___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Orin
Élève
avatar
Nombre de messages : 22
Rôle : Recrue d'Iraneth
Date d'inscription : 20/06/2017

Plus sur le personnage
Âge: 8 ans
Rôle: Recrue d'Iranteh
MessageSujet: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Sam 24 Juin 2017, 13:42


1259 - mois 8



- Ainsi, avec de l’huile de baleine, des pétales de roses, de la mandragore et… et… et quelque chose d’autre, si je les mélange avec les ailes magiques d’une fée offertes sincèrement par celle-ci, ça crée une potion magique. Ce mélange permettrait de faire revenir quelqu’un d’important de n’importe où... Donc, ça serait possible…

Orin souriait dans le coin de la forteresse qu’il avait choisi, un petit coin poussiéreux où quelques rayons de soleil éclairaient l’endroit. Il aimait lire dans des endroits isolés de tout. Assis par terre, une forte sensation de joie lui envahissait la poitrine. Il avait réussi! Le livre lui révélait ce qu’il croyait depuis des années! Il pourrait faire enfin le faire revenir... En même temps que d’avoir un boulet dans l’estomac, il était tellement content d’avoir trouvé cette nouvelle. Il était tellement content d’avoir enfin une solution! Il était tellement content d’avoir « emprunter » cet ouvrage de la bibliothèque! Il espérait seulement que personne ne s’en soucierait pour l’instant! Oups... pensa Orin qui avait oublié de dire à la bibliothécaire qu’il avait emprunté le livre… Il n’avait pas envie de se faire réprimander pour ça… Surtout qu’il n’avait pas fini de le lire!

- Je ramènerais le livre après! se dit Orin pour lui-même. C’est promis!

Le jeune garçon réalisa seulement après qu’il avait parlé au mur et il se sentit un peu con : il aurait simplement pu le penser… Chassant sa gêne de son esprit, en espérant que personne ne l’ait entendu, il se releva. Il réalisait que pour créer son mélange, il devrait trouver chacun des ingrédients et cela ne risquait pas d’être évident. Les premiers ingrédients le seraient sûrement, même s’il n’était pas sûr de savoir ce que de la mandragore c’était. Par contre, il était sûr d’être déjà tombé dessus quelque part dans un autre volume. Ça ne devrait pas être trop difficile à retrouver. Par réflexe, il se mit à marcher, la tête baisser, son livre sous le bras, murmurant tout bas à lui-même. Il n’était plus capable de rester immobile pour réfléchir. Il n’avait aucune idée ce que l’avant-dernier ingrédient pouvait être et il n’avait aucun moyen de le demander sans révéler ses intentions… Son but était personnel et il préférait que personne ne le sache…

Il avait disparu depuis tellement d’années… Il leur avait brisé le cœur… brisant sa vie à Argent… Son boulet remonta doucement dans son corps et se logea dans sa gorge. Des larmes lui vinrent aux yeux. Il sentait des sanglots dans sa gorge. Je ne dois pas pleurer! Je ne dois pas pleurer! Je ne dois pas pleurer! se répéta à lui-même Orin. La Forteresse n’aimait pas que les recrues présentent de faiblesses. Être fort était important! Il devait se retenir! Il avait encore trop de choses à apprendre… Les couloirs s’enchainaient les uns après les autres, mais Orin remarquait à peine ce qui se trouvait autour de lui. Toute son attention était sur ses réflexions. Ses murmures s’intensifièrent avec celles-ci. Se concentrant sur le dernier ingrédient pour penser à autre chose, il réalisa qu’il ne savait pas trop comment il aurait les ailes d’une fée non plus, surtout qui lui soit offert sincèrement. Comment allait-il y arriver? Comment… Il n’en savait rien!

Soudainement, à un tournant, il percuta rudement quelque chose avant de s’écrouler lourdement sur les fesses. Il ne put s’empêcher de lâcher un gémissement de douleur en se prenant la tête. Il avait mal au front et au derrière! L’impact avait été douloureux. Oh! Non! se lamenta Orin en levant enfin le regard. Il venait de réaliser qu’il avait percuté une autre élève… Dès qu’il fut levé, il baissa à nouveau le regard, gêné. Il ne savait pas trop quoi dire pour s’excuser. C’était de sa faute… Or, son attention s’arrêta sur un détail en baissant les yeux : elle avait des ailes. Elle avait des ailes! Des ailes! Une idée germait dans son esprit. Relevant la tête vivement, la regardant droit dans les yeux, il affirma:

- Mais tu…tu… tu es une fée! Po…

Et Orin se tut en détournant la tête. Il venait de remarquer la beauté de ses traits, ses magnifiques et longs cheveux blonds et ses sublimes yeux dorés. Belle… pensa Orin. Il en était totalement éberlué. Personne ne ressemblait à cela à Argent! Mais qui était-elle? Se secouant la tête, il devenait revenir à son idée. Présentement, qui elle était n’était pas important. Il devait rester concentré! La regardant droit dans les yeux à nouveau, il lui demanda le plus sérieusement du monde et sans lui laisser le temps de réagir :

- Pourrais-tu m’offrir sincèrement tes ailes, fée? S'il vous plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 78
Rôle : Apprentie Seccyeth
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 15 - 20 ans [G19]
Rôle: Apprentie seccyeth
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Dim 25 Juin 2017, 05:20



Les  ailes  lumineuses d’Ezerya battaient à un rythme régulier  dans son dos attirant vers elle les regards. Elle venait de sortir d’un cours de télépathie, l’un des premiers depuis l’attribution. Le niveau était faible, il fallait intégrer les nouveaux venus qui avaient officiellement obtenu le grade de recrue d’Irianeth. C’était un passage obligatoire que la jeune fille comprenait, mais elle se sentait toujours un peu frustrée de sortir d’un cours sans réellement avoir augmenté ses capacités. Heureusement, elle était assez bien  entourée et assez douée pour utiliser son temps libre à bon escient. C’est donc tout naturellement que la jeune fille avait pris le  chemin de la sortie de la forteresse afin de pouvoir retrouver son grand-père sur le plateau de Lissen.

Malheureusement, au détour  d’un couloir elle avait entre aperçus sa mère et sa grand-mère et avait dû reculer rapidement pour ne pas être repérée. Elle n’avait aucune envie d’entendre une fois de plus des cours sur l’étiquette, la danse ou la manière de se tenir lorsqu’on était impératrice. Tout comme elle ne voulait pas être présentée à un nouveau nobliau qui lui assurerait son soutien avant de lui promettre de glisser un mot à son propre à l’Empereur. Empereur qu’il ne pourrait jamais approcher d’assez prêt pour tenir sa promesse. Ezerya savait à présent que si elle voulait que son père s’intéresse à elle, elle ne devrait compter que sur elle-même. Cela passait par la perfection bien sûr, mais également par la présence passive. Hors de question de lui rentrer dedans pour engager la conversation. L’Empereur son père avait bien d’autres choses à faire que de s’occuper d’elle.  Lorsqu’il serait temps, il viendrait. Elle le savait. Elle le méritait.  

