___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Andras
Élève
avatar
Nombre de messages : 21
Rôle : Espoir d'Irianeth
Date d'inscription : 06/12/2016

Plus sur le personnage
Âge: 3 à 8 ans en G 18
Rôle: espoir d'Irianeth
MessageSujet: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Jeu 27 Juil 2017, 19:12




Le grand jour était enfin arrivé. Bien sur ce n'était pas vraiment son grand jour, il savait que même s'il réussissait l'examen -et le contraire n'était pas envisageable- il ne pourrait pas entrer officiellement dans l'ordre, pas encore du moins.  il était trop jeune pour cela, il devrait patienter encore cinq ans au moins, autant d'année qu'il pourrait passer à se perfectionner. Il devait considérer cette épreuve comme un entrainement. Une opportunité également de montrer à ses parents ce qu'il valait vraiment lorsqu'il était seul face au danger. Ce matin là il s'était préparé et avait gagné le Collisé seul. Quand il était arrivé d'autres étaient déjà là et ils furent bientôt rejoint par les dernier, personne n'était en retard bien sur, on ne ratait pas un tel événement s'eut été une offense à l'empire lui même !

Tous les aspirant à l'ordre se mirent bientôt en ligne, Andras vit bien sur parmi ses camarades des visages connus, il vit notamment Auriane et Ismaëlle évidement, comment aurait-il pu en être autrement ? Il se surprit à souhaiter qu'elles réussissent l'examen, elles ne s'en sortiraient sans doute pas aussi bien que lui, mais après tout elles avaient eu de nombreuses occasions l'une et l'autre de démontrer à quel point elles étaient douées et capables. Les gradins étaient plein à craquer, cela n'avait rien d'étonnant en soi, tout Irianeth avait du se presser pour assister aux épreuves. Le jeune demi démon n'en était pas moins légèrement intimidé. Un bourdonnement sourd s'élevait des gradins.
Bientôt Yannir s'avança et d'un signe de la main, fit taire le brouhaha. Andras savait que c'était à la discrétion de ce sorcier qu'avait été confié l'examen. Discrétion c'était bien le mot puisqu'aucune information n'avait filtré. Pas que le garçon aurait souhaité qu'il en soit autrement, il se savait capable de faire face à ce qui l'attendait quoi que cela fut. Du moins il savait qu'il était aussi prêt qu'il le pouvait. On n'était jamais tout à fait à l'abris d'un accident.


Le Sorcier commença à parler, et plus rien n'existait que ces paroles.


Andra écouta avec une attention consommée chacun des mots prononcés. Trois créatures, cela s'annonçait long. Même en partant du principe qu'il vaincrait la première créature rapidement, il serait incontestablement plus fatigué pour la dernière. Il savait qu'il ne devait pas s'en faire, il avait de nombreuses fois chassé avec sa mère en forêt. Seulement voilà, le gibier n'était pas entrainé lui, et en forêt il y avait de nombreuses cachettes. Quand le sorcier eu terminé son explication un salve d'applaudissement retentit. Les six recrues potentielles furent conduites dans une salle que le garçon jugea quelques peux exigüe. Comme annoncé il n'y avait pas de fenêtre et il y faisait assez sombre bien qu'un bon nombre de bougies eussent été installées. Andras gagna le coin opposé à la porte et s'assit en tailleur face à cette dernière. Il commença à se repasser les informations qui leurs avaient été données. Il n'aurait droit qu'à une arme, il allait devoir choisir et ce n'était pas une mince affaire. Il aurait trois adversaires une seule arme ne conviendrait peut être pas pour tous. Il fronçait les sourcils sans s'en apercevoir tant il était concentré. Il lui fallait une arme avec laquelle il serait parfaitement à l'aise. Il s'entraînait régulièrement à la maîtrise du feu mais il doutait de pouvoir battre trois adversaires différents avec une technique dont il ne maitrisait encore que les rudiments. Non, il lui fallait autre chose. Il  savait qu'il pourrait compter sur sa vitesse, sa discrétion ne serait sans doute pas vraiment utile dans la mesure où il serait face à face avec l'adversaire. Il hocha pensivement la tête, un longue et fine lame serait sans doute ce qui lui conviendrait le mieux. Il glissa discrètement l'objet dans sa manche -après tout personne n'avait juré qu'ils n'auraient pas à s'affronter entre eux et la surprise était toujours un atout.

Quand la porte s'ouvrit il s'aperçu qu'il avait dû réfléchir plus longtemps qu'il ne l'avait cru car un homme vint chercher Ezerya. Le premier combattant avait donc terminé. Avait il réussi ou échoué personne ne le leur dit. Le demi démon perdait la notion du temps. Au fil des minutes son impatience grandissait, sa légère angoisse se faisait également plus forte. Il était aussi curieux. Très curieux à vrai dire. On leur avait annoncé que la troisième créature était très rare, et suffisamment précieuse pour qu'il leur soit interdit de la tuer. Peut être était-ce là que ce cacher le vrai défi, comment vaincre sans occire ?

La porte s'ouvrit de nouveau, au dehors on entendait les cris de la foule. Un garçon plus âgé sortit et Andras réalisa qu'il serait le prochain.  Il posa sa main à plat sur le collier que sa mère lui avait un jour offert. Trois dents de loup au bout d'une chaine d'argent. Elle lui rappelait qui il était, de qui il descendait et qui il devait devenir. Il prit un profonde et lente inspiration, se leva et s'approcha de la porte. Il resserra sa dague contre son poignet, le contact froid du métal sur sa peau eu un effet rassérénant.
Il était prêt, il ne pouvait savoir ce qui l'attendait derrière cette porte mais il savait que quoi que ce fut, il trouverait un moyen de triompher.

