___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

It's your birthday [Pv-Miya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 453
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: It's your birthday [Pv-Miya] Dim 25 Juin 2017, 16:47

Ah... préparer une mission n'étais pas de tout repos. Surtout lorsque ceux-ci avaient des chances de prendre plusieurs longues semaines. Il y avait quelques années, a ses débuts en tant que chevalier, la midjin ne s'en serait pas déranger aucunement. Elle avait toujours voulu être une image pour l'empire. Quelqu'un qui pouvait rendre fier feu son maître ainsi que la présente impératrice qui l'avait recueillit. Il y avait aussi sa demi-sœur qu'elle voulait rendre fier, ainsi que les autres chefs des différentes élites. Ce n'était pas tant la gloire qu'elle recherchait mais plutôt la reconnaissance des autres. Ce sentir utile, vouloir faire quelque chose pour sa patrie. Étrangement, sa vision des choses avaient un peu changer au fur et a mesure que sa vie avait avancer. Elle donnait légèrement moins d'effort qu'avant, même si elle ne faisait rien pour brimer son image. Disons simplement qu'elle avait vieillit et était devenu un peu plus égoïste. Maintenant elle vivait plus pour sa famille. La maître magicienne voulait être présent pour sa nouvelle famille, chose qui lui avait cruellement manqué lorsqu'elle était plus jeune. Elle ne voulait pas que ses enfants vivent les mêmes choses horrible que Xerkh avaient vécu. Néanmoins, concilier vie familial avec vie chevalier n'était pas de tout repos. La guerrière aux cheveux blancs n'avait que très peu de moment libre entre les deux. Aujourd'hui même en était la preuve.

Le soleil était haut dans le ciel, signe que la journée était encore loin d'être achevée. Heureusement pour elle, l'élite rouge venait de terminer sa réunion préparatoire avec ses autres collègues de mission. Bien qu'il lui restait encore quelque trucs a préparer, ce qui lui restait pouvait attendre plus tard dans la soirée, lorsque les enfants seront coucher. Pour le moment, elle avait une autre idée en tête pour passer le reste de sa journée. Demain serait un jour un peu spécial, du moins a ses yeux. Amélia ne s'était jamais demander comment ses enfants considéraient la chose, mais pour la midjin, leur anniversaire était quelque chose d'important a ses yeux. Une année de plus... Une année passait vite, mais pourtant avec les dangers de ce monde, il était important de leur rappeler qu'il avançait dans la vie. Qu'il devenait meilleur, plus mature, plus puissant, plus... Qu'ils évoluaient dans le bon sens. A ses yeux, parfois il fallait prendre du recul pour pouvoir faire le point sur son existence. Pour elle, l'anniversaire était le moment parfait pour ce faire. La chevalier avait donc dans l'idée d'aller réquisitionner sa fille pour le reste de la journée avant qu'elle ne parte en mission.

**

Deux heures plus tard, Amélia attendait patiemment assise sur les branches d'un arbre. Les yeux fermés, elle suivait la progression du groupe d'élève qui était en train de se faire guider a la limite de la forêt. Elle avait réussi a négocier le reste de la journée avec les autres professeurs. Bien que cela n'avait pas été de tout repos. Nombre d'entre eux étaient beaucoup trop a cheval sur la discipline et les principes. De mémoire la chevalier était loin d'être l'élève préféré qu'ils avaient eu. Bien qu'aujourd'hui aucun d'entre eux ne pourrait lui reprocher ce qu'elle était devenu pour l'empire. Son titre avait certainement jouer en sa faveur et bien sur, elle ne comptait pas laisser son enfant se laisser aussi donner des passes droits sans en mérité le prix. Les cours qu'elle manquait aujourd'hui devrait certainement lui être forcé entre les autres cours. Mais même si Miya n'était pas du genre typiquement studieuse, Amélia n'avait crainte que quelques heures d'information et de pratique manqué ne serait pas vite rattrapé. Il ne restait maintenant que la dernière enseignante a convaincre. Ce qui n'était pas encore gagné. Cependant la midjin avait trop tardé a parler avec les autres. Elle avait donc complètement manqué le début de leur cours de sondage des territoires. D'ailleurs...parlant du loup... Le groupe étaient maintenant suffisamment près pour qu'elle entende leur enseignante leur ordonné de s'arrêté.


''Bien... J'ai trouvé vôtre prochaine cible pour l'exercice. Une mystérieuse personne tente de se cacher pas très loin d'ici. En vous fiant a vos sens, dite moi de qui il s'agit et ou se trouve cette personne.''

Oh? Un petit sourire malicieux s'afficha sur le coin des lèvres de la maître-magicienne. Était-elle en train de servir de sujet pour le cours? Il fallait dire que d'un côté cela ne la surprenait pas. Bien qu'elle avait la jambe qui pendait de sa branche, elle était suffisamment haut dans les arbres pour ne pas qu'on la voit au premier coup d’œil. De plus les enfants seraient certainement plus concentrer a envoyé leur sens au même niveau qu'eu plutôt que tout au alentour. Et bon... c'était un peu de sa faute aussi si elle avait voulu jouer les timides observatrices plutôt que de venir directement a leur rencontre. Néanmoins, cela pouvait en effet être une bonne exercice pour les mômes. Un premier tenta de répondre.

''Madame... Je crois que c'est un sorcier, ou peut-être un chevalier. Son essence magique est assez développé... Je crois.''

''C'est un début. Et ou ce trouve-t'elle?''

Amélia pu observer du coin de l’œil, entre les feuillages que le jeune gamin n'arrivait pas vraiment a identifié la source avec précision. Au moins, il arrivait déjà a ressentir quelque chose. C'était déjà un début, comme le signifiait l'enseignante. Un autre enfant tenta sa chance alors au plus grand amusement de la chevalier.