Pour le moment cependant, ce n’était pas son père qui occupait les pensées de l’enfant. Elle voulait simplement se rendre au plateau de Lissen et profiter des dragons qu’elle continuait à apprécier. Le dernier né aux reflets aussi dorés que ses yeux était adorable et son grand-père l’encourageait à créer un lien avec lui pour le plus grand déplaisir de sa mère. Après tout, elle était censée devenir une chevalière et traîner trop souvent avec les dragons pourrait la faire dévier de cette voie toute tracée.

D’un pas rapide afin que l’éclat de ses ailes n’attire pas plus l’attention elle tourna vivement dans un couloir tout en regardant derrière elle. Elle fut alors stoppée net dans sa course et tomba sur le  sol. Heureusement que ses ailes étaient de lumière  sinon elle aurait pu les abimer dans sa chute. Attrapant le livre  qui lui été tombé dessus, elle se releva aussi rapidement que possible, espérant ne pas avoir été vu trop longtemps dans cette honteuse position. Ses yeux dorés, d’habitude plutôt  enjoués et  sympathiques foudroyèrent du regard le garçon qui avait provoqué sa chute avant qu’elle se retourne, espérant que le côté maternel de sa  famille ne l’avait pas poursuivie.

Elle allait reprendre sa marche sans s’acharner sur l’idiot qui lui faisait face  quand celui-ci prit la parole.  Pas d’excuse. Pas  de gémissement. Non. Au lieu de ça il pensait qu’elle était une fée. Vraiment ? Ezerya n’était pas comme  Volkan, elle n’était pas du genre à battre quelqu’un qui lui marchait sur les pieds, mais il lui avait plus ou moins fonçait dedans et il devait s’excuser tout de même, pas la confondre avec  une stupide fée. De toute évidence, l’humeur d’Ezerya n’était aujourd’hui pas des meilleures et cette chute n’aidait en rien.

Ah ! Il venait de détourner le regard. Avait-il compris à qui ses ailes iridescentes appartenaient ? Allait-il s’excuser platement en comprenant son erreur ? Non. Il lui demanda, très poliment certes, de lui offrir ses ailes. La comparaison aurait pu être drôle si Ezerya savait que son père  avait rencontré l’ancienne impératrice et obtenu le trône avec une discussion plus ou moins similaire. Mais elle n’en savait rien. Elle voyait juste ce garçon qui l’avait projeté sur le sol avant de tenter de l’assommer avec un livre puis de lui demander ses ailes. Pendant une seconde, elle fut tellement surprise qu’elle ne dit rien, gardant la bouche ouverte sans savoir que répondre. Puis, elle reprit contenance.

Tu vient de me foncer dedans, de me comparer avec ces idiotes de fées et maintenant tu me demandes mes ailes ? Tu ne pourrais pas commencer par t’excuser, sais tu que… Argrrr…

Elle pesta alors qu’elle venait d’entendre la voix de sa mère non loin. Elles étaient encore là. Elles devaient la chercher. Hors de question de revoir ses plans. C’est donc en plein milieu de sa phrase qu’elle commença à s’éloigner rapidement à travers les couloirs, sans avoir demandé le nom  à ce garçon, sans lui avoir expliqué l’erreur qu’il venait de commettre, sans rien pouvoir lui dire réellement en fait. Ça n’avait pas d’importance, elle voulait juste que cette journée devienne un peu plus agréable et le garçon n’y contribuerait de toute évidence pas. Aujourd’hui, elle n’avait ni la patiente ni l’envie pour ça.

Cela aurait sans doute pu s’arrêter là. Le  garçon aurait pu rester comme  un idiot dans ce couloir, sans comprendre ce qui se passait. Malheureusement pour lui, ce n’est pas seul qu’Ezerya s’éloigner. Sans le remarquer, celle-ci embarquer en effet le livre que le garçon avait laissé tombé.

Une chose était claire : s’il voulait s’excuser, récupérer son livre et avoir une réelle réponse quant à sa demande, il allait devoir la  suivre dans les couloirs.


Dernière édition par Ezerya le Mar 27 Juin 2017, 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Orin
Élève
avatar
Nombre de messages : 22
Rôle : Recrue d'Iraneth
Date d'inscription : 20/06/2017

Plus sur le personnage
Âge: 8 ans
Rôle: Recrue d'Iranteh
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Mar 27 Juin 2017, 12:43

Tu viens de me foncer dedans, de me comparer avec ses idiotes de fées et maintenant tu me demandes mes ailes ? Tu ne pourrais pas commencer par t’excuser, sais tu que… Argrrr…

En se taisant, l’étrange fille fila rapidement sans rien ajouter, laissant un Orin éberlué. Que venait-il de se passer? Mais que venait-il de se passer? N’était-elle pas une fée? En fait, elle était qui, cette fille? Aucune idée…  Orin grogna en silence. Il croyait avoir posé gentiment sa question, mais au contraire de ce qu’il avait espéré, elle s’était fâché et elle était partie sans un regard en arrière. Il ne pouvait s’empêcher de fixer dans cette direction sans trop savoir quoi faire… Soudainement, des voix de femmes adultes se firent entendre dans l’autre direction. Par réflexe, le jeune Orin se tassa contre un mur et il baissa la tête en signe de respect. Il ne savait pas à qui appartenaient ses voix, mais il ne voulait pas offusquer personne. Or, en baissant le regard, ses yeux s’écarquillèrent de surprise. Il n’était pas là. Regardant tout autour de lui, il ne le voyait absolument nulle part!

- Bordel de merde! s’exclama tout bas un Orin paniqué.

Son livre avait disparu. Son livre avait disparu! Le livre était parti! Il allait avoir des problèmes s’il ne le retrouvait pas! Surtout qu’il désirait vraiment le finir! Il y avait sûrement d’autres choses intéressantes à l’intérieur… Alors que les voix se rapprochaient, une hypothèse lui vint en tête. Est-ce que la jeune fée aurait pu partir avec son satané livre?

- Oh! Non! Je dois la retrouver! Paniqua Orin.