La porte s'ouvrit de nouveau et cette fois ci ce fut son nom qu'on appela. Il s'avança vaillemment vers la haute silouhette qui se tenait dans l'encadrement et le suivi jusque devant l'arène. Les herses avaient été soulevées pour le laissé passer, mais à peine avait il fait un pas sur le sol sableux que la lourde porte de métal s'abattait derrière lui. Il ne regarda pas en arrière mais avança jusqu'au premier tier de l'arène. Les gens criaient autour de lui mais il n'écoutait pas. Il était à l'affut attendant son premier adversaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11706-andras
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Ven 28 Juil 2017, 08:48

Toutes les Recrues en âge de passer le cap et d’entrer sous la tutelle d’un maître d’exception étaient donc passées. Le public était plus que satisfait du spectacle, et Yannir devait dire que lui aussi était plutôt satisfait malgré que certaines créatures furent capricieuses. Après tout, elles avaient chacune leur personnalité alors il était normal que certaines ne soient pas très enclines à se battre, ou encore à prendre leur temps.
Il était donc temps de passer à des recrues plus juvéniles, qui ne passaient cet examen que sur la base du volontariat. En effet, pour les Recrues trop jeunes, l’Examen n’était en aucun cas obligatoire. Cependant, cela pouvait tout de même leur permettre d’acquérir de l’expérience, et surtout de pouvoir prouver leur force, se faire un nom. Alors évidemment, il y en avait toujours qui s’essayait en s’inscrivant à l’Examen. Tout ce qu’ils récolteraient en échouant était la honte. Ou la mort. En effet l’Examen était adapté pour des Recrues plus âgés, d’un minimum de 12 ans, alors que des Recrues de minimum 7 ans se présentent, cela pouvait conduire à quelques problèmes. Bien entendu, les surveillants étaient là pour éviter tout débordement des créatures. Yannir ne voulait pas avoir à faire à des parents en colère car leurs enfants s’étaient fait tuer – m’enfin, ils savaient à quoi s’attendre en prétendant au titre d’Elite de l’Empire, mais bon, autant éviter de perdre des effectifs dont l’Empire avait besoin.
La première jeune Recrue à passer était donc Andras le fils de la seconde de l’ordre des Chevaliers, ainsi que le fils de l’Alpha des Démons qui était lui-même un Sorcier. Yannir préférait se tenir loin des Démons, histoire d’éviter de se brûler les ailes, et le fait que le rejeton de l’Alpha passe l’Examen mettait le sorcier quelque peu mal-à-l’aise. Cependant il n’allait pas pour autant lui accorder un traitement de faveur – le fait qu’il y ait plusieurs surveillants avait aussi pour but d’éviter ce genre de chose.

« Hey on a un autre albinos ! »
« Oh regardez il a amené son collier porte bonheur ! »
« T’as besoin de courage pour pas faire honte à tes parents p’tit ? »
« Oh arrêtez il va faire dans son froc ! »
« Pisses-toi d’ssus ! »
« Fillette ! »

C’est à croire que le peuple en avait royalement rien à faire de la place « haut placé » d’Andras. Peut-être car ses parents étaient du genre à le renier s’il échouait ? Qu’ils s’en foutaient eux aussi de ce que l’on pourrait bien faire à Andras ? En tout cas, il n’avait pas des parents commodes, peut-être que cela l’endurcira.
Yannir annonça alors le début du combat, et les grilles s’ouvrirent pour laisser place à la créature. Loin d’être paresseuse celle-là, elle sembla au contraire pressée d’en découdre, puisqu’à peine était-elle entrée dans l’arène qu’elle s’empressa de bousculer Andras. Une fois, deux fois, elle ne lui laissait pas le temps de reprendre son équilibre. Elle tentait de le faire tomber pour mieux pouvoir le taillader. Elle se mit même à taillader l’enfant au niveau des jambes pendant qu’elle le bousculait dans l’espoir que cela le déstabilise. Le Chapardeur semblait bel et bien ne pas vouloir lui laisser une seconde de répit, et Yannir avait hâte de voir comment il se débrouillerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andras
Élève
avatar
Nombre de messages : 21
Rôle : Espoir d'Irianeth
Date d'inscription : 06/12/2016

Plus sur le personnage
Âge: 3 à 8 ans en G 18
Rôle: espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Ven 28 Juil 2017, 19:50



La herse face à lui se leva et , un instant plus tard, le monstre était sur lui. Andras eu à peine le temps d'identifier un chapardeur. Il tenta de se remémorer tout ce qu'il savait sur la bête mais déjà, celle-ci lui infligeait une première blessure. Le demi démon se retourna pour voir l'ennemi arriver vers lui, ainsi il pourrait l'éviter, mais il ne fut pas assez rapide. Une seconde estafilade lui avait été infligée, sur la cuisse, juste au dessus du genoux. Le garçon entendait les clameurs autour de lui, les cris, les insultes, il n'était pas plus touché que cela par les injures mais un tel brouhaha lui embrouillait l'esprit. Il reçu encore deux griffures, la seconde plus profonde que les autres.  Il découvrit machinalement ses dents, retenant un grognement de rage. Chaque entaille qu'il recevait était douloureuse, mais ce n' était rien à côté de la frustration qu'il éprouvait à ne pas pouvoir éviter les coups. S'il n'était pas capable d'anticiper les mouvements de son adversaire il ne risquait pas de pouvoir le toucher.

Il se mit à courir, le chapardeur était pour le moment derrière lui, cela ne durerait pas et il le savait, cependant ses ascendant lui conféraient un avantage, il était plus rapide que la plupart des humain. Certes cela ne suffirait pas mais au moins cela allait-il lui faire gagner un peu de temps. Il entendit derrière lui  son poursuivant qui le rattrapait sans effort. Sans réfléchir il saisi l'arme qui se trouvait toujours dans sa manche s'arrêta sèchement et se retourna. Le monstre le suivait de si près et à une telle vitesse qu'il ne put s'arrêter à temps la lame s'enfonça dans l'épaules du poursuivant jusqu'à la garde. Le chapardeur hurla dans un cris de douleur mêlée de surprise et s'éloigna instinctivement de la source de la douleur. Le demi démon failli lâcher sa dague qui était fermement ancrée dans la chair et qu'il tenait apparemment moins fermement qu'il ne l'aurait crut. Le demi démon suivi la créature des yeux, une lueur mauvaise passa dans le regard du chapardeur. Andras n'avait pas besoin de plus pour comprendre qu'il courrait à présent un risque plus important que jusqu'alors : il avait mis l'animal en colère. Si les blessures qu'il avait subit jusque là étaient superficielles il avait bien peur que la suite soit bien plus douloureuse.
La bête fondit sur lui plus rapidement que jamais, Andras fit un écart pour l'éviter mais c'était peine perdu, elle avait été trop rapide. Il parvint tout de même à éviter que l'entaille ne soit trop profonde. Dans un même mouvement il abattit son bras pour blesser l'ennemis mais celui-ci était déjà loin. Il ne manqua cependant pas le sang à ses pied qui n'était pas le sien. Cette créature était faible, la blessure l'avait rendu plus agressive et ses attaques étaient devenues plus rapide, elle cherchait également à blesser plus gravement le jeune démon, mais celui-ci le savait, son adversaire allait sans doute bientôt faiblir. Lui même avait plus de blessures mais il le savait à présent, il perdait moins de sang. S'il parvenait à le toucher encore deux ou trois fois, le chapardeur serait hors jeu.

