petit moment de silence et Kolth sentait malgré tout toujours cette peine immense en elle. Il n’était pas bête. Il savait bien qu’il ne pouvait pas l’effacer, même s’il l’aurait souhaité juste parce-que c’était comme ça. Il finit par la relâcher doucement et glisser son index sur sa joue afin d’y recueillir une larme qui faisait une échapper sur sa peau. Ce geste était sincèrement purement amical, ce voulant doux. Puis, sans crier gare, il se leva d’un bon, tapant un bref coup dans ses mains et afficha un sourire.

-Bon! Tu sais ce que je fais, quand je suis déprimé? Manger! Ton dernier «vrai» repas remonte à quand? À voir ta mine, sa doit faire un moment…

Son regard pétilla soudainement de malice, cherchant juste un peu à la taquiner.

-Viens avec moi à l’Auberge! Cela pouvait sonner étrange, en effet. Tu y as déjà mangé là? Touuuuuuuut ce qu’ils font sur le menu est excellent! Aller! On va t’engraisser un peu et puis, il te faut des forces si tu veux venir à bout de ta journée. Et de sa grossesse. Instinct animal sans doute oblige: Nourrir une femel… Femme gestante. Si tu veux, je pourrais t’aider ensuite si tu as des personnes à aider.

Il avait un peu peur qu’elle refuse. Il se passa brièvement une main dans les cheveux en avisant un homme qui avait passé et qui semblait considéré qu’il était sur son chemin, mais celui-ci bifurqua en croisant ses prunelles disparates bien plus menaçantes que son petit regard de faux dur à cuir. Il rapporta son attention sur Nassa et son regard s’illumina un peu, revenant normale, puis, il fit la moue et inclina légèrement la tête de côté sans réellement s’en rendre compte.

-Oh, aller, s’il te plait. J’ai besoin un peu de me changer les idées. Tu ne me laisserais pas comme ça esseulé et affamé? Sous ses mots, il laissa échapper une brève plainte de canidés, typique suppliante. Et puis juste à cause de ton petit malaise, il est hoooooooors de question que je te lâche avant de t’avoir vue au moins croquer dans une miche de pain. Alors aussi bien t’y faire et tant qu’à te contenter d’une miche, pourquoi pas un bon repas chaud?

Il croisa les bras sur son thorax, tentent d’avoir un air sérieux, presque réprobateur, mais un sourire en coin ne put s’empêcher de se dessiner sur ses lèvres, laissant entrevoir une fine canine. Celui-ci s’élargie en voyant la Chevalier se lever finalement, visiblement convaincue par ses arguments –ou peut-être n’en avait-il pas eu besoin, mais bon-.

-Ah!

S’exclama-t-il en entamant la marche vers le lieu culinaire tant attendu. Enfin, depuis qu’il en avait parlé. C’était soudainement comme s’il n’avait pas manger durant de trop nombreuses heures, ce qui était un peu le cas, en fait.

-Puis, si tu n’as pas envie de manger à l’intérieur, ce que je fais rarement si j’y vais seul, parce-que tout le boucan m’énerve… Ils ont une petite table derrière qui sert plus aux employés qu’autre chose –J’ai un ami qui y travaille- ont aura la paix! Mais c’est un secret, ein.

Fit-il, visiblement très enthousiaste, comme si quelques minutes plus tôt il n’avait pas eu besoin de cueillir une larme sur sa joue.

-Tu vis toujours au Château? Tu sais, si tu n’as pas trop envie d’être seule, il y à des anciens Chevaliers accueillent les autres s’ils le désirent ou en ont besoin. Bah, tu le sais surement. En plus, sa pourrait te permettre de ne pas gaspiller tout ton fric et permettre à ceux-là même qui ont refusé de vous permettre d’aller libéré Lyzann de ne pas se faire une seule pièce de plus sur le dos des anciens membres de l’Ordre. Moi, j’ai crèché à la ferme de Miyäck et en plus Zäck aussi y est! Ils ont un peu aménagé la grange et c’est vraiment sympa... Et super douillet! J’y est dormi. En tout cas, sa vos au moins le détour. Les déjeuner de Miyäck sont à tomber sur le cul, je te jure.