Du coin de l’œil, il vit des gens bien habillés. Une petite voix dans sa tête lui dit que ce devait être des gens importants. Dans d’autres circonstances, il aurait essayé de disparaitre, de ne pas exister, mais cette petite voix ne parvient jamais à dépasser sa panique. Il avait besoin de retrouver ce livre. Alors, sans autre hésitation, il partit à la poursuite de la jeune fille, en espérant de tout cœur qu’elle avait son bien… Des exclamations offusquées se firent entendre derrière lui, alors qu’il avait failli percuter les gens bien habillés, mais il les remarquait à peine. Il ne se souciait de rien d’autre que son objectif… En courant, des pensées lui vinrent : il allait peut-être pouvoir discuter plus avec elle. Il était curieux d’en savoir plus… il allait peut-être réussir à la convaincre de lui donner ses ailes aussi… il en avait besoin après tout…

Il se dépêcha, remarquant à peine ce qu’il se passait autour de lui. Toute son attention était sur la fille. En tournant à l’endroit où il l’avait vu tourner, il vit ses ailes tourner dans un autre corridor. Elle ne devait pas filer! La chasse continua un moment, puisque Orin ne courait pas tout le temps. Parfois, il trottinait, parfois il marchait rapidement et parfois, il courait quand il avait peur de la perdre! Elle semblait sans cesse prendre des détours. Son chemin était extrêmement étrange pour Orin, parce il n’avait absolument aucune idée de sa destination! Elle ne se laissait nullement rattraper! En fait, il l’interpella plusieurs fois :

- Toi, la fée. Toi, aux cheveux blonds. Toi, la fille aux yeux dorés, s’il te plait.

Jamais, elle ne réagit. Elle continuait inlassablement. Elle était qui? Était-elle une élève comme lui? Si elle n’était pas une fée, elle était quoi? En même temps, il devrait peut-être s’excuser, il l’avait peut-être blessé. En fait, avait-il le droit de lui demander ses ailes? Et pourquoi avait-elle les yeux dorés? Des yeux si…si… si…  Finalement, il ne la rattrapa qu’à l’extérieur de la forteresse. Devant la porte, il finit par lui agripper l’épaule pour l’arrêter. Elle se retourna fièrement, attendant visiblement qu’il dise quelque chose. Elle avait bien son livre dans les mains! Or, tout ce qu’il avait pensé. Tout ce qu’il avait voulu dire. Tout ce qu’il croyait dire. Tout s’envola de sa tête alors que ses étranges yeux dorés le fixaient. Bégayant, il lui demanda le souffle court, un peu pathétiquement et en pointant ce qu’elle tenait :

- Dé…dé… déso… désolé… pour... pour... mais…mais…Le… le… le… le li…livre, est…est-ce… que… que… je peux

Réalisant à quel point il s’humiliait sous ses yeux d’or, Orin baissa le regard, honteux. Il se sentait très con… et que devait-il faire par l’amour des dieux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 78
Rôle : Apprentie Seccyeth
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 15 - 20 ans [G19]
Rôle: Apprentie seccyeth
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Mer 28 Juin 2017, 08:37


La blonde s'était mise à marcher rapidement à travers les couloirs, trottinant même quelque fois bien que cela soit inconvenant. Elle aurait bien déployé ses ailes, mais celles-ci étaient de lumière et ne lui permettraient pas de voler. Cela aurait pourtant été beaucoup plus simple de s'envoler par une fenêtre. Elle n'avait malheureusement pas le temps nécessaire pour les transformer. Tournant et retournant à travers les couloirs son but été simple : perdre sa famille et rejoindre l'extérieur où elle pourrait se fondre dans la masse. Malheureusement, il semblait que sa mère n'était plus la seule à s'être lancée à sa poursuite. De temps à autre, elle entendait la voix de l'idiot de tout à l'heure qui la hélait. Ce n'était absolument pas bon signe, il allait la faire remarquer de la sorte. Elle accéléra donc le pas se moquant des convenances. Son unique but était de sortir sans que personne ne la rattrape sinon cette journée serait encore plus mauvaise qu'elle ne l'était déjà.

Bientôt, la foule grandie autour d'elle signe qu'elle arrivait vers l'extérieur. Elle ralentit le pas afin de ne pas être trop ridicule, d'autant plus qu'elle était facilement identifiable avec ses ailes de lumières. Malheureusement, cela fut sans doute son erreur, car bientôt une main se pose sur son épaule la forçant à se retourner avec vivacité. C'était encore ce garçon qui l'avait poursuivi tout le long. Son regard se fit une nouvelle fois mauvais alors qu'il se mettait à bégayer pour s'excuser et réclamer son livre. Son livre ? Quel livre ? Ah. Ce livre. Ezerya n'avait même pas remarqué qu'elle le tenait depuis le début. La couverture semblait ancienne et le titre n'augurait rien de bon. Cela semblait être un livre de formule magique et autre décoction puissante. C'était normalement interdit aux élèves ce qui poussa Ezerya à froncer les sourcils en observant la couverture. Voilà quelque chose d'étrange, encore plus avec ce qu'il lui avait dit. Elle hésita une seconde. Elle pouvait bien laisser le gamin tranquille, lui rendre son livre et vaquer à ses occupations. Sauf que la curiosité l'emporta et elle empoigna le bras de son poursuivant.

Viens avec moi. Vite.

Sans plus attendre, elle s'élança à travers la foule jusqu'à sortir de la cour de la forteresse et trouver un endroit plus calme. Là elle serait tranquille pour un petit moment, du moins l'espérait-elle. Lâchant le garçon, elle regarda de nouveau le livre en le feuilletant rapidement afin de comprendre de quoi il s'agissait. Finalement, elle referma le livre tout en le gardant dans les mains. Son regard, légèrement radouci se posa sur le garçon. Elle le regarda de haut en bas, il ne faisait clairement pas bonne impression avec les épaules voutées et les cernes sous ses yeux. Elle reprit son souffle avant de parler.

Bon ? Qui es-tu ? Une recrue c'est ça ? A moins que tu es volé l'uniforme et le livre ? Je devrais sans doute te livrer au soldat. Alors, dis-moi, où as-tu trouvé ce livre ? Explique-toi. Maintenant !