''Je suis sur que c'est une chevalier et elle se trouve... Par la.''

C'était déjà mieux, constata autant la sorcière enseignante que la chevalier. Mais insuffisant, puisque l'enfant avait pointer d'une façon plutôt incertaine l'arbre ou elle se trouvait. Peut-être même pointait-elle les arbres en arrières d'elle, qui pouvait savoir. Vint maintenant le tour de sa petite Miya. En ce moment, la mère se demandait si celle-ci était en train de ce fier a ses sens magiques peu développé. Ou si elle se fiait entièrement a ses sens Berserks. Dans le dernier cas, ce serait surement considéré de la triche puisqu'elle était la pour tenter de s'entraîner magiquement. C'était un bon moment pour savoir si elle était définitivement motivé a dépasser son père dans ce domaine, ou si ses instincts prendraient tout autant le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parandar
◊ PNJ
◊ PNJ
avatar
Nombre de messages : 1911
Rôle : Représentation physique du STAFF
Date d'inscription : 01/10/2012

Plus sur le personnage
Âge: Naissance du monde
Rôle: Dieu Suprême
MessageSujet: Re: It's your birthday [Pv-Miya] Lun 04 Sep 2017, 18:14

Bonjour !

Le RP est-il toujours d'actualité ? Sans réponse elle sera déplacée le 18 Septembre dans les Archives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miya
Écuyer
avatar
Nombre de messages : 43
Rôle : Élève d'Irianeth
Date d'inscription : 20/01/2016

Plus sur le personnage
Âge: 7-11
Rôle: Élève
MessageSujet: Re: It's your birthday [Pv-Miya] Mer 13 Sep 2017, 15:47

Miya détestait les cours. C'était long, lent ! Pour son cerveau hyperactif, le rythme des classes traînait et finissait par l'ennuyer, la désintéressant de matière qu'elle trouvait normalement plutôt stimulante. Il faut dire que peu d'entre eux était aussi énergique que la petite berserk. Elle n'en finissait jamais de s'impatienter lorsque plusieurs questions fusaient, sur quelque chose qu'elle avait déjà compris, et ralentissait ainsi le cours. Ça promettait beaucoup! Malgré tout, elle faisait de son mieux pour ne pas déranger le groupe, se contentant parfois de dessiner, de jouer avec ses mains ou de tomber dans la lune en s'inventant des entraînements physiques intenses avec des parcours d'obstacle dans la forêt. Comme ce serait génial! Ainsi, elle paraissait lunatique et perdait souvent le fil du cours. À ses yeux de petite fille, ce serait indigne des enfants d'Amélie et Xerkh si elle osait déranger le cours par son impatience - même si parfois ça arrivait. Elle faisait de son mieux après tout!

Ce jour-là, ce n'était ni plus ni moins qu'un petit cours d'exploration et de pratique sur le terrain. Une balade ennuyante où, de temps à autre, l'enseignante posait des questions sur les choses environnantes. Cela était sensé stimulé les enfants. Miya trouvait cela ennuyant. Elle avait envie de courir, et passer son temps à s'arrêter de la sorte causait son impatience. Elle se maîtrisait tant bien que mal. À un moment, un autre arrêt força tous les enfants à une position statique, et la jeune fille soupira bruyamment.

Heureusement, la question attisa la curiosité de la jeune louve qui leva le regard vers l'institutrice. Se cacher? Ce serait facile de la trouver! ... En fait, elle devait user de magie là-dedans. Elle hésita. De ce côté-là, elle était plutôt mauvaise, mais elle était sûre de pouvoir traquer la mystérieuse personne à l'odeur, selon sa position. Un élève s'essaya, mentionnant que l'essence magique était plutôt développée, ce qui devait en faire quelqu'un de fort en magie. Miya se renfrogna. Et il sentait ça comment lui? Elle le sentait pas ça... Elle renifla subtilement. Un enfant lui donna un petit coup de coude, lui rappelant qu'elle devait utiliser la magie, pas le reste. Mais en même temps, cette compétence raciale n'était un peu comme un pouvoir? C'était, en tout cas, assurément un avantage sur les autres.

Quand elle demanda où était la personne, la jeune fille jeta un regard aux alentours, cherchant à percer les branchages à hauteur d'adulte et les bosquets. Malgré elle, une brise lui amena une odeur familière qu'elle ne connaissait que trop bien. Elle fut surprise puis tout excitée. Sa mère n'était pas loin. Mais où? Voilà qui était une bonne question. Un enfant pointa un arbre, et Miya se dit que sa mère n'était pas un arbre... mais qu'elle aimait bien par contre être surélevée. Elle chercha donc à envoyer ses sens dans l'arbre pour trouver magiquement Amélia. Elle se concentra, pinça sa petite frimousse de berserk, et soupira, découragée. Elle la sentait pas. Mais à quoi bon le préciser ? Ignorant qu'en fait le langage non verbal parlait pour elle.

« C'est ma ma... le chevalier Amélia qui est perché dans l'arbre. » lâcha-t-elle donc platement. Comme si c'était une évidence que tout le monde aurait du saisir. Pour sa part, ça n'avait été que de la déduction avec les indices autour... et un petit coup de pouce de la brise.


