___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ezerya
Élève
avatar
Nombre de messages : 66
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 - 15 ans
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10 - 15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Ven 28 Juil 2017, 11:19



Le grand jour été arrivé, celui pour lequel elle s’entraînait sans relâche depuis des mois, le jour de l’examen. Alignée avec les autres recrues elle se tenait droite, ses ailes sans transformation bien en évidence. Elle n’aimait pas les avoirs non protégé mais cela lui permettrait de choisir plus rapidement laquelle elle adopterait pour l’examen en fonction des besoins. Sa grand-mère avait insisté pour qu’elle utilise la lumière afin de s’attirer les faveurs de la foule et de l’éblouir par sa lumière. Cependant, la blondinette n’était pas certaine de suivre se conseil, ne pas pouvoir utiliser ses ailes été un handicap important. Il y avait un autre conseil qu’elle ne suivrait surement pas : celui de choisir l’ordre de chevalier ou des sorciers. C’était censé être son but depuis sa petite enfance. Elle avait été élevé pour devenir un chevalier ou à défaut une sorcière. C’était des postes très respectable bien sûr et si elle été désigné à l’un ou l’autre elle ferait tout pour en devenir un membre éminent. Elle gardait cependant le profond sentiment que l’ordre des seccyeth serait celui où elle se sentirait le mieux. Sans doute était ce parce que la compagnie des dragons lui été agréable ou tout simplement parce que cela avait été les moments où elle avait pu se laisser aller et rester elle-même. Quoi qu’il en soit, à quelques minutes de l’examen et du choix qu’elle devrait sans doute prononcer rien n’était encore certain quant à son avenir.

Pour l’instant, elle se tenait droite, digne, fière. Ses cheveux blonds ondulaient dans son dos en une cascade dorée. Elle voulait être la digne fille de son père. Non loin, Volkan était également présent, bombant le torse comme d’habitude. Finalement, le sorcier chargeait de l’examen pris la parole du haut de son estrade sous les applaudissements de la foule. Impassible, Ezerya écoutait attentivement chaque mot du sorcier. Elle redoubla d’attention lorsqu’il passa à la présentation de l’examen. Trois adversaires, trois créatures et interdiction de tuer la dernière. C’était seulement cela ? Non. Impossible. Il y avait sans doute un piège quelque part. Ezerya avait entendu parler des examens des années précédentes, elle s’était largement renseigné à ce sujet et savait qu’il s’agissait souvent de labyrinthe, de logique, d’intelligence, de commandement. Ce n’était pas uniquement un bête combat contre une créature. Il y avait forcément autre chose, un coup bas quelque part, quelque chose qui prouverait qu’elle n’était pas simplement une combattante comme une autre mais qu’elle été digne d’être beaucoup plus.

Pourtant, le sorcier ne dit rien, continuant sur les modalités de l’attente et le nombre d’armes à choisir, c’est-à-dire une seule au plus grand déplaisir d’Ezerya qui aurait apprécié pouvoir emporter une arme de contact et une à distance. La présentation terminée, ils furent invité à rejoindre une pièce. La tension était pesante mais Ezerya restait calme. Il n’y avait ni doute ni pression chez elle. Elle se savait capable de réussir, elle avait travaillé dur pour cela. Déjà son esprit était en train de songer aux créatures qu’elle connaissait et aux probabilités que tel ou tel monstre lui soit présenté. Quelle arme devait-elle choisir ? Quelle transformation d’aile adopter ? Les ailes de lumières lui permettrait de ne pas mettre ses ailes en jeu mais l’empêcherait de voler. Or, elle savait parfaitement que sa faiblesse était le combat de contact au sol. Elle ne pouvait se passer de ses ailes, cela lui offrirait un énorme avantage sur les créatures marchant et si elle avait à faire face à des volants elle pourrait se battre à armes égales. C’est ainsi que, à peine rentrer dans la pièce d’attente, elle replia ses ailes sur elle-même se concentrant pour transformer ses ailes alors que son esprit réfléchissait encore à la manière d’appréhender l’examen.

Il était clair qu’elle s’était attendue à plus que de simples combats. Elle devait cependant faire confiance à l’Empire et espérer qu’il ne s’agirait pas seulement de force brute, sinon, il était certain qu’elle ne brillerait pas autant que voulu. Elle devait également faire un choix quant à l’arme choisi. Elle ne prendrait pas de lance, de hallebarde ou d’arme à deux mains. Elle connaissait sommairement leur fonctionnement mais s’y était trop peu entraîner sans compter son manque de puissance. Il lui restait donc le choix entre une arme à distance ou au contact. La distance lui permettrait de ne prendre aucun risque face à des êtres rampants. Face à des volants cependant elle aurait plus de difficulté. Une arme de contact couplé avec sa puissance en vol pourrait par contre faire des dégâts et compenser son manque de puissance naturel. Parce qu’une chose était clair pour Ezerya : son combat se ferait en vol. Il était hors de question de rester sur le sol à attendre. C’était là une de ses plus grandes forces et elle devait l’exploiter au maximum.

Après quelques minutes elle déplia ses ailes au moment où un sorcier invitait Axel à commencer l’épreuve. Elle serait donc la prochaine. Tranquillement, elle passa devant les armes mises à disposition, cherchant celle qu’elle choisirait. Un poignard était une bonne idée mais trop courte pour la manière dont elle voulait l’utiliser. Finalement, elle choisi une épée à une main qui semblait particulièrement acéré, Il fallait avouer que c’était un bon compromis, ce n’était pas trop lourd, pas trop encombrant et cela lui permettrait d’attaquer à une distance raisonnable. C’était une épée courte mais ce serait suffisant, de plus elle s’était longuement entraîné avec cet arme durant son apprentissage. Après ce choix, elle resta calme, attendant simplement son tour alors que son esprit était déjà entièrement concentré sur l’épreuve qu’elle allait devoir passée. Elle prit simplement quelques secondes pour tresser sa chevelure en une natte qu’elle plaça sur le côté afin de ne pas être dérangée durant le combat.

Finalement, un sorcier revint pour lui indiquer que son tour été arrivé. Elle s’autorisa une grande inspiration et le suivit jusqu’au sol de l’arène. Le soleil illuminait sa silhouette et réchauffait l’atmosphère. Parfaitement calme, le visage impassible elle braqua ses yeux dorées vers la tribune ou siégeaient l’impératrice et les membres éminent de l’ordre avant d’observer la foule. Il est vrai qu’elle aurait aimé en ce moment pouvoir les subjuguer par sa magie. Cependant, ce n’était pas le public qu’elle devait vaincre mais les créatures qui allaient bientôt lui faire face. Déployant ses ailes, elle resserra sa main sur le pommeau de son épée avant de plier légèrement les genoux en expirant.

Elle était prête à prendre son envol.