Était-il une recrue ? On pouvait s'interroger au vu de sa posture et de son absence lamentable de connaissance. Certes, la nouvelle génération venait de s'intégrer, mais tout de même, là confondre avec une fée n'était pas pardonnable. Elle pouvait passer sur le fait qu'il ne la connaisse pas même si les rumeurs et autres bruits de couloir aurait dû venir jusqu'à lui, mais la confondre avec une idiote de fée ? Non. Les bras croisés, ses ailes bougeant toujours tranquillement dans son dos, elle fixait le garçon du regard attendant clairement une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Orin
Élève
avatar
Nombre de messages : 22
Rôle : Recrue d'Iraneth
Date d'inscription : 20/06/2017

Plus sur le personnage
Âge: 8 ans
Rôle: Recrue d'Iranteh
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Ven 30 Juin 2017, 17:04

Cela faisait déjà quelques minutes qu’Orin attendait que la fille aux ailes dise quelque chose, mais elle ne disait absolument rien. Sa nervosité augmentait encore. Elle n’avait rien dit depuis qu’il l’avait attrapé… Alors qu’il allait pour regarder si elle était encore là, il fut tiré par en avant : la fille lui avait agrippé le bras et le tirait derrière elle. Elle ajouta en même temps et autoritairement :

-  Viens avec moi. Vite.

Orin se laissa faire et les deux se précipitèrent dans la foule. Orin ne comprenait absolument pas la réaction de la fée. Celle-ci, depuis le début, semblait vouloir le fuir et maintenant, soudainement, elle voulait qu’il la suivre. C’était bizarre... Surtout qu’elle ne lui avait même pas remis son livre! Orin grogna en silence. Il n’aimait pas ne pas comprendre. En la suivant dans la foule, les yeux d’Orin se fixèrent sur les ailes de la fille. Un détail s’insinua dans son esprit : est-elle vraiment une fée? Se demanda-t-il. Ses ailes étaient trop immatérielles… On aurait dit des concentrés de lumière… Orin les trouvait magnifiques, mais il se rappelait que les ailes de fée étaient normalement tangibles. Il s’était peut-être trompé finalement. Était-ce pour cela qu’elle était fâchée contre lui? Parce qu’il l’avait pris pour quelque chose qu’elle n’était pas. Peut-être… Soudainement, la fille aux boucles dorées trouva un coin isolé. Personne ne passait proche d’ici. Elle le lâcha et elle ne lui donna absolument aucune attention en regardant son livre. Elle se mit à feuilleter son livre lentement. Orin désirait réagir. Il essaya… mais la peur l’emporta. Il ne voulait pas mal réagir… Voutant les épaules, il attendit que la fille se décide. Ce qu’elle fit assez rapidement en disant avec force :

- Bon ? Qui es-tu ? Une recrue c'est ça ? À moins que tu es volé l'uniforme et le livre ? Je devrais sans doute te livrer au soldat. Alors, dis-moi, où as-tu trouvé ce livre ? Explique-toi. Maintenant !

Elle venait de le traiter de voleur et d’imposteur… Pendant quelques secondes, il resta pétrifié. Il était tellement surpris. Elle le prenait pour un voleur et un imposteur… Pourquoi? Il n’avait absolument rien fait de mal!

- Je n’ai rien volé! s’exclama Orin en levant la tête pour foudroyer son interlocutrice du regard. Je suis une recrue d’Iraneth! Et toi qui es-tu pour agir de la sorte et me donner des ordres? Je doute que tu ne sois plus qu’une recrue aussi et je doute que tu sois une fée! Ses ailes si particulières…

Pour une fois, Orin se tenait les épaules droites et le regard déterminé. Il était vexé de se faire traiter de voleur et de menteur par quelqu’un dont il n’avait pas vraiment idée de qui elle était. Alors que les deux enfants s’affrontaient du regard, Orin tenait difficilement sous ses yeux dorés : ils réduisaient ses défenses à néant, l’hypnotisant presque. Gardant les épaules droites, mais détournant le regard, il continua :

- Pour… pour le livre… je l’ai emprunté à la bibliothèque. Je cherchais un livre que mon mentor, la sorcière Thaïs avait nommé, mais…mais… mais je ne l’ai pas trouvé. Je suis tombé dessus en fouillant dans la section d’alchimie. (Relevant la tête) Par contre, je ne l’ai pas volé! Juste emprunter…

Attendant la réponse de la fille, le doute s’immisça en lui… Elle était d’une beauté et d’une curiosité. Il aurait aimé pouvoir lui parler. Or, est-ce que le fait d’être brave n’allait pas tout gâcher? Déjà qu’il n’avait pas d’amis… Il n’était pas devenu recru pour cela, mais tout de même… Et voilà qu’il allait tout gâcher avec sublimes yeux d’or et étranges ailes dorées… Il se sentait encore un peu con…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 78
Rôle : Apprentie Seccyeth
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 15 - 20 ans [G19]
Rôle: Apprentie seccyeth
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Sam 01 Juil 2017, 11:46


L’enfant sortie soudainement de sa  pétrification, surprenant presque Ezerya qui avait demandé des explications. Alors  qu’il semblait complètement perdu et soumis jusque là il protesta avec véhémence. Il n’avait rien volé et était une recrue d’Irianeth ? Oui. En effet, elle commençait à voir la recrue sous le masque d’enfant timide et presque peureux. Il avait compris qu’elle était également une recrue et qu’elle n’était pas une fée ! Bien ! Il n’était donc pas si stupide  que cela, il lui fallait simplement du temps pour comprendre les choses. Un instant, la blonde se gifla mentalement. Elle n’était quand même franchement pas sympathique et ses pensées étaient un peu trop semblables à celles que pourrait nourrir Volkan. Sauf qu’elle n’avait aucune envie de devenir comme son demi-frère. Il était donc une recrue, elle était censée l’aider à s’élever dans la société et dans ses apprentissages afin que l’Empire puisse trouver en lui un valeureux défenseur. De plus, si  elle été amené un jour à monter sur le trône il serait sans doute mieux que les gens l’apprécient et ne la déteste pas pour avoir été un peu trop hautaine à certain moment. Elle se rendit compte de cela lorsque l’enfant baissa les épaules, perdant le duel de regard qui s’était lancé entre eux. Un léger soupir échappa de ses lèvres alors que le gamin reprenait la parole sur le ton presque craintif qui semblait lui être habituel.

Il avait donc emprunté l’étrange livre à la bibliothèque en en cherchant un autre dont la sorcière Thaïs lui avait parlé. C’était somme toute logique s’il était une recrue ce qui semblait tout de même être le cas. La  blondinette se caressa le cou une seconde afin de se détendre. Il était peut-être préférable de reprendre la discussion depuis le début afin de ne pas faire trop mauvaise impression. Le garçon ne semblait de toute évidence pas faire partie d’une famille noble vu son maintien, ses connaissances et sa façon de se comporter. Finalement, après avoir l’énervement précédent elle lui adressa un sourire plutôt bienveillant.  