[désolé si j'avance pas plus, je savais pas trop où orienté les réactions des adultes Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 453
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: It's your birthday [Pv-Miya] Dim 24 Sep 2017, 19:22

C'était non sans amusement que la chevalier suivait les tentatives des jeunes enfants qui tentait de la repérer. De son point de vu, elle observa les gamins qui regardait tout autours deux. Bien qu'elle ne parvenait pas a tout les voir avec précision, vu que les branches et les feuilles lui cachait un peu la vu. Néanmoins, ses sens magique éparpillée dans les environs pouvaient discerner leur moindre mouvement. Le premier gamin a essayer sembla plutôt encore inepte a utilisé son pouvoir, ne réussissant qu'a déterminer la qualité d'énergie qu'elle dégageait. D'un côté, ce n'était pas plus mal. Puisque certaine personne pouvait au contraire, déterminé la direction de l'énergie, sans être capable d'en déterminé l'essence même. Enfin, chacun avait ses qualités dans ce domaine. Bien sur, avec le temps ils apprendraient a faire la différence entre les différentes entités vivante ou purement magique. Mais ils avaient encore beaucoup de chemin a faire. Le deuxième enfant tant qu'a lui sembla avoir trouver plus ou moins la direction. C'était déjà un point de plus par rapport au premier enfant. Même si malgré tout, il avait pointer simplement le tronc d'arbre devant lui, sans en déterminer la hauteur.

La chevalier jeta un coup d’œil vers sa petite louve adoré. Celle-ci, sans grande surprise (et il fallait avouer, avec une petite déception), tenta de la retrouver en reniflant l'air ambiant. Une moue s'afficha sur les lèvres de la chevalier pendant un moment, avant de s'apercevoir que la jeune berserk-midjin tenta tout de même de s'essayer avec ses sens magiques. L'avait-elle déjà ressentie? Ou essayait-elle avec la magie parce que le vent, changeant comme il était, ne lui faisait pas parvenir son odeur? Dans tout les cas, au moins elle s'essayait. Malgré tout, il était clair pour les deux adultes qu'elle ne semblait pas avoir réussi. Malgré tout, celle-ci donna néanmoins la réponse que toute les autres enfants tentaient tout de même de trouver. Ah... elle l'avait donc bien ressentie. Ce qui n'était pas étonnant en soi. Si la demi-midjin au sang divin savait bien que cette race qui avait conquis son cœur avait une facilité déconcertante a reconnaître les odeurs, elle était tout de même déçu par son enfant qu'elle n'ait pas tenter de se forcer d'avantage afin de suivre le cours qui lui était donner.

Bien sur, sa déception était aussi partager par la professeur qui soupira d'un air exaspérer. La pauvre adulte avait tant de difficulté avec cette enfant. A quoi bon tenter de lui inculquer quelque chose alors que celle-ci se fiait tout simplement a ses autres sens. Le but de son cours n'était pas justement de se fier a certain avantage raciaux que peu avait (considérant ici les quelques pardusses présents).


''Oui, il s'agit bien de la chevalier Amélia, jeune Miya. Et la prochaine fois, je crois que je vais te boucher le nez afin de te forcer un peu plus a faire comme tout les autres. Le but de cet exercice est de développer vos talents magique, pas de vous fiez a vos autres sens. Combien de fois devrait-je te le dire. A croire que tu n'a même pas essayé.''

Ce qui n'étais pas tout a fait faux. Enfin, Miya avait bien essayé. Mais celle-ci semblait avoir abandonné trop rapidement au goût des deux adultes. Il fallait tout de même avouer qu'Amélia savait tout de même a quel point les berserks et la magie n'allait pas très bien ensemble. Peut-être avait-elle simplement espérer que sa progéniture hybride ait ses talents dans ce domaine... ce qui ne semblait pas vraiment être le cas. Elle tenait définitivement plus du père que de la mère de ce côté.

''Tant qu'a toi Doloran, bien essayer. Mais tout de même insuffisant. Si tu n'est capable que de ressentir approximativement la position de ta cible, il lui sera tout de même possible de te tendre un piège ou un embuscade. Néanmoins c'est certainement mieux que Ardesion qui n'est pas encore capable de déterminer le moindre position. N'oubliez pas qu'il est possible pour un mage d'altérer jusqu’à un certain point l'énergie qu'il dégage. Le fait qu'Amélia ne tente aucunement de cacher , ni de réduire son énergie prouve qu'elle vous sous estime encore. Maintenant fermer les yeux et concentrer vous pour déterminez sa position exacte. Tant qu'a toi Miya, si tu ose encore te fier a tes autres sens, tu sera punis.''

Fermez les yeux pour ce concentrer, une base pour les mages. Faisant fie de leur sens primaire qu'ils utilisaient le plus, soit le regards, ils pouvaient ainsi se concentrer d'avantage sur leur sens magique. Ou simplement ce mettre a détester d'avantage ce cours parce qu'ils n'étaient pas capable de combler les attentes de la sorcière enseignante. Les pauvres, ils avaient encore du chemins a faire. Un élite médiocre devait être capable de ressentir et d'identifier sur plusieurs kilomètre a la ronde. Il existait certes des talents qui y arriveraient tôt. Mais rare étaient ceux qui en seraient capable avant d'être au moins en âge d'être écuyer. Cela dépendait de leur talent naturel, ainsi que de leur détermination et leur persévérance. Les deux adultes étaient curieux de savoir a quel point les petits étaient persévérant dans ce domaine. Ou allaient-ils tous abandonner comme Miya lors de sa première tentative?

L'exercice dura plusieurs longue minute, jusqu’à ce qu'un élève réussissent finalement a identifier la position exacte de la chevalier. A cette suite, la jeune femme descendit de son perchoir, regardant les enfants avec un sourire compatissant. L'enseignante ne fut cependant pas très chaude a les félicités. Elle préféra bien sur sous ligner leur défaut a améliorer, en espérant qu'ils changeraient rapidement leur mauvaise manie et évoluerais d'avantage. Tant qu'a la chevalier, elle comprenait qu'il était impossible pour ceux-ci d'atteindre le niveau nécessaire pour être considérer compétent. Tant qu'ils se donnaient a leur meilleur pour s'améliorer, elle serait satisfaite.