Il n’y avait passé que très peu de temps, en fait, étant donné son départ un peu précipité, ayant vraiment mal pris la décision du Conseil et se sentent franchement trop instable –voir même seul et incompris- sur le coup. D’ailleurs, personne mise à part elle savait qu’il était revenu pour le moment. Il espérait qu’on ne lui en veuille pas trop, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom
Nassa
Guérisseur
avatar
Nombre de messages : 113
Rôle : Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
Date d'inscription : 04/03/2015

Plus sur le personnage
Âge: 27 - 32 ans
Rôle: Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
MessageSujet: Re: One More Light [PV Kolth] Sam 09 Sep 2017, 13:14

La brusque réaction de Kolth fit sursauter la jeune elfe. Visiblement il ne comprenait pas les propos qu'elle avait tenus, pensant surement qu'elle aurait préféré que quelqu'un de plus proche le lui annonce. Mais qui était réellement proche ? Elle avait beau être liée avec ses frères d'armes,
Nassa sous ses airs de grande extravertie était en réalité une solitaire qui avait du mal à se confier aux autres. Encore plus depuis la mort d'Edric, elle avait tendance à vouloir tout faire toute seule, être totalement indépendante et ne rien redevoir. Cependant, quand elle aimait c'était passionnément et de façon tellement intense qu'elle en oubliait tout raisonnement, amitié ou amour. C'était également pour ça qu'il lui était difficile de perdre les personnes qui lui étaient proches.

- Parce que je te fais confiance.

Elle ne savait pas quoi répondre d'autre. Kolth était censé être inférieur à elle, étant écuyer à la dissolution de l'Ordre, mais elle l'avait toujours plus ou mois traité comme un égal. Elle n'avait eut aucun mal à lui faire confiance, peut-être parce qu'il était en partie élevé par Zäck comme elle l'avait été bien qu'elle ne soit pas sûre qu'ils fassent eux aussi des batailles de polochons en plein milieux de la nuit.

La remarque de Kolth la fit sourire jusqu'à ce qu'il parle de la dissolution de l'Ordre. Après la mort d'Edric, elle avait pensé se noyer dans les entraînements, repartir en mission pour se mettre dans la peau de quelqu'un d'autre, oublier sa vie et ce qui lui était arrivé. Mais le Conseil en avait décidé autrement et l'Ordre avait éclaté sous les yeux impuissants de chacun de ses membres. Peut-être viendrait un jour où Enkidiev aurait à nouveau besoin d'un protecteur et ce jour là, nombreux seront ceux qui viendront les prier de défendre leurs Terres. Après une telle humiliation, après qu'on lui ai arrachée ses couleurs et ses armes aurait-elle la force de revenir sous la bannière de ceux qui les avaient rejetés ? Pour avoir quoi ? Sauver leur cheffe, leur mère à tous ?

- Ils n'avaient pas le droit de faire ça. Nous séparer.

Ses oreilles pointues se plaquèrent à son crane, soulignant ses dires. Elle soupira tandis qu'il lui frictionnait le dos de façon protectrice, geste qui lui rappelait fortement Zäck toutes les fois ou elle avait pus se sentir mal lorsqu'elle était sous sa tutelle. Elle lui jeta un regard triste. Même si toutes ces paroles l'avaient un peu réconfortées, elle sentait encore cette peine insupportable qui lui écrasait la poitrine un peu plus à chaque seconde. Jamais elle n'aurait pensé réussir à tenir aussi longtemps sans Edric. Il n'était pas son âme sœur mais c'était tout comme. Il l'a complétait parfaitement, la comprenait mieux qu'elle même et maintenant qu'il était partit elle avait l'impression qui lui manquait une partie d'elle même.