Que le spectacle commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Sam 29 Juil 2017, 09:34

La prochaine personne à passer pour espérer pouvoir faire parti d’un ordre d’élite était la pas-si-jeune Ezerya. Elle avait pour ascendance un homme très influant et pas des moindres : c’était la fille de l’Empereur Ryan. Ou plutôt du défunt Empereur. Ainsi, elle pouvait – et sûrement « était » dans l’esprit du peuple – être très influente. Yannir se demandait même si certain ne pensait pas qu’elle userait de cette pseudo influence pour pouvoir intégrer l’ordre de son choix, quelque soit le résultat de l’Examen. Comme pour les autres enfants hauts placés d’ailleurs. Cependant, le Sorcier n’avait aucunement dans l’intention de lui procurer un traitement de faveur simplement parce qu’elle était la bâtarde de leur ancien Empereur, et de ce fait la petite fille de la nouvelle Impératrice provisoire.
Malgré tout, Yannir avait eu vent de quelques unes des capacités de la jeune enfant, et de ce fait elle partait avec un certain avantage pour cet Examen. Les démons et les berserks étaient avantagés de part leurs attributs physiques du à leur race, Ezerya quant à elle ne semblait pas spécialement forte physiquement, mais sa capacité de vol lui serait d’un avantage stratégique déterminant. Au moins pour le Chapardeur.
Dans le public, il n’y avait pas d’insultes ni de remarques. Ils se gardaient bien de tenter quoique ce soit de peur des représailles. En effet, étant la bâtarde de Ryan, Ezerya était donc une potentielle héritière du trône, et en tant que potentielle future impératrice, elle en devenait... « dangereuse » si jamais le peuple tentait quoique ce soit sur sa personne. Yannir trouvait cela quelque peu décevant, après tout elle devrait être traitée comme tous les autres durant cet Examen, cependant il ne pouvait pas obliger le public à insulter la Recrue.

« Le combat peut commencer ! »

A peine eut-il prononcé ces paroles et à peine les grilles commencèrent à se lever qu’Ezerya décolla de terre, arrachant des acclamations de surprises et de satisfaction dans le public. Le Chapardeur fonça droit dans l’arène avec son hyper-vitesse, cependant il fut étonnamment surpris de ne pas voir son adversaire. L’agacement pouvait presque se lire sur son visage alors qu’il faisait des tours d’arène, comme pour tenter de trouver son adversaire. Il faisait totalement abstraction du public qui tentait de l’inciter à lever la tête – de toute façon, il ne comprenait pas leur langue – et continuait à chercher férocement son adversaire, quelque peu désorienté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Élève
avatar
Nombre de messages : 66
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 - 15 ans
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10 - 15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Sam 29 Juil 2017, 10:26



Toujours bien enfoncer sur ses appuies, Ezerya entendit le sorcier annonçait le début du combat. Il n’y avait aucune autre indication et en voyant les lourdes grilles commençaient à se lever la jeune femme n’hésita pas. S’appuyant sur ses jambes elle sauta dans les airs alors que ses ailes se  mirent à battre s’élevant rapidement dans les cieux. Des murmures appréciateurs raisonnèrent dans la foule, lui tirant un très léger sourire avant qu’elle ne se concentre de nouveau sur son combat. Face à  un ennemi inconnu, il était mieux de ne pas foncer trop rapidement, de prendre du recul et de réfléchir à la stratégie à adopter. D’ici elle aurait le temps de découvrir ce qu’elle devait combattre.

La  créature  ne tarda d’ailleurs pas à débouler dans l’arène à une vitesse impressionnante avant de tourner autour de cette dernière, privée d’adversaire à combattre. Elle n’était pas particulièrement grande ni même grosse, mais Ezerya put distinguer les griffes sur ses pattes et ses mains.  C’était une créature relativement dangereuse, elle le savait. Après tout, elle avait lu quelques petites choses au sujet des créatures peuplant le continent d’Irianeth et ses forêts. Les chapardeurs en faisaient partie. Ils ne posaient en général pas trop de problème mais il arrivait encore de retrouver quelques cadavres d’aventuriers trop faibles pour survivre à la forêt.

Le chapardeur continuait de courir bêtement alors que le public lui indiquait une cible. Parfaitement calme, Ezerya était resté immobile dans les cieux, observant sa cible. Une attaque à distance aurait été avantageuse, mais au vu de la vitesse de la créature, elle avait de fortes chances de la rater. De plus, elle ne savait pas quelles seraient les deux autres créatures et préférait économiser au maximum ses ressources. La magie n’était en général pas un énorme problème, mais il était préférable d’être prudent. Elle continua d’observer la bête quelques secondes, s’assurant que celle-ci ne changerait pas la trajectoire de sa course tout en s’élevant un peu plus haut dans les airs. Puis, lorsqu’elle fut satisfaite de ses observations, elle commença à voler en cercle bien au-dessus de l’arène de combat afin de prendre de la vitesse. Si elle pouvait mettre la créature hors combat dès  le premier coup, cela serait bénéfique pour eux deux.

A peine une minute après  l’annonce du combat, Ezerya fondit vers sa cible d’une manière semblable aux rapaces. La lame en avant, les ailes légèrement refermées afin d’accélérer sa course elle était prête à les déployer au dernier moment pour ne pas s’écraser lamentablement. Elle avait souvent fait ce genre d’exercice préférant de loin le combat aérien au seul combat terrestre. Dans moins d’une seconde, elle toucherait la créature et au vu de la vitesse combinée de son attaque et de celle de la créature, cela serait très douloureux pour le chapardeur.

À l’instant où la jeune femme aurait dû rencontrer la trajectoire de la créature, celle-ci n’était pas là. Avait-elle était alertée par la foule, par le bruit du piqué ou était-ce par chance ? Toujours est-il qu’elle avait changé sa trajectoire au dernier moment. Ezerya frappa malgré tout, espérant au moins la toucher avant de déployer ses ailes in extremis pour remonter dans les airs et préparer son prochain coup.

Malheureusement, elle n’avait à présent plus l’avantage de la surprise. Complètement concentrait, ses  yeux fixés la bête : elle ne la laisserait pas s’approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Sam 29 Juil 2017, 12:24

Le Chapardeur ne semblait pas être très intelligent, c’était certain, et le public commençait sincèrement à s’impatienter et à insulter la créature pendant qu’Ezerya mettait au point sa stratégie. La créature quant à elle était particulièrement insensible au public, elle était tellement concentrée dans sa recherche d’adversaire qu’elle en oubliait son entourage. Elle en oubliait de ce fait la jeune fille qui voletait joyeusement autour de l’arène.
Enfin, jusqu’à ce que la jeune fille pique en flèche pour l’attaquer. Ce sont ses instincts primitifs qui réussirent à le sauver d’une mort certaine, alors qu’au dernier moment il réussit à esquiver l’attaque. Pas totalement, il obtint tout de même une longue estafilade sur le bras – peu profonde mais sanguinolente. Cela l’énerva quelque peu et il jeta un regard assassin en direction de la jeune fille, qu’il avait enfin réussi à repérer. Le fait qu’elle puisse voler l’énerver d’autant plus.
Le Chapardeur reprit sa course autour de l’arène à grande vitesse pour éviter qu’Ezerya puisse le suivre des yeux, et d’une manière fourbe il sauta sur un mur, pour se propulser en direction de la Recrue. Il atteint sa jambe qu’il réussit à griffer plutôt profondément avant de retomber par terre et continuer de courir. Il passait directement aux choses sérieuses sans passer par les petites blessures car il avait été lui-même blessé. Il aurait pu s’accrocher à la jambe de la fillette mais il estimait que cela lui porterait plus préjudice qu’autre chose.
Il tenta cette manœuvre quelque fois, dont certaines étaient évités et d’autres non. Mais cela risquait de devenir prévisibles et ce malgré son hyper-vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Élève
avatar
Nombre de messages : 66
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 - 15 ans
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10 - 15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Sam 29 Juil 2017, 14:11



En remontant dans les airs, Ezerya jeta un coup d’œil à la créature au sol. Elle l’avait touché au bras. C’était loin de l’objectif premier, mais au moins l’avait-elle touché. De toute évidence, cela avait excité la créature qui savait à présent où elle était. Sa vitesse était telle qu’il était difficile pour la recrue de suivre la bête des yeux. Une chose était cependant certaine, si elle continuait à cette vitesse elle se fatiguerait vite et deviendrait une cible facile. Après tous, le chapardeur avait beau être rapide son endurance était limitée et à un moment il atteindrait cette limite. Cependant, ce type de créature n’était pas connu pour son intelligence.