Andras devait pourtant rester vigilant, ce n'était que la première des trois épreuves, il ne pouvait se permettre d'être blesser sérieusement. Il prit une seconde pour jauger son état, il n'était pas en trop mauvaise conditions, il devrait faire attention à ce que les griffures qu'il avait subit ne s'ouvre pas plus mais pour le moment il tenait plutôt bien le coup. Son cœur battait vite mais rien qui ne sorti de l'ordinaire pour lui. Il devait voir cela comme une partie de chasse dont le gibier était un peu plus dangereux qu'à l'ordinaire. Oui, c'était cela, du gibier. Il acquiesça en lui même et releva la tête juste assez tôt pour voir que le gibier en question lui fondait dessus. Il serra son arme plus fort et couru vers la créature,  peu avant l'impact il changea de trajectoire. Il avait songé un instant à fatiguer son opposant mais cela ne rimait à rien, cela lui ferait perdre trop de temps et à courir en rond il se fatiguerait au moins autant. Il devait frapper. Il entendait la créature derrière lui une nouvelle fois, peut être s'il réitérait sa première expérience parviendrait-il à blesser à nouveau la chose. Il en doutait, mais après tout, cela valait le coup d'essayer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11706-andras
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Sam 29 Juil 2017, 10:07

Contrairement à beaucoup, Andras ne choisit pas de se plaquer contre un mur pour limiter le champ d’action de la créature. Cela ne fit que plaire d’autant plus au peuple. Ils avaient eu droit à quelques innovateurs comme Axel et ses boules de feu ou encore Ezerya avec ses ailes, puis Zed et Auriane choisir de se plaquer contre un mur tandis que Miya avait galéré avec sa créature qui n’avait pas semblé prête de passer aux choses sérieuses. Et là ils avaient Andras et sa course folle – voir même quelque peu suicidaire – avec la créature. Une course vaine sachant que la créature pouvait le rattraper en quelques secondes avec son hyper-vitesse, mais au vu de sa stratégie cela ne semblait pas si idiot. Il misait sur l’envie d’en découdre de la créature ainsi que sa vitesse pour l’attaquer en traitre, comme un piège. Il jouait la proie alors qu’il n’était que le chasseur. Le Chapardeur l’apprit à ses dépens, et il s’éloigna bien rapidement de lui.
La recrue fonça alors sur le Chapardeur alors qu’il était encore désorienté de part sa blessure. Alors que le public pensait qu’il allait lui asséner un autre coup, il dévia de sa trajectoire, arrachant des exclamations déçues voir même colériques parmi les spectateurs. Se prenant au jeu, le Chapardeur se mit d’abord à le poursuivre, puis se rappelant de la mise en scène précédente, décida de changer de stratégie. Alors qu’il était presque sur le point de pouvoir toucher Andras, le Chapardeur changea de trajectoire à grande vitesse pour passer devant lui et lui couper la route. Il fit ainsi plusieurs fois le tour de la Recrue pour l’empêcher de courir, et sans crier gare, il se jeta... à ses pieds.
Le Chapardeur se jeta aux pieds d’Andras à grande vitesse pour enfoncer ses crocs dans sa cheville. L’impact propulsa les deux protagonistes sur quelque mètres, mais le Chapardeur n’avait pas l’intention de lâcher sa jambe, tel un chien avec son os.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andras
Élève
avatar
Nombre de messages : 21
Rôle : Espoir d'Irianeth
Date d'inscription : 06/12/2016

Plus sur le personnage
Âge: 3 à 8 ans en G 18
Rôle: espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Mar 01 Aoû 2017, 16:49



Andras avait prit un risque en adoptant cette technique, il le savait. Il prit rapidement conscience que la créature n'allait pas tomber dans le piège. Au moment ou lui même se retournait, la créature n'était déjà plus derrière lui. La bête se mit à tourner rapidement autour de sa proie bloquant cette dernière là où elle était. Le garçon essayait de le voir bouger mais il était beaucoup trop rapide. Quand il perçut le courant d'air qui arrivait vers lui il était trop tard. Un douleur vive lui transperça la jambe gauche. Le chapardeur lui avait saisi la jambe et ne semblait pas disposé à la lâcher. La douleur était plus grande que tout ce qu'il avait eu a souffrir au cours de sa vie, il eut envie de crier pour expulser toute ce mal mais il savait que ce n'était pas digne d'un guerrier du rang auquel il aspirait. Il serra alors les dents si fort qu'il en eu mal à la tête. C'était un bien moindre mal face à une possible perte de dignité. Sa tête lui tourner tant la souffrance était intense. Les dents et les griffes de son assaillant lui transperçaient la chair comme autant de poignard acérés. Il songea que s'eut été bien pire qi les crocs et griffes en question eussent été pourvus de venin, il y avait donc au moins un point positif auquel se rapprocher : cette blessure au moins ne lui serait pas mortelle.

Cela étant, il fit de son mieux pour réfléchir à une stratégie. Il tenta dans un premier temps de se dégager de l'emprise de son adversaire. Ce dernier resserrait invariablement sa mâchoire sur la jambe du garçon.