''Alors, a quoi doit-t'on l'[i]honorable
présence d'une chevalier parmi nous?''

Demanda l'enseignante sans enthousiasme a la chevalier alors qu'elle s'approcha du groupe. Cette dernière leur lança un sourire, notamment dirigé a sa petite fille adoré. Puis d'un air qui sembla plutôt honteux, tel un enfant ayant a dévoiler un méfait, elle demanda a l'enseignante un moment pour parler seul a seul. Les deux dames s'éloigna alors du groupe, suffisamment loin pour que la plupart des oreilles indiscrète ne puisse entendre. Bien sur, cela ne compta pas ceux ayant une ouïe accru dût a leur gêne. De loin, il semblait simplement que l'enseignante sembla outré par les paroles de la chevalier qui abdiqua simplement après quelque minute. Elle avait simplement demandé a celle-ci de lui léguer sa fille. Mais incapable de lui donner une bonne raison, la sorcière lui avait simplement fait savoir qu'elle n’abdiquerais pas a sa demande et fera bien ce qu'elle voudrait lorsque son cours sera terminer. Bon... si Amélia voulait passer quelques heures avec son enfant, elle pouvait bien attendre les deux dernières heures de cours que la sorcière avait a leur transmettre. D'un côté, elle pouvait la seconder dans ses enseignements. Cela sans compter la protection supplémentaire qu'elle pouvait offrir face au menace de la forêt noir. Bien qu'ils n'étaient pas très loin encore et que les menaces étaient généralement plus profondément enfouis dans la forêt, il fallait mieux être deux pour pallier a toute les éventualités. Lorsque les deux adultes revinrent vers le groupe, Amélia semblait plutôt morose, boudant simplement la décision de l'enseignante comme une enfant a qui on lui aurait interdit de s'amuser. Ce fut l'enseignante qui brisa le silence.

''Bien, nous commencerons a retourner tranquillement au château. Je veut qu'en chemin, vous vous concentrer a ce qu'il y a autours de vous. Dite moi lorsque vous aurez découvert n'importe quoi qui rôde autour de nous en vous servant simplement de vos sens magique''

Dit-elle en laissant traîner son regard sévère sur Miya pendant un moment. Puis le groupe se mis lentement en direction du château. Qui sait combien d'élève réussirait a identifier les monstres ou les animaux se cachant de leur présence. Peut-être même réussirait-il a ressentir la présence de bestiole plus petite, même si les deux adultes avait un grand doute a ce sujet.

Ce ne fut qu'au bout d'une demi-heure de trajet que l'enseignante s'arrêta un moment, l'air alerte. A sa réaction il était clair aux yeux des jeunes qu'elle semblait distraire, comme si quelque chose avait attirer son attention. Amélia le réalisa rapidement, mais bien qu'elle-même tentait de ressentir quoique ce soit dans les environs, elle ne savait pas ce qui avait fait réagir l'enseignante. Néanmoins son regard plutôt sérieux lui avait mis la puce a l'oreille. D'un mouvement de tête elle lui fit signe qu'elle comprenait. Au limite des sens de la sorcière, quelque chose d'un peu trop dangereux pour les jeunes rôdaient... Peut-être était-ce le temps de mettre fin a cette leçon avant que quelque chose n'arrive.


''Bien, hâtons nous un peu, vous ne désireriez pas arriver en retard a vôtre prochain cours n'est-ce pas?''

Laissa tomber la sorcière avec un faux sourire. Amélia tant qu'a elle suivit bien entendu sa réaction, offrant au petit groupe un sourire bienveillant. Néanmoins, elle aussi semblait plutôt concentrer alors que tout ses sens étaient en alertes et ses muscles semblaient légèrement tendu. Que pouvait-il bien se cacher dans cette forêt sombre et ténébreuse...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miya
Écuyer
avatar
Nombre de messages : 43
Rôle : Élève d'Irianeth
Date d'inscription : 20/01/2016

Plus sur le personnage
Âge: 7-11
Rôle: Élève
MessageSujet: Re: It's your birthday [Pv-Miya] Jeu 28 Sep 2017, 12:28

Qu'y pouvait-elle si elle était nulle en magie? Les adultes étaient vraiment chiants. Elle pouvait avoir le même résultat -du moins le pensait-elle- en usant de sens beaucoup plus primitifs. La magie était inutile dans son cas et elle s'en passerait bien. Voilà la pensée qui traversa Miya lors que l'enseignante lui lança un regard désapprobateur. Les sorciers étaient de vraies plaies, ils savent tout, tout le temps! Elle serra la mâchoire et détourna le regard alors qu'elle se faisait gronder. Qu'elle essaie seulement de lui boucher le nez... Elle leva ensuite un regard outré sur l'adulte. « J'ai ess... » avança-t-elle avant de se faire interrompre. Elle tourna brusquement la tête, faisant volé ses cheveux blancs, pour détourner le regard et éviter de fusiller la sorcière des yeux. Elle lui enverrait bien un petit rayon incendiaire dans le nez. Ça, elle était capable de le faire.

La vieille chipie gronda ensuite tous ceux qui avaient essayer. En ce moment, la jeune fille se retenait de quitter brusquement le groupe. Les dents et les poings serrés, elle en avait les larmes aux yeux. Elle se sentait tellement incomprise... tellement différente. Était-ce vraiment sa place ici? Chaque réprimande lui mettait un petit poids sur le coeur... jusqu'à ce qu'elle retrouve ses parents qu'elle admirait tant et que cela la rassure tant qu'à sa décision de suivre leurs traces. Xerkh n'était pas un puissant mage, mais il était un chevalier reconnu. Elle aussi, elle pouvait y arriver.