Alors qu’elle remontait dans les airs après son attaque ratée elle capta un mouvement et vis la créature bondir sur elle. Elle été trop lente à remontait hors de portée et devenait ainsi vulnérable. Son esprit réagit instinctivement et elle balança son pied en avant dans l’espoir de blesser la créature. Une douleur traversa alors sa jambe et elle retint un gémissement de douleur en serrant les dents. Elle tenta de répliquer par un coup d’épée, mais déjà la bête avait lâché prise pour retomber au sol. Ezerya en profita pour monter plus haut, hors de portée de la créature le temps de jeter un coup d’œil à sa blessure. La douleur était présente dans son esprit, mais elle l’écarta comme elle avait appris à le faire. Elle ne devait pas se déconcentrer pour si peu. Profitant de sa hauteur elle constata que sa jambe saignait plutôt abondamment. Restant dans les airs grâce à ses ailes elle réussit tant bien que mal à se contorsionner afin de pouvoir atteindre sa jambe. Arrachant un bout de sa tunique au niveau de sa manche elle improvisa un bandage. Sans doute aurait-elle pu se guérir, mais elle n’était pas forcément très douée dans ce domaine et préférait ne pas perdre trop de temps.

Le saignement ainsi sous contrôle elle avait la certitude de ne pas se fatiguer à cause de la perte de sang. Il aurait été dommage de s’évanouir en pleine épreuve à cause d’une hémorragie. Ezerya redescendit un peu plus bas en surveillant le chapardeur. À peine fut-elle a porter que celui-ci se projeta de nouveau sur un mur pour l’attaquer. Elle était cependant prête et esquiva le coup ce qui sembla énerver la créature. Elle fit de même la troisième fois. Les spectateurs devaient sans doute se demander à quel jeu Ezerya jouer a ainsi esquivé sans répliquer.

Ils eurent leur réponse lorsqu’au lors du quatrième bond elle se jeta sur la créature à l’instant même où celle si bondissait. Son idée était simple : amortir le coup grâce au bouclier qui la protégeait tout en utilisant sa lévitation pour ralentir un peu plus la créature qui ne pouvait pas accélérer dans les airs. Elle se focalisait principalement sur les bras de la bête, ainsi lorsque celle-ci passa à l’attaque et entra dans le champ d’action de son bouclier, ses membres furent un peu plus ralentis donnant l’occasion à Ezerya de la blesser au bras encore valide. La jeune fille fut malgré tout blessée à l’épaule, mais trop peu profondément pour s’en inquiéter.

La jeune femme désengagea la passe d’armes laissant la créature retomber sur le sol et reprendre sa course effrénée rendant toute attaque à distance impossible. Cela semblait l’avoir énervé encore un peu plus, mais elle ne changea pas de stratégie et s’élança une fois de plus dans les airs pour tenter de blesser Ezerya. Toujours concentrée, la recrue esquiva le coup enregistrant la trajectoire de la bête. Elle en fit de même au sixième saut, volant tranquillement alors que la bête devait se fatiguer à force d’être en perpétuel mouvement. Le chapardeur était de toute évidence rancunier et c’est ce qui allait causer sa perte. La blondinette s’arrangeait pour être toujours à l’extrême limite, déclenchant ainsi l’attaque tout en pouvant la gérer. C’est au septième saut qu’elle passa de nouveau à l’attaque. Dans les airs, le chapardeur ne pouvait pas contrôler sa vitesse ni sa trajectoire. C’était le seul moment où elle était une cible facile et la jeune fille comptait bien en profiter. Jusque là elle avait attaqué avec des armes conventionnelles, pariant sur le fait que la bête continuerait à l’attaquer. A présent, elle allait changer d’arme, s’assurant ainsi de ne pas tomber dans la routine dont le chapardeur pourrait profiter si subitement un neurone venait à apparaître dans son esprit.

Ainsi, à l’instant où la bête fut dans les airs, Ezerya ne bougea, mais mit sa main libre en avant. Pendant un instant rien ne sembla se passer puis un rayon incendiaire de taille honorable en sortie touchant la bête en pleine tête. Après ce coup, Ezerya effectua un battement d’ailes pour remonter et s’assurer de ne pas être touchée. Gardant sa concentration au maximum, elle regarda le chapardeur chuter vers le sol. Avait-il son compte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Dim 30 Juil 2017, 14:45

Le fait que la Recrue était en capacité de voler – et qu’elle ne semblait pas prête de redescendre – cela empêchait le Chapardeur d’user de sa stratégie de base et surtout, cela l’empêchait de s’amuser comme il le voulait. Il détestait ne pas pouvoir prendre son temps et surtout détestait ne pas pouvoir contrôler la situation. C’était Ezerya qui la contrôlait, alors autant dire que le combat était gagné d’avance.
Redoublant d’idiotie du début à la fin, il ne fut d’autant plus pas étonnant de le voir se faire battre d’une manière aussi stupide. Alors qu’il réutilisait la même stratégie, il ne fut pas étonnant que cela devienne prévisible avec un peu de jugeote et de réactivité. De ce fait, lorsqu’Ezerya tendit la main pour balancer un rayon incendiaire en pleine tête de la créature, c’était comme si tout le public savait à l’avance ce qui allait se passer, et aucun n’applaudit réellement avec enthousiasme alors que la créature se tordait de douleur au sol. Poussant des petits gémissements plaintifs, le Chapardeur finit par ne plus bouger. Il était encore vivant mais avec de sérieuses blessures au niveau de la tête, et possiblement était-il devenu aveugle.
Les jeux étaient fait : Ezerya avait gagné cette première manche. Des sorciers mirent pied à terre dans l’arène pour mettre fin au jour de la créature avant d’emmener son corps dans une fosse, avec les autres. Il ne servait strictement à rien de la laisser vivre avec les blessures qu’elle avait, elle risquait tout bonnement de se faire tuer par un autre prédateur.
Le public applaudit donc la gagnante sans grande conviction, peu amusé par le spectacle qui s’était offert à leurs yeux. Quelques secondes plus tard, la grille s’ouvrit de nouveau, lentement, laissant passer une créature ressemblant à un mélange entre un ours et un lion, pourvu d’un dard étrange au niveau de la gueule, poilus, mais surtout énorme. Il renifla l’air un instant avant de tourner la tête en direction d’Ezerya. Il ne pouvait pas la voir, et le fait qu’elle soit en hauteur ne sembla pas le déranger outre mesure. Cependant, il sembla comprendre l’ennemi inhabituel qu’était la proie faisant office de plat de résistance, et au lieu de s’activer à tenter de l’attraper, il ne fit que se mettre en position d’attaque, grognant légèrement, les sens tous en alerte, prêt à bondir dès qu’elle sera à porter de gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Élève
avatar
Nombre de messages : 66
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 - 15 ans
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10 - 15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Dim 30 Juil 2017, 15:41