Kolth essuya une larme qui avait roulée sur sa joue sans même qu'elle s'en rende compte. Puis il se leva brusquement, en tapant dans ses mains, proposant d'aller manger. La seule idée d'avaler quelques chose donnait la nausée à Nassa mais après tout ce qu'il avait fait pour elle qu'étais un petit repas ? De plus, elle devait nourrir le bébé. Elle ne pouvait pas rester sans manger et risquer de le perdre. C'était complètement débile. Elle finit donc par se lever sous le regard joyeux de son ami et lui saisit le bras
pour qui la guide jusqu'à la dites Auberge.

- Puisque c'est ça après tu viendras avec moi, j'ai plusieurs patients à voir. Je suis sûre que tu pourras m'être utile.

Elle employa un ton qui se voulait enjoué. Il fallait qu'elle avance, Edric aurait voulu qu'elle continue, elle en était persuadée. A présent elle devait vivre pour deux. Enfin trois si on comptait petit machin.

- Va pour la table secrète alors. En ce moment j'évite les endroit trop... fréquentés. Depuis que l'on est revenue à Emeraude...., elle sous entendais la mort de son compagnon par là, J'ai l'impression de ressentir beaucoup plus les émotions. C'est parfois si fort que je n'arrive plus à distinguer les miennes de celles des autres.

Elle lui fit un petit sourire qui se voulait être une récompense pour le soutiens qui lui avait apporter plus tôt. Mais à présent elle ne voulait plus parler de choses tristes. Elle voulait se sentir heureuse comme avant. Comme avec Edric.

- Tu penses que je pourrais ? Vraiment ? Enfin, mon ancienne chambre me rappelle trop de souvenirs et puis j'aurais peut-être besoin de l'aide de Zäck, Serah et Miyäck pour... tu sais... le bébé ?

Elle avait hésité sur le mot à employer. En fait, elle ne parvenait même pas à se rendre compte qu'un être vivant s'accrochait à elle et qu'un jour elle le verrais en vrai. Il y avait tellement de chose qui lui paraissait étrange à présent. Elle chercha le regard de Kolth pour se donner du courage parce qu'à l'instant même, il n'y avait qu'à lui qu'elle pouvait se raccrocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolth
Animateur - Ex-Écuyer
Animateur - Ex-Écuyer
avatar
Nombre de messages : 67
Rôle : Ex-Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 19-23 ans (G19)
Rôle: Ex-Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: Re: One More Light [PV Kolth] Mar 12 Sep 2017, 00:47



-Oui madame!

Fit-il en répondant à sa demande, qui en fait était plutôt une sorte de réponse conditionnelle à ses propos précédent, bien équitable pour la faire manger. Il prit volontiers le bras de la Chevalier tandis que de son autre main il tenait le sac médical de celle-ci. Il était curieux de voir qui ils allaient rencontrer. En tout cas, elle devait savoir qu’il était complètement nulle en guérison, mais il pourrait assurément lui servir d’assistant!

Il écouta les propos de la future mère qui lui faisait part de son petit souci lorsqu’elle se retrouvait dans un lieu trop public. Elle n’avait jamais eu ce problème avant? Étrange. Peut-être que sa sensibilité avait été touchée, ce qui n’étais pas chose impossible en soit non plus. Ou peut-être qu’elle avait toujours eu cette capacités, mais qu’elle avait du mal à la contrôler, en ce moment? Cela lui semblait d’avantage logique.

-J’ai un peu ce problème, mais c’est souvent à la base avec les sons et les odeurs. Je dois constamment me concentré pour garder mon focus quand on me parle, parce-que sinon, mes oreilles vont dans tous les sens, entendent tout. Puis pour les odeurs… Je ne crois pas que j’ai besoin de te faire un dessin.