Le demi démon prit alors conscience que la constitution de son ennemi n'était pas étudiée pour le combat rapproché, c'était un animal d'une rapidité inégalée mais qui était également très frêle, au corps à corps il n'avait que peu de chance même contre une personne de la corpulence d'Andras. Il tenta de bouger sa jambe droite mais elle était bloquée sous son autre jambe, elle même prisonnière du chapardeur. Il fit tourner sa dague dans sa main et la dirigea d'un mouvement rapide vers le Chapardeur. Celui ci dû percevoir le mouvement car il tenta de se dégager, ses dents étaient cependant trop enfoncées dans le mollet de sa victime et il perdit trop de temps. Andras passa un bras autour de son cou, lui refusant toute retraite et lui enfonça sa lame dans la nuque. L'arme eu d'abord du mal à rentrer et le jeune garçon eu se fit violence pour contenir un haut le cœur quand il la senti s'enfoncer entre deux vertèbres.

L'animal arrêta de se débattre et s'effondra de tout son poids sur son bourreau.

Il dégagea sa jambe de la mâchoire à présent inerte, lâcha le cadavre et se recula vivement. Il avait déjà tuer des animaux quand il chassait avec sa mère mais cette fois ci il était seul et une sensation curieuse s'était emparé de lui. Il avait toujours aimé chassé, mais ce qui lui plaisait dans l'exercice était la traque. La mise à mort n'était qu'un étape nécessaire qui suivait le jeu. Un fois à une distance suffisante du corps l'enfant se releva tant bien que mal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11706-andras
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Sam 05 Aoû 2017, 12:14

La Recrue était dans une sale posture, et il était certain qu’avec la blessure que le Chapardeur venait de lui faire, le petit homme allait avoir un désavantage pour les autres créatures. L’aura du public semblait vibrer d’une sournoise délectation des problèmes du garçon, espérant secrètement qu’il se fasse bouffer entièrement au prochain tour.
Malgré tout, Andras réussit à se défaire de l’emprise du Chapardeur en le tuant d’une façon plutôt sanglante, le sang giclant un peu partout – dont un peu sur la Recrue – pour le plus grand plaisir du public. Certes, ils voulaient voir l’albinos mourir, mais animés par leur soif de sang, que ce soit Andras ou la créature, cela les faisait jubiler pareillement. C’est à croire que le peuple d’Irianeth était constitué dans son entièreté de psychopathes – ce que Yannir ne trouva pas choquant ni surprenant. Après tout, Irianeth n’abritait pas des enfants de cœur.

Le chapardeur fut tué, et des sorciers vinrent prendre le corps avec une mine légèrement dégoutée en voyant le sang. Ne souhaitant pas se salir les mains, ils utilisèrent la lévitation pour faire voler le corps inerte de la créature jusqu’à la fosse.
Il se passa un petit temps avant que les grilles ne s’ouvrent à nouveau, le Barbouzar donnant du fil à retordre aux dresseurs. Yannir était quelque peu frustré de devoir attendre car cela permettait notamment à la Recrue de pouvoir reprendre ses esprits et de se préparer à ce qui allait suivre. Le sorcier savait que pour les Recrues trop jeunes il ne devait pas y aller trop fort, mais c’était plus fort que lui : il voulait véritablement éliminer les plus faibles, et ce temps d’attente n’était pas acceptable. Il faillit même quitter sa place pour aller prendre les choses en main directement à la source du problème, mais ce fut pile à ce moment que les grilles se décidèrent à s’ouvrir pour laisser passer un Barbouzar affamé et colérique sous les acclamations de la foule qui, elle aussi, commençait à s’impatienter.
Et la créature fonça droit sur Andras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andras
Élève
avatar
Nombre de messages : 21
Rôle : Espoir d'Irianeth
Date d'inscription : 06/12/2016

Plus sur le personnage
Âge: 3 à 8 ans en G 18
Rôle: espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Mar 15 Aoû 2017, 18:05



Une fois le chapardeur tué, des gens vienrent pour enlever la charogne. Andras ne pu que le déplorer, en effet, il avait espérer pouvoir se servir du cadavre contre le prochain adversaire. Les nombreuses griffes dont il était pourvu représentaient autant d'armes potentielles. Pour autant son ennemi ne pourrait pas non plus les utiliser. Il mit a profit le temps où l'on sortait la première créature pour faire un nouveau point sur son état. Sa jambe gauche saignait abondamment, il devait à tout prit faire quelque chose pour cela. Il planta sa dague dans sa tunique pour en déchirer une large bande avec laquelle il essaya tant bien que mal de se faire un bandage. Il enroula sommairement le tissu autour de sa blessure et serra le plus fort possible. Ça n'atténuerait pas la douleur mais à défaut cela ralentirai le saignement et il pourrait au moins se tenir debout. Se redressant, il fixa la porte fasse à lui et pria Parandar pour n'avoir pas à courir. Quand la porte s'ouvrit face à lui, il remercia tous les dieux qu'il connaissait de lui avoir donner le temps de se reprendre car sur lui fonçait un éclair brun : il ne ne lui fallut guère plus d'une seconde pour reconnaître un Barbouzar. Bien qu'aveugle la  créature n'eu aucun mal à trouver la direction de sa cible. Aux vues du sang qu'il avait perdu cela n'avait rien d'étonnant, n'importe quelle créature avec un minimum de flair aurait trouvé sa trace sans le moindre soucis.
Une seconde plus tard, le fauve avait traversé l'arène et sautait sur le jeune garçon. Ce dernier, le voyant amorcer son geste, eu juste le temps de se laisser tomber en arrière afin de rouler sur le côté. Il se redressa dans le même mouvement pour faire de nouveau face au monstre. Celui-ci renifflait, il semblait déjà savoir où Andras se trouvait et se dirigeait à grande vitesse vers lui. Au moment où la créature arrivait à sa hauteur il se décalla sur la gauche et tenta d'enfoncer son arme dans la peau de son assayant. Il se heurta au cuir bien trop épais de l'animal qui donna un large coup de patte dans la direction du garçon qui recula autant que possible. Sa jambe blessée ne lui permettait pas de courir. Il allait devoir trouver une stratégie et vite. Il révisa mentalement tout ce qu'il savait sur les barbouzars, il devait bien avoir un point faible. Il fallait qu'il en ait un et Andras devait s'en souvenir dès à présent parce que s'il ne pouvait transperser la cuirasse de son ennemi il ne pourrait pas gagner le combat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11706-andras
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Ven 18 Aoû 2017, 14:22