Le regard doré de la jeune femme observa sans plaisir la pauvre créature se tordre de douleur au sol. Sans doute aurait-il été préférable qu’elle meure dès le premier coup. Elle ne retirait aucune joie à faire souffrir ainsi ce chapardeur, cela été simplement nécessaire pour l’examen. Alors qu’elle s’apprêter à l’achever en redescendant sur le sol elle remarqua que les sorciers avaient déjà pénétré dans l’arène pour le faire. Cela signifiait donc qu’ils estimaient qu’elle avait réussi ce premier combat. Elle reprit alors de la hauteur sous les applaudissements relativement peu fournis de la foule. Ce n’était pas si étonnant, après tout, elle avait un avantage stratégique important et un combat inégal n’était jamais amusant à regarder pour la foule. Le peuple d’Irianeth préférait les retournements de situation, les moments où ils pouvaient retourner leur souffle. Malheureusement, Ezerya n’avait aucun désir de se mettre en danger ou de rater son examen pour offrir un divertissement plus important à la foule, elle n’était de toute façon pas là pour ça. Dans tous les cas, ils ne pourraient remettre  en cause son habilité. Profitant du temps donné avant l’arrivé du second combattant elle examina rapidement sa plaie à l’épaule : celle-ci ne saignait déjà presque plus et ne la dérangeait pas outre mesure. Elle resserra également le bandage de fortune sur sa jambe. Heureusement qu’elle pouvait voler, car une telle blessure aurait été très handicapante si elle avait dû s’appuyer sur cette jambe.

À l’instant où la grille s’ouvrait de nouveau elle reprit de la hauteur, observant son nouvel adversaire. Il s’agissait d’une énorme créature à la fourrure importante. Personne n’avait envie de se retrouver à porter des griffes ornant leurs pattes et encore moins vers leur gueule bien garnie. Instinctivement, Ezerya observa celle-ci et remarqua les dards étranges qui se trouvaient là. Des dards très dangereux si elle se fiait à ce qu’elle avait appris sur les créatures vivantes dans la forêt noire. Si sa mémoire était  bonne il s’agissait de Barbouzars, des créatures plutôt dangereuses qui nécessitait une grande concentration si l’on ne désirait pas finir dans son ventre. La jeune femme les avait toujours imaginés plus petits. Quoi qu’il en soit lorsqu’il darda sur elle ses yeux blancs et commença à dévoiler sa  dentition elle fut heureuse de se trouver dans les airs et pas au sol. Il ne s’agissait pas de couardise, elle reconnaissait simplement la qualité de prédateur de la créature et elle ne doutait pas que celle-ci serait plus difficile à combattre que le chapardeur.

Pendant quelques secondes elle se déplaça dans les airs, vérifiant que la créature l’avait bien repéré. La bête bougea en fonction, toujours prête à attaquer lorsque le moment serait venu. La foule autour ne semblait pas la perturber outre mesure. La blondinette aurait espéré que la transpiration qui pouvait en émanait la déconcentrerait, mais il n’en était rien. Sans doute l’odeur de sang était-elle trop importante et au vu de ses vêtements en partie imbibée il y avait peu de chance qu’elle sorte du radar olfactif de la bête.

Ezerya savait qu’elle ne devait pas se trouver à porter des dards de la bête qu’on disait particulièrement dangereux. Cela excluait donc les attaques trop proches. Malheureusement, elle avait lu que le Barbouzars était plutôt résistant à la magie. Elle ne l’avait cependant jamais constaté et il fallait avouer que c’était un moyen attrayant de la mettre à terre. Cela lui éviterait de se mettre en danger et c’était toujours une bonne chose dans un combat de pouvoir défaire un adversaire sans risquer sa peau. Elle lança donc un petit rayon incendiaire sur la  bête. Celle-ci ne broncha pas, continuant à braquer sur elle ses yeux aveugles. Au moins était-elle certaine qu’elle ne pourrait pas la faire griller à distance.

Il ne restait donc qu’une solution : l’attaque physique. Elle pouvait toujours essayer de balancer son épée sur la bête en espérant faire assez de dégâts, mais elle avait de gros doutes sur cette stratégie. Sans doute allait-elle devoir se mouiller un minimum ce  qui ne déplairait sans doute pas au public. Continuant de battre tranquillement des ailes, elle prit quelques secondes de réflexion continuant d’observer l’immense bête qu’elle devait terrasser puis elle décida de mettre sa stratégie en marche. Elle essuya la lame de son arme sur son fourreau et s’assura de retirer au maximum l’odeur de sang et de transpiration qui pouvait  s’y trouver. Puis, elle laissa tomber l’arme sur le sol, se servant de son pouvoir de lévitation pour ralentir sa chute au maximum. L’épée se posa sans bruit sur le sol de l’arène à une distance raisonnable de la bête. Ezerya commença alors à descendre doucement vers l’arène, à l’opposé de la où la créature se trouvait, formant un alignement entre la bête, l’épée et elle-même.

Elle espérait ainsi que la créature, comprenant que son casse croûte se trouvait à porter bougerait vers elle et passerait ainsi au dessus de son arme. L’idée était simple : la faire arriver jusqu’à cette dernière avant de remonter dans les airs pour l’empaler grâce à sa lévitation. Pour cela, balancer son bandage n'aurait sans doute pas suffit. Elle devait le faire elle même. De toute façon, elle aurait logiquement le temps de remonter avant que la bête ne l'atteigne.

C’est donc les yeux rivés vers la créature, prête à remonter dans les airs dès qu’elle serait à l’emplacement voulu, qu’Ezerya descendit vers l’arène sans trop prendre de risque. Après tout, la bête devait avoir été affamé, elle devait avoir faim, elle viendrait vers elle n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Dim 30 Juil 2017, 17:41

Ezerya sembla jauger la créature, notamment après lui avoir envoyer un rayon incendiaire ridicule. La créature ne bougea pas d’un cil, c’est limite s’il n’avait rien senti. Il ne grogna même pas pour montrer son mécontentement ni ne renifla l’endroit où le rayon l’avait touché pour jauger des dégâts : c’est comme s’il savait à l’avance que le coup envoyé ne servirait à rien. Il attendait, écoutant attentivement les mouvements de la jeune fille, reniflant l’air pour avoir une idée précise d’où elle pouvait bien se tenir.
La Recrue élabora rapidement une stratégie. Nettoyant son épée, elle la fit tomber par terre. Les mouvements de l’air firent bouger les oreilles du Barbouzar, écoutant avec attention ce que la fillette tentait de faire. Il n’avait cependant pas la moindre idée de ce que pouvait être l’objet qui tombait lentement à terre, puisqu’avec son odorat il estimait que la fillette était encore en l’air. Il ne se laissa cependant pas démonter par la tactique étrange de sa proie, et resta parfaitement stoïque.
Puis, lentement, la fillette se plaça en face de lui, avec l’objet non identifié à terre. Le Barbouzar commença alors à grogner, tandis qu’il se mit à se déplacer lentement, mais pas droit devant lui : il fit le tour de l’arène pour tenter de s’approcher de la fillette, qui elle, suivait le mouvement. Bien qu’affamé, il était tout de même prudent, et ne sachant pas ce que pouvait être l’objet à terre, il préférait l’éviter pour le moment.
Il faisait donc des tours, se rapprochant doucement de l’objet non identifié à terre. A quelque mètre, il sentit une vague odeur de sang d’animal – une arme peut-être ? – mais c’était si discret que le Barbouzar restait indécis. Se plaquant presque au sol, proche de l’objet, pour protéger son point sensible il tâta avec une de ses pattes mais ne sentit pas grand-chose du fait de la grosseur de sa patte, peu sensible aux petits objets – petits par rapport à sa taille. Ne sachant pas comment jauger l’objet, s’il était dangereux ou non, il opta pour la prudence et gratta la terre pour tenter d’envoyer l’objet un peu plus loin. Il gratta le sol ainsi un long moment, avant de subitement bondir en avant droit sur Ezerya pour la croquer. Celle-ci prit son envol juste à temps pour éviter de se faire manger toute crue, mais le Barbouzar réussit en se propulsant sur ses pattes arrière à faire une petite entaille avec son dard dans la jambe ensanglantée de la fillette, suffisant pour obliger ses muscles à se contracter douloureusement et la paralyser à cet endroit là. Il n’avait pas réussi à la choper, et il ne comprenait pas la tactique de l’enfant. Hors de sa portée, il alla se mettre contre un mur, en alerte, et attendant une prochaine occasion, ce qui était étonnant car malgré sa faim il se montrait patient, pas comme les autres Barbouzars.
Le seul désavantage était qu’il ne savait plus où était l’objet non identifié, possiblement enterré dans la terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Élève
avatar
Nombre de messages : 66
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 - 15 ans
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10 - 15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Lun 31 Juil 2017, 05:43