Un ordre fusa, rapidement suivi de son nom. Des élèves ricanèrent, elle leur jeta un regard noir. Si la punition signifiait quitter ce groupe, elle était volontaire... mais sa mère était là et l'observait. Elle ne pouvait pas jouer les gamines malpolies, où elle serait doublement punie. Elle suivi donc le mouvement et ferma les yeux. Il était très difficile à son âge de contrôler son instinct, et malgré elle, son petit nez se mettait à renifler l'air. Elle inspira profondément pour s'occuper les narines et chercha à se concentrer sur son énergie pour la pousser en dehors d'elle et sonder l'extérieur... mais ça bouillait tellement en dedans qu'elle n'y arrivait tout simplement pas. Ses sens étaient comme un raz de marrée qui revenait sans cesse vers elle sans information valable.

Des larmes perlèrent sous ses paupières fermées. Elle pouvait faire tous les efforts qu'elle voulait, tant qu'elle ne contrôlera pas ses instincts berserk, elle ne pourra pas réussir ce genre d'exercices. Elle ressentait un besoin de bouger, ne se dépenser. Cette marche ennuyante allait devoir prendre fin bientôt. À son âge, elle n'arrivait pas à contrôler tout cela et si elle se retenait trop, elle allait se métamorphoser sans même le réaliser. Un élève prit la parole et brisa la concentration de tous. Tout le monde ouvrit les yeux, Miya aussi, dans un soupir de soulagement. Ces quelques minutes lui avaient paru une éternité. Elle se sentait nauséeuse, à cause de la sensation de ses sens qu'elle ne contrôlait pas et qui lui donnait presque un mal de mer. Cette sensation de raz-de-marrée était horrible.

Sa mère apparut soudainement devant tout le monde et Miya sentit aussitôt une sensation de chaleur confortable l'entourer. Elle était soulagée de la voir, cela lui changeait l'esprit de place et l'empêchait de se concentrer sur son retard magique. Évidemment, la sorcière ne la félicita pas de ses efforts, se contentant de lui reprocher son manque de contrôle. La jeune louve se sentait incomprise par les adultes, en dehors de sa famille bien sûr. Elle aurait tellement aimer que ce soit sa mère qui soit en charge de son éducation magique... Amélia comprenait la gamine et arrivait à lui permettre de se concentrer suffisamment pour lui faire faire quelques exercices de base, tant qu'elle tournait cela en jeu. Les cours n'étaient pas des endroits où Miya arrivait à se développer. Malheureusement, l'éducation n'était pas faite pour être juste ou adaptable. C'était à elle de devenir un singe... mais elle était une louve, difficile de se prétendre bipède et d'user de ses pouces comme les autres...

Comme les autres élèves, elle observa les deux adultes, les suivi des yeux à l'écart, et arriva à saisir quelques brides de la conversation. Pas plus, car les élèves s'étaient mis à chuchoter. Son petit coeur meurtri se gonfla de fierté, constatant à quel point sa mère était connue et appréciée de la majorité. C'était SA maman À ELLE. Malgré tout, une ombre planait sur sa joie, toute la journée lui avait parut déprimante jusqu'à maintenant... et la sorcière avait refusée de la laisser partir avec Amélia, du moins était-ce ce qu'elle avait compris. À voir la tête de la chevalier, elle avait du avoir quelque chose en tête et le refus de l'enseignante ne lui plaisait pas. Miya garda le silence, observant le visage de celle de qui elle avait hérité la teinte de sa chevelure.

La marche reprenait, Miya détourna le regard de la vieille qui la dévisageait sévèrement - pour Miya, plus de trente ans c'était vieux alors... Elle suivit le groupe, jetant un regard à sa maman pour voir si celle-ci allait se rapprocher d'elle. Mais non, sans doute voulait-elle éviter le favoritisme. La jeune fille pouvait sentir qu'elle était contrariée, parce qu'elle la connaissait bien. Depuis bébé elle avait appris à déchiffrer certaines humeurs. De plus, elle était sensible à l'énergie qu'elle dégageait. Quoiqu'il en soit, elle marcha en silence, essayant de temps à autres d'envoyer ses sens autour, comme les autres. Ses jambes lui démangeait de gambader ou de courir, elle avait du mal à suivre le rythme lent des enfants. Les quelques tentatives qu'elle avait fait aujourd'hui étaient suffisantes pour avoir épuisé ses maigres capacités de concentration, et elle n'était certes pas réputer pour sa patience. Elle s'essayait, tout de même... tout en sachant qu'elle n'en serait jamais féliciter et que ce ne serait jamais suffisant. Si elle avait plus d'énergie et d'endurance que tous les autres, il n'en restait pas moins que l'usage de magie la fatiguait - pour le moment du moins - beaucoup plus rapidement.

Au bout d'une éternité, le groupe s'arrêta brusquement. Les enfants les plus sensibles se sentirent rapidement anxieux vu l'état d'alerte des adultes. Tant qu'à Miya, elle avait toujours vécu dans la forêt noir et était inutilement intrépide. Cet état ne suscitait que de la curiosité en elle. Que percevaient-elles qu'elle ne voyait pas? Et ne sentait pas? Cela devait être loin. Comme elle aimerait pouvoir sentir magiquement son environnement comme eux... en serait-elle seulement capable un jour? La sorcière demanda à tous d'accélérer le rythme pour rentrer plus vite au prochain cours... aller plus vite ça lui allait, mais l'idée d'un prochain cours ne lui plaisait guère. Elle jeta un oeil à sa mère. Elle était tendue. Qu'y avait-il donc dans la forêt...?