Il semblait certain que s’en était fini pour le jeune Andras. Yannir observait les pirouettes du demi démon avec un certain amusement. Mieux : une délectation toute malsaine. En effet, Yannir n’aimait guère son père, le démon et sorcier Adonis, du fait de sa trop grande puissance – et du fait qu’il ne voulait pas perdre prématurément la vie. Alors voir le fils prodige être si faible face au Barbouzar plaisait étrangement bien à Yannir, qui voyait là une sorte de moral pour le peuple : avoir des parents hauts gradés – puisqu’il était le fils de la seconde de l’ordre aussi – ne voulait pas dire être surpuissant. Et visiblement, le peuple se plaisait à le lui rappeler.

« Non mais regardez-moi ce lâche ! » lâcha donc un homme d’une trentaine d’année.
« Couilles molles ! » hurla une femme non loin du premier intervenant.
« Oh t’as été adopté ou quoi ? T’es plus mou qu’une limace ! »
« Tu fais honte à tes parents ! »

Les remarques et injures continuèrent dans le même ton, attaquant Andras sur son inactivité et sur le fait qu’il ne rendait pas honneur à Kaylann et Adonis. Dur dur d’être connu ! Au moins, ceux dont les parents n’étaient pas des membres influents pouvaient s’estimer heureux, et ainsi montrer leur preuve sans qu’il n’y ait de gros apriori.
Yannir était donc conquis par la piètre performance d’Andras, tandis que le Barbouzar, lui, galvanisé par la haine de la foule, se dressa sur ses pattes arrières pour imposer le respect de sa carrure et hurla au ciel pour montrer sa puissance. Très rapidement, il se laissa tomber sur ses quatre pattes, soulevant de la poussière au passage, et fonça à nouveau sur la Recrue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Lun 21 Aoû 2017, 07:38

ATTENTION, vous avez jusqu’à dimanche 27 août 00h heure Québecoise (lundi 6h du matin heure Française) pour terminer vos examens ! Courage, vous arrivez au bout Wink

Pour les Recrues de moins de 7 ans début G18, si vous ne finissez pas à temps, cela n’impactera pas l’attribution. Cependant, vous êtes tout de même dans l’obligation de terminer l’examen pour éviter d’être humilier par l’Empire ! Si après deux semaines après la fin officielle des examens, vous n’avez toujours pas terminé vos examens, vous serez considéré NPD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andras
Élève
avatar
Nombre de messages : 21
Rôle : Espoir d'Irianeth
Date d'inscription : 06/12/2016

Plus sur le personnage
Âge: 3 à 8 ans en G 18
Rôle: espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Mer 23 Aoû 2017, 15:15





Debout, au milieu de l'arène, Andras s'efforça de retrouver le contrôle de son souffle. Son cœur galopait dans sa cage thoracique et il sentait son sang battre à ses oreilles. De sa manche, il essuya la sueur acide qui coulait dans ses yeux, alors qu'il restait toujours parfaitement concentré sur la monstrueuse créature grondante, à quelques mètres de lui.
Il entendait les insultes de l'assemblée sans les entendre ; elles coulaient sur lui comme l'eau sur les plumes d'un canard et, pour le peu qu'il y pretait attention, il n'en tirait qu'une plus grande détermination, qu'une plus grande envie de se battre et de vaincre. Ce n'était pas ces bouseux qu'il comptait impressionner. Les seuls dont l'avis comptait restaient ses parents et lui-même. Perdre n'était donc toujours pas une option.

Passée la théorie, pourtant, il se trouvait face à un problème de taille. La bête était plus grande que lui, plus forte, et de surcroit, il se trouvait blessé. Pas gravement, certes, mais bien assez pour qu'elle puisse le suivre à la trace de son flair aiguisé sans la moindre difficulté.
Une idée lumineuse lui traversa soudain l'esprit et, le temps que la bête, excitée par les cris et l'odeur du sang, fanfaronne auprès de son public, levée sur ses pattes arrières ; Andras mit au point son plan.

Lorsque le barbouzar retomba sur ses pattes dans un grand bruit sourd, le garçon avait déjà retiré son garrot et pressé sa blessure dans l'espoir de la faire saigner plus abondamment. Il devait faire au plus vite. Il se traîna le plus discrètement vers le côté de la bête qui, le nez en l'air, cherchait à retrouver sa trace. Elle s'élança vers lui. Elle n'était pas très rapide par rapport au Charpadeur, mais ses pattes puissantes la propulsaient en avant avec trop de célérité pour qu'il ait la moindre chance de lui échapper. Ce n'était, en outre, pas ce qu'il avait prévu.

Alors qu'elle arrivait à sa hauteur, il se baissa pour éviter sa mâchoire et fût juste assez vif pour parvenir à lui entaillée le museau, chaire plus tendre que le cuir, assez profondément pour qu'il saigne. La créature secoua la tête pour essayer de lui agripper la main mais il s'esquivait déjà, et elle l'envoya seulement bouler sur plusieurs métres du coup de tête qu'elle lui décocha. Déstabilisée par l'odeur de son propre sang qui lui coulait maintenant du museau, elle ne revint pas tout de suite à la charge, cherchant à arrêter le saignement d'un coup de langue, puis secoua la tête en faisant claquer sa machoire d'un air mécontent.