Sa puait la fort majorité du temps, pour être franc et il y avait des odeurs bien plus incongrue qu’on le pensait. Quant aux émotions, c’était étrange, mais il pouvait tout de même la comprendre. Il les ressentaient très facilement avec ses proches et avaient même du mal à s’en dissocier. Lorsqu’il se retrouvait en publique, il n’avait pas de mal à le faire, même s’il était aisé de ressentir les intentions d’un étranger à son égard. Dans tous les cas, elle lui demanda par la suite s’il croyait, en gros, qu’Evrard et Miyäck l’accueilleraient à leur ferme. Il s’empressa d’hocher positivement de la tête.

-Bien sûr! En plus je suis sûre que tout le monde serait bien heureux! Miyäck avait même parlé, je crois, qu’elle souhaitait faire un petit hôpital pour aider les gens ou quelque chose comme ça, tu aimerais sans doute, tu lui demandera.

Ce serait parfait!... Pour elle. Il n’avait pas trouvé, lui, ce qu’il pourrait bien faire pour se rendre utile et il fallait avouer que cela l’angoissait un peu, mais bon, il trouverait bien quelque chose pour faire sa part. Il avait confiances aux paroles de Vayrinn. Elle lui avait dit qu’il serait utile auprès d’eux et qu’ils avaient encore besoin de lui. Mais bon, cela ne voulait pas dire qu’il n’avait pas envie d’aller rencontrer les… Siens en Ber… Kadr… Kadrunn et qu’il ne comptait pas le faire. Il croisa le regard de Nassa dans lequel il lisait bien les efforts qu’elle faisait.

-En tout cas, prend le temps qu’il te faut, tu sais, il n’y à pas le feu.

Ce qu’il voulait simplement dire par là c’était surtout que le deuil était propre à chacun. Elle avait le droit d’être triste et personne ne la jugerait pour cela et qu’elle sache prendre l’aide l’épaule ou le bras qu’on lui offrirait, comme maintenant!

Ils marchèrent donc un petit moment en silence parmi les villageois et cela ne le dérangeait pas vraiment. Ils étaient un peu tous les deux dans leurs pensées respectives, mais cela ne dura pas bien longtemps puisqu’ils arrivèrent en vue du Bâtiment après quelques minutes à peine. Kolth offrit un bref sourire à Nassa et l’invita en tirant légèrement sur son bras à bifurquer vers l’arrière de l’Auberge, non sans jeter quelques regard sur les passants afin de se faire discret. Arrivant devant une clôture qui les dépassait tous deux en hauteur, le jeune Berserk relâcha la belle et grimpa sur un baril, pour s’étirer par-dessus la barrière et glisser le verrou tandis qu’elle s’ouvrit en un craquement. Bondissant de nouveau sur le sol, il fit signe à celle-ci de passé devant lui puis, referma derrière eux. Plusieurs barils vide trônaient empirer les uns sur les autres et ils furent obligé de longé l’Auberge un derrière l’autre pour ensuite aboutir sur un petit terrain où trônait une tables avec quelques verres. Du côté opposé au dos de l’Auberge, on pouvait voir le paysage étant donné qu’il était possible de réaliser qu’ils se trouvaient sur une petite colline. Kolth s’empressa de ramassé les verres et grimpa les escaliers de l’arrière du Bâtiment et tira sur la porte en souhaitant qu’elle était déverrouiller, la voyant s’ouvrir sous sa poigne, il se tourna vers Nassa.

-Je reviens dans trente secondes!

Aussitôt dit, il disparue dans le brouhaha pour réapparaitre presque le temps mentionner de nouveau, tenant deux verres dans ses mains et un menu sous le bras pour déposer un gobelet devant sa compagne du moment et lui tendre le menu, pour ensuite s’assoir et prendre une gorgée de son verre.

-C’est de la limonade. Ça avait au moins le bon côté de ne pas déshydraté comme certains alcool et puis, elle était enceinte. Sinon, moi je vais sans doute prendre le plat du jour qui est là, avec quelques extra. Mon ami travaille et il sait qu’on est là, j’aurais qu’à rentrer pour commander et il nous apporte ça ensuite! Et puis c’est la Maison qui paie!