La créature possédait une forme intelligence. Cela était indéniable aux yeux de la jeune fille. Au lieu de foncer tête baissée vers elle et de tenter de la croquer pour répondre au besoin de son estomac, il avait préférait tourner autour de l'arène, évitant soigneusement l'objet qu'il avait de toute évidence repéré. Ezerya avait suivi le mouvement, tentant et encore et encore de l'amener à se positionner sur l'épée. Au bout d'un moment, elle crut avoir réussi, la bête s'était en effet approchée de l'épée, mais arrêtée un peu trop devant ce qui n'arrangeait clairement pas la blondinette. Celle-ci tenta alors de faire avancer le Barbouzar, notamment en s'avançant un peu, mais cette dernière était plus intéressé par l'arme. Le Barbouzar commença d'ailleurs à gratter la terre au niveau de l'épée ce qui provoqua une petite grimace de la part d'Ezerya. Elle avait espéré que la créature serait plus intéressée par elle que par l'épée. De toute évidence ce n'était pas le cas. Son adversaire n'était pas simplement une bête assoiffée de sang désirant la tuer. Il avait un cerveau et savait de toute évidence l'utilisait. D'une certaine manière, cela n'arrangeait pas Ezerya. Elle aurait préféré mettre un terme à la vie d'un monstre idiot plutôt que de se rendre compte que celui-ci était doué d'une forme d'intelligence.

Alors que la bête continuait à gratter le sol, Ezerya se concentra sur l'épée qui était toujours là et qui ne tarderait pas à finir sous terre si elle ne faisait rien. Aussi doucement que possible, elle utilisa sa lévitation sur l'objet afin de l'amener un peu plus loin et de pouvoir s'en servir par la suite. Elle espérait qu'ainsi il n'y prêterait plus attention, pensant peut-être qu'il était sous terre. Il lui faudrait cependant envisager un moyen que son intention ne retourne pas sur l'arme sinon sa stratégie serait compliquée à mettre en œuvre. Elle avait certes une autre solution, mais celle-ci nécessité que la créature soit bien plus nerveuse qu'elle ne l'était actuellement.

Le problème est qu'Ezerya, un peu trop concentré sur le déplacement de la lame en silence avait perdu sa focalisation sur le Barbouzar. Celui-ci le sentit-il ? Toujours est-il qu'il bondit soudainement sur elle. Puisqu'il était toujours dans son champ de vision la recrue le perçue, mais elle mis une demi-seconde de trop à réagir pour s'envoler dans les airs ce qui lui valu une douleur à la limite du supportable sur sa jambe déjà blessée. Son visage se crispa alors qu'elle remonter dans les airs, hors de porté de la bête. Sans doute y avait-il un remède contre la paralysie, mais elle ne s'en souvenait pas et n'avait de toute façon accès à aucune herbe ici. Elle devait donc serrer les dents et supporter la douleur tout en se satisfaisant de n'avoir été touchée qu'au niveau de la jambe, une jambe pas franchement utile pour le moment.

Pourtant, alors que le Barbouzar avait repris une position défensive, contre un mur, à bonne distance de l'épée, la jeune fille commença à faire des tours d'arène dans les airs. Quel était le but de tout cela ? Tout d'abord, elle voulait réajuster son vol en fonction de cette jambe inerte. Ensuite, le Barbouzar l'avait blessé et elle saignait de nouveau. L'idée était simple : laisser quelques gouttelettes tomber à plusieurs endroits sur le sol. Elle pourrait peut-être de cette manière troublait la créature et l'obligeait à se placer au bon endroit. L'odeur du sang réveillerait peut-être sa faim et son instinct primaire, la poussant à être plus agressive.

Après une minute passait à réajuster son vol et s'accommoder de la douleur elle décida qu'il était temps de repasser à l'attaque. Elle passa une main sur son bandage imbibé de sang avant de la reporter sur son visage en y laissant une marque ensanglantée. Elle voulait que la bête se concentre sur elle et qu'elle réfléchisse avec son estomac, pas avec sa cervelle. C'est ainsi en partie recouvert de son propre sang qu'elle redescendit rapidement vers l'arène. Cette fois, elle était plus vive, plus rapide, son but été d'énerver la créature. Elle avait également décidé de rajouter un peu de bruit et commença donc à taper bruyamment dans ses mains tout en sifflant afin de l'exciter au maximum. Sans doute aurait-elle préférait soumettre la bête d'une autre manière, mais elle n'avait clairement pas le temps pour la dompter ou la dresser et doutait même que ce soit réellement possible. N'y aurait-il pas sinon une armée de Barbouzar accompagnant les troupes d'Irianeth au combat ?

L'idée pour la jeune fille était donc simple : exciter la créature en faisant du bruit, voler assez bas pour être suivi, mais assez loin et haut pour pouvoir rapidement s'échapper et ne pas être dévorée et utiliser l'épée au sol pour la planter dans le cœur de la bête dès que celle-ci serait correctement placée. Si cela n'arrivait pas, Ezerya avait déjà une autre idée : attirer l'attention de la créature assez longtemps pour tenter de lui planter l'épée dans un œil et atteindre son cerveau. Et si cela ne fonctionnait toujours pas, elle tenterait simplement de l'exciter assez pour l'assommer contre l'un des murs de l'arène.

Elle avait trois idées, il fallait espérer que l'une d'entre elles fonctionnerait.