Il eût le temps de se traîner assez loin d'elle avant qu'elle ne soit de nouveau sur sa trace. Elle eût plus de mal à le trouver cette fois. Il avait laissé derrière lui une traînée de sang frais qui devait la désorienter, tout comme le sang  qui continuait de lui couler du museau, même après qu'elle se soit léchée les babines. Après avoir pressée une dernière fois son garrot sur sa plaie, il l'abandonna derrière lui. Alors que la bête remontait la piste, trop rapidement à son goût, il déchira l'une des manches de sa tunique, et s'en fît à la va vite un nouveau bandage dont il chercha à couvrir la blessure autant que possible.

Comme il l'avait espéré, le barbouzar, ayant trouvé le garot imbibé de sang, s'arrêta un instant pour le sentir, le lêcher, puis le déchiqueter, sans doute de rage. C'était le moment. Il fit alors la chose la plus stupide de toute sa courte vie. Malgré la douleur, il s'élança et, avec une énergie qui tenait de l'adrénaline ou de la peur plus que de l'enfant, il prit appuie sur son pied valide et... sauta sur l'encollure de la bête.

La réaction ne se fit pas attendre : elle se cabra et tenta de le déloger en ruant et en donnant des coups de pattes et des coups de tête. Mais il s'était cramponné à sa fourrure épaisse et ses cuisses s'étaient fermement resserrées autour de son corps, qui était, certes, haut et puissant, mais pas très large. Empoignant plus fermemement son poignard, il le planta par le côté dans la gorge de la créature dont le rugissement s'étrangla lorsque la lame pénétra profondément, se heurtant à l'épaisseur de la fourure de l'animal, le garçon dû forcer pour enfoncer la lame toujours plus profondément. La créature se débattit plus fort, avec l'énergie du désespoir, mais Andras, impitoyablement, se blotissait sur son dos comme un enfant sur le dos de sa mère, et, enfonçant toujours plus profond le poignard dans sa gorge, se mit à la triturer de sa lame pour que la besogne soit plus vite accomplie. Il sentait le sang chaud s'écouler à gros bouillons sur sa main, et la bête se défendit plus faiblement... plus faiblement... plus faiblement...
Un moment de plus elle tangua, ombre de la splendeur qu'elle avait été, puis elle s'effondra de côté.
Andra n'eût pas le temps de se retirer et elle s'écrasa de ses quelques 100 kilos sur sa jambe déjà blessée. Il mordit dans la chaire de l'animal mort pour éteindre le cri qu'il n'aurait laissé sortir pour rien au monde et resta là un moment, immobile, comme si le barbouzar allait se relever.


Mais il ne se releva pas.


Alors Andras relâcha la pression de ses bras et jambes rendus tremblants par l'effort, et parvint tant bien que mal à extirper sa jambe de sous la charogne. Elle n'était pas cassée mais, lorsqu'il se releva en titubant, sa cheville l'élança méchamment.

Il releva la tête vers les gradins où il ne vit qu'une foule indistincte de couleur sans remarquer aucun visage du tout. Il inspira une fois ou deux, profondément, et fit doucement marcher ses muscles les uns après les autres pour les détendre.
Enfin, il se tourna de nouveau vers le portail, attendant son troisième et ultime adversaire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11706-andras
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Mer 23 Aoû 2017, 17:38

Voilà une exécution qui changeait de celles dont le public et Yannir avaient été témoins. En effet, la grande majorité a réussit à repérer le cœur et à le trouer d’une quelconque façon. Il y eut bien un peu de renouveau avec Ezerya et le mur. Mais Andras choisit une méthode bien plus sanglant et... musclée, pour le ravissement complet des spectateurs. Le demi démon avait semble-t-il un gout prononcé pour faire couler le sang abondamment, et le sorcier savait de qui il pouvait bien tenir ce trait de caractère : sa mère bien évidemment ! Kaylann n’avait plus à refaire sa réputation, et que son fils ne démontre pas des capacités sanguinolentes ne lui aurait pas fait honneur.
C’est donc avec un sourire quelque peu satisfait que Yannir, assis avec paresse sur son siège, observait la jeune recrue dont la jambe allait certainement être un handicape certain pour son prochain combat. Les sorciers vinrent reprendre le corps du barbouzar, comme à leur habitude. C’était presque devenu un rituel ennuyant pour le public, et même pour Yannir qui avait bien hâte de passer à la dernière créature.

Le souhait du sorcier ne fut exaucé que quelques minutes plus tard, à son grand dam. Les grilles s’ouvrirent pour laisser passer nul autre que la seconde de l’ordre des Chevaliers d’Irianeth : Kaylann. Qui était aussi la mère du jeune enfant. Elle s’approcha avec une certaine nonchalance, fixant l’enfant de ses yeux vairons et froids. L’illusion était parfaite, si bien que les regards du public cherchaient le visage de la vraie seconde de l’ordre dans les tribunes, de peur que ce ne soit réellement elle dans l’arène. Cependant, ils ne purent réussirent à la trouver avant que le combat ne commence. En effet, le Mym’etys sous les traits de Kaylann, portant une armure et armée d’une épée à double lame, fonçait déjà sur Andras pour lui asséner des coups, plus particulièrement côté jambe blessée pour le déstabiliser, ayant très bien remarquer son handicape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andras
Élève
avatar
Nombre de messages : 21
Rôle : Espoir d'Irianeth
Date d'inscription : 06/12/2016

Plus sur le personnage
Âge: 3 à 8 ans en G 18
Rôle: espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Lun 28 Aoû 2017, 16:55