Et même si cela n’aurait pas été le cas, il comptait l’invité parce-qu’après tout c’était son idée à lui de venir manger, mais bon sa évitait le ‘’Ah non, je ne voulais pas que tu payes!’’ et cette impression bête de lui être redevable pour un truc qu’il avait fait de bon cœur. Il regarda donc la guérisseuse observé le menu et ne semblait pas très intéressé. Arf, mais tout était bon!

-Ils font de bonnes soupes aux légumes racines si jamais et leur pain maison est vraiment excellent.

Même si son esprit n’arrivait pas à comprendre pourquoi, elle ne semblait assurément pas très tentée par la viande. Dans tous les cas, avec Zäck, il avait maintenant l’habitude. Peut-être qu’elle ne mangeait pas de viande elle nous plus, ils étaient plusieurs à ne pas le faire. En tout cas, durant son apprentissage, il avait appris qu’il valait mieux ne pas se présenté avec un Cerf fraichement tué pour un repas. Il n’avait qu’à en amener une partie puisqu’il était le seul à en manger ou presque à la ferme.

-Tu en avais pour la journée avec tes patients? Ils ont quoi au juste?

Fini-t-il par demandé, question de trouver une conversation plutôt neutre et puis, il était aussi un peu curieux. Il n’avait jamais suivis quelqu’un de cette façon. Cela laissais un peu le luxe à son amie -?- de pensé à autre chose, ou de parler de d’autre chose si elle le désirait -mais pas de lui, il n'y avait rien a dire de toute façon-. Dans tous les cas, s’il avait choisi cet endroit c’était pour leur permettre un peu plus d’intimité plutôt que de discuté devant une tonne de passant trop curieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom
Nassa
Guérisseur
avatar
Nombre de messages : 113
Rôle : Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
Date d'inscription : 04/03/2015

Plus sur le personnage
Âge: 27 - 32 ans
Rôle: Ex - Chevalier d'Emeraude / Guérisseuse
MessageSujet: Re: One More Light [PV Kolth] Sam 16 Sep 2017, 13:12

Ils marchèrent un moment dans les rues, chacun perdus dans leurs pensées.
Après la dissolution de l'Ordre, Nassa n'avait plus eus de raison de s'accrocher. Il ne lui restait plus rien hormis son chagrin et sa dignité perdue. Maintenant elle avait l'impression d'avoir à nouveau un but dans sa vie. Même s'il était infime, même s'il ne représentait presque rien, elle se sentait plus légère. Ainsi accrochée au bras de Kolth, elle revivait à nouveau. Bien que la nouvelle soit encore fraîche dans son esprit et quelques peu invraisemblable également, elle savait qu'elle pourrait y arriver. Le monde semblait avoir repris des couleurs même si la grisaille dominait encore le ciel.

Kolth la tira enfin dans une ruelle adjacente, regardant derrière lui que personne ne les avaient remarqués. Ils arrivèrent devant une grille qui les dépassaient tout deux de beaucoup et Nassa allait gentiment se moquer de son ami en lui faisant remarquer qu'ils ne pourraient passer mais avant qu'elle ne puisse ouvrir la bouche, le jeune homme avait grimper sur un baril afin de déverrouiller une porte qui s'ouvrit en grinçant. Il l'invita à passer devant, ce qu'elle fit, longeant sur plusieurs pas des lignées de barils vide avant de déboucher sur une petite cour où se tenait une table. Kolth saisit les verres sous le regard interrogatif de Nassa avant de se diriger vers une nouvelle porte donnant à l'intérieur de l'Auberge.

- Je reviens dans trente secondes !