D’accord, tu es donc une recrue. Si tu veux t’élever au stade d’écuyer ou d’apprenti tu dois apprendre certaine chose parce… ça, elle désigna l’enfant en entier ca n’ira pas du tout.

Ezerya avait retrouvé son calme et cette espèce de bienveillance qu’elle avait envers les gens moins éduqués ou plus faibles qu’elle. Ses mots pouvaient certes être mal interprétés,  mais ils n'étaient que le reflet de ce qu'elle considérait comme vrai.

—  Je suis Ezerya d'Irianeth, une des enfants de l'Empereur. Ces ailes elle fit un geste vers ces dernières toujours aussi illuminées me vienne de lui et je t'assure qu'il n'a rien à voir avec les fées. J'ai un demi-frère, blond, yeux marron, qui est une recrue également. Il s'appelle Volkan. J'imagine que tu le remarqueras vite quand tu le croiseras, mais au moins tu pourras l'éviter et les ennuie avec.

Voilà, les présentations minimales étaient faite. Maintenant, il était temps de mettre autre chose au clair. Doucement elle fit le tour du garçon, l'observant de haut en bas puis sans prévenir elle posa son doigt entre ses omoplates le forçant à se redresser.

—  Tu n'es encore qu'une recrue, mais tu dois être fier de ton statut. Tu ne dois pas baisser les épaules comme ça. Redresse-toi, montre que tu pourras devenir une personne importante pour l'Empire.

Elle reposa alors ses yeux sur le livre qu'elle tenait toujours, l'ouvrant de nouveau sans réussir à définir s'il était important ou pas. Il y avait plusieurs formules diverses assez impressionnantes lorsqu'on lisait rapidement. Elle ne s'attarda pas plus de quelques secondes tendant le livre au garçon.

—  Tu t'intéresses à l'alchimie c'est ça ? Pourquoi tu voulais mes ailes ? Pour quelque chose là-dedans ?

Après tout, c'était bien de là que toute cette histoire était partie et maintenant qu'elle été moins agacé et plus poursuivi par sa famille, elle pouvait bien demander plus d'information au garçon pour tenter de comprendre ce qui lui été passé par la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Orin
Élève
avatar
Nombre de messages : 22
Rôle : Recrue d'Iraneth
Date d'inscription : 20/06/2017

Plus sur le personnage
Âge: 8 ans
Rôle: Recrue d'Iranteh
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Lun 03 Juil 2017, 20:07

Sur le coup, Orin eut de la difficulté à faire face au changement d’attitude de son interlocutrice. Elle était soudainement moins désagréable et moins hautaine. Elle semblait presque vouloir être… aidante ou bienveillante? Il n’en était pas sûr, mais c’était tout de même moins pénible que précédemment. Elle ne semblait plus vouloir le voir brûler sur place. Il savait désormais son nom : Ezerya. Elle était vraiment la fille de l’empereur? Orin n’était pas sûr de savoir dans quel pétrin il s’était mis, mais cela semblait mieux que cela aurait pu. Par contre, il était, au moins, chanceux de n’être pas tombé sur son demi-frère. Le pire aurait pu advenir… Au moins, pour une fois, ce n’était pas lui qui s’était fait pourchasser… et il n’aurait surement pas eu à seulement esquiver des petits cailloux… Or, une chose continuait de l’agacer. Si Ezerya n’était pas une fée, pour quelle raison avait-elle des ailes? En général, les fées sont la seule espèce à avoir des ailes dans le dos… Faisait-elle partie d’un autre peuple qu’il ne connaissait pas? Peut-être bien… Il releva le regard pour mieux l’observer quand celle-ci, déjà dans son dos, lui planta un doigt entre les omoplates, le forçant à se relever. Elle ajouta :

- Tu n'es encore qu'une recrue, mais tu dois être fier de ton statut. Tu ne dois pas baisser les épaules comme ça. Redresse-toi, montre que tu pourras devenir une personne importante pour l'Empire.

Gardant sa posture droite et fière, Orin était sidéré. Son statut? Sa tenue? Lui? Devenir une figure majeure? Être important pour l’Empire? Rien de tout cela ne lui était jamais venu à l’esprit. Il était une recrue pour apprendre et ainsi le retrouver... Il n’avait jamais cherché à être connu. Il laissait cela aux autres. Chaque fois qu’on lui donnait trop d’attention, il avait toujours des problèmes. Alors, il avait tendance à éviter de se faire remarquer. Pourtant… il était une recrue d’Iraneth maintenant… Il allait devenir soit chevalier, soit sorcier… si tout allait bien et s’il ne mourait pas à cause de sa curiosité ou de son impulsivité… Il aurait un rôle dans ce monde… Peut-être devait-il... Non, il ne pouvait pas… mais il... Au sein de l’Ordre, il venait à peine d’arriver et pourtant, il apprenait tellement… Il devrait peut-être faire mieux… Chercher à ressembler à quelqu’un d’important… Ezerya lui posa une nouvelle question :

- Tu t'intéresses à l'alchimie c'est ça ? Pourquoi tu voulais mes ailes ? Pour quelque chose là-dedans?

En attendant ces demandes, Orin se voûta : des larmes envahirent les yeux et des sanglots montèrent à sa gorge. Il désirait tellement le retrouver. Il désirait tellement retrouver le sourire de sa mère. Il désirait tellement unir sa famille à nouveau! Il était prêt à tout… Il ne devait pas pleurer. Il ne devait pas! Il n’était plus seulement Orin d’Argent. Il était désormais Orin, la recrue de l’Ordre d’Iraneth. Il devait se contenir et faire ses preuves! Peut-être qu’Ezerya, la fille de son empereur après tout, pourrait l’aider ou être d’une bonne influence auprès des bonnes personnes. Avalant ses sanglots, chassant ses larmes, il dit d’une voix qu’il aurait aimée plus confiante, mais en regardant son interlocutrice droit dans les yeux :

- J’essaye de trouver des moyens pour retrouver mon père et le ramener à la maison. Il a disparu alors que j'avais 4 ans... À l’intérieur du livre, il y a des mélanges qui devraient me permettre d’avoir une piste sur sa location actuelle ou un mélange pour le ramener. L'un de ceux-ci demande des ailes de fée...