Déboussolés, les élèves obéirent tout de même et accélérèrent le pas. Miya n'était pas sans savoir que la forêt noir recelait de monstres de toutes sortes, des créatures connues, d'autres moins. C'était à se demander s'il n'y en avait qui ne soit dangereuse... Mais plusieurs ne s'en prendraient jamais à un groupe d'humain, malgré le nombre d'enfants qu'il contenait. Les deux adultes étaient suffisamment menaçant. Comme elle ne percevait rien par ses sens - et encore moins par sa magie médiocre -, elle déduisit que cette chose, peu importe ce que c'était, était suffisamment loin pour ne constituer qu'une menace de surface. Elle n'était absolument pas inquiète et trottina avec les autres élèves d'un pas léger. Même si la menace était réelle, pour elle, sa mère était une déesse de la magie qui saurait tous les défendre. Il n'y avait donc pas de quoi s'inquiéter.

Ce rythme dura un bon petit moment, jusqu'à ce qu'ils en arrivent aux abords de la forteresse, laissant derrière eux la forêt noire. Elle avait perçu un bruissement à un certain moment, et même une odeur de charogne, mais difficile d'identifier si c'était une haleine putride, ou un corps démantelé et abandonné. Si la menace les avait effleurer, un adulte ou la grosseur du groupe avait su l'en dissuader. Percevant mal la magie d'en l'air, elle ne saurait dire si c'était l'un ou l'autre. Et peut-être même que ce n'était rien de pertinent qu'elle avait senti. Qui sait? Ils pénétrèrent la forteresse et furent rassemblés pour un décompte. Un... deux... trois... quatre... Où était... Ah il était là. Bon. Tout le monde était là.

De nature curieuse, elle ne pouvait s'empêcher de jeter des regards par-dessus son épaule, mourant d'envie de retourner voir et de traquer le coupable. Comme son père lui avait montré. À l'aide des indices que ses sens percevaient. Elle aimait ces instants où elle pouvait laisser son instinct prendre le dessus et la guider. Garder le contrôler était un combat de tout instant qui l'épuisait moralement et physiquement. À son âge, c'était presque impossible de retenir ses pulsions, et elle détestait ces adultes ignares qui ne comprenait pas le défi qu'elle vivait. Elle savait bien plus se tenir qu'ils ne le pensaient... Elle était incomprise dans ce groupe. Même si elle s'entendait avec quelques élèves tout de même. Après tout, elle était sociable, et ils avaient tous leur particularité.

Toute à ses pensées, cela prit quelques reprises à sa mère pour obtenir son attention. La petite louve avait le regard rivé derrière. Papillonnant des paupières, elle se retourna vers la figure maternelle avec un air interrogateur. Oh, elle lui parlait? « Miya était dans la lune! » lança-t-elle avec un grand sourire innocent. Peut-être allait-elle enfin savoir pourquoi sa mère s'était joint au groupe soudainement?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 453
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: It's your birthday [Pv-Miya] Dim 01 Oct 2017, 20:32

*Aux moins, ils ne sont pas idiots.*

Ce fut la première pensée qui traversa l'esprit de la chevalier. Cette dernière avait bien observer la réaction des jeunes élèves faces a la réaction plutôt étrange de leur professeurs. La chevalier était habitué a ce genre de lecture facial. Ce n'étais pas surprenant pour elle d'y avoir reconnu de l'inconfort dans ce regard. Cela ne comptait pas non plus l'attention poussé qu'elle avait sur l'horizon caché derrière la flore que constituais la forêt. S'ils n'étaient pas en mesure de pouvoir ressentir ce qui les entouraient a la perfection, les enfants avaient tout de même suffisament de précense d'esprit pour comprendre que quelque chose n'allait pas. Pourtant malgré leur inquiétude, aucun d'entre eux ne ce plaint ouvertement. Malgré tout, le jugement de la sorcière a les faires sortir rapidement étaient une bonne chose. Amélia ce demandait par contre ce qu'elle avait pu ressentir qui l'avait forcé a prendre cette décision. N'étant pas capable de ressentir aussi loin que cette dernière, elle n'avait rien remarqué de particulièrement dangereux. Il fallait dire, étant donné que sa famille vivait déja près de la forêt (pour ne pas dire littéralement dedans), ce qui était menaçant pour elle devait être différent de ce que la sorcière pouvait bien avoir peur. Mais il fallait tout de même mieux être prudent. Après tout, l'enseignante avait des enfants a sa charge, et même la chevalier ne souhaitait pas prendre de risque inutile.

Sans dire un mot, la demi-midjin suivi donc le groupe, étendant ses sens plusieurs dizaine de mètre autours pour se permettre suffisament de concentration pour gardé un oeil sur les enfants. Malgré leur marche rapide certains d'entre eux continuait de tenter d'observer magiquement leurs alentours. Excité a l'idée de trouver peut-être le coupable de ce changement de situation. Ils pouvaient ainsi futurement ce vanter d'avoir vécu un ''aventure'' a leur autre camarade de classe. Tant qu'a Miya, sa curiosité sans borne ne lui faisait aucunement défaut en ce moment. Inconsciament cela fit sourire la mère qui se voyait un petit peu en elle. Cela lui rapellait un événement ou elle avait failli désobéïr a la même sorcière ici présente pour allez voir ce qui se trâmait. L'ancienne élève ce souvenait bien entendu de la terrible punition qu'elle avait écopé pour sa vaine tentative. A croire que la curiosité devait être bien dosé. Quoique maintenant, elle comprenait un peu plus pourquoi... Ah ce que les choses pouvaient changer en vieillissant.