À présent à l'opposé de Barbouzar, continuant à faire du bruit tout en encaissant la douleur de sa jambe, elle attendait l'attaque de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Lun 31 Juil 2017, 09:10

Ezerya avait de la ressource ainsi que de la suite dans les idées. Les gouttes de sang qu’elle dispersait un peu partout dans l’arène aiguisaient la faim du Barbouzar qui devint tout de suite plus agité bien qu’il ne bougeait pas de place. Il se mettait à renifler l’air de plus en plus souvent et à grogner de façon mécontente. Il n’aimait pas spécialement devoir affronter une cible intelligente, il préférait nettement les animaux régis par leurs instincts primitifs et donc plus facile à piéger et à bouffer. Il ne savait plus où était l’objet non identifié, et cela ne sembla pas le déranger outre mesure. C’était limite s’il n’avait pas déjà oublié son existence, trop excité par l’odeur du sang. Et bientôt, la Recrue passa à l’autre partie de son plan : faire du bruit. Les oreilles du Barbouzar ne cessèrent de bouger à cause des bruits stridents que provoquaient la jeune enfant, et il fut d’autant plus agité et frustré.
Il se mit en position d’attaque, la tête tournée dans la direction des bruits et de l’odeur du sang la plus importante, et d’un coup, il lâcha un énorme hurlement colérique, découvrant la totalité de ses dents affutées comme des rasoirs, il ne pensait plus avec sa tête mais avec son instinct et bondit en direction d’Ezerya, bien décidé à la croquer toute entière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Élève
avatar
Nombre de messages : 66
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 - 15 ans
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10 - 15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Lun 31 Juil 2017, 10:28


Lorsque Ezerya entendit le hurlement de la bête, elle comprit que son plan avait fonctionné. La bête était beaucoup plus excitée que précédemment. Les yeux rivés sur cette dernière, elle se prépara à l'attaque, bien décidée à ne pas se laisser surprendre. Elle continuait à hurler, siffler et frapper dans les mains constatant que cela fonctionnait également au vu des oreilles du Barbouzar qui bougeait dans tous les sens. Il aurait beaucoup plus de difficultés à se concentrer de cette façon et elle avait donc plus de chance de le battre. Après avoir lâché son hurlement perçant qui n'avait pas déconcentré Ezerya, il bondit brusquement dans sa direction. Préparée à l'attaque, Ezerya esquiva le coup sans broncher et s'éloigna à toute vitesse dans une autre direction, toujours assez proche du sol pour exciter la bête.

Le Barbouzar ne semblait en effet pas particulièrement rapide. C'était ce dont elle se souvenait, mais à présent qu'elle le constatait elle était plus rassurée. Il aurait en effet était stupide d'appliquer une stratégie sur la simple base d'un livre. À présent que la bête était énervée, elle pouvait constater par elle-même qu'elle n'était pas si rapide que cela. La jeune fille excita ainsi la créature pendant quelques secondes lui faisant subir le même tour plusieurs fois dans une étrange course poursuite. Sans doute la foule se demandait-elle ce qu'elle faisait, à moins, bien sûr, qu'elle ait compris la stratégie depuis le début. À deux reprises Ezerya s'envola dans les airs, hors de portée de la bête. Elle constata alors que celle-ci n'était pas coopérative.

En effet, à chaque fois qu'Ezerya se trouvait hors de portée dans les airs, le Babouzar quittait l'emplacement où il se trouvait pour retourner auprès d'un mur et attendre la prochaine attaque. La recrue compris dès lors que sa stratégie avec l'épée ne pourrait fonctionner en l'état. Elle ne pouvait pas se concentrer sur sa fuite tout en regardant l'épée pour la manipuler. Elle n'était pas encore assez douée pour cela. Si elle voulait que sa stratégie fonctionne, elle allait devoir la modifier légèrement. Cela ne devrait pas poser problème maintenant qu'elle avait réussi à énerver la bête.

Ainsi, Ezerya refit son petit manège jusqu'à ce que la créature se trouve assez loin de l'épée au sol. À cet instant, elle la fit de nouveau léviter dans les airs, tout en continuant à frapper dans ses mains, à siffler et bouger dans les cieux, afin de garder l'attention de la bête focalisée sur elle. Puis elle la déplaça assez haut pour pouvoir s'en saisir sans risque. En reposant son regard sur la bête, elle constata que celle-ci était toujours énervée et n'avait pas prêté attention à ce changement. Parfait. Gardant sa concentration complète malgré la douleur toujours présente et la fatigue qui commençait à se faire très légèrement sentir Ezerya retourna dans l'arène en redoublant ses cris pour énerver la bête. Elle poussa le vice jusqu'à descendre encore un peu plus bas. Comme les fois précédentes, le Barbouzar bondit et elle s'écarta un peu moins loin qu'auparavant.

La créature se mit alors à courir derrière elle, la gueule ouverte, prête à la croquer dès qu'elle en aurait l'occasion. Une occasion qu'Ezerya ne lui donnerait pas. Pendant quelques secondes elle continua d'exciter la créature qui la poursuivait, faisant des tours d'arène et du même coup la faisant prendre légèrement de la vitesse. Puis lorsqu'elle jugea que la bête était assez rapide, elle tourna légèrement en arc de cercle avant de se diriger vers le mur qui lui faisait face. Elle fit encore plus de bruit afin de garder l'attention de la créature sur elle et fonça vers le mur.

Ce n'est qu'au dernier moment qu'elle remonta en flèche vers le haut, frôlant le mur de si près que sa jambe encore paralysée s'y cogna lui arrachant un petit cri de douleur. Cependant, elle oublia un instant cela quand elle entendit un choc sourd derrière elle : le Barbouzar venait de s'assommer contre la paroi. Trop obnubiler par sa proie il en avait oublié ce léger détail. Tombait légèrement sur le côté, Ezerya pouvait voir sa faiblesse au niveau de son ventre : son cœur. Elle redescendit un peu avant d'utiliser sa lévitation pour faire descendre son épée juste devant le cœur de celui-ci.

Elle avait gagné. Devait-elle réellement mettre la bête à mort ? Elle jeta un coup d'œil aux sorciers qui avaient récupéré le Chapardeur, attendant de voir si ces derniers lui faisaient un signe quelconque pour signifier la fin du combat. Dans le cas contraire, elle mettrait fin rapidement à la vie de cette pauvre bête qui s'était bien battue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Lun 31 Juil 2017, 17:47

La tactique d’Ezerya sut tenir le public en haleine malgré le fait qu’il soit légèrement déçu par son avantage physique conséquent. Cela offrait même un petit spectacle de voltige appréciait de certains. Certains uniquement, en effet ce genre de spectacle était peu commun alors il y avait ceux ouverts d’esprit et ceux casaniers. Yannir quant à lui appréciait la beauté du spectacle avec un sourire, tandis que la jeune enfant réussissait à changer de stratégie en quelques secondes pour mettre son adversaire K.O.
Le Barbouzar s’était prit le mur de plein fouet. Ayant prit de la vitesse, aveuglé par sa soif de sang et de chair humaine, il redoubla de bêtise et s’écrasa contre le mur, y faisant un gros trou par la même occasion et troublant le confort du public aux alentours. Certains, de peur d’effondrement, se levaient pour changer de place tandis que d’autres se rapprochaient du bord pour observer la créature inconsciente enfoncée dans le mur.
La recrue menaça de la tuer, observant les sorciers en signe de consentement ou de refus. Yannir fit un hochement de tête, signe qu’il autorisait le fait de tuer le Barbouzar, ce qu’elle fit sans rechigner sous les applaudissements presque hystériques de la foule, bien plus en joie maintenant qu’avec le Chapardeur. Yannir avait accepté de tuer le Barbouzar pour la simple et bonne raison qu’ils n’étaient pas en voie d’extinction et étaient même parfois un problème de surpopulation suivant les années, ainsi réduire la population un peu plus ou un peu moins n’était pas un problème.