C’était dit… Il avait fini par l’avouer… Il avait osé… Il ne pouvait plus rien faire d’autre qu’attendre sa réaction… Se tenant droit, ne sachant pas trop quoi faire de ses mains et attendant une réponse sous se regard doré et scrutateur, il se sentait encore un peu con finalement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 78
Rôle : Apprentie Seccyeth
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 15 - 20 ans [G19]
Rôle: Apprentie seccyeth
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Mar 04 Juil 2017, 11:36



Le garçon avait semblé comprendre pendant quelques instants la demande d’Ezerya. Il avait gardé une posture droite et elle avait cru lire dans son regard un élan de détermination. Malheureusement, à l’instant où elle avait posé cette question somme toute banale il s’était effondré. Certes, il n’était pas au sol en train de pleurer comme un bébé mais il avait retrouvé cette position voutée et elle voyait des larmes perler au coin de ses yeux. C’était tout à fait lamentable. Certes, tous n’avaient pas reçu la même éducation qu’elle mais les recrues apprenaient assez vite que pleurer n’était pas toléré ici. Qu’avait-elle pu déclencher par cette question ? Elle n’en avait aucune idée mais elle ne retint pas la grimace proche du dégout que lui inspirait la réaction de l’autre recru. Aucune raison ne justifiait les larmes en public. Sans doute dû-t-il la remarquer, à moins qu’il est tout seul pris conscience de son erreur. Toujours est-il qu’il ravala cette tristesse trop démonstrative pour la fixer dans les yeux, chose qu’il n’avait que peu fait jusque là.

Il prit alors la parole d’un ton encore marqué par ses émotions. Il voulait retrouver son père ? Avec de l’alchimie ? Ezerya ne pu retenir un levé de sourcil interrogateur. Elle ne voyait pas en quoi l’alchimie pouvait l’aider. A moins bien sûr que son père ait été transformé en une quelconque créature ? La suite lui en appris un peu plus. Son père avait disparu alors que son interlocuteur été âgé de 4 ans. Or, il s’était semble-t-il éloigné de cet âge depuis quelques années. Sans doute était-il mort ou pire encore avait-il déserté l’Empire ? Ce serait une trahison qui lui vaudrait l’échafaud. Ezerya ne tenait cependant pas à se perdre en suggestion. Il y avait bien trop d’hypothèses vraisemblables et elle disposait de trop peu d’information pour faire le tri.

Au lieu de ça, elle se concentra sur la suite des paroles du garçon. Il y avait dans le livre des mélanges pour le localiser ou le ramener ? Elle secoua légèrement la tête, dubitative. Elle pouvait tout à fait imaginer des ailes de fée faire partie d’une recette quelconque mais une potion pour localiser ou ramener une personne ? Elle n’en avait jamais entendu parler. D’un autre côté, il fallait bien avouer qu’elle n’avait pas encore eu le temps d’étudier l’alchimie et été novice en la matière. Simplement, expliqué de cette manière, on avait l’impression que la potion avait le même effet que les filtres d’amour dont les nobles raffolaient. C’est-à-dire, si elle en croyait sa mère : aucun. Laissant de côté l’excès de faiblesse précédent, elle décida de se concentrer sur ce que le garçon venait de lui avouer.

Et tu n’as jamais pensé à essayer de sonder le territoire ? C’est souvent comme ça que l’Empire retrouve les personnes disparus… Enfin…

Elle se tût, ravalant ses paroles afin de ne pas blesser le garçon. Cependant, pour que le sondage fonctionne il fallait bien évidemment que la personne soit encore vivante et qu’elle ne se cache pas dans des territoires hostiles. Dans un cas comme dans l’autre, cela n’augurait rien pour le père du garçon. Elle reprit, comme si de rien était.

Il doit aussi y avoir des sorciers dans l’Empire qui ont des capacités spéciales pour retrouver les gens, des traqueurs en quelques sortes mais peut-être qu’il leur faudrait une piste. Mais il n’est pas aisé de les employer…

Sans compte les mercenaires et autres espions mais ces derniers n’obéissaient qu’à l’argent ou au pouvoir et visiblement la recrue n’avait ni l’un ni l’autre.

Et tout dépend de qui était ton père ? Tu ne sais pas pourquoi il a disparu ? Enfin, si tu penses que l’alchimie peut réussir c’est peut être le cas. J’ai entendu dire des choses formidables mais… je me demande vraiment comment cela peut permettre de retrouver quelqu’un ou de le ramener ? Que ce passe-t-il dans ce cas ? Il apparaît devant toi-même s’il était au milieu de sa toilette ?

Non, c’était étrange. Elle savait que des pouvoirs de téléportation existaient mais elle n’imaginait rien d’aussi puissant, sans compté que cela devait être très complexe, alors le faire avec une potion ? Il y avait aussi bien sûr les légendes sur des personnes ayant réussi à communiquer avec les morts et à les ramener mais là encore il ne lui semblait pas qu’une potion en soit responsable. Et bien sûr, cela signifierait que son père était mort. Ce qu’il n’apprécierait sans doute pas.

Quoi qu’il en soit, Ezerya garda pour elle ses pensées, attendant que l’enfant réponde déjà aux nombreuses interrogations qu’elle avait lancées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Orin
Élève
avatar
Nombre de messages : 22
Rôle : Recrue d'Iraneth
Date d'inscription : 20/06/2017

Plus sur le personnage
Âge: 8 ans
Rôle: Recrue d'Iranteh
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Jeu 06 Juil 2017, 15:25

Et Orin désirait répondre à ses multiples questions, mais il n’y avait qu’un problème : trop de questions demandant des réponses qui n’étaient pas en elles-mêmes évidentes! Du moins, elles ne l’étaient pas pour un enfant de son âge. Pourquoi est-ce qu’il n’avait pas demandé de l’aide? Pour la simple et bonne raison que c’était de sa faute et qu’il ne voulait pas déranger personne… Le regard d’Orin se durcit et sa posture se crispa. Pour qui se prenait-elle? La fille de l’empereur? Ce qui était effectivement le cas… En réfléchissant un peu, Orin se força à se calmer. Son interlocutrice n’était pas n’importe qui. Il devait faire attention. En même temps, il ne voulait pas en parler… Orin grogna silencieusement. Que devait-il faire présentement? Tout avouer ou éviter autant que possible les questions? Soupirant longuement, il se décida de répondre à ses yeux dorés qui continuaient de le fixer intensément. Par contre, sa mauvaise humeur chassait sa timidité et sa tristesse :

- Je considère la recherche de mon père comme un problème de famille. Je n’ai aucune envie d’y mêler qui que ce soit d’autre… De toute façon, je doute que quelqu’un puisse le retrouver sur Iraneth. Je viens de la colonie d’Argent. Mon père peut être n’importe où présentement et je doute encore plus que quelqu’un le connait. Mon paternel n’est pas quelqu’un d’exceptionnel : ni pouvoir ni prestige… Alors, même si quelqu’un sonde le territoire ou utilise un autre pouvoir, je doute qu’il puisse le reconnaitre de quelqu’un d’autre.