Le groupe arrivèrent finalement au château sans trop d'encombre, si ce n'était qu'a un certain moment un odeur désagréable vint faiblement chatouiller les narines de la chevalier. Mais puisqu'elle n'avait pas ressentie de présence vivante dans les parages, elle avait vite chasser ce détail de sa concentration. L'enseignante commença le décompte avant de s'arrêté un moment, l'air pratiquement horifié. Oh bien sur... il y avait eu quelque retardataire qui avait traîner les pieds. Pendant que la professeurs termina le décompte, après les avoirs gronder adéquatement pour leur manque de vigilance et finalement donner conger au groupe en les pressants d'aller ce préparer pour le prochain cours. Amélia jeta un regard vers sa fille qui était littéralement perdu dans ses pensées. [/i]

''Miya?''

Interpella Amélia qui voyais bien que son enfant était au prise avec un profond désire de rejoindre la nature. C'était... peut-être une bonne chose finalement qu'elle ait réussi a convaincre les autres professeurs de la lui laisser pour le reste de la journée. La mère n'aurait certainement pas aimer entendre dire que sa fille avait perdu le contrôle dans le milieux de ses cours.

''Miiiya?''

Demenda de plus belle la maître-magicienne... Sans plus de résultat. Bon... c'était bien l'appel de la nature, mais il faudrait quand même qu'elle soit un peu plus attentive a ce qui l'entourait tout de même. Ce n'était pas étonnant maintenant que les professeurs qu'elle croisait lui sous-lignait tous ce grand défaut... Son manque de concentration. Pourtant... la mère n'avait pas trop de problème avec elle?

''Miya!''

Lança la mère, cette fois-ci sur un ton plus sec avant de lui lancer un regard désaprobateur. La jeune louve lui répondit d'un sourire tout a fait craquant, empêchant bien entendu la mère de rester sévère bien longtemps. L'enfant avait bien entendu avouer qu'elle avait été dans la lune. A cette remarque la demi-midjin ne pu s'empêcher de rouler des yeux. Comme si elle ne s'en était pas aperçu.

''Je sais ma chérie. Sa fait trois fois que je t'appel aussi. Combien de fois devrait-je te dire d'être un peu plus vigilante lorsque tu n'est pas a la maison. Tu ne sais jamais ce qui peu arriver.''

Lui dit-elle avant de se retourner pour montrer l'entrer de la forteresse qui était vide, mis a part les gardes habituels.

''En théorie je te dirais bien de te dépêcher a courir a ton prochains cours. Mais cette fois-ci tu viens avec moi.''

Expliqua la mère avec un sourire chaleureux. Certe cela ferait surement plaisir a sa jeune fille de quitter un peu l'enceinte du château.

''Eeett... la première chose qu'on va faire....'' Commença la chevalier en transformant son sourire en un petit air mesquin.''C'est une course jusqu'au lac près de la maison. On ce vois la bas''

Lui dit-elle avant de lui donner une petite tappe sur l'épaule et partie a la course. Était-ce injuste? Fort certainement. Mais viendrais le jour ou sa petite fille serait bien capable de la battre a pleine course. Il fallait qu'elle en profite pendant qu'elle était encore super maman. Bon de toute façon, elle n'étais pas partie a pleine vitesse non plus. La midjin au sang divin voulait tout de même qu'elle puisse la suivre tout en dépensant son énergie.

''Allez petite, plus vite que ça. Je suis sur que tu as plus d'énergie que ça a gaspiller''

Lui lança-t'elle pour la provoquer un tout petit peu. Il fallait après tout la ''brûler'' un petit peu si elle voulais réussir a la faire dormir ce soir. Et bon, d'une façon ou d'un autre. Lui aurait-elle demander ce qu'elle voulait faire qu'Amélia savait d'avance qu'elle désirerais certainement gaspiller son trop plein d'énergie. Après un bon moment a courser jusqu'au dit lieu, Amélia s'arrêta, bien entendu essoufler par la longue course. La distance entre le château et le lac n'étais pas très loin. Mais cela ne ce faisait pas en quelques minutes non plus. Connaissant sa fille. Même si celle-ci prenait quelques minutes a se reposer, Amélia était consciente que la course ne serait pas suffisante pour l'exténuer. De toute façon, elle même avait encore de l'énergie a revendre. Néanmoins, peut-être qu'après cette course celle-ci serait un peu plus encline a l'écouter.

''Miya, viens ici ma petite louve adoré.''

Le ton de voix d'Amélia a cette demande c'étais fait doux, mais démontrait quand même un certain sérieux a la discussion. Bon, ce n'était peut-être pas la première fois qu'elle lui annonçait quelque chose de semblable. Mais c'était toujours désagréable a annoncer selon elle. Amélia attendit que celle-ci vienne la rejoindre avant de l'enlacer dans ses bras.

''Demain maman part encore en mission. Cette fois-ci je ne sais pas combien combien de temps cela va prendre. Quelques semaines, peut-être quelques mois.''

Après cette déclaration, la jeune mère se détacha de son étreinte et mis ses mains sur ses épaules sur sa fille, toujours aussi souriante et fier. S'agenouillant a sa hauteur, elle continua sur sa lancer.

''Je suis sur que tu saura bien t'occuper des autres pendant mon absence. Mais la raison pourquoi je t'ai amener ici... Hé bien tu sait que demain est ton anniversaire. Comme je ne serai pas présente pour le fêté, je voulais passer le reste de la journée avec toi.''

C'étais dommage que son temps soi limité ainsi. Vraiment, parfois elle détestait son travail. Maintenant, il ne restait plus qu'a en profité au maximum avant qu'elle ne quitte pour un moment qui semblait déja beaucoup trop long.