L'elfe hocha la tête et entrepris donc de s'asseoir. De cet endroit, on voyait les champs qui entouraient le village. A perte de vue s'étendaient les arbres, dans une longue pente qui s'achevait bien plus loin.
Elle apprécia un moment les faibles rayons du soleil sur son visage quand elle entendit la voix de Kolth derrière elle. Il lui tendis un verre qu'elle attrapa et scruta d'un air critique. Avant qu'il lui annonce que le liquide était tout simplement de la limonade. Bien sûr, il ne lui aurait pas donné d'alcool ! Non pas qu'elle n'aimait pas ça, au contraire. Lorsqu'elle était sous la tutelle de Zäck elle n'avait pas manqué une fois où il avait le dos tourné pour boire dans sa chope, souvent sous le regard mi-amusé mi-désapprobateur d'Eliot. Mais elle avait grandit et les choses étaient différentes, surtout à partir de ce jour là.

Kolth lui tandis également le menu, chose qui n’intéressait pas tellement Nassa. Elle ne ressentait nullement le besoin de manger et son envie diminua encore lorsqu'elle vit le nombre de viande proposée. Peut-être étais-ce seulement avec la grossesse puisque d'habitude ça ne la dérangeait pas plus que ça. Même si elle était une elfe et bien qu'elle préfère largement ne pas manger d'animaux, il lui était déjà arrivé d'en goûter. Elle hocha simplement la tête à la proposition de son ami, ne voulant faire la difficile. De toute manière il fallait bien qu'elle s'alimente.
L'écuyer changea finalement de sujet, la faisant partir sur une discussion qu'elle maîtrisait, chose qui la fit se détendre un peu.

- Cela dépend. Parfois il me faut toute la journée voir même une partie de la nuit et parfois ça ne dur que quelques heures. Au début les gens hésitaient à me faire confiance. A cause des pseudos accusations qui pesaient sur les ex-membres de l'Ordre. Mais quand les maladies sont trop fortes il n'y a que nous qui avons les connaissances suffisantes pour venir en aide. Cependant la magie leur fait souvent peur. Alors je repasse plusieurs jours de suite avec des cataplasme ou pour changer des bandages.
Le bouche à oreille à fait très vite son effet. En général je ne pars que pour voir quelques patient et on m'interpelle dans la rue pour une urgence. Un accouchement en général.


Elle grimaça, pensant qu'elle devrait elle aussi passer par là, chose qui ne l'enchantait pas plus que ça.

- Aujourd'hui je ne devrais cependant pas en avoir pour longtemps. Juste un nourrisson à surveiller et quelques blessures à vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolth
Animateur - Ex-Écuyer
Animateur - Ex-Écuyer
avatar
Nombre de messages : 67
Rôle : Ex-Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 19-23 ans (G19)
Rôle: Ex-Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: Re: One More Light [PV Kolth] Aujourd'hui à 00:09



L’ex-Chevalière ne se fit pas prier pour répondre aux questions du jeune Berserk concernant ses pratiques et il fut un peu étonner de réaliser à quel point celle-ci semblait s’y investir. Il se renfrogna, faisant une moue réprobatrice lorsqu’elle lui mentionna la méfiance de certains rien que parce-qu’elle faisait anciennement partie de ce fameux Ordre qui avait été destitué. Les gens étaient bêtes et parfois il ne pouvait s’empêcher de les voir comme des brebis qui suivaient le Berger sans réellement réfléchir outre mesure. Il était bien heureux de sentir que son esprit était libre, bien que pas totalement comme il le souhaitait, il avait le bon côté de la médaille malgré tout. Il était conscient d’une tonne de chose, sinon plus que beaucoup, s’il calculait la race à laquelle il appartenait et qui était, jusqu’alors secrète.