En expliquant ce qu’il croyait tout d’abord comme des évidences, Orin eut un léger doute sur ses propos : ce n’était pas comme s’il avait une parfaite connaissance de la magie et de ses pratiquants. Il se trompait peut-être… Il espérait que non, parce que si oui, il se sentirait encore plus con… Chassant ces réflexions de sa tête, il pensa un petit instant à ce qu’il allait dire. Les yeux dorés continuaient de le fixer, attendant visiblement la suite. Il reprit avec le même ton que précédemment :

- Pourquoi l’alchimie? Parce que c’est la seule chance qu’il me reste! Dans les livres, on parle de décoctions ou de mélanges pour faire de la divi…divinati… pour entrer en transe ou créer des « mi… roir ». Ce qui permettrait de voir des choses qu’on ne devrait pas.

Orin venait de difficilement recracher ce qu’il avait déjà lu et d’autres doutes l’envahirent à nouveau… Il avait entendu parler des sorciers et des professeurs sur la divi…na…tion. Aucun n’était particulièrement tendre sur le sujet. Ils parlaient de sornettes et de trucs stupides… C’était pour ça qu’Orin ne demandait pas d’aide ou qu’il ne posait pas de questions sur ses livres : il avait besoin d’un espoir! Surtout quand il désirait réparer sa faute… Alors qu’il répondait au plus difficile, sa voix perdit une partie de sa force, se brisant à certains moments :

- Personne… Personne ne sait pourquoi mon père est parti. Tout ce que l’on sait… c’est que du jour au lendemain, il a quitté la maison et il n’est jamais revenu… Il n’a laissé aucune parole et aucun mot… Il est seulement parti en pleine nuit, un sourire idiot en coin…

Et voilà, il lui avait dit! Il lui avait dit ce qu’il cachait à la plupart! Il lui avait avoué! Était-ce parce qu’elle était de la famille impériale? Peut-être… Il avait eu besoin de le dire… de dire ce qu’il lui avait causé tellement de problèmes à Argent. Par contre, il omettait une part de la vérité, mais il ne savait pas si c’était une bonne idée… Il la fixait droit les yeux, les épaules droites et attendant de voir sa réaction. Il n’avait pas l’intention d’en manquer un seul détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 78
Rôle : Apprentie Seccyeth
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 15 - 20 ans [G19]
Rôle: Apprentie seccyeth
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Sam 08 Juil 2017, 12:54


La réponse fut beaucoup plus rapide qu’auparavant et beaucoup plus directe aussi. La tristesse et le doute s’était envolée. Il n’y avait que sa voix dans laquelle l’on pouvait sentir un certain désagrément. Il donna cependant plusieurs informations à Ezerya. Notamment le fait qu’il venait d’Argent et qu’il n’était pas réellement quelqu’un d’important. Dès lors, il était difficile de le retrouver. Là-dessus, il n’avait pas tort. Sauf si peut-être il procédait lui-même au sondage ? Ou si le sorcier voyait une similitude entre l’aura du garçon et celle de son père. Bon, dans ce cas il pourrait tout aussi bien se découvrir un frère que retrouver son père, mais cela restait de la famille. De toute façon, il avait sans doute raison, le problème était familial et l’Empire ne s’en mêlerait. Le seul moyen était donc de payer un spécialiste et il fallait une grosse fortune pour cela.

Le garçon expliqua alors un peu mieux ce qu’il savait de l’alchimie. La blondinette le regarda, visiblement intéressée par son savoir sur la chose. Elle comprenait les mots qu’il utilisait, mais devait bien avouer ne pas tout comprendre pour autant. Malgré les hésitations, il semblait connaître un peu le sujet. Le mot qu’elle retint cependant fut celui de miroir. Elle avait entendu quelque chose à ce propos sans réussir à mettre le doigt sur quoi. Pensive, elle tenta de fouiller dans sa mémoire tout en écoutant l’enfant parler. Son père était parti du jour au lendemain sans rien dire. C’était étrange, il fallait bien l’avouer. Les gens n’étaient pas censés partir comme ça non ? Surtout que le fils semblait être proche de son père. Il devait y avoir eu quelque chose. Il y avait toujours quelque chose ! Ses yeux dorés reflétaient parfaitement le combat mental qu’elle avait, cherchant encore et encore des solutions sans parvenir à quoi que ce soit.

C’est étrange quand même de partir comme ça ! Tu ne crois pas qu’il lui est arrivé quelque chose ?

Ezerya avait envie de comprendre. C’était en général une qualité pour elle, mais là, sa curiosité et son besoin de résoudre les énigmes allait sans doute la mener vers une pente glissante.

Enfin, tu as peut-être raison, l’alchimie est peut-être bien pour ça. Si tu veux, je pourrais t’aider. Je me souviens de quelque chose à propos de miroir qui permet de voir la personne que l’on souhaite. Si j’arrivais à trouver où j’ai entendu parler de ça peut-être que ce serait une solution tu ne crois pas… Et tu pourrais savoir ce qui lui est arrivé.

Oui, et elle-même pourrait satisfaire sa curiosité voir même quelque chose d’autre si tout cela était bien plus important qu’il ne le laisser paraître. Après tout, son père avait peut-être été enlevé par Enkidiev ?

En attendant, on pourrait essayer ta formule… Qu’est-ce qu’il te fallait déjà ? demanda-t-elle en désignant le livre.

Allait-elle se lancer dans une quête stupide d’ingrédients pour aider un garçon sans intérêt ? Elle, la potentielle future impératrice ? Il semblait bien que oui. Après tout, lui permettrait peut-être d’apprendre quelque chose. Et puis, elle n’avait que dix ans encore, l’envie de s’amuser malgré l’étouffement de sa famille revenait par moment. Son regard été toujours porté sur le garçon qui se tenait droit. Un sourire traversa les lèvres de la fillette, il semblait qu’il avait compris la leçon précédente ce qui était un très bon point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Orin
Élève
avatar
Nombre de messages : 22
Rôle : Recrue d'Iraneth
Date d'inscription : 20/06/2017

Plus sur le personnage
Âge: 8 ans
Rôle: Recrue d'Iranteh
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Jeu 13 Juil 2017, 16:06

Intérieurement, Orin poussa un long soupire… Elle ne s’était ni esclaffée, ni moquée, ni fâchée. Elle avait pris ses révélations sans broncher, sans aucun jugement. Elle semblait seulement curieuse. Orin poussa encore un court soupire… Il avait eu peur de se faire prendre pour un fou… et avoir des problèmes encore avec la hiérarchie! Un enfant puéril jouant à des jeux puérils... Il n’était pas idiot : il n’oubliait pas qu’elle était de la famille impériale. Elle pourrait avoir une influence énorme sur son avenir. Elle lui posa la question :

- C’est étrange quand même de partir comme ça ! Tu ne crois pas qu’il lui est arrivé quelque chose ?