Les sorciers usèrent de la lévitation pour transporter la créature en dehors de l’arène. La dernière créature n’allait pas tarder à entrer, et le peuple devenait de plus en plus impatient à mesure que le temps passait. Pour faire monter la pression, Yannir ordonna à ce que les sorciers prennent leur temps pour préparer le Mym’etys. Ce n’est que 5 minutes plus tard – cinq longues minutes – que les grilles s’ouvrirent à nouveau pour laisser place à la créature...
Elle avait déjà prit l’apparence de l’être cher au cœur de l’enfant avant même d’être visible par elle. Dans le couloir, ayant une très bonne vue, il lui fut facile d’observer l’enfant, de sonder son esprit, et de prendre l’apparence illusoire en conséquence.
C’est donc sous les traits du défunt Empereur Ryan que le Mym’etys sortit de l’ombre, arrachant des murmures surpris mais surtout légèrement confus du public. La créature eut un sourire presque condescendant. Il était armé d’une épée double lame et double tranchant, recourbé aux pointes et luisant d’une lueur macabre. La tenant fermement par la hanse du milieu, le Mym’etys était pourvu en plus d’une protection au niveau du buste.
Faisant tourner son épée double tout en jaugeant la jeune enfant qui lui faisait face, il attendit quelque minutes avant d’engager le combat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Élève
avatar
Nombre de messages : 66
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 - 15 ans
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10 - 15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Mar 01 Aoû 2017, 10:56



Le sorcier en charge de l'examen hocha la tête, signe qu'elle devait aller jusqu'au bout du combat. Elle ne tenta pas de protester, cela aurait été inutile. D'une pulsion mentale, elle enfonça la lame dans le cœur de la bête avant de la ramener à elle. Cela déclencha les applaudissements et les hurlements de la foule. S'ils n'avaient pas apprécié le premier combat celui-ci les avait, semble-t-il tenu en haleine. Ezerya en était contente bien que ce ne soit pas le but premier de l'examen. Qui n'aimait pas être applaudi de la sorte ? La jeune fille hocha donc la tête en tournant sur elle-même dans les airs en signe de remerciement pour ces encouragements.

La recrue ne s'attarda cependant pas et reporta bien vite son attention sur sa jambe qui la faisait toujours souffrir. Après avoir vérifié que la grille n'était pas en train de se rouvrir, elle descendit vers le sol ou elle serait plus à l'aise pour se soigner. De toute façon, si la grille devait s'ouvrir elle aurait bien le temps de remonter avant que la bête ne lui fonce dessus. C'est sur une seule jambe qu'elle atterrit sur l'arène serrant les dents lorsque la secousse se répercuta dans sa jambe blessée. S'asseyant avec les ailes toujours déployées pour pouvoir repartir rapidement elle s'aida de ses mains pour étendre sa jambe toujours engourdie par le poison du Barbouzar. Toujours en vérifiant de temps à autre la grille, elle défit le premier bandage de fortune plein de sang et déchira son pantalon afin d'avoir un bon visuel sur sa plaie. Celle-ci semblait saigner beaucoup moins qu'au début ce qui était une bonne chose. Sans doute aurait-elle pu la guérir magiquement, mais cela demandait du temps et de l'énergie. Elle préférait de loin économiser ses forces pour le dernier combat, à moins qu'on lui coupe les ailes elle ne devrait pas avoir trop besoin de cette jambe. La jeune fille préféra nettoyer sommairement la plaie avant de déchirer sa deuxième manche pour faire un nouveau bandage.

Il était clair qu'elle n'avait pas fière allure avec son uniforme déchirait, son visage souillé de sang et sa natte en partie défaite par le combat. Elle imaginait bien le visage déconfit de sa grand-mère face à ce manque de présentabilité. Pourtant, Ezerya n'avait pas honte d'elle. Elle était dans un combat et il était rare que les combats soient propres. Elle faisait ce qu'il fallait pour réussir l'examen et au diable son visage ou son uniforme. Satisfaite du résultat, elle profita du temps restant pour masser sa jambe espérant ainsi effacer complètement la paralysie qu'elle avait subie. Il semblait que les effets s'estomper déjà. Ce n'est que lorsqu'elle entendit la grille remonter qu'elle battit des ailes afin de retourner dans les cieux et d'observer ce qu'on lui avait réservé pour son troisième combat.

La créature ne se précipita pas dans l'arène comme les autres l'avaient fait. Elle resta même quelques secondes avant d'entrer en piste. Ezerya cru voir son esprit attaquer et tenta de résister mais la sensation disparu aussi rapidement qu'elle était venue. Alors que des murmures raisonnaient dans la foule, Ezerya marqua un arrêt dans sa progression en hauteur. Elle cligna des yeux plusieurs fois incapables de comprendre ce qui était en train de se passer. Son dernier adversaire n'était nul autre que son défunt père, l'Empereur Ryan d'Irianeth.

Non. C'était impossible. Il était mort plusieurs années plus tôt. Elle était présente à ses funérailles et comme beaucoup elle l'avait vu. Ce ne pouvait être lui. Pourtant, une part d'elle avait envie d'y croire, mais elle n'était plus une enfant, son père était mort et elle ne pourrait jamais le voir de nouveau. Pas  dans ce monde. Se giflant mentalement, la recrue s'obligea à reprendre sa concentration. Il ne pouvait s'agir que d'une illusion. Faisait-elle face à un méthamorphe ou un sorcier maintenant une illusion ? Elle n'en avait aucune idée.  Le sorcier avait parlé d'une créature, en était-ce une ? Peut-être. Elle n'était pas certaine de pouvoir se fier à cette information. Après tout, il n'était pas rare que les sorciers mentent ou intègrent quelques surprises afin de rappeler aux recrues que rien n'est jamais prévu. Ce qu'Ezerya savait en revanche c'est qu'elle ne devait pas tuer la chose qui lui faisait face. D'une certaine manière c’était rassurant. Elle ne voulait en aucun cas garder en tête un moment où elle transpercerait le corps de son père.

Prenant une grande inspiration afin de calmer son cœur qui s'était mis à battre beaucoup plus rapidement devant cette surprise elle observa son adversaire. Est-ce que ce dernier pouvait déployer des ailes comme son défunt père ? Elle n'en avait aucune idée. Il semblait que non puisque pour le moment il était bien ancré au sol, la regardant de ses yeux si particuliers. Il tenait dans ses mains une épée à double lame, c'était une lame complexe à manipuler et Ezerya n'avait jamais vu Ryan manier une telle chose. Le buste de son adversaire était également protégé ce qui le rendrait plus difficile à atteindre.

De toute façon, elle ne devait pas le tuer.

La question était alors de savoir comment le mettre K.O sans lui ôter la vie. Sa position aérienne lui offrait un sacré avantage, mais c'était surtout pour éliminer l'ennemi. Les choses étaient plus complexes quand il s'agissait de le garder en vie. Elle commença alors à tourner autour de la créature, cherchant à définir ce qu'elle était afin d'élaborer une stratégie en fonction. Celle-ci n'était toujours pas venue la chercher dans les airs ni ne lui avait envoyé de rayon. Cela signifiait-il qu'elle n'en avait pas la capacité où qu'elle préférât garder cela pour plus tard ? De plus, elle savait la créature rare, mais était-ce une simple excuse pour éviter un combat à mort ? Pourquoi éviter ce combat à mort ? Pour corser la difficulté ou parce qu'il fallait utiliser un autre moyen que la force brute pour triompher ? Autant de questions qu'Ezerya se posait tout en jaugeant son adversaire et sa double lame particulièrement dangereuse. D'autant plus qu'elle n'était pas habituée à se battre contre des gens maniant cette arme complexe, mais dévastatrice.  