''Alors, qu'est-ce que tu souhaite faire?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miya
Écuyer
avatar
Nombre de messages : 43
Rôle : Élève d'Irianeth
Date d'inscription : 20/01/2016

Plus sur le personnage
Âge: 7-11
Rôle: Élève
MessageSujet: Re: It's your birthday [Pv-Miya] Ven 06 Oct 2017, 11:54

Miya ne perdit pas son sourire pour autant, quand sa maman lui fit des remontrances, signifiant que cela faisait trois fois qu'elle l'appelait, et lui demandant d'être plus vigilante. La gamine hocha la tête de bas en haut en trois petits coups secs. « Oui maman. » fit-elle d'un ton traînant et jovial. Ce n'était, de toute évidence, pas la première fois qu'on le lui disait. La suite fit grandir le sourire sur le visage de la jeune fille. Elle allait sécher le prochain cours, et à la demande de sa maman. Pas de remontrance! Et peu importe les intentions de celle-ci, ce ne sera jamais plus ennuyant que d'aller en classe pour écouter un long monologue ennuyant sur l'histoire de l'île. Miya tapa joyeusement des mains.

Trépignante, elle attendit la suite. La première chose qu'elles allaient faire...? Quoi? Quoi? Quoi? Quoi? Elle avait l'air d'un petit chien qui attendait qu'on lui lance la balle. « Dit-leeeeeeeeeee maman! » Se retenait-elle de demander. « Oh oui! Une course! Yeah! » laissa tomber Miya, son énergie soudainement chargée à bloc, anticipant la course de toutes les fibres de son corps. Sa mère fila rapidement devant elle, et la petite ne se fit pas prier pour suivre du haut de ses petites jambes. Elle suivait dans la forêt avec une aisance remarquable, visiblement habituée à éviter les obstacles de la nature, suivant sa mère comme la petite louve qu'elle était, ne la perdant pas de vue.

Le souffle rapide, le coeur battant, la petite berserk poussa un peu plus dans ses jambes minuscules pour relever le défi de sa mère. De son pas sautillant, elle évita une souche et agita les mains devant elle pour pousser quelques branches. Elle était rapide! Presqu'aussi vite que sa maman! Elle filait à travers la forêt, le vent -et les branches- dans ses cheveux immaculés qui imitaient bien celle juste devant. De longues minutes s'écoulèrent, Miya courrait, la joie au coeur. Cette sensation de liberté, de faire ce qu'on aime, de se laisser aller, la grisait. Amélia savait de toute évidence comment s'y prendre avec sa fille, ce qui était somme toute logique.

Lorsqu'elles arrivèrent au lac, les deux protagonistes s'arrêtent et soufflèrent bruyamment, reprenant leur souffle. Miya était essouflée. Ses petites joues rondes étaient rosies, tout comme son teint, et ses yeux brillaient. Ses cheveux, emmêlés par la course, lui donnait une drôle de coiffure, ayant des spirales de cheveux ici et là, pris dans un noeuds ou du bois. Elle approcha de sa maman, à sa demande. Elle avait rapidement repris son souffle, cette course n'étant pas grand chose comparé à ce que Xerkh lui exigeait parfois.

Sa mère l'enlaça et la gamine posa ses petites mains sur celle-ci, appuyant sa tête contre son épaule bienfaisante. Elle pouvait entendre le coeur de sa maman qui se reprenait lentement. Sa mine se fripa par contre à l'annonce qui suivit. Encore une mission... Elle n'avait pas envie qu'elle parte plusieurs mois. Pinçant les lèvres, elle voulut se blottir un peu plus dans la chaleur maternelle, mais celle-ci se détacha et plongea son regard dans le sien en se plaçant à sa hauteur. Miya regarda le sol, piteuse, et écouta la suite. Malgré elle, son regard se releva vers celui de sa mère. Son anniversaire? Déjà? Elle ne savait plus si elle voulait continuer à bouder parce qu'Amélie s'en allait... ou se ravir de voir que celle-ci voulait passer le reste de la journée en tête-à-tête avec elle. Les deux sentiments se bousculaient dans son petit coeur.

Elle se balança d'un pied à l'autre, hésitant à répondre à la dernière question. Ce qu'elle voulait faire? Elle était encore partagée dans ses émotions, et avait du mal à trancher. Avisant la mine un peu boudeuse qui n'avait pas quitter le visage de sa fille, Amélia la chatouilla un peu, arrachant un sourire à la petite louve qui demanda finalement grâce, les larmes aux yeux, son petit corps se tordant dans tous les sens. « C'est pas juste maman. » lâcha-t-elle finalement. « Pourquoi tu pars encore longtemps? Les missions peuvent pas être toute petite? » Elle soupira. Habile, sa mère ramena le sujet sur ce que Miya désirait faire.

« Hummm... » Elles avaient déjà fait une course, et le besoin de se dépenser ne s'était pas tellement dissiper. La petite louve en elle avait besoin de se libérer après toutes ces émotions différentes. Son petit nez se fronça alors qu'elle semblait réfléchir avec un sérieux inhabituel à la question. Finalement, elle releva la tête, tout sourire. « De l'exploration! » Même si Miya n'était pas une élève attentive et disciplinée, elle n'en restait pas moins une éternelle curieuse et elle adorait apprendre des choses. Sa mère avait toujours toutes sortes d'information sur les choses qui l'entoure, et sa façon de les lui présenter n'avait rien d'aussi ennuyant que les sorciers de la forteresse. Même si parfois elle n'était pas très volontaire ou attentive, elle appréciait généralement ces moments d'apprentissage particuliers, où elle pouvait laisser aller son instinct, et ne pas le refréner pour faire partir du lot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's your birthday [Pv-Miya]

Revenir en haut Aller en bas

It's your birthday [Pv-Miya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Irianeth :: Forêt Noire-