Sur le coup, Orin figea. Il avait espéré de tout cœur éviter cette question. Il savait bien la raison de la disparition de son père, mais il ne voulait pas en parler. Il connaissait trop bien le responsable. Il désirait réparer ses torts par lui-même. Le visage du jeune garçon se crispa et se décrispa en entendant la suite, une suite qui fut quelque peu dérangée par des bruits derrière eux qui s'approchaient. Or, Orin n'y prêta pas tout de suite attention. Elle trouvait l’idée intéressante et elle était prête à l’aider. Lui! Un garçon du peuple? Il en était éberlué. Il n’y croyait pas. Il serait attendu à tout, sauf que quelqu’un désire l’aider. Un sourire se forma sur ses lèvres en assimilant le tout. Il ne serait pas tout seul! Il en était ravi. Elle avait même peut-être des informations pour l'aider dans son entreprise! Elle continua en lui demandant les autres ingrédients. Il commença à les énumérer :

- Pour ce « miroir », il faut de l’huile de baleine, des pétales de rose, de la mandragore, des ailes de…

Et Orin se tut. La nervosité s’empara de lui. Il ne voulait pas aborder la question de l’alchimie avec tout le monde. Ça le gênait. En même temps, une frustration s’immisça en lui : il avait enfin quelqu’un avec qu’il pouvait discuter! Pourquoi devaient-ils être interrompus?!  Du coin de l’œil, il avait vu des adultes s’approcher d’eux tranquillement. Ils ne cherchaient nullement à se dissimuler. Ils étaient parfaitement à l’aise et en plus, avec leur habillement, Orin se doutait qu’ils risquaient d’avoir des problèmes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezerya
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 78
Rôle : Apprentie Seccyeth
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 15 - 20 ans [G19]
Rôle: Apprentie seccyeth
MessageSujet: Re: Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya) Ven 28 Juil 2017, 06:36



Elle avait semble-t-il posé une question qui avait mis mal à l’aise le jeune garçon. Le sujet de son père était de toute évidence quelque chose qui lui tenait réellement à cœur. Elle creuserait sans doute le sujet ultérieurement, pour le moment, elle préférait se concentrer sur sa proposition et son potentiel apprentissage de l’alchimie. Il ne tarda d’ailleurs pas à énumérer la liste de ce qu’il lui manquait, plus détendu qu’au début. Les pétales et la mandragore serait simple à trouver et elle avait une idée pour l’huile de baleine. Pensive elle écoutait le garçon, tentant déjà de trouver des solutions pour réunir les ingrédients. Le plus difficile serait les ailes de fées bien évidemment mais il devait bien y en avoir. Après tout, les fées qui entraient dans l’ordre voyaient leurs ailes retirées. Un sort qu’Ezerya n’enviait absolument pas. Jamais elle ne pourrait envisager de se passer de sa capacité à voler. Elle appréciait bien trop cela.

La coupure nette du garçon dans ses paroles poussa la jeune fille à revenir à la réalité. C’est en se retournant qu’elle comprit la raison de ce silence : des nobles lui faisaient à présent face. Elle haussa un sourcil quelques peu intrigué par leur présence dans cette petite ruelle. Une pensée s’immisça en elle : et si ses personnes avaient été mandatées pour un meurtre sur sa personne ? Non. Elle écarta cette pensée aussi rapidement. Il était peu probable que quelqu’un prenne se risque même si son père ne semblait pas s’intéresser à elle. De plus, si quelqu’un devait la tuer ce ne serait sans doute pas des nobles en pleine journée aussi proche de la forteresse impériale.

— Dame Ezerya, nous vous avons vu courir jusque là. Avez-vous été importuné par ce garçon ? Un mot de vous et il n’aura plus cet occasion, expliqua l’un des hommes en portant une main suggestive sur l’arme d’apparat qui pendait sur son flanc gauche.

Ezerya retint un soupire. Il s’agissait juste de ces nobles qui tentaient de s’attirer ses faveurs dans l’idée lointaine qu’elle pourrait peut être monté sur le trône ou du moins avoir de l’influence sur l’Empereur. Les jeux de pouvoirs habituels en quelques sortes. Bien que la jeune fille rêvait d’envoyer sur les roses les nobles, elle se retint et souris poliment.

Je vous remercie mais tout vas bien..., elle se tût un instant, se rendant compte qu’elle ne connaissait même pas le prénom de l’autre élève avant de continuer, mon ami ici présent ne m’importune pas. Nous allions vers le colisée pour nous entrainer.

C’était un mensonge bien sûr mais elle l’avait prononcé sans ciller. Elle se rendait bien compte qu’il pouvait paraître étrange qu’elle soit dans un coin sombre avec un autre élève et elle ne tenait pas à voir naître des rumeurs qui pourraient être désavantageuse à son égard. Le noble posa alors ses yeux sur Orin, le dévisageant de haut en bas avec un air dédaigneux.

Oh. Je vois… Ce sera sans doute un combat intéressant qui vaudra le coup d’œil. Si tout vas bien, je vous laisse donc.

Ezerya inclina la tête avant que le petit groupe ne se détourne. Un léger soupire échappa de ses lèvres quand ils furent assez loin et elle se retourna vers le garçon qui allait sans doute se retrouver projeter un peu plus dans les jeux nobles d’Irianeth. Elle se força cependant à reprendre son sourire vers le garçon.

Je crois que nous allons devoir quitter les lieux. Ils vont sans doute se rendre au colisée pour nous voir et si nous n’y sommes pas des rumeurs vont circuler. Sans compter que s’ils nous ont trouvé ici d’autres le pourraient…

D’autres tels que sa mère et sa grand-mère qui lui ferait sans doute la morale. Quoi qu’elle devrait sans doute y passer dans tous les cas. Ce n’était pas vraiment ce qu’elle avait prévu au départ, mais tel était sa vie après tout. Il fallait juste que le garçon soit d’accord pour mettre de côté l’alchimie un petit moment.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth

Des ailes magiques pour un mélange explosif (Pv Ezerya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Irianeth :: Pikay :: La forteresse noire-