Le garçon eu à peine le temps de resserrer son garrot de fortune avant que les portes ennemis ne s'ouvrent de nouveau. Quand il les vit commencer à vibrer il se redressa mais il ne pouvait plus compter désormais que sur une jambe, le combat s'annonçait difficile, d'autant plus que, s'il se souvenait bien, il n'avait pas le droit de tuer cette dernière créature. Cela ne présageait rien de bon. Il devait en effet reconnaitre que s'il était en vie jusqu'ici c'était en partie parce qu'il n'avait as eu à ménager ses adversaire. Cette fois ce serait différent, et son assaillant lui n'aurait probablement pas les mêmes restriction. Andras se fit la réflexion que c'était quelque peu injuste mais après tout si les règles était ainsi faites, il se voyait mal les contredire.  
Il leva donc les yeux plus concentrer que jamais mais demeura interdit quand il vit qui il devait affronter. Cela ne ressemblait en rien aux créatures précédentes. Ce pouvait difficilement en être plus éloigné. Quand jusque là il s'était frotter à des bêtes, il faisait à présent face à leur maitresse à tous. Celle qui jamais ne perdrait un combat !
-Maman !
Le souffle avait passé ses lèvres tant la surprise était grande. Comment espéraient-ils que des enfants tout entrainés qu'ils étaient puissent battre Kaylann d'Irianeth, puissante seconde des Chevalier de l'Empire ? Cela n'avait aucun sens. Elle était beaucoup trop puissante ! Sens ou non, l'image de sa mère fondait pourtant sur lui armée d'une double lame l'air aussi farouche que s'il avait été un ennemi de l'Empire.
Cela se pouvait il ? Sa maman... Sa maman pouvait elle le regarder avec autant de haine et de férocité dans le regard ? Kaylann aimait son fils, il en avait conscience jusqu'au plus profond de son être, pourtant si l'empire le lui demandait, se pouvait il qu'elle accepte de se battre ainsi contre son fils ? Ses parents lui avaient toujours apprit qu'il fallait toujours être fidèle à l'Empire ; le garçon n'avait encore jamais songé que cela pouvait un jour le forcer à s'opposer à ses parents.
Alors que la femme arrivit à hauteur du garçon, celui-ci effectua une roulade en arrière. Il du serrer les dents en se relevant. Sa jambe gauche le faisait souffrir.il regarda sa mère se diriger à nouveau vers lui, mais quelque chose n'allait pas. Au delà de tout les doutes qu'il avait eu jusque là, quelque chose clochait. Sa mère n'aurait jamais raté sa cible pour une si pale pirouette. La chose en face de lui n'était ni assez rapide ni assez fort, encore moins assez doué pour être sa mère.

Usurpateur.

Pensa le jeune garçon. Il senti la colère monter en lui, comment qui que ce soit, quoi que ce soit pouvait oser être Kaylann d'Irianeth seconde de l'Ordre de la Chevalerie d'Irianeth sa bien aimée maman ! Cette chose allait le regretter, il s'en faisait un devoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11706-andras
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Mar 29 Aoû 2017, 05:04

Le mym’etys rata sa cible, bien que celle-ci soit blessée à la jambe et perdait du sang. Andras était blessé, et sa manœuvre d’évitement était particulièrement mal faite. Yannir – et même la créature – eut un petit rire sarcastique. Bien que l’enfant était d’un jeune âge, était certainement épuisé, en plus de la douleur, le sorcier n’avait absolument aucun scrupule à rire des mouvements de la recrue. Après tout, c’était bien pour le forger qu’il avait décidé de participer à cet examen ! Il allait devoir subir.
Le regard d’Andras passa de la stupeur à la fureur en comprenant que ce n’était pas réellement sa mère qui lui faisait face. Mais ses traits étaient toujours les mêmes, et cela ne devrait pas être facile à gérer de même. Sa colère l’aiderait sûrement dans ce sens. La créature, elle, ne se défaisait pas du petit sourire sarcastique après que la recrue ait évité son attaque. Heureusement qu’il avait réussi à l’éviter après tout, puisque l’attaque en question n’était pas spécialement très agressive ni très dangereuse – la honte qu’il aurait eu.
Le Mym’etys se mit alors à marcher d’un pas lent en arc de cercle tout en faisant des moulinets défensifs avec son épée à double lame. Il n’avait pas l’intention d’attaquer. Tout comme les autres de son espèce, il décida de rester sur ses défenses, une défense d’acier dur à percer. Comment Andras réussira-t-il à passer outre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andras
Élève
avatar
Nombre de messages : 21
Rôle : Espoir d'Irianeth
Date d'inscription : 06/12/2016

Plus sur le personnage
Âge: 3 à 8 ans en G 18
Rôle: espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Mar 29 Aoû 2017, 16:20





L'usurpateur semblait beaucoup s'amuser de la surprise causée par son apparence et par l'état de l'enfant à qui il devait faire face. Andras avait conscience en effet qu'il devait avoir un aspect désolant bien loin de l'air fier et distingué qu'il aimait généralement se donner avec sa chemise en guenilles, le sang qui devait le recouvrir les ô combien nombreuses estafilades qu'il avait gardées de son premier combat, lui qui, de par sa constitution de demi démon avait tellement plus de mal que les simples humains pour se soigner magiquement. Il transpirait tellement que de la sueur coulait presque jusque dans ses yeux et rendant sa peau si moite qu'il devait être couvert de sable. Oui, en effet il devait avoir l'air presque pitoyable et cela lui était inacceptable. La rage montait en lui comme jamais auparavant il avait la sensation qu'elle décuplait ses forces, mais il était si fatigué que ses muscles, bien qu'encore chaud, commençaient à se roidir, son souffle court ne suffisait plus à les approvisionner suffisamment en oxygène et ses poumons, mis à rude épreuve, le brulaient tant il respirait vite cet air gorgé de sable et de l'odeur du sang.

Face à lui son adversaire se contentait de faire tourner sa double lame s'octroyant ainsi une défense presque impénétrable. Presque. C'était ce que le demi démon se répétait en tentant d'y trouver une faille. Sans succès. Il avait envie de rugir, de colère et de rage, et de douleur aussi. Et ce visage qui lui faisait face si familier et si étranger à la fois l'empêchait de se concentrer correctement. Ce n'était pas sa mère, il le savait au plus profond de lui même, jamais sa mère ne se serait contenter d'attendre ainsi qu'on l'attaque. Il en avait lui même assez d'attendre ainsi à regarder son ennemi en chien de faïence. Si celui ci n'avait pas le courage de s'en prendre à un enfant blesser c'est qu'il devait être bien plus faible qu'il ne le laissait paraitre.