Il était étrangement soulagée d’apprendre aussi que la magie était assez peu utilisé, tandis qu’il aurait sincèrement cru le contraire, mais il pouvait comprendre la réticence des villagois qui étaient sans doute bien moins familier avec la guérison que la majorité des membres des Élites, que ce soit les anciens Chevaliers ou les Mages de la Tour, seulement, malgré tout, il en était un peu étonner. Ce n’étais pas comme si cela était un secret, ni que la magie de guérison n’avait pas fait ses preuves à nombreuses reprises. S’il avait la chance de pouvoir être soigné aussi facilement, sans doute serait-il encore moins prudent… Au final, pour lui, c’était peut-être une bonne chose alors peut-être en était-il la même chose pour les autres. L’ignorance de ses bienfaits n’était peut-être que mieux ainsi, laissant place à la magie dans des cas plus extrême et ne faisant pas en sorte que quiconque s’attende à des soins miraculeux en un simple claquement de doigt sans être le moindrement conscient de ce que cela impliquait pour l’être magique qui l’utilisait.

-En tout cas c’est peut-être une bonne chose… Je veux dire, surtout maintenant avec ta grossesse, tu devras faire d’avantage attention à ne pas t’épuiser et sur certains ta magie prendrais sans doute plus de force, comme moi par exemple, bien que je doute qu’il y en ait beaucoup… Comme moi… Dans les parages… Mouais… En tout cas, sa semble tout de même interessant, je ne suis pas le meilleure en guérison loin de là, mais grâce à Zäck –et mes propres petits bobos- je ne m’en sort pas trop mal, enfin, concernant les blessures physique, pour le reste, je ne saurais dire… Je ne serais pas du tout à l’aise d’aider une femme à extirper un poupon de… D’elle. Encore moins faire un bilan de santé, tu fais comment? Tu te sers de ta magie pour le faire? Je suis capable de dire que quelque chose cloche sur quelqu’un quand c’est assez évident… Genre… Manquer une jambe ou un truc comme ça…

Il gloussa. Bon, c’était un peu une blague, enfin semi. Il n’était simplement pas très doué et il se disait que cela ne lui ferait pas vraiment de tord concernant l’approfondissement de ses connaissances très basique de la suivre. Ce qui lui faisait surtout plaisir était de l’aider! Dans tous les cas, il finit par se lever, tapant un bref coup sur la table –visiblement trop enthousiaste à l’idée de manger-, puis se leva.

-Bon, je vais aller leur donner notre commande, après, je cesse de disparaître c’est promis et je serais tout à toi!

La phrase aurait pu sonner étrangement, si cela n’aurait pas été balancé à la manière dont-il l’avait fait. Il ramassa le menu et s’éclipsa rapidement. Son absence fut un peu plus longue que la première cette fois, mais cela ne pris que quelques minutes tout au plus avant qu’il ne réapparaisse avec un pichet de limonade ainsi qu’un panier remplis de pain et des ustensiles, tout sourire pour s’installer là où il était plus tôt.

-Tada!

Fit-il tandis qu’il déposait le panier de pain encore tout chaud au centre de la table, puis lui tendit ensuite ses ustensiles, plaçant les siens devant lui sans trop porter attention, puis agrippa un petit pain qu’il enfourna en entier dans sa bouche, le faisant mastiquer avec difficulté et lui créant ainsi d’énormes bajoues. Il versa une partie du contenu du pichet de limonade dans le verre de la belle enceinte et fit de même avec le sien pour redéposer le contenant en verre sur la table.

-Ils venaient de sortir les petits pains du four! Ont à de la chance!

Fit-il alors qu’enfin, il avait assez d’espace dans sa bouche pour pouvoir parler tout, prenant soin tout de même de ne pas laisser paraître son contenu, tout comme de ne pas postillonner sur son interlocutrice en portant une main devant celle-ci.

-Sinon il à quoi le nourrissons? C’est quoi les blessures? Il gloussa. Désolée, je suis juste curieux. Tu peux me le dire de la fermer si je t’étourdie.

Il lui offrit un sourire. Il ne savait simplement pas trop de quoi ils pouvaient parler d’autres pour ne pas la faire retomber dans la déprime, alors qu’elle s’efforçait visiblement d’en sortir, réussissant peut-être par quelques légères vagues.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom

One More Light [PV Kolth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume d'Émeraude :: Les Villages-