Pas encore décidée sur la stratégie à adopter pour gagner ce combat dans les règles, elle décida d'opter pour quelque chose d'autre. Quelque chose qui lui permettrait peut-être d'avoir plus d'information. Projetant son esprit vers la créature elle lui tenta de la sonder en profondeur, que la créature, soit insensible, bloque son esprit ou lui ouvre cela lui donnerait un enseignement. Tout en faisant cela, elle profita de la tentative de création de lien pour contacter son adversaire.

** Vous n'êtes pas Ryan d'Irianeth. Ce déguisement est inutile. Qui êtes-vous ? **

Elle avait besoin de cette information pour en savoir plus. Elle se doutait que l'adversaire ne lui répondrait pas, mais il avait appris que parler d'une chose avait tendance à faire remonter les réponses à la surface de l'esprit et les rendre ainsi plus facilement soudables. Avec un peu de chance, la créature abandonnerait également ce déguisement qui même si elle savait être faux la mettait légèrement mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Mar 01 Aoû 2017, 14:57

Ezerya n’était visiblement pas prête d’attaquer, jaugeant son adversaire avec son habituel ronde volante autour de l’arène. Cela commençait fortement à exaspérer le public qui perdait patience, tandis que la créature Mym’etys, elle, gardait un calme olympien. Elle arborait même en continu un petit sourire à la fois charismatique et narquois, tandis qu’elle jouait avec son arme à double lame.
Yannir, bien que surpris du choix d’apparence de la créature, avait bien hâte de voir ce que la fillette avait l’intention d’élaborer comme stratégie. Cela risquait de ne pas être simple, ce combat allait être le plus difficile – autant pour elle que pour les autres recrues d’ailleurs.
La jeune enfant tenta d’entrer en contact avec la créature, certainement pour la sonder, mais le Mym’etys resta profondément silencieux et ne se laissa pas démonter par la communication télépathique de la fillette. De toute manière, ses pensées étaient des pensées « animales », alors qu’elle essaye de les lire, elle n’arriverait pas à les comprendre. Enfin, cela lui permettrait certainement d’être sûr qu’il n’était pas l’Empereur Ryan, mais malgré tout, le Mym’etys n’avait pas l’intention de se départir de sa jolie apparence, fixant Ezerya sans broncher, prêt à toute action et tout combat.
Cette inactivité ne manqua pas d’énerver le public qui commencèrent, sans s’arrêter, à balancer diverses remarques et injures.

« Oh t’es amoureuse ou quoi ? Attaque ! » lui hurla alors un spectateur excédé.
« Ouais bouge, tu soules là, incapable ! »
« Arrête de voler comme une lâche et bats-toi la mouche ! »
« Moustique ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Élève
avatar
Nombre de messages : 66
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 - 15 ans
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10 - 15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE] Mer 02 Aoû 2017, 08:28



Elle n'eut aucune réponse à sa télépathie et en compris rapidement la raison lorsque son esprit entra en contact avec celui de la créature. Il ne s'agissait pas d'un être humain. Ce n'était pas un piège. Elle était face à un animal dont les pensées lui étaient illisibles. Elle avait au moins la confirmation que, sauf manipulation, il s'agissait bien d'une créature. Le sorcier avait donc dit la vérité durant la présentation de l'examen. Satisfaite, la recrue coupa le lien pour élaborer une stratégie. Elle entendit le public geindre autour d'elle recevant sans broncher les insultes peu développées du public. Son demi-frère avait assez souvent jalousé ses ailes pour qu'elle connaisse toutes les insultes leur ayant rapport. Pour le reste, elle garda son calme, un calme aussi grand que celui de la créature qu'elle affrontait. Elle n'allait surement pas foncer droit dans le tas pour satisfaire la foule. S'il était des brutes épaisses sans cervelle, grand bien leur fasse, ce n'était pas son cas.

La recrue ne perdit même pas le temps de tourner la tête vers eux. Elle se doutait que sa grand-mère maternelle devait déjà être en train de retenir le nom et le grade de chaque malotru et que ces derniers auraient peut être un jour matière à regretter ses mots. Pour Ezerya, cela n'en valait simplement pas la peine. La jeune fille préféra recherche dans sa mémoire des informations dont elle disposer sur une créature rare capable de se transformer en humain. C'est après quelques secondes que les souvenirs remontèrent. Un Mym'étys bien sûr ! Ces créatures n'étaient pas vraiment belliqueuses en temps normal et Ezerya avait lu qu'elle avait des capacités de transformation telle que celle-ci. Un léger sourire naquit sur ses lèvres. Maintenant qu'elle savait ce qu'elle était en train d'affronter, les choses seraient plus simples. Il lui semblait que ces êtres ne possédaient pas de magie particulière, elle n'aurait donc en théorie rien à craindre de ce sujet. Elle préférait tout de même rester prudente dans le cas où elle se trompait.

Continuant à voler quelques secondes supplémentaires elle se décida finalement sur une stratégie : elle ne devait pas tuer la créature. Cela excluait donc les attaques violentes qu'elle pouvait faire par les cieux. De plus, cela serait sans doute dangereux au vu de l'arme de la bête. Elle avait le désavantage sur ce coup-là puisque sa courte épée avait une portée bien moindre. Heureusement pour elle, l'enjeu n'était pas la mort. Bien décidé à tenter quelque chose elle s'assura que le bouclier d'air qui la protégeait était toujours actif et a son maximum. Cela lui permettrait d'empêcher de recevoir les coups et ralentirait l'arme de son ennemi si cette dernière devenait trop menaçante.

Finalement, après avoir décidé de son plan, la blondinette se lança. Il s'agissait de quelque chose qui ne devrait pas être trop risqué bien qu'il nécessite malgré tout qu'elle se mouille un peu. Rapidement, elle descendit vers l'arène, à l'opposé de Mym'étys et resta légèrement au dessus du sol. Elle aurait volontier poser pied à terre mais avec sa blessure à la jambe cela aurait été un désavantage. Puis, elle s'avança vers son opposant, observant son arme, cherchant une défense dans sa garde sans succès. Instinctivement, elle regarda les yeux de ce dernier, les yeux de son père et un léger frisson parcouru son corps. Ce n'était pas lui. Elle devait s'en souvenir. Et quand bien même il aurait été là, ça n'aurait rien changeait, elle aurait tout fait pour le battre et montrer qu'elle était digne de lui.

L'idée de la jeune fille était simple au final : effectuer quelque passe d'armes jusqu'au moment - sans doute rapide - où la créature enfoncerait ses défenses. À cet instant, elle voulait profiter du ralentissement créé par le bouclier qui l'entourait pour lui envoyer un rayon incendiaire dans la jambe. Elle profiterait ensuite de la douleur provoquée pour lui arracher son arme à l'aide de la lévitation. Une fois la créature désarmée les choses seraient beaucoup plus simple. Et si cela ne fonctionnait pas ? Elle comptait sur son bouclier pour absorber le coup et sur ses ailes pour remonter dans les airs avant de tenter une autre approche.


Dernière édition par Ezerya le Lun 07 Aoû 2017, 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth

[EXAMEN] Que le spectacle commence ! [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Irianeth :: Pikay :: Colisée-