Le jeune garçon essuya sa main sur ce qu'il restait de sa chemise pour s'assurer une meilleur prise sur son arme et fonça. Quand il arriva à hauteur de l'imposteur, ce dernier élança une des lames dans la direction du garçon qui eut tout juste le temps de se baisser pour éviter de perdre la tête. Cependant déséquilibré par la manœuvre et dans l'incapacité de se rattraper sur sa jambe gauche, Andras chut au sol sans élégance aucune et s'écrasa dans le sable. Voyant une lame s'approcher du sol il roula sur le côté pour y échapper et se trouva derrière la pale copie et s'appuyant sur ses bras pour se relever, ses yeux virent, juste derrière les genoux de son assaillant, le défaut dans la cuirasse. Il leva sa main armée pour frapper mais, du coin de l'oeil vit un éclat qui venait vers lui. Il poussa de toutes ses forces sur ses mains pour se reculer mais ne fut pas assez rapide. La lame ennemis lui entailla profondément l'épaule et cette fois, il ne parvint pas à retenir un cris.

Le garçon se releva une nouvelle fois pour faire face, encore, pour vaincre toujours. Comme sa mère le lui avait apprit ! Frustré et plein de rage, l'enfant ne savait pourtant toujours pas comment gagner ce qui semblait être un combat déjà perdu. Il savait où frapper pour affaiblir et il aurait pu ensuite tuer mais cela lui était interdit. Il aurait voulu courir encore vers la créature mais il en était incapable. Il se dirigea tant bien que mal aussi vite qu'il le put vers sa cible, Celle-ci lui facilita même la tache puisque dans sa conscience aveugle en ses propres capacité elle croyait ce faible enfant incapable de quoi que ce fut de dangereux pour elle. Le garçon fit mine de trébucher, ploya un genoux et se saisit d'une poignée de sable et la lança vers le visage de la créature. Celle-ci n'eut aucun mal à détourner le visage pour esquiver l'attaque mais le but n'était pas de blesser, seulement de détourner l'attention. Alors que ses yeux étaient tournés en ailleurs, Andras en profita pour sectionner le ligament qui se trouvait juste à l'arrière du genoux de son opposant. Ce dernier échappa un hurlement de douleur qui n'avait rien d'humain et dû ployer le genoux à son tour. Furieux, et avec la force du désespoir de la peur et de la rage mêlés il se releva tout de même pour frapper Andras de son arme tranchante. Le demi-démon ne put que limiter les dégâts et reçu le coup au niveau de son bras mais il en profita pour entailler le poignet de cette chose qui prétendait être sa mère qui, de surprise plus que de douleur, lâcha la double lame. Andras s'en saisit alors et tant bien que mal la lança au loin. Il n'avait jamais appris lui même à s'en servir bien qu'il ait vu à de nombreuse reprises Ismaëlle s'entrainer, pour lui cela relevait donc plus d'un fardeau qu'autre chose mais il la trouvait tout de même bien plus agréable loin des mains du combattant adverse.

Celui-ci justement, donna un coup à l'enfant mais, sa force physique étant nettement inférieure à celle qu'il singeait, Andras ne fut guère blessé. La chose, quelle qu'elle fut voulait simplement gagner du temps. Trainant sa jambe blessée derrière elle, elle se dirigeait vers son bien précieux, vers sa seule défense. Mais déjà  Andras sautait. Il du s'agripper avec force pour ne pas tomber et pour se hisser car, n'ayant pu prendre appui que sur sa jambe droite il n'avait pas pu sauter aussi haut qu'il l'aurait voulu. Il planta ses ongles dans la peau de celui sur qui il tentait de grimper et arriva à son cou. Il referma alors tant bien que mal son bras autour pour le faire suffoquer, s'il le privait d'air juste assez longtemps pour le faire perdre connaissance, il aurait gagner.

Mais l'autre ne l'entendait pas de cette oreille. Il se débattis violemment pour essayer de désarçonner le garçon et attrapa sa jambe blessée pour lui faire mal. L'enfant ne pu retenir un cri mais il ne lâcha pas prise. Il resserra son étreinte pour accéléré la besogne comprenant toute fois que l'exercice prendrait trop de temps. La créature, en désespoir de cause, se laissa chuter en arrière pour se défaire du garçon. Son dos heurta le sol à plat et son souffle fut coupé, sa vision se troubla même pendant un instant mais déjà, ses mains avaient mis à exécution ce que son cerveau avait pensé et, avec le pommeau de sa dague, il avait frappé la tempe ennemis si fortemment que son adversaire s'arrêta instantanément de bouger. Andras se dégagea non sans peine en proie à un doute immense. Avait il frappé trop fort ? L'avait il tuer. Fébrile, il contempla le corps à première vu inerte si semblable à celui de sa mère et, avec plus de soulagement qu'il n'en avait jamais ressenti vit sa poitrine s'élever signe de la faible mais présente respiration, il était encore en vie ! Andras se releva, la poitrine gonflée par la fierté.


Il avait vaincu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11706-andras
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE] Ven 01 Sep 2017, 14:40

Il était indéniable qu’Andras avait un goût prononcé pour la violence. Cela devrait faire plaisir à sa mère, Kaylann, bien qu’actuellement son avatar Mym’etys n’appréciait guère – en même temps Yannir n’était pas certain d’apprécier de se faire étrangler. Cela devait certainement faire bizarre à la recrue de devoir étrangler sa propre mère, et à cette pensée le sorcier eut un sourire sadique. Cela avait l’objectif d’une leçon : sur Irianeth, il ne serait pas étonnant de devoir combattre des personnes qui leur sont chères, alors il fallait s’armer et se préparer à cette éventualité. Toutes les recrues devaient comprendre cela.
Andras finit par réussir à l’assommer, et le Mym’etys s’écroula. Les sorciers surveillants vinrent donner les premiers soins au Mym’etys et, après un bref signe de tête à Yannir, celui-ci se leva.

« Le Mym’etys est vaincu ! Andras a gagné cet examen, fais donc honneur à l’Empire ! » Puis, après un temps d’arrêt durant lequel le public acclamait le vainqueur, le sorcier reprit. « Que l’on appelle la Recrue suivante ! »


/\ Examen terminé, Andras peut consulter sa note ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[EXAMEN] Hear me Roar ! [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-huitième génération-